MEMOIRE POUR UNE HABILITATION A DIRIGER DES RECHERCHES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MEMOIRE POUR UNE HABILITATION A DIRIGER DES RECHERCHES"

Transcription

1 UNIVERSITE DE BOURGOGNE MEMOIRE POUR UNE HABILITATION A DIRIGER DES RECHERCHES Discipline : Sciences de Gestion Matière : Finance Candidate : Aurélie SANNAJUST Fonction : Maître de Conférences à l Université Jean- Monnet, IAE Saint- Etienne 1

2 UNIVERSITE DE BOURGOGNE LE CAPITAL INVESTISSEMENT ET LES NOUVELLES FORMES DE FINANCEMENT Aurélie SANNAJUST Monsieur Philippe DESBRIERES Professeur, Université de Bourgogne Monsieur Hubert DE LA BRUSLERIE Professeur, Université de Paris- Dauphine Monsieur Patrick SENTIS Professeur, Université de Montpellier 1 Madame Martine SEVILLE Professeur, Université de Lyon 2 Monsieur Gérard CHARREAUX Professeur, Université de Bourgogne 2

3 Remerciements Réaliser une Habilitation à Diriger des Recherches pour un enseignant- chercheur représente une étape importante dans sa carrière. Pouvoir encadrer des doctorants représente une des plus belles récompenses des efforts fournis pour publier des articles. Pour ce faire, je le dois à ceux qui m ont accordé leur confiance, leur soutien et leurs conseils depuis le début de mon doctorat. Je tiens à remercier en premier lieu, le Professeur Philippe Desbrières, Université de Bourgogne, d avoir accepté de diriger cette Habilitation à Diriger des Recherches ainsi que son soutien pendant toutes ces années. Cette étape n aurait pas été possible sans la confiance que m ont accordée mes deux directeurs de thèse, le Professeur Alain Chevalier, ESCP Europe et le Professeur Jean- Marin Serre, Université de Clermont 1, je les en remercie infiniment. Par ailleurs, une Habilitation à Diriger des Recherches implique une soutenance avec des rapporteurs. J ai la chance d avoir trois rapporteurs de grande qualité et renommée, les Professeurs Hubert De La Bruslerie, Université de Paris- Dauphine ; Patrick Sentis, Université de Montpellier 1 ; Martine Séville, Université de Lyon 2 ; que je remercie infiniment d avoir accepté de faire partie de mon jury, c est une grande fierté. Je remercie le Professeur Gérard Charreaux de me faire l honneur de sa présence au sein du jury. Je n oublie pas non plus la relation étroite que j entretiens avec HEC depuis la troisième et dernière année de mon doctorat avec les Professeurs Ulrich Hege, Bernard Marois que je remercie infiniment. Sans eux mon doctorat n aurait jamais abouti et je ne pourrai pas soutenir mon HDR à l heure où je l écris. Comme je l ai indiqué au tout début, nous sommes à la fois chercheur mais aussi enseignant et la possibilité de faire partager ses connaissances et ses thématiques de recherche aux étudiants est centrale pour la vie d un maître de conférences. Cela permet d enrichir nos domaines à travers divers questionnements et échanges avec des étudiants notamment en Master Recherche avec l encadrement de mémoires. Pour cela je remercie aussi l Ecole Normale Supérieure de Lyon de m avoir confié ce travail dès le début de mes fonctions. Je tiens aussi à remercier l ensemble de mes co- auteurs qui m ont permis d en arriver là, je leur dois beaucoup d estime et de respect pour m avoir donné les clés de l apprentissage d un chercheur. J espère leur faire honneur en faisant le maximum de ce que je puisse faire et pouvoir continuer ces collaborations pendant plusieurs années. Avoir une passion pour la recherche est forcément la base de notre métier mais celle- ci se déroule et s apprécie d autant plus dès lors que nous sommes entourés de collègues qui deviennent pour certains des amis aussi accueillants et envers qui je peux avoir une totale confiance, merci à l équipe stéphanoise de ce soutien. Un dernier mot est à destination de ma famille et plus particulièrement à mes parents pour me soutenir dans n importe quel moment ainsi qu à mes amis les plus proches. Sans eux je n en serai pas là Aurélie SANNAJUST 3

4 Résumé Les travaux présentés dans ce mémoire d Habilitation à Diriger des Recherches ont pour objet de répondre aux besoins et aux questionnements des entreprises quant à leur mode de financement. En effet, la conjoncture économique et financière n étant pas propice au financement de la croissance des entreprises, elles doivent se remettre en question et trouver d autres moyens pour subvenir à leur développement autres que par le financement bancaire. Pour cela, ce mémoire s intéresse au financement des entreprises sous différentes formes à travers le capital investissement qui constitue le cœur de cette recherche, l axe majeur mais aussi à travers le financement participatif dit le crowndfunding, le financement international ainsi que l utilisation de la finance islamique. Ils permettent ainsi d offrir aux entreprises des outils et des solutions leur permettant de répondre à leurs exigences financières, de pouvoir faire face aux nouvelles technologies pour leur développement et ainsi pouvoir s internationaliser. Ces recherches peuvent s appliquer pour tout secteur d activité. 4

