Le magicien STEVE JOBS, PATRON D APPLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le magicien STEVE JOBS, PATRON D APPLE"

Transcription

1 LE PREMIER HEBDO DE L ÉCO N 39 - Du 19 au 26 sept ,50 euros GRIPPE : À VOS VACCINS! Le vaccin anti-grippe est en vente cette semaine. Le virus coûte tous les ans plusieurs millions d euros à l État. Actu Éco p. 4 ÉCONOMIE MATIN À LA CONQUÊTE DE L OUEST Associé au Nouvel Ouest, votre hebdomadaire économique arrive en Bretagne. Interview d Hervé Louboutin, directeur du mensuel Nouvel Ouest Médias p. 16 IMMOBILIER : ACHETER AVEC UN CNE Les Contrats Nouvelle Embauche fragilisent les emprunts à long terme. Votre Argent p. 17 LE B-A BA DU BUSINESS PLAN Outil indispensable du créateur d entreprise, le business plan doit répondre à quelques questions précises. Entreprendre p. 21 Dans la main du créateur du Macintosh, le baladeur qui assure l avenir de la firme STEVE JOBS, PATRON D APPLE Le magicien p. 8/9

2 Le salon des petites entreprises et des indépendants - 7 ème édition septembre 2005 Palais des Congrès - Porte Maillot-Paris Conseils, méthodes et idées pour vous développer : > 150 exposants et 300 experts > EXCLUSIF! 140 heures de formations gratuites > Speed Business Meetings Un petit pas pour vous, un grand pas pour votre entreprise..../ Soho Agency - Crédit photo :Getty Images Venez au salon. Badge d accès gratuit sur salonmicroentreprises.com En partenariat avec : Le Salon des micro-entreprises, un événement organisé par Planète micro-entreprises, 220 boulevard Jean Jaurès, Boulogne-Billancourt.

3 L éditorial de JEAN-BAPTISTE GIRAUD directeur de la publication d Économie Matin Les mensonges du carburant vert ÉCLAIRAGES La semaine vue par Éric Revel VILLEPIN À NEW YORK En pleine guerre d Irak, Dominique de Villepin avait fait donner les trompettes du gaullisme pour dire avec le ton approprié que la France, ce «cher et vieux pays» ne comptait pas rester aphone sur la scène mondiale! Cette fois, le même Villepin s est rendu à l Onu toujours dans la même ville. La grande différence pour lui c est que cette fois, il était à New York comme «président bis» en l absence de Jacques Chirac, convalescent... Et l on se rappelle des images de Nicolas Sarkozy en Chine ou aux États-Unis mettant en scène un cérémonial présidentiel autour de sa personne pour montrer aux Français qu il avait l étoffe des héros qui grimpent le perron de l Élysée. En termes d image, Villepin le grille aujourd hui : le Premier ministre est dans l action là où Sarkozy était dans la représentation. LE COMMERCE FRANÇAIS FOUT LE CAMP! Retrouvez Éric Revel tous les soirs sur LCI pour le Journal et l Invité de l économie On croyait avoir trouvé la solution. Les centaines de milliers d hectares de terres mises en jachère un peu partout en Europe, et en particulier en France, sur ordre de Bruxelles, allaient pouvoir servir à quelque chose d utile : produire du carburant vert. Des années que l on nous parle du diester de colza ou de l éthanol de betterave comme potentiel remplaçant de notre bon vieux pétrole, quand celui-ci deviendra trop cher, ce qui semble être le cas aujourd hui. Il paraît même que nous en consommons tous les jours sans le savoir, puisqu ils entrent, dit-on, à hauteur de 1 % dans la composition des carburants servis à la pompe. Alors, miracle? Une réquisition générale des champs, des moissonneusesbatteuses et des derniers paysans qui les servent, et voilà nos campagnes couvertes de derricks aux pieds verts? Malheureusement non. On peut même dire que la réponse était, comme trop souvent, dans la question. Produire des biocarburants, selon l Université américaine de Cornell, dans l état de New York, consomme de 30 à 120 % d énergie de plus que ce qu ils sont en mesure de fournir! Même dans un système keynesien poussé à l extrême, le modèle économique ne tient pas. Désormais, il faut définitivement admettre que l ère des carburants sera bientôt révolue, pour céder la place, sans nulle doute, à la fée électricité. Encore faut-il que la pile à combustible, l hydraulique ou l éolien prennent enfin leur essor s il n est pas déjà trop tard. Jean-Baptiste Giraud Résumé des épisodes précédents... Forte baisse du chômage en France à la rentrée. Les «Centjours» de Villepin donnent l impression que la victoire est proche sur le front de l emploi. Mais voilà... Depuis l annonce du recul surprise du nombre de demandeurs d emplois dans notre pays, les mauvaises nouvelles s amoncellent : la production industrielle a brutalement chuté. Le commerce extérieur, mois après mois, continue d accumuler les milliards d euros de pertes financières qui sonnent comme autant de fuites de parts de marchés internationaux milliards de déficits cumulés en sept mois... Last but not least, l inflation a repris de la hauteur en août. C est la faute au prix du pétrole crient en chœur les experts! DES JEUX ET DU PAIN! De quoi remonter le moral des Français! Football : Lyon a mis sa raclée au Real de Madrid, et 1 et 2 et 3... zéro! Le lendemain Thierry Breton, ministre des Finances, annonce pour 3,5 milliards d euros de réductions d impôts sur le revenu. Personne ne sait encore comment l on financera de telles largesses... Les Français n en ont cure : leur pouvoir d achat devrait augmenter, c est la bonne nouvelle. Du pain et des jeux. La recette fait toujours des miracles. LES BONNES IDÉES FRANÇAISES La moitié des compagnies aériennes américaines sont en quasi faillite.. En Europe, Olympic Airlines et Alitalia sont à l agonie. Depuis les événements du 11-Septembre et le choc pétrolier actuel, le secteur aérien est plongé dans de grandes difficultés financières. C est pourtant le moment que choisit la France pour lancer du haut de la tribune des Nations Unies l idée... d une taxe sur les billets d avion! Le but est louable : aider les pays pauvres. Le moyen curieux. La France n a jamais eu de pétrole mais toujours des idées! p. 3

