Séminaire «Green-IT» demos

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Séminaire «Green-IT» demos"

Transcription

1 Séminaire «Green-IT» demos

2 Sommaire Pourquoi le Green-IT? Les enjeux La réglementation Les éco-labels Eco-conception Les économies d énergie Web conférence et télétravail Agir concrètement Retours d expérience demos

3 demos Pourquoi le Green-IT?

4 Pourquoi le Green-IT? Contexte général «Cette nouvelle révolution industrielle serait fondée sur l intégration complète de l environnement à notre vie économique. Elle comporterait donc la refonte de l ensemble de notre système industriel, refonte réussie sur les plan environnemental et économique grâce à l utilisation efficace des matières premières et de l énergie, et au recyclage et à l élimination rationnelle des déchets. En somme, l efficience de l économie est la meilleure alliée de l environnement.» Maurice Strong - Secrétaire Sommet de la Terre «Au delà de rio : Un nouveau rôle pour le Canada» Novembre 1992 Source : Ministère des Affaires Etrangères du Canada

5 Pourquoi le Green-IT? Les faits Quelques données brutes L ordinateur le plus puissant au monde, le BlueGene/L consomme 2330 kw soit un coût à l année de l ordre de 2 millions d euros en électricité ou encore la consommation annuelle de 5000 ménages français Un couple français avec un enfant qui seraient tous trois sur 2nd Life provoque une dépense énergétique équivalente à celle de leur ménage au quotidien Entre 2000 et 2005, la consommation électrique des grands datacenters a doublé Dans 25 ans, la consommation énergétique du virtuel sera équivalente à la consommation de la population mondiale aujourd hui

6 Pourquoi le Green-IT? Les faits Le SI contribue globalement aux émissions de CO2 : Source : Gartner Group - Septembre 2007

7 Pourquoi le Green-IT? Les faits Le besoin énergétique en fonction du type d équipements : Source : U.S. Département de l Energie

8 Pourquoi le Green-IT? Les faits La problématique énergétique des data-centers concerne à la fois l architecture physique que l architecture informatique :

9 Pourquoi le Green-IT? Les faits Les effets se mesurent sur l ensemble de la chaine de l infrastructure informatique : Conception du matériel Fabrication et assemblage Développement Utilisation Fin d utilisation et recyclage

10 Pourquoi le Green-IT? comment l'informatique s'est développée sans tenir compte de l'environnement Une augmentation de la consommation énergétique Parallèle avec l industrie automobile : chaque modèle surpassait les performances de la génération précédente et consommait de plus en plus de carburant L informatique s est concentrée sur la puissance du traitement et sur le stockage sans se préoccuper de la consommation d énergie La création de processeurs de plus en plus rapides : transistors de plus en plus petits portés à des températures plus importantes et consommant encore plus d électricité Même si la puissance de calcul par unité d énergie augmente, les systèmes, logiciels sollicitent de plus en plus la puissance (ex : outil d indexation du poste de travail, accès quasi permanent au disque dur)

11 Pourquoi le Green-IT? comment l'informatique s'est développée sans tenir compte de l'environnement et une demande croissante en services, matériels, Augmentation de la puissance de calcul pour un espace réduit (serveurs en rack) Augmentation de l ordre de 18 % en 2006 du nombre de serveurs utilisés dans des data-centers Développement des périphériques de tout type consommateur (outils nomades, imprimantes dédiées, ) Moniteurs LCD quasiment sans vraie solution de recyclage même si le gain énergétique est important par rapport à la génération précédente

12 Pourquoi le Green-IT? comment l'informatique s'est développée sans tenir compte de l'environnement des problèmes de refroidissement Un serveur des années 80 était facile à refroidir, aujourd hui un serveur a besoin de moins de courant par unité de puissance de calcul, mais sa consommation globale d énergie augmente considérablement D ici la fin de 2008, 50 % des centres informatiques n auraient plus assez d énergie pour répondre aux besoins en alimentation et refroidissement des nouveaux équipements utilisés dans les environnements serveurs haute densité. Source : Gartner Groupe Un serveur installé dans une armoire en 2005 consommait 20 KW et produisait 400 Watts de chaleur par mètre carré, les armoires haute-densité en 2010 consommeront 250 KW et généreront 5000 Watts de chaleur par mètre carré Source : Sun Microsystems

13 demos Les enjeux

14 Les enjeux La prise de conscience Deux étapes : 2003 : Obligation légale du recyclage 2005 : Augmentation du prix de l énergie pour la 3 ème fois consécutive : conflits au Moyen-Orient, spéculations sur l énergie, capacité de production, mais également une prise de conscience politique (ex : Grenelle de l Environnement), citoyenne sur les problèmes environnementaux renforcent la sensibilité des acteurs de l entreprise.

15 Les enjeux La prise de conscience Le recyclage 2003 : Directive européenne pour le traitement des déchets électriques et électroniques (2002/96/CE) 2005 : Transposition en droit français (Décret n du 20 juillet 2005 ) Source : Greenpeace

16 Les enjeux La prise de conscience La source énergétique 2005 : Augmentation du prix de l énergie pour la 3 ème fois consécutive : conflits au Moyen-Orient, spéculations sur l énergie, capacité de production, Prix du baril de brut Brent > 50 $ (+ 40 % depuis 2004) Augmentation du prix du gaz dans les pays occidentaux Entreprises britanniques ont eu un coût de l énergie augmenté de 57 % en 1 an en 2006 Le poste comptable «énergie» devient l objet de toutes les attentions

17 Les enjeux Effet de mode, marketing ou effet durable? Effet de mode? Sujets largement intégrés aux campagnes marketing de grandes sociétés (IBM, HP, Microsoft, Intel, ) «Repeindre en vert» des produits avec un effet plus ou moins lointain sur l environnement Attention particulière de la presse spécialisée en informatique (Blogs, événements, ) Méfiance de la part des entreprises malgré un besoin souvent clairement exprimé

18 Les enjeux Effet de mode, marketing ou effet durable?

19 Les enjeux Les préoccupations des clients % de réponses Eco-responsable Eco-aware «Je veux réduire les émissions de CO2» Je veux réduire la consommation de mon entreprise 5-10% 20-30% Pratique/Pragmatique J'ai un problème de place, de refroidissement et de consommation 60-70% Source : Sun

20 Les enjeux Le thème du Green-IT Le Green-IT s intéresse à toutes les phases du cycle de vie de l informatique ainsi : Sélection des matériels les plus efficaces Favoriser auprès des industriels le développement de nouveaux systèmes plus efficaces énergétiquement Comprendre et améliorer l efficacité énergétique des systèmes en place Optimisation de l infrastructure (serveurs, stockage, gestion de l électricité, impressions, ) Gestion des déchets Mais est transversal sur certaines approches : Nouvelles pratiques (visio-conférence) Définition de bonnes pratiques pour les utilisateurs Achat responsable Communication vers les collaborateurs, vers les actionnaires,

21 Les enjeux Le thème du Green-IT En résumé : Informatique et environnement semblaient inconciliables Le bilan de l informatique est particulièrement lourd en matière environnementale Nous étions au bord du précipice au niveau énergétique notamment La thématique «Green-It» débute ensuite pour : s imposer à partir de 2007, devenir un enjeu des DG / DSI / Achat / Ressources Humaines en 2008, être force de proposition pour l amélioration environnementale dans les années qui viennent

22 demos La réglementation

23 La réglementation ISO => La norme du management environnemental => Certification applicable à tout type d organisme Principaux points : Une politique environnementale volontaire, Amélioration continue des objectifs et systèmes concernés par le respect de l environnement, Contrôles techniques, audits internes et externes réguliers, La conformité aux dispositions légales et réglementaires. Une démarche volontaire ou réponse à un critère contractuel (d un fournisseur par exemple).

