Michel Magras. compte-rendu PROJET DE LOI RELATIF À LA MODERNISATION DU DROIT DE L OUTRE-MER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Michel Magras. compte-rendu PROJET DE LOI RELATIF À LA MODERNISATION DU DROIT DE L OUTRE-MER"

Transcription

1 Michel Magras Sénateur de Saint-Barthélemy Président de la Délégation sénatoriale à l outre-mer compte-rendu (suite) Séance du vendredi 26 juin 2015 PROJET DE LOI RELATIF À LA MODERNISATION DU DROIT DE L OUTRE-MER Caisse de sécurité sociale n Amendement n 80 du gouvernement n Sous-amendements n 82 et 83 de Michel Magras 1

2 5 Au premier alinéa de l article L , les mots : Caisse de sécurité sociale Le code de la sécurité sociale est ainsi modifié : 1 L intitulé du titre 5 du livre 7 est ainsi rédigé : Dispositions particulières à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique, à La Réunion, à Saint-Barthélemy et à Saint-Martin ; 2 À l article L , les mots : dans les départements de la Guadeloupe, de la Guyane, de la Martinique et de La Réunion sont remplacés par les mots : en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à La Réunion, à Saint-Barthélemy et à Saint-Martin ; 3 L article L est ainsi modifié : a) Au premier alinéa, les mots : dans chacun des départements mentionnés à l article L sont remplacés par les mots : en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique et à La Réunion ; b) Après le premier alinéa, il est inséré un alinéa ainsi rédigé : La caisse générale de sécurité sociale et la caisse d allocations familiales de Guadeloupe sont compétentes, chacune dans leur domaine, pour l application de la législation de sécurité sociale à Saint-Barthélemy et à Saint-Martin. ; 4 À la fin du second alinéa de l article L et à la fin de l article L , les mots : des départements mentionnés à l article L sont remplacés par les mots : de Guadeloupe, de Guyane, de Martinique et de La Réunion ; dans les départements mentionnés à l article L sont remplacés par les mots : en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique et à La Réunion ; 6 L article L est ainsi modifié : a) Au premier alinéa, les mots : des départements d outre-mer sont remplacés par les mots : de Guadeloupe, de Guyane, de Martinique et de La Réunion ; b) Le 5 est complété par les mots : et au moins un représentant de l organisation la plus représentative des exploitants agricoles dans le ressort de la caisse au sens du premier alinéa de l article 2 de la loi n du 9 juillet 1999 d orientation agricole ; 7 L article L est ainsi modifié : a) Au premier alinéa, les mots : des départements d outre-mer sont remplacés par les mots : de Guadeloupe, de Guyane, de Martinique et de La Réunion ; b) Le 5 est complété par les mots : dont au moins un représentant de l organisation la plus représentative des exploitants agricoles dans le ressort de la caisse au sens du premier alinéa de l article 2 de la loi n du 9 juillet 1999 d orientation agricole ; 8 À l article L , les mots : dans les départements mentionnés à l article L sont remplacés par les mots : en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à La Réunion, à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy et les mots : dans ces départements sont remplacés par les mots : dans ces collectivités ; 9 À l article L , les mots : des départements mentionnés sont remplacés par les mots : des collectivités mentionnées ; 10 À l article L , après le mot : département, sont insérés les mots : ou de la collectivité ; 2

3 11 L article L est ainsi modifié : a) Au troisième alinéa, les mots : aux départements intéressés sont remplacés par les mots : aux collectivités intéressées ; b) Au dernier alinéa, les mots : dans chaque département d outre-mer sont remplacés par les mots : dans les collectivités mentionnées à l article L ; 12 Aux articles L , L et L et à la fin du premier alinéa de l article L , les mots : 13 L article L est ainsi modifié : a) Les mots : département mentionnés sont remplacés par les mots : collectivités mentionnées ; b) Les mots : ce département sont remplacés par les mots : cette collectivité ; 14 A (nouveau) À l article L , les mots : chaque département ou circonscription locale sont remplacés par les mots : chaque collectivité mentionnée à l article L ; 14 Aux articles L et L , au premier alinéa de l article L , à l article L , au premier alinéa de l article L et aux articles L , L et L , les mots : dans les départements mentionnés à l article L sont remplacés par les mots : dans les collectivités mentionnées à l article L ; 15 Au premier alinéa de l article L et à l article L , les mots : aux départements mentionnés sont remplacés par les mots : aux collectivités mentionnées ; 16 L article L est ainsi modifié : a) Au premier alinéa, les mots : les départements mentionnés sont remplacés par les mots : les collectivités mentionnées ; b) Au dernier alinéa, les mots : dans ces départements sont remplacés par les mots : dans ces collectivités ; 17 Au premier alinéa de l article L , les mots : dans l un des départements mentionnés sont remplacés par les mots : dans l une des collectivités mentionnées ; 18 Au premier alinéa de l article L , à l article L , à la première phrase de l article L , au second alinéa de l article L , à la première phrase de l article L et aux articles L et L , les mots : 19 À l article L , les mots : aux départements mentionnés sont remplacés par les mots : aux collectivités mentionnées ; 20 Au premier alinéa de l article L , les mots : un département mentionné sont remplacés par les mots : une collectivité mentionnée ; 21 Au premier alinéa de l article L et à la première phrase du premier alinéa de l article L , les mots : 22 Le b des 6 et 7 s applique à compter du prochain renouvellement des membres des conseils d administration concernés. l 3

4 n M. Alain Vidalies, secrétaire d État. L article 4 explicite les Amendement n 80 du gouvernement n M. le président. L amendement n 80, présenté par le Gouvernement, est ainsi libellé : I. - Alinéa 7 Supprimer les mots : à Saint Barthélemy et II. - Après l alinéa 7 Insérer deux alinéas ainsi rédigés : L application de la législation en matière de sécurité sociale à Saint-Barthélemy, pour la gestion des missions mentionnées aux articles L , L et L , est assurée par une caisse de mutualité sociale agricole, qui dispose localement d une caisse de proximité, désignée par le directeur de la caisse centrale de la mutualité sociale agricole, dans des conditions définies par décret. Il est créé un conseil de suivi de l activité de la caisse à Saint Barthélemy. Sa composition, ses modalités de fonctionnement et son champ d intervention sont définis par décret. ; l La parole est à M. le secrétaire d État. conditions d application de la législation de sécurité sociale dans les départements, régions et certaines collectivités d outre-mer. L objet du présent amendement est de permettre une gestion indifférenciée de cette législation entre la collectivité de Saint- Martin, qui, comme c est le cas actuellement, restera rattachée aux organismes de Guadeloupe, et celle de Saint-Barthélemy. Cette dernière collectivité souhaite en effet que les droits, cotisations et contributions de ses assurés restent absolument identiques à ceux des départements et régions d outre-mer, tout en les faisant bénéficier d une gestion et d une organisation plus spécifiques pour prendre en compte les particularités géographiques et socio-économiques locales. Le projet de loi prévoit de faire droit à cette demande, sans modifier les compétences respectives de la collectivité et de l État, en confiant la gestion des branches maladie, retraite, famille, recouvrement et exploitants agricoles à une caisse de mutualité sociale agricole de métropole, qui sera liée à la collectivité par convention. La collectivité de Saint-Barthélemy compte en effet engager des moyens en vue d améliorer la présence physique de la sécurité sociale et d assurer un service de proximité à ses assurés. Afin de veiller au respect des obligations réciproques de la caisse de mutualité sociale agricole qui sera désormais désignée pour assurer le service des prestations à Saint-Barthélemy et de la collectivité, l amendement tend également à prévoir la création d un conseil de suivi, qui associera des représentants des institutions concernées. Sa composition et son fonctionnement seront déterminés par décret. Monsieur Magras, je pense que cet amendement répond au souhait que vous avez exprimé au cours de la discussion générale. 4