5 Synthèse Nos travaux de recherche se concentrent sur le capital investissement. Cette pratique financière consiste pour un investisseur d entrer dans le capital de sociétés qui ont besoin de capitaux propres. Cet investissement se réalise essentiellement dans des entreprises non cotées appelé aussi Private Equity. Le capital investissement se décline en quatre parties permettant à l investisseur d intervenir à différents stades de développement que suit une entreprise au cours de son cycle de vie : pour le financement de la phase de démarrage de l entreprise (capital- risque), pour le financement de son développement (capital développement), pour la transmission de l entreprise (capital- transmission) et pour aider une entreprise en difficultés financières (capital retournement). L ensemble de nos travaux de recherche se concentre sur le capital transmission via les opérations à effet de levier dites LBO (Leveraged Buy Out) et via les opérations de retrait de la cote (Public to Private). Les principales recherches empiriques se sont développées dans les deux pays fondateurs à savoir les Etats- Unis et le Royaume- Uni et restent essentiellement nationales. C est la raison pour laquelle, notre travail se distingue par les raisons suivantes : premièrement, nos études menées sont à échelle internationale, l échantillon comprend les Etats- Unis, l Europe et les pays émergents tels que l Asie et l Amérique Latine. Deuxièmement, les continents Asiatiques et d Amérique Latine sont pour la première fois intégrés dans une étude. Troisièmement, la période étudiée est récente, elle commence en 2000 et dure environ dix années selon les articles. Et enfin, l analyse conjointe des facteurs explicatifs du retrait de la cote et de l estimation de l impact des opérations de Public to Private sur la richesse des actionnaires a été très peu étudiée. Toutes ces raisons font que ces recherches peuvent contribuer à apporter quelques éléments nouveaux à la littérature consacrée aux opérations de Public to Private. Comme le soulignent Renneboog et Simons (2005), la littérature des opérations de Public to Private souffre d une insuffisance d études sur d autres pays que les Etats- Unis et le Royaume- Uni. Ces deux types d opérations impliquent plusieurs disciplines en sciences de gestion telles que les domaines managériaux et organisationnels, le domaine stratégique et le domaine de gouvernance d entreprise. D autres domaines peuvent être abordés toutefois dans les travaux scientifiques mentionnés ici, seuls trois de ces domaines ont été appliqués. D abord, le domaine des théories managériales et organisationnelles représentent une part prépondérante dans la compréhension des opérations de capital transmission. Elles permettent de comprendre pourquoi ces entreprises décident de se retirer de la bourse via les opérations de Public to Private ou via l acquisition d une entreprise par effet de levier dit de LBO. Plusieurs courants de pensée sont mentionnés, tels que la théorie de l agence (Jensen et Meckling, 1976), la théorie des coûts de transaction (Williamson, 1975). La théorie de l agence soutient l idée selon laquelle une maison mère d un groupe peut décider de retirer sa filiale pour éliminer les coûts d agence liés à une divergence d opinions entre les principaux acteurs du groupe (actionnaires et managers). La présence d un actionnariat minoritaire peut aller à l encontre du principe d efficience au niveau du groupe en faisant promouvoir leur intérêt social au détriment de celui du groupe. A. Shleifer et R.W.Vishny (1986) qualifient cet actionnariat minoritaire comme des passagers clandestins usant de leurs droits. Par ailleurs, ces acteurs ont une vision court- termiste ce qui va aussi à l encontre des intérêts du groupe. Par conséquent, le retrait de la cote de l entreprise permettrait de supprimer les coûts d agence à la fois ex- post et ex- ante. La théorie des coûts de transaction appliquée aux opérations de retrait de la cote se justifie par le fait que la cotation pour un groupe constitue des coûts explicites c est- à- dire des coûts techniques via des obligations légales que doivent fournir les 5

6 groupes (obligation d information, obligation d amélioration des comptes, obligation de maintien de la liquidité). Ensuite, selon la théorie de la latitude managériale (Charreaux, 1996), le retrait de la cote serait une stratégie conservatrice du dirigeant de la maison mère du groupe. En effet, elle peut se justifier selon trois angles. Dans un premier temps, le dirigeant peut vouloir protéger son pouvoir de la menace d un manager subversif par conséquent une probabilité de retirer une filiale serait une fonction croissante de l enracinement de son manager. Ceci implique le fait que le manager possède une latitude managériale afin de développer sa stratégie de carrière. Dans un second temps, le dirigeant peut aussi avoir comme objectif d éviter les effets d une mauvaise réputation de la filiale sur les marchés ce qui accroît l espace discrétionnaire du manager et par conséquent, la cotation de la filiale peut en faire les frais. Pour protéger sa réputation, le dirigeant décidera de retirer sa filiale du marché. Dans un troisième et dernier temps, le dirigeant peut avoir comme objectif d accroître ses pouvoirs en évinçant un manager peu enraciné et en lui retirant certains droits de décision. Le retrait de la cote s apparente à une centralisation des droits du dirigeant au niveau de la maison mère. Enfin, la gouvernance d entreprise est aussi au cœur des décisions de retrait de la cote. En effet, la volonté d une bonne cohérence entre les différents acteurs et fonctions de l entreprise est importante. Elle s imposera d autant plus que les fonctions de propriété et de décision seront séparées c est- à- dire lorsque les risques de conflits entre le management et les actionnaires sont élevés tels que les mentionnent M.C. Jensen et W.H Meckling (1976). Par conséquent, le retrait d une filiale permettrait d améliorer la gouvernance d une entreprise. Par ailleurs, retirer une filiale permet aussi à la maison mère de renforcer le pouvoir de contrôle de son conseil d administration et une amélioration de sa gouvernance. D autres domaines peuvent être identifiés pour comprendre le fonctionnement et les raisons selon lesquelles les entreprises se retirent de la cotation boursière. En effet, l analyse des biais cognitifs du dirigeant peut avoir une influence sur sa prise de décision. Ce dernier aspect ne sera pas abordé dans le développement des travaux de recherche suivants car les articles traitant des opérations de Public to Private et des biais cognitifs sont en cours de révision et non publiés. Par ailleurs, un autre domaine de recherche que celui du Private Equity constitue un autre axe de recherche scientifique retenu. Il s intéresse aussi au financement de l entreprise sous une autre forme : le financement participatif. Ce nouveau mode de financement est assez innovateur notamment en France. Il permet à tout porteur de projet qu il soit de taille petite ou non de trouver un financement. Celui- ci peut intervenir dans le cycle de développement d une entreprise comme dans son cycle de création. C est un mode de financement alternatif au Private Equity. En France peu de recherches ont été réalisées du fait de son caractère encore assez nouveau et de son cadre juridique pas encore défini clairement. En effet, la réglementation concernant le crowdfunding est très récente et il est difficile de mesurer l impact qu elle va avoir en France. En effet, c est en mars 2014 que les premières annonces ont été faites, et l'ordonnance du 30 mai 2014 ainsi que le décret d'application du 16 septembre 2014, publié au Journal Officiel le 17 septembre 2014 (n ) viennent compléter ce dispositif. Entrée en vigueur le 1 er octobre 2014, la nouvelle législation consacre la création de «conseiller en investissement participatif» et met en place notamment deux plafonds. Pour les activités non professionnelles, un maximum de 1000 par crédit et par personne, et un plafond de 1 millions d euros par porteur de projet. Notons que concernant l equity 6

