II. REVOD Plongée à l ordinateur. Septembre Plan de l exposé

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "II. REVOD Plongée à l ordinateur. Septembre 2010. Plan de l exposé"

Transcription

1 1 Décompression II. REVOD Plongée à l ordinateur Septembre 2010 Plan de l exposé Introduction Typologie de la décompression: No déco Déco légère Déco Lourde La planification Les profils de plongée Le palier profond Le conservatisme Les protocoles particuliers Conclusion

2 2 Avant Propos La théorie exposée ci-après relative au mode de fonctionnement d un ordinateur dépend des éléments relevant de la propriété intellectuelle des différents constructeurs. Gardons à l esprit les secrets de fabrication et le fait que nous ne connaissons qu une infime partie du sujet qu ils ont consenti à dévoiler. A nous de confronter la théorie à notre pratique au quotidien. Les ordinateurs Etc

3 3 Qu est-ce qu un ordinateur? Un ordinateur de plongée permet d'optimiser son temps de plongée en calculant automatiquement la décompression à réaliser par le plongeur. Calcul de la décompression par tranche de temps Intégration de différents paramètres T, gaz utilisé(s), consommation, rythme cardiaque, altitude, conservatisme, etc Le risque zero n existe pas! L utilisation d un ordinateur n empêche pas de réfléchir!!! Les modèles de décompression Lequel choisir? Quel est le meilleur?

4 4 40m 30 min La philosophie du Revod Conservation des tables comme référence pédagogique en plongée et aux examens Libre choix du moyen de décompression pour toute plongée y compris en plongée exercice à l exception des stages MF et MN Recommandation : MAX 60m à l air

5 5 Typologie de la décompression No déco Décompression légère Décompression lourde Plongée no déco Définition: Plongée qui permet à tout instant et quel que soit le moyen de décompression utilisé un retour en surface sans arrêt imposé Moyen primaire: Tables Ordinateur Plaquettes reprenant les paramètres planifiés à sec (runtime) Moyen secondaire ou secours ou back up Tables, ordinateur ou plaquette NB dans ce cadre-ci uniquement le moyen de déco d une autre membre de la palanquée peut servir de back up Le choix du moyen de déco primaire et secondaire est laissé à l appréciation et sous l entière responsabilité du plongeur

6 6 Plongées répétitives Définitions Consiste à effectuer plus de deux plongées par 24h à conditions qu elles soient toutes: Effectuées dans la courbe sans palier Avec un intervalle de minimum 2h De faire un palier de 5 à 5m Dans un bon confort thermique Veiller à bien s hydrater avant et après

7 7 Déco légère Définition: TTS < temps fond TTS < 20 Moyen primaire: Tables Ordinateur Plaquettes reprennant les paramètres planifiés à sec ( runtime) Moyen secondaire ou secours ou back up Tables, ordinateur ou plaquette

8 8 Déco lourde Définition: TTS > temps fond TTS > 20 Plongées à réserver aux plongeurs expérimentés car Nécessite une maitrise de la décompression Formation particulière ( PPA, mélange suroxygéné, tertiaire) Technique de décompression spécifique ( O2, Nitrox) Matériels supplémentaires recommandés parachute bouteille de déco plaquette de communication

9 9 56,3m 19 min Déco lourde Moyen primaire: Tables Ordinateur Plaquettes reprennant les paramètres planifiés à sec ( runtime) Moyen secondaire ou secours ou back up Exclusivement personnel : Tables, ordinateur ou plaquette

10 10 Planification La planification La planification de départ ou statique Bien connue, je ne m étendrai pas elle reprend les paramètres suivants: profondeur maxi, temps maxi, temps de remontée total maxi, temps et profondeur de la décompression Volume d air nécessaire

11 11 La planification La planification dynamique On ne peut pas tout régler au départ, de plus certaines machines ne proposent plus cette possibilité La planification dynamique repose sur la fixation d une série de critères qui conditionneront en temps réel la suite de la plongée TTS max, palier à 6 ou 9m, etc Réserve d air Temps de plongée max Planification Tables Ordinateur Logiciel Choix But : Organiser une décompression homogène No déco Décompression Déco légère Déco lourde Backup de décompression Aspects Sécurité Facteurs externes Température de l eau Rythme cardiaque Consommation

12 12 En toute circonstance, Il faut toujours veiller et préférer une planification plutôt qu une gestion de crise Les profils de plongée

13 13 Profils de plongée Profil de référence: Le profil carré, où la profondeur maximale est atteinte au début de la plongée et maintenue tout le long Ex: épave C est en fait le seul profil testé et testable à ce jour en fonction des modèles connus!!! Profil Yoyo!!! Profil de plongée où la profondeur d évolution varie vers le haut et vers le bas plusieurs fois fortement dans un délai court. Le phénomène est d autant plus important que : le nombre de montées / descentes est important, la différence bas / haut du mouvement est grande, les vitesses de montée / descente sont importantes, le mouvement se fait à proximité de la surface, le mouvement se fait en fin de plongée

14 14 Illustration Patrick Demesmaker Cours AML 17/11/2008

15 15 Profils border line Profil de plongée qui maintient le temps sans palier affiché NDL: No Deco Limit : «trop proche» du zéro. Typique des profils type Zeeland

16 16 Profils inversés Plongée successive effectuée à une profondeur supérieure à la plongée précédente. Historiquement, pas d interdiction des plongées inversées Effectuées régulièrement en plongée scientifique, professionnelle ou militaire sans incident. Interdiction des plongées inversées par les agences de formation de la plongée loisir non fondée sur des données probantes

17 17 Conservatisme

18 18 Le conservatisme dans la déco Intérêt: Lorsqu il existe un ou plusieurs facteurs susceptibles d augmenter le risque d ADD Toutefois, l application d un facteur de conservatisme ne dispense pas d une bonne hygiène de vie, d une condition physique adéquate Le choix d un facteur de conservatisme est dicté par Profil de plongée Moyens matériels ( gaz ) Conditions météo Niveau des plongeurs Compatibilité avec les moyens de déco de la palanquée Comment introduire une marge accrue? En général : courbe de non-palier, ralentir dans les 5 derniers mètres (3 à 5 m/min), palier de surface de 3 à 5 minutes, nitrox et décompression 02, paliers avec mélange suroxygéné, palier de sécurité de 5 min à 5 m pour les profils no-déco, limiter le nombre de plongées répétitives, maximiser l intervalle de surface (minimum 2h),