4 interview éco Les loyers augmentent toujours, mais moins vite La Fédération nationale des agents immobiliers FNAIM a publié l évolution des loyers enregistrés en 2004 et sur les six premiers mois de Quelles sont les tendances? En 2004, les loyers ont progressé de 3,7 % par rapport à Ils avaient progressé de 5,6 % entre 2002 et La hausse des loyers est donc en train de ralentir. Et la tendance se confirme, avec une hausse limitée à 3,5 % sur le premier semestre 2005, comparé au premier semestre Comment expliquez-vous ce ralentissement? La croissance et la consommation des ménages sont au ralenti. Les propriétaires revoient donc à la baisse leurs prétentions. De même, les prix de vente progressent toujours, + 13,5 % entre juin 2004 et juin 2005, mais moins vite que les années précédentes. Ce qui a donc un impact sur les loyers. C est pourquoi nous nous réjouissons de la réforme du calcul des hausses des loyers, basée jusqu à présent sur le seul indice du coût de la construction, l ICC. Le prochain indice, applicable à compter de juillet 2006, prendra également en compte les prix à la consommation et le coût des travaux d entretien d amélioration. Il sera plus réaliste. Un exemple : calés sur l ICC, les loyers ont crû de 4,8 % en 2004, alors que les loyers de marché n ont progressé que de 3,5 %! C est la preuve qu un loyer est plus influencé par l offre et la demande que par le coût de la construction. Les incendies qui ont touché récemment plusieurs immeubles insalubres posent la question du logement de certaines personnes défavorisées. Quelle est votre position? RENÉ PALLINCOURT Si les pouvoirs publics n ont pas les président de la Fédération moyens d assurer les besoins en logements sociaux, ils doivent donner nationale de l immobilier (FNAIM) les moyens aux acteurs privés d agir. Ça passe par la création d aides fiscales pour inciter les propriétaires à proposer leurs biens à des loyers minimums. Aujourd hui, le dispositif de la loi Robien sur l ancien est trop complexe. Il permet aux propriétaires d appartements anciens de bénéficier d aides s ils rénovent pour louer. Mais les appartements qui en bénéficient doivent répondre à des critères beaucoup trop sélectifs. L État doit se donner les moyens de ses objectifs. Propos recueillis par Muriel Roy 19,8 euros le mètre carré loué à Paris 10,1 euros le mètre carré loué à Lyon source : FNAIM, premier semestre p. 5

5 ACTU ÉCO éco plus TEMPS DÉGAGÉ SUR L EMPLOI DES CADRES Le marché de l emploi pour les cadres continue de progresser. L Association pour l emploi des cadres (Apec) a publié annonces en juillet, ce qui représente 24 % de progression sur un an. Les cadres les plus recherchés sont les informaticiens (+ 52 % sur un an) et les pro en recherche-développement (+ 31 %). QUE PENSENT LES CHEFS D ENTREPRISE? Demandezleur. Ce qu a fait notre confrère Chef d entreprise Magazine pour son n entrepreneurs employant de 10 à 100 salariés ont lâché la bonde : «Venez sur le terrain on vous aidera à comprendre» est le cri du cœur majoritaire adressé aux pouvoirs publics. Ça n empêche pas les sondés, à 88,5 %, d envisager de se «développer fortement ou au moins raisonnablement». Mais 4 patrons de petites entreprises sur 10 «coincent» à l idée de dépasser le cap des 50 salariés comité d entreprise oblige. On a beau dire, 92 % des entrepreneurs se disent «satisfaits de leur choix de carrière». transports à suivre en septembre L M M J V S D LUNDI 19 SORTIE AUX ÉTATS- UNIS DE LA GAME BOY MICRO. Les Américains vont pouvoir s offrir le dernier bébé de Nintendo pour 129,95 dollars. Nintendo a écoulé 67,77 millions d exemplaires de Game Boy, tous modèles confondus, au cours des quatre dernières années. L AIEA SURVEILLE L IRAN. L Agence internationale de l énergie atomique, sous la Voiture chère : le rail grappille des clients «En ville, sans ma voiture!», ce sera un seul jour, le 22 septembre, pour la 6 e édition de la Journée internationale sans voiture à laquelle participent 775 villes à travers 22 pays. Une occasion de rappeler que la voiture reste un mode de transport très cher et polluant «En moyenne et tout compris, une voiture type Clio coûte euros par an à son propriétaire et une 307 diesel euros. Mais ces chiffres vont encore augmenter avec la flambée du prix des carburants» explique Josiane Gorgibus, déléguée générale de la Fédération française des automobile-clubs et des usagers de la route (FFAC). Ainsi, dit-elle, mieux vaut se passer de voiture si on parcourt moins de kilomètres par an avec un moteur essence. Le seuil de rentabilité passe à kilomètres pour un diesel. Mais le coût de la voiture est aussi et surtout écologique : les transports routiers sont responsables de plus de 40 % des rejets de particules en suspension dans l atmosphère. En dépit des efforts de la SNCF et de la RATP qui ont multiplié les offres d abonnements et de formules tarifaires avantageuses, la voiture reste le moyen de transport préféré des Français : en moyenne, 2 déplacements sur 3 contre 1 sur 10 en transports en commun. La tendance évolue au profit du rail avec la hausse des prix à la pompe : depuis le début de l année 2005, la fréquentation des trains express régionaux (TER) a progressé houlette des Nations Unies, va se pencher, à Vienne, sur la situation de l Iran, après la découverte d activités nucléaires suspectes dans le pays pendant 18 ans. RÉUNION DE L OPEP. Il est probable qu une augmentation de la production soit annoncée, comprise entre et 1 million de barils par jour, afin de stabiliser les marchés. distribuées MARDI au cours 20 de l année. APPLE EXPO Le salon «Mac» en Europe. Rendez-vous d Apple et de ses 250 partenaires. Jusqu au samedi 24 septembre, Porte de Versailles à Paris. MERCREDI 21 CONSOMMATION DES MÉNAGES. Publication de l indicateur Insee de la consommation des ménages en produits manufacturés pour le mois d août dépenses de transports des ménages en 2004, soit 14,9 % de leur budget. Source Insee Première, septembre 2005 de 5,3 % et celle des Transiliens de 3,4 %. La fréquentation pour les déplacements domicile-travail a augmenté de 10,5 %! Sandrine Allonier CONGRÈS HR Rendez-vous des décideurs en Ressources Humaines qui réunit, deux fois par an, près de 500 décideurs grands comptes au Sofitel Porte de Sèvres à Paris. Jusqu au 22 septembre. JEUDI 22 SANTÉ. Mise en vente du vaccin anti grippe dans les pharmacies. JOURNÉE SANS VOITURE. Analysez sa portée en lisant l article de cette page... LES HUISSIERS L OUVRENT. Journée portes ouvertes dans toutes les études. Infos : , suivi du numéro du département concerné. p. 6 - Économie Matin N 39

