Guide de la détection ultrasonore des fuites d air comprimé en milieu industriel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide de la détection ultrasonore des fuites d air comprimé en milieu industriel"

Transcription

1 Guide de la détection ultrasonore des fuites d air comprimé en milieu industriel

2 Copyright 2014 by SDT International n.v. s.a. Deuxième édition, version française. Tous droits réservés. Reproduction interdite sous quelque forme que ce soit, de toute ou partie de ce document sans la permission écrite de : SDT International n.v. s.a. Bd. de l Humanité 415, B 1190 Brussels (BELGIUM) Tel: Fax: web page: 2

3 La mission de SDT est de fournir à ses clients des solutions ultrasonores leur permettant de mieux comprendre l'état de santé de leur outil de production. Elle les aide à prévoir les défaillances, contrôler les dépenses énergétiques et améliorer la qualité de la production, tout en contribuant à prolonger la durée de vie des installations. Son savoir-faire couvre un large éventail d applications : le contrôle d étanchéité, la détection de fuites de fluides gazeux, le contrôle des purgeurs vapeur, la surveillance des machines tournantes et le suivi de leur lubrification mais aussi l inspection d équipements électriques HT. 3

4 4

5 Table des matières 1. Quelques données sur l air comprimé L air comprimé est largement utilisé et énergivore Le rendement est très faible Quel est le coût de l air comprimé? Quel est le coût d une fuite? Les fuites : un gaspillage inacceptable L éradication des fuites est la priorité absolue La détection des fuites par l écoute des ultrasons qu elles produisent Les fuites émettent des ultrasons Le principe de fonctionnement d un détecteur d ultrasons SDT Le détecteur d ultrasons est donc le meilleur outil Détecter les fuites avec un kit SDT Guide de sélection du capteur Le capteur interne La canne flexible Le cône acoustique ou EDS La parabole Guide de sélection du capteur en fonction de la distance et de la densité pneumatique Utilisation d un détecteur SDT Détection de la fuite Localisation de la fuite Mesure de la fuite Quelques conseils pratiques La technique du bouclier La gestion de la réflexion Kit SDT disponible en version ATEX La quantification de la fuite Implémenter une campagne de chasse aux fuites et en tirer le meilleur profit Concevoir une stratégie efficace Mettre la procédure au point Des fuites mais où? Consigner les données

6 1. Quelques données sur l air comprimé 1.1 L AIR COMPRIMÉ EST LARGEMENT UTILISÉ ET ÉNERGIVORE L air comprimé est facile à fabriquer. Sa production ne génère ni pollution ni déchets. Il utilise des composants robustes et peu coûteux. Il est facile à transporter à l aide d un réseau de canalisations bon marché. Il ne présente pas de risque en cas de fuite accidentelle. Ces points forts expliquent pourquoi l air comprimé est la quatrième énergie la plus utilisée dans l industrie, derrière l électricité, le gaz naturel et l eau. En moyenne, il représente 13% de la consommation industrielle d électricité en France. Pour autant, son utilisation n est pas sans inconvénient. L air n est pas comprimé à l état naturel. Il faut donc de l énergie pour pouvoir artificiellement le comprimer. Cette opération est excessivement consommatrice d énergie à cause d un rendement médiocre. L optimisation de la production et la distribution d air comprimé est alors indispensable. Dans ce cadre, la recherche et l éradication des fuites restent l opération qui présente la meilleure rentabilité à court terme. L essentiel de la dépense pour produire ce fluide est constitué de consommation d énergie électrique. Par exemple, pour une utilisation de 6000 heures par an * pendant 5 ans, l énergie consommée représente alors 75% du coût de l air comprimé. Elle atteint 80% lors d une utilisation intensive de 8000 heures par an pendant 5 ans. * Soit un fonctionnement de l installation 24 heures sur 24 pendant 5 jours sur 7. Répartition des coûts sur 6000 h/an sur 5 ans. 6

7 1.2 LE RENDEMENT EST TRÈS FAIBLE Il est question ici du rendement thermodynamique. En effet, plus de 90% de l énergie électrique consommée est perdue, notamment en chaleur. Au mieux, 10% de cette énergie sera réellement convertie en énergie mécanique véhiculée par le fluide. Couramment, cette énergie utile atteint péniblement 8%, notamment en l absence de campagnes de chasses aux fuites. Vous comprenez alors pourquoi l air comprimé coûte si cher. Rendement global d une installation optimisée 1.3 QUEL EST LE COÛT DE L AIR COMPRIMÉ? Alors que chacun sait le prix du kwh électrique, du gaz ou de l eau, peu d industriels connaissent le prix de revient d un mètre cube d air comprimé. Le sujet est en effet délicat car plusieurs paramètres interviennent. Citons, par exemple, le prix d achat du kwh, le rendement du compresseur (vitesse variable, régulation, récupération de chaleur) du traitement (sécheur, conditionneur, filtre) de la distribution (pertes de charge, bouclage du réseau) sans oublier un facteur essentiel : la pression de service. Il existe une façon simple et rapide d estimer le poids financier de l air comprimé, sachant qu en moyenne, la production d un mètre cube d air comprimé à 7 bar requiert 200 Wh. En connaissant votre consommation moyenne* (en m3/h), le nombre d heures de fonctionnement annuel et le prix d achat du kwh, vous obtiendrez votre dépense annuelle en air comprimé. * Si vous ne connaissez pas votre consommation moyenne, on considère une production de 10 m3/h par kw compresseur installé. 7

8 1.4 QUEL EST LE COÛT D UNE FUITE? En prenant un prix moyen de 0,085 /kwh, sur 8700 heures d utilisation par an, le tableau ci-dessous donne quelques exemples de pertes financières annuelles : Diamètre en mm Pression en bar Perte en m 3 /an Perte en /an , , Bien entendu, ces chiffres sont à multiplier par le nombre de fuites 1.5 LES FUITES : UN GASPILLAGE INACCEPTABLE Les fuites n ont généralement pas d impact sur la production. Elles ne présentent pas de danger pour les personnes. Elles sont inodores, incolores et le plus souvent pas audibles en milieu industriel. Pourtant, les fuites représentent 30 à 40 % de la production d air comprimé. Dans certains cas, plus encore! Elles coûtent très cher et sont responsables d un gaspillage énergétique et financier inacceptables. La moyenne internationale (source Plant Support & Evaluation Inc.) est de 34 %. C est-à-dire qu un compresseur sur trois fonctionne uniquement pour alimenter les fuites! 8

9 Répartition moyenne de la consommation d air comprimé dans l industrie 1.6 L ÉRADICATION DES FUITES EST LA PRIORITÉ ABSOLUE La suppression des fuites n est pas le seul moyen d optimiser le coût de l air comprimé. L optimisation de la production (régulation, vitesse variable et récupération de chaleur) et l optimisation du traitement (sécheur, filtres et condenseur) sont des pistes à ne pas négliger. Mais c est l action à placer en priorité. L investissement requis est faible. Deux heures suffisent à la prise en main d un appareil SDT. La recherche de fuites est simple à effectuer. Enfin, les économies sont substantielles pour un retour sur investissement immédiat. A l opposé des autres actions qui visent l amélioration du rendement d un circuit d air comprimé, comme le montre ce graphique extrait de l étude «Compressed Air Systems in the Européen Union» du programme Européen SAVE. 12% 10% 10% 42% Détection et réparation des fuites Optimisation du réseau Conception du système 26% Gestion des compresseurs Récupération de chaleur Economies potentiellement réalisables sur systèmes d air comprimé 9

