mesures es imageurs défient es lecteurs laser p. 28 uelle place pour les femmes ans l industrie? p. 22 La corrosion suivie en temps réel p.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "mesures es imageurs défient es lecteurs laser p. 28 uelle place pour les femmes ans l industrie? p. 22 La corrosion suivie en temps réel p."

Transcription

1 NQUÊTE uelle place pour les femmes ans l industrie? p. 22 Le magazine de l instrumentation et des automatismes industriels Mensuel N Novembre 2011 Prix : 18 ISSN X mesures ww.mesures.com PROCESS La corrosion suivie en temps réel p. 34 TEST ÉLECTRONIQUE Quatre tendances à suivre p. 38 TRAÇABILITÉ Les GPS bien suivis en production p. 46 GUIDE D ACHAT Les PC portables industriels p. 54 DENTIFICATION DE CODES 2D es imageurs défient es lecteurs laser p. 28

2 Sommaire 12, rue d Oradour sur Glane Paris Publicité Tél. : Abonnements Tél. : Fax : (renseignements complets page 4) - Site Internet : Sélection produits 6 La caméra dope sa résolution 8 Recherche : un nouveau format MicroTCA 9 La photogrammétrie à la portée de tous 10 Le switch Ethernet industriel franchit la barre des 10 Gigabit 11 Un seul transmetteur mesure point de rosée et pression 12 La vidéo atteint des vitesses inégalées Actualités 13 L anémomètre portable à effet Vortex 14 Analyses rapides : un spectromètre FTNIR 15 Un nouveau venu au club des 30 GHz Entreprises 16 Rohde&Schwarz s appuie sur 4 activités 18 RS fait évoluer son site Internet 19 Styrel ouvre une agence à Lyon 20 Endress+Hauser s agrandit encore à Cernay 21 CIM et MesurExpoVision se rapproche 21 L IMA se démarque et prend ses marques Calendrier 4 Expositions et colloques Index 74 Sociétés citées dans ce numéro et sommaire du prochain numéro Solutions Les lecteurs de codes 2D défient les scanners laser Un nombre croissant d applications d identification automatique utilise des codes bidimensionnels, comme le Data Matrix ou le code QR. Cette tendance entraîne nécessairement la démocratisation des lecteurs imageurs. Avec des vitesses de lecture de plus en plus élevées, des distances focales plus grandes et des coûts plus attractifs, ils comblent peu à peu le fossé qui les sépare des scanners laser. page 28 La corrosion bactérienne suivie en temps réel Dans certains process pétroliers ou de géothermie, les circuits peuvent subir une corrosion locale provoquée par la prolifération de bactéries. Pour éviter ces soucis, a développé une méthode de mesure électrochimique in situ assurant à la fois la quantification du risque de biocorrosion localisée des tuyauteries en acier au carbone et le suivi en temps réel de l efficacité des traitements biocides. page 34 Quatre tendances en test électronique Difficile de réaliser un panorama complet des technologies et méthodologies clés impactant l industrie du test et de la mesure. National Instruments tente de relever le défi en présentant sa vision du domaine et expose dans cet article, les tendances et les solutions susceptibles d influencer l ingénierie de test électronique automatique dans les années à venir. page 38 Les GPS bien tracés pendant leur fabrication Afin d améliorer le suivi des composants sous-traités, Magneti Marelli a mis en place un nouveau système de traçabilité à base de fichiers XML. Le projet a été déployé sur une chaîne de fabrication de systèmes GPS qui a été équipée d un seul PC industriel pour remplacer différents automates. Désormais les lignes de production peuvent être facilement déplacées d un site à l autre. page détecteurs de flamme passés au banc d essais Les détecteurs de flamme interviennent dans la maîtrise des risques industriels, en particulier au sein des Installations classées pour la protection de l environnement (ICPE). L Ineris a mené une campagne d essais pour mieux connaître les spécifications de ces détecteurs en laboratoire et en conditions réelles. page 50 Ce numéro comporte un encart publicitaire jeté Kern & Sohn DR Enquête Quelle place pour les femmes dans l industrie? A l occasion de la Semaine de l industrie 2011, l association Elles bougent a réalisé une enquête auprès de 361 femmes ingénieures et techniciennes travaillant pour la plupart d entre elles dans l industrie des transports et de l énergie. Au fil des réponses, se dresse le portrait de femmes bien dans leur poste, captivées par les sciences et techniques, et confiantes en l avenir de leur secteur industriel. Malgré cela, certains préjugés ont la vie dure et les discriminations persistent. Pour Marie-Sophie Pawlak, présidente de l association, il est temps de briser les stéréotypes et de rappeler que les femmes ont, elles aussi, toute leur place dans le monde industriel. page 22 Guide d achat Les PC portables industriels Malgré l émergence de formats plus compacts comme les tablettes ou les UMPC, le marché des PC portables durcis se porte bien. Les industriels continuent d en déployer partout où les modèles classiques ne peuvent pas convenir, en raison d un environnement trop contraignant (vibrations, poussière, températures extrêmes) ou de conditions d utilisation trop dangereuses (risque de chutes et de chocs, fonctionnement sous la pluie, etc.). Pour choisir le PC portable le plus adapté à l application, il faut commencer par estimer le degré de durcissement nécessaire (semi-durci, durci, ultra-durci), avant de s intéresser aux caractéristiques de l écran et aux possibilités de personnalisation de la connectique. page 54 Marché classé Mesure et test électroniques p. 64 Mesure mécanique, vision et CND p. 65 Mesure physique, analyse chimique p. 67 Régulation et automatismes p. 68 Capteurs et transmetteurs p. 69 Informatique et OEM p. 71 Composants, constituants p. 73 Panasonic 3