6 ACTU ÉCO éco plus LES PRIX MONTENT Les prix à la consommation sont repartis à la hausse en France. Après avoir enregistré une baisse de 0,2 % en juillet par rapport à juin, ils ont augmenté de 0,4 % en août, soit 1,8 % sur douze mois, a annoncé l Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), mardi 13 septembre. LÉGÈRE BAISSE À LA POMPE Deux ou trois centimes de baisse dans les stations essence. La pression du ministre de l Économie Thierry Breton sur les compagnies pétrolières Total, BP et Esso ont abouti à une (très) légère diminution de tarifs. Le ministre a réuni une cellule de crise. RÉFORME FISCALE, L ESSENTIEL Êtes-vous imposé à 5,46 %, 15,34 %, 22,60 %...? Votre déclaration de revenus en 2006 (pour les impôts payables en 2007) devrait vous simplifier la vie : fini les 7 tranches d imposition, avec deux chiffres derrière la virgule. Selon la réforme fiscale annoncée, l imposition se repartira autour de quatre taux : 5,5% (pour les tranches comprises entre et euros), 14 % (entre et ), 30 % (entre et ) ou 40 % (audessus de euros). La réforme, qui devrait s accompagner pour certains d une baisse d impôts, coûtera 3,5 milliards d euros à l État. BOSSER DANS UNE START UP Envie de vous investir dans une jeune entreprise? Pour rapprocher les créateurs d entreprise et les demandeurs d emplois, l Agence pour la création d entreprises (APCE) ouvre un espace de rencontre sur son site Internet. Rendez-vous sur apce.com. CHASSEUR DE TÊTE POUR «HAUT POTENTIEL» C est l idée des créateurs du CHP, le Cercle des hauts potentiels, un cabinet de conseil en ressources humaines, certes, mais ultrapointu dans son métier : accompagner et placer des cadres supérieurs ou dirigeants en rupture ou prérupture de carrière. Symptomatique : même un tel profil connaît parfois des difficultés pour retrouver un poste à la hauteur. Moyennant rétribution (mais après sélection), le «profil» est alors pris en charge par 5 consultants, analysé, remotivé, accompagné pendant 4 ou 5 mois. Résultat garanti? Non, bien sûr, mais après un tel «traitement de tête», le candidat coaché aura du mal à se «planter»! entreprises PME : trop de petites, pas assez de moyennes «L Allemagne compte PMI entre 100 et 500 salariés, contre seulement en France, alerte Yvon Jacob, président du Groupe de fédérations industrielles. «On observe un trou démographique entre nos très grandes entreprises internationales et un grand nombre de petites entreprises peu exportatrices et très sensibles aux difficultés conjoncturelles françaises.» Plombées par une fiscalité trop lourde, un droit social inadapté et un manque de financement, les petites structures peinent à atteindre la taille critique pour aborder les marchés internationaux. En France, seulement 4 % des petites et moyennes entreprises exportent, contre 18 % en Allemagne! Le gouvernement, conscient de ce potentiel de croissance, vient donc à leur rescousse. Plus de capitaux avec le lancement d Alternext, (marché boursier dédié aux PME), plus d innovation avec le renforcement du crédit d impôt recherche, plus de souplesse avec la création du contrat nouvelle embauche (CNE) Dernière mesure en date, le Pacte PME doit faciliter l accès des PME aux grands comptes, publics et privés. Inaugurée le 8 septembre au ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie, cette initiative du Comité Richelieu (association de PME innovantes) et d Oséo (ex Anvar) propose aux grands comptes signataires de s engager à renforcer leurs relations avec les PME, santé publique Grippe : mortellement chère T ube de l automne : le vaccin anti-grippe saison arrive le 22 septembre dans les bacs des pharmacies! Vendu au prix unique de 6,26 euros, il est remboursé par l Assurance Maladie pour les plus de 65 ans et les malades atteints d une affection de longue durée (diabète, mucoviscidose, insuffisance cardiaque grave, coût estimé d une intervention efficace contre la grippe aviaire au plan mondial. Source : Organisation mondiale de la santé (OMS) 120 millions 96 % des entreprises françaises sont constituées par des entreprises de moins de 20 salariés. Source : ministère des Petites et Moyennes Entreprises notamment en leur confiant plus de marchés. A2iA, PME de 30 personnes, a par exemple bénéficié de ce programme pour signer un accord commercial avec le ministère de la Défense et un projet avec La Poste. Avec de tels clients, petite entreprise deviendra moyenne! Marie Gourod etc.). Mais la vaccination est recommandée à tous : le virus touche chaque année 5,7 millions de personnes en moyenne en France, dont presque la moitié ont entre 15 et 64 ans. Or la grippe de la population active coûte très cher au pays : jusqu à 840 millions d euros lors de la grosse épidémie de l hiver 1999! Un bilan lourd, mais essentiellement économique. Le spectre grippal prend cependant cette année une coloration aviaire, et donc mortelle. Depuis le décès d une Asiatique la semaine passée, on dénombre 64 personnes tuées par une souche mutante du virus, passé de l oiseau au porc puis à l humain. «Le scénario serait complètement différent d une grippe saisonnière classique, explique le docteur Anne Mosnier, coodinatrice des Groupes régionaux d observation de la grippe, les bien nommés Grog. On compterait de nombreux décès, des hospitalisations dont le coût n est pas négligeable, et la perte de production serait fortement majorée.» Les pouvoirs publics ont déjà acheté plusieurs millions de médicaments antiviraux contre la grippe aviaire en attendant la mise au point d un vaccin opérant sur ce virus bien spécifique. Un investissement indispensable pour prévenir une pandémie comparable aux pestes moyenâgeuses... Laure Japiot p. 4 - Économie Matin N 39

7 4 Chrysler PT Cruiser et des milliers d euros cash à gagner! du 5 septembre au 1 er octobre Le présent règlement est déposé en l'étude de Maître S. Manceau, huissier de justice 130 rue St Charles Paris et disponible gratuitement à l'adresse suivante : Nostalgie 22 rue Boileau Paris (timbre remboursé au tarif lent en vigueur sur demande). Tout participant dispose d'un droit d'accès de modification ou de radiation aux informations le concernant en écrivant à l'adresse ci-dessus. Frais d'appel remboursés sur la base de 0,34 / minute au tarif France Telecom en écrivant à la même adresse (timbre remboursé au tarif lent en vigueur sur demande). Jeu gratuit sans obligation d'achat du lundi au samedi du 5 septembre au 1 er octobre Chrysler - Marque déposée de Daimler Chrysler Corporation, Aubern Hills (Michigan) USA.

