Cluster High Availability. Holger Hennig, HA-Cluster Specialist

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cluster High Availability. Holger Hennig, HA-Cluster Specialist"

Transcription

1 Cluster High Availability Holger Hennig, HA-Cluster Specialist

2 TABLE DES MATIÈRES 1. RÉSUMÉ INTRODUCTION GÉNÉRALITÉS LE CONCEPT DES CLUSTERS HA AVANTAGES D UNE SOLUTION DE CLUSTER HA ARCHITECTURE GÉNÉRALITÉS PRINCIPE DE PARTAGE «SHARED ALL» PRINCIPE DE NON PARTAGE SHARED NOTHING PRINCIPE DE MIRRORING MODES D EXPLOITATION GÉNÉRALITÉS MODÈLE DE CLUSTER ACTIF - PASSIF MODÈLE DE CLUSTER ACTIF ACTIF MODÈLE DE CLUSTER MIXTE INSTALLATION D UN SERVICE REDONDANT INSTALLATION D UNE STRUCTURE DE PLUSIEURS GROUPES DE CLUSTERS PLANNING DES RESSOURCES DE CLUSTER ADRESSES INTERNET SUR LE THÈME CLUSTERING HA...17 Ce document appartient à la propriété de transtec AG. Il ne peut être en aucun cas et sans accord préalable de son auteur, copié, publié ou encore polycopié sous quelque forme que ce soit. Toutes les informations contenues dans ce document ont été rassemblées avec le plus grand soin. Cependant, il n est pas exclu que certaines informations soient erronées. transtec AG et l auteur de ce document ne peuvent être tenus responsables pour d éventuelles erreurs et les conséquences qui pourraient en découler. Dans la présente, la dénomination de logiciels et matériel informatique sont indiqués par des marques déposées. Ils sont utilisés sans accord préalable de l entreprise. L utilisation de marques déposées dans les pages suivantes ne signifie en aucun cas l acceptation d une utilisation libre de ces noms, dans le respect de la protection des marques déposées. transtec Page 2/2

3 1. RÉSUMÉ Ce rapport a pour but de donner aux décideurs informatiques et aux administrateurs un aperçu de la technologie de cluster HA (High Availability). Dans ce document, le concept de clustering HA sera abordé ainsi que les conditions requises pour l exploitation d un cluster HA. De plus, nous montrerons quelles sont les possibilités existantes ainsi que les services qui doivent rester redondants sur des plateformes Windows et Linux. Les logiciels à installer dans des installations de clusters Windows ou Linux feront l objet d un document à part. transtec Page 3/3

4 2. INTRODUCTION 2.1 Généralités La disponibilité des serveurs et des applications est devenue critique pour les entreprises. En effet, une entreprise doit mettre en place certaines mesures car une panne du système pourrait engendrer des coûts et provoquer une perte de son image. La solution à ce problème : un cluster haute disponibilité. L objectif d un cluster HA est d obtenir des temps d arrêts de services les plus faibles possibles. La disponibilité à 100% n existe pas, mais il est néanmoins possible d atteindre une disponibilité de 99,999%. Pour atteindre un tel résultat, le «Single Point of Failure» doit être maintenu à son niveau le plus bas. Pour cela, l installation du système de serveur doit être redondante avec des solutions de clusters, les onduleurs doivent aussi être redondants et il faut séparer géographiquement une paire de clusters. Disponibilité Temps d arrêt correspondant 99% 3,6 jours de panne/an 99,9% 8,76 heures de panne/an 99,99% 52 minutes de panne/an 99,999% 5 minutes de panne/an 99,9999% 30 secondes de panne/an 99,99999% 3 secondes de panne/an Tab. 1: Niveau de disponibilité et durée de panne correspondante Microsoft Windows et Linux ont pris en compte depuis longtemps dans leurs systèmes d exploitation les caractéristiques d un cluster HA. Windows a commencé avec NT 4.0 (Wullpack), puis Windows 2000 Advanced Server et enfin Windows 2003 Enterprise Server de Microsoft. Linux a créé plusieurs projets Open Source et des produits commerciaux, reprenant plus ou moins les mêmes principes que Windows pour le clustering HA Le concept des clusters HA Un cluster comprend deux ou plusieurs ordinateurs, qui sont intégrés dans une même logique de système. Le but est d obtenir une meilleure disponibilité, une meilleure gestion et une meilleure modularité. Ces différents aspects vous sont expliqués dans ce document. Lorsqu une panne intervient sur un cluster, les ressources des autres nœuds peuvent être utilisées. La panne n a en général aucun impact sur l utilisateur, et une nouvelle connexion est attribuée à son application. transtec Page 4/4

5 2.3 Avantages d une solution de cluster HA Meilleure disponibilité: Les services et les applications qui fonctionnent sur un cluster sont installés de manière redondante pour un mécanisme HA, afin que le système reste disponible en cas de panne du matériel informatique ou d erreur de logiciel. De plus, les attentes prévues sur les serveurs en raison de migration des services sont plus simples et plus sûres à gérer (transfert manuel du service sur un autre nœud). Meilleure modularité: avec le système d exploitation de Microsoft, un support supplémentaire est proposé avec Windows 2000 Advanced Server ou Windows 2003 Enterprise Server jusqu à 8 processeurs (en principe 4 uniquement) et un support jusqu à 8 Go RAM (normalement 4 Go seulement). Pour les deux versions Windows et Linux, le matériel informatique peut être plus facilement développé dans une installation en cluster. Les agrandissements pour le CPU, RAM ou stockage peuvent être effectués lors d un arrêt prévu du système sans panne de service. Gestion améliorée : la console de gestion d un logiciel de cluster présente le cluster dans son ensemble. Les ressources du cluster global peuvent être configurées avec le logiciel. Sous Linux, on trouve aussi des utilisations de consoles de gestion graphiques (GUIs interface d utilisateur graphique), qui sont moins complètes que les produits de l univers Windows. Ainsi, on trouve en général sous Linux des scripts basés sur des textes c est-à-dire des données configurées globalement, qui possèdent les mêmes fonctions qu une console graphique. transtec Page 5/5

6 3. ARCHITECTURE 3.1 Généralités Il existe trois types d architectures de cluster HA. La différence entre ces trois solutions réside dans la manière dont le nœud individuel accède au domaine de stockage dans l installation du cluster. En cas de panne d un des nœuds dans le domaine de stockage, le deuxième nœud doit être mis à disposition. Dans ce cas, il faut travailler avec des solutions de stockage partagées, où tous les nœuds ont un accès non limité au domaine de stockage du cluster dans son ensemble. Dans les paragraphes suivants, les différentes architectures de cluster seront évoquées. 3.2 Principe de partage «Shared All» Avec le principe de partage «Shared All», tous les nœuds ont accès au même système de stockage 1. Le danger : les deux nœuds pourraient écrire dans le même système de données. Un tel accès est à éviter absolument car il peut facilement endommager les données. Ainsi, un DLM (Distributed Lock Manager) est utilisé pour les solutions Shared All. Il gère l accès des nœuds individuels et bloque l accès parallèle. Noeud de cluster A Noeud de cluster B Unité de stockage externe SCSI ou Fibre Channel Schéma 1: Cluster HA avec stockage Shared All Ce principe existe depuis longtemps dans le domaine des clusters VAX VMS de Digital, qui travaille depuis 10 ans selon ce principe. 1 En general, un système RAID externe comme le transtec transtec Page 6/6

