Objectifs. Chapitre 1: Généralités

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Objectifs. Chapitre 1: Généralités"

Transcription

1 Chapitre 1: Généralités Objectifs Après cette formation vous serez capable de: Mettre en œuvre et utiliser des gaz de décompression Mettre en œuvre et utiliser des Nx à plus de 40% d O2 Gérer des plongées jusqu a 57m (PPO2 fond de 1.4 bar) Elle s adresse: Document non libre de droit Aux plongeurs âgés de 18 ans, certifiés N2 ou ayant une certification équivalente ayant au minimum: 25 plongées Nitrox 75 plongées dont au moins 40 plongée à 30m et 15 à 40m Elle a pour objectif: De vous inculquer les éléments techniques, permettant d appréhender des plongées complexes aux mélanges enrichis en oxygène. Préparer l utilisation de Trimix

2 Chapitre 1: Objectifs Généralités et sommaire Nitrox élémentaire Sommaire 1. Généralités Définition de l E.R 2. Matériel Bloc principal Bloc de déco Détendeur de déco Gilet Protection contre le froid Petit matériel (Reels, parachute) Agencement du matériel Bloc principal Bloc de déco 3. Procédures de déco Méthodes Station de décompression Parachutes Calcul de la consommation Calcul de l autonomie Le Run-time 4. Moyens de déco Fenêtre oxygène Paliers profonds Pyles-stops Algos non haldaniens Méthodes (tables, ordis, logiciel) 5. GAP Configuration Planification Exploitation données 5. Planification Gestion des «run-times» Le What-if Notion de redondance La philosophie Les principes Les types Défaut de mode commun Jean-Claude Taymans Instructeur CEDIP #98132

3 Chapitre 1: Généralités Définition Plongée à l air avec une décompression utilisant un mélange suroxygéné. Le mélange suroxygéné pouvant être soit de l O2 soit un Nitrox dont le pourcentage d oxygène est compris entre 36 et 80%.

4 Chapitre 2: Le matériel Le bloc principal Au minimum: 15lt De préférence: Bi isolable Il doit être monté avec une vanne d isolation (Manifold) entre les bouteilles. Le volant doit être tourner vers le plongeur à un angle de 45 par rapport à l horizontale, de manière à pouvoir être manipulée sous l eau. Utilisation: 1) Manifold fermé: Manière la plus sure dans des endroits confinés Il faut changer régulièrement de détendeur pour équilibrer la pression dans les bouteilles 2) Manifold ouvert: Uniquement valable si on peut facilement fermer la vanne Pour faciliter la fermeture, le manifold ne doit pas être ouvert à fond. Le manifold doit être assez ouvert pour équilibrer la pression dans les bouteilles

5 Chapitre 2: Le matériel Le bloc de déco ou stage Compatible oxygène La plus neutre possible. De préférence en alu (neutralité) Sa capacité est déterminée par le profil de la plongée. Généralement 5l est suffisant. Equipement Deux mousquetons pour accrocher la bouteille à la wing Deux élastiques pour lover le détendeur

6 Chapitre 2: Le matériel Détendeur de déco Le détendeur de déco doit être: Dégraissé De conception simple Facile à entretenir et à dégraisser Ayant un minimum de réglage Avoir uniquement un mano bouton. PAS de longs tuyaux Connectique: DIN M26x2 ou adaptateur 5/8G - M26x2. Les étriers sont à proscrire Inutile d avoir un premier étage ultra compensé avec un super kit anti givre. Un premier étage à piston non compensé suffit largement Le détendeur doit être placé et le flexible lové de manière à ce qu il ne puisse pas s encraser en traînant sur le fond

7 Chapitre 2: Le matériel Gilet de remontée Bungee Capacité suffisante pour combattre avec un bon Coefficient de sécurité (1,5 à 3) écrasement de la combinaison (+/-6kg à 40m) Poids des gaz consommés (+/- 5kg) En pratique le volume minimum est de l ordre de 20 à 24l Ccomporter au minimum 4 D rings pour accrochage de: Stage Reels, parachute, cisailles, lampe D Ring Harnais Plaque L idéal est une Wing composée d un harnais, d une plaque dorsale et d une bouée en forme de fer à cheval. Elle est particulièrement modulable et confortable même avec des très gros scaphandres Contrairement à une certaine philosophie «Jarodienne» je suis partisan des «bungee s» qui sont des élastiques qui racrapotent la bouée pour évitée quelle ne flotte lorsqu elle est dégonflée.

8 Chapitre 2: Le matériel Protection contre le froid Les plongées en ER sont plus longues que les plongées loisirs il convient d en tenir compte pour adapter la protection thermique. Sous nos latitudes au minimum une semi-étanche ou de préférence un costume sec. Température 14 C et plus Semi étanche 10 à 14 C Costume sec néoprène + T shirt Costume sec toilé + souris 200 gr/m2 8 à 10 C Costume sec néoprène + souris 100 gr/m2 Costume sec toilé + souris 200 gr/m2 6 à 8 C Costume sec toilé + souris 400 gr/m2 4 à 6 C Costume sec toilé + souris 400 gr/m2 + gants étanches + Argon (si possible)

9 Chapitre 2: Le matériel Petit matériel Ce sont des moulinets qui s apparentent aux moulinets de pêche. Ils sont constitués d une bobine d un cliquet qui permet de libérer / bloquer le fil d une manivelle de rembobinage d un guide fil pour éviter l emmêlement. Dévidoir (Reels) Les qualités d un bon dévidoir sont : Fil résistant (18/10) Conception qui élimine les risques d emmêlement. Blocage / déblocage facile même avec des gants. Manivelle de bonne dimension permettant un rembobinage aisé avec des gants La longueur de la corde doit être au moins égale à 1,3 fois la profondeur

10 Chapitre 2: Le matériel Petit matériel Dévidoir (Spool) Ce sont des bobines de fil sans moulinet, très compact qui se place facilement dans une poche. Ils servent de redondance aux reels. Ils se déroulent en passant le doigt dans le trou central. Ils sont constitués d une bobine d un mousqueton pour attacher le parachute Les qualités d un bon dévidoir sont : Fil résistant (18/10) Conception qui permet de passer facilement le doigt dans le trou central même avec des gants. La longueur de la corde doit être au moins égale à 1,3 fois la profondeur

11 Chapitre 2: Le matériel Petit matériel Parachute de palier Plaquette et crayon Ces parachutes anti-déflation, associés a un dévidoir sont largués depuis le fond. Les plus sophistiqués possèdent une petite bouteille d air comprimé pour le gonflage. Avantages Paliers confortables en pleine eau Signalisation Immédiate, près du bateau Dérive du plongeur facile à suivre depuis le bateau Remontée facilitée par un point de repère. Moins de risque de remontée trop vite. Désavantages Risque d emmêlement si pas utilisé correctement Blocage du dévidoir Le bobinage est parfois pénible Plus encombrant que le système traditionnel Code de couleur Rouge: Utilisation normale Jaune: EMERGENCY,il faut lui adjoindre une plaquette et un crayon pour indiquer la nature du problème

12 Chapitre 2: Le matériel Petit matériel Correct Matière: Inox Mousquetons à targette dit «Américain» Incorrect (Suicide Clips) Matière: Galvanisé, Aluminium Mousquetons de «pompier» Mousquetons d alpinisme Mousquetons

13 Chapitre 2: Le matériel Agencement du matériel Principes généraux Un plongeur qui ne sait pas faire de nœuds est très aimé dans le magasin car il nourrit le patron, les employés et leurs familles, il l est moins dans sa famille car il se ruine Tous les accessoires doivent être fixés Tous les accessoires doivent pouvoir être récupérés et rangés facilement sous l eau sans aide et en aveugle. L aide d un binôme n est JAMAIS une option valable Les accessoires pouvant rester accrochés doivent être fixés avec un élastique servant de point de rupture ultime en cas de croche. Flexibles non croqués, Ils doivent présenter une courbure ample

14 Chapitre 2: Le matériel Agencement du matériel Bloc principal Les détendeurs doivent se trouver dans un triangle formé par les épaules et le nombril. Détendeur principal de préférence muni d un long hose (passé sous le bras et autour du cou). Il est placé du côté droit Détendeur secondaire: attaché avec un élastique autour du cou. Il est placé du côté gauche L inflateur pour le gilet est monté sur le détendeur secondaire. L inflateur pour l étanche est monté sur le détendeur principal S il n y a qu un manomètre: il est fixé sur le détendeur secondaire

