Séminaire «Green-IT» demos

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Séminaire «Green-IT» demos"

Transcription

1 Séminaire «Green-IT» demos

2 Sommaire Pourquoi le Green-IT? Les enjeux La réglementation Les éco-labels Eco-conception Les économies d énergie Web conférence et télétravail Agir concrètement Retours d expérience demos

3 demos Pourquoi le Green-IT?

4 Pourquoi le Green-IT? Contexte général «Cette nouvelle révolution industrielle serait fondée sur l intégration complète de l environnement à notre vie économique. Elle comporterait donc la refonte de l ensemble de notre système industriel, refonte réussie sur les plan environnemental et économique grâce à l utilisation efficace des matières premières et de l énergie, et au recyclage et à l élimination rationnelle des déchets. En somme, l efficience de l économie est la meilleure alliée de l environnement.» Maurice Strong - Secrétaire Sommet de la Terre «Au delà de rio : Un nouveau rôle pour le Canada» Novembre 1992 Source : Ministère des Affaires Etrangères du Canada

5 Pourquoi le Green-IT? Les faits Quelques données brutes L ordinateur le plus puissant au monde, le BlueGene/L consomme 2330 kw soit un coût à l année de l ordre de 2 millions d euros en électricité ou encore la consommation annuelle de 5000 ménages français Un couple français avec un enfant qui seraient tous trois sur 2nd Life provoque une dépense énergétique équivalente à celle de leur ménage au quotidien Entre 2000 et 2005, la consommation électrique des grands datacenters a doublé Dans 25 ans, la consommation énergétique du virtuel sera équivalente à la consommation de la population mondiale aujourd hui

6 Pourquoi le Green-IT? Les faits Le SI contribue globalement aux émissions de CO2 : Source : Gartner Group - Septembre 2007

7 Pourquoi le Green-IT? Les faits Le besoin énergétique en fonction du type d équipements : Source : U.S. Département de l Energie

8 Pourquoi le Green-IT? Les faits La problématique énergétique des data-centers concerne à la fois l architecture physique que l architecture informatique :

9 Pourquoi le Green-IT? Les faits Les effets se mesurent sur l ensemble de la chaine de l infrastructure informatique : Conception du matériel Fabrication et assemblage Développement Utilisation Fin d utilisation et recyclage

10 Pourquoi le Green-IT? comment l'informatique s'est développée sans tenir compte de l'environnement Une augmentation de la consommation énergétique Parallèle avec l industrie automobile : chaque modèle surpassait les performances de la génération précédente et consommait de plus en plus de carburant L informatique s est concentrée sur la puissance du traitement et sur le stockage sans se préoccuper de la consommation d énergie La création de processeurs de plus en plus rapides : transistors de plus en plus petits portés à des températures plus importantes et consommant encore plus d électricité Même si la puissance de calcul par unité d énergie augmente, les systèmes, logiciels sollicitent de plus en plus la puissance (ex : outil d indexation du poste de travail, accès quasi permanent au disque dur)

11 Pourquoi le Green-IT? comment l'informatique s'est développée sans tenir compte de l'environnement et une demande croissante en services, matériels, Augmentation de la puissance de calcul pour un espace réduit (serveurs en rack) Augmentation de l ordre de 18 % en 2006 du nombre de serveurs utilisés dans des data-centers Développement des périphériques de tout type consommateur (outils nomades, imprimantes dédiées, ) Moniteurs LCD quasiment sans vraie solution de recyclage même si le gain énergétique est important par rapport à la génération précédente

12 Pourquoi le Green-IT? comment l'informatique s'est développée sans tenir compte de l'environnement des problèmes de refroidissement Un serveur des années 80 était facile à refroidir, aujourd hui un serveur a besoin de moins de courant par unité de puissance de calcul, mais sa consommation globale d énergie augmente considérablement D ici la fin de 2008, 50 % des centres informatiques n auraient plus assez d énergie pour répondre aux besoins en alimentation et refroidissement des nouveaux équipements utilisés dans les environnements serveurs haute densité. Source : Gartner Groupe Un serveur installé dans une armoire en 2005 consommait 20 KW et produisait 400 Watts de chaleur par mètre carré, les armoires haute-densité en 2010 consommeront 250 KW et généreront 5000 Watts de chaleur par mètre carré Source : Sun Microsystems

13 demos Les enjeux

14 Les enjeux La prise de conscience Deux étapes : 2003 : Obligation légale du recyclage 2005 : Augmentation du prix de l énergie pour la 3 ème fois consécutive : conflits au Moyen-Orient, spéculations sur l énergie, capacité de production, mais également une prise de conscience politique (ex : Grenelle de l Environnement), citoyenne sur les problèmes environnementaux renforcent la sensibilité des acteurs de l entreprise.

15 Les enjeux La prise de conscience Le recyclage 2003 : Directive européenne pour le traitement des déchets électriques et électroniques (2002/96/CE) 2005 : Transposition en droit français (Décret n du 20 juillet 2005 ) Source : Greenpeace

16 Les enjeux La prise de conscience La source énergétique 2005 : Augmentation du prix de l énergie pour la 3 ème fois consécutive : conflits au Moyen-Orient, spéculations sur l énergie, capacité de production, Prix du baril de brut Brent > 50 $ (+ 40 % depuis 2004) Augmentation du prix du gaz dans les pays occidentaux Entreprises britanniques ont eu un coût de l énergie augmenté de 57 % en 1 an en 2006 Le poste comptable «énergie» devient l objet de toutes les attentions

17 Les enjeux Effet de mode, marketing ou effet durable? Effet de mode? Sujets largement intégrés aux campagnes marketing de grandes sociétés (IBM, HP, Microsoft, Intel, ) «Repeindre en vert» des produits avec un effet plus ou moins lointain sur l environnement Attention particulière de la presse spécialisée en informatique (Blogs, événements, ) Méfiance de la part des entreprises malgré un besoin souvent clairement exprimé

18 Les enjeux Effet de mode, marketing ou effet durable?

19 Les enjeux Les préoccupations des clients % de réponses Eco-responsable Eco-aware «Je veux réduire les émissions de CO2» Je veux réduire la consommation de mon entreprise 5-10% 20-30% Pratique/Pragmatique J'ai un problème de place, de refroidissement et de consommation 60-70% Source : Sun

