ELLE ETAIT LA NATURE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ELLE ETAIT LA NATURE"

Transcription

1 1 Concours de nouvelles "GéoStrophes" ELLE ETAIT LA NATURE

2 2 Maria poursuivait ce lièvre depuis de longues minutes. Ils fusaient tous les deux à travers la forêt. Au détour d un sentier, elle avait aperçu deux oreilles dressées surplombant un rocher couvert de mousse. Elle s était approchée à pas feutrés, sans bruit et à quelques mètres du lièvre, elle avait bondi. Maintenant, ils longeaient à vive allure un lac sombre. Les eaux troubles reflétaient leurs silhouettes si différentes. Le quadrupède bondissant contrastait gravement avec le bipède élancé. Saisissant son reflet du coin de l œil, Maria s arrêta net pour se plonger dans l image que lui renvoyait la surface noire du lac. Des libellules vertes et bleues s agitaient autour d elle. Une reinette mélomane s essayait au chant alors qu une foulque et ses nombreux petits fendaient vivement l eau, en parfait accord avec le reflet d oies sauvages passant au-dessus d eux. C est alors qu une sensation étrange s empara de Maria. Ses longues jambes commencèrent à s ancrer dans le sol et elle sentit l énergie de la terre envahir son corps. Elle baissa les yeux vers ses pieds et réprima un cri d horreur. Elle devenait arbre. Ses tibias avaient déjà la texture de l écorce et ses jambes fusionnaient inexorablement en un tronc rond et massif. Elle sentit la sève brute atteindre son cœur avant d être rejetée violemment vers son cerveau, dont les neurones frétillaient pour la dernière fois d impulsions électriques animales. Un hurlement strident se mit à retentir, il envahissait la forêt tout entière à intervalles réguliers. Juste avant de sombrer, Maria put voir ses doigts se transformer en feuilles et sentir ses cheveux devenir branches. Une voix lointaine, sourde et profonde comme l âme, se fondait dans le hurlement, susurrant avec puissance ces quelques mots : «Tu es l élue, tu la protègeras». Puis ce fut la chute, vertigineuse et sans fin. Maria sombrait dans un abîme sans couleur, sans vie. Seul le hurlement l atteignait encore, aigu, puissant, omniprésent. Maria se dressa violemment dans son lit. La sècheresse de sa gorge contrastait désagréablement avec la sueur qui couvrait son corps. Le hurlement de son rêve l accompagnait encore et elle le fit taire d un geste las, écrasant l unique bouton de son radioréveil. Elle mit quelques secondes à savoir où elle se trouvait et qui elle était. Mécaniquement, comme si elle voulait en être sûre, elle déclama dans un souffle : «Mon nom est Maria Odague, j ai 25 ans, je suis née en 2078 et aujourd hui, c est jeudi». Puis elle soupira, interdite. Elle gardait

3 3 de son rêve un souvenir vague et ému. Elle n en revenait pas. Elle ne comprenait pas. Maria, comme tous les êtres humains de moins de 30 ans, n avait jamais vu la nature. Maria s extirpa des draps lentement. Le tissu glissa sur son corps élancé alors que ses longues jambes prenaient appui sur le sol. Elle se mit debout et s étira longuement. La lumière artificielle du plafonnier éclaboussait sa peau blanche, presque translucide. Elle couvrit son corps nu d un peignoir bleu et quitta la chambre, l esprit encore tout embrumé par son rêve. L eau chaude éclaboussait les yeux clos de Maria. La tête relevée, elle se mit à penser. Son passé se mit à surgir dans son esprit ainsi que son absence de relation avec la nature. Quelques années avant la naissance de Maria, la Terre avait cessé de recevoir les rayons nourriciers du soleil. L atmosphère était devenue opaque. Très rapidement, l océan perdit la totalité de ses réserves de plancton. Les continents virent disparaître leurs plantes. Puis suivirent les poissons, les insectes, les oiseaux, les reptiles, les mammifères. Mais l homme survécut. L unique coupable parvint à s en sortir. Des progrès fulgurant en chimie, en génétique, en physique et en informatique permirent à l homme de créer sa nature. Tout ce dont il avait besoin fut désormais synthétisé. Le vert de la nature se transforma en gris des machines et le bleu du ciel en gris des nuages. Il n y avait plus de nuit, plus de jour. Les cris des oiseaux devinrent couinements de rouages et le meuglement des vaches soupirs des pistons. Il n y avait plus de temps, plus de saison. L odeur de la graisse remplaça celle des fleurs et les vapeurs chimiques celle du fumier. C est dans ce monde terne que Maria vit le jour. Elle ne connaissait les animaux que par les manuels d histoire, les plantes que par les vieux reportages en numérique et le soleil que par des cartes postales. Elle grandit rongée par ce manque, oppressée par l homme. Son corps tout entier le réclamant, elle décida de se rapprocher autant que possible de la nature, des souvenirs de la nature. C est pourquoi elle choisit de faire un métier devenu obsolète. De sa passion émergea sa réussite et elle progressa, jusqu à cette nuit, jusqu à ce rêve. Ce fut la concrétisation des espoirs d une vie. Elle était dans la nature. Elle était la nature. Maria coupa l eau, sortit de la douche et