15 Chapitre 2: Le matériel Agencement du matériel Bloc de déco Il n est JAMAIS fixé sur le bloc principal. Il est TOUJOURS fermé durant la plongée. Le bloc est accroché au harnais a l aide de 2 mousquetons La bouteille fermée est pendue le long du corps du côté gauche. La bouteille n est ouverte qu aux paliers, (éviter les accidents hyperoxiques) Le marquage (mélange et MOD) doit être visible en immersion L embout du détendeur doit être vers le haut pour éviter de l encrasser. Le flexible est lové le long de la bouteille de manière a ce qu il puisse être dégagé par une simple traction. Le stage doit être facilement décrochable

16 Chapitre 3: Procédure de décompression Les méthodes Remontées dans le bleu: méthode la moins sécurisante Pas de point de repère durant la remontée Pas de signalisation en surface Respect strict de la vitesse de remontée et de la profondeur des paliers difficile Station de déco (Shotline) : méthode la plus sécurisante, mais il ne peut pas y avoir trop de courant Point de repère fixe durant la remontée Très bonne signalisation en surface Respect strict de la vitesse de remontée et de la profondeur des paliers très facile à respecter (trapèze de décompression) Bouteille de déco fixe Parachute et reels: méthode sécurisante qui est génralement adoptée même s il y a du courant Point de repère durant la remontée Bonne signalisation en surface Respect strict de la vitesse de remontée et de la profondeur des paliers plus facile à respecter

17 Chapitre 3: Procédure de décompression Station de déco La station de décompression permet de faire très confortablement les paliers avant une grande sécurité Il est possible de l équiper pour faire face à un manque de gaz y compris le travel, un manque de lestage Elle est composée d une ou plusieurs barres de décos placés intervalle régulier sur des pendeurs lestés. Une ligne permet de rejoindre la station.

18 Chapitre 3: Procédure de décompression Remontée sous parachute La remontée sous parachute est la méthode la plus courante dans les mers à courant. Le parachute se lance depuis le fond. 1) Décrocher la reels et le parachute et dégonfler un peu le gilet. 2) Dérouler le parachute 3) Avec le détendeur de réserve souffler de l air dans le parachute en prenant soin de ne pas risquer faire entraîner. Il faut donc que la reels ne soit PAS accrochée au harnais, que la dragonne ne soit PAS passée autour du poignet. On tient le tout éloigné du corps pour éviter les croches. 4) Des que l on ne peut plus tenir le parachute on le laisse filer jusqu en surface en débloquant la reels. 5) La remontée se fait en bobinant le fil en prenant le plus grand soin de maintenir le fil tendu. Il faut un parachute ROUGE PAR plongeur et PAS un parachute par palanquée. Il est recommandé d avoir en plus un parachute JAUNE - Emergency

19 Chapitre 3: Procédure de décompression Calcul de la consommation n Cons = Q * Pan * tn 1 Cons : Consommation en litres Q: Débit ventilatoire (20 l/min par défaut) Pan : Pression absolue au niveau n en bar tn : temps passé à la pression n en minute. Exemple plongée à 48m 20 minutes la table IANTD air déco Nx75 Profondeur Pa durée Cons Plongée 48 5, Remontée 48 à 0 3, Palier air 12m 12 2, Palier air 9m 9 1, Palier air 6m 6 1, Palier air 3m 3 1, Total 3406 litres air Palier Nx 6 1, , Total 298 litres Nx

20 Chapitre 3: Procédure de décompression Calcul de l autonomie Sécurité: Prévoir un boni de 30% sur tous les gaz utilisés suivant le calcul et tenir compte que la déco pour être faites sur le gaz de fond Règle des tiers Uniquement valable s il est possible de rejoindre la surface a n importe quel moment Plongée sous plafond

21 Chapitre 3: Procédure de décompression Le «Run time» Le run time c est une manière précise d écrire le temps, la profondeur et les gaz utilisés tout au long de la plongée. La base de temps indique le moment de QUITTER la profondeur. Le run time est indiqué par les chiffres entre parenthèses. On doit se lire de la manière suivante: Descente à l air jusqu'à 54m,on quitte la profondeur de 54m au temps t=20 minutes. On remonte jusqu'à la profondeur de 27 m ( +/- 3 minutes de remontée) que l on quitte au temps t=24 minutes. On remonte jusqu'à 24m, passage au Nx40. On quitte la profondeur de 24m au temps t=29. Et ainsi de suite jusqu'à la surface.

22 Chapitre 4: Les moyens de décompression La fenêtre oxygène La fenêtre O2 est différence entre la PPO2 artériel et veineux. Les techniques actuelles de décompression aux mélanges suroxygéné ou à l oxygène s appuient sur l utilisation de la Fenêtre Oxygène. Le mouvement des gaz, qui va des poumons aux tissus et vice et versa, est dépendant de l écart des pressions partielles de ces gaz. D après les théories dynamiques de la décompression le gradient d éliminations des gaz inertes sera d autant plus important que la fenêtre d O2 est importante PPO 2 = 0,2 bar Fenêtre= 0,07 bar PPO 2 = 1,3 bar Fenêtre= 1,05 bar PPO 2 = 1,6 bar Fenêtre= 1,32 bar

23 Chapitre 4: Les moyens de décompression Les paliers profonds De nombreux ordinateurs modernes intègrent la notion des paliers profonds Généralités DAN a démontré: qu un arrêt de 2 à 3 minutes à mi-profondeur réduisait le nombre de bulles circulantes. Qu une vitesse de remontée supérieure à 10m/min augmentait le nombre de bulles circulantes. Que la vitesse optimale de remontée est de 10m/min Avantages et inconvénients par rapport au modèle Haldanien Paliers profonds Diminution des bulles circulantes Réduction du stress physiologique Réduction de la fatigue Augmentation de la charge N2 de certains tissus Augmentation de la durée des paliers peu profonds

24 Chapitre 4: Les moyens de décompression Les paliers profonds les «Pyles stops» Le biologiste Richard Pyle a pressenti les avantages des paliers profonds dans la réduction de la fatigue. Il propose la relation empirique suivante : Psn = Ps (n - 1) + Ppal 2 Psn : Profondeur du Pyle-stop n Ps(n-1) : Profondeur du Pyle-stop précédent le Psn. Pour n=1 Ps(n-1) = profondeur Ppal : profondeur du premier palier affiché par l'ordinateur La durée des «Pyle-stops» est de une à deux minutes. Note importante: Si on planifie une plongée aux tables il faut impérativement ajouter la durée totale des «Pyles-stops» au temps de plongée.

25 Chapitre 4: Les moyens de décompression Les paliers profonds Exemple numérique«pyles stops» On planifie aux tables US-Navy une plongée à l air de 18 minutes à 45m. 1) Sans Pyles-stops la table donne: Palier de 2 minutes à 6m Palier de 7 minutes à 3m 2) Calcul des Pyles-stops: PS1= (45 + 6)/2=26m durée 2 minutes PS2= (26 + 6)/2=16m durée 2 minutes PS3= (16 + 6)/2=11m durée 2 minutes Durée totale des Pyles-stops: 6 minutes 3) Recalcul de la déco Temps tables: 18+6= 24 minutes soit 25minutes La table donne: Palier de 4 minutes à 6m Palier de 17 minutes à 3m

26 Chapitre 4: Les moyens de décompression les algorithmes non haldaniens Modèles à micro-bulles Critères limites de remontée ne s appuient plus sur des ratios de sursaturation entre tension des tissus et pression ambiante. On quantifie et qualifie les bulles afin de prédire des profils de remontée plus sur et plus proches de la physiologie humaine. Les modèles à micro-bulles simulent le grossissement des bulles et fixes les limites en conséquence Maintien du nombre et de la taille des bulles à un niveau supportable pour l organisme. Varying Permability Model Yount et Hoffman ( ) Université d Hawaii Conçu pour Trimix Paliers profonds Utilisé dans le VR3 Reduced Gradient Bubble Model Bruce Wienke (1990) Adapté à l Pas de paliers profonds sauf versions deepstop Utilisé dans les ordis moderne et le logiciel GAP Durcissements du modèle RGBM Plongée en «yoyo», profils inversés, successives Gestion poussée des bulles (comportement des bulles en successives

27 Chapitre 4: Les moyens de décompression Les méthodes Ordinateurs En ils doivent pouvoir gérer au minimum 1 gaz fond et 1 gaz de déco (O2 ou Nx contenant plus de 50% d O2) Prix très élevés Engins fragiles au maniement délicat Pas toujours facile à manipuler sous l eau(changement de gaz) Une redondance est OBLIGATOIRE au vu des risques de pannes Tables IANTD a édité une série de tables de déco accéléré pour des plongées air et Nx avec une déco au Nx50 ou Nx75 Basée sur l algo ZHL-16 de Buhlmann (néo-haldanien). Utilisation est similaire aux US navy, la zone verte indique les décompressions effectuées avec du Nx (www.iantd.com/tables.html ) Logiciel Il existe de nombreux logiciels nous avons opter pour GAP car: facile d utilisation, fiable, Interface conviviale, faible coût Comparaison des modèles Buhlmann et RGBM Affichage de la ppo2 et du CNS génération de «run time» exportable en Excel.

