Le quality by design : un guide pour débuter

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le quality by design : un guide pour débuter"

Transcription

1 F. Philippoz, R. Dennett Le quality by design (QbD) est un outil de plus en plus souvent utilisé pour un développement focalisé et efficace des médicaments. Sur la base de cas concrets, nous verrons comment le QbD peut être appliqué aux petites molécules ainsi qu aux produits issus des biotechnologies. Nous expliquerons comment le QbD peut amener de nouvelles approches telles que la libération en temps réel. Nous montrerons que l approche QbD peut être très modulaire tout en tenant compte des exigences réglementaires. De nombreuses entreprises commencent à intégrer le QbD dans leurs programmes de développement ; en parallèle les autorités de santé s attendent à voir de plus en plus souvent du QbD dans les dossiers de soumission. Nous montrerons comment le QbD peut être implémenté avec succès, par les PME comme par les grands groupes pharmaceutiques, et qu il apporte une valeur ajoutée au développement d un médicament en vue de sa commercialisation. Mots clefs : Quality by design, Réglementation, Design space, Attributs qualité critiques, Analyse de risque. Quality by design (QbD) is becoming increasingly utilized as a valuable tool for focused and efficient drug development. Centering on case studies, we will look at how QbD can be used in its application to small molecules and biopharmaceuticals. We will show how QbD can lead to new approaches such as real time release testing versus end-product testing. A sliding scale of simple versus more complex QbD can be implemented in a modular approach. We will examine the effect on the dynamics of the QbD envelope with regards to regulatory acceptance and flexibility. More and more companies are beginning to incorporate QbD in their development programs; at the same time regulatory authorities are becoming more expectant of seeing QbD in submissions. Here we introduce how QbD can simply and successfully be applied to provide an added value and systematic route to clinical and commercial manufacture whether you are an SME or a large pharma. Key words: Quality by design, Guidelines, Design space, Critical quality attributes, Risk assessment. I Constat Le concept de quality by design (QbD) est vraiment un sujet d actualité. Nous pouvons trouver un grand nombre de guidelines et de publications sur ce sujet, qui peuvent d ailleurs paraître assez ardues pour les non-initiés. Le but de cet article est d introduire de manière assez simple ce qu est le QbD et quels peuvent être les avantages à l utiliser pour le développement des médicaments. C est sous l angle des affaires réglementaires que le QbD sera présenté ici et quelques cas concrets seront ajoutés pour illustrer ce concept. D autres intervenants ont l occasion de présenter lors de ce 44 e congrès SFSTP leur retour d expérience lors de la mise en place du QbD dans leurs laboratoires. II Historique C est en juillet 2003 à Bruxelles, qu ont eu lieu les premières discussions ICH avec un accord sur une I Context Quality by design (QbD) is becoming an important topic. There are an increasing number of guidelines and publications on this subject, which may appear somewhat overwhelming to the uninitiated. The aim of this paper is to introduce in a simple and straightforward way, what QbD is and what the benefits might be in using it for drug development. QbD is presented here from a regulatory affairs perspective and case studies are discussed to illustrate this concept. Other speakers, at this 44 th SFSTP, have the opportunity to present their feedback during the implementation of QbD in their laboratories. II History In Brussels, July 2003, initial discussions were held on the topic of QbD, with an agreement forged STP PHARMA PRATIQUES - volume 22 - N 4 - juillet-août

2 nouvelle vision. Basé sur ce consensus, des guidelines ICH ont été élaborées afin de faciliter l implémentation du QbD par les firmes pharmaceutiques. C est dans ICH Q8 [1] que nous trouvons la définition officielle du QbD : «C est une approche systématique du développement, qui débute par la définition d objectifs, qui met l accent sur la connaissance du produit et des procédés et qui base le contrôle qualité sur les connaissances scientifiques et une évaluation qualité du risque.» III Caractéristiques du QbD Nous pouvons citer quelques caractéristiques essentielles du QbD. Tout d abord il est important d indiquer que le QbD est un outil de développement axé sur le développement efficace des médicaments. C est une approche systématique et dynamique qui part du principe que la qualité se construit par design et s améliore en continu. Il est à noter que le QbD peut être appliqué aux petites molécules tout comme aux produits biologiques, qui sont des produits beaucoup plus complexes. Le QbD n est pas réservé aux grands groupes pharmaceutiques, mais il peut être aussi appliqué par les petites entreprises de manière tout à fait modulaire. En effet, une firme peut décider par exemple d utiliser l approche QbD soit pour le principe actif, soit pour le produit fini. Le QbD peut être implémenté de manière partielle, par exemple pour une partie du procédé seulement, selon les besoins. L approche traditionnelle et l approche QbD ne sont pas opposables et peuvent être en tout temps combinées. Il est important de souligner que le QbD peut être mis en place et revu à toutes les étapes du cycle de vie du médicament. Le QbD peut être implémenté au tout début du développement d un médicament, lors des premières phases cliniques, ou beaucoup plus tard, après la commercialisation du médicament. Dans tous les cas, le QbD est fortement encouragé par les autorités de santé, aux États-Unis comme en Europe. IV Les aspects réglementaires Les principaux documents réglementaires abordant la thématique du QbD, qui font référence à l heure actuelle en Europe et aux États-Unis, sont résumés ici. Citons les trois piliers que sont ICH Q8 (développement pharmaceutique des produits finis) [1], ICH Q9 (gestion du risque qualité) [2] et ICH Q10 (système qualité pharmaceutique) [3]. Cet ensemble est complété par ICH Q11 (développement et fabrication des principes actifs) [4] qui a été publié à la mi-mai En janvier 2011 a été publiée une guideline de la Food and Drug Administration (FDA) qui concerne la validation des procédés [5]. Une guideline sur le même sujet a été remise à jour récemment par l EMA (European Medicines Agency) [6], et est en phase de commentaire jusqu à octobre on a new vision. Based on this consensus, ICH issued guidelines to facilitate the implementation of QbD by pharmaceutical companies. The official definition of QbD can be found in ICH Q8 [1]: A systematic approach to development that begins with predefined objectives and emphasizes product and process understanding and process control, based on sound science and quality risk management. III QbD characteristics What are the key characteristics of QbD? First of all, it is important to mention that QbD is a development tool which focuses on effective drug development. This is a systematic and dynamic approach that assumes that quality is built in by design and is improved continuously. It should be noted that QbD can be applied to small molecules as well as to biological products that are much more complex products. QbD is not reserved for Big Pharma, but it can also be used by SMEs in a completely modular way. Indeed, a pharmaceutical company may decide to use such an approach for the active pharmaceutical ingredient and/or for the drug product. QbD can also be implemented partially, for example just for a part of a particular process. Another advantage is that QbD and the traditional (non-qbd) approach can be mutually compatible and hence, can be combined at any time throughout development. It is important to note that QbD can be implemented and reviewed at any stage of the life cycle of the drug. QbD can be implemented early in the drug development, in the early clinical phases, or much later, after drug marketing. In all cases, QbD is strongly encouraged by regulatory authorities, whether in the US and Europe. IV Regulatory aspects The main regulatory documents in Europe and US which directly address or relate to the theme of QbD are summarized as follows: ICH Q8 (pharmaceutical development of finished products) [1], ICH Q9 (quality risk management) [2], ICH Q10 (pharmaceutical quality system) [3] and ICH Q11 (development and manufacture of active ingredients) [4], which was published in mid-may In January 2011, the US Food and Drug Administration (FDA) published a guideline regarding process validation [5]. A guideline on the same subject has been updated recently by the EMA (European Medicines Agency) [6] and is undergoing review until October STP PHARMA PRATIQUES - volume 22 - N 4 - juillet-août 2012

