LES NAUFRAGÉS DU FOL ESPOIR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES NAUFRAGÉS DU FOL ESPOIR"

Transcription

1

2 1

3 LES NAUFRAGÉS DU FOL ESPOIR (AURORES) 2 SOMMAIRE 1. Au grenier du Fol Espoir p Distribution p Extraits Le Manifeste de Mayerling p. 7 L Embarquement des émigrants p. 10 Victoria a bon appétit p. 11 Le Partage forcé p. 12 La Mission patagonienne p. 13 Le Naufrage du Fol Espoir p. 15 La Bonne idée du Gouverneur ou Une extraordinaire proposition p. 16 Le Contrat Social ou L Autre Rêve p. 17 La Ruée vers l Or ou Adieu à Hoste p Carnet de notes Ariane Mnouckhine p. 20 Jean-Jacques Lemêtre p. 22 Hélène Cixous p Historique du Théâtre du Soleil p Revue de presse p. 28 Photos Michèle Laurent (p. 7, 11, 12, 19) Charles-Henri Bradier (p. 8, 10, 13, 14, 16, 18) Dessin de Didier Martin (p. 6)

4 3 ON VA TOURNER «LE MANIFESTE DE MAYERLING» (extrait du premier épisode) Au grenier du Fol Espoir, 28 juin 1914 Félix apparaît en haut de l escalier. On avait joyeusement dévalisé ses salons. On entend des voix en provenance de l escalier. FELIX Attention, doucement. Louis! Louis! Depuis qu il a un rôle dans le film, on ne le tient plus! LOUIS Monsieur Félix, garez-vous s il vous plaît FELIX Doucement. Pas une égratignure. Ne le cognez pas. Louis, doucement. Délicat, délicat, délicat. Délicat! Du tact! Du tact! Alix et Louis, précédés par un Félix enfiévré, remontent le bureau idéal pour le tournage de la fameuse première scène. Josef, le serveur, et Dauphin, le coiffeur en apportent les tiroirs. Félix aurait voulu être le bureau. FELIX Oui, oui, doucement ; Posez, posez n importe où, posez, posez. Pas une égratignure. Ne touchez à rien. Les tiroirs, les tiroirs! Alix, vous qui êtes le régisseur de Monsieur LaPalette, ceci est un prêt. On en prend soin. C est à ma femme. LA NARRATRICE Les souvenirs de mon grand-père commencent au Fol Espoir le 28 juin Jamais on n avait vu d été aussi lumineux. Gabrielle dirige l arrivée de la rambarde. JEAN LAPALETTE Gabrielle! GABRIELLE Oui, Jean? JEAN LAPALETTE Où est la caméra? LA NARRATRICE Le Fol Espoir était le nom de la plus belle guinguette des bords de la Marne. Elle était tenue par Félix Courage, un petit homme doué pour le bonheur et amoureux passionné de cet art encore naissant à l époque : le cinématographe. C est donc tout naturellement qu il avait offert son personnel et son grenier, gratis à une équipe de cinéastes. C étaient les LaPalette, frère et sœur, Jean et Gabrielle, et leur ami d enfance, Tommaso. GABRIELLE Voilà Tommaso! LA NARRATRICE Pour des désaccords artistiques et politiques, ils venaient de quitter avec fracas la puissante maison de production Pathé, et, sans Félix, ils eussent été sans lieu et sans avenir. Félix avait tout collectionné dans l espoir d installer dans son grenier un cabaret artistique, comme on disait à l époque. Vassili dirige l arrivée de la toile puis se poste tout fier devant elle. LA NARRATRICE Il y avait même un peintre russe FELIX Vassili! LA NARRATRICE qui avait, paraît-il, travaillé pour le grand Diaghilev lui-même! JEAN LAPALETTE C est beaucoup trop petit Jeannot, Bonheur et Jérôme montent costumés en malfrats. Entre Marthe qui court chercher Félix dans l atelier. MARTHE Le service, Monsieur Félix! FELIX Mademoiselle Marthe a raison. Nous ouvrons! Le service! Le service! Le restaurant! Les clients tout de même! Les malfrats vont se placer derrière la toile, tandis que toute l équipe du Fol Espoir descend en hâte. GABRIELLE Monsieur Vassili, il va falloir tricher. Gabrielle cherche ses cadres en donnant des indications à ceux qui font courir la toile de cour à jardin, les malfrats apparaissant derrière celleci à chaque découverte. GABRIELLE C est trop petit, ça ne va pas aller. Vassili court chercher ses «rajoutes» dans l atelier. Adèle et Tommaso apportent l écran. TOMMASO Jean, les cartons, tu les veux, avant ou après? JEAN LAPALETTE Pendant, parbleu! TOMMASO Pendant? Sensationnel! Alix, tu t en occupes GABRIELLE Camille, s il te plaît, une musique pour les deux Archiducs. Schubert, Louis, il me faut un essai! Schubert et Louis arrivent de l atelier, Schubert entre dans le décor. LA NARRATRICE Schubert, mon grand-père, qui était acteur, lui, et Louis Demestère, le bonimenteur de chez Félix devaient jouer les deux cousins Archiducs. Gabrielle avance sur Schubert avec la caméra pour parfaire son cadre, ce qui éloigne Louis. LA NARRATRICE Mais tandis que Madame Gabrielle le cadrait avec amour et professionnalisme, il avait bien senti que Jean marchait nerveusement de long en large et ne le voyait plus dans l Archiduc. Il le trouvait soudain trop vieux, trop pointu, trop français quoi Alors que, derrière son dos, Josef, lui, évidemment était autrichien. Schubert se tourne vers Jean, regarde Josef puis le place devant la balustrade. Il lui ôte son tablier, le lance à Alix, et lui enfile la veste blanche de l Archiduc. LA NARRATRICE Vois-tu, se plaisait-il à dire plus tard, les rôles, ce sont les dieux qui les distribuent à certains et pas à d autres, on doit comprendre quand on est acteur ( ) JEAN LA PALETTE Et maintenant, chacun à sa place. Baissez-moi la grande toile! Les portes! On apporte les portes-fenêtres du palais. Schubert place Josef dans le décor, on met un peu de neige sur la balustrade. LA NARRATRICE Jean avait fait un discours. Il leur avait parlé de socialisme, de coopérative, de fraternité. De lutte infatigable. Il leur avait parlé d Europe, de monde futur, de la France, d art, de cinématographe. Il leur avait parlé aurores, aéroplanes, téléphone, du progrès qu on n arrêterait plus, de la médecine qui bientôt guérirait toutes les maladies, du bonheur dans lequel allaient vivre les générations prochaines. JEAN LAPALETTE Gabrielle, tourne la manivelle. GABRIELLE Je tourne la manivelle, Jean. JEAN LAPALETTE Camille! En avant!