7 Aujourd hui, peu de clusters sont installés selon ce principe. Les clusters sous Microsoft Windows et Linux sont souvent décrits selon le principe du «Shared Nothing». 3.3 Principe de non partage Shared Nothing Le principe de non partage «Shared Nothing» alloue les deux nœuds de votre propre domaine de stockage. Les nœuds du cluster 2 ont la possibilité de reprendre le domaine de stockage des autres nœuds. Dans aucun cas, les données sont en même temps sur les deux nœuds. Ainsi, un accès commun aux mêmes données est exclu. Avec ce concept, il est important de s assurer que la communication des nœuds entre eux soit sans défaut. Il faut éviter la situation appelée «Split Brain», où les deux nœuds tentent de communiquer avec le même domaine de stockage. L accès des deux nœuds à un domaine de stockage entraîne une inconsistance du système de données et donc une perte de données. Le contrôle mutuel est géré par une connexion de réseau propre (Heartbeat). Pour s assurer d éviter ce genre d erreurs, certaines solutions de cluster vont même jusqu à séparer complètement du réseau les nœuds en panne par un commutateur Powerswitch pour exclure une panne complète du système. transtec propose cette solution de commutateur Powerswitch pour ses clusters Linux. Pour des solutions Microsoft, ce problème est réglé par le Quorum Devices (domaine séparé où les informations d authenfication sont stockées). Noeud A du cluster Nœud B du cluster Domaine de données A Domaine de données B Unité de stockage externe SCSI ou Fibre Channel Schéma 2: Principe de non partage Shared Nothing 2 En general, un serveur Dual Xeon comme le transtec 2600 est installé. transtec Page 7/7

8 3.4 Principe de mirroring Avec le principe de mirroring, chaque noeud est disponible sur un domaine de stockage, reflété sur une connexion de réseau dédiée. On parle ici d une solution basée sur un serveur RAID 1. Des solutions spécifiques existent pour Microsoft ainsi que pour un environnement Linux. Sous Microsoft 2000 Server, le Legato Advanced Co-Standby server autorise deux nœuds permanents avec le même statut 3. La version professionnelle de Windows 2000 Servers avec services de clusters intégrés ne dispose pas de cette fonctionnalité de mirroring. Pour une utilisation de distribution Linux, le paquet Linux DRBD peut être installé. Il synchronise les partitions sur le réseau. Comme pour le RAID 1, les capacités de stockage doivent être disponibles en double. Noeud A du cluster Noeud B du cluster Réseau Uplink dédié SCSI ou Fibre Channel SCSI ou Fibre Channel Unité de stockage Unité de stockage Schéma 3: Principe de mirroring 4 3 La version MS Windows 2000 Server Enterprise n est pas nécessaire ici. 4 transtec propose pour une solution Legato basée sur Windows 2000 des paquets de produits avec installation et configuration sur site. transtec Page 8/8

9 4. MODES D EXPLOITATION 4.1 Généralités Pour créer un concept de cluster HA, il faut d abord définir le mode d exploitation du cluster. Les nœuds de cluster HA peuvent fonctionner de manière «active» ou «passive». Nœuds actifs: le nœud est actif et sert les clients avec des ressources (par ex : partage de fichiers, DNS, Mail, Base de données) Nœuds passifs: le nœud est passif, travaille en «Standby» et contrôle les nœuds actifs pour reprendre leurs ressources en cas d erreur. Ainsi, il existe plusieurs types de clusters, décrits par la suite. 4.2 Modèle de cluster actif - passif Les services et applications travaillent sur les nœuds actifs des clusters HA «actifspassifs». En cas de panne, les ressources sont transférées automatiquement sur les nœuds passifs. Tant que les nœuds passifs ne sont pas chargés avec d autres tâches, un failover peut fonctionner sans problème. Une condition : l installation identique du matériel informatique pour chaque nœud. Noeud A de cluster Noeud B de cluster Base de données SQL Datenbank Transfert sur le noeud B en cas de panne SCSI ou Fibre Channel SCSI ou Fibre Channel Unité de stockage externe Schéma 3: Modèle de cluster actif - passif transtec Page 9/9

10 4.3 Modèle de cluster actif actif Les services et applications travaillent sur les deux nœuds du cluster dans un modèle de cluster «actif-actif». En cas de panne, les nœuds de clusters restent à disposition l un pour l autre grâce à la redondance du système. Ici, la charge de travail avec laquelle le nœud de cluster fonctionne est décisive. Dans l exemple du schéma 4, un nœud de cluster doit reprendre la base de données SQL et le service d s en cas de panne. Ainsi, il est important d avoir des nœuds de bonne taille, pour qu il y ait suffisamment de réserve en cas de panne. Il est recommandable d avoir une charge identique sur les deux nœuds dans une exploitation active-active. Ainsi, la charge de travail de chaque nœud ne doit pas dépasser 50%. Noeud A de cluster Noeud B de cluster Transfert sur le noeud B en cas de panne Base de données SQL Serveur mails Transfert sur le noeud A en cas de panne SCSI ou Fibre Channel SCSI ou Fibre Channel Unité de stockage externe Schéma. 4: Modèle de cluster actif-actif Très souvent, on pense qu un cluster «actif-actif» a le même service exécuté sur les deux nœuds et réparti selon un mode de «Load Balancing» en fonction des demandes des clients. Quelques cas particuliers fonctionnent de cette manière, mais tous les systèmes de cluster ne supportent pas ce principe de fonctionnement. Microsoft a développé la répartition des tâches avec son produit SQL Server 2000 et Exchange Server 2000/2003. Le SQL Server 2000 de Microsoft autorise par exemple la répartition d une base de données et l assignation de la répartition de chaque base de données sur un nœud de cluster. On ne peut pourtant pas parler ici de véritable load balancing, car les demandes des clients peuvent être exécutées uniquement par un seul nœud (tant que les demandes se trouvent sur une répartition). Ceci est valable aussi pour Exchange 2000/2003 Server car la répartition dépend de la structure d organisation. transtec Page 10/10

11 L installation de ce pseudo cluster actif-actif load balanced génère de nombreux coûts et requiert une connaissance détaillée de Microsoft Windows. Sous Linux, ce type de répartition est possible, mais cela dépend de l application et chaque cas particulier doit être testé. transtec propose des solutions actives-passives ainsi que des solutions actives-actives dans sa gamme de produits. 4.4 Modèle de cluster mixte En plus des modèles de cluster actif-passif et actif-actif, considérés comme des modèles standards, il existe encore d autres modèles plus spécifiques qui sont supportés par les solutions de clusters actuelles. Dans l exemple du schéma 5, les nœuds A, B et C travaillent comme nœuds de cluster actif et mettent leurs ressources à disposition. Le nœud D est le seul nœud passif. Il sert de partenaire Failover pour les trois autres nœuds de cluster. Dans un tel scénario, un SAN (Storage Area Network) présente des avantages, car cette solution peut être facilement réalisable avec un commutateur Fibre Channel et un système RAID Fibre Channel. Une solution basée sur SCSI est envisageable, mais les coûts techniques sont plus élevés, car chaque liaison de cluster (A-D, B-D,C-D) doit avoir une solution de stockage partagée (Shared Storage). Dans le cas où plusieurs nœuds tombent en panne et que les nœuds de sauvegarde doivent reprendre des tâches supplémentaires, les ressources à disposition ne sont pas suffisantes. Avec une solution professionnelle, le nœud D doit avoir une taille différente des nœuds A, B et C. Le concept de cluster mixte est conçu idéalement pour répartir des tâches manuellement et gérer les temps d attentes ou le changement de matériel informatique sur le serveur central. Serveur A Serveur B Serveur D Système RAID FC Serveur C Schéma. 5: Cluster mixte transtec Page 11/11