5 sous-amendement n 82 et 83 de Michel Magras n M. Michel Magras. Je remercie le Gouvernement d avoir déposé cet amendement. En janvier dernier, j avais proposé à notre assemblée de créer une caisse locale destinée à prendre en charge la protection sociale à Saint-Barthélemy. Je crois qu il est nécessaire d expliquer de nouveau la situation. n M. le président. Le sous-amendement n 82, présenté par M. Magras, est ainsi libellé : Amendement n 80, alinéa 6 Après les mots : caisse de mutualité sociale agricole, insérer les mots : appelée caisse de prévoyance sociale de Saint- Barthélemy, Le sous-amendement n 83, présenté par M. Magras, est ainsi libellé : Amendement n 80, alinéa 7 I. - Remplacer les mots : de suivi de l activité par les mots : d administration II. Après la première phrase : Insérer une phrase ainsi rédigée : Il est notamment chargé du suivi de l activité de la caisse. l La parole est à M. Michel Magras, pour présenter ces deux sous-amendements. Après la visite du Président de la République à Saint- Barthélemy, durant laquelle il s est déclaré favorable à un tel projet, l Assemblée nationale a abouti à un dispositif qui, en contournant l irrecevabilité, comporte de nombreuses incertitudes, notamment sur le plan constitutionnel. Il convenait donc d adopter un dispositif plus opérationnel. J avais donc déposé un amendement en ce sens, mais il a été déclaré irrecevable au titre de l article 40 de la Constitution. L amendement n 80 est la preuve que le Gouvernement a bien compris la difficulté à laquelle se heurte toute initiative parlementaire visant à rendre effective la création d une telle caisse. Monsieur le secrétaire d État, l amendement que vous nous avez présenté répond à l impératif essentiel de proximité de la prise en charge, tout en offrant une marge de souplesse dans la définition du fonctionnement de la caisse. J ai déposé trois sous-amendements sur cet amendement. Le premier a été déclaré irrecevable au titre de l article 40. Il visait à étendre les missions de la caisse de Saint- Barthélemy à celle relevant du régime social des indépendants. Les chiffres dont nous disposons pour les années 2012 et 2013 font en effet apparaître un reste à recouvrer évalué à 79 % de l ensemble des cotisations. C est énorme! Ce pourcentage s explique par une absence de mise à jour des fichiers, par le caractère non opérant du recouvrement amiable à distance et par un mélange de défiance et de négligence des affiliés. En numéraire, cela représente plusieurs millions d euros, sans même parler des conséquences sur la couverture des affiliés. Je crois donc qu une gestion de proximité ne pourrait que permettre une nette amélioration des taux de recouvrement et une campagne de régularisation. 5

6 Le sous-amendement n 82 vise à donner à l organisme de gestion de la protection sociale et des allocations familiales le nom de caisse de prévoyance sociale de Saint-Barthélemy. Cette appellation permettrait en effet d identifier cette caisse au territoire de Saint-Barthélemy, en cohérence avec son statut de collectivité d outre-mer. En outre, le maintien d une appellation liée à l agriculture me semble incongru sur une île où cette activité n existe pas. Enfin, une telle appellation permettra à la population de mieux s approprier ce nouveau service public de proximité. Le sous-amendement n 83 tend à prévoir la création d un conseil d administration à la place du conseil de suivi, tout en précisant qu il aurait notamment en charge le suivi de l activité de la caisse de Saint-Barthélemy. Il s agit d une simple question de changement de nom. n M. le président. Quel est l avis de la commission? n M. Jean-Jacques Hyest, rapporteur. Lors de sa visite à Saint-Barthélemy, le 8 mai 2015, le Président de la République a déclaré devant les élus locaux : Il y aura à Saint-Barthélemy une caisse locale de sécurité sociale, pour que les habitants qui paient [...] des cotisations puissent avoir les prestations. Les mots sont importants : le chef de l État a parlé d une caisse locale, laquelle assurera une présence de proximité, et non d une caisse autonome ayant un régime propre! L amendement n 80 traduit cet engagement. Cette question relève, à titre principal, de la commission des affaires sociales. Or le dépôt tardif de cet amendement ne m a pas permis de prendre son attache. Je crois cependant que M. le secrétaire d État et notre collègue Magras ont suffisamment éclairé le débat. Aussi, au nom de la commission des lois, je m en remets à la sagesse du Sénat, à la fois sur l amendement n 80 et sur les sous-amendements nos 82 et 83. n M. le président. Quel est l avis du Gouvernement sur les sous-amendements nos 82 et 83? n M. Alain Vidalies, secrétaire d État. Le Gouvernement n a pas d opposition de principe au sous-amendement n 82. Il semble cependant que les mots appelée caisse de prévoyance sociale de Saint-Barthélemy trouveraient mieux à s insérer après les mots caisse de proximité. Sous réserve de cette modification de forme, le Gouvernement émet un avis favorable. La rédaction proposée par le sous-amendement n 83 aurait pour conséquence de jeter un doute sur la nature de la caisse. Par souci de cohérence, je demande donc son retrait ; à défaut, j émettrai un avis défavorable. n M. le président. Monsieur Magras, que décidez-vous? n M. Michel Magras. Je ne comprends pas pour quelle raison le conseil de suivi de l activité ne pourrait pas être dénommé conseil d administration. En quoi cette modification changerait-elle quoi que ce soit aux fonctions de ce conseil? Peut-être pouvez-vous m éclairer sur ce point, monsieur le secrétaire d État? J en reviens au sous-amendement n 81, qui a été déclaré irrecevable. Si j ai tenu à évoquer le régime social des indépendants, c est parce que, à Saint-Barthélemy, il s agit du seul régime qui connaisse une faille : 79 % des cotisations des indépendants sont mal recouvrées. Je pense que le Gouvernement aurait pu lever le gage. n M. Jean-Jacques Hyest, rapporteur. Ce n est pas une question de gage! n M. Michel Magras. C est vrai, mais je dois dire que j ai beaucoup de mal avec l utilisation que l on fait de l article 40 de la Constitution. n M. Jean-Jacques Hyest, rapporteur. Vous n êtes pas le seul! (Sourires.) 6

