HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS"

Transcription

1 HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS DOCUMENT : (1). «L'Actualité. L'union fait la force. Jeu stratégique». Sans éditeur. Vers PLACE DANS LES PROGRAMMES HISTOIRE : Le XXe siècle et notre époque. La Première Guerre mondiale. Identifier les principales périodes de l histoire étudiée. Relever les informations sur une carte. Analyser, comparer, interpréter des documents de nature différente. FRANÇAIS : Interroger et interpréter un document historique. Exercer son esprit critique. PRATIQUES ARTISTIQUES ET HISTOIRE DES ARTS : Observer les détails fournis par des images. S approprier des codes de représentation utilisés dans la propagande ou la publicité. OBJECTIFS Les programmes scolaires invitent les enseignants à exercer l esprit critique de leurs élèves, en particulier sur des images d histoire ou de propagande. Cette chromolithographie aux couleurs éclatantes permet aux élèves de décrypter assez facilement les codes habituels de représentations nationales de l époque (qu ils peuvent retrouver dans les grandes compétitions sportives!), tout en analysant les divers aspects de l iconographie de propagande. Comme il s agit, en outre, d un couvercle de boîte de jeu, elle permet aussi une réflexion sur les rapports entre les enfants et les jeux de guerre. 1

2 ACTIVITÉS A- VOCABULAIRE POUR MIEUX COMPRENDRE Relie par des flèches chaque mot à la bonne définition Pays Alliés Boches Légende Petit texte explicatif accompagnant une image Représentation d une notion abstraite par une image Pays unis par un traité d alliance Propagande Nom péjoratif donné aux Allemands pendant la guerre de Allégorie Action exercée sur l opinion pour imposer un point de vue ou une doctrine B- DÉCRYPTAGE DE L IMAGE B1- CE QUE TU VOIS 1- Indique la nature du document : une image (photographie, peinture, gravure), un texte, une carte? 2- Décris ce que tu vois sur l image: Premier plan (au centre) Deuxième plan Troisième plan B2- CE QUE TU PEUX INTERPRÉTER DANS L IMAGE 1- Chaque animal représente un pays. C est une allégorie. Comment peux-tu savoir quel pays chaque animal symbolise? 2- Complète le tableau ci-dessous : PAYS Drapeau en 1915 Drapeau aujourd hui Animal symbole FRANCE ALLEMAGNE ANGLETERRE BELGIQUE 2

3 RUSSIE 3- Fais des recherches pour savoir pourquoi le Coq est le symbole de la France. (Indice : en latin coq se dit «gallus») 4- Place le nom des cinq pays représentés sur l affiche sur la carte ci-dessous qui représente : l Europe en 1914: 5- Est-ce que la position des animaux sur l image correspond à leur position géographique sur la carte? 6- Observe bien la carte et dis quel était l intérêt d être allié avec la Russie pour les Français? B3- CE QUE TU PEUX INTERPRETER DANS LE TEXTE DE LÉGENDE 1- Que veut dire «L union fait la force»? 2- Comment sont appelés les Allemands dans la légende de cette image? Qu est-ce que cela nous apprend sur les rapports entre la France et l Allemagne? 3- Quel temps est employé dans la phrase «Comment l Aigle Boche sera maîtrisé par les Alliés»? Qu est-ce que cela signifie? B4- ANALYSE CRITIQUE DE L IMAGE 1- Fais un travail d historien. Cette image n est pas datée. Mais elle a forcément été faite entre : Le début de la guerre en Europe : (date?) et L entrée en guerre d un nouvel allié de la France le 23 mai 1915 (quel pays et quel animal symbole?) 3

4 2- Ecris une phrase qui résume ce que veut dire cette image : 3- Fais des recherches dans ton livre d histoire. Que se passe-t-il en 1915? Est-ce que la France a vraiment vaincu l Allemagne en 1915, comme le laisse entendre cette gravure? 4- Est-ce que, sur cette image, les pays alliés aident vraiment la France? pourquoi, à ton avis? 5- Explique maintenant ce qu est une image de propagande : 6- Dessine toi-même une allégorie de la situation réelle de la France et de ses alliés en 1915 (en réutilisant les mêmes animaux) CONCLUSION: LA GUERRE ET LES ENFANTS Cette image illustrait le couvercle d une boîte de jeu. Pendant la guerre de , de nombreux jeux et jouets ont été produits en référence avec la guerre (jeux de l oie, jeux de cubes, armes miniatures, jeux de tir, etc.) 1- Penses-tu que les enfants aimaient jouer à des jeux de guerre en 1915? 2- Penses-tu qu il y a une différence entre jouer à des jeux de guerre en temps de paix et jouer à des jeux de guerre en temps de guerre? 3- Est-ce que les jeux de guerre d aujourd hui (jeux vidéo) identifient un ennemi bien précis comme celui de 1915? 4

5 PISTES DE RÉPONSES B- DÉCRYPTAGE DE L IMAGE B1- CE QUE TU VOIS 1- Indique la nature du document : il s agit d une gravure en couleurs 2- Décris ce que tu vois sur l image: Premier plan (au centre) Deuxième plan Troisième plan Un coq terrassant un grand aigle Un bulldog, un lion et un ours Un soleil levant sur l horizon B2- CE QUE TU PEUX INTERPRÉTER DANS L IMAGE 1- Chaque animal représente un pays. C est une allégorie. Comment peux-tu savoir quel pays chaque animal symbolise? Chaque animal est relié à un drapeau 2- Complète le tableau ci-dessous : PAYS Drapeau en 1915 Drapeau aujourd hui Animal symbole FRANCE Le coq ALLEMAGNE L aigle ANGLETERRE Le bulldog BELGIQUE Le lion RUSSIE L ours 3- Fais des recherches pour savoir pourquoi le Coq est le symbole de la France. (Indice : en latin coq se dit «gallus») Gallus en latin signifiait à la fois «coq» et «Gaulois». Mais c est à partir de la Renaissance que le coq a commencé à symboliser régulièrement la France