3 Toujours dans l actualité réglementaire, il est important de signaler que depuis avril 2011 l EMA et la FDA ont initié un programme pilote conjoint, et ce pour une durée de trois ans. Ce programme s adresse aux industriels qui souhaitent déposer une demande d autorisation de mise sur le marché (AMM/ NDA) ou une variation de type II pour une nouvelle entité chimique. Par ailleurs, et ceci va intéresser les fabricants de médicaments génériques, à partir de janvier 2013 il sera vivement conseillé de soumettre des dossiers de demande d autorisation de mise sur le marché aux États-Unis (NDA) en utilisant le QbD. D ailleurs, l Office of Generics Drugs (OGD) a publié des exemples de dossier à cet effet, qui peuvent servir de base de travail [7, 8]. Il existe au niveau européen un groupe de travail appelé Process Analytical Technology (PAT) team, qui a pour but de favoriser le dialogue entre les assesseurs qualité, les inspecteurs et les industriels dans le cadre du QbD. Le groupe de travail PAT organise des cours et édite des recommandations sous forme de position paper. À noter qu il est possible d organiser une réunion avec le groupe PAT pour discuter de manière générale des aspects QbD. Les firmes pharmaceutiques ont aussi la possibilité de poser des questions précises concernant les aspects QbD de leurs projets lors d une réunion de type «avis scientifique» (scientific advice). V Les étapes du QbD Les différentes étapes du QbD sont brièvement résumées ci-après. À noter que tous ces renseignements doivent figurer en détail dans le dossier de demande d autorisation de mise sur le marché (AMM/NDA/BLA). La première étape est de fixer les objectifs de développement, à savoir le cahier des charges, ou quality target product profile (QTPP). Le QTPP est un résumé des caractéristiques que doit avoir le produit fini afin d atteindre la qualité voulue. La définition est donnée par ICH Q8 [1]. Nous pouvons le traduire sous forme d un exemple fictif comme suit. Une firme souhaite développer un médicament par voie orale dans une indication donnée. Le médicament doit être bien toléré, avoir une bonne biodisponibilité et être efficace. L objectif est de développer un comprimé à libération immédiate qui soit stable au moins trois ans à température ambiante. On définit ensuite quels sont les attributs qualité (quality attributes) du produit. Les attributs qualité tels que définis dans ICH Q8 [1] sont des caractéristiques physicochimiques ou microbiologiques qui doivent être situées dans certaines limites pour garantir la qualité du produit. Quelques exemples classiques d attributs qualité critiques pour un principe actif et pour un produit fini figurent dans le tableau 1. Ensuite on répertorie de manière exhaustive toutes les variables (paramètres du procédé, caractéristiques des matières premières) qui peuvent impacter les attributs qualité. It is important to note that since April 2011, the EMA and FDA have initiated a joint pilot program for a period of three years. This program is for manufacturers who wish to apply for a marketing authorization submission (MAA/NDA) or a Type II variation, for a new chemical entity. This is of essential interest for manufacturers of generic drugs as from January 2013 it will be highly recommended to submit a NDA in the US using QbD. Moreover, the Office of Generics Drugs (OGD) has published two examples of Module 3 documentation, which can be used as a reference model [7, 8]. A working group, the Process Analytical Technology (PAT) team, exists at the European level. The aim of this group is to promote dialogue between the quality assessors, inspectors and industry regarding QbD aspects. PAT organizes training and publishes recommendations as position papers. Note that it is possible to meet with the PAT team in order to discuss general aspects of QbD. Pharmaceutical companies also have the opportunity to ask specific questions relative to specific QbD aspects of their projects during the scientific advice procedure. V Roadmap for QbD The different stages of QbD are briefly summarized below. Note that all this information should be detailed in the marketing authorization application (MAA/NDA/BLA). The first step is to set development goals, namely the specification or quality target product profile (QTPP). The QTPP is a summary of the characteristics that the finished product must have to achieve the desired quality. The definition is given by ICH Q8 [1]. We can translate it as a hypothetical example as follows. A firm wants to develop an oral drug in a given indication. The drug should be well tolerated, have a good bioavailability and be effective. The objective is to develop an immediate release tablet that is stable for at least three years at room temperature. Then, the quality attributes of the product are defined. Quality attributes as defined in ICH Q8 [1] are the physicochemical or microbiological characteristics that must be within certain limits to ensure the product quality. Some typical examples of critical quality attributes for an active ingredient and a finished product are shown in Table 1. Then all the variables (process parameters, raw material characteristics) which may impact quality attributes are exhaustively listed. STP PHARMA PRATIQUES - volume 22 - N 4 - juillet-août