7 crowdfunding, la nouvelle loi n aborde que le cas d actions ordinaires. Or, il existe d autres types d actions (en numéraire, avec droit de vote double etc..). Souvent les capitaux risqueurs ont aussi recours à ces différents types d actions ce qui permet d étendre la gamme des modalités de participation. Une première approche a été réalisée à travers deux articles de recherche (un publié et un soumis) permettant de présenter le financement participatif, son fonctionnement, pour quelles raisons on peut en avoir recours et l impact que cela a, sur l économie. Par la suite, un ouvrage de la collection Repères est en cours de réalisation. Deux autres axes de recherche ont été introduits et présentés dans cette notice : la finance islamique d une part puis le financement international d autre part. La finance islamique a été développée en vue d approfondir les connaissances sur ce domaine qui est de plus en plus présent dans le monde scientifique et qui engendre beaucoup d encadrements de mémoires en master recherche. La finance internationale se justifie par le fait qu une entreprise peut aussi avoir recours à un autre mode de financement plus orienté vers les marchés extérieurs. Les PME par exemple peuvent développer leur savoir- faire et l exporter à l étranger. 7

8 Production scientifique 4 articles publiés, classés 1 article publié et non classé 5 articles soumis 2 articles en cours 1 chapitre d'ouvrage en cours Leveraged Buy Out- Public to Private transactions Financement participatif: le crowdfunding 1 article publié 1 ouvrage en cours de rédaction Financement international Finance islamique 1 article soumis 1 article en cours 1 chapitre d'ouvrage en cours 1 article publié 8

Thèse de doctorat de sciences de gestion axe finance, présentée par Mohamed Ali KHALDI

Thèse de doctorat de sciences de gestion axe finance, présentée par Mohamed Ali KHALDI Thèse de doctorat de sciences de gestion axe finance, présentée par Mohamed Ali KHALDI Sujet : Impact des mécanismes de gouvernance sur la création et la répartition de la valeur partenariale Thèse soutenue

Plus en détail

numéro 242 juin-juillet 2014

numéro 242 juin-juillet 2014 numéro 242 juin-juillet 2014 SOMMAIRE 7 Ont contribué à ce numéro 11 Les voies d une refondation du capitalisme. Une responsabilité élargie et une rémunération spécifique de la fonction de contrôle actionnarial

Plus en détail

Règlement intérieur de l ED Régionale SPI 72

Règlement intérieur de l ED Régionale SPI 72 Règlement intérieur de l ED Régionale SPI 72 (adopté en Conseil de l ED le 6 mai 2008, modifié en conseil le 30 janvier 2009, le 2 juillet 2010 et le 6 juin 2011) Vu l arrêté du 7 août 2006 relatif à la

Plus en détail

Maître de Conférences en Sciences de Gestion Institut d Administration des Entreprises - Université de Toulouse I

Maître de Conférences en Sciences de Gestion Institut d Administration des Entreprises - Université de Toulouse I Jennifer BOUTANT Bureau AF 121 Tél. : 05.61.63.56.81 Courriel : jennifer.boutant@univ-tlse1.fr FONCTIONS Septembre 2009 Maître de Conférences en Sciences de Gestion 2007 2009 Attachée Temporaire d Enseignement

Plus en détail

quelles sont les spécificités du système de gouvernance des PME - PMI?

quelles sont les spécificités du système de gouvernance des PME - PMI? LA GOUVERNANCE DES PME-PMI Gérard CHARREAUX Professeur de Sciences de Gestion à 1 Université de Bourgogne, Dijon PREAMBULE Il est probable que vous vous interrogez sur l'apport des recherches en matière

Plus en détail

La Formation au Management. AltiMen Conseil 116, Boulevard Exelmans 75016 Paris

La Formation au Management. AltiMen Conseil 116, Boulevard Exelmans 75016 Paris Et La Formation au Management AltiMen Conseil 116, Boulevard Exelmans 75016 Paris +33 6 80 90 35 73 www.altimen.com FORMATION AU MANAGEMENT : «OSER MANAGER AUTREMENT» QU AVONS-NOUS OUBLIE? Sommes-nous

Plus en détail

Procédure VAE pour le doctorat de recherche

Procédure VAE pour le doctorat de recherche Procédure VAE pour le doctorat de recherche Vu les articles L 613-3 et L 613-4 du code de l éducation, Vu le décret n 2002-590 du 24 avril 2002 pris pour l application du premier alinéa de l article L

Plus en détail

Évaluation du HCERES sur l unité :

Évaluation du HCERES sur l unité : Entités de recherche Évaluation du HCERES sur l unité : EMLYON Recherche sous tutelle des établissements et organismes : EMLYON Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Entités de recherche Pour le HCERES,

Plus en détail

Conférence Accés de la PME au financement en Tunisie 2015

Conférence Accés de la PME au financement en Tunisie 2015 Conférence Accés de la PME au financement en Tunisie 2015 Rapport de synthèse CONECT 2015 1. Problématique de l'étude L objectif de cette étude est de faire ressortir la problématique et la complexité

Plus en détail

2009 / 2011 MASTER 2 DROIT ANCIEN DIPLÔME D ETUDE APPROFONDIES (D.E.A) FACULTE DE DROIT

2009 / 2011 MASTER 2 DROIT ANCIEN DIPLÔME D ETUDE APPROFONDIES (D.E.A) FACULTE DE DROIT 2009 / 2011 MASTER 2 DROIT ANCIEN DIPLÔME D ETUDE APPROFONDIES (D.E.A) FACULTE DE DROIT MASTER 2 RECHERCHE OPTION DROIT PRIVE FONDAMENTAL ANCIEN DIPLÔME D ETUDES APPROFONDIES (D.E.A) Option DROIT PRIVE

