MUSÉE OCÉANOGRAPHIQUE DE MONACO

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MUSÉE OCÉANOGRAPHIQUE DE MONACO"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE MAI 2012 MUSÉE OCÉANOGRAPHIQUE DE MONACO 15 mai - 15 octobre 2012 Relations avec la presse Agence Catherine Dantan Marie Decap 7 rue Charles V Paris Tél : Mail : Site : Musée océanographique de Monaco Pauline Hérouan Avenue Saint-Martin - MC Monaco Tél : Mail : Site :

2 Sommaire Avant-propos de S.A.S. le Prince Albert II L Exposition Communiqué de presse P 04 L Océan, source de vie : entretien entre Marc Quinn et Robert Calcagno P 06 Parcours de l exposition P 10 Liste des œuvres exposées P 15 Biographie de Robert Calcagno P 21 Biographie de Marc Quinn P 22 Les visuels disponibles pour la presse et conditions d utilisation P 23 Institut océanographique, P 29 Fondation Albert I er, Prince de Monaco Musée océanographique de Monaco L Association des Amis du Musée océanographique de Monaco P 31 Les informations pratiques P 34 MUSÉE OCÉANOGRAPHIQUE DE MONACO I MARC QUINN THE LITTORAL ZONE I DOSSIER DE PRESSE MAI

3 AVANT-PROPOS DE S.A.S LE PRINCE ALBERT II Selon les vœux de son Fondateur, le Prince Albert I er, mon trisaïeul, le Musée océanographique doit rendre réceptif et sensibiliser les visiteurs sur les enjeux liés à la protection des océans au travers de ses collections, de ses aquariums et grâce aussi à l Art, symbole d ouverture sur le monde et de modernité. Pour renouer avec cette vision fondatrice de rapprocher l Art et la Science, le Musée océanographique de Monaco a ouvert ses portes à l Art de notre temps et je suis très heureux d accueillir l exposition imaginée par l artiste Marc Quinn pour le temple de la Mer The littoral Zone, le titre choisi, à lui seul, est une invitation à parcourir chaque salle du Musée océanographique comme un espace où les frontières entre terre et mer, vie et mort, musée et modernité disparaissent dans un même mouvement de vague sur le rivage. Réunissant un ensemble exceptionnel des créations de Marc Quinn, exposées parmi la remarquable collection de spécimens marins et de la faune sous-marine, The littoral Zone est une conversation entre le passé et le présent, un dialogue entre l art et la science. Exposées en parallèle, les deux disciplines se renforcent mutuellement. Leur juxtaposition permet d appréhender les œuvres de l artiste, les collections du Musée et l aquarium sous un angle renouvelé nous permettant de voir autrement ce que nous croyons connaitre. C est en cela que le Musée océanographique remplit pleinement sa vocation. Il invite les visiteurs à découvrir, s instruire, s émerveiller, à rêver, à susciter leur curiosité et il apporte des réponses concrètes pour la protection des océans. En mêlant les trésors des collections et les œuvres artistique de notre temps, il bouscule les habitudes, il prend des risques mais il s appuie pleinement sur la vision de son Fondateur, le Prince Albert I er, basée sur un Musée océanographique plein de vie et qui regarde vers l avenir. MUSÉE OCÉANOGRAPHIQUE DE MONACO I MARC QUINN THE LITTORAL ZONE I DOSSIER DE PRESSE MAI

4 COMMUNIQUE DE PRESSE Du 12 mai au 15 octobre 2012, le Musée océanographique de Monaco consacre une exposition majeure à l artiste anglais Marc Quinn. Au total, une soixantaine de peintures, sculptures et installations sont présentées dans les salles du Temple de la Mer, sur son grand parvis, sa terrasse panoramique et même en plein cœur de la Principauté de Monaco. Le 22 juin dernier, l œuvre d art Burning Desire, orchidée hybride rouge flamboyante de plus de quatre mètres d envergure, a ainsi investi l emblématique Place du Casino. Intitulée THE LITTORAL ZONE, cette exposition est une invitation à parcourir chaque salle du Musée océanographique comme un espace où les frontières entre terre et mer, vie et mort, musée et modernité disparaissent dans un même mouvement de vague sur le rivage. Pour préparer cette exposition, Marc Quinn a souhaité travailler en étroite liaison avec l équipe du Musée et s imprégner des lieux, chef d œuvre de l art monumental et décoratif, de son ambiance, de la diversité de ses collections et de la vision du Fondateur du Musée océanographique, le Prince Albert I er, souhaitant «réunir dans un même éclat les deux forces directrices de la civilisation : l Art et la Science» au service de l océan, source de vie pour les générations futures. La vie sera au cœur de cette exposition, véritable alchimie entre le monde de l artiste et le monde des océans. Au-delà d une rencontre, il s agit d un univers partagé. THE LITTORAL ZONE a été conçue par l artiste comme un dialogue renouvelé et inédit entre Art et Science, entre Terre et Mer. Réunissant un ensemble exceptionnel des créations de Marc Quinn, exposées parmi la remarquable collection de spécimens marins et de la faune sous-marine. Exposées en parallèle, les deux disciplines se renforceront mutuellement. Leur juxtaposition permettra d appréhender les œuvres de l artiste, les collections du Musée et l aquarium sous un angle différent nous permettant de voir autrement ce que nous croyons connaître. Lors d une récente expédition scientifique, le Prince Albert II a rapporté un cube de glace du Pôle Nord. Ce témoignage des effets de l évolution du climat et de la pollution sur les étendues glaciaires a inspiré à Marc Quinn une œuvre au titre énigmatique, créée spécialement pour l exposition : Femmes d une tribu Amazonienne de chasseurs de singes MUSÉE OCÉANOGRAPHIQUE DE MONACO I MARC QUINN THE LITTORAL ZONE I DOSSIER DE PRESSE MAI

5 > COMMUNIQUE DE PRESSE nourrissant au sein des singes orphelins. Conservé dans un réfrigérateur et exposé au regard des visiteurs derrière une vitre en plexiglas, ce fragment du Pôle Nord exprime toute l ambivalence dont notre société est porteuse : le symbole de l action pour la préservation de la planète est conservé par une machine qui provoque la destruction des glaciers. Un paradoxe inhérent à la condition humaine et assumé par le Musée. Le Musée océanographique de Monaco est avant tout un carrefour de médiation entre scientifiques, politiques, acteurs socio-économiques et le grand public, pour la cause des océans. Il est un outil de diffusion et de partage des connaissances, un lieu d échange et de culture, où se confrontent les expériences autour de la protection des océans, patrimoine commun de l humanité. Depuis 2010, une impulsion nouvelle y a été donnée en demandant à des artistes contemporains de renommée internationale d enrichir ce thème par l originalité de leur regard. Construit à flanc du rocher mythique de Monaco, le Musée veille sur les océans depuis plus d un siècle. Conçu comme un palais entièrement dédié à la mer, il présente les résultats des campagnes océanographiques de son fondateur, le Prince Albert I er de Monaco, trisaïeul de S.A.S. le Prince Albert II, pour mieux diffuser les connaissances sur la mer, émerveiller le grand public et le sensibiliser sur sa fragilité. Référence internationale pour tous les amoureux du monde marin ; il possède une importante collection de spécimens marins et abrite un aquarium célèbre, regroupant plus de poissons et invertébrés. Son «Lagon aux requins», un bassin géant de litres, révèle la diversité extraordinaire du récif corallien. MUSÉE OCÉANOGRAPHIQUE DE MONACO I MARC QUINN THE LITTORAL ZONE I DOSSIER DE PRESSE MAI