4 4 s enroula dans une serviette. Elle fixa longuement son reflet dans le miroir. Ce jour était pour elle un grand jour, elle allait devenir environnementaliste. Après un petit déjeuner synthétique, Maria quitta son appartement et s engouffra dans le gris de l aurore. Elle sauta dans une navette magnétique et s installa confortablement pour les trois heures de voyage. Elle allait recevoir son diplôme dans le temple de Gaïa, siège de l institut mondial des souvenirs de la nature, situé dans les confins des terres enneigées, à quelques milliers de kilomètres de chez elle. Elle ne tarda pas à retourner dans le monde de ses pensées. Les effluves de son rêve enlaçant les interrogations de son futur, elle se souvint de ses cours d histoire. Dans les années 1990, plus de cent ans auparavant, les hommes prirent conscience de l'ampleur du désastre : ils étaient sur le point de tuer la nature. Les espèces animales et végétales disparaissaient à une vitesse folle, l'atmosphère se gorgeait de gaz à effet de serre, la température grimpait inexorablement, les calottes glacières fondaient peu à peu et le niveau des océans ne cessait de monter. Il fallait agir. Des associations commencèrent à lever le poing, suivies bientôt par des personnalités plus influentes. Il n'était peut-être pas trop tard. Les scientifiques travaillaient d'arrache-pied pour trouver des solutions. Les industriels tentaient de baisser leurs émissions de CO 2, certes plus par souci de communication et de publicité que par réel respect de la planète. Mais le résultat était là. Puis, au début du XXIe siècle, l'écologie devint politique. Les programmes des grandes démocraties de ce monde inclurent une large part à la sauvegarde de la planète. La boucle était bouclée. La prise de conscience s'étendait alors à toutes les échelles, du simple citoyen aux puissances mondiales. Dans ce contexte de lutte globale contre la pollution, le métier d'environnementaliste explosa et se démultiplia, englobant une myriade de professions. Les environnementalistes pouvaient être des écologistes spécialisés dans la protection de la biodiversité, des ingénieurs développant des biocarburants ou des naturalistes disséminant leur connaissance des êtres vivants. En ce temps, le terme environnementaliste regroupait toutes les femmes et tous les hommes protégeant la planète. Cette

5 5 synergie mondiale commença à porter ses fruits. L'espoir perça, les hommes pouvaient le faire, les hommes pouvaient sauver la nature. Puis ce fut l'automne noir de Les places boursières du monde entier s'effondrèrent, entraînées par la chute de l'économie américaine. Chaque matin du mois d octobre voyait les titres boursiers s effondrer un peu plus. Les mots krach, récession et faillite résonnaient dans tous les esprits, sur tous les continents. L inquiétude gagna du terrain et la consommation plongea. Les états déboursèrent des milliards pour sauver les banques. Puis ils firent de même pour les entreprises. Puis pour les particuliers. Dans les années qui suivirent cette hécatombe économique, les hommes s'acharnèrent à sauver ce monde capitaliste qu'ils avaient construit. Ils y parvinrent mais le regrettèrent amèrement quand, enfin, ils rouvrirent les yeux. Ils avaient oublié de sauver la planète. Dès 2015, il était trop tard. La nature était condamnée. Il n y avait alors plus qu une poignée d environnementalistes sur la Terre. Leur mission était simple puisqu elle était impossible. Ils ralentirent les dégâts mais le résultat fut le même. L homme avait tué l esprit nourricier de la planète. L homme avait assassiné Gaïa. En 2070, le métier d environnementaliste n existait plus. Mais trois décennies plus tard, un communiqué de l université mondiale des études globales annonça l invraisemblable. Une formation d environnementaliste était proposée. Plusieurs centaines de candidats s y inscrivirent. Au milieu d eux, une jeune fille brune aux yeux rêveurs se détacha rapidement. Après trois ans, le jour de la remise des diplômes, il ne restait plus qu elle. «Et c est moi», pensa Maria dans un sourire. Une légère secousse la hissa hors de sa rêverie. Le train magnétique venait de s arrêter. Les portes s ouvrirent sur une lumière douce et grise. Maria saisit son sac, prit une profonde inspiration et s engouffra dans son destin. Un homme était seul sur le quai. De taille raisonnable, il arborait une tunique sombre et un chapeau rapiécé. Ses yeux bleus brillaient intensément. Ils semblaient contenir toute la connaissance du monde. Mais aussi toute sa souffrance. Maria lutta pour s extirper de son regard et s avança vers lui. Il

6 6 tendit une main déformée par l âge, à la peau tannée par le labeur. De telles mains avaient disparu depuis longtemps, depuis que l homme avait cessé de s en servir. L homme se présenta alors d une voix rocailleuse, baignée d émotion. «Je m appelle Pierre Tossan, je suis profondément enchanté de vous rencontrer. - Maria Odague. - Je sais. Suis-moi Maria», répondit-il dans un sourire. Ils se dirigèrent vers une grande porte en granit sur laquelle étaient gravées les initiales IMSN. «Institut mondial des souvenirs de la nature», pensa Maria. La porte s ouvrit sur un ascenseur aux dimensions exagérées. L homme entra un code, se plia aux vérifications biométriques de ses mains et de son visage et la cabine plongea. Ils débouchèrent dans une pièce circulaire aux murs ternes et vieillis. Au centre se dressaient une table et deux chaises. Deux coffrets attendaient sur la table, l un noir, l autre blanc. Pierre et Maria s assirent face à face sans dire un mot. Il la dévisagea longuement et finit par lâcher. «Penses-tu avoir choisi ce métier?» Surprise par la question, Maria commença par bafouiller puis articula. «Oui, bien sûr. Enfin, comment pourrait-il en êtr - Il en est. Le métier que tu penses avoir choisi est d une importance capitale, d une signification sans commune mesure. Aucune erreur n est possible. La moindre petite faute aurait des répercussions atroces. Il serait dramatique de confier ces responsabilités à une personne inconnue. Je te connais Maria. J ai fondé cet institut avec l aide de ton grand-père, il y a 60 ans. Nous avions chacun notre mission. La mienne était de rester ici, tu comprendras bien assez tôt. La sienne était de trouver mon remplaçant. Il a fondé une famille, eut un fils et prit soin que la fille de ce fils prenne ma suite. Tu es cette personne. Tu n as pas choisi. Tu es née pour être venue ici aujourd hui. Et pour y rester.» Maria ouvrit la bouche mais aucun son n en sortit. Elle ne voulait pas le croire. Elle était certaine d avoir choisi cette voie. Depuis toute petite, elle avait voulu être proche de cette nature disparue, la comprendre et protéger ses souvenirs.