6 4- Place le nom des cinq pays représentés sur l affiche sur la carte ci-dessous qui représente : l Europe en 1914: 5- Est-ce que la position des animaux sur l image correspond à leur position géographique sur la carte? OUI (Angleterre et Belgique au Nord-Ouest et Russie au Nord-Est) 6- Observe bien la carte et dis quel était l intérêt d être allié avec la Russie pour les Français? La Russie permettait de prendre l Empire allemand à revers (2 e front à l Est) B3- CE QUE TU PEUX INTERPRETER DANS LE TEXTE DE LÉGENDE 1- Que veut dire «L union fait la force»? C'est en s'alliant et en associant les forces de plusieurs personnes ou pays que l'on peut vaincre un ennemi ou un danger. Ce proverbe s'emploie pour souligner la nécessité de rester uni pour lutter ou combattre. Cette phrase serait une citation du poète grec Esope (Fables, VIe siècle avant J-C). 2- Comment sont appelés les Allemands dans la légende de cette image? Qu est-ce que cela nous apprend sur les rapports entre la France et l Allemagne? Les Allemands sont désignés sous le terme de «Boches» qui était péjoratif (peut-être de «caboche» tête dure ou bille de bois des jeux de quilles). Il commence à se répandre dans l argot militaire français à partir de la guerre de A cette date, l Allemagne commence à remplacer l Angleterre comme «ennemi héréditaire» de la France Quel temps est employé dans la phrase «Comment l Aigle Boche sera maîtrisé par les Alliés»? Qu est-ce que cela signifie? La phrase emploie le futur, ce qui montre que la défaite de l Empire allemand n est encore qu un souhait en Pourtant l image montre le coq gaulois qui a déjà terrassé l aigle allemand B4- ANALYSE CRITIQUE DE L IMAGE 1- Fais un travail d historien. Cette image n est pas datée. Mais elle a forcément été faite entre : 6

7 Le début de la guerre en Europe : 4 août 1914 et l entrée en guerre d un nouvel allié de la France le 23 mai 1915 : L Italie (symbolisée parfois par un loup ou la louve romaine). 2- Ecris une phrase qui résume ce que veut dire cette image : La France, avec l aide de ses alliés, va bientôt vaincre l Empire allemand. 3- Fais des recherches dans ton livre d Histoire. Que se passe-t-il en 1915? Est-ce que la France a vraiment vaincu l Allemagne en 1915, comme le laisse entendre cette gravure? En 1915, le nord de la France est en grande partie occupé par les Allemands et la guerre est devenue une «guerre de tranchées». Le front qui s étend sur 800 km, de la mer du Nord à la frontière suisse, ne bouge quasiment plus, malgré les attaques régulières de part et d autre. Donc, quand cette gravure est produite, l Allemagne est encore loin d être vaincue. 4- Est-ce que, sur cette image, les pays alliés aident vraiment la France? pourquoi, à ton avis? Les pays alliés sont plutôt représentés en spectateurs, prêts à bondir, mais faisant cercle autour du coq gaulois qui écrase seul l empire Allemand. En effet, cette image s adressait à un public français et il fallait avant tout glorifier la France. 5- Explique maintenant ce qu est une image de propagande : Cette image est une image de propagande car, par l intermédiaire d une allégorie, elle veut transmettre l idée d une prochaine victoire totale des Français, alors qu en 1915, ce n est pas encore du tout la réalité. Il faudra attendre encore 3 ans, beaucoup de morts et l intervention de nouveaux alliés (dont les E-U) pour que l Allemagne soit vaincue. 6- Dessine toi-même une allégorie de la situation réelle de la France et de ses alliés en 1915 (en réutilisant les mêmes animaux). CONCLUSION : LA GUERRE ET LES ENFANTS Cette image était collée sur le couvercle d une boîte de jeu. Pendant la guerre de , de nombreux jeux et jouets ont été produits en référence avec la guerre (jeux de l oie, jeux de cubes, armes miniatures, jeux de tir, etc.) Les jouets guerriers figuraient en bonne place, depuis le 19 e siècle, parmi les cadeaux offerts aux petits garçons. Durant la guerre de , les références au conflit sont encore plus nombreuses. Pour les éditeurs, il s agit sans doute d un argument commercial : attirer le plus large public par une référence à l actualité. Les enfants, parce qu ils avaient un parent sur le front ou qu ils entendaient leurs parents ou leurs maîtres parler de la guerre, ne pouvaient qu être intéressés par une représentation des batailles «héroïques» qui se déroulaient alors. Mais on peut penser également que les éditeurs étaient influencés par l atmosphère de mobilisation ultra-patriotique qui était entretenue dans la presse ou les autres médias. Les enfants étaient une cible privilégiée de la propagande patriotique : plus faciles à convaincre, ils servaient d intermédiaires pour mieux atteindre leurs familles et rappeler les adultes à leur devoir. Cette propagande était d autant plus efficace qu elle ne faisait qu amplifier celle entretenue en France depuis la défaite de Annie HULLIN, agrégée d Histoire, professeur au Lycée Thomas Corneille de BARENTIN, chargée de conservation et de recherche au MNE. 7

A l école de la guerre 1914/1918, atelier aux Archives municipales. Atelier pédagogique proposé pendant l exposition au château des ducs de Bretagne.

