Détails et explications sur la mise en œuvre du programme EMERGENCE FILIERE CLIMATISATION/CHAUFFAGE SOLAIRE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Détails et explications sur la mise en œuvre du programme EMERGENCE FILIERE CLIMATISATION/CHAUFFAGE SOLAIRE"

Transcription

1 Détails et explications sur la mise en œuvre du programme EMERGENCE FILIERE CLIMATISATION/CHAUFFAGE SOLAIRE Daniel Mugnier Amandine Le Denn TECSOL SA

2 Introduction Cheminement actuel ADEME DR ADEME DER Financement ADEME (+ Régions) Vérification plans EXE (BE) (renforcement) Présélection Faisabilité Projet Évolution proposée Formulaire + Check list + Critères Étude faisabilité + accessible Experts (collège : experts, Région, ADEME) Analyse des critères programme Autres (Régions seules ) Responsabilisation des installateurs (CCTP type, clauses pénalités incitatives) Travaux / Réception Suivi Budget dédié

3 Introduction Etudes de faisabilité Quelles réponses à quelles questions? 1. Quel est le dimensionnement de base pour les principaux équipements? Champ de capteurs : type et taille en m² Machines à Ab(ad)sorption: kwf 2. Quelle est la contribution solaire face à la charge en froid, chaleur? 3. Quel est le dimensionnement du système d appoint? Organisation solaire / appoint? type (chaudière, PAC, split...); Taille en kw 4. Quelles sont les économies d énergie? 5. Quel est le coût additionnel / économies en comparaison avec une installation conventionnelle? 6. Quel est le temps de retour? 7. Quelles sont les performances environnementales?

4 Mise en œuvre du programme : 2 niveaux Sélection des projets et outils pour le faire Critères de performances et encadrement financier Remarque importante : Toutes ces modalités de mise en œuvre du programme ne sont pas encore validées et vont être soumises le 19 juin à l ADEME lors d une réunion nationale de pilotage du Fonds Chaleur

5 Etape 1 : des outils de préselection efficaces Analyse de pré-faisabilité : Elle devra se référer à un cahier des charges type de l ADEME (diapos suivantes). Proposition de pré-étude en 2 parties : 1) Remplissage d'un questionnaire donnant des informations techniques et administratives de base (contexte administratif, niveau d information sur le projet) 2) Passage des paramètres du projet dans le cadre d une check list sous forme de feuille Excel (voir présentation). Un score minimum sera exigé (valeur du seuil à déterminer en fonction du contenu final de la check list) pour passer à la faisabilité. Le financeur (ADEME/Région) jugera de l'attribution du financement pour l'étude de faisabilité au vu de l'analyse des 2 documents. Formations préalable en 2009 des financeurs à l utilisation de ces outils

6 Etape 1 : des outils de préselection efficaces Analyse de pré-faisabilité des projets : sensibilisation des relais régionaux premier niveau d expertise : formulaire en ligne à remplir + check list financement ou pas de l étude de faisabilité exemple SOLAIR pour le formulaire 1. Renseignements généraux 2. Installations techniques du bâtiment 3. Besoins du bâtiment 4. Mesures prises sur le bâtiment (passives, actives concept énergétique)

7 CHECK-LIST «clim/chauffage solaire» METHODE DE TYPE CHECK-LIST POUR LA SELECTION ET LE SUCCES DANS L INTEGRATION DE LA CLIMATISATION/CHAUFFAGE SOLAIRE DANS LES BATIMENTS Objectifs: établir un diagnostic rapide pour une première évaluation de la pertinence d une installation de climatisation/chauffage solaire. Moyen: Check-list à remplir par le client sous forme de questions a choix multiple. Exemple : surface disponible en toiture suffisante? Besoins énergétiques en adéquation avec le gisement solaire? Energie substituée onéreuse? Résultat: Calcul automatique fait en fonction des réponses sur 20 questions et attribution d une note sur 20 et critère faisabilité affiché.

8 CHECK-LIST «Clim/chauffage solaire» Classification / notation Note > 10: projet qualifié pour une étude de faisabilité Note entre 5 et 10 : projet plutôt qualifié mais demande un examen Approfondi Note entre 0 et 5 : projet plutôt non qualifié mais demande un examen approfondi Note de moins de 0 : projet non qualifié

9 Exemple d exécution de la Check-list. Laboratoire CNRS/PROMES (Perpignan): Laboratoire à Perpignan, climat méditerranéen. Surface de toit suffisante. Local technique suffisant. Nouveau réseau de distribution. Installation existante en appoint. Besoins bien corrélés avec l énergie solaire. Coût de l énergie moyen, coût de l eau moyen. Moyens financiers et aides importantes (>50%). Prise de risque possible car installation de démo. Politique environnemental importante. Personnel qualifié pour l entretien au laboratoire. Bon suivi de l installation (thèse en parallèle). Résultat: 17/20. CHECK-LIST «Clim/chauffage solaire»

10 CHECK-LIST «Clim/chauffage solaire» Hôtel: Exemple d exécution de la Check-list. Petit hôtel 4 étages à Nantes, climat océanique. Surface de toit limitée. Local technique suffisant. Réseau de distribution adapté au chauffage et clim. Installation d appoint. Besoins moyennement corrélés avec l énergie solaire (besoins la nuit). Coût de l énergie moyen, coût de l eau moyen. Moyens financiers limités et aides moyennes (20-50%). Pas de prise de risque. Politique environnemental souhaité. Personnel non qualifié pour l entretien, intervention extérieur. Suivi de l installation souhaité mais pas de moyens pour le faire. Résultat: 4/20.