4 Tableau 1. Exemples d attributs qualité critiques pour un principe actif et un produit fini. Principe actif (substance chimique) Apparence Identification Taille particulaire Forme morphique Teneur en eau Solvants résiduels Impurités organiques Impurités inorganiques : - métaux lourds - perte à la calcination Teneur Produit fini (comprimé) Apparence Identification Dureté Uniformité des préparations unidoses Forme physique Dissolution Produits de dégradation Teneur en eau Teneur Contrôle microbiologique Table 1. Typical examples of critical quality attributes for an active ingredient and a finished product. Drug substance (chemical substance) Appearance Identification Particle size Morphic form Water content Residual solvents Organic impurities Inorganic impurities: - heavy metals - residue on ignition Assay Drug product (tablet) Appearance Identification Hardness Uniformity of dosage units Physical form Dissolution Degradation products Water content Assay Microbiological limits Il convient ensuite d effectuer une analyse de risque qui consiste à identifier ce qui peut arriver (risque), estimer la probabilité d apparition de ce risque et évaluer l impact sur la qualité du produit. Le résultat est souvent présenté de manière qualitative (risque faible, modéré, élevé) ou de manière chiffrée. L analyse de risque peut être faite au tout début du développement et doit en principe être répétée au fur et à mesure que l on gagne en connaissance/ compréhension du procédé et du produit. C est un processus itératif. Le but de l analyse de risque est de sélectionner de manière rationnelle et justifiée les variables qui seront étudiées lors de la partie expérimentale. Cette partie expérimentale utilise souvent des plans d expérience (DOE). Dans un premier temps, on étudie chaque variable identifiée (par exemple les paramètres du procédé, les caractéristiques des excipients) dans une gamme assez large. La figure 1 montre un exemple simple pour deux variables (paramètre A et paramètre B), la représentation est donc plane. Il faut imaginer que la même démarche peut se faire en multidimensionnel si on a davantage de variables. La gamme d étude est représentée en bleu sur la figure 1. L influence des paramètres sur les attributs qualité est mesurée expérimentalement. Après interprétation des résultats dans l espace multidimensionnel, les attributs qualité critiques (critical quality attributes) et les paramètres de procédé critiques (critical process parameters) sont définis ; ce sont ceux dont l influence (pour les paramètres) et la sensibilité aux variations (pour les attributs qualité) sont les plus marquées et statistiquement significatives. Figure 1. Design space. A risk analysis is then carried out. It consists of identifying what can happen (risks), assessing the probability of the occurrence of the risk and evaluating the impact on product quality. The result is often described qualitatively (low, moderate, high) or in a numeric manner. Risk analysis can be undertaken at the beginning of the development and should in principle be repeated when more knowledge/understanding of process and product is gained. This is an iterative process. The purpose of the risk analysis is to select with a strong rationale the variables to be studied during process and product development; this development stage often uses an experimental design rationale which incorporates design of experiments (DOE). Firstly, each of the variables identified (e.g process parameters, characteristics of excipients) is studied using a fairly wide range. Figure 1 shows a simple example for two variables (parameter A and parameter B), consequently the representation is flat. The same approach however can be done with more variables in a multivariate and multidimensional way. The range of studies is shown in blue in Figure 1. The influence of parameters on the quality attributes is measured experimentally. After interpretation of the results in the multidimensional space, the critical quality attributes (CQA) and the critical process parameters (CPP) are defined. These are those whose influence (for parameters) and sensitivity to changes (for quality attributes) are most pronounced and statistically significant. 4 STP PHARMA PRATIQUES - volume 22 - N 4 - juillet-août 2012

5 Il s ensuit la possibilité d en déduire un design space (DS). Dans notre exemple fictif, les deux paramètres A et B sont critiques, et le design space est représenté en orange sur la figure 1. Le design space est défini comme une combinaison des différentes variables qui permettent d obtenir la qualité attendue (comme cela a été démontré par les résultats expérimentaux). De plus, à l intérieur de ce DS, on définit les conditions usuelles de travail, qui s appellent «normal operating range» (NOR). Le NOR est arbitrairement petit et figure en vert sur la figure 1. Les NOR sont fixés au cas par cas et peuvent tenir compte des contraintes de rentabilité, énergétiques, etc. Un point extrêmement important à propos du DS doit être souligné. D un point de vue réglementaire, il est possible de travailler n importe où à l intérieur du DS, car ceci n est pas considéré comme un changement. En revanche, si l industriel souhaite travailler en dehors de cette zone, alors il faut effectuer une demande de variation vis-à-vis des autorités compétentes avant l implémentation de ce changement. Enfin, une stratégie de contrôle est définie. Un des avantages principaux du QbD est qu il donne à l industriel l opportunité d effectuer les contrôles de qualité plus en amont et d alléger le contrôle qualité sur le produit fini. Le détail de cette approche est décrit dans la guideline sur la libération en temps réel (real time release testing) qui a été publiée en mars 2012 [9]. VI Étude de cas Un cas concret récent auquel l un des co-auteurs a contribué est présenté ci-après. Il s agit du développement d un produit de thérapie génique basé sur un adénovirus (figure 2). Ce projet est au stade préclinique. Le QbD a été utilisé afin d avoir une approche logique de développement. Le QTPP est présenté ici de manière simplifiée. L équipe de développement a travaillé sur l analyse de risque et défini un certain nombre de paramètres critiques. Un des points critiques était le moment optimal pour la récolte des virus. L équipe a mis au point une méthode analytique très sophistiquée et spécifique, en spectroscopie proche infrarouge, pour optimiser cette phase et a utilisé les plans d expériences pour obtenir un maximum de résultats avec un nombre d essais minimum. Ceci a permis de produire de manière optimale tout d abord un lot pilote, puis un lot de confirmation. Le procédé a été ensuite transféré, et enfin un lot GMP d environ cent litres a été produit pour une étude clinique de phase I chez l homme. Ce développement QbD a permis de définir un procédé robuste en six mois environ. Cet exemple illustre que l approche QbD peut être appliquée par une entreprise de petite taille et pour un produit biologique complexe. It is therefore possible to derive from the experiments a specific design space (DS). In our hypothetical example, the two parameters A and B are critical, and the design space is represented in orange in Figure 1. The design space is defined as a combination of different variables that achieve the expected quality (as demonstrated by experimental results). Moreover, within the DS, we define the usual working conditions called normal operating range (NOR). The NOR is arbitrarily small and appears in green in Figure 1. NORs are determined on a case by case basis and may also take into account energetic or profitability constraints, etc. An extremely important point about the DS has to be stressed. From a regulatory standpoint, it is possible to work anywhere within the DS, because this is not considered as a change. However, if the manufacturer wants to work outside this area, then this should be agreed by competent authorities, by filing a variation dossier. Finally a control strategy is defined. A key advantage of QbD is that it gives the opportunity to move quality controls upstream and to reduce the end-testing of the finished product. The details of this approach are described in the guideline on real time release testing which was published in March 2012 [9]. VI Case study A recent case study in which one of the coauthors contributed is presented below. It relates to the development of a gene therapy product based on an adenovirus (Figure 2). This project was in the preclinical stage. QbD was used in order to define a logical and systematic approach for the development. The QTPP is presented here in a simplified manner. The development team worked on risk analysis and identified a number of critical parameters. A critical point was the optimum time for virus harvesting. The team developed a specific and sophisticated analytical procedure in near infrared (NIR) spectroscopy to optimize this phase and used the design of experiments to obtain maximum results with a minimum number of studies. A pilot batch was then produced optimally and then a pre-gmp confirmation batch. The process was then transferred, and finally a GMP batch of about one hundred liters was produced for a Phase I clinical study in humans. This development, including QbD aspects, allowed the development of a defined process in about six months. This example illustrates that the QbD approach can be applied by a small company and for a complex biological product. STP PHARMA PRATIQUES - volume 22 - N 4 - juillet-août