6 L OCEAN, SOURCE DE VIE ENTRETIEN ENTRE MARC QUINN ET ROBERT CALCAGNO Robert Calcagno, Directeur général de l Institut océanographique, Fondation Albert I er, Prince de Monaco : Dès nos premières discussions, il m est clairement apparu que ton exposition mettrait en exergue le dialogue entre l architecture du Musée océanographique, le sens de ses missions et tes œuvres. Marc Quinn, l artiste : Oui, ce que j aime dans ce Musée, c est qu il ne s agit pas d une simple accumulation d objets du passé, mais qu il est aussi doublement engagé, dans la connaissance et la diffusion de cette connaissance sur l évolution de la vie de nos océans. Tu as aussi des spécimens de poissons vivants, une ferme à corail. Toutes ces choses en font un endroit exceptionnel, y compris ce magnifique bâtiment du XIX e siècle qui fait entrer sa propre histoire dans le présent. Ces idées sur les origines de la vie et sur nos relations avec les autres espèces et le monde qui nous entoure jouent aussi un rôle primordial dans mon travail. RC : Cela me rappelle une citation du Prince Albert I er qui disait : «Au cours de ma carrière de navigateur, j ai reçu de la mer des témoignages sur les lois qui régissent son rôle parmi les forces du monde, me remplissant d une confiance sereine envers ce destin que l équilibre de l univers impose à certaines créatures organiques tout au long des cycles éternels de la vie et de la mort». Ceci semble aussi s appliquer à tes propres réflexions, à la manière dont tu comprends le Musée. C est aussi ainsi que je comprends ton travail, et surtout ton œuvre Evolution, qui revêt une toute nouvelle signification lorsqu elle est placée sous notre lustre méduse, créé d après un dessin du biologiste allemand du XIX e siècle, Ernst Haeckel. Du point de vue biologique, il est intéressant de savoir que la méduse conserve une quantité importante de cellules souche pendant toute sa vie. En conditions de stress (manque de nourriture, changement climatique ou modifications de la salinité ambiante), la méduse est capable de «régresser», de remonter le temps, repassant de l adulte au polype. Le polype de la méduse peut sous cette forme attendre que les conditions de son environnement s améliorent. Il peut ensuite redonner vie à une méduse qui sera génétiquement comparable à celle qui l a engendrée. C est cette capacité si particulière qui lui vaut le nom de «méduse immortelle». MQ : Oui, plusieurs œuvres traitent de l origine de la vie : le coquillage dans l entrée, l œuvre Evolution qui nous accueille à notre arrivée, et à l étage supérieur, dans la Salle de la Baleine, il y a les œuvres qui traitent davantage de la mort physique. L exposition traite du cycle entier de la vie, comme le fait le Musée. Mais ce qui est aussi intéressant, en ce qui concerne la mer, c est ce que l on voit dans ses profondeurs ; un peu comme lorsque l on regarde les étoiles, on peut remonter le temps. Lorsque l on regarde sous la mer, on remonte aux origines de la vie. Au fond des océans, de toutes petites créatures MUSÉE OCÉANOGRAPHIQUE DE MONACO I MARC QUINN THE LITTORAL ZONE I DOSSIER DE PRESSE MAI

7 > L OCEAN, SOURCE DE VIE ENTRETIEN ENTRE MARC QUINN ET ROBERT CALCAGNO vivent près de sources bouillantes, ce qui nous permet de comprendre que la vie peut apparaître partout et que nous faisons partie de la même évolution. L évolution est un processus continu. On ne sait pas ce que l avenir nous réserve. Mais c est l engagement dans ce processus infini qui rend le Musée si vivant. RC : Lors de ma visite à ton atelier, j ai remarqué parmi tes œuvres en cours de conception la présence de l art asiatique et plus précisément de celui de l ancien Royaume de Gandhara. Les Asiatiques ne considèrent pas que le temps est linéaire, mais plutôt qu il constitue un cycle. Il va et vient entre l avenir et le passé. La mort n est pas une fin, mais un nouveau départ. Et je crois que, même si cela ne s exprime pas de la même façon, le positionnement actuel du Musée au XXI e siècle, c est exactement cela : un Musée qui met en valeur notre héritage et nos collections du passé, mais aussi le présent et le futur. Comme tu l as dit, on y trouve aussi des poissons vivants. Dans quelques semaines, nous accueillerons des tortues vivantes sur la terrasse. Le cycle se répète sans cesse. Nous disons d ailleurs que notre Musée est jeune de 100 ans, justement à cause de ce cycle sans fin. MQ : En tant qu artiste, si l on veut continuer à créer, il faut garder sa part d enfance. Je crois que c était Brancusi qui disait qu une partie de nous-mêmes doit rester enfant, c est-à-dire, de pouvoir continuer à s émerveiller devant le monde, à toujours tenter de tout regarder avec un œil neuf. Et je pense aussi, comme tu le dis si bien, que c est aussi ce que fait le Musée. L accord est parfait. RC : Les visiteurs du Musée ne sont pas les spécialistes habituels ou des amateurs d art contemporain, nous accueillons surtout de nombreuses familles avec de jeunes enfants. Ce qui est formidable dans ton exposition, c est qu elle ne suscitera pas seulement l intérêt des spécialistes ou des amateurs d art, mais qu elle engagera aussi les enfants d un point de vue émotionnel. Parfois, les artistes ou les expositions envoient un message de peur, de guerre ou de haine. Mais ton message parle de beauté et de prise de conscience, et je pense que c est ainsi que l on peut toucher les gens et envoyer à la fois un message sur l art et sur la protection de l environnement. Il est aussi important de s amuser. Les visiteurs viennent au Musée océanographique pour s amuser, pour être surpris, pour admirer et pour ressentir des émotions. Leur permettre de se divertir est un bon moyen d ouvrir leur esprit, de susciter leur intérêt et de nourrir leurs réflexions et leurs émotions. MQ : J aime travailler sur des projets où il m est permis d atteindre une large audience : c est formidable de réaliser des sculptures dans des lieux publics parce que l on peut ainsi toucher un grand nombre de personnes différentes. C est tout aussi extraordinaire d attirer des enfants et des gens qui MUSÉE OCÉANOGRAPHIQUE DE MONACO I MARC QUINN THE LITTORAL ZONE I DOSSIER DE PRESSE MAI

8 > L OCEAN, SOURCE DE VIE ENTRETIEN ENTRE MARC QUINN ET ROBERT CALCAGNO ne s intéressent pas normalement à l art car on peut peut-être les entraîner dans un voyage vers l art qu ils ne pensaient pas leur être possible. RC : Dès le début, le Prince Albert I er a voulu : «Réunir dans un même éclat les deux forces directrices de la civilisation : l art et la science». Depuis deux ans, nous accueillons des expositions d artistes qui offrent à nos visiteurs de nouvelles sensations, de nouvelles émotions. MQ : Je pense qu aujourd hui, et surtout grâce à la révolution que connaissent les sciences biologiques, la convergence entre les domaines de l art et de la science se renforce. Bien sûr, les buts divergent : la science cherche les réponses alors que l art pose les questions. Pour cette exposition, par exemple, j ai réalisé les œuvres sur l ADN avec le même ADN que celui utilisé par les laboratoires dans le séquençage du génome. J ai réalisé ces portraits qui semblent abstraits car il ne s agit que d agar-agar colonisé par des bactéries, mais en fait, ce sont les portraits les plus réalistes qui soient, chacun étant doté de la capacité à recréer un être humain. Je crois que, de nos jours, il est essentiel que l art s engage aux côtés de la science, même si bien sûr nous n utilisons pas de la même manière les processus d information. RC : Je suis tout à fait d accord. Le Musée et ton œuvre traitent tous deux de la complexité du monde, ce cycle éternel de questions et de réponses. MQ : Il est à espérer que l art et les missions du Musée, en célébrant ensemble le monde et sa belle diversité, s efforcent toujours de trouver l émerveillement, la fascination et l étonnement. Il y a tant de choses extraordinaires à voir que nous n aurons jamais fini de nous étonner. RC : Le Prince Albert II s est rendu au Pôle Nord et au Pôle Sud. Il est le seul Chef d Etat à avoir visité les deux extrémités de la Terre. Quand il s est rendu au Pôle Nord, il en est revenu avec un bloc de glace. Après t avoir raconté cette histoire, tu as décidé d inclure ce bloc dans ton œuvre intitulée In the Amazon the women of a tribe which hunts monkeys for food breastfeed the resultant monkey orphans. Peux-tu me dire d où t es venu cette idée et cet intitulé? MQ : Cela concerne notre étrange relation à la nature ; nous la protégeons, mais nous la pillons aussi à nos propres fins. La nature humaine est ainsi double, partagée entre la préservation et la destruction. Mon travail sur cette œuvre m a vraiment stimulé mais son idée ne m est venue qu après ma visite du Musée à tes côtés. Les plus beaux spectacles sont ceux qui sont inspirés par des lieux. Tu gardes ce bloc de glace dans un congélateur, tu le préserves, tu parles de la conservation des calottes polaires, mais MUSÉE OCÉANOGRAPHIQUE DE MONACO I MARC QUINN THE LITTORAL ZONE I DOSSIER DE PRESSE MAI

