RENCONTRE REFERENTS ENERGIE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RENCONTRE REFERENTS ENERGIE"

Transcription

1 Exploitation et maîtrise de l énergie sur les systèmes d air comprimé Jeudi 07 mars 2013 Margarine Industrie Limited - Trianon

2 Présentation Stratégie Energie Présentation étude menée à La Réunion par ADIR Discussion autour d une action similaire à Maurice 2

3 Copil EE COMITE DE PILOTAGE EFFICACITE ENERGETIQUE JEC AFD AMM MCCI AHRIM MEXA ADIR PPM Public-Private Meeting MEPU MOFED Environnement Industrie EEMO CEB GTMDE Groupe de Travail Maîtrise de l Energie Food&Allied,Sun Ressort Beachcomber,QBL PBL,Margarine Ciel textile,rtknits MCB, Médine MSM 2RE Réseau Référents Energie Adhérents AMM Tout ceux qui sont sensibles à l énegie Fournisseurs Consultants 3

4 RENCONTRE REFERENTS ENERGIE GTMDE/ Après midi référent énergie Présentation de nouveaux dispositifs (réglementation, normes, subventions...) Présentation technique sur les chaudières, GE, AC avec les professionnels Présentation de résultats d études sur la MDE Relais d informations pour développer de nouveaux axes 4

5 -½ journée MDE - Action collective sur l air comprimé ADIR Mardi 15 Mars 2011 TAMARUN La Saline Les Bains

6 Présentation action Air Comprimé Contexte de l action 29 % de l énergie électrique consommée par les industriels (source EDF) Nécessité de continuer à travailler sur la MDE, pour diminuer la consommation industrielle ((Source Motor Challenge) 15 à 20 % pour l air comprimé 6

7 Présentation action Air Comprimé Contexte de l action Les réseaux d air comprimé sont l un des postes les plus consommateursen électricité Rendementde l air comprimé : 10 % 100 % électricité 10 % travail Fluide très mal appréhendé et non prioritaire Maintenance sous traitée, peu suivie et peu d ajustement Renouvellement machines non judicieux Dysfonctionnements tardant à être résolus 7

8 Présentation action Air Comprimé Objectifs de l action Cartographierles installations et les pratiquesdes exploitants Identifierles pistes d amélioration immédiate et accompagnerl industriel à leur mise en œuvre Etablir un état des lieux complet sur la filière AClocale: installations / études/ maintenance Mutualiser les besoins de sous-traitance des exploitants Inciter les référents AC des sites au partage des bonnes pratiqueset à la mise en réseau de leurs expériences Promouvoir et favoriser les actions de MDE 8

9 Présentation action Air Comprimé Participants : 12 industriels référents Présence sur l île : Secteurs industriels Filière sucrière Filière de fabrication de boissons, distillerie Filière abattage, charcuterie Filière raffinage, produits chimiques Filière emballages Filière produits laitiers 9

10 Déroulé de l action Air Comprimé Questionnaire Inventaire sur : L installation (centrale, réseau, points de consommation) La maintenance et mode d utilisation La facturation Les perspectives liées à l air comprimé dans le site. Objectifs Faire un pré-inventaire de son installation Préparer les futurs visites de sites Servir de base pour une analyse Amener l industriel à réfléchir sur certaines pratiques 10

11 Déroulé de l action Air Comprimé Visite des sites Présenter individuellement les attentes, enjeux, le déroulé et les objectifs de l action collective Compléter le questionnaire Passer en revue l ensemble de l installation pour relever les problématiques, les mauvais usages et identifier des pistes d amélioration. Remise de rapport individuels Présentation de son installation avec les points noirs Proposition d axes d amélioration suivant 3 niveaux : 1 ier niveau : maintenance interne et action simple de bon sens 2 ième niveau : prestations et actions sous-traitées 3 ième niveau : suivi et supervision Une estimation des performances de leur installation (dépense énergétique annuelle, coût, ratios Wh/m3, c / m3, taux de fuites) 11

12 Déroulé de l action Air Comprimé Restitution collective Présentation du pilotage type d une installation AC Présentation des principales conclusions des visites sur sites Actions correctives de maintenance interne, de soustraitance, de renouvellement d équipement ou investissement lourd MDE. Création d un réseau de référents «air comprimé» Partage d expérience Discussion sur la mutualisation de prestations de services. 12

13 Estimation des performances Taux de charge Varie en fonction de l appel de la consommation Méthode de calcul : Taux charge= nb heures en charge nb heures en marche nb heures marche à vide =1 nb heures en marche P consommée= P compresseur [Taux charge 100% +(1-Taux charge) 30%] E consommée = P consommée x nb heures marche Coût = E consommée x Coût kwh % de charge 63 Permet d estimer et suivre sa consommation via un simple relevé de compteur! Importance d avoir un compresseur bien dimensionné et limiter la marche à vide indus 1 indus 2 indus 3 indus 4 indus 5 indus 6 indus 7 indus 8 indus 9 indus 10 indus 11 indus 12 pas d'info pas d'info pas d'info 13 pas d'info

14 Estimation des performances Taux de charge Taux relevé sur sites Taux optimum : 2/3 14

15 Estimation des performances Coût moyen air comprimé Ratio Wh / Nm3 Ratio moyen observé en métropole : 110 à 165 Wh/Nm3 Ratio plus élevé du fait : Pression de consigne plus élevée qu en métropole Taux humidité plus élevé Installation moins bien entretenue 15

16 Estimation des performances Coût moyen air comprimé Ratio cts / Nm3 Ratio moyen observé en métropole : 0,7 à 1,65 cts /Nm3 16