19 19 Comment introduire une marge accrue? Aux tables : Considérer une profondeur supérieure à la réalité. Considérer un temps supérieur à la réalité. Prendre un indice supérieur à la réalité. Prendre la pénalité suivante Comment introduire une marge accrue? A l ordinateur : Adopter une grande marge pour le NDL. Adopter un facteur de conservatisme programmé (0: modèle «brut», 3: grande marge, 1-2 entre les deux). Attention aux conséquences, parfois imprévisible. Résultat non documenté et non garanti. On ne peut choisir un ordinateur sur seule base de son algorithme car tous ont été modifiés

20 20 Règles d exception Règles d exception Les évènements «non prévus» ne sont PAS gérés par les ordinateurs. Réaction courante: blocage de la machine. Réaction insidieuse: informations absentes ou fausses. Bien géré: les vitesses trop rapides, les interruptions de palier. Pas géré (ingérable): le yoyo, la remontée trop lente (border line)

21 21 Moyens différents dans la palanquée Contraintes à respecter (aussi facteurs de conservatisme): Palanquée groupée (remontée, paliers), Respect collectif du protocole le plus contraignant (vitesse, paliers), Résultat à prévoir: décompression augmentée: Ordinateurs: sera calculé correctement Autre moyen: conséquence à intégrer Prolongement d un palier de déco «tables» Aucune conséquence en plongée unitaire. Pour la plongée successive: en grande majorité: pas d effet notable, couverture garantie: prendre l indice alpha supérieur. Acceptable uniquement pour décompression légère. Décompression lourde: se règle lors de la planification

22 22 Vitesse de remontée trop lente suite à palier profond Ancienne règle: temps jusqu au premier palier Nouvelle règle: ajout du délai dû au palier profond au temps fond Passage d un moyen à l autre Principe du «passage à zéro» du compartiment le plus lent. Table USN vers ordinateur: 240 min * 6 périodes soit 24 h Ordinateur vers table ou autre ordinateur désaturé: En théorie, six périodes pour les compartiments lents variant de 120 à 650 minutes, donc de 12 à 65 heures. Autre indication: le temps total de désaturation indiqué par la machine

23 23 Passage d un moyen à l autre Uwatec : Galiléo, Smart, Aladin 24 heures Suunto : Vytec, Viper, D6, D9 48 heures (suggestion de 100 h!) Oceanic / Aeris : séries Atom et Data 24 heures Marès : Nemo, Nemo wide, Nemo sport 24 heures Cressi : Archimède et Quantum 24 heures Delta P Technologies: VR2 & VR3 24 heures Conclusion

GESTION DE LA DÉCOMPRESSION À L ORDINATEUR

GESTION DE LA DÉCOMPRESSION À L ORDINATEUR GESTION DE LA DÉCOMPRESSION À L ORDINATEUR Revod II Version décembre 2011 Laurence Thewissen MN 274 Objectif de cette présentation Donner une vue d ensemble des règles et recommandations en matière de

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée. Niveaux 2

Les ordinateurs de plongée. Niveaux 2 Les ordinateurs de plongée Niveaux 2 Introduction Très important d'en connaître les précautions d emplois et les limites. Différents algorithmes basés sur des modèles mathématiques de calcul. Les ordinateurs,

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée. A.S. Paris 7 Denis Diderot

Les ordinateurs de plongée. A.S. Paris 7 Denis Diderot Les ordinateurs de plongée A.S. Paris 7 Denis Diderot Sommaire Principes de fonctionnement Avantages Inconvénients et risques Règles de sécurité Procédures en cas de panne Caractéristiques des ordinateurs

Plus en détail

LES ORDINATEURS DE PLONGEE

LES ORDINATEURS DE PLONGEE LES ORDINATEURS DE PLONGEE Les ordinateurs de plongée sont des calculateurs qui utilisent un algorithme (basé sur un modèle mathématique de charge et décharge du corps en azote) afin de déterminer les

Plus en détail

GESTION DE LA DÉCOMPRESSION À L ORDINATEUR

GESTION DE LA DÉCOMPRESSION À L ORDINATEUR GESTION DE LA DÉCOMPRESSION À L ORDINATEUR Revod II Cours AML 2015 Patrick Demesmaker Objectif de cette présentation Donner une vue d ensemble des règles et recommandations en matière de décompression,

Plus en détail

II. REVOD Plongée à l ordinateur. Plan de l exposé

II. REVOD Plongée à l ordinateur. Plan de l exposé Décompression II. REVOD Plongée à l ordinateur Plan de l exposé Introduction Typologie de la décompression: No déco Déco légère Déco Lourde La planification Les profils de plongée Le palier profond Le

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée

Les ordinateurs de plongée NIVEAU 3 Les ordinateurs de plongée Tout le monde l utilise L arrivée des ordinateurs marque un progrès majeur dans la pratique de la plongée en scaphandre. Plus de calculs fastidieux d intervalles de

Plus en détail

Gestion de la décompression à l ordinateur. JP Pousset - RCAE -2016

Gestion de la décompression à l ordinateur. JP Pousset - RCAE -2016 Gestion de la décompression à l ordinateur JP Pousset - RCAE -2016 Introduction Réforme et évolution de la décompression Années 80 Années 90 2006 2007 Déc 2011 17/12/2012 01/01/2013 Apparition des ordinateurs

Plus en détail

NIVEAU 3. Les ordinateurs

NIVEAU 3. Les ordinateurs NIVEAU 3 Les Principe Principe 09h Les tables utilisent un profil «carré» : prise en compte de la profondeur maximale atteinte par le plongeur comme la profondeur de toute la plongée... Les utilisent un

