Le vieux Paris Au bistrot -1-

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le vieux Paris Au bistrot -1-"

Transcription

1 Le vieux Paris Paris garde toujours quelque chose du Moyen-Âge. Je suis sûre qu en ou avant- on ne verra plus comme ça, couler l eau courante dans les caniveaux, de chaque côté de la rue. Mais dans les zones piétonnes du quartier latin, rue de la Parcheminerie, rue de la Huchette, rue Xavier Privas, rue St Séverin, et vers le Châtelet, elle court même encore carrément en son mitan, tout comme autrefois, au Moyen-Âge... Au bistrot -1- L homme entre et s assied en terrasse. Tout près de deux jolies filles. Elles ont tiré leur table pour le laisser passer. «Passez donc par ici il y a plus de place.» Une rousse aux lèvres rouges, aux yeux brillants, très 1925, face à lui. Et sa copine, à droite, qu il voit nettement moins bien. La rousse le regarde en souriant. Sans vraiment le voir. Elle le regarde s installer, tranquille, content de se poser, et dit à la serveuse: «Vous avez du Beaujolais? Oui. Alors deux ballons. Il est sympa cette année non? fait la rousse avec une moue de pro, l année dernière il était moins bien.» décide-t-elle. L autre n acquiesce pas encore, toute à ses papilles. On dirait un début de film. Avant le générique, comme ils font maintenant. L homme prend une assiette de charcuterie, une bière, un café. Un peu chérot mais le cadre rétro, le public baba cool, ça se paye et ça se sait. Ici on prend l assiette-prétexte. Au bar il y a trois types en retraite qui jouent au tiercé et essayent de se rappeler les numéros à cocher, qu ils oublient tout le temps: «M en manque deux. 9

2 C est pas l 3? Non, y a pas d 3.» L autre ouvre son journal: «Ah non y a pas d 3.» Il se retourne vers l homme. Yeux perçants, filous et combinards. Comme s il flairait un coup de tournée dans l air. «Il est parti Auguste? Oui il est parti chercher sa médaille. Ah bon. L enfoiré!» fait le barman en riant pour avoir l air d être dans le coup. Mais en fait il s en moque. Et nettoie le bar énergiquement entre deux clients. Il fait reluire le cuivre jaune et ça brille. «Merde y a un joker qui s est fait écrasé par son cheval à Marseille! fait l autre qui a remis le nez dans son journal. Tiens regarde ici... Oh merde! Et en plus il était remplaçant! Ça alors! Bon combien j dois? Trois ballons de côte et une bleue.» Le barman, futé, marque un temps avant de répondre. Alors l autre enchaîne: Bon r mets m en un, pour la route va!» Et il se tourne une nouvelle fois vers l homme en ricanant, goguenard mais un poil penaud, cherchant la complicité-excuse. Un œil dans le vague, sa bedaine écrasant le comptoir. Déjà rond comme une bille, bien allumé. Mais l homme ne marche pas, a envie de rester en dehors de tout ça, se lève pour aller régler et attend la note devant le poivrot qui a eu le temps de lui chiper un regard - un espoir qui sait - et qui chaloupe déjà vers lui. Alors l homme abrège gentiment: «Allez merci, au revoir et bonne journée les gars!» Et il s éloigne dans le soleil en chantant pour lui tout seul: «Debout devant le bar, sur le coup de dix heures, un grand plombier zingueur» 1 1 Et la fête continue. (Paroles - Jacques Prévert) 10

3 Au bistrot -2- «Allez j te l paye! Ah non, c est moi, arrête, tu m fais mal au coeur! C est toi qui m fais mal au coeur!» Arrive un troisième larron. Une larronne en fait. «Bon, vite un p tit noir patron. J surveille ma caisse, elles sont au coin d la rue les cognes, et ça cartonne! Ah la la, fait le numéro deux, c est des femmes d argent ça! Des femmes d argent? reprend le numéro un. C est un pléonasme ça! Au fait, tu sais c que c est un pléonasme toi? T as été à l école jusque-là? T as fait quoi toi, H.I.C.? Tu veux dire «H.E.C.»! fait le patron. Mais non, la chaussée c est les Travaux Publics ou les Métiers, ignare!» Je finis mon café et je sors, requinquée. 11

4 Au bistrot -3- Je prends un café sur le zinc, au bar-tabac de la rue St Lazare. J allonge le bras pour attraper le sucrier. «C est de la saccharose, vous savez, me dit mon voisin, pour causer. Bah, ça doit leur coûter moins cher que le sucre, fais-je, pour répondre. Oh pas dit! enchaîne mon voisin, les gens, maintenant, y font tellement attention à leur régime, que c est pour plaire aux clients qu y mettent ça. Moi je vais vous dire un truc, que je lui rétorque alors, à ce brave qui manifestement a envie de parler. Un tuyau même: -1- Vous buvez sans sucrer. -2- Vous sucrez et vous tournez.-3- Vous buvez. Votre café vous paraîtra très sucré. Sinon, si vous buvez sucré du premier coup il ne vous paraîtra jamais assez sucré. Moi c est ça mon régime. Ah la la, vous avez pt êt raison. Moi je suis d une famille où on boit beaucoup de café, alors je devrais vraiment essayer votre truc. Je parie que vous êtes du Nord alors. Oui, du Nord. Du Nord de la Mer Noire. On est toujours au Nord de quelque part vous savez. Ah mais ça m intéresse ça. Vous êtes Russe alors. Russe, ou par là-bas quoi Cosaque, de ces pays slaves, vers la Crimée. Ça m intéresse. J ai de la famille qui vient de là-bas. Comme ces gens, dans le film d Elia Kazan, «America America», vous l avez vu? Pas vu non. Mais je devrais sûrement alors. Ma mère vient de là-bas, et mon père du Caucase. Alors vous êtes bien Russe. En France, mais Russe. Je suis du pays de ce type qui se faisait bouffer le foie, vous savez, pas Sisyphe, ça c est le rocher, ah je sais plus c est dans la mythologie Prométhée. Jupiter lui a envoyé un aigle qui lui bouffait le foie parce qu il avait volé le feu aux Dieux. 12