24 La réglementation Norme EMAS La Norme EMAS (Eco Management and Audit Sheme) Ou Echo Audit révisée par l Union Européenne en 2004 => Une certification proche de la norme ISO qui demande une démarche déclarative auprès de toutes les parties impactées.

25 La réglementation La Convention de Bâle Adoptée en 1989 et approuvée par 145 Etats membres des Nations Unies dont l Union Européenne. Objectifs : Contrôler les mouvements transfrontières des déchets dangereux Réduire ces déchets Les éliminer dans le respect de l environnement

26 La réglementation La convention de Stockholm Créée en 2001 elle concerne les POP (Polluants Organiques Persistants) Objectifs : Contrôler les rejets, les émissions ou les fuites des POP, Les réduire, Voire les éliminer. Notamment les PCB (PolyChloroBiphényles)

27 La réglementation Directive Européenne WEEE Créée en février 2003 WEEE (Waste Electrical and Electronic Equipment) ou DEEE (Déchets d Equipements Electriques et Electroniques) Objectifs : Assurer la gestion des déchets électriques ou électroniques, Les traiter qu ils soient d origine domestique ou professionnel.

28 La réglementation Directive Européenne RoHS Créée en janvier 2003 RoHS (Reduction of Hazardous Substances) ou RDS (Réduction des Substances Dangereuses) Objectifs : Limiter l utilisation de substances dangereuses dans les équipements électriques ou électroniques, Obliger les producteurs à réduire l utilisation de 6 substances dangereuses.

29 La réglementation Loi NRE Nouvelles Régulations Economiques La loi sur les nouvelles régulations économiques fixe (art.116) l'obligation pour les sociétés française cotées sur un marché réglementé l'obligation de rendre compte dans leur rapport annuel de leur gestion sociale et environnementale au travers de leur activité. Art Figurent dans les mêmes conditions, dans le rapport du conseil d'administration ou du directoire, les informations suivantes relatives aux conséquences de l'activité de la société sur l'environnement, données en fonction de la nature de cette activité et de ses effets : «les mesures prises pour améliorer l'efficacité énergétique» «Les dépenses engagées pour prévenir les conséquences de l'activité de la société sur l'environnement ;» «L'existence au sein de la société de services internes de gestion de l'environnement,»

30 demos Les éco-labels

31 Les éco-labels Politique d achat Des labels pour aider les DSI à acheter responsable et répondre aux contraintes règlementaires Réduction de la consommation énergétique Cycle de vie du matériel Labels environnementaux Blue Angel Choix environnemental Energy Star Epeat GreenGuard 80plus TCO PC 3R Ecolabel Européen CECP

32 Les éco-labels Eco-labels : Energétiques 80 PLUS & ENERGY STAR Ces programmes visent à augmenter l efficacité énergétique des alimentations électrique de matériels informatiques

33 Les éco-labels Eco-labels : Globaux BLUE ANGEL EPEAT TCO SAVERS COMPUTING EUROPEEN ECOLABEL Ces programmes couvent l ensemble du cycle de vie d un matériel informatique de sa conception à son recyclage.

34 demos Eco-conception

35 Eco-conception Définition L éco-conception en quelques mots : Prise en compte et réduction de l impact sur l environnement dès la conception d un produit Démarche préventive en intégrant : tout le cycle de vie (depuis l extraction des matières premières jusqu à l élimination en fin de vie) Tous les critères environnementaux (consommations de matières premières, eau, énergie, ) Exemple d impact indirect : «52% des émissions de gaz à effet de serre sont directement liées à l extraction des matières premières, à la fabrication, à la mise à disposition et à l élimination des biens et services de toutes natures» Source : ADEME

36 Eco-conception Exemple de produit Plusieurs constructeurs proposent des ordinateurs en bois. Asus (et d autres constructeurs) commercialise des modèles plus respectueux de l environnement Modèle Asus Ecobook coque en bambou Modèle esthétique (concurrence Apple) et unique Pour autant, le concept se limite à un seul secteur et non pas à toute la chaine de production Source : ASUS

37 Les économies d énergie demos

38 Les économies d énergie Exemple de dispositifs reconnus efficaces Optimisation de la consommation des postes de travail Virtualisation de serveurs Virtualisation du poste de travail et des applications

39 Les économies d énergie Optimisation de la consommation des postes de travail Constat : 60 % des utilisateurs reconnaissent de ne pas éteindre leur poste de travail tous les soirs, 20 % reconnaissent ne jamais le faire Le programme «Energy Star» n impose pas que le mode «hibernation» soit activé 50 % des utilisateurs indiquent que ce mode est activé sur leur poste de travail Les motivations à ne pas éteindre son poste : 44 % la procédure indique de ne pas l éteindre 31 % mon PC le fait tout seul 20 % cela prend trop de temps Gain potentiel : Source : Sondage Harris Source : Sondage Harris Source : Sondage Harris Le simple fait d éteindre les ordinateurs chaque nuit peut permettre à une entreprise disposant d un parc de PC, plus de $ chaque année en coût énergétique. Source : PC Energy Report 2007

40 Les économies d énergie Optimisation de la consommation des postes de travail Solutions : Conduite du changement et pédagogie auprès des utilisateurs, Paramétrage des ordinateurs, Utilisation d outils centralisés avec comme pour objectifs : de sauvegarder les documents non enregistrés, déconnecter les utilisateurs, et enfin éteindre le PC (ou le mettre en mode hibernation) A la re-connexion le lendemain matin, l utilisateur se voit proposer les documents non sauvegardés et peut choisir de les conserver ou de les détruire.

