COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER?"

Transcription

1 COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? 2/09/ /10/ réponses PARTICIPATION Pays DE - Allemagne 55 (16.7%) PL - Pologne 41 (12.5%) DK - Danemark 20 (6.1%) NL - Pays-Bas 18 (5.5%) BE - Belgique 15 (4.6%) CZ - République tchèque 15 (4.6%) EE - Estonie 14 (4.3%) FI - Finlande 14 (4.3%) IE - Irlande 14 (4.3%) AT - Autriche 13 (4%) HU - Hongrie 11 (3.3%) RO - Roumanie 11 (3.3%) SE - Suède 11 (3.3%) IT - Italie 10 (3%) NO - Norvège 10 (3%) BG - Bulgarie 9 (2.7%) UK - Royaume-Uni 9 (2.7%) LT - Lituanie 8 (2.4%) ES - Espagne 6 (1.8%) EL - Grèce 4 (1.2%) MT - Malte 4 (1.2%) FR - France 3 (0.9%) LV - Lettonie 3 (0.9%) PT - Portugal 3 (0.9%) SI - Slovénie 3 (0.9%) LU - Luxembourg 2 (0.6%) SK - République slovaque 2 (0.6%) IS - Islande 1 (0.3%) CY - Chypre 0 (0%) Nombre d employés travaillant dans votre société 0 12 (3.6%) (25.2%) (24.6%) (20.4%) (7.6%) (18.5%) European Business Test Panel 1/8

2 Veuillez indiquer votre principal secteur d activité C - Industries extractives 5 (1.5%) D - Industrie manufacturière 76 (23.1%) E - Production et distribution d électricité, de gaz et d eau 15 (4.6%) F - Construction 23 (7%) G - Commerce ; réparation automobile et d articles domestiques 52 (15.8%) H - Hôtels et restaurants 12 (3.6%) I - Transports et communication 32 (9.7%) J - Activités financières 26 (7.9%) K - Immobilier, location et services aux entreprises 51 (15.5%) N - Santé et action sociale 7 (2.1%) O - Services collectifs, sociaux et personnels 30 (9.1%) Mis à part votre pays, dans combien de pays de l Union européenne vendez-vous régulièrement vos produits et vos services? Aucun 109 (33.1%) 1 35 (10.6%) (15.5%) (9.1%) plus de 5 70 (21.3%) 0. Souhaitez-vous répondre au questionnaire? Oui 302 (91.8%) Non 27 (8.2%) 0a. Avez-vous participé l an dernier à la consultation sur le SEPA? Oui 166 (55%) Non 136 (45%) Section 0 - Introduction 1. Avez-vous déjà entendu parler du SEPA (Single Euro Payments Area - espace unique de paiement en euros)? Oui 241 (79.8%) Non 61 (20.2%) 2. Si oui, quelle était votre source d information? Ma banque 94 (39%) Mon fournisseur de logiciel 11 (4.6%) Je ne sais pas 17 (7.1%) Mon association professionnelle 36 (14.9%) La presse 117 (48.5%) Autres 46 (19.1%) Mon comptable / conseiller fiscal 16 (6.6%) 3. Votre société effectue-t-elle des paiements en faveur d autres sociétés situées dans un (ou dans un autre) pays de la zone euro? Oui 237 (78.5%) Non 65 (21.5%) European Business Test Panel 2/8

3 3a. Quelle est la proportion, selon votre estimation, des paiements effectués par votre société à destination d un autre pays de la zone euro. 1-10% 120 (50.6%) 11-25% 55 (23.2%) 26-50% 32 (13.5%) Plus de 50 % 27 (11.4%) Je ne sais pas 3 (1.3%) 4. Connaissez-vous les identifiants IBAN et BIC? Oui 281 (93%) Non 21 (7%) 5. Pour quelles transactions de paiement utilisez-vous les identifiants IBAN et BIC? Pour toutes les transactions 71 (25.3%) Seulement pour les transactions transfrontalières 181 (64.4%) Je ne les utilise pas 25 (8.9%) Je ne sais pas 4 (1.4%) 6. Explication de la signification des codes IBAN et BIC IBAN : International bank account number (numéro international de compte bancaire) BIC : Bank identifier code (code d identification bancaire) Maintenant que vous connaissez leur signification, seriez-vous prêt à les utiliser pour les transactions de paiement? Oui, pour toutes les transactions 4 (19%) Oui, mais seulement pour les transactions transfrontalières 10 (47.6%) Peut-être 5 (23.8%) Non, je ne pense pas le faire 1 (4.8%) Je ne sais pas 1 (4.8%) 7. Avez-vous commencé à moderniser vos systèmes et procédures afin qu ils soient conformes aux normes requises pour l utilisation des codes IBAN et BIC? Oui 189 (67.3%) Non 92 (32.7%) 8. Précisez les modalités de paiement que vous choisissez pour vos transactions? Une banque et un compte bancaire 80 (26.5%) Une banque et plusieurs comptes bancaires 60 (19.9%) Un certain nombre de banques et plusieurs comptes, tous localisés dans le 119 (39.4%) même pays Un certain nombre de banques et plusieurs comptes, localisés dans différents pays 43 (14.2%) European Business Test Panel 3/8