28 Chapitre 4: Les moyens de décompression Les méthodes

29 Chapitre 5: Gas Absorption Program Généralités GAP - RGBM est un programme reconnu de décompression,il utilise: Le modèle RGBM de B.R. Wienke Le modèle de décompression d'a.a. Bühlmann Algorithme de palier profond développé par Erik C. Baker. Versions spéciales pour ANDI, NAUI, NOB Existe en français, néerlandais, anglais Version minimale pour l : GAP- Recreational. Gaz: Air et Nitrox Profondeur: 70m Circuit ouvert

30 Chapitre 5: Gas Absorption Program Configuration Gaz de décompression Préalable 1) Se créer un gabarit personnel (Ctrl L) 2) Configurer son gabarit (Ctrl T) Prof. Gaz Prof. Gaz 6 O2 15 EAN60 6 EAN85 15 EAN55 9 EAN80 21 EAN50 9 EAN75 21 EAN45 9 EAN70 24 EAN40 12 EAN65 32 EAN36 Un clic avec le bouton de droite permet d ajouter des gaz de décompression. Il faut remplir le cadre «ajouter gaz déco». «Prof» indique la profondeur à laquelle le gaz va commencer à être utilisé Tps la durée minimale de palier à cette profondeur. Paramétrer Tps entre 3 et 5 min PPO2: maximun 1,6 bar Surface RMV: 20 l/min minimum

31 Chapitre 5: Gas Absorption Program Configuration Paramètres des gaz fond Maximum 1,4 bar suivant DAN En moyenne 20 l/min Maximum 30m A cocher

32 Chapitre 5: Gas Absorption Program Configuration Gaz fond Clic avec le bouton droit de la souris Mélanges conseillés Mélanges O2 N2 EAN EAN EAN EAN EAN Air 21 79

33 Chapitre 5: Gas Absorption Program Configuration Paramètres RGBM Degré de conservatisme Il est fortement conseillé de ne JAMAIS descendre en dessous de Zéro

34 Chapitre 5: Gas Absorption Program Configuration Paramètres néo-haldanien Conserver les paramètres par défaut: Gradient bas 20%, Gradient haut 85%. Ces paramètres conditionnent la taille et le nombre des microbulles admissibles Le gradient bas détermine la profondeur du premier palier. Gradient bas = palier profond Le gradient haut donne le coefficient de sécurité. Gradient 100% = sécurité diminuée Table

35 Chapitre 5: Gas Absorption Program Configuration Plongée en altitude Cet écran permet d adapter le calcul pour des plongées en altitude

36 Chapitre 5: Gas Absorption Program Planification Opération N 3 F) Calcul de remontée Opération N 1 A) Afficher le mode de déco (Ctrl + F2) B) Afficher les gaz de déco (Ctrl + F1) Opération N 2 C) Dessiner le profil de la plongée. (ouverture automatique de la boite de dialogue) D) Vérifier la profondeur et le temps E) Choisir le mélange (la boite de dialogue fourni une indication de «Best Mix)

37 Chapitre 5: Gas Absorption Program Planification Opération N 4 J) Nouveau gabarit pour les successives

38 Chapitre 5: Gas Absorption Program Exploitation Remarques préléminaires La décompression en plongée n est pas une science exacte! Le corps humain n est pas un algorithme mathématique. Aucune procédure de décompression peut vous garantir une sécurité à 100% même avec un degré de conservatisme élevé. Plus la plongée est engagée (profondeur, temps), plus les risques sont importants Les consommations calculées par le programme en paramétrant les RMV fond et déco à 20 lt/min sont des consommations optimales. Pour déterminer la capacité des bouteilles il faudra multiplier par un coefficient de sécurité. Un coefficient de l ordre de 1,5 me semble le minimum admissible.

39 Chapitre 5: Gas Absorption Program Exploitation Table normale Pour générer la table Appuyer sur«f2» Run-time Paramètres, gaz, CNS... Profil

40 Chapitre 5: Gas Absorption Program Exploitation Table étendue Pour générer la table Appuyer sur «F3»

41 Chapitre 5: Gas Absorption Program Exploitation Table sécurité Pour générer la table Appuyer sur «F4» Appuyer sur «calcul» pour générer la table Cette fonction génère des «Run-time» alternatifs simulant des abandons de plongée (abort dive) et des pertes de gaz de déco.

42 Chapitre 6: La planification Gestion des «Run-times» Les profils de base: favorise la meilleure décompression possibles Cas à envisager: 1. Un profil normal 2. Un profil plus court avec un temps fond de l ordre de trois minutes. 3. Un profil plus long c est à dire avec un dépassement de temps fond de l ordre de trois minutes. 4. Un profil plus profond c est à dire avec un dépassement de la profondeur maximale de l ordre de trois mètres. 5. Un profil plus long et plus profond c est à dire avec un dépassement de temps de l ordre de trois minutes combiné avec un dépassement de profondeur de l ordre de trois mètres Les profils d urgence profils ayant pour but de sortir de l eau dans un temps limité, par exemple pour la perte du binôme. On peut par exemple avoir le profil normal avec un conservatisme de +2 et un profil d urgence ayant un degré de conservatisme nominal (0)

43 Chapitre 6: La planification Le «What if» Littéralement : Que faire au cas où! Cette philosophie des plongeurs «Tec» est facile à comprendre,moins facile à mettre en œuvre. 1) Faire une liste de tous les problèmes matériels ou non qu on puisse rencontrer en plongée. 2) On ne plonge que si tous les points ont reçu une réponse satisfaisante. L aide obligatoire de la part du buddy pour résoudre un problème de la liste n est pas considérée comme une option valable et doit être rejetée. Cette liste qui va permettre de mettre en place un système de redondance. Exemple non exhaustif dans le cas de plongée ER Que faire si mon ordinateur est en panne? Que faire si je perd mon gaz de déco? Que faire si je dois abandonner mon parachute rouge? Que faire en cas d emmêlement dans le fil de la reels? Puis-je atteindre tous mon matériel en aveugle?

44 Chapitre 6: La planification Notion de redondance Philosophie : La tranche d emmental Pour passer d un danger à un accident il faut passer au travers d une série de barrière de sécurité. James T. Reason de l université de Manchester compare ses barrières à des tranches d emmental swiss cheese model. Le swiss cheese model adapté à la plongée. Pour limiter le risque : Nombre de trous réduits : Peu de possibilité de panne Des petits trous: Bonne fiabilité Des trous non alignés: La faille dans un système ne peut pas engendrer une faille dans le système suivant Augmenter le nombre de tranches : C est le principe de le redondance.

45 Chapitre 6: La planification Notion de redondance Principes La redondance consiste à disposer plusieurs exemplaires d équipements ayant les mêmes fonctions de base. Les solutions peuvent être mécaniques et/ou électronique. Elle permet de réduire les risques induits par une panne mais aussi d augmenter les performances de l outil ou combiner les deux effets. En en plongée profonde elle est constituée par le doublement symétrique du matériel ou des dispositifs sensibles (machines, appareils, instruments, etc.) pour un même fonction vitale. De sorte qu en cas de défaillance de l un ou de plusieurs systèmes, la fonction vitale puisse être assurée. Avec plusieurs appareils pour une fonction, la probabilité de défaillance simultanée sera bien inférieur à celle d un appareil. La probabilité de survenance d un événement est convertie en degré de confiance ou de criticité.

46 Chapitre 6: La planification Notion de redondance Les types de redondances Le redondance symétrique est réalisée à l aide de deux systèmes identiques strictement opposées dans l'espace. Exemple: Bouteilles séparées La redondance asymétrique permet de basculer d'un type d équipement vers un autre. Exemple: recycleur et son bailout (circuit ouvert) La redondance évolutive consiste en cas de panne d isoler le mécanisme défaillant pour utiliser une autre partie du système. Exemple: Bi séparé par une vanne de manifold ouverte La redondance modulaire consiste à dévier une panne d'un équipement vers un autre Exemple:free flow control device

47 Chapitre 6: La planification Notion de redondance Le défaut de mode commun Le défaut de mode commun consiste à risquer de perdre plusieurs systèmes redondants à cause d une et une seule cause extérieure. Exemples de défauts de mode commun: Pas de vanne manifold sur un bi bouteille. Un défaut qui survient sur une des bouteilles risque de vider les deux bouteilles. Utilisation de deux ordinateurs identiques : Un bug au niveau du logiciel fait perdre la fiabilité de l ensemble du système.