7 7 Cette passion venait du plus profond d elle-même. Son arrivée dans cet institut était son choix, sa volonté. Perdue dans ses pensées, Maria ne vit pas Pierre ouvrir le coffret noir. Il contenait douze galets sombres. Sur chacun de ces galets était gravée une lettre. Il les aligna calmement sur la table. Il fit de même avec les onze galets de granit rose que contenait le coffret blanc. Maria leva la tête, vit les deux lignes de galets et les mots qu ils formaient. PIERRE TOSSAN MARIA ODAGUE Tout en parlant, Pierre commença à bouger les galets noirs qui formaient son nom. «Ton grand-père m a donné ce nom le jour où nous nous sommes séparés. Il m a dit que je devais le garder et en trouver la signification. Je n ai pas mis très longtemps. Regarde.» Maria baissa les yeux et observa amusée les mots formés par Pierre avec les lettres de son nom. PASSION TERRE «Regarde-moi Maria. Écoute-moi attentivement. Ce jour-là, ton grandpère m a également annoncé le nom de celle qui allait me remplacer. C était ton nom Maria, mais tu n étais pas née. Je ne te mens pas. Ton grand-père avait tout prévu, il t a conditionnée pour ce futur. Je sais que tu ne l as pas connu. Ce grand homme est mort trop tôt. Mais il voulait le meilleur pour toi. Tu dois honorer sa vie. Tu dois me remplacer. Tel est ton destin. Regarde la table maintenant.» Transportée par les propos de Pierre, Maria ne l avait pas vu déplacer les lettres. Tout son corps se mit à trembler quand elle baissa les yeux sur la table, sur son avenir, sur son passé. Alors elle sut qu il avait raison. Elle était née pour

8 8 faire ce métier. Les galets roses qui formaient son nom quelques instants auparavant en étaient la preuve. Les trois mots devant elle ne pouvaient mentir. AMOUR DE GAIA Pierre se leva, fit le tour de la table et posa ses lourdes mains sur les épaules de Maria. «Il faut y aller maintenant. Il est temps pour toi de rejoindre ton destin.» Encore assommée par ces révélations, Maria se leva et suivit Pierre dans l ascenseur. Ils continuèrent leur descente, toujours en silence. L ascenseur s immobilisa et Pierre se mit à parler. «Dans quelques minutes, je serai parti. Tu seras la seule et unique environnementaliste sur cette planète. Tu devras protéger tout ce qui se trouve derrière cette porte et les centaines d étages qui s empilent sous nos pieds. L institut est immense, tu mettras des années à en faire le tour. Il n y a que deux règles à respecter. Tu dois garder le secret et tu dois sauvegarder les équilibres. Il se peut que je sois le dernier être humain que tu verras avant des décennies. Avant ton remplaçant. Mais tu vivras heureuse. Tu vivras comblée. Je te le promets. Maria, voici la nature.» La porte s ouvrit et Maria vacilla. Le premier choc fut auditif. Des chants et des cris parvinrent à ses oreilles, des sons qu elle n avait jamais entendus. Ces bruits emplirent son âme, bouchant les vides qui jalonnaient son existence. Les odeurs suivirent, multiples, complexes, elles aussi inédites. Puis ce fut la vue. Des larmes de joie ruisselèrent sur son visage. Elle voyait la nature. Des herbes folles lui caressèrent les jambes lorsqu elle sortit de l ascenseur. Des arbres immenses l entouraient. Des fleurs aux mille couleurs jaillissaient partout dans la verdure. Des abeilles bourdonnèrent à ses oreilles. Un écureuil bondit à quelques mètres d elle. Elle leva les yeux mais ne parvint pas à distinguer le toit. De fortes lampes remplaçaient le soleil, nourrissaient les plantes, qui nourrissaient les animaux, qui nourrissaient d autres animaux. Une buse jaillit et captura un campagnol. Elle en arracha plusieurs morceaux qu elle dévora avidement. Maria ne ressentit aucun dégoût. C était ça la nature, un équilibre cruel mais beau, complexe mais fragile. Les hommes avaient rompu cet

9 9 équilibre. Les hommes s étaient extraits de la nature, puis l avaient réduite en esclavage. Elle devait à présent prendre le relais, conserver ce que son grandpère avait sauvé. Elle inspira profondément et sut alors qu elle était prête pour cette mission. Elle s agenouilla dans l herbe humide, l esprit enfin apaisé. Puis elle s y étendit sur le dos, les bras en croix. Elle était dans la nature. Elle était la nature. La voix de Pierre lui parvint et les quelques mots qu il prononça emplirent son cœur. «Tu es l élue. Tu la protègeras.»