11 Etape 2 : un outil d étude et de sélection finale Étude de faisabilité technico-économique Contenu du cahier des charges du programme + calcul prouvant l intégration maximale de l énergie solaire Doit mener à des dimensionnements raisonnables et des taux de couverture solaire a priori ne dépassant pas 50% (respect d une productivité solaire minimum). Taux de financement : à définir avec l ADEME et suivant Régions. Variable de 50 à 70% suivant Régions. Plafond d aide examiné au cas par cas Le BE responsable de l étude sera dans la mesure du possible le maître d œuvre des travaux pour assumer ses responsabilités. Présentation comparative des contenus des études de faisabilité

12 Optimisation mesures passives Preuves performances mini Notions de coût global EXISTANT NOUVEAU Cahier des charges des Études de faisabilité

13 Critères encadrement technique Technologies acceptées en priorité : Systèmes avec machine de froid à sorption et tout produit disponible sur le marché (distributeur/sav en France obligatoire). DEC non exclu mais analysé au cas par cas. Gamme de puissance frigorifique solaire nominale financée : 5 à 200 kw Cette gamme de puissance permet d intégrer la grande majorité des fabricants de machine tout en limitant la puissance maxi des installations, donc leur taille finale (limitation du risque de cannibalisation du budget disponible par quelques projets).

14 Critères encadrement technique Cibles prioritaires : -Tertiaire - Habitat collectif - Industrie Pas de limitation géographique sur les projets (équilibre chauffage/climatisation différent suivant régions)

15 Critères encadrement technique Respect de 3 critères de sélection : technologie + performances 1 - Données projet : le type d application visé (priorité à l utilisation du couplage de la climatisation et du chauffage solaire, le type de bâtiment (optimisation énergétique préalable?), la localisation, les équipements proposés devront justifier déjà de mises en œuvre et de fonctionnement. 2 - Niveau de performance annuel minimum à atteindre (contrôlé par organisme de suivi ) Productivité solaire minimum : Valeur estimée dans l étude de faisabilité et se calcule à partir du productible solaire thermique calorifique ou équivalent pour la climatisation + chauffage tel que : En chauffage : kwh utiles en sortie du ballon solaire et hors appoint chaud. En climatisation : kwh frigorifiques produits à l évaporateur divisés par un ratio forfaitaire de 0,6 commun à toutes les machines (valeur de COP moyen mesuré sur le parc actuel). Possibilité de valeur étendue à 1 pour les machines double effet. Énergie utile calorifique (sur tout le territoire français) : 350 kwh/m².an Remarque : ce type de critère va fortement favoriser les schémas où le système sera doté d un appoint de type pompe à chaleur réversible (prérefroidissement solaire en été sur la boucle eau glacée et préchauffage en hiver sur la boucle chauffage)

16 Critères encadrement technique 3 - Rendement électrique minimum annuel : Valeur calculée sur l année et égale au ratio entre l énergie solaire utile kwh (calo. en sortie de ballon solaire en hiver et frigo. en sortie d évaporateur en été) divisé par la consommation électrique totale annuelle des auxiliaires utilisés dans le système solaire (hors pompe de distribution et hors appoints). Valeur minimale de l efficacité frigorifique du système : 5 (correspondant à une valeur moyenne annuelle des PAC du marché actuel, à titre indicatif : projet allemand Green chiller, valeur identique proposée à 5). Valeurs seuils amenées à évoluer qui permettront de tirer les installations vers le haut au niveau qualité et productivité solaire, tout en mettant en valeur la partie chauffage des systèmes de climatisation/chauffage solaire.

17 Critères encadrement technique Respect d un protocole de conception et de réception d installations (fin d année 2009) Fourniture d un CCTP et surtout d un CCAP précis permettant de mettre en œuvre des garanties de qualité et de délais sur le chantier et lors de la réception. Idées de retenues de garantie importantes (voir schéma versement aide plus loin) sur les niveaux de performances dans les 2 premières années de fonctionnement. Présence obligatoire d un bureau d études avec une mission de maîtrise d œuvre MINIMUM pour : - Rédaction des pièces écrites et des plans présentant les contraintes techniques et administratives - Organisation du commissioning de l installation (mise en service, formation de l équipe de maintenance, phase de test et de réglage, puis Réception de l installation)

18 Critères encadrement financier Cadre budgétaire pour la réalisation du programme et des taux de subventions des installations : Aide Fonds Chaleur à l'investissement plafonnée par les montants maximum d'aides régis par l'ue : 60% d aide sur le surcoût du système de clim/chauffage solaire pour les Grands Groupes 70% d aide sur le surcoût du système de clim/chauffage solaire pour les PME et TPE 80% d aide sur le surcoût du système de clim/chauffage solaire pour le secteur non concurrentiel Remarque : Surcoût calculé suivant une méthode de coût global (sur une durée 5 ans) Montant des travaux solaires à l'investissement gains (économies d énergie) sur la période + charges d exploitation

19 PROPOSITION Critères encadrement financier Cadre budgétaire pour la réalisation du programme et des taux de subventions des installations : Aide Fonds Chaleur : * 3 niveaux d aide suivant l énergie solaire utile produite annoncée et vérifiée * Valeurs proposées (sur énergie solaire utile totale calculée en étude de faisabilité): Base : /TEP < 2 TEP < 5 TEP < kwh < kwh Base /TEP Base /TEP

20 Exemple d application : Critères encadrement financier

21 Critères encadrement financier Cadre budgétaire pour la réalisation du programme et des taux de subventions des installations : Aide Fonds Chaleur à l'investissement répartie suivant : 50% du montant total de l'aide à la signature de la convention et sur présentation de justificatifs de frais engagés (année 0) 30% à la réception technique sans réserves de l'installation (année mois) 20 % résiduels de l'aide versés sous réserve du respect des performances annoncées dans l'étude de faisabilité et vérifié par le suivi (productivité minimum, efficacité électrique minimum) (année ans de suivi). Suivi réalisé sur le terrain par le BE MOe en collaboration étroite avec l exploitant. Possibilité de contractualisation entre le MOa et un groupement (BE MOe + exploitant + fournisseurs + installateur) pour la délivrance différence d une retenue de garantie équivalente aux 20% résiduels