8 ÉVÉNEMENT édito VISIONNAIRE Pourquoi consacrer la «une» d un journal économique au fondateur d Apple, Steve Jobs? Après tout, ce constructeur d ordinateurs est un nain du marché! Est-ce parce que son baladeur numérique ipod, en 4 ans, a conquis le monde? D autres success stories vaudraient bien des livres... Non, la vraie raison tient en cet homme, ce magicien du business, ce visionnaire qui a appris l homme à l ordinateur, Jobs. On l oublie : la génération des 30/40 ans élevée à la souris, au clic, à l Internet facile sait-elle que Windows s est inspiré du Système Macintosh inventé en 1984? Qu avant le Mac on tapait des combinaisons de touches face à un écran noir aux caractères verts figés incapables d afficher la moindre image? Avec son génial complice Wozniak, inventeur de l Apple II, Steve Jobs, à 20 ans, crée Apple, s en fait «jeter» quelques années plus tard, crée NeXT autre creuset d idées neuves revient chez Apple, refond la gamme, impose la plupart des musts familiers aux ordis et aux mobiles et dépasse Sony avec 42 grammes de magie musicale (le Nano). Riche comme Jobs... Olivier Magnan, rédacteur en chef Le premier Apple icônes/souris, le Lisa (1983), coûtait $ 14 milliards $ Chiffre d affaires Apple 2005 prévisionnel Mac tout modèle vendus du 1 er janvier au 25 juin d ipod vendus dans la même période 80 % de parts de marché pour l ipod aux États-Unis APPLE EXPO, DU 20 AU 24 SEPTEMBRE L inventeur du Mac décroche le jack-pot avec la musique baladeuse A pple, un cas. Un phénomène. Presque un mythe. Le créateur de l ordinateur Macintosh est aujourd hui, pour son 3 e trimestre fiscal 2005, au top de ses résultats : bénéfice net trimestriel de 320 millions de dollars (260,5 millions d euros) pour un chiffre d affaires de 3,52 milliards de dollars (2,90 milliards d euros). Soit 75 % d augmentation du CA sur un an et 425 % de bonus du bénéfice! Détenteurs d actions Apple, rendez grâce : le cours accroche un sommet (infographie). Pour autant, les «ordis» blancs nacrés, portables comme fixes, n atteignent pas aujourd hui 5 % de l équipement de la planète. À plusieurs reprises, la Pomme a même failli finir en compote au cours des trente ans de son aventure. Le paradoxe Apple est tout entier là : cet innovateur fabuleux a façonné notre quotidien high ECONOMIE tech depuis 1976 MATIN (lancement - EVENEMENT de la vraie informatique CP personnelle 130 X avec 85 l Apple II, inventé par Steve Jobs et Steve Wozniak), mais n a jamais été un leader sur son marché. Pourtant, les «premières» de la firme ont donné le ton techno : icônes, souris, fonctionnement «intuitif» des origines avec le Macintosh, puis, entre autres, trackball, CD-Rom en standard, PDA (Newton), appareil photo numérique (QuickTake, 1994), transfert haut débit, Wifi (1999), graveur de CD (2000), portable à écran 17 (2003), etc. Apple et ses Mac ont beau ne tenir que des «niches» (graphisme, éducation, presse ), ils jouent sur le registre de l affectif. Un peu court désormais pour compenser une logithèque moins étendue que celle du monde PC (en attendant courant 2006 les nouveaux Mac à processeur Intel Pentium qui devraient clore le débat). Pourtant, en 2001, coup de génie : le chairman d Apple, Steve Jobs, impose le ipod un baladeur numérique «tendance» qui assure depuis à la marque près de 40 % de son chiffre (lire page 9). Le phénomène Apple se cristallise tous les ans à Paris Apple Expo. Steve Jobs triomphant y sera. En coulisses. > L action Apple a créé des millionnaires... (cours de l'action Apple en dollars sur 25 ans) : 1980 : Apple entre en Bourse. La courbe des températures va traduire dès lors coups de blues et embellies. En 1999, l arrivée du supercalculateur personnel (G4) et des imac propulse le titre. Mars 2000 : l éclatement. Toutes les valeurs du Nasdaq plongent. Janvier 2004 : ascension inouïe dans un climat de confiance total que suit un réajustement. Dernière hausse en 2005 : Apple annonce son choix des processeurs Intel... ipod 30 imac G imac G Économie Matin - Source : L Aventure Apple (www.aventure-apple.com). Avec nos remerciements. La journée de Josh Macintosh 9 heures : Josh Macintosh n est pas peu fier de son nom. Ce Canadien installé en France, consultant pour Renault, s est senti prédestiné quand le Macintosh d Apple est apparu en Depuis, il n utilise que la gamme Apple. À telle enseigne que son contrat avec Renault le comble : il jette un œil au réseau informatique, le serveur Xserve (Apple) gère sans faiblesse les Mac connectés de l entreprise, et même le parc PC! ipod Nano OM h 30 : booooong Il allume son G5 à écran plat. Mail relève les derniers messages. ilife (la «suite» qui remplace Word) prend le relais, le temps de rédiger quelques courriers. Un virage par Safari (le navigateur) depuis le Mac Mini connecté via Airport de son assistant pour relever son compte.mac. Josh file en réunion. p. 8 - Économie Matin N 39

9 ipod : le baladeur nain qui a transformé Apple en géant P lus de 20 millions d exemplaires vendus en 4 ans. L ipod Apple a bouleversé la firme qui a inventé, selon les aficionados, le meilleur ordinateur au monde sans s assurer la suprématie du marché. Désormais numéro 1 mondial de la musique numérique en ligne, Apple a détrôné le walkman de Sony et dématérialisé les CD. Cette fois, le génie des designers le ipod séduit par sa molette de navigation tactile et sa silhouette a convaincu les consommateurs de décibels en poche dans le monde entier. Pas seulement pour UN IPOD SUR UN SMARTPHONE On attendait un ipod-téléphone. On diagnostiquait une «bombe» Apple-Motorola capable de recevoir par satellite en direct la musique des itunes Music Stores. Au final, ce sera un Motorola E398 relooké en «blanc ipod», doté d écouteurs stéréo mais coupant la musique à chaque appel entrant. Ce Motorola Rokr (prononcez «rockeur»), GPRS (haut débit), déçoit un peu. Pas question de dépasser le cap des 100 morceaux stockés sur la carte mémoire de 512 Mo quand la star du moment, le Sony Ericsson walkman W800i, lui aussi doté d écouteurs stéréo, est capable d en stocker au moins 150. L «iphone» reste à inventer... JH PASCAL CAGNI Vice-président d Apple Europe Le Mac, malgré ses qualités, n a jamais été leader. L ipod, oui. Que s est-il passé? Peut-être la leçon est-elle apprise. Avec l ipod, Apple boucle deux réussites : on peut innover et réussir, et même montrer la voie. Quand la part de marché de notre baladeur atteint 80 % aux États- Unis, on se rend compte à quel point Apple est figure de proue. Au moment où le grand propos, aujourd hui, est «quoi faire des données», pouvoir gérer vidéo, son, partager, entrer dans la vie numérique. Apple constructeur d ordinateurs va-t-il se dissoudre peu à peu dans la musique en ligne? Non bien sûr. Nous entrons dans le deuxième business du Mac en partie grâce au halo effect que suscitent les quelque 21 millions d ipod vendus le «look». Le succès de l ipod passe par l intégration parfaite du logiciel, itunes, et du matériel. Apple lui doit sa résurrection. Tout juste dévoilé, le successeur du ipod «original» (et de sa déclinaison en ipod Mini) se nomme ipod Nano. Forcément, il est minuscule. 0,7 cm d épaisseur pour 42 grammes, il stocke 500 à chansons en mémoire «flash», donc sans disque dur (Apple achète le quart de la production mondiale de mémoire flash à Samsung!). Reste le prix, aberrant en France, 319 euros (il en vaut 219 en Allemagne). Raison? Le système de taxe français sur la copie privée élaboré en 2001, aujourd hui complètement dépassé. Sur un ipod «classique» à disque dur de 209 euros, la taxe en pèse 8. Sur le Nano à mémoire flash, elle grève le prix de 40 euros. De quoi pousser à attendre : une commission planche sur cette taxe. Pourvu qu elle réagisse en nano délais OM, avec JH Apple est passé du flowerpower à l ipod generation dans le monde. On peut s attendre à ce que ce succès «tire» l équipement informatique. La gamme Mac sera renouvelée courant Ne craignez-vous pas que les ventes actuelles ne stagnent? La transition se fera en douceur. Quand on dispose d une gamme qui démarre à 400 euros, le Mac Mini, pour aboutir à un Macintosh G5 17 double processeur, l on peut ne pas craindre d attentisme. En 2006, avec un «Pentium Intel inside», les nouveaux Mac seront-ils des «compatibles PC»? Pas si simple, ce ne sera pas l assurance d un accès complet au monde Windows. Mais les éditeurs vont redoubler d efforts. On laissera faire le marché. Propos recueillis par OM édito manager VICTOR JACHIMOWICZ 62 ans, directeur des laboratoires d essais et des études de la Fnac. Véritable encyclopédie vivante des tendances technologiques, il intervient notamment sur RMC le samedi de 12 heures à 14 heures (De quoi j m mail). IL EXISTE UNE AFFINITÉ ENTRE CLIENTS FNAC ET APPLE J utilise tous les jours un Macintosh. J ai la faiblesse de penser que c est l environnement informatique le plus génial, le plus sympathique, le plus élégant mais qui n a pour autant pas rencontré le succès commercial qui aurait dû l accompagner. On en connaît les raisons : prix, longtemps élevé, des ordinateurs de la marque, développement très vertical d Apple Mais la Fnac constitue une sorte d exception dans cet «apartheid» informatique dont a pu souffrir la firme : nous avons toujours attiré un noyau d acheteurs Mac, des «Macophiles». Pourquoi? Sans doute par une sorte d affinité entre l esprit Fnac et celui d Apple. Encore récemment, le stand Mac pouvait représenter jusqu à 25 % du chiffre d affaires du rayon microinformatique Du reste, la Fnac a vendu des Macintosh avant que n existe Apple France. J allais à San Francisco négocier des machines! Quant aux annonces produits du moment, elles me ravissent : je retrouve dans le ipod Nano un vrai ipod et ses qualités, ce baladeur au succès mondial alors qu il n est pas le moins cher. Le Nano concentre tout : un écran couleur, des usages multiples dont la photo, le tout dans un encombrement inespéré. Chapeau. Je suis moins enthousiaste pour le Motorola Rockr, pas vraiment un baladeur au sens où je le conçois : un appareil dans lequel embarquer une sélection de sa discothèque, classée par albums. La question n est pas «Que vaisje emporter?», mais «Que vais-je écouter?» Victor Jachimowicz h 30 : pause déjeuner. Un coup d œil sur son portable PowerBook connecté sans fil en Wifi pour relever ses mails perso. Le temps de lancer itunes pour refaire le plein de morceaux choisis de son ipod Nano ramené des États-Unis et Mac (pour les potes) part retrouver son Mac heures : rendez-vous avec le créatif de l agence de pub. Quelques derniers calages sous imovie (montage), et la séance commence avec idvd (visionneur). 19 heures : et pour la bande son? Les répétitions sont pour ce soir, avec Garage- Band pour un mix réussi. Un dernier coup de fil de travail sur son tout nouveau Motorola Rokr (lire page 9), et Josh se plonge dans ses photos de vacances. Choisir une chanson dans itunes, lancer la fonction diaporama d iphoto... c est parti pour une soirée souvenirs sur PowerBook avec les copines au resto! Enquête Judikael Hirel p. 9