12 La même combinaison peut aussi avoir une utilisation complètement différente: Le noeud D est un système Quad Xeon sur lequel fonctionne de manière active un serveur mail, une base de données SQL et un serveur DNS central. Il serait possible d exécuter les nœuds A, B et C comme serveur CPU unique et de leur donner une seule tâche. Dans ce cas, les nœuds A, B et C seraient passifs. En cas de panne, la tâche pourrait être répartie. D -> A = Serveur Mail D -> B = Serveur SQL D -> C = Serveur DNS transtec Page 12/12

13 5. INSTALLATION D UN SERVICE REDONDANT L installation schématique d un service redondant dans un cluster HA est relativement triviale. Un service individuel (ressource) est le plus petit composant à gérer dans un cluster. Pour une ressource, il peut s agir d une adresse IP, d un nom Netbios ou d un disque dur physique par exemple. Les ressources développent des dépendances entre elles et sont en général réunies dans des groupes logiques. Par exemple, nous allons montrer la dépendance d un service WWW redondant. Pour exploiter un serveur WWW sur un cluster ou sur un système en standalone, il faut une adresse IP fixe, un nom de réseau sous lequel le serveur peut être joint, et un domaine de stockage sur lequel on peut trouver les données des services WWW. Service WWW Nom de réseau Domaine de stockage Adresse IP Schéma. 6: dépendances des services Dans une gestion de cluster, chaque ressource peut être activée séparément online ou offline. Dans notre exemple, le service WWW peut fonctionner d abord en ligne, lorsque l adresse IP correspondante, le nom de réseau et le domaine de stockage sont mis à disposition. Ainsi, le service WWW développe des dépendances avec ces trois ressources. Les adresses IP et le domaine de stockage ne développent pas de dépendances et peuvent aussi fonctionner individuellement en ligne. Pour créer un service redondant, les ressources peuvent être réunies dans des groupes logiques avec un logiciel de gestion de cluster. Pour déplacer un service sur un autre nœud de cluster, il suffit de déplacer le groupe. Le logiciel de cluster supprime la dépendance et déconnecte les ressources entre elles offline. transtec Page 13/13

14 Ordre de déconnexion du service WWW: 1. Service WWW 2. Nom de réseau 3. Domaine de stockage 4. Adresse IP Les ressources sont à nouveau connectées en ligne sur un autre noeud de cluster avec une priorité inversée. Ordre de connexion en ligne du service WWW: 1. Adresse IP 2. Nom de réseau 3. Domaine de stockage 4. Service WWW Si la connexion ne se fait pas en ligne, le service ne sera plus disponible. transtec Page 14/14

15 5.1 Installation d une structure de plusieurs groupes de clusters Dans un cluster HA, les ressources individuelles sont gérées dans des groupes. Il faut donc configurer les nœuds de chaque groupe qui vont être actifs dans la gestion du cluster. En cas de panne, ces groupes logiques vont être transférés sur les nœuds restants, en fonction de leurs ressources. Cluster Groupe DHCP Service DHCP Nom de réseau IP Adresse A Domaine stockage A Groupe WWW Service WWW Nom de réseau IP Adresse B Domaine stockage B Groupe SQL Service SQL Nom de réseau IP Adresse C Domaine stockage C Schéma 7: Structure des dépendances transtec Page 15/15

16 5.2 Planning des ressources de cluster La représentation schématique du paragraphe 5.1 montre qu il faut planifier une adresse IP, un nom de réseau et un domaine de stockage séparé pour chaque groupe de cluster. La planification du domaine de stockage nécessite une attention particulière. Si un système RAID externe est utilisé, il faut faire attention à ce que chaque service redondant ait un propre set RAID, qui peut être séparé des autres domaines de stockage et fonctionner de manière complètement indépendante. Il est en principe possible de réunir plusieurs ressources dans un groupe de cluster, qui ont accès au même domaine de stockage. Dans ce cas, lors d une panne d une ressource dépendante du domaine du stockage, il faut veiller à ce que toutes les ressources dépendantes soient déplacées. Ainsi, il n est pas possible de déplacer un service unique ou d installer une configuration «active-active». transtec Page 16/16

17 6. ADRESSES INTERNET SUR LE THÈME CLUSTERING HA Nouveautés de clustering avec Windows 2003 Enterprise server: g.mspx Clustering HA et NLB (Network Load Balancing): Clustering HA sous Linux, avec un paquet Open Source Failsafe: Projet HA de Linux: Legato Co-Standby Server pour Microsoft Windows: Linux avec GFS (Global File System) pour clustering Shared-All : Paquet Linux DRBD réseau RAID 1 pour clustering Shared-All : transtec Page 17/17

Le Ro le Hyper V Troisie me Partie Haute disponibilite des machines virtuelles

Le Ro le Hyper V Troisie me Partie Haute disponibilite des machines virtuelles Le Ro le Hyper V Troisie me Partie Haute disponibilite des machines virtuelles Microsoft France Division DPE Table des matières Présentation... 2 Objectifs... 2 Pré requis... 2 Quelles sont les principales

Plus en détail

La continuité de service

La continuité de service La continuité de service I INTRODUCTION Si la performance est un élément important de satisfaction de l'utilisateur de réseau, la permanence de la disponibilité des ressources l'est encore davantage. Ici

Plus en détail

Livre blanc Haute disponibilité sous Linux

Livre blanc Haute disponibilité sous Linux Livre blanc Haute disponibilité sous Linux Nicolas Ferre 29 septembre 2000 Résumé Ce livre blanc décrit une solution informatique à haute disponibilité. Les technologies mises

Plus en détail

Hyper-V et SC Virtual Machine Manager sous Windows Server 2008 R2

Hyper-V et SC Virtual Machine Manager sous Windows Server 2008 R2 186 Hyper-V et SC Virtual Machine Manager sous Windows Server 2008 R2 L'utilisation des fonctionnalités de haute disponibilité intégrées aux applications, L'ajout de solutions tierces. 1.1 Windows Server

Plus en détail

Mise en place d un cluster. De basculement. Et DHCP Failover. Installation. Préparation. Vérification

Mise en place d un cluster. De basculement. Et DHCP Failover. Installation. Préparation. Vérification Mise en place d un cluster De basculement Et DHCP Failover Valentin Banse Thomas Haën-Boucher Thomas Bichon Présentation Installation Préparation B T S S I O 2 2 / 0 4 / 2 0 1 4 Configuration Vérification

