Installateur en Chauffage, Climatisation, Sanitaire et Energies Renouvelables en alternance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Installateur en Chauffage, Climatisation, Sanitaire et Energies Renouvelables en alternance"

Transcription

1 Installateur en Chauffage, Climatisation, Sanitaire et Energies Renouvelables en alternance Domaine : Bâtiment, éco-construction, rénovation Durée : 5 mois ROME : F603 Code AFPA : 9 Objectifs : Poser, raccorder et intervenir sur : - des installations de chauffage central individuel en cuivre, PER ou multicouches, - des installations de plomberie ou de sanitaire en individuel ou collectif, - des chauffe-eau solaires individuels (CESI), parfois conjointement avec un professionnel de la couverture, - des installations de VMC (Ventilations mécaniques contrôlées) individuelles simple ou double flux, - des installations d'équipement de surpression et de traitement d'eau à permutation sodique, - des pompes à chaleur (PAC) et des climatiseurs individuels. Pourquoi choisir cette formation? Parce que l'afpa est l'un des principaux opérateurs de formation du secteur BTP avec près de personnes formées chaque année. Parce que consciente des nouveaux défis liés à l'environnement, l'afpa aide les entreprises du BTP à réussir leur évolution vers les métiers à haute valeur ajoutée écologique et énergétique grâce à son vaste dispositif de formations vertes'. Parce que soucieuse de la qualité de ses services, l'afpa a le privilège depuis de nombreuses années de travailler étroitement avec des entreprises artisanales dans toute la France, mais également avec des PME et des grands groupes. Pré-requis Avoir un niveau fin de 3ème ou équivalent Aptitude à visualiser dans l'espace et à travailler en équipe Maîtrise des 4 opérations de base Goût pour le travail en chantier. Programme : Rythme de l'alternance 9 semaines en formation semaine en entreprise L'organisation de la formation Organisation type : 2 semaines en campus, 4 semaines en entreprise Module : Acteur Autonome de mon Alternance Module 2 : Installer des appareils sanitaires individuels - Réaliser des éléments de tuyauteries de chauffage et de sanitaire - Equiper, poser et raccorder les appareils sanitaires d'une installation individuelle.

2 Module 3 : Installer des appareils sanitaires collectifs - Equiper, poser et raccorder les appareils sanitaires d'une installation collective. - Poser et raccorder des appareils de production d'eau chaude sanitaire Module 4 : Poser des équipements de VMC et de traitement d'eau - Poser et raccorder des équipements de surpression et de traitement d'eau. - Poser et raccorder des équipements de VMC simple et double flux. Module 5 : Installer des radiateurs et des chaudières murales - Equiper, poser et raccorder les émetteurs d'une installation de chauffage individuel. - Equiper, poser et raccorder la chaudière murale gaz d'une installation individuelle. Module 6 : Installer des chaudières au sol - Equiper, poser et raccorder la chaudière au sol d'une installation individuelle. Module 7 : Installer des chauffe-eau solaire individuels et des pompes à chaleur - Equiper, poser et raccorder un chauffe-eau solaire individuel (CESI). - Equiper, poser er raccorder une pompe à chaleur. Module 8 : Poser des climatiseurs de confort - Equiper, poser et raccorder un climatiseur réversible (partie ). Module 9 : Mettre en service des climatiseurs de confort - Equiper, poser et raccorder un climatiseur réversible (partie 2). Module final : Synthèse des apprentissages, examen devant un jury de professionnels en vue du titre professionnel Admission : Nos formations en alternance permettent à la fois d'occuper un emploi comme salarié et de suivre une formation dans un campus de formation AFPA. Les périodes d'activité et de formation s'alternent selon une progression pédagogique bien précise (ex. : une semaine en centre suivi de 3 semaines en entreprise). Pour apprendre un métier en alternance, il s'agit aussi de trouver un employeur qui cherche à recruter des salariés dans le cadre de la professionnalisation : souvent en CDD (contrat de professionnalisation) dont les durées varient selon le type de métier visé entre 6 et 24 mois, parfois en CDI (période de professionnalisation). Vous pouvez déposer votre candidature à l'aide d'un formulaire de contact : depuis l'onglet «lieux et dates» si des places sont disponibles pour des demandeurs d'emploi.

3 Le Certificat de Qualification Professionnelle «Installateur mainteneur en systèmes solaires thermiques et photovoltaïques» FICHE D INFORMATION DES SALARIES Le métier d Installateur mainteneur en systèmes solaires thermiques et photovoltaïques «L Installateur mainteneur en systèmes solaires thermiques et photovoltaïques» réalise sous la responsabilité du Dirigeant ou du Chargé d'affaires, les études préalables à la réalisation du chantier et assure les réalisations jusqu'aux phases de clôture et d'après-vente puis de maintenance. Il maîtrise non seulement les domaines propres aux systèmes solaires mais aussi l environnement technique dans lequel s insèrent ces systèmes tant sur le plan des énergies complémentaires (gaz, fioul, bois, électricité) que des combinaisons techniques (ECS, Chauffage), assurant une expertise globale lui permettant d intervenir sur l ensemble des points d une telle installation thermique de chauffage et de production d eau chaude sanitaire ou de production décentralisée d électricité. Il exécute les activités et tâches qui lui sont confiées après avoir pris connaissance des consignes et directives, dans le respect de la réglementation en vigueur, des lieux, de la protection des biens et des personnes, en prenant en compte les impératifs de qualité, de sécurité sur les chantiers, de temps et de coûts, en apportant conseil, assistance et écoute à l utilisateur occupant les lieux. «L Installateur, mainteneur en systèmes solaires» réalise, toujours dans le respect de la prévention, de la sécurité et de la réglementation, l entretien et la maintenance de ces installations thermiques et/ou électriques. Le titulaire du CQP «Installateur mainteneur en systèmes solaires thermiques et photovoltaïques» est reconnu au sein de la Convention collective nationale des ouvriers du Bâtiment au Niveau IV Position. Les débouchés et opportunités d embauche Une activité en plein essor Le marché du solaire thermique et photovoltaïque connaît selon les différentes études réalisées un très fort développement en France métropolitaine : Pour le solaire thermique : L analyse des statistiques des délégations régionales de l ADEME (Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie) et des industriels, montre que le marché français a enregistré entre 2003 et 2004 une croissance de l ordre de 35 % (même tendance que 2003), totalisant m² en Avec chauffe-eau solaires, et plus de 600 systèmes solaires combinés, les particuliers ne démentent pas leur attrait pour cette technologie de plus en plus rentable. Le marché de l eau chaude sanitaire collective est stable par rapport à l année dernière, avec 000 m². Les segments porteurs sont : - le chauffe eau solaire individuel (CESI) avec m2 de capteurs soit 7500 installations (25000 m2 et 5400 installations en 2003) - l ECS collective avec 8000 m2 de capteurs (comme en 2003) - les systèmes solaires combinés (SSC) sont moins présents sur le marché du solaire thermique avec 7500 m2 de capteurs solaires et 500 installations en 2004 (6000 m2 et 420 installations en 2003). CESI en nombre de systèmes installés par an Marché du solaire thermique (toutes applications ECS et chauffage) France métropolitaine en m On comptait fin 2004 : près de CESI, plus de 2000 SSC, et m² pour l eau chaude collective. Soit, près de m² cumulés depuis 999, toutes applications confondues.