La petite fille qui voulait attraper le soleil

La petite fille qui voulait attraper le soleil La petite fille qui voulait attraper le soleil Un beau matin, une fillette fût réveillée par un drôle de petit rayon de soleil, qui rentra dans sa chambre, lui caressa la joue et vint lui chatouiller le

Plus en détail

Pourquoi le Chien. chasse le Chat

Pourquoi le Chien. chasse le Chat Pourquoi le Chien chasse le Chat 1 Pourquoi le Chien chasse le Chat Par Liz Hutchison À Madame Yannick Post, mon premier professeur de français. Ce livre est un don à l organisme non gouvernemental Seeds

Plus en détail

Petit recueil de prières solaires

Petit recueil de prières solaires Petit recueil de prières solaires Un petit mot... d introduction. Ces quelques prières ne sont rien d autre qu un «prêt»... Oui, un prêt. Elles vous sont prêtées... en attendant que vous deveniez capable

Plus en détail

Marie-P te propose une mission!

Marie-P te propose une mission! Marie-P te propose une mission! D éveloppe tes qualités d observation pour devenir détective, comme Marie-P! Six lettres mystérieuses se sont glissées dans certaines illustrations du roman marquées par

Plus en détail

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel

Johan Theorin. L Heure trouble ROMAN. Traduit du suédois par Rémi Cassaigne. Albin Michel Johan Theorin L Heure trouble ROMAN Traduit du suédois par Rémi Cassaigne Albin Michel Öland, septembre 1972 L E MUR de grosses pierres rondes couvertes de lichens gris était aussi haut que le petit garçon.

Plus en détail

Olaf était face à l océan.

Olaf était face à l océan. Olaf était face à l océan. Rêvasser, c était tellement plus amusant qu apprendre à déchiffrer les runes. Cette écriture bizarre ne lui servirait pas à grand-chose quand il prendrait la mer. Trouver son

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

tait de retourner chez lui. Et maintenant, il avait faim et pas de pilule nutritive. Que faire? Où aller et où dormir? Pour Zic, le pays ne pouvait

tait de retourner chez lui. Et maintenant, il avait faim et pas de pilule nutritive. Que faire? Où aller et où dormir? Pour Zic, le pays ne pouvait 13 Zic et tim Où est encore passé Zic? La mère de Zic appuya sur un bouton et la maison se mit à pivoter doucement; ainsi, elle pouvait, d un coup d œil, visualiser le parc qui entourait la villa. Quelle

Plus en détail

Alors, quand il est rentré, il a fallu tout lui expliquer. Et comme c est un tonton littéraire, il lui a raconté ce conte imaginaire:

Alors, quand il est rentré, il a fallu tout lui expliquer. Et comme c est un tonton littéraire, il lui a raconté ce conte imaginaire: C est l histoire d une petite fille, Noéline, et de son tonton qui vivait en Chine. Il n était pas là quand elle est née, car il escaladait une montagne sacrée. Alors, quand il est rentré, il a fallu tout

Plus en détail

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4 Texte 1 Quand tu regarderas les étoiles la nuit, puisque j habiterai dans l une d elles, puisque je rirai dans l une d elles, alors ce sera pour toi, comme si riaient toutes les étoiles A. de Saint Exupéry

Plus en détail

Il y a bien longtemps, dans un château recouvert de lierre et de plantes envahissantes,

Il y a bien longtemps, dans un château recouvert de lierre et de plantes envahissantes, Texte B CM2 de M. Pivano Chapitre 1 Il y a bien longtemps, dans un château recouvert de lierre et de plantes envahissantes, demeurait un roi qui avait été, des années auparavant, empoisonné par des huîtres.

Plus en détail

Aguri et le vieil homme qui faisait fleurir les cerisiers de Grégoire Vallancien

Aguri et le vieil homme qui faisait fleurir les cerisiers de Grégoire Vallancien 1 Au Japon, dans un petit village, vivait un vieil homme. Il habitait une minka une petite maison de bambou et cultivait le riz avec sa femme. Un jour, dans la forêt, le vieil homme vit son chien gratter

Plus en détail

Episode 1 : Lecture découverte. Episode 1 : Lecture

Episode 1 : Lecture découverte. Episode 1 : Lecture Episode : Lecture découverte Episode : Lecture Il était une fois trois ours qui vivaient dans une petite maison au milieu de la forêt. Il y avait Tout Petit Ours, Ours Moyen et Très Grand Ours. Chaque

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

Poèmes écrits dans la nature par les étudiants de la classe 3A du Lycée de Locarno inspirés de L Alphabet des anges de X. Borel.