Plus en détail

Sybase High Avalaibility

Sybase High Avalaibility Sybase High Avalaibility Mars 2006 Documentation technique # 28 Sybase High Availability Principes généraux Sybase HA et Sun Cluster 3.0 Configuration Active-Active pour Sun Cluster 3.0 Configuration Active-Passive

Plus en détail

Le cluster à basculement

Le cluster à basculement Le cluster à basculement La technologie de cluster à basculement a une approche très différente de NLB. L objectif est de maintenir des ressources en ligne en permanence. Chaque ressource est instanciée

Plus en détail

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters AVANTAGES

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters AVANTAGES FAMILLE EMC VPLEX Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters DISPONIBLITÉ CONTINUE ET MOBILITÉ DES DONNÉES DES APPLICATIONS CRITIQUES L infrastructure de stockage évolue

Plus en détail

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters

FAMILLE EMC VPLEX. Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters FAMILLE EMC VPLEX Disponibilité continue et mobilité des données dans et entre les datacenters DISPONIBILITE CONTINUE ET MOBILITE DES DONNEES DES APPLICATIONS CRITIQUES L infrastructure de stockage évolue

Plus en détail

Architectures haute disponibilité avec MySQL. Olivier Olivier DASINI DASINI - - http://dasini.net/blog

Architectures haute disponibilité avec MySQL. Olivier Olivier DASINI DASINI - - http://dasini.net/blog Architectures haute disponibilité avec MySQL Architectures Architectures haute disponibilité haute disponibilité avec MySQL avec MySQL Olivier Olivier DASINI DASINI - - http://dasini.net/blog Forum PHP

Plus en détail

Etude d architecture de consolidation et virtualisation

Etude d architecture de consolidation et virtualisation BOUILLAUD Martin Stagiaire BTS Services Informatiques aux Organisations Janvier 2015 Etude d architecture de consolidation et virtualisation Projet : DDTM Table des matières 1. Objet du projet... 3 2.

Plus en détail

Journées. MARSEILLE 3 & 4 Avril 2006

Journées. MARSEILLE 3 & 4 Avril 2006 Journées MARSEILLE 3 & 4 Avril 2006 Agenda Les architectures de Stockages SAN NAS : une Anagramme? SAN : Détails NAS : Détails Présentation de l offre «NetApp» Q & R Les Architectures de Stockage DAS Centralisées

Plus en détail

Belleville Nicolas Robert Sylvain Sabadotto Cédric. Sécurité : SAUVEGARDE DE SITE A DISTANCE

Belleville Nicolas Robert Sylvain Sabadotto Cédric. Sécurité : SAUVEGARDE DE SITE A DISTANCE Belleville Nicolas Robert Sylvain Sabadotto Cédric Sécurité : SAUVEGARDE DE SITE A DISTANCE Présentation: Le problème posé dans le sujet est de sauvegarder les données informatiques des serveurs situés

Plus en détail

Consolidation de stockage

Consolidation de stockage (Information sur la technologie Sto-2003-2) Wolfgang K. Bauer Spécialiste stockage Centre de compétence transtec AG Waldhörnlestraße 18 D-72072 Tübingen Allemagne TABLE DES MATIÈRES 1 RÉSUMÉ...3 2 INTRODUCTION...4

Plus en détail

WebSphere MQ & Haute Disponibilité

WebSphere MQ & Haute Disponibilité L objectif de cet article est d identifier les problèmes pouvant se poser lors de la mise en place d un système de secours dans une configuration WebSphere MQ, et de proposer des pistes pour régler ces

Plus en détail

VMware vsphere 5 Maîtrisez l'exploitation de votre infrastructure virtuelle

VMware vsphere 5 Maîtrisez l'exploitation de votre infrastructure virtuelle Introduction à la virtualisation 1. La virtualisation et ses domaines d application 13 1.1 La virtualisation des serveurs 13 1.2 La virtualisation du stockage 19 1.3 La virtualisation des applications

Plus en détail

Cours 13. RAID et SAN. 2004, Marc-André Léger

Cours 13. RAID et SAN. 2004, Marc-André Léger Cours 13 RAID et SAN Plan Mise en contexte Storage Area Networks Architecture Fibre Channel Network Attached Storage Exemple d un serveur NAS EMC2 Celerra Conclusion Démonstration Questions - Réponses

Plus en détail

«clustering» et «load balancing» avec Zope et ZEO

«clustering» et «load balancing» avec Zope et ZEO IN53 Printemps 2003 «clustering» et «load balancing» avec Zope et ZEO Professeur : M. Mignot Etudiants : Boureliou Sylvain et Meyer Pierre Sommaire Introduction...3 1. Présentation générale de ZEO...4

Plus en détail

Un «cluster» COMPAQ CL380 sous «Windows 2000» à l IRISA depuis janvier 2001

Un «cluster» COMPAQ CL380 sous «Windows 2000» à l IRISA depuis janvier 2001 Un «cluster» COMPAQ CL380 sous «Windows 2000» à l IRISA depuis janvier 2001 1 «Cluster» constitué de 2 noeuds Cluster 2 Configuration d un cluster à deux nœuds 3 Compaq CL 380 Baie de disques RAID Noeud

Plus en détail

Serveurs dédiés. Trafic et performances

Serveurs dédiés. Trafic et performances Serveurs dédiés Trafic et performances Nos services sont destinés aux entreprises et particuliers exigeants en terme de fiabilité, de sécurité et de disponibilité. Nous sommes également à même de fournir

Plus en détail

Plan de cette matinée

Plan de cette matinée Plan de cette matinée Windows 2008 Les différentes versions Migration Rôles et fonctionnalités Présentation des nouveautés Windows 2008 R2 Les apports de cette nouvelle version Windows 7 Les différentes

Plus en détail

VMware. Pourquoi Virtualiser? Une partie de l offre VMware Fonctionnalités. Virtual Infrastructure 3.0 (déclinaisons) VMware : Prix

VMware. Pourquoi Virtualiser? Une partie de l offre VMware Fonctionnalités. Virtual Infrastructure 3.0 (déclinaisons) VMware : Prix VMware Pourquoi Virtualiser? Une partie de l offre VMware Fonctionnalités Clusters, pools de ressources, Vmotion ; DRS ; HA Virtual Infrastructure 3.0 (déclinaisons) VMware : Prix Pourquoi Virtualiser?

Plus en détail

VMware vsphere 5 Maîtrisez l exploitation de votre infrastructure virtuelle

VMware vsphere 5 Maîtrisez l exploitation de votre infrastructure virtuelle 212 VMware vsphere 5 Maîtrisez l exploitation de votre infrastructure virtuelle Quoi qu'il en soit, gardez à l esprit que nous n avons pas voulu favoriser une technologie en particulier. Cependant, nous

Plus en détail

Les éléments «sensibles» d'un réseau sont par ordre d'importance:

Les éléments «sensibles» d'un réseau sont par ordre d'importance: LA CONTINUITÉ DE SERVICE INTRODUCTION Si la performance est un élément important de satisfaction de l'utilisateur de réseau, la permanence de la disponibilité des ressources l'est encore davantage. Les

Plus en détail

Zimbra Collaboration 8.X

Zimbra Collaboration 8.X Zimbra Collaboration 8.X Administrateur systèmes Méthodologie Formation certifiante menée par un instructeur certifié Zimbra. Durée 3 jours Nombre de participants 12 maximum Public cible Administrateur

Plus en détail

Après avoir réalisé les phases préparatoires, démarré le serveur et mis le DVD Rom dans le serveur, vous arrivez sur :

Après avoir réalisé les phases préparatoires, démarré le serveur et mis le DVD Rom dans le serveur, vous arrivez sur : Installation 1. Serveur ESX4 L installation d un serveur ESX ne présente aucune difficulté et est beaucoup plus simple et rapide (10 à 15 minutes) que l installation d un serveur Windows ou Linux. Dans

Plus en détail

Configuration matériel. Tâche 2 : Installation proprement dite de l application sur un serveur de test virtualisé sous VmWare Workstation.