22 PROPOSITION Critères encadrement financier Modalités et financement du suivi des installations du programme : Objet d une convention de financement séparée prenant en charge le matériel de suivi ainsi que l ingénierie de suivi (obligatoire suivant modalités décrites dans la convention et permettant a minima de rapatrier mensuellement les 3 mesures d énergie (chauffage, climatisation, électrique auxiliaires) ainsi que d informer le Maîtrise d ouvrage en cas de dysfonctionnement sous 1 semaine Niveau d aide : Aide à l investissement forfaitaire pour matériel de suivi plafonné à hauteur de Aide à l ingénierie de suivi à hauteur de 50% des dépenses pour les 2 premières années de suivi plafonnée à

Direction Productions et Energies Durables Service Réseaux et Energies Renouvelables

Direction Productions et Energies Durables Service Réseaux et Energies Renouvelables Direction Productions et Energies Durables Service Réseaux et Energies Renouvelables Appel à projets national «Grandes installations solaire thermique de production d eau chaude» Date limite de réception

Plus en détail

L offre 2016 Transition Energétique

L offre 2016 Transition Energétique L offre 2016 Transition Energétique Les priorités d intervention de l ADEME Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Animation, aides à la décision, études de projets - Bâtiments : «Massification» de la rénovation

Plus en détail

Atelier Clim Solaire Les journées de l Afrique du Nord et du Moyen-Orient

Atelier Clim Solaire Les journées de l Afrique du Nord et du Moyen-Orient Atelier Clim Solaire Les journées de l Afrique du Nord et du Moyen-Orient ENERGAÏA Montpellier 6 Décembre 2012 Romain SIRÉ Contexte : Clim conventionnelle Une consommation d électricité croissante en Europe

Plus en détail

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS

Label Promotelec Habitat Neuf PRESCRIPTIONS OBLIGATOIRES, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS 3 Label Promotelec Habitat Neuf, POINTS DE VÉRIFICATION ET RECOMMANDATIONS Production d eau chaude sanitaire Réseaux de communication MARQUAGE QUALITÉ EXIGÉ Tous systèmes de production d'eau chaude sanitaire

Plus en détail

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire Atelier 4 Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire 26 Février 2010 UNE AEU DANS LE CADRE DU PLU 10 thématiques en quatre ateliers Atelier n 1 Biodiversité Paysages et patrimoine Atelier

Plus en détail

Etude de marché: Le potentiel de la climatisation solaire

Etude de marché: Le potentiel de la climatisation solaire Etude de marché: Le potentiel de la climatisation solaire Etudes de marché, potentiel et prévision de développement pour la climatisation solaire en France et en Europe Amandine LE DENN TECSOL SA 18/01/2008

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2015 INSTALLATIONS SOLAIRES THERMIQUES EN AGRICULTURE FONDS CHALEUR

APPEL A PROJETS 2015 INSTALLATIONS SOLAIRES THERMIQUES EN AGRICULTURE FONDS CHALEUR APPEL A PROJETS 2015 INSTALLATIONS SOLAIRES THERMIQUES EN AGRICULTURE FONDS CHALEUR Cahier des charges Partenaires financeurs : Partenaires techniques : Appel à projets solaire thermique agricole 2015

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES AUDIT ENERGETIQUE, ETUDE DE FAISABILITE GEOTHERMIES

CAHIER DES CHARGES AUDIT ENERGETIQUE, ETUDE DE FAISABILITE GEOTHERMIES CAHIER DES CHARGES AUDIT ENERGETIQUE, ETUDE DE FAISABILITE GEOTHERMIES Qualité du rapport exigé : - Clarté et lisibilité : présentation d une synthèse pour la prise de décision - Remise en mains propres

Plus en détail

L évolution des solutions énergétiques dans les bâtiments résidentiel et tertiaire à l horizon 2020

L évolution des solutions énergétiques dans les bâtiments résidentiel et tertiaire à l horizon 2020 L évolution des solutions énergétiques dans les bâtiments résidentiel et tertiaire à l horizon 2020 F. PIETRE-CAMBACEDES 11/11/2013 Centre de Recherche et Innovation Gaz et Energies Nouvelles DIRECTION

Plus en détail

APPEL A PROJETS REGIONAL «GENERATEURS PHOTOVOLTAIQUES INTEGRES AU BATIMENT»

APPEL A PROJETS REGIONAL «GENERATEURS PHOTOVOLTAIQUES INTEGRES AU BATIMENT» APPEL A PROJETS REGIONAL «GENERATEURS PHOTOVOLTAIQUES INTEGRES AU BATIMENT» 1. Objectif Le photovoltaïque connecté au réseau a connu ces dernières années un essor très important en France, notamment sur

Plus en détail

Exigences de performance énergétique des bâtiments

Exigences de performance énergétique des bâtiments Exigences de performance énergétique des bâtiments ATHERMYS - 27 03 2008 Olivier Servant Direction Générale de l Urbanisme, de l Habitat et de la Construction Chef de projet Réglementation Thermique Performance

Plus en détail

Fiche explicative détaillée #6 Appoints

Fiche explicative détaillée #6 Appoints Fiche explicative détaillée #6 Appoints 1 Objet et limites du document Ce document est intimement lié au CCTP type (cahier des clauses techniques particulières), spécifique aux systèmes de climatisation

Plus en détail

Les consommations d énergie en entreprise, introduction. Club QSE / DD du 10 octobre 2013

Les consommations d énergie en entreprise, introduction. Club QSE / DD du 10 octobre 2013 Les consommations d énergie en entreprise, introduction Club QSE / DD du 10 octobre 2013 Plan de l intervention 1) Contexte et enjeux des économies d énergie 2) Rappel sur les aides financières aux entreprises

Plus en détail

Audits et Suivis énergétiques Session 2010 2011 C.E.E.