41 Les économies d énergie Virtualisation des serveurs Il s agit d une technologie visant à «jouer» plusieurs systèmes d exploitation (virtuels) sur un même serveur (hôte) en partant du principe où il sera possible d additionner les performances de chaque serveur et optimiser ainsi les ressources du serveur hôte. Solutions logicielles (éditeurs VMWare, Xen, Microsoft, ) Le gain énergétique est immédiat avec une «consolidation» de plusieurs serveurs sur un seul En plus de l intérêt environnemental, pour la direction informatique : Facilité d administration, Rationalisation du parc serveurs, Haute-disponibilité

42 Les économies d énergie Virtualisation des applications, postes de travail «c est ahurissant! Je n ai jamais entendu cela avant!» Le Prince Charles évoque en mai 2008 le cas de Reed qui a réduit la consommation énergétique de ses PC de 80 % en remplaçant 4500 PCs et 400 portables par des clients légers. PC classique consomme environ 150 W, un client léger consomme environ 15 W Un client léger est un terminal limité en puissance et fonctions Les applications sont exécutées sur des fermes de serveurs (technologie dite de la virtualisation d applications) Le poste de travail complet est exécuté sur des fermes (technologie dite de la virtualisation du poste de travail ou VDI Virtual Desktop Infrastructure)

43 Les économies d énergie Mais également des dizaines de solutions Remplacer des imprimantes locales par des imprimantes réseaux partagées, Favoriser la mise en place d imprimantes multi-fonctions pour regrouper les fonctions sur une seule machine, Favoriser les imprimantes gérant un mode recto / verso pour économiser le papier consommé, Installer des «timers» sur le courant électrique pour les équipements ne disposant pas de veille automatique (imprimantes d ancienne génération par exemple), Remplacement des écrans cathodiques par des écrans LCD moins consommateurs, Utiliser dans les centres serveurs des solutions de partages d écran pour diminuer significativement le nombre d écrans, Mettre en place des politiques concernant les espaces disques pour éviter la duplication d information,

44 Les économies d énergie Mais également des dizaines de solutions Favoriser les disques durs disposant de normes de veille automatique (du type MAID 2.0), Recenser et traquer les systèmes inutilisés que ce soit des serveurs ou des espaces disques, Remplacer des matériels anciens et consommateurs par des matériels de génération récente en s intéressant à leur consommation énergétique pour faire le meilleur choix, Vérifier l utilisation des modes de veille automatique sur les postes de travail et bien entendu, les portables, Remplacer les équipements téléphoniques par des dispositifs fonctionnant par internet (Voice Over IP) en bénéficiant de l alimentation existante des postes de travail, Privilégier les nouvelles technologies du type Power Over Ethernet permettant de bénéficier des câbles Ethernet pour véhiculer du courant pour une puissance atteignant 12 W (pour un réseau à 100 Mbits)..

45 Web conférence et télétravail demos

46 Web conférence et télétravail Web conférence : exemple de solution parmi d autres Aujourd hui les dernières technologies apparues sur le marché en matière de «télé-présence» bénéficiant d image en hautedéfinition permettent de créer des conditions idéales pour réaliser des conférences, réunions et même entretiens dans les meilleures conditions sans se déplacer et donc sans utiliser de moyens de transports polluants comme l avion ou la voiture. A l échelle d une grande société disposant de dizaines d agences ou d une collectivité répartie sur un grand territoire, les investissements sont très vite rentabilisés. Les bénéficies indirects sont importants pour tous : les collaborateurs perdent moins de temps dans les transports, les cycles de décisions peuvent être raccourcis avec la capacité de se réunir rapidement à tout moment, un confort de vie supérieur pour les collaborateurs qui ne sont pas impactés personnellement par les transports à répétition et qui se prolongent le soir ou le week-end.

47 Web conférence et télétravail Gain possible A l échelle d une grande société disposant de dizaines d agences ou d une collectivité répartie sur un grand territoire, les investissements sont très vite rentabilisés. Les bénéficies indirects sont importants pour tous : les collaborateurs perdent moins de temps dans les transports, les cycles de décisions peuvent être raccourcis avec la capacité de se réunir rapidement à tout moment, un confort de vie supérieur pour les collaborateurs qui ne sont pas impactés personnellement par les transports à répétition et qui se prolongent le soir ou le week-end. Le groupe ETNO a démontré qu en remplaçant 15 % des déplacements par des solutions de ce type, il serait possible d économiser de l ordre de 11 millions de tonnes de CO2.

48 Web conférence et télétravail Exemple HP - Halo Virtual Collaboration Studio (HVCS)

49 demos Agir concrètement

50 Nous présentons ici, les 4 grandes étapes qui permettent de mettre en œuvre un projet «Green-it» : Analyse de l existant Agir concrètement Projet Green-it Définition d indicateurs de suivi Préconisations du court au long terme. Mise en œuvre des préconisations, suivi et ajustements

51 Agir concrètement Exemple de tableau de bord Green-IT

52 Agir concrètement Les premières actions concrètes pour une direction générale, une direction informatique Au niveau de l entreprise, de la collectivité et de l administration, voici les trois premières actions à mettre en œuvre : Désigner un responsable Green-IT Pilotage suivi dans le temps Définition d indicateurs de suivi, quelques exemples : Megaflop par watt Terabyte par watt COefficient de Performance Facture énergétique Sensibiliser les utilisateurs : Implication du personnel diffusion de tableau de bord Impliquer la direction des achats S engager résolument sur un projet Green-it.

53 Agir concrètement Les premières actions concrètes pour les pouvoirs publics Au niveau de la sphère politique, l état, la collectivité ou les citoyens, individuellement ou collectivement (association et même entreprise privée) doivent s emparer de ce sujet pour qu ils soient vraiment un enjeu fort pour les années qui viennent : Création d un groupe de travail territorial «Green-It» Ex : Environmental IT Leadership Team (UK 2007) : objectif est d alerter les décideurs, l opinion et les entreprises sur le coût global de l informatique sur l environnement. Définir une politique d incitation au changement Audit «green-it» Gain CO2 Financement de matériel et logiciels Favoriser une politique innovante Favoriser l émergence de Data-centers green Salle de télé-présences au sein d Espaces Publics Numériques

54 demos Retours d expérience

55 Retours d expérience Trois exemples de projets Green-IT Nous présentons trois projets Green-it situés dans trois contextes très différents : Grand groupe français avec une démarche globale Green-IT Grand groupe international avec une problématique localisée Collectivité territoriale avec une politique de développement d un écosystème green-it

56 Retours d expérience Démarche globale d un grand groupe Une visibilité forte dans le domaine RSE Site internet Engagements (signature du Carbone Disclosure Project..) Actions, en faveur des personnes handicapées, dans le domaine sportif, soutien d associations Relations avec les fournisseurs et plan «d achats responsables»

57 Retours d expérience Démarche globale d un grand groupe Mise en œuvre d outils de mesure et de méthodologie Indicateurs de pilotage RSE 52 indicateurs métiers, 10 indicateurs environnementaux dont : Emissions totales de CO2 dégagées par le groupe, Emissions de CO2 par occupant. 14 indicateurs sociaux. Indicateurs dans le cadre de la loi NRE Consommation d eau, d énergie, Matières premières, déchets

58 Retours d expérience Démarche globale d un grand groupe Des actions dans le domaine Green-it Mise en veille des postes de travail en dehors des horaires d utilisation Le centre informatique que le Groupe possède en région parisienne est équipé depuis 1995 d un système de récupération de la chaleur émanant des ordinateurs. Ce système permet de satisfaire environ 95 % des besoins de chauffage du centre. Le gain annuel est estimé à environ 250 K. En 2005, le remplacement des tubes cathodiques des ordinateurs par des écrans plats a permis de limiter la consommation d énergie et de climatisation dans les bureaux des immeubles centraux. La même opération a été réalisée dans les filiales en France courant 2006.