Poèmes écrits dans la nature par les étudiants de la classe 3A du Lycée de Locarno inspirés de L Alphabet des anges de X. Borel. Poèmes écrits dans la nature par les étudiants de la classe 3A du Lycée de Locarno inspirés de L Alphabet des anges de X. Borel. Octobre 2015 Froid Dans la forêt derrière ma maison, le feuillage est rouge

Plus en détail

Moko, enfant du monde

Moko, enfant du monde Moko en Afrique, les monts de la Terre ronde Objectifs : Les animaux. Les parties du corps d un animal. Les chiffres jusqu à 4. Age : 4-6 ans Niveau : Débutants, A1 Moko en Afrique : Les monts de la Terre

Plus en détail

Cauchemar. Première vision

Cauchemar. Première vision Première vision Cauchemar Je prenais mon déjeuner lorsque j entendis ma mère s exclamer : «Dépêche-toi, on va être en retard, chéri! -J arrive, je finis de préparer la valise! cria mon père.» Moi, je me

Plus en détail

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook Yuliana Fransani Une aventure à Paris Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

son site : http://jancet.canalblog.com Twitter : @JaAncet

son site : http://jancet.canalblog.com Twitter : @JaAncet la tendresse Jacques Ancet est né à Lyon en 1942. Il vit et travaille près d Annecy. Il est l auteur d une imposante œuvre poétique, et un des traducteurs essentiels de la poésie espagnole. son site :

Plus en détail

L histoire du petit indien

L histoire du petit indien Compréhension de lecture Andrée Otte L histoire du petit indien CH.Zolotow, Le petit indien, Ed. des deux coqs d or Voici l histoire de toute une famille d Indiens : le père, la mère, le grand frère, la

Plus en détail

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin 6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin Des lunettes pour ceux qui en ont besoin De nombreuses personnes dans le monde sont atteintes d erreurs de réfraction. Cela signifie que leurs yeux ne voient pas

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim.

Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim. Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim. Entre-temps, je m étais enfilé le deuxième paquet de crackers que j avais

Plus en détail

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez.

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez. TEXTE 1 Jules et Julie étaient voisins. Chaque matin, ils traversaient la forêt pour aller à l école. ça rassurait leurs parents de les savoir ensemble. Mais jamais Julie n adressait la parole à Jules

Plus en détail

Recueil 1. Mise en page par le groupe informatique

Recueil 1. Mise en page par le groupe informatique Recueil 1 Mise en page par le groupe informatique Les enfants de la terre. Les mots te prennent par la main Te conduisent sur le chemin, Tu marches dans l oubli Que tes pas effacent. Demain est ton destin,

Plus en détail

1,2,3, consignes. Quatre types de consignes. Exprimer un texte par le mime. Sans retour au texte. Exprimer un texte par le dessin.

1,2,3, consignes. Quatre types de consignes. Exprimer un texte par le mime. Sans retour au texte. Exprimer un texte par le dessin. 1,2,3, consignes Instit90 (copyright) Objectifs! Mettre en œuvre des stratégies visant la compréhension de consignes ;! Gérer son activité : Anticiper et contrôler son ; Valider, invalider une proposition!

Plus en détail

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère La Couleur du lait Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère A vue d œil Titre original : The Color of Milk Nell Leyshon, 2012. Première publication en Grande-Bretagne

Plus en détail

Harry Mathews. 20 lignes par jour. traduit par Marie Chaix. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Harry Mathews. 20 lignes par jour. traduit par Marie Chaix. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Harry Mathews 20 lignes par jour traduit par Marie Chaix P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e PRÉFACE Comme beaucoup d écrivains je trouve souvent que me mettre au travail le matin est une entreprise

Plus en détail

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault Le grand concours Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault 1 Kim, une jolie fille aux longs cheveux roux et aux yeux clairs, et Melinda, une petite brune aux cheveux courts, se sont rencontrées

Plus en détail

Avant de commencer ma nouvelle aventure

Avant de commencer ma nouvelle aventure J Avant de commencer ma nouvelle aventure e me nomme Marie-Paillette mais tout le monde m appelle Marie-P, heureusement! Je déteste ce prénom étrange que mes parents m ont donné à cause de mes yeux brillants.

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

Des Trades Explosifs Avec La Formation Gagner En Bourse Simplement

Des Trades Explosifs Avec La Formation Gagner En Bourse Simplement Des Trades Explosifs Avec La Formation Gagner En Bourse Simplement!!! Créé Par Ben De Bourse Ensemble http://www.bourseensemble.com! À Lire - Très Important Je sais que vous avez envie de vous plonger

Plus en détail

Bienvenue à toi qui lis ces lignes. Tu commences une

Bienvenue à toi qui lis ces lignes. Tu commences une Bienvenue à toi qui lis ces lignes. Tu commences une aventure intérieure imaginaire qui a le pouvoir de changer ta vie. Dans ce parchemin, tu trouveras des préceptes de sagesse ancestrale. Malheureusement

Plus en détail

Chapitre 1. Trouver ses bases

Chapitre 1. Trouver ses bases Chapitre 1 Trouver ses bases 9 Lundi Dépendance Comme un bébé dans les bras de sa mère est impuissant, Dieu souhaite que nous (re)devenions ainsi dans ses bras à lui. Il s agit, en fait, plus de réaliser

Plus en détail

Le petit bonhomme en pain d épices

Le petit bonhomme en pain d épices Le petit bonhomme en pain d épices Robert Gaston Herbert Le petit bonhomme en pain d épices Conte anglais Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson pour «Le Cartable Fantastique» Robert Gaston Herbert

Plus en détail

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie Laurence Beynié 7 kg d amour pour ton anorexie 2 2 Samedi 26 mai 2012 : Tout a commencé ce samedi 26 mai. Jamais je n oublierai ce jour-là, où j ai dû, une fois de plus, t amener à l hôpital pour un contrôle

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

Les membres de ma famille croient que je leur ai

Les membres de ma famille croient que je leur ai Introduction Les membres de ma famille croient que je leur ai fait honte et les ai déshonorés à bien des égards depuis que je suis passée du statut de petite fille à celui de femme, mais ils ne connaissent