Plus en détail

Cours Tables - Niveau 2

Cours Tables - Niveau 2 Cours Tables - Niveau 2 Pourquoi ce cours? Historique des tables Rappels : Décompression Courbe de sécurité Utilisation des tables : Limites Profils Paramètres Sommaire Partie 1 Présentation des tables

Plus en détail

GESTION DE LA DÉCOMPRESSION À L ORDINATEUR

GESTION DE LA DÉCOMPRESSION À L ORDINATEUR GESTION DE LA DÉCOMPRESSION À L ORDINATEUR Auteurs : Didier Arts, Jean-Luc Dallons, Patrick Demesmaker, Laurence Thewissen, Serge Vandamme, Bernard Willame Photo de couverture : Serge Marcotty Date version

Plus en détail

GESTION DE LA DECOMPRESSION L ORDINATEUR DE PLONGEE

GESTION DE LA DECOMPRESSION L ORDINATEUR DE PLONGEE USB Subaquatique 2013/2014 1/4 COURS THEORIQUES N II GESTION DE LA DECOMPRESSION L ORDINATEUR DE PLONGEE Après son binôme, le plongeur Autonome doit avoir 2 soucis majeurs : la Gestion de sa Consommation

Plus en détail

Introduction aux tables de plongées - Prérogatives

Introduction aux tables de plongées - Prérogatives Introduction aux tables de plongées - Prérogatives Cours théorique PP1 BBTB Sophie Mieszkin Introduction aux tables de plongée Lors de la plongée l azote n est pas éliminé par l organisme Pour l éliminer

Plus en détail

Cours de Tables / Ordinateur - 1

Cours de Tables / Ordinateur - 1 Cours de Tables / Ordinateur - 1 Cours de Tables / Ordinateur - 2 Cours de Tables / Ordinateur - 3 Ordinateurs de Plongée Introduction Principe de Fonctionnement Avantages et inconvénients Les différents

Plus en détail

TABLES SIMPLES NIVEAU 2

TABLES SIMPLES NIVEAU 2 TABLES SIMPLES NIVEAU 2 Objectif Etre capable d utiliser les tables pour le calcul d un palier en fonction du temps et de la profondeur de la plongée simple et consécutive et comprendre les abréviations..

Plus en détail

Cours N3.4. Nathalie Moreau

Cours N3.4. Nathalie Moreau Cours théoriques N3 Nathalie Moreau Sommaire du cours n 4 Contenu du cours Gestion de la remontée la désaturation (partie 2) : Utilisation des ordinateurs Plongées profondes et autonomie Planification

Plus en détail

L utilisation des tables de décompression MN90 et ordinateurs

L utilisation des tables de décompression MN90 et ordinateurs L utilisation des tables de décompression MN90 et ordinateurs cours N2 2006-2007 Jérôme Farinas jerome.farinas@irit.fr Amis de la Mer FFESSM 08 31 0184 6 décembre 2006 Jérôme Farinas (ADLM) MN90 et ordinateur

Plus en détail

Cours Niveau 2. Tables MN 90. BRASSART Eric (E2) Création : janvier 2005 Modification : Décembre 2005. Tables MN 90

Cours Niveau 2. Tables MN 90. BRASSART Eric (E2) Création : janvier 2005 Modification : Décembre 2005. Tables MN 90 Tables Type de Plongées Simple Remontée lente Successive Consécutive Procédures de rattrapages Remontée rapide Palier interrompu - E.B- Cours Niveau 2 Tables MN 90 BRASSART Eric (E2) Création : janvier

Plus en détail

Tables MT92. SJacquet 1/42

Tables MT92. SJacquet 1/42 Tables MT92 SJacquet 1/42 Stage de plongée scientifique 2011 Plan de l exposé Un peu d histoire Législation / Réglementation Conditions d utilisation / Procédures Exercices Les tablettes immergeables 2/42

Plus en détail

Cours Niveau 3 Ordinateurs

Cours Niveau 3 Ordinateurs Justification Apport de l ordinateur Règle d utilisation Plongée multi-niveaux Principe de fonctionnement - E.B - Cours Niveau 3 Ordinateurs BRASSART Eric (E2) Créé : Décembre 2005 Modifié : Janvier 2006

Plus en détail

LES ORDINATEURS DE PLONGEE RECOMMANDATIONS

LES ORDINATEURS DE PLONGEE RECOMMANDATIONS Confédération Mondiale des Activités Subaquatiques World Underwater Federation LES ORDINATEURS DE PLONGEE RECOMMANDATIONS TABLE DES MATIERES Préface... 3 1. Introduction... 3 2. Définitions - rappels...

Plus en détail

Organisation de la plongée

Organisation de la plongée Organisation de la plongée Club du CSAR Plongée Sous Marine 1 / 21 Organisation de la plongée Sommaire Justification Cadre réglementaire Planification Préparation Sur le site La plongée profonde Rappel

Plus en détail

Ordinateur de plongée. «calcul des tables au poignet»

Ordinateur de plongée. «calcul des tables au poignet» Ordinateur de plongée «calcul des tables au poignet» A vous! Quelles sont les principales caractéristiques des ordinateurs de plongée? Comment peut-on les regrouper? Quelles fonctions proposent ils? Comment

Plus en détail

Qualification NITROX. Jean MARCILLY MF1 15775 Moniteur Nitrox 3231

Qualification NITROX. Jean MARCILLY MF1 15775 Moniteur Nitrox 3231 Qualification Jean MARCILLY MF1 15775 Moniteur Nitrox 3231 PLAN Plus d oxygène : 2 Qu est-ce que le Nitrox? Plus d oxygène : Mélange d oxygène et d azote dont le pourcentage en O 2 est supérieur à celui

Plus en détail

Physique : Comportement des gaz dans les mélanges

Physique : Comportement des gaz dans les mélanges Question 1 00PHY-DT-4-02(1) 1) Si l'on considère que la PpO2 max. admissible pour ne pas avoir d'accident hyperoxique est de 1.6b, quelle est la profondeur limite d'utilisation d'un mélange 60% N2, 40%

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée

Les ordinateurs de plongée Utilisé par tous les plongeurs l'ordinateur méritait quelques précisions avant de vous immerger. Justification Définitions Conditions d'utilisation Limites d'utilisation Procédures hétérogènes Choisir