17 Estimation des performances Taux de fuites d air Méthode de calcul : Débit nominal compresseur x Taux de charge Débit de fonctionnement moyen Mesure du temps pour baisser la pression maxi de la cuve de stockage de 2 bars (en période de non foncqonnement des installaqons) Débit de fuite Débit fuite= Volume x (P1 P2)/ t Avec : Volume = volume de la cuve principale + volumes de cuves tampon + volume du tuyau principale de distribution. (en m3) P1 = Pression initiale (en bar) P2 = Pression Finale (ne pas descendre en dessous de P1 2 bars afin d avoir une mesure représentative) (en bar) t = le temps pour vider la cuve de (P1-P2) (en seconde) Taux de fuites moyen = Débit de fuites / Débit de fonctionnement moyen Estimation du taux de fuites très simple à suivre 17

18 Estimation des performances Taux de fuites d air Taux relevés sur sites : Taux de fuites moyens constaté en métropole 7 à 10 % pour une installation neuve 30 à 50 % pour une installation de 8 à 10 ans Peut monter à 70 % pour des usines vétustes et non entretenues 18

19 Estimation des performances Pertes en Euros dues aux fuites d air Pertes estimés sur sites : Moyenne : Coût total annuel : euros/an Coût des pertes par fuites : euros/an 19

20 Description générale des pratiques et actions de correction Les points de consommations Points privilégiés des fuites surveillance Réduction de pression en amont de machine installation de soupape réductrice de pression Utilisation soufflette sensibilisation, installation de buse à économie d énergie Perte d air au niveau des fin de lignes Sectionnement en dur, élimination des tuyaux pincés 20

21 Description générale des pratiques et actions de correction Les réseaux de distribution Réseaux en configurations linéaires Bouclage partiel ou total Etranglement et coudes inutiles (pertes de charge) intervention tuyauteur Réseau situé en hauteur (difficulté d intervention en cas de fuite) Vanne de sectionnement Installation et éducation pour la fermeture en fin de production Multiplication des sorties d air par des raccords rapides de type T ou Y. (perte de charge et fuite) mise en place de piquage direct au réseau principale 21

22 Description générale des pratiques et actions de correction Centrale d air comprimé Aération Local fermé amélioration de l aération Evacuation non finalisée amélioration de l aération Refoulement chaud sur les zones d aspiration réaménagement Vannes et distribution Piquage direct d air brut sans traitement Elimination des conduites obsolètes Ancienne vanne by-pass ouverte Elimination ou fermeture Sécheur et filtres Encrassement de filtre (perte de charge) changement des filtres, vérification purgeur 22

23 Description générale des pratiques et actions de correction Centrale d air comprimé Stockage air Purgeur défectueux (grosse perte d air inutile ou stockage d eau dans le ballon) remplacement Ballon intermédiaire devant machine très consommatrice inexistant dimensionnement et investissement Condensat Récupération et traitement Compresseur d air Pas de technologie à VEV investissement /remplacement Taux de charge trop faible (management des compresseurs) prioriser les compresseurs de faible puissance, utilisation en cascade Pression de consigne trop élevée (8 Bars en moyenne) abaissement progressif consigne 23

24 Déroulé de l action Air Comprimé Recherche de fuites par ultrasons Intérêts: Permet de passer en revue toute l installation en un temps minime Permet une recherche en pleine activité (bruit) ou des fuites inaudibles Permet de localiser finement la fuite parmi un ensemble de canalisations (ex : batterie d électrovannes) Mutualisation : Gain sur la prestation : 15 à 30 % selon la taille du site 24

25 Focus sur la recherche de fuites par ultrasons Détectabilité à l oreille 25

26 Focus sur la recherche de fuites par ultrasons Type de fuites 26

27 Focus sur la recherche de fuites par ultrasons Actions de réparations 27

28 Actions de mutualisation possibles 1) détection de fuites 2) supervision 3) récupération de chaleur 28

29 29

30 30

Efficacité énergétique. Le guide des bonnes pratiques Dans le domaine de l air comprimé. Intégrateur de solutions énergétiques

Efficacité énergétique. Le guide des bonnes pratiques Dans le domaine de l air comprimé. Intégrateur de solutions énergétiques Efficacité énergétique Le guide des bonnes pratiques Dans le domaine de l air comprimé Intégrateur de solutions énergétiques - 01 - - 02 - Introduction Table des matières Les économies d énergie Pour une

Plus en détail

6 Octobre 2015 Atelier AIR COMPRIME

6 Octobre 2015 Atelier AIR COMPRIME 6 Octobre 2015 Atelier AIR COMPRIME Club AIRM Intervenante : Fabienne ANSELIN CAP-50 cap-50@orange.fr 06 48 30 93 50 1 Atelier AIR COMPRIME OPTIMISATION DES INSTALLATIONS D AIR COMPRIME AC : environ 10

Plus en détail

Performance énergétique en agro-industrie

Performance énergétique en agro-industrie FICHE EXEMPLE ACCOMPAGNEMENT Performance énergétique en agro-industrie 5 entreprises représentant 9 sites de production ont participé en 2013 à l accompagnement proposé par Alsace Qualité et soutenu par

Plus en détail

Détection de fuite d air comprimé. À l écoute de vos économies d énergie » VOTRE SOLUTION PNEUMATIQUE

Détection de fuite d air comprimé. À l écoute de vos économies d énergie » VOTRE SOLUTION PNEUMATIQUE À l écoute de vos économies d énergie Détection de fuite d air comprimé La recherche de fuites d air comprimé par des professionnels utilisant la méthode de détection par ultrasons est la garantie d un

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Air Comprimé»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Air Comprimé» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Air Comprimé» A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales De façon générale, tous secteurs d activités confondus, l air comprimé représente en moyenne 10 à 15 % de la facture