Configuration matériel. Tâche 2 : Installation proprement dite de l application sur un serveur de test virtualisé sous VmWare Workstation. PPE 1 MISSION 1 Tâche 1 : Se renseigner sur les exigences logicielles et matérielles de l utilisation de MRBS sur une distribution Linux (Debian). Proposer une configuration matérielle suffisante pour

Plus en détail

TP CLUSTER-MISE EN ŒUVRE D UNE SOLUTION DE HAUTE DISPONIBILITE POUR UN SERVEUR DE FICHIER

TP CLUSTER-MISE EN ŒUVRE D UNE SOLUTION DE HAUTE DISPONIBILITE POUR UN SERVEUR DE FICHIER A. Les objectifs Installer configurer un serveur de fichier hautement disponible Mise en œuvre d un cluster failover B. Les besoins Machines hôte Windows 8 avec le logiciel de virtualisation Hyper-V opérationnelles

Plus en détail

La Continuité d Activité

La Continuité d Activité La virtualisation VMware vsphere au service de La Continuité d Activité La virtualisation VMware vsphere La virtualisation et la Continuité d Activité La virtualisation et le Plan de Secours Informatique

Plus en détail

Guide d évaluation de VMware vsphere 5.0

Guide d évaluation de VMware vsphere 5.0 Guide d évaluation de VMware vsphere 5.0 Auto Deploy LIVRE BLANC TECHNIQUE Table des matières À propos de ce guide.... 4 Configuration requise.... 4 Exigences matérielles.... 4 Serveurs.... 4 Stockage....

Plus en détail

SISR3 : Cluster de basculement de serveurs de fichiers

SISR3 : Cluster de basculement de serveurs de fichiers SISR3 : Cluster de basculement de serveurs de fichiers Objectif : Mettre en place un cluster de basculement de deux serveurs de fichiers. Il est nécessaire pour ce TP de disposer d'un Active Directory,

Plus en détail

SÉCURISER EMC VSPEX END-USER COMPUTING AVEC RSA SECURID

SÉCURISER EMC VSPEX END-USER COMPUTING AVEC RSA SECURID GUIDE DE CONCEPTION SÉCURISER EMC VSPEX END-USER COMPUTING AVEC RSA SECURID VMware Horizon View 5.2 et VMware vsphere 5.1 - Jusqu à 2 000 bureaux virtuels EMC VSPEX Résumé Le présent guide décrit les composants

Plus en détail

LIVRE BLANC Accès ininterrompu à des

LIVRE BLANC Accès ininterrompu à des LIVRE BLANC LIVRE BLANC Accès ininterrompu à des volumes de cluster partagés à mise en miroir synchrone sur des sites métropolitains actifs La prise en charge des clusters de basculement sous Windows Server

Plus en détail

INSTALLATION et déploiement de Microsoft Dynamics CRM 2013. Ref : 80539

INSTALLATION et déploiement de Microsoft Dynamics CRM 2013. Ref : 80539 INSTALLATION et déploiement de Microsoft Dynamics CRM 2013 Durée : 2 jours Ref : 80539 Objectif Ce cours de deux jours apporte au stagiaire les compétences nécessaires à l installation et au déploiement

Plus en détail

WINDOWS 2003 CLUSTER, MISE EN OEUVRE

WINDOWS 2003 CLUSTER, MISE EN OEUVRE Windows - Systèmes WINDOWS 2003 CLUSTER, MISE EN OEUVRE Réf: WCL Durée : 3 jours (7 heures) OBJECTIFS DE LA FORMATION Ce cours permet de découvrir puis de maîtriser les techniques de cluster disponibles

Plus en détail

Unitt www.unitt.com. Zero Data Loss Service (ZDLS) La meilleure arme contre la perte de données

Unitt www.unitt.com. Zero Data Loss Service (ZDLS) La meilleure arme contre la perte de données Zero Data Loss Service (ZDLS) La meilleure arme contre la perte de données La meilleure protection pour les données vitales de votre entreprise Autrefois, protéger ses données de manière optimale coûtait

Plus en détail

Architectures d implémentation de Click&DECiDE NSI

Architectures d implémentation de Click&DECiDE NSI Architectures d implémentation de Click&DECiDE NSI de 1 à 300 millions de ligne de log par jour Dans ce document, nous allons étudier les différentes architectures à mettre en place pour Click&DECiDE NSI.

Plus en détail

PROCEDURE ESX & DHCP LINUX

PROCEDURE ESX & DHCP LINUX PROCEDURE ESX & DHCP LINUX ETAPE 1 : Installation du serveur ESX 5.1 Après avoir fait monter l ISO, pour installer VMware ESX 5.1, taper sur entrée puis passer à l étape suivante. A ce stade, taper sur

Plus en détail

VMware vsphere 5 Préparation à la certification VMware Certified Professional 5 Data Center Virtualization (VCP5-DCV) - Examen VCP510

VMware vsphere 5 Préparation à la certification VMware Certified Professional 5 Data Center Virtualization (VCP5-DCV) - Examen VCP510 Introduction A. Au sujet du livre 10 B. Au sujet de l'examen 10 Chapitre 1 Les nouveautés de vsphere A. Présentation 14 B. En quoi vsphere 5 diffère de vsphere 4? 14 1. Un Service Console abandonné 14

Plus en détail

Hyper-V et SC Virtual Machine Manager Technologie de virtualisation sous Windows Server 2008 R2 [2ième édition]

Hyper-V et SC Virtual Machine Manager Technologie de virtualisation sous Windows Server 2008 R2 [2ième édition] Implémentation et gestion d'hyper-v 1. Introduction 13 1.1 Virtualisation et Green Computing 14 1.1.1 Le constat 14 1.1.2 Des chiffres 15 1.1.3 Pour corréler... 15 1.1.4 Agir! 16 1.2 Virtualisation et

Plus en détail

Hyper-V (version 3) et System Center Virtual Machine Manager Technologie de virtualisation sous Windows Server 2012-2 Tomes

Hyper-V (version 3) et System Center Virtual Machine Manager Technologie de virtualisation sous Windows Server 2012-2 Tomes Avant-propos 1. À propos de Windows Server 2012, d Hyper-V et de System Center Virtual Machine 2012 SP1 15 2. Windows Server 2012 : une version majeure 16 2.1 Le premier système d exploitation «prêt pour

