Ce que vous devez savoir GTB Gestion technique du bâtiment

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ce que vous devez savoir GTB Gestion technique du bâtiment"

Transcription

1 Ce que vous devez savoir GTB Gestion technique du bâtiment

2 Préface Cher client, Arthur Huber Chef de produit Gestion technique du bâtiment et Technique de communication Se sentir bien, avec un minimum de ressources et à moindres frais, est un souhait de la plupart d entre nous, notamment en ce qui concerne notre domicile ou une entreprise. En analysant les besoins pour le bâtiment et l installation électrique ainsi que l automatisation, nous pouvons en tirer les conclusions suivantes: Le bien-être implique sécurité et confort. Des systèmes techniques aident à augmenter la sensation de sécurité. Un interrupteur horaire, un affi chage des fenêtres ouvertes ou fermées ou bien un détecteur de mouvement sont, parmi d autres, des solutions modernes pour ce besoin élémentaire. Quant au confort, nous l améliorons par une bonne ambiance d intérieur, un éclairage adapté et une utilisation facile. Une consommation moindre des ressources signifi e des économies d énergie et une réduction des coûts. Pour cela, il eiste des solutions techniques telles que le réglage de la température ambiante ou la commande de protection solaire qui évite de devoir refroidir les pièces. Mais on peut aussi réduire «l énergie grise» en appliquant dès le départ le système approprié et en le maintenant en service durablement. La gestion technique du bâtiment contribue pour une petite, mais non moins importante partie, à l effi cacité énergétique et au confort d un bâtiment. Pour la branche de l électricité, cela représente un potentiel pour générer à long terme une valeur ajoutée autour de l installation électrique. Dans ce domaine comme dans d autres, Electro-Matériel SA est pour vous un partenaire professionnel. La présente brochure vous aidera à faire les bons choi dans l intérêt du client. Elle vous initie à ce sujet et vous donne une vue d ensemble des systèmes. Avec des listes de contrôle et de précieuses informations, la brochure «Ce que vous devez savoir» est conçue comme aide pour la planifi cation et la réalisation au quotidien. Le catalogue complémentaire «GTB Gestion technique du bâtiment» contient les produits disponibles en stock chez EM. Pour comprendre la compleité des différents systèmes, les produits sont catalogués selon les catégories suivantes: GTB-Starter: ces produits, destinés au novices dans ce domaine, ont une valeur ajoutée importante par rapport au installations électriques conventionnelles, l accent étant mis sur la rénovation d immeubles. Le seuil de démarrage pour apprendre et utiliser ces systèmes est bas (un paramétrage simple, aucune programmation). GTB-Eperts: l utilisation de ces produits suppose de l epérience dans l automatisation des bâtiments ou des locau et dans l utilisation de systèmes ouverts (comme KNX, API). Les produits sont conçus dans une optique de fl eibilité et sont destinés au spécialistes. Electro-Matériel SA vous souhaite beaucoup de succès dans la mise en œuvre de projets GTB. Nos spécialistes sont volontiers à votre disposition pour vous assister dans le choi des composants. Si vous avez besoin d aide, n hésitez pas à nous contacter. Nous nous efforcerons toujours de vous proposer une solution qui permettra de progresser ensemble. Electro-Matériel SA 2

3 Table des matières Chapitre Page 1 Fondements Eigences Efficacité énergétique Confort Sécurité Terminologie Bâtiment, local et système Configuration et topologie 9 2 Immeuble d habitation (l habitation intelligente) Installation Utilité Possibilités Réalisation Systèmes Choi du système Aperçu détaillé des fonctions Aperçu 15 3 Bâtiment industriel (automatisation des locau) Installation Utilité Possibilités Réalisation Intégration Technique 21 4 Systèmes (AB) Variantes du système Aperçu des systèmes KNX Aperçu DALI Aperçu EnOcean Ethernet 29 5 Annee Associations Catalogues spécialisés Helpline-GTB Mentions légales 30 3

4 1 Fondements On appelle gestion technique du bâtiment les systèmes et composants qui permettent de réaliser techniquement l automatisation des locau. La réalisation varie fortement en fonction du contete (immeuble d habitation ou bâtiment industriel) et des eigences primaires auquelles il faut répondre. Ce chapitre décrit le contete et les eigences qui influencent la gestion technique du bâtiment. 1.1 Eigences Efficacité énergétique Les eigences fondamentales envers le bâtiment peuvent être réduites au aspects partiels suivants: effi cacité énergétique, confort, sécurité et durabilité. Ces eigences défi nissent fortement la réalisation de la gestion technique du bâtiment. Aussi les principau aspects seront-ils abordés ci-après. Il faut trouver des solutions. La situation de départ est connue: le réchauffement de l atmosphère suite à la forte augmentation des émissions de CO 2 est un fait corroboré par la science. Il eiste différents scénarios sur les conséquences: de la montée du niveau de la mer à la disparition du Gulf Stream. En outre, les sources d énergie fossiles, comme le pétrole, le gaz, le charbon, auront bientôt atteint le maimum possible de leur production. Les conséquences sont de fortes augmentations de pri en raison de la pénurie qui s ensuit. 1 Les bâtiments consomment une part importante de l énergie totale: ce domaine représente environ 41 % de l énergie primaire. 2 Passons au positif: le problème est identifi é. Depuis des années, des mesures ont déjà été lancées pour faire face au problème de la consommation d énergie. C est surtout dans le bâtiment que l on dispose aujourd hui de technologies qui permettent de baisser massivement la consommation d énergie. Dans d autres domaines (par e. les transports), il y a encore beaucoup de recherches à faire. Consommation d énergie des transports, des bâtiments et de l industrie 3 2 % Appareils électro-ménagers 8 % Cuisine/buanderie 8 % 1 Peak-Oil: 2 Consommation d énergie dans le bâtiment: et 3 Commission de l UE à l énergie & au transports Transport 33 % Industrie 27 % Immeubles d habitation 30 % Bâtiments industriels 10 % Eau chaude 12 % Chauffage de locau 70 % 4

5 Les labels et mesures les plus connus du domaine de l optimisation de l énergie dans les bâtiments sont présentés ci-après: Label La société à watts Objectif La consommation d énergie par personne, qui est actuellement de watts, doit être ramenée à watts. Le projet Société à watts est un modèle énergétique interdisciplinaire de l EPF Zurich et doit servir de condition-cadre pour d autres labels. 4 Minergie Outre leur basse consommation d énergie, les deu standards MINERGIE et MINERGIE -P se distinguent par leur confort d habitation élevé et présentent des eigences clairement définies et vérifiables. Le besoin en chaleur atteint 90 % (Minergie) ou 60 % par rapport à la valeur limite SIA 380 / 1. Avec en moyenne 6 % (MINERGIE ) ou 10 à 20 % (MINERGIE -P), les investissements supplémentaires par rapport à des bâtiments classiques sont relativement faibles. 5 Certificat énergétique cantonal des bâtiments (CECB) Evaluation très performant peu performant Performance Performance de l enveloppe énergétique globale SIA ou EN BACS Energy Performance Classes EN High energy performance BAC5 and TBM Advanced BAC5 and TBM BAC5 and TBM Standard BAC5 Non-energy-efficient DAC5 BACS Building Automation and Control System TBM Technical Building Management System A l instar de l étiquette Energie pour les appareils électroménagers et les lampes à incandescence, le certificat de performance énergétique pour les bâtiments (CEB) renseigne sur la qualité énergétique d un bâtiment. De plus, le CEB comporte des recommandations pour améliorer l efficacité énergétique à l aide de mesures concrètes. Outre le chauffage, l efficacité énergétique totale englobe d autres aspects des techniques du bâtiment, d une part pour la production de chaleur, eau chaude comprise, mais aussi pour la demande en électricité, dès lors qu elle est créée par des équipements du bâtiment. Les lampes et appareils mobiles n en font donc pas partie. 6 Cette norme définit quatre degrés de classes d efficacité en automatisation des bâtiments, appelées D, C, B et A (du plus simple au plus sophistiqué). Ces degrés dépendent des fonctions dans le bâtiment. La répartition par classes d efficacité énergétique fait la distinction entre habitations et bâtiments industriels et donne, dès le début de la phase de planification, des informations importantes sur les fonctions dont il faut pourvoir un local afin d obtenir un comportement énergétique optimisé. 7 Bien que la gestion technique du bâtiment consomme elle-même de l énergie, l utilité et l économie sont bien plus importantes et augmentent en même temps le confort. SIA 380 / 1 Produits à haute efficience énergétique La norme SIA 380 / 1 définit le bilan thermique mensuel et annuel ainsi que le rendement thermique d un bâtiment. Les éléments suivants sont pris en compte: pertes de chaleur, gains de chaleur internes et solaires, besoin d énergie pour le chauffage. Dans toutes les nouvelles constructions, la part des énergies non renouvelables ne doit pas dépasser 80 % de la valeur limite de la consommation d énergie. La preuve est apportée sur la base de calculs. Electro-Matériel décerne un label au produits à haute efficience énergétique. Ce label simplifie la recherche et la comparaison de produits qui présentent une basse consommation d énergie ou influencent fortement l efficience énergétique. 4 / 2000watt / geak 7 siemens.com «Automatisation des bâtiments Influence sur l efficacité énergétique» 5

6 1 Fondements Confort Les systèmes intelligents permettent d augmenter le confort et de faire des économies d énergie à long terme. Le confort s avère payant. La plupart des personnes sous nos latitudes passent 95 % de la journée dans des bâtiments. La qualité du local revêt donc une importance primordiale pour la santé et le bien-être. L importance du bien-être dans un local a été démontrée plusieurs fois dans diverses études. Ainsi, on peut chiffrer à 10 % l augmentation de l effi cacité au travail dans un bureau avec un bon confort. 8 Pour la réalisation du bien-être et du confort, cela signifi e concrètement que l éclairage est idéal (ni éblouissement, ni manque de lumière) on utilise au maimum la lumière du jour la température ambiante est maintenue à une valeur agréable l humidité de l air varie en fonction de la température de la pièce il n y a pas ou que très peu de courants d air l utilisation peut être facilement modifi ée la commande des systèmes est toujours possible et intuitive les fonctions automatiques sont simples et faciles à comprendre Mais le contraire eiste aussi: si le bien-être est insuffi sant dans le bureau, cela peut entraîner de la fatigue, des yeu irrités, des diffi cultés respiratoires, des dépressions, etc. Cette maladie est connue sous le nom de «Sick Building Syndrom (SBS)». 9 L habitat des personnes âgées Autre aspect important: la pyramide des âges s est renversée. Des systèmes techniques aident à simplifi er la vie si bien qu on peut rester plus longtemps entre ses quatre murs. Ceci est intéressant pour l économie nationale et réduit les coûts des soins de santé. De même pour les personnes à mobilité réduite: leur vie devient bien plus facile lorsqu elles sont assistées par des systèmes appropriés dans le ménage ou au travail. L ensemble de ce domaine, qui s appelle «Ambient Assisted Living (AAL)», prendra de l importance dans les prochaines années. Ainsi, les systèmes du bâtiment doivent pouvoir être adaptés avec fl eibilité au besoins changeants. Pyramide des âges en 2000 et en Source: BOSTI (www.bosti.com) 9 Informations supplémentaires sur le SBS: 10 AETAS, Swiss Fondation for ageing research Âge < An 2000 Femmes Hommes An 2015 Femmes Hommes 6