3 Solutions INSTRUMENTATION DE PROCESS La corrosion bactérienne suivie en temps réel Dans certains process pétroliers ou de géothermie, les circuits peuvent subir une corrosion locale provoquée par la prolifération de bactéries. Pour éviter ces soucis, les industriels n avaient à leur disposition que des mesures analytiques, nécessitant prélèvements et analyses en laboratoire, ou le suivi de l épaisseur des biofilms, sans savoir s il est corrosif ou non. a développé une méthode de mesure électrochimique in situ assurant à la fois la quantification du risque de biocorrosion localisée des tuyauteries en acier au carbone et le suivi en temps réel de l efficacité des traitements biocides. Sur les sites industriels pétroliers ou dans les tours d aéroréfrigération, les circuits d injection d eau de gisement ou de refroidissement sont assez souvent menacés par un ennemi invisible. Il s agit de bactéries, ou plus précisément de leur prolifération en un endroit bien précis dans les canalisations en acier au carbone, qui engendre alors des problèmes de corrosion localisée avec tous les risques que l on peut imaginer (pertes de charge et/ou de produits, exposition du personnel, pollution de l environnement ). Cette biocorrosion des circuits industriels se distingue par une dégradation du métal par réaction électrochimique liée aux modifications du milieu induites par un biofilm. Pour tenter de pallier ces problèmes, les industriels concernés mettent en œuvre des méthodes qui consistent à qualifier les bactéries présentes dans l eau ou les dépôts sur L essentiel Certains biofilms issus de la prolifération de bactéries sont une des sources de corrosion des canalisations d eau industrielles. Les techniques actuelles ne permettent pas un suivi en temps réel de la corrosion. a développé une méthode de mesure électrochimique assurant la quantification du risque de biocorrosion et le suivi en temps réel de l efficacité des traitements biocides. les parois intérieures des tubages et conduites. Ils sont toutefois confrontés à plusieurs limitations. Avec les moyens de contrôle usuels par comptage sur bioprobes, l image du risque de biocorrosion obtenue, au travers du nombre de bactéries par litre, n est que partielle. La prolifération des bactéries se crée en effet principalement sur les surfaces alors que les analyses, elles, sont Les circuits d eau dans les applications géothermales peuvent subir une corrosion localisée liée à la présence de bactéries et les industriels dépensaient jusque-là beaucoup d argent en traitements biocides. Avec l instrumentation CFG MIC Sensor, ils disposent d un outil de suivi de la corrosion en temps réel, ce qui leur ouvre de nouvelles opportunités 34

4 Solutions faites dans l eau circulante. Et il ne s agit en aucun cas de la quantification de la corrosion en elle-même. Cela n empêche pas les industriels de procéder à des phases de traitement chimique biocide afin de lutter contre les biocorrosions mais avec des résultats pas vraiment optimisés. Pour suivre l efficacité des traitements biocides, les utilisateurs n ont en fait à leur disposition que des mesures analytiques ou le suivi du biofilm constitué de bactéries et d exopolysaccharides (1) qui sont des matières organiques sécrétées par les bactéries de par leur métabolisme. Jusqu à trois semaines pour une mesure analytique L inconvénient majeur des mesures analytiques est le temps nécessaire pour obtenir des valeurs : entre le prélèvement, la mise en milieu de culture et l analyse proprement dite, il ne faut pas moins de deux à trois semaines pour savoir si un traitement biocide est nécessaire ou s il a bien fonctionné. On est très loin de la notion de temps réel! En ce qui concerne le suivi des dépôts biologiques à la surface des métaux, le souci tient au fait que tous les biofilms ne sont pas corrosifs. Cette technique est alors plutôt réservée au suivi de l encrassement d un circuit. Comme le comptage des bactéries dans l eau ou sur bioprobes et le suivi d un biofilm ne sont pas des outils fiables, les industriels ont tendance à injecter les traitements chimiques biocides à doses massives et à fortes concentrations pour être sûrs de l absence de prolifération bactérienne, et donc de corrosion, dans les circuits. Malheureusement, cette pratique d optimisation tout ou rien a un coût important en termes économiques et s accompagne de conséquences néfastes pour l environnement. Forts de la mise en évidence du rôle des bactéries dans la corrosion de canalisations, des acteurs de l industrie pétrolière ont décidé de lancer un programme de R&D financé par le Fonds de soutien des hydrocarbures (FSH). Son objectif était de développer une instrumentation capable de détecter les risques de corrosion et de suivre l efficacité des traitements chimiques biocides. Comme il y avait également des risques de corrosion par les bactéries en géothermie, la société de services et d ingénierie (voir encadré page 36) s est associée au programme. Après une dizaine d années de développement, la société a finalement mis au point un capteur Sur cette capture d écran du logiciel de pilotage de l instrumentation développée par et d exploitation des données, on voit très bien l évolution de la vitesse de corrosion en fonction de l injection d un traitement biocide. industriel, baptisé CFG MIC Sensor (MIC pour Microbial Induced Corrosion) et faisant l objet d un brevet français depuis avril Le principe innovant du CFG MIC Sensor repose sur un capteur électrochimique dont le rôle consiste à reproduire, par l injection de courant, une corrosion locale telle qu elle aurait été faite par des bactéries. Le mode opératoire pour une mesure fiable de la vitesse de corrosion est simple. Dans un premier temps, il s agit de mettre en place la sonde dans le fluide et d attendre l équilibre électrochimique, sachant que l anode se trouve à l extrémité du capteur, là où l on injectera le courant. L état de surface de l électrode de la sonde doit atteindre celui de la canalisation et le biofilm s installe. On parle alors de phase de stabilisation. Création d une pile électrochimique La seconde étape consiste en la création d une pile électrochimique par polarisation anodique d une électrode de petite surface (l anode) mise en court-circuit avec une électrode de grande surface (la cathode, dont le rôle est joué par le tube). On reproduit ainsi une piqûre localisée comparable à celle générée naturellement, mais avec une cinétique plus lente, par les bactéries. Dans un troisième temps, la mesure du courant ainsi débité par la pile électrochimique assure le suivi de la vitesse de corrosion en millimètres par an (mm/an). Si, au bout de quelques minutes, la vitesse tend vers zéro, cela signifie que le milieu n est pas capable d entretenir une corrosion. Si les bactéries modifient localement le milieu, la vitesse de corrosion ne s annulera pas et le risque de biocorrosion sera donc important. Hormis la nature bactérienne du fluide et la capacité des bactéries à entretenir une corrosion, d autres paramètres physiques ont une influence sur les résultats. La température du fluide, les conditions d exploitation, comme le débit par exemple, ou simplement la forme des canalisations, sont des facteurs pouvant modifier la concentration en bactéries. C est la raison pour laquelle la position du ou des capteur(s) revêt une importance essentielle. Ils doivent en effet être installés là où des modifications peuvent apparaître et engendrer une prolifération bactérienne. L installation d un CFG MIC Sensor ne pose d ailleurs pas de problème particulier. Il suffit d insérer la sonde électrochimique, dont les électrodes sont en acier au carbone et le corps en acier inoxydable 304L, directement dans la conduite, via un simple piquage existant si ses dimensions le permettent (raccordement 1 pouce gaz conique) 35