Audits et Suivis énergétiques Session 2010 2011 C.E.E. Audits et Suivis énergétiques Session 2010 2011 C.E.E. Syndicat Départemental d Électricité et d Énergies de Lot-et-Garonne 26 rue Diderot 47031 AGEN Cedex Tél : 05 53 77 65 00 Fax : 05 53 77 72 78 www.sdee47.fr

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OBJECTIFS

METHODOLOGIE ET OBJECTIFS «REFERENT ENERGIE» Tour de table METHODOLOGIE ET OBJECTIFS Méthodologie OBSERVER COMPRENDRE REDUIRE Objectifs Acquérir une culture des économies d énergie et savoir la partager. Disposer de toutes les

Plus en détail

Production de chaleur et de froid solaire

Production de chaleur et de froid solaire Production de chaleur et de froid solaire 1 Présentation de l entreprise Technologies de production de chaleur et de froid pour le bâtiment JEI crée en mai 2011 pour apporter une réponse ambitieuse aux

Plus en détail

ECS TECHNICO-ÉCONOMIQUE. Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation. habitat collectif

ECS TECHNICO-ÉCONOMIQUE. Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation. habitat collectif ÉTUDE TECHNICO-ÉCONOMIQUE habitat collectif Bailleurs sociaux Programme neuf & Rénovation ECS 1 er système centralisé de récupération d énergie sur VMC pour production d ECS Autres 20 % Chauffage 30 %

Plus en détail

Climatisation solaire Applications et retours d'expériences à des bâtiments tertiaires

Climatisation solaire Applications et retours d'expériences à des bâtiments tertiaires Climatisation solaire Applications et retours d'expériences à des bâtiments tertiaires Daniel Mugnier TECSOL S.A. 20 juin 2007 Siège : Perpignan Agence Rhône Alpes (Rue Neuve, Lyon, I er ) DIREN IHK Maclas

Plus en détail

Réussir son projet en solaire thermique collectif. Parçay-Meslay 24/11/2015

Réussir son projet en solaire thermique collectif. Parçay-Meslay 24/11/2015 Réussir son projet en solaire thermique collectif Parçay-Meslay 24/11/2015 Suivi des installations solaires thermiques collectives et bonnes pratiques Sébastien Decottegnie Responsable agence Pays de la

Plus en détail

Rénovation énergétique d un pavillon

Rénovation énergétique d un pavillon Rénovation énergétique d un pavillon Centre d intérêt visé: Réduction des consommations énergétiques Objectif pédagogique : Identifier des solutions permettant de réduire la consommation énergétique d

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX Gaz Solaire Air Électricité RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : LES SOLUTIONS CHAFFOTEAUX DOSSIER DE PRESSE Septembre 2012 LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 La Réglementation Thermique 2012 est applicable à

Plus en détail

Helioclim. Solution de Climatisation Solaire RéversibleR

Helioclim. Solution de Climatisation Solaire RéversibleR Helioclim Solution de Climatisation Solaire RéversibleR Les ateliers innovations, dans le cadre des rencontres thématiques Industrie et Recherche Jeudi 7 juin 2012, Matériaux et Energie Solaire Thermique

Plus en détail

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS :

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS : Appel à projets Bâtiments Aquitains Basse Consommation REGLEMENT 1. CONTEXTE : Réduire la consommation d énergie est une nécessité pour répondre aux défis du changement climatique et à l épuisement des

Plus en détail

Certificats d Economies d Energie (CEE)

Certificats d Economies d Energie (CEE) Certificats d Economies d Energie (CEE) Comment utiliser le dispositif pour une collectivité? 25 septembre 2014 Cyrielle Borde, Service Climat, ADEME Sommaire Dispositif des Certificats d économies d énergie

Plus en détail

Rénovation en copropriété. Le contrat d exploitation 1 er décembre 2015

Rénovation en copropriété. Le contrat d exploitation 1 er décembre 2015 Rénovation en copropriété Le contrat d exploitation 1 er décembre 2015 Conseils gratuits et indépendants Info Energie Maitrise de l énergie, efficacité énergétique et énergies renouvelables ADIL 31 Juridiques

Plus en détail

PRE-DIAGNOSTIC ENERGETIQUE et ETUDE de FAISABILITE d une CHAUFFERIE BOIS

PRE-DIAGNOSTIC ENERGETIQUE et ETUDE de FAISABILITE d une CHAUFFERIE BOIS PRE-DIAGNOSTIC ENERGETIQUE et ETUDE de FAISABILITE d une CHAUFFERIE BOIS DENOMINATION DE L'OPERATION : Maître d ouvrage : Personne à contacter : : Etude technique : Personne à contacter : : AILE cahier

Plus en détail

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB La réglementation climatisation PEB en Région Bruxelles-Capitale Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB SOMMAIRE LE CONTEXTE CHIFFRES CLES DE LA CLIMATISATION A BRUXELLES

Plus en détail

Dispositifs / outils pour élaborer des projets géothermiques. Florent DUPUIS 20 Février 2014

Dispositifs / outils pour élaborer des projets géothermiques. Florent DUPUIS 20 Février 2014 Dispositifs / outils pour élaborer des projets géothermiques Florent DUPUIS 20 Février 2014 SOMMAIRE 1) Les outils disponibles afin de se lancer 2) Les modalités de financement 3) La qualification des

Plus en détail

La filière géothermie très basse énergie en France

La filière géothermie très basse énergie en France La filière géothermie très basse énergie en France F Boissier, A Desplan, BRGM Le contexte : Enjeu croissant autour du changement climatique : Kyoto Les décisions politiques sont prises à tous les niveaux

Plus en détail

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet 1 Ordre du jour La comptabilité énergétique en entreprise - Définition - Objectif / Enjeux

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012 338 memento 2013 RÉGLEMENTATION 5. thermique historique des réglementations... p..340 la rt 2012 Les nouveautés... p..341 Les indicateurs et exigences... p..341 Les dispositifs de contrôle... p..343 La

Plus en détail

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement APPEL A PROJETS Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014 Règlement L appel à projets «Utilisation dynamique des énergies renouvelables dans le bâtiment»

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Mise à jour mai 2016 Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement L éco-prêt à taux

