IIV 5. 5Sauvegarde et restauration

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "IIV 5. 5Sauvegarde et restauration"

Transcription

1 IIV 5 5Sauvegarde et restauration Parmi les tâches assignées à un administrateur, la sauvegarde et la gestion des jeux de sauvegardes occupent une place importante. Comme le dit l adage, on sait ce que l on perd, pas ce que l on gagne! En informatique, il est clair que la perte d une base de données peut avoir des répercussions importantes sur le fonctionnement d une société. Autant aborder la sauvegarde et la restauration avant de parler de sécurité ou de distribution de données. Trois raisons motivent ce choix : tout d abord, montrer que ces opérations sont parmi les plus importantes du système, ensuite sensibiliser tout de suite aux mécanismes simples de sauvegarde et enfin présenter l organisation d une véritable gestion des sauvegardes. Dans ce chapitre, nous aborderons en premier lieu les principes généraux de la sauvegarde, en nous attardant à ce qu il faut sauvegarder, et quand. Ensuite, nous verrons en détail toutes les subtilités des sauvegardes des bases, des journaux de transactions et des tables seules. Nous étudierons les mécanismes de restauration des bases et surtout des journaux de transactions. Enfin, nous conclurons sur tout ce qui peut arriver pendant une sauvegarde, et sur les précautions à prendre pour que tout se passe au mieux.

2 216 Administration et maintenance PARTIE II Sauvegarde : pourquoi, comment? Personne n est à l abri d un crash du disque dur ou d une mauvaise manipulation, qui écrase des dizaines de méga-octets de données. Que celui qui n a jamais fait un DEL *.* dans le mauvais répertoire ou sur le mauvais disque, aux temps héroïques du tout DOS, s avance afin que je le félicite. Pour se préserver de ces erreurs, il faut sauvegarder ses données. Pour éviter que tout finisse mal, SAUVEGARDEZ VOS DONNÉES!!!! Oui, mais : quoi et quand sauvegarder? Quoi sauvegarder? Vous me demandez ce qu il faut sauvegarder? Mais tout, bien sûr. Non seulement les bases de données que vous avez créées, mais aussi les bases système master, msdb et distribution si vous faites de la réplication et êtes distributeur, ainsi que les journaux de transactions, pour tenir compte des modifications apportées aux données. Bien évidemment, il n est pas question de sauvegarder bêtement ces bases, sans réfléchir à une politique générale de sauvegarde : cela implique de décider quand les sauvegardes doivent avoir lieu. Quand sauvegarder? Tous les jours, ou presque! N exagérons rien, tout dépend du type de vos bases de données. Généralement, on se fonde sur un certain nombre de critères pour établir une stratégie de sauvegarde. En voici quelques-uns : l indice de volatilité des données, qui indique si vos données sont fréquemment mises à jour ou non. Pourquoi sauvegarder tous les jours une base d infocentre qui n est qu en consultation? l espace alloué au journal des transactions. Si votre journal est de faible taille, il faudra le sauvegarder fréquemment et le purger, tout en conservant des mécanismes de tolérance de pannes ; la confiance que vous accordez aux bandes de sauvegarde ou à leur mode de stockage. Plus vous faites confiance aux bandes, moins vous sauvegardez. Mais attention, ces choses-là ne devraient pas inspirer confiance. Méfiez-vous en comme de la peste. Qu y a-t-il d aussi peu fiable qu une bande?

3 Sauvegarde et restauration CHAPITRE V 217 le temps imparti aux sauvegardes. Si vous n avez pas le temps de sauvegarder votre base pendant la nuit, car ladite sauvegarde prend plus de 12 heures, il faut penser à une politique de sauvegarde plus judicieuse. De manière générale, sauvegardez vos bases de données toutes les semaines, y compris master, msdb et distribution. Souvenez-vous que master est la clé de voûte de SQL Server. Si vous en faites une sauvegarde hebdomadaire, vous prévenez les risques de crash du disque. En effet, vous serez à nouveau opérationnel rapidement en remontant l une des sauvegardes de master et de vos bases de données. En règle générale, il est préférable, pour une base transactionnelle, d adopter un plan de sauvegarde incrémental, comme celui-ci :. Figure 5 1 Exemple de planning de sauvegarde incrémentale La sauvegarde du mardi ne contient donc que les transactions survenues depuis la sauvegarde du journal du lundi. Puis, le dimanche suivant, on refait une sauvegarde complète de la base. Ensuite, les jeux de sauvegardes sont permutés de façon à n en conserver que deux ou trois. Si le nombre d utilisateurs est important et qu ils font de nombreuses modifications, on peut être amené à sauvegarder le journal plusieurs fois par jour, et de ce fait, à réaliser la sauvegarde, complète ou différentielle de la base, tous les jours. L intérêt de cette dernière méthode de sauvegarde est double : d une part, sauvegarder le journal est infiniment plus rapide que sauvegarder la base, d autre part, sauvegarder le journal le vide et contribue donc à ne conserver en permanence qu un journal de faible volume. Enfin la sauvegarde différen-