Plus en détail

plaisir Tables de plongée

plaisir Tables de plongée plaisir Tables de plongée MN 90 - FFESSM Mode d emploi pour les livres Plongée Plaisir Etabli par Alain FORET Les tables MN90, conçues par la Marine nationale, ont été publiées initialement en 1990 puis

Plus en détail

L'utilisation des tables

L'utilisation des tables L'utilisation des tables de plongée USN Candidat 1* Frédéric Brysse Préparation au brevet AM 13 avril 2011 Objectifs Savoir si un palier de décompression d est nécessaire n avant/pendant une plongée ->

Plus en détail

Séminaire des Codep d Alsace 2014. Choix d un ordinateur. Jean-Pierre Goehner IR

Séminaire des Codep d Alsace 2014. Choix d un ordinateur. Jean-Pierre Goehner IR ) Séminaire des Codep d Alsace 2014 Choix d un ordinateur Jean-Pierre Goehner IR Plan Historique Les ordinateurs actuels -Les tables de plongée -Les principes de fonctionnement d un ordinateur -Différence

Plus en détail

Mise à jour de la fonction cardio-fréquencemètre de. Français

Mise à jour de la fonction cardio-fréquencemètre de. Français Mise à jour de la fonction cardio-fréquencemètre de Français Remarque importante pour les personnes portant des stimulateurs cardiaques, des défibrillateurs ou autres appareils électroniques implantés.

Plus en détail

Les Qualifications NITROX

Les Qualifications NITROX FEDERATION FRANÇAISE D ETUDES ET DE SPORTS SOUS-MARINS Manuel du Moniteur Les Qualifications NITROX Edition 2006 Brevets et qualifications NITROX 06/06 Page 1 / 8 PLONGEUR NITROX CONDITIONS DE CANDIDATURE

Plus en détail

RÉGLEMENTATION LE DIRECTEUR DE PLONGÉE (DP)

RÉGLEMENTATION LE DIRECTEUR DE PLONGÉE (DP) F I C H E DIRECTION DE PLONGÉE, ORGANISATION ET RÉGLEMENTATION FICHE N RÉGLEMENTATION LE DIRECTEUR DE PLONGÉE (DP) POUR PLUS DE DÉTAILS, voir la fiche n 116 sur l organisation des plongées. 46. Rôle et

Plus en détail

Physique : Calculs de consommation et de tampons

Physique : Calculs de consommation et de tampons Calculs de consommation Question 1 01PHY-CS-4-19(1) Physique : Calculs de consommation et Question à 4 points Vous devez traiter un plongeur victime d un accident de décompression. Votre bouteille d O2

Plus en détail

Cours Prépa N III. La réglementation La préparation d une plongée en autonomie. Les organismes de la plongée en France

Cours Prépa N III. La réglementation La préparation d une plongée en autonomie. Les organismes de la plongée en France Cours Prépa N III La réglementation La préparation d une plongée en autonomie. Les organismes de la plongée en France Introduction N III: Un nouveau niveau de responsabilité! Sachez avec qui vous pouvez

Plus en détail

Cours 4. Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! L ordinateur de plongée L ADD. Xavier LAUNOIS. Yann LEGROS.

Cours 4. Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! L ordinateur de plongée L ADD. Xavier LAUNOIS. Yann LEGROS. Xavier LAUNOIS E3 n 23013 E3 n 25061 L ordinateur de plongée L ADD 58 Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! o L ordinateur de plongée L'ordinateur de plongée Le plongeur N2

Plus en détail

PLONGEUR EN AUTONOMIE 20 m

PLONGEUR EN AUTONOMIE 20 m PROFIL GENERAL Le plongeur titulaire de la qualification Plongeur Autonome 20 m (PA20) est capable de réaliser des plongées d exploration : Jusqu à 20 m de profondeur, au sein d une palanquée, en autonomie,

Plus en détail

Examen de Guide de palanquée ANMP

Examen de Guide de palanquée ANMP Examen de Guide de palanquée ANMP (Brevet de plongeur niveau 4) Epreuves et Critères techniques L organisation générale du niveau 4 ANMP est définie dans la fiche info N A07 «Organisation d une formation

Plus en détail

Séminaire des CODEP d Alsace

Séminaire des CODEP d Alsace Séminaire des CODEP d Alsace Le N IV Guide de Palanquée Strasbourg le 04 janvier 2014 yves.gaertner@orange.fr Proposition Séminaire des CODEP d Alsace Le guide de palanquée avant la réforme Le nouveau

Plus en détail

UTILISATION DES TABLES DE PLONGÉES

UTILISATION DES TABLES DE PLONGÉES UTILISATION DES TABLES DE PLONGÉES 1 HISTORIQUE DES TABLES DE PLONGÉES... 2 2 LES TABLES MN90... 3 3 QUELQUES DÉFINITIONS... 4 4 PLONGÉE ISOLÉE (INTERVALLE > 12 H)... 6 5 REMONTÉE LENTE JUSQU AU PREMIER

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL B. PLONGÉES EN SATURATION Les instructions qui suivent permettent de conduire des opérations de plongée à saturation à l héliox avec un niveau vie allant de 10 m à 180 m. Elles autorisent un travail :

Plus en détail

SUPPORT DE FORMATION NITROX ELEMENTAIRE

SUPPORT DE FORMATION NITROX ELEMENTAIRE SUPPORT DE FORMATION NITROX ELEMENTAIRE INTRODUCTION a) Définition Le NITROX est un mélange composé de 2 gaz : le Nitrogène (azote en anglais) et l'oxygène, lorsque ce mélange est différent de l'air. On

Plus en détail

depth dive time max. depth deco info STOP NO STOP DIVE Ordinateur de décompression SPEED % S L O W Français DO NOT FLY DIVEPLAN LOGBOOK DESATURATION

depth dive time max. depth deco info STOP NO STOP DIVE Ordinateur de décompression SPEED % S L O W Français DO NOT FLY DIVEPLAN LOGBOOK DESATURATION M O D E D E M P L O I Français DIVE SPEED % DESATURATION DIVE SPEED % max. S L O W DO NOT FLY DIVEPLAN LOGBOOK STOP NO STOP ft m max. DESATURATION DO NOT FLY DIVEPLAN LOGBOOK S L O W Ordinateur de décompression

