L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR"

Transcription

1 De L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE à L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR Université LILLE II 16 février 2012

2 Programme du séminaire : MATIN q 10 h 00 - Présentation des éléments de diagnostic par: Marie-Noëlle DECHARNE Chef de projet PRESS ULNF ORES Patrick DELASSUS Chef du service Pôle Académique des Statistiques, des Etudes Prospectives et Analyses du Rectorat Jean Luc JENICOT Chef du Service Académique d Information et d Orientation du Rectorat q11 h 00 La réforme du lycée et des filières technologiques par: Michel GOSSE Doyen des Inspecteurs d Académie Inspecteur Pédagogique Régional Jean jacques DIVERCHY Inspecteur d Académie - Inspecteur Pédagogique Régional Guillaume ARNOULD Faisant fonction IA-IPR q11 h 30 La réforme de l université par: Sabine DUHAMEL Vice Présidente CEVU Université du Littoral Jean Pierre ROUZE Président ARIUT directeur IUT de valenciennes q12 h 00 Clôture des travaux de la matinée par : Myriam MASERAK Déléguée Académique à la Formation Initiale et Continue

3 Programme du séminaire : APRES MIDI q 14 h 00 à 16 h 00 Reprise des travaux en ateliers: Atelier 1 : La Modularisation : un outil de liaison lycées université vjean Marc DESPREZ Inspecteur d Académie - Inspecteur Pédagogique Régional vabdelhak KABILA Vice Président CEVU UVHC Atelier 2 : les CPGE partagées entre les lycées et l université vmichel Gosse Doyen des Inspecteurs d Académie Inspecteur Pédagogique Régional vguillaume ARNOULD Chargé de mission d Inspection vsabine DUHAMEL Vice Présidente CEVU Université du Littoral Atelier 3: La continuité des enseignements pré/post baccalauréat série STI2D vjean jacques DIVERCHY Inspecteur d Académie - Inspecteur Pédagogique Régional vmoulay Driss BENCHIBOUN Vice Président ARIUT Directeur IUT A Atelier 4: La continuité des enseignements pré/post baccalauréat série STMG vvincent CAMET Inspecteur d Académie - Inspecteur Pédagogique Régional vjean Michel DELAUTRE Inspecteur d Académie - Inspecteur Pédagogique Régional vjean Pierre ROUZE Président ARIUT directeur IUT de valenciennes q16 h 15 Restitution des ateliers: Jean Marc DESPREZ Inspecteur d Académie - Inspecteur Pédagogique Régional Michel GOSSE Doyen des Inspecteurs d Académie Inspecteur Pédagogique Régional Jean jacques DIVERCHY Inspecteur d Académie - Inspecteur Pédagogique Régional Vincent CAMET Inspecteur d Académie - Inspecteur Pédagogique Régional q17 h 15 Clôture du séminaire

4 Filières technologiques et professionnelles Éléments de diagnostic

5 Évolution du nombre de bacheliers Source : Rectorat de l Académie de Lille Source : Rectorat de l Académie de Lille *Chiffres provisoires ** Prévisions en appliquant les taux de réussite de la session 2011

6 Évolution du taux de réussite au bac Source : Rectorat de l Académie de Lille Source : Rectorat de l Académie de Lille Source : Rectorat de l Académie de Lille *Chiffres provisoires

7 Part des bacheliers dans une génération Sources : Rectorat de l Académie de Lille MEN-DEPP

8 L évolution des effectifs en STS et en IUT * privé, public et apprentissage, 1 ère et 2 ème année Sources : Rectorat de l Académie de Lille MEN-BCP

9 Orientation des bacheliers Filière d'inscription Répartition des bacheliers 2009* dans les filières de l ES NPdC en 2009/2010 Littéraire Eco & Sociale Scientifique Série du baccalauréat Ensemble Techno Bac Industrielles Général Techno Tertiaires Ensemble Bac Techno Ens. DEG - AES 15% 31% 7% 15% 1% 10% 7% 13% 13% Ens. LAL - SHS 61% 21% 6% 18% 4% 10% 8% 14% 15% Ens. Sciences STAPS 1% 5% 16% 10% 9% 5% 7% 5% 9% Ens. Santé 0% 0% 23% 13% 1% 1% 1% 0% 9% Ens. Université 77% 57% 51% 56% 15% 28% 23% 32% 45% IUT 3% 12% 11% 10% 14% 9% 11% 3% 10% CPGE 7% 10% 22% 16% 2% 0% 1% 0% 11% STS 8% 12% 8% 9% 67% 51% 56% 63% 26% Ec. Param. Et Social 3% 5% 6% 5% 1% 11% 8% 1% 6% Autre Enseignement Sup 2% 4% 2% 3% 1% 0% 1% 1% 2% Total 100% 100% 100% 100% 100% 100% 100% 100% 100% Effectifs * Ensemble des bacheliers (Académie de Lille et hors académie) BacPro Ensemble Source : ORES PRES ULNF

10 Alimentation des STS Répartition par série de bac des inscrits en 1 ère année de STS dans le Nord Pas de Calais en 2005 et 2009 Source : ORES PRES ULNF

11 Alimentation des IUT Répartition par série de bac des inscrits en 1 ère année d IUT dans le Nord Pas de Calais en 2005 et 2009 Source : ORES PRES ULNF

12 Alimentation des L1 Répartition par série de bac des inscrits en L1 dans le Nord Pas de Calais en 2005 et 2009 Source : ORES PRES ULNF

13 L apprentissage en STS et en IUT * 1 ère et 2 ème année Sources : Rectorat de l Académie de Lille MEN-BCP

14 Décrochage en STS et IUT Part de décrocheurs selon la spécialité de STS en 2008/2009 et la série de bac Filière d'inscription Général Série du baccalauréat Technologique Professionnel STS Production 6% 9% 25% 12% STS Services 8% 13% 26% 14% Ensemble 8% 12% 26% Effectif d'inscrits Source : ORES PRES ULNF Part de décrocheurs selon la spécialité d IUT en 2008/2009 et la série de bac Filière d'inscription Ensemble Général Effectif d'inscrits 13% Série du baccalauréat Technologique Professionne l IUT Secondaire 6% 13% ns* 9% IUT Tertiaire 5% 14% 41% 10% Ensemble 6% 14% 41% Effectif d'inscrits *ns : les pourcentages ne sont pas calculés pour les cas où moins de 50 inscrits sont concernés Ensemble 9% Effectif d'inscrits Source : ORES PRES ULNF Définition : sont considérés comme «décrocheurs», les nouveaux bacheliers 2008 inscrits dans une STS ou un IUT de l Académie en 2008/2009 et non réinscrits dans l ES NPdC en 2009/2010

15 Poursuite d études dans l ES NPdC (en 2009/2010) des sortants de STS en 2009 STS Production STS Services Source : ORES PRES ULNF

16 Poursuite d études dans l ES NPdC (en 2009/2010) des sortants d IUT en 2009 IUT Secondaire IUT Tertiaire Source : ORES PRES ULNF

17 Devenir professionnel des diplômés de BTS et de DUT Principaux indicateurs d'insertion selon le diplôme Principaux indicateurs d insertion des diplômés 2005, enquêtés 24 mois après l obtention du diplôme Diplômés 2005 Taux de chômage à 24 mois Part des EDI Technicien, Agent de maîtrise, Prof. Interm. Part d'employés ouvriers Salaire net mensuel médian En emploi en région NPdC Effectif % % % % Euros % DUT Secondaires 387 6,7 79,3 66,2 19, ,8 DUT Tertiaires ,4 68,9 41,9 48, ,4 Total DUT ,8 74,4 53,6 34, ,9 BTS Production ,0 75,1 66,4 31, ,6 BTS Services ,1 69,4 39,5 56, ,7 Total BTS ,3 71,0 46,8 50, ,9 Source : ORES PRES ULNF

18 La Réforme du Lycée

19 De l enseignement secondaire Rentrée 2010 : classe de seconde Rentrée 2011 : classe de première Rentrée 2012 : classe de terminale + Première STMG (ex STG) + Première ST2S

20 Les points clefs de la réforme : L'orientation Une orientation plus progressive. Une orientation plus juste. Une orientation plus ouverte. Rentrée 2010 : classe de seconde Rentrée 2011 : classe de première Rentrée 2012 : classe de terminale + Première STMG (ex STG)

21 Les points clefs de la réforme : l'orientation La classe de seconde est conçue comme une vraie classe de détermination, avec une spécialisation progressive en première et terminale. Un tronc commun comprenant la LV2. La création des enseignements d'explorations (2 EE). Un tronc commun de 60% des enseignements en première. Des stages de remise à niveau. Des stages passerelles.

22 Les points clefs de la réforme : l'orientation Les voies de formation sont rééquilibrées (la voie technologique a pour vocation de conduire les élèves vers une poursuite d'études supérieures (STI2D, STL)) Revalorisation de la série L (LEELE, DGEMC) Renforcement de la vocation scientifique pour la série S (50% enseignements 1ère+Term), création de la spécialité ISN. Diversification des spécialités en terminale ES (économie approfondie, sciences sociales et politiques).

23 Les points clefs de la réforme : l'orientation Un tutorat, dès la classe de seconde, pour accompagner l élève dans ses choix d orientation : Un tutorat est proposé à tous les élèves dès la classe de seconde. Le tutorat est assuré par les enseignants, y compris les professeurs documentalistes, ou les conseillers principaux d éducation (CPE) volontaires. Chaque élève bénéficie des conseils d un adulte référent tout au long de sa scolarité. Le tuteur aide l élève dans ses choix en relation avec le professeur principal et le conseiller d orientation-psychologue.