5 4 Avec Mesdemoiselles Eve Doe-Bruce qui incarnera Monsieur Félix Courage, le patron de la guinguette «Le Fol Espoir» Juliana Carneiro da Cunha qui incarnera Madame Gabrielle, sœur de Jean LaPalette, cinéaste, qui jouera Madame Paoli, émigrante italienne La mère indienne Astrid Grant qui incarnera Miss Mary Danaher, spécialiste en pétards et fumées, qui jouera Maria Vetsera, maîtresse de l Archiduc Rodolphe de Habsbourg- Lorraine Victoria, Reine Impériale Emelyne Jones, socialiste et féministe Olivia Corsini qui incarnera Mademoiselle Marguerite, fille de salle, qui jouera La petite-fille de Marguerite La Rachel, célèbre cantatrice, épouse de Simon Gautrain Sœur Augustine, de la mission salésienne Paula Giusti qui incarnera Anita, la banquiste*, qui jouera Amalia Paoli Herrera, Commissaire de la République argentine Alice Milléquant qui incarnera Suzanne, l autre banquiste*, qui jouera L infirmière du port Segarra, Commissaire de la République du Chili * aujourd hui nous dirions «cascadeuse» Dominique Jambert qui incarnera Mademoiselle Adèle, qui jouera Anna, l institutrice Sœur Magnanime, de la mission salésienne Pauline Poignand qui incarnera Mademoiselle Marthe, le bras droit de Monsieur Félix Courage, qui jouera La petite-fille de Marthe Gervaise, ouvrière moutardière Rodrigo, secrétaire du Gouverneur de Patagonie Anju, jeune indienne Marjolaine Larranaga y Ausin qui incarnera Mademoiselle Flora, la petite blanchisseuse Ana Amelia Dosse qui incarnera Mademoiselle Rosalia, serveuse, qui jouera Louise Ceyrac, épouse de Pierre Ceyrac Judit Jancso qui incarnera Mademoiselle Eszther, la caissière hongroise, qui jouera L infirmière de La Rachel Aline Borsari qui incarnera Mademoiselle Fernanda, serveuse, qui jouera Un matelot Frédérique Voruz qui incarnera Mademoiselle Victoire, serveuse Et la voix de Mademoiselle Shaghayegh Beheshti Et Messieurs Jean-Jacques Lemêtre qui incarnera Monsieur Camille Bérard, le musicien Maurice Durozier qui incarnera Monsieur Jean LaPalette, cinéaste, qui jouera Émile Gautrain, banquier et industriel Duccio Bellugi-Vannuccini qui incarnera Monsieur Tommaso, cinéaste lui aussi, qui jouera Josef, le cocher de l Archiduc Rodolphe de Habsbourg-Lorraine Le docteur du navire Sir Charles Darwin, célèbre naturaliste anglais Marat Razine, le galérien, idéologue «tendance bolchévique» Serge Nicolaï qui incarnera Monsieur Louis, le bonimenteur de chez Felix, qui jouera L Archiduc Jean Salvatore de Habsbourg-Toscane, dit Jean Orth, dit, chez Jules Verne, le Kaw-djer Lord Salisbury, premier ministre de l Empire britannique Le Gouverneur de Patagonie Sébastien Brottet-Michel qui incarnera Monsieur Ernest Choubert, dit Schubert, acteur, qui jouera Un agent des services secrets autrichiens Simon Gautrain, banquier et ingénieur Armando Paoli, le fils fou Octavio Mac Lennan, un «chasseur de prime» argentin Sylvain Jailloux qui incarnera Monsieur Alix Bellmans, régisseur des LaPalette, qui jouera Un agent des services secrets autrichiens Antoine, le chauffeur de La Rachel Le professeur John Jones, pasteur, socialiste chrétien Le Lieutenant Laurence, envoyé du gouvernement britannique Lusconi, un «chasseur de prime» argentin Andreas Simma qui incarnera Josef, le serveur autrichien, qui jouera L Archiduc Rodolphe de Habsbourg-Lorraine Le Père Matthew Ian O Brian, matelot Un garde sikh de l Empire des Indes Lobo, un «chasseur de prime» argentin Seear Kohi qui incarnera Bonheur, le commis cambodgien, qui jouera Un jeune assassin autrichien Un jeune matelot Yuras, le jeune indien Armand Saribekyan qui incarnera Monsieur Vassili, le peintre russe, qui jouera Toni, menuisier-charpentier Miss Blossom Vijayan Panikkaveettil qui incarnera Ravisharanarayanan, dit Ravi, chef des commis, qui jouera Le Capitaine, commandant du navire Un garde sikh de l Empire des Indes Jenkins, éleveur de moutons Samir Abdul Jabbar Saed qui incarnera Farouk, le pâtissier de Babylone, qui jouera Un homme de main Monsieur Paoli, émigrant italien Le majordome du palais de Windsor Un galérien Vincent Mangado qui incarnera Ulysse, le sommelier languedocien, qui jouera Patrick O Leary, matelot Pierre Ceyrac, géographe et socialiste utopiste Sébastien Bonneau qui incarnera Jeannot, p tit jongleur et vendeur de journaux, qui jouera Un jeune assassin autrichien Billy, the mousse Maixence Bauduin qui incarnera Jérôme, le chasseur, qui jouera Un homme de main Manuel, l instituteur Jean-Sébastien Merle qui incarnera Monsieur Dauphin, le coiffeur, qui jouera Un groom sur le bateau Winston Churchill, jeune page de la Reine Victoria Un galérien Seietsu Onochi qui incarnera Akira, le client habitué, qui jouera Huang Huang Hshing, le blanchisseur chinois

6 5 Jean-Jacques Lemêtre a composé beaucoup des musiques de ce spectacle. Il a aussi invoqué et convoqué les âmes de ses grands ancêtres, compositeurs du XIX ème et XX ème siècles.* * Ludwig Van Beethoven, Hector Berlioz, Johannes Brahms, Anton Bruckner, Emmanuel Chabrier, Dmitri Chostakovitch, Vincent D Indy, Claude Debussy, Anton Dvorak, Gabriel Fauré, César Franck, Edvard Grieg, Aram Khatchaturian, Carl Orff, Sergueï Prokoviev, Sergueï Rachmaninov, Ottorino Respighi, Nikolaï Rimski-Korsakov, Franz Schubert, Jean Sibelius, Bedrich Smetana, Johann Strauss, Piotr Ilitch Tchaïkovski, Giuseppe Verdi, Richard Wagner Ariane Mnouchkine a rêvé l espace du spectacle qui a été mis en œuvre par Everest Canto de Montserrat Charles-Henri Bradier a assisté Ariane Mnouchkine à la mise en scène avec l aide de Lucile Cocito Serge Nicolaï a imaginé et mis en œuvre les décors des scènes avec l aide de Sébastien Brottet-Michel, Elena Antsiferova, Duccio Bellugi-Vannuccini, Andreas Simma, Maixence Bauduin et tous Conception et réalisation de la lumière Elsa Revol avec l aide de Hugo Mercier et Virginie Le Coënt Conception et installation du son Yann Lemêtre mis en œuvre par Thérèse Spirli et Marie-Jasmine Cocito Costumes Nathalie Thomas, Marie-Hélène Bouvet et Annie Tran avec l aide des comédiens et de Cécile Gacon Toiles peintes Danièle Heusslein-Gire Constructions métal et bois Adolfo Canto Sabido, Kaveh Kishipour, David Buizard avec l aide de Tanguy Trotel, Roland Zimmermann, Guillaume Parmentelas Peinture du plateau Erol Gulgonen et Marion Lefebvre Peinture des accessoires de scène Elena Antsiferova Accastillage et gréement Vincent Mangado et Dominique Jambert Glaçons et icebergs Erhard Stiefel Reconstitution des caméras des premiers temps du cinématographe Paula Giusti Banquise Olivia Corsini avec l aide de Aline Borsari, Ana Amelia Dosse, Martha Kiss Perrone, Andrea Marchant Poursuites et régie Andrea Marchant et Ebru Erdinc Le plancher et certains éléments du décor ont été fabriqués par Dominique Lebourge (Artefact) Les grandes affaires techniques Everest Canto de Montserrat Les grandes affaires informatiques et organisatrices Etienne Lemasson Les affaires administratives Pierre Salesne, avec l aide de Claire Van Zande et Judit Jancso Les grandes affaires publiques Liliana Andreone, Sylvie Papandréou, Maria Adroher, Elise Nerrant, Svetlana Dukovska Les tournées françaises et étrangères Elaine Méric Les affaires éditoriales Franck Pendino Les maîtres des cuisines Karim Gougam, Pascal Guarise avec l aide de Charles Gonon Les affiches, le tract publicitaire et le programme Thomas Félix-François, Catherine Schaub-Abkarian Le grand soigneur Marc Pujo L entraîneur Frédéric Roualen La répétitrice des danses Nadejda Loujine La saisie des textes du spectacle Annie-Joëlle Ripoll et les transcriptions des improvisations Marie Constant Les photographes Martine Franck, Michèle Laurent Le luthier Marcel Ladurelle