20 Les enjeux Le thème du Green-IT Le Green-IT s intéresse à toutes les phases du cycle de vie de l informatique ainsi : Sélection des matériels les plus efficaces Favoriser auprès des industriels le développement de nouveaux systèmes plus efficaces énergétiquement Comprendre et améliorer l efficacité énergétique des systèmes en place Optimisation de l infrastructure (serveurs, stockage, gestion de l électricité, impressions, ) Gestion des déchets Mais est transversal sur certaines approches : Nouvelles pratiques (visio-conférence) Définition de bonnes pratiques pour les utilisateurs Achat responsable Communication vers les collaborateurs, vers les actionnaires,

21 Les enjeux Le thème du Green-IT En résumé : Informatique et environnement semblaient inconciliables Le bilan de l informatique est particulièrement lourd en matière environnementale Nous étions au bord du précipice au niveau énergétique notamment La thématique «Green-It» débute ensuite pour : s imposer à partir de 2007, devenir un enjeu des DG / DSI / Achat / Ressources Humaines en 2008, être force de proposition pour l amélioration environnementale dans les années qui viennent

22 demos La réglementation

23 La réglementation ISO => La norme du management environnemental => Certification applicable à tout type d organisme Principaux points : Une politique environnementale volontaire, Amélioration continue des objectifs et systèmes concernés par le respect de l environnement, Contrôles techniques, audits internes et externes réguliers, La conformité aux dispositions légales et réglementaires. Une démarche volontaire ou réponse à un critère contractuel (d un fournisseur par exemple).

24 La réglementation Norme EMAS La Norme EMAS (Eco Management and Audit Sheme) Ou Echo Audit révisée par l Union Européenne en 2004 => Une certification proche de la norme ISO qui demande une démarche déclarative auprès de toutes les parties impactées.

25 La réglementation La Convention de Bâle Adoptée en 1989 et approuvée par 145 Etats membres des Nations Unies dont l Union Européenne. Objectifs : Contrôler les mouvements transfrontières des déchets dangereux Réduire ces déchets Les éliminer dans le respect de l environnement

26 La réglementation La convention de Stockholm Créée en 2001 elle concerne les POP (Polluants Organiques Persistants) Objectifs : Contrôler les rejets, les émissions ou les fuites des POP, Les réduire, Voire les éliminer. Notamment les PCB (PolyChloroBiphényles)

27 La réglementation Directive Européenne WEEE Créée en février 2003 WEEE (Waste Electrical and Electronic Equipment) ou DEEE (Déchets d Equipements Electriques et Electroniques) Objectifs : Assurer la gestion des déchets électriques ou électroniques, Les traiter qu ils soient d origine domestique ou professionnel.

28 La réglementation Directive Européenne RoHS Créée en janvier 2003 RoHS (Reduction of Hazardous Substances) ou RDS (Réduction des Substances Dangereuses) Objectifs : Limiter l utilisation de substances dangereuses dans les équipements électriques ou électroniques, Obliger les producteurs à réduire l utilisation de 6 substances dangereuses.

29 La réglementation Loi NRE Nouvelles Régulations Economiques La loi sur les nouvelles régulations économiques fixe (art.116) l'obligation pour les sociétés française cotées sur un marché réglementé l'obligation de rendre compte dans leur rapport annuel de leur gestion sociale et environnementale au travers de leur activité. Art Figurent dans les mêmes conditions, dans le rapport du conseil d'administration ou du directoire, les informations suivantes relatives aux conséquences de l'activité de la société sur l'environnement, données en fonction de la nature de cette activité et de ses effets : «les mesures prises pour améliorer l'efficacité énergétique» «Les dépenses engagées pour prévenir les conséquences de l'activité de la société sur l'environnement ;» «L'existence au sein de la société de services internes de gestion de l'environnement,»

30 demos Les éco-labels

31 Les éco-labels Politique d achat Des labels pour aider les DSI à acheter responsable et répondre aux contraintes règlementaires Réduction de la consommation énergétique Cycle de vie du matériel Labels environnementaux Blue Angel Choix environnemental Energy Star Epeat GreenGuard 80plus TCO PC 3R Ecolabel Européen CECP

32 Les éco-labels Eco-labels : Energétiques 80 PLUS & ENERGY STAR Ces programmes visent à augmenter l efficacité énergétique des alimentations électrique de matériels informatiques

33 Les éco-labels Eco-labels : Globaux BLUE ANGEL EPEAT TCO SAVERS COMPUTING EUROPEEN ECOLABEL Ces programmes couvent l ensemble du cycle de vie d un matériel informatique de sa conception à son recyclage.

34 demos Eco-conception

35 Eco-conception Définition L éco-conception en quelques mots : Prise en compte et réduction de l impact sur l environnement dès la conception d un produit Démarche préventive en intégrant : tout le cycle de vie (depuis l extraction des matières premières jusqu à l élimination en fin de vie) Tous les critères environnementaux (consommations de matières premières, eau, énergie, ) Exemple d impact indirect : «52% des émissions de gaz à effet de serre sont directement liées à l extraction des matières premières, à la fabrication, à la mise à disposition et à l élimination des biens et services de toutes natures» Source : ADEME

36 Eco-conception Exemple de produit Plusieurs constructeurs proposent des ordinateurs en bois. Asus (et d autres constructeurs) commercialise des modèles plus respectueux de l environnement Modèle Asus Ecobook coque en bambou Modèle esthétique (concurrence Apple) et unique Pour autant, le concept se limite à un seul secteur et non pas à toute la chaine de production Source : ASUS

37 Les économies d énergie demos

38 Les économies d énergie Exemple de dispositifs reconnus efficaces Optimisation de la consommation des postes de travail Virtualisation de serveurs Virtualisation du poste de travail et des applications

39 Les économies d énergie Optimisation de la consommation des postes de travail Constat : 60 % des utilisateurs reconnaissent de ne pas éteindre leur poste de travail tous les soirs, 20 % reconnaissent ne jamais le faire Le programme «Energy Star» n impose pas que le mode «hibernation» soit activé 50 % des utilisateurs indiquent que ce mode est activé sur leur poste de travail Les motivations à ne pas éteindre son poste : 44 % la procédure indique de ne pas l éteindre 31 % mon PC le fait tout seul 20 % cela prend trop de temps Gain potentiel : Source : Sondage Harris Source : Sondage Harris Source : Sondage Harris Le simple fait d éteindre les ordinateurs chaque nuit peut permettre à une entreprise disposant d un parc de PC, plus de $ chaque année en coût énergétique. Source : PC Energy Report 2007

40 Les économies d énergie Optimisation de la consommation des postes de travail Solutions : Conduite du changement et pédagogie auprès des utilisateurs, Paramétrage des ordinateurs, Utilisation d outils centralisés avec comme pour objectifs : de sauvegarder les documents non enregistrés, déconnecter les utilisateurs, et enfin éteindre le PC (ou le mettre en mode hibernation) A la re-connexion le lendemain matin, l utilisateur se voit proposer les documents non sauvegardés et peut choisir de les conserver ou de les détruire.