24 Les points clefs de la réforme : L'accompagnement des lycéens Deux heures d'accompagnement personnalisé par semaine pour chaque élève de la seconde à la terminale. Une autonomie laissée aux établissements pour le choix des heures à effectifs réduits.

25 L'accompagnement personnalisé Il est constitué d'activités coordonnées de soutien, d'approfondissement, d'aide méthodologique et d'aide à l'orientation. Il s'appuie sur les TICE. Il prend notamment la forme de travaux interdisciplinaires.

26 L'accompagnement personnalisé Il s'organise autour de trois activités principales : - le soutien - l'approfondissement - l'orientation. Rentrée 2010 : classe de seconde Rentrée 2011 : classe de première Rentrée 2012 : classe de terminale + Première STMG (ex STG)

27 L'accompagnement personnalisé En seconde, il dote l'élève de méthodes pour tirer profit de ses études et construire un projet personnel. En classe de première, il favorise l acquisition de compétences propres à chaque voie de formation tout en lui permettant de développer son projet d orientation post-bac. En classe de terminale, il prend appui sur les enseignements spécifiques et sur les enseignements constituant les dominantes disciplinaires des séries concernées. Il contribue à la préparation de l'enseignement supérieur.

28 Les points clefs de la réforme : Mieux s'adapter à son époque La maîtrise de deux langues vivantes. Un enseignement des langues en groupes de compétences. Une ouverture vers les partenariats. Rentrée 2010 : classe de seconde Rentrée 2011 : classe de première Rentrée 2012 : classe de terminale + Première STMG (ex STG)

29 Les points clefs de la réforme : Mieux s'adapter à son époque Un référent culture dans chaque lycée. Le développement de l'histoire des arts. Le développement de la culture cinématographique. Le développement de la vie du lycéen.

30 La Rénovation de la Voie Technologique Industrielle

31 RENOVATION DE LA VOIE TECHNOLOGIQUE INDUSTRIELLE Sciences et Technologies de l Industrie et du Développement Durable STI2D

32 OBJECTIFS AFFICHES OBJECTIF National Augmenter la proportion de jeunes obtenant un diplôme de l enseignement supérieur : 50 % d une classe d âge. OBJECTIFS de la rénovation de la voie STI : Pour une classe d âge, accroître le nombre de bacheliers technologiques industriels, Accueillir un nombre plus important de jeunes filles, A terme, retrouver des effectifs comparables à ceux des effectifs fin années 1990, début années 2000, Ł Se démarquer de la voie professionnelle (contenus et démarches)

33 DES EVOLUTIONS Une évolution des formations technologiques industrielles tournées vers la poursuite d études au travers de spécialités plus polyvalentes Une formation technologique organisée autour d un enseignement transversal et de 4 approfondissements (ou spécialités)

34 L APPROCHE TECHNOLOGIQUE L approche MEI caractérise la technologie industrielle actuelle et s applique à l ensemble dans tous les domaines techniques. Un enseignement de base dans cette approche permet toutes les poursuites d études et évite la spécialisation précoce. Un équilibre entre approche MEI et approfondissement d un champ technologique garantit l ouverture des orientations post bac

35 Enseignements transversaux Première : 7+1 h Terminale : 5+1 h De l enseignement secondaire LA STRATÉGIE DE FORMATION Acquérir des concepts de base de la technologie industrielle dans une logique de limitation de l impact environnemental. Mettre en œuvre des modèles et des méthodes d analyse Communiquer y compris en langue étrangère Information Enseignements transversaux MEI Matériaux et structures Energie Enseignements de spécialité Première : 5 h Terminale : 9 h Appréhender de manière globale l approche «Matière Énergie Information» en approfondissant un champ spécifique Logique de projet pour : o Concevoir o Dimensionner o Réaliser un prototype, une maquette, une étude relativement à une solution technique envisagée.

36 LA STRUCTURE DE FORMATION 1 baccalauréat STI 2D décliné en 4 spécialités Système d information et Numérique I E Energie et Environnement MEI Architecture et Construction M Innovation Technologique Eco conception

37 BACCALAURÉAT STI2D La structure du bac STI2D Programme des enseignements transversaux Programmes des spécialités

38 LES OBJECTIFS DES ENSEIGNEMENTS TRANSVERSAUX Société et Développement durable Communication Technologie Caractériser des systèmes privilégiant un usage raisonné du point de vue du développement durable Identifier les éléments permettant la limitation de l impact environnemental d un système et de ses constituants Identifier les éléments influents du développement d un système Décoder l organisation fonctionnelle, structurelle et logicielle d un système Utiliser un modèle de comportement pour prédire un fonctionnement ou valider une performance Communiquer une idée, un principe ou une solution technique, un projet, y compris en langue étrangère

39 Outils et méthodes d analyse et de description des systèmes De l enseignement secondaire Compétitivité et créativité Principes de conception des systèmes techniques et développement durable Eco conception Identifier les tendances d évolution des systèmes, les concevoir en facilitant leur usage raisonné et en limitant leurs impacts environnementaux. Approche fonctionnelle des systèmes Outils de représentation Approche comportementale identifier les éléments influents d un système, décoder son organisation et utiliser un modèle de comportement pour prédire ou valider ses performances. Structures matérielles et/ou logicielles Solutions technologiques Identifier une solution technique, développer une culture des Constituants solutions technologiques. d'un systèmece chapitre n est pas traité indépendamment mais s intègre dans les chapitres précédents.

40 LE PROGRAMME DES ENSEIGNEMENTS TRANSVERSAUX Une ouverture sur l international Deux langues vivantes pour tous les élèves du lycée général et technologique, y compris dans la voie technologique industrielle Une spécificité de la voie technologique : Un enseignement technologique en langue vivante étrangère

41 BACCALAURÉAT STI2D La structure du bac STI2D Programme des enseignements transversaux Programmes des spécialités

42 Innovation Technologique et Eco Conception De l enseignement secondaire STRUCTURE DES SPÉCIALITÉS Chaque spécialité est structurée de façon identique, de manière à bien identifier les objectifs technologiques communs aux différents domaines techniques. Architecture et Construction Energie et Environnement Système d Information et Numérique

43 LES OBJECTIFS DES SPÉCIALITÉS Enseignements transversaux Société et Développement durable Communication Technologie Conception EE AC ITEC SIN Imaginer une solution, répondre à un besoin Valider des solutions techniques Gérer la vie du produit

44 ITEC Innovation Technologique et Eco Conception Étude et recherche de solutions techniques innovantes relatives aux produits manufacturés Intégrer la dimension design et ergonomie Prendre en compte les règles de l éco conception dans une démarche de développement durable.

45 SIN Systèmes d Information et Numérique acquisition, traitement, transport, gestion et la restitution de l information (voix, données, images) interface utilisateur télécommunications, réseaux informatiques, les modules d acquisition et de diffusion de l'information développement de systèmes virtuels impact environnemental optimisation du cycle de vie

46 EE Énergie et Environnement gestion, transport, distribution et utilisation de l énergie efficacité énergétique des systèmes ainsi que leur impact sur l environnement et l optimisation du cycle de vie

47 AC Architecture et Construction étude et recherche de solutions architecturales et techniques relatives aux bâtiments et ouvrages analyse, conception et intégration dans son environnement d une construction dans une démarche de développement durable

48 La mise en place de la série STMG

49 Rappel des ambitions de la réforme STG - Une meilleure poursuite d études - Des contenus disciplinaires actualisés et étoffés - Une approche technologique revendiquée - Des flux adaptés aux besoins de qualification plus élevés

50 Un bilan STG contrasté - Une baisse des effectifs - Un rééquilibrage insuffisant entre les spécialités - Mais des approches pédagogiques fondatrices d une solide identité et appréciées des élèves et des enseignants

51 Les points d appui de STG - Des spécialités clairement identifiées par rapport à des poursuites d études - Une démarche technologique reconnue - La place du management confortée - L accent mis sur la conceptualisation pour réussir dans l enseignement supérieur

52 Le calendrier de mise en place de la réforme B.O. n 39 du 27 octobre en classe de première : septembre en classe de terminale : septembre première session du baccalauréat : juin 2014

53 La classe de Première STMG -Une classe de première unique à l issue de laquelle l élève choisira sa spécialité -Une assise scientifique centrée sur une culture de gestion commune matérialisée par les nouveaux programmes -L intégration des fondamentaux de la réforme du lycée dans la nouvelle série STMG (accompagnement personnalisé, tutorat, stages passerelles et de remise à niveau)

54 La classe de Terminale STMG L élève choisit une des 4 spécialités : - Ressources Humaines et Communication (ex : CGRH) - Gestion et Finance (ex : CFE) - Mercatique - Systèmes d information de Gestion (ex : GSI)

55 Les programmes -Une présentation commune des programmes : des thèmes, des questionnements, des notions, des indications sur les contextes et finalités de l enseignement -Le management discipline fédératrice des différentes approches disciplinaires -Un enseignement commun de sciences de gestion en classe de première -Des programmes d enseignement technologique de spécialité rédigés en continuité avec le programme de sciences de gestion

56 Conclusion -De par sa démarche centrée sur l objet (en l occurrence les organisations), la voie technologique tertiaire valorise une approche originale, fondée sur une dialectique entre le réel et le conceptuel -La voie technologique tertiaire a plus que jamais vocation à permettre des poursuites d étude variées dans les domaines du droit, de l économie et de la gestion

57 La Réforme de l Université

58 La réforme de l université Plan Réussite Licence L évolution des IUT L accompagnement des publics «fragiles» Parcours de Réussite en Etudes Longues (dispositif Région Nord-Pas-de-Calais) Rapprochement avec les lycées Lutte contre le décrochage

59 Plan Réussite Licence Mise en œuvre : février 2008 Modifications induites : - Pré-rentrée, semaine d intégration (découverte du campus, mise à niveau, ) - Contenu des enseignements : De l enseignement secondaire Licence 1 : année fondamentale : savoirs fondamentaux (culture générale, connaissance du monde, ) et compétences (TIC, Langues étrangères, méthodologie du travail Universitaire, autonomie ). Licence 2 : année de consolidation : spécialisation disciplinaire, découverte du monde professionnel (Projet Personnel et Professionnel de l Etudiant). Licence 3 : année de spécialisation : affermissement des connaissances disciplinaires et des compétences acquises, orientation vers des champs de métiers, stage validé dans le cursus.