7 Le besoin de sécurité augmente Sécurité et protection sont des besoins élémentaires de l homme. Depuis que l homme vit dans des bâtiments, il installe des dispositifs pour se protéger contre les animau, le feu et les humains. Dans les bâtiments modernes, le type de construction (fenêtres, façades) et surtout la technique pour la sécurité sont importants. En voici la preuve: Toutes les 8 minutes environ, une effraction est commise en Suisse, ce qui représente quelque cambriolages par an. 11 Or, 82 % sont commis sans outils ou avec les outils les plus simples. De même, incendies d immeubles par an 12 ne peuvent pas être négligés. Environ 35 % de tous les incendies et 70 % de tous les décès par incendie se produisent pendant la nuit. Indépendamment des revenus, du see ou de l origine régionale, on constate un besoin de sécurité croissant. Cette tendance retentit aussi fortement sur le domaine de la construction et de l automatisation des bâtiments. La sécurité grâce à l automatisation Dans le langage de l automatisation des bâtiments, la sécurité signifi e deu choses: La sécurité perçue donne la sensation subjective que l environnement est sûr. Suivant l âge et la situation de l immeuble, les besoins pour atteindre une forte sécurité perçue peuvent varier. La protection active contre des effets négatifs tels que le feu, l eau, l effraction, etc. à l aide de systèmes spécialisés constitue le deuième aspect de la sécurité. Des analyses de risque sont établies afi n de pouvoir prendre des mesures techniques appropriées. Pour assurer la sécurité perçue en rapport avec l automatisation des bâtiments, les facteurs suivants entrent souvent en ligne de compte: Environnement visible. Que ce soit au bureau ou à la maison, on veut voir qui et quoi se trouve dans les environs. Certitude quant au situations. Affi chage des portes et fenêtres fermées. Techniques d assistance, telles que des installations d avertissement d incendie (IAI) ou d effraction (IAE) pour le suivi actif de situations Sécurité La gestion technique du bâtiment augmente la sécurité perçue et de ce fait le confort de l habitat. Détecteur de fumée Mobilière Suisse Société d assurances 12 AEAI Association des établissements cantonau d assurance incendie 13 Image: Polytrop GmbH 7

8 1 Fondements \60 15 \ Terminologie Bâtiment, local et système Aujourd hui AB pour l automatisation des bâtiments, avant MCR Lorsqu on s intéresse à la gestion technique du bâtiment, on devrait connaître les principau termes et fondements. Une terminologie uniforme facilite la communication et réduit les malentendus. Automatisation des bâtiments L automatisation des bâtiments, souvent abrégée en AB, est le terme générique pour tous les dispositifs et prestations destinés à automatiser un ou plusieurs bâtiments. Elle comporte aussi bien la prise en compte d équipements avec une automatisation autonome que des automatisations intégrales (englobant d autres corps de métier). L objectif est d eécuter automatiquement des fonctions et d en simplifi er la commande. Automatisation des locau On appelle automatisation des locau la partie de l automatisation des bâtiments qui eécute les fonctions d automatisation à l intérieur des locau. Elle est réalisée avec des systèmes de commande décentralisés en réseau, comme KNX, LON ou API L objectif est de regrouper dans le local les installations pour commander l éclairage, la protection solaire et la climatisation (CVC). Automatisation de l habitation (habitation intelligente) L automatisation de l habitation, souvent appelée «habitation intelligente», est la partie de l automatisation des bâtiments qui cible la construction de logements privés. Ceci inclut aussi bien le domaine de l automatisation des locau que celui de l électronique de communication et de divertissement. L objectif de «l habitation intelligente» est d obtenir plus de confort et plus de sécurité perçue. Gestion technique du bâtiment On entend par gestion technique du bâtiment les systèmes techniques KNX ou LON, ainsi que d autres systèmes propres à certains fabricants, utilisés pour l automatisation des locau ou des habitations. L objectif de la gestion technique du bâtiment est d offrir une solution technique adaptée à la branche électrique. Elle doit être simple, sûre et néanmoins diversifi ée. Ce qu on entend par l automatisation des bâtiments 14 Avertisseurs d'incendie Contrôle d'accès Facility management CCTV Avertisseurs Simulation Automatisation des bâtiments; termes, défi nitions et abréviations Siemens, Building Technologies 14 Grafi que: H. R. Kranz Management des bâtiments Automatisation des locau M M Programme de maintenance Voi, SMS, fa, Chaudière Ascenseurs, autres corps de métier Machines frigorifiques Tendance 8

9 Composants de base Dans la gestion technique du bâtiment, l intelligence et la communication sont réparties sur les composants (capteurs et actionneurs). On distingue les types de composants suivants: les capteurs décèlent une grandeur physique comme la pression sur une touche, la luminosité, etc. et génèrent une commande dans le système de bus. On distingue des capteurs analogiques (par e. capteur de luminosité) et des capteurs binaires (par e. entrées pour contact de commutation). Les actionneurs transforment une commande du système de bus en une grandeur physique. Les actionneurs correspondent aussi à une «sortie». On fait la distinction entre sorties analogiques et numériques. Les appareils programmables sont également des appareils nécessaires à un fonctionnement correct. Il peut s agir d alimentations de tension ou aussi d une interface vers un réseau IP. Moyen de transmission On choisit le meilleur mode de transmission en fonction du besoin. Ainsi, dans le domaine de la rénovation, les systèmes sans fi l sont souvent plus simples que les systèmes câblés. Les avantages et inconvénients sont énumérés dans le tableau ci-dessous, ce qui facilite la décision pour l objet concerné. Topologie Dans l habitation, on choisit souvent une topologie de réseau en étoile tandis que dans le bâtiment industriel, ce sont surtout des topologies en arbre qui dominent. Liste de contrôle Configuration et topologie Lors du choi d un système, les points suivants du domaine transmission / topologie doivent être vérifi és. Coût de l installation Le coût d installation est-il élevé avec un système à 2 fi ls? Avec des systèmes sans fi l, on peut simplifi er l installation. Maintenance et possibilité d etension Doit-on s attendre à des etensions fréquentes à l avenir? Si oui, un système à fi l sera peut-être désavantageu. Vitesse de transmission Faut-il beaucoup de données et / ou une commande rapide? Si oui, il faut vérifi er le tau de transmission du système choisi. Sécurité après défaillance Est-ce que la défaillance d un appareil ou une interruption de la communication a des conséquences négatives? Si oui, il vaut mieu choisir un système de câblage à 2 fi ls. Choi du meilleur moyen de transmission en fonction de l eigence Moyen de transmission Avantage Inconvénient Câblage à 2 fils Les données sont transmises par l intermédiaire d un câble multiconducteurs. Eemple: KNX-TP Fiabilité élevée Transmission rapide Grande portée Installation de la ligne de données Radio Les données sont transmises sans fi l, par radio. Eemple: EnOcean, KNX-RF Pas de ligne de données Transmission rapide Portée limitée Sensibilité au parasites Codage nécessaire Segmentation nécessaire Pile év. nécessaire Powerline Les données sont modulées sur le réseau à 230 V. Eemple: ESYLUX, Digitalstrom Infrarouge Les données sont transmises par des impulsions lumineuses. Eemple: Feller Beam-it Pas de ligne de données Energie toujours disponible Pas de ligne de données Transmission rapide Sensibilité au parasites Transmission lente Montage de fi ltres Portée limitée Sensibilité au parasites Lien visuel nécessaire Pile év. nécessaire 9

10 2 Immeuble d habitation (l habitation intelligente) Dans le secteur résidentiel, la technique en réseau est appelée «habitation intelligente». Il eiste aussi d autres termes comme «maison électronique», «ehome», «Smart House», «Smart Living», etc. Ils visent tous le même but: augmenter le confort, diminuer la consommation d énergie, améliorer la sécurité et offrir de la fleibilité pour de futurs besoins. La réalisation passe par l installation et la mise en réseau de commandes domestiques (lumière, stores, chauffage, etc.), de systèmes de communication (réseau domestiques) et de systèmes audio / vidéo. 2.1 Installation «L habitation intelligente» se développe avec les besoins et l évolution de l homme. «Habitation intelligente» ne signifi e pas qu une maison est entièrement mise en réseau et que tous les appareils doivent communiquer entre eu en tout cas pas au départ. Souvent, le besoin individuel évolue au fur et à mesure de l utilisation. Des post-équipements doivent donc pouvoir être effectués ultérieurement pour des applications spécifi ques, sans modifi cations majeures du bâtiment. La devise est: au début, mise en place d un équipement de base passif, puis etension individuelle. Ce procédé est la base idéale pour de nouvelles affaires souvent pendant plusieurs années dans le domaine du post-équipement. Sans une infrastructure correspondante, de futures demandes d etension nécessiteraient des travau importants et ne seraient jamais réalisées. Équipement passif de base Comme équipement de base pour des nouvelles habitations, nous recommandons, en complément de l installation du bus, aussi un câblage multimédia dans toutes les pièces, avec un distributeur central selon EN Aujourd hui, la gestion technique du bâtiment et le multimédia sont réalisés séparément et réunis par des passerelles (Gateways). Avec un câblage multimédia, l habitant peut aussi décider par la suite dans quelle pièce il souhaite avoir la télévision, le téléphone, Internet ou un réseau domestique avec imprimante, PC et éventuellement un serveur. La source de signal (réseau câblé, satellite ou fournisseur de télécom) peut également être adaptée au fi l du temps. 15, 16 Possibilité d etension pour un équipement de base intelligent D D D C D D 15 un groupe de spécialistes du réseau GNI 16 Grafi que: Adiutec AG B D A B Raccordement Tableau d appartement centralisés C D Colonne montante Prises multimédia 10

11 À la base, le besoin du client Une nécessité absolue pour un client peut être considérée comme un gadget par une autre personne. Il est important de connaître les besoins primaires du client et de les intégrer le plus tôt possible dans le projet. Augmentation du confort La plupart des applications et des fonctions souhaitées servent à augmenter le confort ou à simplifi er le quotidien. Elles sont très variées et permettent, suivant le système, de satisfaire aussi des besoins très individuels. Sécurité La sensation de sécurité est fortement améliorée par l utilisation de systèmes intelligents. Des fonctions simples telles que des détecteurs de mouvement, un éclairage de choc, une simulation de présence (en cas d absence) ainsi que la fermeture des stores peuvent satisfaire de nombreu clients. Conservation de la valeur / fleibilité La fl eibilité des systèmes permet aussi de satisfaire ou de compléter les eigences futures. Ainsi, les fonctions importantes ne sont pas les mêmes pour les enfants que pour les adolescents. Un bâtiment présentant un équipement de base intelligent aura une plus grande valeur à la revente. Habitat des personnes âgées (vivre autonome) Le terme «Ambient Assisted Living (AAL)» regroupe les fonctions qui simplifi ent la vie quotidienne des personnes âgées. Souvent, il s agit de fonctions simples mais importantes (couper la cuisinière en cas d absence, faciliter les commandes, voire déceler les situations de détresse). L objectif est de «vivre autonome le plus longtemps possible», ce qui représente aussi un avantage pour l économie nationale. 2.2 Utilité Optimisation de l énergie = optimisation des coûts Si un immeuble est planifi é et réalisé dès le départ dans une optique d économie d énergie, les frais courants seront plus faibles en cas de pénurie des ressources et de hausse du pri de l énergie. L utilité pour le besoin du client passe avant la solution technique. Liste de contrôle pour installation de base Pour une maison moderne, les conditions de base suivantes sont importantes afi n de pouvoir réaliser plus tard un équipement adapté: Câblage multimédia (en étoile) Prises multimédia selon le niveau d équipement et les besoins (idéalement: au moins 1 par pièce) Colonnes montantes communes pour tous les circuits (éclairage, audio / vidéo, alarme, etc.) Suffi samment de conduites vides («conduites multi-options») Ev. tableau d étage pour intégration ultérieure de composants Ev. boîtes de sol ou canau de sol comme variante la plus fl eible 11