9 > L OCEAN, SOURCE DE VIE ENTRETIEN ENTRE MARC QUINN ET ROBERT CALCAGNO la machine qui le conserve, comme tout équipement de réfrigération, contribue à la fonte des glaces. Ce paradoxe de notre relation au monde est représenté dans l histoire de la tribu mangeuse de singes, que j ai vu à la télévision avec mes enfants sur la chaîne Discovery. RC : Nous avons tous deux la même démarche ; le Musée s approprie aussi ce paradoxe. Le monde et les sociétés humaines sont complexes, et il est clair que le Musée n est pas une organisation militante qui positionne l environnement et la biodiversité contre l homme ou qui souhaite s opposer au développement durable de l homme. Mais nous sommes conscients de ce paradoxe inhérent au développement de l homme et à la protection de notre planète. Nous le souhaitons : l homme saura mûrir et devenir plus intelligent, capable d accepter et de comprendre la nature et ainsi apprendre à vivre avec elle. C est ce qu évoque l intitulé de ton œuvre In the Amazon et je suis certain qu elle permettra à nos visiteurs de donner libre cours à leur imagination. Certains pourront penser que les habitudes alimentaires de cette tribu amazonienne sont punissables. Mais je ne suis pas d accord : ses membres chassent les singes pour survivre, mais compensent en prenant soin des petits orphelins. La vie est un cycle où tout est équilibre. MQ : C est exact, il faut accepter que l être humain ne soit pas parfait et que sa relation à la nature soit toujours faite de paradoxes et de contradictions. Mais lorsque l on accepte cette idée, il est possible de tout faire pour améliorer cette relation, de permettre aux gens de prendre conscience de ce qu ils sont et font. C est ce que fait le Musée naturellement, parce que les visiteurs viennent voir les créatures marines, les animaux, et l exposition toute entière traite de la nature. Il est impossible que les visiteurs ne ressentent pas au plus profond d eux-mêmes quelle est leur place dans ce monde. Monaco, 15 mars 2012 MUSÉE OCÉANOGRAPHIQUE DE MONACO I MARC QUINN THE LITTORAL ZONE I DOSSIER DE PRESSE MAI

10 THE LITTORAL ZONE Marc Quinn au Musée océanographique de Monaco Le dialogue entre art et science, terre et mer «la zone littorale est le lieu de naissance et de mort de la vie sur Terre, le lieu des origines, où le chaos se solidifie pour devenir forme, où le voyage commence et finit, un point de départ et d arrivée ; un espace de fusion et de séparation, où nous tentons - et échouons souvent - de distinguer la nature de la culture. Et par conséquent, c est un espace où la créativité est la plus extrême et la plus profonde». Jerry Brotton, Professeur des Etudes sur la renaissance à Queen Mary, University of London. PARCOURS DE L EXPOSITION : principales étapes La présentation, dans les salles du Musée océanographique de Monaco, des œuvres de Marc Quinn aux côtés des milliers de spécimens d Histoire naturelle collectés par le Prince Albert I er crée un dialogue nouveau entre l art et la science. Dialogue fructueux, en lien avec l architecture comme avec les missions de cette institution : l exposition s inscrit parfaitement dans la logique de l évolution de la vie des océans et aborde les thèmes de l origine de la vie, de la mort, de nos relations avec les espèces animales, et plus largement notre place au sein de la planète. Le parcours de l exposition vise à renouveler le regard que nous portons sur le monde par le biais de l émotion, de l étonnement, de l émerveillement, mais aussi à susciter des interrogations. Au delà de la beauté formelle des œuvres de Marc Quinn, cette immersion de l art le plus contemporain dans le Musée océanographique de Monaco ouvre sur une prise de conscience des rapports que notre culture entretient avec la nature : rapports tissés de forces contradictoires, traversés d ambiguïtés dont ne sont pas exemptes nos meilleures intentions sur la préservation de la planète. Les œuvres de Marc Quinn ne laissent pas indifférent, elles interpellent chacun d entre nous et appellent au débat. L exposition débute à l extérieur du Musée par deux sculptures monumentales. La première est placée devant les caisses du Musée : Planet (2008), un bébé en apesanteur de 4 mètres de haut, plus de 9 mètres de long et 6 tonnes de bronze peint en blanc. Une planète qui dérive dans l espace et provoque l émerveillement. La seconde, dans l axe d entrée du Musée : Wilder Shores of Desire (2011), une orchidée en bronze peint en blanc de 2,25 mètres de haut. MUSÉE OCÉANOGRAPHIQUE DE MONACO I MARC QUINN THE LITTORAL ZONE I DOSSIER DE PRESSE MAI

11 REZ-DE-CHAUSSÉE La zone littorale désigne cet espace mouvant où les frontières s effacent entre nature et culture ; de même, The Littoral Zone est une manifestation où les créations de Marc Quinn et le lieu d exposition se rencontrent et s unissent dans une parfaite cohésion. Pour l artiste, le Musée océanographique représente, par l ordonnancement de ses collections depuis l aquarium jusqu au premier étage, un cheminement vertical de la nature vers la culture. Le rez-de-chaussée regroupe des œuvres sur le thème de l origine de la vie. HALL PRINCESSE ALICE En passant la porte d entrée ornée d une arche de méduses, symbole du passage vers la découverte du monde marin, le public est accueilli dans le hall par une œuvre récente intitulée The origine of the world (2012) : ce coquillage en bronze de trois mètres de haut repose au centre d une mosaïque représentant la Princesse Alice, deuxième navire océanographique du Prince Albert I er de Monaco. Ce coquillage issu de la période de l apparition de la vie sur terre est un artifice réalisé sans intervention de la main humaine. Il résulte d un processus de numérisation contrôlé par l artiste qui, paradoxalement, en restitue toute la vérité «primitive». LE SALON D HONNEUR Situé dans l axe d entrée du Musée, le salon d Honneur accueille une installation créée en 2005, composée d une série de neuf sculptures en marbre rose et d un bloc de pierre brute : Evolution. Ces sculptures dont la couleur évoque la chair représentent la croissance d un embryon puis d un fœtus humain pendant la gestation. Chaque embryon, chaque fœtus semble émerger sous nos yeux de la pierre brute, une allusion aux Esclaves de Michel-Ange sculptés en 1520 pour la tombe de Jules II. Evolution engage une méditation sur la magie du développement humain et célèbre l émergence de la vie à partir de la matière. L installation de Marc Quinn est placée en lien direct avec le lustre-méduse qui décore le plafond de cette salle, lustre réalisé à partir des dessins d Ernst Haeckel, biologiste, philosophe et libre-penseur allemand. Le thème de l origine de la vie s accorde tout particulièrement avec l animal marin puisque la méduse, grâce à ses cellules souches, est capable, en cas de danger ou de pénurie, de remonter le cours du temps et de revenir à l état de polype. Dans la même salle, le tableau The Littoral Zone (2009) représente un face-à-face de l homme avec ses origines, en la personne d un enfant debout devant un iguane marin sur une plage des îles MUSÉE OCÉANOGRAPHIQUE DE MONACO I MARC QUINN THE LITTORAL ZONE I DOSSIER DE PRESSE MAI

12 Galápagos (berceau de la théorie de Darwin). Un portrait de famille en quelque sorte, puisque nous sommes tous issus de la mer. Where the Worlds meet the Mind (2012) est une peinture de la rétine de Marc Quinn, qui symbolise la rencontre entre la lumière et la chimie du cerveau, à l instant de l émergence des images. Separation of Body and Soul (2011) marque la première étape de ce processus, celle où la rétine ne perçoit pas encore les couleurs. 1er ÉTAGE - DANS L ESCALIER ET SUR LE PALIER Les escaliers conduisant à l étage débouchent sur un palier orné d une mosaïque représentant la faune des grands fonds, symbole des recherches menées par le Prince Albert I er à bord de ses quatre navires océanographiques successifs. En levant la tête, on aperçoit le moulage d un calmar géant et celui d une pieuvre géante du Pacifique de 9 mètres d envergure. The Supa Littoral Zone (2012) : posé sur la mosaïque, ce coquillage porte à sa surface le dessin d une spirale identique à la ligne de route des premiers navigateurs autour du globe. Stealth Kate (2010) L artiste a représenté Kate Moss comme une icône des temps modernes, assimilant le mannequin à une déesse sortant de sa coquille. Au mur, The Zone (Where Space Meets Time) et The Zone (Where Time Meets Space) (2012), deux tableaux représentant des enfants en milieu aquatique. Quatre toiles appartenant à la série des Labyrinth paintings ( ), également présentée dans la salle Albert I er : peints en forme de pouce, blanc ou vivement colorés, ces labyrinthes forment de chacun d entre nous la cartographie abstraite et posent la question de l identité de l homme moderne, un mystère que tous les outils scientifiques n épuiseront jamais. MUSÉE OCÉANOGRAPHIQUE DE MONACO I MARC QUINN THE LITTORAL ZONE I DOSSIER DE PRESSE MAI