60 - Types d enseignements : moins de Cours Magistraux, plus de Travaux Dirigés ou de Travaux Pratiques - Modes d évaluation des enseignements : Favoriser le Contrôle Continu, colles, pédagogie par projet - Accompagnement à la réussite : enseignant référent, tutorat d accueil, tutorat disciplinaire, prise en compte de la diversité des publics 5h de plus par étudiant et par semaine sur chaque année de la licence (enseignements, tutorat enseignant ou étudiant)

61 La réforme de l université et l évolution des IUT: Les nouvelles missions des IUT L accueil des bacheliers technologiques Un projet d avenir pour la filière technologique universitaire

62 Nouvelles missions des IUT: -Le décret de 1966: les IUT sont créés au sein des universités (équipes d universitaires, d enseignants et de professionnels): insertion professionnelle immédiate du DUT (mais dans les années 60, environ 10% d une classe d âge (une génération) au niveau du Bac) -En 2010, 65% d une classe d âge au niveau du Bac: cela modifie le positionnement des DUT et des BTS: premiers diplômes de l enseignement supérieur -L arrêté du 10 août 2005 sur le DUT dans l espace européen de l enseignement supérieur change la donne: une nouvelle mission et 3 voies en seconde année: enquête diplômés 2008: - l insertion immédiate (de 21% en NPdeC, national: 15% des diplômés) - la poursuite d études courtes et l insertion différée (licence professionnelle) 25% et 24%) - la poursuite d études longues: master, écoles (54 % et 61%)

63 L accueil des bacheliers technologiques -Les effectifs des bacheliers technologiques, de 2005 à 2009, passent de 32 à 25% dans les DUT secondaires (production), de 35 à 31% dans les DUT tertiaires. Ils reculent encore d avantage en STS mais restent globalement stables en L1 (environ 20%) -Le taux de décrochage des bac techno est sensiblement le même en BTS (12%) et en DUT (14%) -La possibilité de poursuite d études avec réussite est environ 2 fois supérieur en DUT qu en BTS (plus de 50% en NPdeC pour les DUT contre 25% pour les STS) - En 2009, le ministère lance un plan d accueil des bacheliers technologiques dans les DUT (notamment pour ceux qui voudront poursuivre leur études après le bac+2): financement d actions pédagogiques vers ce public

64 Le projet d avenir des IUT et la filière technologique universitaire -La place dans le LMD des étudiants diplômés à bac +2: un vrai problème et en particulier, pour ceux qui veulent poursuivre des études technologiques au niveau L et M à un moment où l on veut promouvoir 50% d une classe d âge au niveau M: la question de l orientation. -Ces étudiants (estimation: au moins 15% des diplômés (DUT) et 20% de STS) ont des difficultés (retour en L1 et en L2, etc ) pour poursuivre leurs études et ne trouvent que des solutions incomplètes: les admissions parallèles, les passerelles vers L3, la licence professionnelle. -La solution proposée: l année L3 technologique pour amener des L2 généraux, des STS et DUT, des CPGE etc vers le master professionnel. -Conclusion: un effet NPdeC; actions en faveur de la filière technologique, plus globalement quant à l attractivité des sciences et techniques.

65 Accompagnement des publics «fragiles» Sont éligibles : PREL (Région Nord-Pas-de-Calais) Parcours de Réussite en Etudes Longues - Elèves boursiers issus de Bac Techno/Bac Pro qui entrent en Licence 1 ou en DUT - Elèves boursiers issus de BTS ou DUT qui entrent en Licence 3 générale ou en première année d un cycle d ingénieur ou en troisième année d une école de commerce par exemple. Ils bénéficient : - D une bourse de euros pour l année - D un tutorat étudiant de 102 heures /an - D ateliers d Expression Ecrite et Orale De l enseignement secondaire - D un séminaire «projet personnel et professionnel»

66 Diplôme d Université de Préparation aux Etudes Supérieures (DPES : UVHC, Artois, Lille 1) Formation «passerelle» entre le lycée et les études supérieures et une aide à la réussite dans l enseignement supérieur. Exemple du DPES de l UVHC Objectif : Public cible : Organisation : Parcours : De l enseignement secondaire Définir avec l élève un projet professionnel clair, métier visé et le(s) parcours de formation adapté(s). faire progresser l élève en matière de savoirs fondamentaux, savoir être, savoir faire. Bac Professionnel (admission sur dossier et entretien) de fin sept. à juin (2 semestres, 12 et 18 semaines avec un stage de professionnalisation en Semestre 2 ) Sciences de gestion, humaines et Sociales Sciences et technologie de l ingénieur Sciences et métiers du sport

67 Résultats : / 28 étudiants dont 20 en poursuite d études en (68%), 2 en accès à l emploi (7%), 6 autres non obtention du DPES (en recherche d emploi) / 28 étudiants dont 19 en poursuite d études, 3 en accès à l emploi, 6 autres en échec au DPES (sans nouvelle ou en recherche d emploi) / 42 étudiants.

68 Objectifs : Publics cibles : Diplôme Universitaire de Réinsertion dans l Enseignement Supérieur (DURES, ULCO) Accueillir des étudiants «décrocheurs» de première année universitaire. Préparer leur réintégration dans l enseignement supérieur pour la rentrée suivante (Licence, DUT, DEUST, BTS). étudiants inscrits en première année à l Université issus de Bac Techno (inscription secondaire en DURES), admission sur dossier et entretien. Organisation : Formation sur le second semestre de l année universitaire, Enseignements généraux et enseignements de spécialités selon le parcours. Stages de découverte d une formation ou d un métier selon le projet. Parcours : Secteur secondaire ou secteur tertiaire Capacité d accueil : 16 places (16 bourses) De l enseignement secondaire Promo : 20 étudiants de filières STG, ST2S, STL

69 Rapprochement avec les lycées Chaque établissement développe ses actions propres : - Campagnes de communication (forums lycées, salons, presse, flyers, site web ) - Journées d accueil pour lycéens (visite, découverte des lieux - Conférences, rencontres avec enseignants et étudiants - journées d immersion (vécu d une journée d étudiant : cours, RU, BU ) - «visites-info» rencontre de classes dans les lycées à la demande des enseignants du secondaire - Conférences pour les parents - Journées d information des enseignants du secondaire (PAF) et Rencontres avec les CIO du bassin (offre de formation, dispositifs d accueil et accompagnement des étudiants primo-entrants, la lutte contre le décrochage, aide à a réussite et à l insertion professionnelle) - Organisation de forum «métiers» De l enseignement secondaire exemple : Forum DEMMO (DEcouverte des Métiers pour une Meilleure Orientation ) de Valenciennes, 5 oct. 2011, «Forum des métiers pris d assaut par 3000 lycéens» d après La voix du Nord

70 Circulaire Décembre 2007 De l enseignement secondaire Orientation Active Expérimentation de OA à l université de Lille1 ( démarche de pré inscription) Mise en place de OA sollicité sur Admission Post bac ORIENTATION ACTIVE AU 10/05//2010 Ensemble des Universités Candidatures Université Lille Université Lille Université Lille Université d'artois 5254 Université du Littoral 4014 Université de Valenciennes 4629 TOTAL Nbre de dossiers Entretiens Entretiens Avis A Avis B Avis C Incomplets OA proposés réalisés ,7% 71,5% 17,8% 9,6% 1,0% ,7% 39,2% 27,0% 31,7% 2,1% * ,1% 48,1% 27,0% 22,7% 2,1% ,3% 50,8% 24,9% 21,0% 3,3% ,8% 62,4% 18,1% 15,1% 4,4% ,0% 46,6% 25,6% 20,7% 7,1% * Pourcentage 7,74% 50,12% 24,62% 22,49% 2,77% 43,25% * nombre de dossiers OA hors filière culture et médias traitée de façon spécifique

71 Conseil pour votre Licence 1 Expérimentation en Présentation du dispositif : - Public : élèves de terminales - Trois universités ont conservé l OA via APB et trois universités ont déconnecté l OA d APB. - Différenciation de la phase d information et de la phase de conseil - Expérimentation spécifique avec des élèves de terminales technologiques et/ou professionnelles : passation d un questionnaire aux lycéens entrant dans l expérimentation par les conseillers d orientation psychologues, interventions d enseignants chercheurs auprès des élèves de Terminales technologiques et professionnelles, interventions d universitaires auprès des équipes éducatives, journées d immersion des élèves à l université. Bilan: demandes d'oa pour une entrée en L1 dans une université de l'académie, 743 demandes émanent de lycéens de l'académie - Bilan de la phase d information positive - 10% des entretiens proposés aux candidats ont pu être réalisés, les candidats n ayant pas honoré les rendez-vous

72 Conseil d Orientation Anticipé Circulaire du 24 Juin BO n 31 1Septembre 2011 Public : l ensemble des élèves de 1ère (générale, technologique et professionnelle des établissements publics et privés). Formations : le conseil peut porter sur toutes les formations de l enseignement supérieur. Cadres/dispositifs d appui : la réforme du lycée (accompagnement personnalisé, tutorat), les entretiens personnalisés, le parcours de découverte des métiers et des formations. Un temps fort dans les Universités de la région Les 6 universités de la région ont reçu les élèves en entretien individualisé à l occasion des JPO (28 janvier 2012 pour les Universités de la métropole lilloise, le 11 février 2012 pour les 3 autres Universités). Information diffusée aux élèves via APB (pour les terminales) ainsi qu un courrier du rectorat aux proviseurs (pour les élèves de premières).