12 2 Immeuble d habitation (l habitation intelligente) 2.3 Possibilités Liste de contrôle des fonctions Les possibilités sont multiples. Ci-après une liste des fonctions typiques et possibles dans l habitation. Utilisez-la lors de l évaluation des besoins d un client. Vous trouverez les produits des principau fabricants pour les fonctions ci-contre dans notre catalogue GTB, notre catalogue COM, notre catalogue des appareils électroménagers ou en ligne sur Commande La mise en réseau des systèmes permet de simplifi er fortement leur utilisation. Commande individuelle, par groupes, centrale à la porte d entrée Sélections de scènes d ambiance (touche préprogrammée pour éclairage, stores, etc.) Commande par écran tactile (à la place d interrupteurs et pour des informations détaillées) Commande mobile (ipad, téléphone, Web) Affi chage d informations (météo, cours de la bourse, nouvelles, données du bâtiment, etc.) Les fonctions de minuterie remplacent les commandes répétitives (même en cas d absence). Commande individuelle, par groupes, centralisée Variation de lumière (aussi de plusieurs endroits) Scènes / ambiances lumineuses Commutation par détecteur de mouvement (cage d escalier, cave, garage, etérieur) Ambiances lumineuses avec différentes teintes de lumière (par e. à l etérieur et dans la partie habitable) Commande par store, en groupes ou centralisée Sélection de scènes / position prédéfi nie Protection des stores (les capteurs de vent et de pluie protègent les stores) Protection contre la surchauffe du local et l éblouissement, la décoloration des meubles (avec capteur de luminosité) Blocage de fonctions automatiques pendant la présence Fonction minuterie Chauffage réglable individuellement par pièce En quittant la maison, abaissement automatiquement de la température ambiante par bouton-poussoir Contacts de fenêtre qui coupent le chauffage si la fenêtre est ouverte Annoncer les besoins de chaleur Ventilation Ventilation automatique par les fenêtres Ventilation contrôlée de l habitat Fermeture automatique des fenêtres en cas de pluie Sécurité Bouton-poussoir de panique (permet d allumer depuis le lit la lumière dans toute la maison) Simulation de présence (allumage de la lumière ou activation des stores en cas d absence) Surveillance d ouverture / fermeture (en quittant la maison, fenêtres et portes sont-elles ouvertes ou fermées?) Surveillance des locau à l intérieur et à l etérieur (détecteurs de mouvement, contacts de fenêtres, etc.) Alarme eterne (sirène, gyrophare, sur téléphone portable, à la police) Détecteur de fumée Accès Sonnerie et ouverture de porte Interphone Caméra vidéo à la porte Saisie de code / saisie biométrique (empreinte digitale) Commande (ouverture de porte, parole) par téléphone portable ou Internet Audio / TV Commande pour audio, TV, technique domestique par le même système Système Multiroom (musique sélectionnable individuellement dans plusieurs pièces) Gestion de l énergie Le terme de «Smart Metering» regroupe l enregistrement des données de consommation d énergie et des recommandations sont fournies au client pour une meilleure utilisation de l énergie. Affi chage de la consommation d énergie actuelle Informations sur le potentiel d optimisation / recommandations Intégration d appareils électro-ménagers dans la gestion de l énergie (lessive pendant le tarif réduit) Appareils électro-ménagers Transmission, sur une unité d affi chage, d informations concernant les appareils électroménagers (par e. lessive terminée) Commande d appareils de cuisine par écran tactile (par e. recherche de recettes et commande du four) Possibilités d alarme (température de refroidissement, dérangements) sur écran tactile ou téléphone 12

13 Conseil Procédé 2.4 Réalisation La gestion technique du bâtiment actuelle offre des possibilités énormes. Elle permet de réaliser presque n importe quelle fonction. Il est donc d autant plus important de comprendre les besoins réels du client. Beaucoup de clients se préoccupent essentiellement de leurs besoins personnels sans s intéresser au détails techniques. Les questions suivantes permettent de bien préparer un entretien d orientation: Quelle est l importance accordée à l optimisation énergétique, à de la sécurité et au confort? Quelles sont les eigences détaillées des différents membres de la famille? Quelles eigences doivent être satisfaites aujourd hui? Lesquelles à l avenir? Quelles sont les fonctions souhaitées? (Utiliser la liste de contrôle du chap. 2.3) Il est recommandé de procéder par étapes, surtout si l ampleur du projet n est pas clairement défi nie. Pour l équipement de base, nous recommandons un réseau en étoile dans le bâtiment. Il faut prévoir au moins un branchement par pièce. En posant suffi samment de tubes vides, on établit la base pour des etensions futures. Le standard d équipement simple inclut des commandes de confort pour la lumière et éventuellement aussi pour l ombrage. L utilisation d un système de bus permet des etensions futures. Dans le standard d équipement moyen, le système de bus assure une commande commune pour les différents circuits. Cela inclut des interphones vidéo tout comme des fonctions de sécurité. Dans le standard d équipement élevé, le système d automatisation du bâtiment est relié au réseau. La commande peut être effectuée par n importe quel appareil en réseau. En principe, tous les systèmes pourraient être reliés en réseau. Suivant les besoins, différents standards d équipement sont possibles 17 Dès le début du projet, un conseil approfondi indique la voie à suivre et évite des malentendus. Standard d'équipement moyen Standard d'équipement élevé Commande GTB Surveillance Appareils électro-ménagers en réseau CCTV, Alarme Écran tactile Visualisation Sources: Stores Systèmes multiroom 17 Grafi que: Adiutec AG Interphone Chauffage Commande Téléphone Standard d'équipement Musique PC TV CATV Téléphone FTTH Équipement de base 13

14 2 Immeuble d habitation (l habitation intelligente) 2.5 Systèmes Un grand choi de systèmes est disponible pour l habitat. KNX s est aussi établi comme système standardisé dans le secteur résidentiel. Ce système, qui nécessite une formation approfondie, est décrit en détail au chapitre 4 «Systèmes». Cependant, une multitude d autres systèmes moins complees, mais qui offrent néanmoins de nombreuses fonctions, sont disponibles sur le marché Choi du système Le choi du système approprié doit être fait assez tôt, en fonction des eigences. Aperçu global Le choi d un système adapté n est pas facile. Suivant l ampleur de la fonction et son utilisation, il y a néanmoins de légères différences entre les systèmes les plus appropriés pour une tâche. La plupart des systèmes peuvent être utilisés aussi bien pour les nouvelles constructions que pour les rénovations (notamment les systèmes radio). Le graphique ci-dessous offre une vue d ensemble des possibilités d applications des systèmes. Les pages suivantes donnent un aperçu plus détaillé de leurs fonctions et de leurs possibilités. Nouvelle construction Des systèmes câblés avec des centrales sont indiqués, car des câbles peuvent être posés à volonté et des composants placés librement. Rénovation / post-équipement Le bâtiment ne subit pas de transformations majeures. Seules quelques modifi cations sont éventuellement nécessaires dans une pièce. Il y a trop peu de place dans les boîtes de dérivation et les tableau électriques pour y intégrer des produits. Fonctions de commande par pièce Des fonctions simples peuvent être eécutées. Le système est adapté à la pièce (par e. allumage / variation de la lumière, réglage autonome de la température ambiante par thermostat). Des fonctions supérieures, comme des instructions centrales, sont techniquement possibles, mais elles doivent être envisagées avec circonspection (par e. accessibilité pour les liaisons radio). Fonctions automatiques multi-pièces Les systèmes pour une automatisation complète des locau aussi interdisciplinaire comme l éclairage, l ombrage, la technique CVC (chauffage, ventilation, climatisation), la sécurité, etc. sont commandés par une centrale. De tels systèmes sont en mesure de réaliser des fonctions complees. Définition du système selon utilisation et fonction 18 Fonctions automatiques multi-pièces Adhoco adaptive home Eaton/Moeller Xcomfort bticino Aolute MyHome Hager tebis KNX E-Mode Sources: 18 Grafi que: Adiutec AG Rénovation / etension Legrand InOne Gira Système de bus radio Siemens Synco living EnOcean-Technologie Omnio / Fletron Feller Zeptrion Elero ProLine Theben Luor Nouvelle construction ESYLUX Powerline EPL Fonctions de commande par pièce 14

15 3 Bâtiment industriel (automatisation des locau) Marche/arrêt Marche/arrêt Store ommande Commande Omnio Système de bus radio ratio Contact de fenêtre Elero ProLine ESYLUX Powerline System EPL Arrêt Valeur spécifiée égulation du loca Régulation local 18 () () () () () () () () () () () () KNX KNX KNX Conneion à d autres systèmes Programmation par PC () Coupleur de phase (Powerline) Répéteur (radio) Actionneurs adaptateur de prise Fletron Aladin EasyclickSensolu 22 Gebäude Netzwerk Initiative () () () () () Actionneurs INC (incorporés) Actionneurs AMD Actionneurs ENC Fonctionnement confort Capteur Émetteur mural (local) Gira Système de bus radio Marche/arrêt automatique () () () Émetteur manuel (local) Télécommande (téléphone) Télécommande (serveur Web / Internet) Multimédia (commande TV) Feller Zeptrion Logiciel de visualisation PC () Écran tactile central () () = en option Système Station de commande centrale () () () () () () () () () Types d installations Plusieurs pièces Theben Luor Télécommande universelle Eclairage Détecteur de présence Eclairage () Localement dans la pièce Sonorisation (haut-parleur) Sortie binaire (à volonté) Eemple du fonctionnement d une automatisation intégrale d un local Commande Entrée binaire (à volonté) Legrand InOne () Interrupteur horaire astronomique 22 Interrupteur horaire journalier Interrupteur horaire hebdomadaire Divers Automatisation intégrale du local Présence Siemens Synco living Mesure d énergie interface S0 Mesure de l énergie (kwh) Carte d accès Hager tebis KNX E-Mode Habitat pour personnes âgées () () CCTV (vidéo-surveillance) Énergie Interphone Détecteur de fumée Bticino (Legrand) Aolute MyHome Simulation de présence Bouton panique Effraction (surveillance de l ouverture) () () Capteur d etérieur température Réglage de la ventilation Actionneur pour vanne de chauffage Régulateur de circuit de chauffage Capteur d intérieur humidité Adhoco Adaptive home control Sécurité Capteur d intérieur qualité de l air (CO2) Capteur d intérieur température Capteur météo luminosité, capteur triple Capteur météo pluie Minuterie / temporisation Capteur météo vent Détecteur de présence (à intérieur) Scènes Détecteur de mouvement Hauteur, angle Capteur de luminosité Montée / descente, basculement Scènes Eaton / Moeller Xcomfort Commande par store Commande centralisée (manuelle ou par consigne de temps) Protection des produits (contre le vent, la pluie, le gel) Protection contre la surchauffe du local Protection contre l éblouissement (surtout pour les postes de travail sur écran) Déclenchement de la position de protection en cas d alarme telle qu incendie, évacuation, etc. Position fie pour le nettoyage des lamelles et des fenêtres Blocage de fonctions automatiques en cas de présence (par e. par enregistrement de présence) Vue maimale sans éblouissement (position des lamelles en fonction du soleil) Calcul de l ombre projetée par les bâtiments voisins Climatisation Adressage 1 10 V Varier Îlots de lumière (éclairer uniquement les postes de travail occupés, obscurité pour le reste) Commuter Eclairage Varier la lumière (même en plusieurs endroits) Scènes / ambiances lumineuses (commandées par une touche) Etinction, par détecteur de présence, en cas d absence ou de luminosité suffisante Régulation constante de la lumière à une valeur spécifiée (régulation à lumière constante) Lumière automatique pour les locau manquant de lumière naturelle (corridors, etc.) Allumage / etinction par détecteurs de mouvement (escaliers, cave, garage) Capteur météo luminosité, capteur simple Ci-après, un aperçu des applications usuelles de nos jours dans le domaine de l éclairage et de l ombrage. Commande La mise en réseau de systèmes permet de simplifier grandement les commandes. Commandes de scènes (touche préprogrammée pour groupe d éclairage, stores) Commande par écran tactile (à la place de grands panneau d interrupteurs et pour des informations détaillées) ou par PC individuel Affichage de fonctions de blocage Modification de valeurs spécifiées (température, luminosité) Légende: = inclus Aperçu détaillé des fonctions Liste de contrôle pour les fonctions Adressage DALI 3.3 Possibilités KNX KNX KNX, RS232, RS485 Contacts libres pot.