10 2. La détection des fuites par l écoute des ultrasons qu elles produisent 2.1 LES FUITES EMETTENT DES ULTRASONS. Il est donc indispensable de comprendre ce que sont les ultrasons et leur rapport avec les fuites pour bien assimiler la méthode de leur détection. Les sons et les ultrasons sont de vibrations mécaniques de la matière. L ultrason est une vibration de même nature que le son, mais de fréquence supérieure à 20 khz, inaudible à l oreille humaine dont la limite d écoute se situe entre 15 Hz et 20 khz. Par rapport à l émission diffuse des sons, les ultrasons se propagent de manière concentrée et dans une même direction. Ils sont comparables à un faisceau lumineux dont l intensité décroît en fonction de la distance. Les ultrasons sont générés naturellement par des phénomènes de turbulences de fluides à l origine des problèmes pneumatiques ou hydrauliques (fuites) ou par des phénomènes de frictions à l origine des problèmes mécaniques. Les problèmes électriques comme les arcs, les effets corona, etc. génèrent également des ultrasons. En cas de fuite sur circuit d air comprimé, les frottements de l air qui s échappe génèrent des ultrasons sur les parois de la perforation. Et ce quels que soient le volume de la fuite, son débit et la dimension de la perforation, si minime soit-elle. Les ultrasons peuvent aussi être produits artificiellement par l intermédiaire d un émetteur, par exemple dans le cadre de tests d étanchéité. L acuité auditive de l oreille humaine étant limitée, le recours à un instrument de détection est donc indispensable pour l écoute des ultrasons, pour la détection de leur origine et par conséquence pour la localisation précise de la fuite. 2.2 LE PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT D UN DETECTEUR D ULTRASONS SDT. L appareil détecte les signaux ultrasonores, les convertis en fréquences audibles et les amplifie. Le but est de transposer le signal reçu, en utilisant la technologie hétérodyne, 10

11 en un signal audible interprétable. Cette solution étend la capacité d écoute des humains au-dessus de la gamme audible dans la bande ultrasonore. La fonction principale du détecteur SDT est de convertir les signaux haute fréquence en signaux audibles. Il est à noter que la bande de fréquence centrale du détecteur peut être réglée sur une fréquence spécifique entre 15.1 et khz ; la fréquence standard étant de 38.4 khz. Les bandes de fréquence sont utilisées en fonction du type de bruit à détecter. Pour la pertinence de la détection, le détecteur SDT n est sensible qu aux seules vibrations ultrasonores. Il restitue les effets de turbulence, donc le bruit réel de la fuite, et il quantifie cette fuite en dbµv. 2.3 LE DÉTECTEUR D ULTRASONS EST DONC LE MEILLEUR OUTIL La recherche des fuites les plus importantes à l oreille, uniquement possible lors des arrêts de production, et l eau savonneuse, fastidieuse et inefficace aux endroits d accès difficile, ne permettent pas de trouver toutes les fuites avec un temps homme rentable. Seul le détecteur ultrasonore est unanimement reconnu comme étant la solution industrielle, aussi bien par les fabricants de compresseurs, de matériel pneumatique que les gestionnaires de réseaux. Encore faut-il choisir un appareil robuste disposant des capteurs adaptés à chaque situation, d un sérieux de fabrication et d un service aprèsvente. 11

12 3. Détecter les fuites avec un kit SDT 3.1 GUIDE DE SÉLECTION DU CAPTEUR Le choix du capteur se fera en fonction de deux paramètres : la distance par rapport à l équipement à inspecter et la facilité d accès. Le capteur interne Les appareils SDT200 et SDT270 sont équipés d un capteur interne qui est le capteur idéal lorsque les zones contrôlées sont facilement et directement accessibles à l opérateur, situées face à lui. Généralement la distance capteur / zone contrôlée est inférieure à un mètre. L embout de localisation est particulièrement utile. En diminuant la fenêtre de détection du capteur, il localise la fuite précisément. Il agit aussi comme une barrière diminuant l interférence des autres fuites. La canne flexible La canne flexible peut être pliée, tournée et orientée dans tous les sens. Comme le capteur interne, elle est utilisée lorsque les éléments à contrôler sont directement accessibles et se situent à moins d un mètre. D autre part, son ergonomie permet d atteindre les zones difficiles d accès ou de contourner un obstacle. La canne flexible devient indispensable lors de l inspection des zones à forte densité d équipements pneumatiques. Vous remarquerez que la canne flexible est complétement séparée de l appareil. Cela vous permet de conserver un confort de lecture des informations sur l écran de votre SDT dans toutes les situations. La canne flexible existe en 3 longueurs : 350, 550 et 820 millimètres. L embout de localisation s adapte également sur la canne flexible. 12

13 Le cône acoustique ou EDS L EDS vient se visser sur le capteur interne. Le cône acoustique a deux propriétés particulièrement utiles à l inspecteur : il augmente de 12 db (*) la sensibilité du capteur interne et il est très directif. C est-à-dire qu il améliore la localisation de la fuite par rapport au capteur interne seul. (*) 12 db signifie que le capteur interne équipé de l EDS est 4 fois plus sensible. Cette augmentation substantielle de la sensibilité permet à l opérateur de se situer jusqu à 4 à 6 mètres de la zone inspectée. La directivité lui permettra de déterminer avec précision la direction de la fuite. En résumé, l EDS devrait être utilisé en priorité en présence de petites fuites, par exemple les fuites de vide, situées à moyenne distance de l opérateur. La parabole La parabole est le capteur idéal lorsque la fuite est à une portée au-delà de 6 mètres. Sa sensibilité et sa directivité lui confèrent la localisation de fuites situées à plus de 30 mètres. Sa visée laser permet également le repérage exact de la fuite à distance. 13

14 Guide de sélection du capteur en fonction de la distance et de la densité pneumatique Moins de 1 m De 1 à 6 m Plus de 6 m Forte densité Capteur interne Canne flexible EDS Parabole Détection Localisation Détection Localisation Détection Localisation Détection Localisation 3.2 UTILISATION D UN DETECTEUR SDT Détection de la fuite Commencez par balayer la zone à mi-distance à l aide de l EDS ou de la parabole. L amplification de l appareil est réglée au maximum. Scannez de droite à gauche et de bas en haut afin de repérer le bruit de sifflement caractéristique d une fuite. Recherchez la direction donnant le signal le plus fort pour déterminer la direction de la fuite. Pour votre confort, vous pouvez augmenter ou diminuer le volume du casque audio à l aide des flèches droite et gauche. C est simple et intuitif étant donné que c est réellement le bruit de la fuite que vous entendez. Localisation de la fuite. Si vous utilisez la parabole, le laser vous indiquera à distance l élément défectueux. Si vous utilisez l EDS, la canne flexible ou le capteur interne, rapprochez-vous de la fuite tout en continuant un balayage dans toutes les directions. Il est important de diminuer l amplification au fur et à mesure que vous vous rapprochez de l élément défectueux. Suivez la direction donnant le signal le plus puissant jusqu à déterminer l origine de la fuite. Mesure de la fuite Cette étape est requise si vous souhaitez utiliser l estimateur de fuites SDT afin de déterminer les économies réalisées après votre campagne de chasse aux fuites. 14

15 Placez-vous à une distance (*) de 40 centimètres ou 2 mètres pour la canne flexible, le capteur interne avec ou sans l EDS. Choisissez une distance (*) de 2 ou 5 mètres pour la parabole. Cherchez la direction qui procure le signal maximum. Réglez l amplification à l aide des flèches haut et bas, jusqu à ce que l indicateur d amplification n apparaisse plus sur l écran de l appareil. Finalement, notez ou enregistrez la valeur de mesure en dbµv. (*) La distance agit sur le résultat de la mesure. Si vous ne respectez pas les distances indiquées, la mesure sera entachée d une erreur non-négligeable. Astuce : sachez que si vous doublez la distance, la mesure sera diminuée de 6 dbµv. Par exemple, si vous obtenez une mesure de 19 dbµv à une distance de 20 centimètres, celle-ci serait de 13 dbµv à une distance de 40 centimètres (19 dbµv 6 dbµv = 13 dbµv). Inversement si vous divisez la distance par deux, la mesure sera augmentée de 6 dbµv. Cette règle ne s applique qu aux capteurs et appareils SDT. 3.3 QUELQUES CONSEILS PRATIQUES 3 techniques sont à votre disposition afin de faciliter votre travail de terrain : la technique du bouclier, la technique du recouvrement et la gestion de la réflexion. La technique du bouclier Elle permet de fortement réduire l influence de fuites interférentes. Elle consiste à utiliser un morceau de carton, une feuille de papier (*) pour faire écran entre la fuite parasite et l endroit où vous souhaitez détecter / localiser une fuite. (*) N importe quel matériau convient. Il va réfléchir environ 90% de l énergie provenant de la fuite interférente. Astuce : l embout de localisation placé sur le capteur interne ou la canne flexible agit comme un bouclier. Il est très utile en présence de fuites proches l une de l autre. 15