4 SECTION I - HABITUDES DE PAIEMENT 9. Quelles modalités votre société choisit-elle en priorité pour l envoi de paiements à l heure actuelle (estimation du pourcentage total)? Carte de crédit/carte de débit Ne l utilise pas 111 (36.8%) 1-10% 136 (45%) 11-25% 32 (10.6%) 26-50% 15 (5%) 51-75% 5 (1.7%) % 3 (1%) Prélèvement Ne l utilise pas 112 (37.1%) 1-10% 99 (32.8%) 11-25% 57 (18.9%) 26-50% 19 (6.3%) 51-75% 12 (4%) % 3 (1%) Virement bancaire Ne l utilise pas 3 (1%) 1-10% 11 (3.6%) 11-25% 12 (4%) 26-50% 24 (7.9%) 51-75% 60 (19.9%) % 192 (63.6%) Autres Ne l utilise pas 15 (5%) 1-10% 19 (6.3%) 11-25% 18 (6%) 26-50% 5 (1.7%) 51-75% 2 (0.7%) % 5 (1.7%) 10. Par rapport à la situation actuelle, quelles modalités votre société choisira-t-elle en priorité pour l envoi de paiements à l avenir (dans un ou deux ans)? Carte de crédit/carte de débit Continuera à ne pas l utiliser 100 (33.1%) Moins qu à présent 26 (8.6%) Sans changement 138 (45.7%) Plus qu à présent 38 (12.6%) European Business Test Panel 4/8

5 Prélèvement Continuera à ne pas l utiliser 88 (29.1%) Moins qu à présent 33 (10.9%) Sans changement 149 (49.3%) Plus qu à présent 32 (10.6%) Virement bancaire Continuera à ne pas l utiliser 2 (0.7%) Moins qu à présent 11 (3.6%) Sans changement 189 (62.6%) Plus qu à présent 100 (33.1%) Autres Continuera à ne pas l utiliser 40 (13.2%) Moins qu à présent 21 (7%) Sans changement 41 (13.6%) Plus qu à présent 4 (1.3%) 11. Quelles modalités votre société choisit-elle en priorité pour la réception de paiements à l heure actuelle (estimation du pourcentage total)? Carte de crédit/carte de débit Ne l utilise pas 200 (66.2%) 1-10% 57 (18.9%) 11-25% 18 (6%) 26-50% 15 (5%) 51-75% 10 (3.3%) % 2 (0.7%) Prélèvement Ne l utilise pas 166 (55%) 1-10% 67 (22.2%) 11-25% 27 (8.9%) 26-50% 15 (5%) 51-75% 17 (5.6%) % 10 (3.3%) Virement bancaire Ne l utilise pas 6 (2%) 1-10% 19 (6.3%) 11-25% 23 (7.6%) 26-50% 24 (7.9%) 51-75% 42 (13.9%) % 188 (62.3%) Autres Ne l utilise pas 40 (13.2%) 1-10% 42 (13.9%) 11-25% 19 (6.3%) 26-50% 9 (3%) 51-75% 9 (3%) % 6 (2%) European Business Test Panel 5/8

6 12. Par rapport à la situation actuelle, quelles seront les modalités choisies par votre société pour la réception des paiements à l avenir (dans un ou deux ans)? Carte de crédit/carte de débit Continuera à ne pas l utiliser 143 (47.4%) Moins qu à présent 19 (6.3%) Sans changement 91 (30.1%) Plus qu à présent 49 (16.2%) Prélèvement Continuera à ne pas l utiliser 120 (39.7%) Moins qu à présent 34 (11.3%) Sans changement 109 (36.1%) Plus qu à présent 39 (12.9%) Virement bancaire Continuera à ne pas l utiliser 7 (2.3%) Moins qu à présent 15 (5%) Sans changement 178 (58.9%) Plus qu à présent 102 (33.8%) Autres Continuera à ne pas l utiliser 30 (9.9%) Moins qu à présent 44 (14.6%) Sans changement 41 (13.6%) Plus qu à présent 7 (2.3%) 13. Comment votre société reçoit-elle ses relevés de compte? Sous forme électronique 187 (61.9%) Sous forme papier 115 (38.1%) 14. Facturation électronique. Les factures sont envoyées directement à l application bancaire en ligne du débiteur. En cas d acceptation par le débiteur, la facture électronique crée automatiquement une instruction de paiement contenant toutes les informations concernant le débiteur et le créancier. Votre société utilise-t-elle les services de facturation électronique offerts par : Votre banque 34 (11.3%) Un autre prestataire de services 35 (11.6%) Ne les utilise pas 233 (77.2%) 15. Pensez-vous utiliser la facturation électronique à l avenir? Oui 154 (66.1%) Non 79 (33.9%) European Business Test Panel 6/8

7 16. Veuillez indiquer la raison principale pour laquelle votre société n utilise pas la facturation électronique. La facturation électronique est un service que nous connaissons mal 75 (32.2%) Notre société émet un faible volume de factures 47 (20.2%) La facturation électronique est un service auquel notre société n a pas 47 (20.2%) accès. La facturation électronique ne fonctionne pas lorsqu il s agit de transactions 12 (5.2%) transfrontalières. Je ne sais pas 23 (9.9%) Autres 29 (12.4%) SECTION II - TARIFICATION DES SERVICES DE PAIEMENT 17. Quelle convention en matière de tarification votre société préfère-t-elle pour ses services de paiement? Maintien de la tarification indirecte 23 (7.6%) Tarification établie sur la base du nombre de transactions 127 (42.1%) Tarification globale 108 (35.8%) Je ne sais pas 37 (12.3%) Autres 7 (2.3%) 18. La majoration des tarifs appliqués à certains instruments de paiement peut inciter les consommateurs à opter pour des moyens de paiement moins coûteux et/ou plus efficaces. Pensez-vous que les banques devraient jouer un rôle plus actif dans la promotion d instruments de paiement efficaces, par exemple en majorant certains tarifs? Oui 116 (38.4%) Non 135 (44.7%) Je ne sais pas 51 (16.9%) 19. S il y avait des différences de coût entre les divers instruments de paiement, votre société envisagerait-elle de moduler les tarifs appliqués à la clientèle en fonction de l instrument de paiement choisi par le client? Oui 117 (38.7%) Non 147 (48.7%) Je ne sais pas 38 (12.6%) SECTION III SEPA 20. Dans quelle mesure la simplification des paiements transfrontaliers aurait-elle une incidence sur l activité de votre société, par exemple du point de vue de l évolution des ventes et des achats à l étranger? Incidence importante 43 (18.1%) Incidence assez importante 74 (31.2%) Incidence relativement peu importante 65 (27.4%) Incidence peu importante 50 (21.1%) Je ne sais pas 5 (2.1%) European Business Test Panel 7/8