4 218 Administration et maintenance PARTIE II Figure 5 2 Exemple de planning de sauvegarde différentielle et incrémentale tielle est plus rapide qu une sauvegarde complète, puisqu elle ne contient que les pages de la base modifiées depuis la dernière sauvegarde complète, et elle contribue à accélérer les restaurations, comme nous le verrons un peu plus loin dans ce chapitre. Soyez rusé! Dans tous les cas, si la sauvegarde de votre base de données est rapide, de quelques minutes à quelques heures, et qu elle peut se faire de nuit, je vous conseille de sauvegarder le journal plusieurs fois par jour et la base tous les jours. Cette stratégie de sauvegarde, d une part, minimise le risque de perte d informations et, d autre part, garantit que le journal garde une taille gérable dans la journée. Principes généraux Pour faire des sauvegardes avec SQL Server, vous devez créer des unités de sauvegarde. Elles peuvent accueillir indifféremment les sauvegardes complètes et différentielles des bases de donnée et celles des journaux de transactions. Une fois l unité créée, vous pouvez sauvegarder une ou plusieurs bases, mélanger bases et journaux, ou encore écraser les anciennes sauvegardes par une nouvelle. Une base un journal, un fichier ou un groupe de fichiers peut également être sauvegardée sur plusieurs unités, en parallèle ; chaque unité en contiendra une portion. La réunion de ces unités permettra donc de restaurer la base. Cette fonctionnalité propre à SQL Server permet d accélérer de manière significative les sauvegardes 1. La démarche est simple : créer les unités, sauvegarder, puis restaurer en cas de problème.

5 Sauvegarde et restauration CHAPITRE V 219 Soyez rusé! Une stratégie d accélération des sauvegardes, quand vous ne disposez pas de lecteur de bande rapide (comme les lecteurs DLT Digital Linear Tape) consiste à sauvegarder les bases dans des unités sur disques (c est-à-dire dans des fichiers), puis de sauvegarder ces fichiers grâce au gestionnaire de sauvegardes de Windows 2000 ou de tout autre logiciel approprié. Attention : il n est pas possible de sauvegarder directement les fichiers de bases de données avec le gestionnaire de sauvegarde de Windows En effet, dans la mesure où SQL Server en a l utilisation exclusive, Windows 2000 ne peut y accéder, à moins d arrêter le serveur SQL. Les unités de sauvegarde Avant de se lancer dans la première sauvegarde, il est préférable de créer au moins une ou plusieurs unités permanentes de sauvegarde. Les différents types d unités Il existe plusieurs types d unités, regroupant les différents media standards de stockage informatique : bande ; disque ; disque réseau ; canal nommé. Les trois premiers types sont accessibles depuis l interface graphique. Pour ce qui est du dernier, on ne peut créer l unité qu à partir de la procédure stockée sp_addumpdevice. Unités sur bande SQL Server n accepte que les lecteurs de bandes locaux, c est-à-dire connectés directement sur la machine et reconnus par Windows Il n est donc pas possible de lancer une sauvegarde sur un lecteur de bandes en réseau, à moins d utiliser un logiciel de sauvegarde comme ARCSERVE ou BACKUPEXEC avec l agent adéquat. 1. En test, j ai réussi à sauvegarder une base de 30 giga-octets sur deux lecteurs de bandes DLT en moins d une demi-heure. On peut mieux faire, mais c est plus cher!

6 220 Administration et maintenance PARTIE II Avant de créer une unité de sauvegarde sur bande, on doit installer le pilote du lecteur de bandes dans Windows Par défaut, cette unité aura pour nom \\.\TAPE0. S il y en a plusieurs sur la même machine, elles s appelleront \\.\TAPE1, \\.\TAPE2, et ainsi de suite. Il est possible de sauvegarder plusieurs bases sur une seule bande, ainsi qu une base sur plusieurs bandes. De plus avec le nouveau format de sauvegarde sur bande (MSTF, Microsoft Tape Format), il est possible de grouper sauvegardes Windows et SQL sur la même bande. Unité sur disque La création d une unité sur disque se résume en fait à la création d un fichier local ou d un fichier situé sur un répertoire partagé distant. Le fichier n est créé qu au moment de la première sauvegarde sur cette unité. Dans le cas d une unité sur disque réseau, on peut (et c est préférable) utiliser un nom UNC (Universal Naming Convention), par exemple, \\GODZILLA\SAUVESQL\PLANNING.BAK, pour sauvegarder dans le répertoire partagé SAUVESQL du serveur GODZILLA. Bien évidemment, la sauvegarde sur une unité réseau est subordonnée au fait que le disque distant soit en marche et accessible. Unités de canal nommé Cette fonctionnalité est proposée pour permettre la connexion de logiciels de sauvegarde. Il est alors possible de faire des sauvegardes sur des unités de bande se trouvant sur le réseau ou sur des périphériques particuliers. La différence majeure avec les autres types d unités est qu elles ne possèdent pas de nom logique. Le canal est appelé pendant la sauvegarde ou la restauration (voir les instructions BACKUP et RESTORE, plus loin dans ce chapitre). La création des unités La création d une unité peut se faire depuis SQL Enterprise Manager ou depuis Transact-SQL. Avec SQL Enterprise Manager, on ne peut créer que des unités sur disque ou sur bande. Création avec SQL Enterprise Manager Voici les étapes de création d une unité depuis SQL Enterprise Manager : 1. Depuis SQL Enterprise Manager, ouvrir le dossier Gestion ;