Plus en détail

vsphere 5 TP2 La virtualisation avec VMware CNFETP F. GANGNEUX technologie GANGNEUX F. 17/12/2012

vsphere 5 TP2 La virtualisation avec VMware CNFETP F. GANGNEUX technologie GANGNEUX F. 17/12/2012 vsphere 5 La virtualisation avec VMware GANGNEUX F. 17/12/2012 CNFETP F. GANGNEUX technologie 1. Introduction... 3 2. Installation du contrôleur de domaine... 3 3. Installation du vcenter... 4 3.1. Installation

Plus en détail

Solution Haute Disponibilité pour Linux

Solution Haute Disponibilité pour Linux Solution Haute Disponibilité pour Linux Nicolas Schmitz Ecole Centrale de Nantes Nicolas.Schmitz@ec-nantes.fr Introduction La haute disponibilité c'est notamment : Doubler au maximum le matériel Mettre

Plus en détail

Virtualisation et Haute disponibilité

Virtualisation et Haute disponibilité Virtualisation et Haute disponibilité Fabien Muller Hubert Hollender Plan de l exposé Présentation Problématique de départ OpenVZ Pacemaker Solutions mises en oeuvre Bilan Présentation Institut de Physique

Plus en détail

La haute disponibilité

La haute disponibilité Chapitre 3 La haute 3.1 Définition du cluster de serveurs...112 3.2 La mise en cluster des applications...114 3.3 Les composants du cluster de serveurs...115 3.4 Les obets du cluster de serveurs...119

Plus en détail

Configuration du serveur ESX

Configuration du serveur ESX Configuration du serveur ESX 1. La licence vsphere Le serveur ESX a besoin d une licence. Cliquez sur votre serveur ESX. Puis allez dans l onglet Configuration. Rubrique Software ; Licence Features. Cliquez

Plus en détail

au Centre Inter-établissement pour les Services Réseaux Cédric GALLO

au Centre Inter-établissement pour les Services Réseaux Cédric GALLO au Centre Inter-établissement pour les Services Réseaux Cédric GALLO En théorie Introduction Présentation de l ESXi VMFS Virtual Center Vsphere Client Converter Vmotion High Availability/DRS/DPM Gestion

Plus en détail

Serveur Appliance IPAM et Services Réseaux

Serveur Appliance IPAM et Services Réseaux Page 1 Datasheet Serveur Appliance IPAM et Services Réseaux SIMPLIFER LE DEPLOIEMENT DE VOS ARCHITECTURES & DHCP Les services d adressage et de nommage sont au cœur de votre système d information, car

Plus en détail

Consolidation. Grid Infrastructure avec la 11gR2

Consolidation. Grid Infrastructure avec la 11gR2 Consolidation Grid Infrastructure avec la 11gR2 Priorités IT durant les périodes difficiles Examiner et Limiter les dépenses d investissement Devenir plus efficace pour réduire les frais d'exploitation

Plus en détail

Augmenter la disponibilité des applications JEE grâce au clustering : Le projet open source JShaft

Augmenter la disponibilité des applications JEE grâce au clustering : Le projet open source JShaft Augmenter la disponibilité des applications JEE grâce au clustering : Le projet open source Jérôme Petit, Serge Petit & Serli Informatique, ITMatic Jérôme Petit, Serge Petit & SERLI & ITMatic Serli : SSII

Plus en détail

La répartition de charge (Cluster NLB)

La répartition de charge (Cluster NLB) La répartition de charge (Cluster NLB) La répartition de charge devient indispensable quand un seul serveur ne suffit plus pour tenir la charge ou maintenir un temps de réponse acceptable. Si le besoin

Plus en détail

Utilisation du RAID logiciel Sur un serveur Windows 2000

Utilisation du RAID logiciel Sur un serveur Windows 2000 BTS INFORMATIQUE DE GESTION Option Administrateur de réseaux développement d applications COMPTE-RENDU D ACTIVITE ACTIVITE N 6 Nom et Prénom : Casanova Grégory Identification (objectif) de l activité Utilisation

Plus en détail

FORMATION WS1209 CONFIGURATION DES SERVICES AVANCES DE WINDOWS SERVER 2012

FORMATION WS1209 CONFIGURATION DES SERVICES AVANCES DE WINDOWS SERVER 2012 FORMATION WS1209 CONFIGURATION DES SERVICES AVANCES DE WINDOWS SERVER 2012 Contenu de la formation Configuration des services avancés de Windows Server 2012 Page 1 sur 5 I. Généralités 1. Objectifs de

Plus en détail

en version SAN ou NAS

en version SAN ou NAS tout-en-un en version SAN ou NAS Quand avez-vous besoin de virtualisation? Les opportunités de mettre en place des solutions de virtualisation sont nombreuses, quelque soit la taille de l'entreprise. Parmi

Plus en détail

CONNECTIVITÉ. Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX. Microsoft Dynamics AX. Livre blanc

CONNECTIVITÉ. Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX. Microsoft Dynamics AX. Livre blanc CONNECTIVITÉ Microsoft Dynamics AX Options de connectivité de Microsoft Dynamics AX Livre blanc Ce document décrit les possibilités offertes par Microsoft Dynamics AX en terme de connectivité et de montée

Plus en détail

Addenda du Guide de l administrateur

Addenda du Guide de l administrateur Addenda du Guide de l administrateur Cet Addenda contient les ajouts et les modifications apportées au texte du Guide de l'administrateur VERITAS Backup Exec for Windows Servers. Les informations contenues

Plus en détail

Évaluation du système de stockage

Évaluation du système de stockage Évaluation du système de stockage Rapport préparé sous contrat avec EMC Corporation Introduction EMC Corporation a chargé Demartek de procéder à une évaluation pratique du nouveau système de stockage d

Plus en détail

FORMATION WS1207 IMPLEMENTATION D'UNE INFRASTRUCTURE WINDOWS SERVER 2012 COMPLEXE

FORMATION WS1207 IMPLEMENTATION D'UNE INFRASTRUCTURE WINDOWS SERVER 2012 COMPLEXE FORMATION WS1207 IMPLEMENTATION D'UNE INFRASTRUCTURE WINDOWS SERVER 2012 COMPLEXE Contenu de la formation Implémentation d une infrastructure Windows Server 2012 complexe Page 1 sur 5 I. Généralités 1.

Plus en détail

Fiche technique WS2012

Fiche technique WS2012 Le 18/03/013 OBJECTIF VIRTUALISATION mathieuc@exakis.com EXAKIS NANTES Identification du document Titre Projet Date de création Date de modification Fiche technique Objectif 18/03/2013 26/03/2013 WS2012

Plus en détail

Institut National de la Recherche Agronomique. Cahier des charges pour la fourniture du dispositif de sauvegarde des serveurs du Système d Information

Institut National de la Recherche Agronomique. Cahier des charges pour la fourniture du dispositif de sauvegarde des serveurs du Système d Information Institut National de la Recherche Agronomique Cahier des charges pour la fourniture du dispositif de sauvegarde des serveurs du Système d Information Page 1 sur 9 1. Objet de la consultation L Institut

Plus en détail

Présentation de Citrix XenServer

Présentation de Citrix XenServer Présentation de Citrix XenServer Indexes Introduction... 2 Les prérequis et support de Xenserver 6 :... 2 Les exigences du système XenCenter... 3 Avantages de l'utilisation XenServer... 4 Administration

Plus en détail

Dix bonnes raisons de choisir ExpressCluster en environnement virtualisé

Dix bonnes raisons de choisir ExpressCluster en environnement virtualisé Dix bonnes raisons de choisir ExpressCluster en environnement virtualisé Les technologies de virtualisation de serveurs séduisent les organisations car elles permettent de réduire le Coût Total de Possession

Plus en détail

Easy as NAS Supplément Entreprises. Guide des solutions

Easy as NAS Supplément Entreprises. Guide des solutions Easy as NAS Supplément Entreprises Guide des solutions Introduction Nous sommes heureux de vous présenter le Supplément Entreprises du Guide des solutions Easy as NAS. Ce guide, basé sur la première édition

Plus en détail

Auteur : BALP Barnabé. Configuration d un Cluster de Basculement pour

Auteur : BALP Barnabé. Configuration d un Cluster de Basculement pour Auteur : BALP Barnabé Configuration d un Cluster de Basculement pour Sommaire : I. Vue d ensemble et configuration requise pour Windows HPC Server 2008 dans un Cluster de Basculement... 7 Dans cette section...

