Consolidation de stockage

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Consolidation de stockage"

Transcription

1 (Information sur la technologie Sto ) Wolfgang K. Bauer Spécialiste stockage Centre de compétence transtec AG Waldhörnlestraße 18 D Tübingen Allemagne

2 TABLE DES MATIÈRES 1 RÉSUMÉ INTRODUCTION ANALYSE DE LA SITUATION RÉDUCTION DES COÛTS AVEC LA CENTRALISATION DAS, NAS, SAN TROIS CONCEPTS DE SAUVEGARDE BUS DE MÉMOIRES LA CONSTRUCTION DE SOLUTIONS DE STOCKAGE CENTRALES PROCESSUS DE CENTRALISATION LA CONSTRUCTION PROGRESSIVE D UNE SOLUTION SAN Utilisation commune des dispositifs de stockage Connexions redondantes Mémoire redondante, séparation dans l espace L INTÉGRATION DE SAUVEGARDE DANS UN SAN INTEGRATION DE SAN ET NAS STOCKAGE VIRTUEL / STOCKAGE PROVISIONNEL AVANTAGES ET RISQUES D UNE CENTRALISATION DE SAUVEGARDE AVANTAGES Réduction des coûts d investissements Réduction des coûts de fonctionnement Gain de performance Précision RISQUES CONCLUSION...20 transtec AG Seite 2/20

3 1 RÉSUMÉ Ce document décrit le concept de consolidation de stockage, c est-à-dire le remplacement de serveurs locaux de sauvegarde indépendants par des solutions de stockage centrales dans des réseaux de sauvegarde, et plus spécifiquement dans des SAN (Storage Area Network). Il est démontré qu avec des consolidations de stockage, une réduction des coûts est possible grâce à l approvisionnement mais aussi à la gestion du système. transtec AG Seite 3/20

4 2 INTRODUCTION 2.1 Analyse de la situation Il existe deux tendances sur le marché du stockage : D une part, la masse de données à gérer augmente constamment. Même dans une situation économique difficile, le besoin en capacité de stockage augmente. Il est actuellement d environ 50% par an, et même parfois plus dans certains secteurs. Ainsi, les investissements sont constants dans le domaine du stockage. Si un serveur atteint sa limite en termes de performances, il peut toutefois, et sous certaines conditions, continuer à fonctionner avec des performances réduites et il sera possible de repousser l investissement de quelques mois. Mais, si le système de sauvegarde atteint sa capacité maximale, il faudra investir. Cela signifie aussi que les efforts mis en place pour gérer les données vont continuer à augmenter. La masse de données et les multiples systèmes de sauvegarde rendent la gestion de plus en plus complexe. D autre part, les moyens financiers restent limités pour satisfaire ce grand besoin en capacité. Avant d investir, le responsable va toujours analyser les possibilités offertes, afin de choisir des technologies adaptées et à un prix respectable on voit d ailleurs une forte croissance du marché des RAID-IDE. 2.2 Réduction des coûts avec la centralisation On ne peut pas toujours choisir des technologies bon marché. Souvent, une performance élevée et une grande disponibilité sont demandées par les entreprises. Dans ce cas, la centralisation des solutions de stockage permet d améliorer l utilisation de systèmes individuels et ainsi, de réduire les coûts. transtec AG Seite 4/20

5 Le schéma suivant montre un exemple simple d une utilisation centrale de systèmes de sauvegarde: 1 Serveur 1 RAID Serveur 2 Deux serveurs se partagent un système RAID. Chacun des deux serveurs possède un espace pour les données. Par rapport à une solution classique, un RAID est alloué à chaque serveur et présente les avantages suivants : 1) L espace de sauvegarde peut être alloué de manière dynamique selon les besoins de chacun des serveurs (la capacité libre peut être préservée et mise à la disposition d un serveur en cas de besoin). 2) Les coûts pour un système RAID à double capacité sont beaucoup moins élevés que pour deux systèmes RAID à capacité simple. Cet exemple (dans le schéma avec un RAID-IDE simple relié aux stations de travail avec deux canaux hôtes SCSI) est en général similaire avec une grosse solution SAN : la consolidation de stockage signifie une utilisation limitée du matériel informatique grâce à la centralisation. 1 Produits utilisés dans l exemple: RAID transtec 5000 SCI/IDE avec 12 disques durs + deux serveurs transtec transtec AG Seite 5/20

6 3 DAS, NAS, SAN 3.1 Trois concepts de sauvegarde Nous distinguons aujourd hui trois types de sauvegarde qui peuvent être reliés dans le concept informatique d une entreprise. DAS Direct Attached Storage basé sur SCSI - Solution locale - Solution de serveur classique NAS Network Attached Storage basé sur Ethernet - Accès File-level (NFS etc.) - Groupe de travail, File Service - jusqu à 10 To et plus SAN Storage Area Network basé sur FC ou iscsi - Accès Block-level - Entreprise, bases de données - jusqu à 100 To et plus Schéma 1: Développement des technologies de réseaux de stockage La connexion directe classique de l espace mémoire au serveur est appelée DAS Direct Attached Storage. Cette appellation a été donnée lorsque les deux autres systèmes sont apparus et qu il fallait pouvoir faire une différenciation entre les trois. En principe, un bus SCSI est utilisé, mais il est aussi possible de faire appel à du Fibre Channel (Direct Attached Fibre Channel) lorsqu un certain niveau de performance est requis ou lorsque le système fonctionne sur deux connexions redondantes. Avec le Network Attached Storage (NAS), les données sont exportées chez les clients via Ethernet. Cela se passe au niveau des fichiers, avec un protocole de partage de fichiers comme NFS (sous Unix) ou CIFS (Windows). En général, un serveur de fichiers normal peut effectuer cette tâche, mais de plus en plus de serveurs sont réduits à l essentiel et considérés comme une partie du système de sauvegarde. Par ce biais, la performance et surtout la gestion sont améliorées et les coûts réduits. Les systèmes NAS sont aujourd hui généralement installés dans des solutions de groupes de travail, comme serveurs de fichiers flexibles et modulables au niveau de la taille. transtec AG Seite 6/20

7 SAN (Storage Area Network) correspond à une sauvegarde en réseau, dans laquelle au moins 2 serveurs sont reliés avec des dispositifs de stockage où tous les serveurs et les lecteurs locaux sont visibles, contrairement à NAS. En général, la technologie utilisée est la technologie SCSI. Grâce à la technologie Fibre Channel, de grandes distances peuvent être facilement franchies. Il est aussi possible d utiliser la technologie Ethernet. Même si celle-ci est plus lente que la technologie Fibre Channel, elle est moins coûteuse et plus facile à gérer. Avec SCSI, un protocole est utilisé et les données SCSI sont transférées par TCP/IP. L utilisation de l Ethernet peut être confondue avec l utilisation de NAS. La différence se situe dans les lecteurs locaux, constitués en un bloc, et non dans un système de fichiers comme pour NAS. L Ethernet ne relie pas le serveur avec les clients mais avec le système de sauvegarde. Mémoire Mémoire Serveur NAS Switch FC Serveur Serveur Serveur Accès niveau bloc Switch Ethernet Switch Ethernet Switch Ethernet Accès niveau fichiers Clients Clients Clients DAS SAN NAS Schéma. 2: Accès aux données avec DAS, SAN et NAS transtec AG Seite 7/20

8 3.2 Bus de mémoires L utilisation croissante des technologies NAS et SAN au lieu de la technologie Direct Attached Storage renforce la tendance que nous avons pu noter dans la part de marché des différents bus mémoire. Haute disponibilité FC IDE SCSI Prix/Sécurité Schéma 3: Développement des interfaces Alors que l utilisation de DAS dominait le marché des serveurs SCSI, une part de marché considérable s est déplacée vers les disques durs Fibre Channel et les stations de travail locales (clients), dont les disques, de plus en plus de type IDE, sont utilisés uniquement pour leur système d exploitation. Les raisons de ce phénomène sont indiquées dans le tableau ci-dessous : FC SCSI IDE Prix très élevé élevé bas Performance Pour I/O élevé Failover idéal possible Généralement 1 contrôleur Modularité élevée moyenne aucune Tableau 1: Comparaison des interfaces RAIDs (Avantages) transtec AG Seite 8/20