7 Sauvegarde et restauration CHAPITRE V Sur l icône Sauvegarde, cliquer avec le bouton droit de la souris et sélectionner la commande Nouvelle unité de sauvegarde : la fenêtre de création d une unité apparaît (figure 5 3) ; Figure 5 3 Création d une unité de sauvegarde 3. Dans la zone Nom, donner le nom de l unité de sauvegarde ; 4. Dans la zone Nom de fichier ou Nom du lecteur de bande, donner le nom physique de l unité. Dans le cas d unités sur disque, donner le nom du fichier avec son chemin complet. Exemple : G:\BACKUP\MABASE.BAK. Dans le cas d unités sur disque réseau, indiquer le nom du fichier avec son chemin, par exemple : \\GODZILLA\BACKUP\MABASE.BAK. Il est préférable de donner un nom UNC plutôt que d utiliser une lettre de lecteur logique, celle-ci pouvant changer au redémarrage de la machine. Dans le cas d unités sur bande, donner le nom de la bande conforme à sa définition dans le gestionnaire de bande de Windows 2000, par exemple : \\.\TAPE0. S il y a plusieurs lecteurs de bandes sur la machine, ils sont identifiés par leur numéro (TAPE0, TAPE1, TAPE2...). 5. Cliquer sur le bouton OK. L unité est créée. Important Dans le cas d une sauvegarde sur disque, si vous allez voir sur le disque où se trouve le fichier, vous constaterez qu il n existe pas, contrairement aux fichiers de base de données. Ce fichier ne sera créé que lors de la première sauvegarde. Création avec Transact-SQL Il existe une instruction permettant de créer tout type d unité (à part les unités de canaux nommés) : sp_addumpdevice.

8 222 Administration et maintenance PARTIE II Syntaxe sp_addumpdevice =] 'type_d unité', =] 'nom_logique', =] 'nom_physique' [, { =] type_de_contrôleur =] 'état_unité' } ] Exemple : sp_addumpdevice 'disk', 'SAUVEMABASE', 'C:\MSSQL\BACKUP\MABASE.BAK' crée une unité de sauvegarde sur disque appelée MABASE.BAK. La maintenance des unités Comme pour tout composant du serveur, il est possible d éditer l état et le contenu d une unité et, bien évidemment, de la supprimer. Éditer le contenu d une unité Une unité va contenir une ou plusieurs sauvegardes de bases de données, de journaux de transaction et de tables. Le moyen le plus simple est de passer par SQL Enterprise Manager. Une fois l unité créée, elle apparaît dans la liste des unités dans le dossier Sauvegarde. Faire un clic droit sur l unité dont on souhaite éditer le contenu et choisir Propriétés, ou double-cliquer sur le nom de l unité : la fenêtre de Propriétés apparaît (figure 5 4). Figure 5 4 Propriétés d une unité de sauvegarde Appuyer sur le bouton Afficher le contenu pour visualiser le contenu de l unité sélectionnée (figure 5 5).

9 Sauvegarde et restauration CHAPITRE V 223 Figure 5 5 Contenu d une unité de sauvegarde On peut également obtenir des informations sur une unité de sauvegarde à partir de la fenêtre Restauration de la base de données. Nous reviendrons sur les informations contenues dans cette fenêtre et sur leur interprétation, plus loin dans ce chapitre. Figure 5 6 Contenu d une unité de sauvegarde depuis la fenêtre Restauration Enfin, pour obtenir des informations sous forme de texte, on peut utiliser la procédure stockée système sp_helpdevice, qui interroge la table master..sysdevices. Syntaxe sp_helpdevice 'nom'] Le tableau 5 1 montre le résultat obtenu en exécutant cette procédure sans paramètres. Dans la mesure où la table sysdevices contient la référence des unités de base de données et celle des unités de sauvegarde, le résultat de sp_helpdevice contient la liste de toutes les unités.

10 224 Administration et maintenance PARTIE II Tableau 5 1 Résultat de sp_helpdevice device_name physical_name description status cntrltype size master C:\Program Files\Microsoft SQL Server\MSSQL\data\master.mdf special, physical disk, 4 MB mastlog C:\Program Files\Microsoft SQL Server\MSSQL\data\mastlog.ldf special, physical disk, 0.8 MB modeldev C:\Program Files\Microsoft SQL Server\MSSQL\data\model.mdf special, physical disk, 0.6 MB modellog C:\Program Files\Microsoft SQL Server\MSSQL\data\modellog.ldf special, physical disk, 0.8 MB tempdev C:\Program Files\Microsoft SQL Server\MSSQL\data\tempdb.mdf special, physical disk, 2 MB templog C:\Program Files\Microsoft SQL Server\MSSQL\data\templog.ldf special, physical disk, 0.5 MB Supprimer une unité de sauvegarde Supprimer une unité de sauvegarde ne supprime pas le fichier physique associé, mais simplement sa référence dans la table sysdevices. Pour supprimer, en mode graphique, une unité de sauvegarde, il suffit, à partir du dossier Sauvegarde de SQL Enterprise Manager, de sélectionner le nom de l unité et d appuyer sur la touche SUPPR ou de choisir Supprimer dans le menu contextuel. À partir de Transact-SQL, utiliser la procédure système sp_dropdevice. Syntaxe sp_dropdevice =] 'unité' [, =] 'suppr_fichier'] La sauvegarde Lorsque les unités sont créées, on peut passer à la sauvegarde des informations. SQL Server 2000 permet de sauvegarder cinq types de composants : la base de données complète ; la base de données en mode différentiel ; le journal des transactions ;