73 Exemple : Lille 1, 2 et 3 : «Demain l Université» Réponse à l appel à projets «expérimentations pour les jeunes» juin 2009 (plan Hirsch) Axe 1 : Réduire les sorties prématurées du système de formation initiale. Prog. 4 : Approfondir le dispositif d OA Ce projet développe plusieurs actions d accompagnement des élèves du lycée à l Université (projet sur 3 ans, ) 6 lycées partenaires en 2010, 8 de plus en 2011, sur bassins d éducation de la métropole lilloise.

74 Actions en amont dans les lycées - Elèves de premières : table ronde dans les lycées avec des anciens élèves, étudiants en licence [3650 élèves vus depuis le 1/1/10] - Elèves de terminale : journée d immersion à l université le 29 novembre 2011 [6 lycées ; 355 participants] et le 21 février 2012 [8 lycées] (portail commun aux 3 universités : cf diapo 6) - Parents d élèves : rencontres organisées en soirée dans les lycées

75 Actions pour faciliter le passage du lycée à l université Questionnaires disciplinaires ou connaissance des filières (élaborées par des équipes d enseignants du secondaire et du supérieur) - Réalisés: biologie (Lille 1) sciences de la terre (Lille1) anglais (Lille3) psychologie (Lille 3) - En préparation : sociologie physique chimie histoire «études cinématographiques» Questionnaires d autoévaluation pour des études en droit santé STAPS Lille2)1 Adresse questionnaires : URL portail en cours de construction (réunira questionnaires et toute ressource liée au projet: dates, tables rondes, outil d inscription aux journées d immersion, rencontres parents, liens utiles) :

76 Lutte décrochage Expérimentation : - APEC/ULCO - Passerelles Universités/Lycées - Développement de l alternance dans les filières universitaires.

77 Organisation des ateliers q Atelier 1: La Modularisation : Un outil de liaison lycées université Amphi E 3.02 q Atelier 2 : Les CPGE partagées entre les lycées et l université Salle E.1.11 q Atelier 3 : La continuité des enseignements pré/post baccalauréat STI2D Salle E.1.12 q Atelier 4 : La continuité des enseignements pré/post baccalauréat STMG Salle E.1.13

78 Atelier 1 La modularisation : Un outil de liaison lycées - université

79 ATELIER : «La modularisation un outil de liaison lycées - université» Jean-Marc DESPREZ et Abdelhak KABILA

80 Cadre expérimental initié par la ministre de l enseignement supérieur et de la recherche pour Fluidifier les parcours de formation des étudiants Favoriser la mobilité européenne Attribuer des ECTS de manière plus pertinente Ł La modularisation en STS

81 Finalités ŁMeilleur accueil d un étudiant qui se réoriente en BTS après une période ou une année universitaire ŁMeilleur accueil de l étudiant de BTS, titulaire ou non du BTS, désireux de poursuivre dans une autre filière universitaire ou professionnelle sans devoir recommencer à zéro ŁPermettre à un étudiant de suivre un certain nombre de modules hors de son pays d origine.

82 5 BTS en expérimentation nationale Ł 2015 BTS Commerce International BTS Transport et Prestations Logistiques BTS Conception et Réalisation des Systèmes Automatisés BTS Bâtiment BTS Travaux Publics. Plusieurs BTS en expérimentation académique BTS CPI-IPM-ERO-PLASTURGIE BTS ELECTROTECHNIQUE-FLUIDES ENERGIES et ENVIRONNEMENT BTS NEGOCIATION RELATION CLIENTELE

83 Procédure Activités professionnelles Unité de certification UC4 Compétences terminales C9 C10 Unités de formation UF4 Modules Heures ECTS Liai_ sons UF4-M1.1 UF4-M UF M RAP et référentiel de certification Référentiel de formation

84 Décret du CSE du 12 mai 2011 : Chaque module M de formation est défini en cohérence avec le RAP par l acquisition de compétences précises (terminale sou intermédiaires), un nombre d heures, par des modalités de formation (cours, TD, TP, stages) et des modalités d évaluation. Les modules sont indépendants ce qui n exclue pas une temporalité (1ère et 2ième année, antériorité, )

85 Décret du CSE du 12 mai 2011 : Chaque module permet de définir le nombre d ECTS qui pourront être mentionnés sur le descriptif du parcours de formation de l étudiant. A un ensemble de modules M, correspond une unité de formation UF. Le nombre d ECTS cumulés par unité de formation doit correspondre au poids de l unité de certification UC correspondante. Le nombre total d ECTS est égal à 120 ECTS.

86

87 Qu est ce que ça change pour les étudiants : Chaque étudiant qui quitte la formation avant son terme peut disposer d un descriptif de son parcours de formation qui mentionne les ECT validés, ce qui devrait lui permettre d intégrer une autre formation et obtenir une éventuelle dispense d enseignement. L attribution d ECTS dans le cadre de son parcours de formation le renseigne sur sa progression dans l acquisition de compétences. Le succès au BTS lui attribue les 120 ECTS. L échec au BTS ne peut conduire à cumuler 120 ECTS durant l année. Il faut réussir l examen pour obtenir le diplôme

88 Qu est ce que ça change pour les professeurs: L élaboration d un référentiel de formation apporte permet d établir un plan de formation progressif et un parcours de formation, continue pour lequel les enseignements sont découpés. Permet plus facilement l intégration d étudiants, le mixage ponctuel de publics (formation tout au long de la vie) en cours d année, la personnalisation des parcours. Les professeurs conservent leur autonomie pédagogique. Pas d impact sur la certification (épreuves en CCF, ponctuelles). Possibilité d associer CCF et attribution d ECTS Possibilité de ne pas attribuer d ECTS (ou très peu) à certains modules si l épreuve certificative est ponctuelle et terminale.

89 Expérimentations locales : plusieurs thèmes retenus autour de l'accueil et de la réussite des étudiants assurer un accompagnement personnalisé des étudiants ; accueillir des étudiants en réorientation ; aménager les poursuites d'études ; renforcer l attractivité et la synergie entre voies de formations et secteurs professionnels connexes.

90

91 Questions initiées en plénière ce matin par Mme la DAFPIC? La modularisation au service de la réussite des étudiants Łau service de la prise en compte de l hétérogénéité des parcours antérieurs (Baccalauréats professionnels, technologiques, généraux) Łau service de l accompagnement personnalisé, de la personnalisation, valorisation des parcours Łau service de l adéquation aux besoins économiques, industriels, territoriaux Ł au service de la réduction du décrochage scolaire, des sorties en cours de formation, de la pris en compte des réorientations «lycées Universités»

92 Questions : Quelles actions à mettre en place? Ł Mutualisation des expériences didactiques et pédagogiques entre lycées université? Culture de l évaluation, organisation d une formation modulaire, découpage des enseignements, articulation des modules d enseignements généraux et professionnels? Ł Reconnaissance mutuelle des parcours de formation, de l attribution des ECTS? Co construction des contenus des licences professionnelles? Ł Construction de modules communs sur la première année? Ł Mobilité entre les étudiants des lycées et des universités, entre les professeurs des lycées et des universités? Ł Mobilisation des ressources humaines (professeurs) et matérielles (laboratoires, plateaux techniques)? Ł Certifications complémentaires : C2i, compétences en langues vivantes, certifications professionnelles?

93 Questions : Quelles actions à mettre en place? Ł Mutualisation des expériences didactiques et pédagogiques entre lycées université? Culture de l évaluation, organisation d une formation modulaire, découpage des enseignements, articulation des modules d enseignements généraux et professionnels, pédagogie de, par projets, tutorat? Ł Reconnaissance mutuelle des parcours de formation, de l attribution des ECTS? Co construction des contenus des licences professionnelles? Ł Construction de modules communs sur la première année? Ł Mobilité entre les étudiants des lycées et des universités, entre les professeurs des lycées et des universités? Ł Mobilisation des ressources humaines (professeurs) et matérielles (laboratoires, plateaux techniques)? Ł Certifications complémentaires : C2i, CLES : évaluation des compétences en langues vivantes, certifications professionnelles?

94 Atelier 2 Les CPGE partagées entre les lycées et l université

95 CPGE ECE COMMUNE AU LYCÉE JEAN BART DUNKERQUE ET À L UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D OPALE

96 CPGE ECE : ORIGINE DU PROJET - Rentrée 2011 : décision de fermeture de la CPGE ECS (depuis 1968) du Lycée Jean Bart. Constats : - Le vivier S est très fortement sollicité (CPGE scientifiques, études (para- )médicales, Université.). - En raison de la fermeture ECS : absence de CPGE économique et commerciale sur le littoral. - Manque d offre de formation d excellence type prépa sur le littoral pour les bacheliers ES. - Vivier bacheliers ES + L sur Dunkerque Calais Boulogne Hazebrouck : environ 1300 élèves.