9 La technologie Fibre Channel comporte un avantage très net dans le cas où les besoins en performance et disponibilité seraient particulièrement élevés. C est le cas principalement dans des réseaux de sauvegarde centraux: si une panne survenait, les dommages et les coûts seraient beaucoup plus élevés que pour des solutions locales. Par ailleurs, les solutions basées IDE peuvent être utilisées, grâce à la technologie RAID actuelle, dans des cas qui ne mettent pas l entreprise dans une situation critique. Leur coût est avantageux. Une utilisation de la technologie adaptée permet de réduire les coûts de manière considérable. Ces deux solutions trouvent leur place dans les entreprises, et leur part de marché augmente, contrairement à la technologie SCSI, solution intermédiaire développée en particulier pour des solutions locales et non pour des réseaux de sauvegarde. transtec AG Seite 9/20

10 4 LA CONSTRUCTION DE SOLUTIONS DE STOCKAGE CENTRALES 4.1 Processus de centralisation En règle générale, les réseaux de stockage doivent être intégrés à un système informatique déjà existant et ne sont pas installés sur une base vierge. Souvent, une infrastructure est déjà en place avec des solutions locales (la plupart du temps par département), avec des stations de travail, des systèmes d exploitation et des concepts de sauvegarde différents, qui correspondent aux besoins de chacun ou souvent qui se sont développés avec le temps. Le matériel informatique déjà existant peut rarement être supprimé et remplacé par un nouveau système. Les conditions suivantes sont à prendre en compte pour un concept de centralisation : Le matériel informatique doit si la performance est encore suffisante être introduit dans le nouveau concept. Le SAN doit pouvoir être élargi selon les besoins (taille modulable) Les données et les applications doivent migrer peu à peu dans le nouveau concept La disponibilité du système doit pouvoir se développer avec sa taille, car, une panne du système pourrait affecter d autres domaines de l entreprise. Le premier point est particulièrement important. La connexion avec un matériel informatique existant est souvent liée à des problèmes de compatibilité. L utilisation d une technologie ouverte, et compatible avec de nombreux standards anciens est un point essentiel. 4.2 La construction progressive d une solution SAN Utilisation commune des dispositifs de stockage Qu est-ce que le Storage Area Network? La définition courante indique que c est un réseau doté de deux stations de travail au minimum, et d un dispositif de stockage (par ex. RAID). Le RAID doit être disponible pour deux stations de travail au minimum (sinon le RAID serait direct attached même s il était connecté par Fibre Channel). Le système SAN le plus simple se présente donc comme suit : transtec AG Seite 10/20

11 RAID Commutateur Serveur Serveur Schéma 4: Concept SAN 1 Partage de stockage Deux serveurs, reliés par un adaptateur hôte Fibre Channel et par un commutateur connecté à un système RAID Fibre Channel, se partagent l ensemble des ressources. L espace de sauvegarde sur le système RAID peut être réparti de manière flexible sur les serveurs. La mémoire non utilisée reste à la libre disposition et peut être attribuée ultérieurement, lorsqu un des serveurs en a besoin. La solution reste modulable grâce à l utilisation d un commutateur : des serveurs supplémentaires peuvent être intégrés dans le SAN au fur et à mesure des besoins. Tous les composants du système sont modulables : le RAID Fibre Channel et des disques durs supplémentaires peuvent être intégrés par la suite et les commutateurs peuvent être installés sur plusieurs niveaux. De même, les serveurs existants peuvent être intégrés au réseau s ils sont installés avec un adaptateur bus hôte Fibre Channel Connexions redondantes Le premier concept répond aux demandes de flexibilité, aussi au niveau de la taille, mais ne fournit pas une haute disponibilité. En règle générale, un RAID est redondant et installé avec deux contrôleurs, mais, si le commutateur tombe en panne, tous les serveurs sont coupés des données.par ailleurs, le réseau Fibre Channel peut être sécurisé avec des connexions redondantes. 2 transtec propose une solution SAN complète, qui correspond à ce concept et porte la référence TSAN112S. Le système est entièrement modulable. transtec AG Seite 11/20

12 RAID Commutateur Commutateur Serveur Serveur Schéma 5: Conception SAN n 2 Connexions redondantes Les serveurs sont installés avec deux adaptateurs hôtes supplémentaires ou avec un port Dual HBAs, lorsqu il n y a pas assez d interfaces PCI à disposition et sont connectés au RAID avec un commutateur supplémentaire. Dans le cas de panne d un commutateur ou d un câble, une connexion de rechange est toujours disponible sur le système RAID. Un pilote pour les adaptateurs hôtes assure que le système de fichiers du système d exploitation du RAID ne peut être reconnu qu une fois, et, si une connexion tombe en panne, le deuxième adaptateur hôte prend le relais et «devient visible». Le concept n 2 peut être un développement du concept n 1. Si le matériel informatique adéquat est choisi dès le début (fonction de «path failover» adaptateurs hôtes), le développement peut se faire ultérieurement Mémoire redondante, séparation dans l espace Dans le concept n 2, tous les composants sont redondants (même les serveurs peuvent être installés en clusters). Le RAID est lui-même redondant, et en règle générale, le contrôleur RAID aussi. Mais, pour atteindre une haute disponibilité, on peut aussi intégrer un niveau supplémentaire de redondance. 3 Référence transtec : TSAN112D transtec AG Seite 12/20

13 RAID RAID Commutateur Commutateur Serveur Serveur Schéma 6: Concept SAN n 3 mémoire redondante Par une recomposition du concept n 3, le système peut être entièrement redondant. Les deux RAID sont reflétés localement sur les serveurs. Un logiciel de gestion, comme Veritas Volume Manager rend ce concept possible. Dans le cas de dommages physiques survenus sur un système RAID complet, la disponibilité n est pas remise en question. La symétrie complète de ce concept ouvre une nouvelle perspective : le réseau de sauvegarde peut être séparé dans l espace. La technologie Fibre Channel avec des câblages en fibre optique permet d obtenir une distance jusqu à 2km, et il est possible de posséder son centre informatique dans deux pièces différentes, voire dans deux bâtiments différents. Si, par hasard, un des lieux subissait des dommages, les données seraient toujours disponibles 4. Dans l exemple ci-dessus, on peut noter que la haute disponibilité du matériel informatique demande plus que du matériel informatique redondant : par exemple, une installation sans perturbations de courant ou encore un concept de sauvegarde avec un temps de restauration rapide sont des aspects tout aussi importants que la redondance. 4.3 L intégration de sauvegarde dans un SAN Dans le schéma précédent, la connexion du SAN avec le RAID est réduite à une capacité de disques pour deux serveurs ou plus. Dans la pratique, bien entendu, cela ne suffit pas. L intégration d un concept de sauvegarde dans un SAN est un des facteurs d optimisation d une sauvegarde centrale. 4 Référence transtec: TSAN222D transtec AG Seite 13/20