41 Les économies d énergie Virtualisation des serveurs Il s agit d une technologie visant à «jouer» plusieurs systèmes d exploitation (virtuels) sur un même serveur (hôte) en partant du principe où il sera possible d additionner les performances de chaque serveur et optimiser ainsi les ressources du serveur hôte. Solutions logicielles (éditeurs VMWare, Xen, Microsoft, ) Le gain énergétique est immédiat avec une «consolidation» de plusieurs serveurs sur un seul En plus de l intérêt environnemental, pour la direction informatique : Facilité d administration, Rationalisation du parc serveurs, Haute-disponibilité

42 Les économies d énergie Virtualisation des applications, postes de travail «c est ahurissant! Je n ai jamais entendu cela avant!» Le Prince Charles évoque en mai 2008 le cas de Reed qui a réduit la consommation énergétique de ses PC de 80 % en remplaçant 4500 PCs et 400 portables par des clients légers. PC classique consomme environ 150 W, un client léger consomme environ 15 W Un client léger est un terminal limité en puissance et fonctions Les applications sont exécutées sur des fermes de serveurs (technologie dite de la virtualisation d applications) Le poste de travail complet est exécuté sur des fermes (technologie dite de la virtualisation du poste de travail ou VDI Virtual Desktop Infrastructure)

43 Les économies d énergie Mais également des dizaines de solutions Remplacer des imprimantes locales par des imprimantes réseaux partagées, Favoriser la mise en place d imprimantes multi-fonctions pour regrouper les fonctions sur une seule machine, Favoriser les imprimantes gérant un mode recto / verso pour économiser le papier consommé, Installer des «timers» sur le courant électrique pour les équipements ne disposant pas de veille automatique (imprimantes d ancienne génération par exemple), Remplacement des écrans cathodiques par des écrans LCD moins consommateurs, Utiliser dans les centres serveurs des solutions de partages d écran pour diminuer significativement le nombre d écrans, Mettre en place des politiques concernant les espaces disques pour éviter la duplication d information,

44 Les économies d énergie Mais également des dizaines de solutions Favoriser les disques durs disposant de normes de veille automatique (du type MAID 2.0), Recenser et traquer les systèmes inutilisés que ce soit des serveurs ou des espaces disques, Remplacer des matériels anciens et consommateurs par des matériels de génération récente en s intéressant à leur consommation énergétique pour faire le meilleur choix, Vérifier l utilisation des modes de veille automatique sur les postes de travail et bien entendu, les portables, Remplacer les équipements téléphoniques par des dispositifs fonctionnant par internet (Voice Over IP) en bénéficiant de l alimentation existante des postes de travail, Privilégier les nouvelles technologies du type Power Over Ethernet permettant de bénéficier des câbles Ethernet pour véhiculer du courant pour une puissance atteignant 12 W (pour un réseau à 100 Mbits)..

45 Web conférence et télétravail demos

46 Web conférence et télétravail Web conférence : exemple de solution parmi d autres Aujourd hui les dernières technologies apparues sur le marché en matière de «télé-présence» bénéficiant d image en hautedéfinition permettent de créer des conditions idéales pour réaliser des conférences, réunions et même entretiens dans les meilleures conditions sans se déplacer et donc sans utiliser de moyens de transports polluants comme l avion ou la voiture. A l échelle d une grande société disposant de dizaines d agences ou d une collectivité répartie sur un grand territoire, les investissements sont très vite rentabilisés. Les bénéficies indirects sont importants pour tous : les collaborateurs perdent moins de temps dans les transports, les cycles de décisions peuvent être raccourcis avec la capacité de se réunir rapidement à tout moment, un confort de vie supérieur pour les collaborateurs qui ne sont pas impactés personnellement par les transports à répétition et qui se prolongent le soir ou le week-end.

47 Web conférence et télétravail Gain possible A l échelle d une grande société disposant de dizaines d agences ou d une collectivité répartie sur un grand territoire, les investissements sont très vite rentabilisés. Les bénéficies indirects sont importants pour tous : les collaborateurs perdent moins de temps dans les transports, les cycles de décisions peuvent être raccourcis avec la capacité de se réunir rapidement à tout moment, un confort de vie supérieur pour les collaborateurs qui ne sont pas impactés personnellement par les transports à répétition et qui se prolongent le soir ou le week-end. Le groupe ETNO a démontré qu en remplaçant 15 % des déplacements par des solutions de ce type, il serait possible d économiser de l ordre de 11 millions de tonnes de CO2.

48 Web conférence et télétravail Exemple HP - Halo Virtual Collaboration Studio (HVCS)

49 demos Agir concrètement

50 Nous présentons ici, les 4 grandes étapes qui permettent de mettre en œuvre un projet «Green-it» : Analyse de l existant Agir concrètement Projet Green-it Définition d indicateurs de suivi Préconisations du court au long terme. Mise en œuvre des préconisations, suivi et ajustements

51 Agir concrètement Exemple de tableau de bord Green-IT

52 Agir concrètement Les premières actions concrètes pour une direction générale, une direction informatique Au niveau de l entreprise, de la collectivité et de l administration, voici les trois premières actions à mettre en œuvre : Désigner un responsable Green-IT Pilotage suivi dans le temps Définition d indicateurs de suivi, quelques exemples : Megaflop par watt Terabyte par watt COefficient de Performance Facture énergétique Sensibiliser les utilisateurs : Implication du personnel diffusion de tableau de bord Impliquer la direction des achats S engager résolument sur un projet Green-it.