Plus en détail

Sommaire. 1 Préparer les opérations 15. 2 Choisir les ordinateurs 37

Sommaire. 1 Préparer les opérations 15. 2 Choisir les ordinateurs 37 1 Préparer les opérations 15 1.1 Définir la taille de l entreprise... 26 1.2 Définir le budget... 27 1.3 Documenter son travail... 29 1.4 Créer un planning... 32 2 Choisir les ordinateurs 37 2.1 Choisir

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1 Les architectures TSE en entreprise

Table des matières. Chapitre 1 Les architectures TSE en entreprise 1 Chapitre 1 Les architectures TSE en entreprise 1. Présentation............................................. 11 1.1 Le concept........................................... 11 1.2 Approche contextuelle.................................

Plus en détail

N 39 Administration des Systèmes et des Réseaux Informatiques SUJET

N 39 Administration des Systèmes et des Réseaux Informatiques SUJET Administration des Systèmes et des Réseaux Informatiques SUJET Sélections régionales 2012 SOMMAIRE A. Explication du sujet... 3 B. Matériaux et consommables... 9 D. Barème de correction... 10 E. Annexes...

Plus en détail

Variantes d exploitation dans un environnement hautement disponible

Variantes d exploitation dans un environnement hautement disponible Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Division Registres Team sedex 29.07.2014, version 1.0 Client sedex Variantes d exploitation dans un environnement hautement disponible

Plus en détail

Fiche technique RDS 2012

Fiche technique RDS 2012 Le 20/11/2013 OBJECTIF VIRTUALISATION mathieuc@exakis.com EXAKIS NANTES Identification du document Titre Projet Date de création Date de modification Fiche technique RDS Objectif 02/04/2013 20/11/2013

Plus en détail

Exploitation de la ferme de serveurs Esxi

Exploitation de la ferme de serveurs Esxi BTS SIO SISR4 Page 1 Exploitation de la ferme de serveurs Esxi Table des matières 1. Objectif... 2 2. Paramètres préalables... 2 3. Création d un cluster... 2 4. Augmenter la taille des LUN... 2 4.1. Sur

Plus en détail

VMWare Infrastructure 3

VMWare Infrastructure 3 Ingénieurs 2000 Filière Informatique et réseaux Université de Marne-la-Vallée VMWare Infrastructure 3 Exposé système et nouvelles technologies réseau. Christophe KELLER Sommaire Sommaire... 2 Introduction...

Plus en détail

La virtualisation de serveurs avec VMWare Infrastructure - Retour d expérience. Rodérick Petetin CRI INSA Rennes

La virtualisation de serveurs avec VMWare Infrastructure - Retour d expérience. Rodérick Petetin CRI INSA Rennes La virtualisation de serveurs avec VMWare Infrastructure - Retour d expérience Rodérick Petetin CRI INSA Rennes Virtualisation VMWare Le contexte INSA Rennes Objectifs du projet Travail préparatoire Architecture

Plus en détail

Le Ro le Hyper V Premie re Partie Configuration et Prise en main du gestionnaire Hyper-V

Le Ro le Hyper V Premie re Partie Configuration et Prise en main du gestionnaire Hyper-V Le Ro le Hyper V Premie re Partie Configuration et Prise en main du gestionnaire Hyper-V Microsoft France Division DPE Table des matières Présentation... 2 Objectifs... 2 Pré requis... 2 Quelles sont les

Plus en détail

M2-ESECURE. Virtualisation : XEN. Pierre BLONDEAU

M2-ESECURE. Virtualisation : XEN. Pierre BLONDEAU M2-ESECURE Virtualisation : XEN Pierre BLONDEAU La virtualisation Wikipedia : La virtualisation consiste à faire fonctionner un ou plusieurs systèmes d'exploitation1 / applications (comme un navigateur),

Plus en détail

Windows Server 2008. Chapitre 1: Découvrir Windows Server 2008

Windows Server 2008. Chapitre 1: Découvrir Windows Server 2008 Windows Server 2008 Chapitre 1: Découvrir Windows Server 2008 Objectives Identifier les caractéristiques de chaque édition de Windows Server 2008 Identifier les caractéristiques généraux de Windows Server

Plus en détail

Bénéfices de Citrix NetScaler pour les architectures Citrix

Bénéfices de Citrix NetScaler pour les architectures Citrix Bénéfices de Citrix NetScaler pour les architectures Citrix 15 novembre 2007 Auteurs: Mahmoud EL GHOMARI E-mail: mahmoud.elghomari@eu.citrix.com Stéphane CAUNES E-mail: stephane.caunes@eu.citrix.com Riad

Plus en détail

Contexte technologique : Présentation du logiciel: Le NAS ( Network Attached Storage):

Contexte technologique : Présentation du logiciel: Le NAS ( Network Attached Storage): Contexte technologique : Dans notre entreprise, Il arrive fréquemment que les fichiers soient stockés sur les postes de travail des employés et partagés sur le réseau. Pour mettre à jour un fichier, on

Plus en détail

Configuration de plusieurs serveurs en Load Balancing

Configuration de plusieurs serveurs en Load Balancing Le serveur de communication IceWarp Configuration de plusieurs serveurs en Load Balancing Version 10.4 27 février 2013 Icewarp France / DARNIS Informatique i Sommaire Configuration de plusieurs serveurs

Plus en détail

Compte Rendu Projet tuteuré

Compte Rendu Projet tuteuré IUT d Angers License Sari Projet tuteuré Compte Rendu Projet tuteuré «Etude d un serveur Exchange 2007 virtualisé» Par Sylvain Lecomte Le 08/02/2008 Sommaire 1. Introduction... 5 2. Exchange 2007... 6

Plus en détail

Administration de Citrix NetScaler 10.5 CNS-205-1I

Administration de Citrix NetScaler 10.5 CNS-205-1I Administration de Citrix NScaler 10.5 CNS-205-1I MIEL Centre Agréé : N 11 91 03 54 591 Pour contacter le service formation : 01 60 19 16 27 Pour consulter le planning des formations : www.miel.fr/formation

Plus en détail

DHCP Redondant Sous linux

DHCP Redondant Sous linux DHCP Redondant Sous linux Charles SAINT-LÔ SIO Lycée Notre Dame de la Providence Session 015 1 I. Présentation Le service DHCP est très répandu dans les entreprises afin de distribuer une configuration