14 Dans un réseau de mémoire décentralisé, la sauvegarde se situe en général localement dans un des départements. Cela signifie qu une multiplicité de dispositifs de sauvegarde sont en place, avec la plupart du temps des technologies différentes, qui sont gérées par les employés de chacun des départements. Le coût de gestion est donc très élevé souvent des lecteurs individuels sont utilisés à la place d autochangeurs ou de librairies, et le responsable passe la majeure partie de son temps à sauvegarder manuellement les données. En revanche, si un logiciel de sauvegarde fonctionnant sur l ensemble du réseau est installé, la charge de travail de l Ethernet consacré à la sauvegarde est extrêmement élevée sans parler d une performance insuffisante. Dans un SAN, une connexion Fibre Channel peut aussi être utilisée pour la sauvegarde. La sauvegarde LAN free est aujourd hui supportée par la plupart des fabricants de logiciels de sauvegarde. L intégration d une librairie peut se faire de trois manières différentes. Des librairies existantes avec interface SCSI (mais aussi nouvelles avec Fibre Channel) peuvent être connectées localement dans un des serveurs du SAN et être définies comme serveurs de sauvegarde dans l ensemble du SAN. Des librairies existantes avec interfaces SCSI peuvent être intégrées directement dans le SAN par un bridge Fibre Channel, pour vous permettre d accéder par le SAN directement à un ou plusieurs serveurs. Les librairies actuelles sont souvent proposées avec une interface Fibre Channel. 5 Elles peuvent être directement intégrées dans un SAN (en réalité, les librairies Fibre Channel fonctionnent en général avec un bridge FC installé). La sauvegarde fonctionne ensuite comme sauvegarde LAN free sur FC au lieu de fonctionner sur LAN : le serveur de sauvegarde reçoit les données des autres serveurs et les enregistre sur sa librairie locale. Avec les deux derniers concepts, l enregistrement peut aussi se faire sur ce qu on appelle des «sauvegardes serverless», principe par lequel le serveur de sauvegarde gère simplement la sauvegarde, mais le serveur client envoie directement les données à la librairie, afin d alléger la charge du serveur de sauvegarde. Le terme «serverless» peut être mal interprété : on devrait plutôt parler de «sauvegarde initialisée par serveur». 5 par exemple l Overland Neo 4000 proposé par transtec transtec AG Seite 14/20

15 4.4 Intégration de SAN et NAS La technologie Network Attached Storage n est pas une technologie exclusive. Un serveur de fichiers NAS peut être en partie un SAN, lorsqu il est installé avec un port Fibre Channel ou lorsqu il utilise le dispositif local d un RAID. Ce type de serveurs NAS est décrit comme bridge NAS ou encore comme NAS Head. 6 C est à partir d eux que les données sont mises à disposition des clients sur l Ethernet. Les avantages sont les suivants : La gestion facilitée par rapport aux serveurs actuels permet une réduction importante des coûts de gestion. Les serveurs NAS peuvent être intégrés facilement dans des réseaux très diversifiés avec des stations de travail Windows et Unix Les serveurs de fichiers NAS sont plus efficaces pour la mise à disposition des données. SAN, NAS et DAS ne sont pas des mondes totalement différents ils se complètent dans des solutions de stockage flexibles dans les entreprises. Un concept de sauvegarde centralisé va utiliser la plupart des éléments de ces technologies. 4.5 Stockage virtuel / Stockage provisionnel Le terme «virtuel» nécessite une explication. Il a donné lieu à de nombreuses interprétations qui ont ensuite créé de mauvaises attentes. Il nous paraît donc utile de parler de solutions de «stockage provisionnel», c est-à-dire de capacités de stockage intelligentes et transparentes, rendues possibles grâce à un logiciel compétent, comme celui proposé par DataCore. 7 Un ou plusieurs des serveurs du SAN deviennent des serveurs de domaine de stockage, les seuls à pouvoir accéder au système RAID et à mettre à disposition les capacités pour les autres serveurs. C est ainsi qu on atteint une indépendance des différentes mémoires des disques de l infrastructure informatique en place. Les mémoires peuvent être reflétées ou connectées entre elles et les différentes applications peuvent être classées selon les performances. Par exemple, la capacité virtuelle peut aussi être mise à disposition et être remplacée au fur et à mesure par une capacité réelle en fonction des besoins. 6 Le bridge NAS 3800W de transtec propose un standard de 2 ports SCSI et peut être équipé de manière optimale avec FC. Les serveurs NAS de transtec sont proposés avec la gamme des serveurs de fichiers NAS Zaratustra. 7 DataCore SANsymphony est intégré par transtec dans des solutions SAN haute performance transtec AG Seite 15/20

16 Dans ce cas aussi, une telle solution peut être installée ultérieurement, dans la mesure où les standards technologiques sont ouverts. Les avantages en bref: Une gestion centrale des ressources de stockage Une intégration facile des disques de sauvegarde en place Une sécurité grâce à une réplication synchrone ou asynchrone, snapshots, etc.. Avec un cache important et des processeurs puissants sur le serveur de domaine de stockage, la performance peut être améliorée par rapport à un RAID unique. La capacité peut être développée à la volée (on the fly en anglais) en fonction des besoins. Le dernier point comporte un potentiel d économie important. Souvent, dans une infrastructure de stockage décentralisée, il arrive qu une partie du système de disques ne soit pas utilisée, alors que d autres sont encombrées. Dans ce cas, il faut racheter de la capacité pour des serveurs individuels, même si le degré de remplissage ne dépasse pas 40%. On peut éviter ce phénomène grâce à une attribution flexible de la capacité. Un taux de remplissage de 70 à 80% peut être atteint, sans devoir racheter à nouveau du matériel informatique. transtec AG Seite 16/20

17 5 AVANTAGES ET RISQUES D UNE CENTRALISATION DE SAUVEGARDE D après notre analyse, de nombreux arguments prêchent pour la centralisation et la possible consolidation de l infrastructure de stockage qui en découle, mais, il faut savoir qu il existe aussi des risques. 5.1 Avantages Réduction des coûts d investissements Comme nous l avons déjà expliqué, les coûts du matériel informatique peuvent être considérablement réduits grâce à une centralisation. Cette réduction n est possible que si la centralisation débute assez tôt, ou si le matériel informatique en place à intégrer dans le processus est important. En fait, un gros système RAID coûte moins cher que plusieurs petits, même si la performance est plus élevée. De même, un autochangeur coûte moins cher que plusieurs lecteurs individuels (ou encore une librairie coûte moins cher que plusieurs autochangeurs). De plus, l attribution flexible de la capacité de mémoire dans des emplacements encore disponibles permet de réduire considérablement le besoin général. L intégration de matériel informatique supplémentaire peut être reportée à plus tard ce qui permet de réduire encore plus les coûts, en particulier si de grandes capacités sont disponibles sur les disques durs. Ainsi, les systèmes de sauvegarde dans les SAN sont en principe modulables, afin de permettre un agrandissement futur, sans nécessairement intégrer un nouveau système RAID Réduction des coûts de fonctionnement Les coûts de fonctionnement sont principalement des coûts de gestion. Une économie est possible grâce à la centralisation de la gestion, (expliquée plus haut dans le traitement des sauvegardes) : au lieu de gérer/sécuriser chaque serveur local par département, on peut mettre en place une gestion centrale à moindre coût. Par ailleurs, il est aussi possible de faire des économies avec la mise en place d un logiciel de gestion de sauvegarde qui permet d utiliser les ressources centrales. Ce logiciel mesure, évalue et identifie les besoins de mémoire sur chacun des serveurs et permet donc de réaliser des économies de mémoire, notamment grâce à l identification de données non autorisées ou inutiles Gain de performance Deux facteurs permettent d augmenter la performance d un réseau de sauvegarde centralisé par rapport à un système décentralisé un choix de produits adaptés est requis: transtec AG Seite 17/20

18 1. L allègement du LAN grâce à un réseau central Fibre Channel. Fibre Channel est plus rapide qu Ethernet mais surtout, il est connecté à un protocole qui génère moins d overhead. Ainsi, le LAN est libéré pour ses propres fonctions et n est pas surchargé inutilement avec la sauvegarde. 2. La technologie Fibre Channel s intègre plus facilement dans un réseau centralisé que dans un réseau décentralisé. Lorsque de longues distances doivent être franchies, les coûts de câblage sont trop élevés pour l entreprise dans son ensemble. De plus, la technologie SAN comme le trunking peut être utilisée, les canaux sont reliés et la performance est ainsi améliorée Précision La gestion centrale des ressources de stockage réduit le développement sauvage de technologies différentes. Un concept uniforme est plus facile à gérer que de nombreux concepts différents. De nombreux logiciels sont valables, pour la sauvegarde (qui sait quelles données sont encore à sécuriser dans une entreprise) mais aussi pour les données elles-mêmes. Cela ne signifie pas qu une seule plateforme ou un seul système d exploitation peut être utilisé. Les diverses applications nécessitent encore différents serveurs. L installation d un logiciel de gestion de sauvegarde, comme décrit ci-dessus, peut contribuer à obtenir une situation beaucoup plus claire et précise. 5.2 Risques Le processus de centralisation de stockage nécessite une planification minutieuse. Les risques suivants doivent être pris en compte. Un réseau de mémoire central nécessite des mesures plus importantes en termes de sécurité contre les pannes. Il est évident qu une panne du serveur de sauvegarde central peut paralyser une bonne partie de l entreprise. On peut remédier à ce problème en disposant de composants de haute qualité mais aussi de redondance des composants. L installation d onduleurs pour prévenir les perturbations de courant ainsi qu un plan de disaster recovery, permettant la restauration de données dans un délai très court, sont à envisager. Le plan de disaster recovery doit être vérifié par un test de fonctionnement lors de sa mise en place. La mise à disposition de place pour la mémoire implique une bonne utilisation. Les données ont certaines similitudes avec le gaz : elles augmentent si la place est disponible. La mise à disposition flexible de la capacité peut aussi conduire à une sauvegarde de plus en plus importante de données inutiles. On peut seulement réduire ce phénomène avec une gestion de quota pertinente. Si la mémoire était auparavant gérée et budgetée localement par chaque département, il peut être judicieux de mettre en place un système de charge dans un réseau de sauve- transtec AG Seite 18/20