48 Chapitre 6: La planification Exercice de planification Slide 1 Données On effectue une plongée à 34m durant 38 minutes sur le Brummer à Scapa-Flow (Atlantique-nord Pointe nord de l Ecosse). Le bateau d assistance dispose des gaz suivants : Oxygène, Hélium, Argon et est apte à fabriquer tous les mélanges. Solution 1) Détermination du gaz fond: Best mix:nx32 (PpO2=1,41 bar) MOD=34m 2) Détermination du gaz déco Nx80 MOD=10m (PpO2=1,60 bar) 3) Mode de décompression On adopte GAP-RGBM (tous les gaz sont de Nx) Degré de conservatisme: +2 (maximum) car eaux froides.

49 Chapitre 6: La planification Exercice de planification 4) Création des «run-time» 1A) Profil normal (34m 38 minutes) Nx32= 3444 l Nx80=346lt CNS= 32% 1B) Profil normal (perte déco) Nx32=3933 Nx80=0 CNS= 27% Slide 2 2) Profil court (34m 5minutes ) Problème à la descente

50 Chapitre 6: La planification Exercice de planification 4) Création des «run-time» 3) Dépassement de 3 minutes Nx32=3739l Nx80=375l CNS=36% 4) Dépassement profondeur Inutile car 34m est la profondeur maximum du spot Slide 3 5) Dépassement temps et perte de gaz de déco Peu probable, profil calculer avec un faible degré de conservatisme (0) Nx32=4116l Nx80=0l CNS=29%

51 Chapitre 6: La planification Exercice de planification Slide 4 5) Détermination du scaphandre 5A) Bloc fond Un bloc de 2x12l à 225 bar peut répondre à toutes les situations. Soit 5400l de Nx32 2x12 l 225bar Sécurité Scénario Consommation Litres Bar Ratio 1A ,56 1B , , ,30 5B) Bloc de déco Quantité de Nx80 coef de sécurité 1,5= 562 l soit: une bouteille de 3 litres à 200 bar. 5C) Bloc argon Prévoir une bouteille de 1l à 200 bar pour gonfler l étanche

52 Chapitre 6: La planification Exercice de planification Slide 5 6) What-if Perte d un moyen de déco: Montre et profondimètre redondance: ordinateur Perte du run-time: table IANTD «AIR- Nx75» Perte gaz de déco: Déco sur le mélange fond Parachute jaune, demande d un stage au bateau d assistance Fuite sur le bloc fond dans l épave avec une mobilité restreinte Manifold fermé pour avoir deux bouteilles séparées Règle du 1/5 dans l épave (mauvaise visibilité en cas de fuite) 5400/5= 1080 litres soit 13 min de pénétration à 30m Perte ou bris du masque: Masque de secours dans la poche de la wing Parachute perdu, emmêlement ou blocage de la reels Second parachute (jaune) un spool de secours Ligne de vie abandonnée dans l épave: 2 Reels: une pour la pénétration dans l épave et une pour la remontée

53 Chapitre 6: La planification Exercice de planification Slide 6 6) What-if (suite) Perte de l éclairage principal dans l épave Deux lampe LED de secours Perte de l argon: Second inflateur sur le bloc Présence de filets Deux cisailles (gauche et droite) Résumé du matériel spécifique Bloc fond: 2x12 l - Bloc déco 3l - Bloc argon 1l 2 Reels et 1 spool 1 parachute jaune avec plaquette et crayon - 1 parachute rouge 1 masque de réserve 1 lampe principale 2 lampes LED de réserve 2 cisailles 1 table IANTD AIR + Nx75 1 ordinateur 1 Profondimètre 1 montre (ou un timer) 1 Plaquette de «run-time»

LES ORDINATEURS DE PLONGEE

LES ORDINATEURS DE PLONGEE LES ORDINATEURS DE PLONGEE Les ordinateurs de plongée sont des calculateurs qui utilisent un algorithme (basé sur un modèle mathématique de charge et décharge du corps en azote) afin de déterminer les

Plus en détail

Cours de Tables / Ordinateur - 1

Cours de Tables / Ordinateur - 1 Cours de Tables / Ordinateur - 1 Cours de Tables / Ordinateur - 2 Cours de Tables / Ordinateur - 3 Ordinateurs de Plongée Introduction Principe de Fonctionnement Avantages et inconvénients Les différents

Plus en détail

NIVEAU 3. Les ordinateurs

NIVEAU 3. Les ordinateurs NIVEAU 3 Les Principe Principe 09h Les tables utilisent un profil «carré» : prise en compte de la profondeur maximale atteinte par le plongeur comme la profondeur de toute la plongée... Les utilisent un

Plus en détail

II. REVOD Plongée à l ordinateur. Septembre 2010. Plan de l exposé

II. REVOD Plongée à l ordinateur. Septembre 2010. Plan de l exposé 1 Décompression II. REVOD Plongée à l ordinateur Septembre 2010 Plan de l exposé Introduction Typologie de la décompression: No déco Déco légère Déco Lourde La planification Les profils de plongée Le palier

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée. Niveaux 2

Les ordinateurs de plongée. Niveaux 2 Les ordinateurs de plongée Niveaux 2 Introduction Très important d'en connaître les précautions d emplois et les limites. Différents algorithmes basés sur des modèles mathématiques de calcul. Les ordinateurs,

Plus en détail

L utilisation des tables de décompression MN90 et ordinateurs

L utilisation des tables de décompression MN90 et ordinateurs L utilisation des tables de décompression MN90 et ordinateurs cours N2 2006-2007 Jérôme Farinas jerome.farinas@irit.fr Amis de la Mer FFESSM 08 31 0184 6 décembre 2006 Jérôme Farinas (ADLM) MN90 et ordinateur

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée

Les ordinateurs de plongée NIVEAU 3 Les ordinateurs de plongée Tout le monde l utilise L arrivée des ordinateurs marque un progrès majeur dans la pratique de la plongée en scaphandre. Plus de calculs fastidieux d intervalles de

Plus en détail

Notions physiques Niveau 2

Notions physiques Niveau 2 14 novembre 2011 Contenu 1. Les pressions Les différentes pressions 2. La loi de Mariotte (Autonomie en air) 2.1. Principes 2.2. Applications à la plongée 3. Le théorème d Archimède (Flottabilité) 3.1.

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée. A.S. Paris 7 Denis Diderot

Les ordinateurs de plongée. A.S. Paris 7 Denis Diderot Les ordinateurs de plongée A.S. Paris 7 Denis Diderot Sommaire Principes de fonctionnement Avantages Inconvénients et risques Règles de sécurité Procédures en cas de panne Caractéristiques des ordinateurs

Plus en détail

Examen de Guide de palanquée ANMP

Examen de Guide de palanquée ANMP Examen de Guide de palanquée ANMP (Brevet de plongeur niveau 4) Epreuves et Critères techniques L organisation générale du niveau 4 ANMP est définie dans la fiche info N A07 «Organisation d une formation

Plus en détail

Ordinateur de plongée

Ordinateur de plongée Puck Ordinateur de plongée Manuel d utilisation Ordinateur de plongée Puck TABLE DES MATIÈRES MINIGUIDE 2 ORDINATEUR DE PLONGÉE PUCK 3 AVERTISSEMENTS IMPORTANTS 3 COMPORTEMENT RESPONSABLE EN PLONGÉE 3

Plus en détail

ORDINATEUR DE PLONGÉE

ORDINATEUR DE PLONGÉE ORDINATEUR DE PLONGÉE MANUEL D UTILISATION ORDINATEUR DE PLONGÉE M1 70 S ET RÈGLES DE SÉCURITÉ 70 MINIGUIDE 73 CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES ET FONCTIONNELLES 74 CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES 74 CARACTÉRISTIQUES

Plus en détail

Avant d utiliser l Aladin 2G il faut lire attentivement et complètement ce manuel. AVERTISSEMENT

Avant d utiliser l Aladin 2G il faut lire attentivement et complètement ce manuel. AVERTISSEMENT Aladin 2G A PROPOS DE SÉCURITÉ Avant d utiliser l Aladin 2G il faut lire attentivement et complètement ce manuel. Vous devez lire attentivement et complètement ce manuel avant d utiliser l Aladin 2G. La

Plus en détail

RÉGLEMENTATION LE DIRECTEUR DE PLONGÉE (DP)

RÉGLEMENTATION LE DIRECTEUR DE PLONGÉE (DP) F I C H E DIRECTION DE PLONGÉE, ORGANISATION ET RÉGLEMENTATION FICHE N RÉGLEMENTATION LE DIRECTEUR DE PLONGÉE (DP) POUR PLUS DE DÉTAILS, voir la fiche n 116 sur l organisation des plongées. 46. Rôle et

Plus en détail

Aperçu. S35 Franchir les escaliers en toute sécurité.