4 En 2005, la croissance à deux chiffres se confirmait à plus de 40%. Perspectives de développement pour 20 En 20, la pose de m2/an de capteurs solaires est prévue. Ce chiffre est inscrit dans le rapport parlementaire sur l énergie. Les pouvoirs publics se sont engagés à aider la filière solaire afin qu elle rattrape son retard sur les autres pays européens. A titre d information, l Allemagne a installé M2 de capteur en 2003 pour M2 en 993. Projection du marché solaire thermique tous produits confondus Réels/Prévisionnels Projections - Projections + ENERPLAN CESI : m2 / nb : SSC : m2 / nb : ECS : m Pour le solaire photovoltaïque : La situation du solaire photovoltaïque est bien à l image de l industrie des énergies renouvelables : un secteur nouveau, dépendant de politiques de soutien public permettant de faciliter leur émergence dans le marché de l énergie, mais aussi des perspectives de développement extraordinaires. L évolution du marché photovoltaïque est en très forte croissance. Prévisions du photovoltaïque en Europe en MW Tendance actuelle Livre Blanc Pour information : une installation individuelle dispose d une puissance d à peu près kw. Des professionnels recherchés par les entreprises - Energies renouvelables, un secteur fortement créateur d emplois Au niveau européen, le nombre actuel d emploi du secteur des énergies renouvelables est estimé à personnes (EREC), ce qui devrait le porter en 20 à plus d un million de salariés. La fédération allemande de l énergie solaire prévoit la création de nouveaux emplois dans les énergies renouvelables d ici 20. 2

5 Source ENERPLAN 2005 Au niveau de la France, un gisement de emplois nouveaux est prévu entre 2004 et 20 dans le secteur des énergies renouvelables. - La filière du solaire thermique. L essor spectaculaire de cette filière, qui a connu une forte croissance au cours de la dernière décennie, a été jusqu à présent principalement basée sur trois pays seulement, qui représentent 80 % du marché : l Allemagne, l Autriche et la Grèce. Ainsi moins d une maison neuve sur mille est-elle équipée de capteurs solaires thermiques en France contre vingt cinq sur cent en Styrie (Autriche). La France, qui recueille actuellement les fruits de son programme «Plan Soleil» initié en 2000, vise l objectif d un million de m²installés par an d ici 20. D après les calculs d EurObser ER et de la DGEMP, le total des emplois créés en France en 20 serait de l ordre de 500 dans le solaire thermique. - La filière du solaire photovoltaïque. Le Syndicat des Energies Renouvelables prévoit prudemment de l ordre de 2500 nouveaux emplois dans cette filière avant 20, en soulignant que ce chiffre pourrait être multiplié par cinq, en cas de politique plus volontariste de la France de développer cette filière. En Europe, ce sont plus de emplois qui seraient créés avant 20. Les compétences associées à l emploi d Installateur mainteneur en systèmes solaires thermiques et photovoltaïques Aujourd hui, il n existe pas en grand nombre, sur le marché de l emploi de véritables spécialistes terrain du montage sur chantier d installations solaires. Pourtant, les entreprises présentes sur le marché du solaire en ont besoin pour pouvoir se développer et atteindre les objectifs nationaux affichés pour 20. Les installations solaires thermiques sont réalisées par un réseau d installateurs professionnels adhérents à la charte QUALISOL. L appellation QUALISOL est un dispositif pour la qualité des systèmes solaires 3

6 installés. Une des modalités d entrée s appuie sur la formation des salariés aux CESI ou aux SSC ou par un CQP solaire. Les installateurs Qualisol sont aujourd hui plus de.000 répartis sur l ensemble du territoire. Tous ces installateurs ne sont pas encore des prescripteurs «acharnés» du solaire : moins de 40 % des installateurs Qualisol ont installé au moins Cesi dans l année 2004 et seulement 2,6% en ont installé et plus. Toutefois, leur activité solaire se développe. Pour une réalisation conforme aux exigences des fabricants et des maîtres d ouvrage, ils doivent maîtriser des domaines techniques larges et variés tels que plomberie/chauffage, couverture/zinguerie, électricité/régulation appliqués aux spécificités des systèmes solaires de plus en plus évoluées et sophistiquées. La parfaite maîtrise de l ensemble de ces compétences est indispensable pour assurer la qualité et la performance des installations dans le temps. L Installateur mainteneur en systèmes solaires thermiques et photovoltaïques doit être un véritable professionnel de la définition du besoin auprès du client jusqu à la maintenance du produit. 4