5 Solutions en quelques mots Créée en 1985 et filiale du Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), qui est un centre de recherche européen public de référence dans le domaine des sciences de la terre, est une société de services et d ingénierie orléanaise employant 45 personnes pour un chiffre d affaires de 9,5 millions d euros en Ses activités s articulent autour de la géothermie (chauffages et s il est doté d une vanne ¼ tour à purge intégrale. Cela peut même se faire en exploitation, sans devoir arrêter le process. La température maximale du fluide et la pression limite admissible dans la conduite supportées par la sonde sont respectivement de +100 C et de 30 bar, même s il est possible d aller au-delà en pression via une mécanique optimisée. A noter que l instrumentation de conduites sous protection cathodique peut être également mise en œuvre grâce à une sonde spécifique bi-électrode. Une optimisation fine des traitements bactéricides peut également être averti en temps réel d un problème de biocorrosion à distance via un modem GSM. Le boîtier de commande est alimenté soit par deux batteries rechargeables avec un panneau solaire d une puissance de 20 W, soit sur le secteur. Il est par ailleurs possible d installer l ensemble en atmosphère explosible(2) (certifications Atex zone 1 et zone 2) et de commander une pompe d injection pour les produits bactéricides. La technique développée par assure non seulement la quantification du risque de biocorrosion localisée des conduites en acier au carbone, via la mesure directe, in situ et en temps réel de la vitesse de corrosion, mais aussi la possibilité de voir immédiatement l efficacité d un traitement chimique biocide. Pour mémoire, la vitesse de corrosion tendra alors vers zéro au lieu de rester à une certaine valeur. Les industriels dans les domaines du pétrole et gaz, de la papeterie, des réseaux urbains, de la chimie, du nucléaire, de la sidérurgie, etc. disposent ainsi d un outil leur permettant d optimiser les traitements en termes de nature de produit, de concentration et/ou de fréquence d injection. Au-delà d une meilleure gestion des risques, ils peuvent garantir une réduction significative des coûts de réhabilitation des installations et de l impact environnemental. Catherine Cotiche (*) Responsable du secteur industries (1) Les exopolysaccharides sont un groupe d hydrates de carbone (également appelé sucre complexe, comme l amidon, le glucose) présents dans les plantes et produits par un micro-organisme et sécrété dans le milieu. (2) En version Atex, le boîtier de commande ne gère qu une seule sonde au lieu de quatre maximum simultanément. (*) Catherine Cotiche a notamment reçu le prix de l innovation Hubert Curien en 2005 et a été élevée au grade de chevalier de la Légion d honneur en 2010 pour la création de la sonde CFG MIC Sensor. Le reste de l instrumentation est constitué d une électronique de mesure intégrée à la sonde et d un boîtier de commande déporté. Ce dernier assure entre autres le pilotage du système, à savoir la gestion des cycles de mesure, l acquisition et le stockage des données, via un PC. L utilisateur industriels et pour les collectivités, production d électricité) et comprennent les études de faisabilité (projets et conseils dans les domaines de la géothermie haute et basse énergie, ainsi que de la corrosion), les travaux de maîtrise d œuvre (préparation et supervision des travaux d intervention dans les puits et de réalisation de forages), l exploitation et la maintenance de centrales géothermiques. L installation d un CFG MIC Sensor peut se faire sans arrêter le process : il suffit d insérer la sonde directement dans un piquage existant avec raccord 1 pouce gaz conique doté d une vanne ¼ tour à purge intégrale. 36

6

Le confort de l eau chaude sanitaire. Gamme complète certifiée ACS pour le traitement de l eau chaude sanitaire

Le confort de l eau chaude sanitaire. Gamme complète certifiée ACS pour le traitement de l eau chaude sanitaire Le confort de l eau chaude sanitaire Gamme complète certifiée ACS pour le traitement de l eau chaude sanitaire Attestation de Conformité Sanitaire Afi n de réduire les quantités de matières toxiques pouvant

Plus en détail

Débitmetre à Insertion Technology and simplicity run together La connaissance technique acquise grâce à des années d expérience dans le contrôle et la mesure des débits, alliée à la passion et au travail

Plus en détail

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind

HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC. With the future in mind made in Belgium With the future in mind HeatMaster 25 C 25 TC 35 TC 45 TC 70 TC 85 TC 120 TC Chaudière au gaz à condensation, à fonction double HeatMaster TC à condensation pour le chauffage central HeatMaster

Plus en détail

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT Ingénierie SyPACV2 Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération 2012 SOMMAIRE 1. Le service Ingénierie 2. Qu est-ce que

Plus en détail

COLLOQUE Solaire thermique & Habitat collectif. François GIBERT directeur EKLOR. Instrumentation et régulation : la vision d un fabricant

COLLOQUE Solaire thermique & Habitat collectif. François GIBERT directeur EKLOR. Instrumentation et régulation : la vision d un fabricant COLLOQUE Solaire thermique & Habitat collectif 20 FÉVRIER 2013 : EUREXPO SALON DES ENR François GIBERT directeur EKLOR Instrumentation et régulation : la vision d un fabricant 1 2 2 3 3 Les fonctions d

Plus en détail

de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction

de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction Guide de conception de projets GC-3.2.4 Fabrication et distribution de l'air comprimé et de l'eau réfrigérée (11/2007)

Plus en détail

Traitement de l eau par flux dynamique

Traitement de l eau par flux dynamique GmbH Traitement de l eau par flux dynamique afin de réduire les impuretés microbiologiques afin d empêcher l apparition de nouveaux germes dans les eaux de consommation et de process et Nouveau avec certificat