59 Retours d expérience Démarche globale d un grand groupe Projets déjà en place Mesure des économies financières, Mesure des économies environnementales. Propositions / préconisations quantifiées d améliorations énergétiques Outils de mesure / tableau de bord Green-it et par extension dispositifs RSE / NRE / GRI

60 Retours d expérience Démarche localisée d un groupe international Deux data-centers avec des équipements a priori identiques mais l un consomme quasiment le double de l autre. Inacceptable dans un mode de réduction de la consommation énergétique Les besoins et solutions : Analyse de la consommation, logique micro vs macro jusqu à présent Suivi des serveurs dans le temps (CPU, mémoire, ) Compréhension de problématique de refroidissement, de serveurs trop chargés, de matériels défaillants, Solutions : amélioration de l efficacité du refroidissement, virtualisation d une partie de l infrastructure

61 Projet de «data-center green» avec un objectif de zéro carbone. Les étapes du projet Retours d expérience Collectivité territoriale Analyser les solutions data-center green Définir les conditions pour obtenir un data-center green : Fourniture en électricité à part renouvelable Bâtiment certifié (norme HQE, BREEAM, LEED, ) Conception des salles (notamment pour le refroidissement) Obligation d utilisation d outils de virtualisation Outils de mesure innovants

. green tél. : +33 1 40 13 53 57 e-mail : livreblanc@dotgreen.fr. Informatique Verte [Green-it] Constats Enjeux Pistes de travail

. green tél. : +33 1 40 13 53 57 e-mail : livreblanc@dotgreen.fr. Informatique Verte [Green-it] Constats Enjeux Pistes de travail L I V R E B L A N C 2 0 0 8 Informatique Verte [Green-it] Constats Enjeux Pistes de travail dotgreen 2008 Paris www.dotgreen.fr. green tél. : +33 1 40 13 53 57 e-mail : livreblanc@dotgreen.fr Livre Blanc

Plus en détail

Enjeux énergétiques Datacenter et postes de travail

Enjeux énergétiques Datacenter et postes de travail Enjeux énergétiques Datacenter et postes de travail Sommaire Présentation de Greenvision L électricité : enjeux et chiffres clés Le datacenter Caractéristiques d un datacenter La consommation électrique

Plus en détail

ESII. Une entreprise éco-citoyenne

ESII. Une entreprise éco-citoyenne ESII Une entreprise éco-citoyenne ESII s inscrit dans une politique de développement durable garantissant la mise en œuvre de pratiques sans danger pour l environnement ainsi que le respect des normes

Plus en détail

Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012. Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies?

Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012. Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies? Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012 Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies? Christophe CORNE, CEO de Systancia et dotgreen Marchés, technologies Une promesse

Plus en détail

Green it consulting nouveau leader de l informatique écologique

Green it consulting nouveau leader de l informatique écologique green it consulting Green IT Consulting est née d une réflexion fondamentale Comment peut-on améliorer un système d information tout en participant à la lutte contre le réchauffement climatique? 01 / green

Plus en détail

D ÉVALUATION D UN SI ÉCOLOGIQUEMENT RESPONSABLE?

D ÉVALUATION D UN SI ÉCOLOGIQUEMENT RESPONSABLE? Gildas Bondi Analyse et évaluation des Systèmes d Informations SI ET DÉVELOPPEMENT DURABLE QUELS PEUVENT ÊTRE LES CRITÈRES D ÉVALUATION D UN SI ÉCOLOGIQUEMENT RESPONSABLE? 1 Table des matières Introduction

Plus en détail

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi?

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi? Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie Les chiffres clés Et moi? Bilan Green IT mars 2011 Bilan Green IT mars 2011 Pourquoi un bilan Green IT? > CONTEXTE En France, la loi sur la Responsabilité

Plus en détail

Experts efficience informatique

Experts efficience informatique Experts efficience informatique Date 3 février 2014 Martin Dargent Dirigeant EasyVirt Martin.dargent@easyvirt.com 06 69 55 75 18 Présentation d EasyVirt EasyVirt Jeune Entreprise Innovante issue de 7 ans

Plus en détail

Actions de réduction carbone I

Actions de réduction carbone I Actions de réduction carbone I N Libellé Poste Dernière mise à jour : 28/12/2012 44 Télétravail Objectif de réduction (par T CO 2 et par an) Domaine Etat 68 Bornes de rechargement électriques dans les

Plus en détail

Définir et évaluer les critères environnementaux lors de d acquisition d équipements informatiques Formation «Informatique verte»

Définir et évaluer les critères environnementaux lors de d acquisition d équipements informatiques Formation «Informatique verte» Définir et évaluer les critères environnementaux lors de d acquisition d équipements informatiques Formation «Informatique verte» Satillieu 17 au 20 décembre 2010 Eric Drezet Plan Pourquoi définir des

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR

Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR Décembre 2012 Réalisé pour le compte du Groupe SFR par Biens Communs et Factea Durable Sommaire I PRÉSENTATION... 1 I.1 DESCRIPTION DE LA PERSONNE

Plus en détail

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Programme 1. PCI : la présentation 2. Green IT : la définition 3. GEPI : la boîte

Plus en détail

TI et développement durable : les défis écologiques des TIC

TI et développement durable : les défis écologiques des TIC TI et développement durable : les défis écologiques des TIC SOLUTIONS DE GESTION PRÉPARÉE ET ANIMÉE PAR Cyrille Maltot CONSEILLER ET ASSOCIÉ PRINCIPAL CHEZ SYNAIRGIS CONFÉRENCE POUR : CACPUQ DATE : 9 mai

Plus en détail

Quels enjeux? 4. Quels bénéfices pour qui? 5. Les économies réalisables 6. Les caractéristiques et fonctionnalités en bref 7

Quels enjeux? 4. Quels bénéfices pour qui? 5. Les économies réalisables 6. Les caractéristiques et fonctionnalités en bref 7 SOMMAIRE Quels enjeux? 4 Quels bénéfices pour qui? 5 Les économies réalisables 6 Les caractéristiques et fonctionnalités en bref 7 L exploitation de la solution 8 L accompagnement à la mise en place et

Plus en détail

Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN

Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN SOMMAIRE 01. NATURE et découvertes en quelques chiffres 02. Construire un plan green 03. Mesurer l empreinte écologique 04. Conclusion - 2 01. NATURE

Plus en détail

Qu est-ce que le Green IT? 2 Pourquoi le Green IT? 2 Le Conseil Green IT, quelle démarche? 3

Qu est-ce que le Green IT? 2 Pourquoi le Green IT? 2 Le Conseil Green IT, quelle démarche? 3 www.e-greenit.com SOMMAIRE Le Green IT, notre approche. Qu est-ce que le Green IT? 2 Pourquoi le Green IT? 2 Le Conseil Green IT, quelle démarche? 3 fiche service Audit Green IT L audit énergétique du

Plus en détail

GIMI Green-IT. PCI reçoit le Trophée de l Innovation SISEG 2010 pour son logiciel GIMI Green-IT Gestion de la consommation d énergie

GIMI Green-IT. PCI reçoit le Trophée de l Innovation SISEG 2010 pour son logiciel GIMI Green-IT Gestion de la consommation d énergie GIMI Green-IT PCI reçoit le Trophée de l Innovation SISEG 2010 pour son logiciel GIMI Green-IT Gestion de la consommation d énergie Entrez dans une démarche de gestion des coûts et de maîtrise de l environnement