13 DANS LA SALLE CENTRALE Self (1991) : Cet autoportrait est une sculpture de glace, représentant la tête de l artiste et faite de 4.5 litres de son propre sang (extrait sur une période de 5 mois). Marc Quinn réalise une nouvelle version de cette œuvre tous les 5 ans - c est ici la cinquième - chacune d entre elle s attachant à représenter sa propre évolution à travers ses transformations physiques. Cette œuvre, préservée dans un réfrigérateur, fait écho à la fragilité de l existence. Femmes d une tribu Amazonienne de chasseurs de singes nourrissant au sein des singes orphelins (2012). Cette œuvre a été créée pour cette exposition à partir d un bloc de glace rapporté par le Prince Albert II lors de l une de ses expéditions. En effet, en écho aux campagnes arctiques du Prince Albert I er, le Prince Souverain a souhaité mesurer par Lui-même les effets de l évolution du climat et de la pollution sur les étendues glaciaires. C est pourquoi, en juillet 2005 puis en avril 2006, Il s est rendu sur les lieux que son trisaïeul avait foulés pour y effectuer les mêmes mesures. Le Prince Albert I er n avait pu à l époque atteindre le Pôle Nord géographique. Le Prince Albert II s y rendit pourtant, pour y nourrir sa réflexion et prendre la mesure de la situation environnementale globale. Marc Quinn a placé le bloc de glace dans un frigidaire et l a exposé sous le titre Femmes d une tribu Amazonienne de chasseurs de singes nourrissant au sein des singes orphelins. Ce titre fait référence à un documentaire vu à la télévision par l artiste et montrant une tribu dont les membres, après avoir tué des singes parce qu ils en ont besoin pour vivre, recueillent leurs petits et les nourrissent. L installation traduit l ambivalence des actions humaines, fussent-elles les mieux intentionnées. Le paradoxe veut, en effet, qu en conservant ce message en faveur de la protection de la nature, dans un réfrigérateur, on participe à la détérioration climatique qui provoque la fonte des glaciers. Au mur, est accrochée une récente série de dix tableaux représentant des iris : The Eye of History (2012) est une métaphore du regard de l homme sur la planète, de sa subjectivité, et une méditation sur les rapports entre Nature et culture. Ces iris en forme de mappemondes symbolisent aussi l émerveillement de l homme devant le spectacle du monde et l énergie qu il use à sa découverte. LA SALLE DE LA BALEINE Située dans l aile Ouest du bâtiment, la Salle de la Baleine présente un ensemble de squelettes de mammifères marins parmi lesquels l imposant squelette - 20 mètres de longueur - d un rorqual commun échoué en 1896 sur la côte Ligure en Méditerranée. En contrebas du mammifère et sur MUSÉE OCÉANOGRAPHIQUE DE MONACO I MARC QUINN THE LITTORAL ZONE I DOSSIER DE PRESSE MAI

14 tout le pourtour de la salle, sont présentés spécimens d Histoire Naturelle et fossiles de poissons. Sur la mezzanine, 400 œuvres d artistes et d artisans de tous horizons. Au milieu de ces collections, sont exposées les œuvres de Marc Quinn dédiées au thème de la mort (parmi lesquelles Matter into Light (2011), Waiting for Godot (2006), Another Angel (2011), Life Breathes the Breath (2012)), mais aussi de la fraternité du vivant. Qu ils soient naturels ou artificiels, entre les squelettes se noue un dialogue entre nature et culture, entre passé et présent, entre animal et humain. LA SALLE ALBERT I er L aile Est du Musée regroupe un ensemble de documents d archives, de photographies, de spécimens et autres instruments scientifiques sélectionnés parmi les collections issues des campagnes de recherche du Prince. De la confrontation avec les œuvres de Marc Quinn émerge un questionnement sur l ambiguïté des actions humaines à travers les thèmes antagonistes de la destruction et de la protection de la planète. Upshot-Knothole Grable (2012) : cette sculpture en marbre, construite selon un procédé numérique, représente une explosion nucléaire et s oppose aux forces positives que symbolise Vortex of desire. Série des Labyrinth paintings ( ) : blanches ou vivement colorées, ces peintures en forme de pouce posent la question de l identité de l homme moderne. TERRASSE DU MUSÉE Deux sculptures sont placées sur le toit du Musée : The Engine of Evolution (2010) : les fleurs sont l un des fils conducteurs de cette exposition, images du désir, symboles de la propagation de la vie. The Shadows of the clouds (2012) : cette œuvre se compose de cinq sculptures faites d après les agrandissements de grains de pop corn. Y convergent deux images qui s opposent : celle du big bang qui a présidé à la formation de l univers et celle d un geste qui renvoie à la banalité de la vie ordinaire. CASINO Burning Desire (2011) est une monumentale fleur en bronze peint en rouge, de plus de quatre mètres d envergure. Elle a été installée le 22 juin 2012 sur l une des places emblématiques de la Principauté. MUSÉE OCÉANOGRAPHIQUE DE MONACO I MARC QUINN THE LITTORAL ZONE I DOSSIER DE PRESSE MAI

Campagne de financement participatif Restauration du vitrage de Le Corbusier Chapelle Notre-Dame du Haut (Ronchamp)

Campagne de financement participatif Restauration du vitrage de Le Corbusier Chapelle Notre-Dame du Haut (Ronchamp) Campagne de financement participatif Restauration du vitrage de Le Corbusier Chapelle Notre-Dame du Haut (Ronchamp) 29 mai - 06 août 2014 1 DOSSIER DE PRESSE ---- Campagne de financement participatif Restauration

Plus en détail

Privatisation et location de salles

Privatisation et location de salles Musée océanographique de Monaco Privatisation et location de salles Service Evénementiel Eva Muller +377 93 15 36 41 evenementiel@oceano.mc Introduction Le Musée océanographique de Monaco Fondé par le

Plus en détail

Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres. déjà plantés!

Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres. déjà plantés! Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres déjà plantés! Objectif atteint : 50 millions d arbres plantés dans 27 pays La Fondation Yves Rocher, née il y a 25 ans d une volonté

Plus en détail

Objet : Invitation à l édition 2012 du Jour de la Terre aux musées

Objet : Invitation à l édition 2012 du Jour de la Terre aux musées Montréal, le 8 novembre 2011 Objet : Invitation à l édition 2012 du Jour de la Terre aux musées Madame, Monsieur, Institutions culturelles Depuis sept ans, divers musées, bibliothèques et centres culturels

Plus en détail

Tania Mignacca. Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone

Tania Mignacca. Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone Question Présentez-vous : Nom Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone Ville Biographie Mot clé choisi Résumé Answer Individu Tania Mignacca Montréal Illustratrice

Plus en détail

M é t r o p o l e (Not In My Back Yar d) Dominique Gauthey Photographies. Septembre de la Photographie Identité - Lyon 2008. Musée Urbain Tony Garnier

M é t r o p o l e (Not In My Back Yar d) Dominique Gauthey Photographies. Septembre de la Photographie Identité - Lyon 2008. Musée Urbain Tony Garnier M é t r o p o l e (Not In My Back Yar d) Photographies Septembre de la Photographie Identité - Lyon 2008 18 septembre 26 octobre Musée Urbain Tony Garnier Galerie Caroline Vachet Chrystel Egal, Artiste

Plus en détail

Maison et jardins de. Claude Monet. carnet de jeux 5/8. ans. Ce carnet appartient à : ... J ai... ans Date de ma visite à Giverny : ...