8 21. Quelle importance la simplification des paiements transfrontaliers effectués à l aide des moyens de paiement énumérés ci-dessous revêtirait-elle pour votre société (échelle : 1 = aucune importance, 5 = grande importance)? Virements bancaires standardisés au sein de la zone euro 1 21 (8.9%) 2 17 (7.2%) 3 38 (16%) 4 53 (22.4%) (45.6%) Virement express standardisé au sein de la zone euro 1 45 (19%) 2 41 (17.3%) 3 51 (21.5%) 4 47 (19.8%) 5 53 (22.4%) Prélèvement standardisé au sein de la zone euro 1 79 (33.3%) 2 52 (21.9%) 3 40 (16.9%) 4 28 (11.8%) 5 38 (16%) Une carte de paiement standard pour la zone euro 1 64 (27%) 2 41 (17.3%) 3 49 (20.7%) 4 41 (17.3%) 5 42 (17.7%) Standards communs pour les paiements électroniques au sein de l Union européenne (c est-àdire des standards communs pour les terminaux de paiement) 1 41 (17.3%) 2 29 (12.2%) 3 43 (18.1%) 4 46 (19.4%) 5 78 (32.9%) 22. Pensez-vous que le SEPA contribuera à réduire les coûts de traitement des paiements? Oui 136 (57.4%) Non, les coûts resteront les mêmes 54 (22.8%) Non, les coûts augmenteront 21 (8.9%) Je ne sais pas 26 (11%) 23. Dans quelles circonstances envisageriez-vous de changer de banque? Si une autre banque offrait de meilleures conditions 54 (22.8%) Si une autre banque offrait de meilleurs services au même prix 149 (62.9%) Autres 34 (14.3%) European Business Test Panel 8/8

Guide SEPA Paramétrage Experts Solutions SAGE depuis 24 ans

Guide SEPA Paramétrage Experts Solutions SAGE depuis 24 ans Guide SEPA Paramétrage Axe Informatique Experts Solutions SAGE depuis 24 ans Installation Paramétrage Développement Formation Support Téléphonique Maintenance SEPA Vérification du paramétrage des applications

Plus en détail

Paiements transfrontaliers

Paiements transfrontaliers Paiements transfrontaliers Transférer rapidement et facilement des fonds à partir de et vers un compte à l étranger Valable à partir du 1 e janvier 2007 Valable à partir du 1 e janvier 2007 La vie actuelle

Plus en détail

La domiciliation européenne SEPA

La domiciliation européenne SEPA _ FR La domiciliation européenne SEPA Une solution de prélèvement optimisée La zone SEPA compte 32 pays : les 27 États membres de l Union européenne + l Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse

Plus en détail

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Claire de Kermadec* Les habitudes culturelles, la taille et la dynamique des marchés modèlent le paysage du commerce de détail en Europe.

Plus en détail

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Le tableau de bord de l Union de l innovation pour la recherche et l innovation Synthèse Version FR Entreprises et industrie Synthèse Tableau de bord de

Plus en détail

Séminaire national NLAO «Les politiques locales d inclusion active» Lille, 23 novembre 2010

Séminaire national NLAO «Les politiques locales d inclusion active» Lille, 23 novembre 2010 Séminaire national NLAO «Les politiques locales d inclusion active» Lille, 23 novembre 2010 Antoine SAINT-DENIS, Commission européenne, DG Emploi, Affaires sociales, Egalité des chances 2 Antoine SAINT-DENIS

Plus en détail

Je suis sous procédure Dublin qu est-ce que cela signifie?

Je suis sous procédure Dublin qu est-ce que cela signifie? FR Je suis sous procédure Dublin qu est-ce que cela signifie? B Informations pour les demandeurs d une protection internationale dans le cadre d une procédure de Dublin en vertu de l article 4 du Règlement

Plus en détail

J ai demandé l asile dans l Union européenne quel pays sera responsable de l analyse de ma demande?

J ai demandé l asile dans l Union européenne quel pays sera responsable de l analyse de ma demande? FR J ai demandé l asile dans l Union européenne quel pays sera responsable de l analyse de ma demande? A Informations sur le règlement de Dublin pour les demandeurs d une protection internationale en vertu

Plus en détail

Préparez-vous au virement SEPA

Préparez-vous au virement SEPA OCTOBRE 2012 ENTREPRENEURS N 6 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

Préparez-vous au virement

Préparez-vous au virement octobre 2012 Entrepreneurs n 6 paiement Les mini-guides bancaires www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI Général au développement durable n 683 Octobre 2015 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2014 OBRVION ET STISTIQU énergie En 2014, le prix du gaz a baissé

Plus en détail

Notes explicatives concernant le formulaire d opposition

Notes explicatives concernant le formulaire d opposition OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR (OHMI) (marques, dessins et modèles) Notes explicatives concernant le formulaire d opposition 1. Remarques générales 1.1 Utilisation du formulaire Le

Plus en détail

B o u r s e d e m o b i l i t é B E E p o u r l e s d é p a r t s e n 2 0 1 2 1

B o u r s e d e m o b i l i t é B E E p o u r l e s d é p a r t s e n 2 0 1 2 1 1 B o u r s e d e m o b i l i t é B E E p o u r l e s d é p a r t s e n 2 0 1 2 1 Objectif : Acquérir une expérience professionnelle en réalisant un stage en entreprise de 3 mois à temps plein à l étranger

Plus en détail

Le virement SEPA. www.lesclesdelabanque.com. Novembre 2007 LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Le site d informations pratiques sur la banque et l argent

Le virement SEPA. www.lesclesdelabanque.com. Novembre 2007 LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Le site d informations pratiques sur la banque et l argent 027 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Le virement SEPA LES MINI-GUIDES BANCAIRES FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf.fr Novembre 2007 Ce mini-guide