6 Figure 2. Étude de cas dans le domaine de la thérapie génique. Figure 2. Gene therapy case study. VII Conseils pour la soumission d une AMM Il faut tout d abord, lors de la réunion de préparation de la soumission (pre-submission meeting), prévenir les autorités de santé que le développement pharmaceutique comporte des aspects QbD. Pendant la rédaction du dossier pharmaceutique, il est utile d avoir en tête les recommandations suivantes. Il faut détailler de manière très explicite l approche QbD dans les sections S.2 et P.2 du Module 3. Il est recommandé d utiliser le «D80 Critical Assessment Report» comme guide à la rédaction des sections qualité [10]. Il convient impérativement d utiliser la terminologie ICH. Un point très important est de documenter en détail comment l analyse de risque a été effectuée, car cette étape est jugée comme fondamentale par les autorités compétentes. Concernant la description du procédé, il faut décrire les paramètres critiques et les paramètres non critiques. Il convient d être très clair dans la rédaction, d insérer des figures, des graphes, des représentations très claires de chaque design space. Enfin, ne pas oublier de représenter les normal operating ranges. VIII Conclusion Les bénéfices du QbD sont nombreux. Le plus fondamental est le fait que l utilisation du QbD permet d acquérir une meilleure connaissance du procédé et du produit. Tous les autres avantages en découlent, comme par exemple la possibilité d alléger le contrôle du produit fini, de raccourcir les temps de libération des lots ou de diminuer le nombre de lots hors spécifications. VII Tips for submission of a marketing authorization It is mandatory to inform regulatory authorities during the pre-submission meeting, that the dossier (MAA) will contain QbD aspects. While writing the pharmaceutical dossier, it is useful to keep in mind the following recommendations. The QbD approach needs to be very well described in sections S.2 and P.2. It is recommended to use the D80 Critical Assessment Report to help guide the writing of the quality modules [10]. It is imperative to use the ICH terminology. A very important point is to document in detail how the risk analysis was performed, because this step is considered as being fundamental by the competent authorities. Critical parameters and non-critical parameters should be mentioned in the description of the process. The dossier should be clearly written to include figures, graphs, and clear representation of each design space. Finally, do not forget to mention the normal operating ranges. VIII Conclusion The benefits of QbD are numerous. The most important is the fact that the use of QbD allows you to acquire a better understanding of the process and the product. Examples of other derived advantages include, the possibility of reducing the control of the finished product, shortening the time of batch release, reducing the number of out of specification lots. 6 STP PHARMA PRATIQUES - volume 22 - N 4 - juillet-août 2012

7 D un point de vue réglementaire, il est clair que la réduction des demandes de variations post-amm est un point important en termes de gestion de ressources et de coût. En conclusion, on peut dire que le QbD apporte une flexibilité bienvenue, tant pour les aspects industriels que réglementaires. From a regulatory perspective, it is clear that the reduction of variation submissions in post-marketing phases is an important point in terms of resource management and cost. In conclusion, we can say that QbD provides a welcome flexibility in terms of both industrial and regulatory aspects. Références/References 1/ ICH Q8(R2). - Pharmaceutical development. - August / ICH Q9. - Quality risk management. - November / ICH Q10. - Pharmaceutical quality system. - June / ICH Q11. - Development and manufacture of drug substances (chemical entities and biotechnological/biological entities). - May / Guidance for industry, Process validation: general principles and practices. - January 2011, revision 1. 6/ Draft guideline on process validation. - EMA/CHMP/CVMP/ QWP/70278/2012-rev1. 7/ Quality by design for ANDAs: an example for modified release dosage forms. 8/ Quality by design for ANDAs: an example for immediaterelease dosage forms. 9/ Guideline on real time release testing (formerly Guideline on parametric release). - EMA/CHMP/QWP/811210/2009-rev1. 10/ Guidance document on the content of the <co>rapporteur D80 Critical assessment report. Adresse des auteurs/authors address Florence Philippoz, PhD, Voisin Consulting Life Sciences, PSE Building C, EPFL, CH-1015 Lausanne. Richard Dennett, PhD, Voisin Consulting Life Sciences, Espace performance, Bâtiment E, F Saint-Grégoire. STP PHARMA PRATIQUES - volume 22 - N 4 - juillet-août

