DIRECTIVES CONCERNANT LA PUBLICITÉ ET LES CONSTRIBUTIONS FINANCIÈRES À L ÉCOLE (adopté le 27 avril 2001)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DIRECTIVES CONCERNANT LA PUBLICITÉ ET LES CONSTRIBUTIONS FINANCIÈRES À L ÉCOLE (adopté le 27 avril 2001)"

Transcription

1 DIRECTIVES CONCERNANT LA PUBLICITÉ ET LES CONSTRIBUTIONS FINANCIÈRES À L ÉCOLE (adopté le 27 avril 2001) 1.0 Objectif : Établir les directives pour les conseils d établissement lorsque vient le temps de considérer les propositions concernant les dons, les legs, les subventions ou toutes autres contributions bénévoles. 2.0 Références : 2.1 Annexe 1 : Articles 36 et 94 de la Loi sur l instruction publique (R.S.Q., ch. I-13.3) 2.2 Annexe 2 : Extraits de la Loi sur la protection du consommateur Extraits du Règlement de l Application de la Loi sur la protection du consommateur 2.3 Document de référence : Publicité et contributions financières à l école, Ministère de l éducation, septembre Déclaration de la position de la Commission scolaire 3.1 La Commission scolaire croit qu il est important d encourager les partenariats avec les gens et les entreprises de la communauté et que de tels partenariats peuvent avoir une influence positive sur l environnement d apprentissage offert dans nos écoles. 3.2 De plus, la Commission scolaire croit qu il est important de reconnaître de tels partenariats par des formes de reconnaissance appropriées tout en respectant la législation actuelle. 3.3 La Commission scolaire reconnaît qu il est du mandat du Conseil d établissement de solliciter et de recevoir toute somme d'argent par dons, legs, subventions ou autres contributions bénévoles de façon à soutenir financièrement les activités de l école.

2 3.4 Tel que stipulé dans la Loi sur l instruction publique, toute somme d'argent par dons, legs, subventions ou autres contributions bénévoles acceptée par le Conseil d établissement doit être compatible avec la mission de l école, laquelle est d instruire, de socialiser et de qualifier les élèves. Par conséquent, un tel appui financier ne peut être accompagné de conditions stipulant que les élèves, leurs parents et, en général, les personnes présentes à l école, soient sujets à toute forme de sollicitation commerciale et encouragés à acheter certains biens et services. La mission propre de chaque école est précisée dans le projet éducatif élaboré par le Conseil d établissement. 3.5 La Loi sur l instruction publique stipule également que toute somme d'argent par dons, legs, subventions ou autres contributions bénévoles est sollicitée et reçue au nom de la Commission scolaire. Par conséquent, la Commission scolaire a la responsabilité de s assurer que les conseils d établissement agissent à l intérieur du cadre de la loi. 3.6 La Commission scolaire a donc établi les directives suivantes. 4.0 Qui peut demander et collecter des dons? 4.1 Le droit de demander et de collecter des sommes d argent ou toute autre forme de contributions bénévoles est restreint au conseil d établissement. Par conséquent, aucun membre du personnel ou parent ne peut effectuer une activité de financement ou solliciter toute somme d'argent par dons, legs, subventions ou autres contributions bénévoles sans l autorisation préalable du conseil d établissement. 4.2 Lorsqu une activité de financement à laquelle participent les élèves est réalisée dans les locaux de l école pour une organisation autre que celle de l école, l autorisation doit également être obtenue du conseil d établissement. 5.0 Évaluation des propositions de financement 5.1 Lors de l évaluation d une proposition de financement, il est essentiel que le conseil d établissement détermine les points suivants : le libellé des deux lois dont disposent les écoles pour faire la révision des propositions de financement; les termes et conditions de la proposition reçue du commanditaire potentiel; la motivation du donateur potentiel : fournir de l information aux élèves, promouvoir la participation aux activités scolaires, ou promouvoir un produit de consommation; les conditions du donateur : Y a-t-il une obligation d achat? Existe-t-il toute autre forme de sollicitation commerciale? 2

3 5.1.5 les biens et services qui font l objet de la promotion; la clientèle cible; la forme que prendra la publicité dans l école; la présence ou non d élèves de moins de treize ans dans l école; les produits en promotion, la clientèle cible et l âge des élèves dans l école rencontrent-ils ou non les exigences légales régissant toute forme de proposition de financement; et l approche du commanditaire est-elle compatible ou non avec la mission de l école et son projet éducatif. 6.0 Politiques du conseil d établissement 6.1 Chaque conseil d établissement doit concevoir une politique écrite sur les commandites et faire parvenir une copie au Secrétariat général après adoption ou modifications. 6.2 Dans le cas où un conseil d établissement n adopte pas sa propre politique, la présente politique s applique. 6.3 Une copie de la présente politique et des directives sur la «Publicité et contributions financières à l école» du Ministère de l éducation doivent être fournies aux membres du conseil d établissement. 7.0 Révision des directives 7.1 Les présentes directives feront l objet d une révision annuelle ou selon le besoin. CONTINUONS À APPRENDRE 3