16 La technique du recouvrement Elle est permet également de fortement réduire l influence de fuites interférentes. Elle consiste : Soit à recouvrir d un chiffon ou d un gant, par exemple, une fuite interférente pendant que vous inspectez une zone. Soit vous recouvrez le capteur à l aide d un chiffon ou d un gant sur la zone que vous désirez inspecter. La gestion de la réflexion Lors de la recherche de fuites, on a parfois l impression qu une fuite provient d un endroit où il n y a manifestement pas d air comprimé, par exemple un mur ou une paroi. Nous sommes alors confrontés au phénomène de réflexion. Les ultrasons provenant de la fuite rebondissent sur la surface de réflexion. En suivant l angle de réflexion vous trouverez la fuite. L angle de réflexion est égal à l angle d origine de la fuite par rapport à la surface de réflexion. 3.4 KIT SDT DISPONIBLE EN VERSION ATEX Les détecteurs SDT200 et SDT270 sont disponibles en version ATEX pour l'utilisation en zones d atmosphère potentiellement explosive, comme la canne flexible, la parabole, le cône acoustique et le casque d écoute. Directive ATEX 94/9/CE (II 1 G / Ex ia IIC T3/T2 Ga). 16

17 4. La quantification de la fuite La grande question que l on se pose est «Chasser les fuites, c est bien. Mais qu est-ceque cela va me rapporter? Est-ce-que cela en vaut vraiment la peine?» Effectivement, quoi de plus gratifiant que de pouvoir dresser le tableau trimestriel ou annuel des économies générées par vos prestations de maintenance du réseau, avec la certitude d une meilleure gestion du rendement énergétique et d un rapide retour sur investissement. Pour répondre à cette demande, SDT a élaboré un calculateur permettant d estimer la relation entre dbµv et m 3 /h. Il est le fruit de notre expérience de plus de trente années et a été conçu avec des partenaires comme Atlas Copco, Electrabel et Laborelec. Il vous permet la quantification de chaque fuite détectée, l ordre de priorité des réparations et le calcul du bénéfice généré par chaque réparation. Ce calculateur n est utilisable qu avec nos appareils et capteurs qui sont individuellement calibrés à la fabrication et après réparation. Vous pouvez télécharger depuis notre site internet notre estimateur de fuites «Field Leak Estimator». Il convient de noter que cette conversion est à considérer comme une approximation de la réalité. En effet, plusieurs paramètres influencent le résultat, comme notamment : Le diamètre et la forme de l orifice de fuite Le profil de la paroi de l orifice de fuite Le rapport périmètre / section de la fuite La viscosité du fluide La vitesse d éjection du fluide à travers la fuite. Sans oublier les critères influençant la mesure : Le capteur utilisé La distance source / capteur L orientation du capteur par rapport à la source. Il est donc vrai que le résultat puisse être fort différent pour une fuite particulière. Néanmoins, notre expérience montre que le résultat obtenu sur une population de fuites suffisamment grande présente une marge d erreur tout à fait acceptable. 17

18 5. Implémenter une campagne de chasse aux fuites et en tirer le meilleur profit Une campagne proactive de chasse aux fuites impose la mise au point d un planning de prestations répétées dans le temps. C est tout différent des réactions ponctuelles et imprévues imposées par des fuites devenues évidentes. Cette campagne proactive implique l utilisation de l instrument et de l accessoire le plus adéquat à chaque localisation, le respect d une méthodologie appropriée, la gestion des données relatives à chaque fuite, des interventions de réparations documentées et validées et, enfin - dans la mesure du possible - la quantification des fuites et le calcul généré par la campagne. 5.1 CONCEVOIR UNE STRATEGIE EFFICACE La bonne gestion et la réussite d un programme de maintenance de votre réseau d air comprimé reposeront essentiellement sur la qualité de votre plan stratégique. DEFINIR LES OBJECTIFS - Définir quels sont les objectifs en dehors du principal qui consiste à réduire de manière drastique vos dépenses d énergie en ne consentant qu un léger investissement dans un détecteur est primordial. Toute stratégie efficace de maintenance repose nécessairement sur un but bien défini. Ainsi, la première question à vous poser est, en toute logique, «Quels sont les objectifs à atteindre par l application d un plan de maintenance de mon réseau d air comprimé?» En voici quelques exemples : - Réduire de manière drastique vos dépenses d énergie sur base d un faible investissement. - Détecter, quantifier le volume et réparer toute fuite d air comprimé sur circuit existant. - Limiter le volume global des pertes à 5% du volume consommé. - Soulager vos compresseurs et prolonger leur durée de vie. - Faire prendre conscience à tous les collaborateurs de votre entreprise du prix de revient élevé de l air comprimé. - Former les utilisateurs concernés aux méthodes les plus efficaces de maintenance du réseau d air comprimé. - Etc. 18

19 CONSCIENTISER TOUT LE PERSONNEL - Pour viser l efficacité maximale, il est important de conscientiser tout le personnel en affichant vos objectifs en permanence. Ces objectifs doivent être diffusés dans toute l entreprise de manière telle que chaque collaborateur y soit confronté en permanence. RECONSIDERER VOTRE RESEAU DANS SON INTEGRALITE - La gestion d un programme de maintenance de votre réseau d air comprimé, c est bien plus que rechercher les fuites et procéder aux réparations. C est aussi le reconsidérer dans son intégralité et y apporter les améliorations indispensables à un meilleur rendement. 5.2 METTRE LA PROCEDURE AU POINT La mise au point de votre procédure doit viser un triple résultat : la sécurité, la fiabilité et l efficacité de votre programme de chasse aux fuites. Pour une gestion optimale de votre réseau d air comprimé, quelques éléments de procédure méritent une attention particulière : LA SECURITE Elle impose la conception d un manuel des procédures. Une attention particulière doit être accordée à ce document. Il spécifiera la fréquence des inspections pour chaque point de contrôle ainsi que le capteur et l accessoire le mieux approprié à chacun de ces points. La procédure de contrôle sera détaillée dans ses cinq phases : détection, localisation, quantification, réparation et contrôle de celle-ci. La consignation par tout intervenant du respect de la procédure de chaque phase et de toutes les données de la fuite y sera également décrite. LA FREQUENCE Un plan de maintenance annuel efficace nécessite 3 à 4 inspections sur tous les éléments du réseau. Les pièces en mouvement ou dans un environnement nocif seront contrôlées chaque mois. Vous aurez ainsi l assurance de détecter toutes les nouvelles fuites au plus tôt dès leur apparition et de valider les réparations générées par les inspections précédentes. LA MAITRISE DU RESEAU Pour vous même et les personnes concernées, la connaissance du réseau, des compresseurs, des différents niveaux de pressions nécessaires sont indispensables à la conception du plan de maintenance et à son respect. LA MISE A JOUR DES PLANS DE CONTROLES La tenue à jour des schémas de l installation vous permettra de mettre en adéquation le plan de tous le points à contrôler. Toutes les fuites y seront consignées progressivement, avec leur localisation exacte, leur fréquence, leur volume, le type de réparation effectuée et le contrôle de celle-ci. LE CHOIX DE L EQUIPEMENT Il est important de déterminer avec précision les capteurs et accessoires les plus adéquats qui devront être utilisés pour chaque point de détection. 19