11 Sauvegarde et restauration CHAPITRE V 225 un fichier ; un groupe de fichiers. L une des fonctionnalités les plus puissantes de SQL Server concerne la possibilité de sauvegarder une base, alors même qu elle est en cours d utilisation : il s agit du mécanisme de sauvegarde dynamique. Sauvegarde dynamique Il n est pas nécessaire d arrêter l exploitation d une base de données pour en faire la sauvegarde. En effet, le mécanisme de sauvegarde dynamique donne la possibilité de la sauvegarder alors que des utilisateurs y sont connectés. Pour comprendre comment cela est possible, il nous faut revenir sur la structure interne d une base de données SQL Server. Toutes les informations sont stockées dans des pages de 8 kilo-octets, que SQL Server sauvegarde, dans l ordre du fichier, que les pages aient été modifiées ou non depuis le début de la sauvegarde. Mais sauvegarder une page modifiée, alors que la transaction qui la modifie n est pas terminée, est une opération dangereuse. En effet, si la transaction échoue, les données modifiées doivent revenir dans l état précédant la modification. C est pourquoi, le système sauvegarde le journal des transactions en même temps que la base de données. Le schéma ci-dessous résume ce fonctionnement (figure 5 7). Figure 5 7 Mécanisme de sauvegarde d une base de données Pendant la sauvegarde de la base, SQL Server capture les pages de données directement sur le disque sans chercher à savoir si ces pages sont cohérentes ou non. La sauvegarde de la base seule est donc incohérente, s il y a une activité sur le système. Pour assurer la cohérence de la sauvegarde, SQL Server enregistre la portion du journal des transactions correspondant à la période de

12 226 Administration et maintenance PARTIE II sauvegarde. Ainsi, si la base doit être restaurée, SQL Server rejouera le journal qu il a sauvegardé en même temps que la base pour ramener les données dans un état cohérent. Dans ce cas, à la différence de la sauvegarde du journal des transactions seul, celui-ci n est pas purgé. Sauvegarde complète de la base de données La première chose à sauvegarder est la base elle-même : cela assure qu en cas de crash, on pourra revenir à la dernière sauvegarde pour restaurer les structures et les données. Une sauvegarde complète est le point de références des sauvegardes de journaux et différentielles ultérieures. Sauvegarder avec SQL Enterprise Manager Pour sauvegarder la base avec SQL Enterprise Manager, il est préférable d avoir créé une ou plusieurs unités de sauvegarde. Ensuite, rien n est plus simple. 1. Dans SQL Enterprise Manager, sélectionner le serveur sur lequel se trouve la base à sauvegarder. 2. Sélectionner la base et dans le menu Outils, choisir Sauvegarder la base de données (on peut aussi obtenir cette commande via le menu contextuel, sur le dossier de la base de données). La fenêtre de sauvegarde apparaît alors (figure 5 8). Figure 5 8 Boîte de dialogue de sauvegarde d une base de données

13 Sauvegarde et restauration CHAPITRE V Dans la liste Base de données, sélectionner la base à sauvegarder. 4. Choisir le type de sauvegarde dans la zone Sauvegarde. Souvenez-vous qu il faut impérativement commencer par une sauvegarde complète de la base de données avant de sauvegarder le journal ou de faire une sauvegarde différentielle. 5. Dans la zone Destination, ajouter la ou les unités dans lesquelles on souhaite sauvegarder la base, en cliquant sur le bouton Ajouter. Si l on souhaite effectuer une sauvegarde en agrégat (c est-à-dire sur plusieurs unités simultanément), indiquer les unités les unes après les autres. Figure 5 9 Sélection d une unité de sauvegarde 6. Si l on souhaite écraser le contenu d une ou des unités sélectionnées, cocher le bouton Remplacer le support existant. 7. Choisir éventuellement les options de sauvegarde, telles la vérification de la sauvegarde 2 ou la date d expiration du jeu de sauvegarde (figure 5 10). 8. Si l unité sélectionnée est une bande, on peut choisir d Éjecter la bande après sauvegarde. 9. Cliquer sur le bouton OK pour lancer la sauvegarde. Soyez rusé! La sauvegarde est une opération qui bloque l interface graphique de SQL Enterprise Manager. Donc, pendant qu elle s exécute, il ne vous reste plus qu à regarder le curseur d avancement! Pour éviter cela, cochez la case Planification, puis cliquez sur le bouton contenant trois points de la zone Planification. La boîte de planification de la sauvegarde apparaît alors. Cochez la case Une fois et sélectionnez une planification dans quelques minutes, puis cliquez sur le bouton OK. Le système revient à la fenêtre 2. Dans la boîte de dialogue, Vérifier que la sauvegarde est terminée est une erreur de traduction. Il faut lire Vérification du jeu de sauvegarde à la fin de l opération de sauvegarde.