19 garde central. Il est possible de réaliser ceci sans grosses dépenses grâce à un logiciel spécialement conçu pour ce genre de situations. Les solutions propriétaires vous lient à un fabricant à long terme De nombreux fabricants proposent des solutions SAN propriétaires. Pour le système, cela présente l avantage d avoir tous les composants sécurisés et optimisés. Par ailleurs, cela signifie que le matériel informatique existant peut être difficilement ou pas du tout relié au nouveau système. De plus, vous vous liez à long terme avec un fabricant et si votre système SAN atteint ses limites, il faudra l élargir. Il est possible qu à ce moment-là, la série de produits ou même le fabricant n existe plus, et un élargissement ne sera plus possible. Les technologies ouvertes sont flexibles, et en général avantageuses au niveau du prix à cause de la concurrence relativement élevée. De plus, vous engagez un partenaire pour les composants, qui va se porter garant pour une optimisation de l assemblage des composants. transtec AG Seite 19/20

20 6 CONCLUSION La base d une consolidation de stockage réside dans la centralisation du stockage. La sauvegarde est optimisée par l assemblage des solutions de stockage locales qui permet une mise à disposition des capacités de mémoire. La centralisation de stockage est un processus qui doit être réalisé en plusieurs étapes. Comme nous l avons exposé dans ce rapport : dans une infrastructure d un centre informatique, un réseau de sauvegarde dédié est mis en place, généralement basé sur un SAN Fibre Channel, mais qui doit être combiné avec des solutions Network Attached Storage (NAS). La connexion étendue de l infrastructure en place est un critère important tout comme la possibilité d élargir le système au fur et à mesure des besoins. Si ces conditions sont respectées, la consolidation du stockage peut réellement faire baisser les coûts, avec l intégration mais aussi avec une utilisation optimale des ressources et une réduction des dépenses de gestion. La performance d un réseau de sauvegarde dépend de l assemblage optimal de tous les éléments. Une bonne taille et la réduction des encombrements doivent être minutieusement prévus avec l aide d un partenaire expérimenté. C est seulement ainsi qu on peut s assurer de ne pas perdre de données lors de l intégration du nouveau système, de ne pas avoir de problèmes imprévus d incompatibilité avec le matériel informatique déjà en place, ou encore de ne pas perdre de temps inutile avec une installation défectueuse. transtec AG Seite 20/20

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com

HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES. Simple & Performant. www.quick software line.com HAUTE DISPONIBILITE & CONTINUITÉ DE SERVICE MULTI PLATES FORMES Haute disponibilité pour Serveurs Ouverts (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware (Windows, UNIX, AIX, Linux, VMware ) Généralités Quelques définitions

Plus en détail

NAS SAN Les nouvelles solutions de stockage

NAS SAN Les nouvelles solutions de stockage Exposé réseau du 11 janvier 2006 NAS SAN Les nouvelles solutions de stockage David Komar Guillaume Le Cam Mathieu Mancel Sommaire Ħ Introduction Ħ La solution NAS Ħ La solution SAN Ħ Comparaison Ħ Cohabitation

Plus en détail

Le e s tocka k ge g DAS,NAS,SAN

Le e s tocka k ge g DAS,NAS,SAN Le stockage DAS,NAS,SAN Sommaire Introduction SAN NAS Conclusion Bibliographie Questions Introduction Besoin de partage de données à travers un réseau Explosion des volumes de données Comment assurer les

Plus en détail

Journées. MARSEILLE 3 & 4 Avril 2006

Journées. MARSEILLE 3 & 4 Avril 2006 Journées MARSEILLE 3 & 4 Avril 2006 Agenda Les architectures de Stockages SAN NAS : une Anagramme? SAN : Détails NAS : Détails Présentation de l offre «NetApp» Q & R Les Architectures de Stockage DAS Centralisées

Plus en détail

Cours 13. RAID et SAN. 2004, Marc-André Léger

Cours 13. RAID et SAN. 2004, Marc-André Léger Cours 13 RAID et SAN Plan Mise en contexte Storage Area Networks Architecture Fibre Channel Network Attached Storage Exemple d un serveur NAS EMC2 Celerra Conclusion Démonstration Questions - Réponses

Plus en détail

Institut National de la Recherche Agronomique Cahier des charges

Institut National de la Recherche Agronomique Cahier des charges Institut National de la Recherche Agronomique Cahier des charges Fourniture d'équipements informatiques de stockage de grande capacité pour les Centres de Recherche de Paris & Nancy Objet de la consultation

Plus en détail

Évaluation de la plate-forme de stockage multiprotocole Celerra NS20 EMC

Évaluation de la plate-forme de stockage multiprotocole Celerra NS20 EMC Évaluation de la plate-forme de stockage multiprotocole Celerra NS20 EMC Rapport rédigé à la demande d EMC Corporation Introduction EMC Corporation a chargé Demartek d effectuer une évaluation sous la

Plus en détail

Besoins Exemples pour 2 métiers :

Besoins Exemples pour 2 métiers : Annexe 3 : fiche service Stockage, sauvegarde et archivage de données informatiques du laboratoire Justification : infrastructure de base, service pour l'ensemble des équipes, projets et services Profil

Plus en détail

Utilisation du RAID logiciel Sur un serveur Windows 2000

Utilisation du RAID logiciel Sur un serveur Windows 2000 BTS INFORMATIQUE DE GESTION Option Administrateur de réseaux développement d applications COMPTE-RENDU D ACTIVITE ACTIVITE N 6 Nom et Prénom : Casanova Grégory Identification (objectif) de l activité Utilisation

Plus en détail

La stratégie de stockage au Centre de Calcul du CNES

La stratégie de stockage au Centre de Calcul du CNES Réunion du groupe PIN (Pérennisation des Informations Numériques) La stratégie de stockage au Centre de Calcul du CNES Anne Jean Antoine 17 janvier 2002 Le stockage est crucial... Á Les entreprises ont

Plus en détail

Concept des VLAN Introduction au VLAN virtuel

Concept des VLAN Introduction au VLAN virtuel Les VLAN Sommaire 1.Concept des VLAN 1.1.Introduction au VLAN virtuel 1.2.Domaines de broadcast avec VLAN et routeurs 1.3.Fonctionnement d un VLAN 1.4.Avantages des LAN virtuels (VLAN) 1.5.Types de VLAN

Plus en détail

Travaux pratiques. avec. WordPress. Karine Warbesson

Travaux pratiques. avec. WordPress. Karine Warbesson Travaux pratiques avec WordPress Karine Warbesson Toutes les marques citées dans cet ouvrage sont des marques déposées par leurs propriétaires respectifs. Mise en pages réalisée par ARCLEMAX Illustration

Plus en détail

Nouvelles stratégies et technologies de sauvegarde

Nouvelles stratégies et technologies de sauvegarde Nouvelles stratégies et technologies de sauvegarde Boris Valera Laurent Blain Plan Contexte Les nouveaux enjeux de la sauvegarde La sauvegarde des machines virtuelles La déduplication Les architectures