97 CPGE ECE : TEXTES DE REFERENCE -Décret no du 23/11/1994 relatif à l'organisation et fonctionnement des classes préparatoires aux grandes écoles. -Circulaire no du 28/03/2011 relatifs aux CPGE admission, déroulement du cursus, partenariat avec les universités. -Pour chaque filière : programme national d études fixé par arrêté, élaboré en partenariat avec les grandes écoles (cf BO hors série no. 1 du 20/07/1995 Organisation et programmes des CPGE).

98 CPGE ECE : LE PROJET 1. Maillage territorial des CPGE ECE. (axe Dunkerque Calais Boulogne Hazebrouck). 2. Ouverture sociale des CPGE. (taux boursiers ECS 40%, total CPGE > 43% -module Objectif prépa depuis 2010). 3. Mixité des genres (taux de filles dans les bacs ES et L).

99 CPGE ECE : LE PARTENARIAT LYCEE JEAN BART Une expertise de plus de 40 ans en «prépa HEC» - résultats d intégration Une équipe pédagogique soudée Un internat de 140 places L ULCO (site Dunkerque) Des enseignants-chercheurs : une approche très spécialisée des questions économiques du programme. L accès aux services universitaires (bibliothèque, restauration ) LE PARTENARIAT ECE Double inscription (exonération frais d inscription) passerelles / équivalences proximité géographique des deux établissements

100 CPGE ECE : L ORGANISATION PEDAGOGIQUE q Les cours d analyse économique et historique des sociétés contemporaines (6h) et d économie (2h) ont lieu à l ULCO : - 4h en cours magistraux avec les autres étudiants de licence économie-gestion, - 4h en TD dans un groupe spécifique CPGE comprenant en plus les meilleurs étudiants de la licence. - Enseignements financés par l ULCO. q Les autres cours (mathématiques, français, philosophie, LV1, LV2, EPS) ont lieu au Lycée Jean Bart (22h). q DS d économie à l ULCO, autres DS au Lycée Jean Bart. q Deux concours blancs par an. q Sélection des khôlleurs en économie assurée par les enseignants de l ULCO financement des heures de khôlles par le Rectorat Mise en paiement par le Lycée Jean Bart. q Conseils de classe au Lycée Jean Bart. q Organisation de l année de la CPGE calquée sur celle du Lycée. q Etalement des cours sur la semaine (proximité des sites).

101 CPGE ECE : LE CALENDRIER AVRIL 2011 JUILLET 2011 Réunions de travail (ULCO LYCEE JB RECTORAT) pour l élaboration de la convention de partenariat et de l organisation pédagogique de la CPGE. JUILLET 2011 CA Lycée Jean Bart SEPTEMBRE 2011 Rédaction de la demande d ouverture. OCTOBRE 2011 Examen de la demande par Mme le Recteur Avis. CA et CEVU ULCO DECEMBRE 2011 Examen de la demande par le Ministère. JANVIER 2012 Validation de la formation dans APB. FEVRIER 2012 Signature de la convention Conférence de presse. De l enseignement secondaire

102 De l enseignement secondaire Classe Préparatoire «ECE» : Economique et Commerciale voie Economique

103 CPGE ECE POUR TOUTE INFORMATION : C:\Users\pradj\AppData\Local\Tem...

104 Panorama des CPGE

105 Les CPGE au niveau national : Les trois familles de CPGE Un accès sélectif : étudiants sur un total de (dont 42% de filles) Orientation des nouveaux bacheliers : candidats sur un total de % accèdent à leur premier vœu

106 Les évolutions des CPGE : Priorité aux CPGE technologiques et aux partenariats avec l université Ouverture de la banque d épreuves littéraires Rénovation des programmes en lien avec la réforme du lycée

107 Les évolutions des CPGE : Contenus et objectifs des partenariats Fluidité des parcours Décloisonnement des filières Réussite en Licence

108 Les CPGE dans l académie de Lille : Augmentation des effectifs sur 10 ans Effectifs actuels : étudiants sur un total de (dont 39,2% de filles) Orientation des nouveaux bacheliers Scientifiques et technologiques Economiques et commerciales Littéraires et artistiques

109 Les CPGE dans l académie de Lille : Principales caractéristiques Très faible taux de décrochage : 5% Forte réussite scolaire : 81% au niveau supérieur Réorientations des 305 étudiants Université IUT STS 69% 15% 6%

110 Atelier 3 La continuité des enseignements pré/post baccalauréat STI2D

111 La continuité des enseignements pré/post baccalauréat STI2D La situation actuelle :

112 La continuité des enseignements pré/post baccalauréat STI2D La situation actuelle :

113 La continuité des enseignements pré/post baccalauréat STI2D La situation actuelle :

114 La continuité des enseignements pré/post baccalauréat STI2D La situation actuelle :

115 La continuité des enseignements pré/post baccalauréat STI2D La situation actuelle :

116 La continuité des enseignements pré/post baccalauréat STI2D La situation actuelle :

117 La continuité des enseignements pré/post baccalauréat STI2D Les enjeux de la rénovation des séries STI et STL : L affirmation de leur vocation à la poursuite d études supérieures : des choix d orientation post baccalauréat plus ouverts ; une meilleure préparation aux études supérieures grâce au renforcement des enseignements généraux ; l acquisition de compétences technologiques transversales, moins spécialisées.

118 La continuité des enseignements pré/post baccalauréat STI2D La réforme de la voie professionnelle et la réforme du lycée auront peu d influence sur le rapport entre les flux vers les trois voies de formation : -voie générale, -voie technologique, -voie professionnelle. L ambition de vouloir emmener davantage de jeunes d une classe d'âge vers l enseignement supérieur (licence, master ) ne pourra donc être satisfaite que si l École est capable d y emmener davantage de bacheliers technologiques.

119 La continuité des enseignements pré/post baccalauréat STI2D Quelles actions à mettre en place pour vaincre les obstacles à la poursuite d études des bacheliers technologiques vers l enseignement supérieur? - Mettre en place des cordées de la réussite (Tutorat : Lycées du Valenciennois et l ENSIAME) - Améliorer l information dispensée par les COP et les PP de Collèges et des Lycées - Améliorer l orientation après le bac - Lisibilité de la carte des formations de l enseignement supérieur - Salon mis en place par le Rectorat et l Université à une période plus appropriée que le salon de l Étudiant - Accueil des collégiens (DP3) à l Université - Reproduire des ateliers du type «Main à la pâte» réalisés par des étudiants pour des élèves du primaire («Fête de la science»).

120 La continuité des enseignements pré/post baccalauréat STI2D Quelles actions à mettre en place? - La semaine de l industrie - Journées Écoles-Entreprises - Forum scientifique et technologique pour les élèves de quatrième - Faire connaître le site PRIM du C2RP et développer des dossiers spécifiques à construire - Mettre en place localement des groupes de travail Enseignants Université Lycées en lien avec le bac STI2D (réfléchir aux conséquences des réformes et mettre en place des actions) - Exploiter le projet du bac STI2D avec l Université

121 Atelier 4 La continuité des enseignements pré/post baccalauréat STMG

122 La continuité des enseignements pré/post baccalauréat STMG La situation actuelle :

123 La continuité des enseignements pré/post baccalauréat STMG La situation actuelle :

124 La continuité des enseignements pré/post baccalauréat STMG La situation actuelle :

125 La continuité des enseignements pré/post baccalauréat STMG La situation actuelle :

126 La continuité des enseignements pré/post baccalauréat STMG La situation actuelle :

APRES LA SECONDE. Choisir une série de Baccalauréat

APRES LA SECONDE. Choisir une série de Baccalauréat APRES LA SECONDE Choisir une série de Baccalauréat Permanences des Conseillères d Orientation Psychologues Au lycée: Mme REY Moeragi Le lundi: 7h30-14h Mme HUYEZ Sylvie Le jeudi de 7h15 à 15h Prendre RDV

Plus en détail

MASTER MEEF ECONOMIE GESTION. Présentation

MASTER MEEF ECONOMIE GESTION. Présentation MASTER MEEF ECONOMIE GESTION Présentation Le Master MEEF économie gestion (métier de l'enseignement, de l'éducation et de la formation) prépare les étudiants aux différents métiers de l enseignement dans

Plus en détail

Lycéen. de commerce, de management et de gestion. Faire des études. en Nord-Pas de Calais. Septembre 2014

Lycéen. de commerce, de management et de gestion. Faire des études. en Nord-Pas de Calais. Septembre 2014 Faire des études Lycéen de commerce, de management et de gestion en Nord-Pas de Calais Septembre 2014 Centre ressources Après-Bac (CIO de Lille) - 11, rue de Thionville - 59000 Lille 03.28.53.29.80 mail

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Sciences et techniques des activités physiques et sportives de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d

Plus en détail

REMISE A NIVEAU SCIENTIFIQUE Accessible à tous les baccalauréats

REMISE A NIVEAU SCIENTIFIQUE Accessible à tous les baccalauréats CHIMIE CONDUITE DE PROJETS PHYSIQUE MATHÉMATIQUES SCIENCES EN QUESTIONS BIOLOGIE REMISE A NIVEAU SCIENTIFIQUE Accessible à tous les baccalauréats Université Catholique de Lille 1 La FLST, au cœur du campus

Plus en détail

Contribution de l Ariut de Bretagne aux Assises territoriales sur l enseignement supérieur et la recherche en Bretagne

Contribution de l Ariut de Bretagne aux Assises territoriales sur l enseignement supérieur et la recherche en Bretagne Contribution de l Ariut de Bretagne aux Assises territoriales sur l enseignement supérieur et la recherche en Bretagne 1 septembre 2012 Introduction Depuis plusieurs décennies, le système IUT en Bretagne

Plus en détail

Les bonnes questions à se poser.