14 228 Administration et maintenance PARTIE II Figure 5 10 Sélection des options de sauvegarde de sauvegarde de la base de données, que vous pouvez fermer en cliquant sur le bouton OK. Votre sauvegarde va se dérouler à l arrière-plan à l heure indiquée. De plus, vous avez créé une tâche que vous pouvez invoquer à tout moment. Sauvegarder avec Transact-SQL La sauvegarde avec le code, bien que plus contraignante (il faut taper la totalité de la commande), est beaucoup plus souple en termes de fonctionnalités. Syntaxe BACKUP DATABASE TO <unité_sauvegarde> [,...n] [WITH [BLOCKSIZE = [[,] DESCRIPTION = [[,] DIFFERENTIAL] [[,] EXPIREDATE = RETAINDAYS = [[,] PASSWORD = { } ] [[,] FORMAT NOFORMAT] [[,] {INIT NOINIT}] [[,] MEDIADESCRIPTION = [[,] MEDIANAME = [[,] MEDIAPASSWORD = { } ] [[,] [NAME = [[,] {NOSKIP SKIP}] [[,] {NOREWIND REWIND} ]

15 Sauvegarde et restauration CHAPITRE V 229 [[,] {NOUNLOAD UNLOAD}] [[,] [RESTART] [[,] STATS [= pourcentage]] Exemple : BACKUP DATABASE mabase TO sauvemabase sauvegarde la base mabase dans l unité sauvemabase. Le paramètre unité_sauvegarde de l instruction BACKUP peut prendre les valeurs suivantes : nom de l unité de sauvegarde ; variable contenant le nom de l unité de sauvegarde ; {DISK TAPE PIPE} = nom de l unité physique. Si l on souhaite faire une sauvegarde sans créer d unité de sauvegarde au préalable, on peut se servir de la troisième valeur. Par exemple, pour sauvegarder dans un fichier appelé C:\BACKBASE.BAK, il suffit d exécuter la ligne suivante : BACKUP DATABASE MABASE TO DISK='C:\BACKBASE.BAK'. Voici la description exhaustive des options disponibles : BLOCKSIZE : il s agit de la taille de bloc à utiliser. Cette taille est fonction du type d unité de bande utilisée. SQL Server détecte automatiquement le type de bande et y adapte la taille de bloc. À moins d y être invité par le fabricant du lecteur de bande, ne modifiez pas ce paramètre qui a des répercutions importantes sur la vitesse de sauvegarde. De plus, il faut utiliser cette option conjointement avec FORMAT pour formater la bande avec la taille de bloc définie ; DESCRIPTION, MEDIADESCRIPTION, MEDIANAME : DESCRIPTION donne la description du jeu de sauvegarde, alors que MEDIADESCRIPTION et MEDIA- NAME donnent la description et le nom du média sur lequel se fait la sauvegarde ; : précise une date au-delà de laquelle la sauvegarde est considérée comme obsolète et peut être écrasée. Cette option ne peut être employée que pour les unités sur bande ou sur disque, avec le paramètre INIT ; FORMAT NOFORMAT : invalide tout le contenu de l unité de sauvegarde. Cette option valide implicitement INIT et va plus loin que cette dernière option puisque le contenu de la bande est alors totalement écrasé, qu il existe un mot de passe ou non ;

16 230 Administration et maintenance PARTIE II MEDIAPASSWORD : permet de protéger le support de sauvegarde par un mot de passe ; INIT NOINIT : précise s il faut ou non initialiser la bande avant la sauvegarde. Cependant, s il existe d autres jeux de sauvegardes sur le bande qui ne sont pas arrivés à expiration, ils ne sont pas impactés par cette option ; UNLOAD NOUNLOAD : spécifie s il faut ou non décharger la bande en fin de sauvegarde ; PASSWORD : permet de protéger le jeu de sauvegarde par un mot de passe qui sera demandé à chaque restauration ultérieure ; : donne le nombre de jours pendant lesquels la sauvegarde ne peut pas être écrasée. Comme EXPIREDAYS, cette option n est utilisée qu avec les unités sur bande ou sur disque avec le paramètre INIT ; STATS : définit la fréquence des messages en pourcentage de pages sauvegardées. Si vous ne renseignez pas ce paramètre, sa valeur est 10, c est-àdire que vous recevrez 10 messages pendant la sauvegarde (de 0 à 100%) ; RESTARTS : indique que la sauvegarde précédente a échoué et qu il faut la redémarrer là où elle s est arrêtée. REWIND NOREWIND : spécifie s il faut ou non fermer la bande après la sauvegarde. NOREWIND implique NOUNLOAD ; SKIP NOSKIP : indique s il faut lire ou non l en-tête des bandes contenant le nom et la date d expiration du jeu de sauvegarde ; STATS : définit la fréquence des messages en pourcentage de pages sauvegardées. Si vous ne renseignez pas ce paramètre, sa valeur est 10, c est-àdire que vous recevrez 10 messages pendant la sauvegarde (de 0 à 100%). La sauvegarde d une base de données sauve tous les objets et toutes les données de la base, ainsi que toutes les modifications validées pendant la sauvegarde. Cela signifie que si l on effectue une sauvegarde de la base alors que plusieurs utilisateurs sont au travail, la sauvegarde contient le reflet exact de l état réel de la base à la fin de la sauvegarde. Sauvegarde du journal des transactions Une transaction est définie par quatre caractéristiques : Atomique, Cohérente, Isolée, Durable (ACID). Voir «Transactions», page 54. Le journal des transactions permet de s assurer de la durabilité des transactions. Il peut être sauvegardé indépendamment de la base de données. C est en fait une double opération : outre son enregistrement sur disque, bande ou canal