Plus en détail

Hyper-V et SC Virtual Machine Manager sous Windows Server 2008 R2

Hyper-V et SC Virtual Machine Manager sous Windows Server 2008 R2 186 Hyper-V et SC Virtual Machine Manager sous Windows Server 2008 R2 L'utilisation des fonctionnalités de haute disponibilité intégrées aux applications, L'ajout de solutions tierces. 1.1 Windows Server

Plus en détail

VMware vsphere 5 Maîtrisez l exploitation de votre infrastructure virtuelle

VMware vsphere 5 Maîtrisez l exploitation de votre infrastructure virtuelle 212 VMware vsphere 5 Maîtrisez l exploitation de votre infrastructure virtuelle Quoi qu'il en soit, gardez à l esprit que nous n avons pas voulu favoriser une technologie en particulier. Cependant, nous

Plus en détail

RITUNE. Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus

RITUNE. Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus RITUNE Logiciel pour optimiser la consommation énergétique et les ressources dans les stations d épuration en s appuyant sur tous les processus «ENTRE 10 ET 25 % DES RESSOURCES QUI SONT NÉCESSAIRES DANS

Plus en détail

Technologie SDS (Software-Defined Storage) de DataCore

Technologie SDS (Software-Defined Storage) de DataCore Technologie SDS (Software-Defined Storage) de DataCore SANsymphony -V est notre solution phare de virtualisation du stockage, dans sa 10e génération. Déployée sur plus de 10000 sites clients, elle optimise

Plus en détail

NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS.

NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS. SERVICES VOIX EASY PHONE NOUS VOUS AIDONS À NE PAS PERDRE LE CONTACT. VOTRE PARTENAIRE TOUT PRÈS DE CHEZ VOUS. Pour vous aussi, le téléphone de votre lieu de travail fait sans doute partie des moyens de

Plus en détail

Introduction aux systèmes d exploitation

Introduction aux systèmes d exploitation Introduction aux systèmes d exploitation Le système d exploitation est un ensemble de logiciels qui pilotent la partie matérielle d un ordinateur. Les principales ressources gérées par un système d exploitation

Plus en détail

Un projet de PRA peut se découper en quatre phases :

Un projet de PRA peut se découper en quatre phases : Définition Le plan de continuité de service PCA est mis en place pour faire face à une situation de crise pouvant perturber ou interrompre l activité de l entreprise. Le PCA est donc l ensemble des procédures

Plus en détail

Mettez de la lumière dans vos opérations d éclairage. CityTouch LightPoint Gestion du patrimoine Eclairage Public

Mettez de la lumière dans vos opérations d éclairage. CityTouch LightPoint Gestion du patrimoine Eclairage Public Mettez de la lumière dans vos opérations d éclairage CityTouch LightPoint Gestion du patrimoine Eclairage Public CityTouch LightPoint / GESTION DU PATRIMOINE ECLAIRAGE PUBLIC 3 Un système intelligent pour

Plus en détail

Qu est ce que le RAID?

Qu est ce que le RAID? LES SYSTEMES RAID PLAN Introduction : Qu est ce que le RAID? Quels sont les différents niveaux de RAID? Comment installer une solution RAID? Conclusion : Quelle solution RAID doit-on choisir? Qu est ce

Plus en détail

Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs

Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs METAIS Cédric 2 ème année Informatique et réseaux Les systèmes RAID Architecture des ordinateurs Cédric METAIS ISMRa - 1 - LES DIFFERENTS SYSTEMES RAID SOMMAIRE INTRODUCTION I LES DIFFERENTS RAID I.1 Le

Plus en détail

Housing : le principe

Housing : le principe Housing : le principe Découvrez le principe de fonctionnement d un datacentre Housing Généralités Installation / Mise en place p 02 p 03 Gestion d un datacentre Housing p 04 Octobre 2009 Généralités Qu

Plus en détail

FLEXIBILITÉ PAR LA STABILITÉ

FLEXIBILITÉ PAR LA STABILITÉ CENTRE DE DONNÉES FLEXIBILITÉ PAR LA STABILITÉ Le centre de données constitue le centre névralgique de votre environnement de TCI et de votre organisation Votre MER, votre SER ou votre centre de données

Plus en détail

Variantes d exploitation dans un environnement hautement disponible

Variantes d exploitation dans un environnement hautement disponible Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Division Registres Team sedex 29.07.2014, version 1.0 Client sedex Variantes d exploitation dans un environnement hautement disponible

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD1 Exercices Exercice 1 : Décrivez les facteurs internes qui ont un impact sur les communications réseau. Les facteurs internes ayant un impact sur les communications sont liés à la nature

Plus en détail

LES RÉSEAUX INFORMATIQUES

LES RÉSEAUX INFORMATIQUES LES RÉSEAUX INFORMATIQUES Lorraine Le développement d Internet et de la messagerie électronique dans les entreprises a été, ces dernières années, le principal moteur de la mise en place de réseau informatique

Plus en détail

Sauvegarde des profils de connexion et des options depuis une installation existante Sauvegarde des profils de connexion

Sauvegarde des profils de connexion et des options depuis une installation existante Sauvegarde des profils de connexion DEPLOYER LES PROFILS DE CONNEXION ET LES OPTIONS LORS D UNE NOUVELLE INSTALLATION DE SAS ENTERPRISE GUIDE 5.1 Inclus dans la plate-forme décisionnelle SAS 9.3, SAS Enterprise Guide 5.1 nécessite de définir

Plus en détail

Exercices Active Directory (Correction)

Exercices Active Directory (Correction) Exercices Active Directory (Correction) Exercice : Scénarios pour l'implémentation de composants logiques AD DS Lire les scénarios suivants et déterminer les composants logiques AD DS à déployer dans chaque

Plus en détail

Contrôleur de domaine serveur d applications

Contrôleur de domaine serveur d applications Contrôleur de domaine serveur d applications Optimisation du serveur existant et installation d un serveur de secours Michel Galka-Cortes I - Présentation de l activité - Compétences nécessaires C21 Installer

Plus en détail

Jouez les précurseurs: avec le Managed Server de Hostpoint

Jouez les précurseurs: avec le Managed Server de Hostpoint RôleLeader. Jouez les précurseurs: avec le Managed Server de Hostpoint Un site web qui fonctionne toujours au mieux, constamment mis à jour est aujourd hui indispensable si vous souhaitez jouer les précurseurs

Plus en détail

Fiche d identité produit

Fiche d identité produit Fiche d identité produit Référence DNS-313 Désignation Boîtier de stockage réseau SATA à 1 baie Clientèle cible Particuliers Accroche marketing Proposé à un prix défiant toute concurrence, le boîtier de

Plus en détail

Évaluation du système de stockage

Évaluation du système de stockage Évaluation du système de stockage Rapport préparé sous contrat avec EMC Corporation Introduction EMC Corporation a chargé Demartek de procéder à une évaluation pratique du nouveau système de stockage d

Plus en détail

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com

L essentiel. Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base. web aucotec.com L essentiel Coopérative, flexible, très performante : la plateforme Engineering Base web aucotec.com Les défis La globalisation des structures d ingénierie avec le travail en réseau sur des sites dispersés

Plus en détail

Migration de Microsoft Exchange vers MDaemon. Alt-N Technologies

Migration de Microsoft Exchange vers MDaemon. Alt-N Technologies Migration de Microsoft Exchange vers MDaemon Alt-N Technologies Table des matières Pourquoi choisir MDaemon?... 2 MDaemon vs. Microsoft Exchange... 2 Sécurité... 3 Principales fonctionnalités... 3 Remplacer

Plus en détail

C.C.T.P CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

C.C.T.P CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES MISE EN CONCURRENCE DU 25 OCTOBRE 2010 C.C.T.P CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES CONCERNANT UN MARCHÉ À PROCÉDURE ADAPTÉE Objet du marché : Marché à procédure adaptée pour l'acquisition d'extensions

Plus en détail

COMMUNE DE PAYERNE MUNICIPALITE. Préavis n 18/2011 AU CONSEIL COMMUNAL

COMMUNE DE PAYERNE MUNICIPALITE. Préavis n 18/2011 AU CONSEIL COMMUNAL COMMUNE DE PAYERNE MUNICIPALITE Préavis n 18/2011 AU CONSEIL COMMUNAL Objet : Renouvellement de l infrastructure serveurs et stockage de données informatiques. Municipalité de Payerne / Préavis n 18/2011

Plus en détail

La télésauvegarde est-elle la solution pour réduire les risques quotidiens de la sauvegarde?