8 8 STP PHARMA PRATIQUES - volume 22 - N 4 - juillet-août 2012

Les nouveaux concepts de gestion de la qualité pharmaceutique ICH Q8, Q9 et Q10

Les nouveaux concepts de gestion de la qualité pharmaceutique ICH Q8, Q9 et Q10 Les nouveaux concepts de gestion de la qualité pharmaceutique ICH Q8, Q9 et Q10 Aspects théoriques des nouveaux concepts de gestion de la qualité ICH Q8 Q9 et Q10 : vers un référentiel universel Yves Roché

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

Nouvelle approche de validation Novo Nordisk

Nouvelle approche de validation Novo Nordisk 44 ème Congrès International SFSTP 6 et 7 juin 2012 LA CONNAISSANCE SCIENTIFIQUE AU SERVICE DE LA QUALITE PRODUIT Apports du «Quality by Design» et retours d expd expériences Nouvelle approche de validation

Plus en détail

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME

eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME eid Trends in french egovernment Liberty Alliance Workshop April, 20th 2007 French Ministry of Finance, DGME Agenda What do we have today? What are our plans? What needs to be solved! What do we have today?

Plus en détail

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Atego workshop 2014-04-03 Ce document et les informations qu il contient sont la propriété de Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS

RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS RFP 1000162739 and 1000163364 QUESTIONS AND ANSWERS Question 10: The following mandatory and point rated criteria require evidence of work experience within the Canadian Public Sector: M3.1.1.C / M3.1.2.C

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 WORKING DOCUMENT from : Presidency to : delegations No prev. doc.: 12621/08 PI 44 Subject : Revised draft

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

SC 27/WG 5 Normes Privacy

SC 27/WG 5 Normes Privacy SC 27/WG 5 Normes Privacy Club 27001 Toulousain 12/12/2014 Lionel VODZISLAWSKY Chief Information Officer l.vodzislawsky@celtipharm.com PRE-CTPM 141212-Club27001 Toulouse normes WG5_LV L organisation de

Plus en détail

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 (slide 1) Mr President, Reporting and exchange of information have always been a cornerstone of the

Plus en détail

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction.

AccessLearn Community Group: Introductory Survey. Groupe communautaire AccessLearn : étude introductive. Introduction. AccessLearn Community Group: Introductory Survey Introduction The W3C Accessible Online Learning Community Group (aka AccessLearn) is a place to discuss issues relating to accessibility and online learning,

Plus en détail

MAT 2377 Solutions to the Mi-term

MAT 2377 Solutions to the Mi-term MAT 2377 Solutions to the Mi-term Tuesday June 16 15 Time: 70 minutes Student Number: Name: Professor M. Alvo This is an open book exam. Standard calculators are permitted. Answer all questions. Place

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message.

conception des messages commerciaux afin qu ils puissent ainsi accroître la portée de leur message. RÉSUMÉ Au cours des dernières années, l une des stratégies de communication marketing les plus populaires auprès des gestionnaires pour promouvoir des produits est sans contredit l utilisation du marketing

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

France with an OIB. Updated January 2014

France with an OIB. Updated January 2014 France with an OIB Updated January 2014 The French system May appear complicated Not too expensive Good opportunities if you look carefully 2 European harmonisation of higher education - LMD system Licence

Plus en détail

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan Document : Plan Qualité Spécifique du Projet Project Specific Quality Plan Référence Reference : QP-3130-Rev 01 Date Date : 12022008 Nombre de Pages Number of Pages : 6 Projet Project : JR 100 Rédacteur

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

BA (Hons) French with Translation Studies F/T SH 322F

BA (Hons) French with Translation Studies F/T SH 322F BA (Hons) French with Translation Studies F/T SH 322F 1. Rationale With the advent of globalization, translation studies have become an imperative field to be taken on-board by department of languages.

Plus en détail

INDIVIDUALS AND LEGAL ENTITIES: If the dividends have not been paid yet, you may be eligible for the simplified procedure.

INDIVIDUALS AND LEGAL ENTITIES: If the dividends have not been paid yet, you may be eligible for the simplified procedure. Recipient s name 5001-EN For use by the foreign tax authority CALCULATION OF WITHHOLDING TAX ON DIVIDENDS Attachment to Form 5000 12816*01 INDIVIDUALS AND LEGAL ENTITIES: If the dividends have not been

Plus en détail

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel

Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche. Pathways for effective governance of the English Channel Préconisations pour une gouvernance efficace de la Manche Pathways for effective governance of the English Channel Prochaines étapes vers une gouvernance efficace de la Manche Next steps for effective

Plus en détail

BA (Hons) French with Translation Studies P/T SH 322

BA (Hons) French with Translation Studies P/T SH 322 BA (Hons) French with Translation Studies P/T SH 322 1. Rationale With the advent of globalization, translation studies have become an imperative field to be taken on-board by department of languages.

Plus en détail

Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations

Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations Règlement sur les ordonnances alimentaires et les dispositions alimentaires (banques

Plus en détail

Working Group on Implementation of UNGCP Meeting

Working Group on Implementation of UNGCP Meeting United Nations Guidelines on Consumer Protection Working Group on Implementation of UNGCP Meeting 24 March 2014 10 a.m. and 3.00 p.m. (Geneva time) SUMMARY OF THE MEETING Participants: - Chair: Permanent

Plus en détail

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par.

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par. École Doctorale d Informatique, Télécommunications et Électronique de Paris THÈSE présentée à TÉLÉCOM PARISTECH pour obtenir le grade de DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH Mention Informatique et Réseaux par

Plus en détail

Memorandum of Understanding

Memorandum of Understanding Memorandum of Understanding File code of the Memorandum of Understanding (optional) texte 1. Objectives of the Memorandum of Understanding The Memorandum of Understanding 1 (MoU) forms the framework for

Plus en détail

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past!