16 2 Immeuble d habitation (l habitation intelligente) 3 Bâtiment industriel (automatisation des locau) Aperçu Automatisation complète du local. Paramétrage avec tournevis ou PC. Conneion possible sur des installations électriques eistantes Effraction / sécurité Gestion de l énergie Système radio L automatisation des locau (AL) fait partie de l automatisation des bâtiments (AB) et représente l état actuel de la technique dans les bâtiments industriels. Les installations de sécurité (incendie, effraction, accès) ne font pas partie de l automatisation des locau. Adhoco Adaptive home control Automatisation complète du local. Autoconfigurant avec adaptation automatique de la régulation Effraction Système radio Les locau accueillent les personnes les plus diverses avec des besoins spécifiques. Afin d optimiser utilisation, fonctionnement et dépenses, une distinction19 est faite entre locau individuels (bureau, salle de réunion, etc.), locau communs (cantine, corridors, etc.) et locau fonctionnels (locau techniques, garages, etc.). Bticino (Legrand) Aolute MyHome Automatisation complète du local avec intégration de l interphone et de la vidéosurveillance (CCTV) Effraction / CCTV Interphone Sonorisation Système de bus à 2 fils (radio, IR ou WiFi pour commande) Spécialité Eaton / Moeller Xcomfort Fonctions Transmission Aspects de la réduction des coûts Dans les bâtiments industriels, l optimisation des coûts est décisive pour la mise en place d une automatisation des locau. Le point essentiel est de fournir à moindre coût des postes de travail avec une productivité maimale. En fin de compte, les aspects suivants ont tous la même utilité: réduire les coûts à court ou à long terme. 3.1 Installation Sous-systèmes pour applications spéciales La reconversion est au premier plan Dans l automatisation des locau, des aspects comme la reconversion ou l adaptabilité occupent souvent un rôle central. L installation et l emplacement sont donc un aspect important pour une utilisation durable du bâtiment. Hager tebis KNX E-Mode Gestion complète de la maison par radio ou fil. Système KNX à configuration simple sans PC Température intérieure Sécurité Système radio ou bus à 2 fils Siemens Synco living Réglage climatique individuel du local (chauffage, ventilation et refroidissement). Fonctions automatiques d économies d énergie. Mise en service par bouton-poussoir Réglage climatique du local Enregistrement des données énergétiques Sécurité / incendie Commande Web Système radio ou bus à 2 fils Legrand InOne Automatisation du local avec conneion sur Internet, interphones Bticino ou Somfy RTS Système radio ou Powerline (IR pour commande) Theben Luor Automatisation complète du local pour le montage dans armoire de distribution Abaissement du chauffage nocturne Ventilation Système de bus à 2 fils (commande 230 V) Feller Zeptrion Commande d éclairage et d ombrage Fil d installation, (IR pour réglage) Variantes d emplacement de composants GTB Gira Système de bus radio Automatisation complète du local avec possibilité d encastrement (ENC) ou d incorporation (AMD) Détecteur de fumée Système radio Décentralisé Installation décentralisée des capteurs et actionneurs Fletron Aladin EasyclickSensolu Commande d éclairage et d ombrage avec EnOcean. Conneion à KNX et autres Sécurité Protection incendie Système radio A court et long terme, une installation astucieuse influence positivement les coûts. 19 H. R. Kranz, R. Staub Solution complète pour lumière, ombrage, chauffage et sécurité avec technologie EnOcean. Conneion à KNX, Ethernet Surveillance Gestion de l énergie Système radio Elero ProLine Commande des stores avec capteurs météo et commande d éclairage Système radio ou bus à 3 fils ESYLUX Powerline System EPL Commande d éclairage avec possibilités simples d ombrage Powerline Pour l emplacement des composants dans le local, il eiste les trois possibilités suivantes: Variante d emplacement Omnio Système de bus radio ratio Choi et emplacement des composants Souvent, seul le coût des composants est pris en considération, sans que les frais de l installation et les coûts salariau soient analysés en détail. Le choi de composants un peu plus chers peut s avérer judicieu pour obtenir en contrepartie une installation rapide et sans défaut. Installation centralisée Les actionneurs sont placés dans la distribution secondaire et les capteurs décentralisés. Distribution centralisée Regroupement décentralisé des actionneurs (par e. sur le tracé, dans des modules) Liste de contrôle pour l installation de base Confort Par un meilleur bien-être au poste de travail, l augmentation de la productivité des utilisateurs du local peut atteindre jusqu à 10 %. Les principes suivants sont recommandés pour l équipement moderne d un local: Réaliser l installation de manière à faciliter la fleibilité et les adaptations Tenir compte de concepts en ae dans l installation (pas d installation dans des parois de séparation) Choisir une structure de câblage simple Réduction des sources d erreur par l utilisation de câbles plats et de modules préfabriqués Prévoir des couleurs de câbles différentes par circuits Implantation rapprochée du câble de bus menant à l actionneur, de manière à ne pas créer d espace pour des couplages Optimisation énergétique L automatisation des locau permet des économies en énergie d éclairage et de chauffage / refroidissement. Elles se situent dans les ordres de grandeur suivants15 Eclairage automatique, varié en fonction de la présence et de la lumière du jour, env. 30 % à 50 % Automatisme solaire avec poursuite des lamelles, env. 10 % à 15 % Modes de fonctionnement pour l installation de chauffage / ventilation, env. 5 % à 10 % Détection de présence pour déclencher le chauffage ou la climatisation, env. 5 % à 10 % Avantage 3.2 Utilité Fleibilité Les immeubles de bureau ou d administration doivent pouvoir s adapter au eigences changeantes de différents locataires ou de nouvelles organisations de travail. Si la subdivision et l utilisation des espaces sont modifiées, un système d automatisation des locau devrait être en mesure d accompagner cette évolution sans qu il soit nécessaire de refaire les câblages. La réduction des coûts est le principal avantage de l automatisation des locau. Economies d énergie par l automatisation des locau20, 21 Inconvénient Economies d énergie en % Peu de câbles Charge d incendie faible Installation à structure simple Idéal pour les etensions Accès compliqué en cas de panne Coût plus élevé des composants Accès facile Possibilité de regrouper des appareils (sorties) Câblage dispendieu Charge d incendie élevée Tracé rempli Installation complee 40 Attention à l encombrement Coût du matériel plus élevé 10 Peu de câbles Composants à un seul endroit Possibilité de préfabriquer des modules (installation efficace) Frais de montage plus bas Solutions intégrales On entend par automatisation intégrale des locau la mise en réseau de circuits différents. Ainsi, un détecteur de présence agit à la fois sur l éclairage (etinction en quittant la pièce), les stores (fonctionnement automatique après une longue absence) et l installation CVC. De même, la commande d une solution intégrale peut agir sur plusieurs circuits. Ceci permet de réduire les coûts (moins de produits) et de supprimer des interfaces complees (ingénierie simplifiée, réaction rapide) % 30 % % 10 % 0 Automatisation de l'éclairage Automatisme solaire avec poursuite des lamelles 10 % 5% Modes de fonctionnement pour chauffage / ventilation 10% 5% 20 Hochschule Biberach, Prof. Dr. Becker 21 Zentralverband Elektrotechnik und Elektronikindustrie e.v. Détection de présence pour chauffage / climatisation 17

17 2 Immeuble d habitation (l habitation intelligente) 3 Bâtiment industriel (automatisation des locau) Aperçu Automatisation complète du local. Paramétrage avec tournevis ou PC. Conneion possible sur des installations électriques eistantes Effraction / sécurité Gestion de l énergie Système radio L automatisation des locau (AL) fait partie de l automatisation des bâtiments (AB) et représente l état actuel de la technique dans les bâtiments industriels. Les installations de sécurité (incendie, effraction, accès) ne font pas partie de l automatisation des locau. Adhoco Adaptive home control Automatisation complète du local. Autoconfigurant avec adaptation automatique de la régulation Effraction Système radio Les locau accueillent les personnes les plus diverses avec des besoins spécifiques. Afin d optimiser utilisation, fonctionnement et dépenses, une distinction19 est faite entre locau individuels (bureau, salle de réunion, etc.), locau communs (cantine, corridors, etc.) et locau fonctionnels (locau techniques, garages, etc.). Bticino (Legrand) Aolute MyHome Automatisation complète du local avec intégration de l interphone et de la vidéosurveillance (CCTV) Effraction / CCTV Interphone Sonorisation Système de bus à 2 fils (radio, IR ou WiFi pour commande) Spécialité Eaton / Moeller Xcomfort Fonctions Transmission Aspects de la réduction des coûts Dans les bâtiments industriels, l optimisation des coûts est décisive pour la mise en place d une automatisation des locau. Le point essentiel est de fournir à moindre coût des postes de travail avec une productivité maimale. En fin de compte, les aspects suivants ont tous la même utilité: réduire les coûts à court ou à long terme. 3.1 Installation Sous-systèmes pour applications spéciales La reconversion est au premier plan Dans l automatisation des locau, des aspects comme la reconversion ou l adaptabilité occupent souvent un rôle central. L installation et l emplacement sont donc un aspect important pour une utilisation durable du bâtiment. Hager tebis KNX E-Mode Gestion complète de la maison par radio ou fil. Système KNX à configuration simple sans PC Température intérieure Sécurité Système radio ou bus à 2 fils Siemens Synco living Réglage climatique individuel du local (chauffage, ventilation et refroidissement). Fonctions automatiques d économies d énergie. Mise en service par bouton-poussoir Réglage climatique du local Enregistrement des données énergétiques Sécurité / incendie Commande Web Système radio ou bus à 2 fils Legrand InOne Automatisation du local avec conneion sur Internet, interphones Bticino ou Somfy RTS Système radio ou Powerline (IR pour commande) Theben Luor Automatisation complète du local pour le montage dans armoire de distribution Abaissement du chauffage nocturne Ventilation Système de bus à 2 fils (commande 230 V) Feller Zeptrion Commande d éclairage et d ombrage Fil d installation, (IR pour réglage) Variantes d emplacement de composants GTB Gira Système de bus radio Automatisation complète du local avec possibilité d encastrement (ENC) ou d incorporation (AMD) Détecteur de fumée Système radio Décentralisé Installation décentralisée des capteurs et actionneurs Fletron Aladin EasyclickSensolu Commande d éclairage et d ombrage avec EnOcean. Conneion à KNX et autres Sécurité Protection incendie Système radio A court et long terme, une installation astucieuse influence positivement les coûts. 19 H. R. Kranz, R. Staub Solution complète pour lumière, ombrage, chauffage et sécurité avec technologie EnOcean. Conneion à KNX, Ethernet Surveillance Gestion de l énergie Système radio Elero ProLine Commande des stores avec capteurs météo et commande d éclairage Système radio ou bus à 3 fils ESYLUX Powerline System EPL Commande d éclairage avec possibilités simples d ombrage Powerline Pour l emplacement des composants dans le local, il eiste les trois possibilités suivantes: Variante d emplacement Omnio Système de bus radio ratio Choi et emplacement des composants Souvent, seul le coût des composants est pris en considération, sans que les frais de l installation et les coûts salariau soient analysés en détail. Le choi de composants un peu plus chers peut s avérer judicieu pour obtenir en contrepartie une installation rapide et sans défaut. Installation centralisée Les actionneurs sont placés dans la distribution secondaire et les capteurs décentralisés. Distribution centralisée Regroupement décentralisé des actionneurs (par e. sur le tracé, dans des modules) Liste de contrôle pour l installation de base Confort Par un meilleur bien-être au poste de travail, l augmentation de la productivité des utilisateurs du local peut atteindre jusqu à 10 %. Les principes suivants sont recommandés pour l équipement moderne d un local: Réaliser l installation de manière à faciliter la fleibilité et les adaptations Tenir compte de concepts en ae dans l installation (pas d installation dans des parois de séparation) Choisir une structure de câblage simple Réduction des sources d erreur par l utilisation de câbles plats et de modules préfabriqués Prévoir des couleurs de câbles différentes par circuits Implantation rapprochée du câble de bus menant à l actionneur, de manière à ne pas créer d espace pour des couplages Optimisation énergétique L automatisation des locau permet des économies en énergie d éclairage et de chauffage / refroidissement. Elles se situent dans les ordres de grandeur suivants15 Eclairage automatique, varié en fonction de la présence et de la lumière du jour, env. 30 % à 50 % Automatisme solaire avec poursuite des lamelles, env. 10 % à 15 % Modes de fonctionnement pour l installation de chauffage / ventilation, env. 5 % à 10 % Détection de présence pour déclencher le chauffage ou la climatisation, env. 5 % à 10 % Avantage 3.2 Utilité Fleibilité Les immeubles de bureau ou d administration doivent pouvoir s adapter au eigences changeantes de différents locataires ou de nouvelles organisations de travail. Si la subdivision et l utilisation des espaces sont modifiées, un système d automatisation des locau devrait être en mesure d accompagner cette évolution sans qu il soit nécessaire de refaire les câblages. La réduction des coûts est le principal avantage de l automatisation des locau. Economies d énergie par l automatisation des locau20, 21 Inconvénient Economies d énergie en % Peu de câbles Charge d incendie faible Installation à structure simple Idéal pour les etensions Accès compliqué en cas de panne Coût plus élevé des composants Accès facile Possibilité de regrouper des appareils (sorties) Câblage dispendieu Charge d incendie élevée Tracé rempli Installation complee 40 Attention à l encombrement Coût du matériel plus élevé 10 Peu de câbles Composants à un seul endroit Possibilité de préfabriquer des modules (installation efficace) Frais de montage plus bas Solutions intégrales On entend par automatisation intégrale des locau la mise en réseau de circuits différents. Ainsi, un détecteur de présence agit à la fois sur l éclairage (etinction en quittant la pièce), les stores (fonctionnement automatique après une longue absence) et l installation CVC. De même, la commande d une solution intégrale peut agir sur plusieurs circuits. Ceci permet de réduire les coûts (moins de produits) et de supprimer des interfaces complees (ingénierie simplifiée, réaction rapide) % 30 % % 10 % 0 Automatisation de l'éclairage Automatisme solaire avec poursuite des lamelles 10 % 5% Modes de fonctionnement pour chauffage / ventilation 10% 5% 20 Hochschule Biberach, Prof. Dr. Becker 21 Zentralverband Elektrotechnik und Elektronikindustrie e.v. Détection de présence pour chauffage / climatisation 17

18 2 Immeuble d habitation (l habitation intelligente) 3 Bâtiment industriel (automatisation des locau) Aperçu Automatisation complète du local. Paramétrage avec tournevis ou PC. Conneion possible sur des installations électriques eistantes Effraction / sécurité Gestion de l énergie Système radio L automatisation des locau (AL) fait partie de l automatisation des bâtiments (AB) et représente l état actuel de la technique dans les bâtiments industriels. Les installations de sécurité (incendie, effraction, accès) ne font pas partie de l automatisation des locau. Adhoco Adaptive home control Automatisation complète du local. Autoconfigurant avec adaptation automatique de la régulation Effraction Système radio Les locau accueillent les personnes les plus diverses avec des besoins spécifiques. Afin d optimiser utilisation, fonctionnement et dépenses, une distinction19 est faite entre locau individuels (bureau, salle de réunion, etc.), locau communs (cantine, corridors, etc.) et locau fonctionnels (locau techniques, garages, etc.). Bticino (Legrand) Aolute MyHome Automatisation complète du local avec intégration de l interphone et de la vidéosurveillance (CCTV) Effraction / CCTV Interphone Sonorisation Système de bus à 2 fils (radio, IR ou WiFi pour commande) Spécialité Eaton / Moeller Xcomfort Fonctions Transmission Aspects de la réduction des coûts Dans les bâtiments industriels, l optimisation des coûts est décisive pour la mise en place d une automatisation des locau. Le point essentiel est de fournir à moindre coût des postes de travail avec une productivité maimale. En fin de compte, les aspects suivants ont tous la même utilité: réduire les coûts à court ou à long terme. 3.1 Installation Sous-systèmes pour applications spéciales La reconversion est au premier plan Dans l automatisation des locau, des aspects comme la reconversion ou l adaptabilité occupent souvent un rôle central. L installation et l emplacement sont donc un aspect important pour une utilisation durable du bâtiment. Hager tebis KNX E-Mode Gestion complète de la maison par radio ou fil. Système KNX à configuration simple sans PC Température intérieure Sécurité Système radio ou bus à 2 fils Siemens Synco living Réglage climatique individuel du local (chauffage, ventilation et refroidissement). Fonctions automatiques d économies d énergie. Mise en service par bouton-poussoir Réglage climatique du local Enregistrement des données énergétiques Sécurité / incendie Commande Web Système radio ou bus à 2 fils Legrand InOne Automatisation du local avec conneion sur Internet, interphones Bticino ou Somfy RTS Système radio ou Powerline (IR pour commande) Theben Luor Automatisation complète du local pour le montage dans armoire de distribution Abaissement du chauffage nocturne Ventilation Système de bus à 2 fils (commande 230 V) Feller Zeptrion Commande d éclairage et d ombrage Fil d installation, (IR pour réglage) Variantes d emplacement de composants GTB Gira Système de bus radio Automatisation complète du local avec possibilité d encastrement (ENC) ou d incorporation (AMD) Détecteur de fumée Système radio Décentralisé Installation décentralisée des capteurs et actionneurs Fletron Aladin EasyclickSensolu Commande d éclairage et d ombrage avec EnOcean. Conneion à KNX et autres Sécurité Protection incendie Système radio A court et long terme, une installation astucieuse influence positivement les coûts. 19 H. R. Kranz, R. Staub Solution complète pour lumière, ombrage, chauffage et sécurité avec technologie EnOcean. Conneion à KNX, Ethernet Surveillance Gestion de l énergie Système radio Elero ProLine Commande des stores avec capteurs météo et commande d éclairage Système radio ou bus à 3 fils ESYLUX Powerline System EPL Commande d éclairage avec possibilités simples d ombrage Powerline Pour l emplacement des composants dans le local, il eiste les trois possibilités suivantes: Variante d emplacement Omnio Système de bus radio ratio Choi et emplacement des composants Souvent, seul le coût des composants est pris en considération, sans que les frais de l installation et les coûts salariau soient analysés en détail. Le choi de composants un peu plus chers peut s avérer judicieu pour obtenir en contrepartie une installation rapide et sans défaut. Installation centralisée Les actionneurs sont placés dans la distribution secondaire et les capteurs décentralisés. Distribution centralisée Regroupement décentralisé des actionneurs (par e. sur le tracé, dans des modules) Liste de contrôle pour l installation de base Confort Par un meilleur bien-être au poste de travail, l augmentation de la productivité des utilisateurs du local peut atteindre jusqu à 10 %. Les principes suivants sont recommandés pour l équipement moderne d un local: Réaliser l installation de manière à faciliter la fleibilité et les adaptations Tenir compte de concepts en ae dans l installation (pas d installation dans des parois de séparation) Choisir une structure de câblage simple Réduction des sources d erreur par l utilisation de câbles plats et de modules préfabriqués Prévoir des couleurs de câbles différentes par circuits Implantation rapprochée du câble de bus menant à l actionneur, de manière à ne pas créer d espace pour des couplages Optimisation énergétique L automatisation des locau permet des économies en énergie d éclairage et de chauffage / refroidissement. Elles se situent dans les ordres de grandeur suivants15 Eclairage automatique, varié en fonction de la présence et de la lumière du jour, env. 30 % à 50 % Automatisme solaire avec poursuite des lamelles, env. 10 % à 15 % Modes de fonctionnement pour l installation de chauffage / ventilation, env. 5 % à 10 % Détection de présence pour déclencher le chauffage ou la climatisation, env. 5 % à 10 % Avantage 3.2 Utilité Fleibilité Les immeubles de bureau ou d administration doivent pouvoir s adapter au eigences changeantes de différents locataires ou de nouvelles organisations de travail. Si la subdivision et l utilisation des espaces sont modifiées, un système d automatisation des locau devrait être en mesure d accompagner cette évolution sans qu il soit nécessaire de refaire les câblages. La réduction des coûts est le principal avantage de l automatisation des locau. Economies d énergie par l automatisation des locau20, 21 Inconvénient Economies d énergie en % Peu de câbles Charge d incendie faible Installation à structure simple Idéal pour les etensions Accès compliqué en cas de panne Coût plus élevé des composants Accès facile Possibilité de regrouper des appareils (sorties) Câblage dispendieu Charge d incendie élevée Tracé rempli Installation complee 40 Attention à l encombrement Coût du matériel plus élevé 10 Peu de câbles Composants à un seul endroit Possibilité de préfabriquer des modules (installation efficace) Frais de montage plus bas Solutions intégrales On entend par automatisation intégrale des locau la mise en réseau de circuits différents. Ainsi, un détecteur de présence agit à la fois sur l éclairage (etinction en quittant la pièce), les stores (fonctionnement automatique après une longue absence) et l installation CVC. De même, la commande d une solution intégrale peut agir sur plusieurs circuits. Ceci permet de réduire les coûts (moins de produits) et de supprimer des interfaces complees (ingénierie simplifiée, réaction rapide) % 30 % % 10 % 0 Automatisation de l'éclairage Automatisme solaire avec poursuite des lamelles 10 % 5% Modes de fonctionnement pour chauffage / ventilation 10% 5% 20 Hochschule Biberach, Prof. Dr. Becker 21 Zentralverband Elektrotechnik und Elektronikindustrie e.v. Détection de présence pour chauffage / climatisation 17

19 3 Bâtiment industriel (automatisation des locau) Marche/arrêt Marche/arrêt Store ommande Commande Omnio Système de bus radio ratio Contact de fenêtre Elero ProLine ESYLUX Powerline System EPL Arrêt Valeur spécifiée égulation du loca Régulation local 18 () () () () () () () () () () () () KNX KNX KNX Conneion à d autres systèmes Programmation par PC () Coupleur de phase (Powerline) Répéteur (radio) Actionneurs adaptateur de prise Fletron Aladin EasyclickSensolu 22 Gebäude Netzwerk Initiative () () () () () Actionneurs INC (incorporés) Actionneurs AMD Actionneurs ENC Fonctionnement confort Capteur Émetteur mural (local) Gira Système de bus radio Marche/arrêt automatique () () () Émetteur manuel (local) Télécommande (téléphone) Télécommande (serveur Web / Internet) Multimédia (commande TV) Feller Zeptrion Logiciel de visualisation PC () Écran tactile central () () = en option Système Station de commande centrale () () () () () () () () () Types d installations Plusieurs pièces Theben Luor Télécommande universelle Eclairage Détecteur de présence Eclairage () Localement dans la pièce Sonorisation (haut-parleur) Sortie binaire (à volonté) Eemple du fonctionnement d une automatisation intégrale d un local Commande Entrée binaire (à volonté) Legrand InOne () Interrupteur horaire astronomique 22 Interrupteur horaire journalier Interrupteur horaire hebdomadaire Divers Automatisation intégrale du local Présence Siemens Synco living Mesure d énergie interface S0 Mesure de l énergie (kwh) Carte d accès Hager tebis KNX E-Mode Habitat pour personnes âgées () () CCTV (vidéo-surveillance) Énergie Interphone Détecteur de fumée Bticino (Legrand) Aolute MyHome Simulation de présence Bouton panique Effraction (surveillance de l ouverture) () () Capteur d etérieur température Réglage de la ventilation Actionneur pour vanne de chauffage Régulateur de circuit de chauffage Capteur d intérieur humidité Adhoco Adaptive home control Sécurité Capteur d intérieur qualité de l air (CO2) Capteur d intérieur température Capteur météo luminosité, capteur triple Capteur météo pluie Minuterie / temporisation Capteur météo vent Détecteur de présence (à intérieur) Scènes Détecteur de mouvement Hauteur, angle Capteur de luminosité Montée / descente, basculement Scènes Eaton / Moeller Xcomfort Commande par store Commande centralisée (manuelle ou par consigne de temps) Protection des produits (contre le vent, la pluie, le gel) Protection contre la surchauffe du local Protection contre l éblouissement (surtout pour les postes de travail sur écran) Déclenchement de la position de protection en cas d alarme telle qu incendie, évacuation, etc. Position fie pour le nettoyage des lamelles et des fenêtres Blocage de fonctions automatiques en cas de présence (par e. par enregistrement de présence) Vue maimale sans éblouissement (position des lamelles en fonction du soleil) Calcul de l ombre projetée par les bâtiments voisins Climatisation Adressage 1 10 V Varier Îlots de lumière (éclairer uniquement les postes de travail occupés, obscurité pour le reste) Commuter Eclairage Varier la lumière (même en plusieurs endroits) Scènes / ambiances lumineuses (commandées par une touche) Etinction, par détecteur de présence, en cas d absence ou de luminosité suffisante Régulation constante de la lumière à une valeur spécifiée (régulation à lumière constante) Lumière automatique pour les locau manquant de lumière naturelle (corridors, etc.) Allumage / etinction par détecteurs de mouvement (escaliers, cave, garage) Capteur météo luminosité, capteur simple Ci-après, un aperçu des applications usuelles de nos jours dans le domaine de l éclairage et de l ombrage. Commande La mise en réseau de systèmes permet de simplifier grandement les commandes. Commandes de scènes (touche préprogrammée pour groupe d éclairage, stores) Commande par écran tactile (à la place de grands panneau d interrupteurs et pour des informations détaillées) ou par PC individuel Affichage de fonctions de blocage Modification de valeurs spécifiées (température, luminosité) Légende: = inclus Aperçu détaillé des fonctions Liste de contrôle pour les fonctions Adressage DALI 3.3 Possibilités KNX KNX KNX, RS232, RS485 Contacts libres pot.

20 Planification intégrale La planifi cation d une automatisation de local est un processus complee qui nécessite une bonne coopération de tous les participants. Les planifi cateurs spécialisés (électricité, CVC, AB) sont notamment sollicités pour défi nir en commun les eigences pour le local. Il faut tenir compte des aspects suivants: Documents d eécution Les autres documents détaillés (plans, fonctions, etc.) sont établis sur la base du cahier des charges du local. Liste de contrôle pour la planification AL 3.4 Réalisation Eigences et objectifs majeurs La connaissance des locau et la compréhension de leur utilisation sont des points essentiels. Les objectifs visés par l eploitant et l utilisateur sont également des informations importantes. Les fonctions sont fi ées sur la base de ces connaissances. Principes Les bases pour la suite de la planifi cation sont déterminées en fonction des espaces et des besoins. Y sont incluses, entre autres, les charges thermiques et électriques. Cahier des charges Le cahier des charges du local est le document commun de tous les groupes de planifi cation, de l architecte et du maître d ouvrage. Le cahier des charges inclut aussi les points énumérés ci-dessus. Voici les points les plus importants pour planifi er l automatisation d un local: Déterminer et noter les eigences Déterminer et noter l organisation du projet Etablir la spécification technique, eaminer des variantes, consulter les normes Défi nir la structure de l installation / établir des variantes et estimer les coûts Choi des composants, notamment du modèle, du mode de montage, du design et de la fonction Description détaillée de la fonction, éventuellement en collaboration avec l intégrateur. Etablir des listes des points de données Planifi er des mises en service partielles, coordonner tous les circuits Planification intégrale signifie comprendre tous les circuits et en tenir compte. 23, 24 Phases de planification selon SIA Etudes préliminaires Eploitation Réalisation Climatisation Câblage Commande Elaboration du projet 23 Modèle de performance SIA Grafi que: Adiutec AG Appel d'offres 19

SIMPLEMENT INTELLIGENT

SIMPLEMENT INTELLIGENT SIMPLEMENT INTELLIGENT SIMPLEMENT INTELLIGENT Intelli Vida offre des solutions intégrées et abordables qui permettent de contrôler tous les systèmes de votre maison gestion de l énergie, de la sécurité

Plus en détail

Synergyr gestion intelligente de l énergie dans les complexes de logements

Synergyr gestion intelligente de l énergie dans les complexes de logements Synergyr gestion intelligente de l énergie dans les complexes de logements Régulation d ambiance individuelle combinée avec un enregistrement efficace et précis de la consommation www.siemens.be/synergyr

Plus en détail

«LA DOMOTIQUE : SANTE, ECONOMIE D ENERGIE ET CONFORT» Partenaires

«LA DOMOTIQUE : SANTE, ECONOMIE D ENERGIE ET CONFORT» Partenaires «LA DOMOTIQUE : SANTE, ECONOMIE D ENERGIE ET CONFORT» Partenaires La " DOMOTIQUE " est l'automatisation des fonctions techniques à des fins d'économie d'énergie, d'augmentation du confort, de la sécurité

Plus en détail

Sécurité, Rentabilité et Confort avec KNX

Sécurité, Rentabilité et Confort avec KNX Sécurité, Rentabilité et Confort avec KNX Sécurité Dormir paisiblement. Voyager en toute tranquillité. Faire confiance à KNX. Un réseau vigilant KNX surveille inlassablement pendant la nuit et est toujours

Plus en détail

Les applications de la domotique dans l habitat intelligent

Les applications de la domotique dans l habitat intelligent Economies d énergie & Confort Les applications de la domotique dans l habitat intelligent AquaSolAir 280, rue Edouard Daladier 84200 Carpentras Tel: 04 90 60 80 30 Fax: 04 90 60 66 26 Mail: contact@aquasolair.com

Plus en détail

L efficience énergétique...

L efficience énergétique... ... Ronny Scherf Product Manager CentraLine c/o Honeywell GmbH 01 I 2009 Du point de vue de la technologie des systèmes au sein d un bâtiment, il existe deux approches en matière de réduction des coûts

Plus en détail

Elaboration de la Norme EN15232 Impact de l automation des bâtiments sur leur performance énergétique ou efficacité 2012-1.

Elaboration de la Norme EN15232 Impact de l automation des bâtiments sur leur performance énergétique ou efficacité 2012-1. 2012-1 Hannes Lütz Product Manager CentraLine c/o Honeywell GmbH Elaboration de la des bâtiments sur La nouvelle version de la norme EN15232 (2011-06) représente une révision et une extension de la norme

Plus en détail

Confort et économies avec la gestion de l Éclairage et des Stores

Confort et économies avec la gestion de l Éclairage et des Stores Confort et économies avec la gestion de l Éclairage et des Stores La lumière où il faut, quand il faut! Combiner la commande de l éclairage et des stores permet d obtenir un niveau d éclairement ambiant

Plus en détail

KNX Le bâtiment à l'heure de l'efficacité énergétique

KNX Le bâtiment à l'heure de l'efficacité énergétique KNX Le bâtiment à l'heure de l'efficacité énergétique Énergie et productivité pour un monde meilleur Optimiser les leviers de performance énergétique Préserver le climat est l un des plus grands défis

Plus en détail

Système sans fil Easyclick. Appareils encastrables pour système sans fil Easyclick

Système sans fil Easyclick. Appareils encastrables pour système sans fil Easyclick Système sans fil Easyclick Appareils encastrables pour système sans fil Easyclick Commande Nun können sans fil Sie centralisée alle Einstellungen Easyclick : fonctionnelle Ihres Funksystems et conviviale

Plus en détail

Le confort embellit le quotidien

Le confort embellit le quotidien Commandes Le confort embellit le quotidien Confort et sécurité Le confort embellit le quotidien Bien qu une commande électronique de stores de Schenker Storen procure une utilité supplémentaire, elle est

Plus en détail

Des thermostats d ambiance et des programmateurs de chauffage pour un maximum de confort et d économies

Des thermostats d ambiance et des programmateurs de chauffage pour un maximum de confort et d économies *Des réponses pour les infrastructures. www.siemens.fr/cps Des thermostats d ambiance et des programmateurs de chauffage pour un maximum de confort et d économies Une plus grande facilité d utilisation

Plus en détail

Efficacité énergétique dans les hôtels. Building Technologies Building Automation

Efficacité énergétique dans les hôtels. Building Technologies Building Automation Efficacité énergétique dans les hôtels Building Technologies Building Automation Copyright Siemens Switzerland Protection Ltd 2011. notice All / rights Copyright reserved notice L automatisation de bâtiments

Plus en détail

L efficacité énergétique...

L efficacité énergétique... Michael Rader Product Marketing Manager CentraLine c/o Honeywell GmbH 05 I 2008 Les bâtiments collectifs et tertiaires représentent plus de 40 pour cent de la consommation totale d énergie primaire en

Plus en détail

Nouveau: KNX Powertool 1.2.3 pour l ETS Le paramétrage n a jamais été aussi rapide

Nouveau: KNX Powertool 1.2.3 pour l ETS Le paramétrage n a jamais été aussi rapide Nouveau: KNX Powertool.. pour l ETS Le paramétrage n a jamais été aussi rapide Configuration aisée Optimisation complète de Powertool pour i-bus KNX d ABB Le succès de KNX repose sur le développement permanent

Plus en détail

La mesure des consommations d énergie électrique dans le bâtiment

La mesure des consommations d énergie électrique dans le bâtiment La mesure des consommations d énergie électrique dans le bâtiment Documentations ressources: HAGER; KONNEX; G.LEROY LPO G BAUMONT Sommaire Problématique; Les exigences de l électricien envers la RT 2012

Plus en détail

Qualité de l air ambiant. Économiser de l énergie par une meilleure qualité de l air ambiant grâce à des capteurs de CO 2.

Qualité de l air ambiant. Économiser de l énergie par une meilleure qualité de l air ambiant grâce à des capteurs de CO 2. Qualité de l air ambiant Économiser de l énergie par une meilleure qualité de l air ambiant grâce à des capteurs de CO 2 novateurs (ppm) 2000 Concentration en CO 2 Avec fenêtres fermées sans ventilation

Plus en détail

Votre Partenaire pour vos projets d Automatismes de bâtiments Tertiaires et Industriels

Votre Partenaire pour vos projets d Automatismes de bâtiments Tertiaires et Industriels Votre Partenaire pour vos projets d Automatismes de bâtiments Tertiaires et Industriels Spécialisée dans le domaine de la gestion technique des bâtiments tertiaires et industriels, notre société développe

Plus en détail

u Régulation électronique communicante Aqu@Net Brochure commerciale CM AQN-W.1F Date : Mars 2004 Annule et remplace : Aucune

u Régulation électronique communicante Aqu@Net Brochure commerciale CM AQN-W.1F Date : Mars 2004 Annule et remplace : Aucune u Régulation électronique communicante Aqu@Net Brochure commerciale CM AQN-W.F Date : Mars 004 Annule et remplace : Aucune R Régulation et système Aqu@Net UNE COMPOSITION TOUTE EN FINESSE La régulation

Plus en détail

M@intien à Domicile & TIC. Cahier de Conception. Caroline CATALAA Itziar DOMATO

M@intien à Domicile & TIC. Cahier de Conception. Caroline CATALAA Itziar DOMATO 2011-2012 M@intien à Domicile & TIC Cahier de Conception Caroline CATALAA Itziar DOMATO Cahier de Conception >> Sommaire Sommaire Présentation Introduction 1 Présentation maison type 1 KNX Principe 5 Main

Plus en détail

Synco living le système de domotique économe en énergie. Answers for infrastructure. Answers for infrastructure. Élégant et simple d utilisation

Synco living le système de domotique économe en énergie. Answers for infrastructure. Answers for infrastructure. Élégant et simple d utilisation Answers for infrastructure. Les mégatendances marquent l avenir de leur empreinte. L évolution démographique, l augmentation de l urbanisation, le changement climatique de même que la globalisation de

Plus en détail

Domotique. swiss made. Le système de contrôle pour la maison intelligente. A votre service depuis plus de 20 ans, et en constante évolution!

Domotique. swiss made. Le système de contrôle pour la maison intelligente. A votre service depuis plus de 20 ans, et en constante évolution! swiss made Domotique Le système de contrôle pour la maison intelligente A votre service depuis plus de 20 ans, et en constante évolution! 2 Histoire Twiline est reconnu comme un système domotique performant

Plus en détail

Portrait d un projet Nouveau bâtiment de DIAL. blog.dial.de

Portrait d un projet Nouveau bâtiment de DIAL. blog.dial.de Portrait d un projet Nouveau bâtiment de DIAL blog.dial.de 2 Portrait d un projet A propos de DIAL Pôle de compétences pour l éclairage, la gestion du bâtiment et l architecture intelligente. DIAL a été

Plus en détail

Les économies d énergie avec Synco

Les économies d énergie avec Synco Les économies d énergie avec Synco Conseils et astuces pour l utilisateur final *Des réponses pour les infrastructures Answers for infrastructure*. 1 2 Sommaire Situation actuelle et potentiels d économie...

Plus en détail

Système appel malade sur

Système appel malade sur Système appel malade sur Description du système ALCAD Appel Malade est un système de communication et de gestion du service infirmerie qui utilise la technologie IP et qui fonctionne non seulement en réseau

Plus en détail

Energie naturelle efficace. Les pompes à chaleur : un chauffage d avenir

Energie naturelle efficace. Les pompes à chaleur : un chauffage d avenir Pompes à chaleur Energie naturelle efficace. Les pompes à chaleur : un chauffage d avenir Des exemples de solutions domestiques 10 2012 Pompes à chaleur : le système de chauffage du futur. Découvrez des

Plus en détail

Solutions de régulation des terminaux eau glacée

Solutions de régulation des terminaux eau glacée Solutions de régulation des terminau eau glacée Solutions de régulation des terminau eau glacée Carrier propose une vaste gamme de ventilo-convecteurs, conçus pour répondre au besoins d applications et

Plus en détail

David Bagot Responsable Prescription Région Ouest

David Bagot Responsable Prescription Région Ouest 08.12.2011 1 Prescription nationale et régionale David Bagot Responsable Prescription Région Ouest Portable 06 30 49 62 37 david.bagot@hager.fr 08.12.2011 2 Chiffres clés Chiffre d affaires 1,42 md Effectif

Plus en détail

Conseil en énergie pour les propriétaires Offre neutre et personnalisée

Conseil en énergie pour les propriétaires Offre neutre et personnalisée Conseil en énergie pour les propriétaires Offre neutre et personnalisée Faites des économies d énergie et d argent Les propriétaires le savent bien: la lessive, la cuisine et l éclairage consomment de

Plus en détail

Chapitre 12 2012-2013. Détecteurs 24 V et modules de commande crépusculaires

Chapitre 12 2012-2013. Détecteurs 24 V et modules de commande crépusculaires Chapitre 12 2012-2013 Détecteurs 24 V et modules de commande crépusculaire Economisez de l énergie Allumer, éteindre et régler l éclairage de manière automatique. Les détecteurs offrent plus de confort

Plus en détail

L impact sur la performance énergétique de la régulation et de la GTB à travers les normes et réglementations

L impact sur la performance énergétique de la régulation et de la GTB à travers les normes et réglementations L impact sur la performance énergétique de la régulation et de la GTB à travers les normes et réglementations Pierre BOISSON Pôle Automatisme et Gestion de l Energie CSTB Marne la vallée pierre.boisson@cstb.fr

Plus en détail

Efficacité énergétique dans l automatisation des bâtiments. Applications testées pour le chauffage et la réfrigération. Answers for infrastructure.

Efficacité énergétique dans l automatisation des bâtiments. Applications testées pour le chauffage et la réfrigération. Answers for infrastructure. Efficacité énergétique dans l automatisation des bâtiments Applications testées pour le chauffage et la réfrigération Answers for infrastructure. Un réglage CVC efficace préserve l environnement et améliore

Plus en détail

STANDARD mondial pour le contrôle des bâtiments résidentiels et tertiaires

STANDARD mondial pour le contrôle des bâtiments résidentiels et tertiaires KNX, qu est-ce que c est? STANDARD mondial pour le contrôle des bâtiments résidentiels et tertiaires Plus de confort, plus de sécurité, énormes gains d énergie : la demande en systèmes de gestion des bâtiments

Plus en détail

Hager innove pour. l efficacité énergétique

Hager innove pour. l efficacité énergétique Hager innove pour l efficacité énergétique Le groupe Hager développe et commercialise des solutions accompagnées de multiples services pour la distribution sécurisée et intelligente de l énergie électrique

Plus en détail

your Creative agency MountainCloud CLUSTER HBI INOTEP - Pôle d Excellence BTP Nord-Pas de Calais 73 rue Raoul Briquet - 62700 BRUAY-LA-BUISSIERE

your Creative agency MountainCloud CLUSTER HBI INOTEP - Pôle d Excellence BTP Nord-Pas de Calais 73 rue Raoul Briquet - 62700 BRUAY-LA-BUISSIERE MountainCloud your Creative agency info@ info@ MountainCloud your Creative agency classes objectifs apports moyens A+ Gestion A Gestion active coopérative Le bâtiment intelligent a la capacité d auto-adaptation

Plus en détail

Système KNX Bienvenue dans votre maison intelligente

Système KNX Bienvenue dans votre maison intelligente Système KNX Bienvenue dans votre maison intelligente Votre maison vit à votre Grâce au système KNX, votre maison devient intelligente : elle adapte l éclairage, le chauffage, la climatisation, la gestion

Plus en détail

Nous avons la réponse pour l habitation du futur.

Nous avons la réponse pour l habitation du futur. Préparez votre maison pour un avenir efficace en énergie. Être plus indépendant des combustibles fossiles comme le gaz et le mazout? Maîtriser vos coûts énergétiques grâce aux énergies renouvelables? Combiner

Plus en détail

Technologie d alarme et de surveillance vidéo

Technologie d alarme et de surveillance vidéo Technologie d alarme et de surveillance vidéo Pour votre sécurité Système d alarme sans fil Secvest 2WAY En cas d effraction, d incendie, d innondation et d urgence Protection active contre les effractions

Plus en détail

SAUTER EY-modulo. Sécurité fiable pour les hôpitaux. Automatisation intelligente pour une efficacité énergétique maximale.

SAUTER EY-modulo. Sécurité fiable pour les hôpitaux. Automatisation intelligente pour une efficacité énergétique maximale. SAUTER EY-modulo Sécurité fiable pour les hôpitaux. Automatisation intelligente pour une efficacité énergétique maximale. La gestion technique du bâtiment par SAUTER la maîtrise de l automatisation pour

Plus en détail

Bases de la planification

Bases de la planification LUXOMAT Différence entre un détecteur de mouvement et un détecteur de présence Un détecteur de mouvement désactive la mesure de luminosité dès qu il allume la lumière. Après l extinction, la mesure de

Plus en détail

DEFINITION DE LA DEMANDE

DEFINITION DE LA DEMANDE DEFINITION DE LA DEMANDE Objectif du projet En 2012, la salle de cinéma a été transformée en salle polyvalente. Elle est utilisée maintenant pour l accueil de séminaires, la projection de documents audio-video,

Plus en détail

Gestion locale polyvalente de l éclairage

Gestion locale polyvalente de l éclairage Gestion locale polyvalente de l éclairage I Gestion locale polyvalente de l éclairage Dans le monde entier, environ 20 % de l énergie consommée sert à l éclairage. Suivant le type de bâtiment et l activité,

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

Passerelles DALI sur système KNX d ABB Info-produits. Énergie et productivité pour un monde meilleur

Passerelles DALI sur système KNX d ABB Info-produits. Énergie et productivité pour un monde meilleur Passerelles sur système KNX d ABB Info-produits Énergie et productivité pour un monde meilleur Passerelle / KNX, 16 sorties, DG/S 1.16.1 La flexibilité sous un nouvel éclairage La nouvelle passerelle DG/S

Plus en détail

esmart Le système suisse de gestion intelligent de l habitat Simple à installer et sympa à utiliser

esmart Le système suisse de gestion intelligent de l habitat Simple à installer et sympa à utiliser esmart Le système suisse de gestion intelligent de l habitat Simple à installer et sympa à utiliser Convient à tous types d habitations nouvelles ou existantes Un coup d œil pour comprendre votre consommation

Plus en détail

Building Technologies

Building Technologies Building Technologies Sintony SI80 Le système de sécurité idéal pour la maison ou le bureau. Sintony SI80: Il a tout pour plaire... Sintony SI80, est le nouveau système de sécurité sans fil de Siemens.

Plus en détail

Solutions pour bâtiments intelligents : Une base solide pour tous vos projets!

Solutions pour bâtiments intelligents : Une base solide pour tous vos projets! Solutions pour bâtiments intelligents : Une base solide pour tous vos projets! Technologies pour un développement durable PEHA c est l avenir! PEHA, une des entreprises leader dans l installation électrique

Plus en détail

Certifications LEED / HQE (Eclairage)

Certifications LEED / HQE (Eclairage) Sylumis 3, Rue Victor Cousin 77127 Lieusaint www.sylumis.com Certifications LEED / HQE (Eclairage) LEED HQE 7 Chapitres (5 principaux + 2 bonus) 14 Cibles 4 niveaux de performances 3 niveaux de performances

Plus en détail

Home Control Solutions

Home Control Solutions Home Control Solutions Hauptsitz Arocom AG Pfeffingerstrasse 19 4153 Reinach-Basel Tel. +41 (0)61 377 87 97 Fax. +41 (0)61 377 87 99 Büro ZH und Ostschweiz Andrea Boog Binzstrasse 7 9242 Oberuzwil / SG

Plus en détail

Le confort, sans effort. domotique

Le confort, sans effort. domotique Le confort, sans effort domotique Vous êtes sur le départ? Votre maison est prête, elle aussi. Il vous suffira d appuyer sur un bouton pour éteindre toutes les lumières, fermer les volets, couper le chauffage

Plus en détail

Module tampon Hoval TopTronic E

Module tampon Hoval TopTronic E Description Régulateur avec fonctions de régulation intégrées pour: Gestion de tampon de chauffage ou Gestion de tampon de refroidissement Diverses fonctions supplémentaires Technique de raccordement avec

Plus en détail

Régulateurs de chauffage climatiques HCC

Régulateurs de chauffage climatiques HCC Régulateurs de climatiques Régulateurs de Introduction Les régulateurs SOREL sont universels et faciles à piloter. Grâce au guidage clair de leur mise en œuvre, l opérateur pourra piloter intuitivement

Plus en détail

Système de gestion de façades bioclimatiques pour les petits bâtiments tertiaires et la maison individuelle haut de gamme. Principaux bénéfices :

Système de gestion de façades bioclimatiques pour les petits bâtiments tertiaires et la maison individuelle haut de gamme. Principaux bénéfices : Système de gestion de façades bioclimatiques pour les petits bâtiments tertiaires et la maison individuelle haut de gamme Présentation : Animeo Solo IB permet de piloter automatiquement jusqu à 800 protections

Plus en détail

Présentation ETS5. Le standard mondial pour la gestion technique des bâtiments résidentiels et tertiaires. L efficacité énergétique

Présentation ETS5. Le standard mondial pour la gestion technique des bâtiments résidentiels et tertiaires. L efficacité énergétique Le standard mondial pour la gestion technique des bâtiments résidentiels et tertiaires L efficacité énergétique Présentation ETS5 16 octobre 2014 Lyon / 10h Les Enjeux Enjeux du bâtiment de demain Le Bâtiment

Plus en détail

Chaleur et confort sans gaspillage

Chaleur et confort sans gaspillage Chaleur et confort sans gaspillage ++ Régulation et programmation pilotent le chauffage. Sous leur contrôle, celui-ci fournit la bonne température quand il faut et où il faut, de façon constante et sans

Plus en détail

En classe de quatrième

En classe de quatrième En classe de quatrième La classe de quatrième permet à l élève d aborder les six approches du programme sur le domaine d application du confort et domotique. Les différents centres d intérêt prennent appui

Plus en détail

Checklist. Gestion de projet pas à pas Partie 1: Démarrer un projet

Checklist. Gestion de projet pas à pas Partie 1: Démarrer un projet Checklist Gestion de projet pas à pas Partie 1: Démarrer un projet Checklist pour implémentation d une installation électrique avec KNX Projet: Projet no.: Tableau de distribution: Tableau de distribution:

Plus en détail

Système d alarme sans fil. guide SOMFY

Système d alarme sans fil. guide SOMFY Système d alarme sans fil guide SOMFY Le système d alarme sans fil Somfy veille sur votre tranquillité d esprit La motorisation et l automatisation des ouvertures de la maison (volets roulants, porte de

Plus en détail

Des solutions complètes pour la maison individuelle

Des solutions complètes pour la maison individuelle Gestion énergétique Des solutions complètes pour la maison individuelle Vous aider à réduire la consommation d énergie de votre habitation. www.siemens.fr/cps Réduire la consommation d énergie des bâtiments

Plus en détail

Hoval TopGas Appareils de chauffage à gaz muraux avec technologie de condensation des plus moderne

Hoval TopGas Appareils de chauffage à gaz muraux avec technologie de condensation des plus moderne Hoval TopGas Appareils de chauffage à gaz muraux avec technologie de condensation des plus moderne Le bien-être chez soi Hoval TopGas Un chauffage, c est aussi simple que cela Rentrer chez soi, bien au

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation

Chaudière à gaz à condensation Chaudière à gaz à condensation UltraGas Une technique de condensation au gaz avec l alufer breveté D une grande efficacité, combustion propre et facile à entretenir. 1 UltraGas (15-2000D). Vos avantages.

Plus en détail

Applications chauffage

Applications chauffage 0 chauffage 9 7 6 0 0.a Grille de sélection chauffage NR0 0.0 Régulation de la température ambiante Commande de brûleur, servomoteur thermique, chauffage électrique, appareils frigorifiques NR 0.0 Régulation

Plus en détail

DomoTAG, la technologie la plus simple et la plus avancée du marché

DomoTAG, la technologie la plus simple et la plus avancée du marché DomoTAG, la technologie la plus simple et la plus avancée du marché Fabriqué en France Certifié CE Garanti 3 ans Technologie brevetée DomoTAG, grand prix de l innovation 2005, est un système d alarme évolutif

Plus en détail

Maîtrisez votre confort en toutes saisons

Maîtrisez votre confort en toutes saisons Maîtrisez votre confort en toutes saisons CF2 de Danfoss La régulation sans fil des planchers chauffants/rafraichissants Plus de confort et moins de consommation d énergie Une des vocations de Danfoss

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation TopGas pour montage mural

Chaudière à gaz à condensation TopGas pour montage mural Chaudière à gaz à condensation TopGas pour montage mural Un rendement énergétique amélioré de 15 % grâce à une technique moderne de condensation au gaz. TopGas (10-60). Vos avantages. Les chaudières murales

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 4% de la consommation d énergie

Plus en détail

FRIAP FEURON s appelle maintenant. SUPRA Régulation SUPRA

FRIAP FEURON s appelle maintenant. SUPRA Régulation SUPRA FRIAP FEURON s appelle maintenant Régulation Plus fort à l avenir : FRIAP FEURON s appelle maintenant Walter Meier. A la mi-août 2014, Walter Meier a repris FRIAP FEURON SA. Cette étape signifie pour les

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation

Chaudière à gaz à condensation Chaudière à gaz à condensation UltraGas Une technique de condensation au gaz avec l alufer breveté D une grande efficacité, combustion propre et facile à entretenir. 1 UltraGas (15-2000D). Vos avantages.

Plus en détail

VITODATA VITOCOM. bien plus que la chaleur. Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet. Internet TeleControl

VITODATA VITOCOM. bien plus que la chaleur. Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet. Internet TeleControl bien plus que la chaleur VITODATA VITOCOM Internet TeleControl Télésurveillance et télégestion d installations de chauffage par Internet Viessmann S.A. Z.I. - B.P. 59-57380 Faulquemont Tél. : 03 87 29

Plus en détail

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Bureau d études créé en 2011 et axé sur l intégration du Développement Durable et de

Plus en détail

MESURE & AFFICHAGE DES CONSOMMATIONS MESURE & AFFICHAGE DES CONSOMMATIONS

MESURE & AFFICHAGE DES CONSOMMATIONS MESURE & AFFICHAGE DES CONSOMMATIONS MyHOME domotique MESURE & AFFICHAGE DES COSOMMATIOS MESURE & AFFICHAGE DES COSOMMATIOS MyHOME domotique A MESURE DES COSOMMATIOS Chauffage, refroidissement, eau chaude sanitaire, prises de courant, les

Plus en détail

La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert?

La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert? La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert? Cet article a pour objectif de rappeler les notions principales relatives à la Gestion Technique Centralisée. Mais qu entend on par

Plus en détail

1to1 energy e-help: la prestation de conseil en énergie pour les particuliers

1to1 energy e-help: la prestation de conseil en énergie pour les particuliers 1to1 energy e-help: la prestation de conseil en énergie pour les particuliers Fa it e s d e s é c o n o m i e s d e c o û t s e t d é n e r g i e Introduction Les propriétaires d une maison individuelle

Plus en détail

Optimisation énergétique de la technique du bâtiment 19 juin 2015

Optimisation énergétique de la technique du bâtiment 19 juin 2015 Optimisation énergétique de la technique du bâtiment 19 juin 2015 Benoît Pfister AGENDA 1. Optimisation énergétique des installations CVC 2. Solution de monitoring énergétique 3. Modernisation du système

Plus en détail

LA DOMOTIQUE. -Résumé. Item 1. -Définition. Chapitre 1. Chapitre 2. Conclusion et sources. Questions. Définition. Résumé.

LA DOMOTIQUE. -Résumé. Item 1. -Définition. Chapitre 1. Chapitre 2. Conclusion et sources. Questions. Définition. Résumé. MARC.T ARTHUR.S TANGUY.M 3 B LA DOMOTIQUE EXPOSÉ EN TECHNOLOGIE Chapitre 1 -Définition -Résumé Chapitre 2 - Synthèse - Item 1: Animation des ouvertures de la maison - Item 2: Alarme anti intrusion - Item

Plus en détail

Building Technologies

Building Technologies Building Technologies DESIGO INSIGHT Une vision moderne DESIGO INSIGHT : l exploitation au bout des doigts * CITECT est une marque déposée. Copyright CiTechnologies (Ply) Ltd. 1995 DESIGO est une marque

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

INTRODUCTION NOUVEAU. Diffusion sonore, matrice multicanal. écran tactile vidéo. Écran tactile couleurs. Centrale d alarme

INTRODUCTION NOUVEAU. Diffusion sonore, matrice multicanal. écran tactile vidéo. Écran tactile couleurs. Centrale d alarme my home INTRODUCTION NOUVEAU Diffusion sonore, matrice multicanal écran tactile vidéo Écran tactile couleurs Centrale d alarme 114 MY HOME TABLE DES MATIÈRES 116 Caractéristiques générales 118 Grand choix

Plus en détail

At your fi ngertips. V-Home. Flexibilité. Confort. Sécurité. Coûts

At your fi ngertips. V-Home. Flexibilité. Confort. Sécurité. Coûts GAMME KNX By VITY V-Home At your fi ngertips Construire une nouvelle résidence ou de nouveaux locaux requiert plus que du matériel. Nous somme confronté au perpétuel challenge de la maitrise de l énergie

Plus en détail

Confort, sécurité et gestion énergétique

Confort, sécurité et gestion énergétique Fonctionnalités d une système de GTB Offre globale pour la productivité des bâtiments, Sécurité des personnes et des biens Sécurité Incendie Signalétique d évacuation Détection d Intrusion Vidéosurveillance

Plus en détail

La Gestion Technique de Bâtiment Pour des bâtiments intelligents

La Gestion Technique de Bâtiment Pour des bâtiments intelligents La Gestion Technique de Bâtiment Pour des bâtiments intelligents Un levier important de la réduction des consommations d un bâtiment est la bonne gestion de ses équipements. En effet, la façon dont un

Plus en détail

Aide au dimensionnement Pompes de circulation

Aide au dimensionnement Pompes de circulation Aide au dimensionnement Pompes de circulation 1 Généralités Les pompes de circulation des sociétés membres d Europump portent le label volontaire «Energy», qui utilise le classement de A à G déjà bien

Plus en détail

Commande d éclairage Niko

Commande d éclairage Niko Commande d éclairage Niko Solutions d économie d énergie et de confort d éclairage 1 1 Commande d éclairage Niko Solutions d économie d énergie et de confort d éclairage Grâce à un vaste choix de solutions

Plus en détail

LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE

LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE Roger Cadiergues MémoCad nb10.a LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE SOMMAIRE nb10.1. Le cadre de la performance énergétique nb10.2. Le système français des classes nb10.3. La norme NF EN 15217 : les principes nb10.4.

Plus en détail

L automatisation du bâtiment par SAUTER une efficacité énergétique sans compromis.

L automatisation du bâtiment par SAUTER une efficacité énergétique sans compromis. SAUTER EY-modulo Flexibilité sans limite pour les immeubles de bureaux et les bâtiments administratifs. Automatisation intelligente pour votre confort. L automatisation du bâtiment par SAUTER une efficacité

Plus en détail

E LDS: refroidir intelligemment

E LDS: refroidir intelligemment E LDS: refroidir intelligemment REGLer surveiller OPTIMIser ECKELMANN GROUPE ECKELMANN AG, Wiesbaden. Ferrocontrol GmbH & Co. KG, Herford, ferrocontrol.de eckelmann.de E LDS: MANAGEMENT DU FROID, DE L

Plus en détail

Côté Sérénité : la maison sous protection.

Côté Sérénité : la maison sous protection. Côté Sérénité Côté Sérénité : la maison sous protection. Avec ou sans yoga, la sérénité, c est possible. Vous êtes serein parce que vous savez que les intrus seront dissuadés d entrer dans votre logement

Plus en détail

Les pompes à chaleur. Vous souhaitez : Il existe assurément une solution Pompe à Chaleur SET FREE pour votre projet!

Les pompes à chaleur. Vous souhaitez : Il existe assurément une solution Pompe à Chaleur SET FREE pour votre projet! Les pompes à chaleur sont-elles adaptées à mes besoins? Vous souhaitez : Trouver une solution sur-mesure Chauffer ou rafraîchir en fonction des saisons, chauffer et rafraîchir en fonction de l orientation

Plus en détail

La solution de sécurité Easy Series La sécurité simplifiée avec la nouvelle technologie radio wlsn*

La solution de sécurité Easy Series La sécurité simplifiée avec la nouvelle technologie radio wlsn* «La protection est désactivée» La solution de sécurité Easy Series La sécurité simplifiée avec la nouvelle technologie radio wlsn* *réseau local de sécurité sans fil La sécurité avant tout Pour garantir

Plus en détail

Fiche OX «Réduction des consommations d électricité des parties communes d immeubles collectifs et de bâtiments tertiaires» - 28/04/03

Fiche OX «Réduction des consommations d électricité des parties communes d immeubles collectifs et de bâtiments tertiaires» - 28/04/03 1 «REDUCTION DES CONSOMMATIONS ELECTRIQUES DES PARTIES COMMUNES D IMMEUBLES COLLECTIFS ET DE BATIMENTS TERTIAIRES» Contexte et enjeux Les consommations d électricité des parties communes (éclairage des

Plus en détail

La domotique R.Cousin D.Marsollier C-2i St-Grégoire Sté Bluelinéa

La domotique R.Cousin D.Marsollier C-2i St-Grégoire Sté Bluelinéa La domotique R.Cousin C-2i St-Grégoire D.Marsollier Sté Bluelinéa Domotique? Définition: Le terme domotique vient de domo, «domus» en latin qui veut dire maison et «tique» pour automatisme. Ensemble des

Plus en détail

RÉGULATION RÉGULATION. 50 - Système d audit eu.bac 52 - Système radio 54 - Système filaire

RÉGULATION RÉGULATION. 50 - Système d audit eu.bac 52 - Système radio 54 - Système filaire 48 50 - Système d audit eu.bac 52 - Système radio 54 - Système filaire 49 Régulation LA CENTRALE DE La RT 2012 impose la parfaite maîtrise de la gestion de la température dans le temps, pièce par pièce,

Plus en détail

Domuz. réglage par zone pour pompes à chaleur General. designed for

Domuz. réglage par zone pour pompes à chaleur General. designed for Domuz réglage par zone pour pompes à chaleur General designed for Domuz réglage par zone Le système de réglage économiseur d énergie pour pompes à chaleur air/eau Domuz est un système de zones modulaire

Plus en détail

L efficacité énergétique dans les bâtiments

L efficacité énergétique dans les bâtiments https://intranet.swe.siemens.com/fr/intra/infrastructure-cities/bt/offre/ssp/buildingautomation/energie/pages/notre-offre.aspx L efficacité énergétique dans les bâtiments siemens.com/answers Kurt Detavernier

Plus en détail

Cours SIA 380/1, édition 2009

Cours SIA 380/1, édition 2009 Cours SIA 380/1, édition 2009 HES-SO Valais Pierre-André Seppey Novembre 2009 Aujourd hui Il y a quelques années La norme SIA 380/1, édition 2009 Les 6 chapitres de la norme: 0 Domaine d application 1

Plus en détail

SYSTÈME ANTI-INTRUSION SANS. fil. L œil sur la sécurité

SYSTÈME ANTI-INTRUSION SANS. fil. L œil sur la sécurité L œil sur la sécurité SYSTÈME ANTI-INTRUSION SANS fil SYSTÈME ANTI-INTRUSION SANS fil AVANTAGES Protège votre maison et donne plus de sécurité à votre famille. La sécurité est une valeur fondamentale pour

Plus en détail

système DOMOTIQUE Makes life easy home automation by Séjour 20,0 C Séjour 19,5 C interface Stijnen Solutions Manuel 50% - + Tout éteint Jour Séjour

système DOMOTIQUE Makes life easy home automation by Séjour 20,0 C Séjour 19,5 C interface Stijnen Solutions Manuel 50% - + Tout éteint Jour Séjour système DOMOTIQUE home automation by Makes life easy 50% - + Séjour Séjour Salle à manger 19,5 C 20,0 C Séjour Manuel Jour Nuit Confort Tout éteint 19,5 20 Jour C Séjour interface Stijnen Solutions v e

Plus en détail

- Lire attentivement chacune des fiches Elèves (E1, E2, E3) puis les recopier dans ton classeur à l aide de la planche S1-P1

- Lire attentivement chacune des fiches Elèves (E1, E2, E3) puis les recopier dans ton classeur à l aide de la planche S1-P1 - Lire attentivement chacune des fiches Elèves (E1, E2, E3) puis les recopier dans ton classeur à l aide de la planche S1-P1 - Faire appel au professeur dès que cela te semble nécessaire - Remplir le tableau

Plus en détail

www.domestia.be Guide Domotique

www.domestia.be Guide Domotique www.domestia.be Guide Domotique But de ce guide de développement domotique Un système domotique offre d innombrables possibilités. Mais cet atout présente en même temps une difficulté. Quelles sont toutes

Plus en détail