4 ANNEXE 1 Directives concernant la publicité et les contributions financières dans les écoles de la Commission scolaire Central Québec Extraits de la Loi sur l instruction publique Article 36 : L école : Rôle/Mission/Projet éducatif L'école est un établissement d'enseignement destiné à dispenser aux personnes visées à l'article 1 les services éducatifs prévus par la présente loi et le régime pédagogique établi par le gouvernement en vertu de l'article 447 et à collaborer au développement social et culturel de la communauté. Elle a pour mission, dans le respect du principe de l'égalité des chances, d'instruire, de socialiser et de qualifier les élèves, tout en les rendant aptes à entreprendre et à réussir un parcours scolaire. Elle réalise cette mission dans le cadre d'un projet éducatif élaboré, réalisé et évalué périodiquement avec la participation des élèves, des parents, du directeur de l'école, des enseignants, des autres membres du personnel de l'école, des représentants de la communauté et de la commission scolaire. Article 94 : Sollicitation de dons ou de subventions Le conseil d'établissement peut, au nom de la commission scolaire, solliciter et recevoir toute somme d'argent par don, legs, subventions ou autres contributions bénévoles de toute personne ou de tout organisme public ou privé désirant soutenir financièrement les activités de l'école. Il ne peut cependant solliciter ou recevoir des dons, legs, subventions ou autres contributions auxquels sont rattachées des conditions qui sont incompatibles avec la mission de l'école, notamment des conditions relatives à toute forme de sollicitation de nature commerciale. Les contributions reçues sont versées dans un fonds à destination spéciale créé à cette fin pour l'école par la commission scolaire; les sommes constituant le fonds et les intérêts qu'elles produisent doivent être affectés à l'école. La commission scolaire tient pour ce fonds des livres et comptes séparés relatifs aux opérations qui s'y rapportent. L'administration du fonds est soumise à la surveillance du conseil d'établissement; la commission scolaire doit, à la demande du conseil d'établissement, lui permettre l'examen des dossiers du fonds et lui fournir tout compte, tout rapport et toute information s'y rapportant. 4

5 Politique régissant la publicité et les contributions financières dans les écoles de la Commission scolaire Central Québec ANNEXE 2 Article 248 : Publicité aux moins de 13 ans Extrait de la Loi sur la protection du consommateur Sous réserve de ce qui est prévu par règlement, nul ne peut faire de la publicité à but commercial destinée à des personnes de moins de treize ans. Article 249 : Faits considérés et présomption Pour déterminer si un message publicitaire est ou non destiné à des personnes de moins de treize ans, on doit tenir compte du contexte de sa présentation et notamment : a) de la nature et de la destination du bien annoncé; b) de la manière de présenter ce message publicitaire; c) du moment ou de l'endroit où il apparaît. Le fait qu'un tel message publicitaire soit contenu dans un imprimé destiné à des personnes de treize ans et plus ou destiné à la fois à des personnes de moins de treize ans et à des personnes de treize ans et plus ou qu'il soit diffusé lors d'une période d'écoute destinée à des personnes de treize ans et plus ou destinée à la fois à des personnes de moins de treize ans et à des personnes de treize ans et plus ne fait pas présumer qu'il n'est pas destiné à des personnes de moins de treize ans. ***** 5

6 Extraits du Règlement de l Application de la Loi sur la protection du consommateur Article 87 : La définition du mot «enfant» Aux fins de la présente section, le mot «enfant» désigne une personne âgée de moins de 13 ans. Articles 88, 89 et 90 : Quelques exceptions 88. Est exempté de l'application de l'article 248 de la Loi, un message publicitaire destiné à des enfants, aux conditions suivantes : a) il doit être contenu dans une revue ou dans un encart qui est destiné à des enfants; b) cette revue ou cet encart doit être offert en vente ou inséré dans une publication offerte en vente; c) cette revue ou cet encart doit être publié à des intervalles n'excédant pas 3 mois; et d) le message publicitaire doit être conforme aux exigences de l'article Est exempté de l'application de l'article 248 de la Loi, un message publicitaire destiné à des enfants dont l'objet est d'annoncer un spectacle qui leur est destiné, à la condition que ce message soit conforme aux exigences de l'article Est exempté de l'application de l'article 248 de la Loi, un message publicitaire destiné à des enfants constitué par une vitrine, un étalage, un contenant, un emballage ou une étiquette de même que celui qui y apparaît, à la condition que les exigences des paragraphes a à g, j, k, o et p de l'article 91 soient respectées. Article 91 : Les exigences régissant un message publicitaire destiné aux enfants Aux fins de l'application des articles 88, 89 et 90, un message publicitaire destiné à des enfants ne peut : a) exagérer la nature, les caractéristiques, le rendement ou la durée d'un bien ou d'un service; b) minimiser le degré d'habileté, la force, l'adresse ou l'âge requis pour faire usage d'un bien ou d'un service; c) employer un superlatif pour décrire les caractéristiques d'un bien ou d'un service ou un diminutif pour en indiquer le coût; d) employer un comparatif ou établir une comparaison en relation avec le bien ou le service qui fait l'objet du message publicitaire; 6

7 e) inciter directement un enfant à acheter ou à inviter une autre personne à acheter un bien ou un service ou à s'informer à leur sujet; f) représenter des habitudes de vie sociale ou familiale répréhensibles; g) annoncer un bien ou un service qui, par sa nature, sa qualité ou son usage ordinaire, ne devrait pas être à l'usage d'un enfant; h) annoncer un médicament ou une spécialité pharmaceutique; i) annoncer une vitamine sous forme liquide, en poudre ou en comprimé; j) représenter une personne agissant d'une façon imprudente; k) représenter un bien ou un service de façon à en suggérer un usage impropre ou dangereux; l) représenter une personne ou un personnage connu des enfants de façon à promouvoir un bien ou un service sauf : i) s'il s'agit d'un artiste, d'un acteur ou d'un présentateur professionnel qui ne figure pas dans une publication ou une émission destinée aux enfants; ii) dans le cas prévu à l'article 89 à titre d'illustration de sa participation à un spectacle qui est destiné aux enfants. Aux fins du présent paragraphe, n'est pas un personnage connu des enfants celui créé dans le but d'annoncer un bien ou un service, lorsqu'il est utilisé à cette fin seulement; m) employer un procédé d'animation cinématographique sauf pour annoncer un spectacle d'animation cinématographique qui leur est destiné; n) employer une bande illustrée sauf pour annoncer une publication de bandes illustrées qui leur est destinée; o) suggérer que le fait de posséder ou d'utiliser un bien développe chez un enfant un avantage physique, social ou psychologique par rapport aux autres enfants de son âge, ou que la privation de cette marchandise a un effet contraire; p) annoncer un bien d'une façon telle qu'un enfant soit faussement porté à croire que, pour le prix ordinaire de ce bien, il peut se procurer d'autres biens que celui annoncé. 7

ASPECTS LÉGAUX RELATIFS À LA SOLLICITATION COMMERCIALE DANS LES ÉTABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT

ASPECTS LÉGAUX RELATIFS À LA SOLLICITATION COMMERCIALE DANS LES ÉTABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT ASPECTS LÉGAUX RELATIFS À LA SOLLICITATION COMMERCIALE DANS LES ÉTABLISSEMENTS Le 10 décembre 2003 TABLE DES MATIÈRES Page INTRODUCTION...3 1. FONDEMENT LÉGAL Loi sur l Instruction publique...3 Loi sur

Plus en détail

DIRECTIVE RELATIVE À LA GESTION DU FONDS À DESTINATION SPÉCIALE

DIRECTIVE RELATIVE À LA GESTION DU FONDS À DESTINATION SPÉCIALE 1. RÉFÉRENCES Règles budgétaires Loi sur l instruction publique (art. 94, 110.4) Manuel de normalisation de la comptabilité scolaire 2. OBJECTIFS Permettre à la commission scolaire d assumer ses responsabilités

Plus en détail

PUBLICITÉ ET CONTRIBUTIONS FINANCIÈRES À L ÉCOLE

PUBLICITÉ ET CONTRIBUTIONS FINANCIÈRES À L ÉCOLE P PUBLICITÉ ET CONTRIBUTIONS FINANCIÈRES À L ÉCOLE P PUBLICITÉ ET CONTRIBUTIONS FINANCIÈRES À L ÉCOLE Septembre 1999 DES LOIS FIXENT LES CONDITIONS DE PARTICIPATION DES PARTENAIRES FINANCIERS À LA VIE

Plus en détail

POLITIQUE DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE X. Procédure encadrant les activités de financement, les dons et les legs

POLITIQUE DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE X. Procédure encadrant les activités de financement, les dons et les legs Code : 1517-04-13-01 POLITIQUE DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE X Procédure encadrant les activités de financement, les dons et les legs Date d approbation : 17 septembre 2013 Service dispensateur : Direction

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA COMMANDITE. Modification :

POLITIQUE SUR LA COMMANDITE. Modification : POLITIQUE SUR LA COMMANDITE Adoption : Modification : Résolution IV du conseil des commissaires du 25 juin 2008 1. PRÉAMBULE ET FONDEMENTS La Loi sur l instruction publique (LIP) accorde au conseil d établissement

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 DIRECTIVE RÉGISSANT LES ACTIVITÉS FINANCIÈRES DÉCOULANT DE LA PERCEPTION DES REVENUS DANS LES ÉTABLISSEMENTS 1.0 FONDEMENTS 1.1 Devoir d'établissement

Plus en détail

LES ORIENTATIONS DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS CONCERNANT LA PUBLICITÉ ET LA SOLLICITATION FINANCIÈRE DANS LES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES

LES ORIENTATIONS DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS CONCERNANT LA PUBLICITÉ ET LA SOLLICITATION FINANCIÈRE DANS LES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES LES ORIENTATIONS LA COMMISSION SCOLAIRE S AFFLUENTS CONCERNANT LA PUBLICITÉ ET LA SOLLICITATION FINANCIÈRE DANS LES ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES LE CONTEXTE Notre environnement est plus que jamais conditionné

Plus en détail

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR

OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR Publicité destinée aux enfants de moins de 13 ans Guide d application des articles 248 et 249 Loi sur la protection du consommateur OFFICE DE LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR

Plus en détail

Guide administratif d interprétation et d application de la politique concernant la publicité, la sollicitation et la commandite

Guide administratif d interprétation et d application de la politique concernant la publicité, la sollicitation et la commandite Guide administratif d interprétation et d application de la politique concernant la publicité, la sollicitation et la commandite Commandite Table des matières 1. Campagne de financement, levée de fonds

Plus en détail

Le conseil d'établissement comprend au plus 20 membres et il est composé des personnes suivantes:

Le conseil d'établissement comprend au plus 20 membres et il est composé des personnes suivantes: CONSEIL D'ÉTABLISSEMENT 1. Composition 42. Est institué, dans chaque école, un conseil d'établissement. Le conseil d'établissement comprend au plus 20 membres et il est composé des personnes suivantes:

Plus en détail

Présentation aux membres

Présentation aux membres LE BUDGET DES ÉCOLES Présentation aux membres des conseils d établissement Sylvie Girard Sylvie Girard Directrice du Service des ressources financières Février 2012 Plan de la présentation Cadre financier

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Code : 2310-02-11-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique linguistique Date d approbation : 22 mars 2011 Service dispensateur : Direction générale Date d entrée en vigueur : 22 mars 2011

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS Page 1 de 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE Promouvoir l utilisation d un français oral et écrit de qualité par les élèves et par tous les

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE ADOPTÉE : Le 24 novembre 2010 RÉSOLUTION NO : CC2567-10 596, 4 e Rue Chibougamau (Québec) G8P 1S3 Tél. : 418 748-7621 - Télécopieur : 418 748-2440 Politique linguistique document

Plus en détail

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

POLITIQUE : 5-12 TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN POLITIQUE : 5-12 Services éducatifs Entrée en vigueur : 19 avril 2011 (CC110419-10) TITRE: POLITIQUE RELATIVE À LA VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DU LAC-SAINT-JEAN

Plus en détail

La publicité destinée aux enfants au Québec : interprétation et application du cadre juridique actuel

La publicité destinée aux enfants au Québec : interprétation et application du cadre juridique actuel La publicité destinée aux enfants au Québec : interprétation et application du cadre juridique actuel Nathalie Jackson, avocate Office de la protection du consommateur JASP 20 novembre 2008 Présence de

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE (ONGLET 37) Processus de consultation Comité de la politique linguistique 16 mars 2010 Comité de consultatif de gestion 23 mars 2011 Comité de parents 28 mars 2011 Comité de participation

Plus en détail

RAPPORT COM15-01. Réunion ordinaire du Conseil 2015-01-27

RAPPORT COM15-01. Réunion ordinaire du Conseil 2015-01-27 RAPPORT COM15-01 Réunion ordinaire du Conseil 2015-01-27 TITRE : Révision des politiques ADC10_Parrainage et partenariats, ADC30_Publicité et FIN05_Subventions à des organismes externes BUT : Présenter

Plus en détail

Commission scolaire des Hautes-Rivières

Commission scolaire des Hautes-Rivières Commission scolaire des Hautes-Rivières P P O L I T I Q U E SUJET : POLITIQUE LINGUISTIQUE SERVICE : ADMINISTRATION GÉNÉRALE CODE : AGP 06 DATE D APPROBATION : 9 mai 2011 RÉSOLUTION NUMÉRO : HR 11.05.09-06

Plus en détail

Politique opérationnelle

Politique opérationnelle Page 1 de 5 1. ÉNONCÉ La «Société» 1 a comme mission de gérer l offre de jeux de hasard et d argent de façon efficiente et responsable en favorisant l ordre, la mesure et l intérêt de la collectivité québécoise.