A l école de la guerre 1914/1918, atelier aux Archives municipales. Atelier pédagogique proposé pendant l exposition au château des ducs de Bretagne. A l école de la guerre 1914/1918, atelier aux Archives municipales. Atelier pédagogique proposé pendant l exposition au château des ducs de Bretagne. Service éducatif des Archives municipales de Nantes,

Plus en détail

Décodage d une affiche de propagande

Décodage d une affiche de propagande 1.2. L influence des écrits nationalistes et de la religion sur l opinion publique Activité Histoire de guerre - 3 ème de Collège - Décodage d une affiche de propagande Présentation Le site Internet http://www.histoire-geo.org/

Plus en détail

Le but de ton photorécit (page-couverture de la mini-revue) : te présenter et présenter ton activité de façon brève et intéressante.

Le but de ton photorécit (page-couverture de la mini-revue) : te présenter et présenter ton activité de façon brève et intéressante. Suggestions pour créer sa mini-revue Kanata : je suis ici Auteure : Janine Tougas Illustrations : Alexis Flower SEPT ASTUCES POUR RÉUSSIR TON PHOTORÉCIT Le but de ton photorécit (page-couverture de la

Plus en détail

N 28 Du 30 août au 4 sept

N 28 Du 30 août au 4 sept N 28 Du 30 août au 4 sept LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : 29 août 2012 par Coline Arbouet C est quoi, les Jeux paralympiques? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE

Plus en détail

SCIENCES L ELECTRICITE CM1

SCIENCES L ELECTRICITE CM1 SCIENCES L ELECTRICITE CM1 Compétence 3 du socle commun : La culture scientifique et technologique - Pratiquer une démarche d investigation : savoir observer, questionner - Manipuler et expérimenter, formuler

Plus en détail

La carte de mon réseau social

La carte de mon réseau social La carte de mon réseau social Avant de commencer Un réseau social, c est quoi? Dans ta vie, tu es entouré de plusieurs personnes. Certaines personnes sont très proches de toi, d autres le sont moins. Toutes

Plus en détail

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale

La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale La propagande pendant la 1 ère guerre mondiale à travers la carte postale Niveaux Nombre d élèves Collège 4 e et 3 e Classe entière 1) Objectifs : - Expliquer pourquoi, comment et dans quel contexte la

Plus en détail

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite AVANT LA LECTURE 1- SURVOLER LA PAGE COUVERTURE Lire le titre, puis amener l enfant à observer la page couverture tout en l invitant à faire des

Plus en détail

Energie, les nouveaux rêves...

Energie, les nouveaux rêves... Energie, les nouveaux rêves... Les aventuriers Carnet de missions Editions du Pass Page 02 I Énergie, les nouveaux rêves Ce carnet de missions appartient à Prénom Prénom Prénom Prénom Prénom Prénom Nom

Plus en détail

SCÉNARIMAGE. Voir le film.

SCÉNARIMAGE. Voir le film. CHRONIQUE CIBLER est un verbe récent qui n apparaît en français qu au milieu des années 1970. Ça fait jeune pour un mot, mais il a un sens particulier par rapport au nom commun dont il dérive, «cible»,

Plus en détail

Ensemble contre la peine de mort

Ensemble contre la peine de mort au service de l abolition de Définition : Le graphisme est une discipline qui consiste à créer, choisir et utiliser des éléments graphiques (dessins, caractères typographiques, photos, couleurs, etc.)

Plus en détail

Le ce rcl e de lecture (d après les travaux de Jocelyne GIASSON Les textes littéraires De Boeck éditions)

Le ce rcl e de lecture (d après les travaux de Jocelyne GIASSON Les textes littéraires De Boeck éditions) Le ce rcl e de lecture ( ) 1 Le principe : C est un temps d échanges entre des élèves ayant lu le même livre qui se déroule de la manière la plus autonome possible. Afin de rendre ce temps d échanges riche,

Plus en détail

Mathématiques : géométrie. Étudier les formes et l espace.

Mathématiques : géométrie. Étudier les formes et l espace. Activité 2 La couleur par les nombres Représentation d une image Résumé Grâce aux nombres, les ordinateurs stockent des dessins, des photos et d autres types d images. Cette activité explique comment.

Plus en détail

La boussole et les points cardinaux

La boussole et les points cardinaux 7 8 9 Lumière et ombres, le ciel et la Terre La boussole et les points cardinaux boîtier pivot aiguille partie colorée de l aiguille Dana S. Rothstein/Fotolia.com La boussole est un objet qui sert à s

Plus en détail

Intitulé de l activité

Intitulé de l activité Intitulé de l activité L origine des feux de la Saint-Jean Branche Histoire (Leçon adaptée pour les 3 e et 4 e années) Compétence(s) visée(s) / Objectif Socle de compétences : Formation historique 3.1.2.