Les bonnes questions à se poser. novembre 2009 Les bonnes questions à se poser. Qu est-ce qui me plaît dans la vie? Qu est-ce que j aime faire? Quelles matières me plaisent le plus? Dans lesquelles suisje le plus à l aise? Puis-je progresser?

Plus en détail

Approche concrète et inductive. Approche analytique et conceptuelle

Approche concrète et inductive. Approche analytique et conceptuelle STI2D S-SiSi 1 Bac STI2D Bac S-SI Approche concrète et inductive Approche analytique et conceptuelle S appuyer sur la technologie pour acquérir les bases scientifiques nécessaires à la réussite dans l

Plus en détail

MATINÉE DÉBAT. «L orientation au Lycée et APB» Organisée par le Conseil Local FCPE du Collège-Lycée Buffon Samedi 14 décembre 2013

MATINÉE DÉBAT. «L orientation au Lycée et APB» Organisée par le Conseil Local FCPE du Collège-Lycée Buffon Samedi 14 décembre 2013 MATINÉE DÉBAT «L orientation au Lycée et APB» Organisée par le Conseil Local FCPE du Collège-Lycée Buffon Samedi 14 décembre 2013 Présentation disponible : fcpe.buffon.free.fr 14 décembre 2013 2 FCPE Collège-Lycée

Plus en détail

LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr

LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr LYCEE GRANDMONT Avenue de Sévigné 37000 TOURS Tel : 02.47.48.78.78 Fax : 02.47.48.78.79 Site : www.grandmont.fr Dans un parc de 17 ha 2160 élèves 560 internes 9 sections post-bac 21 classes de terminale

Plus en détail

Université IUT Lycée

Université IUT Lycée DE médecine spécialisée DE médecine spécialisée DE médecine générale > Diplôme professionnel > Qualification > meilleure insertion professionnelle Doctorat Diplôme d école IEP, Archi, Arts, Vente 3/ 6

Plus en détail

L'orientation Après La Seconde Générale et Technologique

L'orientation Après La Seconde Générale et Technologique L'orientation Après La Seconde Générale et Technologique Pour un adolescent, se projeter dans l avenir nécessite de : Se sentir bien au présent, être soutenu et encouragé dans son investissement scolaire.

Plus en détail

LES ECOLES DE COMMERCE. Conférence Terminale CIO de L Haÿ les Roses Année 2014-2015

LES ECOLES DE COMMERCE. Conférence Terminale CIO de L Haÿ les Roses Année 2014-2015 LES ECOLES DE COMMERCE Conférence Terminale CIO de L Haÿ les Roses Année 2014-2015 Une école de commerce : pour quels métiers? Les diplômés d écoles de commerce sont amenés à occuper des postes et fonctions

Plus en détail

UNIVERSITÉ 66,8 C.P.G.E. 74,8 % D.U.T. B.T.S. 13,4 % 2,3 11,1 Autres formations 9,7. Total : 97,5 % 7,8 0,2. Lettres Economiques

UNIVERSITÉ 66,8 C.P.G.E. 74,8 % D.U.T. B.T.S. 13,4 % 2,3 11,1 Autres formations 9,7. Total : 97,5 % 7,8 0,2. Lettres Economiques APRES LE BAC UNIVERSITÉ 66,8 C.P.G.E. Lettres Economiques 8 7,8 0,2 74,8 % D.U.T. B.T.S. 2,3 11,1 Autres formations 9,7 Ecoles de commerce, vente, gestion Ecoles artistiques (y compris archi) Ecoles paramédicales

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion des flux internationaux des PME/PMI - Achats, vente, négociation internationale de l Université du Littoral

Plus en détail

Vendredi 6 mars 2015

Vendredi 6 mars 2015 Vendredi 6 mars 2015 Les rêves Le point d équilibre pour réfléchir à l orientation Les résultats Les capacités Les parcours ne sont pas forcément en ligne droite, Un projet se monte, se défait, se reconstruit

Plus en détail

ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR PRÉPA MPSI PRÉPA PCSI PRÉPA MP PRÉPA PSI PRÉPA ECE STS MUC

ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR PRÉPA MPSI PRÉPA PCSI PRÉPA MP PRÉPA PSI PRÉPA ECE STS MUC ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR PRÉPA MPSI PRÉPA PCSI PRÉPA MP PRÉPA PSI PRÉPA ECE STS MUC Le choix de la réussite Stanislas Cannes Enseignement supérieur Le choix de la réussite Choisir de poursuivre ses études

Plus en détail

Guide pratique pour les étudiants

Guide pratique pour les étudiants Guide pratique pour les étudiants SOMMAIRE Des aides financières plus nombreuses et plus justes p. 3 La réussite des étudiants, une priorité p. 11 Des conditions de vie et d études améliorées p. 18 L insertion

Plus en détail

BACHELOR DE TECHNOLOGIE

BACHELOR DE TECHNOLOGIE 1 Pour les Bacheliers STI2D BACHELOR DE TECHNOLOGIE Concrétiser ses ambitions Votre choix Bachelor de Technologie Diplôme d ingénieur Diplôme d ingénieur par apprentissage Master Recherche Mastère Spécialisé

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 INSPECTION. novembre 2009. Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles.

Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 INSPECTION. novembre 2009. Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles. novembre 2009 Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles.fr INSPECTION COMMUNICATION Sommaire Les finalités du Programme de

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Mention MEEF Enseignement dans le 1er degré

Mention MEEF Enseignement dans le 1er degré Mention MEEF Enseignement dans le 1er degré Offre de formation 201-2014 La Mention MEEF Enseignement dans le 1 er degré comprend parcours : Enseignement polyvalent Enseignement bilingue français-allemand

Plus en détail

L Université Toulouse 1 Capitole et l Académie de Toulouse s engagent dans l accessibilité à l enseignement supérieur pour tous

L Université Toulouse 1 Capitole et l Académie de Toulouse s engagent dans l accessibilité à l enseignement supérieur pour tous Toulouse, le 7 mai 2013 Dossier de Presse L Université Toulouse 1 Capitole et l Académie de Toulouse s engagent dans l accessibilité à l enseignement supérieur pour tous Mardi 7 mai 2013 Signature d une

Plus en détail

Comment utiliser le diaporama. Ce bouton permet d avancer dans les rubriques du diaporama. Celui-ci permet de revenir à la page de départ.

Comment utiliser le diaporama. Ce bouton permet d avancer dans les rubriques du diaporama. Celui-ci permet de revenir à la page de départ. Comment utiliser le diaporama Lorsqu un bouton d action ( ) apparaît sur la page, cliquez sur le bouton: Ce bouton permet d avancer dans les rubriques du diaporama. Celui-ci permet de revenir à la page

Plus en détail

LICENCE 2014-2015. Mention Droit Parcours «Economie et Droit» (Double diplôme) BAC + 1 2 3 4 5. 1. Présentation

LICENCE 2014-2015. Mention Droit Parcours «Economie et Droit» (Double diplôme) BAC + 1 2 3 4 5. 1. Présentation LICENCE 2014-2015 Mention Droit Parcours «Economie et Droit» (Double diplôme) BAC + 1 2 3 4 5 1. Présentation La double licence «Economie et Droit» est proposée conjointement par les départements d'économie

Plus en détail

LICENCE ADMINISTRATION PUBLIQUE. www.univ-littoral.fr DROIT, ECONOMIE, GESTION

LICENCE ADMINISTRATION PUBLIQUE. www.univ-littoral.fr DROIT, ECONOMIE, GESTION LICENCE DROIT, ECONOMIE, GESTION ADMINISTRATION PUBLIQUE www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION La Licence d Administration Publique (LAP) propose aux étudiants une formation diplômante en vue

Plus en détail

POST-BAC FILIERES SELECTIVES FILIERE «NON-SELECTIVE»

POST-BAC FILIERES SELECTIVES FILIERE «NON-SELECTIVE» POST-BAC FILIERES SELECTIVES FILIERE «NON-SELECTIVE» FILIERES SELECTIVES En 2 ans : Diplômes professionnels -BTS -DUT En 2 ans pour préparer des concours d entrée dans les grandes écoles: -CPGE 3 à 5 ans

Plus en détail

Études. Certaines filières STS (BTS, BTSA) IUT (DUT) universitaires. Écoles (Social, Santé, Arts, Ingénieurs, Commerce ) Classes préparatoires

Études. Certaines filières STS (BTS, BTSA) IUT (DUT) universitaires. Écoles (Social, Santé, Arts, Ingénieurs, Commerce ) Classes préparatoires sélectives à l entrée STS (BTS, BTSA) IUT (DUT) Études non sélectives à l entrée Certaines filières universitaires Écoles (Social, Santé, Arts, Ingénieurs, Commerce ) Classes préparatoires Certaines filières

Plus en détail

Licence professionnelle Etudes statistiques, sondages et marketing

Licence professionnelle Etudes statistiques, sondages et marketing Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Etudes statistiques, sondages et marketing Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

Licence Economie-gestion

Licence Economie-gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Economie-gestion Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1

Plus en détail

Après un Bac technologique STI Energie et environnement

Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après un Bac technologique STI Energie et environnement Après le bac STI Filières SÉLECTIVES À L ENTRÉE IUT STS CPGE bulletins de première admission sur dossier notes des épreuves anticipées de français

Plus en détail

2014-2017. DUT Gestion Logistique et Transport. Organisation des études. Un passeport pour l étranger & formation bilingue.