20 LES FORMATIONS Tout utilisateur du détecteur de fuites par ultrasons aura reçu les formations pratique et théorique d une personne avertie avant d entamer sa mission. LE RESPECT DES 4 STADES DE LA PROCEDURE Les quatre stades du programme de recherche des fuites doivent être respectés : dépister, localiser, réparer et re-contrôler. LE CONTROLE DES REPARATIONS A intégrer dans la procédure : le contrôle par ultrasons de chaque fuite réparée. D une part, la personne qui contrôle n est pas toujours celle qui répare et, d autre part, il s agit également de s assurer qu une autre fuite n a pas été créée involontairement lors des manipulations sur le réseau. LA GESTION DES DONNEES Quantifier le volume des fuites est affaire difficile. Par le retour d expérience de grands utilisateurs et son know-how de spécialiste, SDT vous offre une approche unique sur la quantification. La consignation de tels chiffres avec l historique de chaque fuite vous permet de dresser le tableau annuel des économies générées par vos prestations de maintenance du réseau. Elles favoriseront aussi le transfert de compétence au sein de votre entreprise. 20

21 6. Des fuites mais où? Des fuites peuvent apparaître partout sur votre circuit d air comprimé! Un coup d œil sur le top douze des fuites les plus courantes : 1. Les raccords sur la ligne d alimentation. 2. Les raccords rapides 3. Les filtres 4. Les vérins pneumatiques. 5. Les ensembles régulateur/dessiccateur 6. Les régulateurs de pression 7. Les tuyaux en caoutchouc 8. Les ensembles régulateur/lubrificateur 9. Les vannes d isolation 10. Les vannes de régulation 11. Les purgeurs automatiques 12. Les tuyaux divers 21

22 7. Consigner les données La consignation des données relatives à chaque fuite contrôlée est une démarche primordiale de votre campagne de chasse aux fuites. Elle doit être intégrée dans votre plan de maintenance, avec la faculté d y ajouter des éléments de consignation propres à votre stratégie et répondant aux objectifs poursuivis par chaque campagne. Exemple de feuille interne de consignation des données d une fuite contrôlée. 22

23 Les données consignées relatives à la fuite contrôlée : Date et contrôleur Date et nom du responsable du contrôle de fuite. Département Partie de l usine dans laquelle a lieu le contrôle (par ex. Atelier de production, unité d emballage, etc.). Numéro de la fuite Numéro mentionné sur le marquage de balisage de la fuite. Description/localisation Description et localisation de la fuite (par ex. sur le côté gauche du T à la sortie du boiler nr XXX, ou à l entrée de la pompe nr YYYY voir schéma Z). Importance de la fuite en dbµv La valeur mesurée et affichée sur l écran du détecteur. Perte d air en L/heure Voir page 17 «Quantifier une perte d air comprimé». Perte d air en /an Si vous disposez des prix de revient de l air comprimé dans votre entreprise, vous pouvez facilement estimer la perte financière annuelle générée par cette fuite. Responsable et date de la réparation Date réelle de clôture de la réparation et nom de celui qui l a effectuée. Responsable et date du recontrôle Date du recontrôle par ultrasons de la fuite réparée et nom du contrôleur. Signalez toujours l élément défectueux avec un «marque fuites» complété, dont une partie détachable sera consignée pour la gestion des réparations. Marque fuites 23

24 La détection de fuites sur circuits d air comprimé représente un double enjeu : environnemental pour chacun de nous et économique pour chaque entreprise. Est-ce parce qu il est question d environnement que peu de responsables d entreprises se sentent concernés par le sujet? Alors abordons ce dernier sur le terrain des économies substantielles que peut générer la suppression de ce formidable gaspillage. La maîtrise d une campagne proactive de détection ultrasonore des fuites avec quantification de la perte d air comprimé permet le calcul du bénéfice généré. Les chiffres sont alors suffisamment éloquents pour vous convaincre à poursuivre une meilleure gestion du rendement énergétique. La suppression des fuites d air comprimé est à l avantage immédiat et de l environnement et de vos finances. Plus généralement, on admet qu une démarche qui vise la protection de l environnement engendre des frais. Dans le cas présent, à contrario, la balance des gains est équilibrée. Et quoi de plus motivant d y associer l avenir des générations futures! A la portée de toute entreprise, la détection de fuites sur circuits d air comprimé est une étape importante de son engagement dans une politique active de gestion énergétique. La solution existe, elle est simple et facile à mettre en œuvre. Elle favorise la réalisation de substantielles économies et va bien au-delà de la suppression d un gros gaspillage d énergie. Et pourtant, l air comprimé est encore souvent oublié lorsque des programmes de réduction de coûts de production sont élaborés. André DEGRAEVE, Manager SDT International SDT International s.a. Bd. de l Humanité 415, B 1190 Bruxelles (BELGIUM) Tel: Fax: web page: 24

Copyright 2007 by SDT International n.v. s.a. Première édition, version française. Tous droits réservés. Reproduction interdite sous quelque forme

Copyright 2007 by SDT International n.v. s.a. Première édition, version française. Tous droits réservés. Reproduction interdite sous quelque forme Guide pour la détection ultrasonore de fuites sur circuits d air comprimé en milieu industriel Copyright 2007 by SDT International n.v. s.a. Première édition, version française. Tous droits réservés. Reproduction

Plus en détail

Détection de fuite d air comprimé. À l écoute de vos économies d énergie » VOTRE SOLUTION PNEUMATIQUE

Détection de fuite d air comprimé. À l écoute de vos économies d énergie » VOTRE SOLUTION PNEUMATIQUE À l écoute de vos économies d énergie Détection de fuite d air comprimé La recherche de fuites d air comprimé par des professionnels utilisant la méthode de détection par ultrasons est la garantie d un

Plus en détail

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES

CIRCUITS DE PUISSANCE PNEUMATIQUES V ACTIONNEURS PNEUMATIQUES : 51 Généralités : Ils peuvent soulever, pousser, tirer, serrer, tourner, bloquer, percuter, abloquer, etc. Leur classification tient compte de la nature du fluide (pneumatique

Plus en détail

FLUXUS Energie. Gérer efficacement l'énergie en utilisant la technologie de mesure non-intrusive. Mesure de débit énergétique et d'air comprimé

FLUXUS Energie. Gérer efficacement l'énergie en utilisant la technologie de mesure non-intrusive. Mesure de débit énergétique et d'air comprimé Gérer efficacement l'énergie en utilisant la technologie de mesure non-intrusive FLUXUS Energie débit énergétique et d'air comprimé Chauffage et climatisation des consommations thermiques : Chauffage Réfrigération

Plus en détail

SENACO AS100. Manuel d Utilisation Octobre 2000 ENACO AS100

SENACO AS100. Manuel d Utilisation Octobre 2000 ENACO AS100 SENACO AS100 Manuel d Utilisation Octobre 2000 ENACO AS100 Consignes de sécurité Il est important de respecter les consignes fournies dans ce manuel d utilisation pour garantir la sécurité de l utilisateur

Plus en détail

RENCONTRE REFERENTS ENERGIE

RENCONTRE REFERENTS ENERGIE Exploitation et maîtrise de l énergie sur les systèmes d air comprimé Jeudi 07 mars 2013 Margarine Industrie Limited - Trianon Présentation Stratégie Energie Présentation étude menée à La Réunion par ADIR

Plus en détail

Mesurer la consommation d air comprimé ; économiser sur les coûts d énergie

Mesurer la consommation d air comprimé ; économiser sur les coûts d énergie Mesurer la consommation d air comprimé ; économiser sur les coûts d énergie L'air comprimé est un porteur d'énergie indispensable. A titre d exemple, environ 60.000 installations sont présentes en Allemagne.