5 Ah je vois que vous vous y connaissez. Mais en fait, je vais vous dire, moi, c est pas du tout de la mythologie, c est vrai. Et même que c est de la rive du fleuve de mon village que Noé est parti avec sa barque. Qu est-ce que vous dites de ça hein? Que ça m en bouche un coin.» Je passais au 2è degré. Jusque-là j avais discouru normalement avec le bonhomme. Mais voilà qu il était fêlé. Bravo et tant pis pour moi. Parfois ils ont l air si normaux qu on se laisse piéger au début. Celui-là était bien parti. «Attendez, j ai aussi vu des ovnis par là-bas. Ils peuvent bien dire ce qu ils veulent, je les ai vus moi. C est comme je vous le dis. Comme ça, tout simplement. Et un jour j ai rencontré votre pape à barbe blanche, là, vous savez bien, Hubert Reeves Mais oui, mais oui... Je lui en ai parlé. Il m a écouté et m en a raconté autant. Et puis, 10 ans plus tard, je l ai entendu tout nier, à la radio, tout nier en bloc. On lui avait fait fermer sa gueule, c est tout. Et même Pompidou il est venu là-bas. C est pas rien, hein, Pompidou. Mais à lui aussi on a dû lui faire fermer sa gueule. Alors, vous savez, moi maintenant D abord, les Tchéchènes, c est que des enleveurs et des massacreurs!» Je l ai regardé perplexe. Tant qu on nageait en plein surréalisme, ça m allait assez. Mais là, ça dérapait manifestement. Je ne suivais plus. Ça venait comme des cheveux sur la soupe ces Tchéchènes. Parce que les fêlés savent bien vous mener en bateau avec des histoires qui se tiennent généralement. Mais là Ou alors il voulait dire que les Tchéchènes lui avaient pris ses rives de Noé, ses ovnis et son Prométhée en s installant chez lui? C était pt êt ça, et pt êt que le bonhomme était tout sauf fêlé. Et p têt qu il n avait entamé la conversation que pour en venir là. «Oui. Des massacreurs. Les Russes, eux, ils ont sauvé 30 millions d hommes à la dernière guerre.» Fichtre, pour une bavette de zinc à 9 heures du matin ça se corsait sacrément. 13

6 «Les Russes, ils étaient p têt bien avant, avant Elsine et Poutine, mais maintenant, hein, c est devenu quoi, les Russes? Les Tchéchènes c est des massacreurs. Des enleveurs. Tous. Et les Russes, ils massacrent personne là-bas? Pensez-vous! Les Russes, y font c qu y peuvent avec ces massacreurs, ces salauds.» Mince. Bon. Valait mieux en rester là. «Excusez moi, je vous laisse, je suis pressée. Allez, bonne journée!» J aurais dû me méfier plus tôt quand même. Il y a toujours un moment où ça dérape dans ces conversations de bistrot, mais va savoir quand. A Noé ou aux Tchéchènes? N empêche, partir du sucre pour arriver en Tchétchénie, il était pas mal lui, son arche et son gros bateau. Au bistrot -4- John Lee Hooker est déjà là. Casquette et lunettes noires sur son visage tout noir et fermé. Gros blouson rembourré, il s accoude au bar devant un ballon de rouge, et restera accroché là sans dire un mot jusqu à ce qu on s en aille, ma copine Olga et moi. C est mardi, jour de P.M.U. Tout le monde a son carton et son crayon à la main et coche, solitaire et concentré, sur son guéridon de marbre rond. Une majorité de black, rapport au foyer Sonacotra d à côté. Des gros des maigres des petits des grands des jeunes des vieux, mais rien que des mecs. Des Sidney Bechet, des Armstrong, des Miles Davis, et John Lee Hooker. Mais ça arrive qu une femme se pointe. Elle rit fort et engueule le copain, le frère, le mari, le copain du mari, et repart en rigolant. On est au «Salers», 75013, comme nulle part ailleurs. Des cafés comme ça, on n en fait plus. Sauf peut-être en Auvergne. Comme on ne fait plus de vaches à pâtures, pâturages, prés et prairies. Au Salers on paie 8 F. le café au bar, 14