Plus en détail

www.mesureo.com A N A L Y S E U R E N L I G N E D A G V D E S B I C A R B O N A T E S D E L A L C A L I N I T E

www.mesureo.com A N A L Y S E U R E N L I G N E D A G V D E S B I C A R B O N A T E S D E L A L C A L I N I T E www.mesureo.com A N A L Y S E U R E N L I G N E D A G V D E S B I C A R B O N A T E S D E L A L C A L I N I T E Solutions pour l analyse de l eau en ligne AnaSense Analyseur en ligne d AGV, des bicarbonates

Plus en détail

Pression Température Humidité Débit Niveau

Pression Température Humidité Débit Niveau Pression Température Humidité Débit Niveau www.citec.fr Pression - Température - Humidité - Débit - Niveau Secteurs d activités Industrie générale Agroalimentaire Chimie, pétrochimie Pharmacie Énergie

Plus en détail

La géothermie avec Thermo Pieux

La géothermie avec Thermo Pieux La géothermie avec Thermo Pieux Mini colloque sur les électro technologies Avril 2010 La présentation Le Groupe Techno Pieux; Les Produits; La géothermie avec les capteurs géothermiques Thermo Pieux (THP);

Plus en détail

Exemplaire n Opacimètres BOSCH 3.110, 3.015 et BEA 150

Exemplaire n Opacimètres BOSCH 3.110, 3.015 et BEA 150 Epreuve de substitution Exemplaire n Opacimètres BOSCH 3.110, 3.015 et BEA 150 RBFR / 9 989 161 923 / 06-10-2000 1. Matériel nécessaire 1.1. Contrôle des dimensions de la sonde: - Un pied à coulisse, échelon

Plus en détail

Système télémétrique des équipements de protection cathodique des conduites métalliques enterrées

Système télémétrique des équipements de protection cathodique des conduites métalliques enterrées RECOMMANDATION PCRA 009 Juin 2010 Rév. 0 Commission Protection Cathodique et Revêtements Associés Système télémétrique des équipements de protection cathodique des conduites métalliques enterrées AVERTISSEMENT

Plus en détail

Les nouveaux DUSTTRAK II et DRX

Les nouveaux DUSTTRAK II et DRX Les nouveaux DUSTTRAK II et DRX HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Surveillance de l exposition TRUST. SCIENCE. INNOVATION. La surveillance des poussières en temps réel avance a pas de géant. La révolution en matière

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Introduction Introduction Sources d EnR Issues du soleil : biomasse solaire thermique et photovoltaïque éolien hydraulique Issues de la chaleur

Plus en détail

Série M Débitmètres Eletta. Débitmètre à P avec sortie programmable

Série M Débitmètres Eletta. Débitmètre à P avec sortie programmable Série M Débitmètres Eletta Débitmètre à P avec sortie programmable Débitmètre à fonctions multiples pour gaz et liquides M3 Le débitmètre série M, avec sa conception polyvalente et conviviale, trouve tout

Plus en détail

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX FICHE PRODUIT - Le a été spécialement développé pour la surveillance en continu des polluants organiques dans l air ambiant dans la gamme C4-C12. L instrument se caractérise par son design compact et sa

Plus en détail

Le Plomb dans l eau AGENCE NATIONALE POUR L AMÉLIORATION DE L HABITAT

Le Plomb dans l eau AGENCE NATIONALE POUR L AMÉLIORATION DE L HABITAT Le Plomb dans l eau De quoi s agit-il? De quoi parle-t-on? Où le trouve-t-on? Quelle est son origine? Responsabilités Quels sont les effets néfastes du plomb dans l eau sur la santé? Comment les détecter?

Plus en détail

Des indicateurs vous permettant de mesurer et de contrôler vos opérations au quotidien. SÉRIE ZM300

Des indicateurs vous permettant de mesurer et de contrôler vos opérations au quotidien. SÉRIE ZM300 Des indicateurs vous permettant de mesurer et de contrôler vos opérations au quotidien. SÉRIE ZM300 Conçus pour les besoins d aujourd hui et les défis de demain Des indicateurs à la pointe de la technologie

Plus en détail

TransPort PT878GC Débitmètre portable à ultrasons pour gaz Panametrics. GE Measurement & Control Solutions. Applications.

TransPort PT878GC Débitmètre portable à ultrasons pour gaz Panametrics. GE Measurement & Control Solutions. Applications. Applications Caractéristiques Le débitmètre non-intrusif portable Transport PT878GC est un système à ultrason complet pour la mesure de débit de gaz, notamment sur : Gaz naturel Air comprimé Gaz combustibles

Plus en détail

Collecteur de distribution de fluide

Collecteur de distribution de fluide Collecteur de distribution de fluide Guide des applications Un sous-système prêt-à-monter Des sous-systèmes prêts-à-monter, disponibles en quelques semaines et non en quelques mois. Une conception testée

Plus en détail

Surveillance de Température sans fil

Surveillance de Température sans fil commentaires: Surveillance de Température sans fil Données fiables & sécurisées Surveillance en continu & en directe Options d'alarme Accès aux données & rapport faciles normalisation Aides pour la conformité

Plus en détail

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II.

Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 II. 0 Sommaire Parties engagées... 2 Préambule... 2 I. Synthèse des résultats et conclusion de ces tests.... 3 1. Réduction de la consommation de carburant... 4 2. Réduction des émissions de gaz polluants...

Plus en détail

MAGNA3 BIEN PLUS QU UN CIRCULATEUR

MAGNA3 BIEN PLUS QU UN CIRCULATEUR MAGNA3 BIEN PLUS QU UN CIRCULATEUR Gamme complète de circulateurs intelligents à haut rendement énergétique pour les installations de chauffage/climatisation, les systèmes géothermiques et les applications

Plus en détail

GASMAN II MANUEL D UTILISATION

GASMAN II MANUEL D UTILISATION ANALYSE DETECTION SECURITE GASMAN II MANUEL D UTILISATION SOMMAIRE 1. INTRODUCTION ---------------------------------------------------------------------------------- P 2 2. CARACTERISTIQUES DE L APPAREIL----------------------------------------------------

Plus en détail

Procédés de traitement des eaux de chauffage et de refroidissement par addition de produits et rétention de particules

Procédés de traitement des eaux de chauffage et de refroidissement par addition de produits et rétention de particules Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe spécialisé n 19 Traitement des eaux Procédés de traitement des eaux de chauffage et de refroidissement par addition de produits et rétention de