Plus en détail

Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de Nabeul. Université de Carthage. Master de Recherche Finance des Entreprises et des Marchés

Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de Nabeul. Université de Carthage. Master de Recherche Finance des Entreprises et des Marchés Faculté des Sciences Economiques et de Gestion de Nabeul Université de Carthage Master de Recherche Finance des Entreprises et des Marchés Le mot du responsable Le master de recherche «Finance des Entreprises

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit international des affaires de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

École doctorale n 478 Sciences de Gestion

École doctorale n 478 Sciences de Gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation École doctorale n 478 Sciences de Gestion Université Toulouse 1 Capitole Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Gestion - Langue et sociétés espagnoles et hispano-américaines de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018

Plus en détail

1. Recevabilité administrative et scientifique de la demande

1. Recevabilité administrative et scientifique de la demande PROCEDURE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE pour l obtention d un Doctorat à l Université SHS Lille 3, au sein de l Ecole doctorale SHS Lille Nord de France (adoptée au Conseil Scientifique du10

Plus en détail

Contribution aux Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche

Contribution aux Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche L Union Nationale des Etudiants en Gestion, créée en 2003 est une organisation étudiante ayant vocation à représenter les étudiants de la filière Gestion, en fédérant les BDE des IAE, IUT, UFR et Instituts

Plus en détail

Master Sciences de l Homme et de la Société Mention : Psychologie Spécialité : Psychologie Sociale et du Travail et Ingénierie des Ressources Humaines

Master Sciences de l Homme et de la Société Mention : Psychologie Spécialité : Psychologie Sociale et du Travail et Ingénierie des Ressources Humaines Master Sciences de l Homme et de la Société Mention : Psychologie Spécialité : Psychologie Sociale et du Travail et Ingénierie des Ressources Humaines Plaquette d information 2012-2013 sur la deuxième

Plus en détail

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial

cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial cycle supérieur de management de L inet master 2 management public territorial INSTITUT NATIONAL DES ÉTUDES TERRITORIALES Conçu pour des cadres expérimentés, le cycle supérieur de management (CSM) vise

Plus en détail

Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers

Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers - Madame la Ministre, - (Monsieur le député), - Monsieur le Président du comité de direction BGL BNP PARIBAS

Plus en détail

Master Management des ressources humaines et organisation

Master Management des ressources humaines et organisation Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management des ressources humaines et organisation Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Les caractéristiques des montages LBO en France : de fortes spécificités liées à la taille de la cible

Les caractéristiques des montages LBO en France : de fortes spécificités liées à la taille de la cible Les caractéristiques des montages LBO en France : de fortes spécificités liées à la taille de la cible Sendes SOUISSI Direction des Entreprises Service de Méthodologie d analyse des entreprises Dans le

Plus en détail

Optimiser la cession de son entreprise par une introduction en bourse. 21 juin 2012 11h00 à 12h30

Optimiser la cession de son entreprise par une introduction en bourse. 21 juin 2012 11h00 à 12h30 Optimiser la cession de son entreprise par une introduction en bourse 11h00 à 12h30 Intervenants Robert de VOGÜE ARKEON Finance (P.D.G.) Emmanuel STORIONE - ARKEON Finance Antoine LEGOUX - Expert comptable

Plus en détail

DECLARATION DE CANDIDATURE A UN RECRUTEMENT EN QUALITE D'ATTACHE TEMPORAIRE D'ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE

DECLARATION DE CANDIDATURE A UN RECRUTEMENT EN QUALITE D'ATTACHE TEMPORAIRE D'ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE Année universitaire 2015-2016 DECLARATION DE CANDIDATURE A UN RECRUTEMENT EN QUALITE D'ATTACHE TEMPORAIRE D'ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE DISCIPLINE SECTION CNU M. - Mme - Mlle (rayer les mentions inutiles)

Plus en détail

Le management du travail

Le management du travail Le management du travail Un modèle de compréhension et d action!! Eléments de cadrage! Actions engagées par le réseau! Et du côtés de la formation des managers (FI et FC)? qui concerne l ensemble de la

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Les métiers de la banque d investissement et de financement

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Les métiers de la banque d investissement et de financement RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) MASTER GESTION Mention Management Spécialité Finance à finalité professionnelle, en formation continue Annexe 3 : Fiche RNCP

Plus en détail

PROGRAMME INTERNATIONAL DE DOCTORAT Muséologie, Médiation, Patrimoine

PROGRAMME INTERNATIONAL DE DOCTORAT Muséologie, Médiation, Patrimoine PROGRAMME INTERNATIONAL DE DOCTORAT Muséologie, Médiation, Patrimoine Doctorat conjoint de l université d Avignon et des Pays de Vaucluse (UAPV) France et de l université du Québec à Montréal (UQAM) Québec,

Plus en détail

Une structure de financement et d'accompagnement. de PME existantes. Version V29 : Q2 2006

Une structure de financement et d'accompagnement. de PME existantes. Version V29 : Q2 2006 Une structure de financement et d'accompagnement de PME existantes Version V29 : Q2 2006 1 Présentation PME Constat & Principes Produits & Cibles Equipe de gestion Etapes & Avancement 2 Constat Annuellement,

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Académie mondiale de l OMPI

Académie mondiale de l OMPI PROGRAMME PRINCIPAL 14 WO/PBC/4/2 page 134 Académie mondiale de l OMPI 14.1 Enseignement à distance et sensibilisation du public 14.2 Formation professionnelle 14.3 Élaboration des politiques Résumé 215.