7 en salle et à la terrasse, -et 19 F. au «Père tranquille» aux Halles, et à la «Vielleuse», à Belleville!- Et 8 F. le demisandwich si vous n en voulez qu un demi. Alors le mardi c est l effervescence. Dur de se faire une place dans notre coin habituel, entre la vitrine et la porte. Derrière la porte, surtout pas devant, à cause des courants d air. Place rare et recherchée. Car c est de là qu on voit tout. Ça dure le temps d un demi-sandwich et de deux cafés. 24F. tout rond chacune. Et c est nous qui faisons le total depuis quelque temps, vu l état d ébriété avancé du garçon, les jours de P.M.U. Mais au Salers on dirait que c est tous les jours le P.M.U., à cause de l effervescence. Bref. Nous on papote, on grignote, on sirote, et on regarde le tout en gloussant. Ça nous prend bien une heure et demie sans tirer, tout ça. On fait le point de la semaine en refaisant le monde. Tout comme eux quoi. Les Sidney, les Louis, les Miles, et John Lee. Arrive alors la petite Chinoise, avec son attirail-présentoir de montres et de bijoux. «Non merci» donné avec notre double sourire qui répond au sien. Parce qu elle est évidemment aussi craquante que les autres la petite Chinoise du mardi. Tout sourire et tout charme, Chang Lee, qui ne se décourage jamais. Mahmadou s est glissé comme un chat derrière Chang Lee. Mahmadou tout noir tout boubou vert et chéchia violette passéebrodée. Mahmadou avec son attaché-case de Président- Directeur-Général présentement. Mahmadou nous frôle, pousse un peu le guéridon contre le mur, y colle une chaise inoccupée, siège ouvert côté café côté passage. Mahmadou ouvre une voie incontournable pour les passants, les clients à venir. Il pose délicatement sa mallette de Président-Directeur-Général sur le siège, et l ouvre sur une superbe collection de petites voitures multicolores. Bousculade. Mahmadou craint pour son bien, repousse la chaise et ses trésors un peu à droite dans le renfoncement et jette alentour des coups d oeil inquiets : «estce qu on voit bien là?» Oui. Rachid -ou plutôt Moncef réflexion faite- s arrête dans son élan vers la sortie, reste un pied en l air et se tord le cou pour voir: «Montre un peu ça?» Alors Mahmadou sort de son écrin une rutilante petite Volvo rouge, la retourne, tourne la clef, la remet d aplomb sur la paume de sa 15

8 main, et coulisse un regard vers Moncef au rythme de la musiquette qui s en échappe et s égaye dans tout le Salers, au risque d aller titiller John Lee Hooker. Mais non. Il ne bronche pas lui. Et la musiquette s éteint. Alors, Rachid-Moncef retombe en avant sur son autre pied, et disparaît comme un coup de vent, happé par la vie Je lève les sourcils et rétrécis la bouche en une mimique d impuissance à l adresse de Mahmadou qui, pas plus consterné que ça, reprend tout aussitôt son attente, bien campé sur ses pieds, ses deux mains dans ses poches, comme un Africain sur la piste Moncef a failli rentrer dans Bouboule qui poussait la porte. Bouboule, tout rond tout joufflu tout frisé comme un bambin qui ferait plus que son âge. Bouboule qui affiche une grande contrariété ce midi. Son Djembé sous un bras, comme d habitude, il nous serre la main, comme d habitude, et enchaîne: «Mon ouistiti, vous savez» Ah oui. Des fois c est un ouistiti qu il a sur l épaule, des fois un perroquet blanc. «Mon ouistiti, y m donne des soucis. Y veut rentrer dans sa cage, et y mange pas! Tenez, voilà sa photo.» On regarde, attentivement. «C est tout fragile, vous savez, ces petites bêtes-là. Oui je sais, c est bien ce qui me turlupine.» Mais ça ne l empêche pas d aller rapidement se fondre dans la masse noire du fond P.M.U. avec son carton. Ça fume, ça discute, ça crie haut et fort, ça boit sec son petit ballon de côte et ça ne mange jamais. Ça communique surtout. Ils se connaissent tous. C est le seul café du coin, le seul café pour eux. Avant que les grandes restaurations urbaines de Paris- Est - qui ont déjà entamé le bout de la rue, le coiffeur et «La pente douce» - ne viennent foutre tout ça en l air et leur faire le Paris-nickel-de-rupins qui les chassera Dieu sait où. Ils viennent jouer, boire, se voir, se ressourcer. Ils ne mangent pas, non. Ils doivent déjà avoir mangé la gamelle de Bobonne-Mama quelque part ailleurs. Tous ces mecs, tous ces ouvriers, tous ces chômeurs qui se retrouvent là entre eux, entre hommes, pour se payer une bonne tranche de rigolade et de retrouvailles avant le 16

9 turbin. Il fait chaud, c est plein de fumée, le P.M.U. les excite comme des puces et c est bon la pause de midi. John Lee Hooker contemple tout ça d un œil blasé et ne bronche toujours pas. Il n est pas du même bord semble-t-il, bon. Ni Moustaki d ailleurs, qui vient d entrer, hilare comme toujours, comme au sortir d une bonne blague qui l aurait scié. Il s installe et continue son monologue. Moustaki s installe toujours tout seul, il n a besoin de personne car il ne discute qu avec lui-même avec qui il a apparemment fort à faire. Moustaki, pâtre grec au beau visage raviné et perpétuellement hilare. Catrine et son motard s installent à côté. Moustaki oscille du tronc, et se penche très fort en avant pour continuer la conversation qu il avait entamée avec l interlocuteur invisible qu ils viennent de lui cacher en s installant justement là. «Salut Cat. Dis donc Olga, ça tient toujours son histoire avec son motard! Etonnant, elle est tellement fêlée elle Lui, il me paraît bien non? T as vu sa moto? Ouais. Avec ses deux cornets de cuivre sur le côté. Ça jette!» Olga et moi on a décidé que le copain de Catrine était un gars sûr et sérieux. Quand il enfourche sa moto en partant, tandis que Cat s en va de son côté, il démarre tout doucement et sans bruit. Un gars solide. Elle a bien de la chance, décidément. Elle est tellement fêlée elle, c est vrai. La patronne est en train de s éclater de rire au comptoir avec son garçon et deux clients, en face. Lui toujours tellement beurré qu il ne fait jamais le même compte pour les mêmes choses. C est pour ça qu on le fait nous mêmes, depuis quelque temps, ma copine et moi, comme je vous disais. Et il ne rechigne pas d ailleurs. Il doit trouver ça pratique au fond. Donc la patronne s éclate de rire. J arrive pour payer: «Oh la la, c est la fête ici dites donc! Oui! On parle de mon ancien mari, et comment qu il m espionnait quand j allais chercher les baguettes à côté! En faisant semblant de guetter le bus pour les clients!» Le garçon mime la scène. Il ouvre la porte, sort, fait celui qui 17