Plus en détail

Délégation Côte d Azur Formation Geslab 203 module dépenses 1

Délégation Côte d Azur Formation Geslab 203 module dépenses 1 Délégation Côte d Azur Formation Geslab 203 module dépenses 1 Déroulement de la journée Tiers Recherches et Couguar Créations et particularités Demandes d achats Principes et création Commandes Informations

Plus en détail

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement»

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Le Crédit Agricole accompagne les Entreprises dans le nouvel environnement des Moyens de Paiement Le

Plus en détail

Guide de préparation au virement SEPA pour les PME

Guide de préparation au virement SEPA pour les PME Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Finalisez votre migration vers le SEPA

Finalisez votre migration vers le SEPA S PA : VIREMENTS ET PRÉLÈVEMENTS Finalisez votre migration vers le SEPA entreprises L ambition du projet S PA (Single Payments Area) est de créer une gamme unique de moyens de paiement en euros, commune

Plus en détail

Virement SEPA Réussir Votre Migration

Virement SEPA Réussir Votre Migration Virement SEPA Réussir Votre Migration Date de Publication : 28/05/13 1 Pourquoi ce guide? 3 Lexique des icones 4 Qu est-ce que le Virement SEPA? 5 Valider la compatibilité de vos outils - Fiche 1 6 Convertir

Plus en détail

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration?

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Notre expertise en logiciels de gestion et rédaction de livres blancs Compta Audit. Conseils. Cahier des charges. Sélection des solutions.

Plus en détail

15/2015-21 janvier 2015. Proportion d entreprises innovantes dans l Union européenne, 2010-2012 (en % des entreprises)

15/2015-21 janvier 2015. Proportion d entreprises innovantes dans l Union européenne, 2010-2012 (en % des entreprises) 15/2015-21 janvier 2015 Enquête communautaire sur l innovation 2012 La proportion d entreprises innovantes est passée sous la barre des 50% dans l UE en 2010-2012 Les innovations liées à l organisation

Plus en détail

tout savoir sur le sepa

tout savoir sur le sepa particuliers PRELEVEMENT ET VIREMENT tout savoir sur le sepa Sommaire Normes sepa Qu est-ce que le SEPA?... p.4 Quels sont les pays concernés?... p.4 Quelles sont les coordonnées bancaires à communiquer

Plus en détail

Le prélèvement SEPA. Novembre 2010. Le site d informations pratiques sur la banque et l argent. FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf.

Le prélèvement SEPA. Novembre 2010. Le site d informations pratiques sur la banque et l argent. FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf. Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

S PA : VIREMENTS ET PRÉLÈVEMENTS Serez-vous prêt le 1 er février 2014?

S PA : VIREMENTS ET PRÉLÈVEMENTS Serez-vous prêt le 1 er février 2014? PROFESSIONNELS ENTREPRENEURS S PA : VIREMENTS ET PRÉLÈVEMENTS Serez-vous prêt le 1 er février 2014? bnpparibas.net/entrepros 01 Le S PA : Single Euro Payments Area Les nouveaux instruments de paiement

Plus en détail

CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT

CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT Introduction Remarque préliminaire: Le document suivant a été élaboré par les services

Plus en détail

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 249 Septembre 2011 Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2010, le prix du gaz a diminué dans l Union européenne

Plus en détail

Solution transitoire Guide HES-SO

Solution transitoire Guide HES-SO Solution transitoire Guide HES-SO 2014-2015 Informations : Maude Freléchoux, Rue de la Jeunesse 1, 2800 Delémont / maude.frelechoux@hes-so.ch / 032 424 49 14 Table des matières 1 Introduction... 3 2 Relation

Plus en détail

Conditions Générales. Entreprises. (en vigueur au 1 er mai 2015)

Conditions Générales. Entreprises. (en vigueur au 1 er mai 2015) Conditions Générales Entreprises (en vigueur au 1 er mai 2015) Sommaire Paragraphe Page 1. Définitions...2 2. Conditions...2 3. Gestion du compte courant...4 4. Paiements domestiques & SEPA...6 5. Paiements

Plus en détail

NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AUX PARTICULIERS A PARTIR DU 1 ER NOVEMBRE 2009

NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AUX PARTICULIERS A PARTIR DU 1 ER NOVEMBRE 2009 NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AUX PARTICULIERS A PARTIR DU 1 ER NOVEMBRE 2009 Introduction En application de l ordonnance n 2009-866 du 15 juillet 2009 relative

Plus en détail

Bien utiliser le prélèvement

Bien utiliser le prélèvement JANVIER 2013 N 23 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Bien utiliser le prélèvement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour

Plus en détail

LA DOMICILIATION EUROPÉENNE. la «domiciliation SEPA» d ING Luxembourg. La domiciliation européenne 1

LA DOMICILIATION EUROPÉENNE. la «domiciliation SEPA» d ING Luxembourg. La domiciliation européenne 1 LA DOMICILIATION EUROPÉENNE la «domiciliation SEPA» d ING Luxembourg La domiciliation européenne 1 DOMICILIATION EUROPÉENNE OU DOMICILIATION SEPA 3 Introduction à la domiciliation européenne 3 Quels pays

Plus en détail

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque maif.fr Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015 intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque Services financiers et bancaires La MAIF a fondé

Plus en détail

LES HABITUDES MÉDIATIQUES DANS L UNION EUROPÉENNE

LES HABITUDES MÉDIATIQUES DANS L UNION EUROPÉENNE Eurobaromètre Standard 80 Automne 2013 LES HABITUDES MÉDIATIQUES DANS L UNION EUROPÉENNE RAPPORT Terrain : novembre 2013 Cette étude a été commandée et coordonnée par la Commission européenne, Direction