Plus en détail

GALAXY - VM solutions pour la location

GALAXY - VM solutions pour la location GALAXY - VM solutions pour la location Visa présente une nouvelle gamme de groupes électrogènes destinée à l usage mobile conçue grâce à notre expérience spécifique acquise en trente années d activités,

Plus en détail

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes

Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des portes FACULTE DES SCIENCES DE BASE SERVICE SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL EPFL SB-SST Bât CH Station nº 6 CH-1015 Lausanne Site web : http://sb-sst.epfl.ch/ Utilisation des symboles de dangers sur les fiches des

Plus en détail

INSTALLATION Mesures. Volume conduites Conduites de gaz Gaz liquéfié Eau potable Eau usée Programme Vérification régulateur. Options OK Type gaz

INSTALLATION Mesures. Volume conduites Conduites de gaz Gaz liquéfié Eau potable Eau usée Programme Vérification régulateur. Options OK Type gaz INSTALLATION Mesures Volume conduites Conduites de gaz Gaz liquéfié Eau potable Eau usée Programme Vérification régulateur Options OK Type gaz Pression d eau et gaz: la référence. testo 324. Pour tous

Plus en détail

CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE

CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE Condensol Chaudière sol gaz à condensation CHAUFFERIE COMPACTE RÉGULÉE 3 MODÈLES DE 24, 28 ET 34 KW CHAUFFAGE AVEC EAU CHAUDE SANITAIRE INTÉGRÉE VERSION VENTOUSE/CHEMINÉE* CONDENSATION GARANTIE 3 ANS *

Plus en détail

5. Matériaux en contact avec l eau

5. Matériaux en contact avec l eau Monitoring de la qualité Microbiologique de l eau potable dans les réseaux de distributions Intérêt de l utilisation d un kit de mesure rapide de la flore totale UTLISATIONS 1. Surveillance de Réseau mixte

Plus en détail

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE

A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A / LES FAMILLES DE SOURCES D ENERGIE B / LES CARACTERISTIQUES D UNE SOURCE D ENERGIE C / LES CRITERES DE CHOIX D UNE SOURCE D ENERGIE A la Fin de cette activité, je saurai -Identifier les grandes familles

Plus en détail

Sonde de surveillance environnementale gamma

Sonde de surveillance environnementale gamma SafePoint RMS : pérennité innovation sureté Caractéristiques Sonde de surveillance environnementale gamma perfectionnée, dotée de deux détecteurs et conçue pour assurer une surveillance sans présence dans

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

Thermotrack Webserve

Thermotrack Webserve track Webserve Surveillance et traçabilité de la température de vos réfrigérateurs, chambres froides, laboratoires sur Internet Sondes Ethernet Compatible avec Boutons Fonctions Principales Surveillance

Plus en détail

L énergie durable. Le climat se réchauffe, les ressources

L énergie durable. Le climat se réchauffe, les ressources L énergie Déjà près de 30 ans de géothermie et ça se renouvelle! Engagée en faveur du développement et contre la précarité énergétique, la Ville lance ce mois-ci des travaux pour améliorer et augmenter

Plus en détail

Technique de mesure WIKA. aussi fiable qu une horloge suisse

Technique de mesure WIKA. aussi fiable qu une horloge suisse Technique de mesure WIKA aussi fiable qu une horloge suisse La précision compte! Nous sommes entourés de technique. Elle envahit notre société et pénètre partout. Les techniques de mesure et d étalonnage

Plus en détail

Condition Monitoring pour une gestion efficace du coût de possession.

Condition Monitoring pour une gestion efficace du coût de possession. Condition Monitoring pour une gestion efficace du coût de possession. HYDAC Allemagne HYDAC Chine HYDAC Danemark Le partenaire compétent pour le Condition Monitoring. Avec plus de 4.000 collaborateurs

Plus en détail

Système de graissage par injection SKF

Système de graissage par injection SKF 1-4101-FR Système de graissage par injection SKF Lubrification pour chaîne et galets de convoyeurs par injection de graisse directement dans les axes Les systèmes de graissage GVP permettent le graissage

Plus en détail

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone

Carbone. Carbone. Paramètres : Carbone Carbone Carbone Carbone En dehors des nombreux procédés qui ont déjà largement progressé en matière d élimination de l azote et des phosphates, la fonction principale d une station d épuration réside dans

Plus en détail

Thermorégulateurs Easitemp 95 et 150 eau. La solution compacte & économique

Thermorégulateurs Easitemp 95 et 150 eau. La solution compacte & économique Thermorégulateurs Easitemp 95 et 150 eau La solution compacte & économique Thermorégulateurs Easitemp 95 et 150 Eau Easitemp définit un nouveau standard pour les thermorégulateurs. Un concept innovant,

Plus en détail

Se protéger contre la contamination par les micro-organismes. Gazole, gazole non routier et fioul domestique Cuves de stockage et réservoirs

Se protéger contre la contamination par les micro-organismes. Gazole, gazole non routier et fioul domestique Cuves de stockage et réservoirs 0193 exe TOTAL A5 contamination_mise en page 1 20/09/11 15:41 Page1 Se protéger contre la contamination par les micro-organismes Gazole, gazole non routier et fioul domestique Cuves de stockage et réservoirs

Plus en détail

Les conférences INERIS

Les conférences INERIS Les conférences INERIS Forum Risques & Management Environnemental Forum B (Déchets) Forum Industrie Durable Forum Qualité de l Air Forum Biogaz L INERIS vous accueille sur son stand - Hall 3 /F223 Mardi

Plus en détail

Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur

Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur Chapitre 2 Architecture d un ordinateur Leçon 1 : Les principaux composants d un ordinateur Les objectifs : o Identifier les principaux composants d un micro-ordinateur. o Connaître les caractéristiques

Plus en détail

AERA MONITOR AMS8057 Enregistrement en continu et contrôle distant des mesures de champ électromagnétique

AERA MONITOR AMS8057 Enregistrement en continu et contrôle distant des mesures de champ électromagnétique AERA MONITOR AMS8057 Enregistrement en continu et contrôle distant des mesures de champ électromagnétique Différenciation de la contribution UMTS et GSM en valeur EMF totale Contrôle des champs électriques