17 Sauvegarde et restauration CHAPITRE V 231 nommé, le journal est purgé des transactions validées (ce que l on appelle sa partie inactive). La sauvegarde est donc un mécanisme qui ne conserve qu un journal des transactions de faible volume. Sauvegarder avec SQL Enterprise Manager Avec SQL Enterprise Manager, la sauvegarde du journal se déroule comme la sauvegarde d une base de données. Cependant, il n est pas possible de passer tous les paramètres spécifiques des journaux de transactions comme avec Transact-SQL. Sauvegarder avec Transact-SQL La syntaxe est similaire à celle qui sert à sauvegarder une base de données, mais on dispose de trois options supplémentaires, spécifiques des journaux. Comme avec BACKUP DATABASE, l unité de sauvegarde peut être une unité existante ou une variable contenant un nom d unité ou un nom d unité physique. Syntaxe BACKUP LOG { [WITH { NO_LOG TRUNCATE_ONLY }] } { TO <unité_sauvegarde> [,...n] [WITH [BLOCKSIZE = [[,] DESCRIPTION = [[,] EXPIREDATE = RETAINDAYS = [[,] PASSWORD = { } ] [[,] FORMAT NOFORMAT] [[,] {INIT NOINIT}] [[,] MEDIADESCRIPTION = [[,] MEDIANAME = [[,] MEDIAPASSWORD = { } ] [[,] [NAME = NO_TRUNCATE [[,] {NOREWIND REWIND} ] [[,] {NOSKIP SKIP}] [[,] {NOUNLOAD UNLOAD}] [[,] [RESTART] [[,] STATS [= pourcentage]] ] }

18 232 Administration et maintenance PARTIE II Exemple : BACKUP LOG Mabase TO Sauvelog sauvegarde le journal de la base mabase dans l unité Sauvelog. Truncate_only No_log No_truncate Cette option permet de vider la partie inactive du journal sans la sauvegarder. Bien évidemment, cette opération est risquée sur un site de production puisqu on perd la capacité de recharger une sauvegarde de la base et des journaux. Elle sert surtout au cours des phases de développement ou de test, pendant lesquelles les journaux n ont pas besoin d être conservés. Toutes les modifications faites depuis la dernière synchronisation sont perdues corps et biens : sauvegardez donc toujours la base après un BACKUP LOG WITH TRUNCATE_ONLY. Il n est pas nécessaire de préciser le nom d une unité de sauvegarde, puisque le journal n est pas sauvegardé. Un exemple? En voici un : backup log mabase with truncate_only. Important Après un BACKUP LOG WITH TRUNCATE_ONLY, il faut faire une sauvegarde de la base de données : sinon, on ne pourra pas faire d autres BACKUP LOG. Comme TRUNCATE_ONLY, NO_LOG vide le journal. La différence concerne l enregistrement dans le journal. Sans l option NO_LOG, BACKUP LOG est une transaction inscrite dans le journal ; avec cette option, BACKUP LOG vide la partie inactive du journal et n enregistre pas le fait que le journal a été vidé. NO_LOG est l option à utiliser si le journal est saturé. On ne peut rien faire d autre! Il faut d abord vider le journal avant de continuer à travailler. Bien évidemment, pensez à faire une sauvegarde de la base immédiatement après (en priant que tout se passe bien!). Attention : ne pas confondre NO_TRUNCATE avec TRUNCATE_ONLY ou NO_LOG. Cette option sert lorsque la base est suspecte, et que le journal de transactions est accessible. Si la base est suspecte défaillance du disque sur lequel elle est stockée, par exemple, il est impossible de sauvegarder le journal normalement. Avec cette option, on peut faire une sauvegarde du journal, ce qui permettra de recharger la base et les journaux jusqu au moment de la défaillance.