Plus en détail

Je risque de naîtreî trop tôt? Le livret regroupant l essentiel nouveau né prématuré

Je risque de naîtreî trop tôt? Le livret regroupant l essentiel nouveau né prématuré Je risque de naîtreî trop tôt? Le livret regroupant l essentiel pour accueillir au mieux votre nouveau né prématuré J ai toujours été dans ton ventre maman, mais aujourd hui je vais voir le jour un peu

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

Pascal Garnier. L Année sabbatique. Nouvelles. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Pascal Garnier. L Année sabbatique. Nouvelles. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Pascal Garnier L Année sabbatique Nouvelles P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e L ANNÉE SABBATIQUE Ils n avaient nulle part où aller, alors, ils y allèrent. Ils partirent le 28 février vers 9

Plus en détail

MODULE 5 5 ASTUCES _

MODULE 5 5 ASTUCES _ MODULE 5 5 ASTUCES Préambule Ce document reprend un ensemble d astuces que j ai développé au cours de ma pratique photographique. Ces astuces concernent de nombreux aspects allant de la gestion de la lumière

Plus en détail

Des métaphores pour appréhender la résurrection

Des métaphores pour appréhender la résurrection Des métaphores pour appréhender la résurrection J ai longtemps tenté de me représenter «la résurrection», mais en vain. Il me manquait une métaphore quelque peu convaincante. La mue du papillon fut pour

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

La rue était toujours déserte et le soleil de septembre féroce pour la saison de plus en plus haut. Valente Pacciatore tira sa montre.

La rue était toujours déserte et le soleil de septembre féroce pour la saison de plus en plus haut. Valente Pacciatore tira sa montre. Gö r l i t z La rue était toujours déserte et le soleil de septembre féroce pour la saison de plus en plus haut. Valente Pacciatore tira sa montre. Pouvait-il l avoir raté? Il s était pourtant caché dès

Plus en détail

Moko, enfant du monde

Moko, enfant du monde Moko, enfant du monde Moko en Afrique : Les monts de la Terre ronde. Objectifs : Les formes géométriques. Les différents habitats. Pré-requis : Les couleurs. Age : 4-6 ans Niveau : Débutants, A1 Moko en

Plus en détail

Mais un jour, un chevalier arriva au château Il voulait apporter un écu pour l armurerie. On aurait dit qu il voulait s en débarrasser.

Mais un jour, un chevalier arriva au château Il voulait apporter un écu pour l armurerie. On aurait dit qu il voulait s en débarrasser. NAO et l écu magique Nao est un dieu. Il habite sur une colline et peut se métamorphoser en toutes sortes d animaux pour ne pas se faire repérer. Cette colline est invisible aux yeux des hommes. Il est

Plus en détail

Constance Larsen. Le Livre à écrire. Publibook

Constance Larsen. Le Livre à écrire. Publibook Constance Larsen Le Livre à écrire Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

Jardin secret. Hank Vogel

Jardin secret. Hank Vogel Jardin secret Hank Vogel Hank Vogel Jardin secret 1 L amour, une couronne d épines et de lauriers. 2 On n entre pas dans le royaume des anges la tête vide et les mains propres, on y entre souvent abattu

Plus en détail

4 page 941 / 1ère partie, PARIS Il n' avait pas voulu partir sans lui dire adieu.

4 page 941 / 1ère partie, PARIS Il n' avait pas voulu partir sans lui dire adieu. Partir : Recherche «lemmatisée». Le logiciel ne permttant pas de séparer le verbe «part», de «à part»... ou «le parti» de «parti» on a procédé manuellement au choix. 2 page 937 / 1ère partie, PARIS Je

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net

Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net Retrouvez cette oeuvre et beaucoup d'autres sur http://www.atramenta.net TABLE DES MATIERES RAIPONCE...1 RAIPONCE...2 i Auteur : Frères Grimm Catégorie : Jeunesse Conte des frères Grimm Traducteurs :

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

Effets sonores Musique Visuel. Ouverture «Harper Knows Best». Ben est dans le salon. Il termine un modèle à coller de voiture. Harper arrive.

Effets sonores Musique Visuel. Ouverture «Harper Knows Best». Ben est dans le salon. Il termine un modèle à coller de voiture. Harper arrive. ET DIEU CRÉA LAFLAQUE (SAISON 10) TITRE DE TRAVAIL : Harper A Raison Voiture électrique VF PERSONNAGES : Harper, Ben, Laureen DÉCORS : Maison Harper AUTEUR : Yves Amyot DURÉE ESTIMÉE : min Effets sonores

Plus en détail

Un songe de William Miller

Un songe de William Miller Un songe de William Miller J ai rêvé que Dieu, par une main invisible, m avait envoyé un bel écrin ciselé, d ébène et de perles curieusement incrustées, d environ vingtcinq centimètres sur quinze. Une

Plus en détail

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi!

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi! 1 Lecture : Ephésiens 4 : 17-32 N attristez pas le St Esprit. Bonjour Cher Saint Esprit J ai décidé de prendre ma plus belle plume, plus exactement le clavier de mon ordinateur, pour t écrire une lettre,

Plus en détail

Jembo et le choix des étoiles

Jembo et le choix des étoiles Jembo et le choix des étoiles II était une fois un lionceau qui habitait une contrée lointaine située au caeur de la savane africaine. Dans cette région coulait une rivière, la végétation était abondante.