7 6

8 7 ÉPISODE 1 - LE MANIFESTE DE MAYERLING (extrait) Pavillon de chasse de la Maison de Habsbourg, Autriche, 1889 Où l on apprend que Rodolphe et son cousin voulaient un Royaume Socialiste, et que Rodolphe et son amante furent assassinés. ( ) RODOLPHE Trouve-moi Hugo, ses discours MARIA Le voilà. RODOLPHE «Un jour viendra où les armes vous tomberont des mains, à vous aussi! Un jour viendra où la guerre paraîtra aussi absurde et sera aussi impossible entre Paris et Londres, entre Pétersbourg et Berlin, entre Vienne et Turin, qu elle serait impossible aujourd hui entre Rouen et Amiens» «Au vingtième siècle, il y aura une nation extraordinaire? Cette nation sera grande. Elle sera riche, pensante, cordiale au reste de l humanité. Cette nation aura pour capitale Paris et ne s appellera point la France ; elle s appellera l Europe. Elle s appellera l Europe au vingtième siècle, et, aux siècles suivants, plus transfigurée encore, elle s appellera l Humanité». Nous sommes en Il a dit ça il y a 40 ans! MARIA Mon Dieu, quel bonheur! Cette nuit si pleine de promesses! Josef, le cocher entre dans le champ. JOSEF Mes Archiducs! Le coq chante. RODOLPHE Nous n avons pas fini. Rodolphe fait danser son cocher. Il faut finir. Signe. RODOLPHE Comment dois-je signer? Rodolphe de Habsbourg Lorraine, Archiduc d Autriche, Prince Héritier de l Empire austrohongrois. Rodolphe s apprête à signer. Tu pleures? RODOLPHE C est la première fois que je signe de mon nom, pas sous un pseudonyme comme un agent secret. JOSEF Y allons-nous, mes Archiducs? Le monde va tressaillir. RODOLPHE À demain, cher cousin, à Vienne! JEAN LAPALETTE Il voit le journal! Rodolphe voit le journal. RODOLPHE L Allemagne triple son budget militaire! Si demain je cède au surarmement, nous serons jetés dans une guerre qui ruinera l Europe entière, et pour longtemps. MARIA Je ne t avais jamais vu en colère. Tu es bien plus beau aujourd hui qu hier. Ils s embrassent. RODOLPHE Et si notre projet n était que le rêve de deux poètes? MARIA Mais vous n êtes pas que deux. Avec moi, ça fait trois. Avec Josef, le cocher, ça fait quatre. Écris. RODOLPHE Je vais manquer d encre! MARIA Je vais t en chercher. Maria sort presqu en dansant. RODOLPHE Quand Karl Marx disait qu une taupe hante l Europe, il ne se doutait pas que c était moi, un Archiduc! Rodolphe écrit. Un fracas terrible. GABRIELLE Maria, entre dans le champ visuel! ( )

9 8

10 9 «Mesdames, Messieurs, Jeunes élèves, C est une grande joie pour moi de me retrouver en ce lycée d Albi et d y reprendre un instant la parole. Grande joie nuancée d un peu de mélancolie ; car lorsqu on revient à de longs intervalles, on mesure soudain ce que l insensible fuite des jours a ôté de nous pour le donner au passé. Le temps nous avait dérobés à nous-mêmes, parcelle à parcelle, et tout à coup c est un gros bloc de notre vie que nous voyons loin de nous. La longue fourmilière des minutes emportant chacune un grain chemine silencieusement, et un beau soir, le grenier est vide. Mais qu importe que le temps nous retire notre force peu à peu, s il l utilise obscurément pour des œuvres vastes en qui survit quelque chose de nous? ( ) Ce qui reste vrai, à travers toutes nos misères, à travers toutes les injustices commises ou subies, c est qu il faut faire un large crédit à la nature humaine ; c est qu on se condamne soi-même à ne pas comprendre l humanité, si on n a pas le sens de sa grandeur et le pressentiment de ses destinées incomparables. Cette confiance n est ni sotte, ni aveugle, ni frivole. Elle n ignore pas les vices, les crimes, les erreurs, les préjugés, les égoïsmes de tout ordre, égoïsme des individus, égoïsme des castes, égoïsme des partis, égoïsme des classes, qui appesantissent la marche de l homme, et absorbent souvent le cours du fleuve en un tourbillon trouble et sanglant. Elle sait que les forces bonnes, les forces de sagesse, de lumière, de justice, ne peuvent se passer du secours du temps, et que la nuit de la servitude et de l ignorance n est pas dissipée par une illumination soudaine et totale, mais atténuée seulement par une lente série d aurores incertaines. Oui, les hommes qui ont confiance en l homme savent cela. Ils sont résignés d avance à ne voir qu une réalisation incomplète de leur vaste idéal, qui lui-même sera dépassé ; ou plutôt ils se félicitent que toutes les possibilités humaines ne se manifestent point dans les limites étroites de leur vie. Ils sont pleins d une sympathie déférente et douloureuse pour ceux qui ayant été brutalisés par l expérience immédiate ont conçu des pensées amères, pour ceux dont la vie a coïncidé avec des époques de servitude, d abaissement et de réaction, et qui, sous le noir nuage immobile, ont pu croire que le jour ne se lèverait plus. Mais eux-mêmes se gardent bien d inscrire définitivement au passif de l humanité qui dure les mécomptes des générations qui passent. Et ils affirment, avec une certitude qui ne fléchit pas, qu il vaut la peine de penser et d agir, que l effort humain vers la clarté et le droit n est jamais perdu. L histoire enseigne aux hommes la difficulté des grandes tâches et la lenteur des accomplissements, mais elle justifie l invincible espoir ( )» Discours à la jeunesse prononcé par Jean Jaurès le 30 juillet 1903 et adressé aux élèves du lycée d Albi, où il fut lui-même élève.

11 10 ÉPISODE 2 - L EMBARQUEMENT (extrait) Port de Cardiff, Pays de Galles, 1895 Où l on rencontre les passagers, pauvres et riches, et où l on apprend que certains sont débarqués contre leur gré et d autres embarqués malgré eux. ( ) GABRIELLE Camille, je compte sur toi. Action! CARTON Émile Gautrain, le célèbre financier, entrevoit son avenir resplendissant. Entre Simon Gautrain, le frère d Émile, suivi des matelots. ÉMILE Tu es bien sombre, frérot SIMON Oui, je suis sombre. ÉMILE Tu penses que ce petit détour par Valparaiso nous a coûté une trop jolie somme SIMON Mais non, ce n est pas cela. Tu ne penses qu à l argent! Je m inquiète pour Rachel. Un si dur voyage! Elle est si fragile! (Aux mousses) Nous n embarquons plus! Simon renvoie les bagages, ce qui fait violemment réagir Émile. ÉMILE Mais que fais-tu? Tu veux me quitter?! Alors que la vente de nos mines de salpêtre au Chili a dépassé nos espérances et que l Australie s offre à nous! À nous l or noir, mon Simon! Pour nous, un océan somnole sous la croûte du continent austral. J ai besoin de tes talents d ingénieur. Tu m as promis SIMON Mais sa carrière? Devant qui chantera-t-elle en Australie? ÉMILE Je te jure que nous lui construirons le premier opéra d Australie à ta Rachel! Ah! Mon Simon! À nous deux, nous irons plus loin que Rotschild et Rockefeller. Tu connais ton Émile! SIMON Ah! Oui, je connais mon enjôleur C est plus fort que moi, je te fais toujours confiance. ÉMILE Simon, je suis amoureux! SIMON Toi? D une femme?! ÉMILE Non! Du progrès! Émile rappelle les matelots en les sifflant et fait embarquer les bagages. Il laisse Simon sur le pont. Le groom annonce le départ du bateau. ( ) Je ne puis désormais plus croire que la peinture, le plus individualiste de tous les arts reste capable, du moins en Europe, de présenter l image d une société qui évolue, d un pas de plus en plus sûr, vers des modes anonymes et collectifs de production. Et comme l expression a toujours été et ne peut être que la fille de la production, il faudra bien que nous finissions par en prendre notre parti. Ce serait, il me semble, assez facile, si nous nous péné trions en même temps de cette idée que les grands courants humains ne peuvent et n ont jamais pu se passer d un langage spontanément imaginé pour exprimer le rythme spirituel qui les oriente jusqu au jour où ils se l intègrent au point de se confondre avec lui. ( ) Le cinéma est à peu près contemporain de la fabrication en série, du moteur, de la radio phonie, de la mécanisation universelle de la production, tous formes du processus de concentration diffusée si je puis dire qui succède sous nos yeux au règne hier encore légitime des méthodes individualistes qu instaura la Renaissance. ( ) Le cinéma est avant tout un révélateur inépuisable de passages nouveaux, d arabesques nouvelles, d harmonies nouvelles entre les tons et les valeurs, les lumières et les ombres, les formes et les mouvements, la volonté et ses gestes, l esprit et ses incarnations ( ) Élie Faure, Introduction à la mystique du cinéma, 1934