7 n M. Michel Magras. Je sais que l adoption de ce sousamendement aurait entraîné une charge supplémentaire, mais celle-ci aurait été en quelque sorte négative, c est-à-dire de nature à rapporter de l argent à l État. J éprouve quelques difficultés à voir l État renoncer à 79 % des cotisations sociales des indépendants, sauf à considérer qu il ait les moyens de sa politique... Cela étant, je suis d accord pour changer de place les mots appelée caisse de prévoyance sociale de Saint- Barthélemy, comme le propose le Gouvernement. sous-amendement n 82 rectifié de Michel Magras n M. le président. Je suis donc saisi d un sous-amendement n 82 rectifié, présenté par M. Magras, et ainsi libellé : Amendement n 80, alinéa 6 Après les mots : caisse de proximité, insérer les mots : appelée caisse de prévoyance sociale de Saint-Barthélemy, l La parole est à M. le secrétaire d État. n M. Alain Vidalies, secrétaire d État. Soyons clairs, le débat relatif à l appellation conseil d administration n est pas seulement d ordre sémantique. Un changement de nom aurait en effet des conséquences ; si le conseil de suivi devait être dénommé conseil d administration, on passerait à un autre niveau : la caisse deviendrait, de fait, totalement indépendante. Si nous souhaitons conserver la spécificité de la caisse, il ne faut pas que la sémantique crée une confusion. J ai compris que vous souhaitiez passer à un autre niveau, mais telle n est pas la proposition du Gouvernement dans cet amendement, que vous appeliez de vos vœux. En l état, pour marquer ce progrès, il faut donc s en tenir à l expression singulière mentionnée dans ledit amendement. n M. le président. La parole est à M. Thani Mohamed Soilihi, pour explication de vote sur le sous-amendement n 82 rectifié. n M. Thani Mohamed Soilihi. Vous faites bien de préciser que j interviens pour explication de vote sur ce sous-amendement, monsieur le président, car le débat n est pas facile à suivre : les amendements arrivent au dernier moment et, alors même que les sujets sont très techniques, on passe à autre chose avant que de pouvoir réagir. 7

8 C est la raison pour laquelle je n ai pas expliqué mon vote sur les amendements de Mme Gonthier-Maurin. Notre collègue ayant présenté ses deux amendements en même temps, et le premier n ayant pas été adopté, je pensais que les choses iraient de soi pour le second... J indique simplement que le sous-amendement n 82 ayant été rectifié, nous le voterons. n M. le président. La parole est à M. Jacques Gillot, pour explication de vote. n M. Jacques Gillot. Il convient de souligner la légitimité du projet de création d une caisse locale de sécurité sociale à Saint-Barthélemy. Je mesure en effet les difficultés créées par la gestion à distance et la faiblesse du contrôle sur place, qui ont été soulignées par Michel Magras. Cette demande est d autant plus légitime que, s il est un service qui mérite d être associé aux termes d efficacité et de proximité, c est bien celui de la protection sociale, tant son rôle est fondamental. n M. le président. La parole est à M. Michel Magras, pour explication de vote sur le sous-amendement n 83. n M. Michel Magras. Compte tenu des dernières explications données par M. le secrétaire d État, et afin d éviter que la modification sémantique que je proposais n induise des conséquences imprévisibles ou une fausse interprétation, je retire ce sous-amendement. n M. le président. Le sous-amendement n 83 est retiré. Je mets aux voix l amendement n 80, modifié. l (L amendement 80 est adopté.) L annonce de la création d une caisse locale de sécurité sociale par le Président de la République lors de sa visite dans l île fait écho à cette préoccupation, qui lui a été exprimée par les élus de Saint-Barthélemy. Je ne peux donc que me féliciter de l initiative prise par le Gouvernement au travers de l amendement n 80. J ajoute, et notre collègue Michel Magras l a également relevé, que seule une initiative gouvernementale permettait de parvenir à cette fin. Les sous-amendements présentés par Michel Magras apportent des ajustements pertinents, tout en maintenant l architecture générale de l amendement du Gouvernement. C est la raison pour laquelle je voterai l amendement n 80 ainsi modifié. n M. le président. Je mets aux voix le sous-amendement n 82 rectifié. (Le sous-amendement 82 rectifié est adopté.) 8

9 Caisse de sécurité sociale Le code de la sécurité sociale est ainsi modifié : 1 L intitulé du titre 5 du livre 7 est ainsi rédigé : Dispositions particulières à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique, à La Réunion, à Saint- Barthélemy et à Saint Martin ; 2 À l article L , les mots : dans les départements de la Guadeloupe, de la Guyane, de la Martinique et de La Réunion sont remplacés par les mots : en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à La Réunion, à Saint-Barthélemy et à Saint-Martin ; 3 L article L est ainsi modifié : a) Au premier alinéa, les mots : dans chacun des départements mentionnés à l article L sont remplacés par les mots : en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique et à La Réunion ; b) Après le même premier alinéa, sont insérés trois alinéas ainsi rédigés : La caisse générale de sécurité sociale et la caisse d allocations familiales de Guadeloupe sont compétentes, chacune dans leur domaine, pour l application de la législation de sécurité sociale [ ] à Saint-Martin. L application de la législation en matière de sécurité sociale à Saint-Barthélemy, pour la gestion des missions mentionnées aux articles L , L et L , est assurée par une caisse de mutualité sociale agricole, qui dispose localement d une caisse de proximité, appelée caisse de prévoyance sociale de Saint-Barthélemy, désignée par le directeur de la caisse centrale de la mutualité sociale agricole, dans des conditions définies par décret. Il est créé un conseil de suivi de l activité de la caisse à Saint-Barthélemy. Sa composition, ses modalités de fonctionnement et son champ d intervention sont définis par décret. ; 4 À la fin du second alinéa de l article L et à la fin de l article L , les mots : des départements mentionnés à l article L sont remplacés par les mots : de Guadeloupe, de Guyane, de Martinique et de La Réunion ; 5 Au premier alinéa de l article L , les mots : dans les départements mentionnés à l article L sont remplacés par les mots : en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique et à La Réunion ; 6 L article L est ainsi modifié : a) Au premier alinéa, les mots : des départements d outre mer sont remplacés par les mots : de Guadeloupe, de Guyane, de Martinique et de La Réunion ; b) Le 5 est complété par les mots : et au moins un représentant de l organisation la plus représentative des exploitants agricoles dans le ressort de la caisse au sens du premier alinéa du I de l article 2 de la loi n du 9 juillet 1999 d orientation agricole ; 7 L article L est ainsi modifié : a) Au premier alinéa, les mots : des départements d outre mer sont remplacés par les mots : de Guadeloupe, de Guyane, de Martinique et de La Réunion ; b) Le 5 est complété par les mots : dont au moins un représentant de l organisation la plus représentative des exploitants agricoles dans le ressort de la caisse au sens du premier alinéa du I de l article 2 de la loi n du 9 juillet 1999 d orientation agricole ; 9