Plus en détail

Ce soir, on va voir les procédures de désaturation

Ce soir, on va voir les procédures de désaturation Ce soir, on va voir les procédures de désaturation 1 Rappels 2 Pourquoi? La sécurité face au ADD, Pour l examen N3 Comprendre le fonctionnement des ordinateurs (mêmes modèles mathématiques) 3 Les tables

Plus en détail

Règlementation : Brevets et qualifications

Règlementation : Brevets et qualifications Question 1 09REG-EV-1-05(1) Question à 1 point Vous êtes niveau 4 Guide de Palanquée et souhaitez devenir directeur(s) de plongée. Que devez vous faire? (1 point) Passer La qualification de plongeur niveau

Plus en détail

DÉCOMPRESSION ASSISTÉE PAR ORDINATEUR

DÉCOMPRESSION ASSISTÉE PAR ORDINATEUR DÉCOMPRESSION ASSISTÉE PAR ORDINATEUR Le vrai danger, ce n'est pas quand les ordinateurs penseront comme les hommes, c'est quand les hommes penseront comme les ordinateurs. [Sydney Harris] MOTS Clefs :

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL ANNEXE 3

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL ANNEXE 3 ANNEXE 3 A. PLONGÉES D INCURSION PROCÉDURES D INTERVENTION POUR DES PLONGÉES AUX MÉLANGES À BASE D HÉLIUM Tableau n o 1. Mélanges fond pour tables héliox/oxy/6 m Tableau n o 2. Mélanges fond pour tables

Plus en détail

Consommation d air et autonomie

Consommation d air et autonomie Consommation d air et autonomie Cours N3 09/12/2013 François KERISIT E2 Tek Plongée Odyssée 09/12/2012 Consommation d air et autonomie 2 Objectif Autonomie : jusqu à 40m, entre N3 jusqu à 60m, avec un

Plus en détail

Recueil d épreuves. r s. Ligue Francophone de Recherches et d'activités Subaquatiques

Recueil d épreuves. r s. Ligue Francophone de Recherches et d'activités Subaquatiques Recueil d épreuves r s Recherches et d'activités Subaquatiques Photo couverture : Sylviane Godin Imprimé en 2012 Table des matières Abréviations 4 Conditions applicables à toutes les épreuves 5 Généralités

Plus en détail

COURS NIVEAU 3 THEME. «REMONTE (2em PARTIE)»

COURS NIVEAU 3 THEME. «REMONTE (2em PARTIE)» COURS NIVEAU 3 THEME «REMONTE (2em PARTIE)» N3 Thème «Remontée (2em partie)» «Planification plongée» «Les tables MN90» «Les ordinateurs» «Plongées en altitude» «Le Nitrox» Organisation de la plongée planification

Plus en détail

BREVET 1 * Cours de décompression

BREVET 1 * Cours de décompression BREVET 1 * Cours de décompression Pourquoi la décompression? L être humain n est pas fait pour aller sous l eau Le corps humain contient de l air Le plongeur respire de l air sous pression L air respiré

Plus en détail

Avant d utiliser l Aladin 2G il faut lire attentivement et complètement ce manuel. AVERTISSEMENT

Avant d utiliser l Aladin 2G il faut lire attentivement et complètement ce manuel. AVERTISSEMENT Aladin 2G A PROPOS DE SÉCURITÉ Avant d utiliser l Aladin 2G il faut lire attentivement et complètement ce manuel. Vous devez lire attentivement et complètement ce manuel avant d utiliser l Aladin 2G. La

Plus en détail

Cours théorique. Préparation Niveau 2. IV - Corrigés des exercices. sur les tables de plongée. UJSM Plongée

Cours théorique. Préparation Niveau 2. IV - Corrigés des exercices. sur les tables de plongée. UJSM Plongée Section Plongée UNION DES JOUTEURS SAUVETEURS DE LA MULATIERE Bureau & Piscine : 25 rue de Verdun 69350 LA MULATIERE Siège social : Mairie de La Mulatière 1 Place Jean Moulin - 69350 La Mulatière bureau

Plus en détail

BREVET 2 * Principes physiques régissant la plongée. Première partie

BREVET 2 * Principes physiques régissant la plongée. Première partie BREVET 2 * Principes physiques régissant la plongée Première partie Objectifs de ce cours: 1. Introduction à la formation du 2* 2. Comprendre les lois fondamentales régissant : la flottabilité (Archimède)

Plus en détail

FRANÇAIS. Manuel d instructions

FRANÇAIS. Manuel d instructions FRANÇAIS Manuel d instructions SOMMAIRE 1. - INTRODUCTION............................. pag. 41 1.1. - Caractéristiques principales.................. pag. 41 1.2. - Normes de sécurité.........................

Plus en détail

Au-delà de la contrainte du prix, Nous avons retenu les critères de choix suivants :

Au-delà de la contrainte du prix, Nous avons retenu les critères de choix suivants : Aujourd hui les ordinateurs ne font toujours pas le café, mais même les entrées de gamme sont compatibles nitrox. Les multigaz ne sont pas rares et la gestion d air est devenue une banalité, à condition

Plus en détail

SWISS UNDERWATER AND HYPERBARIC MEDICAL SOCIETY. Le foramen ovale perméable

SWISS UNDERWATER AND HYPERBARIC MEDICAL SOCIETY. Le foramen ovale perméable SUHMS SWISS UNDERWATER AND HYPERBARIC MEDICAL SOCIETY FOP Le foramen ovale perméable RECOMMANDATIONS 2012-2015 DE LA SOCIÉTÉ SUISSE DE MÉDECINE SUBAQUATIQUE ET HYPERBARE "SUHMS" Société suisse de médecine

Plus en détail

Les tables de décompression et l ordinateur de plongée

Les tables de décompression et l ordinateur de plongée Les tables de décompression et l ordinateur de plongée Cours brevet 1* Tables et ordi. 1. Objectif du cours 2. Loi de Henry 3. Accident de décompression 4. Utilisation des tables 5. Ordinateur de plongée

Plus en détail

Travail de candidature au brevet de Moniteur 3*

Travail de candidature au brevet de Moniteur 3* L'Ordinateur de Plongée «Moyen de décompression alternatif à la Lifras». Patrick Crasson - Moniteur Fédéral 938 Page : 1 de 31 Table des Matières 1 Avant- Propos... 3 2 Introduction, Généralités et Constat...