Plus en détail

Contrôle périodique des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles

Contrôle périodique des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles Contrôle périodique des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles Mardi 11 février 2014 Soizic BERNARD : Chef de service Performance HSE Simon LANDREAU : Ingénieur thermicien Principe

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

RECAPITULATIF DES AIDES ADEME POUR LA HAUTE-NORMANDIE Date de mise à jour

RECAPITULATIF DES AIDES ADEME POUR LA HAUTE-NORMANDIE Date de mise à jour RECAPITULATIF DES AIDES ADEME POUR LA HAUTE-NORMANDIE Date de mise à jour août-13 COMMENT LIRE CE TABLEAU? Ce tableau récapitule les aides possibles de l'ademe pour la Haute-Normandie, sous réserve de

Plus en détail

Calendrier d application de la RT2012

Calendrier d application de la RT2012 Les atouts de la PAC pour répondre à la RT 2012 : systèmes pris en compte par la réglementation et impacts sur leurs niveaux de performance. 10 février 2012 Valérie Laplagne Responsable ENR - UNICLIMA

Plus en détail

PRIME 21 - CHAUFFE-EAU SOLAIRE POUR LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (ET D'EAU CHAUDE D'APPOINT POUR LE CHAUFFAGE CENTRAL DES LOCAUX)

PRIME 21 - CHAUFFE-EAU SOLAIRE POUR LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (ET D'EAU CHAUDE D'APPOINT POUR LE CHAUFFAGE CENTRAL DES LOCAUX) PRIME 21 - CHAUFFE-EAU SOLAIRE POUR LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE (ET D'EAU CHAUDE D'APPOINT POUR LE CHAUFFAGE CENTRAL DES LOCAUX) Les capteurs solaires thermiques transforment la lumière du soleil

Plus en détail

Rafraîchissement solaire

Rafraîchissement solaire 1/5 Fiche réalisée par l ADEME à but informatif et non commercial USAGES ET FONCTIONNALITÉS Usages principaux Usages secondaires CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES ET DIMENSIONNELLES Dimensions standard (L x l

Plus en détail

Réunion publique Charente-Arnoult Cœur de Saintonge Fédération Française du Bâtiment RGE Dupré ambassadeurs

Réunion publique Charente-Arnoult Cœur de Saintonge Fédération Française du Bâtiment RGE Dupré ambassadeurs Réunion publique Organisée par la Communauté de Communes Charente-Arnoult Cœur de Saintonge avec les participations de la Fédération Française du Bâtiment, de l entreprise RGE Dupré et des ambassadeurs

Plus en détail

La climatisation solaire du siège social de GENERAL SOLAR SYSTEMS France SAS à Haguenau (67)

La climatisation solaire du siège social de GENERAL SOLAR SYSTEMS France SAS à Haguenau (67) La climatisation solaire du siège social de GENERAL SOLAR SYSTEMS France SAS à Haguenau (67) Guy LONG Directeur Marketing GENERAL SOLAR SYSTEMS France SAS La climatisation solaire du siège social de GENERAL

Plus en détail

Méthodologie de réalisation d'un audit énergétique industriel réglementaire

Méthodologie de réalisation d'un audit énergétique industriel réglementaire Méthodologie de réalisation d'un audit énergétique industriel réglementaire La présente méthodologie s'inspire des normes NF EN 16247-1 et NF EN 16247-3. Transparence et indépendance de la SARL SENS 4

Plus en détail

L éco prêt à taux zéro :

L éco prêt à taux zéro : L éco prêt à taux zéro : - Description et objectif : Destiné à financer les rénovations thermiques représentant des montants importants, c est l une des principales mesures financières du Grenelle Environnement

Plus en détail

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE La chaleur renouvelable : c est quoi? Au sens de la directive européenne1

Plus en détail

Contenu et but. 1. Domaine d application

Contenu et but. 1. Domaine d application Part maximale d'énergies non renouvelables et utilisation active de l'énergie solaire dans les bâtiments à construire Contenu et but Cette aide à l application traite des exigences à respecter concernant

Plus en détail

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement APPEL A PROJETS Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014 Règlement L appel à projets «Utilisation dynamique des énergies renouvelables dans le bâtiment»

Plus en détail

Aide au choix d'un devis Pompe à chaleur

Aide au choix d'un devis Pompe à chaleur Aide au choix d'un devis Pompe à chaleur Mise a jour le 12/01/12 Source APAVE Sur votre devis de pompe à chaleur (ou PAC) doivent apparaître les éléments suivants : Client Entreprise Nom : Dénomination:

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURES Entreprises et efficacité énergétique

APPEL À CANDIDATURES Entreprises et efficacité énergétique APPEL À CANDIDATURES Entreprises et efficacité énergétique CONTEXTE Les modes de production durables sont aujourd hui indispensables pour maintenir la compétitivité des entreprises en diminuant leur dépendance

Plus en détail

DEMARCHE ENERGIE -TÉMOIGNAGE-

DEMARCHE ENERGIE -TÉMOIGNAGE- DEMARCHE ENERGIE -TÉMOIGNAGE- BECK TECHNOLOGIES BOULONNERIE DE HAUTE PERFORMANCE La chaudeau Aillevillers (70) Sommaire 1. Présentation de la société, produits/clients et savoir faire 2. Développement

Plus en détail

Guide filière sur. le chauffe-eau. thermodynamique

Guide filière sur. le chauffe-eau. thermodynamique Guide filière sur le chauffe-eau thermodynamique QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une

Plus en détail

La Région propose de lancer un appel à projets pour les équipements collectifs relevant de la filière solaire thermique.

La Région propose de lancer un appel à projets pour les équipements collectifs relevant de la filière solaire thermique. I - CONTEXTE ET OBJECTIFS Appel à projets régional solaire thermique collectif pour la production d'eau chaude sanitaire et de chauffage solaire à usage collectif 3 ème édition Année 2011 Dans le cadre

Plus en détail

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire.