7 Préparer un CQP Installateur, mainteneur en systèmes solaires Qui peut être candidat? - les professionnels des systèmes solaires qui souhaitent obtenir une reconnaissance des compétences acquises en travaillant - les professionnels de métiers proches, plomberie/chauffage, couverture/zinguerie, électricité/régulation, dans le cadre d un recrutement sur un poste d Installateur/mainteneur en systèmes solaires. Faut-il faire une formation avant de se présenter aux épreuves? La formation n est pas obligatoire si vous disposez déjà des compétences à valider. Si au contraire vous devez développer certaines compétences, vous pouvez décider de suivre, en concertation avec votre entreprise, une ou plusieurs formations en alternance avec votre pratique professionnelle. La nature et la durée des formations seront définies en début de parcours, en fonction de vos besoins. Les coûts de formation sont à la charge de votre entreprise, qui peut les faire financer par son OPCA. Quelles sont les modalités d inscription et de validation du CQP? Pour poser votre candidature au CQP Installateur mainteneur en systèmes solaires, votre employeur doit contacter l UCF: Union Climatique de France 9 rue La Pérouse PARIS CEDEX 6 Tél. : Pour présenter sa candidature au CQP, le candidat devra présenter un dossier comportant : Une lettre de motivation indiquant son intérêt pour le CQP dans son projet professionnel, Une copie éventuelle de son (ou ses) diplôme(s) d'origine, Un carnet de compétences indiquant les ouvrages réalisés, les savoir-faire et les connaissances technologiques dans chacun des domaines du CQP. Après examen de son dossier, le candidat pourra être admis à se présenter aux épreuves de validation du CQP. Tout candidat au CQP «Technicien installateur, mainteneur en systèmes solaires thermiques et photovoltaïques» devra se prêter à la vérification de ses compétences à travers 2 modalités d'évaluation :. Vérification écrite de chaque pôle de compétences du référentiel présenté ci-après ainsi que les connaissances techniques - technologiques et les aspects réglementaires spécifiques présentées dans le référentiel d'emploi, 2. Entretien avec le Jury paritaire, qui vérifiera la maîtrise de l'ensemble des compétences requises pour l'obtention du CQP. Cette validation se fera en fonction de critères de compétences hiérarchisés dans le tableau ci-après. Comment se passe le financement des épreuves? Tous les frais concernant votre présence à la session de jury paritaire sont susceptibles d être remboursés à votre entreprise par son OPCA : votre rémunération pendant cette journée ainsi que vos éventuels frais de déplacements et d hébergement (dans la limite d un plafond), seront pris en charge. 5

8 2 REFERENTIEL DE COMPETENCES ET MODALITES D EVALUATION Les compétences du référentiel s évaluent par rapport aux limites de responsabilité de «L Installateur, mainteneur en systèmes solaires» qui réalise sous la direction de sa hiérarchie, en sécurité, et dans les règles professionnelles, les différentes phases d une opération de montage ou de maintenance d une installation utilisant les énergies renouvelables que sont le solaire ou la biomasse. Compétences Modalités d évaluation Points Coeff. Total avec coeff. Note obtenue Identifier, comprendre le fonctionnement des équipements constituant les installations de chauffage et de production d eau chaude sanitaire - Entretien avec le jury Connaître des points de vue technique et technologique, dimensionner les applications systèmes solaires dans les bâtiments. - Entretien avec le jury Diagnostiquer les installations dans les bâtiments existants ou neuf en vue de proposer des E.R. - Evaluation écrite sur chantier reconstitué - Exécution des opérations de diagnostic avec le jury 3 30 Définir et organiser les chantiers du bâtiment - Entretien avec le jury Intégrer les équipements utilisant les E.R. dans le bâtiment et son environnement - Evaluation sur chantier reconstitué - Présentation de la préparation d un chantier avec le jury 5 50 Savoir assurer la mise au point. Contrôler l opération effectuée et la livrer - Entretien des différents cas avec le jury 3 30 Savoir assurer la maintenance des équipements utilisant les E.R. - Evaluation sur chantier reconstitué - Exécution complète des tâches / analyse avec le jury TOTAL Rappel examen Ecrit Examen écrit + jury :. / 220 admis refusé Sous la forme QCM.. / 60 ou. / 20 ou./ Note éliminatoire inférieure à 2. 6

Installateur thermique et sanitaire / Plombier - chauffagiste

Installateur thermique et sanitaire / Plombier - chauffagiste Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 06/11/2015. Fiche formation Installateur thermique et sanitaire / Plombier - chauffagiste - N : 15409 - Mise à jour : 20/10/2015 Installateur

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION 2015-2016 PARCOURS METIERS - FICHE DE PRESENTATION

PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION 2015-2016 PARCOURS METIERS - FICHE DE PRESENTATION PROGRAMME REGIONAL DE FORMATION 2015-2016 PARCOURS METIERS - FICHE DE PRESENTATION Intitulé du Parcours métiers n de l offre de formation 2015 5100 0904A Se former aux métiers du Génie Climatique : Installateur

Plus en détail

Préparation au CAP Installateur thermique (Incluant modules chauffe-eau solaire et thermodynamique)

Préparation au CAP Installateur thermique (Incluant modules chauffe-eau solaire et thermodynamique) Préparation au CAP Installateur thermique (Incluant modules chauffe-eau solaire et thermodynamique) Sommaire PREAMBULE... 2 INTRODUCTION... 2 L INSTALLATEUR THERMIQUE... 3 Définition du métier... 3 Objectifs

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES FORMATIONS 100% PRO TOUTE L ANNÉE. TROUVEZ VOTRE FORMATION QUALIFIANTE. -10% SUR CERTAINES FORMATIONS DU CATALOGUE. î à Cher client, Le

Plus en détail

Bâtiment INSTALLATEUR THERMIQUE

Bâtiment INSTALLATEUR THERMIQUE Bâtiment INSTALLATEUR THERMIQUE INSTALLATEUR THERMIQUE L installateur thermique assure le confort des bâtiments en posant et entretenant des systèmes de chauffage, de climatisation et de ventilation. Métier

Plus en détail

AFPA DE METZ Présentation du métier et de la formation

AFPA DE METZ Présentation du métier et de la formation AFPA DE METZ Présentation du métier et de la formation association nationale pour la formation professionnelle des adultes Technicien de Maintenance des Equipements Thermiques Le niveau IV correspond au

Plus en détail

Leader des services énergétiques

Leader des services énergétiques Introduction Leader des services énergétiques Activités Réseaux de chaleur et de froid Services thermiques & prestations multitechniques Utilités industrielles Gestion globale de bâtiments Maintenance

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) Intitulé (cadre 1) Licence Professionnelle, Sciences Technologies Santé, Électricité et électronique, Spécialité Maîtrise des Énergies

Plus en détail

LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel»

LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel» ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DE L ENERGIE SOLAIRE LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel» Contexte : La