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL du Conseil d établissement 16 septembre 2014

PROCÈS-VERBAL du Conseil d établissement 16 septembre 2014 1-2 Présence et vérification du quorum 19h04 Le président sortant, M. Blanchard, ouvre la séance après avoir constaté que tous ont reçu leur convocation dans les délais prévus et qu il y a quorum. Il préside

Plus en détail

4.5 Politique relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage

4.5 Politique relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage 4.5 Politique relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés et aux élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage (Résolution : C.C.2010-015) Table des matières Chapitre

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

22 2011 (CC-20111-110)

22 2011 (CC-20111-110) Politiquee linguistique Adoptée : En vigueur : Amendement : 22 mars 2011 (CC-2011-110) 22 mars 2011 Table des matières 1. PRÉAMBULE... 1 2. CHAMP D APPLICATION... 1 3. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE...

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003.

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.4 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Cadre de référence en

Plus en détail

PUBLICITÉ, DOCUMENTATION COMMERCIALE ET CORRESPONDANCE

PUBLICITÉ, DOCUMENTATION COMMERCIALE ET CORRESPONDANCE Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation MCeX CIRCULAIRE Le 3 septembre 2008

Plus en détail

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE # 41-10

POLITIQUE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE # 41-10 POLITIQUE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE # 41-10 Adoption le 12 juin 2007 Amendement le Mise en vigueur le 1 er juillet 2007 Résolution # C.C.-2332-06-07 Autorisation Susan Tremblay Directrice générale

Plus en détail

RESPONSABILITÉ DGA SG

RESPONSABILITÉ DGA SG RÈGLEMENT DE LÉGATION DE FONCTIONS ET DE POUVOIRS GÉNÉRAL - DROITS, POUVOIRS ET OBLIGATIONS 1. Adoption de toute mesure jugée appropriée pour pallier temporairement toute situation d urgence et rapport

Plus en détail

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034)

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) 4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) Processus de consultation dépôts: CCG - 15 février 2011 CPC - 17 février 2011 Conseil des commissaires - 22 février 2011 La présente politique s

Plus en détail

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR

CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR ALIMENTER L AVENIR CODE DE CONDUITE DU DISTRIBUTEUR 20 mars 2006 / Mise à jour Septembre 2012 TABLE DES MATIÈRES 11 12 13 14 15 16 17 18 19 10 Page Définitions 2 Interprétation 3 Objet 3 Règles de conduite

Plus en détail

DES GOUVERNEMENTS DES ETATS MEMBRES Secrétariat CONF 3980/96

DES GOUVERNEMENTS DES ETATS MEMBRES Secrétariat CONF 3980/96 CONFERENCE DES REPRESENTANTS DES GOUVERNEMENTS DES ETATS MEMBRES Secrétariat CONF 3980/96 Bruxelles, l (OR.dk) LIMITE NOTE DE TRANSMISSION Objet : Protection des consommateurs Les délégations trouveront

Plus en détail

COLLECTE DE FONDS. 3.1. Les écoles élémentaires et secondaires peuvent entreprendre des activités de collecte de fonds si :

COLLECTE DE FONDS. 3.1. Les écoles élémentaires et secondaires peuvent entreprendre des activités de collecte de fonds si : DOMAINE : ADMINISTRATION En vigueur le : 25 janvier 2005 (SP-05-15) POLITIQUE : Révisée le : 22 juin 2015 (CF-DA) L usage du masculin a pour but d alléger le texte. 1. ÉNONCÉ COLLECTE DE FONDS Le Conseil

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES REVENUS SPÉCIFIQUES ONGLET 33. Résolution Adoptée 6 mai 2008 CC-3712-08

POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES REVENUS SPÉCIFIQUES ONGLET 33. Résolution Adoptée 6 mai 2008 CC-3712-08 POLITIQUE RELATIVE À LA PERCEPTION DES REVENUS SPÉCIFIQUES ONGLET 33 Date Résolution Adoptée 6 mai 2008 CC-3712-08 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 OBJETS DE LA POLITIQUE... 3 CHAPITRE 2 ASSISES LÉGALES

Plus en détail

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES Présentées au conseil d établissement de l école Notre-Dame-du-Rosaire lors de la séance ordinaire du 9 juin 2014.

Plus en détail

L utilisation et le contenu d un devis d événement

L utilisation et le contenu d un devis d événement Chapitre 4 Annexe B L utilisation et le contenu d un devis d événement Les formules de gestion pour la réalisation ont été discutées à l annexe 4A. Une de ces formules est le lancement, par le promoteur,

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

Adoptée : En vigueur : Amendement :

Adoptée : En vigueur : Amendement : SCOLARISATION À LA MAISON Adoptée : En vigueur : Amendement : 9 novembre 2010 (CC-2010-463) 9 novembre 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES.. 3 1.1 Objet et but de la politique 3 1.2 Champ

Plus en détail

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010

RECUEIL DE GESTION POLITIQUE LINGUISTIQUE IDENTIFICATION SECTION MISES À JOUR SIGNATURES REQUISES CP-DG-21. RÉSOLUTION CC-10-11-23-03 23 novembre 2010 IDENTIFICATION CP-DG-21 TITRE : POLITIQUE LINGUISTIQUE Direction générale SECTEUR DE GESTION ADOPTION RÉSOLUTION DATE CC-10-11-23-03 SECTION MISES À JOUR CADRE RÉFÉRENTIEL CADRE JURIDIQUE RÉSOLUTION DATE