Plus en détail

«Nous avions huit vaches et cent poules»

«Nous avions huit vaches et cent poules» «Nous avions huit vaches et cent poules» Portrait Mme HINSCHBERGER Marie Et si on vous demandait de vous présenter «J ai perdu ma maman à l âge de 3 ans et 8 mois. Elle a eu une grippe et une pneumonie.

Plus en détail

Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE. (Recueil n 5)

Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE. (Recueil n 5) Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE (Recueil n 5) Préface Née à Waziers, petite commune du nord de la France, Marie-Hélène Coppa est l ainée d une fratrie de trois filles et a grandi dans une famille très

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

J'ai choisi d'isoler et d imprimer en grand format une des diapositives rapportées d'un site. La situation est à la fois idyllique et énigmatique.

J'ai choisi d'isoler et d imprimer en grand format une des diapositives rapportées d'un site. La situation est à la fois idyllique et énigmatique. J'ai choisi d'isoler et d imprimer en grand format une des diapositives rapportées d'un site. La situation est à la fois idyllique et énigmatique. La caméra enregistre le moment où nous pénétrons craintivement

Plus en détail

Etranges disparitions

Etranges disparitions Etranges disparitions Nina était une lycéenne de quinze ans qui vivait dans un appartement à Paris avec sa mère et son chien Médor. Sa mère était avocate et elle rentrait très tard le soir. Nina était

Plus en détail

15. Carnet de terrain

15. Carnet de terrain 15. Carnet de terrain Pour les activités de la 2ème demi-journée, photocopier les pages 133 à 140, elles constituent le Carnet de terrain qu utiliseront les élèves. 131 132 Mon carnet de terrain Nom/ prénom

Plus en détail

Prière des enfants pour la sainte communion

Prière des enfants pour la sainte communion Prière des enfants pour la sainte communion Remarques préalables : ne sous-estimons pas les enfants ; sachons que la grâce du saint baptême les habite. Nous proposons toutefois quelques prières pour eux.

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Kawan Village Château le Verdoyer

Kawan Village Château le Verdoyer Kawan Village Château le Verdoyer Cahier de Vacances de :.. Bonjour, Nous sommes content que tes parents aient choisi le Château le Verdoyer pour tes vacances tu vas voir, tu vas vraiment t amuser! Ce

Plus en détail

BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE

BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE Pascal Nowacki BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche

livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche Trente-troisième dimanche du temps ordinaire B livingtheword www.livingtheword.org.nz Écouter et vivre les lectures du dimanche Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 13, 24-32 Jésus parlait à ses disciples

Plus en détail

Le premier hiver de Max

Le premier hiver de Max Une histoire sur la prématurité Le premier hiver de Max Sylvie Louis Illustrations de Romi Caron Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada Louis, Sylvie Le premier hiver de Max

Plus en détail

Pour la mémoire de mon amour

Pour la mémoire de mon amour Pour la mémoire de mon amour chapitre 16 Zoé Sullivan image de couverture copyright Sharron Goodyear/Free digital photo.net À lire très important Le simple fait de lire le présent livre vous donne le droit

Plus en détail

Clara PRIOU-SEDILLOT 4eme5 2010-2011

Clara PRIOU-SEDILLOT 4eme5 2010-2011 Clara PRIOU-SEDILLOT 4eme5 2010-2011 Cela devait être un week-end entre copines pour fêter la fin des examens de cette première année à l université. Nous avions décidé de célébrer l évènement en campant

Plus en détail

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous Le bon berger Comment Dieu prend soin de nous Jésus dit : «Celui qui boit l eau que je lui donnerai n aura plus jamais soif. Au contraire, l eau que je lui donnerai deviendra en lui une source, et cette

Plus en détail

Comme il faisait froid! la neige tombait et la nuit

Comme il faisait froid! la neige tombait et la nuit [Choisir la date] LA PETITE FILLE ET LES ALLUMETTES HANS CHRISTIAN ANDERSEN CONTES D ANDERSEN, 1876, P.157-161 TEXTE INTEGRAL Comme il faisait froid! la neige tombait et la nuit n était pas loin ; c était

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Le carnaval des oiseaux

Le carnaval des oiseaux Le carnaval des oiseaux Marie-Jane Pinettes et Jacques Laban Juillet 2001 1 Le carnaval des oiseaux A Camille, Margot et Théo 2 LE CARNAVAL DES OISEAUX Il y a longtemps, mais très, très longtemps, tous

Plus en détail

Jouer et imaginer avec les ballons de baudruche

Jouer et imaginer avec les ballons de baudruche Séance 1 : Le M aura préalablement gonflé autant de ballons que d enfants. Faire asseoir les E en ronde au sol dans le calme. Le M annonce plusieurs séances avec les ballons de baudruche. Mise en garde

Plus en détail

Un conte de Noël à la carte

Un conte de Noël à la carte Un conte de Noël à la carte Il était une fois, dans le nord de la Petite-Nation, une belle fermière, qui faisait pousser des arbres de Noël. Elle et son mari, possédait un si grand terrain qu elle ne pouvait

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade Reçu et transmis par Isabelle St-Germain Site internet : www.leveilalasource.con 819-475-1154 La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade est l unification de l Amour masculin,

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

LA MACHINE A TRICOTER (2)