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Gestion de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

D. Période du 01/01/2012 au 31/12/2012

D. Période du 01/01/2012 au 31/12/2012 www.cpr-am.fr A. Rapport B. sur C. l exercice des droits de vote D. Période du 01/01/2012 au 31/12/2012 SOMMAIRE INTRODUCTION 2 I. PERIMETRE INITIAL ET ORGANISATION DE L EXERCICE DU VOTE 3 II. ANALYSE

Plus en détail

DISPOSITIF «ASCENSEUR POUR LA REUSSITE» DOSSIER DE PRESSE. Lundi 6 juin 2011

DISPOSITIF «ASCENSEUR POUR LA REUSSITE» DOSSIER DE PRESSE. Lundi 6 juin 2011 DISPOSITIF «ASCENSEUR POUR LA REUSSITE» DOSSIER DE PRESSE Lundi 6 juin 2011 SOMMAIRE Communiqué de presse Le dispositif «Ascenseur pour la réussite» en détails Contexte : les grandes écoles et l ouverture

Plus en détail

MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE. UNIVERSITE Mouloud MAMMERI DE TIZI-OUZOU

MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE. UNIVERSITE Mouloud MAMMERI DE TIZI-OUZOU MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE Mouloud MAMMERI DE TIZI-OUZOU FACULTE DES SCIENCES ECONOMIQUES, COMMERCIALES ET DES SCIENCES DE GESTION DEPARTEMENT DES

Plus en détail

Leaders de demain en oncologie

Leaders de demain en oncologie Appel à projets Fondation ARC 2016 Leaders de demain en oncologie Recruiting emerging leaders in oncology Date limite de retour des dossiers d intention : 08 juillet 2015 1. Contexte et objectifs de l

Plus en détail

CAPITAL INVESTISSEMENT INVESTIR DANS VOTRE CROISSANCE PRÉSERVER VOTRE INDÉPENDANCE

CAPITAL INVESTISSEMENT INVESTIR DANS VOTRE CROISSANCE PRÉSERVER VOTRE INDÉPENDANCE CAPITAL INVESTISSEMENT INVESTIR DANS VOTRE CROISSANCE PRÉSERVER VOTRE INDÉPENDANCE Nouvelle phase de développement Recomposition d actionnariat Optimisation de la structure financière Transmission d entreprise

Plus en détail

Université Paris-Dauphine

Université Paris-Dauphine Université Paris-Dauphine MBA Management Risques et Contrôle Responsabilité et management des performances L Université Paris-Dauphine est un établissement public d enseignement supérieur et de recherche,

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Master Droit Economie Gestion, mention Economie-Finance, spécialité Banque Autorité responsable de la certification

Plus en détail

Comment ouvrir son capital à. investisseurs.

Comment ouvrir son capital à. investisseurs. Comment ouvrir son capital à des investisseurs? Introduction La vie d une entreprise et son développement connaîtront de nombreuses étapes qui constitueront pour son actionnaire dirigeant autant d occasions

Plus en détail

Patrick TOPSACALIAN Jacques TEULIÉ FINANCE. 7 e édition

Patrick TOPSACALIAN Jacques TEULIÉ FINANCE. 7 e édition Patrick TOPSACALIAN Jacques TEULIÉ FINANCE 7 e édition TABLE DES MATIÈRES 939 QUATRIÈME PARTIE: LES ACTIFS CONDITIONNELS ET LEURS APPLICATIONS 12 La théorie des options 439 1. Le concept d option 440

Plus en détail

DROIT-ECONOMIE-GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT ADMINISTRATION DES ENTREPRISES

DROIT-ECONOMIE-GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Niveau : MASTER année Domaine : Mention : DROIT-ECONOMIE-GESTION SCIENCES DU MANAGEMENT M Spécialité: ADMINISTRATION DES ENTREPRISES 120 ECTS Volume horaire étudiant : 362 h 90 h h h h h cours magistraux

Plus en détail

Services en ligne : Leader du conseil SICAV & FCP sur internet, Compte-titres, Assurance-vie

Services en ligne : Leader du conseil SICAV & FCP sur internet, Compte-titres, Assurance-vie Choisir l avenir Distribution de produits financiers : Conseil et optimisation du patrimoine privé et professionnel Ingénierie Financière pour PME : Introduction en Bourse, levées de fonds, LBO Private

Plus en détail

Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Paris, le 27 février 2012 Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» Lundi 27 février 2012 par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Seul le prononcé fait foi

Plus en détail

Marché financier et Processus d introduction en Bourse

Marché financier et Processus d introduction en Bourse Marché financier et Processus d introduction en Bourse Centre des Jeunes Dirigeants d entreprises de Sfax 04 juin 2013 Fadhel ABDELKEFI Tunisie Valeurs Plan Présentation du marché financier tunisien Bourse

Plus en détail

Programme international de formation

Programme international de formation Programme international de formation La science n a pas de patrie, car la connaissance appartient à l humanité, c est un flambeau qui illumine le monde. Louis Pasteur Le Réseau International des Instituts

Plus en détail

Origines de la surperformance des introductions en bourse des sociétés financées par des capital-investisseurs : le cas français

Origines de la surperformance des introductions en bourse des sociétés financées par des capital-investisseurs : le cas français Origines de la surperformance des introductions en bourse des sociétés financées par des capital-investisseurs : le cas français Kan Honorine N Dri To cite this version: Kan Honorine N Dri. Origines de

Plus en détail

EVALUATION DE STAGE Année universitaire :

EVALUATION DE STAGE Année universitaire : EVALUATION DE STAGE Année universitaire : Master professionnel 2e année Information et communication Département : Communication des entreprises et des institutions Communication, médias et médiatisation

Plus en détail

LES LBO. Une technique particulière de financement des entreprises

LES LBO. Une technique particulière de financement des entreprises LES LBO Une technique particulière de financement des entreprises Les LBO («leverage buy-out») font aujourd hui la une de l actualité financière et économique. Plus de 5000 entreprises françaises seraient

Plus en détail

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION. FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société)

CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION. FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société) CHARTE DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. Objectifs FORAGE ORBIT GARANT INC. (Orbit Garant ou la Société) L intendance générale de la Société relève de la responsabilité du conseil d administration (les «administrateurs»).