Plus en détail

MON COMPTE AU QUOTIDIEN EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PARTICULIERS CONVENTION

MON COMPTE AU QUOTIDIEN EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PARTICULIERS CONVENTION MON COMPTE AU QUOTIDIEN EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PARTICULIERS CONVENTION Juillet 2013 LA VOLONTÉ DU CRÉDIT MUTUEL : AMÉLIORER SANS CESSE L INFORMATION TRANSMISE. et nous vous en

Plus en détail

Le don du sang et les transfusions sanguines

Le don du sang et les transfusions sanguines EUROBAROMETRE Spécial 333b «Le don du sang et les transfusions sanguines» Eurobaromètre special 333b Commission Européenne Le don du sang et les transfusions sanguines Terrain: octobre 2009 Publication:

Plus en détail

ETUDE SUR LES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES AUPRES DES MENAGES

ETUDE SUR LES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES AUPRES DES MENAGES Eurobaromètre spécial 381 ETUDE SUR LES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES AUPRES DES MENAGES RAPPORT Terrain : décembre 2011 Publication : juin 2012 Cette étude a été commandée par la Commission européenne,

Plus en détail

Migration du télérèglement des impôts et taxes autoliquidés vers le prélèvement interentreprises. Protocole SEPA B2B - 1 er décembre 2015 -

Migration du télérèglement des impôts et taxes autoliquidés vers le prélèvement interentreprises. Protocole SEPA B2B - 1 er décembre 2015 - Migration du télérèglement des impôts et taxes autoliquidés vers le prélèvement interentreprises Protocole SEPA B2B - 1 er décembre 2015 - Version Juin 2015 Migration du télérèglement vers le prélèvement

Plus en détail

VIREMENTS ET PRÉLÈVEMENTS COMPRENDRE LES ENJEUX DU SEPA ET LES ÉTAPES CLÉS D UNE MIGRATION RÉUSSIE

VIREMENTS ET PRÉLÈVEMENTS COMPRENDRE LES ENJEUX DU SEPA ET LES ÉTAPES CLÉS D UNE MIGRATION RÉUSSIE VIREMENTS ET PRÉLÈVEMENTS COMPRENDRE LES ENJEUX DU SEPA ET LES ÉTAPES CLÉS D UNE MIGRATION RÉUSSIE GUIDE POUR RÉUSSIR SA MIGRATION QUELLES SONT LES ÉTAPES PRÉALABLES? 1 Convertir ses RIB en BIC-IBAN 4

Plus en détail

Regards sur les Modes de management Européen Octobre 2008

Regards sur les Modes de management Européen Octobre 2008 Regards sur les Modes de management Européen Octobre 2008 1/ Les quatre types d organisations du travail Les organisations à structure simple Elles caractérisent souvent les PME, avec une faible autonomie

Plus en détail

Le prélèvement SEPA Quels impacts pour votre entreprise?

Le prélèvement SEPA Quels impacts pour votre entreprise? Vous êtes chef d entreprise, profession libérale, professionnel, expert comptable, Directeur Administratif et Financier. L harmonisation de Moyens de Paiement vous concerne Le prélèvement SEPA Quels impacts

Plus en détail

L ATTITUDE DES EUROPEENS A L EGARD DE LA SECURITE ALIMENTAIRE, DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION ET DE L ENVIRONNEMENT RURAL

L ATTITUDE DES EUROPEENS A L EGARD DE LA SECURITE ALIMENTAIRE, DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION ET DE L ENVIRONNEMENT RURAL Eurobaromètre spécial 389 L ATTITUDE DES EUROPEENS A L EGARD DE LA SECURITE ALIMENTAIRE, DE LA QUALITE DE L ALIMENTATION ET DE L ENVIRONNEMENT RURAL RAPPORT Terrain : mars 202 Publication : juillet 202

Plus en détail

Le programme Erasmus + à Sciences Po. La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages

Le programme Erasmus + à Sciences Po. La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages Le programme Erasmus + à Sciences Po La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages Qu est ce que le programme Erasmus +? Erasmus + est un programme de la Commission Européenne destiné à encourager

Plus en détail

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement»

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Le Crédit Agricole accompagne les Entreprises dans le nouvel environnement des Moyens de Paiement Le

Plus en détail

LES CONDITIONS DE VIE DANS L UNION EUROPÉENNE

LES CONDITIONS DE VIE DANS L UNION EUROPÉENNE Eurobaromètre Standard 81 Printemps 2014 LES CONDITIONS DE VIE DANS L UNION EUROPÉENNE RAPPORT Terrain : juin 2014 Cette étude a été commandée et coordonnée par la Commission européenne, Direction générale

Plus en détail

! " en bref. Statistiques. Indicateurs du processus de libéralisation du marché européen de l'électricité 2004 2005. Contenu.

!  en bref. Statistiques. Indicateurs du processus de libéralisation du marché européen de l'électricité 2004 2005. Contenu. Statistiques en bref ENVIRONNEMENT ET ENERGIE Energie 6/2006 Auteurs John GOERTEN Emmanuel CLEMENT Contenu Faits marquants... 1 Introduction... 2 Nombre d entreprises et leur importance relative... 2 Puissance

Plus en détail

SEPA DIRECT DEBIT LA DOMICILIATION EUROPÉENNE

SEPA DIRECT DEBIT LA DOMICILIATION EUROPÉENNE SEPA DIRECT DEBIT LA DOMICILIATION EUROPÉENNE CONTENU INTRODUCTION 3 LE DOMICILIATION EUROPÉENNE ( SEPA DIRECT DEBIT ) 4 LE MANDAT DE LA DOMICILIATION EUROPÉENNE 6 «CORE» ET «B2B» : DEUX SCHÉMAS DISTINCTS

Plus en détail

IBAN utilisation correcte UBS KeyDirect

IBAN utilisation correcte UBS KeyDirect IBAN utilisation correcte UBS KeyDirect Tables des matières 1. Situation de départ 3 1.1 IBAN et BIC deviennent obligatoires 3 1.2 Prix UBS 3 1.3 Champs d application 3 1.4 Attribution de l IBAN 3 1.5