LA MACHINE A TRICOTER (2) LA MACHINE A TRICOTER (2) TEXTE DEPOSE A LA SACD Son utilisation est soumise à l autorisation de l auteur via la SACD Pour plus de précisions et pour obtenir la suite de cet extrait: christian.moriat@orange.fr

Plus en détail

Les jours de la semaine

Les jours de la semaine Les jours de la semaine Les jours de la semaine S enfilent un à un Comme les billes d un grand collier Dans un ordre, ils se suivent Chaque jour se ressemble Chaque jour est différent Mais on ne peut les

Plus en détail

C est une bouche, à demi ouverte, qui respire, mais les yeux, le nez, le menton, ne sont plus là. C est une bouche plus grande que toutes les bouches

C est une bouche, à demi ouverte, qui respire, mais les yeux, le nez, le menton, ne sont plus là. C est une bouche plus grande que toutes les bouches I C est une bouche, à demi ouverte, qui respire, mais les yeux, le nez, le menton, ne sont plus là. C est une bouche plus grande que toutes les bouches imaginables, et qui fend l espace en deux, l élargissant,

Plus en détail

Louise, elle est folle

Louise, elle est folle Leslie Kaplan Louise, elle est folle suivi de Renversement contre une civilisation du cliché la ligne Copi-Buñuel-Beckett P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e pour Élise et Fred tu m as trahie

Plus en détail

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprendre vos pouvoirs, c est en fait reconnaître les capacités que votre divin Créateur vous a données à votre naissance. Tout être humain est

Plus en détail

Valeur: Conduite juste Leçon 1.21 POLITESSE

Valeur: Conduite juste Leçon 1.21 POLITESSE Valeur: Conduite juste Leçon 1.21 POLITESSE But : Encourager à réfléchir aux effets positifs des bonnes manières. Mots clés : Bonnes manières, politesse, s il vous plait, merci, excusez-moi, pardon, bonjour,

Plus en détail

Accueillir, faire connaissance

Accueillir, faire connaissance Formation/action de l Institut Catholique de Paris Recension de méthodes et techniques d animation Accueillir, faire connaissance 1. Constitution du groupe 1.1 Jeu «Aveugle et son guide» Des binômes constitués

Plus en détail

Les Possessifs Exercices. Rappelez-vous! *L adjectif possessif s accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte.

Les Possessifs Exercices. Rappelez-vous! *L adjectif possessif s accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte. Les Possessifs Exercices Rappelez-vous! *L adjectif possessif s accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte. *Le pronom possessif s accorde avec le nom et varie selon le possesseur.

Plus en détail

décidément toujours compter sur moi. Le directeur continua la visite et j allai dans mon bureau pour commencer à travailler.

décidément toujours compter sur moi. Le directeur continua la visite et j allai dans mon bureau pour commencer à travailler. L apparition Nous étions tous autour d un feu. Moi et mes amis nous nous amusions beaucoup à nous raconter des histoires et des petites anecdotes qui nous étaient arrivées. Et voilà que mon tour arriva

Plus en détail

Bienvenue à la Maison des Arts

Bienvenue à la Maison des Arts Bienvenue à la Maison des Arts Livret jeu pour les enfants Exposition Jacques MONORY Du 25 janvier au 7 mars 2004 Aujourd hui grâce à ton livret jeu, tu vas pouvoir découvrir l univers de JACQUES MONORY

Plus en détail

La sorcière. 2001, Juan Manuel Torres-Moreno

La sorcière. 2001, Juan Manuel Torres-Moreno La sorcière 2001, Juan Manuel Torres-Moreno Marcel a rêvé d une rue d une ville d autrui. Une rue distante, éloignée du bruit du centre-ville. Avec de grandes maisons, des jardins obscurs et remplis de

Plus en détail

Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le

Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le Bienheureux Raphaël Arnáiz Barón (1911-1938) Raphaël Arnáiz, en religion frère Marie-Raphaël, est né le 9 avril 1911 à Burgos en Espagne, premier de quatre enfants d une famille aisée, catholique pratiquante.

Plus en détail

EN JESUS, LA PROMESSE SE REALISE

EN JESUS, LA PROMESSE SE REALISE Célébration pour le temps de Noël. Avent. Le Messie attendu. EN JESUS, LA PROMESSE SE REALISE Objectif : Ensemble, enfants et adultes, se rappellent la longue histoire de la tendresse de Dieu pour les

Plus en détail

Les langues d oiseaux moulus

Les langues d oiseaux moulus Les langues d oiseaux moulus «Le dire, c est déjà l infirmer» était la phrase préférée de l homme qui me servait de père. Elle résonnait en moi comme une sentence. Il me la répétait à chaque fois que je

Plus en détail

Opinions, faits, sentiments

Opinions, faits, sentiments Opinions, faits, sentiments Les messages que nous recevons, de proches, d adultes, de la télévision, des livres, des journaux sont composés d un ensemble de faits, d opinions et de sentiments. Il n est

Plus en détail

Savez-vous comment? Les élèves de CE1,CE2,CM1 et CM2 de l'école de Villarlurin vous racontent... Projet mené par S. BORREL (décembre 2012)

Savez-vous comment? Les élèves de CE1,CE2,CM1 et CM2 de l'école de Villarlurin vous racontent... Projet mené par S. BORREL (décembre 2012) Savez-vous comment? Les élèves de CE1,CE2,CM1 et CM2 de l'école de Villarlurin vous racontent... Projet mené par S. BORREL (décembre 2012) Comment l'écureuil a eu sa queue touffue Il était une fois, une

Plus en détail