Aperçu. S35 Franchir les escaliers en toute sécurité. Aperçu S35 Franchir les escaliers en toute sécurité. 34 Avantages du produit Informations produits Avantages du produit Le scalamobil demeure le produit de référence pour représenter la gamme Alber. Le

Plus en détail

FRANÇAIS. Manuel d instructions

FRANÇAIS. Manuel d instructions FRANÇAIS Manuel d instructions SOMMAIRE 1. - INTRODUCTION............................. pag. 41 1.1. - Caractéristiques principales.................. pag. 41 1.2. - Normes de sécurité.........................

Plus en détail

Informations produits scalamobil S35 scalacombi S36

Informations produits scalamobil S35 scalacombi S36 Informations produits Sommaire scalamobil S35 scalacombi S36 Aperçu 40 Avantages du produit 41 Visuel du produit 42 Descriptif 43 Accessoires 44 scalacombi S36 46 scalasiège X3 47 Accessoires scalasiège

Plus en détail

ORDINATEUR DE PLONGÉE NEMO WIDE

ORDINATEUR DE PLONGÉE NEMO WIDE Nemo Wide Manuale d istruzioni User s Guide Bedienungsanleitung Manuel d utilisation Manual de instrucciones Manual de instruções Gebruikershandleiding Användarinstruktioner Οδηγίες χρήσης Käyttäjän Opas

Plus en détail

F.M.A.S. COMITE TECHNIQUE NATIONAL MANUEL du MONITEUR PLONGEUR 1 ETOILE

F.M.A.S. COMITE TECHNIQUE NATIONAL MANUEL du MONITEUR PLONGEUR 1 ETOILE PLONGEUR 1 ETOILE ORGANISATION GENERALE - Les sessions de plongeur 1 étoile sont organisées à l échelon du club, en formation continue ou sous forme d un examen ponctuel. - L acquisition de chacune des

Plus en détail

Réglementation. Organisation de la plongée

Réglementation. Organisation de la plongée Réglementation Organisation de la plongée Préparation du Niveau 3 Dominique STEINMETZ Janvier 2014 Des prérogatives, des droits, des obligations En tant que niveau 3 vous aurez de nouvelles prérogatives

Plus en détail

GEKKO MANUEL D'UTILISATION

GEKKO MANUEL D'UTILISATION Model of Computer: E-mail GEKKO MANUEL D'UTILISATION Gekko Valimotie 7 FIN-01510 Vantaa, Finland Tel. +358 9 875 870 Fax +358 9 875 87301 www.suunto.com www.suunto.com DÉFINITIONS DES MISES EN GARDES Le

Plus en détail

Manuel abrégé. Pour le manuel complet, veuillez consulter : http://liquivision.com/docs/xen_user_manual.pdf. Liquivision Products, Inc -1- XEN Manuel

Manuel abrégé. Pour le manuel complet, veuillez consulter : http://liquivision.com/docs/xen_user_manual.pdf. Liquivision Products, Inc -1- XEN Manuel Montre de Plongée Manuel abrégé Pour le manuel complet, veuillez consulter : http://liquivision.com/docs/xen_user_manual.pdf Liquivision Products, Inc -1- XEN Manuel Montre de Plongée SOMMAIRE REMARQUES

Plus en détail

Cours Niveau 3 Ordinateurs

Cours Niveau 3 Ordinateurs Justification Apport de l ordinateur Règle d utilisation Plongée multi-niveaux Principe de fonctionnement - E.B - Cours Niveau 3 Ordinateurs BRASSART Eric (E2) Créé : Décembre 2005 Modifié : Janvier 2006

Plus en détail

L ordinateur pratique Son enseignement

L ordinateur pratique Son enseignement L ordinateur pratique Son enseignement Mémoire d admission au collège des inbstructeurs régionaux Sébastien Gourdet SOMMAIRE 1. Introduction...4 2. Historique...5 3. Le fonctionnement des ordinateurs...6

Plus en détail

Des Décompressimètres électroniques pour la plongée autonome avec scaphandre, Ou les ordinateurs de plongée. François Rébufat

Des Décompressimètres électroniques pour la plongée autonome avec scaphandre, Ou les ordinateurs de plongée. François Rébufat Des Décompressimètres électroniques pour la plongée autonome avec scaphandre, Ou les ordinateurs de plongée François Rébufat 1. Tout le monde l utilise. A n en pas douter, l arrivée dans les années 90

Plus en détail

Innovation. scubapro-uwatec.com. Personnalisation

Innovation. scubapro-uwatec.com. Personnalisation Innovation scubapro-uwatec.com Personnalisation Tableau technique Innovation Moniteur de fréquence cardiaque pour un calcul de décompression physiologique supplémentaire sur mesure Compas numérique avec

Plus en détail

Livret de Certification. Plongeur Niveau 2 ISO 24801-2

Livret de Certification. Plongeur Niveau 2 ISO 24801-2 Livret de Certification Plongeur Niveau 2 ISO 24801-2 Nom du stagiaire : Nom de la structure :.. Tampon PLONGEUR NIVEAU 2 CMAS** / NF-EN 14153-2 / ISO 24801-2 I DÉFINITION DU NIVEAU Plongeur confirmé qui

Plus en détail

ANNEXE Conditions particulières pour les activités subaquatiques au club Subatomic

ANNEXE Conditions particulières pour les activités subaquatiques au club Subatomic ANNEXE Conditions particulières pour les activités subaquatiques au club Subatomic SECTION PLONGEE ASCEA-ST CLUB SUBATOMIC (FFESSM n 14.38.0032) Version du 24janvier 2014 L objectif de ce document est

Plus en détail

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique.

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. ROTEX E-SolarUnit : Accumulateur d eau chaude sanitaire avec option solaire et générateur de chaleur électrique. ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. E-SolarUnit - Chaleur du soleil

Plus en détail

F.F.E.S.S.M. Commission Technique Nationale Manuel du Moniteur PLONGEUR NIVEAU I

F.F.E.S.S.M. Commission Technique Nationale Manuel du Moniteur PLONGEUR NIVEAU I PLONGEUR NIVEAU I ORGANISATION GENERALE - Les sessions de plongeur de Niveau I sont organisées à l échelon des clubs ou des structures commerciales agréées, en formation continue ou sous la forme d un

Plus en détail

LES ASCENSEURS DIV 1. GmFOR. GmFOR Mise à jour le 25 Mai 2013 (version 4) Page 1 sur 5

LES ASCENSEURS DIV 1. GmFOR. GmFOR Mise à jour le 25 Mai 2013 (version 4) Page 1 sur 5 LES ASCENSEURS DIV 1 GmFOR GmFOR Mise à jour le 25 Mai 2013 (version 4) Page 1 sur 5 BUT : LES ASCENSEURS A l issue de la séquence vous pourrez définir les types d ascenseurs ainsi que la conduite à tenir

Plus en détail

Vanne multivoies pour systèmes pneumatiques servo-assistée, modulaire, largeur 18 mm

Vanne multivoies pour systèmes pneumatiques servo-assistée, modulaire, largeur 18 mm Vanne multivoies 3/2 et 4/2; servo-assistée; DN 4; débit : 300 l/min.; montage modulaire Avantages Solutions complètes personnalisées totalement modulaires Débit élevé avec un encombrement réduit Longue

Plus en détail

AUTOPORTE III Notice de pose

AUTOPORTE III Notice de pose AUTOPORTE III Notice de pose Vous avez acquis le système AUTOPORTE, nous vous en remercions. Veuillez lire attentivement cette notice, vous serez à même de faire fonctionner correctement ce système. FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Systèmes de portes battantes automatiques

Systèmes de portes battantes automatiques Systèmes de portes battantes automatiques La qualité est notre moteur En collaboration avec des partenaires reconnus, TORMAX réalise dans le monde entier des solutions de portes automatiques pour différents

Plus en détail

Nous fabriquons sur mesure selon vos besoins Avantages Caractéristiques générales 17m 7 arrêts 400 Kg 5 personnes 700 x 625mm

Nous fabriquons sur mesure selon vos besoins Avantages Caractéristiques générales 17m 7 arrêts 400 Kg 5 personnes 700 x 625mm Nous fabriquons sur mesure selon vos besoins Ascenseur privatif vertical ayant une vitesse jusqu à 0,15 m/s, conçu pour le transport de passagers aux différents niveaux d un immeuble (résidences individuelles,

Plus en détail

Monte-escaliers droits. Handicare 1000 la Gamme Simplicity

Monte-escaliers droits. Handicare 1000 la Gamme Simplicity Monte-escaliers droits Handicare 1000 la Gamme Simplicity Les caractéristiques d un monte-escalier droit Handicare Vous envisagez d installer un monte-escalier? Les modèles Handicare vous offrent une solution

Plus en détail

Somfy : Tél 0 810 12 12 37. (prix d un appel local du lundi au samedi de 9h à 12h15 et de 13h30 à 18h). e-mail www.consommateurs@somfy.