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA 1 1. Description de la personne morale et de ses activités Raison sociale : MAAF ASSURANCES SA Code NAF

Plus en détail

Solution IT Power Management Gérer la consommation électrique de toute votre infrastructure IT

Solution IT Power Management Gérer la consommation électrique de toute votre infrastructure IT Solution IT Power Management Gérer la consommation électrique de toute votre infrastructure IT Executive Summary Contenu Introduction à JouleX Energy Manager... 3 Contexte client et enjeux... 4 Un enjeu

Plus en détail

des Produits et des Solutions

des Produits et des Solutions des Produits et des Solutions Le groupe Econocom Notre mission Accompagner nos clients dans la maîtrise et la transformation des infrastructures IT et télécoms pour en garantir l accès en tout lieu et

Plus en détail

réduisez la facture électrique

réduisez la facture électrique réduisez la facture électrique et l empreinte carbone de votre parc informatique LE CONSTAT La consommation électrique liée aux TIC représenterait 13% de la consommation totale*. Cette dernière serait

Plus en détail

Optimisez vos environnements Virtualisez assurément

Optimisez vos environnements Virtualisez assurément Optimisez vos environnements Virtualisez assurément Présenté par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation Une approche unique et simplifiée Solutions en Solutions d infrastructure infrastructure

Plus en détail

MARCHE PUBLIC POUR LA FOURNITURE, LIVRAISON, INSTALLATION ET MAINTENANCE DE MATERIEL INFORMATIQUE ET DES LOGICIELS AFFERENTS.

MARCHE PUBLIC POUR LA FOURNITURE, LIVRAISON, INSTALLATION ET MAINTENANCE DE MATERIEL INFORMATIQUE ET DES LOGICIELS AFFERENTS. MARCHE PUBLIC POUR LA FOURNITURE, LIVRAISON, INSTALLATION ET MAINTENANCE DE MATERIEL INFORMATIQUE ET DES LOGICIELS AFFERENTS. L expérience du CIRB (Centre d Informatique pour la Région Bruxelloise) Dans

Plus en détail

1 / Relevé des consommations Le matériel utilisé pour les mesures est de marque Plug Wise.

1 / Relevé des consommations Le matériel utilisé pour les mesures est de marque Plug Wise. CONSOMMATION ELECTRIQUE DE L INFORMATIQUE L D UNE PETITE ENTREPRISE Ce document a pour objectif de présenter les bonnes pratiques des équipements informatiques d une petite entreprise (moins de 10 postes

Plus en détail

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011 Club de l automation EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique 31 mars 2011 Agenda Présentation synthétique du groupe EDF et l efficacité énergétique Le dispositif CEE Zoom sur Netseenergy 2 -

Plus en détail

Green IT. Réduire l'impact environnemental des nouvelles technologies et inventer l économie positive

Green IT. Réduire l'impact environnemental des nouvelles technologies et inventer l économie positive Green IT Réduire l'impact environnemental des nouvelles technologies et inventer l économie positive GreenIT.fr Lancé en avril 2008 13.000 visiteurs / mois - 800 abonnés RSS 3 contributeurs - 100aine articles

Plus en détail

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Rappel des enjeux du changement climatique, résultats du Bilan Carbone et pistes d action de réduction Quels enjeux en termes de climat et d énergie? Un

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances 1 1. Description de la personne morale et de ses activités Ce bilan est une démarche volontaire, étant

Plus en détail

Chiffres clés. Consommation énergétique des équipements informatiques en milieu professionnel. SYNTHESE DE L ETUDE «Conso IT»

Chiffres clés. Consommation énergétique des équipements informatiques en milieu professionnel. SYNTHESE DE L ETUDE «Conso IT» Chiffres clés Consommation énergétique des équipements informatiques en milieu professionnel SYNTHESE DE L ETUDE «Conso IT» 1 SOMMAIRE 1 Introduction...3 2 Périmètre de l étude...4 3 Déroulement...5 4

Plus en détail

Eco-informatique. Une Introduction aux problématiques écologiques et sociales pour l'informatique. - Centre de Ressources Informatiques -

Eco-informatique. Une Introduction aux problématiques écologiques et sociales pour l'informatique. - Centre de Ressources Informatiques - Eco-informatique Une Introduction aux problématiques écologiques et sociales pour l'informatique Plan - Groupe travail EcoInfo - Cinéma - Quelques chiffres - Quelques notions - To buy or not to buy? EcoInfo

Plus en détail

ACQUISITION DE MATERIEL INFORMATIQUE

ACQUISITION DE MATERIEL INFORMATIQUE ACQUISITION DE MATERIEL INFORMATIQUE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE (ARTICLE 28 DU CODE DES MARCHES PUBLICS) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES VALANT REGLEMENT DE LA CONSULTATION 2/03/2015 Le présent

Plus en détail

Indicateurs environnementaux

Indicateurs environnementaux Indicateurs environnementaux.1. Politique générale en matière environnementale 45.2. Pollution et gestion des déchets 4.3. Utilisation durable des ressources 47.4. Changement climatique 50.5. Catégories

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

C H A R T E D E L É C O A T T I T U D E. Un outil pour développer les bonnes pratiques...

C H A R T E D E L É C O A T T I T U D E. Un outil pour développer les bonnes pratiques... C H A R T E D E L É C O A T T I T U D E Un outil pour développer les bonnes pratiques... Notre ambition : transformer nos convictions en actions Comment utiliser ce document? Véritable guide des gestes

Plus en détail

GUIDE DES ECO-GESTES BNP PARIBAS ENERGIE PAPIER DECHETS

GUIDE DES ECO-GESTES BNP PARIBAS ENERGIE PAPIER DECHETS BNP PARIBAS GUIDE DES ECO-GESTES Triez avec soin dans la bonne poubelle Ne surchauffez ni ne surclimatisez votre bureau Zippez les pièces jointes avant envoi par email Prenez l escalier pour 1 étage en

Plus en détail

D E V O T E A M S E N G A G E E N F A V E U R D U D E V E L O P P E M E N T D U R A B L E

D E V O T E A M S E N G A G E E N F A V E U R D U D E V E L O P P E M E N T D U R A B L E GreenGuide DEVOTEAM S ENGAGE EN FAVEUR DU DEVELOPPEMENT DURABLE Le groupe Devoteam est un acteur économique et social qui se doit d être responsable. C est la raison pour laquelle nous avons décidé d engager

Plus en détail

d Achat Responsable www.itsgroup.com

d Achat Responsable www.itsgroup.com Charte d Achat Responsable www.itsgroup.com Mot du Président Directeur Général du groupe N otre groupe a su mettre au profit de son organisation les bienfaits d une gouvernance d entreprise sociale et

Plus en détail

Bil i a l n Carbone 2011

Bil i a l n Carbone 2011 Bilan Carbone 2011 Le Groupe Chèque Déjeuner a décidé dès 2010 de se doter d un nouvel outil de pilotage de sa performance environnementale : Le Bilan Carbone, méthode gérée désormais par l Association

Plus en détail

8.2 Risques industriels et liés à l environnement

8.2 Risques industriels et liés à l environnement 8.2 Risques industriels et liés à l environnement Dassault Systèmes, dont l activité d éditeur de logiciels relève du secteur tertiaire, ne considère pas être exposé à des risques environnementaux importants

Plus en détail

Green IT. Exemples de critères - Labels. Léa CHAMPON Chargée de mission écoconso 12 novembre 2015 - Namur

Green IT. Exemples de critères - Labels. Léa CHAMPON Chargée de mission écoconso 12 novembre 2015 - Namur Green IT Exemples de critères - Labels Léa CHAMPON Chargée de mission écoconso 12 novembre 2015 - Namur 1 Choix du matériel IT Essai de classement des priorités 1. Celui que l on achète pas! 2. Matériel

Plus en détail

Mon ordinateur est-il énergivore? Poluant mon ordinateur?