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du 17/06/2014 Angoulême Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du 17/06/2014 Angoulême 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national: la reprise économique se dessine, mais le chômage frappe encore trop fort notre pays.

Plus en détail

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes?

Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? 1 Numéro 200, juin 2013 Détention des crédits : que nous enseignent les évolutions récentes? I) Un taux de détention en baisse La détention au plus bas historique A la fin de l année 2012, seulement 48,6%

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Avril 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En mars, le climat des affaires s accroît légèrement après sept mois consécutifs de baisse : l indicateur correspondant augmente de 3 points mais

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement DÉCEMBRE 2013 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour toute

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du date Ville 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national : début de reprise économique, mais chômage encore trop fort Dans notre région, une problématique

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mars 2013 COMMENTAIRE DE LA CGPME Le 22 février dernier, la Commission européenne a rendu son verdict. Dans ses prévisions d hiver, elle estime à 0,1 % la croissance française pour

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement JANVIER 2013 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour toute

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 5 - Contacts : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Avril 2010 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon

Plus en détail

LES BASES DE VOTRE AFFAIRE À DOMICLE QUELS SONT LES OBJECTIFS DE CE DOSSIER?

LES BASES DE VOTRE AFFAIRE À DOMICLE QUELS SONT LES OBJECTIFS DE CE DOSSIER? 2010 Groupe Kangen STi 1 LES BASES DE VOTRE AFFAIRE À DOMICLE Félicitations! Si vous lisez ces lignes c est que vous souhaitez vraiment améliorer votre qualité de vie. Ce dossier est la première étape

Plus en détail

16 ème Observatoire du Crédit Immobilier

16 ème Observatoire du Crédit Immobilier 16 ème Observatoire du Crédit Immobilier LES BANQUES ONT-ELLES ARRÊTÉ DE PRÊTER? «BANQUES CHERCHENT EMPRUNTEURS». C O N F E R E N C E D E P R E S S E, 1 5 n o v e m b r e 2 0 1 2 INTRODUCTION : UN MARCHE

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

Au cours du 3 ème trimestre 2013. Perspectives 2013 13.26

Au cours du 3 ème trimestre 2013. Perspectives 2013 13.26 13.26 Accélération de la croissance du chiffre d affaires au 3 ème trimestre : + 12 % à périmètre et taux de change constants du chiffre d affaires première monte équilibrée entre les différentes régions

Plus en détail

LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME

LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME LE BILAN REDISTRIBUTIF DU SARKOZYSME Par le Pôle Economie de Terra Nova Le 6 mars 2012 Le quinquennat a opéré des redistributions budgétaires importantes de la puissance publique (Etat et sécurité sociale)

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement JUIN 2014 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pourquoi et

Plus en détail

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance 1 ère partie : La baisse du prix du pétrole Nous avons fréquemment souligné sur ce blog (encore dernièrement le 29 septembre 2014) l

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement JUIN 2014 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES Maîtriser son endettement sec_01-2 Ce mini-guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire, nous contacter : info@lesclesdelabanque.com

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

Enquête sur les investissements dans l industrie

Enquête sur les investissements dans l industrie Note Méthodologique Dernière mise à jour : 30-08-2010 Enquête sur les investissements dans l industrie Avertissement : depuis mai 2010, les résultats de l enquête trimestrielle sur les investissements

Plus en détail

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE

L'INVITE DE L'ECONOMIE Le 12/12/2014 20 :18 :27 Invitée : Marie-Anne BARBAT-LAYANI, directrice générale de la FEDERATION BANCAIRE FRANÇAISE 1/5 Marie-Anne Barbat-Layani : «C est le bon moment pour investir, pour aller voir sa banque avec un projet». Retrouvez l interview de Marie-Anne Barbat-Layani, directrice générale de la FBF, qui était

Plus en détail

Etude Empruntis. Comment a évolué le pouvoir d achat immobilier des Français?

Etude Empruntis. Comment a évolué le pouvoir d achat immobilier des Français? Etude Empruntis Comment a évolué le pouvoir d achat immobilier des Français? La situation du crédit Les taux fixes : du jamais vu depuis 1945... 5,00 4,50 4,00 Baromètre Empruntis Taux fixes à 15 ans 3,50

Plus en détail

Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu. Les valeurs à dividende et comment les choisir

Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu. Les valeurs à dividende et comment les choisir Couleurs Epargne 18 Interview de Romain Dion, Rédacteur en chef, Le Revenu Les valeurs à dividende et comment les choisir Qu est-ce qu un dividende et comment une entreprise le verse-t-elle? Le dividende

Plus en détail

La finance carbone pour les villes

La finance carbone pour les villes 1 La finance carbone pour les villes Source de revenus et levier d action pour des villes plus propres A travers la présentation de trois mécanismes de finance carbone mobilisables par les villes, cette

Plus en détail

Baromètre Kidioui.fr Août 2015 Un climat propice à l achat automobile grâce à une remise moyenne à son plus haut niveau

Baromètre Kidioui.fr Août 2015 Un climat propice à l achat automobile grâce à une remise moyenne à son plus haut niveau Baromètre Kidioui.fr Août 2015 Un climat propice à l achat automobile grâce à une remise moyenne à son plus haut niveau Au mois d août, l impact des nouveautés apparues au printemps a été moins ressenti

Plus en détail

Nous pouvons nous permettre le Grand bond. par Bruce Campbell Seth Klein and Marc Lee

Nous pouvons nous permettre le Grand bond. par Bruce Campbell Seth Klein and Marc Lee Nous pouvons nous permettre le Grand bond par Bruce Campbell Seth Klein and Marc Lee Les gens seront nombreux à lire le manifeste Un grand bond vers l avant et à trouver ses objectifs valables et motivants.