Plus en détail

Enigma M3 Crack (Version 1.0)

Enigma M3 Crack (Version 1.0) Enigma M3 Crack (Version 1.0) EnigmaM3Crack est un programme gratuit destiné à déchiffrer les messages codés par la légendaire machine Enigma utilisée par les armées allemandes durant la seconde guerre

Plus en détail

SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE. Le métier de soldat. L artisan de la victoire et de la paix

SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE. Le métier de soldat. L artisan de la victoire et de la paix SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE Support extraits de la correspondance illustrée de Laurent Medus (numéros 23, 24, 25, 26, 31 et 35) documents de référence (en annexe) : med_a22 - med_b22 - med_a24 - med_b24 - med_a25

Plus en détail

La première guerre mondiale (1914-1918)

La première guerre mondiale (1914-1918) La première guerre mondiale (1914-1918) PBQ : En quoi peut-on dire que la première guerre mondiale est une guerre totale? Introduction : Les grandes phases de la guerre Carte p. 30 : 28 juin 1914 Assassinat

Plus en détail

AUSTÉRITÉ : RÉFLEXION VERS L ACTION

AUSTÉRITÉ : RÉFLEXION VERS L ACTION AUSTÉRITÉ : RÉFLEXION VERS L ACTION Des outils pour la réflexion INTRODUCTION Les politiques d austérité du gouvernement ont des effets importants sur les groupes et sur les gens avec qui nous travaillons.

Plus en détail

Résultats Sondage Campagne Lovelife sur ciao.ch

Résultats Sondage Campagne Lovelife sur ciao.ch 021 311 92 06 CCP 10-5261-6 Résultats Sondage Campagne Lovelife sur ciao.ch 1 Introduction «Les personnes atteintes d'infections sexuellement transmissibles sont incitées à informer leurs partenaires de

Plus en détail

ÉTUDE D UN DOCUMENT - N 2 «SOUSCRIVEZ A L EMPRUNT NATIONAL» (1917)

ÉTUDE D UN DOCUMENT - N 2 «SOUSCRIVEZ A L EMPRUNT NATIONAL» (1917) EXPOSITION : LES ENFANTS DE LA PATRIE - VOLET 2 : «La Patrie en danger» (1914-1918) NIVEAU COLLÈGE ET LYCÉE (histoire instruction civique / lecture d image) ÉTUDE D UN DOCUMENT - N 2 «SOUSCRIVEZ A L EMPRUNT

Plus en détail

Poser la question : «Que se passe-t-il quand on est au Soleil?».

Poser la question : «Que se passe-t-il quand on est au Soleil?». Demander aux élèves de les décrire et d exprimer leurs propres expériences lorsqu ils ont été au soleil, à la plage ou dans d autres circonstances comme la pratique d activités sportives ou récréatives

Plus en détail

Les graphes planaires

Les graphes planaires Les graphes planaires Complément au chapitre 2 «Les villas du Bellevue» Dans le chapitre «Les villas du Bellevue», Manori donne la définition suivante à Sébastien. Définition Un graphe est «planaire» si

Plus en détail

comprendre un message adressé aux parents rapporter un message

comprendre un message adressé aux parents rapporter un message comprendre un message adressé aux parents rapporter un message 1. TRANSMETTRE UN MESSAGE 226 1.1. Les différentes façons de demander de transmettre un message 1.2. Donne ce mot à tes parents 2. LIRE LES

Plus en détail

Le stress : Comment le gérer étape par étape

Le stress : Comment le gérer étape par étape Le stress : Comment le gérer étape par étape Résultats d apprentissage du programme Santé et préparation pour la vie, Alberta Education Les élèves vont : R 8.3 évaluer la relation qui existe entre la gestion

Plus en détail

TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU

TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU classe :3ème durée : 1h 30 la situation-problème. Mickaël vient d apprendre que son cousin de 28 ans, avec qui, il s entend si bien, a un caryotype

Plus en détail

Parcours Tam-Tam J aime lire 2014/2015 Salon 2014

Parcours Tam-Tam J aime lire 2014/2015 Salon 2014 Parcours Tam-Tam J aime lire 2014/2015 Salon 2014 Un prix J aime lire / Salon du livre et de la presse jeunesse Tu participes au prix Tam-Tam J aime lire et sur le Salon, tu vas pouvoir aller à la découverte

Plus en détail

ETUDE DE GESTION. Comment choisir le sujet d étude?

ETUDE DE GESTION. Comment choisir le sujet d étude? ETUDE DE GESTION Comment choisir le sujet d étude? Véronique Bernhardt-Denni GAF 2013 PETIT RAPPEL Pourquoi est-il important de s investir dans l étude? Pour obtenir des points supplémentaires à l épreuve

Plus en détail

Dossier de ligne du temps : la ligne du temps au primaire (3 e cycle)

Dossier de ligne du temps : la ligne du temps au primaire (3 e cycle) Nom de l élève : Dossier de ligne du temps : la ligne du temps au primaire (3 e cycle) Groupe : Dans cette situation d apprentissage tu devras : 1) construire une ligne du temps qui décrit la société québécoise

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Ma représentation du problème

Ma représentation du problème Niveaux : 6 e et 8 e année, secondaire 3 Ma représentation du problème (Collecte de données) Matières scolaires : sciences de la nature, français, mathématiques Objectifs de l ERE : les connaissances,

Plus en détail

Impressum. Rédaction et éditeur responsable SIG. Conception graphique Forchic, Virginie Fürst. Impression Imprimé sur papier 100% recyclé Juin 2015

Impressum. Rédaction et éditeur responsable SIG. Conception graphique Forchic, Virginie Fürst. Impression Imprimé sur papier 100% recyclé Juin 2015 Impressum Rédaction et éditeur responsable SIG Conception graphique Forchic, Virginie Fürst Impression Imprimé sur papier 100% recyclé Juin 2015 PARTENAIRE MEDIA UNE EXPOSITION ORGANISÉE PAR L homme 1

Plus en détail

LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION

LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION Marcel JAEGER - Directeur Général, IRTS Montrouge / Neuilly sur Marne Je ne vais traiter que du projet d établissement ou de service, et non pas