Plus en détail

COMPRESSEURS DENTAIRES

COMPRESSEURS DENTAIRES FRANCE COMPRESSEURS DENTAIRES TECHNOLOGIE SILENCIEUSE MGF NOS SERVICES, NOS ENGAGEMENTS - Les pièces détachées sont disponibles sur stock dans notre site localisé en Saône-et-Loire. Envoi express en h

Plus en détail

Optimisations énergétiques sur un réseau vapeur

Optimisations énergétiques sur un réseau vapeur Optimisations énergétiques sur un réseau vapeur Table des Matières A. Utilisations de la vapeur et terminologie Chaleur latente,chaleur sensible La boucle vapeur Le prix de la vapeur B. Optimisation de

Plus en détail

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé

Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé Manuel d installation et d utilisation Ballon tampon DUO-E avec ballon ECS immergé 600/150-750/200-1000/220-1500/300 V 1.3 SOMMAIRE 1 Description du dispositif... 3 1.1 Série type... 3 1.2 Protection du

Plus en détail

Dossier technique du CRTA. Dossier n 1 Les performances de vos machines

Dossier technique du CRTA. Dossier n 1 Les performances de vos machines Dossier technique du CRTA Dossier n 1 Les performances de vos machines CRTA Avignon 2003 Table des matières Mesurer le rendement des machines...3 1. Taux de rendement...3 2. Méthode de calcul...3 3. Taux

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

GUIDE D'INSTALLATION. Lave-Vaisselle

GUIDE D'INSTALLATION. Lave-Vaisselle GUIDE D'INSTALLATION Lave-Vaisselle SOMMAIRE 1/ CONSIGNES DE SECURITE Avertissements importants 03 2/ INSTALLATION DE VOTRE LAVE-VAISSELLE Appareil non encastré 04 Appareil encastré 04 Appareil encastré

Plus en détail

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes.

On retrouve généralement les réseaux séparatifs dans les petites et moyennes agglomérations ou dans les extension des villes. Préambule et domaine d'application Le présent document a été créé dans le but pour permettre le dimensionnement des installations de plomberie sanitaire. C'est un document de synthèse, Il reprend partiellement

Plus en détail

TPM Totale Productive Maintenance

TPM Totale Productive Maintenance T.P.M ou Topo Maintenance Méthodes de maintenance TPM Totale Productive Maintenance 1 T.P.M ou Topo Maintenance 1. CONTEXTE GENERAL La TPM (de l anglais Total Productive Maintenance) est un système global

Plus en détail

la climatisation automobile

la climatisation automobile Un équipement en question : la climatisation automobile LES TRANSPORTS la climatisation en question La climatisation automobile, grand luxe il y a encore peu de temps, devient presque banale pour tous

Plus en détail

Système de graissage par injection SKF

Système de graissage par injection SKF 1-4101-FR Système de graissage par injection SKF Lubrification pour chaîne et galets de convoyeurs par injection de graisse directement dans les axes Les systèmes de graissage GVP permettent le graissage

Plus en détail

PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES

PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES PREPARATION AU TEST POUR L OBTENTION DU CERTIFICAT D APTITUDE- FLUIDES FRIGORIGENES Durée : 6 jours Public : Plombiers, Electriciens, Chauffagistes Pré-requis : avoir suivi une formation climatisation

Plus en détail

NOTICE D EMPLOI SLT-TR

NOTICE D EMPLOI SLT-TR Tel.: +33 (0) 972 3537 17 Fax: +33 (0) 972 3537 18 info@pce-france.fr NOTICE D EMPLOI SLT-TR Symbole d avertissement Attention: Ne pas exposer le terminal d entrée à une tension de surcharge ou au courant.

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr.

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr. Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole 01/10/2014 www.udppc.asso.fr Page 1 sur 11 ÉTUDE DE L EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE DE QUELQUES DISPOSITIFS

Plus en détail

Système de surveillance vidéo

Système de surveillance vidéo Conrad sur INTERNET www.conrad.fr N O T I C E Version 12/01 Entretien Pour un fonctionnement correct de votre système de surveillance vidéo, prenez note des conseils suivants : 1/ Tenez la caméra et le

Plus en détail

Système d énergie solaire et de gain énergétique

Système d énergie solaire et de gain énergétique Système d énergie solaire et de gain énergétique Pour satisfaire vos besoins en eau chaude sanitaire, chauffage et chauffage de piscine, Enerfrance vous présente Néo[E]nergy : un système utilisant une

Plus en détail

Les ondes au service du diagnostic médical

Les ondes au service du diagnostic médical Chapitre 12 Les ondes au service du diagnostic médical A la fin de ce chapitre Notions et contenus SAV APP ANA VAL REA Je maitrise Je ne maitrise pas Signaux périodiques : période, fréquence, tension maximale,

Plus en détail

www.almig.de Turbocompresseurs Débit volumique : 25 350 m 3 /min DYNAMIC

www.almig.de Turbocompresseurs Débit volumique : 25 350 m 3 /min DYNAMIC www.almig.de Turbocompresseurs Débit volumique : 25 350 m 3 /min DYNAMIC 2 INTELLIGENTE DRUCKLUFT MADE IN GERMANY ALMiG Kompressoren GmbH est un nom associé à une technologie de haut de gamme en matière

Plus en détail

boilers pompe à chaleur L eau chaude ne vous aura jamais paru aussi agréable

boilers pompe à chaleur L eau chaude ne vous aura jamais paru aussi agréable boilers pompe à chaleur L eau chaude ne vous aura jamais paru aussi agréable 1 boilers pompe à chaleur Midea est au niveau mondial un des plus important producteur de pompe à chaleur et de climatiseur

Plus en détail

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser TP vélocimétrie Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité ATTENTION : le faisceau du Hélium-Néon utilisé dans cette salle est puissant (supérieur à 15 mw). Il est dangereux et peuvent provoquer des

Plus en détail

Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation

Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation Calcul des pertes de pression et dimensionnement des conduits de ventilation Applications résidentielles Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et

Plus en détail

Système multicouche raccords à sertir et tubes

Système multicouche raccords à sertir et tubes Système multicouche raccords à sertir et tubes 4BONNES RAISONS DE CHOISIR LES SOLUTIONS 4GAMMES COMPLÉMENTAIRES 1 L EFFICACITÉ : pour répondre à toutes les configurations Avec les solutions multiconnect,

Plus en détail

de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction

de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction Guide de conception de projets GC-3.2.4 Fabrication et distribution de l'air comprimé et de l'eau réfrigérée (11/2007)

Plus en détail

SDLi. POMPES SUBMERSIBLES DILACERATRICES Relevage d eaux chargées Collectif 2 pôles 50 Hz PLAGES D UTILISATION APPLICATIONS AVANTAGES.

SDLi. POMPES SUBMERSIBLES DILACERATRICES Relevage d eaux chargées Collectif 2 pôles 50 Hz PLAGES D UTILISATION APPLICATIONS AVANTAGES. PLAGES D UTILISATION Débits jusqu à : 6 m 3 /h Hauteurs mano. jusqu à : 36 m Granulométrie : mm DN orifice refoulement : Indice de protection : 68 SDLi POMPES SUBMERSIBLES DILACERATRICES Relevage d eaux

Plus en détail

Exemple d application

Exemple d application Tailles 801.. 9010 Poids 0.036 kg.. 1.10 kg Force de serrage 13 N.. 460 N Course par doigt 2.5 mm.. 40 mm Poids de pièce recommandé 0.065 kg.. 2.30 kg Exemple d application Station de transfert avec réorientation

Plus en détail

Fiche technique. Vannes thermostatiques à eau de refroidissement Type AVTA. Septembre 2002 DKACV.PD.500.A4.04 520B1429

Fiche technique. Vannes thermostatiques à eau de refroidissement Type AVTA. Septembre 2002 DKACV.PD.500.A4.04 520B1429 Fiche technique Vannes thermostatiques à eau de refroidissement Septembre 2002 DKACV.PD.500.A4.04 520B1429 Table des matières Page Introduction... 3 Caractéristiques techniques... 3 AVTA pour fluides neutres...