La télésauvegarde est-elle la solution pour réduire les risques quotidiens de la sauvegarde? La télésauvegarde est-elle la solution pour réduire les risques quotidiens de la sauvegarde? SOMMAIRE Introduction I. Les risques encourus avec un système de sauvegarde traditionnelle II. Les attentes

Plus en détail

DEVREZ VOUS RÉAPPRENDRE À TRAVAILLER AVEC VOTRE SUITE PRIMMO?

DEVREZ VOUS RÉAPPRENDRE À TRAVAILLER AVEC VOTRE SUITE PRIMMO? POURQUOI UNE VERSION SQL? Pour certains d entre vous, cette version est attendue depuis longtemps. Pour d autres, la version actuelle répond très bien à vos besoins. Alors pourquoi une version SQL? La

Plus en détail

VLAN Virtual LAN. Introduction. II) Le VLAN. 2.1) Les VLAN de niveau 1 (Port-based VLAN)

VLAN Virtual LAN. Introduction. II) Le VLAN. 2.1) Les VLAN de niveau 1 (Port-based VLAN) VLAN Virtual LAN. I) Introduction. Ce document présente ce qu est un VLAN, les différents types de VLAN ainsi que les différentes utilisations possibles. II) Le VLAN. Un VLAN est un réseau logique et non

Plus en détail

TEC-SHEET. PROVIGO Dacoria V-STORAGE APPLIANCE. transtec Solution Data Sheet ADMINISTRATION MADE EASY HAUTE DISPONIBILITÉ MADE EASY

TEC-SHEET. PROVIGO Dacoria V-STORAGE APPLIANCE. transtec Solution Data Sheet ADMINISTRATION MADE EASY HAUTE DISPONIBILITÉ MADE EASY TEC-SHEET transtec Solution Data Sheet PROVIGO Dacoria V-STORAGE APPLIANCE STOCKAGE D ENTREPRISE MADE EASY ADMINISTRATION MADE EASY HAUTE DISPONIBILITÉ MADE EASY ProvigoD PROVIGO Dacoria acoriase Serveur

Plus en détail

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET PROJET : «ensemble des actions à entreprendre afin de répondre à un besoin défini dans des délais fixés». Délimité dans le temps avec un début et une fin, mobilisant

Plus en détail

LA SOLUTION MODULAIRE DE MESSAGERIE QUI PERMET DE COMMUNIQUER AVEC LE MONDE ENTIER

LA SOLUTION MODULAIRE DE MESSAGERIE QUI PERMET DE COMMUNIQUER AVEC LE MONDE ENTIER LA SOLUTION MODULAIRE DE MESSAGERIE QUI PERMET DE COMMUNIQUER AVEC LE MONDE ENTIER ixware permet aux utilisateurs d envoyer et de recevoir des messages depuis leur poste de travail ou même leurs applications

Plus en détail

10 conseils pour réussir votre projet de virtualisation de serveurs

10 conseils pour réussir votre projet de virtualisation de serveurs 10 conseils pour réussir votre projet de virtualisation de serveurs Réalisé pour Microsoft France par Introduction La mise en œuvre d un projet de virtualisation de serveurs présente de nombreux avantages

Plus en détail

CREER ET FORMATER UNE PARTITION DE DISQUE DUR 1 QUE SONT LES PARTITIONS ET LES LECTEURS LOGIQUES? 6

CREER ET FORMATER UNE PARTITION DE DISQUE DUR 1 QUE SONT LES PARTITIONS ET LES LECTEURS LOGIQUES? 6 Table des matières. CREER ET FORMATER UNE PARTITION DE DISQUE DUR 1 QUE SONT LES PARTITIONS ET LES LECTEURS LOGIQUES? 6 QUE SONT LES DISQUES DE BASE ET LES DISQUES DYNAMIQUES? 6 FORMATAGE DES DISQUES ET

Plus en détail

Manuel du logiciel PrestaTest.

Manuel du logiciel PrestaTest. Manuel du logiciel. Ce document décrit les différents tests que permet le logiciel, il liste également les informations nécessaires à chacun d entre eux. Table des matières Prérequis de PrestaConnect :...2

Plus en détail

Institut National de la Recherche Agronomique. Établissement Public à caractère Scientifique et Technologique

Institut National de la Recherche Agronomique. Établissement Public à caractère Scientifique et Technologique Institut National de la Recherche Agronomique Établissement Public à caractère Scientifique et Technologique Cahier des charges Fourniture d'équipements informatiques de stockage de grande capacité et

Plus en détail

L approche Bases de données

L approche Bases de données L approche Bases de données Cours: BD. Avancées Année: 2005/2006 Par: Dr B. Belattar (Univ. Batna Algérie) I- : Mise à niveau 1 Cours: BDD. Année: 2013/2014 Ens. S. MEDILEH (Univ. El-Oued) L approche Base

Plus en détail

SAUTER Vision Center. une vue d'ensemble en toutes circonstances.

SAUTER Vision Center. une vue d'ensemble en toutes circonstances. Vision io Center Vision Center une vue d'ensemble en toutes circonstances. L'automatisation moderne de bâtiments est de plus en plus complexe, mais grâce à Vision Center, la surveillance de votre installation

Plus en détail

Contrôle. De nombreuses entreprises contrôlent toujours l exactitude des factures selon les documents papier. Contrôle des visas

Contrôle. De nombreuses entreprises contrôlent toujours l exactitude des factures selon les documents papier. Contrôle des visas Contrôle Contrôle des visas Pages 3/2006 Pages romandes Contrôler et viser des factures électroniquement De nombreuses entreprises contrôlent toujours l exactitude des factures selon les documents papier

Plus en détail

Architecture d'un serveur

Architecture d'un serveur Architecture d'un serveur I Définitions Un service (ou deamon sous Linux) est un programme qui fonctionne en tâche de fond sans avoir été lancé par un utilisateur connecté. On parle d'un serveur, suivi

Plus en détail

Positionnement produit

Positionnement produit DNS-323-2TB Boîtier de stockage réseau à 2 baies avec 2 disques durs 1 téraoctet (2 x 1 To) Cas de figure d'utilisation Garantie 2 ans Sauvegarde du système permettant la récupération en cas de panne grave

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE 1 Introduction ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour approfondir» Sauvegarder ses données à domicile ou sur Internet Qui n a jamais perdu des photos ou documents suite à une panne

Plus en détail

GAMME GESTION TEMPS & PRÉSENCE ZX-HP LA MAIN MISE SUR LE TEMPS

GAMME GESTION TEMPS & PRÉSENCE ZX-HP LA MAIN MISE SUR LE TEMPS GAMME GESTION TEMPS & PRÉSENCE ZX-HP LA MAIN MISE SUR LE TEMPS LE SYSTÈME ZX-HP GESTION TEMPS ET PRÉSENCE LA RECONNAISSANCE DE LA MAIN EN 3D SÉCURITÉ MAXIMUM FIABILITÉ RAPIDITÉ ET FACILITÉ D UTILISATION

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail

Vidéosurveillance sur IP

Vidéosurveillance sur IP Vidéosurveillance sur IP Solutions de sécurité basées sur le protocole TCP/IP Pour des applications domestiques, Small Office, Professionnelles et à grande échelle. 1/12 Concept Les solutions de sécurité

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

Pourquoi mettre en place un réseau local?