12 11 ÉPISODE 3 - VICTORIA A BON APPÉTIT (extrait) Windsor Castle, Angleterre Où l on apprend que Jean Salvatore a disparu avec son navire, corps et biens, il y a cinq ans, lors de son naufrage sur les côtes argentines, ce qui donne l occasion à Sir Charles Darwin d exciter l appétit de la Reine Victoria. ( ) DARWIN Et nous voici en vue de l archipel. Ici, au sud du fameux détroit de Magellan, vous voyez la Terre de Feu VICTORIA Et tout cela? LORD SALISBURY N est à personne. VICTORIA À personne? La Terre de Feu n est à personne! Tout ça pour rien? Et là, ces innombrables miettes? DARWIN Des milliers d îles sans maîtres. La Magellanie. VICTORIA À personne tous ces bouts de planète? Cela donne le vertige. La Reine bascule dans son fauteuil, on vient l éventer. DARWIN Ces lieux ont vu sombrer tant de navires qu ils en sont devenus surnaturels. Et là, juste au nord du terrible Cap Horn, le Canal de Beagle! Ainsi nommé d après le navire qui le découvrit et à bord duquel je me trouvais. C est là, au-delà du bout du monde connu que j eus mon illumination ( ) 21 décembre Le Beagle met la voile. Le lendemain, grâce à une excellente brise de l est, nous nous approchons des Barnevelts. Nous passons devant les immenses rochers qui forment le Cap Horn, battu par les tempêtes. La soirée est admirablement calme, et nous pouvons jouir du magnifique spectacle qu offrent les îles voisines. Mais le Cap Horn semble exiger que nous lui payions son tribut, et, avant qu il soit nuit close, il nous envoie une effroyable tempête qui souffle juste en face de nous. Nous devons gagner la haute mer, et, le lendemain, en nous approchant à nouveau de la terre, nous apercevons ce fameux promontoire, mais cette fois avec tous les caractères qui lui conviennent, c est-à-dire enveloppé de brouillards et entouré d un véritable ouragan de vent et d eau. D immenses nuages noirs obscurcissent le ciel, les coups de vents, la grêle nous assaillent avec une si extrême violence, que le capitaine se détermine a gagner, si faire se peut, Wigwam Cove. C est un excellent petit port situé à peu de distance du Cap Horn ; nous y jetons l ancre par une mer fort calme la veille même de Noël. Un coup de vent, qui descend des montagnes et qui fait bondir le vaisseau sur ses ancres, nous rappelle de temps en temps la tempête qui règne au dehors de cet excellent abri. 25 décembre Tout auprès du port s élève à la hauteau de pieds une colline appelée Pic de Kater. Toutes les îles environnantes consistent en masses coniques de grès vert mélangé quelquefois à des collines moins régulières de schiste argileux qui a subi l action du feu. On peut considérer cette partie de la Terre de Feu comme l extrémité submergée de la chaîne de montagnes à laquelle j ai déjà fait allusion. Ce nom de Wigwam provient de quelques habitations fuégiennes qui entourent le port ; mais on eût pu appliquer, avec autant de raison, la même appellation à toutes les baies voisines. Les habitants se nourrissent principalement de coquillages, aussi doivent-ils changer constamment de résidence ; mais ils reviennent à certains intervalles habiter les mêmes endroits, ce que prouvent les amas de vieilles coquilles qui forment quelquefois des tas pesant plusieurs tonneaux. ( ) Un jour nous nous rendions à terre auprès de l île de Wollaston, nous rencontrâmes un canot contenant six Fuégiens. Je n avais certainement jamais vu créatures plus abjectes et plus misérables. Sur la côte orientale, les indigènes, comme je l ai dit, portent des manteaux de guanaco et, sur la côte occidentale, ils se couvrent avec des peux de phoque. Chez ces tribus centrales, les hommes n ont qu une peau de loutre ou un morceau de peau quelconque, grand à peu près comme un mouchoir de poche et à peine suffisant pour leur couvrir le dos jusqu aux reins. Mais les Fuégiens qui se trouvaient dans le canot dont je viens de parler étaient absolument nus, même une femme dans la force de l âge qui se trouvait avec eux. La pluie tombait à torrents et l eau douce, se mêlant à l écume de la mer, ruisselait sur le corps de cette femme. Dans une autre baie, à peu de distance, une femme qui nourrissait un enfant nouveau-né vint un jour auprès du vaisseau ; la seule curiosité l y retint fort longtemps, bien que la neige tombât sur son sein nu et sur le corps de son bébé! ( ) Charles darwin, Voyage d un naturaliste autour du monde, fait à bord du navire le Beagle de 1831 à 1836

13 12 ÉPISODE 4 - LE PARTAGE FORCÉ (extrait) «Palais» du Gouverneur de Patagonie, Punta Arenas, Chili Où l on apprend l imbécillité de la guerre entre Argentins et Chiliens et qu une tempête se prépare. CARTON L Argentine et le Chili, sous la menace anglaise, finirent par mettre un terme provisoire à leur querelle stupide et sanguinaire et signèrent le premier tracé de la frontière. L Argentine aurait la rive Nord du Canal de Beagle, la rive Sud irait au Chili qui hériterait ainsi de l Île Hoste. L Île Hoste retenez bien ce nom. Chronologie succinte 1520 Magellan découvre enfin le passage qui portera son nom, prouvant, s il le fallait encore, la rotondité de la Terre 1830 Découverte du Canal de Beagle (d après le nom du bateau anglais qui le découvre au cours d une expédition océanographique) 1833 Sur le même bateau, Charles Darwin trouve son inspiration pour sa théorie de l évolution 1848 La Ruée vers l Or en Californie 1877 Thomas Edison dépose le brevet du phonographe 1878 Eadweard Muybridge, photographe d origine anglaise invente le mouvement cinématographique 1881 Le Chili et l Argentine se partagent la Patagonie par traité. Fin éphémère d une querelle sans fin 1884 Fin de la meurtrière Campagne du Désert du Général argentin Roca en Patagonie 1889 (janvier) Assassinat mystérieux de l Archiduc Rodolphe de Habsbourg-Lorraine, héritier du trône d Autriche- Hongrie, et de sa maîtresse Maria Vetsera à Mayerling 1890 Disparition mystérieuse de l Archiduc Jean de Habsbourg-Toscane, cousin de Rodolphe 1895 (28 décembre) Première projection publique du cinématographe au Salon Indien du Grand Café à Paris, présentée par Antoine Lumière devant trente-trois spectateurs. Georges Méliès qui assistait à la projection en tant que simple spectateur y reçut sa toute première inspiration 1897 Jules Verne écrit Les Naufragés du Jonathan, qui paraîtra de façon posthume

14 13 ÉPISODE 5 - LA MISSION PATAGONIENNE (extrait) Sur la rive Sud du Canal de Beagle, Magellanie Où l on apprend que celui qu on croyait mort est en réalité bien vivant et où l on rencontre les missionnaires, les Indiens et les massacreurs. ( ) (Prend quelque chose sur le corps du massacreur) Tenez ma sœur, ces beaux colliers que ces hommes portent au cou Jean Salvatore jette le collier d oreilles à Sœur Augustine. SŒUR AUGUSTINE Mais, qu est-ce que c est? On dirait des Vous n osez pas dire? Vous n osez pas penser? SŒUR AUGUSTINE Des oreilles? Ce collier, ce sont vingt Indiens mutilés vivants, puis abattus. Ces criminels rapportent leurs atroces trophées aux grands propriétaires qui payent une prime pour chaque Indien tué. SŒUR MAGNANIME Vous ne l aviez pas cru ma Sœur. Eh bien, elle a vu. SOEUR AUGUSTINE Mais on ne peut quand même pas tuer. On ne peut pas laisser tuer. SŒUR MAGNANIME Je suis tout à fait d accord avec Monsieur. SŒUR AUGUSTINE Sœur Magnanime! Il y a aussi des lois humaines! ce n est pas aux sujets de décider, mais à César! Nous ne sommes pas à Rome. Ici, vous êtes sur un territoire libre, sans maître, qui n appartient qu aux Indiens Alakaluf. Ceux-là que je défends depuis cinq ans contre toutes les espèces de prédateurs. Mais la tempête vient sur nous. ( ) JEAN LAPALETTE Le vent! La neige! La fumée! La tempête se lève. Il vaudrait mieux vous mettre à l abri. ( ) Argument Les Naufragés du Jonathan, Jules Verne, 1897 Le Kaw-djer, appelé de cette manière par les tribus amérindiennes qui lui sont reconnaissantes de ses soins, est un homme mystérieux qui a fui la société occidentale et ses lois pour trouver l indépendance dans les îles encore libres et presque désertes de la Magellanie*. Après le naufrage d un bateau sur l île Hoste, les rescapés tentent de survivre et de s organiser, mais leur violence et leur convoitise (notamment lorsque de l or est découvert) les rendent incapables de prospérer pacifiquement, et le Kaw-djer, médecin et ingénieur, est contraint de devenir leur chef. Son œuvre achevée, sa dernière retraite sera le phare qu il a fait construire sur l île Horn. * La Magellanie, dont la capitale est Punta Arenas, est la région la plus au sud du Chili. Ses premiers occupants étaient des Amérindiens (parmi lesquels les tribus Selk nam et Alakaluf), aujourd hui disparus. Son nom provient bien sûr de l explorateur Ferdinand Magellan, qui en 1520 découvrit le détroit entre le sud de la Patagonie et la grande île de Terre de Feu. Comment parler en quelques lignes de peuples d une si grande puissance? Comment parler des Selk nam, des Haush, des Yamana, des Alakaluf? Ils furent des peuples puissants car non seulement ils parvinrent jusqu aux terres les plus inhospitalières du monde, mais ils y demeurèrent, et cela grâce à leur courage : ils arrachaient leur subsistance des mers démontées, des forêts enneigées, des plaines balayées par les vents glacés. Les femmes Yamana et Alakaluf pagayaient, défiant les vagues surgies de l Antartique, elles s approchaient des baleines tandis que leurs hommes, debout à la proue du canoë, armés seulement de lances, luttaient pour achever leurs proies ( ) Entre guérillas et vendettas, les Selk nam ont joué leur vie. Ils étaient durs, rudes à l ennemi et tenaces. Mais ils s aimaient. Ils aimaient leurs montagnes dont les cimes émergent des mers glaciales. Ils aimaient leurs forêts où les oiseaux multicolores faisaient leurs nids. Ils aimaient leurs dieux métamorphosés en astres, en vents et collines. Et ils chantaient. ( ) Ils ne sont plus. Ne restent maintenant que quelques personnes dont les parents et les aïeux sont ceux qui sont partis. ( ) Anne Chapman, Quand le Soleil voulait tuer la Lune, 2008