53 Agir concrètement Les premières actions concrètes pour les pouvoirs publics Au niveau de la sphère politique, l état, la collectivité ou les citoyens, individuellement ou collectivement (association et même entreprise privée) doivent s emparer de ce sujet pour qu ils soient vraiment un enjeu fort pour les années qui viennent : Création d un groupe de travail territorial «Green-It» Ex : Environmental IT Leadership Team (UK 2007) : objectif est d alerter les décideurs, l opinion et les entreprises sur le coût global de l informatique sur l environnement. Définir une politique d incitation au changement Audit «green-it» Gain CO2 Financement de matériel et logiciels Favoriser une politique innovante Favoriser l émergence de Data-centers green Salle de télé-présences au sein d Espaces Publics Numériques

54 demos Retours d expérience

55 Retours d expérience Trois exemples de projets Green-IT Nous présentons trois projets Green-it situés dans trois contextes très différents : Grand groupe français avec une démarche globale Green-IT Grand groupe international avec une problématique localisée Collectivité territoriale avec une politique de développement d un écosystème green-it

56 Retours d expérience Démarche globale d un grand groupe Une visibilité forte dans le domaine RSE Site internet Engagements (signature du Carbone Disclosure Project..) Actions, en faveur des personnes handicapées, dans le domaine sportif, soutien d associations Relations avec les fournisseurs et plan «d achats responsables»

57 Retours d expérience Démarche globale d un grand groupe Mise en œuvre d outils de mesure et de méthodologie Indicateurs de pilotage RSE 52 indicateurs métiers, 10 indicateurs environnementaux dont : Emissions totales de CO2 dégagées par le groupe, Emissions de CO2 par occupant. 14 indicateurs sociaux. Indicateurs dans le cadre de la loi NRE Consommation d eau, d énergie, Matières premières, déchets

58 Retours d expérience Démarche globale d un grand groupe Des actions dans le domaine Green-it Mise en veille des postes de travail en dehors des horaires d utilisation Le centre informatique que le Groupe possède en région parisienne est équipé depuis 1995 d un système de récupération de la chaleur émanant des ordinateurs. Ce système permet de satisfaire environ 95 % des besoins de chauffage du centre. Le gain annuel est estimé à environ 250 K. En 2005, le remplacement des tubes cathodiques des ordinateurs par des écrans plats a permis de limiter la consommation d énergie et de climatisation dans les bureaux des immeubles centraux. La même opération a été réalisée dans les filiales en France courant 2006.

59 Retours d expérience Démarche globale d un grand groupe Projets déjà en place Mesure des économies financières, Mesure des économies environnementales. Propositions / préconisations quantifiées d améliorations énergétiques Outils de mesure / tableau de bord Green-it et par extension dispositifs RSE / NRE / GRI

60 Retours d expérience Démarche localisée d un groupe international Deux data-centers avec des équipements a priori identiques mais l un consomme quasiment le double de l autre. Inacceptable dans un mode de réduction de la consommation énergétique Les besoins et solutions : Analyse de la consommation, logique micro vs macro jusqu à présent Suivi des serveurs dans le temps (CPU, mémoire, ) Compréhension de problématique de refroidissement, de serveurs trop chargés, de matériels défaillants, Solutions : amélioration de l efficacité du refroidissement, virtualisation d une partie de l infrastructure

61 Projet de «data-center green» avec un objectif de zéro carbone. Les étapes du projet Retours d expérience Collectivité territoriale Analyser les solutions data-center green Définir les conditions pour obtenir un data-center green : Fourniture en électricité à part renouvelable Bâtiment certifié (norme HQE, BREEAM, LEED, ) Conception des salles (notamment pour le refroidissement) Obligation d utilisation d outils de virtualisation Outils de mesure innovants

. green tél. : +33 1 40 13 53 57 e-mail : livreblanc@dotgreen.fr. Informatique Verte [Green-it] Constats Enjeux Pistes de travail

. green tél. : +33 1 40 13 53 57 e-mail : livreblanc@dotgreen.fr. Informatique Verte [Green-it] Constats Enjeux Pistes de travail L I V R E B L A N C 2 0 0 8 Informatique Verte [Green-it] Constats Enjeux Pistes de travail dotgreen 2008 Paris www.dotgreen.fr. green tél. : +33 1 40 13 53 57 e-mail : livreblanc@dotgreen.fr Livre Blanc

Plus en détail

Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012. Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies?

Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012. Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies? Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012 Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies? Christophe CORNE, CEO de Systancia et dotgreen Marchés, technologies Une promesse

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE GREEN IT?

QU EST-CE QUE LE GREEN IT? QU EST-CE QUE LE GREEN IT? Lorraine Face à la croissance exponentielle de l informatique à partir des années 1980, de nouvelles préoccupations liées à la consommation d énergie et au recyclage du matériel

Plus en détail

D ÉVALUATION D UN SI ÉCOLOGIQUEMENT RESPONSABLE?

D ÉVALUATION D UN SI ÉCOLOGIQUEMENT RESPONSABLE? Gildas Bondi Analyse et évaluation des Systèmes d Informations SI ET DÉVELOPPEMENT DURABLE QUELS PEUVENT ÊTRE LES CRITÈRES D ÉVALUATION D UN SI ÉCOLOGIQUEMENT RESPONSABLE? 1 Table des matières Introduction

Plus en détail

ESII. Une entreprise éco-citoyenne

ESII. Une entreprise éco-citoyenne ESII Une entreprise éco-citoyenne ESII s inscrit dans une politique de développement durable garantissant la mise en œuvre de pratiques sans danger pour l environnement ainsi que le respect des normes

Plus en détail

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi?