Plus en détail

Votre Profil.. p.3. Présentation.. p.4. Les avantages... p.5. La rémunération. p.6. Un métier d avenir... p.7. Comment ca marche?... p.

Votre Profil.. p.3. Présentation.. p.4. Les avantages... p.5. La rémunération. p.6. Un métier d avenir... p.7. Comment ca marche?... p. 1 Sommaire : Votre Profil.. p.3 Présentation.. p.4 Les avantages... p.5 La rémunération. p.6 Un métier d avenir... p.7 Comment ca marche?... p.8 Charges et dépenses p.11 2 Passionné par l immobilier Vous

Plus en détail

Introduction aux Principes d Economie

Introduction aux Principes d Economie Université de Rennes 1 Année 2000-2001 Examen AES 1 ère année Introduction aux Principes d Economie Session de septembre Thierry PENARD (Durée : 2 heures) Correction Exercice 1 : Le marché des téléphones

Plus en détail

3. Un pays dont le PIB per capita est élevé possède généralement un niveau de vie plus élevé qu un pays avec un PIB per capita plus faible.

3. Un pays dont le PIB per capita est élevé possède généralement un niveau de vie plus élevé qu un pays avec un PIB per capita plus faible. Thème 2 Les indicateurs macroéconomiques Questions Vrai ou Faux 1. Pour l économie globale, les revenus doivent être égaux aux dépenses puisque les revenus d un vendeur sont nécessairement égaux aux dépenses

Plus en détail

Hager innove pour. l efficacité énergétique

Hager innove pour. l efficacité énergétique Hager innove pour l efficacité énergétique Le groupe Hager développe et commercialise des solutions accompagnées de multiples services pour la distribution sécurisée et intelligente de l énergie électrique

Plus en détail

Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014

Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014 Dossier semestriel Crédit immobilier Bilan 2013, perspectives 2014 BILAN DE L ANNÉE 2013 : Evolution mensuelle des taux en 2013 : baisse de 0,10% du taux d intérêt sur 20 ans Evolution des taux depuis

Plus en détail

Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse

Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse Groupe Eyrolles, 2007 ISBN 978-2-212-53877-9 L épargnant français est-il cigale ou fourmi? Le Français est plutôt fourmi. Les ménages français épargnent environ

Plus en détail

InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et

InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et 1 InvestirLoiPinel.fr vous propose des conseils pour votre investissement immobilier en Loi Pinel. Au travers d un réseau de partenaires fiables et reconnus, InvestirLoiPinel.fr vous met en relation avec

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté JUILLET 2015 Un climat des affaires conforté Même si une part toujours importante de TPE/PME enregistre un recul du chiffre d affaires, le bilan du 2 e trimestre marque une amélioration sensible, confirmée

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif?

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif? DISSERTATION Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée par le sujet ; - de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra élaborer ; - de mobiliser des connaissances

Plus en détail

Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère

Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère Les fiches pratiques de l ADIL du Finistère BIEN PREPARER VOTRE ETUDE DE FINANCEMENT AVEC UN CONSEILLER JURISTE DE L ADIL I - VOS RESSOURCES Veuillez impérativement vous munir des documents suivants :

Plus en détail

Les tendances de l hôtellerie Progresser dans des environnements complexes. Vendredi 13 février 2015

Les tendances de l hôtellerie Progresser dans des environnements complexes. Vendredi 13 février 2015 Les tendances de l hôtellerie Progresser dans des environnements complexes Vendredi 13 février 2015 Bilan et perspectives de l hôtellerie en France Progresser dans des environnements complexes 1. Bilan

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du à

Le Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du à Le Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du à 1 Présentation générale Annoncé le 14 janvier 2014 par le Président de la République puis présenté par le Premier ministre lors de sa déclaration

Plus en détail

Les banques en ligne et les services bancaires par internet modèle économique et évolution des plaintes de consommateurs de 2008 à 2012

Les banques en ligne et les services bancaires par internet modèle économique et évolution des plaintes de consommateurs de 2008 à 2012 N 15 Juin 2013 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Les banques en ligne et les services bancaires

Plus en détail

Document de travail : LES FINANCES PUBLIQUES. Un point sur la situation française

Document de travail : LES FINANCES PUBLIQUES. Un point sur la situation française Document de travail : LES FINANCES PUBLIQUES Un point sur la situation française I. L état des finances publiques La situation actuelle Le PIB 2160 milliards d euros en 2012 (source : FMI). Taux de croissance

Plus en détail

L immobilier dans l économie

L immobilier dans l économie ETUDE EN BREF Janvier 29 L immobilier dans l économie Avec 2 % de la valeur ajoutée en 27 et 45 % de l investissement, l immobilier a une place prépondérante dans l économie française. Phénomène nouveau?

Plus en détail

Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B. Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface

Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B. Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface C O F A C E 9 novembre 2000 Avec la Solution @rating : L Afrique sur la route du commerce B2B Par Jérôme Cazes Directeur Général du Groupe Coface Le commerce interentreprise s est considérablement développé

Plus en détail

Pour bien démarrer et pour durer!

Pour bien démarrer et pour durer! oseo.fr OSEO Document non contractuel Conception-Réalisation : W & CIE Réf. : 6522-04 Septembre 2009 Ce document est imprimé sur du papier fabriqué à 100 % à base de fibres provenant de forêts gérées de

Plus en détail

Fiche pratique Financements 2014

Fiche pratique Financements 2014 Fiche pratique Financements 2014 Selon l adage, les impôts sont éternels pas les aides. Alors profitez s en maintenant! Malgré le contexte économique actuel, des aides de l Etat sont encore attribuées

Plus en détail

Note de conjoncture Juillet 2015.

Note de conjoncture Juillet 2015. Note de conjoncture Juillet 2015 Alexis contre Mario, le combat de l année Note de conjoncture Juillet 2015. En janvier, Mario Draghi, le président de la banque centrale européenne (BCE), en prenant la

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

Comment choisir son lecteur MP3?