15 14

16 15 ÉPISODE 6 - LE NAUFRAGE DU FOL ESPOIR (extrait) Au large de l Île Hoste, Magellanie Où l on apprend que l Océan est tout puissant et l être humain minuscule et que rien n est jamais tout à fait perdu ( ) LE CAPITAINE Impossible de ferler les voiles! Elles nous entraînent vers le récif mortel du Cap Horn! La mer ne nous pardonnera rien! Émile Gautrain entre le rejoindre sur le pont en furie. La tempête ÉMILE Je vous en conjure Capitaine, tentez une dernière manœuvre! Il faut retrouver l entrée du Canal de Beagle! LE CAPITAINE Il est trop tard! Cette route, par cette saison, est fatale! Je le savais! ÉMILE Je vous en prie, mon ami Mettez une chaloupe à la mer. Je vous paierai. LE CAPITAINE Votre argent! Votre argent est la cause de tous les malheurs! ( ) Adieu mon Fol Espoir! Ce n est pas la tempête, c est la cupidité des hommes qui nous a tués! LE MOUSSE Mon Capitaine! Mon Capitaine! Faut-il vivre tout cela pour devenir un vrai marin? Quelqu un viendra-t-il à notre secours? ( ) On entendit un craquement. Le déchirement d un flanc de navire sur un bas-fond en pleine mer est un des bruits les plus lugubres qu on puisse rêver ( ) Du choc, plusieurs passagers tombèrent et roulèrent sur le pont ( ) Un long cri éclata sur le navire. - Nous sommes perdus. La voix de Clubin, sèche et brève, domina le cri. - Personne n est perdu! Et silence! Le torse noir d Imbrancam nu jusqu à la ceinture sortit du carré de la chambre à feu. Le nègre dit avec calme : - Capitaine, l eau entre. La machine va s éteindre. Le moment fut épouvantable. Le choc avait ressemblé à un suicide. On l eût fait exprès qu il n eût pas été plus terrible. La Durande s était ruée comme si elle attaquait le rocher. Une pointe de roche était entrée dans le navire comme un clou. Plus d une toile carrée de vaigres avait éclaté, l étrave était rompue, l élancement fracassé, l avant effondré, la coque, ouverte, buvait la mer avec un bouillonnement horrible. C était une plaie par où entrait le naufrage. Le contre-coup avait été si violent qu il avait brisé à l arrière les sauvegardes du gouvernail, descellé et battant. On était défoncé par l écueil, et autour du navire, on ne voyait rien que le brouillard épais et compact, et maintenant presque noir. La nuit arrivait. La Durande plongeait de l avant. C était le cheval qui a dans les entrailles le coup de corne du taureau. Elle était morte ( ) Les passagers couraient sur le pont, éperdus, se tordant les bras, se penchant par-dessus le bord, regardant la machine, faisant tous les mouvements inutiles de la terreur ( ) Clubin fit signe de la main, on se tut. Il interrogea Imbrancam : - Combien de temps la machine peut-elle travailler encore? - Cinq ou six minutes ( ) L équipage et les passagers écoutaient, frémissants d anxiété et d attention, l œil fixé sur le capitaine. Alléger le navire était sans but et d ailleurs impossible. Pour vider la cargaison à la mer, il eût fallu ouvrir les sabords et augmenter les chances d entrée de l eau. Jeter l ancre était inutile ; on était cloué. D ailleurs, sur ce fond à faire basculer l ancre, la chaîne eût probablement surjouaillé ( ) Les bœufs atteints par l eau dans la cale, commençaient à mugir. Clubin commanda : - La chaloupe à la mer ( ) Tous à la manœuvre. Cette fois, tous obéirent ( ) Les passagers, glissant le long de l échelle ou s accrochant aux manœuvres courantes, se laissèrent tomber dans la chaloupe plus qu ils n y descendirent ( ) Les matelots se ruaient à la suite des passagers. Le mousse avait roulé sous les pieds ; on marchait sur l enfant. Imbrancan barra le passage. - Personne avant le moço, dit-il. Il écarta de ses deux bras noirs les matelots, saisit le mousse, et le tendit au passager guernesiais qui, debout dans la chaloupe, reçut l enfant. Le mousse sauvé, Imbrancam se rangea et dit aux autres : - Passez ( ) Ils descendirent. La chaloupe était pleine. Le flot rasait le bord. - Maintenant, cria Clubin, partez. Un cri s éleva de la chaloupe. - Et vous, capitaine? - Je reste. Des gens qui naufragent ont peu le temps de délibérer et encore moins le temps de s attendrir. Cependant ceux qui étaient dans la chaloupe et relativement en sûreté, eurent une émotion qui n était pas pour eux-mêmes. Toutes les voix insistèrent en même temps. - Venez avec nous capitaine. - Je reste. Le navire sera dépecé par la tempête cette nuit. Je ne le quitterai pas. Quand le navire est perdu, le capitaine est mort. On dira de moi : il a fait son devoir jusqu au bout ( ) Victor Hugo, Les Travailleurs de la mer, 1866

17 16 ÉPISODE 7 LA BONNE IDÉE DU GOUVERNEUR OU L EXTRAORDINAIRE PROPOSITION (extrait) île Hoste, Magellanie Où l on apprend que le Gouverneur a une idée derrière la tête et que les frères Gautrain ont trouvé ce que depuis toujours ils cherchaient. ( ) ÉMILE L Or, Simon, l Or! SIMON L Or? Ici? RACHEL Simon, il t hypnotise! SIMON Attends! Attends ÉMILE Viens ici Regarde! Simon descend et rejoint son frère. SIMON Tu as trouvé? ÉMILE J ai trouvé. J ai vérifié. Tu me connais. SIMON Ô mon Émile! Mais Rachel ÉMILE Tout sur la terre est fait pour être sublimé par l Industrie. SIMON Mais ce vent, pour elle, est mortel. ÉMILE L Or est plus fort que le vent! Je vais lui construire une demeure grandiose et confortable. Je ferai venir de Londres des canapés, des lustres, de l argenterie. Le port de Hoste va faire pâlir Valparaiso. Et nous le baptiserons Port Rachel! Voici l avenir et c est ici! SIMON Tu entends Rachel? RACHEL Tu creuses ma tombe! SIMON Ce port, qui va le construire? ÉMILE Ces bagnards qui sont encore à bord, je les ramasse, et je les nomme contremaîtres. J en ai repéré un, très malin Mais prudence! Je veux savoir ce qu il a dans le ventre avant de le déchaîner SIMON Et moi, je forme la main d œuvre indigène. RACHEL Simon! Ton frère à nouveau s empare de ton âme! reviens-moi! ÉMILE Ne l écoute pas! Regarde! Nous sommes devant la porte la plus passante de l Antarctique. Nous avons agrandi la planète, et nous la conduisons au triomphe de l Industrie. Nous aurons tout, dessus, dessous, usines et mines. Nous allons allier le Capital et le Bonheur. ( )