Plus en détail

CQP Installateur de panneaux solaires thermiques et photovoltaïques en couverture Étude d opportunité

CQP Installateur de panneaux solaires thermiques et photovoltaïques en couverture Étude d opportunité CQP GROUPE OPCA GFC AREF BTP CQP Installateur de panneaux solaires thermiques et photovoltaïques en couverture Étude d opportunité En matière d équipement concernant l énergie solaire photovoltaïque et

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES RELATIF AU CONTENU DE L EXAMEN DE CERTIFICATION DES PERSONNES HABILITEES A ETABLIR:

CAHIER DES CHARGES RELATIF AU CONTENU DE L EXAMEN DE CERTIFICATION DES PERSONNES HABILITEES A ETABLIR: CAHIER DES CHARGES RELATIF AU CONTENU DE L EXAMEN DE CERTIFICATION DES PERSONNES HABILITEES A ETABLIR: 1-DES DIAGNOSTICS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE EN GUADELOUPE ( DPEG) 2-DES ATTESTATIONS DE CONFORMITE

Plus en détail

RECONVERSION PROFESSIONNELLE TITRE PROFESSIONNEL TICCSER Technicien Installateur en Chauffage, Climatisation, Sanitaire et Energies Renouvelables

RECONVERSION PROFESSIONNELLE TITRE PROFESSIONNEL TICCSER Technicien Installateur en Chauffage, Climatisation, Sanitaire et Energies Renouvelables RECONVERSION PROFESSIONNELLE TITRE PROFESSIONNEL TICCSER Technicien Installateur en Chauffage, Climatisation, Sanitaire et Energies Renouvelables SOMMAIRE PAGE 1. ATOUTS DE LA FORMATION 02 2. NOMENCLATURES

Plus en détail

Catalogue. Formations 2016

Catalogue. Formations 2016 Catalogue Formations 2016 Notre association Association technique, le CRER concrétise une vraie dynamique de développement de l efficacité énergétique et des énergies renouvelables. Le CRER est une interface

Plus en détail

La rénovation énergétique plus intéressante que l épargne!

La rénovation énergétique plus intéressante que l épargne! Investissement : 12 300 Capital 12 300 Placement WTC 15-A : Chaudière gaz à condensation et accessoires CESI avec 2 capteurs WTS-F1 et 1 préparateur ECS solaire WASol 310 3 850 4 900 8 560 Gaz : 600 /

Plus en détail

CARNET DE COMPETENCES

CARNET DE COMPETENCES CARNET DE COMPETENCES C.Q.P INSTALLATEUR ET MAINTENEUR EN SYSTEMES SOLAIRES THERMIQUES ET PHOTOVOLTAÏQUES NOM : Prénom :. E-Mail : Tél : 1 / 27 A quoi sert ce carnet? Ce carnet a été élaboré afin de lister

Plus en détail

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES Le titre professionnel de : INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES1 niveau V (code NSF : 233 s) se compose de deux

Plus en détail

GUIDE POUR LES ENTREPRISES DU BÂTIMENT COMMENT DEVENIR RGE RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT? JUILLET 2015

GUIDE POUR LES ENTREPRISES DU BÂTIMENT COMMENT DEVENIR RGE RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT? JUILLET 2015 GUIDE POUR LES ENTREPRISES DU BÂTIMENT COMMENT DEVENIR RGE RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT? JUILLET 2015 SOMMAIRE 1 QU EST QUE LA MENTION RGE? 2 POURQUOI OBTENIR LA MENTION RGE? 3 COMMENT DEVENIR RGE?

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas?

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas? Mise à jour mars 2006 CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES AVANT-PROPOS Le crédit d impôt en faveur des économies d énergie et du développement durable constitue une triple opportunité : Il offre à l utilisateur

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê2 011,ÊI SBNÊ:Ê9 78-2-212-12979-3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie 1

Plus en détail

QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE

QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE en rénovation Le recours a un professionnel RGE est obligatoire crédit d impôt pour la transition énergétique (CITE), éco-prêt à taux zéro. pas obligatoire Catégories

Plus en détail

Titre Professionnel du Ministère Chargé de l Emploi - niveau IV (Arrêté du 20/12/2007 paru au JO du 16/01/2008 - - code NSF 314 t).

Titre Professionnel du Ministère Chargé de l Emploi - niveau IV (Arrêté du 20/12/2007 paru au JO du 16/01/2008 - - code NSF 314 t). 60-70 Centre Saint John Perse 97110 POINTE A PITRE 0590 93.06.30 05.90.89.09.93 www.ifacom.com PRESENTATION DU PROGRAMME DE FORMATION EN ALTERNANCE ORGANISEE EN VISIO-CONFERENCE SESSION 2015-2017 Titre

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Chauffage électrique et eau chaude sanitaire Sommaire Chauffage électrique VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Valoriser les radiateurs intelligents et

Plus en détail

COMMENT DEVENIR RGE RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT?

COMMENT DEVENIR RGE RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT? GUIDE POUR LES ENTREPRISES DU BÂTIMENT JUILLET 2015 COMMENT DEVENIR RGE RECONNU GARANT DE L ENVIRONNEMENT? SOMMAIRE 1. QU EST-CE QUE LA MENTION RGE? 2. POURQUOI OBTENIR LA MENTION RGE? Page 04 Page 06

Plus en détail

Résultat de la recherche des formations

Résultat de la recherche des formations Résultat de la recherche des formations Impression à partir du site https://formationbatimentdurable.picardie.fr le 26/01/2016.Accéder aux résultats de la recherche Résultat de votre recherche de formations

Plus en détail

CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR

CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR CHAUDIÈRES DOMESTIQUES, POÊLES ET POMPES À CHALEUR Sommaire CHAUDIÈRES DOMESTIQUES ET POÊLES VOUS SOUHAITEZ INSTALLER UNE CHAUDIÈRE OU UN POÊLE Choisir,

Plus en détail

CALENDRIER DES FORMATIONS PAR DOMAINE Septembre / Décembre 2013

CALENDRIER DES FORMATIONS PAR DOMAINE Septembre / Décembre 2013 CALENDRIER DES FORMATIONS PAR DOMAINE Septembre / Décembre 2013 TRAVAUX DE RÉNOVATION MARCHÉS RÉSIDENTIELS MARCHÉS TERTIAIRES ACTIONS DE FORMATION DURÉE 18 28 36 37 41 45 Identifier les éléments clés d'une