Plus en détail

Tsoft et Groupe Eyrolles, 2005, ISBN : 2-212-11623-3

Tsoft et Groupe Eyrolles, 2005, ISBN : 2-212-11623-3 Tsoft et Groupe Eyrolles, 2005, ISBN : 2-212-11623-3 Configuration requise ForestPrep DomainPrep Installation interactive 5 Installation sans surveillance Module 5 : Installation d Exchange Server 2003

Plus en détail

Marché à procédure adaptée (en application de l article 28 du code des Marchés Publics)

Marché à procédure adaptée (en application de l article 28 du code des Marchés Publics) ETABLISSEMENT PUBLIC DE SANTE MENTALE «Morbihan» 22, Rue de l Hôpital - B. P. 10 56896 SAINT-AVE Cédex Marché à procédure adaptée (en application de l article 28 du code des Marchés Publics) CAHIER DES

Plus en détail

Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs

Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs METAIS Cédric 2 ème année Informatique et réseaux Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs Cédric METAIS ISMRa - 1 - LES DIFFERENTS SYSTEMES RAID SOMMAIRE INTRODUCTION I LES DIFFERENTS RAID I.1 Le

Plus en détail

ACQUISITION DE MATERIEL INFORMATIQUE

ACQUISITION DE MATERIEL INFORMATIQUE ACQUISITION DE MATERIEL INFORMATIQUE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES VALANT REGLEMENT DE LA CONSULTATION 2/03/2015 Le présent

Plus en détail

Paramétrage de Failover Clustering et de Microsoft Cluster Services

Paramétrage de Failover Clustering et de Microsoft Cluster Services Paramétrage de Failover Clustering et de Microsoft Cluster Services Mise à jour 1 ESXi 6.0 vcenter Server 6.0 Ce document prend en charge la version de chacun des produits répertoriés, ainsi que toutes

Plus en détail

Installation technique et démarrage HP Services de mise en œuvre de HP OpenView Performance Insight

Installation technique et démarrage HP Services de mise en œuvre de HP OpenView Performance Insight Installation technique et démarrage HP Services de mise en œuvre de HP OpenView Performance Insight Les experts en gestion des services HP apportent au client les compétences et les connaissances nécessaires

Plus en détail

L état de l ART. Évolution récente des technologies. Denis Szalkowski Formateur Consultant

L état de l ART. Évolution récente des technologies. Denis Szalkowski Formateur Consultant L état de l ART Évolution récente des technologies Denis Szalkowski Formateur Consultant Composants et infrastructure L entreprise interconnecté Les composants Les processeurs Le stockage La sauvegarde

Plus en détail

Fiche technique HyperV

Fiche technique HyperV Le 04/03/2013 OBJECTIF VIRTUALISATION mathieuc@exakis.com EXAKIS NANTES Identification du document Titre Projet Date de création Date de modification Fiche technique Objectif 04/03/2013 26/03/2013 HyperV

Plus en détail

ISCSI et GFS Quelques réflexions sur les systèmes de fichiers très disponibles

ISCSI et GFS Quelques réflexions sur les systèmes de fichiers très disponibles ! ISCSI et GFS Quelques réflexions sur les systèmes de très disponibles Philippe DEPOUILLY 1 1 Labo. Bordelais d Analyse et Géométrie, CNRS-Université de Bordeaux I Le Parlons de DAS, NAS, NFS, CIFS, SCSI,

Plus en détail

NAS SAN Les nouvelles solutions de stockage

NAS SAN Les nouvelles solutions de stockage Exposé réseau du 11 janvier 2006 NAS SAN Les nouvelles solutions de stockage David Komar Guillaume Le Cam Mathieu Mancel Sommaire Ħ Introduction Ħ La solution NAS Ħ La solution SAN Ħ Comparaison Ħ Cohabitation

Plus en détail

Module 1. Introduction à la gestion de l environnement Windows Server 2008 R2

Module 1. Introduction à la gestion de l environnement Windows Server 2008 R2 Module 1 Introduction à la gestion de l environnement Windows Server 2008 R2 Vue d ensemble du module Rôles serveur Utilisation des outils d administration Microsoft Windows Server 2008 R2 Utilisation

Plus en détail

«Clustering» et «Load balancing» avec Zope et ZEO

«Clustering» et «Load balancing» avec Zope et ZEO «Clustering» et «Load balancing» avec Zope et ZEO IN53 Printemps 2003 1 Python : généralités 1989 : Guido Van Rossum, le «Python Benevolent Dictator for Life» Orienté objet, interprété, écrit en C Mêle

Plus en détail

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES Haute disponibilité pour Serveurs Ouverts (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware ) Généralités Quelques définitions

Plus en détail

Omar Cheikhrouhou-ISIMA. http://people.coins-lab.org/ocheikhrouhou/

Omar Cheikhrouhou-ISIMA. http://people.coins-lab.org/ocheikhrouhou/ Cours: Administration et sécurité des systèmes et des réseaux Chapitre 1: Présentation de Windows Server 2008 et concepts de base sur les réseaux Omar Cheikhrouhou http://people.coins-lab.org/ocheikhrouhou/

Plus en détail

ORACLE 10g Découvrez les nouveautés. Jeudi 17 Mars Séminaire DELL/INTEL/ORACLE

ORACLE 10g Découvrez les nouveautés. Jeudi 17 Mars Séminaire DELL/INTEL/ORACLE ORACLE 10g Découvrez les nouveautés Jeudi 17 Mars Séminaire DELL/INTEL/ORACLE Le Grid Computing d Entreprise Pourquoi aujourd hui? Principes et définitions appliqués au système d information Guy Ernoul,

Plus en détail

Windows Server 2012 R2 Configuration des services avancés - Préparation à la certification MCSA - Examen 70-412

Windows Server 2012 R2 Configuration des services avancés - Préparation à la certification MCSA - Examen 70-412 Avant-propos À propos de ce livre A. Avant-propos 16 1. À propos du livre 16 B. Conditions requises 17 1. Niveau/connaissances 17 2. Certifications précédentes 17 3. Matériel nécessaire pour les travaux

Plus en détail

Migration Windows Server 2003(R2) Windows Server 2012(R2)

Migration Windows Server 2003(R2) Windows Server 2012(R2) 1 Avant-propos On se propose de migrer un serveur sous Windows Server 2003 ou 2003(R2) x86 sur un nouveau serveur en (R2) x64 tout en conservant le même nom et la même adresse IP (S1PEDA / 172.16.128.1).

Plus en détail

Installation de Windows 2008

Installation de Windows 2008 Installation de Windows 2008 Table des matières 1. Introduction 4 2. Comparatif des fonctionnalités 5 Description 5 Windows Web Server 2008 5 Windows server 2008 Datacenter 5 Windows server 2008 Standard

Plus en détail

Linux Solutions de Haute Disponibilité (2ième édition)

Linux Solutions de Haute Disponibilité (2ième édition) Introduction 1. Introduction 19 2. Remerciements 22 Disponibilité du stockage 1. Introduction au SAN 23 1.1 Mutualiser le stockage 23 1.2 Avantages 24 1.3 Protocoles 25 1.4 Infrastructure 26 1.5 Accès

Plus en détail