Mon ordinateur est-il énergivore? Poluant mon ordinateur? Mon ordinateur est-il énergivore? Poluant mon ordinateur? La problématique en quelques chiffres : Les machines sont actuellement 360 fois trop puissantes pour faire de la bureautique et de l'internet (surf

Plus en détail

NTIC et Green Business. quels impacts juridiques sur les systèmes d informationd. Maître Olivier Iteanu Avocat à la Cour

NTIC et Green Business. quels impacts juridiques sur les systèmes d informationd. Maître Olivier Iteanu Avocat à la Cour NTIC et Green Business quels impacts juridiques sur les systèmes d informationd Maître Olivier Iteanu Avocat à la Cour Plan de la présentation Contexte Green It, un nouvel exemple de Soft Law? - Analyse

Plus en détail

DECEMBRE 2012 BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE - SOGESSUR

DECEMBRE 2012 BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE - SOGESSUR BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE - SOGESSUR TABLE DES MATIERES A Description de la personne morale concernée... 3 1) Description du périmètre organisationnel retenu... 3 2) Définition du périmètre

Plus en détail

Ici, le titre de la conférence. TIC et développement durable : Avantages et mise en place d un plan Green IT dans votre entreprise

Ici, le titre de la conférence. TIC et développement durable : Avantages et mise en place d un plan Green IT dans votre entreprise Ici, le titre de la conférence TIC et développement durable : Avantages et mise en place d un plan Green IT dans votre entreprise Les intervenants Catherine LEDIG Patricia ESNAULT Sommaire Que sont les

Plus en détail

Le pilotage et les outils du développement durable

Le pilotage et les outils du développement durable Le pilotage et les outils du développement durable ANCI Création mars 2010 PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements Présentation du Groupe PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements 4 engagements prioritaires

Plus en détail

La virtualisation par Stéphane Dutot, Chef de produit de Internet Fr

La virtualisation par Stéphane Dutot, Chef de produit de Internet Fr Communiqué de Presse Massy, le 31 Mars 2009 La virtualisation par Stéphane Dutot, Chef de produit de Internet Fr Depuis quelques années, une nouvelle technologie révolutionne l informatique : la virtualisation.

Plus en détail

Résolvez vos problèmes d énergie dédiée à l informatique

Résolvez vos problèmes d énergie dédiée à l informatique Résolvez vos problèmes d énergie dédiée à l informatique GRÂCE À UNE SOLUTION ENERGY SMART DE DELL Surmonter les défis énergétiques des datacenters Les responsables informatiques ont un problème urgent

Plus en détail

Entreprise. Gestion énergétique de votre parc informatique

Entreprise. Gestion énergétique de votre parc informatique Entreprise Gestion énergétique de votre parc informatique AVOB Energy Saver 5, c est l opportunité pour votre entreprise de réduire drastiquement le coût énergétique et l empreinte carbone de son parc

Plus en détail

Notions de puissance et bâtiment durable

Notions de puissance et bâtiment durable Notions de puissance et bâtiment durable La gestion de la puissance électrique La notion de puissance en physique représente une quantité d énergie par unité de temps. La puissance électrique se mesure

Plus en détail

Tourisme durable et Cévéo, une vraie démarche terrain. d en juger! Mai 2008

Tourisme durable et Cévéo, une vraie démarche terrain. d en juger! Mai 2008 Tourisme durable et Cévéo, une vraie démarche terrain. À vous d en juger! Dossier de presse Mai 2008 Service relations presse Agence Canopée : Valérie Barbas - 0 820 821 144 - rp@canopee-net.com Mars 2008

Plus en détail

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE DE L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE DE L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE BILAN GAZ A EFFET DE SERRE DE L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE Année de référence : 2014 Edition 2015 LE BILAN GES DE L ULCO Dans le cadre de la législation, le Pôle de Recherche et d Enseignement

Plus en détail

Systèmes d Information

Systèmes d Information Master 1 Management - filières MPS-IDL Management des Systèmes d Information Un cours de Mathias Szpirglas Maître de Conférences en Sciences de gestion IAE Gustave Eiffel - UPEM mathias.szpirglas@u-pem.fr

Plus en détail

L éco-responsabilité, l innovation douce. 16, 17 et 18 mars 2011 Apt, Gréoux-les-Bains et Arles

L éco-responsabilité, l innovation douce. 16, 17 et 18 mars 2011 Apt, Gréoux-les-Bains et Arles L éco-responsabilité, l innovation douce 16, 17 et 18 mars 2011 Devenir éco-responsable Une démarche éthique? Un objectif économique? Une réponse à l évolution de la demande? Yannick Le Magadure Comité

Plus en détail

LA VIRTUALISATION. Etude de la virtualisation, ses concepts et ses apports dans les infrastructures informatiques. 18/01/2010.

LA VIRTUALISATION. Etude de la virtualisation, ses concepts et ses apports dans les infrastructures informatiques. 18/01/2010. Guillaume ANSEL M2 ISIDIS 2009-2010 / ULCO Dossier d étude sur la virtualisation LA VIRTUALISATION 18/01/2010 Etude de la virtualisation, ses concepts et ses apports dans les infrastructures informatiques.

Plus en détail

Acheter un serveur de calcul. Françoise Berthoud ANGD Autrans 5-9 oct 2009

Acheter un serveur de calcul. Françoise Berthoud ANGD Autrans 5-9 oct 2009 Acheter un serveur de calcul Françoise Berthoud ANGD Autrans 5-9 oct 2009 Dans la logique des choses.. L achat est justifié par le besoin Le besoin par un projet scientifique Le projet scientifique par

Plus en détail

La fin de vie des équipements TIC et leur traitement. Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014

La fin de vie des équipements TIC et leur traitement. Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014 La fin de vie des équipements TIC et leur traitement Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014 Les principales réglementations Déchets Directive RoHS : RoHS signifie Restriction of the use of

Plus en détail

CHARTE DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE

CHARTE DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE CHARTE DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE 2 Introduction Fondée en 2005, à Paris, I-TRACING est une société de conseil technique, d ingénierie et de services managés spécialisée dans le domaine

Plus en détail

Charte des Achats Responsables

Charte des Achats Responsables Charte des Achats Responsables Engagements attendus des fournisseurs du groupe Manitou en matière de Responsabilité Sociétale d Entreprise (RSE) 1- Solutions durables p. 5 Respect des normes et des réglementations

Plus en détail

Virtualisation des Serveurs et du Poste de Travail

Virtualisation des Serveurs et du Poste de Travail Virtualisation des Serveurs et du Poste de Travail Les enjeux de la virtualisation Les acteurs du segment La virtualisation de serveurs Les concepts Les technologies d architectures L offre La virtualisation

Plus en détail

NORBERT DENTRESSANGLE DIVISION LOGISTIQUE BILAN DES GAZ A EFFET DE SERRE

NORBERT DENTRESSANGLE DIVISION LOGISTIQUE BILAN DES GAZ A EFFET DE SERRE NORBERT DENTRESSANGLE DIVISION LOGISTIQUE BILAN DES GAZ A EFFET DE SERRE Description de la personne morale Ce bilan des gaz à effet de serre concerne la Division Logistique France de Norbert Dentressangle.