Pourquoi mettre en place un réseau local? Mise en place d' un réseau local Pourquoi mettre en place un réseau local? Lorsque vous disposez de plusieurs ordinateurs, il peut être agréable de les connecter afin de créer un réseau local ( en anglais

Plus en détail

Solution de stockage et archivage de grands volumes de données fichiers. www.active-circle.com

Solution de stockage et archivage de grands volumes de données fichiers. www.active-circle.com Solution de stockage et archivage de grands volumes de données fichiers www.active-circle.com Stocker et archiver de grands volumes de fichiers n a jamais été aussi simple! LES FONDAMENTAUX D ACTIVE CIRCLE

Plus en détail

Entrez dans l ère du Numérique Très Haut Débit

Entrez dans l ère du Numérique Très Haut Débit MIPE Juin 2012 - Nantes http://www.network-th.fr - 0811 560 947 1. Le Très Haut Débit sur Fibre Optique au prix d une SDSL : Mythe ou Réalité? 2. Sauvegarder, Sécuriser, Protéger, Superviser : Délégueznous

Plus en détail

B1-4 Administration de réseaux

B1-4 Administration de réseaux B1-4 Administration de réseaux Introduction École nationale supérieure de techniques avancées B1-4 Administration de réseaux 1 / 22 Désolé... L administration réseau ne s enseigne pas. c est un domaine

Plus en détail

Base de données. Objectifs du cours 2014-05-20 COURS 01 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES

Base de données. Objectifs du cours 2014-05-20 COURS 01 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES 1 Base de données COURS 01 INTRODUCTION AUX BASES DE DONNÉES Objectifs du cours 2 Introduction aux bases de données relationnelles (BDR). Trois volets seront couverts : la modélisation; le langage d exploitation;

Plus en détail

Fantec SQ-35RU3e. 4 x DISQUE DUR 3.5" RAID, SATA, USB3.0, esata. Manuel de l utilisateur

Fantec SQ-35RU3e. 4 x DISQUE DUR 3.5 RAID, SATA, USB3.0, esata. Manuel de l utilisateur Fantec SQ-35RU3e 4 x DISQUE DUR 3.5" RAID, SATA, USB3.0, esata Manuel de l utilisateur Important : Toutes les données sont effacées lorsque vous changez le mode RAID. Sauvegardez le(s) disque(s) dur(s)

Plus en détail

SERVICE COMMUN DE MICROSCOPIE

SERVICE COMMUN DE MICROSCOPIE SERVICE COMMUN DE MICROSCOPIE GESTION DES DONNEES Serveur de Stockage SCMRAID www.biomedicale.univ-paris5.fr/scm Tél : 01 42 86 20 64 Retrouvez ce guide en ligne sur le site du SCM dans la section «Fiches

Plus en détail

Sauvegarde d une base de données

Sauvegarde d une base de données Sauvegarde d une base de données Version 1.0 Grégory CASANOVA 2 Sauvegarde d une base de données Sommaire 1 Introduction... 3 2 Différents types de sauvegarde... 4 2.1 Sauvegarde complète de base de données...

Plus en détail

NOUS VOUS OUVRONS LES PORTES DU NET MONDIAL. SÉCURITÉ ET RAPIDITÉ - ADSL À GIGABIT ETHERNET.

NOUS VOUS OUVRONS LES PORTES DU NET MONDIAL. SÉCURITÉ ET RAPIDITÉ - ADSL À GIGABIT ETHERNET. SERVICES INTERNET EASY ONLINE NOUS VOUS OUVRONS LES PORTES DU NET MONDIAL. SÉCURITÉ ET RAPIDITÉ - ADSL À GIGABIT ETHERNET. Utiliser à son avantage les nouveaux médias pour optimiser ainsi la communication

Plus en détail

Un pas vers la transition énergétique

Un pas vers la transition énergétique Un pas vers la transition énergétique Investissez intelligemment pour une plus grande autonomie énergétique. Grâce au micro-onduleur Sunny Boy 240 et son système, il est particulièrement facile de faire

Plus en détail

Chapitre 5 La sécurité des données

Chapitre 5 La sécurité des données 187 Chapitre 5 La sécurité des données 1. Les risques de perte des données La sécurité des données La sauvegarde des données est essentielle pour une entreprise, quelle que soit sa taille, à partir du

Plus en détail

Technologie Aperio. La connexion sans fil pour un contrôle des portes en temps réel. Avantages. Confort. Technologie ouverte. Sécurité.

Technologie Aperio. La connexion sans fil pour un contrôle des portes en temps réel. Avantages. Confort. Technologie ouverte. Sécurité. ASSA ABLOY is the global leader in door opening solutions, dedicated to satisfying end-users needs for security, safety and convenience. ASSA ABLOY est le leader mondial des solutions d accès destinées

Plus en détail

Technique et architecture de l offre Suite infrastructure cloud. SFR Business Team - Présentation

Technique et architecture de l offre Suite infrastructure cloud. SFR Business Team - Présentation Technique et architecture de l offre Suite infrastructure cloud Les partenaires de l offre Cloud Computing SFR Le focus HP Les principes de mise en œuvre réseau Les principes de fonctionnement de la solution

Plus en détail

Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL?

Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL? Quand et pourquoi utiliser une base de données NoSQL? Introduction Les bases de données NoSQL sont devenues un sujet très à la mode dans le milieu du développement web. Il n est pas rare de tomber sur

Plus en détail

Forex VPS Mode d emploi

Forex VPS Mode d emploi Forex VPS Mode d emploi Bienvenue sur le serveur de trading qui vous est proposé par Nicolas Tuffier et merci d avoir accordé votre confiance à ce service. AVERTISSEMENT IMPORTANT Les investissements dans

Plus en détail

Contexte technologique : Présentation du logiciel: Le NAS ( Network Attached Storage):

Contexte technologique : Présentation du logiciel: Le NAS ( Network Attached Storage): Contexte technologique : Dans notre entreprise, Il arrive fréquemment que les fichiers soient stockés sur les postes de travail des employés et partagés sur le réseau. Pour mettre à jour un fichier, on

Plus en détail

Sauvegarde Version 1.0. 25/05/2015 BTS SIO SISR Brochard Florent

Sauvegarde Version 1.0. 25/05/2015 BTS SIO SISR Brochard Florent Sauvegarde Version 1.0 25/05/2015 BTS SIO SISR Brochard Florent Sommaire I. Introduction... 3 II. Définition de la sauvegarde... 3 III. Stratégie de sauvegarde... 3 IV. Types de sauvegarde... 4 A. La sauvegarde

Plus en détail

Procédure d installation de la solution Central WiFI Manager CWM

Procédure d installation de la solution Central WiFI Manager CWM Procédure d installation de la solution Central WiFI Manager CWM Introduction : Central WiFi Manager est une solution serveur basée sur une interface web permettant la gestion centralisée de points d accès

Plus en détail

LinkStation LS-WX2 OTL/R1

LinkStation LS-WX2 OTL/R1 LinkStation LS-WX2 OTL/R1 Fabien REBOISSON 1 1. Qu est ce que ce produit? Le BUFFALO LinkStation LS-WX2 OTL/R1 est un équipement réseau de type NAS c'est-à-dire un serveur de stockage de données. Il peut

Plus en détail

Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Meilleure copie "étude de cas architecture et systèmes"

Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication. «Session 2010» Meilleure copie étude de cas architecture et systèmes Concours interne d ingénieur des systèmes d information et de communication «Session 2010» Meilleure copie "étude de cas architecture et systèmes" Note obtenue : 14,75/20 HEBERGE-TOUT Le 25 mars 2010 A

Plus en détail

Comment créer un petit réseaux (LAN) à la maison avec windows.

Comment créer un petit réseaux (LAN) à la maison avec windows. Club Informatique Login www.club-login.ch Comment créer un petit réseaux (LAN) à la maison avec windows. Le : 17 Juin 2004 Par : Luca Lo Valvo 1 Objectif Etre capable de connecter 2 ordinateurs en réseaux.