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire. Maison individuelle exemplaire : éco-innovante et reproductible Règlement de l appel à projets Date limite de réception des dossiers : 1 er octobre 2009 12 h Objectifs de l appel à projets Le secteur du

Plus en détail

APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 «Intégration architecturale des systèmes photovoltaïques»

APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 «Intégration architecturale des systèmes photovoltaïques» APPEL A PROJETS REGIONAL 2009 «Intégration architecturale des systèmes photovoltaïques» La Région Centre a inscrit la lutte contre les gaz à effet de serre et contre le changement climatique parmi ses

Plus en détail

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments?

Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement. Les orientations de la RT2012. Une RT2012 pour quels bâtiments? Observatoire Régional pour l Habitat et le Logement Hôtel de la Région Rhône-Alpes Sylvain Charlot 27 avril 2012 Une RT2012 pour quels bâtiments? Les orientations de la RT2012 Les bâtiments visés Tous

Plus en détail

Economiser l énergie : notre défi commun

Economiser l énergie : notre défi commun Economiser l énergie : notre défi commun L ACFCI et EDF souhaitent, à travers ce document, favoriser la prise de conscience et aider les entreprises à améliorer leur efficacité énergétique. l énergie un

Plus en détail

CRITERES D INTERVENTION REGION MIDI-PYRENEES

CRITERES D INTERVENTION REGION MIDI-PYRENEES CRITERES D INTERVENTION REGION MIDI-PYRENEES Domaine : Environnement et Développement Durable Axe : Plan Régional «Midi-Pyrénées Energies 2011-2020» Cadre d intervention : Soutien à la production d énergie

Plus en détail

Les soutiens de l ADEME aux Plans de Déplacements Entreprise en Île-de-France

Les soutiens de l ADEME aux Plans de Déplacements Entreprise en Île-de-France Les soutiens de l ADEME aux Plans de Déplacements Entreprise en Île-de-France Les PDE sont des démarches liées à l'établissement : accessibilité et attitudes de mobilité. Vous devez au préalable vérifier

Plus en détail

Les solutions solaires thermiques compétitives

Les solutions solaires thermiques compétitives Mercredi 06 novembre 2013 Les solutions solaires thermiques compétitives Intervenants : Valérie LAPLAGNE, responsable ENR, UNICLIMA Philippe GAY, Coordinateur de missions, ENERPLAN RASSEMBLONS NOS ENERGIES

Plus en détail

Nom du diagnostiqueur : Olivier Sauner N de certification : CPDI1623 Délivré par : ICERT Signature :

Nom du diagnostiqueur : Olivier Sauner N de certification : CPDI1623 Délivré par : ICERT Signature : DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Décret n 2006-1147 du 14 septembre 2006 et arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments à usage principal d habitation

Plus en détail

PRIMES COMMUNALES EN FAVEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L ISOLATION DES TOITURES TITRE I REGLEMENT GENERAL

PRIMES COMMUNALES EN FAVEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L ISOLATION DES TOITURES TITRE I REGLEMENT GENERAL PRIMES COMMUNALES EN FAVEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L ISOLATION DES TOITURES TITRE I REGLEMENT GENERAL Article 1 : Pour l application du présent règlement, il faut entendre par demandeur, toute

Plus en détail

PGA 38 - PAC Gaz à Absorption. La nouvelle solution de chauffage ultra-performante pour le résidentiel collectif et le tertiaire

PGA 38 - PAC Gaz à Absorption. La nouvelle solution de chauffage ultra-performante pour le résidentiel collectif et le tertiaire 1 PGA 38 - PAC Gaz à Absorption La nouvelle solution de chauffage ultra-performante pour le résidentiel collectif et le tertiaire PAC GAZ A ABSORPTION : PGA 38 PGA 38 = Pac Gaz Absorption 38 (kw) Air /

Plus en détail

Pour 2012, selon la Loi de. Investissements bénéficiant du crédit d'impôt Equipements de production d'énergie utilisant éolienne ou hydraulique

Pour 2012, selon la Loi de. Investissements bénéficiant du crédit d'impôt Equipements de production d'énergie utilisant éolienne ou hydraulique Petit Rappel Quelles sont les conditions pour en bénéficier en 2012? Votre situation : Vous êtes locataire, propriétaire occupant ou occupant à titre gratuit ; Vous êtes fiscalement domicilié en France.

Plus en détail

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Approvisionnement énergétique du Carréde Soie Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Objectifs Détailler les scénarios d approvisionnement en énergie

Plus en détail

Calculs et bilan des déperditions thermiques

Calculs et bilan des déperditions thermiques Calculs et bilan des déperditions thermiques Calculer les déperditions thermiques c'est déterminer la quantité de chaleur à fournir pour le chauffage d'une pièce à température donnée. Cette chaleur fournie

Plus en détail

Dispositif des Certificats d Économies d Énergie ZOOM Industries. Laure Fontaine Florence Morin ADEME Direction régionale Franche-comté

Dispositif des Certificats d Économies d Énergie ZOOM Industries. Laure Fontaine Florence Morin ADEME Direction régionale Franche-comté Dispositif des Certificats d Économies d Énergie ZOOM Industries Laure Fontaine Florence Morin ADEME Direction régionale Franche-comté Sommaire Bilan de la 1 ère période Actions éligibles Principes et

Plus en détail

PRIME 17: CHAUDIERE A CONDENSATION

PRIME 17: CHAUDIERE A CONDENSATION PRIME 17: CHAUDIERE A CONDENSATION Bénéficient de la prime, tous les travaux d installation d une chaudière au gaz à condensation. Une liste de modèles de chaudières à condensation au gaz figure sur le

Plus en détail

Appel à projets 2016

Appel à projets 2016 Appel à projets 2016 Réduction des fuites dans les réseaux d eau potable Agence de l Eau Artois Picardie RÉGLEMENT Date de lancement de l appel à projets : 15 Mars 2016 Date limite de réception des candidatures

Plus en détail

GUIDE DES AIDES FREE 2015 HORS PARTICULIERS

GUIDE DES AIDES FREE 2015 HORS PARTICULIERS A - Efficacité énergétique & Maîtrise de la Demande en Énergie Collectivités + + Diagnostic énergétique, étude de faisabilité copropriétés + organismes publics + entreprises Hors obligation réglementaire.