Plus en détail

L Europe sociale : travail, santé, retraite/ les meilleures options européennes pour l entreprise et les salariés Conférence

L Europe sociale : travail, santé, retraite/ les meilleures options européennes pour l entreprise et les salariés Conférence L Europe sociale : travail, santé, retraite/ les meilleures options européennes Conférence INTERVENANTS Laurence LUENGAS Directeur des Ressources Humaines de la société PARADIGM Evelyne PICHOT Commission

Plus en détail

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 366 Novembre 2012 Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2011, le prix du gaz a augmenté dans tous

Plus en détail

Yourcegid Solutions de gestion

Yourcegid Solutions de gestion CEGID EXPERT Yourcegid SEPA SEPA PRÉLÈVEMENT www.cegid.fr/experts Un module pour continuer à gérer les prélèvements après le 31/01/2014 Intégrez la norme SEPA et son environnement de gestion Ne mettez

Plus en détail

"Etude sur les communications électroniques auprès des ménages

Etude sur les communications électroniques auprès des ménages Eurobaromètre spécial 335 Commission Européenne Etude sur les communications électroniques auprès des ménages Rapport Eurobaromètre spécial 335 / Vague TNS Opinion & Social Terrain : novembre - décembre

Plus en détail

Sécurité des patients et qualité des soins de santé Rapport

Sécurité des patients et qualité des soins de santé Rapport Eurobaromètre spécial Commission européenne Sécurité des patients et qualité des soins de santé Rapport Terrain : septembre - octobre 2009 Publication : avril 2010 Eurobaromètre 327 / Vague TNS Opinion

Plus en détail

Consultation Tourisme. Questionnaire pour l industrie

Consultation Tourisme. Questionnaire pour l industrie Consultation Tourisme Questionnaire pour l industrie Identification de l entreprise (choisissez une seule option parmi les questions a f) a) Où se trouve le siège de votre entreprise (pays de résidence)?..

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger *

Opérations bancaires avec l étranger * avec l étranger * Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2012 Opérations à destination de l étranger Virements émis vers l étranger : virements en euros (4) vers l Espace économique européen

Plus en détail

ETUDE SUR LES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES AUPRES DES MENAGES

ETUDE SUR LES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES AUPRES DES MENAGES Eurobaromètre spécial 381 ETUDE SUR LES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES AUPRES DES MENAGES RÉSUMÉ Terrain : décembre 2011 Publication : juin 2012 Cette étude a été commandée par la Commission européenne,

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 461 Novembre 2013 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2012 OBRVION ET STISTIQU ÉNERG En 2012, le prix du gaz a augmenté

Plus en détail

Institut national de la. propriété. Brevet unitaire et Juridiction unifiée. Besançon, le 8 octobre 2015. industrielle

Institut national de la. propriété. Brevet unitaire et Juridiction unifiée. Besançon, le 8 octobre 2015. industrielle Institut national de la propriété Brevet unitaire et Juridiction unifiée Besançon, le 8 octobre 2015 industrielle Brevet unitaire et Juridiction unifiée I - Le contexte II - Le brevet européen à effet

Plus en détail

LES EUROPEENS ET LEURS LANGUES

LES EUROPEENS ET LEURS LANGUES Eurobaromètre spécial 386 LES EUROPEENS ET LEURS LANGUES RAPPORT Terrain : Février - Mars 2012 Publication : Juin 2012 Cette étude a été commandée par la Commission européenne, Direction générale de l

Plus en détail

Consultation des milieux intéressés sur l amélioration du principe de la reconnaissance mutuelle

Consultation des milieux intéressés sur l amélioration du principe de la reconnaissance mutuelle Consultation des milieux intéressés sur l amélioration du principe de la reconnaissance mutuelle Je réponds en tant que...: réponses % Consommateur 41 ( 31.1%) Organisation représentative 30 ( 22.7%) Entreprise

Plus en détail

Évasio stages & études. Étudiez!

Évasio stages & études. Étudiez! Évasio stages & études Étudiez! UNE ASSURANCE STAGES & ÉTUDES, POURQUOI? Évasio stages & études, la solution étudiée pour vous! Vous partez étudier ou faire un stage à l étranger, rien ne peut vous empêcher

Plus en détail

ETUDE SUR LES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES AUPRES DES MENAGES

ETUDE SUR LES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES AUPRES DES MENAGES Eurobaromètre spécial 396 ETUDE SUR LES COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES AUPRES DES MENAGES RÉSUMÉ Terrain : Février - Mars 2013 Publication: Novembre 2013 Cette étude a été commandée par la Commission européenne,

Plus en détail

Code Nom, prénom/nom/raison sociale de l entreprise ou de l organisation Code d identification (le cas échéant) Adresse Code postal Ville Pays

Code Nom, prénom/nom/raison sociale de l entreprise ou de l organisation Code d identification (le cas échéant) Adresse Code postal Ville Pays Veuillez lire les instructions figurant en dernière page : elles vous aideront à remplir le présent formulaire. Veuillez noter en particulier que le présent formulaire doit être rempli dans la langue ou

Plus en détail

Sécurité des patients et qualité des soins de santé Résumé

Sécurité des patients et qualité des soins de santé Résumé Eurobaromètre spécial Commission européenne Sécurité des patients et qualité des soins de santé Résumé Terrain : septembre - octobre 2009 Publication : avril 2010 Eurobaromètre 327 / Vague 72.2 TNS Opinion

Plus en détail

Jumelage de villes Guide de l utilisateur 2006 RENCONTRES DE CITOYENS

Jumelage de villes Guide de l utilisateur 2006 RENCONTRES DE CITOYENS JUMELAGE DE VILLES DG Éducation et culture Programme d action communautaire pour la promotion de la citoyenneté européenne active RENCONTRES DE CITOYENS Appel de propositions DG EAC n 25/05 Jumelage de

Plus en détail

Salaires et allocations. Eurydice Faits et chiffres. des enseignants. et des chefs d établissement. en Europe, 2013/2014. Education et formation

Salaires et allocations. Eurydice Faits et chiffres. des enseignants. et des chefs d établissement. en Europe, 2013/2014. Education et formation Salaires et allocations des enseignants et des chefs d établissement en Europe, 2013/2014 Eurydice Faits et chiffres Education et formation Salaires et allocations des enseignants et des chefs d'établissement

Plus en détail

Convention passée avec une banque à un prix déterminé et périodique pour la mise à disposition régulière ou pour l usage habituel de services.