Plus en détail

Le cercle chromatique 1

Le cercle chromatique 1 1 Aujourd hui, mon artiste m a fait une farce. Elle m a demandé de fabriquer du rouge en mélangeant d autres couleurs. J ai pris mes crayons de couleurs pour avoir facile faire les mélanges en superposant

Plus en détail

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES LES CARTES A POINTS POUR VOIR LES NOMBRES INTRODUCTION On ne concevrait pas en maternelle une manipulation des nombres sans représentation spatiale. L enfant manipule des collections qu il va comparer,

Plus en détail

Chapitre 1 LE CIRCUIT ÉLECTRIQUE

Chapitre 1 LE CIRCUIT ÉLECTRIQUE Chapitre 1 LE CIRCUIT ÉLECTRIQUE Identification de composants Quel est le nom de chacun des composants ci-dessous? Piles Ampoules Interrupteurs D.E.L. : Diodes électroluminescentes Diodes Résistances Circuit

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS DE LA CAMPAGNE «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 Réalisé par le Service Prévention Santé de

Plus en détail

Chapitre V : Résultats. 5.1 Présentation des résultats obtenus. 5.1.1 Interprétation des corrélations

Chapitre V : Résultats. 5.1 Présentation des résultats obtenus. 5.1.1 Interprétation des corrélations Chapitre V : Résultats Les corrélations présentées par la suite, sont celles qui correspondent aux chiffres choisis (corrélation de 0,13 ou 0,13), et celles que nous avons jugées les plus significatifs

Plus en détail

Les usages publics récréatifs de mon cours d eau. Objectif : Se familiariser avec les différents usages publics du bassin versant à l étude.

Les usages publics récréatifs de mon cours d eau. Objectif : Se familiariser avec les différents usages publics du bassin versant à l étude. Les usages publics récréatifs de mon cours d eau Niveaux : 6 e et 8 e année, secondaire 3 Matières scolaires : sciences de la nature, français Objectifs de l ERE : la prise de conscience, les connaissances.

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage Thème : NUMERATION Intentions pédagogiques : ré apprentissage de la numération par des activités ludiques, retour sur des notions connues autrement qu en situation de révision afin de permettre un nouveau

Plus en détail

AIDER SON ENFANT À APPRENDRE LA VALEUR DES CHOSES

AIDER SON ENFANT À APPRENDRE LA VALEUR DES CHOSES Activités éducatives pour les 6 à 7 ans AIDER SON ENFANT À APPRENDRE LA VALEUR DES CHOSES HABILETÉS FINANCIÈRES À EXPLORER ÉTABLIR LE COÛT DE CERTAINS BIENS COMPRENDRE QUE L ARGENT SE GAGNE EN TRAVAILLANT

Plus en détail

Donnez moi un point d appui : je soulèverai le monde

Donnez moi un point d appui : je soulèverai le monde Séance 3 Séance 4 Séance 1 Séance 2 http://laclassedestef.eklablog.com/ Donnez moi un point d appui : je soulèverai le monde Fiche de séquence Objectif Organisation Matériel Durée Faire émerger les hypothèses

Plus en détail

Certificat de Formation à la Gestion Associative LA COMMUNICATION

Certificat de Formation à la Gestion Associative LA COMMUNICATION Certificat de Formation à la Gestion Associative LA COMMUNICATION La communication La communication d un point de vue dynamique La communication Emetteur Ce que l on veut transmettre Ce que l on transmet

Plus en détail

Lire et pratiquer des IMAGES au collège Pistes de réflexions et d activités proposées par Thierry Martin et Guillaume Balmont

Lire et pratiquer des IMAGES au collège Pistes de réflexions et d activités proposées par Thierry Martin et Guillaume Balmont Formation du 20 mars 2014 Lire et pratiquer des IMAGES au collège Pistes de réflexions et d activités proposées par Thierry Martin et Guillaume Balmont Sommaire : 1/- Extraits de sondages d élèves de 6e

Plus en détail

Activité 3: Présentation de la classe jumelle pour le projet LE SON D ENFANTS.

Activité 3: Présentation de la classe jumelle pour le projet LE SON D ENFANTS. Activité 3: Présentation de la classe jumelle pour le projet LE SON D ENFANTS. Par qui : L enseignant seul. Pour qui : La classe participante au projet LE SON D ENFANTS Objectifs : Annoncer aux enfants

Plus en détail

Opinions, faits, sentiments

Opinions, faits, sentiments Opinions, faits, sentiments Les messages que nous recevons, de proches, d adultes, de la télévision, des livres, des journaux sont composés d un ensemble de faits, d opinions et de sentiments. Il n est

Plus en détail

FORMATION L ENFANT ET LE JEU

FORMATION L ENFANT ET LE JEU FORMATION L ENFANT ET LE JEU Le jeu est au cœur du métier de l animateur car il est un moyen de connaître, de comprendre et d accompagner l enfant dans son développement. Les enjeux éducatifs liés au jeu

Plus en détail

Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada

Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada Le rôle de leadership du chef Tecumseh dans la défense du Haut-Canada Aperçu de la leçon Le leadership est une qualité importante en temps de guerre. Qu est-ce qui fait un leader? Le chef Tecumseh a joué

Plus en détail

Les Raconte-tapis. 1. Note à l attention des bibliothécaires. 2. Note d intention. 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis?