18 17 ÉPISODE 8 LE CONTRAT SOCIAL OU L AUTRE RÊVE (extrait) île Hoste, Magellanie Où l on apprend qu il y a deux façons d imaginer la prise du pouvoir, que Dieu peut diviser au lieu d unir, et que les femmes sont toujours oubliées. ( ) CEYRAC Pendant notre siècle tout va changer dans la société. Ce livre a déjà changé notre pensée, dans vingt ans, il changera l Univers. EMELYNE JONES Suggérez-vous que Hoste va être communiste? Non. Vous peignez le siècle qui s achève. Mais nous, nous venons après. Nous pourrions écrire la suite. Et de même que Marx a été génialement capable de donner la formule économique du processus historique, et formulé la réalité de la lutte des classes, de même, nous pourrions formuler la société à venir au-delà de la lutte des classes C est bien ça? JOHN JONES C est ça! C est ça! Nous n avons plus à faire la Révolution, puisque Hoste pourrait être déjà au-delà de la Révolution. À vous de prospérer au-delà des antagonismes de classes. CEYRAC Et vous croyez ça possible! Oui. Si votre économie est solidaire, tout est mis en commun. Ceux qui n ont comme propriété que leur force de travail, par exemple vous, mais qui participent à l augmentation du capital de tous, eh bien ils participeront aussi aux bénéfices de tous. Car votre société sera juste. N est-ce pas? CEYRAC Donc ni la dictature, ni l anarchie, mais la gestion mutuelle. Soyons providentiels les uns aux autres. La Liberté comme base, l Egalité comme moyen, la Fraternité comme but! LOUISE ET ANNA Nous préfèrerions Quoi encore? La Fraternité ça ne vous va pas? ANNA Non pas tout à fait. Nous préfèrerions tout simplement l Humanité. L Humanité comme but oui, je comprends, pourquoi pas CEYRAC Nous arriverons à l Humanité par une fidélité absolue à nos lois. TONI Qu est-ce qu elle dit la Loi? La caméra amorce un mouvement de jardin à cour, comme à plat ventre sur un nuage flottant. Elle dit : je réponds. Je ne laisserai pas s installer la pauvreté, l injustice, l inégalité, l insécurité CEYRAC l ignorance, l obscurantisme, le racisme, le mépris, la haine de l étranger. LOUISE Hoste sera le phare de l espérance. ANNA Ce sera le bonheur. JOHN JONES Ne nous faisons pas d illusion, cela va être compliqué. Manuel entre sur la coursive. MANUEL Ils débattent de la peine de mort! On la supprime, naturellement. Ils sortent précipitamment. JOHN JONES Oh mon Dieu! Abolir la peine de mort Ça va être compliqué! Jones sort pour les rejoindre. CARTON Un bagnard rescapé les avait observés de loin RAZINE Quels niais! Ils ne réfléchissent pas! Ils ne connaissent rien! Abolir la peine de mort! Que feront-ils des saboteurs? Que ferez-vous des traîtres? Des opposants? Que ferez-vous des gens comme moi? Vous verrez, il vous faudra la peine de mort, et en l attendant il vous faudra un bagne! Entre Ceyrac sur la coursive. Ah Monsieur Ceyrac, je vous cherchais. Je suis un bagnard, mais un vrai socialiste. Je hais comme vous l Église, l État, le Capital. Libérezmoi et mes compagnons. Je saurai vous être utile. CEYRAC Il n y aura pas d homme enchaîné sur l île Hoste! Il libère les bagnards. Vous voilà libres. Monsieur?... RAZINE J ai pris Marat pour prénom et pour nom Razine! CEYRAC Comme le très fameux rebelle cosaque? LOUISE Comme le très sanguinaire rebelle cosaque! CEYRAC Camarade Razine, voici venu le moment de la fraternité. RAZINE Oh la fraternité prend du temps. Il faut de l autorité. Il serait plus prudent de les surprendre. Imaginez : le gouverneur s en va. Tout le monde est un peu désemparé. Tout d un coup on entend des coups de feu. CEYRAC Des coups de feu? RAZINE Disons qu il y a des troubles. On s effraie. On s affole. Sur quoi nous arrivons. Bref nous les sauvons du désordre et à midi on leur installe un gouvernement protecteur, autoritaire et socialiste. Naturellement, vous et moi prenons les rênes. Tout ça est fait en vingt-quatre heures. C est économique. On peut aussi prendre le pouvoir plus directement. Une fusillade et c est un changement de régime. CEYRAC Vous n y songez pas! RAZINE Bien sûr que non. Mais j évoque des hypothèses. CEYRAC Mais Monsieur, avec vos hypothèses, on va droit à la dictature. RAZINE Eh bien quoi? D abord la Dictature Populaire. À peine a-t-on le temps de s en apercevoir, qu on en vient à la Liberté totale! CEYRAC Un dictateur même populaire ne lâche jamais. Il faut l abattre. Pas de dictature. Si la Fraternité Internationale a des chances de voir le jour, c est ici. RAZINE Quelle fraternité? Je parle pour les opprimés, moi! Je vous offre un plan de conquête du pouvoir. Je vous propose de vous assurer le succès. Et vous, vous hésitez? Vous avez peur? CEYRAC Je vous parle de démocratie et vous me proposez un coup d état pour asseoir une tyrannie! Razine lui donne un coup de tête. Ceyrac va pour donner l alerte. Alerte! Alerte! Un putsch nous menace déjà. Al! ( )

19 18 Je le sais, quand tout entrait dans la nuit, bien des esprits, bourrelés d angoisse et menacés dans leurs attachements, ont eu une pensée pour ce petit théâtre naissant où la poésie venait de briller. Et cette flamme au cours de quatre années de guerre ne s est pas éteinte. Jacques Copeau 1er août : la Guerre imminente. Assassinat de Jean Jaurès. Veillée d armes. Dimanche 2 août : Mobilisation générale. La guerre est déclarée. Ce que nous avons assemblé, préparé, construit pierre à pierre, et avec tant d amour pendant une année va être anéanti. 3 août : l Allemagne attaque. Les troupes allemandes sont entrées en Belgique et en France avant la déclaration de guerre. L état de siège est déclaré. Les premiers départs à la Gare de l Est. Mardi 4 août : j entre boulevard des Invalides. Journée d attente inutile. Mercredi 5 août : deuxième journée d attente aux Invalides. Jeudi 6 août : troisième journée de vaine attente aux invalides. Liège tient toujours. ( ) Copeau à Agnès : À Paris, calme parfait à part l extermination des boutiques Maggi et de quelques magasins allemands. Mon inaction commence à me devenir insupportable. Tous nos amis sont partis, sauf Gallimard qui est à Bénerville, Gide qui cherche quoi faire, Jouvet qui attend aussi, Bernard Spycket qui est à Versailles, infirmier ( ) Et moi depuis trois jours je suis debout dans une antichambre à attendre qu on fasse de moi un scribe ou un planton. Péguy est parti pour Coulommiers, Ruyters part dans quelques jours à la frontière belge avec un grand enthousiasme. Suarès attend comme moi les événements. Oh! C est odieux, je me sens capable de rendre de grands services! ( ) Presque tout le Vieux Colombier est sous les armes. Dullin cherche à s engager, il écrit à Copeau : ( ) Vous voyez que le Vieux Colombier se tient bien. Nous voudrions tâcher de partir ensemble. N avez-vous personne dans vos relations qui pourrait nous servir à cela? Je ne connais personne ayant toujours répugné aux relations militaires, et dire que je vais peut-être me faire casser la gueule pour la patrie! C est drôle tout de même. Je n aurais jamais cru que toutes les idées et tous les systèmes pèseraient si peu dans la balance, alors qu il faut choisir et que je peux choisir étant libre ( ) Registres du Vieux Colombier III, extraits, année 1914

20 19 ÉPISODE 9 LA RUÉE VERS L OR OU ADIEU À HOSTE île Hoste, Magellanie Où l on apprend que les résolutions humaines sont fragiles, que l on peut mourir d amour dans les glaces, et que Jean Salvatore choisit les Indiens. ( ) Chaque fois que je me remémore les cheminées de cette petite ville de l Indiana où j ai eu mon premier rendez-vous avec le théâtre, je remarque infailliblement que, dans cette image précise, elles revêtent toujours une riche couleur écarlate ; et que les acteurs de ma première troupe, les Twilight Revelers (Les joyeux drilles du crépuscule) ont le teint vermeil de ceux qui voient la vie en rose. Ma vision s adoucit encore lorsque, remontant encore plus loin dans le passé, je revois la forge de ce maréchal ferrant chez qui avaient été dressés les premiers tréteaux sur lesquels je devais jamais monter : elle est enluminée de cette symphonie de couleurs propres aux vaisseaux de contes de fées ( ) The man who invented Hollywood : The Autobiography of D.W Griffith par James Hart, 1972 Chronologie succinte (suite) 1914 (29 juin) Assassinat à Sarajevo de l Archiduc François-Ferdinand, nouvel héritier du trône d Autriche-Hongrie 1914 (31 juillet) Assassinat de Jaurès au Café du Croissant à Paris 1914 (3 août) L Allemagne déclare la guerre à la France José Emperaire effectue le dernier voyage d étude ethnologique sur les Indiens Alakaluf, les "Nomades de la mer", alors en voie de disparition, et aujourd hui totalement disparus.