Convention passée avec une banque à un prix déterminé et périodique pour la mise à disposition régulière ou pour l usage habituel de services. LEXIQUE LEXIQUE DES OPERATIONS BANCAIRES COURANTES Ce lexique a été élaboré par la CRCO à partir d une concertation entre les banques, les pouvoirs publics et les associations de consommateurs sous l égide

Plus en détail

Les autorités fédérales lancent le SEPA

Les autorités fédérales lancent le SEPA Communiqué de presse du Conseil des ministres du 27 juin 2008 Les autorités fédérales lancent le SEPA Le 1er janvier 2009 les services publics fédéraux utiliseront les nouveaux formulaires de virement

Plus en détail

Attitudes des citoyens de l UE à l égard

Attitudes des citoyens de l UE à l égard Eurobaromètre Spécial 331 Commission Européenne Attitudes des citoyens de l UE à l égard de l alcool Terrain: Octobre 2009 Publication: Avril 2010 Eurobaromètre Spécial 331 / Vague TNS Opinion & Social

Plus en détail

L'éducation formelle des adultes en Europe: politiques et mise en œuvre

L'éducation formelle des adultes en Europe: politiques et mise en œuvre BG L'éducation formelle des adultes en Europe: politiques et mise en œuvre Commission européenne L éducation formelle des adultes en Europe: politiques et mise en œuvre Ce document est publié par l Agence

Plus en détail

TOUTE LA LUMIÈRE SUR VOTRE BANQUE GUIDE DES CONDITIONS TARIFAIRES

TOUTE LA LUMIÈRE SUR VOTRE BANQUE GUIDE DES CONDITIONS TARIFAIRES TOUTE LA LUMIÈRE SUR VOTRE BANQUE GUIDE DES CONDITIONS TARIFAIRES Pour la clientèle des Entreprises Conditions applicables au 1er Janvier 2015 Il fait de vous notre priorité. Il nous relie. Il contient,

Plus en détail

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement»

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Le Crédit Agricole accompagne les Entreprises dans le nouvel environnement des Moyens de Paiement Le

Plus en détail

VIREMENTS ET PRÉLÈVEMENTS

VIREMENTS ET PRÉLÈVEMENTS Professionnels Serez-vous prêts au 1 er février 2014? VIREMENTS ET PRÉLÈVEMENTS LE GUIDE POUR PRÉPARER VOTRE MIGRATION. Le Crédit Agricole accompagne les Entreprises dans le nouvel environnement des moyens

Plus en détail

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 23.7.2014 COM(2014) 520 final ANNEXES 1 to 3 ANNEXES à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL L'efficacité énergétique: quelle contribution

Plus en détail

LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS

LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS INTRO POUR LES ENSEIGNANTS Cette ligne du temps illustre l histoire de l Union européenne. Vous pouvez l imprimer par section et l afficher

Plus en détail

Heureusement ce n est pas une banque! Guide utilisateur. Guide utilisateur v3.3 page 1. 2011-2015 nobanco. All Rights Reserved.

Heureusement ce n est pas une banque! Guide utilisateur. Guide utilisateur v3.3 page 1. 2011-2015 nobanco. All Rights Reserved. Heureusement ce n est pas une banque! Guide utilisateur Guide utilisateur v3.3 page 1 SOMMAIRE 1. DEMARRER AVEC NOBANCO EN 3 ETAPES... 3 2. GERER MON COMPTE SUR NOBANCO.COM... 4 2.1. Ouverture de compte...

Plus en détail

Janvier. Extrait des conditions tarifaires applicables aux

Janvier. Extrait des conditions tarifaires applicables aux Mes COMPTEs AU QUOTIDIEN CONVENTION Janvier 2015 Extrait des conditions tarifaires applicables aux ENTREPRISES / ARTISANS / COMMERÇANTS / PROFESSIONS LIBéRALES / AGRICULTEURS / ASSOCIATIONS Une relation

Plus en détail

MeS CoMPteS au Quotidien extrait des ConditionS tarifaires applicables aux agriculteurs ConVention Janvier 2014

MeS CoMPteS au Quotidien extrait des ConditionS tarifaires applicables aux agriculteurs ConVention Janvier 2014 MES COMPTES au Quotidien Extrait des conditions tarifaires applicables aux AGRICULTEURS CONVention Janvier 2014 Une relation fondée sur la clarté est le gage de votre confiance et de votre fidélité. Pour

Plus en détail

LES EUROPEENS ET LES LANGUES

LES EUROPEENS ET LES LANGUES Eurobaromètre Commission européenne LES EUROPEENS ET LES LANGUES Terrain : Mai Juin 2005 Publication : Septembre 2005 Eurobaromètre Spécial 237-Vague 63.4 TNS Opinion & Social Sondage commandité et coordonné

Plus en détail

Exercer une activité temporaire hors de France

Exercer une activité temporaire hors de France Artisans, commerçants, professions libérales Exercer une activité temporaire hors de France Vos démarches et obligations Édition 2015 Exercer une activité temporaire hors de France Vos démarches et obligations