Plus en détail

Pistes d économies en Chaufferies Industrielles

Pistes d économies en Chaufferies Industrielles Mardi 12 mars 2013 Pistes d économies en Chaufferies Industrielles Pascal LEBOIS Ingénieur Conseil Procédés Industriels Pôle Grands Comptes Direction Commerciale - GRTgaz 1 Plan de la présentation Présentation

Plus en détail

Le management de l énergie au service de la performance énergétique

Le management de l énergie au service de la performance énergétique Le management de l énergie au service de la performance énergétique Hubert F ORTIN Responsable maintenance et travaux neufs Responsable SMé H ubert.fortin@fr.lnpf.com Lactalis Nestlé Ultra F rais L AVA

Plus en détail

Industrie de la confection : La maîtrise des consommations d énergie

Industrie de la confection : La maîtrise des consommations d énergie www.ifth.org www.ademe.fr ETES-VOUS SÛR DE MAÎTRISER VOS DEPENSES EN ELECTRICITE? Industrie de la confection : La maîtrise des consommations d énergie Les études menées par l ADEME et l IFTH ont démontré

Plus en détail

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides Les enjeux énergétique de l industrie du Limousin L industrie : 21 % des consommations régionales Baisse

Plus en détail

Produits de service Atlas Copco

Produits de service Atlas Copco Produits de service Atlas Copco Audits de centrales et réseaux d air comprimé AIRScan TM ECONOMIES D ENERGIE AIRScan une approche globale de la performance énergétique L air comprimé est une énergie vitale

Plus en détail

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet 1 Ordre du jour La comptabilité énergétique en entreprise - Définition - Objectif / Enjeux

Plus en détail

Programme Performance et Maîtrise de l Energie

Programme Performance et Maîtrise de l Energie Programme Performance et Maîtrise de l Energie 1 PERFORMANCE ET MAÎTRISE DE L ENERGIE Des solutions individuelles Visite de sensibilisation Pré-diagnostic / Diagnostic Des échanges d expériences Réunions

Plus en détail

Perdez vos kw superflus

Perdez vos kw superflus Perdez vos kw superflus Newsletter Energie Energies renouvelables Depuis 2010 Réunions Visites Energie > 500 participants 1500 entreprises sensibilisées 60 entreprises / an accompagnées 17 entreprises

Plus en détail

Présentation des démarches d économies d énergies

Présentation des démarches d économies d énergies Présentation des démarches d économies s Behr France Intervenant : Pascal RENOTTE Responsable Services Techniques Généraux et de l entreprise BEHR France 2 LE GROUPE BEHR Groupe d origine allemande, fondé

Plus en détail

Enquêtes auprès des éleveurs laitiers ayant installé un pré-refroidisseur dans le cadre du programme régional "éco énergie lait"

Enquêtes auprès des éleveurs laitiers ayant installé un pré-refroidisseur dans le cadre du programme régional éco énergie lait Enquêtes auprès des éleveurs laitiers ayant installé un pré-refroidisseur dans le cadre du programme régional "éco énergie lait" Juillet 2014 Rapport de résultats Avec le soutien et le partenariat de :

Plus en détail

YOUR PARTNER IN SENSOR TECHNOLOGY. Ges.m.b.H. www.epluse.fr

YOUR PARTNER IN SENSOR TECHNOLOGY. Ges.m.b.H. www.epluse.fr SURVEILLANCE DES RÉSEAUX D AIR COMPRIMÉ YOUR PARTNER IN SENSOR TECHNOLOGY Ges.m.b.H. R www.epluse.fr Bundesbaugesellschaft Berlin mbh L air comprimé est l énergie la plus chère dans une usine de production!

Plus en détail

Energie et IAA Pourquoi et comment économiser?

Energie et IAA Pourquoi et comment économiser? Green morning 11 septembre 2014 Energie et IAA Pourquoi et comment économiser? Panorama des gisements d'économies d'énergies possibles en IAA Olivier GUILLEMOT POLENN www.polenn.com Eléments de contexte

Plus en détail

POURQUOI NOUS CHOISIR?

POURQUOI NOUS CHOISIR? AWITECH est spécialisée dans l étude, la conception et la réalisation clé en main d installations de traitement d air industriel, dans les disciplines suivantes : Dépoussiérage Industriel, Nettoyage Centralisé

Plus en détail

Autonome et connecté. Vertueux et performant LA SOLUTION LEADER. pour recycler la chaleur des eaux usées grises. Compact et prêt à raccorder

Autonome et connecté. Vertueux et performant LA SOLUTION LEADER. pour recycler la chaleur des eaux usées grises. Compact et prêt à raccorder + Autonome et connecté + Vertueux et performant LA SOLUTION LEADER pour recycler la chaleur des eaux usées grises + Compact et prêt à raccorder BIOFLUIDES Un acteur historique du traitement de l eau Créée

Plus en détail

SÉRIE MAV 80-180 COMPRESSEURS ROTATIFS À VIS

SÉRIE MAV 80-180 COMPRESSEURS ROTATIFS À VIS SÉRIE MAV 80-180 COMPRESSEURS ROTATIFS À VIS Série MAV 80-180 Compresseurs à vis lubrifiées de 38 à 105 m³/h MAV 80-180 Version sur châssis Un compresseur raccordable en tous lieux sur une installation

Plus en détail

Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux.

Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. Situation énergétique des élevages de veaux. veau de boucherie 2008-200200 Consommations d énergie en bâtiment veaux de boucherie Comité veau de boucherie FranceAgriMer Montreuil sous Bois Mardi 5 avril 20 Christophe Martineau Institut de l Elevage

Plus en détail

L énergie dans les industries agro-alimentaires. Recensement des bonnes pratiques et pistes d actions pour maîtriser vos consommations

L énergie dans les industries agro-alimentaires. Recensement des bonnes pratiques et pistes d actions pour maîtriser vos consommations L énergie dans les industries agro-alimentaires Recensement des bonnes pratiques et pistes d actions pour maîtriser vos consommations Tableau de bord énergétique - Systèmes de comptage La mise en place

Plus en détail

Maîtrise des pertes en eau sur le réseau d eau potable

Maîtrise des pertes en eau sur le réseau d eau potable Maîtrise des pertes en eau sur le réseau d eau potable Pour la gestion durable de l eau La réduction des volumes de pertes en eau sur le réseau représente, pour le sevice de l eau, un enjeu majeur qui

Plus en détail

Utilisation de l énergie en entreprise

Utilisation de l énergie en entreprise Réduction des consommations et récupération d'énergie dans l'industrie Retours d expériences dans plusieurs entreprises françaises Utilisation de l énergie en entreprise Christophe DEBARD Directeur Commercial

Plus en détail

Rénovation du système de production et de distribution d eau chaude sanitaire GROUPE THOAS

Rénovation du système de production et de distribution d eau chaude sanitaire GROUPE THOAS Rénovation du système de production et de distribution d eau chaude sanitaire Installation ECS existante Production d eau chaude: Trois cumulus de 1500 l dans chaque sous-station: Deux cumulus HS dans

Plus en détail

La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre.

La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre. Contexte / Objectifs La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre. A titre d exemple, pour compenser les émissions

Plus en détail

Les clés de la réussite d'un projet solaire thermique

Les clés de la réussite d'un projet solaire thermique PAEFORME DE FORMAION SOAIRE & BAIMEN es 5 à 7 de l écoconstruction es clés de la réussite d'un projet solaire thermique guillaume.pradier@ines-solaire.org 29 janvier 2015 1 Programme Présentation INES

Plus en détail

Management de l énergie en scierie : une approche accessible à tous

Management de l énergie en scierie : une approche accessible à tous Management de l énergie en scierie : une approche accessible à tous Tifenn GUENNEC (FCBA) : tifenn.guennec@fcba.fr SOMMAIRE 1 Le contexte global, normatif et réglementaire 2 Les différentes étapes d un

Plus en détail

Purgeurs de condensats Série ECO DRAIN

Purgeurs de condensats Série ECO DRAIN Purgeurs de condensats Série pour débits d air jusqu à 1700 m³/min Série Purgeurs de condensats électroniques Les condensats inévitablement générés par la production d air comprimé doivent être éliminés

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OBJECTIFS

METHODOLOGIE ET OBJECTIFS «REFERENT ENERGIE» Tour de table METHODOLOGIE ET OBJECTIFS Méthodologie OBSERVER COMPRENDRE REDUIRE Objectifs Acquérir une culture des économies d énergie et savoir la partager. Disposer de toutes les

Plus en détail

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles Martina Kost Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles B4E 80 rue Voltaire BP 17 93121 La Courneuve cedex Joseph Irani www.b4e.fr Tél: 01.48.36.04.10 Fax: 01.48.36.08.65 Réduire

Plus en détail

Rencontre technique Eau chaude solaire collective

Rencontre technique Eau chaude solaire collective PLAEFORME DE FORMAION SOLAIRE & BAIMEN Rencontre technique Eau chaude solaire collective guillaume.pradier@ines-solaire.org 17 décembre 2014 1 Programme Présentation INES Dispositif élésuiweb et prestations

Plus en détail

LE GAZ NATUREL EN TOUTE SÉCURITÉ

LE GAZ NATUREL EN TOUTE SÉCURITÉ LE GAZ NATUREL EN TOUTE SÉCURITÉ Pour vivre et profiter pleinement du confort offert par le gaz naturel, quelques règles simples de sécurité sont à respecter. Il est important de connaître son installation,

Plus en détail

MAV80/180. Série. Compresseurs compacts et silencieux conçus pour satisfaire vos besoins en air comprimé

MAV80/180. Série. Compresseurs compacts et silencieux conçus pour satisfaire vos besoins en air comprimé Série MAV80/180 Compresseurs à vis lubrifiées de 39 à 99 m 3 /heure en bar Compresseurs compacts et silencieux conçus pour satisfaire vos besoins en air comprimé Série MAV 80/180 Compresseurs à vis lubrifiées

Plus en détail

Atelier Utilisation Rationnelle de l Energie Froid industriel Ile Maurice 6 juin 2012 SORELAIT/ SOREFROID/ ADEME

Atelier Utilisation Rationnelle de l Energie Froid industriel Ile Maurice 6 juin 2012 SORELAIT/ SOREFROID/ ADEME Atelier Utilisation Rationnelle de l Energie Froid industriel Ile Maurice 6 juin 2012 SORELAIT/ SOREFROID/ ADEME Environnement réglementaire et professionnel des industries Décalage fort entre la prise

Plus en détail

MSR 4-840 Sécheurs frigorifiques

MSR 4-840 Sécheurs frigorifiques MSR 4-840 Sécheurs frigorifiques Solide, simple, intelligent. Fiabilité accrue de l air comprimé. facilité D ENTRETIEN facilité D ENTRETIEN Les atouts de notre gamme Installation simple - Conception peu

Plus en détail

Compresseurs à vis lubrifiées à entraînement poulie/courroie. Un partenaire de confiance au service de votre succès. www.belair.fr

Compresseurs à vis lubrifiées à entraînement poulie/courroie. Un partenaire de confiance au service de votre succès. www.belair.fr encap Series Un partenaire de confiance au service de votre succès Compresseurs à vis lubrifiées à entraînement poulie/courroie Gamme de 2,2 à 15kW - de 0,21 à 2,07 m 3 /min www.belair.fr un partenaire

Plus en détail

«Entreprises : optimisez vos consommations énergétiques!» -

«Entreprises : optimisez vos consommations énergétiques!» - «Entreprises : optimisez vos consommations énergétiques!» - Service énergie de la Chambre de Commerce et d Industrie du Lot Elodie FLEURAT-LESSARD 05 65 53 26 82 e.fleurat@ldi46.fr Le 10 mai 2011 - SRCAE

Plus en détail

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale STATION METEO TERMINAL EXPLOITATION (local technique) POSTE SUPERVISION (local pôle maintenance) AFFICHAGE PEDAGOGIQUE (Accueil) ACCES WEB GESTION CVC LOCAL TECHNIQUE GESTION EAU GESTION SERRE GESTION

Plus en détail

Mesurer la consommation d air comprimé ; économiser sur les coûts d énergie

Mesurer la consommation d air comprimé ; économiser sur les coûts d énergie Mesurer la consommation d air comprimé ; économiser sur les coûts d énergie L'air comprimé est un porteur d'énergie indispensable. A titre d exemple, environ 60.000 installations sont présentes en Allemagne.