10 8 À l article L , les mots : dans les départements mentionnés à l article L sont remplacés par les mots : en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à La Réunion, à Saint-Martin et à Saint-Barthélemy et les mots : dans ces départements sont remplacés par les mots : dans ces collectivités ; 9 À l article L , les mots : des départements mentionnés sont remplacés par les mots : des collectivités mentionnées ; 10 À l article L , après le mot : département, sont insérés les mots : ou de la collectivité ; 11 L article L est ainsi modifié : a) Au troisième alinéa, les mots : aux départements intéressés sont remplacés par les mots : aux collectivités intéressées ; b) Au dernier alinéa, les mots : dans chaque département d outre-mer sont remplacés par les mots : dans les collectivités mentionnées à l article L ; 12 Aux articles L , L et L et à la fin du premier alinéa de l article L , les mots : 13 L article L est ainsi modifié : a) Les mots : l un des départements mentionnés sont remplacés par les mots : l une des collectivités mentionnées ; b) Les mots : ce département sont remplacés par les mots : cette collectivité ; 14 A (nouveau) À l article L , les mots : chaque département ou circonscription locale sont remplacés par les mots : chaque collectivité mentionnée à l article L ; 14 Aux articles L et L , au premier alinéa de l article L , à l article L , au premier alinéa de l article L et aux articles L , L et L , les mots : 15 Au premier alinéa de l article L et à l article L , les mots : aux départements mentionnés sont remplacés par les mots : aux collectivités mentionnées ; 16 L article L est ainsi modifié : a) Au premier alinéa, les mots : départements mentionnés sont remplacés par les mots : collectivités mentionnées ; b) Au dernier alinéa, le mot : départements est remplacé par le mot : collectivités ; 17 Au premier alinéa de l article L , les mots : l un des départements mentionnés sont remplacés par les mots : l une des collectivités mentionnées ; 18 Au premier alinéa de l article L , à l article L , à la première phrase de l article L , au second alinéa de l article L , à la première phrase de l article L et aux articles L et L , les mots : 19 À l article L , les mots : aux départements mentionnés sont remplacés par les mots : aux collectivités mentionnées ; 20 Au premier alinéa de l article L , les mots : un département mentionné sont remplacés par les mots : une collectivité mentionnée ; 10

11 21 Au premier alinéa de l article L et à la première phrase du premier alinéa de l article L , les mots : 22 Le b des 6 et 7 s applique à compter du prochain renouvellement des membres des conseils d administration concernés. l LIRE en clic Séance du 26 janvier 2015 PJL RELATIF À LA MODERNISATION DU DROIT DE L OUTRE-MER l Discussion générale l Sécurité sociale - article 4 l Code du patrimoine avis ABF - article 8 l Code des transports - article 22 et additionnel après l article 22 l Sanctions pénales code environnement de Saint-Barthélemy - article 26 bis 11 n Revenir sur le site

N 551 ASSEMBLÉE NATIONALE

N 551 ASSEMBLÉE NATIONALE N 551 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 19 décembre 2012. RAPPORT FAIT AU NOM DE LA COMMISSION DES LOIS CONSTITUTIONNELLES,

Plus en détail

TEXTE ADOPTE n 796 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2001-2002 21 février 2002 PROPOSITION DE LOI tendant à la création d un régime

Plus en détail

Commentaire aux Cahiers. Commentaire de la décision n 2011-627 DC 12 avril 2011

Commentaire aux Cahiers. Commentaire de la décision n 2011-627 DC 12 avril 2011 Commentaire aux Cahiers Commentaire de la décision n 2011-627 DC 12 avril 2011 Loi organique tendant à l approbation d accords entre l État et les collectivités territoriales de Saint-Martin, de Saint-Barthélemy

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 608 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2009-2010 Enregistré à la Présidence du Sénat le 5 juillet 2010 PROPOSITION DE LOI relative aux cotisations sociales versées par les auto-entrepreneurs, PRÉSENTÉE

Plus en détail

La Ministre de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales. Mesdames et Messieurs les Préfets des départements (métropole et DOM)

La Ministre de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales. Mesdames et Messieurs les Préfets des départements (métropole et DOM) DIRECTION GENERALE DES COLLECTIVITES LOCALES Sous-direction des élus locaux et de la fonction publique territoriale Bureau de l emploi territorial Paris, le 20 avril 2009 et de la protection sociale FP3

Plus en détail

Proposition de loi visant à modifier la procédure de huis clos devant la cour d'assises des mineurs (n 1816) Amendements soumis à la commission

Proposition de loi visant à modifier la procédure de huis clos devant la cour d'assises des mineurs (n 1816) Amendements soumis à la commission 2 février 2010 Commission des lois Proposition de loi visant à modifier la procédure de huis clos devant la cour d'assises des mineurs (n 1816) Amendements soumis à la commission NB : Les amendements enregistrés

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 301 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010 Enregistré à la Présidence du Sénat le 17 février 2010 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE, visant à améliorer l'indemnisation des victimes de

Plus en détail

Unit é* Travail*Progrès SECRETARIAT GENERAL LA VIE DES ASSEMBLEES DANS L ESPACE FRANCOPHONE RECUEIL DES PROCEDURES ET DES PRATIQUES PARLEMENTAIRES

Unit é* Travail*Progrès SECRETARIAT GENERAL LA VIE DES ASSEMBLEES DANS L ESPACE FRANCOPHONE RECUEIL DES PROCEDURES ET DES PRATIQUES PARLEMENTAIRES ASSEMBLEE NATIONALE.. SECRETARIAT GENERAL. SECRETARIAT GENERAL ADJOINT DIRECTION DES AFFAIRES LEGISLATIVES DE LA COOPERATION INERPARLEMENTAIRE ET DES RELATIONS INTERNATIONALES REPUBLIQUE DU CONGO Unit

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 640 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2011-2012 Enregistré à la Présidence du Sénat le 6 juillet 2012 PROPOSITION DE LOI relative au versement des allocations familiales et de l allocation de rentrée scolaire

Plus en détail

POUR MIEUX ORGANISER LE TRAVAIL SÉNATORIAL NOUVELLES RÈGLES, NOUVELLES HABITUDES

POUR MIEUX ORGANISER LE TRAVAIL SÉNATORIAL NOUVELLES RÈGLES, NOUVELLES HABITUDES POUR MIEUX ORGANISER LE TRAVAIL SÉNATORIAL NOUVELLES RÈGLES, NOUVELLES HABITUDES VADEMECUM - JUIN 2015 Le bicamérisme est indispensable à l'équilibre des institutions de la République, car c'est plus de

Plus en détail

LOIS. Article 1 er. Article 2. Article 3. Article 4. Article 5. 20 octobre 2009 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 1 sur 125

LOIS. Article 1 er. Article 2. Article 3. Article 4. Article 5. 20 octobre 2009 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 1 sur 125 LOIS LOI n o 2009-1255 du 19 octobre 2009 tendant à favoriser l accès au crédit des petites et moyennes entreprises et à améliorer le fonctionnement des marchés financiers (1) NOR : ECEX0906406L L Assemblée

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2014-1155 du 9 octobre 2014 relatif à la gestion du compte personnel de prévention