10 surveille le 27 (le bus) et revient en disant: «Vous êtes bons pour le suivant les gars, l autre vient de partir!» Et tous les quatre de se remettre à pouffer. J embraye, je ris, par force, même si je n ai pas trop suivi l affaire mais peu importe. Ici on rit pour tout et pour rien. Et on quitte à regrets comme à chaque fois, Olga et moi, notre poste d observation imprenable sur cette cour des miracles 19è du 13è, ce dernier bastion d humanité brute de décoffrage, plein de bruit et de fureur, ce troquet de vie, de fumée, de négritude haute en couleurs, rondouillarde et débridée, de cris et de bons rires francs qu on aime sacrément bien. Un peu difficile de dire pourquoi. En sortant on s efface devant Gribouille-Gervaise, une créature dont on n a jamais vraiment su si elle était homme ou femme. Une créature, comme ça, quasi-moyenâgeuse. Elle avance, déglinguée, déhanchée, les yeux torves et malheureux, le cheveux rare long et terne, elle pousse la porte et entre en boitant, passe devant nous, progresse sans un mot vers le bar, forme informe grise et pleine d angles, son regard glauque plaqué sur un cap de cauchemar, elle avance, comme un cargo en train de couler, et va lentement se perdre dans la brume opaque du fond. Après on ne sait plus, on l oublie. On l oublie toujours. Faut qu on y aille Olga et moi, mais on resterait bien. Malgré ce brouhaha chaud et irrespirable, cette profusion de monde. Va comprendre Charles. Oui, c est difficile à expliquer, mais on resterait bien. Comme si sortir, c était aller prendre un coup de vieux. Comme si dehors on avançait, et qu ici on ne bougeait pas, on ne vieillissait pas, on se retrouvait toujours comme avant. Comme si on était préservées là-dedans. Comme si le temps s y arrêtait. C est peut-être ça aussi, qu ils aiment, les autres. Va savoir. 18

11 Au salon du livre. Sortie de classe au salon du livre. Le maître emmène son petit groupe au stand «Gutenberg», où sont exposés divers outils de typographie, caractères mobiles, tampons, parchemins, et surtout une imposante presse à imprimer autour de laquelle les enfants s affairent, se relaient, impriment et s extasient. A la fin de la séance, le maître les fait asseoir par terre et pose la première question: «Alors, qui c était Gutenberg? Une machine à écrire m sieur!» Rires amusés tout autour. Ouf! Le salon du livre n est pas qu une foire aux éditeurs. Au ciné -1- Dimanche 21 mars. 14 Juillet-Bastille, salle 2. Avant le long métrage, bandes-annonces des futurs films. Dont le dernier, suivi de: «Sortie le 10 mars.» «Merde, fait un type derrière moi, c est passé.» Au ciné -2- Il faut aller au Paris-Ciné, Boulevard de Strasbourg -Paris 10è- pour se croire au milieu du siècle. C est une ancienne salle porno reconvertie depuis peu dans l art et l essai, on va dire. Mais les tarifs sont restés: on voit 2 films pour le prix d un en journée, mais seulement pour les 2 films programmés ce jour-là. Donc si vous n aimez pas le second, c est râpé pour la réduc, vous avez payé le prix de deux pour un seul. Une fois qu on est installé, on se rend très vite compte que 19

12 l ancien public est toujours là. Ça circule, ça rentre, ça sort, ça change de place, ça fume, ça boit des bières, ça se lève, ça arrive au milieu du film, ça ronfle, ça rote -à l aise Blaise- toute la séance. Mais ça ne discute absolument pas parce que chacun y est absolument seul. C est le ciné des solitaires, des laisséspour-compte, des potes sans copains (pas de femmes bien sûr) et qui échouent là, histoire de passer le temps, comme ils le faisaient avant. Ça fait village, ou ciné-club de collège, et pour un peu on ne s étonnerait pas de voir débarquer le curé de la paroisse venir nous présenter «La cage aux rossignols» ou «Demain il sera trop tard». Derrière moi, un type n arrêtait pas de remuer un sac en plastic, et ça, Dieu sait si ça m agace. Au bout d un moment donc, j interviens et lui demande poliment, doucement, gentiment, s il pouvait arrêter de remuer son plastic «Y a qu ça qui t dérange, conasse?» me suis-je entendu répondre vertement. J ai tressailli. Il y a des endroits où il vaut peut-être mieux ne pas s enhardir en frimant, et ce serait bien fait pour moi s il me filait un coup. J ai pensé que j étais dans un quartier risqué, une zone d éducation prioritaire. Strasbourg-St Denis le week-end c est vrai que c est glauque. Mais je suis restée sans mot dire. Et c est le type qui, gêné peut-être de cette conversation, a fini par dégager. A grandes enjambées bruyantes et irritées. Et trois ou quatre grands mouvements de sac de plastic. Et puis la séance a enfin commencé. Par une série de ratés. On rallumait et on remettait ça. Personne n avait l air de s en apercevoir. Je n ai pas réagi: il n y aurait eu que moi. Mais le film était bon et je n étais pas déçue. Je voulais le voir depuis longtemps. Enfin, il fallait quand même s accrocher pour suivre. En sortant j ai demandé à la caissière le nom du 2è film. «C est marqué là, qu elle m a fait, et péremptoire: Retournez vite vous asseoir!» J ai quand même regardé avant d y retourner. C était «Rats and rabbits».???? Fichtre. Je me suis demandé si le ciné porno n avait pas laissé traîner quelques affaires après lui. Les tarifs, le public, des titres douteux et la caissière. La caissière oui, sûrement. Autoritaire et appétissante, comme elles le sont dans ces endroits, vous savez, pour vous donner envie d y rentrer. 20