Plus en détail

Les relevés, mesures, questions, données et informations à obtenir portent sur : - L environnement de l équipement :

Les relevés, mesures, questions, données et informations à obtenir portent sur : - L environnement de l équipement : OBJECTIF DU DIAGNOSTIC Le diagnostic énergétique doit permettre, à partir d une analyse détaillée des données du site, de dresser des propositions chiffrées et argumentées de programmes de sobriété énergétique

Plus en détail

La solution chauffage naturellement intelligente

La solution chauffage naturellement intelligente Genia Hybrid Compact Genia Hybrid Universel hybride Systèmes hybrides La solution chauffage naturellement intelligente La première solution bi-énergie qui garantit simplicité et économie Critère de confort

Plus en détail

Et si vous. preniez l air... pour chauffer l eau? NOUVEAU ENCORE + PERFORMANT COP=3,7 CRÉDIT D IMPOT -40%

Et si vous. preniez l air... pour chauffer l eau? NOUVEAU ENCORE + PERFORMANT COP=3,7 CRÉDIT D IMPOT -40% Et si vous preniez l air... pour chauffer l eau? NOUVEAU ENCORE + PERFORMANT COP=3,7 CRÉDIT D IMPOT -40% Thermor, l expert en solutions d eau chaude pour votre confort Plus de 75 ans d expérience et de

Plus en détail

Pompe à chaleur Aérothermique «Compact» Haute température réversible NOUVEAU

Pompe à chaleur Aérothermique «Compact» Haute température réversible NOUVEAU AW Aérothermie LIAISON HYDRAULIQUE Pompe à chaleur Aérothermique «Compact» Haute température réversible 6 C départ max Unités extérieures Unités intérieures NOUVEAU ans * garantie compresseur 6 C Radiateurs

Plus en détail

Laddomat 21-60 Kit de chargement

Laddomat 21-60 Kit de chargement Laddomat 21-60 Kit de chargement Laddomat 21 a pour fonction de... Guide d utilisation et d installation... lors du chauffage, permettre à la chaudière de rapidement atteindre la température de service....

Plus en détail

Rénovation en copropriété. Le contrat d exploitation 1 er décembre 2015

Rénovation en copropriété. Le contrat d exploitation 1 er décembre 2015 Rénovation en copropriété Le contrat d exploitation 1 er décembre 2015 Conseils gratuits et indépendants Info Energie Maitrise de l énergie, efficacité énergétique et énergies renouvelables ADIL 31 Juridiques

Plus en détail

L audit énergétique en industrie. Bureau d études GIRUS

L audit énergétique en industrie. Bureau d études GIRUS L audit énergétique en industrie Bureau d études GIRUS Quelques chiffres GIRUS est une société SAS au capital de 1.500.000 détenu à 100% par ses cadres et dirigeants. GIRUS est indépendante de tout groupe

Plus en détail

COLLOQUE CEEs Ile de la Réunion Table ronde. 9 octobre 2015

COLLOQUE CEEs Ile de la Réunion Table ronde. 9 octobre 2015 COLLOQUE CEEs Ile de la Réunion Table ronde 9 octobre 2015 De la MDE a l efficacité énergétique Le cas de SICABAT Activité principale: Abattage, découpe, transformation et conservation de la viande charcuterie

Plus en détail

SÉRIEMAV 30-90* COMPRESSEURS ROTATIFS À VIS

SÉRIEMAV 30-90* COMPRESSEURS ROTATIFS À VIS SÉRIEMAV 30-90* COMPRESSEURS ROTATIFS À VIS Série MAV 30-90* Une solution pour tous les besoins MAV 30-90* Version sur châssis Un compresseur raccordable en tous lieux sur une installation déjà existante

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO GAZ

ALFÉA HYBRID DUO GAZ DUO GAZ POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT GAZ CONDENSATION INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME D EFFICACITE ENERGETIQUE

ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME D EFFICACITE ENERGETIQUE ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE D UN PROGRAMME D EFFICACITE ENERGETIQUE TERMES DE RÉFÉRENCE 1- OBJET... 2 2- CONSISTANCE DE LA MISSION... 2 3- RESULTATS ATTENDUS DE LA MISSION... 2 4- ACTIVITES A REALISER...

Plus en détail

Les phases du projet pas à pas... La bonne manière de placer une PAC...?! Case study. Etapes suivies par l'installateur...