Plus en détail

Code de conduite en matière de jeu responsable

Code de conduite en matière de jeu responsable Code de conduite en matière de jeu responsable 1 Notre mission Loto-Québec a pour mission première d exploiter dans l ordre et la mesure les jeux de hasard et d argent au Québec. Créée en 1969 afin d implanter

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/5 5 janvier 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

Politique relative aux contributions financières exigées des parents ou des usagers

Politique relative aux contributions financières exigées des parents ou des usagers CP-DG-17 Page 1 de 9 Politique relative aux contributions financières exigées des parents ou des usagers 1. Objet de la politique La présente politique s inscrit dans les pouvoirs et fonctions de la commission

Plus en détail

Agrément Canada : Lignes directrices et critères relatifs aux commandites

Agrément Canada : Lignes directrices et critères relatifs aux commandites Agrément Canada : Lignes directrices et critères relatifs aux commandites Agrément Canada est un organisme indépendant sans but lucratif qui offre aux organismes de soins de santé et de services sociaux

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2005)13 du Comité des Ministres aux Etats membres sur la gouvernance et la gestion du patrimoine universitaire et son Rapport explicatif (adoptée

Plus en détail

Politique. relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés ou élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage

Politique. relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés ou élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage Service des ressources éducatives Politique relative à l organisation des services éducatifs aux élèves handicapés ou élèves en difficulté d adaptation ou d apprentissage Pour une école adaptée à tous

Plus en détail

STATUTS DU RÉSEAU LEXICOLOGIE, TERMINOLOGIE, TRADUCTION, AISBL

STATUTS DU RÉSEAU LEXICOLOGIE, TERMINOLOGIE, TRADUCTION, AISBL Statuts du Réseau Lexicologie, Terminologie, Traduction, AISBL : 1 Réseau Lexicologie, terminologie, traduction ASSOCIATION INTERNATIONALE SANS BUT LUCRATIF c/o Centre de recherche en linguistique appliquée

Plus en détail

ANNEXE A CADRE ORGANISATIONNEL DE L ÉCOLE INTERNATIONALE DE FRANÇAIS

ANNEXE A CADRE ORGANISATIONNEL DE L ÉCOLE INTERNATIONALE DE FRANÇAIS ANNEXE 2009-CA534-08-R5524 A ANNEXE A CADRE ORGANISATIONNEL DE L ÉCOLE INTERNATIONALE DE FRANÇAIS Modification des responsabilités des Modes d organisation et de fonctionnement de l École internationale

Plus en détail

POLITIQUE : PASSAGE CODE : PS-17

POLITIQUE : PASSAGE CODE : PS-17 POLITIQUE : PASSAGE CODE : PS-17 Origine : Services pédagogiques Autorité : Résolution 02-06-26-12 Référence(s) : Loi sur l instruction publique, (L.R.Q., c.1-13.3); Régime pédagogique (L.R.Q. c.1-13.3,

Plus en détail

Gratuité des manuels scolaires et frais exigibles des parents Adopté par le conseil des commissaires le 21 avril 2015 : résolution C-15-047

Gratuité des manuels scolaires et frais exigibles des parents Adopté par le conseil des commissaires le 21 avril 2015 : résolution C-15-047 Document de gestion # 500,204 Gratuité des manuels scolaires et frais exigibles des parents Adopté par le conseil des commissaires le 21 avril 2015 : résolution C-15-047 TABLE DES MATIÈRES Extraits de

Plus en détail

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ

CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ CADRE DE RÉFÉRENCE SUR LE PARTENARIAT DE FINANCEMENT PUBLIC, PARAPUBLIC ET PRIVÉ Adopté par le conseil d administration de l ASPQ Le 11 octobre 2013, et amendée le 12 avril 2014, version finale Dans le

Plus en détail

ÉVALUATION DES ASPECTS PUBLICITAIRES DU MATÉRIEL DIDACTIQUE

ÉVALUATION DES ASPECTS PUBLICITAIRES DU MATÉRIEL DIDACTIQUE ÉVALUATION DES ASPECTS PUBLICITAIRES DU MATÉRIEL DIDACTIQUE Enseignement primaire et secondaire Ministère de l Éducation Direction des ressources didactiques Bureau d approbation du matériel didactique

Plus en détail

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7

ADMINISTRATION DES CONTRATS DE RECHERCHE, Numéro : 6 DE CONSULTATION ET DES ESSAIS INDUSTRIELS Date : 2011-04-21 Page : 1 de 7 Page : 1 de 7 BUT DÉFINITIONS Déterminer la marche à suivre pour l administration des contrats de recherche, de consultation professionnelle et d essais industriels. Contrat de recherche Projet de recherche

Plus en détail

PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2010-2013

PLAN D ACTION DE LA POLITIQUE CULTURELLE 2010-2013 ORIENTATION 5.1 Sensibiliser tous les intervenants de l organisation scolaire d une part, les élèves et leur famille d autre part, à l importance de la culture dans la vie. Offrir des activités de sensibilisation

Plus en détail

POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES»

POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES» Code : 2900-02-15-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE POLITIQUE DE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «JEUNES ET ADULTES» Date d approbation : 17 mars 2015 Service dispensateur : Services

Plus en détail

ACCORD SUR LES MESURES CONCERNANT LES INVESTISSEMENTS ET LIEES AU COMMERCE

ACCORD SUR LES MESURES CONCERNANT LES INVESTISSEMENTS ET LIEES AU COMMERCE Page 153 ACCORD SUR LES MESURES CONCERNANT LES INVESTISSEMENTS ET LIEES AU COMMERCE Les Membres, Considérant que les Ministres sont convenus, dans la Déclaration de Punta del Este, que "à la suite d'un

Plus en détail

SANCTION DES ÉTUDES. Formation générale des jeunes; Formation générale des adultes; Formation professionnelle. Édition 2012