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi? Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie Les chiffres clés Et moi? Bilan Green IT mars 2011 Bilan Green IT mars 2011 Pourquoi un bilan Green IT? > CONTEXTE En France, la loi sur la Responsabilité

Plus en détail

TI et développement durable : les défis écologiques des TIC

TI et développement durable : les défis écologiques des TIC TI et développement durable : les défis écologiques des TIC SOLUTIONS DE GESTION PRÉPARÉE ET ANIMÉE PAR Cyrille Maltot CONSEILLER ET ASSOCIÉ PRINCIPAL CHEZ SYNAIRGIS CONFÉRENCE POUR : CACPUQ DATE : 9 mai

Plus en détail

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Programme 1. PCI : la présentation 2. Green IT : la définition 3. GEPI : la boîte

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR

Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR Décembre 2012 Réalisé pour le compte du Groupe SFR par Biens Communs et Factea Durable Sommaire I PRÉSENTATION... 1 I.1 DESCRIPTION DE LA PERSONNE

Plus en détail

réduisez la facture électrique

réduisez la facture électrique réduisez la facture électrique et l empreinte carbone de votre parc informatique LE CONSTAT La consommation électrique liée aux TIC représenterait 13% de la consommation totale*. Cette dernière serait

Plus en détail

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011 Club de l automation EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique 31 mars 2011 Agenda Présentation synthétique du groupe EDF et l efficacité énergétique Le dispositif CEE Zoom sur Netseenergy 2 -

Plus en détail

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Face à des budgets de plus en plus serrés, des inquiétudes sur l empreinte écologique, ainsi que des coûts de plus en plus élevés

Plus en détail

Actions de réduction carbone I

Actions de réduction carbone I Actions de réduction carbone I N Libellé Poste Dernière mise à jour : 28/12/2012 44 Télétravail Objectif de réduction (par T CO 2 et par an) Domaine Etat 68 Bornes de rechargement électriques dans les

Plus en détail

IT2D : Une expertise globale pour un système d information éco responsable

IT2D : Une expertise globale pour un système d information éco responsable IT2D : Une expertise globale pour un système d information éco-responsable Présentation IT2D 1 IT2D : Une expertise globale pour un système d information éco-responsable IT2D : Information Technologie

Plus en détail

Enjeux énergétiques Datacenter et postes de travail

Enjeux énergétiques Datacenter et postes de travail Enjeux énergétiques Datacenter et postes de travail Sommaire Présentation de Greenvision L électricité : enjeux et chiffres clés Le datacenter Caractéristiques d un datacenter La consommation électrique

Plus en détail

ADP France. Pacte Mondial Communication on Progress 2010. Adresse : 31 rue Jules Quentin 92000 Nanterre Date d adhésion : Février 2010

ADP France. Pacte Mondial Communication on Progress 2010. Adresse : 31 rue Jules Quentin 92000 Nanterre Date d adhésion : Février 2010 Pacte Mondial Communication on Progress 2010 Entreprise : ADP France Date : Janvier 2011 Adresse : 31 rue Jules Quentin 92000 Nanterre Date d adhésion : Février 2010 Pays : France Nombre de collaborateurs

Plus en détail

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides Les enjeux énergétique de l industrie du Limousin L industrie : 21 % des consommations régionales Baisse

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA 1 1. Description de la personne morale et de ses activités Raison sociale : MAAF ASSURANCES SA Code NAF

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 7 QUALEADER 92, Rue René Coty 85000 La Roche sur Yon Tél. : 02 51 47 96 98 Fax : 02 51 47 71 26 Email : jean-philippe.leger@qualeader.com Effectif : 7 salariés Activité : Audit, Conseil, Formation,

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

ENVIRONNEMENTALE BMCE BANK -SME-

ENVIRONNEMENTALE BMCE BANK -SME- LE GROUPE BMCE BANK REDUction de l EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE BMCE BANK -SME- Une Démarche Systémique pour une Performance Ecologique LA PREVENTION DE LA POLLUTION GESTION DES SITUATIONS D URGENCE A IMPACT

Plus en détail

Solution IT Power Management Gérer la consommation électrique de toute votre infrastructure IT

Solution IT Power Management Gérer la consommation électrique de toute votre infrastructure IT Solution IT Power Management Gérer la consommation électrique de toute votre infrastructure IT Executive Summary Contenu Introduction à JouleX Energy Manager... 3 Contexte client et enjeux... 4 Un enjeu

Plus en détail

Optimisez vos environnements Virtualisez assurément

Optimisez vos environnements Virtualisez assurément Optimisez vos environnements Virtualisez assurément Présenté par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation Une approche unique et simplifiée Solutions en Solutions d infrastructure infrastructure

Plus en détail

Green it consulting nouveau leader de l informatique écologique

Green it consulting nouveau leader de l informatique écologique green it consulting Green IT Consulting est née d une réflexion fondamentale Comment peut-on améliorer un système d information tout en participant à la lutte contre le réchauffement climatique? 01 / green

Plus en détail

L approvisionnement responsable chez Bell Canada

L approvisionnement responsable chez Bell Canada L approvisionnement responsable chez Bell Canada francois.dalpe@bell.ca Chef divisionnaire adjoint - Responsabilité d entreprise et environnement, Bell Canada Réseau environnement, Sherbrooke le 21 octobre

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances 1 1. Description de la personne morale et de ses activités Ce bilan est une démarche volontaire, étant

Plus en détail

Passez d une vision passive de votre consommation énergétique à une gestion active de l énergie

Passez d une vision passive de votre consommation énergétique à une gestion active de l énergie Passez d une vision passive de votre consommation énergétique à une gestion active de l énergie Les services de gestion de l énergie Schneider Electric valorisent votre datacenter. Schneider Electric www.schneider-electric.com

Plus en détail

TOSHIBA TEC France Imaging Systems INNOVANT PAR NATURE

TOSHIBA TEC France Imaging Systems INNOVANT PAR NATURE TOSHIBA TEC France Imaging Systems INNOVANT PAR NATURE Introduction Toshiba un acteur engagé dans le Développement Durable depuis plus de 15 ans: Une philosophie d entreprise Un engagement volontaire du

Plus en détail

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN

OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE L ESSENTIEL EN OPÉRATION SAUVEGARDE DE LA PLANÈTE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE, 5E CONTRIBUTEUR AU FEM La France est le 5 e contributeur financier et co-initiateur du Fonds pour l Environnement Mondial (FEM),

Plus en détail

Systèmes d Information

Systèmes d Information Master 1 Management - filières MPS-IDL Management des Systèmes d Information Un cours de Mathias Szpirglas Maître de Conférences en Sciences de gestion IAE Gustave Eiffel - UPEM mathias.szpirglas@u-pem.fr

Plus en détail

des Produits et des Solutions

des Produits et des Solutions des Produits et des Solutions Le groupe Econocom Notre mission Accompagner nos clients dans la maîtrise et la transformation des infrastructures IT et télécoms pour en garantir l accès en tout lieu et

Plus en détail

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE. Pour la gestion durable de votre patrimoine immobilier