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 150 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 4 décembre 2010 PROPOSITION DE LOI tendant à sécuriser le régime du portage salarial, PRÉSENTÉE Par M. Alain HOUPERT, Sénateur

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 781 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 18 août 2011 PROPOSITION DE LOI relative à la création d un ordre professionnel des mandataires judiciaires à la protection

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

AMENDEMENT Présenté par Alain VASSELLE

AMENDEMENT Présenté par Alain VASSELLE 5 Article 2 Après l alinéa 5 Insérer un alinéa ainsi rédigé : Après la troisième phrase du 7 du III de l article L.O. 111-4 est insérée une phrase ainsi rédigée : «Elle fournit des éléments précis sur

Plus en détail

ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIEME LEGISLATURE. Enregistrée à la Présidence de l'assemblée nationale le PROPOSITION DE LOI

ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIEME LEGISLATURE. Enregistrée à la Présidence de l'assemblée nationale le PROPOSITION DE LOI ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIEME LEGISLATURE Enregistrée à la Présidence de l'assemblée nationale le PROPOSITION DE LOI portant réforme de l organisation du temps de travail

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Décret n o 2010-1776 du 31 décembre 2010 relatif à l assurance volontaire vieillesse et invalidité et au rachat

Plus en détail

N 3085 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 3085 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 3085 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 29 septembre 2015. PROPOSITION DE LOI relative au maintien de la

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Ordonnance n o 2015-682 du 18 juin 2015 relative à la simplification des déclarations

Plus en détail

Afférent au projet d arrêté relatif aux règles applicables à la combinaison des organismes de la sécurité sociale

Afférent au projet d arrêté relatif aux règles applicables à la combinaison des organismes de la sécurité sociale CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION AVIS N 2006-09 DU 30 JUIN 2006 Afférent au projet d arrêté relatif aux règles applicables à la combinaison des organismes de la sécurité sociale

Plus en détail

Commission des finances Distr. GÉNÉRALE

Commission des finances Distr. GÉNÉRALE AUTORITÉ INTERNATIONALE DES FONDS MARINS Commission des finances Distr. GÉNÉRALE ISBA/5/FC/1 30 septembre 1999 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS AUTORITÉ INTERNATIONALE DES FONDS MARINS Cinquième session Kingston

Plus en détail

Avis n 06-A-06 du 20 mars 2006 relatif au projet de décret fixant les règles tarifaires pour la restauration scolaire dans l enseignement public

Avis n 06-A-06 du 20 mars 2006 relatif au projet de décret fixant les règles tarifaires pour la restauration scolaire dans l enseignement public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Avis n 06-A-06 du 20 mars 2006 relatif au projet de décret fixant les règles tarifaires pour la restauration scolaire dans l enseignement public Le Conseil de la concurrence (commission

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE RÉSOLUTION

SÉNAT PROPOSITION DE RÉSOLUTION N 520 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014 Enregistré à la Présidence du Sénat le 12 mai 2014 PROPOSITION DE RÉSOLUTION tendant à modifier le Règlement du Sénat pour préciser que chaque sénateur ne peut

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 703 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 4 juillet 2011 PROPOSITION DE LOI tendant à simplifier le recouvrement des créances alimentaires destinées aux enfants,

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1422780L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT. I- Situation de référence et objectifs de l Avenant

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1422780L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT. I- Situation de référence et objectifs de l Avenant RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et du développement international PROJET DE LOI autorisant l approbation de l avenant n 6 entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement

Plus en détail

Discours de Marylise LEBRANCHU. Echanges avec les étudiants du master collectivités locales de. l Université de Corse, à Corte en Haute-Corse

Discours de Marylise LEBRANCHU. Echanges avec les étudiants du master collectivités locales de. l Université de Corse, à Corte en Haute-Corse Discours de Marylise LEBRANCHU Echanges avec les étudiants du master collectivités locales de l Université de Corse, à Corte en Haute-Corse Jeudi 17 octobre 2013 Je suis heureuse de pouvoir commencer,

Plus en détail

N 1619 ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

N 1619 ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI Document mis en distribution le 21 avril 2009 N 1619 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 15 avril 2009. PROJET

Plus en détail

1. Du budget de l État au déficit public

1. Du budget de l État au déficit public 1. Du budget de l État au déficit public QCM 1. Qu est-ce que la LOLF? a. la loi d orientation des lois financières b. la loi d organisation des limites financières c. la loi organique relative aux lois

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 220 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 Enregistré à la Présidence du Sénat le 21 décembre 2011 PROPOSITION DE LOI relative à la gouvernance de la sécurité sociale en Alsace-Moselle, PRÉSENTÉE Par Mmes

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-158 QPC du 5 août 2011 SIVOM de la communauté du Bruaysis

Commentaire. Décision n 2011-158 QPC du 5 août 2011 SIVOM de la communauté du Bruaysis Commentaire Décision n 2011-158 QPC du 5 août 2011 SIVOM de la communauté du Bruaysis (Exonération de cotisation d assurance vieillesse en matière d aide à domicile) Le Conseil constitutionnel a été saisi

Plus en détail

Les Français de l étranger dans la réforme des retraites

Les Français de l étranger dans la réforme des retraites Extraits des débats au Sénat Octobre 2010 Joëlle Garriaud-Maylam Sénateur représentant les Français établis hors de France Les Français de l étranger dans la réforme des retraites Création d'un comité

Plus en détail

N 2562 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 2562 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 2562 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 31 mai 2010. PROPOSITION DE LOI portant simplification de dispositions

Plus en détail

- 41 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi tendant à réformer le système de sécurité sociale des étudiants

- 41 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi. Proposition de loi tendant à réformer le système de sécurité sociale des étudiants - 41 - TABLEAU COMPARATIF Proposition de loi tendant à réformer le système de sécurité sociale des étudiants Proposition de loi tendant à réformer le système de sécurité sociale des étudiants Code de la

Plus en détail

EURO, AUGMENTATION DU CAPITAL SOCIAL ET EPARGNE SALARIALE : UNE INTERFERENCE LEGISLATIVE A SUPPRIMER

EURO, AUGMENTATION DU CAPITAL SOCIAL ET EPARGNE SALARIALE : UNE INTERFERENCE LEGISLATIVE A SUPPRIMER EURO, AUGMENTATION DU CAPITAL SOCIAL ET EPARGNE SALARIALE : UNE INTERFERENCE LEGISLATIVE A SUPPRIMER Rapport présenté par Mme BOUILLET-LAROUSSE au nom des Commissions juridique et du travail et des questions

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L INTÉRIEUR Décret n o 2014-527 du 23 mai 2014 portant modification du code de l entrée et du séjour des étrangers et du droit d asile (partie

Plus en détail

PROPOSITION DE LOI visant a réformer la Caisse des Français de l étranger,

PROPOSITION DE LOI visant a réformer la Caisse des Français de l étranger, SEŃAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2014-2015 PROPOSITION DE LOI visant a réformer la Caisse des Français de l étranger, PREŚENTEÉ Par Jean-Yves Leconte, Hélène Conway-Mouret, Claudine Lepage et Richard Yung