Plus en détail

La chaleur du bien être à tarif réduit

La chaleur du bien être à tarif réduit La chaleur du bien être à tarif réduit Appareils de chauffage électrique à accumulation de chaleur Description Utilisation Installation Modèles: 3700, 4700, 5700, 6700 3800, 4800, 5800 3600, 4600, 5600,

Plus en détail

Electron S.R.L. - MERLINO - MILAN ITALIE Tel (++ 39 02) 90659200 Fax 90659180 Web www.electron.it, e-mail electron@electron.it

Electron S.R.L. - MERLINO - MILAN ITALIE Tel (++ 39 02) 90659200 Fax 90659180 Web www.electron.it, e-mail electron@electron.it Electron S.R.L. Design Production & Trading of Educational Equipment B3510--II APPLIICATIIONS DE TRANSDUCTEURS A ULTRASONS MANUEL D IINSTRUCTIIONS POUR L ETUDIIANT Electron S.R.L. - MERLINO - MILAN ITALIE

Plus en détail

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs

Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs Le chauffe-eau à pompe à chaleur: fiche technique à l intention des installateurs 1. Bases 1.1. Fonctionnement du chauffe-eau à pompe à chaleur (CEPAC) Comme son nom l indique, un chauffe-eau pompe à chaleur

Plus en détail

Les éléments essentiels d un plan de mesure et vérification (pmv) de la performance énergétique selon l ipmvp

Les éléments essentiels d un plan de mesure et vérification (pmv) de la performance énergétique selon l ipmvp SYPIM Syndicat du Pilotage et de la Mesure de la performance énergétique Les éléments essentiels d un plan de mesure et vérification (pmv) de la performance énergétique selon l ipmvp Fédération des Services

Plus en détail

TransPort PT878GC Débitmètre portable à ultrasons pour gaz Panametrics. GE Measurement & Control Solutions. Applications.

TransPort PT878GC Débitmètre portable à ultrasons pour gaz Panametrics. GE Measurement & Control Solutions. Applications. Applications Caractéristiques Le débitmètre non-intrusif portable Transport PT878GC est un système à ultrason complet pour la mesure de débit de gaz, notamment sur : Gaz naturel Air comprimé Gaz combustibles

Plus en détail

KASTOspeed: Scies automatiques de production à lame circulaire pour le débit économique de très grandes séries dans l acier et les non-ferreux.

KASTOspeed: Scies automatiques de production à lame circulaire pour le débit économique de très grandes séries dans l acier et les non-ferreux. KASTOspeed: Scies automatiques de production à lame circulaire pour le débit économique de très grandes séries dans l acier et les non-ferreux. Très grandes performances en un temps record: Scies automatiques

Plus en détail

Baladeur encodeur. multifonction. Mode d Emploi

Baladeur encodeur. multifonction. Mode d Emploi Baladeur encodeur cassette USB multifonction Mode d Emploi Baladeur encodeur cassette USB multifonction 09/2013 GS Sommaire Votre nouveau baladeur...6 Contenu... 6 Consignes préalables...7 Consignes

Plus en détail

S20. Balayeuse autoportée compacte. De taille compacte, sans faire de concession en termes de performance et de fiablilité

S20. Balayeuse autoportée compacte. De taille compacte, sans faire de concession en termes de performance et de fiablilité S20 Balayeuse autoportée compacte De taille compacte, sans faire de concession en termes de performance et de fiablilité Le fonctionnement avec tous les leviers vers l avant réduit le besoin de formation

Plus en détail

Solysmart, la surveillance en continu des ventilateurs

Solysmart, la surveillance en continu des ventilateurs www.howden.com Solysmart, la surveillance en continu des ventilateurs L expert du contrôle des ventilateurs Un système de surveillance rentable dès le premier arrêt imprévu. Des informations précieuses

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

SÉRIE RM Découpeuses-Cambreuses RM 40K / RM 40KS / RM 40P

SÉRIE RM Découpeuses-Cambreuses RM 40K / RM 40KS / RM 40P SÉRIE RM Découpeuses-Cambreuses RM 40K / RM 40KS / RM 40P Fabrication de grandes séries avec une efficacité accrue Augmentez la qualité de vos pièces de précision, réduisez vos coûts unitaires et fabriquez

Plus en détail

L ÉCHOLOCATION CHEZ LES CHAUVES-SOURIS SESSION 2014 BACCALAURÉAT SÉRIE S. Épreuve de PHYSIQUE CHIMIE Évaluation des compétences expérimentales

L ÉCHOLOCATION CHEZ LES CHAUVES-SOURIS SESSION 2014 BACCALAURÉAT SÉRIE S. Épreuve de PHYSIQUE CHIMIE Évaluation des compétences expérimentales BACCALAURÉAT SÉRIE S Épreuve de PHYSIQUE CHIMIE Évaluation des compétences expérimentales Sommaire I. DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS... 2 II. LISTE DE MATÉRIEL DESTINÉE AUX PROFESSEURS ET

Plus en détail

AQUASNAP TOUT INTÉGRÉ RIEN À AJOUTER 30RY/30RYH REFROIDISSEURS DE LIQUIDE / POMPES À CHALEUR GAINABLES

AQUASNAP TOUT INTÉGRÉ RIEN À AJOUTER 30RY/30RYH REFROIDISSEURS DE LIQUIDE / POMPES À CHALEUR GAINABLES AQUASNAP TM REFROIDISSEURS DE LIQUIDE / POMPES À CHALEUR GAINABLES 30RY/30RYH TOUT INTÉGRÉ RIEN À AJOUTER S INTÉGRER SANS ÊTRE VU UN VÉRITABLE CONCEPT URBAIN INVISIBLE! Invisible, inaudible, discret, l

Plus en détail

GUIDE D'INSTALLATION Lave-Vaisselle

GUIDE D'INSTALLATION Lave-Vaisselle GUIDE D'INSTALLATION Lave-Vaisselle SOMMAIRE 1 / CONSIGNES DE SECURITE Avertissements importants 03 Dimensions d encastrement 04 Inventaire des pièces livrées 04 Raccordement à l eau 05 Evacuation des

Plus en détail

de l eau chaude pour toute l a famille, disponible à tout moment. Pompe à chaleur pour la production d Eau Chaude Sanitaire pompes á chaleur

de l eau chaude pour toute l a famille, disponible à tout moment. Pompe à chaleur pour la production d Eau Chaude Sanitaire pompes á chaleur de l eau chaude pour toute l a famille, disponible à tout moment. Pompe à chaleur pour la production d Eau Chaude Sanitaire pompes á chaleur Eau chaude et confort à votre portée! La meilleure façon de

Plus en détail

Compresseurs d air à vis lubrifiées. Série R 37-160 kw (50-200 hp)

Compresseurs d air à vis lubrifiées. Série R 37-160 kw (50-200 hp) Compresseurs d air à vis lubrifiées Série R 37-160 kw (50-200 hp) L expérience au service de la performance énergétique Plus de 100 ans d innovation en matière d air comprimé Ingersoll Rand a présenté

Plus en détail

Collecteur de distribution de fluide

Collecteur de distribution de fluide Collecteur de distribution de fluide Guide des applications Un sous-système prêt-à-monter Des sous-systèmes prêts-à-monter, disponibles en quelques semaines et non en quelques mois. Une conception testée

Plus en détail

Energie solaire www.euroclima.fr

Energie solaire www.euroclima.fr Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Energie solaire www.euroclima.fr E U R O C L i M A Un système complet La clé de l efficience solaire réside dans l association et l optimisation des

Plus en détail

Scanner acoustique NoiseScanner

Scanner acoustique NoiseScanner Scanner acoustique NoiseScanner «Des yeux et des oreilles pour localiser les sources de bruit...» Scanner acoustique NoiseScanner Décibel d Or 2014 Caractéristiques générales Originalités Fruit de 20 ans

Plus en détail

CHAUFFAGE. choisissez intelligemment votre confort POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale

CHAUFFAGE. choisissez intelligemment votre confort POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? CHAUFFAGE choisissez intelligemment votre confort Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale AGENCE BRUXELLOISE DE L ÉNERGIE Le Centre Urbain asbl Chauffage

Plus en détail

Guide d intégration du gaz naturel

Guide d intégration du gaz naturel Guide d intégration du gaz naturel À UN ÂTIMENT Février 1 gazmetro.com Un représentant dédié pour mieux vous guider Une intégration optimale du poste de mesurage exige une réflexion à l amorce de votre