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE. Pour la gestion durable de votre patrimoine immobilier PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE Pour la gestion durable de votre patrimoine immobilier Vos Enjeux Acteurs du marché de l immobilier, la performance énergétique est pour vous un enjeu économique, écologique et

Plus en détail

Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN

Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN SOMMAIRE 01. NATURE et découvertes en quelques chiffres 02. Construire un plan green 03. Mesurer l empreinte écologique 04. Conclusion - 2 01. NATURE

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

Notions de puissance et bâtiment durable

Notions de puissance et bâtiment durable Notions de puissance et bâtiment durable La gestion de la puissance électrique La notion de puissance en physique représente une quantité d énergie par unité de temps. La puissance électrique se mesure

Plus en détail

d Achat Responsable www.itsgroup.com

d Achat Responsable www.itsgroup.com Charte d Achat Responsable www.itsgroup.com Mot du Président Directeur Général du groupe N otre groupe a su mettre au profit de son organisation les bienfaits d une gouvernance d entreprise sociale et

Plus en détail

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise Table des matières Préface Avant-propos PREMIERE PARTIE Le diagnostic des risques environnementaux Introduction _ Les risques industriels,

Plus en détail

Eco-informatique. Une Introduction aux problématiques écologiques et sociales pour l'informatique. - Centre de Ressources Informatiques -

Eco-informatique. Une Introduction aux problématiques écologiques et sociales pour l'informatique. - Centre de Ressources Informatiques - Eco-informatique Une Introduction aux problématiques écologiques et sociales pour l'informatique Plan - Groupe travail EcoInfo - Cinéma - Quelques chiffres - Quelques notions - To buy or not to buy? EcoInfo

Plus en détail

L éco-responsabilité, l innovation douce. 16, 17 et 18 mars 2011 Apt, Gréoux-les-Bains et Arles

L éco-responsabilité, l innovation douce. 16, 17 et 18 mars 2011 Apt, Gréoux-les-Bains et Arles L éco-responsabilité, l innovation douce 16, 17 et 18 mars 2011 Devenir éco-responsable Une démarche éthique? Un objectif économique? Une réponse à l évolution de la demande? Yannick Le Magadure Comité

Plus en détail

Détails de notre performance environnementale

Détails de notre performance environnementale Détails de notre performance environnementale Émissions de gaz à effet de serre Émissions totales de gaz à effet de serre (en tonnes d équivalent CO) 03 03 0 00 009 008 Activités au Canada 07 69 7 73 9

Plus en détail

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement Roche Diagnostics France Manuel Qualité Sécurité Environnement «Notre stratégie place le patient au cœur de nos préoccupations, avec l ambition d améliorer sa santé et sa qualité de vie. Inscrite dans

Plus en détail

Green IT. Jeudis 2 et 9 octobre 2014. Réduire la consommation énergétique des technologies de l information et de la communication (TIC)

Green IT. Jeudis 2 et 9 octobre 2014. Réduire la consommation énergétique des technologies de l information et de la communication (TIC) Centre de formation Green IT Jeudis 2 et 9 octobre 2014 Réduire la consommation énergétique des technologies de l information et de la communication (TIC) Green IT Réduire la consommation énergétique des

Plus en détail

La fin de vie des équipements TIC et leur traitement. Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014

La fin de vie des équipements TIC et leur traitement. Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014 La fin de vie des équipements TIC et leur traitement Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014 Les principales réglementations Déchets Directive RoHS : RoHS signifie Restriction of the use of

Plus en détail

Écoconception d une PLV Fiche pratique

Écoconception d une PLV Fiche pratique Lorsqu une Mise en place PLV d un outil est de veille conçue, basé sur des les mots différents clés à sélectionner acteurs Eco-conception du : circuit doivent prendre en compte Rédaction plusieurs de recommandations

Plus en détail

La Virtualisation Windows chez CASINO. Philippe CROUZY Responsable Infrastructure Equipes Systèmes -Stockage

La Virtualisation Windows chez CASINO. Philippe CROUZY Responsable Infrastructure Equipes Systèmes -Stockage La Virtualisation Windows chez CASINO Philippe CROUZY Responsable Infrastructure Equipes Systèmes -Stockage Sommaire Contexte Datacenters La virtualisation chez Casino Notre démarche Feuille de route Bilan

Plus en détail

Le système de mangement de la qualité, la sécurité et l environnement. Présentation entreprise

Le système de mangement de la qualité, la sécurité et l environnement. Présentation entreprise Le système de mangement de la qualité, la sécurité et l environnement Présentation entreprise Depuis 2004, INTEGRAL PROCESS est certifiée ISO 9001 et ISO 13485. Le service MQSE est en charge de la mise

Plus en détail

Développement Durable

Développement Durable Développement Durable LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DANS MON ENTREPRISE *Identifier les enjeux du développement durable pour son entreprise. *Mettre en place les outils et les méthodes pour initier la démarche

Plus en détail

Bil i a l n Carbone 2011

Bil i a l n Carbone 2011 Bilan Carbone 2011 Le Groupe Chèque Déjeuner a décidé dès 2010 de se doter d un nouvel outil de pilotage de sa performance environnementale : Le Bilan Carbone, méthode gérée désormais par l Association

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

Qu est-ce que le Green IT? 2 Pourquoi le Green IT? 2 Le Conseil Green IT, quelle démarche? 3

Qu est-ce que le Green IT? 2 Pourquoi le Green IT? 2 Le Conseil Green IT, quelle démarche? 3 www.e-greenit.com SOMMAIRE Le Green IT, notre approche. Qu est-ce que le Green IT? 2 Pourquoi le Green IT? 2 Le Conseil Green IT, quelle démarche? 3 fiche service Audit Green IT L audit énergétique du

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

Le document au cœur du Green IT

Le document au cœur du Green IT Le document au cœur du Green IT Loïc Le Cam Directeur Général Xerox Global Services France Page 1 Groupe Xerox Chiffres clés (2007) Xerox Innovation Group Xerox Office Group Xerox Production Systems Xerox

Plus en détail

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Jean-Michel Silberstein Délégué Général CNCC Christophe Garot CNCC UNIBAIL-RODAMCO Le CNCC Le CNCC, Conseil National des Centres

Plus en détail

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E. Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E. Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable Berner France affirme son engagement RSE et publie la 4 ème édition de son rapport de développement durable Berner France Z.I. Les Manteaux 14, rue Albert Berner F-89331 Saint-Julien-du-Sault Cedex www.berner.fr

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

La virtualisation du poste de travail

La virtualisation du poste de travail Chapitre 1 - COMPRENDRE LE MARCHÉ La virtualisation du poste de travail Copyright 2010 CXP. 1 All rights reserved. Reproduction or distribution of this document, in any form, is expressly prohibited without

Plus en détail

Etude d architecture de consolidation et virtualisation

Etude d architecture de consolidation et virtualisation BOUILLAUD Martin Stagiaire BTS Services Informatiques aux Organisations Janvier 2015 Etude d architecture de consolidation et virtualisation Projet : DDPP Table des matières 1. Objet du projet... 3 2.