Plus en détail

Ecoles doctorales. Histoire et situation actuelle. Ecoles doctorales 1

Ecoles doctorales. Histoire et situation actuelle. Ecoles doctorales 1 Ecoles doctorales Histoire et situation actuelle Ecoles doctorales 1 Historique de la formation doctorale en France 1997 : Ecoles doctorales généralisées, en charge des DEA, ~320 Ecoles Doctorales. 2002

Plus en détail

S informer sur. Capital investissement:

S informer sur. Capital investissement: S informer sur Capital investissement: les fonds communs de placement à risques destinés au grand public Qu est-ce que le capital investissement? Quels sont les segments d intervention du capital investissement?

Plus en détail

Séminaire FARGO Avancées en Finance de Marché

Séminaire FARGO Avancées en Finance de Marché Séminaire FARGO Avancées en Finance de Marché Coordonnateur: F. Hervé Présentation: A.A. Koita «Privatization and Bank Performance in Developing Countries» Journal of Banking and Finance, vol 29, 2005,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Coordinateur-trice du personnel de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

I. Les entreprises concernées

I. Les entreprises concernées RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 13-DCC-81 du 2 juillet 2013 relative à la création de la Banque Publique d Investissement, entreprise commune de l État français et à la Caisse des Dépôts et Consignations

Plus en détail

ANNEXE 1. 21 21 42 Formation disciplinaire. compétences liées au contexte d exercice du métier. 3 3 6 Mise en situation. exercice en responsabilité

ANNEXE 1. 21 21 42 Formation disciplinaire. compétences liées au contexte d exercice du métier. 3 3 6 Mise en situation. exercice en responsabilité ANNEXE 1 Cadrage des parcours PLC de la mention Métiers de l Enseignement de l Education et de la Formation M1 MEEF PLC S1 S2 TOTAL M1 M2 MEEF PLC S3 S4 Total M2 Total Master Part relative Formation disciplinaire

Plus en détail

Un élément de la politique française d accueil des étudiants étrangers

Un élément de la politique française d accueil des étudiants étrangers Un élément de la politique française d accueil des étudiants étrangers Le programme de bourses d excellence Eiffel est l un des volets de la nouvelle politique d'accueil des étudiants étrangers adoptée

Plus en détail

DELEGATION DE Madame Chantal BOURRAGUE

DELEGATION DE Madame Chantal BOURRAGUE DELEGATION DE Madame Chantal BOURRAGUE 690 Séance du lundi 29 avril 2013 D-2013/248 Reprise partielle des activités du Crédit municipal de Dijon par les caisses de Crédit municipal de Bordeaux et Lyon.

Plus en détail

LES MATINALES DE. Avec le Soutien de la Délégation de l Union Européenne

LES MATINALES DE. Avec le Soutien de la Délégation de l Union Européenne LES MATINALES DE Avec le Soutien de la Délégation de l Union Européenne Yazid Taalba Hôtel Hilton - ALGER 3 Juin 2014 SOMMAIRE 1- Qu est ce qu est le capital investissement? 2- Qui intervient dans ce métier?

Plus en détail

MASTER FINANCE. Faculté de Sciences Économiques et de Gestion Université Lumière Lyon 2

MASTER FINANCE. Faculté de Sciences Économiques et de Gestion Université Lumière Lyon 2 MASTER FINANCE Faculté de Sciences Économiques et de Gestion Université Lumière Lyon 2 Architecture générale du Master mention Finance Semestre 1 Tronc commun de la mention Finance Mention Finance Semestre

Plus en détail

MASTER FINANCE. Faculté de Sciences Économiques et de Gestion Université Lumière Lyon 2. Architecture générale du Master mention Finance

MASTER FINANCE. Faculté de Sciences Économiques et de Gestion Université Lumière Lyon 2. Architecture générale du Master mention Finance MASTER FINANCE Faculté de Sciences Économiques et de Gestion Université Lumière Lyon 2 Architecture générale du Master mention Finance Semestre 1 Tronc commun de la mention Finance Mention Finance Semestre

Plus en détail

REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité

REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité MINISTERE D ETAT CHARGE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DES GUINEENS DE L ETRANGER ====== MINISTERE DELEGUE DES GUINEENS DE L ETRANGER INTERVENTION DE MADAME

Plus en détail

numéro 235 août-septembre 2013

numéro 235 août-septembre 2013 numéro 235 août-septembre 2013 S O M M A I R E 9 Ont contribué à ce numéro 13 Les attentes professionnelles des apprentis du supérieur Sarah Alves, Bérangère Gosse, Pierre-Antoine Sprimont 29 Les sentiers

Plus en détail

DISPOSITIONS FACULTAIRES FORMATION DOCTORALE ET DOCTORAT

DISPOSITIONS FACULTAIRES FORMATION DOCTORALE ET DOCTORAT DISPOSITIONS FACULTAIRES FORMATION DOCTORALE ET DOCTORAT Ce texte spécifie des dispositions propres à la Faculté de Psychologie et des Sciences de l Education (FPSE). Ces dispositions ne dérogent en aucune

Plus en détail

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux ADARUQ - Novembre 2013 RRI : Un aperçu «Habiliter, faciliter, créer des liens» Habiliter les

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Vins et commerce de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des

Plus en détail

Candidature à une admission en 2 nde année. Instructions pour la constitution de votre dossier de candidature / année 2015

Candidature à une admission en 2 nde année. Instructions pour la constitution de votre dossier de candidature / année 2015 Fiche A 1/2 UFR Sciences et Technologies Candidature à une admission en 2 nde année Instructions pour la constitution de votre dossier de candidature / année 2015 Vous venez de recevoir : 1. 1 fiche d

Plus en détail

Charte de la thèse de Doctorat

Charte de la thèse de Doctorat Charte de la thèse de Doctorat Collège des études doctorales Écoles Doctorales >> 536 Sciences et Agrosciences >> 537 Culture et Patrimoine Campus Centre Ville - Site Ste Marthe 74 Rue Louis Pasteur -

Plus en détail

Financer votre projet en fonds propres : acteurs

Financer votre projet en fonds propres : acteurs Acteur majeur du capital investissement pour les PME Forum 1ers contacts Financer votre projet en fonds propres : acteurs et modalités juin 2011 LES ACTIONS ET MOYENS DE CDC ENTREPRISES CDC Entreprises,