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Chers parrains, chers amis, chère famille

Chers parrains, chers amis, chère famille Jeudi 1 er Janvier 2015, Jet New s n 2 Chers parrains, chers amis, chère famille Tout d abord je crois qu il est important que je vous souhaite pleins de belles choses pour cette année 2015!! «Vivez, si

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Chante le matin. Chansonnier p. 33

Chante le matin. Chansonnier p. 33 de Yves Duteil Chante le matin Chante le matin qui vient te réveiller, Chante le soleil qui vient te réchauffer, Chante le ruisseau dans le creux du rocher, Le cri de l oiseau dans le ciel l été. La, la,

Plus en détail

Paye Bah. Ibrahim Touré

Paye Bah. Ibrahim Touré Mon pays est immense comme un continent A cause de la guerre, les gens sont mécontents. La guerre a tout détruit au nord Personne n ose sortir dehors Même les ampoules la nuit ne s allument plus Le jour

Plus en détail

Liens entre la peinture et la poésie

Liens entre la peinture et la poésie Liens entre la peinture et la poésie Ophélie dans Hamlet Ophélie est un personnage fictif de la tragédie d Hamlet, une célèbre pièce de William Shakespeare. Elle partage une idylle romantique avec Hamlet

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Tétanisés par la spirale de la violence? Non! MERCREDI DES CENDRES B Frère Antoine-Emmanuel Jl 2, 12-18 ; Ps 50 2 Co 5, 20 6,2 ; Mt 6, 1-6.16-18 18 février 2015 Sanctuaire du Saint Sacrement, Montréal Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Plus en détail

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Poèmes École : Polyvalente de Normandin Commission scolaire : Du Pays des Bleuets Même si tu perds, persévère Par Maude-Lanui Baillargeon Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Ne

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

Les p'tites femmes de Paris

Les p'tites femmes de Paris Les p'tites femmes de Paris De Géraldine Feuillien D'après une idée de Stéphanie Bouquerel Episode 2: Ménage à trois 1 APPARTEMENT DE - BUREAU- INT - JOUR 1 Mais enfin Julien! Qu est ce qui t as pris de

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

Le carnaval des oiseaux

Le carnaval des oiseaux Le carnaval des oiseaux Marie-Jane Pinettes et Jacques Laban Juillet 2001 1 Le carnaval des oiseaux A Camille, Margot et Théo 2 LE CARNAVAL DES OISEAUX Il y a longtemps, mais très, très longtemps, tous

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

23. Le discours rapporté au passé

23. Le discours rapporté au passé 23 23. Le discours rapporté au passé 23.1 LE DISCOURS INDIRECT On utilise le discours indirect pour transmettre : Les paroles de quelqu un qui n est pas là : Il me dit que tu pars. Les paroles de votre

Plus en détail

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher?

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher? Unité 3 LEÇON 1 A Répète puis écoute et montre la bonne image! 21-22 10 Envie de bronzer? Nous avons des plages! Envie d explorer? Nous avons des grottes! Envie de pêcher? Nous avons des rivières! Envie

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman Les genres littéraires d un texte (1) Rappels Les genres littéraires sont une classifi cation qui permet de distinguer les textes en fonction de certaines caractéristiques d écriture. Voici les principaux

Plus en détail

Vive le jour de Pâques

Vive le jour de Pâques Voici le joyeux temps du Carême, 40 jours où les chrétiens élargissent leurs cœurs, se tournent vers leurs frères et sont invités à vivre à la manière de Jésus-Christ. Chaque semaine ce livret t aidera

Plus en détail

C est dur d être un vampire

C est dur d être un vampire C est dur d être un vampire 1/6 Pascale Wrzecz Lis les pages 5 à 8. Tu peux garder ton livre ouvert. 1 Retrouve les mots dans ta lecture et complète les cases. C est une histoire de. Prénom du héros ;

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

Il manque quelque chose! (L histoire du film 1re partie)

Il manque quelque chose! (L histoire du film 1re partie) Il manque quelque chose! (L histoire du film 1re partie) Raconté par Lisa Ann Marsoli Illustrations de Mario Cortes, Valeria Turati et des Disney Storybook Artists Jean-Christophe a une chambre remplie

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

Lire et comprendre 1

Lire et comprendre 1 Lire et comprendre 1 Faites place à Mini-Loup, indien des mers du Sud. Faites place à Mini-Loup, corsaire des mers du Sud. Faites place à Mini-Rat, corsaire des mers du Sud. L équipe tire et pousse la

Plus en détail

V3 - LE PASSE COMPOSE

V3 - LE PASSE COMPOSE CM1 V.3 LE PASSE COMPOSE DE L INDICATIF Il s agit de mettre en évidence la conjugaison des verbes en «er», en «ir-iss» des verbes être, avoir, faire, prendre, aller, pouvoir. On mettra en évidence le fait

Plus en détail

Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré.

Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré. Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré. Il faudrait que tu fasses ce voyage. Tout d'abord, tu ne travailleras pas et tu verras tes copains à longueur de journée. Puis, tu n'auras

Plus en détail

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : ----------------------------------------------------------------------------- L ATELIER du COQUELICOT 1 «Spectacle marionnettes», juillet 2015 TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) Personnages : - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc)

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Pâques 5 (B) : 6 mai 2012 Cinquième Dimanche de Pâques : 6 mai 2012 Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Référence Biblique : 1 ère

Plus en détail

Une nuit magique dans l hiver

Une nuit magique dans l hiver Patrick ALLEN Une nuit magique dans l hiver A magic night in Winter Conte pour le temps de Noël 2009 ne nuit magiqu dans l hive 1 Il était une fois, dans une lointaine province située au nord d un immense

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer La petite poule qui voulait voir la mer Ecris les mots suivants au bon endroit : le titre l auteur - l illustration - l illustrateur - l éditeur Exercices couverture Décris la première de couverture. Que

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

Quelques exemples de croyants célibataires

Quelques exemples de croyants célibataires Périodique de matière biblique pour les jeunes - Août 2013 - Numéro 16 Quelques exemples de croyants célibataires La situation du chrétien En 1 Corinthiens 7, Paul aborde le sujet du chrétien célibataire.

Plus en détail

Sauvée De mon mari, ma chère, sauvée! Délivrée! libre! libre! libre! Comment libre? En quoi? En quoi! Le divorce! Oui, le divorce!

Sauvée De mon mari, ma chère, sauvée! Délivrée! libre! libre! libre! Comment libre? En quoi? En quoi! Le divorce! Oui, le divorce! SAUVÉE I Elle entra comme une balle qui crève une vitre, la petite marquise de Rennedon, et elle se mit à rire avant de parler, à rire aux larmes comme elle avait fait un mois plus tôt, en annonçant à

Plus en détail

MAISON NATALE DE VICTOR HUGO

MAISON NATALE DE VICTOR HUGO LA MAISON NATALE DE VICTOR HUGO LE PARCOURS GAVROCHE PRÉSENTE 1 LE SAVAIS-TU? Victor Hugo est né au premier étage de cette maison le 26 février 1802. Tu connais peut-être ce grand écrivain par ses romans

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

1.2.3. en scène festival jeune public. Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse

1.2.3. en scène festival jeune public. Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse Les contes du mercredi Pour cette nouvelle saison le Centre Animation Soupetard propose GRATUITEMENT pour les tout- petits

Plus en détail

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1 NOUVEAU TEST DE PLACEMENT Compréhension écrite et structure de la langue Pour chaque question, choisissez la bonne réponse parmi les lettres A, B, C et D. Ne répondez pas au hasard ; passez à la question

Plus en détail

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture Le journal des CE1 et CE2 Vendredi 13 mars 2003 Une nouvelle maîtresse Après les vacances de février (c est à dire depuis le lundi 24 février 2003), nous avons eu une nouvelle maîtresse qui s appelle Aurélie.