19 Sauvegarde et restauration CHAPITRE V 233 Pour que cette opération soit possible, master doit être accessible. Si, par malheur, master et la base de données se trouvaient sur le même disque défaillant, il ne vous reste que les yeux pour pleurer sur la dépouille des transactions perdues. Important Dans SQL Server 7, si le fichier.mdf de la base de données n est pas accessible, on ne peut pas sauvegarder le journal avec l option NO_TRUNCATE. On obtient les messages d erreurs 3446 et 3013 qui indiquent que la sauvegarde a échoué. Microsoft a confirmé le problème (note Q du TechNet) sans apporter de solutions autre que la protection du fichier.mdf par du RAID 1 ou 5. Ce dysfonctionnement a été corrigé dans SQL Server 2000 : il est donc possible de sauvegarder le journal des transactions, même si le fichier.mdf n est pas accessible. Sauvegarde différentielle et incrémentale La mise en œuvre d une sauvegarde complète de base de données et du journal des transactions est appelée sauvegarde incrémentale. Figure 5 11 Sauvegarde incrémentale Dans l exemple de la figure 5 11, le journal de mardi 8h00 contient uniquement les modifications ayant eu lieu sur la base entre la sauvegarde complète de la base et la sauvegarde du journal des transactions. De même, la sauvegarde de mardi 12h00 contient les modifications ayant eu lieu sur la base entre la sauvegarde du journal de 8h00 et celle de 12h00. On peut dire qu il s agit d une stratégie incrémentale, puisque les sauvegardes de journaux ne contiennent que la partie ajoutée l incrément des modifications depuis la dernière sauvegarde. L inconvénient d une telle stratégie est qu en cas de restauration, il faut réappliquer tous les journaux des transactions. L application de certaines transactions peut engendrer un traitement long et fastidieux. De plus, il n est pas toujours possible de sauvegarder la

20 234 Administration et maintenance PARTIE II base tous les jours. En effet, si la sauvegarde de la base dépasse la durée impartie pendant la nuit, vous devez utiliser une autre stratégie. C est ici qu entre en jeu la sauvegarde différentielle. La sauvegarde différentielle est une sauvegarde de base de données qui capture les pages modifiées depuis la dernière sauvegarde complète. Figure 5 12 Sauvegarde différentielle La sauvegarde différentielle est donc plus rapide, puisqu elle ne contient que les différences survenues depuis la dernière sauvegarde complète. Dans l exemple de la figure 5 12, la sauvegarde différentielle effectuée lundi à 22h00 contient les pages modifiées depuis samedi 22h00, date et heure de dernière la sauvegarde complète, rendant ainsi caduques les sauvegardes du journal de la journée de lundi. De plus, elle est le point de départ de la sauvegarde suivante du journal de mardi 8h00. Si un crash se produit après 8h00 le mardi, il faut restaurer la sauvegarde complète de la base, puis la sauvegarde différentielle et enfin le journal de mardi. L intérêt de la sauvegarde différentielle réside surtout dans le fait qu elle est plus rapide qu une sauvegarde complète et que sa restauration est plus rapide que celle du journal des transactions : elle restaure des pages, alors que celle d un journal rejoue les transactions. Dans le cas, par exemple, de la création d un index, le journal des transactions ne contient que l instruction de création de l index, alors que la sauvegarde différentielle contient les pages de l index créé. Depuis SQL Server 7, la sauvegarde différentielle a été améliorée et accélérée par l introduction des pages DCM (Differential Changed Map). Cette page système, située en début de fichier de données, permet de suivre extensions. Si une extension est modifiée depuis la dernière sauvegarde complète de la base de données, son bit dans la DCM passe à 1. Lors de la sauvegarde différentielle, SQL Server a juste besoin de parcourir la DCM pour trouver les extensions à sauvegarder. Cette stratégie évite le parcours de la base à la recherche des extensions modifiées.

Restauration d une base de données

Restauration d une base de données Restauration d une base de données Version 1.0 Z Grégory CASANOVA 2 Restauration d'une base de données 20/10/09 Sommaire 1 Introduction... 3 2 Mise en œuvre d une restauration de base de données... 4 2.1

Plus en détail

Sauvegarde de bases de données. Pour désactiver les options des base de données

Sauvegarde de bases de données. Pour désactiver les options des base de données Sauvegarde de bases de données Dans cet exercice, vous allez effectuer plusieurs sauvegardes complètes de bases de données à l'aide de SQL Server Enterprise Manager et d'instructions Transact-SQL. Pour

Plus en détail

Sauvegarde d une base de données

Sauvegarde d une base de données Sauvegarde d une base de données Version 1.0 Grégory CASANOVA 2 Sauvegarde d une base de données Sommaire 1 Introduction... 3 2 Différents types de sauvegarde... 4 2.1 Sauvegarde complète de base de données...

Plus en détail

Découverte de l ordinateur. Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers

Découverte de l ordinateur. Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers Découverte de l ordinateur Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers SOMMAIRE I L ORDINATEUR ET L EXPLORATEUR... 3 1.1 : PRESENTATION ET GENERALITES... 3 1.2 : CONNAÎTRE LES PROPRIETES D UN ELEMENT...