Plus en détail

MENTION COMPLEMENTAIRE MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS THERMIQUES INDIVIDUELS

MENTION COMPLEMENTAIRE MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS THERMIQUES INDIVIDUELS PLAN DE FORMATION EN CENTRE SELON LE REFERENTIEL DU DIPLÔME D ETAT MENTION COMPLEMENTAIRE MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS THERMIQUES INDIVIDUELS Objectif de la formation L objectif est de former des agents

Plus en détail

GLOSSAIRE ECO HABITAT - [ objectifeko, eco habitat, eco construction, eco renovation ]

GLOSSAIRE ECO HABITAT - [ objectifeko, eco habitat, eco construction, eco renovation ] Aérogénérateur : Un aérogénérateur, ou une éolienne convertit l énergie du vent en énergie mécanique, elle-même transformée en électricité grâce à un générateur Plus d informations sur l aérogénérateur

Plus en détail

MENTION COMPLEMENTAIRE MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS THERMIQUES INDIVIDUELS

MENTION COMPLEMENTAIRE MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS THERMIQUES INDIVIDUELS SIRET : 334 897 667 000 21 / APE : 8532 Z n d agrément : 43250029725 PLAN DE FORMATION EN CENTRE SELON LE REFERENTIEL DU DIPLÔME D ETAT MENTION COMPLEMENTAIRE MAINTENANCE DES EQUIPEMENTS THERMIQUES INDIVIDUELS

Plus en détail

Formations. Transition énergétique

Formations. Transition énergétique Formations Transition énergétique Se former à la transition énergétique Anticipez les mutations de votre métier et les attentes de vos clients et prospects en vous formant dès aujourd hui aux enjeux de

Plus en détail

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants RÉFÉRENTIEL

Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants RÉFÉRENTIEL Sommaire de la Thématique en ligne Performance énergétique des bâtiments neufs et existants RÉFÉRENTIEL 1 - Politiques climat et efficacité énergétique des bâtiments Les engagements européens L efficacité

Plus en détail

Bois énergie, solaire et emploi en Poitou- Charentes - III -

Bois énergie, solaire et emploi en Poitou- Charentes - III - Bois énergie, solaire et emploi en Poitou- Charentes - III - Emploi 2020 et besoins de formations Janvier 2008 Ch. Duchesne, P. Gabriel, Ph. Gouin Paradoxalement, les besoins en formations pour le Bois

Plus en détail

Dossier de presse 2012

Dossier de presse 2012 Dossier de presse 2012 Des professionnels qualifiés Des garanties pour le consommateur Contacts presse Qualit EnR Francky Boisseau / 01 48 78 70 74 / f.boisseau@qualit-enr.org Rumeur Publique Jérôme Broun

Plus en détail

Technicien/ne d'intervention en froid commercial et climatisation

Technicien/ne d'intervention en froid commercial et climatisation Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 24/11/2015. Fiche formation Technicien/ne d'intervention en froid commercial et climatisation - N : 15307 - Mise à jour : 24/07/2015

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ET EAU CHAUDE SANITAIRE Sommaire CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE VOUS SOUHAITEZ VENDRE LA SOLUTION ADAPTÉE Sélectionner et argumenter pour réussir

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 S SECTORIELLES Les partenaires professionnels des contrats d objectifs bretons ont contribué à la préparation du CPRDF.

Plus en détail

1.1. Economies d'énergie - Aide à la décision - Diagnostic

1.1. Economies d'énergie - Aide à la décision - Diagnostic Sommaire 1. AIDES NATIONALES... 2 1.1. Economies d'énergie - Aide à la décision - Diagnostic... 2 1.2. Economies d'énergie - Aide à la décision - Etude de faisabilité... 4 1.3. Economies d'énergie - Aide

Plus en détail

Crédit d'impôt pour la Transition énergétique

Crédit d'impôt pour la Transition énergétique Crédit d'impôt pour la Transition énergétique Source : http://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens Mis à jour le 16/01/2015 Depuis le 01/09/2014, le crédit d impôt développement durable a évolué pour

Plus en détail

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ) 01 46 83 60 80. CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat

CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE ) 01 46 83 60 80. CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE 72 CESC, organisme de formation déclaré sous le n 52 85 01378 85 Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l Etat CHAUFFAGE ÉLECTRIQUE Guide de choix de vos formations MAÎTRISER LES

Plus en détail

Daikin Altherma haute température

Daikin Altherma haute température Daikin Altherma haute température LA SOLUTION IDÉALE POUR LA RÉNOVATION DE CHAUDIÈRE FIOUL CHAUFFAGE Haute performance Installation facile Économies EAU CHAUDE SANITAIRE 26 Facile à installer Idéale pour

Plus en détail

Fiche formation Chauffe eau thermodynamique - QUALIPAC module CET - N : 15754 - Mise à jour : 06/07/2015

Fiche formation Chauffe eau thermodynamique - QUALIPAC module CET - N : 15754 - Mise à jour : 06/07/2015 Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 15/11/2015. Fiche formation Chauffe eau thermodynamique - QUALIPAC module CET - N : 15754 - Mise à jour : 06/07/2015 QUALIPAC module

Plus en détail

SOLAIRE THERMIQUE. Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective

SOLAIRE THERMIQUE. Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective SOLAIRE THERMIQUE Production solaire d eau chaude sanitaire individuelle & collective OBJECTIFS - Connaître le principe de fonctionnement d'une installation individuel CESI - Maitriser le principe de fonctionnement

Plus en détail

«l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements

«l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements «l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements 14 / 34 Comment fonctionne l éco-prêt à taux zéro? Le programme de réduction des consommations énergétiques et des émissions de gaz à

Plus en détail

QUI CONTACTER? GEPI 9 rue La Pérouse 75784 PARIS CEDEX 16 Tél.:0140695374 Monsieur Patrick ROBERT www.gepi.fr