Comment choisir son lecteur MP3? Comment choisir son lecteur MP3? Sommaire Ø Critère n 1 : le type et le nombre de formats supportés Ø Critère n 2 : la capacité de mémoire et de stockage Ø Critère n 3 : la connectique Ø Critère n 4 :

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

La situation économique que connaît la jeunesse en France n a rien de comparable

La situation économique que connaît la jeunesse en France n a rien de comparable Des générations déshéritées Mickaël Mangot Économiste Face au constat d une dégradation continue de leur sort depuis quarante ans, les jeunes générations auraient-elles des raisons légitimes d être rancunières

Plus en détail

Le Statut Auto-Entrepreneur

Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur Le Statut Auto-Entrepreneur en 10 points http://www.declaration-auto-entrepreneur.com L auto-entrepreneur est caractérisé par différents points clés. Lorsque l ont décide de

Plus en détail

2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives

2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives 2015, l acquisition d un logement, évolution de la demande, pouvoir d achat & perspectives Après un semestre d activité, Empruntis dresse le portrait d un marché de l acquisition en nette reprise. 1 Contexte

Plus en détail

Patrimoine Immobilier Finance Retraite

Patrimoine Immobilier Finance Retraite Patrimoine Immobilier Finance Retraite Numéro 47 Février 2013 EDITO Situation du marché immobilier d habitation L heure de vérité Le mois dernier, nous nous interrogions sur les hypothèses de croissance

Plus en détail

CREDIT D IMPOT RENOVATION ENERGETIQUE: Une mesure coûteuse pour le budget de l Etat et inefficace pour l environnement. Mercredi 28 octobre 2015

CREDIT D IMPOT RENOVATION ENERGETIQUE: Une mesure coûteuse pour le budget de l Etat et inefficace pour l environnement. Mercredi 28 octobre 2015 CREDIT D IMPOT RENOVATION ENERGETIQUE: Une mesure coûteuse pour le budget de l Etat et inefficace pour l environnement Mercredi 28 octobre 2015 Rénovation énergétique : enjeu majeur de politique environnementale

Plus en détail

PRIX DES PRODUITS ENERGETIQUES

PRIX DES PRODUITS ENERGETIQUES PRIX DES PRODUITS ENERGETIQUES PRODUITS PETROLIERS La facture pétrolière ne cesse de s alourdir et les consommateurs que sont les particuliers ou les entreprises voient leurs dépenses liées au poste carburant

Plus en détail

BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE. Gestion et relation clientèle U41

BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE. Gestion et relation clientèle U41 BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE Gestion et relation clientèle U41 SESSION 2012 Durée : 3h30 Coefficient : 4 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

Sommaire. Histoire d Apple 3-4. L évolution depuis l Ipod (2001)... 5-8. Les nouveautés à venir... 9-13. Conclusion. 14

Sommaire. Histoire d Apple 3-4. L évolution depuis l Ipod (2001)... 5-8. Les nouveautés à venir... 9-13. Conclusion. 14 APPLE 1 Sommaire Histoire d Apple 3-4 L évolution depuis l Ipod (2001)... 5-8 Les nouveautés à venir... 9-13 Conclusion. 14 2 L histoire d Apple Apple fut fondée le 1er Avril 1976, en Californie, par Steve

Plus en détail

«Les Français et l optique»

«Les Français et l optique» Dossier de presse 3 octobre 2012 «Les Français et l optique» Une enquête IPSOS pour la Mutualité Française Le coût et la qualité des prestations optiques, en tête des préoccupations des Français. Les réseaux

Plus en détail

- Deuxième vague - 7 juin 2011

- Deuxième vague - 7 juin 2011 Le Baromètre e-commerce des petites entreprises - Deuxième vague - 7 juin 2011 Méthodologie Cible : L échantillon du «Baromètre e-commerce des petites entreprises» a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

INDÉPENDANT POUR LA VIE! DÉCOUVREZ LA PENSION LIBRE COMPLÉMENTAIRE SOCIALE

INDÉPENDANT POUR LA VIE! DÉCOUVREZ LA PENSION LIBRE COMPLÉMENTAIRE SOCIALE INDÉPENDANT POUR LA VIE! DÉCOUVREZ LA PENSION LIBRE COMPLÉMENTAIRE SOCIALE PARCE QU ÊTRE INDÉPENDANT, C EST PLUS QU UN STATUT, C EST UN ÉTAT D ESPRIT 2 INDÉPENDANT POUR LA VIE, L AVENIR COMMENCE AUJOURD

Plus en détail

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Un premier semestre en deux temps : recul au premier trimestre et stabilisation au second semestre. Les investissements

Plus en détail

Regards croisés actifs / recruteurs : la place des réseaux sociaux professionnels sur le marché de l emploi

Regards croisés actifs / recruteurs : la place des réseaux sociaux professionnels sur le marché de l emploi Regards croisés actifs / recruteurs : la place des réseaux sociaux professionnels sur le marché de l emploi étude réalisée par l institut Harris Interactive entre le 24 septembre et le 11 octobre 2013

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai?

3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai? Paris, le 22 novembre 2010 3 ème édition du Baromètre Ciel de l Auto-Entrepreneur Après l engouement du nouveau régime, comment transformer l essai? Ciel, n 1 en France des logiciels de gestion et des

Plus en détail

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles

Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles Document d information sur les offres de La Poste et leurs accès aux personnes handicapées intellectuelles 1 2 Pourquoi La Poste a-t-elle écrit ce document? La Poste souhaite répondre aux besoins de chaque

Plus en détail

REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES

REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES REFORME DU CREDIT A LA CONSOMMATION DECRET SUR LE REMBOURSEMENT MINIMAL DU CAPITAL POUR LES CREDITS RENOUVELABLES DOSSIER DE PRESSE FICHE 1 Une réforme pour réduire le coût des crédits renouvelables et

Plus en détail

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par

L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier. réalisée par L influence des medias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un partenaire financier Etude réalisée par Médias sociaux L influence des médias sociaux auprès des entreprises dans le choix d un

Plus en détail

Idéopolis #4 Le temps, le travail et vous Avril 2014

Idéopolis #4 Le temps, le travail et vous Avril 2014 Idéopolis #4 Le temps, le travail et vous Avril 2014 À l aube de ce printemps tellement attendu, les indicateurs économiques surveillés par Workopolis semblent pointer vers une hausse graduelle de l emploi

Plus en détail

Le Logiciel de Facturation ultra simplifié spécial Auto-Entrepreneur

Le Logiciel de Facturation ultra simplifié spécial Auto-Entrepreneur Le Logiciel de Facturation ultra simplifié spécial Auto-Entrepreneur La Facturation Le Livre chronologique des Recettes Le Registre des Achats Le Suivi du Chiffre d Affaires en temps réel Site internet

Plus en détail

Observatoire des SARL à libre capital à Paris

Observatoire des SARL à libre capital à Paris Observatoire des SARL à libre capital à Paris Bilan de juin 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire, créé au lendemain de la

Plus en détail

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002

Études. Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2002 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en La production de crédits nouveaux à l habitat, en croissance quasi continue depuis 1996 1, a atteint un niveau historiquement élevé en, avec des taux de

Plus en détail

BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES

BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES BAROMETRE DES FEMMES ENTREPRENEURES Avec le soutien de : 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu SA au capital de 1 571 600 Siren

Plus en détail

NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014

NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014 NEWSLETTER 1 er SEMESTRE 2014 ACTUALITE ECONOMIQUE L activité mondiale devrait poursuivre son affermissement. L impulsion est donnée par les pays avancés, bien que leurs redressements restent inégaux.