Plus en détail

Dossier de Présentation Forum Open- IPVideo

Dossier de Présentation Forum Open- IPVideo Dossier de Présentation Forum Open- IPVideo Association Loi de 1901-18 Rue Irénée Blanc 75020 Paris SIRET 520 224 734 00019 APE 9499Z http://www.open-ipvideo.org Page 2 sur 13 Sommaire 1. PREAMBULE...

Plus en détail

Sommaire. Les fondamentaux de l éco-conception des emballages. L accompagnement proposé par Adelphe

Sommaire. Les fondamentaux de l éco-conception des emballages. L accompagnement proposé par Adelphe Sommaire Le dispositif Point Vert et vous Les fondamentaux de l éco-conception des emballages L accompagnement proposé par Adelphe Les pistes d actions et les expériences des entreprises Sommaire Le dispositif

Plus en détail

Application. Efficacité énergétique, autoconsommation et recharge de véhicule électrique

Application. Efficacité énergétique, autoconsommation et recharge de véhicule électrique 2 Technologie pour l'efficacité énergétique électrique www.circutor.fr Application Pere Soria Énergie renouvelable dpt Efficacité énergétique, autoconsommation et recharge de véhicule électrique La recette

Plus en détail

Colloque FIL IDF CANADA / STELA

Colloque FIL IDF CANADA / STELA Colloque FIL IDF CANADA / STELA 13-16 mai 2013 Session 2: Développement durable de l industrie laitière Initiatives de développement durable Point de vue d un transformateur Présenté par : Martin Scuccimarri,

Plus en détail

GUIDE DES ECO-GESTES BNP PARIBAS ENERGIE PAPIER DECHETS

GUIDE DES ECO-GESTES BNP PARIBAS ENERGIE PAPIER DECHETS BNP PARIBAS GUIDE DES ECO-GESTES Triez avec soin dans la bonne poubelle Ne surchauffez ni ne surclimatisez votre bureau Zippez les pièces jointes avant envoi par email Prenez l escalier pour 1 étage en

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets

DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets DOSSIER DE PRESSE Engagement du SICTOM Pontaumur-Pontgibaud et du SICTOM des Combrailles pour un programme de prévention des déchets 28.09.11 : Signature des conventions avec l ADEME Le meilleur déchet

Plus en détail

Entreprises, quelques pistes pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre

Entreprises, quelques pistes pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre Bilan 2008-2012 de l opération collective régionale > Entreprises, quelques pistes pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre Projet cofinancé par l Union européenne avec le Fond européen de développement

Plus en détail

D E V O T E A M S E N G A G E E N F A V E U R D U D E V E L O P P E M E N T D U R A B L E

D E V O T E A M S E N G A G E E N F A V E U R D U D E V E L O P P E M E N T D U R A B L E GreenGuide DEVOTEAM S ENGAGE EN FAVEUR DU DEVELOPPEMENT DURABLE Le groupe Devoteam est un acteur économique et social qui se doit d être responsable. C est la raison pour laquelle nous avons décidé d engager

Plus en détail

Commande publique durable en Europe. Achat de matériel informatique de bureau

Commande publique durable en Europe. Achat de matériel informatique de bureau Commande publique durable en Europe Achat de matériel informatique de bureau Plan Introduction Consommations d énergie Label Critères Notion de coût global Recommandations d usage Politiques d achats Exemples

Plus en détail

Au garage Information aux enseignants

Au garage Information aux enseignants Information aux enseignants 1/5 Ordre de travail Quelle est la structure d un garage automobile moderne? En quoi consiste la mission d un garagiste aujourd hui? Lire les informations sur un garage. Objectif

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014 COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES Paris, le 09/05/2014 1 1 Global Compact o Lancé en 2000, le Pacte Mondial des Nations Unies est un

Plus en détail

Cinq raisons d aller encore plus loin avec votre environnement de virtualisation

Cinq raisons d aller encore plus loin avec votre environnement de virtualisation Cinq raisons d aller encore plus loin avec votre environnement de virtualisation Selon une étude, l ajout de puissantes fonctions de gestion améliorerait de 20 à 40 % les mesures de performances clés.

Plus en détail

Solutions Industries. Un partenaire pour accroître votre performance industrielle. www.cofelyservices-gdfsuez.net

Solutions Industries. Un partenaire pour accroître votre performance industrielle. www.cofelyservices-gdfsuez.net Solutions Industries Un partenaire pour accroître votre performance industrielle www.cofelyservices-gdfsuez.net Répondre aux défis des marchés industriels La mondialisation, la volatilité des tarifs énergétiques,

Plus en détail

L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE pour de meilleurs soins

L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE pour de meilleurs soins L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE pour de meilleurs soins Antonin Bouchard, ing., D.E.S.S. Directeur associé, exploitation & redéploiement 10 avril 2008 Colloque San-Tech Collaboration: M. Vincent Lacouline OBJECTIFS

Plus en détail

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique

L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique L engagement de Schneider Electric dans l efficacité énergétique Initi@tive 2007 - Nice Building a New Electric World I. Le Développement Durable : l'affaire de tous II. L'Efficacité Energétique : défis

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES

PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES À PROPOS D INSERTECH UNE ENTREPRISE D INSERTION Entreprise d insertion à but non lucratif, en informatique Forme des jeunes adultes

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE Le BILAN CARBONE Toute activité industrielle, tertiaire et agricole émet, directement ou indirectement, des gaz à effet de serre ayant pour conséquence de contribuer

Plus en détail

NTIC et Green Business. quels impacts juridiques sur les systèmes d informationd. Maître Olivier Iteanu Avocat à la Cour

NTIC et Green Business. quels impacts juridiques sur les systèmes d informationd. Maître Olivier Iteanu Avocat à la Cour NTIC et Green Business quels impacts juridiques sur les systèmes d informationd Maître Olivier Iteanu Avocat à la Cour Plan de la présentation Contexte Green It, un nouvel exemple de Soft Law? - Analyse

Plus en détail

Forum THNS 2011 Shanghai

Forum THNS 2011 Shanghai Forum THNS 2011 Shanghai Transport et émissions de gaz carbonique en Australie : réponses actuelles et dilemme Dr Matthew Burke, chercheur, université de Griffith (Australie) Le contexte australien L Australie

Plus en détail

HOPITAL ET ECONOMIES D ENERGIES : UN CASSE-TETE?