SANCTION DES ÉTUDES. Formation générale des jeunes; Formation générale des adultes; Formation professionnelle. Édition 2012 SANCTION DES ÉTUDES Guide de gestion de la sanction des études et des épreuves ministérielles : Formation générale des jeunes; Formation générale des adultes; Formation professionnelle. Édition 2012 Le

Plus en détail

CODE de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé

CODE de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé CODE de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé Code de pratique mondial de l OMS pour le recrutement international des personnels de santé Soixante-troisième

Plus en détail

Politique du financement, de la commandite et de l engagement communautaire 2010

Politique du financement, de la commandite et de l engagement communautaire 2010 Politique du financement, de la commandite et de l engagement communautaire 2010 Adoptée par le conseil d établissement à sa réunion du 7 mai 2013 POLITIQUE DU FINANCEMENT ET DE LA COMMANDITE 1 Considérant

Plus en détail

MODALITÉS D APPLICATION DE LA «POLITIQUE RELATIVE À LA RECONNAISSANCE

MODALITÉS D APPLICATION DE LA «POLITIQUE RELATIVE À LA RECONNAISSANCE MODALITÉS D APPLICATION DE LA «POLITIQUE RELATIVE À LA RECONNAISSANCE D UN CENTRE DE RECHERCHE» DOCUMENT RECOMMANDÉ À LA COMMISSION DE LA RECHERCHE DU 15 SEPTEMBRE 2004 ADOPTÉ AU CONSEIL ACADÉMIQUE DU

Plus en détail

Directrice des services éducatifs FEUILLE DE ROUTE. ADOPTION 14 novembre 2014 Ordonnance 14-172

Directrice des services éducatifs FEUILLE DE ROUTE. ADOPTION 14 novembre 2014 Ordonnance 14-172 CODE D IDENTIFICATION POL14-172 TITRE : Politique sur l enseignement à domicile DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR 14 novembre 2014 AUTORISATION REQUISE Directrice des services éducatifs RESPONSABLE DU SUIVI Directrice

Plus en détail

SANCTION DES ÉTUDES. Guide de gestion de la sanction des études et des épreuves ministérielles

SANCTION DES ÉTUDES. Guide de gestion de la sanction des études et des épreuves ministérielles + SANCTION DES ÉTUDES Guide de gestion de la sanction des études et des épreuves ministérielles Formation générale des jeunes (FGJ) Formation générale des adultes (FGA) Formation professionnelle (FP) Édition

Plus en détail

Société Française de Nanomédecine. SFNano STATUTS

Société Française de Nanomédecine. SFNano STATUTS Dr Nathalie Mignet Siège social : Faculté des Sciences Pharmaceutiques INSERM U1022 - CNRS UMR8151 4, avenue de l observatoire 75006 PARIS 01 53 73 95 81 http://www.sfnano.fr Société Française de Nanomédecine

Plus en détail

POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Des actions prises aujourd hui pour demain

POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Des actions prises aujourd hui pour demain POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Des actions prises aujourd hui pour demain POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PRÉAMBULE L Assemblée générale des Nations Unies constituait la Commission mondiale de l

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE L EFFECTIF DES ÉTABLISSEMENTS PRIVÉS AGRÉÉS AUX FINS DE SUBVENTIONS

LE FINANCEMENT DE L EFFECTIF DES ÉTABLISSEMENTS PRIVÉS AGRÉÉS AUX FINS DE SUBVENTIONS Annexe 002 - Page 1 de 6 LE FINANCEMENT DE L EFFECTIF DES ÉTABLISSEMENTS PRIVÉS AGRÉÉS AUX FINS DE SUBVENTIONS 1 La présente annexe précise les modalités générales de financement des établissements privés

Plus en détail

Politique relative à l admission et à l inscription des élèves pour l année scolaire 2015-2016 2 36

Politique relative à l admission et à l inscription des élèves pour l année scolaire 2015-2016 2 36 DOCUMENT OFFICIEL POLITIQUE RELATIVE À L ADMISSION ET À L INSCRIPTION DES ÉLÈVES POUR L ANNÉE SCOLAIRE 2015-2016 Adoptée par le Conseil des commissaires le 2 décembre 2014 par la résolution numéro C-087-12-14

Plus en détail

Toute désignation de personne, de fonction ou de profession utilisée dans les présents statuts s applique indifféremment aux femmes et aux hommes.

Toute désignation de personne, de fonction ou de profession utilisée dans les présents statuts s applique indifféremment aux femmes et aux hommes. Projet de statuts de la Fondation du Théâtre Kléber-Méleau (version 1/Ecublens du 10.04.2015-4/Renens du 04.03.2015) Toute désignation de personne, de fonction ou de profession utilisée dans les présents

Plus en détail

Politique de création et d'administration des fonds issus de donations ou de partenariats et de fonds d'investissement étudiant à l'université Laval

Politique de création et d'administration des fonds issus de donations ou de partenariats et de fonds d'investissement étudiant à l'université Laval Politique de création et d'administration des fonds issus de donations ou de partenariats et de fonds d'investissement étudiant à l'université Laval Texte adopté par le Conseil d'administration à sa séance

Plus en détail

«collèges numériques et innovation pédagogique»

«collèges numériques et innovation pédagogique» 1 Appel à projets «collèges numériques et innovation pédagogique» Appel à projets 1 opéré dans le cadre de l'action "plan numérique pour l'école" du Programme d'investissement d'avenir 1 Version soumise

Plus en détail

GOUVERNEMENT DU YUKON

GOUVERNEMENT DU YUKON GOUVERNEMENT DU YUKON Politique 1.7 MANUEL D ADMINISTRATION GÉNÉRALE VOLUME 1 : POLITIQUES MINISTÉRIELLES GÉNÉRALES TITRE : POLITIQUE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS ENTRÉE EN VIGUEUR: 12 mai 1994 DERNIÈRE

Plus en détail

et de conduire la recherche;

et de conduire la recherche; WHA18.44 Création d'un Centre international de Recherche sur le Cancer La Dix -Huitième Assemblée mondiale de la Santé, Attendu que l'article 18 de la Constitution prévoit, notamment, que l'une des attributions