QUI CONTACTER? GEPI 9 rue La Pérouse 75784 PARIS CEDEX 16 Tél.:0140695374 Monsieur Patrick ROBERT www.gepi.fr QUI CONTACTER? GEPI 9 rue La Pérouse 75784 PARIS CEDEX 16 Tél.:0140695374 Monsieur Patrick ROBERT www.gepi.fr AREF BTP Région Parisienne 2 rue Poncelet 75017 PARIS Tél.:0142274949 Madame Véronique DUMAS

Plus en détail

Réunion d information RGE Chambre de Métiers et de l Artisanat de Meurthe-et-Moselle - CNIDEP. Démarche pour l obtention de la mention RGE

Réunion d information RGE Chambre de Métiers et de l Artisanat de Meurthe-et-Moselle - CNIDEP. Démarche pour l obtention de la mention RGE Démarche pour l obtention de la mention RGE juin 2014 L Eco-conditionnalité Pour plus de lisibilité pour les particuliers Accumulation de labels, qualifications,.. Les aides éco-conditionnées : Pour une

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR EN ALTERNANCE

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR EN ALTERNANCE INTRODUCTION LES h LIEUX D EXERCICES DU METIER a Les entreprises connaissent actuellement de profonds changements organisationnels notamment le recentrage sur les métiers et les missions de l entreprise.

Plus en détail

REFERENTIEL MENTION RGE

REFERENTIEL MENTION RGE REFERENTIEL MENTION RGE Date de mise en application : 29/07/2015 1 Table des matières AVANT-PROPOS OBJET DE L ASSOCIATION... 3 MODIFICATION PAR RAPPORT A LA PRÉCÉDENTE VERSION... 3 1) DOMAINE D APPLICATION...

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre de l «éco-prêt logement social» pour l amélioration de la performance énergétique des logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis

Plus en détail

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier

> Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier > Conseils - Etudes Thermiques - Coordination et suivi de chantier Conseil Le conseil auprès : - Des investisseurs - Des installateurs - Des architectes et bâtisseurs Etude Une étude personnalisée pour

Plus en détail

Qualifications Professionnelles des Artisans du Bâtiment

Qualifications Professionnelles des Artisans du Bâtiment NOTE DE VEILLE TECHNIQUE N 04 2007 SERVICE ENVIRONNEMENT Qualifications Professionnelles des Artisans du Bâtiment Rédacteur :Sylvain AVRIL Approbateur : D. GOUTTEBEL Date : 21/06/07 SOURCE D INFORMATION

Plus en détail

Synthèse. Avril 2011

Synthèse. Avril 2011 De l analyse des marchés de la Construction Durable (performance énergétique et qualité environnementale) au diagnostic de la montée en compétence dans les métiers du Bâtiment et des ENR à l horizon 2014

Plus en détail

Bâtiment ÉLECTRICIEN

Bâtiment ÉLECTRICIEN Bâtiment ÉLECTRICIEN ÉLECTRICIEN L électricien effectue tous les travaux d installations électriques et de raccordement d appareils électriques dans diverses spécialités : éclairage, confort thermique,

Plus en détail

RT 2012 / BBC : nos solutions performantes. climat d innovation

RT 2012 / BBC : nos solutions performantes. climat d innovation RT 2012 / BBC : nos solutions performantes climat d innovation Les principales solutions Viessmann pour les Bâtiments Basse Consommation qui préfigurent la nouvelle Règlementation Thermique 2012 Performance

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 Energies renouvelables : je m équipe en 2015! Tout savoir pour réussir son projet : RGE, aides et qualifications Loi de transition énergétique, plan national de rénovation

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 15 juin 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

LE PROJET «MAISONS DE L EMPLOI ET DEVELOPPEMENT DURABLE» FILIERE «BATIMENT ET ENR»

LE PROJET «MAISONS DE L EMPLOI ET DEVELOPPEMENT DURABLE» FILIERE «BATIMENT ET ENR» LE PROJET «MAISONS DE L EMPLOI ET DEVELOPPEMENT DURABLE» FILIERE «BATIMENT ET ENR» Les bâtiments existants Ils sont très hétérogènes. Ils émettent dans leur ensemble 25% des émissions françaises de gaz

Plus en détail

Guide technique 10 e arrêté

Guide technique 10 e arrêté Guide technique 10 e arrêté Juillet 2013 Critères d éligibilité des prêts DolceVita et prêts fabricants Les prêts fabricants éligibles - préambule OBJET PRINCIPAL de financement : chaudière à condensation

Plus en détail

COMMENT REDUIRE LA CONSOMMATION D ENERGIE D UN LOGEMENT?

COMMENT REDUIRE LA CONSOMMATION D ENERGIE D UN LOGEMENT? Séquence pédagogique détaillée COMMENT REDUIRE LA CONSOMMATION D ENERGIE D UN LOGEMENT? Discipline : Technologie Niveau : 4 e SITUATION DANS LES PROGRAMMES Approche du programme : «Les énergies mises en

Plus en détail

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne G. FALLON Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/23 70 00 - Site web: www.ef4.be email: ef4@ef4.be

Plus en détail

La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Qualité de l'air : les enjeux

La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Qualité de l'air : les enjeux La qualité de l'air intérieur... Pourquoi? Comment? Avec Qui? Nicolas BLONDET, Prescripteur habitat ALDES représentant UNICLIMA Qualité de l'air : les enjeux 4 juillet 2013 Toulouse Attestation acoustique

Plus en détail

LICENCE PRO. IUT de Bordeaux. Maîtrise de l énergie et confort dans le bâtiment

LICENCE PRO. IUT de Bordeaux. Maîtrise de l énergie et confort dans le bâtiment LICENCE PRO IUT de Bordeaux Maîtrise de l énergie et confort dans le bâtiment Qu est-ce que la maîtrise de l énergie et du confort? La maîtrise de l énergie et du confort est un enjeu majeur de tous les

Plus en détail

CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE. Journées techniques ADEME 4 Mai 2006

CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE. Journées techniques ADEME 4 Mai 2006 CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE Journées techniques ADEME 4 Mai 2006 CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE Etat des lieux Enjeux et objectifs Avantages techniques Avantages financiers CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN GUYANE