Plus en détail

FONDS ENERGIE HABITAT + BOUQUET DE TRAVAUX

FONDS ENERGIE HABITAT + BOUQUET DE TRAVAUX FONDS ENERGIE HABITAT + BOUQUET DE TRAVAUX Formulaire de demande de subvention 2016 FEH+ Données relatives au demandeur (à remplir par le demandeur/bénéficiaire) NOM, Prénom... Adresse...... Code postal,

Plus en détail

Tableau de bord de suivi simplifié pour installation solaire thermique collective

Tableau de bord de suivi simplifié pour installation solaire thermique collective pour installation solaire thermique collective Tableau de suivi permettant de consigner les relevés de comptage effectués manuellement sur une installation solaire thermique collective Préambule La connaissance

Plus en détail

Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016

Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016 Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016 DEPLOIEMENT LOCAL DE PLATEFORMES DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT PRIVE Date limite de dépôt du dossier pour un financement 2015 : 11/09/2015

Plus en détail

Smart Impulse. Mieux comprendre pour mieux consommer. Découvrez la mesure non intrusive pour des économies réelles

Smart Impulse. Mieux comprendre pour mieux consommer. Découvrez la mesure non intrusive pour des économies réelles Smart Impulse Mieux comprendre pour mieux consommer Découvrez la mesure non intrusive pour des économies réelles Votre contexte Les économies d énergie commencent par la connaissance de sa consommation

Plus en détail

Interview. témoignage métier

Interview. témoignage métier Interview témoignage métier Marie-José Makareinis Promotion 1992 De la DDE à un syndicat intercommunal, sur des missions en pleine évolution et de pointe (Energies renouvelables, fibre optique) avec un

Plus en détail

PRIME 10 ISOLATION DES MURS EXTERIEURS

PRIME 10 ISOLATION DES MURS EXTERIEURS PRIME 10 ISOLATION DES MURS EXTERIEURS Après la toiture, c est souvent via les murs que les déperditions de chaleur les plus importantes sont constatées. L isolation des murs n étant pas facile à mettre

Plus en détail

Management de l'énergie en entreprise, du diagnostic à la certification

Management de l'énergie en entreprise, du diagnostic à la certification www.entreprenezenlorraine.fr / Management de l'énergie en entreprise, du diagnostic à la certification Source : Chambre de commerce et d'industrie de Paris - inforeg Date de mise à jour : 04/07/2014 Qu'est-ce

Plus en détail

Systèmes de climatisation et chauffage solaire de petites tailles

Systèmes de climatisation et chauffage solaire de petites tailles Contacts Autriche : AEE INTEC (www.aee-intec.at) France : TECSOL (www.tecsol.fr) Allemagne : Fraunhofer ISE (www.ise.fraunhofer.de) Grèce : CRES (www.cres.gr) Italie : EURAC (www.eurac.edu) Université

Plus en détail

PRELUDDE - Fiches actions 2014

PRELUDDE - Fiches actions 2014 PRELUDDE - Fiches actions 2014 Règles générales concernant les contributions apportées par l ADEME et la Région et les modalités d intervention retenues Chaque fiche présente pour chaque partenaire les

Plus en détail

Le Crédit d Impôts Développement Durable 2013

Le Crédit d Impôts Développement Durable 2013 Le Crédit d Impôts Développement Durable 2013 Qu'est-ce que le crédit d'impôt développement durable? C'est une disposition fiscale permettant aux ménages de déduire de leur impôt sur le revenu une partie

Plus en détail

VOTRE LOGO. Sommaire. En bref : gérer l énergie pour l avenir. EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001.

VOTRE LOGO. Sommaire. En bref : gérer l énergie pour l avenir. EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001. Sommaire En bref : gérer l énergie pour l avenir EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001 Etudes de cas En bref : gérer l énergie pour l avenir VOTRE LOGO Gérer l énergie pour l avenir Des

Plus en détail

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE

PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE PROMOTION DE L AUTOPRODUCTION D ELECTRICITE PAR L ENERGIE SOLAIRE PHOTOVOLTAIQUE Projet PROSOL ELEC février 2010 1 PRESENTATION DU PROJET PROSOL ELEC Introduction Le marché de l énergie solaire photovoltaïque

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013

Réglementation Thermique 2012. Réunion Publique du 3 juillet 2013 Réglementation Thermique 2012 Réunion Publique du 3 juillet 2013 Déroulement de la présentation Présentation de l Espace Info Energie La RT 2012 : les enjeux nationaux Conciliation enjeux énergétiques

Plus en détail

GT PLAN BATIMENT DURABLE «DU DIAGNOSTIC A L USAGE»

GT PLAN BATIMENT DURABLE «DU DIAGNOSTIC A L USAGE» GT PLAN BATIMENT DURABLE «DU DIAGNOSTIC A L USAGE» Contribution EDF 1. VOUS IDENTIFIER Structure : Electricité de France Direction Commerce Nom, Prénom : Chantal Degand Chef de département à la Direction

Plus en détail

Les aides en faveur des travaux. 7 Mai 2010

Les aides en faveur des travaux. 7 Mai 2010 Les aides en faveur des travaux Un argument commercial? Evolution des métiers Vers une offre globale! Les travaux d économies d énergie : la problématique Enquête sur la motivation des propriétaires à

Plus en détail

Juin 2013 Présentation et Mise en application de l outil

Juin 2013 Présentation et Mise en application de l outil Présentation et Mise en application de l outil Robert PELZER Bureaux d études BETEC Sommaire 1 / Présentation de l outil 2 / Mise en application de l outil Sommaire 1 / Présentation de l outil 2 / Mise