Plus en détail

Des Décompressimètres électroniques pour la plongée autonome avec scaphandre, Ou les ordinateurs de plongée. François Rébufat

Des Décompressimètres électroniques pour la plongée autonome avec scaphandre, Ou les ordinateurs de plongée. François Rébufat Des Décompressimètres électroniques pour la plongée autonome avec scaphandre, Ou les ordinateurs de plongée François Rébufat 1. Tout le monde l utilise. A n en pas douter, l arrivée dans les années 90

Plus en détail

Connaissances théoriques élémentaires

Connaissances théoriques élémentaires NIVEAU 1 Théorie Connaissances théoriques élémentaires Principe des barotraumatismes et prévention. L'essoufflement. Le froid, les dangers du milieu naturel. Le principe de l'accident de décompression,

Plus en détail

Extraits du Code du Sport Partie Réglementaire Arrêtés Modifié par arrêté du 18 juin 2010

Extraits du Code du Sport Partie Réglementaire Arrêtés Modifié par arrêté du 18 juin 2010 Extraits du Code du Sport Partie Réglementaire Arrêtés Modifié par arrêté du 18 juin 2010 Livre III Pratique sportive Titre II Obligations liées aux activités sportives Section 3 Etablissements qui organisent

Plus en détail

La décompression : Les tables MN90

La décompression : Les tables MN90 NIVEAU 4 La décompression : Les tables MN90 Les éléments à tenir en compte pour le développement des tables de plongée. Eléments imposés dans le calcul des tables Tenant au plongeur Le liquide = le sang,

Plus en détail

Ecole des Astéries - Questions pour réviser le brevet 1*

Ecole des Astéries - Questions pour réviser le brevet 1* Ecole des Astéries - Questions pour réviser le brevet 1* 1) Pourquoi la plongée est un sport dangereux nécessitant une formation spécifique? Citez 3 dangers principaux 2) Quelles sont les 3 conditions

Plus en détail

Formation nitrox CMAS.CH

Formation nitrox CMAS.CH Formation nitrox CMAS.CH CMAS.CH Formation selon CMAS International TABLE DES MATIÈRES PLAN DE FORMATION...3 PLONGEUR NITROX...4 1 But...4 2 Définition...4 Admission aux cours...4 Organisation et durée

Plus en détail

Comment faire passer un message

Comment faire passer un message Comment faire passer un message 1 Les Outils Pédagogiques Un cours en salle Le tableau Le rétroprojecteur Le matériel à présenter Un cours dans l eau La démonstration La découverte, les jeux L ardoise

Plus en détail

Physiologie. Physiologie. Physiologie. Buts. Objectifs. Rappel. Théorie. Contrôle des objectifs. Conclusions.

Physiologie. Physiologie. Physiologie. Buts. Objectifs. Rappel. Théorie. Contrôle des objectifs. Conclusions. Contenu du cours Buts. Objectifs. Rappel. Théorie. Contrôle des objectifs. Conclusions. Buts Etre conscient du phénomène de la saturation des tissus. Connaître les conséquences de la saturation sur la

Plus en détail

EXAMEN NIVEAU II SESSION 2006

EXAMEN NIVEAU II SESSION 2006 EXAMEN NIVEAU II SESSION 2006 NOM : PRENOM : AGE : CLUB : Vous avez deux heures pour répondre aux questions. Prenez le temps de lire correctement l énoncé des questions. Pour les exercices de tables, vous

Plus en détail

Normes. Plongeur CMAS** (niveau 2) (Advanced Open Water Diver)

Normes. Plongeur CMAS** (niveau 2) (Advanced Open Water Diver) Normes Plongeur CMAS** (niveau 2) (Advanced Open Water Diver) 2011 F O R M A T I O N P l o n g e u r : N I V E A U I I Prérogatives : Le plongeur niveau II peut : Plonger avec un binôme de niveau I ou

Plus en détail

PLONGEUR (P1) Plongeur CMAS 1* Plongeur Encadré NBN EN 14153-1 STANDARDS

PLONGEUR (P1) Plongeur CMAS 1* Plongeur Encadré NBN EN 14153-1 STANDARDS PLONGEUR (P1) Plongeur CMAS 1* Plongeur Encadré NBN EN 14153-1 STANDARDS (Version 2012/01) Table des matières 1 Généralités... 4 1.1 Compétences du plongeur 1*... 4 1.2 Prérogatives du plongeur 1*... 4

Plus en détail

P** CMAS.CH. CMAS.CH Formation selon CMAS International

P** CMAS.CH. CMAS.CH Formation selon CMAS International P** CMAS.CH CMAS.CH Formation selon CMAS International TABLE DES MATIÈRES LES COURS DU BREVET DE PLONGEUR 2 ÉTOILES.... 3 1 BUT... 4 2 DÉFINITION... 4 Organisation et durée de la formation... 4 Admission

Plus en détail

l OSTC de Heinrichs Weikamp

l OSTC de Heinrichs Weikamp Pour aller plus loin avec l TC de Heinrichs Weikamp Les mélanges et les algorithmes Firmware 2.51beta Le 23/10/2012 Version 1.2 1 Version Date Evolutions apportées au document 1.0 04/10/2012 Première version

Plus en détail

Dissolution des Gaz & Accidents de décompression

Dissolution des Gaz & Accidents de décompression Dissolution des Gaz & Accidents de décompression 1 Plan du cours Introduction Rappels Pression Composition de l air Pression partielle Courbe de sécurité Anatomie Dissolution des Gaz (Loi de Henry) Mise