Plus en détail

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 COMMUNIQUÉ N o : 2 Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 31 janvier 2013 (Genève) L Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques de trafic

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Foire aux questions sur l application Bell Télé

Foire aux questions sur l application Bell Télé Foire aux questions sur l application Bell Télé Pour commencer : 1. Q : Qu offre l application Bell Télé? R : L application Bell Télé offre du contenu en direct et sur demande sur les téléphones intelligents

Plus en détail

q u e s t i o n s / réponses

q u e s t i o n s / réponses dossier de presse À paraître février 2012 «100 Questions/réponses sur» est une collection qui aborde des thèmes sociaux à travers 100 questions qui interrogent tous les aspects du sujet. À ces questions,

Plus en détail

CIBLEZ LES DIFFÉRENTS SEGMENTS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE AVEC PfO

CIBLEZ LES DIFFÉRENTS SEGMENTS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE AVEC PfO CIBLEZ LES DIFFÉRENTS SEGMENTS DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE AVEC PfO PERIAL Asset Management, une filiale du groupe PERIAL 9 rue Jadin - 75017 Paris Tél : 01 56 43 11 00 - Fax : 01 42 25 55 00 www.perial.com

Plus en détail

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE!

LA SANTÉ EST UN DROIT, PAS UN PRIVILÈGE! La Mutuelle des Étudiants - LMDE : mutuelle n 431 791 672, soumise aux dispositions du livre II du code de la Mutualité. Ce document n a pas de valeur contractuelle - Studio LMDE - 12117-03/2012 LA SANTÉ

Plus en détail

LE GOUVERNEUR CUOMO ANNONCE UN PLAN EN VUE D OFFRIR PLUS DE 2 MILLIARDS DE DOLLARS EN ALLÈGEMENT FISCAL AUX FAMILLES ET ENTREPRISES DE NEW YORK

LE GOUVERNEUR CUOMO ANNONCE UN PLAN EN VUE D OFFRIR PLUS DE 2 MILLIARDS DE DOLLARS EN ALLÈGEMENT FISCAL AUX FAMILLES ET ENTREPRISES DE NEW YORK Pour publication immédiate : 6 janvier 2014 LE GOUVERNEUR CUOMO ANNONCE UN PLAN EN VUE D OFFRIR PLUS DE 2 MILLIARDS DE DOLLARS EN ALLÈGEMENT FISCAL AUX FAMILLES ET ENTREPRISES DE NEW YORK L État passe

Plus en détail

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ECHANGE ACADEMIQUE UNIVERSIDAD LA SALLE, MEXICO DF, MEXICO JUILLET 2013 - DECEMBRE 2013

RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ECHANGE ACADEMIQUE UNIVERSIDAD LA SALLE, MEXICO DF, MEXICO JUILLET 2013 - DECEMBRE 2013 JAYOT Bertrane Décembre 2013 Grenoble Ecole de Management RAPPORT DE FIN DE SEJOUR ECHANGE ACADEMIQUE UNIVERSIDAD LA SALLE, MEXICO DF, MEXICO JUILLET 2013 - DECEMBRE 2013 VIE PRATIQUE: Logement En ce qui

Plus en détail

La dette publique japonaise : quelles perspectives?

La dette publique japonaise : quelles perspectives? La dette publique japonaise : quelles perspectives? Le Japon est le pays le plus endetté du monde avec une dette publique représentant 213% de son PIB en 2012 (contre 176% pour la Grèce). Dans ces conditions,

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009 L Tableau de bord mensuel Octobre 2009 Avertissement : les indications mensuelles reprises dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitives qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple

Plus en détail

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions

Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010. Principales conclusions Perspectives des technologies de l information de l OCDE, édition 2010 Principales conclusions Le secteur des TIC se relève de la crise économique et les marchés mondiaux des TIC se déplacent vers les

Plus en détail

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises

Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Le financement de l économie est le cœur de métier des banques françaises Dans un contexte difficile depuis le début de la crise de 2008, les encours de crédits accordés par les banques françaises ont

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE

DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE Contact Presse : Aurélie CARAYON / Amandine VERDASCA 2 DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL SOMMAIRE 1 Aficar simplifie l automobile d entreprise

Plus en détail

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE?

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? LE RÔLE DES CONTRATS COLLECTIFS D ENTREPRISE La dépendance se caractérise par des restrictions dans la réalisation des activités de la vie quotidienne et sociale.

Plus en détail

Guide de déclaration

Guide de déclaration Enquête sur les loyers commerciaux Division des prix à la production Guide de déclaration Le présent guide a été conçu pour vous aider à participer à l Enquête sur les loyers commerciaux. Si vous avez

Plus en détail

Gérer son patrimoine. Édition. Organiser son épargne pour réussir ses projets

Gérer son patrimoine. Édition. Organiser son épargne pour réussir ses projets Gérer son patrimoine Édition 2015 Organiser son épargne pour réussir ses projets Gérer son patrimoine 1 2 3 4 Placer son épargne pour financer ses projets 05 Se constituer une épargne de précaution Acquérir

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2012 MISSION «ECONOMIE» COMPTE DE CONCOURS FINANCIERS PRETS ET AVANCES A DES PARTICULIERS OU A DES ORGANISMES PRIVES

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2012 MISSION «ECONOMIE» COMPTE DE CONCOURS FINANCIERS PRETS ET AVANCES A DES PARTICULIERS OU A DES ORGANISMES PRIVES 1 24 novembre 2011 PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2012 - MISSION «ECONOMIE» ET COMPTE DE CONCOURS FINANCIERS PRETS ET AVANCES A DES PARTICULIERS OU A DES ORGANISMES PRIVES Examen en séance publique : lundi

Plus en détail

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013?

Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Immobilier en France : y a-t-il un pilote dans l avion? Taux, prix, pouvoir d achat immobilier où va le marché en 2013? Conférence de presse - Paris, 24 septembre 2013 Deux expertises, deux éclairages

Plus en détail

Steve Jobs, l homme derrière Apple

Steve Jobs, l homme derrière Apple Intention de lecture : La biographie suivante porte sur une personnalité renommée : Steve Jobs. 1 Dans tout le texte, surligne le vocabulaire en lien avec le domaine de l informatique. 2 Dans tout le texte,

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR

LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR DOSSIER DE PRESSE LE VOYAGE D AFFAIRES DANS LES AGENCES AFAT VOYAGES et SELECTOUR PROXIMITE, SERVICE, TECHNOLOGIE Contacts Presse : Sophie ORIVEL : 06 32 10 69 71 Julie SORIEUL : 06 32 14 53 37 presse@asvoyages.fr

Plus en détail

Communiquer en entreprise. Votre guide SMS

Communiquer en entreprise. Votre guide SMS Communiquer en entreprise Votre guide SMS Pourquoi le SMS est-il si efficace? Quelque soit l activité de votre entreprise il est important que vous puissiez communiquer efficacement avec vos clients, fournisseurs

Plus en détail

La location de voiture presque gratuite.

La location de voiture presque gratuite. La location de voiture presque gratuite. Dossier de presse Septembre 2010 UN PARTENARIAT UCAR STATION, LE NOUVEAU CONCEPT D AUTO-MOBILITÉ! En avant-première de la Semaine de la Mobilité et de la Journée

Plus en détail

Développements. Internationaux

Développements. Internationaux Développements Internationaux Pétrole et matières premières Le cours de l or noir a baissé à nouveau Au quatrième trimestre 2015, le cours du Brent a fluctué autour de 45 $ par baril en moyenne. L offre

Plus en détail