13 Au restaurant. Deux mamies attablées face à face. «Tu te fais à manger deux fois par jour toi? Ah oui, ça oui, faut qu je mange. Par exemple, j m achète deux tranches dans l gigot, j fais ça avec de la purée, et puis un fromage, ou n importe quoi Ben moi, tu vois, j faisais comme ça avant, mais depuis ça, depuis qu j y vois plus, j fais plus de cuisine quoi, j appréhende. Mais faut manger! Faut nourrir son cerveau! Sinon on perd la mémoire! Ah moi non! j perds pas la mémoire! Sauf des fois, oui, des noms, que je m rappelle plus Mais c est rien ça. Moi tu vois, j ai une amie, ben elle, elle perd vraiment la mémoire. J m en suis aperçue l aut jour. Elle habite l étage en dessous hein. Et ben l aut jour j lui dis: «Je passe te prendre dans dix minutes». Et ben, dix minutes après, je passe, et elle était pas prête du tout. Elle avait oublié dis donc!» 21

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Les p'tites femmes de Paris

Les p'tites femmes de Paris Les p'tites femmes de Paris De Géraldine Feuillien D'après une idée de Stéphanie Bouquerel Episode 2: Ménage à trois 1 APPARTEMENT DE - BUREAU- INT - JOUR 1 Mais enfin Julien! Qu est ce qui t as pris de

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn Macmine et ses bons compagnons CCéélleessttiinn Il était une fois une petite ambulance très intelligente. Elle vivait dans une petite maison en paille. Elle s amusait drôlement avec les autres voitures,

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Acte 1 Acte 1 Scène 1 : Rebecca, Victor Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Victor (se laissant tomber dans un fauteuil): Ouf! Il se relève et fait un

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE!

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES PAR VOTRE MEDECIN! OUAH, DOC! JE ME SENS DÉJÀ MIEUX! C EST parce QUE FUN utilise le MEILleur DES TAbacs!! NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! VÉRIDIQUE! On a découvert que les

Plus en détail

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 Cette documentation est réservée à l usage du personnel et des médecins du Centre de santé et de services sociaux de Port-Cartier. Les autres lecteurs doivent évaluer

Plus en détail

Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche?

Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche? Learning by Ear Le savoir au quotidien Les SMS, comment ça marche? Texte : Lydia Heller Rédaction : Maja Dreyer Adaptation : Julien Méchaussie Introduction Bonjour et bienvenue dans notre série d émissions

Plus en détail

S ickness Impact Profile (SIP)

S ickness Impact Profile (SIP) Nom : Prénom : Date de naissance : Service : Hôpital/Centre MPR : Examinateur : Date du jour : Étiquettes du patient S ickness Impact Profile (SIP) Il présente le même problème de droit d auteur (pour

Plus en détail

Le carnaval des oiseaux

Le carnaval des oiseaux Le carnaval des oiseaux Marie-Jane Pinettes et Jacques Laban Juillet 2001 1 Le carnaval des oiseaux A Camille, Margot et Théo 2 LE CARNAVAL DES OISEAUX Il y a longtemps, mais très, très longtemps, tous

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR

INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR Quelqu un glisse une lettre sous la porte d entrée du salon. Jake se précipite pour la ramasser. Jake retourne l enveloppe : elle est adressée à «Finn». Chouette,

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

Un moulin à scie!?! Ben voyons dont!!!

Un moulin à scie!?! Ben voyons dont!!! Un moulin à scie!?! Ben voyons dont!!! (Zénon Rinfret, matillon/encanteur, s est présenté chez Simion avec sa nouvelle acquisition, un camion flambant neuf, et, il a même passé la nuit chez notre ami.)

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle

Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle Ça me panique, pas question de le nier. Mais c est ma seule carence, le dernier point encore sensible entre elle et moi, ce fait que, dès qu elle commence sa crise d éternuements, il faut que je m arrache.

Plus en détail

V3 - LE PASSE COMPOSE

V3 - LE PASSE COMPOSE CM1 V.3 LE PASSE COMPOSE DE L INDICATIF Il s agit de mettre en évidence la conjugaison des verbes en «er», en «ir-iss» des verbes être, avoir, faire, prendre, aller, pouvoir. On mettra en évidence le fait

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation :

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : A. Vie pratique : J ai effectué mon Master 1 de droit public en Erasmus à Copenhague d août 2009 à fin mai 2010. Logement : Accès au logement : J ai pu

Plus en détail

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin 6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin Des lunettes pour ceux qui en ont besoin De nombreuses personnes dans le monde sont atteintes d erreurs de réfraction. Cela signifie que leurs yeux ne voient pas

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 JE CHLOÉ COLÈRE PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 Non, je ne l ouvrirai pas, cette porte! Je m en fiche de rater le bus. Je m en fiche du collège, des cours, de ma moyenne, des contrôles, de mon avenir!