Plus en détail

FONDS SPORTS-QUÉBEC POLITIQUE DE DONS ET

FONDS SPORTS-QUÉBEC POLITIQUE DE DONS ET FONDS SPORTS-QUÉBEC POLITIQUE DE DONS ET GUIDE D OPÉRATIONS UN DON AU FONDS SPORTS-QUÉBEC POURQUOI? SPORTSQUÉBEC LÉGALEMENT APTE À ÉMETTRE DES REÇUS FISCAUX À titre d association canadienne de sport amateur

Plus en détail

POLITIQUE en matière de gestion intégrée de la santé, sécurité et bien-être au travail

POLITIQUE en matière de gestion intégrée de la santé, sécurité et bien-être au travail POLITIQUE en matière de gestion intégrée de la santé, sécurité et bien-être au travail Ce document s'adresse à tout le personnel La Direction des ressources humaines est responsable de son application

Plus en détail

COMPTABILITÉ DES COMMANDITES ET DES DONS AUX BNP CONTEXTE

COMPTABILITÉ DES COMMANDITES ET DES DONS AUX BNP CONTEXTE COMPTABILITÉ DES COMMANDITES ET DES DONS AUX BNP CONTEXTE 1. Cette politique comptable vise à encadrer la croissance du programme de commandites et de dons des BNP pour assurer la cohérence des pratiques

Plus en détail

Énoncés des politiques et des procédures de placement (EPPP) pour les régimes à cotisations déterminées accompagnés de choix

Énoncés des politiques et des procédures de placement (EPPP) pour les régimes à cotisations déterminées accompagnés de choix Financial Services Commission of Ontario Commission des services financiers de l Ontario SECTION : INDEX N O : TITRE : APPROUVÉ PAR : PUBLICATION : DATE D'ENTRÉE EN VIGUEUR : Notes d'orientation sur les

Plus en détail

POLITIQUE : ENSEIGNEMENT À DOMICILE CODE : PS-15

POLITIQUE : ENSEIGNEMENT À DOMICILE CODE : PS-15 POLITIQUE : ENSEIGNEMENT À DOMICILE CODE : PS-15 Origine : Services pédagogiques Autorité : Résolution 00-06-20-9.5 Référence(s) : Loi sur l instruction publique, Article 15 RAISON D ÊTRE La Loi sur l

Plus en détail

Statuts. au 1. janvier 2008

Statuts. au 1. janvier 2008 Statuts au 1. janvier 2008 I. Dispositions générales Art. 1 Nom Sous le nom de «Danse Suisse», nommée ci après l «Association», il est constitué une association nationale au sens des articles 60 et suivants

Plus en détail

COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS

COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS COMITÉ DE PARTICIPATION DES ENSEIGNANTS En vertu de la clause 4-1.01 de l entente locale, la Commission scolaire (ci-après la «Commission») reconnaît officiellement que les enseignantes et les enseignants

Plus en détail

La présente procédure administrative vise à énoncer les modalités régissant la gestion des dons provenant de la communauté.

La présente procédure administrative vise à énoncer les modalités régissant la gestion des dons provenant de la communauté. Procédure administrative : Dons de charité Numéro : PA 4.003 Catégorie : Affaires et finances Pages : 8 Approuvée : le 5 mars 2001 Modifiée : le 16 juin 2014 1. Énoncé 2. But Le Conseil scolaire catholique

Plus en détail

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT 1. GÉNÉRALITÉS Document 207004 L Institut encourage les présidents des directions, commissions et groupes de travail à faire preuve de

Plus en détail

Document de travail de l ACPM. Propositions visant à modifier le Règlement sur la surveillance du pari mutuel 2014

Document de travail de l ACPM. Propositions visant à modifier le Règlement sur la surveillance du pari mutuel 2014 Document de travail de l ACPM Propositions visant à modifier le Règlement sur la surveillance du pari mutuel 2014 Recommandations Les documents de travail jouent un rôle important dans l élaboration du

Plus en détail

Règlement numéro 3 portant sur LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE

Règlement numéro 3 portant sur LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN Règlement numéro 3 portant sur LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE Adopté le 23 juin 1993 CA-93-04-34 Le présent règlement est adopté

Plus en détail

Politique de scolarisation à la maison

Politique de scolarisation à la maison Code : 2521-02-12-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique de scolarisation à la maison Date d approbation : 12 juin 2012 Service dispensateur : Date d entrée en vigueur : 13 juin 2012 Services

Plus en détail

ACTIVITE 1 ACTIVITE 2 SECTION III UNITE 6. Introduction. Soutien actuel. Durée : 5 minutes

ACTIVITE 1 ACTIVITE 2 SECTION III UNITE 6. Introduction. Soutien actuel. Durée : 5 minutes Appels de fonds : mobiliser des ressources Notes générales La capacité à mobiliser des ressources représente une compétence importante pour les réseaux de plaidoyer. En effet, l accès aux ressources financières

Plus en détail

PRINCIPES RÉGISSANT LES RELATIONS ENTRE L INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET LE RÉSEAU RÉGIONAL DE CANCÉROLOGIE DU NORD PAS DE CALAIS

PRINCIPES RÉGISSANT LES RELATIONS ENTRE L INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET LE RÉSEAU RÉGIONAL DE CANCÉROLOGIE DU NORD PAS DE CALAIS Charte Régionale PRINCIPES RÉGISSANT LES RELATIONS ENTRE L INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET LE RÉSEAU RÉGIONAL DE CANCÉROLOGIE DU NORD PAS DE CALAIS PREAMBULE Le Réseau Régional de Cancérologie Nord Pas-de-Calais

Plus en détail

STATUTS Approuvés par l arrêté du 17 décembre 1998 (journal officiel du 29 décembre 1998)

STATUTS Approuvés par l arrêté du 17 décembre 1998 (journal officiel du 29 décembre 1998) SOCIETE DES ANCIENS ELEVES DE L ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARTS ET METIERS Fondée en 1846 Reconnue d utilité publique par décret du 4 avril 1860 et d intérêt général le 31 mai 1961 STATUTS Approuvés