Plus en détail

ETUDES. Quelques réflexions sur la conduite de la cuisson : aspects microbiologiques et valeur pasteurisatrice

ETUDES. Quelques réflexions sur la conduite de la cuisson : aspects microbiologiques et valeur pasteurisatrice ETUDES Quelques réflexions sur la conduite de la cuisson : aspects microbiologiques et valeur pasteurisatrice Leïla MEKHTICHE et Jean-Luc MARTIN (CTSCCV) RESUME De nombreuses questions posées au CTSCCV

Plus en détail

1 PETIT HISTORIQUE...3

1 PETIT HISTORIQUE...3 1 PETIT HISTORIQUE...3 2 ARCHITECTURE...4 2.1 ARCHITECTURE EXTERNE...4 2.2 AFFICHAGE ET PARAMETRES...4 2.3 ARCHITECTURE INTERNE...6 2.4 LES MODES...6 2.4.1 Mode d attente...6 2.4.2 Mode plongée...6 2.4.3

Plus en détail

Circonstances favorisantes des ADD :

Circonstances favorisantes des ADD : Circonstances favorisantes des ADD : en fonction du comportement du plongeur et des profils de plongée Laurent MARCOUX IR - médecin fédéral Généralités 1 à 3 ADD sur 1000 plongées Mais augmentation des

Plus en détail

ORDINATEUR DE PLONGÉE NEMO WIDE

ORDINATEUR DE PLONGÉE NEMO WIDE Nemo Wide Manuale d istruzioni User s Guide Bedienungsanleitung Manuel d utilisation Manual de instrucciones Manual de instruções Gebruikershandleiding Användarinstruktioner Οδηγίες χρήσης Käyttäjän Opas

Plus en détail

FICHE DE COURS THEORIQUE

FICHE DE COURS THEORIQUE FICHE DE COURS THEORIQUE TITRE : Matériel (niveau 2) A qui s adresse ce cours : Niveaux 1 en cours de formation N2 Justification du cours : - Savoir gérer son propre matériel notamment le matériel nécessaire

Plus en détail

Qivivo Thermostat. Simple, efficace, convivial

Qivivo Thermostat. Simple, efficace, convivial Qivivo Thermostat Simple, efficace, convivial Qivivo Thermostat Connecté Le confort au creux de la main Vos clients vont enfin aimer leur thermostat. D usage intuitif, il permet de programmer et de piloter

Plus en détail

APTITUDES DES PRATIQUANTS A UTILISER DE L'AIR

APTITUDES DES PRATIQUANTS A UTILISER DE L'AIR Article Annexe III-14 a (art. A322-77) APTITUDES DES PRATIQUANTS A UTILISER DE L'AIR APTITUDES à plonger en encadrée LE PRATIQUANT DOIT JUSTIFIER des aptitudes suivantes auprès du directeur de plongée

Plus en détail

UTILISATION DES TABLES DE PLONGÉES

UTILISATION DES TABLES DE PLONGÉES UTILISATION DES TABLES DE PLONGÉES NIVEAUX 2, 3 et 4 1 HISTORIQUE DES TABLES DE PLONGÉES... 2 2 LES TABLES MN90... 3 3 QUELQUES DÉFINITIONS... 4 4 PLONGÉE ISOLÉE (INTERVALLE > 12 H)... 6 5 REMONTÉE LENTE

Plus en détail

FORMATION DE MONITEUR LE M* CMAS.CH PAR CROSS-OVER

FORMATION DE MONITEUR LE M* CMAS.CH PAR CROSS-OVER LE M* CMAS.CH PAR CROSS-OVER LE M1 CMAS.CH PAR CROSS-OVER M. ZÜRCHER 2010 Philosophie de la formation M1 par cross-over. Les objectifs de formation d un plongeur CMAS sont de préparer le plongeur à être

Plus en détail

Innovation. scubapro-uwatec.com. Personnalisation

Innovation. scubapro-uwatec.com. Personnalisation Innovation scubapro-uwatec.com Personnalisation Tableau technique Innovation Moniteur de fréquence cardiaque pour un calcul de décompression physiologique supplémentaire sur mesure Compas numérique avec

Plus en détail

Plan. Flottabilité (1) Rappels. Révisions Physique 27/04/2015. Quelques rappels des lois de physique utiles pour la plongée Mariotte Dalton Charles

Plan. Flottabilité (1) Rappels. Révisions Physique 27/04/2015. Quelques rappels des lois de physique utiles pour la plongée Mariotte Dalton Charles Plan Quelques rappels des lois de physique utiles pour la plongée Mariotte Dalton Charles Exercices! Cours N4 8-Avr-2015 Olivier Daumin CODEP01 ASEGF Plongée & Maïali Cours N4 Révisions 8-Avr-2015 Olivier

Plus en détail

MBR225. Le module a été conçu et réalisé conformément aux normes en vigueur portant sur la sûreté et la fiabilité des installations industrielles.

MBR225. Le module a été conçu et réalisé conformément aux normes en vigueur portant sur la sûreté et la fiabilité des installations industrielles. MBR225 Module de surveillance des chaînes cinématiques Le module est dédié à la surveillance du fonctionnement de machines dont la chaîne cinématique constitue un facteur important de sécurité : treuil,

Plus en détail

UTILISATION DES TABLES DE PLONGEE

UTILISATION DES TABLES DE PLONGEE UTILISATION DES TABLES DE PLONGEE N2 LES PLONGEES SUCCESSIVES Préalable : chacun doit avoir ses tables MN 90 I_ Rappels cours précédent (tables simples) 1. Justification Pour éviter un accident de décompression,

Plus en détail

PLONGEE TRIMIX NORMOXIQUE

PLONGEE TRIMIX NORMOXIQUE PLONGEE TRIMIX NORMOXIQUE STANDARDS (Version 2010/01) Aperçu La formation Trimix au sein de la Lifras est un cours de spécialisation avancé destiné aux plongeurs souhaitant utiliser un mélange constitué