Les phases du projet pas à pas... La bonne manière de placer une PAC...?! Case study. Etapes suivies par l'installateur... Etude de cas - résultats de la rénovation d'une habitation existante avec intégration d'une pompe à chaleur air/eau dans une installation de chauffage existante : dimensionnement et conception de l'installation

Plus en détail

HRC. 4,5 selon la norme EN 14511 COP POMPE À CHALEUR MODULANTE HAUTE TEMPÉRATURE 70 C. L'innovation certifiée depuis 1892. Jusqu à

HRC. 4,5 selon la norme EN 14511 COP POMPE À CHALEUR MODULANTE HAUTE TEMPÉRATURE 70 C. L'innovation certifiée depuis 1892. Jusqu à L'innovation certifiée depuis 1892 HRC 70 POMPE À CHALEUR MODULANTE HAUTE TEMPÉRATURE 70 C FLUIDE Le chauffage garanti même par grands froids! COP ÉCO BREVET Technologie protégée EXCLUSIF! Bénéficiez d

Plus en détail

Okavango, cabinet de conseil en efficacité énergétique pour l industrie

Okavango, cabinet de conseil en efficacité énergétique pour l industrie Okavango a développer les méthodes Leanergy TM et Kaizen Leanergy TM pour assister les industriels dans l optimisation de leurs coûts énergétiques et de leur émissions de CO 2. Où trouver les plus grands

Plus en détail

Détails et explications sur la mise en œuvre du programme EMERGENCE FILIERE CLIMATISATION/CHAUFFAGE SOLAIRE

Détails et explications sur la mise en œuvre du programme EMERGENCE FILIERE CLIMATISATION/CHAUFFAGE SOLAIRE Détails et explications sur la mise en œuvre du programme EMERGENCE FILIERE CLIMATISATION/CHAUFFAGE SOLAIRE Daniel Mugnier Amandine Le Denn TECSOL SA Introduction Cheminement actuel ADEME DR ADEME DER

Plus en détail

Audit-diagnostic de l'asa de Matufle. Action financée par l'agence de l'eau Adour Garonne et la région Midi- Pyrénées

Audit-diagnostic de l'asa de Matufle. Action financée par l'agence de l'eau Adour Garonne et la région Midi- Pyrénées Audit-diagnostic de l'asa de Matufle Action financée par l'agence de l'eau Adour Garonne et la région Midi- Pyrénées I) Présentation de la démarche Qu'est-ce qu'un audit-diagnostic? Point complet sur le

Plus en détail

Cycle de formation énergie environnement 2015-2016

Cycle de formation énergie environnement 2015-2016 Cycle de formation énergie environnement 2015-2016 Ventilation générale des bâtiments : concepts techniques et applications pratiques dans les immeubles de logements Martial Götz Présentation du : 19.11.2015

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le groupe de production d eau glacée Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le groupe de production d eau glacée Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T3.1 : Implantation et mise en place des ensembles et sous-ensembles Compétence C1.3 : Concevoir, dimensionner, choisir une solution technique Thème

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO GAZ

ALFÉA HYBRID DUO GAZ DUO GAZ Technologie Hybride POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT GAZ CONDENSATION INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE

Plus en détail

P an n d e d l a p r p ésent n ation

P an n d e d l a p r p ésent n ation Journée d information EnergyManagement System & ISO 50001 Tunis 7 Décembre 2012 Expérience Tunisienne dans l Efficacité Energétique dans l Industrie: Politique, Instruments & Réalisations KawtherLIHIDHEB

Plus en détail

Informations générales

Informations générales Informations générales Champ d'application En fonction du modèle, ThermoCycle WRG peut s installer sur les canalisations d eaux grises de : - maisons individuelles, immeubles d'appartements, - campings,

Plus en détail

LE PROGRAMME EUROPEEN «MOTOR CHALLENGE PROGRAMME» MODULE DES SYSTEMES DE VENTILATION

LE PROGRAMME EUROPEEN «MOTOR CHALLENGE PROGRAMME» MODULE DES SYSTEMES DE VENTILATION COMMISSION EUROPEENNE DIRECTION GENERALE ENERGIE ET TRANSPORT Energies nouvelles et gestion de la demande Promotion des énergies renouvelables et gestion de la demande Bruxelles, le 1er janvier 2003 LE

Plus en détail

Système de Management de l énergie ISO 50001. Florence Huc ADEME florence.huc@ademe.fr

Système de Management de l énergie ISO 50001. Florence Huc ADEME florence.huc@ademe.fr Système de Management de l énergie ISO 50001 Florence Huc ADEME florence.huc@ademe.fr Présentation de l ISO 50001 «Systèmes de management de l énergie - Exigences et recommandations de mise en œuvre» ISO

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation. Ballon tampon PS V 1.0

Manuel d installation et d utilisation. Ballon tampon PS V 1.0 Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon PS V 1.0 TABLE DES MATIERES 1. Description du produit... 2 1.1 Type... 2 1.2 Isolation thermique... 2 1.3 Spécifications... 2 2. Généralités... 2 3.

Plus en détail

Investissez dans les économies d énergie.

Investissez dans les économies d énergie. FICHE OUTIL MOTORISATION PERFORMANTE VENTILATEURS Investissez dans les économies d énergie. La variation électronique de vitesse sur ventilateurs. Vos installations comportent des ventilateurs entraînés

Plus en détail

Workshop Energie (13 mai 2009)

Workshop Energie (13 mai 2009) Workshop Energie (13 mai 2009) Atelier B Réduire ses consommations, quelques actions concrètes Olivier CAPPELLIN & David LE FORT Conseillers en énergie Chemin du Stockoy 3 B-1300 WAVRE Tél: 010/47.19.43

Plus en détail

Société Industrielle Laitière du Léon (SILL)

Société Industrielle Laitière du Léon (SILL) Retour d expérience sur la démarche ISO Société Industrielle Laitière du Léon (SILL) 1 Plan Introduction - Présentation de l entreprise 1) Historique / motivations 2) Méthode de déploiement 3) Résultats,

Plus en détail

CE MANUEL EST DESTINE AU PERSONNEL RESPONSABLE DE

CE MANUEL EST DESTINE AU PERSONNEL RESPONSABLE DE NOTICE TECHNIQUE MICRO-COMPRESSEUR USAGE INTENSIF MODELE HORIZONTAL Référence : RCMPH CE MANUEL EST DESTINE AU PERSONNEL RESPONSABLE DE L INSTALLATION, DE L EXPLOITATION ET DE L ENTRETIEN DE CE MATERIEL