Plus en détail

2 OCTOBRE 2015 Sommaire

2 OCTOBRE 2015 Sommaire OCTOBRE Ce document est disponible sur le site internet de la versions française et anglaise sur www.banque-france.fr Pays Code ISO Date d entrée dans la zone euro Allemagne Autriche Belgique Chypre Espagne

Plus en détail

SOGECASH NET. vos opérations bancaires en ligne

SOGECASH NET. vos opérations bancaires en ligne ENTREPRISES GESTION DES FLUX SOGECASH NET vos opérations bancaires en ligne SOGECASH NET Gestion des comptes bancaires sur Internet Sogecash Net est un ensemble de services sur Internet, depuis un ordinateur,

Plus en détail

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement»

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Le Crédit Agricole vous accompagne dans le nouvel environnement des Moyens de Paiement Le SEPA (Single Euro Payments

Plus en détail

EUROBAROMETRE Spécial 355 «PAUVRETE ET EXCLUSION SOCIALE» Pauvreté et exclusion sociale. Terrain : août septembre 2010 Publication : décembre 2010

EUROBAROMETRE Spécial 355 «PAUVRETE ET EXCLUSION SOCIALE» Pauvreté et exclusion sociale. Terrain : août septembre 2010 Publication : décembre 2010 Eurobaromètre Eurobaromètre spé Eurobaromètre spécial 355 EUROBAROMETRE Spécial 355 «PAUVRETE ET EXCLUSION SOCIALE» Commission Européenne Pauvreté et exclusion sociale Rapport Eurobaromètre spécial 355

Plus en détail

Phares allumés en journée pas obligatoire pas obligatoire pas obligatoire. obligatoire si temps hivernal entre 01/11 et 15/04

Phares allumés en journée pas obligatoire pas obligatoire pas obligatoire. obligatoire si temps hivernal entre 01/11 et 15/04 Allemagne Autriche Belgique Bulgarie pas de limite mais recommandation à 130 km/h 130 km/h 120 km/h 130 km/h obligatoire obligatoire obligatoire obligatoire obligatoire entre 01/11 et 01/03 obligatoire

Plus en détail

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement»

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Le Crédit Agricole Sud Rhône Alpes accompagne les Professionnels / Entreprises dans le nouvel environnement

Plus en détail

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS CAAMI Service Relations internationales (iri.enquete@caami.be) www.caami.be Introduction La Caisse Auxiliaire d Assurance Maladie-Invalidité

Plus en détail

DIX ans après le lancement de la stratégie de Lisbonne, cet article présente. Évolution et mesure de la pauvreté en Europe depuis 2000

DIX ans après le lancement de la stratégie de Lisbonne, cet article présente. Évolution et mesure de la pauvreté en Europe depuis 2000 Évolution et mesure de la pauvreté en Europe depuis 2000 Olivier Bontout, Guillaume Delautre (DREES) DIX ans après le lancement de la stratégie de Lisbonne, cet article présente l approche retenue au plan

Plus en détail

EXTERIEUR. 2014/2015 Adhésion à l ALEGESSEC

EXTERIEUR. 2014/2015 Adhésion à l ALEGESSEC EXTERIEUR Photo d identité 2014/2015 Adhésion à l ALEGESSEC Vous nous avez connus via : le site ADELE Logement le site HOUSING ANYWHERE un représentant de votre école le site LOCATION ETUDIANT les bâches

Plus en détail

Consultation publique sur l'évaluation de la directive applicable aux agents commerciaux

Consultation publique sur l'évaluation de la directive applicable aux agents commerciaux Case Id: 0c9ba3c0-ece9-4bfe-8092-c82390a51426 Consultation publique sur l'évaluation de la directive applicable aux agents commerciaux Fields marked with are mandatory. Introduction Les agents commerciaux

Plus en détail

LE PLAISIR NE VOUS LAISSE PAS TOMBER.

LE PLAISIR NE VOUS LAISSE PAS TOMBER. LE PLAISIR NE VOUS LAISSE PAS TOMBER. BMW MOBILE CARE. LA GARANTIE DE MOBILITÉ VALABLE DANS TOUTE L EUROPE. BMW Service TOUJOURS À VOS CÔTÉS. IMMÉDIATEMENT DISPONIBLE. TOUJOURS EN MOUVEMENT AVEC LA GARANTIE

Plus en détail

Les enfants ayant besoin d une protection internationale

Les enfants ayant besoin d une protection internationale FR Les enfants ayant besoin d une protection internationale Informations destinées aux enfants non accompagnés qui introduisent une demande de protection internationale conformément à l article 4 du Règlement

Plus en détail

Associations. Guide des. Conditions Tarifaires. au 1 er avril 2011 - 1 -

Associations. Guide des. Conditions Tarifaires. au 1 er avril 2011 - 1 - Associations M é t r o p o l e Guide des Conditions Tarifaires au 1 er avril 2011-1 - Le fonctionnement de votre compte n Ouverture de compte n Frais de renouvellement automatique de chéquiers Avec envoi

Plus en détail

SEPA ET COMMUNICATION BANCAIRE

SEPA ET COMMUNICATION BANCAIRE SEPA ET COMMUNICATION BANCAIRE 1 Le SEPA Définition et nouveaux instruments Comment l entreprise l s y s y prépare pare La fin des protocoles ETEBAC 3/5 Les causes de l arrêt l d ETEBACd Les solutions

Plus en détail

02 2004 Édition 2004 2004 2004 2004 20 02 2004 2004 51,8 2004 2004 2004 20

02 2004 Édition 2004 2004 2004 2004 20 02 2004 2004 51,8 2004 2004 2004 20 4 4 4 4 4 4 2 4 4 4 4 4 2 4 4 4 4 Éducation et culture4 4 2 4 4 4 4 4 2 2 4 4 4 4 4 2 4 Chiffres 4 clés 4 des technologies 4 4 de 2 2 4 l information 4 4 et de 4 la communication 4 4 2 à l école en Europe

Plus en détail