Somfy : Tél 0 810 12 12 37. (prix d un appel local du lundi au samedi de 9h à 12h15 et de 13h30 à 18h). e-mail www.consommateurs@somfy. Somfy : Tél 0 810 12 12 37 (prix d un appel local du lundi au samedi de 9h à 12h15 et de 13h30 à 18h). e-mail www.consommateurs@somfy.com Document non contractuel. Nous nous réservons le droit à tout moment,

Plus en détail

Ordinateur de plongée Nemo Wide. Manuel d'utilisation

Ordinateur de plongée Nemo Wide. Manuel d'utilisation Manuel d'utilisation Ordinateur de plongée Nemo Wide Ordinateur de plongée Nemo Wide TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction 3 1.1 Glossaire 3 1.2 MODES DE FONCTIONNEMENT 4 1.3 Batterie REMPLAÇABLE PAR L'UTILISATEUR

Plus en détail

Livret de Certification Plongeur niveau 1

Livret de Certification Plongeur niveau 1 Livret de Certification Plongeur niveau 1 Supervised Diver 20m ISO 24801-1 Nom du stagiaire : Nom de la structure :.. Tampon PLONGEUR NIVEAU 1 Supervised Diver 20m ISO 24801-1 I DÉFINITION DU NIVEAU Plongeur

Plus en détail

Bateau à moteur PROPULSEURS. Comment choisir le propulseur adapté à vos besoins. Bateau 1 Tableau 1. Bateau 2. Bateau 4. Bateau 1. Bateau 3.

Bateau à moteur PROPULSEURS. Comment choisir le propulseur adapté à vos besoins. Bateau 1 Tableau 1. Bateau 2. Bateau 4. Bateau 1. Bateau 3. PROPULSEURS Comment choisir le propulseur adapté à vos besoins En tunnel ou rétractable? Les propulseurs en tunnel représentent une solution simple et efficace pour les bateaux à moteur et voiliers à fort

Plus en détail

DOSSIER EXPLICATIF TECHNELEC Pour échelle rail-t VSTL de sécurité alu. et chariot VST (Application Verticale - EN 353/1)

DOSSIER EXPLICATIF TECHNELEC Pour échelle rail-t VSTL de sécurité alu. et chariot VST (Application Verticale - EN 353/1) DOSSIER EXPLICATIF TECHNELEC Pour échelle rail-t VSTL de sécurité alu. et chariot VST (Application Verticale - EN 353/1) A. Généralités Le matériel décrit ci-après est un équipement de protection individuel

Plus en détail

BREVET 2 * Principes physiques régissant la plongée. Première partie

BREVET 2 * Principes physiques régissant la plongée. Première partie BREVET 2 * Principes physiques régissant la plongée Première partie Objectifs de ce cours: 1. Introduction à la formation du 2* 2. Comprendre les lois fondamentales régissant : la flottabilité (Archimède)

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée

Les ordinateurs de plongée Les ordinateurs de plongée Les ordinateurs de plongée sont aujourd hui d un usage généralisé et les offres des fabricants multiples. Ces dernières années ont vu apparaître sur le marché de nouvelles fonctions

Plus en détail

ELEGANT ET COMPACT. Pièces frontales décoratives ETAP

ELEGANT ET COMPACT. Pièces frontales décoratives ETAP K1 ELEGANT ET COMPACT 2 K1 ETAP K1 possède une forme élégante et compacte qui s intègre aux environnements les plus variés. La gamme très complète utilise différentes sources lumineuses et des possibilités

Plus en détail

NEMO EXCEL. Manuel d utilisation. Ordinateur de plongée Puck

NEMO EXCEL. Manuel d utilisation. Ordinateur de plongée Puck NEMO EXCEL Manuel d utilisation Ordinateur de plongée Puck ordinateur de plongée Nemo Excel TABLE DES MATIÈRES Manuel d'utilisationnemo excel 3 Règles de sécurité élémentaires 3 aperçu 3 Affichage du mode

Plus en détail

Systèmes de portes coulissantes automatiques

Systèmes de portes coulissantes automatiques Systèmes de portes coulissantes automatiques La qualité est notre moteur En collaboration avec des partenaires reconnus, TORMAX réalise dans le monde entier des solutions de portes automatiques pour différents

Plus en détail

Documentation Tableur OpenOffice 2

Documentation Tableur OpenOffice 2 Documentation Tableur OpenOffice 2 1. Environnement de travail Nom du Nom du logiciel Barre de Zone de nom elle affiche l'adresse du champ sélectionné Cellule active Zone d'édition : elle affiche le contenu

Plus en détail

Net Ready. Ordinateur de plongée couleur. Manuel d'utilisation

Net Ready. Ordinateur de plongée couleur. Manuel d'utilisation Net Ready Ordinateur de plongée couleur Manuel d'utilisation Ordinateur de plongée ICON HD TABLE DES MATIÈRES CARACTÉRISTIQUES DE L ICON HD 3 AVERTISSEMENTS IMPORTANTS 3 COMPORTEMENT RESPONSABLE EN PLONGÉE

Plus en détail

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE Page 1 / 6 LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE 1) Qu est-ce qu un sensor de pression? Tout type de sensor est composé de 2 éléments distincts : Un corps d épreuve soumit au Paramètre Physique φ à mesurer

Plus en détail

SUUNTO VYPER MANUEL D UTILISATION

SUUNTO VYPER MANUEL D UTILISATION FR SUUNTO VYPER MANUEL D UTILISATION Flèches: - Palier de décompression dans la zone plafond - Zone de palier de sécurité obligatoire - Remontée conseillée - Descente impérative Profondeur instantanée

Plus en détail

Manuel utilisateur. Version 1.6b

Manuel utilisateur. Version 1.6b Manuel utilisateur Version 1.6b Table des matières Table des matières... 2 1. Introduction... 3 a. But de ce document... 3 b. Objet de ce document... 3 c. Remarques et commentaires... 3 2. Premiers pas

Plus en détail

Enregistreur de données de température

Enregistreur de données de température Manuel d utilisation Enregistreur de données de température Modèle TH10 Introduction Nous vous félicitons d avoir fait l acquisition de l Enregistreur de données de température. Cet enregistreur de données

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques 8/FR www.caleffi.com Groupes de transfert pour installations solaires Copyright Caleffi Séries 8 9 MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE Fonction Avertissements Gamme de produits Caractéristiques

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée

Les ordinateurs de plongée Utilisé par tous les plongeurs l'ordinateur méritait quelques précisions avant de vous immerger. Justification Définitions Conditions d'utilisation Limites d'utilisation Procédures hétérogènes Choisir

Plus en détail

Manuel d utilisation pour la Presse à Transfert Grand Format Pneumatique Double Poste

Manuel d utilisation pour la Presse à Transfert Grand Format Pneumatique Double Poste Manuel d utilisation pour la Presse à Transfert Grand Format Pneumatique Double Poste GF-8060P2A N de série de l appareil : ZI des Chanoux - 25, rue Louis Ampère 93330 Neuilly-sur-Marne FRANCE Tél. : +33

Plus en détail

Des trappes de toit intelligentes

Des trappes de toit intelligentes Des trappes de toit intelligentes Une qualité durable éprouvée Une sécurité optimale et une grande facilité d utilisation Des solutions complètes pour chaque situation Trappes de toit Staka, une qualité

Plus en détail

SESSION DE FORMATION. Gestion Commerciale 1. Session formation NIVEAU 1 (2 ème Journée)

SESSION DE FORMATION. Gestion Commerciale 1. Session formation NIVEAU 1 (2 ème Journée) SESSION DE FORMATION Gestion Commerciale 1 SOMMAIRE Les Clients... 4 Fiche CLIENT... 4 Fiche CLIENT- Paramètres... 4 Fiche CLIENT- Contacts... 5 Fiche CLIENT- banque... 5 Fiche CLIENT- Tarifs... 5 Fiche

Plus en détail

Ferme-portes en applique - Bras glissière Modulaire et élégant

Ferme-portes en applique - Bras glissière Modulaire et élégant 10 Ferme-porte 11 Ferme-porte Ferme-portes en applique - Bras glissière Modulaire et élégant Le système modulaire permet d'associer les fermeportes à came avec divers bras à glissière permettant ainsi

Plus en détail

Guide utilisateur S.I.G Système d Information Géographique

Guide utilisateur S.I.G Système d Information Géographique Guide utilisateur S.I.G Système d Information Géographique Taper l adresse du site dans Internet Explorer : http://sig.siceco.fr En cas de problèmes sur l identifiant et/ou Mot de passe contacter : M.