Plus en détail

AIDE A LA DÉCISION : TAUX ET PLAFONDS MAXIMUM

AIDE A LA DÉCISION : TAUX ET PLAFONDS MAXIMUM AIDE A LA DÉCISION : TAUX ET PLAFONDS MAXIMUM Guichet unique ADEME / Région RA Guichet unique ADEME / Région RA pour les aides mises en sur-brillance. Dans ce cas, un seul dossier à envoyer à l'ademe 10

Plus en détail

COMMANDER UN AUDIT SOLAIRE THERMIQUE

COMMANDER UN AUDIT SOLAIRE THERMIQUE Energie > Guide pour les maîtres d ouvrage COMMANDER UN AUDIT SOLAIRE THERMIQUE Points d'attention pour l'étude de faisabilité d'un grand système solaire thermique Version avril 2009 Plus d infos : www.bruxellesenvironnement.be

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES D UNE ETUDE DE FAISABILITE INTEGREE

LIGNES DIRECTRICES D UNE ETUDE DE FAISABILITE INTEGREE LIGNES DIRECTRICES D UNE ETUDE DE FAISABILITE INTEGREE 0. CONTEXTE Dans le cadre de l Ordonnance relative à la performance énergétique et au climat intérieur des bâtiments du 7 juin 2007, une étude de

Plus en détail

Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique

Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique Les énergies renouvelables dans la Réglementation thermique 10 avril 2013 ROGER Marie-Christine Chef du bureau de la qualité technique et de la réglementation de la construction DGALN/DHUP/QC Le contexte

Plus en détail

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment Travaux Dirigés 05 Le chauffe-eau solaire Filière Scientifique - Option Sciences de l Ingénieur LYCEE PAPE-CLEMENT - PESSAC 1 Lycée Pape CLEMENT

Plus en détail

RESIDENCE DINETARD BRICE FEBVRE GRDF JEAN PASCAL AGARD ATMOSPHERE

RESIDENCE DINETARD BRICE FEBVRE GRDF JEAN PASCAL AGARD ATMOSPHERE RESIDENCE DINETARD BRICE FEBVRE GRDF JEAN PASCAL AGARD ATMOSPHERE PAC absorption gaz Le site de la Résidence Dinetard à Toulouse SOMMAIRE Le site instrumenté Etudes de dimensionnement : 1, 2 ou 3 PAC??

Plus en détail

Refroidissement d air adiabatique : confort d été sans climatisation

Refroidissement d air adiabatique : confort d été sans climatisation PAROLE D EXPERT Vu sur: http://conseils.xpair.com/ Refroidissement d air adiabatique : confort d été sans climatisation Par Gérard GAGET Société COOLEA Mars 2016 LA PROBLEMATIQUE Les solutions de confort

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION RT 2012 en maison individuelle : obligation d emploi des énergies renouvelables Jean-Jacques BARREAU Union des Maisons Françaises 10 novembre 2011 Les Énergies renouvelables

Plus en détail

Valorisation de la géothermie :

Valorisation de la géothermie : formation continue universitaire Valorisation de la géothermie : Le rôle clé des réseaux de chaleur Partie III : Contraintes d un réseau basse densité 100% renouvelable : l exemple de Cartigny (GE) Floriane

Plus en détail

La production d ECS Solaire Thermique Collective Centralisée Intervenant : Hervé SEBASTIA

La production d ECS Solaire Thermique Collective Centralisée Intervenant : Hervé SEBASTIA La production d ECS Solaire Thermique Collective Centralisée Intervenant : Hervé SEBASTIA 04/04/13 Production d ECS Solaire Thermique Collective Centralisée 1 SCC : principe de fonctionnement Capteurs

Plus en détail

CPE Le Contrat de Performance Energétique

CPE Le Contrat de Performance Energétique LES OPERATEURS D EFFICACITE ENERGETIQUE 5 mars 2010 CPE Le Contrat de Performance Energétique La recherche d une gestion énergétique efficace des installations de chauffage et de climatisation est à la

Plus en détail

Titre V T.Zen 400/4000 éco Maison individuelle Mode d emploi 3 Mai 2012

Titre V T.Zen 400/4000 éco Maison individuelle Mode d emploi 3 Mai 2012 Titre V T.Zen 400/4000 éco Maison individuelle Mode d emploi 3 Mai 2012 Titre V T.Zen 400/4000 MI Domaine d application: arrêté du 19/03/2012 les Maisons individuelles ou accolées. Appoint de chauffage

Plus en détail

L ECO PTZ PAR LA METHODE DU BOUQUET DE TRAVAUX TABLEAU RECAPITULATIF TRAVAUX ECO PTZ et C.I.T.E 2015

L ECO PTZ PAR LA METHODE DU BOUQUET DE TRAVAUX TABLEAU RECAPITULATIF TRAVAUX ECO PTZ et C.I.T.E 2015 L ECO PAR LA METHODE DU BOUQUET DE TRAVAUX TABLEAU RECAPITULATIF TRAVAUX ECO et C.I.T.E 2015 La liste des équipements, matériaux et appareils mentionnés au 1 de l'article 200 quater du code général des

Plus en détail

Bureau d ingénierie d Aide à la décision pour Maitrise d Ouvrage et Maitrise d Œuvre

Bureau d ingénierie d Aide à la décision pour Maitrise d Ouvrage et Maitrise d Œuvre Mise en pratique de la démarche qualité énergétique dans le bâtiment Efficacité énergétique : Contrôle et gestion des nouveaux dispositifs de génération d'énergie Modélisation dynamique pour optimisation

Plus en détail

Présentation du nouveau régime d aides pour les économies d énergie et la valorisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement

Présentation du nouveau régime d aides pour les économies d énergie et la valorisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement Présentation du nouveau régime d aides pour les économies d énergie et la valorisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement 11 octobre 2012 - Chambre des Métiers myenergy 1 Les points

Plus en détail

La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions

La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions 15 septembre 2011 à LIMOGES - ESTER TECHNOPOLE Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement du

Plus en détail