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

t thermostats E k r A cartographiques M r E It t u Af od E r L po AH f M In

t thermostats E k r A cartographiques M r E It t u Af od E r L po AH f M In MAHLE Aftermarket Info produit Thermostats cartographiques Régulation conventionnelle de la température : la sécurité avant tout Dans un moteur à explosion, la combustion se déroule de manière optimale

Plus en détail

Opteon XP40. Manuel de conversion pour systèmes fixes. Conversion des systèmes chargés en R-404A/R-507 au fluide frigorigène. Opteon XP40 (R-449A)

Opteon XP40. Manuel de conversion pour systèmes fixes. Conversion des systèmes chargés en R-404A/R-507 au fluide frigorigène. Opteon XP40 (R-449A) Opteon XP40 Manuel de conversion pour systèmes fixes Conversion des systèmes chargés en R-404A/R-507 au fluide frigorigène Opteon XP40 (R-449A) Opteon XP40 2 Sommaire Introduction...4 Informations de sécurité

Plus en détail

LE CONCEPT "PLUS" EVOLUE: LE NOUVEAU SYSTEME

LE CONCEPT PLUS EVOLUE: LE NOUVEAU SYSTEME LE CONCEPT "PLUS" EVOLUE: LE NOUVEAU SYSTEME Le système PLUS évolue avec l efficience et l économie énergétique supérieure du nouveau LAVE-VAISSELLE A CAPOT AVEC UN DISPOSITIF DE CONDENSATION VAPEURS ET

Plus en détail

Kit émetteur/récepteur pour moto avec système mains libres pour téléphone portable ou branchement audio

Kit émetteur/récepteur pour moto avec système mains libres pour téléphone portable ou branchement audio Conrad sur INTERNET www.conrad.fr N O T I C E Version 08/06 Kit émetteur/récepteur pour moto avec système mains libres pour téléphone portable ou branchement audio Code : 930316 Note de l éditeur Cette

Plus en détail

Concilier confort acoustique et santé des occupants. Choix des vitrages

Concilier confort acoustique et santé des occupants. Choix des vitrages Concilier confort acoustique et santé des occupants Choix des vitrages 2010 1 Le verre : ses spécificités Le verre : permet la vision vers l extérieur laisse pénétrer, dans les bâtiments, la lumière naturelle.

Plus en détail

Système d aspiration de fumées pour l industrie électronique. Groupe aspirant et filtrant... 101

Système d aspiration de fumées pour l industrie électronique. Groupe aspirant et filtrant... 101 Système d aspiration de fumées pour l industrie électronique Groupe aspirant et filtrant.... 101 Groupe aspirant et filtrant pour machines de brasage... 103 Accessoires et pièces de rechange....... 104

Plus en détail

Plateformes de travail élévatrices et portatives

Plateformes de travail élévatrices et portatives B354.1-04 Plateformes de travail élévatrices et portatives Plate-forme élévatrice de type 1 à déplacement manuel Plate-forme élévatrice de type 2 remorquable Édition française publiée en août 2004 par

Plus en détail

En mars 2001, à l occasion d une journée

En mars 2001, à l occasion d une journée Solutions Cetiat MESURES ACOUSTIQUES TROIS NORMES POUR MESURER LE BRUIT DES MACHINES La chasse au bruit oblige les fournisseurs à tenir compte des caractéristiques acoustiques de leurs matériels de plus

Plus en détail

Sommaire buses. Buses

Sommaire buses. Buses Sommaire buses Buses Pour tous types de machines hautes pression Pour des canalisations jusqu au Ø 600 mm Efficacité maximale Pour toutes sortes d obstruction Radiales ou rotatives Avec ou sans jet avant

Plus en détail

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable.

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. 111 39 240 1812 906 La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. La relève de chaudière, qu est ce que c est? On parle de relève de chaudière lorsqu on installe une pompe à

Plus en détail

Notice d'utilisation. Pour vous aider à bien vivre votre achat. Antenne d'extérieur Galina

Notice d'utilisation. Pour vous aider à bien vivre votre achat. Antenne d'extérieur Galina Notice d'utilisation Pour vous aider à bien vivre votre achat Antenne d'extérieur Galina Vous venez d acquérir un produit de la marque Essentiel b et nous vous en remercions. Nous apportons un soin tout

Plus en détail

CLAPET ÉQUILIBREUR DE PRESSION

CLAPET ÉQUILIBREUR DE PRESSION CLAPET ÉQUILIBREUR DE PRESSION NOUVELLE GÉNÉRATION BÂTIMENT SANITAIRE ENVIRONNEMENT SOLUTIONS SANITAIRE Le sanitaire, spécialité historique de Nicoll, a fait de la marque la référence dans le monde de

Plus en détail

Caractéristiques des ondes

Caractéristiques des ondes Caractéristiques des ondes Chapitre Activités 1 Ondes progressives à une dimension (p 38) A Analyse qualitative d une onde b Fin de la Début de la 1 L onde est progressive puisque la perturbation se déplace

Plus en détail

Consommation de diesel pour les véhicules à moteurs

Consommation de diesel pour les véhicules à moteurs Consommation de diesel pour les véhicules à moteurs VD 4-601 f 09.2008 Ayez un meilleur contrôle sur votre consommation de diesel et économisez de l argent! Le DFM-System est un appareil de mesure de très

Plus en détail

Spécifications techniques

Spécifications techniques Spécifications techniques Caractéristiques Physiques Circuit frigorifique Type de fluide Mono circuit R 407 C Quantité de fluide - g 6 500 6 500 7 500 8 500 Ventilateur diamètre 762 762 900 900 Ventilateur

Plus en détail

CENTRE DE TECHNOLOGIES AVANCEES EN ELECTRICITE RESIDENTIELLE ET INDUSTRIELLE INSTITUT DES ARTS ET METIERS

CENTRE DE TECHNOLOGIES AVANCEES EN ELECTRICITE RESIDENTIELLE ET INDUSTRIELLE INSTITUT DES ARTS ET METIERS CENTRE DE TECHNOLOGIES AVANCEES EN ELECTRICITE RESIDENTIELLE ET INDUSTRIELLE INSTITUT DES ARTS ET METIERS Campus des Arts et Métiers Chaque module est lié à un type d équipement mis à disposition par le

Plus en détail

entourer les catégories E q u i p e m e n t c o n c e r n é Lieu d'implantation : Charge initiale : Kg

entourer les catégories E q u i p e m e n t c o n c e r n é Lieu d'implantation : Charge initiale : Kg FICHE D'INTERVENTION sur CIRCUIT de FROID, CLIMATISATION, POMPE A CHALEUR (fixe) CONTENANT des CFC HCFC ou HFC à conserver 5 ans par l'opérateur et le détenteur suivant le Code de l'environnement articles

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques 8/FR www.caleffi.com Groupes de transfert pour installations solaires Copyright Caleffi Séries 8 9 MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE Fonction Avertissements Gamme de produits Caractéristiques

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION

MANUEL D INSTALLATION MANUEL D INSTALLATION KIT PANNEAUX STANDARD Solar energy CHAUFFAGE SOLAIRE POUR PISCINE KIT DE CONSTRUCTION solar energy Tout d abord, toutes nos félicitations pour votre achat du système de chauffage

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

Plan de modernisation des installations industrielles

Plan de modernisation des installations industrielles Plan de modernisation des installations industrielles 1 Sommaire 1 - Contexte - Introduction 2 - Réglementation 3 - Périmètre 4 - Guides techniques 5 - Synthèse : périmètre-actions 2 1 Contexte - Introduction

Plus en détail

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE Page 1 / 6 LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE 1) Qu est-ce qu un sensor de pression? Tout type de sensor est composé de 2 éléments distincts : Un corps d épreuve soumit au Paramètre Physique φ à mesurer

Plus en détail

Instructions d Installation & Maintenance KAPTIV PURGEUR DE CONDENSAT SANS PERTE D AIR 07/09

Instructions d Installation & Maintenance KAPTIV PURGEUR DE CONDENSAT SANS PERTE D AIR 07/09 Instructions d Installation & Maintenance KAPTIV PURGEUR DE CONDENSAT SANS PERTE D AIR 07/09 INFORMATIONS GENERALES Le KAPTIV est un purgeur électronique sans perte d air opérant sur base du niveau de

Plus en détail

Les nouveaux DUSTTRAK II et DRX

Les nouveaux DUSTTRAK II et DRX Les nouveaux DUSTTRAK II et DRX HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Surveillance de l exposition TRUST. SCIENCE. INNOVATION. La surveillance des poussières en temps réel avance a pas de géant. La révolution en matière

Plus en détail

MONTAGE ET MODE D EMPLOI

MONTAGE ET MODE D EMPLOI MONTAGE ET MODE D EMPLOI et L appareil d alerte ultime avec détecteur pour Gaz liquide (propane/butane) et gaz naturel (méthane) Gaz narcotique. 1. GENERALITES Vous avez acheté un système d alarme KombiAlarm

Plus en détail

L efficience énergétique...