Maison et jardins de. Claude Monet. carnet de jeux 5/8. ans. Ce carnet appartient à : ... J ai... ans Date de ma visite à Giverny : ... Maison et jardins de Claude Monet carnet de jeux 5/8 ans Ce carnet appartient à :.............................................................. J ai.................... ans Date de ma visite à Giverny

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT

DOSSIER DE PARTENARIAT DOSSIER DE PARTENARIAT 3-4 - 5-6 septembre 2015 A P R O P O S 5 ème Salon d Art Contemporain à Villefranche-Sur-Mer du 3 au 6 septembre 2015 Après le succès des précédentes éditions du salon d art contemporain,

Plus en détail

Journées Portes Ouvertes

Journées Portes Ouvertes Journées Portes Ouvertes Samedi 26 janvier Samedi 2 mars Samedi 15 juin ECOLE Classe préparatoire aux concours des écoles supérieures d art et des formations en conservation-restauration des biens culturels

Plus en détail

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Mener une politique culturelle favorisant l éducation artistique pour les jeunes suppose l inscription de cette action en lien

Plus en détail

Présentation des expositions

Présentation des expositions Présentation des expositions Genèse Le peintre travaille souvent en solitaire ou avec un modèle. Le photographe travaille seul, ou avec une équipe technique, des modèles ou des mannequins. Les deux, en

Plus en détail

LA 7EME EDITION. Ø Une édition riche et innovante

LA 7EME EDITION. Ø Une édition riche et innovante Le Salon de l Écologie est un événement annuel d envergure nationale organisé par les étudiants du master Ingénierie en Écologie et en Gestion de la Biodiversité (IEGB) de l Université de Montpellier.

Plus en détail

NANTES MACHINES DE L ÎLE

NANTES MACHINES DE L ÎLE NANTES MACHINES DE L ÎLE Venez découvrir des machines extraordinaires sur le site des anciens chantiers navals de Nantes. Installées dans les «grandes Nefs», lieu emblématique du patrimoine industriel

Plus en détail

S e r g e B e n o i t

S e r g e B e n o i t S e r g e B e n o i t peintures - sculptures 1 Octobre 1980 J ai fait la connaissance de Serge Benoit, il y a six ans, lorsqu il s est installé à la «Cité Fleurie». Quand j ai eu l occasion de voir son

Plus en détail

Le nouveau pavillon Pierre Lassonde au Musée national des beaux-arts du Québec

Le nouveau pavillon Pierre Lassonde au Musée national des beaux-arts du Québec Le nouveau pavillon Pierre Lassonde au Musée national des beaux-arts du Québec pour l art Graph Synergie Proposition de contribution à l intention des membres de la communauté d affaires et des bâtisseurs

Plus en détail

MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO

MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO Présentation œuvre et artiste : Le musée Guggenheim de Bilbao (Espagne) est un musée d art moderne et contemporain. Comme son frère de New York, bâti sur les plans de Frank Lloyd

Plus en détail

Techniques Artistiques

Techniques Artistiques Enseignement technique Section de qualification 2 ème degré Techniques Artistiques Institut Saint-Joseph (Ecole Technique) Deuxième degré de qualification Techniques artistiques Grille Horaire A. FORMATION

Plus en détail

Les Petits Débrouillards présentent

Les Petits Débrouillards présentent Les Petits Débrouillards présentent Un programme éducatif pour développer et accompagner la pratique d activités scientifiques et techniques sur les territoires. Soutenu par les investissements d avenir

Plus en détail

Discours. Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris

Discours. Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris Discours Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris Monsieur le Président, Cher Bruno Racine, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS : ARTS PLASTIQUES Thématique : Art, état et pouvoir Objet d étude : L œuvre d Art et l Etat

HISTOIRE DES ARTS : ARTS PLASTIQUES Thématique : Art, état et pouvoir Objet d étude : L œuvre d Art et l Etat HISTOIRE DES ARTS : ARTS PLASTIQUES Thématique : Art, état et pouvoir Objet d étude : L œuvre d Art et l Etat _ Centre Culturel Jean Marie Tjibaou 1995 1998 Renzo Piano 1 -------------------------------------------------PRESENTATION

Plus en détail

Le centre international Bordeaux Art Science Expérience «BASE»

Le centre international Bordeaux Art Science Expérience «BASE» Plutôt que 55 millions d Euros pour le centre culturel du vin 55 millions d Euros pour : Le centre international Bordeaux Art Science Expérience «BASE» La municipalité actuelle se félicite d une fréquentation

Plus en détail

Source d inspiration. Maternelles et Élémentaires. Aquarium SEA LIFE Paris Val d Europe. 14 COURS DU DANUBE - Esp. 502-77700 SERRIS WWW. SEALIFE.

Source d inspiration. Maternelles et Élémentaires. Aquarium SEA LIFE Paris Val d Europe. 14 COURS DU DANUBE - Esp. 502-77700 SERRIS WWW. SEALIFE. Source d inspiration Aquarium SEA LIFE Paris Val d Europe 14 COURS DU DANUBE - Esp. 502-77700 SERRIS WWW. SEALIFE.FR Visites scolaires / Maternelles et Élémentaires Le monde sous-marin est plus proche

Plus en détail

MARIE-JO LAFONTAINE DANS LE CABINET DU BATONNIER DE BRUXELLES

MARIE-JO LAFONTAINE DANS LE CABINET DU BATONNIER DE BRUXELLES MARIE-JO LAFONTAINE DANS LE CABINET DU BATONNIER DE BRUXELLES Née à Anvers, diplômée de La Cambre-Ecole nationale supérieure des arts visuels de Bruxelles, Marie-Jo Lafontaine est une artiste européenne

Plus en détail

Le Marché de la Mer / The Fish Market

Le Marché de la Mer / The Fish Market Le Marché de la Mer / The Fish Market Christian Goichon chargé de mission en culture scientifique à l Université de La Rochelle Benoit Lebreton biologiste en écologie marine et enseignant chercheur à l

Plus en détail

TYPE D OEUVRE. Peinture (huile sur toile) ; dimensions : 202 sur 138,5 cm. LIEN INTERNET VERS LA PHOTO DE L ŒUVRE.

TYPE D OEUVRE. Peinture (huile sur toile) ; dimensions : 202 sur 138,5 cm. LIEN INTERNET VERS LA PHOTO DE L ŒUVRE. SEQUENCE «VISIONS MODERNES. SEANCE 5. ZOOM SUR UNE VIEILLE DAME. Dominante. Histoire des Arts. Support. Tour Eiffel rouge, 1911 (1910), Robert Delaunay, Solomon R. Guggenheim Museum, New York. TYPE D OEUVRE.

Plus en détail

STUDIO ADELINE RISPAL

STUDIO ADELINE RISPAL STUDIO ADELINE RISPAL Architectes et scénographes associés Dossier de presse EXPOSITION "LE TRÉSOR ENGLOUTI L'ÉPAVE D'ANTICYTHÈRE" ANTIKENMUSEUM BASEL 27 SEP, 2015-27 MARS 2016 BÂLE - SUISSE Scénographie

Plus en détail

Claudia Vialaret. Caravagesques. 26 avril - 8 juin 2013. G alerie Imagineo

Claudia Vialaret. Caravagesques. 26 avril - 8 juin 2013. G alerie Imagineo Claudia Vialaret Caravagesques G alerie Imagineo 50 rue de Montreuil 75011 Paris +33 (0)1 53 27 98 39 Entrée libre du mardi au samedi de 11h à 19h Vernissage le jeudi 25 avril 2013 à partir de 18h 26 avril

Plus en détail

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Laval PAYS-DE- LA-LOIRE VILLE DE LAVAL Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Renouer avec la mémoire pour envisager le futur L action culturelle dans la ville / Culture & Proximité 1 VILLE DE LAVAL

Plus en détail

POUR LES ARTISTES DE DEMAIN

POUR LES ARTISTES DE DEMAIN Concours Double S POUR LES ARTISTES DE DEMAIN 15 Rue Guénégaud 75006 PARIS Tél : 09 73 16 57 00 www.galeriedoubles.com concours.doubles@gmail.com LE CONCOURS La Galerie Double S, idéalement située au cœur

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LA CULTURE AUTREMENT. Pour diffusion immédiate

COMMUNIQUÉ LA CULTURE AUTREMENT. Pour diffusion immédiate COMMUNIQUÉ Pour diffusion immédiate Télé-Québec lance une plateforme culturelle sur le Web La Fabrique culturelle : le seul espace public collectif dédié à la culture au Québec 11 mars 2014 Montréal La

Plus en détail

Villa de la Région 49, rue de Paris 97400 Saint-Denis

Villa de la Région 49, rue de Paris 97400 Saint-Denis Exposition collective à partir de la collection du FRAC REUNION du 7 novembre 2015 au 31 janvier 2016 Commissariat Julie Crenn Maison Bédier 6, allée des Flamboyants - Stella 97424 Piton Saint-Leu Villa