Plus en détail

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789)

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) Avant la Révolution*, la France est une monarchie avec à sa tête un monarque, le Roi de France. Lorsque Louis XIII décède en

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel Personnages

Plus en détail

Les jours de la semaine

Les jours de la semaine Les jours de la semaine Les jours de la semaine S enfilent un à un Comme les billes d un grand collier Dans un ordre, ils se suivent Chaque jour se ressemble Chaque jour est différent Mais on ne peut les

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Chers fidèles du Christ, Chers séminaristes, La fête de Sainte Thérèse de l Enfant Jésus, patronne de votre séminaire, permet chaque

Plus en détail

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1

Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Comment le Chat et la Souris sont venus au monde Conte populaire du Vietnam Partie 1 Ngoc-hoang, l empereur de Jade, le dieu suprême des cieux, vivait dans son royaume céleste où il possédait un palais

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

Bel-Ami. Niveau 2. Lectures ELI Seniors A2. Guy de Maupassant

Bel-Ami. Niveau 2. Lectures ELI Seniors A2. Guy de Maupassant Niveau 2 Lectures ELI Seniors A2 Guy de Maupassant Bel-Ami P 8-9 1 1 Parce que l histoire racontée se passe dans la réalité du moment. 2 La III e République. 3 Jules Ferry. 4 Jules Ferry est chargé de

Plus en détail

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE PARTIE 1 Complétez les pointillés par une des réponses ci-dessus de manière que les phrases obtenues

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

L OISEAU. Quand il eut pris l oiseau, Il lui coupa les ailes, L oiseau vola encore plus haut.

L OISEAU. Quand il eut pris l oiseau, Il lui coupa les ailes, L oiseau vola encore plus haut. 1 L OISEAU Quand il eut pris l oiseau, Il lui coupa les ailes, L oiseau vola encore plus haut. Quand il reprit l oiseau, Il lui coupa les pattes, L oiseau glissa telle une barque. Rageur, il lui coupa

Plus en détail

Marie Lébely. Le large dans les poubelles

Marie Lébely. Le large dans les poubelles Marie Lébely Le large dans les poubelles Prologue «La vitesse de conduction des fibres postganglionnaires est-elle du même ordre que celle des fibres nerveuses motrices du système nerveux somatique?» C

Plus en détail

Fanny. (sur le thème du temps)

Fanny. (sur le thème du temps) Fanny Dans une petite maison, dans le bois de nénuphars, habitait Monsieur Piloge avec ses deux enfants : Paul et Laure. Ce jour-là, toute la famille partait chez des amis Avant de s en aller, les enfants

Plus en détail

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin 6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin Des lunettes pour ceux qui en ont besoin De nombreuses personnes dans le monde sont atteintes d erreurs de réfraction. Cela signifie que leurs yeux ne voient pas

Plus en détail

Ariane Moffatt : Je veux tout

Ariane Moffatt : Je veux tout Ariane Moffatt : Je veux tout Paroles et musique : Ariane Moffatt Sony Music France Thèmes La relation amoureuse, les enfants gâtés. Objectifs Objectifs communicatifs : Exprimer un sentiment. Exprimer

Plus en détail

INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR

INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR Quelqu un glisse une lettre sous la porte d entrée du salon. Jake se précipite pour la ramasser. Jake retourne l enveloppe : elle est adressée à «Finn». Chouette,

Plus en détail

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie?

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? «En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? Paroles : «En avant les p tits gars». Fragson. 1913.

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE Le tout petit œuf. La toute petite chenille Le tout petit œuf vu à la loupe Il était une fois un tout petit œuf, pondu là. Un tout petit œuf, petit comme un grain de poussière.

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Rabat Jeudi 4 avril 2013 LE PRESIDENT : «Ce voyage et cette visite arrivent au terme de tous leurs moments

Plus en détail

Sommaire DITES-MOI UN PEU

Sommaire DITES-MOI UN PEU 168 Sommaire L amour....................................page 5 Les superstitions...............................page 13 La gastronomie...............................page 23 L argent....................................page

Plus en détail

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD.

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. est une bande dessinée publiée par les éditions Lombard. - scénario

Plus en détail

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Acte 1 Acte 1 Scène 1 : Rebecca, Victor Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Victor (se laissant tomber dans un fauteuil): Ouf! Il se relève et fait un

Plus en détail

Manuscrit et Vocabulaire

Manuscrit et Vocabulaire Manuscrit et Vocabulaire Histoires fantastiques : En voiture! «Bienvenue dans votre voiture. Je vais accompagner pendant votre voyage. Laissez-moi vous guider!» On entend une voix mélodieuse quand Papa

Plus en détail

LEARNING BY EAR 2009 Economie 3è épisode REUSSIR DANS LE MONDE DES AFFAIRES

LEARNING BY EAR 2009 Economie 3è épisode REUSSIR DANS LE MONDE DES AFFAIRES LEARNING BY EAR 2009 Economie 3è épisode REUSSIR DANS LE MONDE DES AFFAIRES Feuilleton : Auteur : Rédaction : L HISTOIRE DE DEUX JEUNES QUI ONT REUSSI, A PARTIR DE LEUR ARGENT DE POCHE Frédéric GAKPARA

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule-

ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule- ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule- J vard Chanzy; vers midi, quelques grands personnages pleins de recueillemeiit, le procureur Lanata, le président

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

Histoire de Manuel Arenas

Histoire de Manuel Arenas Histoire de Manuel Arenas Dieu est le seul Dieu vivant nous pouvons Lui faire entièrement confiance! Source : Hugh Steven, «Manuel» ( 1970 Wycliffe Bible Translators) En français : «Manuel le Totonac»

Plus en détail

Extraits d un carnet de route de mon voyage en Patagonie

Extraits d un carnet de route de mon voyage en Patagonie Manifestations-loisirs / Carnet de route Patagonie / extraits Page 1 / 7 Contenu : Patagonie ARGENTINE Glacier Perito Moreno / El Chalten Fitz Roy et Corre Torre Rédaction : Alain Krummenacher / entrepreneur

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ STOP aux idées fausses sur la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ As-tu déjà entendu dire : «On est chômeur parce qu on ne veut pas travailler»? C est une

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

La seconde guerre mondiale

La seconde guerre mondiale CM2 Découverte du monde Histoire Compétences : La violence du XXe siècle : les deux conflits mondiaux La seconde guerre mondiale - À partir de l étude de cartes et de documents statistiques, comprendre

Plus en détail

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE idees-cate 16 1 L'EVANGILE DE SAINT LUC: LE FILS PRODIGUE. Luc 15,11-24 TU AS TERMINE LE LIVRET. PEUX-TU DIRE MAINTENANT, QUI EST LE PERE POUR TOI? Un Père partage

Plus en détail

BENF_FR.qxd 8/07/04 16:23 Page cov4 KH-57-03-297-FR-C

BENF_FR.qxd 8/07/04 16:23 Page cov4 KH-57-03-297-FR-C BENF_FR.qxd 8/07/04 16:23 Page cov4 14 16 KH-57-03-297-FR-C BENF_FR.qxd 8/07/04 16:24 Page cov1 Si belles hirondelles! Commission européenne BENF_FR.qxd 8/07/04 16:24 Page cov2 Cette publication a été

Plus en détail

ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΕΘΝΙΚΗΣ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ

ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΕΘΝΙΚΗΣ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ ΥΠΟΥΡΓΕΙΟ ΕΘΝΙΚΗΣ ΠΑΙΔΕΙΑΣ ΚΑΙ ΘΡΗΣΚΕΥΜΑΤΩΝ ΚΡΑΤΙΚΟ ΠΙΣΤΟΠΟΙΗΤΙΚΟ ΓΛΩΣΣΟΜΑΘΕΙΑΣ CERTIFICATION EN LANGUE FRANÇAISE NIVEAU B2 ÉPREUVE 3 : compréhension de l'oral NOVEMBRE 2008 Κρατικό Πιστοποιητικό Γλωσσομάθειας

Plus en détail

Celui qui me guérit Copyright 1995, Geneviève Lauzon-Falleur (My Healer) Ps. 30. Car Tu es Celui qui me guérit

Celui qui me guérit Copyright 1995, Geneviève Lauzon-Falleur (My Healer) Ps. 30. Car Tu es Celui qui me guérit elui qui me guérit opyright 1995, Geneviève Lauzon-alleur (My Healer) Ps. 30 B Seigneur mon ieu # B J ai crié à Toi B Seigneur mon ieu # B J ai crié à Toi B/# t Tu m as guérie # #/G G#m #/ Par la puissance

Plus en détail