Plus en détail

SYSTÈME PACEA. la chaleur extérieure le bien-être intérieur. pompe à chaleur EFEX

SYSTÈME PACEA. la chaleur extérieure le bien-être intérieur. pompe à chaleur EFEX SYSTÈME PACEA la chaleur extérieure le bien-être intérieur pompe à chaleur EFEX Système PACEA Le système PACEA se compose d une pompe à chaleur EFEX et d un pilote hydro-électronique MODULOFEX ou RENOFEX

Plus en détail

PLANS DE MAINTENANCE DU COMPRESSEUR D AIR INGERSOLL-RAND SSR ML 15

PLANS DE MAINTENANCE DU COMPRESSEUR D AIR INGERSOLL-RAND SSR ML 15 PLANS DE MAINTENANE DU OMPRESSEUR D AIR INGERSOLL-RAND SSR ML 15 Sami Bellalah 29 1- Présentation de la machine : Pour générer l air comprimé on fait appel à des compresseurs qui portent l air à la pression

Plus en détail

Chauffage solaire SolisConfort Innovations technologiques-performances-reférences

Chauffage solaire SolisConfort Innovations technologiques-performances-reférences Chauffage solaire SolisConfort Innovations technologiques-performances-reférences.fr Les enjeux CA 2010 : 577 millions Emplois : deuxième employeur du secteur en Europe 2009 : 8 300 2010 : 8 070 Répartition

Plus en détail

Energy Management System & ISO 500001

Energy Management System & ISO 500001 Energy Management System & ISO 500001 Tunis 29 janvier 2013 Expérience Tunisienne dans l Efficacité Energétique dans l Industrie: Politique, Instruments & Réalisations Kawther LIHIDHEB UEEI ANME Plan de

Plus en détail

DRYPOINT AC LE SÉCHEUR PAR ADSORPTION AUX COÛTS D EXPLOITATION PARTICULIÈREMENT FAIBLES

DRYPOINT AC LE SÉCHEUR PAR ADSORPTION AUX COÛTS D EXPLOITATION PARTICULIÈREMENT FAIBLES DRYPOINT AC LE SÉCHEUR PAR ADSORPTION AUX COÛTS D EXPLOITATION PARTICULIÈREMENT FAIBLES 135 1.550 m 3 /h L ÉCONOMIE D ÉNERGIE REALISÉE COMPENSE LE PRIX D ACHAT Nous vous informons aussi volontiers sur

Plus en détail

Réduire les consommations d énergie dans le bloc traite

Réduire les consommations d énergie dans le bloc traite Réduire les consommations d énergie dans le bloc traite Olivier Palardy - Chambre d Agriculture de Vendée Sources: Ferme Expérimentale de Derval Institut de l élevage Deux gros consommateurs!!! Répartition

Plus en détail

Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie

Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie date Améliorer du jour votre Libellé performance énergétique : les dispositifs d accompagnement 4 novembre 2014 Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie Aline PIERRE

Plus en détail

Méthodologie de réalisation d'un audit énergétique industriel réglementaire

Méthodologie de réalisation d'un audit énergétique industriel réglementaire Méthodologie de réalisation d'un audit énergétique industriel réglementaire La présente méthodologie s'inspire des normes NF EN 16247-1 et NF EN 16247-3. Transparence et indépendance de la SARL SENS 4

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

La performance thermique des écoles dans le Luberon

La performance thermique des écoles dans le Luberon La performance thermique des écoles dans le Luberon Retour d expérience du Programme SEDEL (Services Energétiques Durables en Luberon) Matthieu Simonneau Nicolas Trembloy Conseillers en Energie Partagés

Plus en détail

Sableuse MODE D EMPLOI

Sableuse MODE D EMPLOI Sableuse MODE D EMPLOI 1 Description de la machine La sableuse est équipée de: Sableuses un réservoir capacité 40/80/130/200 litres. un dispositif de remplissage de sable. un flexible alimentation A.C.

Plus en détail

Et la ventilation créa l eau chaude

Et la ventilation créa l eau chaude VENTILATION DOUBLE EFFET VMC BBC + CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE Les P r o d u i t s 75 % D ÉCONOMIES SUR LA CONSOMMATION LIÉE À L EAU CHAUDE CHAUFFAGE DE L EAU JUSQU À 62 C AVEC LA POMPE À CHALEUR 10 %

Plus en détail

Introduction Les enjeux de l efficacité énergétique dans la plasturgie

Introduction Les enjeux de l efficacité énergétique dans la plasturgie Introduction Les enjeux de l efficacité énergétique dans la plasturgie Intervenant - Fédération de la Plasturgie et des composites Intervenant - EDF Entreprises Intervenant - ACDI 1 Document : compléter

Plus en détail

Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant

Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant Durée : 5 jours Audit énergétique des Installations Thermiques Industrielles Pour Ingénieur Exploitant Réf : (Energ.01) Montrer aux participants comment procéder à un audit énergétique et le rôle d un

Plus en détail

Volcane II Récupérateur de Chaleur Notice d Installation d Utilisation de Maintenance

Volcane II Récupérateur de Chaleur Notice d Installation d Utilisation de Maintenance NT 1166 C 1 /16 20/11/2008 MANUEL D INSTALLATION NORMES DE SECURITE ET MARQUAGE CE Nos techniciens sont régulièrement engagés dans la recherche et le développement de produits de plus en plus efficace

Plus en détail

Systèmes de pression d eau 2.9 et 3.5 et 5.2 montés sur un moteur à courant continu de 12/24 V

Systèmes de pression d eau 2.9 et 3.5 et 5.2 montés sur un moteur à courant continu de 12/24 V Systèmes de pression d eau 2.9 et 3.5 et 5.2 montés sur un moteur à courant continu de 12/24 V Applications typiques Les systèmes WPS 3.5/5.2 UNO et WPS 2.9/3.5 UNO MAX sont des pompes volumétriques à

Plus en détail

Streamline. Chaudière gaz à condensation murale. 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash. MHG Mieux, tout simplement.