2014-2017. DUT Gestion Logistique et Transport. Organisation des études. Un passeport pour l étranger & formation bilingue. Institut Universitaire de Technologie GLT Gestion Logistique & Transport Place Robert Schuman - BP 4006 76610 Le Havre 02.32.74.46.00 - Fax 02.32.74.46.71 Secrétariat administratif iut-sec-glt@univ-lehavre.fr

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Banque - Conseiller clientèle particulier de l Université d'avignon et des Pays de Vaucluse Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion technique du patrimoine immobilier de l Université de Cergy- Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Après le collège. Terminale. Terminale générale. Terminale professionnelle. technologique. 2 ème année de. 1 ère générale.

Après le collège. Terminale. Terminale générale. Terminale professionnelle. technologique. 2 ème année de. 1 ère générale. Le Baccalauréat Professionnel Gestion-Administration au Lycée Professionnel Camille Claudel à Caen Enseignement supérieur Insertion professionnelle Terminale générale 1 ère générale Baccalauréat général

Plus en détail

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation Institut Universitaire de Formation des Maîtres Université de Provence - Aix-Marseille Université 20 ans d expérience dans la formation des professionnels dans les métiers de l enseignement, de l éducation

Plus en détail

Master Droit 1 ère année Règlement des études

Master Droit 1 ère année Règlement des études PRES Université Lille Nord de France Faculté de Droit de Boulogne sur Mer Centre universitaire Saint Louis 21, rue Saint Louis BP 774 62327 Boulogne sur Mer Master Droit 1 ère année Règlement des études

Plus en détail

2013-2014. psychologie. UFR des Sciences de l Homme

2013-2014. psychologie. UFR des Sciences de l Homme 2013-2014 DU LYCÉE À L UNIVERSITÉ psychologie UFR des Sciences de l Homme OBJECTIFS de la formation Vous êtes intéressé par les études de psychologie? A l Université Bordeaux Segalen, cette formation s

Plus en détail

Lycéen. Faire des études en Sciences Politiques dans le Nord-Pas de Calais. Janvier 2013

Lycéen. Faire des études en Sciences Politiques dans le Nord-Pas de Calais. Janvier 2013 Lycéen Faire des études en Sciences Politiques dans le Nord-Pas de Calais Janvier 2013 Centre ressources Après-Bac (CIO de Lille) - 11, rue de Thionville - 59000 Lille 03.28.53.29.80mail : apresbac@ac-lille.fr

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION ÉCONOMIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION ÉCONOMIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION ÉCONOMIE 2015/2016 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION / ÉCONOMIE Sous réserve d accréditation LA LICENCE EN ÉCONOMIE Certification de niveau II (Bac+3) : 6 Semestres - 180 crédits

Plus en détail

Les Formations en Journalisme

Les Formations en Journalisme Les Formations en Journalisme Avril 2014 CELSA Paris Université de Paris IV 70 concours + frais Bac + 3 universitaires CUEJ Strasbourg Université de Strasbourg 91 concours + droits d inscription universitaires

Plus en détail

Se former au commerce ou à la gestion

Se former au commerce ou à la gestion Se former au commerce ou à la gestion. Définition du secteur Commerce: savoir vendre ses produits (représentant,commerce de détail). Marketing: à partir d études de marché adapter un produit son prix aux

Plus en détail

Le devenir en 2003/2004 des inscrits dans l enseignement supérieur de la région Nord-Pas de Calais en 2002/2003

Le devenir en 2003/2004 des inscrits dans l enseignement supérieur de la région Nord-Pas de Calais en 2002/2003 ORES POPULATION Tableau de Bord (3/3) Avril 2006 Le devenir en 2003/2004 des inscrits dans l enseignement supérieur de la région Nord-Pas de Calais en 2002/2003 Pôle Universitaire Européen Lille Nord-Pas

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Marketing des produits fianciers et d'assurance de l Université du Littoral Côte d'opale - ULCO Vague E 2015-2019

Plus en détail

Admission Post-bac 2012. Après un Bac Pro

Admission Post-bac 2012. Après un Bac Pro Admission Post-bac 2012 Après un Bac Pro Réalisé à partir du document fourni par le SERVICE ACADEMIQUE D'INFORMATION ET D'ORIENTATION Quelques chiffres Après le Bac Pro Objectif national : 25 % de poursuite

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Développement durable de l Université de Valenciennes et du Hainaut- Cambrésis - UVHC Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Après la classe de Seconde

Après la classe de Seconde Après la classe de Seconde - La procédure - Débouchés des Bacs Mme SAUZON Marie Françoise Conseillère d Orientation Psychologue Centre d Information et d Orientation Lyon-Rive-Gauche 28, rue Julien 69003

Plus en détail

METIERS DES LANGUES ET CULTURES ETRANGERES

METIERS DES LANGUES ET CULTURES ETRANGERES Mention : METIERS S LANGUES ET CULTURES ETRANGERES Domaine : Spécialité : Volume horaire étudiant : Niveau : MASTER 2 année ARTS LETTRES LANGUES ET VEILLE DOCUMENTAIRE INTERNATIONALE M2 120 ES 120 h 48/78

Plus en détail

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015?

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? Introduction Tour de table rapide : Établissement, discipline et thème du projet envisagée

Plus en détail

Après un Bac technologique STI Systèmes d information et numérique

Après un Bac technologique STI Systèmes d information et numérique Après un Bac technologique STI Systèmes d information et numérique Après le bac STI Filières SÉLECTIVES À L ENTRÉE IUT STS CPGE bulletins de première admission sur dossier notes des épreuves anticipées

Plus en détail

STI2D Energie - Environnement Innovation technologique - Eco Conception. STI2D Energie - Environnement Innovation technologique - Eco Conception

STI2D Energie - Environnement Innovation technologique - Eco Conception. STI2D Energie - Environnement Innovation technologique - Eco Conception LYCÉE POLYVALENT JEAN MACÉ Études Supérieures possibles au Lycée BTS CGO Comptabilité Gestion des organisations BTS MUC Management des Unites Commerciales BTS TC Technico-commercial B.T.S. ÉLECTROTECHNIQUE

Plus en détail

Bulletin officiel n 44 du 27 novembre 2014

Bulletin officiel n 44 du 27 novembre 2014 Annexe I Année : calendrier de l'orientation et de l'affectation des élèves Collèges Conseils de classe Commissions d appel Calendrier de l'affectation 6 e, 5 e, 4 e, 3 e (1) À compter du vendredi 12 juin

Plus en détail

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs

Les étudiants dans les écoles de management reconnues à diplôme visé en 2009-2010 Augmentation continue des effectifs note d 1.1 informationdécembre Enseignement supérieur & Recherche En 29-21, 87 8 étudiants suivent une formation dans l une des 84 écoles de management reconnues et habilitées à délivrer un diplôme visé,

Plus en détail

144 174 237 30h + 120h 555 h

144 174 237 30h + 120h 555 h Niveau : LICENCE Année Domaine : Mention : Spécialité : S.T.A.P.S. S.T.A.P.S. MANAGEMENT DU SPORT L2 120 ES Volume horaire étudiant : 144 174 237 30h + 120h 555 h cours magistraux travaux dirigés travaux

Plus en détail

Licence professionnelle Statistique et informatique décisionnelle pour le management de la qualité (SIDMQ)

Licence professionnelle Statistique et informatique décisionnelle pour le management de la qualité (SIDMQ) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Statistique et informatique décisionnelle pour le management de la qualité (SIDMQ) Université de Pau et des Pays de l Adour - UPPA Campagne

Plus en détail

Master Droit notarial, immobilier et du patrimoine

Master Droit notarial, immobilier et du patrimoine Formations et diplômes Rapport d évaluation Master Droit notarial, immobilier et du patrimoine Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Languedoc - Roussillon

Languedoc - Roussillon Master Métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation 1 er degré MEEF Concours préparés : Concours de recrutement des professeurs des écoles (CRPE) Lieu : Carcassonne - Mende - Montpellier

Plus en détail

Master Sciences cognitives

Master Sciences cognitives Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences cognitives Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

La série STMG. Sciences et Technologies du Management et de la Gestion. Série STMG

La série STMG. Sciences et Technologies du Management et de la Gestion. Série STMG La série STMG Sciences et Technologies du Management et de la Gestion Le choix de la filière STMG Le contenu de la formation Les études supérieures Les perspectives d emploi Partie 1 : Le choix de la filière

Plus en détail

CIO 8, Quai Boissier de Sauvages 30100 ALES Tel: 04 66 56 46 70 Fax: 04 66 56 46 90

CIO 8, Quai Boissier de Sauvages 30100 ALES Tel: 04 66 56 46 70 Fax: 04 66 56 46 90 CIO 8, Quai Boissier de Sauvages 30100 ALES Tel: 04 66 56 46 70 Fax: 04 66 56 46 90 Après la Seconde GT... Comment choisir son bac? Son projet, ses centres d intérêt Ses capacités, qualités, aptitudes

Plus en détail

Après un bac ES. Série Economique

Après un bac ES. Série Economique Après un bac ES Série Economique CIO «Nord» - Novembre 2011 L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR EN FRANCE 11 10 Doctorat Thèse Thèse MASTER Recherche 2 MASTER 1 LICENCE 3 LICENCE 2 MASTER Professionnel 2 IUP 2 IUP

Plus en détail

I. Compte-rendu groupe 1 II. Compte-rendu groupe 2 III. Compte-rendu groupe 4

I. Compte-rendu groupe 1 II. Compte-rendu groupe 2 III. Compte-rendu groupe 4 JOURNEE D'ANIMATION SUR LA LIAISON BAC PRO/BTS DANS LE SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL MME GANDON IEN-ET SBSSA MME CAPRA IA-IPR SMS BSE MERCREDI 19 FEVRIER 2014 LYCEE VOLTAIRE ORLEANS LIAISON BAC PRO ASSP/BTS

Plus en détail

APRÈS LA 2DE Géné l ra e l t et Technologique

APRÈS LA 2DE Géné l ra e l t et Technologique APRÈS LA 2DE Générale é et Technologique Février 2012 Intentions d orientation en Février Le conseil de classe émet une proposition Vœux définitifs au 3 ème trimestre Proposition définitive du conseil

Plus en détail

6 JANVIER 2015 REUNION D INFORMATION SUR L ORIENTATION EN CLASSE DE PREMIERE

6 JANVIER 2015 REUNION D INFORMATION SUR L ORIENTATION EN CLASSE DE PREMIERE 6 JANVIER 2015 REUNION D INFORMATION SUR L ORIENTATION EN CLASSE DE PREMIERE LES ENJEUX L HEURE DES CHOIX OBJECTIF : REUSSITE Associer les goûts et les aptitudes Le cycle Terminal (1 ère + Ter) Maîtrise

Plus en détail

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO)

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) Tél. : (226) 50.36.81.46/72 80 74 34 - Fax : (226) 50.36.85.73 Email : cames@bf.refer.org

Plus en détail

75 ans d expérience dans la préparation aux examens d État.