Le passé composé. C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! > Le passé composé le passé composé C'est le passé! Tout ça c'est du passé! That's the past! All that's in the past! «Je suis vieux maintenant, et ma femme est vieille aussi. Nous n'avons pas eu d'enfants.

Plus en détail

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION

MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION Ficep Group Company MANAGEMENT SOFTWARE FOR STEEL CONSTRUCTION KEEP ADVANCING " Reach your expectations " ABOUT US For 25 years, Steel Projects has developed software for the steel fabrication industry.

Plus en détail

BNP Paribas Personal Finance

BNP Paribas Personal Finance BNP Paribas Personal Finance Financially fragile loan holder prevention program CUSTOMERS IN DIFFICULTY: QUICKER IDENTIFICATION MEANS BETTER SUPPORT Brussels, December 12th 2014 Why BNPP PF has developed

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD. Dispositifs à semiconducteurs Dispositifs discrets. Semiconductor devices Discrete devices

NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD. Dispositifs à semiconducteurs Dispositifs discrets. Semiconductor devices Discrete devices NORME INTERNATIONALE INTERNATIONAL STANDARD CEI IEC 747-6-3 QC 750113 Première édition First edition 1993-11 Dispositifs à semiconducteurs Dispositifs discrets Partie 6: Thyristors Section trois Spécification

Plus en détail

Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel. Call Centres Telemarketing Sales Regulation

Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel. Call Centres Telemarketing Sales Regulation THE CONSUMER PROTECTION ACT (C.C.S.M. c. C200) Call Centres Telemarketing Sales Regulation LOI SUR LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR (c. C200 de la C.P.L.M.) Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel

Plus en détail

Deadline(s): Assignment: in week 8 of block C Exam: in week 7 (oral exam) and in the exam week (written exam) of block D

Deadline(s): Assignment: in week 8 of block C Exam: in week 7 (oral exam) and in the exam week (written exam) of block D ICM STUDENT MANUAL French 2 JIC-FRE2.2V-12 Module Change Management and Media Research Study Year 2 1. Course overview Books: Français.com, niveau intermédiaire, livre d élève+ dvd- rom, 2ième édition,

Plus en détail

Workshop on process validation

Workshop on process validation Workshop on process validation Closing remarks Kowid Ho Process validation biotech drug substance General concepts Objective: To establish scientific evidence that a process is capable of consistently

Plus en détail

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE PURPOSE The Audit Committee (the Committee), assists the Board of Trustees to fulfill its oversight responsibilities to the Crown, as shareholder, for the following

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES)

SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 1 Project Information Title: Project Number: SMALL CITY COMMERCE (EL PEQUEÑO COMERCIO DE LAS PEQUEÑAS CIUDADES) ES/08/LLP-LdV/TOI/149019 Year: 2008 Project Type: Status:

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION First Nations Assessment Inspection Regulations Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations SOR/2007-242 DORS/2007-242 Current to September

Plus en détail

affichage en français Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society

affichage en français Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society LIONS VILLAGE of Greater Edmonton Society affichage en français Informations sur l'employeur Nom de l'employeur *: Lions Village of Greater Edmonton Society Secteur d'activité de l'employeur *: Développement

Plus en détail

EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE

EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE PLAN STRATÉGIQUE EN UNE PAGE Nom de l entreprise Votre nom Date VALEUR PRINCIPALES/CROYANCES (Devrait/Devrait pas) RAISON (Pourquoi) OBJECTIFS (- AN) (Où) BUT ( AN) (Quoi)

Plus en détail

LA NETWORK MANAGER remote control software CUSTOM PRESET CREATION PROCEDURE

LA NETWORK MANAGER remote control software CUSTOM PRESET CREATION PROCEDURE LA NETWORK MANAGER remote control software CUSTOM PRESET CREATION PROCEDURE TECHNICAL BULLETIN - VERSION 1.0 Document reference: NWM-CUSTOM-PRS_TB_ML_1-0 Distribution date: July 21 st, 2010 2010 L-ACOUSTICS.

Plus en détail

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2

iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner la Gestion de Qualité au niveau BAC+2 134712-LLP-2007-HU-LEONARDO-LMP 1 Information sur le projet iqtool - Outil e-learning innovateur pour enseigner

Plus en détail

How to Deposit into Your PlayOLG Account

How to Deposit into Your PlayOLG Account How to Deposit into Your PlayOLG Account Option 1: Deposit with INTERAC Online Option 2: Deposit with a credit card Le texte français suit l'anglais. When you want to purchase lottery products or play

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

CONFLICTS OF INTERESTS FOR MARKETING AUTHORIZATION OF A MEDICINE

CONFLICTS OF INTERESTS FOR MARKETING AUTHORIZATION OF A MEDICINE CONFLICTS OF INTERESTS FOR MARKETING AUTHORIZATION OF A MEDICINE NECESSITY OF A NEW JURISDICTION G Delépine, NDelépine Hôpital Raayond Poincarré Garches France The scandal of the VIOXX Illustrates the

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on

that the child(ren) was/were in need of protection under Part III of the Child and Family Services Act, and the court made an order on ONTARIO Court File Number at (Name of court) Court office address Applicant(s) (In most cases, the applicant will be a children s aid society.) Full legal name & address for service street & number, municipality,

Plus en détail

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la

deux tâches dans le tableau et à cliquer sur l icône représentant une chaîne dans la barre d outils. 14- Délier les tâches : double cliquer sur la MS Project 1- Créer un nouveau projet définir la date du déclenchement (début) ou de la fin : File New 2- Définir les détails du projet : File Properties (permet aussi de voir les détails : coûts, suivi,

Plus en détail

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership:

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: Supporting policy dialogue on national health policies, strategies and plans and universal coverage Year 2 Report Jan. 2013 - - Dec. 2013 [Version

Plus en détail

Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum. Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot.

Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum. Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot. Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot.Mu Date: Jeudi 12 Avril 2012 L heure: 9h15 Venue: Conference Room,

Plus en détail

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction

Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Must Today s Risk Be Tomorrow s Disaster? The Use of Knowledge in Disaster Risk Reduction Website: https://dce.yorku.ca/crhn/ Submission information: 11th Annual Canadian Risk and Hazards Network Symposium

Plus en détail

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT I. BASIC DATA Organization Legal Name: Conservation International Madagascar Project Title (as stated in the grant agreement): Knowledge Management: Information & Monitoring.

Plus en détail

Me Mandessi Bell Evelyne. www.ohadalegis.com. Avocat - Consultante. 2013. Tous droits réservés

Me Mandessi Bell Evelyne. www.ohadalegis.com. Avocat - Consultante. 2013. Tous droits réservés Me Mandessi Bell Evelyne Avocat - Consultante www.ohadalegis.com 2013. Tous droits réservés Version française du Kit, à partir de la p. 3. Sommaire p. 6. Version anglaise du Kit, à partir de la p. 110.

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE TYPE STANDART TRAINING CONTRACT

CONVENTION DE STAGE TYPE STANDART TRAINING CONTRACT CONVENTION DE STAGE TYPE STANDART TRAINING CONTRACT La présente convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles le stagiaire ci-après nommé sera accueilli dans l entreprise. This contract

Plus en détail

Marie Curie Individual Fellowships. Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France

Marie Curie Individual Fellowships. Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France Marie Curie Individual Fellowships Jean Provost Marie Curie Postdoctoral Fellow, Institut Langevin, ESCPI, INSERM, France Deux Soumissions de Projet Marie Curie International Incoming Fellowship Finance

Plus en détail

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES 13 European Economic and Social Committee Comité économique et social européen 13 This publication is part of a series of catalogues published in the context of

Plus en détail

LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS

LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT A Guideline on the Format of District Planning Commission Staff Reports

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail

Council Member Inquiry/Motion Form Demande de renseignements d un membre du Conseil /Formulaire de motion

Council Member Inquiry/Motion Form Demande de renseignements d un membre du Conseil /Formulaire de motion Council Member Inquiry/Motion Form Demande de renseignements d un membre du Conseil /Formulaire de motion From/Exp. : Councillor/Conseiller S. Blais Date : February 27, 2012 File/Dossier : ITSC 01-12 To/Dest.

Plus en détail

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr)

AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) AMESD-Puma2010-EFTS- Configuration-update-TEN (en-fr) Doc.No. : EUM/OPS/TEN/13/706466 Issue : v3 Date : 7 May 2014 WBS : EUMETSAT Eumetsat-Allee 1, D-64295 Darmstadt, Germany Tel: +49 6151 807-7 Fax: +49

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM INSTITUT MARITIME DE PREVENTION For improvement in health and security at work Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM Maritime fishing Shellfish-farming Sea transport 2005 Le pilier social

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

Rountable conference on the revision of meat inspection Presentation of the outcome of the Lyon conference

Rountable conference on the revision of meat inspection Presentation of the outcome of the Lyon conference Rountable conference on the revision of meat inspection Presentation of the outcome of the Lyon conference Brussels 18 May 2010- Dr Pascale GILLI-DUNOYER General Directorate for Food Ministry of Food,

Plus en détail

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing?

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Alexandre Loire A.L.F.A Project Manager July, 5th 2007 1. Changes to roles in customer/supplier relations a - Distribution Channels Activities End customer

Plus en détail

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech

Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Présentation par François Keller Fondateur et président de l Institut suisse de brainworking et M. Enga Luye, CEO Belair Biotech Le dispositif L Institut suisse de brainworking (ISB) est une association

Plus en détail

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE

Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE Comprendre l impact de l utilisation des réseaux sociaux en entreprise SYNTHESE DES RESULTATS : EUROPE ET FRANCE 1 Objectifs de l étude Comprendre l impact des réseaux sociaux externes ( Facebook, LinkedIn,

Plus en détail

Consultation Report / Rapport de consultation REGDOC-2.3.3, Periodic Safety Reviews / Bilans périodiques de la sûreté

Consultation Report / Rapport de consultation REGDOC-2.3.3, Periodic Safety Reviews / Bilans périodiques de la sûreté Consultation Report / Rapport de consultation REGDOC-2.3.3, Periodic Safety Reviews / Bilans périodiques de la sûreté Introduction Regulatory document REGDOC-2.3.3, Periodic Safety Reviews, sets out the

Plus en détail

CHAPITRE 4. La réglementation du médicament

CHAPITRE 4. La réglementation du médicament CHAPITRE 4 La réglementation du médicament 1 Les procédures d enregistrement d un médicament en Europe Le choix de la procédure Pour l enregistrement d un médicament dans plus d un état membre de l Union

Plus en détail

Railway Operating Certificate Regulations. Règlement sur les certificats d exploitation de chemin de fer CODIFICATION CONSOLIDATION

Railway Operating Certificate Regulations. Règlement sur les certificats d exploitation de chemin de fer CODIFICATION CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Railway Operating Certificate Regulations Règlement sur les certificats d exploitation de chemin de fer SOR/2014-258 DORS/2014-258 Current to September 10, 2015 À jour

Plus en détail

Dans une agence de location immobilière...

Dans une agence de location immobilière... > Dans une agence de location immobilière... In a property rental agency... dans, pour et depuis vocabulaire: «une location» et «une situation» Si vous voulez séjourner à Lyon, vous pouvez louer un appartement.