Les Raconte-tapis. 1. Note à l attention des bibliothécaires. 2. Note d intention. 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis? Les Raconte-tapis Sommaire 1. Note à l attention des bibliothécaires 3 2. Note d intention 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis? 4 5 4. A qui s adressent les Raconte tapis? 6 5. Comment bien préparer une séance

Plus en détail

Compte rendu de l atelier 2 : Intégrer tablettes et outils nomades à l enseignement Contenu

Compte rendu de l atelier 2 : Intégrer tablettes et outils nomades à l enseignement Contenu Compte rendu de l atelier 2 : Intégrer tablettes et outils nomades à l enseignement Contenu Compte rendu de l atelier 2 : Intégrer tablettes et outils nomades à l enseignement... 1 OBJECTIFS :... 2 DEROULEMENT

Plus en détail

N 18 Du 28 mars au 3 avril 2012

N 18 Du 28 mars au 3 avril 2012 N 18 Du 28 mars au 3 avril 2012 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : C est quoi, «Une heure sans lumière»? LES MOTS DE LA SEMAINE FICHE ÉLÈVE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE Voici

Plus en détail

COMMENT FAIRE UN PLAN DE COMMUNICATION. Présentation : Chrystel Skowron Responsable communication à Côte-d Or Tourisme

COMMENT FAIRE UN PLAN DE COMMUNICATION. Présentation : Chrystel Skowron Responsable communication à Côte-d Or Tourisme COMMENT FAIRE UN PLAN DE COMMUNICATION Présentation : Chrystel Skowron Responsable communication à Côte-d Or Tourisme Introduction Définition Globalement un plan de communication, c est : «Un outil qui

Plus en détail

REMERCIEMENTS INTRODUCTION

REMERCIEMENTS INTRODUCTION REMERCIEMENTS INTRODUCTION Ces dernières années, une enquête a été réalisée par la Direction des Hôpitaux. Nous savons désormais que chaque année en France, 1.4 millions d enfants sont hospitalisés. Leur

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010

Exercice 2. Population de Bruxelles de 18 à 65 ans selon le sexe et le statut d occupation - 2010 Chapitre 1. Tableau à double entrée Exercices : solutions Texte provisoire. Merci pour les remarques, commentaires, suggestions Exercice 1 1.a. Population de Bruxelles selon le sexe et la nationalité Hommes

Plus en détail

N 21 Du 7 au 15 mai LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE

N 21 Du 7 au 15 mai LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE N 21 Du 7 au 15 mai LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : 9 mai 2012 par Camille Brunier : Deviens incollable sur l Union européenne! FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE

Plus en détail

Découvrez ce que votre enfant peut voir

Découvrez ce que votre enfant peut voir 23 Chapitre 4 Découvrez ce que votre enfant peut voir De nombreux enfants qui ont des problèmes de vue ne sont pas totalement aveugles. Ils peuvent voir un peu. Certains enfants peuvent voir la différence

Plus en détail

quand on est une PME? La notoriété sans notoriété : comment être le n 1

quand on est une PME? La notoriété sans notoriété : comment être le n 1 La notoriété sans notoriété : comment être le n 1 quand on est une PME? Contact : Eryck Ponseel - Agence 1-ter-net Boulevard de la Beaujoire ( angle rue Louise Michel) 44 300 Nantes Tél. : 02 51 85 26

Plus en détail

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon L histoire en photos : Analyse photographique Description : Les élèves apprennent à analyser des photos de la Première Guerre mondiale. Ils choisissent une photo dans la collection officielle de photos

Plus en détail

Château de Fontainebleau Livret de visite

Château de Fontainebleau Livret de visite Château de Fontainebleau Livret de visite Le château de Fontainebleau fut la maison des rois de France. Les rois de France, comme François Ier, aimaient y venir pour les nombreux animaux qu ils pouvaient

Plus en détail

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D)

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) Durée de l entretien : 14mn C : Alors, est-ce que tu peux d abord te présenter et dire en quoi

Plus en détail

L audition de l enfant

L audition de l enfant L audition de l enfant On t écoute ton opinion compte Pour les enfants dès 5 ans Chère mère, cher père, cette brochure appartient à votre enfant mais vous Impressum Edition Institut Marie Meierhofer pour

Plus en détail

La magie de la division

La magie de la division La magie de la division Résultats d apprentissage Description Matériel 7 e année, Le nombre, n 1 Déterminer et expliquer pourquoi un nombre est divisible par 2, 3, 4, 5, 6, 8, 9 ou 10 et expliquer pourquoi

Plus en détail

Compilation séparée avec make

Compilation séparée avec make ENSTA ParisTech École nationale supérieure de techniques avancées Compilation séparée avec make Cours IN201 Systèmes d exploitation Marc Baudoin La compilation séparée est

Plus en détail

Gagner en assurance et en confiance en soi

Gagner en assurance et en confiance en soi D après le site CIDJ.com Durant vos 3 ans de formation de BAC PRO, vous allez devoir effectuer au total 22 semaines de stage, généralement réparties en 6 + 16, c est-à-dire 6 semaines en classe de seconde

Plus en détail

L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire

L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire Rencontres Pédagogiques du Kansaï 2007 Thème 2 L efficacité de PowerPoint dans les cours de grammaire Seïtaro YAMAKAWA Université d Economie d Osaka bpr5000?saturn.dti.ne.jp De nos jours, dans beaucoup

Plus en détail

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe?