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

LA GÉOTHERMIE EN ALSACE

LA GÉOTHERMIE EN ALSACE www.es-geothermie.fr www.es-groupe.fr LA GÉOTHERMIE EN ALSACE GÉOTHERMIE PROFONDE, L HISTOIRE 2 LA GÉOTHERMIE EN ALSACE Il y a les nuages, il y a la pluie. Et il y a cette petite goutte d eau qui tombe

Plus en détail

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02

Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 SSL. Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02 FR Préparateur solaire d eau chaude sanitaire 200 Notice d utilisation M002867-B 300029621-001-02 Sommaire 1 Introduction...4 1.1 Symboles utilisés...4 1.1.1 Symboles utilisés dans la notice...4 1.1.2

Plus en détail

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE

LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE Page 1 / 6 LA MESURE DE PRESSION PRINCIPE DE BASE 1) Qu est-ce qu un sensor de pression? Tout type de sensor est composé de 2 éléments distincts : Un corps d épreuve soumit au Paramètre Physique φ à mesurer

Plus en détail

DELTA. Technologie XRF portable pour les applications PMI

DELTA. Technologie XRF portable pour les applications PMI Analyseur à fluorescence X DELTA Technologie XRF portable pour les applications PMI Identification des métaux et des alliages Contrôle et assurance qualité Sécurité et entretien Analyse exceptionnelle

Plus en détail

INDUSTRIE AUTOMOBILE SYSTÈMES ET ÉQUIPEMENTS. centres r&d usines mécaniques usines terminales

INDUSTRIE AUTOMOBILE SYSTÈMES ET ÉQUIPEMENTS. centres r&d usines mécaniques usines terminales INDUSTRIE AUTOMOBILE SYSTÈMES ET ÉQUIPEMENTS centres r&d usines mécaniques usines terminales Pour vos centres R & D SYSTÈMES D ESSAIS HYDRAULIQUES, AÉRAULIQUES ET MÉCANIQUES Nos systèmes permettent la

Plus en détail

Guide de la mesure pour chaudières. de 4 à 400 kw

Guide de la mesure pour chaudières. de 4 à 400 kw Guide de la mesure pour chaudières de 4 à 400 kw Selon le nouvel arrêté du 15/09/2009 nous mettons à votre disposition : les attestations au format PDF - Dans les mallettes des analyseurs de combustion

Plus en détail

2 Trucs et Astuces 2

2 Trucs et Astuces 2 Trucs et Astuces 2 2 Le chauffe-eau solaire 1.Les capteurs 2.Les circuits solaires 3.Le circuit sanitaire 4.Les systèmes d appoint 5.Fiches synthèse 6.Bon à savoir Trucs et Astuces 3 1 Les capteurs Trucs

Plus en détail

Les besoins en eau de refroidissement des centrales thermiques de production d électricité. Alain VICAUD - EDF Division Production Nucléaire

Les besoins en eau de refroidissement des centrales thermiques de production d électricité. Alain VICAUD - EDF Division Production Nucléaire Les besoins en eau de refroidissement des centrales thermiques de production d électricité 1 Les circuits d eau d une centrale thermique Circuit secondaire Appoint Circuit primaire Circuit tertiaire Purge

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

Géothermie. 1. La ressource

Géothermie. 1. La ressource Géothermie Le but est de prélever ou d extraire l énergie accumulée dans la terre, qu elle soit stockée dans l eau des aquifères ou directement dans les terrains pour l amener à la surface pour l'utiliser

Plus en détail

SOMMAIRE. REVILLON CHOCOLATIER Le Coteau (42) Analyse comparative production Chaufferie Vapeur

SOMMAIRE. REVILLON CHOCOLATIER Le Coteau (42) Analyse comparative production Chaufferie Vapeur SOMMAIRE 11... IINSSTALLATIIONSS ACTUELLESS... 2 22... PERFORMANCESS ACTUELLESS... 11 22...11. Ennrreeggi iisst trreemeennt tss... 11 22...22. Reennddeemeennt tss eet t vvaal lleeuurrss ccaarraacct téérri

Plus en détail

TIM & GS NOS 10 DIVISIONS POUR VOTRE SUCCES

TIM & GS NOS 10 DIVISIONS POUR VOTRE SUCCES Le leader du service en Afrique TIM & GS NOS 10 DIVISIONS POUR VOTRE SUCCES «La vente d un équipement, d un service ou d une prestation, est une affaire de confiance» www.tim-gs.ci 1 Chers clients, Nous

Plus en détail

Une efficacité garantie grâce aux combustibles solides.

Une efficacité garantie grâce aux combustibles solides. Une efficacité garantie grâce aux combustibles solides. HMX la reine du chauffage au bois. HMX la technique de chauffage optimale pour un chauffage écologique. Chaudière modulante à bûches de bois. Puissance

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

Influence de la variation de débit sur les performances d une pompe solaire

Influence de la variation de débit sur les performances d une pompe solaire Revue des Energies Renouvelables SIENR 12 Ghardaïa (2012) 23 28 Influence de la variation de débit sur les performances d une pompe solaire H. Ammar 1*, M.T. Bouziane 2 et Y. Bakelli 1 1 Unité de Recherche

Plus en détail

Centre Universitaire LA CITADELLE 220, avenue de l Université B.P 5526 59379 DUNKERQUE CEDEX 1 GUIDE DES ETUDES LICENCE PROFESSIONNELLE

Centre Universitaire LA CITADELLE 220, avenue de l Université B.P 5526 59379 DUNKERQUE CEDEX 1 GUIDE DES ETUDES LICENCE PROFESSIONNELLE Centre Universitaire LA CITADELLE 220, avenue de l Université B.P 5526 59379 DUNKERQUE CEDEX 1 GUIDE DES ETUDES LICENCE PROFESSIONNELLE Chimie Industrielle (anciennement : Industries chimiques et pharmaceutiques)

Plus en détail

Diagnostic des installations de gaz

Diagnostic des installations de gaz ECOLE CHEZ SOI - GAZ02 - Le diagnostic des installations de gaz 11 DROIT COU GENER Généralités 3. la combustion du gaz chapitre 1 - généralités Pour récupérer son pouvoir calorifique, il faut faire brûler

Plus en détail

La métrologie au laboratoire. vigitemp 10. centrale de surveillance et de traçabilité vigitemp kit de cartographie vigicart