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

Tout au long de l année

Tout au long de l année Objectifs Familiariser les élèves avec le relevé d informations sur un journal de bord. Apprendre aux élèves à utiliser des instruments d observation scientifiques. Réaliser des dessins d observations

Plus en détail

Monseigneur, Monsieur le recteur, chancelier des universités de Paris, Monsieur le ministre d Etat,

Monseigneur, Monsieur le recteur, chancelier des universités de Paris, Monsieur le ministre d Etat, Monseigneur, Monsieur le recteur, chancelier des universités de Paris, Monsieur le ministre d Etat, Excellences Mesdames et Messieurs les ambassadeurs, Madame la déléguée générale de la Cité, Madame la

Plus en détail

admissions Bachelor 2010 Devenir artiste devenir designer

admissions Bachelor 2010 Devenir artiste devenir designer admissions Bachelor 2010 Devenir artiste devenir designer Devenir artiste / Devenir Designer Engager une aventure de création dans l art ou le design contemporains. Bénéficier d une solide formation théorique

Plus en détail

Les Jardins Butchart Promenade et Découvertes (6-7e Annee)

Les Jardins Butchart Promenade et Découvertes (6-7e Annee) Les Jardins Butchart Promenade et Découvertes (6-7e Annee) Cherche la pancarte qui dit Start Here (=Commencez ici) et continue de marcher jusqu à ce que ce que tu vois la pancarte Upsteps to Sunken Garden

Plus en détail

Destruction / Reconstruction

Destruction / Reconstruction Séquence de cours Lycée Niveau : 1L Option obligatoire Référence au programme : Le lieu imaginé et/ou construit Enseignant : Olivier Cornu Lieu : Lycée expérimental d Oléron (CEPMO) Destruction / Reconstruction

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT

DOSSIER DE PARTENARIAT DOSSIER DE PARTENARIAT 9 février 009 / page Sommaire 3 notre Synthèse de l édition 00 Edition 00 : programme et informations pratiques de Florissimo 00 de l édition 00 9 février 009 / page 3 notre 00 notre

Plus en détail

Le nouveau bâtiment de Tamedia. Un pôle audiovisuel majeur depuis plus de 100 ans

Le nouveau bâtiment de Tamedia. Un pôle audiovisuel majeur depuis plus de 100 ans Le nouveau bâtiment de Tamedia Le bâtiment administratif du groupe de presse Tamedia am Stauffacher à Zurich a été inauguré en 2013. L architecte japonais Shigeru Ban a conçu un bâtiment exceptionnel en

Plus en détail

IL ETAIT UN TRUC... L association qui grimpe, qui grimpe... et amène la création artistique par tous, pour tous, partout... Dossier de Présentation

IL ETAIT UN TRUC... L association qui grimpe, qui grimpe... et amène la création artistique par tous, pour tous, partout... Dossier de Présentation IL ETAIT UN TRUC... L association qui grimpe, qui grimpe...... et amène la création artistique par tous, pour tous, partout... Dossier de Présentation 1 OBJECTIFS "A l'usage, l association IL ETAIT UN

Plus en détail

Le Musée canadien de la guerre

Le Musée canadien de la guerre 1, place Vimy Ottawa (Ontario) K1R 1C2 www.museedelaguerre.ca Le Musée canadien de la guerre Instruire. Préserver. Commémorer. Voilà le mandat du Musée canadien de la guerre (MCG), le musée national canadien

Plus en détail

Musée de Valence Fiche préparatoire 7. Plateforme art contemporain. Visite libre cycle 1

Musée de Valence Fiche préparatoire 7. Plateforme art contemporain. Visite libre cycle 1 Musée de Valence Fiche préparatoire 7 Plateforme art contemporain Visite libre cycle 1 EDITORIAL Dans le cadre du parcours artistique et culturel de l élève, un groupe de travail réunissant des enseignants

Plus en détail

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation.

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation. Avant-propos La vue en perspective correspond bien à une perception humaine de l espace. La représentation d une perspective à l aide de la géométrie traduit, elle, avec précision les phénomènes optiques

Plus en détail

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde Fiche prolongement 6 Du lien entre environnement et développement au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde 20% de la population mondiale consomme 87 % des ressources

Plus en détail

Quality Street Nicolas Chardon

Quality Street Nicolas Chardon La vitrine frac île-de-france, le plateau, paris Quality Street Nicolas Chardon 14.10 22.11.15 Entretien entre Nicolas Chardon et Gilles Baume Gilles Baume : Pour la vitrine, tu proposes un projet contextuel,

Plus en détail

Allocution du Président de la République à l occasion du lancement du livre

Allocution du Président de la République à l occasion du lancement du livre Allocution du Président de la République à l occasion du lancement du livre «Ile Maurice, 500 cartes postales anciennes» d André de Kervern et d Yvan Martial le vendredi 7 décembre 2012 à 17h00 Blue Penny

Plus en détail

SERGE BOUCHARD ANTHROPOLOGUE ET COMMUNICATEUR, CONFÉRENCE INAUGURALE DU FORUM SUR LE PLAN NORD, MAI 2012

SERGE BOUCHARD ANTHROPOLOGUE ET COMMUNICATEUR, CONFÉRENCE INAUGURALE DU FORUM SUR LE PLAN NORD, MAI 2012 Pour réaliser ses ambitions, notre ville s est dotée d un positionnement porteur et d une identité puissante et évocatrice. Ce document présente les fondements de notre marque, qui servira de tremplin

Plus en détail

Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/ Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.

Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/ Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg. Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/ Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/ 1 Projet départemental «EAU» le Site http://cpd67.site2.ac-strasbourg.fr/

Plus en détail

ÉCOLE DES BEAUX-ARTS SAINT-BRIEUC ÉMILE-DAUBÉ

ÉCOLE DES BEAUX-ARTS SAINT-BRIEUC ÉMILE-DAUBÉ ÉCOLE DES BEAUX-ARTS SAINT-BRIEUC ÉMILE-DAUBÉ Une école ouverte sur son temps L école a déménagé dans des locaux rénovés et spécifiquement dévolus à ses missions. Avec de nombreux ateliers spacieux et

Plus en détail

UN AUTRE REGARD UNE EXPOSITION PROPOSÉE PAR L ASSOCIATION

UN AUTRE REGARD UNE EXPOSITION PROPOSÉE PAR L ASSOCIATION UN AUTRE REGARD UNE EXPOSITION PROPOSÉE PAR L ASSOCIATION UNE AVENTURE AUDACIEUSE L association On The Green Road est née de deux jeunes cousins tout juste diplômés, Siméon et Alexandre, partis 14 mois

Plus en détail

Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire

Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire : Durée : 3-4 périodes ½ période : préparation 2-3 périodes : réalisation ½ période : intégration Proposition de création

Plus en détail

POMPÉI. (Vie et mort à Pompéi et Herculanum)

POMPÉI. (Vie et mort à Pompéi et Herculanum) DOSSIER PÉDAGOGIQUE POMPÉI (Vie et mort à Pompéi et Herculanum) L EXPOSITION ÉVÉNEMENT DU BRITISH MUSEUM FILMÉE EN EXCLUSIVITÉ POUR LE CINÉMA Une exposition hors norme Une histoire fascinante et populaire

Plus en détail

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image construit la peinture? C est-à-dire que devant une

Plus en détail

LES ATELIERS PEDAGOGIQUES EN 2014/2015 AU MUSEAL-SITE ANTIQUE D ALBA-LA-ROMAINE

LES ATELIERS PEDAGOGIQUES EN 2014/2015 AU MUSEAL-SITE ANTIQUE D ALBA-LA-ROMAINE LES ATELIERS PEDAGOGIQUES EN 2014/2015 AU MUSEAL-SITE ANTIQUE D ALBA-LA-ROMAINE Le MuséAl a ouvert ses portes au début du mois d Octobre 2013. Il permet d accueillir les élèves dans un cadre contemporain

Plus en détail

Bienvenue à la Maison des Arts

Bienvenue à la Maison des Arts Bienvenue à la Maison des Arts Livret jeu pour les enfants Exposition Jacques MONORY Du 25 janvier au 7 mars 2004 Aujourd hui grâce à ton livret jeu, tu vas pouvoir découvrir l univers de JACQUES MONORY

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT

DOSSIER DE PARTENARIAT DOSSIER DE PARTENARIAT A P R O P O S Art Contemporain & Antiquité à Villefranche-Sur-Mer du 3 au 6 septembre 2015 V i l l e f r a n c h e - s u r - Me r a toujours été une commune tournée vers la culture.