Plus en détail

EXPLICATION - APPLICATION - PLAN - COMPOSANTS Rail-T de sécurité alu. & chariot VST Application Verticale - EN 353/1

EXPLICATION - APPLICATION - PLAN - COMPOSANTS Rail-T de sécurité alu. & chariot VST Application Verticale - EN 353/1 Etudes Représentation de matériel électrotechnique industriel Et fabrication de systèmes de protection antichute Studies Vertegenwoordiging van industrieel electrotechnisch materiaal En fabricatie klimbeveiligingssystemen

Plus en détail

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-F et P4-F 185 (Modèle standard) P2-F et P4-F 170 MODELE P2/4-F 170 P2/4-F 185 (Standard) P2/4-F 195 P2-F et P4-F 195 H 325 340 350 DH 156 171 181

Plus en détail

MODE D EMPLOI ST 4000. Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000. Rapport N 2520/14/7656

MODE D EMPLOI ST 4000. Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000. Rapport N 2520/14/7656 Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000 Rapport N 2520/14/7656 APPAREILS DE LEVAGE - STRUCTURES ALUMINIUM ACCESSOIRES DIVERS www.alusd.com TEL : 03.24.59.41.91

Plus en détail

PROFIS Installation. Module 4: Module 3D Design

PROFIS Installation. Module 4: Module 3D Design PROFIS Installation Module 4: Module 3D Design Ce module de formation est basé sur un cas réel construit en gamme MI. Ce cas permet de présenter toutes les fonctions du module 3D design. 1 Comment utiliser

Plus en détail

Electroserrures à larder 282, 00

Electroserrures à larder 282, 00 Serrures électriques Serrure électrique à mortaiser Serrure à verrouillage automatique contrôlée en entrée. Une serrure à béquille contrôlée est une serrure dotée d un dispositif électromécanique interne

Plus en détail

Gamme SECURIDYS. Equipements biomédicaux / Surveillance gaz médicaux

Gamme SECURIDYS. Equipements biomédicaux / Surveillance gaz médicaux Gamme SECURIDYS Equipements biomédicaux / Surveillance gaz médicaux Signalisation & alarmes GAZ MÉDICAUX Gaz Médicaux Gaz Médicaux SIGNALISATION & ALARMES Dotées du marquage CE Dispositif Médical, Dotées

Plus en détail

Système de mesure et d enregistrement ESS III pression et température

Système de mesure et d enregistrement ESS III pression et température Système de mesure et d enregistrement ESS III pression et température CONTROLE Caractéristiques: Système de mesure et d enregistrement pour pression et température des conduites d alimentation des réseaux

Plus en détail

Guide de l interface utilisateur d Optymo

Guide de l interface utilisateur d Optymo Guide de l interface utilisateur d Optymo Notes de lecture : dans ce document, les textes soulignés font référence à des libellés des fenêtres ou aux libellés associés à des boutons d Optymo. Les textes

Plus en détail

Document de formation pour une solution complète d automatisation Totally Integrated Automation (T I A) MODULE B1

Document de formation pour une solution complète d automatisation Totally Integrated Automation (T I A) MODULE B1 Document de formation pour une solution complète d automatisation Totally Integrated Automation (T I A) MODULE B1 Document de formation T I A Page 1 sur 18 Module B1 Ce document a été édité par Siemens

Plus en détail

Sommaire. Les techniques d escalade. De fortune sur demi-cabestan Débrayable Suisse 1/1. fic-somescalade01-c3m

Sommaire. Les techniques d escalade. De fortune sur demi-cabestan Débrayable Suisse 1/1. fic-somescalade01-c3m Les techniques d escalade fic-somescalade01-c3m Sommaire La poulie (moulinette) L assurage Sécurité lors de la mise en place Manip FFME Le rappel Sécurité lors de la mise en place Amarrages en terrain

Plus en détail

WinPal. Support Multifonction Instructions de montage

WinPal. Support Multifonction Instructions de montage Support Multifonction Instructions de montage version 1.0 - décembre 2013 WinPal -- Le Le - Le Support Multifonction Nous vous remercions d avoir acheté notre notre support multifonction innovant innovant

Plus en détail

TOP 1 ARI ET INVESTIGATION. ARI et investigation

TOP 1 ARI ET INVESTIGATION. ARI et investigation ARI ET INVESTIGATION Le binôme. 2 Sommaire Rôle du binôme (grand volume). Rôle de l équipier. Rôle du chef d équipe. La progression du binôme. 3 Rôle du binôme (grand volume) RAPPEL : 1 binôme = 1 mission

Plus en détail

Style 7T. Afficheur température

Style 7T. Afficheur température Style 7T Afficheur température INSTRUCTIONS D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE B.P. 1 49340 TRÉMENTINES FRANCE Tél. : 02 41 71 72 00 Fax : 02 41 71 72 01 www.bodet.fr Réf.: 606274 D S assurer à réception

Plus en détail

-3- Table des matières

-3- Table des matières -2- Avertissement Ce document accompagne le cours qui a été conçu spécialement pour les stagiaires des cours de Denis Belot. Le cours a été réalisé en réponse aux diverses questions posées par les stagiaires.

Plus en détail

FIRE CONTROL VENTOUSES ÉLECTROMAGNÉTIQUES

FIRE CONTROL VENTOUSES ÉLECTROMAGNÉTIQUES fire control 31 32 FIRE CONTROL VENTOUSES ÉLECTROMAGNÉTIQUES 01620 01620I 01630 01630I 01820 01820I 01830 01830I Ventouse électromagnétique Corps ventouse à dos fileté M8 Dimensions ventouse : diamètre

Plus en détail

Celestia. 1. Introduction à Celestia (2/7) 1. Introduction à Celestia (1/7) Université du Temps Libre - 08 avril 2008

Celestia. 1. Introduction à Celestia (2/7) 1. Introduction à Celestia (1/7) Université du Temps Libre - 08 avril 2008 GMPI*EZVI0EFSVEXSMVIH%WXVSTL]WMUYIHI&SVHIEY\ 1. Introduction à Celestia Celestia 1.1 Généralités 1.2 Ecran d Ouverture 2. Commandes Principales du Menu 3. Exemples d Applications 3.1 Effet de l atmosphère

Plus en détail

Systèmes de distributeurs Systèmes de distributeur selon la norme ISO 5599-1, taille 2, série 581. Caractéristiques techniques

Systèmes de distributeurs Systèmes de distributeur selon la norme ISO 5599-1, taille 2, série 581. Caractéristiques techniques ISO 5599-1, taille 2, série 581 Caractéristiques techniques 2 ISO 5599-1, taille 2, série 581 Systèmes de distributeurs Systèmes de distributeur, Série 581 Qn Max. = 2200 l/min Câblage individuel par enfichage

Plus en détail

La terre comme source de chaleur: des solutions fiables.

La terre comme source de chaleur: des solutions fiables. ÉNERGIES RENOUVELABLES La terre comme source de chaleur: des solutions fiables. Pompes À chaleur SAUMURE eau pompes à chaleur eau eau Source d énergie inépuisable et efficace Rendement élevé et constant

Plus en détail

PENDANTS à PLAFOND Pour USI/Anesthésie

PENDANTS à PLAFOND Pour USI/Anesthésie PENDANTS à PLAFOND Pour USI/Anesthésie Rigidité maximale et grande capacité Plages d'action presque illimités Modularité avec possibilité de choix Conception ergonomique Fiche complète de prises et access.