La métrologie au laboratoire. vigitemp 10. centrale de surveillance et de traçabilité vigitemp kit de cartographie vigicart La métrologie au laboratoire vigitemp 10 centrale de surveillance et de traçabilité vigitemp kit de cartographie vigicart La métrologie au laboratoire vigitemp 10 Base de données Utilisateur Principe général

Plus en détail

Manuel d utilisation. JDC ELECTRONIC SA Rue des Uttins 40 CH-1400 Yverdon Switzerland. www.jdc.ch info@jdc.ch P: +41 24 445 21 21 F: +41 24 445 21 23

Manuel d utilisation. JDC ELECTRONIC SA Rue des Uttins 40 CH-1400 Yverdon Switzerland. www.jdc.ch info@jdc.ch P: +41 24 445 21 21 F: +41 24 445 21 23 Manuel d utilisation JDC ELECTRONIC SA Rue des Uttins 40 CH-400 Yverdon Switzerland www.jdc.ch info@jdc.ch P: +4 4 445 F: +4 4 445 Index Français F Présentation Matériel...4 Garantie...4 Fonctionnement

Plus en détail

V5001P Kombi-Auto VANNE DE REGULATION DE PRESSION DIFFERENTIELLE FICHE PRODUIT. Application. Conception. Caractéristiques. Spécifications.

V5001P Kombi-Auto VANNE DE REGULATION DE PRESSION DIFFERENTIELLE FICHE PRODUIT. Application. Conception. Caractéristiques. Spécifications. V5001P Kombi-Auto VANNE DE REGULATION DE PRESSION DIFFERENTIELLE FICHE PRODUIT Application La vanne de régulation automatique de pression différentielle Kombi V5001P est utilisée pour maintenir l équilibre

Plus en détail

CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR SOMMAIRE

CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR SOMMAIRE CAHIER DES CHARGES AFG CANALISATIONS A L AIR LIBRE OU DANS LES PASSAGES COUVERTS, OUVERTS SUR L'EXTERIEUR RSDG 5 15 décembre 2002 SOMMAIRE 1. - REGLES GENERALES 2 1.1. - Objet du cahier des charges 2 1.2.

Plus en détail

Les stations météo Vantage Pro2.

Les stations météo Vantage Pro2. Les stations météo Vantage Pro2. La précision et la grande variété des mesures à un prix abordable par tous. Nos stations météo Vantage Pro sont de très bonne qualité, polyvalentes et évolutives. Elles

Plus en détail

Manomètre pour pression différentielle avec contacts électriques Exécution soudée Types DPGS43.1x0, version acier inox

Manomètre pour pression différentielle avec contacts électriques Exécution soudée Types DPGS43.1x0, version acier inox Mesure mécatronique de pression Manomètre pour pression différentielle avec contacts électriques Exécution soudée Types DPGS43.1x0, version acier inox Fiche technique WIKA PV 27.05 Applications Contrôle

Plus en détail

Feuilles de route captage, transport et stockage géologique du CO 2

Feuilles de route captage, transport et stockage géologique du CO 2 Feuilles de route captage, transport et stockage géologique du CO 2 Les nouvelles technologies énergétiques devant faire l objet de démonstrateurs de recherche de façon prioritaire ont été identifiées,

Plus en détail

Les métiers à la. Division Production Nucléaire

Les métiers à la. Division Production Nucléaire Les métiers à la Division Production Nucléaire 1 Les centres nucléaires de production d électricité en France En fonctionnement : 58 réacteurs nucléaires Construction d un EPR de 1600 MW 2 Principe de

Plus en détail

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale STATION METEO TERMINAL EXPLOITATION (local technique) POSTE SUPERVISION (local pôle maintenance) AFFICHAGE PEDAGOGIQUE (Accueil) ACCES WEB GESTION CVC LOCAL TECHNIQUE GESTION EAU GESTION SERRE GESTION

Plus en détail

Domonial Notice utilisateur

Domonial Notice utilisateur Domonial Notice utilisateur EKZ 35 F Vous venez d acquérir le système de surveillance DOMONIAL et nous vous en remercions. Ce système est prévu pour fonctionner dans une bande de fréquence radio homologuée

Plus en détail

Thermorégulateurs Series 5 et Series 4. Exciting technology!

Thermorégulateurs Series 5 et Series 4. Exciting technology! Thermorégulateurs Series 5 et Series 4 Exciting technology! surveillance entièrement automatique du process menu interactif multilingue circuit fermé à l'abri du contact avec l'oxygène de l'air refroidissement

Plus en détail

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010 SOLUTIONS D EAU CHAUDE SANITAIRE En 2010, le marché de l ECS en France représente 2 195 257 ballons ECS de différentes technologies. Dans ce marché global qui était en baisse de 1,8 %, les solutions ENR

Plus en détail

RÉGION OUEST. Assainissement - Hygiène Gestion des déchets Services à l industrie

RÉGION OUEST. Assainissement - Hygiène Gestion des déchets Services à l industrie RÉGION OUEST Assainissement - Hygiène Gestion des déchets Services à l industrie Des solutions industrielles et environnementales performantes, des experts métier au cœur de vos projets. Ortec Environnement,

Plus en détail

Relier expérimentalement la vitesse de propagation des ondes sismiques à la présence de roches réservoirs.

Relier expérimentalement la vitesse de propagation des ondes sismiques à la présence de roches réservoirs. Relier expérimentalement la vitesse de propagation des ondes sismiques à la présence de roches réservoirs. Niveaux : quatrième, troisième, seconde et première S. Matériel : 2 capteurs piézométriques, Logiciel

Plus en détail

Solysmart, la surveillance en continu des ventilateurs

Solysmart, la surveillance en continu des ventilateurs www.howden.com Solysmart, la surveillance en continu des ventilateurs L expert du contrôle des ventilateurs Un système de surveillance rentable dès le premier arrêt imprévu. Des informations précieuses

Plus en détail

PMI-MASTER Smart. PMI portatif. Le premier spectromètre par émission optique ARC / SPARK réellement portable

PMI-MASTER Smart. PMI portatif. Le premier spectromètre par émission optique ARC / SPARK réellement portable PMI portatif PMIP Le premier spectromètre par émission optique ARC / SPARK réellement portable ORTABI Trois possibilités de transport...... pour répondre à vos besoins Portabilité et commodité Grâce à