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale PROTECTION SOCIALE Prestations familiales MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Direction de la sécurité sociale Sous-direction

Plus en détail

Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements

Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements Pourquoi encourager la création de Centres Intercommunaux d Action Sociale est une réponse pertinente aux difficultés sociales auxquelles

Plus en détail

- 27 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi

- 27 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi - 27 - TABLEAU COMPARATIF Proposition de loi visant à supprimer les franchises médicales et participations forfaitaires. Réunie le mercredi 4 mars 2015, la commission n a pas adopté de texte sur la proposition

Plus en détail

JORF n 0273 du 25 novembre 2011. Texte n 20. ARRETE Arrêté du 23 novembre 2011 relatif au plan d épargne retraite populaire NOR: EFIT1105446A

JORF n 0273 du 25 novembre 2011. Texte n 20. ARRETE Arrêté du 23 novembre 2011 relatif au plan d épargne retraite populaire NOR: EFIT1105446A JORF n 0273 du 25 novembre 2011 Texte n 20 ARRETE Arrêté du 23 novembre 2011 relatif au plan d épargne retraite populaire NOR: EFIT1105446A Publics concernés : les entreprises d assurance, les institutions

Plus en détail

- 73 - TABLEAU COMPARATIF

- 73 - TABLEAU COMPARATIF - 73 - TABLEAU COMPARATIF Proposition de visant à permettre aux mutuelles de mettre en place des réseaux de soins Proposition de relative au fonctionnement des réseaux de soins créés par les mutuelles

Plus en détail

M. Gosselin (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

M. Gosselin (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 30 mai 2012 N de pourvoi: 11-12274 Non publié au bulletin Rejet M. Gosselin (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président SCP

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil PL 10737-A

Secrétariat du Grand Conseil PL 10737-A Secrétariat du Grand Conseil PL 10737-A Date de dépôt : 29 mars 2011 Rapport de la Commission des finances chargée d'étudier le projet de loi du Conseil d'etat modifiant la loi concernant le traitement

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 456 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2008-2009 Annexe au procès-verbal de la séance du 9 juin 2009 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR L ASSEMBLÉE NATIONALE, pour faciliter le maintien et la création d emplois,

Plus en détail

CONSEIL DE LA RÉPUBLIQUE

CONSEIL DE LA RÉPUBLIQUE N 446 CONSEIL DE LA RÉPUBLIQUE SESSION ORDINAIRE DE 1957-1958 Annexe au procès-verbal de la séance du 15 mai 1958. PROPOSITION DE RÉSOLUTION tendant à inviter le Gouvernement à déposer un projet de loi

Plus en détail

ASSOCIATION DES SECRÉTAIRES GÉNÉRAUX DE PARLEMENT

ASSOCIATION DES SECRÉTAIRES GÉNÉRAUX DE PARLEMENT UNION INTERPARLEMENTAIRE INTER-PARLIAMENTARY UNION ASSOCIATION DES SECRÉTAIRES GÉNÉRAUX DE PARLEMENT CONTRIBUTION de M. José PEDRO MONTERO Secrétaire de la Chambre des Députés (Uruguay), à la communication

Plus en détail

JORF n 0138 du 16 juin 2013. Texte n 1. LOI LOI n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécur isation de l emploi

JORF n 0138 du 16 juin 2013. Texte n 1. LOI LOI n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécur isation de l emploi JORF n 0138 du 16 juin 2013 Texte n 1 LOI LOI n 2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécur isation de l emploi L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté, Vu la décision du Conseil constitutionnel

Plus en détail

N 112 SENAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1986-1987. Annexe au procès-verbal de la séance du 15 décembre 1986. PROPOSITION DE LOI

N 112 SENAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1986-1987. Annexe au procès-verbal de la séance du 15 décembre 1986. PROPOSITION DE LOI N 112 SENAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1986-1987 Annexe au procès-verbal de la séance du 15 décembre 1986. PROPOSITION DE LOI tendant à harmoniser avec le droit privé alsacien-mosellan, certaines dispositions

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 58 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 Enregistré à la Présidence du Sénat le 25 octobre 2011 PROPOSITION DE LOI relative à la communication des collectivités territoriales, PRÉSENTÉE Par M. Jean-Claude

Plus en détail

PROPOSITION DE RÉSOLUTION

PROPOSITION DE RÉSOLUTION N 428 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 Enregistré à la Présidence du Sénat le 6 mai 2015 PROPOSITION DE RÉSOLUTION tendant à réformer les méthodes de travail du Sénat dans le respect du pluralisme,

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2013-301 QPC du 5 avril 2013. Mme Annick D. épouse L.

Commentaire. Décision n 2013-301 QPC du 5 avril 2013. Mme Annick D. épouse L. Commentaire Décision n 2013-301 QPC du 5 avril 2013 Mme Annick D. épouse L. (Cotisations et contributions sociales des travailleurs non salariés non agricoles outre-mer) La Cour de cassation a renvoyé

Plus en détail

Décision unilatérale instituant un régime collectif de remboursement de frais médicaux

Décision unilatérale instituant un régime collectif de remboursement de frais médicaux Sur papier à en-tête de la société Décision unilatérale instituant un régime collectif de remboursement de frais médicaux L adaptation de ce modèle dans chaque entreprise relève de la seule responsabilité

Plus en détail

CHAPITRE I ER. Créer de nouveaux droits pour les salariés. Section 1. De nouveaux droits individuels pour la sécurisation des parcours.

CHAPITRE I ER. Créer de nouveaux droits pour les salariés. Section 1. De nouveaux droits individuels pour la sécurisation des parcours. Le présent document est établi à titre provisoire. Seule la «Petite loi», publiée ultérieurement, a valeur de texte authentique. ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS 4 avril 2013

Plus en détail

I - L ELABORATION ADMINISTRATIVE

I - L ELABORATION ADMINISTRATIVE FICHE 9 - L ELABORATION DU BUDGET La loi de finances de l année fait l objet d une double élaboration. Le projet est préparé par les différents ministères parmi lesquels le ministère des Finances joue

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTÉ n 40 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2012-2013 21 novembre 2012 PROJET DE LOI relatif à la mise en œuvre du principe

Plus en détail

BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES

BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GENÈVE, 2005 MÉMORANDUM SUR L OBLIGATION DE SOUMETTRE LES CONVENTIONS 1 ET RECOMMANDATIONS AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES Article 19 de la Constitution de l Organisation internationale

Plus en détail

STATUTS le 4 février 2011

STATUTS le 4 février 2011 STATUTS le 4 février 2011 Statuts de l EID Atlantique 1 Préambule : Vu le code général des collectivités territoriales (CGCT) et notamment ses articles L. 5421-1 et suivants et R. 5421-1 et suivants ;

Plus en détail

eprésentation du personnel dans les Associations Droit d expression et organisation collective des salariés

eprésentation du personnel dans les Associations Droit d expression et organisation collective des salariés R eprésentation du personnel dans les Associations Droit d expression et organisation collective des salariés Le droit d expression des salariés Dans toutes les entreprises (associations incluses), quel