Plus en détail

Ordinateur de plongée

Ordinateur de plongée Puck Air Ordinateur de plongée Guide de l utilisateur Puck Air Ordinateur de plongée TABLE DES MATIÈRES Mini guide ORDINATEUR DE PLONGÉE Puck Air AVERTISSEMENTS IMPORTANTS COMPORTEMENT RESPONSABLE EN PLONGÉE

Plus en détail

Tables de Plongée Courbe de Sécurité Ordinateur Niveau 1

Tables de Plongée Courbe de Sécurité Ordinateur Niveau 1 Tables de Plongée Courbe de Sécurité Ordinateur Niveau 1 UN PEU D HISTOIRE / C EST QUOI? Les premières tables furent créer en 1908 par Haldane. Elles définissent la profondeur de notre plongée le temps

Plus en détail

Les tables. Niveau 2. Cours niveau 2. Les tables. Justification Objectifs Pédagogiques Prérequis. A- Généralités

Les tables. Niveau 2. Cours niveau 2. Les tables. Justification Objectifs Pédagogiques Prérequis. A- Généralités Cours niveau 2 facteurs 1- Conditions d emploi 2- Plongée successive 2- Palier interrompu Le code du sport impose aux plongeurs autonomes que vous êtes de posséder un moyen de contrôle de votre désaturation.

Plus en détail

Ordinateur de plongée

Ordinateur de plongée Puck Ordinateur de plongée Manuel d utilisation Ordinateur de plongée Puck TABLE DES MATIÈRES MINIGUIDE 2 ORDINATEUR DE PLONGÉE PUCK 3 AVERTISSEMENTS IMPORTANTS 3 COMPORTEMENT RESPONSABLE EN PLONGÉE 3

Plus en détail

Cours N2 : Dissolution des gaz

Cours N2 : Dissolution des gaz Sommaire Cours N2 : Dissolution des gaz Justification ADD et tables de décompression Rappels Physique : la pression Composition de l air Mise en évidence Ennoncé de la loi de Henri Application à la plongée

Plus en détail

COMMISSION TECHNIQUE DU CSAR PSM. Tables et courbes de Sécurité Lundi 02 Décembre 2013

COMMISSION TECHNIQUE DU CSAR PSM. Tables et courbes de Sécurité Lundi 02 Décembre 2013 Tables et courbes de Sécurité Lundi 02 Décembre 2013 Introduction Sujet : Tables, Courbe de Sécurité Objectif du cours : Connaître la courbe de Sécurité Découvrir le fonctionnement des Tables MN90 Pré

Plus en détail

L A VAN DORMAEL PHILIPPE MONITEUR 1* 13 MARS 2009

L A VAN DORMAEL PHILIPPE MONITEUR 1* 13 MARS 2009 L A 1 VAN DORMAEL PHILIPPE MONITEUR 1* 13 MARS 2009 COURS SUR LA DIRECTION DE PALANQUEE 2 LA DIRECTION DE PALANQUEE 1 2 3 4 5 LE CHOIX DU SERRE FILELE BRIEFING LE RÔLE DU SERRE-FILE LA PLONGEE LE DEBRIEFING

Plus en détail

Eléments de calcul de table

Eléments de calcul de table Eléments de calcul de table Préparation Guide de palanquée N4 FFESSM Codep 93-2016 Auteur : Benjamin Bassereau, MF1 Au programme ce soir Pourquoi les éléments de calcul de table? Rappels : loi de Henry,

Plus en détail

LE SYSTEM. Active Light. Français. Français PRO ULTRA SWISS MADE BY UWATEC AG

LE SYSTEM. Active Light. Français. Français PRO ULTRA SWISS MADE BY UWATEC AG LE SYSTEM M O D E D E M P L O I Active Light PRO ULTRA SWISS MADE BY UWATEC AG NO STOP Schéma d utilisation Schéma d utilisation des fonctions de surface B et E B et + B et 1 Repos Veille 6 5 2 4 Etape

Plus en détail

Cours prépa niveau 2. Utilisation des tables fédérales Plongées simples et consécutives

Cours prépa niveau 2. Utilisation des tables fédérales Plongées simples et consécutives Cours prépa niveau 2 Utilisation des tables fédérales Plongées simples et consécutives Extrait du MFT (Niveau 2 du 05/03/2012) Sommaire Pourquoi? Pré requis Rappels Règles essentielles Plongée sans palier

Plus en détail

Tables / Désaturation

Tables / Désaturation Tables / Désaturation Utilisation des tables Paramètres d une plongée Conditions d emploi de la table Plongée simple Plongée successive Plongée consécutive Remontées anormales : - remontée rapide - interruption

Plus en détail

Enquête Nationale Accidents de plongée sportive. -------- Année 2012

Enquête Nationale Accidents de plongée sportive. -------- Année 2012 Enquête Nationale Accidents de plongée sportive en scaphandre autonome -------- Année 2012 Rapporteur : Dr Bruno GRANDJEAN Centre Hospitalier d Ajaccio.Service de Médecine Hyperbare Avenue Impératrice

Plus en détail

TABLES NIVEAU 2 T PRIGENT INTRODUCTION MN 90 NIVEAU 2 : NIVEAU 2 : NIVEAU 2 : MN 90. NIVEAU 2 : Introduction NIVEAU 2 : NIVEAU 2 : MN 90.

TABLES NIVEAU 2 T PRIGENT INTRODUCTION MN 90 NIVEAU 2 : NIVEAU 2 : NIVEAU 2 : MN 90. NIVEAU 2 : Introduction NIVEAU 2 : NIVEAU 2 : MN 90. TABLES NIVEAU 2 INTRODUCTION Introduction Définition : Les tables de décompression ou tables de plongée sont utilisées par les plongeurs afin de gérer leur remontée en surface tout en permettant à leur

Plus en détail

10 Novembre 2010. Nathalie PERON pn.peron@laposte.net

10 Novembre 2010. Nathalie PERON pn.peron@laposte.net Froid, noyade 10 Novembre 2010 Nathalie PERON pn.peron@laposte.net Le froid Le froid L homme = homéotherme : Thermostat pour le maintien de la température centrale T centrale 37 C normalement T cutanée

Plus en détail