Séquence 4. Comment expliquer la localisation des séismes et des volcans à la surface du globe? Sommaire Séquence 4 Tu as constaté que les séismes et les éruptions volcaniques se déroulaient toujours aux mêmes endroits. Tu vas maintenant chercher à expliquer ce phénomène. Problématique : Comment

Plus en détail

Animer un groupe de parole. Outils et techniques d animation de groupe

Animer un groupe de parole. Outils et techniques d animation de groupe Animer un groupe de parole Outils et techniques d animation de groupe Les techniques et idées listées ci-après ne sont ni exhaustives, ni contraignantes. Le type d animation doit être choisi en fonction

Plus en détail

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain ORLY CHAMPIGNY-SUR-MARNE NOGENT-SUR-MARNE VILLECRESNES VILLEJUIF Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain Synthèse des résultats du questionnaire BONNEUIL-SUR-MARNE SUCY-EN-BRIE

Plus en détail

Aujourd'hui, combien de pays comprend l'union européenne?

Aujourd'hui, combien de pays comprend l'union européenne? Aujourd'hui, combien de pays comprend l'union européenne? 50% 49,00% 45% 40% 35% 30% 25% 20% 18,00% 15% 10% 8,00% 5% 6,00% 3,00% 5,00% 6,00% 2,00% 1,00% 2,00% 12 16 15 14 13 22 7 30 10 On peut voir que

Plus en détail

PROJET Horloge carillon CONTRAT D ACTIVITE N 7 NIVEAU ème Réalisation sur projet Réalisation assistée par ordinateur Analyser le besoin Rédiger le Cahier des Charges Fonctionnel Concevoir le produit Définir

Plus en détail

Comment me comporter à l école?

Comment me comporter à l école? 1 Comment me comporter à l école? Prénom : Date : 1. Observe les élèves qui ne respectent pas les règles de vie puis désigne-les par une croix rouge. 2. Ecoute les phrases puis écris V (vrai) ou F (faux).

Plus en détail

UNE ECOLE AU CŒUR DE LA GRANDE GUERRE DOSSIER DE PRESSE. L ambulance Millicent Sutherland chez les sœurs de Notre-Dame.

UNE ECOLE AU CŒUR DE LA GRANDE GUERRE DOSSIER DE PRESSE. L ambulance Millicent Sutherland chez les sœurs de Notre-Dame. DE PRESSE UNE ECOLE AU CŒUR DE LA GRANDE GUERRE L ambulance Millicent Sutherland chez les sœurs de Notre-Dame. Une exposition réalisée par les élèves de cinquième et sixième («option Histoire») de l ESND.

Plus en détail

Testez votre compréhension

Testez votre compréhension French Voices, Episode 11 Being a Primary School Teacher in Rural France Testez votre compréhension [06 min 37 sec] Part 1 Question 1: a. Avant, la profession d Elodie s appelait : b. Maintenant, elle

Plus en détail

Activité : Filles= Garçons

Activité : Filles= Garçons CPS : Avoir une pensée critique Thème : Représentations garçons/filles, Stéréotypes Type d'activités : Débat Activité : Filles= Garçons Niveau : 7-12 ans Participants : maximum 25 Durée : 60 mn Objectifs

Plus en détail

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND Guide du petit visiteur Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND DU 13 AVRIL AU 10 MAI Arrêt59, Centre Culturel de Péruwelz Petits jeux

Plus en détail

Le ciel et la Terre : lumière et ombres.

Le ciel et la Terre : lumière et ombres. Fiche De Préparation Séance Discipline : SCIENCES / Le ciel et la Terre : lumière et ombres. Niveau : Cycle 3 / CM1. Séance 1 Durée : 1h. Pour l enseignant : OBJECTIFS Prise de représentations sur la lumière

Plus en détail

Master 2- numération Numération

Master 2- numération Numération Numération Il s agira toujours de resituer ces apprentissages dans une situation problème à résoudre. Il est nécessaire de commencer et de finir par un exercice facile. Manipulation : - utilisation du

Plus en détail

Incohérences au niveau de la modélisation

Incohérences au niveau de la modélisation Incohérences au niveau de la modélisation Software Group Claudio Grolimund: Il importe d identifier et éliminer les incohérences à l échelle des modèles, a souligné le professeur Alexander Egyed dans le

Plus en détail

COMMENT JOUER? Emplacements possibles : dans cet exemple, il existe cinq emplacements possibles pour positionner l homme.

COMMENT JOUER? Emplacements possibles : dans cet exemple, il existe cinq emplacements possibles pour positionner l homme. COMMENT JOUER? Le premier joueur à être seul dans un tour à avoir posé sa dernière carte est déclaré vainqueur. A chaque fois que c est à son tour de jouer, un joueur doit tenter de poser l une de ses

Plus en détail

Projet Sciences : Le volcanisme

Projet Sciences : Le volcanisme Projet Sciences : Le volcanisme Sources : http://www.ac-bordeaux.fr/ia64/index.php?id=1547 et http://cenicienta.eklablog.com Niveau : Cycle 3 Pilier n 3 : Les principaux éléments de la culture scientifique

Plus en détail

PROJET PÉDAGOGIQUE Sensibilisation à la faim dans le monde et aux réalités du monde paysan dans les pays du Sud

PROJET PÉDAGOGIQUE Sensibilisation à la faim dans le monde et aux réalités du monde paysan dans les pays du Sud PROJET PÉDAGOGIQUE Sensibilisation à la faim dans le monde et aux réalités du monde paysan dans les pays du Sud Public ciblé : élèves de CM1, CM2, 6ème SOMMAIRE Page 3 : Programme Page 4 : Ampleur de la

Plus en détail

Le stress des cadeaux de Noël

Le stress des cadeaux de Noël Le stress des cadeaux de Noël La fête de Noël et les cadeaux ont toujours été une source de stress pour Elise jusqu à ce que Théo Peeters lors d une conférence nous explique ce qu une collègue avait mis

Plus en détail

Quels sont nos besoins en énergie?