Plus en détail

N e t E x p l o r e r B a c k u p. w w w. n e t e x p l o r e r. f r. c o n t a c t @ n e t e x p l o r e r. f r

N e t E x p l o r e r B a c k u p. w w w. n e t e x p l o r e r. f r. c o n t a c t @ n e t e x p l o r e r. f r N e t E x p l o r e r B a c k u p w w w. n e t e x p l o r e r. f r c o n t a c t @ n e t e x p l o r e r. f r Sommaire Présentation de NetExplorer Backup... 2 Notre infrastructure... 4 Nos tarifs... 5

Plus en détail

Consolidation Stockage. systemes@arrabal-is.com

Consolidation Stockage. systemes@arrabal-is.com Stockage systemes@arrabal-is.com Le stockage, un enjeu central pour les entreprises. Dans les petites et moyennes entreprises, les données sont souvent stockées de façon aléatoire sur des serveurs, des

Plus en détail

Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC

Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC Fonctionnement de Windows XP Mode avec Windows Virtual PC Guide pratique pour les petites entreprises Table des matières Section 1 : présentation de Windows XP Mode pour Windows 7 2 Section 2 : démarrage

Plus en détail

Le Cercle Vertueux du Cloud Public

Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cercle Vertueux du Cloud Public Le Cloud public rencontre un intérêt croissant auprès de tous les directeurs IT voulant planifier les stratégies informatiques de leur

Plus en détail

«Scale-to-fit» Storage

«Scale-to-fit» Storage LIVRE BLANC «Scale-to-fit» Storage Faites évoluer votre stockage de façon totalement transparente grâce au «Scale-to-Fit» de Nimble Storage. Ce livre blanc explique comment les solutions Nimble Storage

Plus en détail

CHAPITRE 4: RAID (Redundant Array of Independant / Inexpensive Disks)

CHAPITRE 4: RAID (Redundant Array of Independant / Inexpensive Disks) CHAPITRE 4: RAID (Redundant Array of Independant / Inexpensive Disks) Le system RAID peut être Matériel ou Logiciel I. RAID 0 : Volume agrégé par bandes (Striping) On a un fichier découpé en plusieurs

Plus en détail

Administration via l'explorateur WebSphere MQ

Administration via l'explorateur WebSphere MQ Ce document présente l utilisation de l Explorateur WebSphere MQ, et en particulier sa capacité à administrer des Queue Manager distants. Il aborde également les problèmes de sécurité liés à l administration

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

CAPTURES INSTANTANÉES FLASHRECOVER. Captures instantanées, illimitées, repensées pour le stockage 100 % flash

CAPTURES INSTANTANÉES FLASHRECOVER. Captures instantanées, illimitées, repensées pour le stockage 100 % flash CAPTURES INSTANTANÉES FLASHRECOVER Captures instantanées, illimitées, repensées pour le stockage 100 % flash LES CAPTURES INSTANTANÉES FLASHRECOVER OFFRENT DES CAPTURES PEU VOLUMINEUSES, ÉVOLUTIVES ET

Plus en détail

CONTRAT DE MAINTENANCE INFORMATIQUE CONDITIONS GÉNÉRALES

CONTRAT DE MAINTENANCE INFORMATIQUE CONDITIONS GÉNÉRALES CONTRAT DE MAINTENANCE INFORMATIQUE CONDITIONS GÉNÉRALES TABLE DES MATIÈRES 1 Objet... 3 2 Abonnement service technique... 3 2.1 Les points forts de notre système d'abonnement... 3 2.2 Souscription d un

Plus en détail

Cluster High Availability. Holger Hennig, HA-Cluster Specialist

Cluster High Availability. Holger Hennig, HA-Cluster Specialist Cluster High Availability Holger Hennig, HA-Cluster Specialist TABLE DES MATIÈRES 1. RÉSUMÉ...3 2. INTRODUCTION...4 2.1 GÉNÉRALITÉS...4 2.2 LE CONCEPT DES CLUSTERS HA...4 2.3 AVANTAGES D UNE SOLUTION DE

Plus en détail

ROGERS VOUS OFFRE LA VITESSE, LA PUISSANCE ET LA FIABILITÉ DE LA FIBRE OPTIQUE.

ROGERS VOUS OFFRE LA VITESSE, LA PUISSANCE ET LA FIABILITÉ DE LA FIBRE OPTIQUE. ROGERS VOUS OFFRE LA VITESSE, LA PUISSANCE ET LA FIABILITÉ DE LA FIBRE OPTIQUE. SOLUTIONS D AFFAIRES ROGERS En optant pour Solutions d affaires Rogers, vous profitez d une collaboration continue avec notre

Plus en détail

Symphony. Optimisation. Version Nom Date Action 1.0 Adrien CAMBON 08/08/2014 Création 1.1 Adrien CAMBON 02/09/2015 Ajout partie serveur Web

Symphony. Optimisation. Version Nom Date Action 1.0 Adrien CAMBON 08/08/2014 Création 1.1 Adrien CAMBON 02/09/2015 Ajout partie serveur Web Symphony Optimisation Version Nom Date Action 1.0 Adrien CAMBON 08/08/2014 Création 1.1 Adrien CAMBON 02/09/2015 Ajout partie serveur Web 1 / 19 TABLE DES MATIERES 1. Introduction... 3 1.1. But du document...

Plus en détail

Réplication avec TeraStation 3000/4000/5000/7000. Buffalo Technology

Réplication avec TeraStation 3000/4000/5000/7000. Buffalo Technology Réplication avec TeraStation 3000/4000/5000/7000 Buffalo Technology Introduction La réplication consiste en la synchronisation d un dossier sur deux TeraStation différentes, quasiment en temps réel. Elle

Plus en détail

VMware vsphere 5 Préparation à la certification VMware Certified Professional 5 Data Center Virtualization (VCP5-DCV) - Examen VCP510

VMware vsphere 5 Préparation à la certification VMware Certified Professional 5 Data Center Virtualization (VCP5-DCV) - Examen VCP510 Introduction A. Au sujet du livre 10 B. Au sujet de l'examen 10 Chapitre 1 Les nouveautés de vsphere A. Présentation 14 B. En quoi vsphere 5 diffère de vsphere 4? 14 1. Un Service Console abandonné 14

Plus en détail

SERVEUR NAS «Comprendre l'utilité d'un NAS c'est l'adopter!»

SERVEUR NAS «Comprendre l'utilité d'un NAS c'est l'adopter!» SERVEUR NAS «Comprendre l'utilité d'un NAS c'est l'adopter!» Pourquoi faire? Bien connus du monde de l'entreprise, les serveurs NAS (Network Attached Storage). ils sont une solution simple et économique

Plus en détail

2 disques en Raid 0,5 ou 10 SAS

2 disques en Raid 0,5 ou 10 SAS Serveur GED: INFO EN + Afin d obtenir des performances optimales il est préférable que le serveur soit dédié. Matériel : Processeur Jusqu à 10 utilisateurs 2.0 Ghz environ Jusqu à 30 utilisateurs 2.6 Ghz

Plus en détail

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010

Livre Blanc. Optimiser la gestion et le pilotage des opérations. Août 2010 Livre Blanc Optimiser la gestion et le pilotage des opérations Août 2010 Un livre blanc édité par : NQI - Network Quality Intelligence Tél. : +33 4 92 96 24 90 E-mail : info@nqicorp.com Web : http://www.nqicorp.com

Plus en détail

DOSSIER SPÉCIAL Datacenter : Les problèmes n arrivent pas qu aux autres

DOSSIER SPÉCIAL Datacenter : Les problèmes n arrivent pas qu aux autres Datacenter : Les problèmes n arrivent pas qu aux AUCUN DATACENTER n est à l abri d un éventuel problème, d une indisponibilité ou d un imprévu! La question est de savoir que faire pour protéger votre Datacenter

Plus en détail

Sommaire 1 ) Contexte de l application :... 2

Sommaire 1 ) Contexte de l application :... 2 Installation et utilisation pédagogique du PGI EBP «Open Line» Sommaire 1 ) Contexte de l application :... 2 2 ) Notions importantes et principes de l applicati on :... 2 2.1) Notion de base de données

Plus en détail

Système en haute disponibilité

Système en haute disponibilité Système en haute disponibilité Fabien Muller Plan de l exposé Contexte Approches Technologie SAN Technologie de clustering Solution mise en œuvre Bilan Problématique de départ Renouvellement de l ancien

Plus en détail