Plus en détail

BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE Année 2011

BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE Année 2011 BILAN D ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE Année 2011 PRÉAMBULE Le Bilan d Émissions de Gaz à Effet de Serre est un outil permettant d informer nos clients et la collectivité de notre empreinte environnementale.

Plus en détail

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation

Perspectives pour l entreprise. Desktop Cloud. JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com. 2010 IBM Corporation Perspectives pour l entreprise Desktop Cloud JC Devos IBM IT Architect jdevos@fr.ibm.com Principe technique Disposer d un poste de travail virtuel accessible par la plupart des terminaux disponibles Ce

Plus en détail

BILAN CARBONE 2009 SYNTHESE. cadet international groupe setec

BILAN CARBONE 2009 SYNTHESE. cadet international groupe setec BILAN CARBONE 2009 SYNTHESE cadet international groupe setec Juillet 2010 Sommaire I. Contexte et enjeux... 3 II. Périmètre du Bilan Carbone... 4 III. Résultats... 5 Déplacements... 6 Immobilisations /

Plus en détail

ADP France. Pacte Mondial Communication on Progress 2010. Adresse : 31 rue Jules Quentin 92000 Nanterre Date d adhésion : Février 2010

ADP France. Pacte Mondial Communication on Progress 2010. Adresse : 31 rue Jules Quentin 92000 Nanterre Date d adhésion : Février 2010 Pacte Mondial Communication on Progress 2010 Entreprise : ADP France Date : Janvier 2011 Adresse : 31 rue Jules Quentin 92000 Nanterre Date d adhésion : Février 2010 Pays : France Nombre de collaborateurs

Plus en détail

SC-T46. Récapitulatif. Client léger

SC-T46. Récapitulatif. Client léger Récapitulatif Le PC client léger ViewSonic SC-T46 utilise le puissant processeur Intel N2930 1.8 GHz, ainsi que le système d'exploitation Windows Embedded 8 Standard ou Linux. Le client léger SC-T46 prend

Plus en détail

26 personnes : 45 % technique 45 % commerce 10 % admin

26 personnes : 45 % technique 45 % commerce 10 % admin EFFECTIF 26 personnes : 45 % technique 45 % commerce 10 % admin CHIFFRES Basée à la Tour de Salvagny Crée en 1991 CA 2012 : 4,5 M pour 24 personnes NOTRE ACTIONNAIRE N 1 français de la sous-traitance en

Plus en détail

La démarche environnementale de GPV France BILAN ET PERSPECTIVES ENVELOPPES PACKAGING

La démarche environnementale de GPV France BILAN ET PERSPECTIVES ENVELOPPES PACKAGING La démarche environnementale de GPV France BILAN ET PERSPECTIVES ENVELOPPES PACKAGING BILAN Les émissions globales de GPV France correspondaient à 11,2 tonnes de CO 2 par million d enveloppes produites.

Plus en détail

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Jean-Michel Silberstein Délégué Général CNCC Christophe Garot CNCC UNIBAIL-RODAMCO Le CNCC Le CNCC, Conseil National des Centres

Plus en détail

L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE pour de meilleurs soins

L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE pour de meilleurs soins L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE pour de meilleurs soins Antonin Bouchard, ing., D.E.S.S. Directeur associé, exploitation & redéploiement 10 avril 2008 Colloque San-Tech Collaboration: M. Vincent Lacouline OBJECTIFS

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre

Bilan d émissions de gaz à effet de serre Bilan d émissions de gaz à effet de serre Rapport de restitution et synthèse d action Décembre 2012 édito La réduction des GES est un levier essentiel de la croissance durable Acteur majeur de l économie

Plus en détail

CHANGEMENT CLIMATIQUE ET ENERGIE: UN NOUVEAU PARADIGME POUR L IMMOBILIER

CHANGEMENT CLIMATIQUE ET ENERGIE: UN NOUVEAU PARADIGME POUR L IMMOBILIER CHANGEMENT CLIMATIQUE ET ENERGIE: UN NOUVEAU PARADIGME POUR L IMMOBILIER Jean Carassus Professeur à l Ecole des Ponts ParisTech Consultant jean.carassus@immobilierdurable.eu 1/ Comment l immobilier est

Plus en détail

Allier Informatique et Développement Durable

Allier Informatique et Développement Durable Allier Informatique et Développement Durable Optimiser les impacts environnementaux et sociaux des TIC Mettre les technologies de l information et de la communication au service du Développement Durable

Plus en détail

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications

Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Adopter une approche unifiée en matière d`accès aux applications Présentée par Jean-Steve Shaker Architecte de solutions - Virtualisation 2012 Technologies Metafore Inc. L évolution 2012 Technologies Metafore

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

Introduction : un nouveau modèle de distribution. 100% services!

Introduction : un nouveau modèle de distribution. 100% services! etail GfK and Retail Technology and Technology Distriforum - Introduction 8/2008Novembre 6/2008 7/2008 2009 INKJET PRINTING MFD PRINTING DEVICES DEVICES Sales Units Ths. Units,Sales %,Sales Value Mio.

Plus en détail

Sommaire. Introduction...

Sommaire. Introduction... Sommaire Introduction... XI 1 Historique du développement durable et de la responsabilité sociétale... 1 1 Quelle est la définition du concept de développement durable?... 3 2 Quels sont les principes

Plus en détail

DE L AUEG PUBLICATIONS. Le Green IT. Les technologies de l information passent au vert LES. 1. Introduction. 2. Qu appelle-t-on «Green IT»?

DE L AUEG PUBLICATIONS. Le Green IT. Les technologies de l information passent au vert LES. 1. Introduction. 2. Qu appelle-t-on «Green IT»? A L L I A N C E U N I V E R S I T É E N T R E P R I S E D E G R E N O B L E LES PUBLICATIONS DE L AUEG Le Green IT Les technologies de l information passent au vert Janvier 2011 Le Green IT est une préoccupation

Plus en détail

IT2D : Une expertise globale pour un système d information éco responsable

IT2D : Une expertise globale pour un système d information éco responsable IT2D : Une expertise globale pour un système d information éco-responsable Présentation IT2D 1 IT2D : Une expertise globale pour un système d information éco-responsable IT2D : Information Technologie

Plus en détail

Etude d architecture de consolidation et virtualisation

Etude d architecture de consolidation et virtualisation BOUILLAUD Martin Stagiaire BTS Services Informatiques aux Organisations Janvier 2015 Etude d architecture de consolidation et virtualisation Projet : DDPP Table des matières 1. Objet du projet... 3 2.