Plus en détail

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE C est l histoire d une balle jaune en mousse. Coralie Guye et Hubert Chèvre. Avec la participation des élèves. Octobre 2011 Un beau matin d automne......notre classe

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

PRÉPARATION AU TEST! CULTURE INTERNATIONAL CLUB

PRÉPARATION AU TEST! CULTURE INTERNATIONAL CLUB Niveau 2 - Mots treize quatorze quinze seize dix-sept dix-huit dix-neuf vingt vingt-et-un vingt-deux vingt-trois vingt-quatre vingt-cinq vingt-six vingt-sept vingt-huit vingt-neuf trente quarante cinquante

Plus en détail

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE PARTIE 1 Complétez les pointillés par une des réponses ci-dessus de manière que les phrases obtenues

Plus en détail

Les enfants et la sécurité alentour des. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens.

Les enfants et la sécurité alentour des. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Les enfants et la sécurité alentour des Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Qu est-ce que ton chien aime faire avec toi? Qui

Plus en détail

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge.

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. J aime, je n aime pas Extrait de "J'aime", Minne/Natali Fortier (Albin Michel) «J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. Quand je traverse la route au passage piéton, j aime marcher

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

Compréhension de lecture

Compréhension de lecture o Coche pour indiquer si les phrases sont es ou o Paul et Virginie sont assis sur des fauteuils très confortables. o Virginie a une robe à pois. o Paul boit un café fumant dans une tasse rouge. o Virginie

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

Manuscrit et Vocabulaire

Manuscrit et Vocabulaire Manuscrit et Vocabulaire Histoires fantastiques : En voiture! «Bienvenue dans votre voiture. Je vais accompagner pendant votre voyage. Laissez-moi vous guider!» On entend une voix mélodieuse quand Papa

Plus en détail

L ECOLE DE L ARNAQUE

L ECOLE DE L ARNAQUE L ECOLE DE L ARNAQUE Vous avez tous eu des projets de rénovation ou des projets d améliorations de votre habitation! Voici toutes les techniques de vente, les secrets des commerciaux, les pièges à éviter

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 4 : «Permis de conduire» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel Personnages

Plus en détail

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 Salut! Est-ce que tu as un bon copain? Un meilleur ami? Est-ce que tu peux parler avec lui ou avec elle de tout? Est-ce

Plus en détail

Les jours de la semaine

Les jours de la semaine Les jours de la semaine Les jours de la semaine S enfilent un à un Comme les billes d un grand collier Dans un ordre, ils se suivent Chaque jour se ressemble Chaque jour est différent Mais on ne peut les

Plus en détail

Le petit bonhomme en pain d épices

Le petit bonhomme en pain d épices Le petit bonhomme en pain d épices Robert Gaston Herbert Le petit bonhomme en pain d épices Conte anglais Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson pour «Le Cartable Fantastique» Robert Gaston Herbert

Plus en détail

UR présente : Episode 3: Je ne sais pas si je t ai écrit 35 ou 55 lettres

UR présente : Episode 3: Je ne sais pas si je t ai écrit 35 ou 55 lettres BISES LEO 3 Sändningsdatum : 2005-02-08 Producent : Gabriella Thinsz UR présente : Bises, Léo - Une histoire d amour Episode 3: Je ne sais pas si je t ai écrit 35 ou 55 lettres Léo. Je ne sais pas si je

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

Modultest 2 Eintritt ins LAP-Modul 1

Modultest 2 Eintritt ins LAP-Modul 1 LÖSUNGEN Modultest 2 Eintritt ins LAP-Modul 1 1. La conjugaison au p.c., impf. et futur (Attention à la personne indiquée!) verbe pers passé composé imparfait futur points 1. être je j ai été étais serai

Plus en détail

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE Le tout petit œuf. La toute petite chenille Le tout petit œuf vu à la loupe Il était une fois un tout petit œuf, pondu là. Un tout petit œuf, petit comme un grain de poussière.

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

Sauvée De mon mari, ma chère, sauvée! Délivrée! libre! libre! libre! Comment libre? En quoi? En quoi! Le divorce! Oui, le divorce!

Sauvée De mon mari, ma chère, sauvée! Délivrée! libre! libre! libre! Comment libre? En quoi? En quoi! Le divorce! Oui, le divorce! SAUVÉE I Elle entra comme une balle qui crève une vitre, la petite marquise de Rennedon, et elle se mit à rire avant de parler, à rire aux larmes comme elle avait fait un mois plus tôt, en annonçant à

Plus en détail

RAWYA, YOUSSEF, SELIM, TARIQ, HUGO, EMILIE, WILFRIED, IBRAHIM, NIPUN et VALÉRIE DU CHÉNÉ

RAWYA, YOUSSEF, SELIM, TARIQ, HUGO, EMILIE, WILFRIED, IBRAHIM, NIPUN et VALÉRIE DU CHÉNÉ RAWYA, YOUSSEF, SELIM, TARIQ, HUGO, EMILIE, WILFRIED, IBRAHIM, NIPUN et VALÉRIE DU CHÉNÉ Un travail de Valérie du Chéné avec les jeunes de l ulis du Lycée Lamartine à Paris 9e Dans le cadre du projet

Plus en détail

Inspiré de la nouvelle de Richard Matheson, «Escamotage».