Plus en détail

89 CONSEIL DE LA COMMUNAUTE

89 CONSEIL DE LA COMMUNAUTE 89 CONSEIL DE LA COMMUNAUTE Séance du 27 juin 2013 Personnel - Délégation de service public pour l'exploitation du restaurant administratif de la Chauvinière - Désignation de l'exploitant Direction Ressources

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Décret n o 2014-1688 du 29 décembre 2014 relatif à la mise en œuvre de la réduction générale des cotisations

Plus en détail

A RETOURNER PAR FAX AU 01 42 34 22 80 AU PLUS TARD LE 17 MARS 2011 17 HEURES

A RETOURNER PAR FAX AU 01 42 34 22 80 AU PLUS TARD LE 17 MARS 2011 17 HEURES R E P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E G R O U P E D U R A S S E M B L E M E N T D E M O C R A T I Q U E E T S O C I A L E U R O P E E N Paris, le 11 mars 2011 Ma Chère Collègue, Mon Cher Collègue, Vous

Plus en détail

N 3 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1978-1979. Annexe au procès-verbal de la séance du 2 octobre 1978. PROJET DE LOI

N 3 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1978-1979. Annexe au procès-verbal de la séance du 2 octobre 1978. PROJET DE LOI N 3 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1978-1979 Annexe au procès-verbal de la séance du 2 octobre 1978. PROJET DE LOI relatif à l'institution d'un régime complémentaire d'assurance vieillesse et survivants

Plus en détail

JORF n 0108 du 11 mai 2013. Texte n 5

JORF n 0108 du 11 mai 2013. Texte n 5 JORF n 0108 du 11 mai 2013 Texte n 5 DECRET Décret n 2013-388 du 10 mai 2013 portant adaptatio n des pouvoirs et missions des autorités de supervision en matière bancaire et financière en raison de la

Plus en détail

------ GAP, le 17 juin 2009

------ GAP, le 17 juin 2009 Liberté Egalité Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PREFECTURE DES HAUTES-ALPES DIRECTION DES LIBERTES PUBLIQUES ET DES COLLECTIVITES LOCALES BUREAU DES RELATIONS AVEC LES COLLECTIVITES LOCALES ------ GAP,

Plus en détail

Décret n. relatif au Fonds de financement des droits liés au compte personnel de prévention de la pénibilité

Décret n. relatif au Fonds de financement des droits liés au compte personnel de prévention de la pénibilité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires sociales et de la santé Décret n du relatif au Fonds de financement des droits liés au compte personnel de prévention de la pénibilité NOR : [ ] Publics concernés

Plus en détail

N 353 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 353 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 353 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 13 novembre 2012. PROPOSITION DE LOI relative à la protection animale,

Plus en détail

Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail ( CHSCT)

Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail ( CHSCT) Élections professionnelles 2014 Le Comité d Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail ( CHSCT) Rôle et missions 1 Le CHSCT Définition: Instance de représentation et de dialogue chargée de donner

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES PROTECTION SOCIALE. Direction de la sécurité sociale PROTECTION SOCIALE Assurance maladie, maternité, décès MINISTÈRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction de la sécurité sociale

Plus en détail

Projet de loi. relatif au plan d aménagement et de développement durable de la Corse PADDUC (n 3854, M. Yanick Paternotte, rapporteur)

Projet de loi. relatif au plan d aménagement et de développement durable de la Corse PADDUC (n 3854, M. Yanick Paternotte, rapporteur) RÉPUBLIQUE FRANCAISE LIBERTÉ - EGALITÉ - FRATERNITÉ Commission du développement durable et de l aménagement du territoire Paris, le 14 novembre 2010 Projet de loi relatif au plan d aménagement et de développement

Plus en détail

Loi du 20 juillet 2011

Loi du 20 juillet 2011 Association de Prévention et Santé au Travail Poitou-s Loi du 20 juillet 2011 Portant réforme à l organisation de la Médecine du Travail Dominique Derenancourt 8 août 2011 La réforme des Services de Santé

Plus en détail

VILLE DE SCEAUX N 12-f. Séance du 6 décembre 2012 NOTE DE PRESENTATION

VILLE DE SCEAUX N 12-f. Séance du 6 décembre 2012 NOTE DE PRESENTATION NOTE DE PRESENTATION OBJET : Participation à la protection sociale des agents municipaux Rapporteur : Philippe Laurent Suite à la loi du 2 février 2007 de modernisation de la fonction publique, le décret

Plus en détail

sociale DSS La Direction de la sécurité Un système de protection sociale générale fondé sur le principe de la solidarité

sociale DSS La Direction de la sécurité Un système de protection sociale générale fondé sur le principe de la solidarité La Direction de la sécurité sociale DSS Un système de protection sociale générale fondé sur le principe de la solidarité 1, Place de Fontenoy 75350 Paris cedex Tél : 01 40 56 60 00 Fax : 01 40 56 72 88

Plus en détail

La participation des collectivités territoriales au financement de la protection sociale complémentaire de leurs agents

La participation des collectivités territoriales au financement de la protection sociale complémentaire de leurs agents La participation des collectivités territoriales au financement de la protection sociale complémentaire de leurs agents Le dispositif La loi de modernisation de la fonction publique du 2 février 2007,

Plus en détail

LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL, Vu l ordonnance n 58-1067 du 7 novembre 1958 modifiée portant loi organique sur le Conseil constitutionnel ;

LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL, Vu l ordonnance n 58-1067 du 7 novembre 1958 modifiée portant loi organique sur le Conseil constitutionnel ; Décision n 2010-616 DC du 10 novembre 2010 (Loi organique relative à la gestion de la dette sociale) Le Conseil constitutionnel a été saisi, le 27 octobre 2010, par le Premier ministre, conformément aux

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 10. Salariés expatriés et retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 10. Salariés expatriés et retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS Guide salariés n o 10 JUIN 2015 Salariés expatriés et retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés...

Plus en détail

Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie?

Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie? SITUATION PROBLEME 1: La loi de réforme des collectivités territoriales de 2010 Problématique : En quoi le parcours d élaboration d une loi est-il un gage de la démocratie? Compétences du socle commun

Plus en détail

LOI POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA CONCURRENCE AU SERVICE DES CONSOMMATEURS. Les dispositions du Titre I

LOI POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA CONCURRENCE AU SERVICE DES CONSOMMATEURS. Les dispositions du Titre I LOI POUR LE DEVELOPPEMENT DE LA CONCURRENCE AU SERVICE DES CONSOMMATEURS Les dispositions du Titre I La loi pour le développement de la concurrence au service des consommateurs est parue au Journal Officiel

Plus en détail

ANNEXE 1 ARRÊTÉ N 2014-168 LE BUREAU,

ANNEXE 1 ARRÊTÉ N 2014-168 LE BUREAU, ANNEXE 1 SÉNAT ARRÊTÉ N 2014-168 LE BUREAU, - Vu l article 4 quater de l ordonnance n 58-1100 du 17 novembre 1958 relative au fonctionnement des assemblées parlementaires, - Vu la lettre du Président du