Plus en détail

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001

Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 FICHE OPÉRATION INDUSTRIE Camfil Saint-Martin-Longueau, une démarche d efficacité énergétique pour la certification ISO 50 001 CAS PRATIQUE Activité : produits et service dans le domaine de la filtration

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Les objectifs d'apprentissage: Cet exposé vous informera au sujet de l utilisation de l énergie solaire afin de produire de l eau chaude domestique,

Plus en détail

USM Vision 1.2 Solution complète de contrôle pour soudures pour augmenter la productivité dans la fabrication des nouveaux tuyaux d usage industriel

USM Vision 1.2 Solution complète de contrôle pour soudures pour augmenter la productivité dans la fabrication des nouveaux tuyaux d usage industriel GE Measurement & Control NEW USM Vision 1.2 Solution complète de contrôle pour soudures pour augmenter la productivité dans la fabrication des nouveaux tuyaux d usage industriel 16/128 16/128 16/128 Scan

Plus en détail

maîtriser la qualité et les risques industriels avec sgs

maîtriser la qualité et les risques industriels avec sgs maîtriser la qualité et les risques industriels avec sgs l offre SGS dédiée à vos projets industriels SGS apporte un support à vos projets industriels tout le long de leur vie, de la conception à la mise

Plus en détail

Aquitaine Thermographie

Aquitaine Thermographie Recherches de fuites par thermographie infrarouge Aquitaine Thermographie La thermographie La thermographie est une technologie précise et efficace, un allié fiable dans le domaine du bâtiment, de la maintenance

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation UltraGas

Chaudière à gaz à condensation UltraGas Chaudière à gaz à condensation UltraGas Une technique de condensation au gaz avec l alufer breveté D une grande efficacité, combustion propre et facile à entretenir. 1 UltraGas (15-2000D) Vos avantages

Plus en détail

Contexte général. Contenu de la mission d expertise

Contexte général. Contenu de la mission d expertise Cahier des charges type à l usage des établissements sociaux et médico-sociaux, pour la réalisation d un audit hydraulique des installations de distribution d ECS Contexte général Il est prévu au sein

Plus en détail

SYSTÈME ANTI-INTRUSION SANS. fil. L œil sur la sécurité

SYSTÈME ANTI-INTRUSION SANS. fil. L œil sur la sécurité L œil sur la sécurité SYSTÈME ANTI-INTRUSION SANS fil SYSTÈME ANTI-INTRUSION SANS fil AVANTAGES Protège votre maison et donne plus de sécurité à votre famille. La sécurité est une valeur fondamentale pour

Plus en détail

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation.

11/2006 - Photos : VWS - Photothèque VE. www.veoliaeaust.com Consulter nos experts : info@veoliawater.com. ISO 14001 de votre exploitation. chemise 20/02/07 16:49 Page 1 VEOLINK Votre contact : tout au long de votre projet VEOLINK Com VEOLINK Tech VEOLINK Advanced Control VEOLINK Star VEOLINK Data Base VEOLINK Maintenance VEOLINK Pro VEOLINK

Plus en détail

MonitEM Système de monitoring continue

MonitEM Système de monitoring continue MonitEM Système de monitoring continue Nouveau design : plus efficace, pour un meilleur rendement Fiche Technique Sondes interchangeables avec reconnaissance automatique. Monitoring des champs électriques

Plus en détail

Réduction de la pollution d un moteur diesel

Réduction de la pollution d un moteur diesel AUBERT Maxime SUP B Professeur accompagnateur : DELOFFRE Maximilien SUP B Mr Françcois BOIS PAGES Simon SUP E Groupe n Réduction de la pollution d un moteur diesel Introduction L Allemand Rudolf Diesel

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement Fabrice DERNY La géothermie MATRIciel SA Objectif(s) de la présentation Cerner les objectifs et les domaines d application de la géothermie

Plus en détail

AQUASNAP TOUT INTÉGRÉ RIEN À AJOUTER 30RY/30RYH REFROIDISSEURS DE LIQUIDE / POMPES À CHALEUR GAINABLES

AQUASNAP TOUT INTÉGRÉ RIEN À AJOUTER 30RY/30RYH REFROIDISSEURS DE LIQUIDE / POMPES À CHALEUR GAINABLES AQUASNAP TM REFROIDISSEURS DE LIQUIDE / POMPES À CHALEUR GAINABLES 30RY/30RYH TOUT INTÉGRÉ RIEN À AJOUTER S INTÉGRER SANS ÊTRE VU UN VÉRITABLE CONCEPT URBAIN INVISIBLE! Invisible, inaudible, discret, l

Plus en détail

SERVICES D INGENIERIE

SERVICES D INGENIERIE SERVICES D INGENIERIE Le Centre Technique PPS rassemble plus d une centaine d experts, chefs de projet, ingénieurs et techniciens expérimentés en recherche et développement, intégration produit et assistance

Plus en détail

L efficience énergétique...

L efficience énergétique... ......Une technique intelligente de régulation au service Edgar Mayer Product Manager CentraLine c/o Honeywell GmbH 02 I 2009 Grâce aux techniques de régulation intelligentes d aujourd hui, il est possible

Plus en détail

La Géothermie arrive à Bagneux. En 2016, un nouveau réseau de chaleur écologique et économique près de chez vous

La Géothermie arrive à Bagneux. En 2016, un nouveau réseau de chaleur écologique et économique près de chez vous La Géothermie arrive à Bagneux En 2016, un nouveau réseau de chaleur écologique et économique près de chez vous Le réseau de chaleur géothermique arrive à Bagneux La ville de Bagneux a fait le choix de

Plus en détail

Les mains dans la bête

Les mains dans la bête Pourquoi démonter son ordinateur? La plupart du temps lorsque l'on ouvre son ordinateur, c'est pour changer ou ajouter un composant. Bien sur, il est possible de faire appel à un professionnel mais il

Plus en détail

LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation:

LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation: 1 www.cetime.ind.tn LE CETIME votre partenaire pour le progrès et l innovation: met à votre disposition des compétences et des moyens techniques pour vous assister dans vos démarches d innovation et d

Plus en détail