Streamline. Chaudière gaz à condensation murale. 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash. MHG Mieux, tout simplement. Streamline Chaudière gaz à condensation murale 16 H / 25 H 16/24 S 25/32 S 25/32 Flash MHG Mieux, tout simplement. Streamline Streamline : technique et rendement au meilleur prix Avec la série Streamline,

Plus en détail

- Wärmetower - La récupération de la chaleur des eaux usées

- Wärmetower - La récupération de la chaleur des eaux usées - Wärmetower - La récupération de la chaleur des eaux usées Clean Tuesday la Rochelle 7 février 2012 www.ecopole.de Ecopôle Innovation, écologie, performance >> Immatriculation en 2010 >> Deux associés

Plus en détail

Air-Eau Pompe à chaleur

Air-Eau Pompe à chaleur Air-Eau Pompe à chaleur 2 Le système de chauffage réversible de l avenir! Un pas en avant pour réduire les émissions de CO₂. L augmentation des émissions de CO₂ et autres gaz à effet de serre est une préoccupation

Plus en détail

Forane 427A : reconversion d un dépôt frigorifique basse température chez MODENA TERMINAL à Modène, Italie

Forane 427A : reconversion d un dépôt frigorifique basse température chez MODENA TERMINAL à Modène, Italie Forane 427A : reconversion d un dépôt frigorifique basse température chez MODENA TERMINAL à Modène, Italie 1/10 Le R22 a été interdit d utilisation pour la maintenance des installations de froid depuis

Plus en détail

I. Etapes de la fabrication et procédés utilisés

I. Etapes de la fabrication et procédés utilisés Mécanique Générale Les activités de la Mécanique Générale utilisent une quantité d'énergie non négligeable qui représente en moyenne 1,2 % du chiffre d'affaires. C'est aussi 22 000 kwh ou 1 200 HT par

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE AFIN DE MODERNISER LES SYSTEMES FROID DANS LES INDUSTRIELS EN BRETAGNE ANNEE 2015

APPEL A CANDIDATURE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE AFIN DE MODERNISER LES SYSTEMES FROID DANS LES INDUSTRIELS EN BRETAGNE ANNEE 2015 APPEL A CANDIDATURE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE AFIN DE MODERNISER LES SYSTEMES FROID DANS LES INDUSTRIELS EN BRETAGNE ANNEE 2015 FORMULAIRE DE CANDIDATURE 1 CONTEXTE ACTUEL : Le froid représente une part importante

Plus en détail

ROLLAIR 550-750-1000-1500 Accessibilité accrue, maintenance simplifiée

ROLLAIR 550-750-1000-1500 Accessibilité accrue, maintenance simplifiée motralec ROLLAIR 550-750-1000-1500 Accessibilité accrue, maintenance simplifiée Conception compacte et simple rendant le compresseur à vis accessible à un plus grand nombre d utilisateurs Le ROLLAIR 550-1500

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE D I R E C T I O N D E L A C O M M U N I C A T I O N E T D U M E C E N A T Stéphan MARET, Directeur Jeudi 28 avril 2016 Chargées de communication Vanessa GUERIN Aurore YMONNET COMMUNIQUÉ DE PRESSE Économies

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Opération EDEL. La maîtrise des coûts énergétiques. Energie Durable dans les Entreprises de la Loire. Un partenariat sur l ensemble du département 42

Opération EDEL. La maîtrise des coûts énergétiques. Energie Durable dans les Entreprises de la Loire. Un partenariat sur l ensemble du département 42 Opération EDEL Energie Durable dans les Entreprises de la Loire La maîtrise des coûts énergétiques Un partenariat sur l ensemble du département 42 Soutenu par EDEL : Un accompagnement dans la démarche

Plus en détail

Centrale Confort Domestique KHZ LW

Centrale Confort Domestique KHZ LW Wärme pumpen Natur bewahren Centrale Confort Domestique KHZ LW KHZ-LW 80 En bref: Rafraîchissement Contrecourant pompe à chaleur Air / Eau 6 ou 8kW ventilation contrôlée (aération et purge) récupération

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE -

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - Définition des enjeux - Disposer à la fin des grosses opérations de construction en cours (Tranche 1 et 2 du Plan Directeur MCO-Plateau Technique/Pôle

Plus en détail

Filtrer assécher graisser réguler (pression stable et réglable)

Filtrer assécher graisser réguler (pression stable et réglable) Objectifs : S2-4 Descripteurs : système de distribution pneumatique. 1. Réseau Pneumatique L énergie pneumatique utilise l air comprimé comme fluide pour le transport de l énergie et sa transformation

Plus en détail

Compresseurs à piston de la. Série M. Intelligent Air Technology

Compresseurs à piston de la. Série M. Intelligent Air Technology Compresseurs à piston de la Série M Intelligent Air Technology Compresseurs à piston de la série M Une gamme bien adaptée de compresseurs à piston, lubrifiés et non lubrifiés, à entraînement direct, prévue

Plus en détail

COMPTEUR-DÉBITMÈTRE OCTAVE PRÉSENTATION

COMPTEUR-DÉBITMÈTRE OCTAVE PRÉSENTATION PRÉSENTATION Le compteur-débitmètre Octave utilise la technologie à ultrason pour mesurer le volume et le débit d eau qui s écoule dans une canalisation. Son système de mesure innovant autorise une grande

Plus en détail