Plus en détail

Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE

Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE MASTER 2 PROFESSIONNEL «ETUDES INTERNATIONALES», SPECIALITE : «ETUDES LATINO-AMERICAINES» Responsable : Marie Laure Geoffray 2013-2014 GUIDE DU MEMOIRE Le mémoire de Master 2 Professionnel n'est pas un

Plus en détail

JCDecaux annonce le dépôt d une offre publique dans le cadre de son programme de rachat d actions

JCDecaux annonce le dépôt d une offre publique dans le cadre de son programme de rachat d actions JCDecaux annonce le dépôt d une offre publique dans le cadre de son programme de rachat d actions Paris, le 27 mai 2015 JCDecaux SA (Euronext Paris : DEC), numéro un mondial de la communication extérieure,

Plus en détail

DROIT DU TRAVAIL ECOLE DE DROIT DIPLOME D UNIVERSITE. 41 boulevard François-Mitterrand BP 54 63002 Clermont-Ferrand Cedex 1

DROIT DU TRAVAIL ECOLE DE DROIT DIPLOME D UNIVERSITE. 41 boulevard François-Mitterrand BP 54 63002 Clermont-Ferrand Cedex 1 ECOLE DE DROIT 41 boulevard François-Mitterrand BP 54 63002 Clermont-Ferrand Cedex 1 Contact : Département Formation Continue Tél. : 04 73 17 77 68 Fax : 04 73 17 77 71 E-mail : dfc.droit@u-clemont1.fr

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

S E C A Swiss Private Equity & Corporate Finance Association. Volume 17

S E C A Swiss Private Equity & Corporate Finance Association. Volume 17 S E C A Swiss Private Equity & Corporate Finance Association Volume 17 Christophe Zimmerli Docteur en droit, LL.M. (Cornell), avocat Le leveraged buyout (LBO) Présentation générale et analyse juridique

Plus en détail

4. Quels sont les investissements réalisés par les fonds de private equity?

4. Quels sont les investissements réalisés par les fonds de private equity? 1. Qu est ce que le private equity? Le private equity ou capital investissement désigne une forme spécifique d investissement institutionnel dans des entreprises privées avec comme objectif de financer

Plus en détail

Convention constitutive du PRES HESAM OBJECTIFS PARTAGES ET ACTIONS COMMUNES

Convention constitutive du PRES HESAM OBJECTIFS PARTAGES ET ACTIONS COMMUNES Convention constitutive du PRES HESAM OBJECTIFS PARTAGES ET ACTIONS COMMUNES Entre les signataires : - Le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM), représenté par son administrateur général, M.

Plus en détail

Université de Tunis Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales de Tunis. Guide

Université de Tunis Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales de Tunis. Guide Université de Tunis Ecole Supérieure des Sciences Economiques et Commerciales de Tunis Guide 1- Elaboration du Rapport de Stage 2- Conditions d encadrement 3- Grille d évaluation 2013-2014 Table des matières

Plus en détail

Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Contribution des CCI

Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Contribution des CCI Assises de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Contribution des CCI Languedoc-Roussillon Pour des jeunes compétents et des entreprises compétitives Octobre 2012 Préambule : La Contribution des

Plus en détail

Plan. stratégique 2015-2020

Plan. stratégique 2015-2020 Plan stratégique 2015-2020 Table des matières 1 2 3 5 Mot du recteur par intérim Mission Vision Valeurs Enjeu 1 Leadership et positionnement Enjeu 2 Études et formations distinctives 7 9 11 13 Enjeu 3

Plus en détail

Deminor. Corporate Finance

Deminor. Corporate Finance Deminor Corporate Finance solutions sur mesure pour actionnaires De societes non-cotees Q u I c K s c a n p o s I T I o n D ac T I o n n a I r e Un instrument pour évaluer votre position en tant qu actionnaire

Plus en détail

2.1.1. Le constat : un nombre élevé de programmes de rachat, mais plus limité en ce qui concerne les établissements de crédit

2.1.1. Le constat : un nombre élevé de programmes de rachat, mais plus limité en ce qui concerne les établissements de crédit 2. LES RACHATS PAR LES ENTREPRISES DE LEURS PROPRES ACTIONS : QUELLES LEÇONS PEUT-ON TIRER UN AN APRES LA REFORME? QUEL IMPACT POUR LES ETABLISSEMENTS DE CREDIT COTES? Patrick Branthomme et Dominique Marchal

Plus en détail

DOCTOR OF PUBLIC ADMINISTRATION

DOCTOR OF PUBLIC ADMINISTRATION DOCTOR OF PUBLIC ADMINISTRATION (BAC+6, +7, +8 480 ECTS) IEAM PARIS - Institut des Études d'administration et de Management de Paris & SCIENCES PO AIX - Institut d Etudes Politiques d Aix-en-Provence ou

Plus en détail

VADE MECUM. Appel à propositions ERASMUS MUNDUS

VADE MECUM. Appel à propositions ERASMUS MUNDUS Bureau des Relations Internationales Aurélie SEGUIN VADE MECUM Appel à propositions ERASMUS MUNDUS Le programme Erasmus Mundus a été créé en 2004 pour une durée de 5 ans. Il est entré dans sa deuxième

Plus en détail

Les introductions en bourse (IPO) Isabelle Martinez Master 2 CCA

Les introductions en bourse (IPO) Isabelle Martinez Master 2 CCA Les introductions en bourse (IPO) Isabelle Martinez Master 2 CCA Les cycles d introduction Van Bommel et al. (2000) : vagues d IPO En France : [1985-1987] et [1998-2000] Évolution du secteur des services

Plus en détail

EVALUATION DE STAGE Année universitaire :

EVALUATION DE STAGE Année universitaire : EVALUATION DE STAGE Année universitaire : Master professionnel 1ere année Information et communication Département : Métiers de la communication Vous avez bien voulu accueillir un de nos étudiants en stage

Plus en détail

Politique de gestion des chaires. Adoptée par le Conseil pédagogique le 19 mai 2004