Inspiré de la nouvelle de Richard Matheson, «Escamotage». Inspiré de la nouvelle de Richard Matheson, «Escamotage». EPISODE 1- Le Piège. Internet : sûrement le plus fabuleux réseau qui relie les hommes. Des continents entiers peuvent être reliés entre eux. Mais

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM fiche pédagogique FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM Par Paola Bertocchini et Edvige Costanzo Public : Futurs enseignants en formation initiale et enseignants en formation continue Objectifs Prendre

Plus en détail

Thomas Dutronc : Demain

Thomas Dutronc : Demain Thomas Dutronc : Demain Paroles et musique : Thomas Dutronc Mercury / Universal Music Thèmes La conception de la vie, la joie de vivre, l insouciance. Objectifs Objectifs communicatifs : Donner son avis,

Plus en détail

une autruche la banquise un pompier une vague un poisson la fumée un savon une voiture un tiroir la gare un car un anorak une mandoline

une autruche la banquise un pompier une vague un poisson la fumée un savon une voiture un tiroir la gare un car un anorak une mandoline Fiche 1 Lecture orale 1 Je lis les lettres. c d q t g k s f v z b u è é e h c n k l m u b v S Z Q V T N C D O L P R 2 Je lis des mots outils. dessus dessous devant derrière qui que nous vous mon son pourquoi

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

Bayou/marsh/swamp. week/weekend

Bayou/marsh/swamp. week/weekend Français Louisiane bayou s étire épaule dent/dents La fin de semaine occupé(e) lire laver doigt/doigts anniversaire seul vers concert être dehors trop pleurer se frotter (la/une) blague tu vois? boue Anglais

Plus en détail

elizatitude production présente Plongez dans la poésie du mini conte philosophique du bonbon. Le Bonbon ou les aventures poétiques d une friandise

elizatitude production présente Plongez dans la poésie du mini conte philosophique du bonbon. Le Bonbon ou les aventures poétiques d une friandise elizatitude production présente Plongez dans la poésie du mini conte philosophique du bonbon. Le Bonbon ou les aventures poétiques d une friandise Un film de Elizabeth RICHARD 4 rue Parmentier 94130 NOGENT

Plus en détail

Ne te retourne pas! Et Eddie l avait tirée par la main. Ce n était pas beau à entendre. Les balles crépitaient autour d eux dans le lointain.

Ne te retourne pas! Et Eddie l avait tirée par la main. Ce n était pas beau à entendre. Les balles crépitaient autour d eux dans le lointain. 1 Ne te retourne pas! Et Eddie l avait tirée par la main. Ce n était pas beau à entendre. Les balles crépitaient autour d eux dans le lointain. Une odeur de chocolat brûlant. Eddie semblait ne plus la

Plus en détail

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 J ai pas envie d y aller, à la crèche! Déjà, on a changé de ville et de maison, et je n ai plus ma Nounou, et je suis tout perdu.

Plus en détail

Louise, elle est folle

Louise, elle est folle Leslie Kaplan Louise, elle est folle suivi de Renversement contre une civilisation du cliché la ligne Copi-Buñuel-Beckett P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e pour Élise et Fred tu m as trahie

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand LBE Ordinateurs et Internet Programme 8 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Ordinateur (voix électronique off) Clips

Plus en détail

23. Le discours rapporté au passé

23. Le discours rapporté au passé 23 23. Le discours rapporté au passé 23.1 LE DISCOURS INDIRECT On utilise le discours indirect pour transmettre : Les paroles de quelqu un qui n est pas là : Il me dit que tu pars. Les paroles de votre

Plus en détail

«Foyer» Description. Eléments techniques

«Foyer» Description. Eléments techniques «Foyer» Description A première vue, Foyer semble être une projection sans film où seul est donné à voir un écran blanc palpitant. Des voix accompagnent ce blanc. Elles proviennent de personnes qui ont

Plus en détail

Histoire de Manuel Arenas

Histoire de Manuel Arenas Histoire de Manuel Arenas Dieu est le seul Dieu vivant nous pouvons Lui faire entièrement confiance! Source : Hugh Steven, «Manuel» ( 1970 Wycliffe Bible Translators) En français : «Manuel le Totonac»

Plus en détail

Institut Supérieur des Langues Université de Damas

Institut Supérieur des Langues Université de Damas Institut Supérieur des Langues Université de Damas Texte 1: Chère Josette, Il a de grands yeux bleus et une mèche blonde qui lui tombe sur le front. Il s appelle Alain, Alain et Aline, c est joli, n est-ce

Plus en détail

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour :

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour : Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale Date de retour : Message aux parents Les fascicules «Mes défis au préscolaire» suggèrent des activités à réaliser avec votre enfant. Le choix

Plus en détail

Kerberos mis en scène

Kerberos mis en scène Sébastien Gambs Autour de l authentification : cours 5 1 Kerberos mis en scène Sébastien Gambs (d après un cours de Frédéric Tronel) sgambs@irisa.fr 12 janvier 2015 Sébastien Gambs Autour de l authentification

Plus en détail

SOMMAIRE. PS 1 : Nos activités en petite section 1... 3. PS 2 : La classe de petite section 2 à la ferme... 5. MS 1 : L odorat en M.S. 1...