Plus en détail

Projet de loi Modernisation du dialogue social. Suivi du projet par l UNSA. 25 mai 2015

Projet de loi Modernisation du dialogue social. Suivi du projet par l UNSA. 25 mai 2015 Projet de loi Modernisation du dialogue social Suivi du projet par l UNSA 25 mai 2015 La commission des affaires sociales de l Assemblée nationale a adopté le projet de loi relatif au dialogue social et

Plus en détail

Convention sur la lutte contre la désertification

Convention sur la lutte contre la désertification NATIONS UNIES Convention sur la lutte contre la désertification Distr. GÉNÉRALE 29 juillet 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMITÉ CHARGÉ DE L EXAMEN DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA CONVENTION Septième session

Plus en détail

TRIBUNAL DES CONFLITS REPUBLIQUE FRANÇAISE N 4013. Conflit sur renvoi du tribunal de Strasbourg AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

TRIBUNAL DES CONFLITS REPUBLIQUE FRANÇAISE N 4013. Conflit sur renvoi du tribunal de Strasbourg AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS TRIBUNAL DES CONFLITS >> N 4013 Conflit sur renvoi du tribunal de Strasbourg M. M. et Mme S. c/ Caisse d allocations familiales du Bas-Rhin M. Edmond Honorat Rapporteur REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE

Plus en détail

N 523 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1977-1978

N 523 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1977-1978 N 523 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1977-1978 Rattaché pour ordre au procia-verbxl de la séance du 1" juillet 1978. Enregistré à la présidence du Sénat le S1 Juillet 1973. PROJET DE LOI portant extension

Plus en détail

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 POUR LE MAINTIEN DU CONSEIL DES AÎNÉS Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 1 er février 2011 Réseau FADOQ Responsables

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Avis n 2013-1148 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 10 septembre 2013 sur le dossier tarifaire de La Poste du 31 juillet 2013 relatif à l évolution de

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 378 rectifié bis SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2007-2008 Annexe au procès-verbal de la séance du 10 juin 2008 PROPOSITION DE LOI tendant à assurer une plus grande équité dans notre politique de sécurité

Plus en détail

Secrétariat. Nations Unies ST/SGB/2008/13. Circulaire du Secrétaire général. Organisation du Bureau des affaires juridiques.

Secrétariat. Nations Unies ST/SGB/2008/13. Circulaire du Secrétaire général. Organisation du Bureau des affaires juridiques. Nations Unies ST/SGB/2008/13 Secrétariat 1 er août 2008 Circulaire du Secrétaire général Organisation du Bureau des affaires juridiques En application de la circulaire ST/SGB/1997/5, intitulée «Organisation

Plus en détail

Réforme territoriale Questions-réponses sur la situation des personnels

Réforme territoriale Questions-réponses sur la situation des personnels L'ÉTAT SATION BLIQUE Réforme territoriale Questions-réponses sur la situation des personnels Vous travaillez dans un Conseil régional ou un Conseil départemental ÎÎJe travaille dans un Conseil régional,

Plus en détail

Conforme à l original

Conforme à l original REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE Union - Discipline - Travail Copie certifiée ------------- Conforme à l original DECISION N 022/2015/ANRMP/CRS DU 06 AOUT 2015 SUR LE RECOURS DE LA SOCIETE GROUPEMENT INFORMATIQUE

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-161 QPC du 9 septembre 2011. Mme Catherine F., épouse L.

Commentaire. Décision n 2011-161 QPC du 9 septembre 2011. Mme Catherine F., épouse L. Commentaire Décision n 2011-161 QPC du 9 septembre 2011 Mme Catherine F., épouse L. (Sanction de la rétention de précompte des cotisations sociales agricoles) Le Conseil constitutionnel a été saisi, le

Plus en détail

PÉTITION NATIONALE ADRESSÉE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE --------------------------------

PÉTITION NATIONALE ADRESSÉE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE -------------------------------- PÉTITION NATIONALE ADRESSÉE AU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE -------------------------------- Retraités agricoles: non à l injustice et à l inéquité! Confrontés à la faiblesse des retraites agricoles, à la

Plus en détail

ÉLECTIONS DEPARTEMENTALES DE MARS 2015 M É M E N T O. à l usage des candidats

ÉLECTIONS DEPARTEMENTALES DE MARS 2015 M É M E N T O. à l usage des candidats ÉLECTIONS DEPARTEMENTALES DE MARS 2015 M É M E N T O à l usage des candidats Décembre 2014 7.1.5.Les sanctions Le fait de ne pas déposer une déclaration de situation patrimoniale ou d intérêts, d omettre

Plus en détail

REFORME DES RETRAITES (PROCÉDURE ACCÉLÉRÉE) A M E N D E M E N T. présenté par Mme GARRIAUD-MAYLAM ARTICLE 1ER

REFORME DES RETRAITES (PROCÉDURE ACCÉLÉRÉE) A M E N D E M E N T. présenté par Mme GARRIAUD-MAYLAM ARTICLE 1ER N GARRAB.1 Alinéa 5 ARTICLE 1ER Le 5 e alinéa de l article 1 er est complété par une phrase ainsi rédigée : «Art. L. 114-4-3. Le comité de pilotage des régimes de retraite est composé de représentants

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 61 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 25 octobre 2010 PROPOSITION DE LOI sur les sondages visant à mieux garantir la sincérité du débat politique et électoral,

Plus en détail

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (C.C.A.S.) Base réglementaire : (voir annexe fiche 5)

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (C.C.A.S.) Base réglementaire : (voir annexe fiche 5) Fiche 5 LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (C.C.A.S.) Base réglementaire : (voir annexe fiche 5) o Code de l action sociale et des familles (CASF) : articles L. 123-4 à L. 123-9 articles R.123-1 à R.123-26

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF - 37 - Texte adopté par l Assemblée nationale. Textes en vigueur. Texte du projet de loi. Propositions de la commission

TABLEAU COMPARATIF - 37 - Texte adopté par l Assemblée nationale. Textes en vigueur. Texte du projet de loi. Propositions de la commission - 37 - TABLEAU COMPARATIF Projet de loi relatif à l accès au crédit des personnes présentant un risque aggravé de santé Projet de loi relatif à l accès au crédit des personnes présentant un risque aggravé

Plus en détail

N 2812 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 2812 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 2812 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 16 septembre 2010. PROPOSITION DE LOI visant à créer un corps d État

Plus en détail

Les collaborateurs occasionnels du service public

Les collaborateurs occasionnels du service public Les collaborateurs occasionnels du service public Textes de référence : Article L 311-3-21 du code de la sécurité sociale Décret n 2000-35 du 17 janvier 2000 Arrêté du 21 juillet 2000 Décret n 2008-267

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Direction de la sécurité sociale MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES Protection sociale Assurance maladie, maternité, décès Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès aux soins, des prestations familiales et des accidents

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Décret n o 2010-1463 du 1 er décembre 2010 mettant en œuvre la réforme du réseau des chambres de commerce

Plus en détail