Plus en détail

TECHNIQUE DE PORTES ET SYSTÈMES EN VERRE GEZE GEZE TS 1500 / TS 2000 / TS 4000 FERME-PORTES AVEC BRAS À COMPAS BEWEGUNG MIT SYSTEM

TECHNIQUE DE PORTES ET SYSTÈMES EN VERRE GEZE GEZE TS 1500 / TS 2000 / TS 4000 FERME-PORTES AVEC BRAS À COMPAS BEWEGUNG MIT SYSTEM TECHNIQUE DE PORTES ET SYSTÈMES EN VERRE GEZE GEZE / TS 2000 / TS 4000 FERME-PORTES AVEC BRAS À COMPAS BEWEGUNG MIT SYSTEM Ferme-portes avec SYSTÈME GEZE TS 4000 / TS 2000 / SOMMAIRE Tableau récapitulatif

Plus en détail

Ordinateur de plongée Puck Pro. Manuel d'utilisation

Ordinateur de plongée Puck Pro. Manuel d'utilisation Manuel d'utilisation Ordinateur de plongée Puck Pro Ordinateur de plongée Puck Pro TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction 3 1.1 Glossaire 3 1.2 MODES DE FONCTIONNEMENT 4 1.3 Batterie REMPLAÇABLE PAR L'UTILISATEUR

Plus en détail

Deutsch. Mode d emploi. English. Français. SmartTRAK SWISS MADE BY UWATEC AG

Deutsch. Mode d emploi. English. Français. SmartTRAK SWISS MADE BY UWATEC AG Mode d emploi Deutsch English Français SmartTRAK SWISS MADE BY UWATEC AG La fenêtre Plongée Barre d informations La barre du profil de plongée Ecran de l ordinateur de plongée Graphique des compartiments

Plus en détail

OUVERTURE EXIT www.opera-italy.com

OUVERTURE EXIT www.opera-italy.com Ouverture Électropoignées pour portes coupe-feu et sorties de sécurité A' combiner avec toutes le serrures pour portes coupe-feu A' installer sur profils métalliques étroits Életronique de gestion à microprocesseur

Plus en détail

Thermorégulateurs Easitemp 95 et 150 eau. La solution compacte & économique

Thermorégulateurs Easitemp 95 et 150 eau. La solution compacte & économique Thermorégulateurs Easitemp 95 et 150 eau La solution compacte & économique Thermorégulateurs Easitemp 95 et 150 Eau Easitemp définit un nouveau standard pour les thermorégulateurs. Un concept innovant,

Plus en détail

Économie d énergie dans les centrales frigorifiques : La haute pression flottante

Économie d énergie dans les centrales frigorifiques : La haute pression flottante Économie d énergie dans les centrales frigorifiques : La haute pression flottante Juillet 2011/White paper par Christophe Borlein membre de l AFF et de l IIF-IIR Make the most of your energy Sommaire Avant-propos

Plus en détail

Congélateur très basse température ULTRA.GUARD

Congélateur très basse température ULTRA.GUARD Série UF V 700 Congélateurs très basse température Congélateur très basse température ULTRA.GUARD Le nouveau congélateur très basse température BINDER ULTRA.GUARD garantit le stockage longue durée et fiable

Plus en détail

Mickael Louchez présente. Adobe FLASH. Présentation et bases de Flash CS3. Mickael Louchez présente FLASH CS3

Mickael Louchez présente. Adobe FLASH. Présentation et bases de Flash CS3. Mickael Louchez présente FLASH CS3 Mickael Louchez présente Adobe FLASH Présentation et bases de Flash CS3 Copyright 2006-2008 http://www. www.mickdez.com/ 1 Familiarisation à l espace de travail Flash : Flash est un outil de programmation

Plus en détail

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs 1. Bases 1.1. Fonctionnement du chauffe-eau à pompe à chaleur (CEPAC) Comme son nom l indique, un chauffe-eau pompe à chaleur

Plus en détail

AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE AQUACONDENS MI

AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE AQUACONDENS MI Aquacondens Chaudières murales à condensation AQUACONDENS CHAUFFAGE SEUL 1 MODÈLE MODULANT DE 6 À 25 KW AQUACONDENS PACK CHAUFFAGE ET EAU CHAUDE SANITAIRE PAR BALLON SÉPARÉ 2 MODÈLES MODULANT DE 6 À 25

Plus en détail

J TB/TW Limiteur de température, contrôleur de température avec afficheur LCD, montage sur rail oméga 35 mm

J TB/TW Limiteur de température, contrôleur de température avec afficheur LCD, montage sur rail oméga 35 mm JUMO GmbH & Co. KG Adresse de livraison : Mackenrodtstraße 14, 36039 Fulda, Allemagne Adresse postale : 36035 Fulda, Allemagne Téléphone : +49 661 6003-0 Télécopieur : +49 661 6003-607 E-Mail : mail@jumo.net

Plus en détail

APPLICATIONS. Pour cela, Bricard propose de nombreuses solutions spécifiquement adaptées à tous les types d environnement

APPLICATIONS. Pour cela, Bricard propose de nombreuses solutions spécifiquement adaptées à tous les types d environnement APPLICATIONS Cinémas, théâtres, bureaux, salles de sport Des lieux publics à fort passage où la sécurité doit être assurée par des systèmes de protection. Pour cela, Bricard propose de nombreuses solutions

Plus en détail

Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation

Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation Initia Plus HTE Chaudière murale gaz à condensation Simplicité et performance : Tant en nouvelles constructions qu'en remplacement La nouvelle gamme de chaudières gaz à condensation Initia Plus a été spécialement

Plus en détail

UNIMIX un système de réglage compact et universel pour le chauffage par le sol. member of

UNIMIX un système de réglage compact et universel pour le chauffage par le sol. member of UNIMIX un système de réglage compact et universel pour le chauffage par le sol member of UNIMIX UNIMIX EST UN SYSTÈME DE RÉGLAGE COMPACT ET UNIVERSEL POUR LE CHAUFFAGE PAR LE SOL QUI FONCTIONNE SUR LE

Plus en détail

systèmes d étagères Ergonomique, flexible, sûr. Le système modulaire pour pharmacies hospitalières et services d hôpitaux.

systèmes d étagères Ergonomique, flexible, sûr. Le système modulaire pour pharmacies hospitalières et services d hôpitaux. systèmes d étagères Ergonomique, flexible, sûr. Le système modulaire pour pharmacies hospitalières et services d hôpitaux. Système d étagères FAMA : une flexibilité optimale pour un rendement maximal.

Plus en détail

Comment faire passer un message

Comment faire passer un message Comment faire passer un message 1 Les Outils Pédagogiques Un cours en salle Le tableau Le rétroprojecteur Le matériel à présenter Un cours dans l eau La démonstration La découverte, les jeux L ardoise

Plus en détail

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX FICHE PRODUIT - Le a été spécialement développé pour la surveillance en continu des polluants organiques dans l air ambiant dans la gamme C4-C12. L instrument se caractérise par son design compact et sa

Plus en détail

Manuel de formation Spaceman 1 ère journée

Manuel de formation Spaceman 1 ère journée Manuel de formation Spaceman 1 ère journée Table des Matières Présentation des barres d outils et des icônes...4 Présentation de l espace de travail...10 1 ère PARTIE : CONSTRUIRE LE MOBILIER...11 La gondole

Plus en détail

C 248-02. Nias Dual. Chaudières murales à tirage forcé, foyer étanche et ballon eau chaude sanitaire. chaleur à vivre. Nord Africa

C 248-02. Nias Dual. Chaudières murales à tirage forcé, foyer étanche et ballon eau chaude sanitaire. chaleur à vivre. Nord Africa C 248-02 made in Italy Nias Dual Chaudières murales à tirage forcé, foyer étanche et ballon eau chaude sanitaire chaleur à vivre FR Nord Africa Chaudières murales à tirage forcé, foyer étanche et ballon

Plus en détail

ETREX 30 CARTOEXPLOREUR GOOGLE EARTH

ETREX 30 CARTOEXPLOREUR GOOGLE EARTH ETREX 30 CARTOEXPLOREUR GOOGLE EARTH Tutoriel (niveau utilisateur confirmé) Avertissement Ce tutoriel a pour objectif de vous donner les moyens de maîtriser les échanges entre votre terminal GPS Etrex

Plus en détail

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle

Série 77 - Relais statiques modulaires 5A. Caractéristiques. Relais temporisés et relais de contrôle Série 77 - Relais statiques modulaires 5A Caractéristiques 77.01.x.xxx.8050 77.01.x.xxx.8051 Relais statiques modulaires, Sortie 1NO 5A Largeur 17.5mm Sortie AC Isolation entre entrée et sortie 5kV (1.2/

Plus en détail

Type 0400. Operating Instructions. Bedienungsanleitung Manuel d utilisation. 2/2-way solenoid valve 2/2-Wege-Magnetventil Électrovanne 2/2 voies

Type 0400. Operating Instructions. Bedienungsanleitung Manuel d utilisation. 2/2-way solenoid valve 2/2-Wege-Magnetventil Électrovanne 2/2 voies Type 0400 2/2-way solenoid valve 2/2-Wege-Magnetventil Électrovanne 2/2 voies Operating Instructions Bedienungsanleitung Manuel d utilisation Sommaire 1 Le manuel d utilisation...22 2 Utilisation conforme...23

Plus en détail