SOMMAIRE. PS 1 : Nos activités en petite section 1... 3. PS 2 : La classe de petite section 2 à la ferme... 5. MS 1 : L odorat en M.S. 1... SOMMAIRE PS 1 : Nos activités en petite section 1... 3 PS 2 : La classe de petite section 2 à la ferme... 5 MS 1 : L odorat en M.S. 1... 7 MS 2 : La semaine des 5 sens en Moyenne Section... 8 MS 3 : La

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

Retranscription des scénettes réalisées. Communauté de pratiques et de savoirs tenue le 20 février 2015

Retranscription des scénettes réalisées. Communauté de pratiques et de savoirs tenue le 20 février 2015 1 Retranscription des scénettes réalisées Communauté de pratiques et de savoirs tenue le 20 février 2015 Première scénette mettant en scène Pauline Marois, Raymond Villeneuve Raymond :Bonjour Madame Marois,

Plus en détail

Epreuve cantonale orale de français Mai 2007. (document élève) JEU DE RÔLE

Epreuve cantonale orale de français Mai 2007. (document élève) JEU DE RÔLE 1. On t a volé ton vélo. Tu vas au commissariat de police pour déclarer le vol: Tu dois donner à l agent - toutes les informations nécessaires sur le vol : - quoi (description de l objet volé) - quand

Plus en détail

Les monstres de là-bas

Les monstres de là-bas Les monstres de là-bas Hubert Ben Kemoun Hubert Ben Kemoun vit à Nantes sur les bords de la Loire. Il est l auteur de très nombreux ouvrages en littérature jeunesse, pour les petits comme pour les beaucoup

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 7: «Le port du casque à moto»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 7: «Le port du casque à moto» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 7: «Le port du casque à moto» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel Personnages

Plus en détail

❶ Écris le nom des auteurs de cette histoire. ❷ Écris le nom de l illustratrice. ❸ Comment se prénomme le personnage principal de cette histoire?

❶ Écris le nom des auteurs de cette histoire. ❷ Écris le nom de l illustratrice. ❸ Comment se prénomme le personnage principal de cette histoire? Léo adore sa maitresse. Surtout quand elle lui frotte la tête en disant : Bravo Léo, tu as encore bien travaillé. Il adore. Pour demain, elle a demandé à chacun de ses élèves de rapporter un objet ancien.

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

Les Aventures de Victor Vivarais

Les Aventures de Victor Vivarais Raymond Rochette Les Aventures de Victor Vivarais Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES. 1.- Écris le nom des parties du corps que les flèches indiquent :

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES. 1.- Écris le nom des parties du corps que les flèches indiquent : EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Écris le nom des parties du corps que les flèches indiquent : 2.- Regarde les deux dessins et ensuite choisis la description correcte pour chacun d entre eux. a) C'est une

Plus en détail

Français Authentique Pack 2

Français Authentique Pack 2 Acheter un billet de train Contexte : Audrey a passé une semaine à Paris dans sa famille. Avant de rentrer chez elle en Allemagne, elle décide d aller rendre visite à une amie à Metz. Elle se rend à la

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

Nouvelle écrit par Colette lefebvre- Bernalleau 1

Nouvelle écrit par Colette lefebvre- Bernalleau 1 Nouvelle écrit par Colette lefebvre- Bernalleau 1 LE BRAQUEUR DU Crédit Lyonnais C est un matin comme tous les jours pierrent après un petit déjeuner vite pris part pour le journal où il travaille et comme

Plus en détail

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet Mon nom est Valérie Gueudet, je suis formatrice indépendante dans de grandes entreprises. Je suis spécialisée dans l'accueil verbal et dans l'accueil

Plus en détail

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : ----------------------------------------------------------------------------- L ATELIER du COQUELICOT 1 «Spectacle marionnettes», juillet 2015 TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) Personnages : - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Le loup et les sept chevreaux. Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour,

Le loup et les sept chevreaux. Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour, Le loup et les sept chevreaux Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour, comme elle voulait aller chercher de quoi manger dans la forêt, elle les appela tous

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer La petite poule qui voulait voir la mer Ecris les mots suivants au bon endroit : le titre l auteur - l illustration - l illustrateur - l éditeur Exercices couverture Décris la première de couverture. Que

Plus en détail

Synopsis : Réflexion sur le temps qu'on prend, qui passe, qu'on n'a pas - et sur l'attente - d'un métro, d'un taxi ou d'un appel.

Synopsis : Réflexion sur le temps qu'on prend, qui passe, qu'on n'a pas - et sur l'attente - d'un métro, d'un taxi ou d'un appel. Où? Quand? Comment? Thèmes Questions de société, vie quotidienne Concept Court-métrage réalisé par Khaled Benaissa en 2006 lors de l'université d'été de La Fémis (école nationale supérieure des métiers

Plus en détail

Par. Sophianne Pierre-Louis. Cassandra Sauvé. Sabrina Turmel

Par. Sophianne Pierre-Louis. Cassandra Sauvé. Sabrina Turmel Par Sophianne Pierre-Louis Cassandra Sauvé Sabrina Turmel - 1 - Au Pôle Nord, en ce jour du 24 décembre, le Père Noël était bien occupé à fabriquer de beaux jouets. Les rennes gambadaient ou se reposaient.

Plus en détail

APPRENDRE, VIVRE & JOUER AVEC LES JEUNES ESPOIRS DE L IHF

APPRENDRE, VIVRE & JOUER AVEC LES JEUNES ESPOIRS DE L IHF APPRENDRE, VIVRE & JOUER AVEC LES JEUNES ESPOIRS DE L IHF Règles de jeu du handball Salut les amis du handball! C est super que vous vouliez en savoir plus sur les Règles de jeu du handball! Dans ce livret,

Plus en détail