Politique de gestion des chaires. Adoptée par le Conseil pédagogique le 19 mai 2004 Politique de gestion des chaires Adoptée par le Conseil pédagogique le 19 mai 2004 Mises à jour : 16 février 2005, 11 septembre 2013 POLITIQUE DE GESTION DES CHAIRES À HEC MONTRÉAL 1. LA CRÉATION D UNE

Plus en détail

Université de La Rochelle. La Rochelle IAE. Ecole universitaire de management. iae.univ-larochelle.fr

Université de La Rochelle. La Rochelle IAE. Ecole universitaire de management. iae.univ-larochelle.fr IAE La Rochelle Ecole universitaire de management iae.univ-larochelle.fr L EDITO Thierry Poulain-Rehm Directeur de l IAE La Rochelle Vincent Taveau Président du conseil de l IAE La Rochelle Avec un environnement

Plus en détail

Représentation graphique et pensée managériale, le cas de la Harvard Business Review de 1922 à 1999

Représentation graphique et pensée managériale, le cas de la Harvard Business Review de 1922 à 1999 Représentation graphique et pensée managériale, le cas de la Harvard Business Review de 1922 à 1999 Thèse pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L ECOLE POLYTECHNIQUE Domaine ECONOMIE ET SCIENCES SOCIALES

Plus en détail

L offre d achat au comptant de Crédit Agricole S.A. sur la totalité du capital d Emporiki Bank of Greece S.A. s ouvrira le 4 juillet 2006

L offre d achat au comptant de Crédit Agricole S.A. sur la totalité du capital d Emporiki Bank of Greece S.A. s ouvrira le 4 juillet 2006 Le présent communiqué ne constitue pas une offre d achat d actions d Emporiki Bank of Greece S.A. et aucune offre d actions ne peut être acceptée de la part ou au nom de détenteurs d actions d Emporiki

Plus en détail

MASTER. Accounting and Finance. Domaine : Droit, Economie, Gestion. Mention : Comptabilité-Finance. Organisation : Ecole Universitaire de Management

MASTER. Accounting and Finance. Domaine : Droit, Economie, Gestion. Mention : Comptabilité-Finance. Organisation : Ecole Universitaire de Management MASTER Accounting and Finance Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Comptabilité-Finance Organisation : Ecole Universitaire de Management Niveau d'entrée : BAC+3 Durée des études : 2 ans DESCRIPTION

Plus en détail

RESULTATS 2013. BIP annonce un bénéfice global d EUR 33 millions pour l année 2013

RESULTATS 2013. BIP annonce un bénéfice global d EUR 33 millions pour l année 2013 Luxembourg, le 20 février 2014 Communiqué de presse : RESULTATS 2013 BIP annonce un bénéfice global d EUR 33 millions pour l année 2013 Dividende proposé en hausse à EUR 2,60 par action Le Conseil d administration,

Plus en détail

RECRUTEMENT DU DIRECTEUR GENERAL D HEC CONTEXTE ET DEFINITION DU PROFIL RECHERCHE

RECRUTEMENT DU DIRECTEUR GENERAL D HEC CONTEXTE ET DEFINITION DU PROFIL RECHERCHE A PROPOS D HEC PARIS Créée en 1881 par la Chambre de commerce et d industrie de Paris, HEC Paris est une business school française de renommée internationale. Elle se distingue par la qualité de sa pédagogie

Plus en détail

Description du Programme de stages en droit d EDC

Description du Programme de stages en droit d EDC EDC QUI NOUS SOMMES Société d État créée en vertu d une loi du Parlement, EDC est l organisme de crédit à l exportation du Canada. Elle a pour mandat de soutenir les entreprises et les exportateurs du

Plus en détail

La structure du marché européen des valeurs moyennes

La structure du marché européen des valeurs moyennes La structure du marché européen des valeurs moyennes Décembre 2014 1ere partie Préambule Financière de l Echiquier est l une des premières sociétés de gestion indépendantes en France, avec 8 milliards

Plus en détail

Consolidation et amélioration du dispositif doctoral

Consolidation et amélioration du dispositif doctoral Consolidation et amélioration du dispositif doctoral Synthèse des recommandations de la CJC À l occasion de la prochaine révision du texte réglementaire 1 définissant la structure et les missions des écoles

Plus en détail

Michel Magras. compte-rendu PROJET DE LOI RELATIF À LA MODERNISATION DU DROIT DE L OUTRE-MER

Michel Magras. compte-rendu PROJET DE LOI RELATIF À LA MODERNISATION DU DROIT DE L OUTRE-MER Michel Magras Sénateur de Saint-Barthélemy Président de la Délégation sénatoriale à l outre-mer compte-rendu (suite) Séance du vendredi 26 juin 2015 PROJET DE LOI RELATIF À LA MODERNISATION DU DROIT DE

Plus en détail

CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii

CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii Consolider les dettes publiques: un processus au long cours Les dysfonctionnements européens

Plus en détail

Master ès Sciences en sciences infirmières

Master ès Sciences en sciences infirmières Master ès Sciences en sciences infirmières Master conjoint UNIVERSITE DE LAUSANNE Faculté de biologie et de médecine, Ecole de médecine et HAUTE ECOLE SPECIALISEE DE SUISSE OCCIDENTALE Domaine santé PLAN

Plus en détail

Préparer la formation

Préparer la formation Préparer Promouvoir des enseignants Profédus propose des exemples variés de contenus d enseignement en éducation à la santé. Les fiches ne sont pas conçues en «prêt à penser» ; elles restent largement

Plus en détail

Doctorate of Business Administration Programme francophone

Doctorate of Business Administration Programme francophone Mis à jour le 11-10-13 Doctorate of Business Administration Programme francophone 1. Présentation du programme DBA(F) Le programme Doctorate of Business Administration (DBA) assuré à distance par l American

Plus en détail

POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS DE HMG FINANCE

POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS DE HMG FINANCE POLITIQUE DE PREVENTION ET DE GESTION DES CONFLITS D INTERETS DE HMG FINANCE I) Présentation générale de notre politique de prévention et de gestion des conflits d intérêts HMG FINANCE a identifié, sélectionné

Plus en détail