L efficience énergétique... ......Une technique intelligente de régulation au service Edgar Mayer Product Manager CentraLine c/o Honeywell GmbH 02 I 2009 Grâce aux techniques de régulation intelligentes d aujourd hui, il est possible

Plus en détail

Outillage d atelier. Consommables

Outillage d atelier. Consommables Outillage d atelier Consommables Equiper son atelier pour la climatisation Détection de fuite par rayon UV Coffret Lampe ultraviolet sans fil Ref : 420A58 Kit de détection de fuites air conditionné véhicule.

Plus en détail

Manuel de l utilisateur pour détecteur de mouvement avec télécommande

Manuel de l utilisateur pour détecteur de mouvement avec télécommande Sécurité personnelle Manuel de l utilisateur pour détecteur de mouvement avec télécommande Ne pas utiliser dans des lieux humides Alarme à détection de mouvement Avec télécommande Montage au mur Indicateur

Plus en détail

L énergie de l air extérieur pour une eau chaude sanitaire naturellement moins chère

L énergie de l air extérieur pour une eau chaude sanitaire naturellement moins chère LE CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE L énergie de l air extérieur pour une eau chaude sanitaire naturellement moins chère LES PERFORMANCES DE TANÉO C EST L ASSURANCE : > DE 75 % D ÉNERGIE GRATUITE > D UN FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Activités de mesure de longueur avec des unités conventionnelles

Activités de mesure de longueur avec des unités conventionnelles Activités de mesure de longueur avec des unités conventionnelles Le mètre Cette activité facilite l utilisation du mètre comme instrument de mesure. Un mètre par élève et un mètre pour l enseignant ou

Plus en détail

Notice d utilisation Version 1.0 Août 2003 FRANÇAIS CONSIGNES DE SECURITE ATTENTION : Pour éviter tout risque de choc électrique, ne pas ouvrir le capot de l appareil ni démonter le panneau arrière. L

Plus en détail

Chaque réseau doit être géré.

Chaque réseau doit être géré. SYSTIMAX Solutions imvisiontm. Gestion d infrastructure simplifiée. Chaque réseau doit être géré. La question est de savoir COMMENT? La vision : La réussite des entreprises passe par des réseaux mieux

Plus en détail

Après Presque 2 ans de R&D, notre équipe d ingénieurs, en étroite collaboration avec les services commerciaux,

Après Presque 2 ans de R&D, notre équipe d ingénieurs, en étroite collaboration avec les services commerciaux, MESSAGE DU PRESIDENT de PRIMUS GROUP Eddy Coppieters CHER PARTENAIRE, PRIMUS EST FIER DE VOUS PRESENTER SA NOUVELLE GAMME FX DE LAVEUSES ESSOREUSES. TANT AU NIVEAU DE SON LOOK CONTEMPORAIN QUE DE SON NIVEAU

Plus en détail

V112-3,0 MW. Un monde, une éolienne. vestas.com

V112-3,0 MW. Un monde, une éolienne. vestas.com V112-3,0 MW Un monde, une éolienne vestas.com NOUS TENONS LES PROMESSES DE L ÉNERGIE ÉOLIENNE UNE ÉOLIENNE FIABLE ET PERFORMANTE POUR LE MONDE ENTIER Fiabilité et performances La V112-3,0 MW est une

Plus en détail

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000.

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000. Réferentiel des activités professionnelles INTRODUCTION I LA PROFESSION La couverture et les techniques du toit consistent à assurer l étanchéité des toitures (mettre hors d eau les différentes formes

Plus en détail

Guide du bon contrôle de fuite

Guide du bon contrôle de fuite Projet ZERO émissions et fuite de fluide frigorigène Guide du bon contrôle de fuite Traduit et adapté à la France par l www.afce.asso.fr Page 0 Guide du bon contrôle de fuite L Institut de Réfrigération

Plus en détail

Système multifréquence pour la localisation de câbles et de canalisations enterrés. VLocPro vlocml

Système multifréquence pour la localisation de câbles et de canalisations enterrés. VLocPro vlocml Système multifréquence pour la localisation de câbles et de canalisations enterrés VLocPro vlocml Des détecteurs de précision Soyez prêts pour l avenir Une localisation précise et efficace de câbles et

Plus en détail

Prothésistes dentaires. Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire

Prothésistes dentaires. Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire Prothésistes dentaires Aide au cahier des charges d un nouveau laboratoire Carsat Centre Ouest Assurance des risques professionnels 37, avenue du Président René Coty 87048 LIMOGES CEDEX LOCAUX DE TRAVAIL

Plus en détail

Bienvenue Helpdesk Chauffage PEB 03/10/2013 1

Bienvenue Helpdesk Chauffage PEB 03/10/2013 1 Bienvenue Helpdesk Chauffage PEB 03/10/2013 1 La réglementation Chauffage PEB en Région de Bruxelles Capitale: aujourd hui et demain Helpdesk Chauffage PEB /EPB Verwarming 03/10/2013 2 Agenda Introduction

Plus en détail

TP Détection d intrusion Sommaire

TP Détection d intrusion Sommaire TP Détection d intrusion Sommaire Détection d intrusion : fiche professeur... 2 Capteur à infra-rouge et chaîne de mesure... 4 Correction... 14 1 Détection d intrusion : fiche professeur L'activité proposée

Plus en détail

Système de sécurité de périmètre INTREPID

Système de sécurité de périmètre INTREPID TM Système de sécurité de périmètre INTREPID La nouvelle génération de systèmes de sécurité de périmètre MicroPoint Cable combine la technologie brevetée de Southwest Microwave, la puissance d un micro

Plus en détail

W 12-2 : haute performance et savoir-faire compact

W 12-2 : haute performance et savoir-faire compact Barrières W - Détecteurs réflex, élimination de premier plan EPP Détecteurs réflex, élimination d arrière-plan EAP W - : haute performance et savoir-faire compact Détecteurs réflex énergétiques fibres

Plus en détail

Autour de la téléphonie mobile et des antennes

Autour de la téléphonie mobile et des antennes Autour de la téléphonie mobile et des antennes La présente fiche d information contient des informations techniques sur la téléphonie mobile en général et plus spécifiquement sur les antennes. Elle explique

Plus en détail

VMC. ventilateurs petits débits : Energy 100/150/250 FTE 103 131 B. Energy 150. Energy 250. Energy 100

VMC. ventilateurs petits débits : Energy 100/150/250 FTE 103 131 B. Energy 150. Energy 250. Energy 100 VMC ventilateurs petits débits : Energy 100/150/250 Energy 150 Energy 250 Energy 100 FTE 103 131 B Janvier 2008 Energy 100/125/150 Gamme habitat/tertiaire Energy 150 descriptif technique Déclaration du

Plus en détail

Dräger X-zone 5500 Système de détection portable de gaz pour surveillance de zone

Dräger X-zone 5500 Système de détection portable de gaz pour surveillance de zone Système de détection portable de gaz pour surveillance de zone Une surveillance de zone à la pointe de la technologie la, associée aux détecteurs de gaz Dräger X-am 5000, 5100 ou 5600, peut être utilisée

Plus en détail