75 ans d expérience dans la préparation aux examens d État. 75 ans d expérience dans la préparation aux examens d État. (mis en œuvre par le Ministère de l Education Nationale et le Conseil de l Ordre des Experts- Comptables) DCG : Diplôme de Comptabilité et de

Plus en détail

Poursuites d études après un DUT TC dans l Académie de Lille

Poursuites d études après un DUT TC dans l Académie de Lille Poursuites d études après un DUT TC dans l Académie de Lille A. Schéma des formations post-dut B. Entrer dans la vie active C. Poursuites d études à l Université Les Licences professionnelles Les DUT en

Plus en détail

Et les conférences : Conférence des Présidents d Université (CPU), Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d Ingénieurs (CDEFI),

Et les conférences : Conférence des Présidents d Université (CPU), Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d Ingénieurs (CDEFI), Accord de reconnaissance mutuelle d études et diplômes en vue de la poursuite d études supérieures dans les établissements d enseignement supérieur français et taiwanais Les associations : Association

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion et commercialisation des produits de la filière forestière

Licence professionnelle Gestion et commercialisation des produits de la filière forestière Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion et commercialisation des produits de la filière forestière Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Assistant gestionnaire de ressources humaines en PME de l Université du Littoral Côte d'opale - ULCO Vague E 2015-2019

Plus en détail

SCIENCES POUR L INGENIEUR

SCIENCES POUR L INGENIEUR LICENCE SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE / STAPS SCIENCES POUR L INGENIEUR Parcours Maintenance Industrielle www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION La Licence Sciences Pour l Ingénieur (SPI) est une

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

LICENCE. Mathématiques

LICENCE. Mathématiques LICENCE Mathématiques Que sont les mathématiques? Les mathématiques, par l étude d objets abstraits (nombres, figures géométriques...) et le recours au raisonnement logique, permettent de décrire et de

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métiers du commerce industriel de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Projet Pédagogique. - Favoriser la curiosité intellectuelle par le partage des connaissances, des cultures et des échanges.

Projet Pédagogique. - Favoriser la curiosité intellectuelle par le partage des connaissances, des cultures et des échanges. Projet Pédagogique La scolarité vise à aborder les apprentissages en prenant en compte les compétences de chacun afin de permettre l épanouissement de tous. La communauté éducative propose donc un enseignement

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

Bienvenue dans le réseau des Universités de technologie

Bienvenue dans le réseau des Universités de technologie Bienvenue dans le réseau des Universités de technologie L UTBM à Belfort-Montbéliard, l UTC à Compiègne et l UTT à Troyes sont regroupés dans le réseau des «universités de technologie» : elles réunissent

Plus en détail

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mobilisation contre le décrochage scolaire Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mercredi 8 janvier 2014 SOMMAIRE Introduction : la Nation mobilisée contre le

Plus en détail

DROIT, ÉCONOMIE & GESTION DUT GESTION ADMINISTRATIVE ET COMMERCIALE DES ORGANISATIONS. www.univ-littoral.fr

DROIT, ÉCONOMIE & GESTION DUT GESTION ADMINISTRATIVE ET COMMERCIALE DES ORGANISATIONS. www.univ-littoral.fr DROIT, ÉCONOMIE & GESTION DUT GESTION ADMINISTRATIVE ET COMMERCIALE DES ORGANISATIONS www.univ-littoral.fr OBJECTIFS DE LA FORMATION Le DUT GACO a pour objectif de former des assistants de gestion polyvalents

Plus en détail

FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES

FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES Universitaire Professionnel FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES LICENCE PROFESSIONNELLE CHARGÉ DE CLIENTÈLE DE PARTICULIERS D.U. CHARGÉ DE CLIENTÈLE DE PROFESSIONNELS EN BANQUE UCO Laval Campus EC

Plus en détail

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel BTS Management des unités commerciales Eléments principaux de la modification du référentiel Mai 2013 ANNEXE I UNITÉS CONSTITUTIVES DU RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION DU DOMAINE PROFESSIONNEL Unités Compétences

Plus en détail

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION S.T.G.

SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION S.T.G. SERIE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION S.T.G. LES SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA GESTION - Pourquoi rénover la filière Sciences et Technologies Tertiaires (STT)? - Quelles sont les principales caractéristiques

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université Lille 2 Droit et santé Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des

Plus en détail

Etudier l économie et la gestion à. http://feg.univ-amu.fr

Etudier l économie et la gestion à. http://feg.univ-amu.fr Etudier l économie et la gestion à http://feg.univ-amu.fr Quelles études en économie-gestion après le baccalauréat? Université Lycée Faculté IUT STS CPGE Licence de Sciences Economiques Diplôme Universitaire

Plus en détail

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE MATHÉMATIQUES EN STS M A T H S S T S Animation académique Taverny lundi 24 mars 2014 et Savigny sur Orge vendredi 28 mars 2014 PREMIERS REPÈRES Les programmes de STS ont été

Plus en détail

JEUNESSE > L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE > L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR > L EMPLOI ET LA FORMATION

JEUNESSE > L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE > L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR > L EMPLOI ET LA FORMATION JEUNESSE > L ENSEIGNEMENT SECONDAIRE > L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR > L EMPLOI ET LA FORMATION 72 CHAPITRE 5 I JEUNESSE L enseignement secondaire LES ÉTABLISSEMENTS PUBLICS Collège Gounod 6 bis rue Gounod

Plus en détail

Série Economique et Sociale. Après un bac ES

Série Economique et Sociale. Après un bac ES Série Economique et Sociale Après un bac ES AEFE / Service Orientation et enseignement supérieur / juillet 2007 DE médecine spécialisée DE Médecine spécialisée DE médecine générale Doctorat Diplôme d école

Plus en détail

LICENCE Administration Economique et Sociale (AES)

LICENCE Administration Economique et Sociale (AES) LICENCE Administration Economique et Sociale (AES) Présentation Nature Site(s) géographique(s) : Accessible en : Formation diplômante Tours Formation initiale Formation continue Type de diplôme : Durée

Plus en détail

DUT carrières sociales

DUT carrières sociales université sciences humaines et sociales - lille 3 année universitaire 2014-2015 DUT carrières sociales Option : éducation Spécialisée Diplôme d Etat d Educateur Spécialisé (DEES) présentation générale

Plus en détail

Enseignements d exploration de seconde. Sciences de l Ingénieur. Création et Innovation Technologiques

Enseignements d exploration de seconde. Sciences de l Ingénieur. Création et Innovation Technologiques Enseignements d exploration de seconde Sciences de l Ingénieur Création et Innovation Technologiques SI et CIT enseignements complémentaires pour un développement durable CIT Comprendre comment évoluent

Plus en détail

Bien choisir son BTS... Et après?

Bien choisir son BTS... Et après? Bien choisir son BTS... Et après? DE 11 médecine spécialisée DE Projet de réforme pour les concours de l enseignement médecine spécialisée DE 10 Diplôme PRO médecine générale Diplôme d école IEP, Archi,

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

proposant des formations et enseignements professionnels

proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels Sommaire Introduction 5 Le contexte et les enjeux 5 La cible du guide 6 La valeur-ajoutée

Plus en détail

Bilan de l expérimentation 2013-2014. Enseignements d exploration en classe de seconde. Lycée Henri Vogt, Commercy. Académie de Nancy-Metz

Bilan de l expérimentation 2013-2014. Enseignements d exploration en classe de seconde. Lycée Henri Vogt, Commercy. Académie de Nancy-Metz Bilan de l expérimentation 2013-2014 Enseignements d exploration en classe de seconde Lycée Henri Vogt, Commercy Académie de Nancy-Metz 1 Rappel du contexte Les enseignements d exploration ont été mis

Plus en détail

Annexe n 1 du PV du CEVU du 22 septembre 2008. Evaluation des IUT. Cachan Sceaux Orsay. 22/09/2008 Evaluation IUT

Annexe n 1 du PV du CEVU du 22 septembre 2008. Evaluation des IUT. Cachan Sceaux Orsay. 22/09/2008 Evaluation IUT Annexe n 1 du PV du CEVU du 22 septembre 2008 Evaluation des IUT Cachan Sceaux Orsay 1 Principaux chapitres de l évaluation Bilan du CQD 2006-2009 (points forts points faibles) Formation initiale et continue

Plus en détail