Plus en détail

Formulaire d événement de tierce partie : REMARQUE : Toute demande doit être soumise au moins 2 mois avant la date prévue de l événement

Formulaire d événement de tierce partie : REMARQUE : Toute demande doit être soumise au moins 2 mois avant la date prévue de l événement Formulaire d événement de tierce partie La mission de Belle et bien dans sa peau MD : Aider les femmes atteintes du cancer à gérer les effets du cancer et de ses traitements sur leur apparence. Nous vous

Plus en détail

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT

POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT POLITIQUE DE REMBOURSEMENT DES FRAIS DE RÉUNION ET DE DÉPLACEMENT http://www.actuaires.ca/members/agreements/expense_claim_form_f.pdf Document 206024 1. Généralités L Institut encourage les présidents

Plus en détail

La FARFO visera à ce que ses activités concernant les commandites et le financement correspondent à sa mission, à ses valeurs et à ses objectifs.

La FARFO visera à ce que ses activités concernant les commandites et le financement correspondent à sa mission, à ses valeurs et à ses objectifs. Politique : Dons et commandites (Administrative) Code numérique : PA-030 Article du procès-verbal : 15-CA-17 Entrée en vigueur le : 19 août 2015 Dernière révision le : s/o Prochaine révision prévue en

Plus en détail

INFO FLASH Conseils d établissement

INFO FLASH Conseils d établissement INFO FLASH Conseils d établissement Numéro 1 Novembre 2011 Les conditions gagnantes d un conseil d établissement Les conseils d établissement tel que nous les connaissons aujourd hui existent depuis 1998,

Plus en détail

LE MINISTRE DE L'INTERIEUR ET LE SECRETAIRE GENERAL DU GOUVERNEMENT MESSIEURS LES WALIS ET GOUVERNEURS DES PREFECTURES ET PROVINCES DU ROYAUME

LE MINISTRE DE L'INTERIEUR ET LE SECRETAIRE GENERAL DU GOUVERNEMENT MESSIEURS LES WALIS ET GOUVERNEURS DES PREFECTURES ET PROVINCES DU ROYAUME *. ROYAUME DU MAROC SECRETARIAT GENERAL DU GOUVERNEMENT DIRECTION DES ASSOCIATIONS ET DES PROFESSIONS REGLEMENTEES 1.4 JU~L 1 Rabat le, L< CIRCULAIRE CONJOINTE No 112010 LE MINISTRE DE L'INTERIEUR ET LE

Plus en détail

REGLEMENT No 2001-06

REGLEMENT No 2001-06 REGLEMENT No 2001-06 MODIFIANT LE REGLEMENT No 94-05 DE LA COMMISSION DES OPERATIONS DE BOURSE RELATIF AUX SOCIETES CIVILES DE PLACEMENT IMMOBILIER REGIES PAR LA LOI No 70-1300 DU 31 DECEMBRE 1970 MODIFIEE

Plus en détail

Cent soixante-quinzième session

Cent soixante-quinzième session ex Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture Conseil exécutif Cent soixante-quinzième session 175 EX/20 PARIS, le 11 août 2006 Original anglais Point 19 de l ordre du jour

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE N X LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES RÉGIMES DE RETRAITE

LIGNE DIRECTRICE N X LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES RÉGIMES DE RETRAITE LIGNE DIRECTRICE N X LIGNE DIRECTRICE RELATIVE AUX PRATIQUES PRUDENTES DE PLACEMENT DES RÉGIMES DE RETRAITE 1 mars 2011 TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE DE LA LIGNE DIRECTRICE... 3 Pratiques prudentes de placement...

Plus en détail

GREP (10) 2 FR FR FR

GREP (10) 2 FR FR FR FR GREP (10) 2 FR FR REGLEMENT INTERIEUR REGLEMENT INTERIEUR DUGROUPE DES REGULATEURS EUROPEENS DANS LE DOMAINE DES SERVICES POSTAUX (GREP) LE GROUPE DES REGULATEURS EUROPEENS DANS LE DOMAINE DES SERVICES

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION POLITIQUE 309 Page 1 de 7

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION POLITIQUE 309 Page 1 de 7 POLITIQUE 309 Page 1 de 7 Objet : Programmes de français langue seconde En vigueur : Le 21 avril 1994 Révisions : Le 25 octobre 2001; juillet 2009 1.0 OBJET La présente politique établit les normes relatives

Plus en détail

POLITIQUE VENTE ET SERVICE D ALCOOL À L UNIVERSITÉ

POLITIQUE VENTE ET SERVICE D ALCOOL À L UNIVERSITÉ Date d entrée en vigueur : 15 mars 2011 Origine : Vice-rectorat aux services Remplace/amende : 23 septembre 2002 Numéro de référence : VPS-3 Remarque : Le masculin est utilisé pour faciliter la lecture.

Plus en détail

Initiative canadienne pour la publicité sur les aliments et les boissons destinée aux enfants: Engagement de Nestlé Canada Inc.

Initiative canadienne pour la publicité sur les aliments et les boissons destinée aux enfants: Engagement de Nestlé Canada Inc. Initiative canadienne pour la publicité sur les aliments et les boissons destinée aux enfants: Engagement de Nestlé Canada Inc. Introduction Nestlé Canada Inc. est fière de participer à l'initiative canadienne

Plus en détail

POLITIQUE : PASSAGE CODE : PS-17

POLITIQUE : PASSAGE CODE : PS-17 POLITIQUE : PASSAGE CODE : PS-17 Origine : Services pédagogiques Autorité : Résolution 02-06-26-12, 13-09-25-13 Référence(s) : Loi sur l instruction publique, (L.R.Q., c.1-13.3); Régime pédagogique (L.R.Q.

Plus en détail

Politique sur la santé et le mieux être au travail

Politique sur la santé et le mieux être au travail Politique sur la santé et le mieux être au travail Politique adoptée au conseil administration Le 9 avril 2014 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. CHAMP D APPLICATION... 4 3. OBJECTIFS...

Plus en détail