Plus en détail

RAPPORT DE BILAN DE GAZ A EFFET DE SERRE AYME ET FILS SA

RAPPORT DE BILAN DE GAZ A EFFET DE SERRE AYME ET FILS SA RAPPORT DE BILAN DE GAZ A EFFET DE SERRE AYME ET FILS SA Avec la collaboration de RLC Lyon Par la méthode Bilan Carbone Année de référence : 1/1/211 31/12/211 Année de reporting : 1/1/211 31/12/211 Claude

Plus en détail

Bilan d émissions de gaz à effet de serre SOGECAP

Bilan d émissions de gaz à effet de serre SOGECAP Bilan d émissions de gaz à effet de serre SOGECAP A Description de la personne morale concernée : Raison sociale : SOGECAP Sigle : Code NAF/APE : 6511Z Code SIREN : 086380730 Code SIRET : 08638073000084

Plus en détail

LES ENJEUX DU COMPTAGE ET DES SERVICES ASSOCIES DANS LE LOGEMENT SOCIAL

LES ENJEUX DU COMPTAGE ET DES SERVICES ASSOCIES DANS LE LOGEMENT SOCIAL LES ENJEUX DU COMPTAGE ET DES SERVICES ASSOCIES DANS LE LOGEMENT SOCIAL SOMMAIRE Décryptage du contexte réglementaire actuel et à venir Enjeux du comptage Principaux questionnements 1 Expérimentations

Plus en détail

GREEN IT, une responsabilité collective

GREEN IT, une responsabilité collective GREEN IT, une responsabilité collective Transformer les enjeux écologiques en avantage concurrentiel La prise de conscience mondiale des enjeux environnementaux met les entreprises au cœur du débat écologique.

Plus en détail

MAÎTRISEZ VOTRE PARC EN TOUTE LIBERTÉ!

MAÎTRISEZ VOTRE PARC EN TOUTE LIBERTÉ! MAÎTRISEZ VOTRE PARC EN TOUTE LIBERTÉ! UN EXPERT EN LOCATION ET GESTION D ÉQUIPEMENTS TECHNOLOGIQUES BNP Paribas Rental Solutions répond à vos besoins pour maîtriser votre parc d équipements technologiques

Plus en détail

Détails de notre performance environnementale

Détails de notre performance environnementale Détails de notre performance environnementale Émissions de gaz à effet de serre Émissions totales de gaz à effet de serre (en tonnes d équivalent CO) 03 03 0 00 009 008 Activités au Canada 07 69 7 73 9

Plus en détail

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Validation du bilan de GES et approbation des orientations stratégiques du programme d'actions Rapport n 404 au CONSEIL GENERAL du 21 décembre 2012 L'ENGAGEMENT DU CONSEIL

Plus en détail

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières

La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise. Table des matières La gestion environnementale : levier de performance pour l'entreprise Table des matières Préface Avant-propos PREMIERE PARTIE Le diagnostic des risques environnementaux Introduction _ Les risques industriels,

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 7 QUALEADER 92, Rue René Coty 85000 La Roche sur Yon Tél. : 02 51 47 96 98 Fax : 02 51 47 71 26 Email : jean-philippe.leger@qualeader.com Effectif : 7 salariés Activité : Audit, Conseil, Formation,

Plus en détail

Développement durable : écolabels et certifications

Développement durable : écolabels et certifications Développement durable : écolabels et certifications Le développement durable est une préoccupation majeure de toutes les entreprises, qu elles relèvent du secteur public ou qu elles soient privées. Le

Plus en détail

Le développement durable dans les organisations. Module de base

Le développement durable dans les organisations. Module de base Le développement durable dans les organisations Module de base Quels enjeux pour le développement durable en environnement de travail? Nous allons voir Comment appréhender le thème dans sa globalité Pourquoi

Plus en détail

RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES

RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES Elior Restauration Entreprises Responsable du suivi : Vincent Cossac Fonction : Responsable Développement Durable Adresse : 46/52 rue Albert 75013 Paris : 01

Plus en détail

Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Midi- Pyrénées. Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Midi- Pyrénées. Bilan des émissions de gaz à effet de serre Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Midi- Pyrénées Bilan des émissions de gaz à effet de serre Septembre 213 Bilan des émissions de gaz à effet de serre Sommaire

Plus en détail

À titre d organisation vouée au développement économique de la métropole montréalaise, Tourisme Montréal vise à :

À titre d organisation vouée au développement économique de la métropole montréalaise, Tourisme Montréal vise à : Feuille de route pour la démarche environnementale et charte du bureau vert Novembre 2011 Introduction Les défis de la gestion environnementale représentent des enjeux de taille pour toutes les organisations

Plus en détail

BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHRONOPOST Année 2011

BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHRONOPOST Année 2011 BILAN D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHRONOPOST Année 2011 Table des matières 1. Description de la personne morale concernée... 2 2. Année de reporting de l exercice et année de référence... 3 3.

Plus en détail

Sommaire. Les fondamentaux de l éco-conception des emballages. L accompagnement proposé par Adelphe

Sommaire. Les fondamentaux de l éco-conception des emballages. L accompagnement proposé par Adelphe Sommaire Le dispositif Point Vert et vous Les fondamentaux de l éco-conception des emballages L accompagnement proposé par Adelphe Les pistes d actions et les expériences des entreprises Sommaire Le dispositif

Plus en détail

Fiscalité des déchets et financement de l économie circulaire Bilan des discussions et propositions issues du groupe de travail du CFE

Fiscalité des déchets et financement de l économie circulaire Bilan des discussions et propositions issues du groupe de travail du CFE Fiscalité des déchets et financement de l économie circulaire Bilan des discussions et propositions issues du groupe de travail du CFE 30 juin 2014 Cette note présente le bilan des discussions du groupe

Plus en détail

Développement Durable

Développement Durable Développement Durable LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DANS MON ENTREPRISE *Identifier les enjeux du développement durable pour son entreprise. *Mettre en place les outils et les méthodes pour initier la démarche

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER DANS LES ECOLES?

POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER DANS LES ECOLES? POURQUOI ET COMMENT CONSOMMER MOINS DE PAPIER DANS LES ECOLES? 1. CONSOMMATION DE PAPIER Les écoles primaires et secondaires bruxelloises consomment chaque année 250 millions de feuilles A4, soit environ

Plus en détail

RENDRE UNESCO Eco-Responsable

RENDRE UNESCO Eco-Responsable Service d Evaluation et d Audit Section d évaluation IOS/EVS/PI/86 Original: Anglais RENDRE UNESCO Eco-Responsable Résumé éxécutif Phase 1 Audit Vert Mettre en place un système de gestion environnementale

Plus en détail

CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 21 MARS 2012. Comment bien choisir son équipement informatique?

CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 21 MARS 2012. Comment bien choisir son équipement informatique? CCI DE SAÔNE-ET-LOIRE - ATELIER ENP 21 MARS 2012 Comment bien choisir son équipement informatique? Vous êtes plutôt PC... ou plutôt Mac? o Depuis plus de 20 ans, le couple PC/Windows représente le poste

Plus en détail