Plus en détail

SL Formation TECHNICIEN CONSEIL EN ÉNERGIES RENOUVELABLES PROGRAMME DE FORMATION EPREUVE DE QUALIFICATION PLANNING

SL Formation TECHNICIEN CONSEIL EN ÉNERGIES RENOUVELABLES PROGRAMME DE FORMATION EPREUVE DE QUALIFICATION PLANNING SL Formation FORMATION TECHNICIEN CONSEIL EN ÉNERGIES RENOUVELABLES PROGRAMME DE FORMATION EPREUVE DE QUALIFICATION PLANNING Clos Soubeyran BP 518 26402 CREST Cedex Tél. 04 75 25 00 60 Fax 04 75 25 34

Plus en détail

Le Prêt EnerGEDIA. Jusqu à 15 000 pour financer vos travaux d économies d énergie. TEG ANNUEL FIXE à partir de 0,79 % VOUS PROPOSE : bonifié par GEDIA

Le Prêt EnerGEDIA. Jusqu à 15 000 pour financer vos travaux d économies d énergie. TEG ANNUEL FIXE à partir de 0,79 % VOUS PROPOSE : bonifié par GEDIA CHAUFFAGE - EAU CHAUDE GAZ NATUREL OU PROPANE OU ÉLECTRICITÉ / SOLAIRE / CHAUDIÈRE BOIS VOUS PROPOSE : Le Prêt EnerGEDIA Jusqu à 15 000 pour financer vos travaux d économies d énergie TEG ANNUEL FIXE à

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 1 er août 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé VOUS AVEZ UN PROJET DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 EDITION 2015 avec la mention RGE et le CITE Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé SOMMAIRE ECO PTZ P.2 CREDIT D IMPÔT

Plus en détail

PRIMES COMMUNALES EN FAVEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L ISOLATION DES TOITURES TITRE I REGLEMENT GENERAL

PRIMES COMMUNALES EN FAVEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L ISOLATION DES TOITURES TITRE I REGLEMENT GENERAL PRIMES COMMUNALES EN FAVEUR DES ENERGIES RENOUVELABLES ET DE L ISOLATION DES TOITURES TITRE I REGLEMENT GENERAL Article 1 : Pour l application du présent règlement, il faut entendre par demandeur, toute

Plus en détail

PRIMAGAZ SOUTIENT LES CHOMEURS CREATEURS D ENTREPRISES AUX COTES DE L ADIE

PRIMAGAZ SOUTIENT LES CHOMEURS CREATEURS D ENTREPRISES AUX COTES DE L ADIE COMMUNIQUE DE PRESSE PRIMAGAZ SOUTIENT LES CHOMEURS CREATEURS D ENTREPRISES AUX COTES DE L ADIE A l occasion de l année internationale du microcrédit, Primagaz déploie une nouvelle action dans le contexte

Plus en détail

La gestion intelligente des bâtiments

La gestion intelligente des bâtiments La gestion intelligente des bâtiments Les différentes possibilités pour rendre les bâtiments plus efficaces énergétiquement Mardi 1 avril 2014 Sommaire 0/ Le contexte général 1/ Le jeu de rôle de la construction

Plus en détail

L ENERGIE SOLAIRE THERMIQUE BIEN UTILISER L ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE DANS SA MAISON!

L ENERGIE SOLAIRE THERMIQUE BIEN UTILISER L ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE DANS SA MAISON! L ENERGIE SOLAIRE THERMIQUE BIEN UTILISER L ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE DANS SA MAISON! QUELQUES GENERALITES L ÉPUISEMENT DES RÉSERVES D ÉNERGIE FOSSILES RÉSERVES MONDIALES CONNUES D'ÉNERGIE PRIMAIRE Rayonnement

Plus en détail

Synthèse des actes de la semaine des métiers de l économie verte en Nord Pas de Calais du 16 au 19 octobre 2012

Synthèse des actes de la semaine des métiers de l économie verte en Nord Pas de Calais du 16 au 19 octobre 2012 Vert, l avenir! L économie passe au vert Synthèse des actes de la semaine des métiers de l économie verte en Nord Pas de Calais du 16 au 19 octobre 2012 Ce projet est cofinancé par l Union européenne.

Plus en détail

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012

Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France. Synthèse Juillet 2012 Etat des lieux et potentiel de développement du solaire thermique en Ile-de-France Synthèse Juillet 2012 RAPPEL DU CONTEXTE ET DES OBJECTIFS Réalisation d une étude sur le solaire thermique (STH) en IdF

Plus en détail

Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE

Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE Bâtiment INSTALLATEUR SANITAIRE INSTALLATEUR SANITAIRE L installateur sanitaire pose et entretient des équipements sanitaires (éviers, baignoires, douches, chauffe-eau ) et des réseaux de canalisations.

Plus en détail

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES

GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES Séminaire organisé par les étudiants du master Expertise et Traitement en Environnement GESTION DE L ÉNERGIE DANS L HABITAT : LES ÉNERGIES RENOUVELABLES SYLVAIN DELENCLOS 29 JANVIER 2015 Présentation téléchargeable

Plus en détail

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité

Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Génie climatique Production de froid Installation - Réalisation Électricité Préambule Venir chez SE2M, c est vous faire profiter de notre expertise de plus de 10 ans d expérience dans l exercice de notre

Plus en détail

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES SUVENTIONS REGIONALES POUR LES PROPRIETAIRES PARTICULIERS

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES SUVENTIONS REGIONALES POUR LES PROPRIETAIRES PARTICULIERS REGLEMENT D ATTRIBUTION DES SUVENTIONS REGIONALES POUR LES PROPRIETAIRES PARTICULIERS Article 1 : Attributaires de subventions régionales Peuvent être attributaires de subventions régionales les maîtres

Plus en détail

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL Ceelium 2014 CONFIDENTIEL Formation ARC 6 mai 2014 Copropriétés Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie Intervenant : Jérémy LAUER-STUMM, responsable marketing,

Plus en détail

AIDES AUX INVESTISSEMENTS DES PARTICULIERS. Règlement des MODALITES D APPLICATION

AIDES AUX INVESTISSEMENTS DES PARTICULIERS. Règlement des MODALITES D APPLICATION ECONOMIES D'ENERGIE AIDES AUX INVESTISSEMENTS DES PARTICULIERS Règlement des MODALITES D APPLICATION Annexe à la délibération du Conseil Municipal du 2 mai 2011 Article 1 : Bénéficiaires Toute personne

Plus en détail

Le solaire : un acte citoyen. http://www.climamaison.com/ 1/7

Le solaire : un acte citoyen. http://www.climamaison.com/ 1/7 Le solaire : un acte citoyen http://www.climamaison.com/ Le solaire, bien que distant de quelques 150 millions de kilomètres de la terre, est une énergie disponible, gratuite, économique et non polluante.

Plus en détail

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies 2 Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies La facture annuelle de chauffage représente 900 en moyenne par ménage, avec de grandes disparités (de 250 pour une maison basse consommation

Plus en détail

INDICATIONS DE CORRECTION

INDICATIONS DE CORRECTION SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS Technicien principal territorial de 2 ème classe Examen professionnel de promotion interne Examen professionnel d avancement de grade

Plus en détail

Remplacez votre chaudière et économisez jusqu à 35 % sur votre consommation d énergie

Remplacez votre chaudière et économisez jusqu à 35 % sur votre consommation d énergie Guide avantages 2015 Profitez maintenant du chèque énergie Viessmann : cashback de 100 à 700 Remplacez votre chaudière et économisez jusqu à 35 % sur votre consommation d énergie Recevez un remboursement

Plus en détail

REFERENTIEL CHAUFFE EAU THERMODYNAMIQUE

REFERENTIEL CHAUFFE EAU THERMODYNAMIQUE REFERENTIEL CHAUFFE EAU THERMODYNAMIQUE Date de mise en application : 29/07/2015 1 Table des matières AVANT PROPOS... 3 MODIFICATION PAR RAPPORT A LA PRÉCÉDENTE VERSION... 3 1) DOMAINE D APPLICATION...

Plus en détail

Inauguration de BELENOS Vendredi 30 octobre 2009. Plan du dossier. Le contexte et la dynamique du solaire thermique

Inauguration de BELENOS Vendredi 30 octobre 2009. Plan du dossier. Le contexte et la dynamique du solaire thermique belen os Centre d essais et de recherche des systèmes solaires Inauguration de BELENOS Vendredi 30 octobre 2009 Plan du dossier Le contexte et la dynamique du solaire thermique BELENOS : l engagement de

Plus en détail

MARCHÉ DE L EMPLOI. Chef de chantier - Conducteur de travaux. Un ZOOM sur les métiers. Description et conditions de travail.

MARCHÉ DE L EMPLOI. Chef de chantier - Conducteur de travaux. Un ZOOM sur les métiers. Description et conditions de travail. MARCHÉ DE L EMPLOI ANALYSE SEPTEMBRE 2013 Un ZOOM sur les métiers Chef de chantier - Conducteur de travaux Dans le cadre du Plan Marshall 2.vert, Plan stratégique transversal pour la Wallonie, le Forem

Plus en détail

Les labels énergétiques des bâtiments

Les labels énergétiques des bâtiments Document n 2010-06-25, BBC Les labels énergétiques des bâtiments 1 Sommaire Introduction Rappels Les critères évalués Les repères énergétiques Exemple de réalisation RT 2005 Les exigences De la RT 2005

Plus en détail

P est la puissance thermique nominale de la chaudière installée.

P est la puissance thermique nominale de la chaudière installée. Certificats d économies d énergie Opération n BAT-TH-102 Chaudière collective haute performance énergétique 1. Secteur d application Locaux du secteur tertiaire existants réservés à une utilisation professionnelle

Plus en détail

écoconstruction bâtiment stages de perfectionnement développement des compétences et alternance

écoconstruction bâtiment stages de perfectionnement développement des compétences et alternance bâtiment écoconstruction stages de perfectionnement développement des compétences et alternance L AFPA au service de l intérêt général Pierre Boissier Directeur Général Depuis 60 ans, l AFPA a pour mission

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014

DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2014 Le point sur la filière énergies renouvelables : Mention RGE, aides, formation, qualification, audits Pleine application de l éco-conditionnalité des aides au 1 er janvier

Plus en détail

Le chauffage pour les maisons basse énergie

Le chauffage pour les maisons basse énergie Chauffer une habitation basse énergie Texte de Van Marcke: Une habitation basse énergie consomme peu d énergie. D une part, les déperditions thermiques y sont limitées, notamment grâce à l isolation et

Plus en détail

PROJET. berrand. - Page 1/10 - 87430 VERNEUIL SUR VIENNE. Commentaires divers : Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier 87430 VERNEUIL SUR VIENNE

PROJET. berrand. - Page 1/10 - 87430 VERNEUIL SUR VIENNE. Commentaires divers : Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier 87430 VERNEUIL SUR VIENNE Logiciel référencé par la marque PROJET berrand 87430 VERNEUIL SUR VIENNE Date de l'étude : Commentaires divers : ARTISAN BERRAND SARL 24/02/2012 perso CLIENT Guy Berrand Thierry BERRAND 6, rue de prasmounier

Plus en détail

Comprendre la RT 2012 Les changements pour le résidentiel

Comprendre la RT 2012 Les changements pour le résidentiel Comprendre la RT 2012 Les changements pour le résidentiel Énergie et productivité pour un monde meilleur RT 2012 Principes et objectifs La Réglementation Thermique 2012, connue sous le nom de RT 2012,

Plus en détail

VOTRE PARTENAIRE EN ENERGIES RENOUVELABLES

VOTRE PARTENAIRE EN ENERGIES RENOUVELABLES SOLUTIONS RÉSIDENTIELLES NEUF & RÉNOVATION VOTRE PARTENAIRE EN ENERGIES RENOUVELABLES POMPES À CHALEUR CHAUFFE-EAU CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUES RADIATEURS DYNAMIQUES REVERSIBLES RADIATEURS SÈCHE-SERVIETTES

Plus en détail

Les offres irrésistibles de ROTEX

Les offres irrésistibles de ROTEX Les offres irrésistibles de ROTEX Du 1 er octobre au 13 décembre 2011 Jusqu à 1.000 HT de remise immédiate! Multipliez confort et économies avec les solutions de chauffage multiénergies ROTEX Solution

Plus en détail

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE

INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'INSTALLATION D ÉQUIPEMENTS D ÉNERGIE RENOUVELABLE...

Plus en détail

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX Je soussigné(e) : Représentant(e) de la société Située à : Numéro Voie Lieu-dit Localité Code postal : ---- BP

Plus en détail