HOPITAL ET ECONOMIES D ENERGIES : UN CASSE-TETE? HOPITAL ET ECONOMIES D ENERGIES : UN CASSE-TETE? Les dépenses publiques des hôpitaux ont augmenté de 50% en 10 ans et les hôpitaux ont une consommation d environ 400 kwh/m² d énergie finale (contre 100

Plus en détail

- Le management Environnemental - - Journée technique du pôle d innovation : 27 janvier 2009 - V. LARGAUD -

- Le management Environnemental - - Journée technique du pôle d innovation : 27 janvier 2009 - V. LARGAUD - - Le management Environnemental - - Journée technique du pôle d innovation : 27 janvier 2009 - V. LARGAUD - 1 . Comment à son niveau et avec ses moyens peut-on initier et contribuer à une gestion de l

Plus en détail

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2

Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 COLLECTIVITÉS Bureau Veritas Energie Des solutions pour améliorer vos performances énergétiques et réduire vos émissions de CO 2 *Avançons en confiance Move Forward with Confidence* Faire de la maîtrise

Plus en détail

Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant

Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant Durée : 5 jours Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant Réf : (Energ.01) Montrer aux participants comment procéder à un audit énergétique et le rôle d un

Plus en détail

Plan National d Action pour des Achats Publics Durables P.N.A.A.P.D.

Plan National d Action pour des Achats Publics Durables P.N.A.A.P.D. Plan National d Action pour des Achats Publics Durables P.N.A.A.P.D. En guise d introduction - Un guide méthodologique plus qu un texte réglementaire - Une référence pour fédérer tous les efforts : ceux

Plus en détail

26 personnes : 45 % technique 45 % commerce 10 % admin

26 personnes : 45 % technique 45 % commerce 10 % admin EFFECTIF 26 personnes : 45 % technique 45 % commerce 10 % admin CHIFFRES Basée à la Tour de Salvagny Crée en 1991 CA 2012 : 4,5 M pour 24 personnes NOTRE ACTIONNAIRE N 1 français de la sous-traitance en

Plus en détail

Formations en. éco-conception Catalogue 2014

Formations en. éco-conception Catalogue 2014 Formations en Catalogue formations éco-conception 2013 éco-conception Catalogue 2014 1 Présentation d ENVOLEA ENVOLEA est une société de conseil industriel, d études et de formation en écoconception et

Plus en détail

Forum de l innovation France Suisse!

Forum de l innovation France Suisse! Forum de l innovation France Suisse!! Nouveaux axes de développement, nouveaux marchés, nouveaux défis pour l innovation! 4 juin 2013! Marc FLORETTE! Directeur R&I! GDF SUEZ! SOMMAIRE 1) Présentation de

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Le Centre de Distribution de Saint-Quentin-Fallavier, l une des quatre plateformes logistiques de IKEA

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group «Comment Vignal Lighting Group intègre les problématiques de développement durable dans son activité» Page 1 Mot du Président Le Développement

Plus en détail

Plan d action développement durable 2014-2016

Plan d action développement durable 2014-2016 Plan d action développement durable 2014-2016 Orientations 1. Informer, sensibiliser, éduquer, innover (information/éducatio n et formation / recherche et innovation). ORIENTATION PRIORITAIRE 1. Mieux

Plus en détail

Greenflex 1 ère SS2D française présente L Ecoguide Greenflex

Greenflex 1 ère SS2D française présente L Ecoguide Greenflex Greenflex 1 ère SS2D française présente L Ecoguide Greenflex Communiqué de Presse Paris, le 9 novembre 2010 Un guide d achats durables, en ligne, gratuit, qui propose aux entreprises une sélection de produits

Plus en détail

Réduire ses coûts d exploitation avec une solution de gestion des outputs et des impressions

Réduire ses coûts d exploitation avec une solution de gestion des outputs et des impressions Réduire ses coûts d exploitation avec une solution de gestion des outputs et des impressions Etude de Cas Le contexte Pour ses besoins internes et externes, une grande banque européenne imprimait en 2012

Plus en détail

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Avec plus de 50 ans d expérience dans le secteur gazier, eni est l un des premiers opérateurs de gaz naturel en Europe, où elle

Plus en détail

Le Management de l énergie selon ENEOR

Le Management de l énergie selon ENEOR Le Management de l énergie selon ENEOR Juillet 2013 Le Management de l énergie 1. Aller plus loin dans la performance énergétique ENEOR 2 Contexte réglementaire ENEOR 3 La performance réelle du bâtiment

Plus en détail

Danielle Sarlet Secrétaire générale f.f.

Danielle Sarlet Secrétaire générale f.f. Le Plan de développement durable (PDD) du Service public de Wallonie (SPW), approuvé par le Comité stratégique fin 2011, représente l implication concrète de l administration face aux nombreux défis actuels

Plus en détail

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction

Novembre 2015. *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION. Développement Durable. Eiffage Construction Novembre 2015 de *Gaz à Effet de Serre CONSTRUCTION Développement Durable Eiffage Construction Préliminaire R é f é r e n c e s Date du Bilan Carbone Logiciel utilisé Période de Référence Adresse de publication

Plus en détail

Énergies renouvelables. 150 salariés. Production et vente d aliments pour animaux de compagnie

Énergies renouvelables. 150 salariés. Production et vente d aliments pour animaux de compagnie Date de création : 14/01/2009 ATM Date de mise à jour : 11/03/2010 Version n 03 Rédacteur : Allan LEVASSORT : ZAE de Jumelles «Les Gâts» 49160 LONGUE : 02 41 40 78 00 : 02 41 40 78 02 : sbr@atmhery.com

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail