Chapitre 5 : Les procédures stockées PL/SQL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 5 : Les procédures stockées PL/SQL"

Transcription

1 I. Introduction Une procédure ou une fonction stockée est un bloc PL/SQL nommé pouvant accepter des paramètres et être appelée. Généralement, on utilise une fonction pour calculer une valeur. Les procédures et les fonctions possèdent une structure semblable sauf qu'une fonction doit retourner une valeur à l'environnement appelant. Comme les procédures, les fonctions sont composées de quatre parties : un en-tête, une section déclarative, une partie exécutable et une partie optionnelle de gestion d'erreur. Les procédures et les fonctions sont compilées et stockées dans la base de données, comme tout autre objet (donnée) manipulé par le moteur du SGBD. Les performances sont assurées par les facteurs suivants : Les procédures et les fonctions stockées n ont pas besoin d'être analysées une seconde fois à l'exécution (gain de temps : pas de recompilation). Un gain de place en mémoire contribue à cette amélioration de performances car la procédure chargée en mémoire pour son exécution est partagée par tous les objets qui la demandent (applications). De plus la procédure s exécute immédiatement si elle en mémoire (réduction des accès disque), Réduction du trafic sur le réseau (soumission d'un bloc PL/SQL au moteur au lieu d'une commande SQL). II. Les fonctions stockées Une fonction est un sous-programme qui calcule une valeur. Pour créer une fonction, on utilise la commande CREATE FUNCTION, dans laquelle on peut spécifier une liste de paramètres. Dans cette commande on doit définir la valeur qui sera retournée à l'environnement appelant et définir les actions effectuées par le bloc PL/SQL standard. II.1. Syntaxe de création d une fonction stockée CREATE [OR REPLACE] FUNCTION Function_name ( parameter1 [ mode1] datatype1, parameter2 [ mode2] datatype2,...) RETURN datatype IS AS -- déclaration des variables locals -- code de la fonction Wafa WALHA 1/5 ISET Tozeur

2 RETURN(Valeur) EXCEPTION Traitement des exceptions END ; Paramètre Function_name Parameter Mode Datatype RETURN datatype Nom de la fonction Nom de la variable PL/SQL dont la valeur est passée à la fonction Le type de paramètre ; seul le paramètre IN doit être déclaré Type de donnée du paramètre Type de donnée de la valeur RETURN qui doit être renvoyée par la fonction Remarques : L'option REPLACE indique que si la fonction existe déjà, elle sera remplacée par la nouvelle version crée par la requête. Le type de donnée du RETURN ne doit avoir de taille spécifiée. Le bloc PL/SQL commence soit par un soit par une section de déclaration de variables locales et se termine par END ou END function_name. Il doit obligatoirement y avoir au moins une expression RETURN (variable). Il est impossible de faire référence à des variables hôtes ou à des variables de substitution dans le bloc PL/SQL d'une fonction stockée. CREATE OR REPLACE FUNCTION SOMME(N1 NUMBER, N2 NUMBER) RETURN NUMBER IS S:=N1+N2; RETURN(S); II.2. Appel d une fonction stockée Les fonctions sont appelées à l'intérieur d'expression PL/SQL. Pour que la fonction s'exécute convenablement il faut créer une variable hôte pour y stocker la valeur retournée. Lors de Wafa WALHA 2/5 ISET Tozeur

3 l'exécution, la variable hôte est initialisée avec la valeur renvoyée par le RETURN. Une fonction peut accepter plusieurs paramètres IN mais elle ne doit retourner qu'une seule valeur. DECLARE S:=SOMME(10,12); DBMS_OUTPUT.PUT_LINE(S); III. Les procédures stockées Pour créer une procédure, on utilise l'expression CREATE PROCEDURE qui définit les actions qui seront exécutées par le bloc PL/SQL. Cette expression peut définir une liste de paramètres. III.1. Syntaxe de création d une procédure stockée CREATE [OR REPLACE] PROCEDURE Procedure_name (parameter1[mode1] datatype1, parameter2 [mode2] datatype2,...) IS AS -- déclaration des variables locals -- code de la procédure Paramètre Procedure_name Parameter Mode Datatype Nom de la procédure Nom de la variable PL/SQL qui est passée, retournée à l environnement appelant, ou les deux suivant le mode choisit Type de l argument : IN (par défaut) OUT IN OUT Type de donnée de l argument Remarques : Le bloc PL/SQL commence par un ou la déclaration des variables locales et se termine par END ou END procedure_name. Il est impossible de faire référence à des variables hôtes ou à des variables de substitution. Wafa WALHA 3/5 ISET Tozeur

4 L'option REPLACE indique que si la procédure existe déjà, elle sera supprimée et remplacée par celle créée par la requête. CREATE OR REPLACE PROCEDURE SOMME(N1 IN NUMBER, N2 IN NUMBER, S OUT NUMBER) IS S:=N1+N2; III.2. Les modes de paramètres d une procédure stockée Les paramètres de la procédure permettent de transférer des valeurs depuis et vers l'environnement appelant. Les paramètres possèdent chacun trois modes : IN, OUT et IN OUT. Type de paramètre IN (par défaut) OUT IN OUT Une valeur constante est passée de l environnement appelant vers la procédure Une valeur est passée de la procédure vers l environnement appelant Une valeur constante est passée de l environnement appelant vers la procédure et une valeur différente peut être renvoyée à l environnement en utilisant le même paramètre. III.3. Appel d une procédure stockée Les procédures peuvent être appelées à partir de procédures stockées. Pour ce faire, il faut utiliser le nom de la procédure comme pour l'appel à partir de blocs anonymes. Exemple : DECLARE SOMME(10,12,S); DBMS_OUTPUT.PUT_LINE(S); III. Comparaison entre procédures et fonctions stockées Les procédures sont créées pour stocker une série d'actions à exécuter ultérieurement. Une procédure peut accepter ou non des paramètres, qui ne sont pas limités en nombre et peuvent être transférés du et vers l'environnement appelant. Une procédure ne retourne pas nécessairement une valeur. Les fonctions sont créées pour calculer une valeur, elles doivent retourner une valeur à l'environnement appelant. Une fonction peut accepter ou non des paramètres qui sont transmis de Wafa WALHA 4/5 ISET Tozeur

5 l'environnement. Une fonction ne peut retourner qu'une seule valeur et ne peut pas accepter de paramètre OUT ou IN OUT. Cependant si l'on en déclare il ne se produira pas d'erreurs de compilation mais il est conseillé de ne jamais en utiliser. Procédure S exécute comme une requête PL/SQL Pas de type de donnée RETURN Peut retourner une, aucune ou plusieurs valeurs Fonction Est appelé dans une expression Doit avoir un type de donnée RETURN Ne retourne qu une seule valeur Une procédure contenant un seul paramètre OUT peut être réécrite en tant que fonction en utilisant le paramètre OUT pour la valeur retournée. IV. Les avantages des procédures et fonctions stockées En plus d'apporter un développement modulaire des applications, les procédures et fonctions stockées ont d'autres avantages : Amélioration des performances Evite de repasser les lignes pour les différents utilisateurs en exploitant la zone SQL partagée. Evite le parcage PL/SQL à l'exécution en partant lors de la compilation. Réduit le nombre d'appels à la base de données et diminue le trafic réseau en envoyant les commandes par paquets. Amélioration de la maintenance Possibilité de modifier les routines on-line sans interférer avec les autres utilisateurs Possibilité de modifier une routine pour affecter toutes les applications Possibilité de modifier une seule routine pour éviter les tests en double Amélioration de l'intégrité et de la sécurité des données Contrôle indirect de l'accès aux objets de la base de données des utilisateurs ne possédant pas de privilèges de sécurité Assurance que les actions liées sont exécutées ensemble, ou pas du tout, en centralisant l'activité des tables liées. Wafa WALHA 5/5 ISET Tozeur

Oracle : Langage PL/SQL

Oracle : Langage PL/SQL 1 Introduction à PL/SQL Oracle : Langage PL/SQL PL/SQL est un langage de programmation procédural et structuré. 1.1 Langage de programmation Il contient un ensemble d'instructions permettant de mettre

Plus en détail

Procédures Stockées WAVESOFT... 12 ws_sp_getidtable... 12. Exemple :... 12. ws_sp_getnextsouche... 12. Exemple :... 12

Procédures Stockées WAVESOFT... 12 ws_sp_getidtable... 12. Exemple :... 12. ws_sp_getnextsouche... 12. Exemple :... 12 Table des matières Les Triggers... 2 Syntaxe... 2 Explications... 2 Les évènements déclencheurs des triggers... 3 Les modes de comportements des triggers... 4 Les pseudo tables... 5 Exemple... 6 Les procédures

Plus en détail

On peut considérer les vues comme des «tables virtuelles» : leur contenu est constitué seulement au moment de la demande d exécution de cette vue.

On peut considérer les vues comme des «tables virtuelles» : leur contenu est constitué seulement au moment de la demande d exécution de cette vue. SQL Ch 9 DDL Vues, PL/SQL, procédures,... I. INTRODUCTION... 1 II. LES VUES (ANGLAIS «VIEWS»)... 1 A. CREER UNE VUE : CREATE VIEW... 1 B. SUPPRIMER UNE VUE DROP VIEW... 3 III. LANGAGE PL/SQL, PROCEDURES

Plus en détail

Présentation du PL/SQL

Présentation du PL/SQL I Présentation du PL/ Copyright Oracle Corporation, 1998. All rights reserved. Objectifs du Cours A la fin de ce chapitre, vous saurez : Décrire l intéret du PL/ Décrire l utilisation du PL/ pour le développeur

Plus en détail

Les procédures fonctions packages et triggers

Les procédures fonctions packages et triggers Les procédures fonctions packages et triggers Les procédures stockées: Définition: Une procédure est un code PL/SQL défini par l utilisateur et stocké dans la base de données. Ce qui permet d éliminer

Plus en détail

Cours Bases de données 2ème année IUT

Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bases de données 2ème année IUT Cours 4 : PL/SQL : ou comment faire plus avec ORACLE 2ème partie Anne Vilnat http://www.limsi.fr/individu/anne/cours Plan 1 Exceptions Rappels bloc PL/SQL Definition

Plus en détail

S. Laporte C# mode console DAIGL TS1

S. Laporte C# mode console DAIGL TS1 Bases du langage C# I. C# en mode console (mode texte) Avantages par rapport au mode graphique (Application Windows): - C'est un mode plus proche de l'approche algorithmique (pas de notions de composants,

Plus en détail

Les déclencheurs (Triggers) avec Oracle

Les déclencheurs (Triggers) avec Oracle 1) Introduction 2) Événements déclenchant 3) Mécanisme général 4) Privilèges systèmes 5) Syntaxe 6) Nom du déclencheur 7) Option BEFORE ou AFTER 8) Déclencheur LMD 9) Déclencheur LDD 10) Déclencheur d'instance

Plus en détail

Cours PL/SQL. Cours PL/SQL. E.Coquery. emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr

Cours PL/SQL. Cours PL/SQL. E.Coquery. emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr Cours PL/SQL E.Coquery emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr Programmation au sein du SGBD Pourquoi? Les contraintes prédéfinies ne sont pas toujours suffisantes. Exemple : tout nouveau prix pour un CD doit avoir

Plus en détail

Développer en PL/SQL. Sommaire du cours

Développer en PL/SQL. Sommaire du cours Sommaire du cours Module 1 Introduction et Rappels Module 2 Eléments de langage PL/SQL Module 3 Accès à la Base de données Module 4 Traitements stockés Module 5 Gestion des exceptions Module 6 - Compléments

Plus en détail

PL/SQL. Pourquoi PL/SQL? Introduction. Principales caractéristiques de PL/SQL. Utilisation de PL/SQL

PL/SQL. Pourquoi PL/SQL? Introduction. Principales caractéristiques de PL/SQL. Utilisation de PL/SQL PL/SQL Avertissement : cette partie du cours n est qu un survol du langage PL/SQL, utile pour écrire des procédures stockées simples Elle laisse de côté de nombreuses fonctionnalités du langage Université

Plus en détail

PL/SQL INTRODUCTION Introduction à PL/SQ Les procédures, les fonctions et les packages Les triggers

PL/SQL INTRODUCTION Introduction à PL/SQ Les procédures, les fonctions et les packages Les triggers PL/SQL INTRODUCTION Introduction à PL/SQ Les procédures, les fonctions et les packages Les triggers Département d informatique Collège Lionel Groulx. Préparé par Saliha Yacoub Table des matières. Introduction...

Plus en détail

420-PK6-SL Banques de données Avancées. la suite

420-PK6-SL Banques de données Avancées. la suite 420-PK6-SL Banques de données Avancées PL/SQL la suite ENTRÉES AU CLAVIER Pour quérir une valeur au clavier lors de l'exécution d'une fonction SqlPlusfournis l'opérateur «&». PL/SQL n'a pas de mécanisme

Plus en détail

BD50. TP5 : Développement PL/SQL Avec Oracle SQL Developer. Gestion Commerciale

BD50. TP5 : Développement PL/SQL Avec Oracle SQL Developer. Gestion Commerciale Département Génie Informatique BD50 TP5 : Développement PL/SQL Avec Oracle SQL Developer Gestion Commerciale Françoise HOUBERDON & Christian FISCHER Copyright Avril 2007 Présentation de la gestion commerciale

Plus en détail

Cours d Analyse, Algorithmique Elements de programmation

Cours d Analyse, Algorithmique Elements de programmation 1 de 33 Cours d Analyse, Algorithmique Elements de programmation Florent Hivert Mél : Florent.Hivert@lri.fr Adresse universelle : http://www.lri.fr/ hivert 2 de 33 Données et instructions Un programme

Plus en détail

Bases de données avancées Triggers

Bases de données avancées Triggers Bases de données avancées Triggers Wies law Zielonka 12 décembre 2009 Résumé Ces notes ne sont pas corrigées, mais peut-être vous les trouverez quand même utiles pour préparer l examen ou projet. Ne pas

Plus en détail

Les procédures stockées et les fonctions utilisateur

Les procédures stockées et les fonctions utilisateur Les procédures stockées et les fonctions utilisateur Z Grégory CASANOVA 2 Les procédures stockées et les fonctions utilisateur [08/07/09] Sommaire 1 Introduction... 3 2 Pré-requis... 4 3 Les procédures

Plus en détail

Paradigme de programmation Impératif

Paradigme de programmation Impératif Paradigme de programmation Impératif La programmation impérative est caractérisée par, la programmation avec un état et des commandes qui modifient l état : Programmation impérative Procédurale = Programmation

Plus en détail

2013-2014 N.EL FADDOULI 39 2013-2014 N.EL FADDOULI 40. Page 2

2013-2014 N.EL FADDOULI 39 2013-2014 N.EL FADDOULI 40. Page 2 Introduction Bloc PL/SQL Déclaration des variable Structure de contrôle Curseurs Les exceptions PL /SQL Les fonctions et procédures Les packages Les triggers 1 Les exceptions Définition Exceptions prédéfinies

Plus en détail

Initiation aux bases de données et à la programmation événementielle

Initiation aux bases de données et à la programmation événementielle Initiation aux bases de données et à la programmation événementielle Cours N 6 : VBA sous ACCESS Souheib BAARIR. Page web : http://pagesperso-systeme.lip6.fr/souheib.baarir/bdvba/support.htm E-mail : souheib.baarir@u-paris10.fr

Plus en détail

2011 Hakim Benameurlaine 1

2011 Hakim Benameurlaine 1 Table des matières 1 CRÉATION DES OBJETS DE BASES DE DONNÉES... 2 1.1 Architecture d une base de données... 2 1.1.1 Niveau logique... 2 1.1.2 Niveau physique... 3 1.2 Gestion d une base de données... 3

Plus en détail

Chapitre 3 : Pointeurs et références

Chapitre 3 : Pointeurs et références p. 1/18 Chapitre 3 : Pointeurs et références Notion de pointeur L adresse d une variable est une valeur. On peut donc la stocker dans une variable. Un pointeur est une variable qui contient l adresse d

Plus en détail

Oracle Database: Program with PL/SQL

Oracle Database: Program with PL/SQL Description Ce cours est une introduction à la technologie de base de données d'oracle Database 11g. Il explique aux stagiaires les concepts liés aux bases de données relationnelles. Il leur présente également

Plus en détail

Langage propre à Oracle basé sur ADA. Offre une extension procédurale à SQL

Langage propre à Oracle basé sur ADA. Offre une extension procédurale à SQL Cours PL/SQL Langage propre à Oracle basé sur ADA Offre une extension procédurale à SQL PL/SQL permet d utiliser un sous-ensemble du langage SQL des variables, des boucles, des alternatives, des gestions

Plus en détail

Les Exceptions. Rappel : Répondre par vrai ou faux Un curseur est une zone mémoire dans laquelle une commande SQL est analysée et exécutée

Les Exceptions. Rappel : Répondre par vrai ou faux Un curseur est une zone mémoire dans laquelle une commande SQL est analysée et exécutée Rappel : Répondre par vrai ou faux Un curseur est une zone mémoire dans laquelle une commande SQL est analysée et exécutée Un curseur implicite est toujours une commande select Une curseur explicite ne

Plus en détail

Mysql. Les requêtes préparées Prepared statements

Mysql. Les requêtes préparées Prepared statements Mysql Les requêtes préparées Prepared statements Introduction Les prepared statements côté serveur sont une des nouvelles fonctionnalités les plus intéressantes de MySQL 4.1 (récemment sorti en production

Plus en détail

Précis de vocabulaire Orienté Objet

Précis de vocabulaire Orienté Objet Dernière Mise à jour : Mars 2007 Précis de vocabulaire Orienté Objet 1 Questions Expliquer et donner un exemple pour chacun des concepts suivants 1. Qu'est-ce qu'un objet? 2. Qu'est-ce qu'une classe? 3.

Plus en détail

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Administration bases de données

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Administration bases de données ////////////////////// Administration bases de données / INTRODUCTION Système d informations Un système d'information (SI) est un ensemble organisé de ressources (matériels, logiciels, personnel, données

Plus en détail

GESTION DES PROCESSUS

GESTION DES PROCESSUS CHAPITRE 2 : GESTION DES PROCESSUS Objectifs spécifiques Connaître la notion de processus, Connaître les caractéristiques d un processus ainsi que son contexte Connaître la notion d interruptions et de

Plus en détail

Plan. Tableaux. Utilité. Définition. Exemples. Déclaration d un tableau

Plan. Tableaux. Utilité. Définition. Exemples. Déclaration d un tableau Plan Tableaux Université de Nice - Sophia Antipolis Richard Grin Version 1.0.4 25/11/10 Définition Déclaration d un tableau Création d un tableau Utilisation d un dun tableau Tableau des paramètres de

Plus en détail

Pour signifier qu'une classe fille hérite d'une classe mère, on utilise le mot clé extends class fille extends mère

Pour signifier qu'une classe fille hérite d'une classe mère, on utilise le mot clé extends class fille extends mère L'héritage et le polymorphisme en Java Pour signifier qu'une classe fille hérite d'une classe mère, on utilise le mot clé extends class fille extends mère En java, toutes les classes sont dérivée de la

Plus en détail

Encryptions, compression et partitionnement des données

Encryptions, compression et partitionnement des données Encryptions, compression et partitionnement des données Version 1.0 Grégory CASANOVA 2 Compression, encryption et partitionnement des données Sommaire 1 Introduction... 3 2 Encryption transparente des

Plus en détail

Menu Utilitaires. Impression. Gestion du papier. Maintenance. Dépannage. Administration. Index

Menu Utilitaires. Impression. Gestion du papier. Maintenance. Dépannage. Administration. Index Le menu Utilitaires permet d imprimer diverses listes relatives aux ressources et aux paramètres de l imprimante ainsi qu aux travaux d impression. D autres options de menus permettent de configurer le

Plus en détail

SQL Server 2012 Administrez une base de données : Exercices et corrigés

SQL Server 2012 Administrez une base de données : Exercices et corrigés ÉnoncésChapitre 1 : Installer SQL Pré-requis 9 Énoncé 1.1 Choisir l'édition de SQL Server 11 Énoncé 1.2 Installer une instance de SQL Server 11 Énoncé 1.3 Installer la base d'exemple 12 Enoncé 1.4 Installer

Plus en détail

CC30 Certificat de compétence Conception, développement et animation de sites Web

CC30 Certificat de compétence Conception, développement et animation de sites Web CC30 Certificat de compétence Conception, développement et animation de sites Web UE RSX053 Introduction aux bases de données Séance 9 1 Table des matières 1. PLSQL...3 1.1. Présentation...3 1.2. L utilité

Plus en détail

TP Contraintes - Triggers

TP Contraintes - Triggers TP Contraintes - Triggers 1. Préambule Oracle est accessible sur le serveur Venus et vous êtes autorisés à accéder à une instance licence. Vous utiliserez l interface d accés SQL*Plus qui permet l exécution

Plus en détail

BD50. Gestion des courses

BD50. Gestion des courses Département Génie Informatique BD50 TP7 : Développement avec le module PL/SQL de 9iAS et DBMS_EPG d'oracle 10G Gestion des courses Françoise HOUBERDON & Christian FISCHER Copyright Mai 2007 Présentation

Plus en détail

Mostafa Hanoune. Traitement des Exceptions

Mostafa Hanoune. Traitement des Exceptions Mostafa Hanoune 8 Traitement des Exceptions Objectifs A la fin de ce chapitre, vous saurez : Définir des exceptions PL/SQL Reconnaître les exceptions non gérées Lister et utiliser les différents types

Plus en détail

Bases de données Programmation PL/SQL. LP TOSPI, IUT Montluçon, Université Blaise Pascal 2010-2011 Laurent d Orazio

Bases de données Programmation PL/SQL. LP TOSPI, IUT Montluçon, Université Blaise Pascal 2010-2011 Laurent d Orazio Bases de données Programmation PL/SQL LP TOSPI, IUT Montluçon, Université Blaise Pascal 2010-2011 Laurent d Orazio Plan I. Vue d ensemble et principes de fonctionnement II. Eléments de programmation III.

Plus en détail

Programmation VBA. Identificateurs. Types de base. Déclaration d une variable. Commentaires. Activer l onglet Développeur (Excel)

Programmation VBA. Identificateurs. Types de base. Déclaration d une variable. Commentaires. Activer l onglet Développeur (Excel) Activer l onglet Développeur (Excel) Programmation VBA Michel Reid Cliquez sur le bouton Office (coin supérieur gauche) Cliquez sur le bouton Options Excel Dans la section Standard, cochez la case Afficher

Plus en détail

Cours Administration BD

Cours Administration BD Faculté des Sciences de Gabès Cours Administration BD Chapitre 2 : Architecture Oracle Faîçal Felhi felhi_fayssal@yahoo.fr 1 Processus serveur 1 Mémoire PGA Architecture SGBD Oracle Processus serveur 2

Plus en détail

Algorithmique, C++ Recollement d'images

Algorithmique, C++ Recollement d'images Algorithmique, C++ Recollement d'images Introduction à C++ Quatrième partie Quelques outils pour améliorer le code ou vous simplifier la vie Plan de la séance Compilation : optimisation Profiling et débogage

Plus en détail

intro aux SE et mise en œuvre sous UNIX

intro aux SE et mise en œuvre sous UNIX TP: Programmer sous GNU/LINUX Ce premier TP introductif à la programmation en C va vous familiariser avec : la syntaxe du langage ; la mise en oeuvre du compilateur ; le préprocesseur cpp ; l'utilisation

Plus en détail

420-PK6-SL Banques de données Avancées PL/SQL

420-PK6-SL Banques de données Avancées PL/SQL 420-PK6-SL Banques de données Avancées PL/SQL DÉFINITION PL/SQL : un langage de programmation il s'exécute dans l'environnement d'oracle il agit sur les objets du schéma Son but : Automatiser des tâches

Plus en détail

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique page 1/5 Titre professionnel : Reconnu par l Etat de niveau III (Bac), inscrit au RNCP (arrêté du 12/10/07, J.O. n 246 du 23/10/07) (32 semaines) Unité 1 : Structurer une application 6 semaines Module

Plus en détail

MySQL 5 (versions 5.1 à 5.6) Guide de référence du développeur (Nouvelle édition)

MySQL 5 (versions 5.1 à 5.6) Guide de référence du développeur (Nouvelle édition) Avant-propos 1. Les objectifs de ce livre 13 2. Les principaux sujets qu'aborde ce livre 13 3. À qui s adresse ce livre? 14 4. Les pré-requis 14 Introduction à MySQL 1. Introduction aux bases de données

Plus en détail

UMBB, Département Informatique Cours Master 1 BDA Responsable : A. AIT-BOUZIAD Le 06 Décembre 2011 CHAPITRE 2 CONTRÖLE DE DONNEES DANS SQL

UMBB, Département Informatique Cours Master 1 BDA Responsable : A. AIT-BOUZIAD Le 06 Décembre 2011 CHAPITRE 2 CONTRÖLE DE DONNEES DANS SQL UMBB, Département Informatique Cours Master 1 BDA Responsable : A. AIT-BOUZIAD Le 06 Décembre 2011 CHAPITRE 2 CONTRÖLE DE DONNEES DANS SQL I Gestion des utilisateurs et de leurs privilèges I.1 Gestion

Plus en détail

Joël FOLENS et Fabrice RIVA. Date limite de remise : 07 janvier 2015 à 17:00

Joël FOLENS et Fabrice RIVA. Date limite de remise : 07 janvier 2015 à 17:00 M2 MATHÉMATIQUES ET FINANCE UNIVERSITÉ LILLE 1 GESTION DE PORTEFEUILLE ET MESURE DU RISQUE Joël FOLENS et Fabrice RIVA Date limite de remise : 07 janvier 2015 à 17:00 1. Présentation du projet L objectif

Plus en détail

Introduction aux systèmes d exploitation

Introduction aux systèmes d exploitation Introduction aux systèmes d exploitation Le système d exploitation est un ensemble de logiciels qui pilotent la partie matérielle d un ordinateur. Les principales ressources gérées par un système d exploitation

Plus en détail

S E C U R I N E T S C l u b d e l a s é c u r i t é i n f o r m a t i q u e I N S A T. Atelier IDS. Snort. Outil de Détection d intrusion

S E C U R I N E T S C l u b d e l a s é c u r i t é i n f o r m a t i q u e I N S A T. Atelier IDS. Snort. Outil de Détection d intrusion Atelier IDS Snort Outil de Détection d intrusion Introduction Les systèmes de détection d intrusion ou IDS pour (Intrusion Detection System) sont indispensables pour la sécurité du réseau, ils permettent

Plus en détail

Modèle relationnel Création et modification des relations en SQL

Modèle relationnel Création et modification des relations en SQL Modèle relationnel Création et modification des relations en SQL ENT - Clé sql2009 BD - Mírian Halfeld-Ferrari p. 1 Insertion dans une relation Pour insérer un tuple dans une relation: insert into Sailors

Plus en détail

Table des matières PRESENTATION DU LANGAGE DS2 ET DE SES APPLICATIONS. Introduction

Table des matières PRESENTATION DU LANGAGE DS2 ET DE SES APPLICATIONS. Introduction PRESENTATION DU LANGAGE DS2 ET DE SES APPLICATIONS Depuis SAS 9.2 TS2M3, SAS propose un nouveau langage de programmation permettant de créer et gérer des tables SAS : le DS2 («Data Step 2»). Ces nouveautés

Plus en détail

Structure fonctionnelle d un SGBD

Structure fonctionnelle d un SGBD Fichiers et Disques Structure fonctionnelle d un SGBD Requetes Optimiseur de requetes Operateurs relationnels Methodes d acces Gestion de tampon Gestion de disque BD 1 Fichiers et Disques Lecture : Transfert

Plus en détail

Sauvegarder la base de données Cisco ICM dans Microsoft SQL 2000

Sauvegarder la base de données Cisco ICM dans Microsoft SQL 2000 Sauvegarder la base de données Cisco ICM dans Microsoft SQL 2000 Contenu Introduction Conditions préalables Conditions requises Composants utilisés Conventions Fond Périphériques de sauvegarde Sauvegarde

Plus en détail

Comment compiler un programme MATLAB

Comment compiler un programme MATLAB Comment compiler un programme MATLAB 1- Introduction Le compilateur MATLAB génère un code source C à partir d une fonction MATLAB. Le code C généré par le compilateur MATLAB peut être: soit un code source

Plus en détail

PL/SQL Procedural Language Extensions to SQL

PL/SQL Procedural Language Extensions to SQL PL/SQL Procedural Language Extensions to SQL Il permet : - l'utilisation d'un sous-ensemble du langage SQL, - la mise en œuvre de structures procédurales, - la gestion des erreurs. L'une des plus importantes

Plus en détail

Claude Delannoy. Exercices C++ en langage. 3 e édition. Groupe Eyrolles, 1997, 1999, 2007, ISBN : 978-2-212-12201-5

Claude Delannoy. Exercices C++ en langage. 3 e édition. Groupe Eyrolles, 1997, 1999, 2007, ISBN : 978-2-212-12201-5 Claude Delannoy Exercices en langage C++ 3 e édition Groupe Eyrolles, 1997, 1999, 2007, ISBN : 978-2-212-12201-5 Chapitre 3 Les fonctions Rappels Généralités Une fonction est un bloc d instructions éventuellement

Plus en détail

Unité de formation 1 : Structurer une application. Durée : 3 semaines

Unité de formation 1 : Structurer une application. Durée : 3 semaines PROGRAMME «DEVELOPPEUR LOGICIEL» Titre professionnel : «Développeur Logiciel» Inscrit au RNCP de niveau III (Bac+2) (JO du 23 Octobre 2007) (32 semaines) Unité de formation 1 : Structurer une application

Plus en détail

Cours 1 : Introduction Générale + Objet I

Cours 1 : Introduction Générale + Objet I Organisation du cours Équipe pédagogique DUT Informatique S3 - Programmation Java Jean-Claude MARTIN MARTIN@LIMSI.FR Cours 1 : Introduction Générale + Objet I Jean-Claude MARTIN (Responsable, Cours, TD

Plus en détail

Mise en œuvre du langage PL.SQL

Mise en œuvre du langage PL.SQL Mise en œuvre du langage PL.SQL Il est possible avec RCITools Oracle/Excel de soumettre des ordres PL.SQL. L utilisation conjointe de cette possibilité avec celle de lire et d écrire très facilement des

Plus en détail

Microsoft TechNet - Les End Points ou points de terminaison

Microsoft TechNet - Les End Points ou points de terminaison Page 1 sur 5 Plan du site Accueil International Rechercher sur Microsoft France : Ok Accueil TechNet Produits & Technologies Solutions IT Sécurité Interoperabilité Déploiement des postes de travail Scripting

Plus en détail

Cours 1. Contenu du cours : " Premières applications. " Compilation, Exécution, Chemin. " Affichage et saisie. " Types de données. " Flux de contrôle

Cours 1. Contenu du cours :  Premières applications.  Compilation, Exécution, Chemin.  Affichage et saisie.  Types de données.  Flux de contrôle Cours 1 1 Contenu du cours : " Premières applications " Compilation, Exécution, Chemin " Affichage et saisie " Types de données " Flux de contrôle " Applets " Arrays " OO de base Edition Le fichier texte

Plus en détail

Mise en œuvre d un poste virtuel

Mise en œuvre d un poste virtuel 129 Chapitre 5 Mise en œuvre d un poste virtuel 1. Installation et personnalisation d une image de référence 1.1 Introduction Après la phase d'installation des serveurs d'infrastructure de l'environnement

Plus en détail

Conception de bases de données relationnelles

Conception de bases de données relationnelles Conception de bases de données relationnelles Langage PL/(pg)SQL Marie Szafranski 2015-2016 ensiie 1 2015-2016 ensiie 1 Aperçu de PL/(pg)SQL Aperçu de PL/(pg)SQL PL/SQL : Procedural Language for SQL (Oracle)

Plus en détail

Mieux programmer en Java

Mieux programmer en Java Mieux programmer en Java Peter Haggar Éditions Eyrolles ISBN : 2-212-09171-0 2000 PARTIE 1 l exécution de l instruction return, cependant, le contrôle est transféré au bloc finally en // 2. Cela provoque

Plus en détail

Cours Bases de données 2ème année IUT

Cours Bases de données 2ème année IUT Cours Bases de données 2ème année IUT Cours 5 : PL/SQL : ou comment faire plus avec ORACLE 3ème partie Anne Vilnat http://www.limsi.fr/individu/anne/cours Plan 1 Curseurs et mise à jour 2 Paquetages Definition

Plus en détail

.NET - Classe de Log

.NET - Classe de Log .NET - Classe de Log Classe permettant de Logger des données Text Dans tous les projets, il est indispensable de pouvoir stocker de l'information textuelle : Pour le suivi des erreurs Pour le suivi de

Plus en détail

A. Vue d'ensemble. Interroger : la gestion des requêtes sous InfoView

A. Vue d'ensemble. Interroger : la gestion des requêtes sous InfoView A. Vue d'ensemble Interroger : la gestion des requêtes sous InfoView Comme nous l'avons évoqué dans un chapitre précédent, la requête sur un univers est le fournisseur de données le plus souvent utilisé

Plus en détail

3. Initialiser m2 et m3 à l aide de ce constructeur, puis afficher le contenu de la table Meuble à l aide d une requête SQL.

3. Initialiser m2 et m3 à l aide de ce constructeur, puis afficher le contenu de la table Meuble à l aide d une requête SQL. Base de données Département Informatique et Statistique, Faculté de SEG, Université Lumière Lyon 2 M2 Informatique spécialité IDS-IIDEE Année 2011-2012 Bases de données objets TD n 4 J. Darmont (http:eric.univ-lyon2.fr~jdarmont),

Plus en détail

Chargement de processus Allocation contigüe Allocation fragmentée Gestion de pages. Gestion mémoire. Julien Forget

Chargement de processus Allocation contigüe Allocation fragmentée Gestion de pages. Gestion mémoire. Julien Forget Julien Forget Université Lille 1 École Polytechnique Universitaire de Lille Cité Scientifique 59655 Villeneuve d Ascq GIS 3 2011-2012 1 / 46 Rôle du gestionnaire de mémoire Le gestionnaire de mémoire a

Plus en détail

L espace mémoire des automates Micro accessible à l utilisateur est découpé en deux ensembles distincts :

L espace mémoire des automates Micro accessible à l utilisateur est découpé en deux ensembles distincts : DOSSIER ECHNIQUE Mémoiire et structure llogiiciielllle en PL7 Pro 1 Structure mémoire des automates SX micro L espace mémoire des automates Micro accessible à l utilisateur est découpé en deux ensembles

Plus en détail

Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation. Cours 5. Tableaux

Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation. Cours 5. Tableaux Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation Cours 5 Tableaux Pierre Delisle, Cyril Rabat et Christophe Jaillet Université de Reims Champagne-Ardenne Département de Mathématiques et Informatique

Plus en détail

Samba. précis & concis. Introduction

Samba. précis & concis. Introduction Samba précis & concis Introduction Samba est un outil particulièrement utile pour ceux qui possèdent des systèmes à la fois Windows et Unix sur leur réseau. Lorsque Samba est exécuté sur un système Unix

Plus en détail

TP : commande awk. D'après le cours en ligne de Isabelle Vollant http://www.shellunix.com/awk.html

TP : commande awk. D'après le cours en ligne de Isabelle Vollant http://www.shellunix.com/awk.html TP : commande awk D'après le cours en ligne de Isabelle Vollant http://www.shellunix.com/awk.html Nous reprenons dans ce TP une grande partie du cours de Isabelle Vollant en simplifiant quelques informations.

Plus en détail

Documentation Utilisateur SEO EXPERT

Documentation Utilisateur SEO EXPERT Documentation Utilisateur SEO EXPERT SEO EXPERT est un module très complet qui vous aide à optimiser rapidement le référencement naturel de votre boutique sur les principaux moteurs de recherche mais aussi

Plus en détail

Module : Fichier. Chapitre I : Généralités

Module : Fichier. Chapitre I : Généralités Module : Fichier Semestre 1 Année : 2010/2011-1- SOMMAIRE 1. Introduction 2. Définition d un fichier 3. Caractéristiques d un fichier 4. Topologie des fichiers 5. Résumé 6. QCM 7. Exercices 8. Bibliographie

Plus en détail

Projet MVC-CD. Comportement de VP lors du déploiement itératif et incrémental du MPD vers la base de données cible

Projet MVC-CD. Comportement de VP lors du déploiement itératif et incrémental du MPD vers la base de données cible Projet MVC-CD Comportement de VP lors du déploiement itératif et incrémental du MPD vers la base de données cible Créé par S. Berberat, le 23 octobre.2014 Modifié par S. Berberat, le 29 octobre 2014 Page

Plus en détail

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion

Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion III.1- Définition de schémas Bases de Données relationnelles et leurs systèmes de Gestion RAPPELS Contraintes d intégrité sous Oracle Notion de vue Typage des attributs Contrainte d intégrité Intra-relation

Plus en détail

Contrôler les programmes VBA

Contrôler les programmes VBA 7 Contrôler les programmes VBA Au sommaire de ce chapitre Répéter une série d instructions : les boucles Utiliser des instructions conditionnelles Définir l instruction suivante avec GoTo Interagir avec

Plus en détail

Java DataBaseConnectivity

Java DataBaseConnectivity Java DataBaseConnectivity JDBC JDBC est une API Java (ensemble de classes et d interfaces défini par SUN et les acteurs du domaine des SGBD) permettant d accéder aux bases de données à l aide du langage

Plus en détail

SQL MAP. Etude d un logiciel SQL Injection

SQL MAP. Etude d un logiciel SQL Injection Introduction Ce TP a pour but d analyser un outil d injection SQL, comprendre les vulnérabilités d une BD et de mettre en œuvre une attaque par injection SQL. Prise en main du logiciel SQLMap est un outil

Plus en détail

Principes de la programmation impérative

Principes de la programmation impérative Séquence d instructions Variables et types Types élaborés Procédures, arguments Gestion de la mémoire Langage compilé, interprété Principes de la programmation impérative Séquence d instructions Variables

Plus en détail

AP2 - programmation objet en C++ Semestre 2, année 2009-2010. Février 2010

AP2 - programmation objet en C++ Semestre 2, année 2009-2010. Février 2010 Constantes, variables et méthodes de classe AP2 - programmation objet en C++ Semestre 2, année 2009-2010 Département d informatique IUT Bordeaux 1 Février 2010 1 / 13 Projet Le projet Situation : une classe

Plus en détail

EMC SourceOne TM for Microsoft SharePoint Recherche dans les archives Carte de référence rapide version 7.2

EMC SourceOne TM for Microsoft SharePoint Recherche dans les archives Carte de référence rapide version 7.2 Utilisez la fonctionnalité pour rechercher et restaurer du contenu SharePoint archivé dans EMC SourceOne La fonctionnalité de SharePoint est destinée aux administrateurs et utilisateurs de SharePoint.

Plus en détail

1 Définition et Appel d une fonction. V. Phan Luong. Cours 4 : Fonctions

1 Définition et Appel d une fonction. V. Phan Luong. Cours 4 : Fonctions Université de Provence Licence Math-Info Première Année V. Phan Luong Algorithmique et Programmation en Python Cours 4 : Fonctions La construction de fonctions dans un langage de programmation permet aux

Plus en détail

Bases de données Oracle Virtual Private Database (VPD) pour la gestion des utilisateurs d applications

Bases de données Oracle Virtual Private Database (VPD) pour la gestion des utilisateurs d applications Bases de données Oracle Virtual Private Database (VPD) pour la gestion des utilisateurs d applications P.-A. Sunier, HEG-Arc Neuchâtel avec le concours de J. Greub pierre-andre.sunier@he-arc.ch http://lgl.isnetne.ch/

Plus en détail

SQL Server 2012 - Administration d'une base de données transactionnelle avec SQL Server Management Studio (édition enrichie de vidéos)

SQL Server 2012 - Administration d'une base de données transactionnelle avec SQL Server Management Studio (édition enrichie de vidéos) Présentation 1. Introduction 13 2. Présentation de SQL Server 14 2.1 Qu'est-ce qu'un SGBDR? 14 2.2 Mode de fonctionnement Client/Serveur 16 2.3 Les plates-formes possibles 17 2.4 Les composants de SQL

Plus en détail

SQL Server 2014 Administration d'une base de données transactionnelle avec SQL Server Management Studio

SQL Server 2014 Administration d'une base de données transactionnelle avec SQL Server Management Studio Présentation 1. Introduction 13 2. Présentation de SQL Server 14 2.1 Qu'est-ce qu'un SGBDR? 15 2.2 Mode de fonctionnement client/serveur 16 2.3 Les plates-formes possibles 18 2.4 Les composants de SQL

Plus en détail

Partie II Cours 3 (suite) : Sécurité de bases de données

Partie II Cours 3 (suite) : Sécurité de bases de données Partie II Cours 3 (suite) : Sécurité de bases de données ESIL Université de la méditerranée Odile.Papini@esil.univ-mrs.fr http://odile.papini.perso.esil.univmed.fr/sources/ssi.html Plan du cours 1 Introduction

Plus en détail

CARTE A PUCE SLE 4432

CARTE A PUCE SLE 4432 Présentation générale : CARTE A PUCE SLE 4432 La carte SLE4442 est composée de 256 octets d EEPROM constituant la mémoire et de 32 bits (4 octets) de mémoire protégée de type PROM. La mémoire est effacée

Plus en détail

LINQ to SQL. Version 1.1

LINQ to SQL. Version 1.1 LINQ to SQL Version 1.1 2 Chapitre 03 - LINQ to SQL Sommaire 1 Introduction... 3 1.1 Rappels à propos de LINQ... 3 1.2 LINQ to SQL... 3 2 LINQ to SQL... 3 2.1 Importer des tables... 3 2.1.1 Le concepteur

Plus en détail

Cours HTML/PHP. Cours HTML/PHP. E.Coquery. emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr

Cours HTML/PHP. Cours HTML/PHP. E.Coquery. emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr Cours HTML/PHP E.Coquery emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr Pages Web Pages Web statiques Principe de fonctionnement : L utilisateur demande l accès à une page Web depuis son navigateur. Adresse tapée, clic

Plus en détail

INSTALLATION ET CONFIGURATION DE HYPER V3

INSTALLATION ET CONFIGURATION DE HYPER V3 INSTALLATION ET CONFIGURATION DE HYPER V3 I. Installation de HyperV3 sous Windows serveur 2012 HyperV3 est le successeur de HyperV2 apparu sous les versions de Windows serveur 2008 R2, c est puissant Hyper

Plus en détail

Les hôtes à l origine de la collision prennent la priorité sur les autres pour envoyer leurs données.

Les hôtes à l origine de la collision prennent la priorité sur les autres pour envoyer leurs données. En cas de collision dans un réseau utilisant CSMA/CD, comment les hôtes devant transmettre des données réagissent-ils une fois que le délai de réémission est écoulé? Les hôtes retournent en mode d écoute-avant-transmission.

Plus en détail

Vulnérabilités logicielles Injection SQL

Vulnérabilités logicielles Injection SQL MGR850 Hiver 2014 Vulnérabilités logicielles Injection SQL Hakima Ould-Slimane Chargée de cours École de technologie supérieure (ÉTS) Département de génie électrique 1 Plan SQL Injection SQL Injections

Plus en détail

Utilitaire de récupération des données

Utilitaire de récupération des données MDECOM32 pour Windows 95 Utilitaire de récupération des données Le logiciel MDECom32.EXE permet à l'utilisateur d'établir une communication avec le terminal pour émettre ou recevoir des données. MDECom32

Plus en détail

Bases de programmation. Cours 5. Structurer les données

Bases de programmation. Cours 5. Structurer les données Bases de programmation. Cours 5. Structurer les données Pierre Boudes 1 er décembre 2014 This work is licensed under the Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 License. Types char et

Plus en détail

Pages Web statiques. LIF4 - Initiation aux Bases de données : PHP. Pages Web dynamiques. Illustration. Illustration

Pages Web statiques. LIF4 - Initiation aux Bases de données : PHP. Pages Web dynamiques. Illustration. Illustration statiques LIF4 - Initiation aux Bases de données : E.Coquery emmanuel.coquery@liris.cnrs.fr http ://liris.cnrs.fr/ ecoquery Principe de fonctionnement : L utilisateur demande l accès à une page Web depuis

Plus en détail

BTS S.I.O. 2012-2013 PHP OBJET. Module SLAM4. Nom du fichier : PHPRévisionObjetV2.odt Auteur : Pierre Barais

BTS S.I.O. 2012-2013 PHP OBJET. Module SLAM4. Nom du fichier : PHPRévisionObjetV2.odt Auteur : Pierre Barais BTS S.I.O. 2012-2013 PHP OBJET Module SLAM4 Nom du fichier : PHPRévisionObjetV2.odt Auteur : Pierre Barais Table des matières 1 But... 3 2 Les bases :... 3 3 Utilisation d'une classe : Instanciation...3

Plus en détail

Toulibre : présentation de... par Rémy Sanchez

Toulibre : présentation de... par Rémy Sanchez Toulibre : présentation de... + par Rémy Sanchez Mises en garde Cette présentation n'est qu'une présentation, et n'a aucun but d'exhaustivité : elle aspire seulement à aider votre insertion dans le monde

Plus en détail