Plus en détail

Eugène Carrière Peintre, lithographe et penseur

Eugène Carrière Peintre, lithographe et penseur EXPOSITION Eugène Carrière Peintre, lithographe et penseur Du 29 Mars au 13 Décembre 2015 Musée Eugène-Carrière, 3 rue Ernest Pêcheux 93460 GOURNAY sur Marne La nouvelle présentation de la collection permanente

Plus en détail

REMIX & ME Un projet HeadMade Factory en cours de réalisation

REMIX & ME Un projet HeadMade Factory en cours de réalisation REMIX & ME Un projet HeadMade Factory en cours de réalisation Headmade Factory : S/C Atypique 4 rue du Général de Gaulle 97150 St Martin. FWI Tel : +590 (0)590 51 03 72 Site : Mail : HEADMADE FACTORY HeadMade

Plus en détail

UNIFOCALE. 4 ème EDITION DOSSIER DE PRESENTATION VISITES GUIDEES A DESTINATION DES SCOLAIRES. «Vano : une époque guyanaise»

UNIFOCALE. 4 ème EDITION DOSSIER DE PRESENTATION VISITES GUIDEES A DESTINATION DES SCOLAIRES. «Vano : une époque guyanaise» 4 ème EDITION UNIFOCALE Du 05 au 28 novembre 2015 «Vano : une époque guyanaise» Témoignage photographique des années 1970-1990 DOSSIER DE PRESENTATION VISITES GUIDEES A DESTINATION DES SCOLAIRES SOMMAIRE

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Le Collège de France ouvre les trésors de ses archives aux Internautes. Sauver et valoriser un patrimoine

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Le Collège de France ouvre les trésors de ses archives aux Internautes. Sauver et valoriser un patrimoine COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Collège de France ouvre les trésors de ses archives aux Internautes Plus de 30 000 pages de documents numérisés, 2 000 plaques de verres photographiques d Etienne-Jules Marey, pionnier

Plus en détail

Antoine de Margerie. dossier de presse. Les horizons sensibles

Antoine de Margerie. dossier de presse. Les horizons sensibles dossier de presse Antoine de Margerie Les horizons sensibles Hôtel Estrine 8, rue Estrine 13210 Saint-Rémy-de-Provence Tél. 04 90 92 34 72 www.musee-estrine.fr 6 septembre - 29 novembre 2015 Antoine de

Plus en détail

L atelier Mobile peut se dérouler aussi bien en intérieur qu en extérieur.

L atelier Mobile peut se dérouler aussi bien en intérieur qu en extérieur. de Virginie Groleau UN ATELIER DE SCULPTURE SILLONANT LA SOLOGNE Après 6 ans d enseignement dans son atelier parisien, Virginie Groleau décide de sortir hors les murs. Aller à la rencontre des autres fait

Plus en détail

L Ina, avec le Mondial de l Automobile, lance une nouvelle opération Ina Mémoires partagées

L Ina, avec le Mondial de l Automobile, lance une nouvelle opération Ina Mémoires partagées L Ina, avec le Mondial de l Automobile, lance une nouvelle opération Ina Mémoires partagées L Institut national de l audiovisuel (INA) lance l opération Ina Mémoires partagées Automobile. Cet appel à contribution

Plus en détail

Le Centre Georges Pompidou, Paris.

Le Centre Georges Pompidou, Paris. Le Centre Georges Pompidou, Paris. 1- L OEUVRE : Titre de l œuvre Centre Georges Pompidou aussi surnommé Beaubourg d après le nom du quartier dans lequel il fut construit. Nom de l auteur ou de l artiste

Plus en détail

CRÉATION D UNE LIGNE FERROVIAIRE ET RESPECT DE LA BIODIVERSITÉ : L EXEMPLE DE LA LIGNE À GRANDE VITESSE RHIN-RHÔNE

CRÉATION D UNE LIGNE FERROVIAIRE ET RESPECT DE LA BIODIVERSITÉ : L EXEMPLE DE LA LIGNE À GRANDE VITESSE RHIN-RHÔNE BIODIVERSITÉ ET MILIEU FERROVIAIRE CRÉATION D UNE LIGNE FERROVIAIRE ET RESPECT DE LA BIODIVERSITÉ : L EXEMPLE DE LA LIGNE À GRANDE VITESSE RHIN-RHÔNE En amont d une séance en classe, la fiche d information

Plus en détail

L APPARTEMENT Le nouveau département de Rue Monsieur Paris en avant-première au Hall 7 SCÈNES D INTÉRIEUR, Maison&Objet Stand D189

L APPARTEMENT Le nouveau département de Rue Monsieur Paris en avant-première au Hall 7 SCÈNES D INTÉRIEUR, Maison&Objet Stand D189 Communiqué de presse L APPARTEMENT Le nouveau département de Rue Monsieur Paris en avant-première au Hall 7 SCÈNES D INTÉRIEUR, Maison&Objet Stand D189 Marque française de mobilier haut de gamme, Rue Monsieur

Plus en détail

du 24 janvier au 1er février 2015

du 24 janvier au 1er février 2015 Clara Scremini Gallery à BRAFA ART FAIR Bruxelles du 24 janvier au 1er février 2015 Maria Bang Espersen, Attitude l, 18x37x20cm, 2013 Clara Scremini Gallery Clara Scremini Gallery participe à du samedi

Plus en détail

LECTURES DE PORTFOLIO SAMEDI 17 ET DIMANCHE 18 MAI 2014 APPEL À CANDIDATURE

LECTURES DE PORTFOLIO SAMEDI 17 ET DIMANCHE 18 MAI 2014 APPEL À CANDIDATURE LECTURES DE PORTFOLIO SAMEDI 17 ET DIMANCHE 18 MAI 2014 APPEL À CANDIDATURE Vous êtes artiste, étudiants en art et souhaitez recueillir un avis critique sur votre travail, trouver des opportunités de le

Plus en détail

Vancouver Art Gallery Proposition prébudgétaire

Vancouver Art Gallery Proposition prébudgétaire Vancouver Art Gallery Proposition prébudgétaire Soumise au : Comité permanent des finances de la Chambre des communes 6 août 2014 À propos de la Vancouver Art Gallery Fondée en 1931, la Vancouver Art Gallery

Plus en détail

EXPOSITION ITINÉRANTE

EXPOSITION ITINÉRANTE jeune public DÉTOURS D OBJETS DÉTOURS D OBJETS UNE EXPOSITION ITINÉRANTE DESTINÉE AUX ENFANTS DE 5 À 12 ANS AUTOUR DES ŒUVRES DE CLAUDE COURTECUISSE Direction de l action éducative et des publics Service

Plus en détail

Appel à contributions Communications et ateliers

Appel à contributions Communications et ateliers DES CLOWNS ET DES SCIENCES 1ERE EDITION Un colloque pour penser en sciences inverses Du mercredi 20 au samedi 23 juin 2012 Appel à contributions Communications et ateliers La science fait peur tout en

Plus en détail

Faire entrer l école dans l ère du numérique

Faire entrer l école dans l ère du numérique Thème/ titre «Faire entrer l école dans l ère du numérique». Oui mais est-ce bien pour la planète? Du papier ou du numérique utilisés au collège, lequel a le plus d impact sur l environnement, lequel est

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. «Le rêve de Lucy» Philippe Alexandre Chevallier - Photographe. Exposition en hommage à une nature sauvage à l occasion de la COP 21

DOSSIER DE PRESSE. «Le rêve de Lucy» Philippe Alexandre Chevallier - Photographe. Exposition en hommage à une nature sauvage à l occasion de la COP 21 «Le rêve de Lucy» Philippe Alexandre Chevallier - Photographe Exposition en hommage à une nature sauvage à l occasion de la COP 21 Exposition du 27 novembre 2015 au 5 janvier 2016 Vernissage le jeudi 26

Plus en détail

Une nouvelle façon de vivre l espace intérieur!

Une nouvelle façon de vivre l espace intérieur! Une nouvelle façon de vivre l espace intérieur! Un confort qui s écrit en volume... De conception originale et atypique, les appartements, du studio au 5 pièces duplex, présentent des surfaces et volumes

Plus en détail

SE RÉAPPROPRIER LES PRATIQUES

SE RÉAPPROPRIER LES PRATIQUES SE RÉAPPROPRIER LES PRATIQUES Bienvenue à l Institut culturel cri Aanischaaukamikw musée, lieu d enseignement, carrefour culturel et lieu consacré à la préservation du patrimoine matériel de la culture

Plus en détail

PROGRAMME LIFE+ BIODIVERSITE

PROGRAMME LIFE+ BIODIVERSITE Urbanbees PROGRAMME LIFE+ BIODIVERSITE LIFE+08 NAT-F-000478 SOMMAIRE CONTEXTE OBJECTIFS RESULTATS ATTENDUS PARTENAIRES ET FINANCEURS 3 4 5 6 INFORMATION ET SENSIBILISATION 7 1/ EXPOSITION ITINERANTE 7

Plus en détail

DEVOIR LETTRES ET ARTS CONTEMPORAINS

DEVOIR LETTRES ET ARTS CONTEMPORAINS SABRINA ZOUBIR (FB06801181) Assez bien, vous avez une approche personnelle du sujet et vous vous êtes plongée dans des recherches dont le devoir témoigne. On se perd cependant un peu dans les analyses

Plus en détail

Inauguration de l extension du centre universitaire de la Citadelle 8 avril 2011

Inauguration de l extension du centre universitaire de la Citadelle 8 avril 2011 DOSSIER DE PRESSE Inauguration de l extension du centre universitaire de la 8 avril 2011 Service Communication 1, Place de l Yser - B.P. 1022-59375 Dunkerque Cedex Tél : 03.28.23.73.59 - Fax : 03.28.23.73.31

Plus en détail

1 ère Séance (durée 1h30) (période septembre à février)

1 ère Séance (durée 1h30) (période septembre à février) Les ateliers : (écoles élémentaires de Charenton-le-Pont et Saint-Maurice) Ceux-ci favorisent une approche de l art et de la création contemporaine par l observation, le questionnement et l expérimentation.

Plus en détail

Cotonou, Bénin, 7 8 Aout 2013

Cotonou, Bénin, 7 8 Aout 2013 Organisation Mondiale des Associations pour l Education Prénatale (OMAEP 1 ) Premier Colloque International: «Education à la Vie dès la Période Prénatale» Cotonou, Bénin, 7 8 Aout 2013 Monsieur Toussaint

Plus en détail

Du 12 mai au 30 juillet 2012. Au Musée des Arts Naïfs et Populaires de Noyers sur Serein

Du 12 mai au 30 juillet 2012. Au Musée des Arts Naïfs et Populaires de Noyers sur Serein Du 12 mai au 30 juillet 2012 Au Musée des Arts Naïfs et Populaires de Noyers sur Serein "Noyers: les cabanes de vignes vues par un peintre, François Poitout" Crédit photos: François Poitout Textes extraits

Plus en détail

Les Monuments aux Morts 1914-1918. Du projet au monument actuel, en passant par la carte postale et les fournisseurs

Les Monuments aux Morts 1914-1918. Du projet au monument actuel, en passant par la carte postale et les fournisseurs Les Monuments aux Morts 1914-1918 Du projet au monument actuel, en passant par la carte postale et les fournisseurs ProspectusBase.indd 1 06/11/2013 14:53 Introduction Base de données Monuments aux Morts

Plus en détail

Les classes concernées : La 3 ème B et la 4 ème E. Le voyage

Les classes concernées : La 3 ème B et la 4 ème E. Le voyage Année scolaire 2014-2015 Projet interdisciplinaire comportant un voyage sur la Côte d Azur. Coordination du projet interdisciplinaire et organisation du voyage : Nathalie LIARD, professeur de français.

Plus en détail

Présentation de l agence

Présentation de l agence Présentation de l agence Agence d art contemporain Lucia Drago, fondatrice en 2008 de l agence d art contemporain Drago for Art, souhaite créer un véritable pont entre l Italie, son pays natal, et la France

Plus en détail

Ouvrages de références et objectifs

Ouvrages de références et objectifs Valise pédagogique Ouvrages de références et objectifs MESSAGE IMPORTANT: Prendre le temps de bien lire les histoires et d explorer la valise, ses activités et ce guide. Ouvrages de références Activités

Plus en détail

Anne-Marie Pansart. Emotions

Anne-Marie Pansart. Emotions Emotions 17 janvier 1948, artiste plasticienne allie les techniques du dessin, de la peinture et de la photo pour faire transparaître la beauté de la lumière avec passion. Lors de ses études de médecine

Plus en détail

Comment t accueillir dans la classe?

Comment t accueillir dans la classe? Comment t accueillir dans la classe? Souvent, l accueil des élèves en début d année est limité à son strict minimum (visite, présentation rapide et informelle, quelques activités d échanges ) En plus de

Plus en détail

Pourquoi une formation en Arts Plastiques?

Pourquoi une formation en Arts Plastiques? Pourquoi une formation en Arts Plastiques? Votre enfant termine sa classe de Troisième, et sera en seconde générale l an prochain. Un certain nombre de disciplines, jusqu à présent obligatoires, deviennent

Plus en détail

Ce séminaire constitue le premier temps fort qui marquera cette année.

Ce séminaire constitue le premier temps fort qui marquera cette année. Ouverture Séminaire sur la Préservation et la Valorisation des ressources locales de la Guyane (Antoine KARAM, Président de Région - Vendredi 25 Février 2005) Intervention du Président de Région dans le

Plus en détail

ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES

ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES www.centrenaturemontagnarde.org Centre de la Nature Montagnarde Château des Rubins - 74700 Sallanches 04 50 58 32 13 contact@centrenaturemontagnarde.org ECOSYSTEMES Cycle 1 et 2

Plus en détail

Le tableau fascinant d un savant fou

Le tableau fascinant d un savant fou Le tableau fascinant d un savant fou 6 ème Piste de travail explorée : Utiliser un outil de sondage en ligne pour créer un questionnaire d évaluation à destination des élèves. Le traitement informatique

Plus en détail

Objectifs généraux. Explications. 2. Disciplines fondamentales

Objectifs généraux. Explications. 2. Disciplines fondamentales Index Plan d'études Gymnase français de Bienne 69 2. Disciplines fondamentales sciences humaines géographie histoire introduction à l économie et au droit enseignement interdisciplinaire (EISH) Sciences

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

HISTOIRE DE ARTS Au Lycée professionnel

HISTOIRE DE ARTS Au Lycée professionnel 1 HISTOIRE DE ARTS Au Lycée professionnel Documents d aide pour débuter Synthèse de la réflexion du groupe d experts -----------------oooooooooooooooooo----------------- Emmanuelle Kalonji professeure

Plus en détail

AZALEES. Les idées. Les idées azalées. Livre d inspiration

AZALEES. Les idées. Les idées azalées. Livre d inspiration Les idées AZALEES Les idées azalées Livre d inspiration L azalée gantoise, une plante intemporelle Véritable explosion de couleurs, l azalée illumine chaque intérieur pendant de longues semaines. Ses modes

Plus en détail

Les géosciences et les enfants de 3 à 6 ans : découvrir les cinq sens avec les pierres

Les géosciences et les enfants de 3 à 6 ans : découvrir les cinq sens avec les pierres Les géosciences et les enfants de 3 à 6 ans : découvrir les cinq sens avec les pierres Daniel Thurre Joëlle Vaval Muséum d histoire naturelle de la Ville de Genève 1 route de Malagnou CP 6434 CH 1211 Genève

Plus en détail

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND Guide du petit visiteur Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND DU 13 AVRIL AU 10 MAI Arrêt59, Centre Culturel de Péruwelz Petits jeux

Plus en détail

Spectacle pour acteurs et marionnettes. Mise en scène collective. 6, place du Terrail Tél : 06 10 16 43 55 83440 Tourrettes

Spectacle pour acteurs et marionnettes. Mise en scène collective. 6, place du Terrail Tél : 06 10 16 43 55 83440 Tourrettes Spectacle pour acteurs et marionnettes Mise en scène collective Administration Contact Théâtre des 4 Vents Philip Ségura 6, place du Terrail Tél : 06 10 16 43 55 83440 Tourrettes Tél : 04 94 84 78 86 e-mail

Plus en détail

- La GAD est-elle la première structure promotionnelle et commerciale d art contemporain que vous initiez et gérez?

- La GAD est-elle la première structure promotionnelle et commerciale d art contemporain que vous initiez et gérez? INTERVIEW DU 29 JANVIER 2014 - MONSIEUR ARNAUD DESCHIN - Gérant de La GAD (Galerie Arnaud Deschin) - 34 rue Espérandieu 13001 Marseille - - Comment fonctionne la GAD au quotidien? Arnaud Deschin : Pour

Plus en détail