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

THE LAW SOCIETY OF UPPER CANADA BY-LAW 19 [HANDLING OF MONEY AND OTHER PROPERTY] MOTION TO BE MOVED AT THE MEETING OF CONVOCATION ON JANUARY 24, 2002

THE LAW SOCIETY OF UPPER CANADA BY-LAW 19 [HANDLING OF MONEY AND OTHER PROPERTY] MOTION TO BE MOVED AT THE MEETING OF CONVOCATION ON JANUARY 24, 2002 2-aes THE LAW SOCIETY OF UPPER CANADA BY-LAW 19 [HANDLING OF MONEY AND OTHER PROPERTY] MOTION TO BE MOVED AT THE MEETING OF CONVOCATION ON JANUARY 24, 2002 MOVED BY SECONDED BY THAT By-Law 19 [Handling

Plus en détail

Minority Investment (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (sociétés de fiducie et de prêt) CODIFICATION

Minority Investment (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (sociétés de fiducie et de prêt) CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Minority Investment (Trust and Loan Companies) Regulations Règlement sur les placements minoritaires (sociétés de fiducie et de prêt) SOR/2001-406 DORS/2001-406 Current

Plus en détail

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données

RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données RAPID 3.34 - Prenez le contrôle sur vos données Parmi les fonctions les plus demandées par nos utilisateurs, la navigation au clavier et la possibilité de disposer de champs supplémentaires arrivent aux

Plus en détail

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE:

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE: 8. Tripartite internship agreement La présente convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles le stagiaire ci-après nommé sera accueilli dans l entreprise. This contract defines the

Plus en détail

2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF

2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF 2012, EUROPEEN YEAR FOR ACTIVE AGEING 2012, ANNEE EUROPEENNE DU VIEILLISSEMENT ACTIF Kick off transnational project meeting June 6 & 7th 2011 6 et 7 Juin 2011 CERGY/ VAL D OISE Monday june 6th morning

Plus en détail

APPENDIX A ERROR CODES

APPENDIX A ERROR CODES APPENDIX A ERROR CODES Please find below a listing of the Web error messages. New and revised messages are highlighted in yellow. The following messages have been deleted: 132, 142, 143, 146, 170, 171

Plus en détail

Gestion des prestations Volontaire

Gestion des prestations Volontaire Gestion des prestations Volontaire Qu estce que l Income Management (Gestion des prestations)? La gestion des prestations est un moyen de vous aider à gérer votre argent pour couvrir vos nécessités et

Plus en détail

English version ***La version française suit***

English version ***La version française suit*** 1 of 5 4/26/2013 4:26 PM Subject: CRA/ARC- Reminder - Tuesday, April 30, 2013 is the deadline to file your 2012 income tax and benefit return and pay any / Rappel - Vous avez jusqu'au 30 avril 2013 pour

Plus en détail

Fiche d Inscription / Entry Form

Fiche d Inscription / Entry Form Fiche d Inscription / Entry Form (A renvoyer avant le 15 octobre 2014 Deadline octobrer 15th 2014) Film Institutionnel / Corporate Film Film Marketing Produit / Marketing Product film Film Communication

Plus en détail

Annex 1: OD Initiative Update

Annex 1: OD Initiative Update Fondements du D Cadre de travail stratégique Stratégie de Stratégie de programmes rédigée et Projet de stratégie de programmes partagée avec la Commission programmes Consultative Statut Commentaires/problèmes/

Plus en détail

MELTING POTES, LA SECTION INTERNATIONALE DU BELLASSO (Association étudiante de lʼensaparis-belleville) PRESENTE :

MELTING POTES, LA SECTION INTERNATIONALE DU BELLASSO (Association étudiante de lʼensaparis-belleville) PRESENTE : MELTING POTES, LA SECTION INTERNATIONALE DU BELLASSO (Association étudiante de lʼensaparis-belleville) PRESENTE : Housing system est un service gratuit, qui vous propose de vous mettre en relation avec

Plus en détail

IPSAS 32 «Service concession arrangements» (SCA) Marie-Pierre Cordier Baudouin Griton, IPSAS Board

IPSAS 32 «Service concession arrangements» (SCA) Marie-Pierre Cordier Baudouin Griton, IPSAS Board IPSAS 32 «Service concession arrangements» (SCA) Marie-Pierre Cordier Baudouin Griton, IPSAS Board 1 L élaboration de la norme IPSAS 32 Objectif : traitement comptable des «service concession arrangements»

Plus en détail

Propriété Intellectuelle et accord de consortium

Propriété Intellectuelle et accord de consortium INFODAYS Incontact 8-10 october 2012, Dakar, Sénégal Propriété Intellectuelle et accord de consortium Anne-Marie Schelstraete CIRAD, France Direction de la Recherche scientifique et de la Stratégie Chargée

Plus en détail

Question from Gabriel Bernardino (Session I)

Question from Gabriel Bernardino (Session I) /06/204 Question from Gabriel Bernardino (Session I) Do you believe that harmonised EU regulation will indeed lead to less national regulatory details? Croyez-vous que l harmonisation des lois européennes

Plus en détail

INSTRUCTIONS. Comment compléter le formulaire. How to complete this form. Instructions

INSTRUCTIONS. Comment compléter le formulaire. How to complete this form. Instructions Instructions INSTRUCTIONS Objet du formulaire Ce formulaire vise à documenter l équivalence de stage d un candidat au permis de géologue par l obtention de diplômes de cycle supérieur. Une déclaration

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

LOI SUR L AMÉNAGEMENT RÉGIONAL AREA DEVELOPMENT ACT DÉCRET 1980/257 LOI SUR L'AMÉNAGEMENT RÉGIONAL O.I.C. 1980/257 AREA DEVELOPMENT ACT

LOI SUR L AMÉNAGEMENT RÉGIONAL AREA DEVELOPMENT ACT DÉCRET 1980/257 LOI SUR L'AMÉNAGEMENT RÉGIONAL O.I.C. 1980/257 AREA DEVELOPMENT ACT Pursuant to the provisions of the Area Development Act, the Commissioner in Executive Council is pleased to and doth hereby order as follows: 1. The annexed regulations for the orderly development of part

Plus en détail

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you.

The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. General information 120426_CCD_EN_FR Dear Partner, The new consumables catalogue from Medisoft is now updated. Please discover this full overview of all our consumables available to you. To assist navigation

Plus en détail

Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4

Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4 Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4 Stéphane MARCHINI Responsable Global des services DataCenters Espace Grande Arche Paris La Défense SG figures

Plus en détail