Quels sont nos besoins en énergie? Quels sont nos besoins en énergie? 1) Qu est-ce ce que l énergie? A quoi sert-elle? 2) Dessine plusieurs énergies utilisées dans la vie quotidienne en nommant chacune d entre elles. Pour bien comprendre...

Plus en détail

Avec l histoire de la mise en œuvre par la D re Megan Ward, du Bureau de santé de la région de Peel

Avec l histoire de la mise en œuvre par la D re Megan Ward, du Bureau de santé de la région de Peel Utiliser l outil d évaluation de l applicabilité et de la transférabilité des données probantes du Centre de collaboration nationale des méthodes et outils Avec l histoire de la mise en œuvre par la D

Plus en détail

Lycéens Franciliens, notre COP21. CliMates Réunion du 14 janvier 2015

Lycéens Franciliens, notre COP21. CliMates Réunion du 14 janvier 2015 Lycéens Franciliens, notre COP21 CliMates Réunion du 14 janvier 2015 Plan 1. Retour sur la COP20 et les notions clé a Vidéo de la COP20 b Retour sur les notions atténuation, adaptation, reporting c Retour

Plus en détail

RSEEG : Le verbe. SEANCE 1 Découverte de la notion Matériel : Texte par élève et agrandi Colliers figurines du verbe Etiquettes verbes dans une boite

RSEEG : Le verbe. SEANCE 1 Découverte de la notion Matériel : Texte par élève et agrandi Colliers figurines du verbe Etiquettes verbes dans une boite Fiche de préparation RSEEG : Objectifs principaux : Comprendre que le verbe est un mot qui exprime le plus souvent une action. Distinguer verbe à l infinitif et verbe conjugué. SEANCE Découverte de la

Plus en détail

L exposé oral et la note de référence ont été préparés conformément à la décision 2011/4 du Conseil d administration.

L exposé oral et la note de référence ont été préparés conformément à la décision 2011/4 du Conseil d administration. 19 décembre 2011 Fonds des Nations Unies pour l enfance Conseil d administration Première session ordinaire de 2012 7-10 février 2012 Point 10 de l ordre du jour provisoire * Compte rendu oral sur les

Plus en détail

L alimentation au cycle 1

L alimentation au cycle 1 L alimentation au cycle 1 Objectifs généraux Sensibiliser les enfants à la nécessité d une bonne hygiène de vie à travers un exemple : Savoir équilibrer son alimentation - Connaître les différentes familles

Plus en détail

Tous pour un... un pour tous!

Tous pour un... un pour tous! Tous pour un... un pour tous! Activités de développement de la solidarité Élèves du primaire GUIDE D ANIMATION À L INTENTION DES ENSEIGNANTS proposé par 5935, St-Georges, bureau 310 Lévis (Québec) G6V

Plus en détail

FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment il évolue.

FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment il évolue. FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 4 heures. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment

Plus en détail

ALAIN DUNBERRY Avec la collaboration de Frédéric Legault Professeurs DEFS, UQAM Septembre 2013 2 1. Introduction 5 6 7 8 11 12 2. La méthodologie 14 15 16 3. Les résultats des opérations d évaluation

Plus en détail

Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France. «Réformes : la France doit accélérer le rythme»

Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France. «Réformes : la France doit accélérer le rythme» Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France «Réformes : la France doit accélérer le rythme» Europe 1 Jean-Pierre Elkabbach 16 janvier 2014 Jean-Pierre Elkabbach : Bonjour Christian

Plus en détail

Les quatrièmes et l histoire des arts

Les quatrièmes et l histoire des arts Les quatrièmes et l histoire des arts Objectifs documentaires Mettre en œuvre l ensemble des savoirs en recherche et maîtrise de l information pour réaliser un dossier documentaire. Objectifs disciplinaires

Plus en détail

6GEI305 Dynamique des systèmes II. Laboratoire #4

6GEI305 Dynamique des systèmes II. Laboratoire #4 6GEI305 Dynamique des systèmes II Laboratoire #4 Réponse en Fréquence Hiver 010 1. Objectifs Voir l effet des pôles et des zéros sur le comportement dynamique Examiner le facteur de qualité Étudier le

Plus en détail

Ordinateur, programme et langage

Ordinateur, programme et langage 1 Ordinateur, programme et langage Ce chapitre expose tout d abord les notions de programme et de traitement de l information. Nous examinerons ensuite le rôle de l ordinateur et ses différents constituants.

Plus en détail

Enquête d image des Verts neuchâtelois : Conférence de presse du 23 juin 2010. Sommaire. 1. Présentation du projet...3. 2. Enquête de notoriété...

Enquête d image des Verts neuchâtelois : Conférence de presse du 23 juin 2010. Sommaire. 1. Présentation du projet...3. 2. Enquête de notoriété... Sommaire Enquête d image des Verts neuchâtelois : 1. Présentation du projet...3 2. Enquête de notoriété...4 Conférence de presse du 23 juin 2010 3. Enquête d image (interne /externe)...6 4. Analyse de

Plus en détail

Activité Domaines Maîtrise de la langue Citoyenneté

Activité Domaines Maîtrise de la langue Citoyenneté FICHE ENSEIGNANT 1 Activité Domaines Maîtrise de la langue Citoyenneté Objectif général Sensibiliser les élèves aux dangers d une surconsommation de télévision. Objectif spécifique Réaliser une enquête.

Plus en détail

Déclaration liminaire de Mary Dawson Commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique

Déclaration liminaire de Mary Dawson Commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique Déclaration liminaire de Mary Dawson Commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique Devant le Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre Dans le cadre de l examen quinquennal du

Plus en détail