Plus en détail

Guide d installation UNIVERSALIS 2016

Guide d installation UNIVERSALIS 2016 Guide d installation UNIVERSALIS 2016 (Windows) Nous vous recommandons de lire ce document avant de commencer l installation d UNIVERSALIS 2016 sur Windows. Vous y trouverez la description de la procédure

Plus en détail

Encryptions, compression et partitionnement des données

Encryptions, compression et partitionnement des données Encryptions, compression et partitionnement des données Version 1.0 Grégory CASANOVA 2 Compression, encryption et partitionnement des données Sommaire 1 Introduction... 3 2 Encryption transparente des

Plus en détail

Gestionnaire de Sauvegarde

Gestionnaire de Sauvegarde d Utilisation Version 1.5 du 26/12/2011 d utilisation de l application de sauvegarde Actu-pc Sommaire Introduction... 3 Installation et mise en place du logiciel... 3 Pré-requis... 3 Démarrage de l installation...

Plus en détail

2012 - Copyright Arsys Internet E.U.R.L. Arsys Backup Online. Guide de l utilisateur

2012 - Copyright Arsys Internet E.U.R.L. Arsys Backup Online. Guide de l utilisateur Arsys Backup Online Guide de l utilisateur 1 Index 1. Instalation du Logiciel Client...3 Prérequis...3 Installation...3 Configuration de l accès...6 Emplacement du serveur de sécurité...6 Données utilisateur...6

Plus en détail

Sauvegarde automatique des données de l ordinateur. Manuel d utilisation

Sauvegarde automatique des données de l ordinateur. Manuel d utilisation Sauvegarde automatique des données de l ordinateur Manuel d utilisation Sommaire 1- Présentation de la Sauvegarde automatique des données... 3 2- Interface de l'application Sauvegarde automatique des données...

Plus en détail

Guide d installation UNIVERSALIS 2014

Guide d installation UNIVERSALIS 2014 Guide d installation UNIVERSALIS 2014 (Windows) Nous vous recommandons de lire ce document avant de commencer l installation d UNIVERSALIS 2014 sur Windows. Vous y trouverez la description de la procédure

Plus en détail

Restaurer des données

Restaurer des données Restaurer des données Pré-requis à cette présentation La lecture de ce guide suppose que vous avez installé l agent SFR Backup sur l équipement que vous souhaitez sauvegarder. Il est également nécessaire

Plus en détail

LD Paye pour Windows

LD Paye pour Windows LD Paye pour Windows Version 4 Installation du progiciel Installation des programmes Ce paragraphe et ceux qui suivent décrivent l ensemble des tâches d installation de LDPaye pour Windows relatives à

Plus en détail

CREER ET FORMATER UNE PARTITION DE DISQUE DUR 1 QUE SONT LES PARTITIONS ET LES LECTEURS LOGIQUES? 6

CREER ET FORMATER UNE PARTITION DE DISQUE DUR 1 QUE SONT LES PARTITIONS ET LES LECTEURS LOGIQUES? 6 Table des matières. CREER ET FORMATER UNE PARTITION DE DISQUE DUR 1 QUE SONT LES PARTITIONS ET LES LECTEURS LOGIQUES? 6 QUE SONT LES DISQUES DE BASE ET LES DISQUES DYNAMIQUES? 6 FORMATAGE DES DISQUES ET

Plus en détail

Connecteur Zimbra pour Outlook 2007 et 2010 (ZCO) w

Connecteur Zimbra pour Outlook 2007 et 2010 (ZCO) w w Procédure Messagerie Outlook 2007 et 2010 Solutions informatiques Connecteur Zimbra pour Microsoft Outlook 2007 et 2010 (ZCO) 1/46 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Compatibilité... 3 2.1 Versions supportées

Plus en détail

Migration de la base de données et récupération après un crash

Migration de la base de données et récupération après un crash Migration de la base de données et récupération après un crash MDaemon est une marque déposée de Alt-N Technologies. Archive Server for MDaemon est développé par la société Achab. Page 1/12 Sommaire Différents

Plus en détail

Formation Windows 7 créer par ABC-INFO47

Formation Windows 7 créer par ABC-INFO47 Formation Windows 7 par ABC-INFO47 Page 1 SOMMAIRE L ordinateur et les périphériques... 3 Le bureau de Windows 7... 3 Liste des icônes principales du bureau :... 4 Personnaliser les icones du bureau :...

Plus en détail

Connecteur Zimbra pour Outlook 2003 (ZCO)

Connecteur Zimbra pour Outlook 2003 (ZCO) Solutions informatiques w Procédure Messagerie Outlook 2003 Connecteur Zimbra pour Microsoft Outlook 2003 (ZCO) 1/49 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Compatibilité... 3 2.1 Versions supportées des systèmes

Plus en détail

UT Installation et paramétrage logiciel de sauvegarde INSTALLATION ET PARAMETRAGE LOGICIEL DE SAUVEGARDE. Groupe PROGMAG

UT Installation et paramétrage logiciel de sauvegarde INSTALLATION ET PARAMETRAGE LOGICIEL DE SAUVEGARDE. Groupe PROGMAG GUIDE UTILISATION POINT DE VENTE INSTALLATION ET PARAMETRAGE LOGICIEL DE SAUVEGARDE SOMMAIRE 1 Créer une tâche de sauvegarde... 4 1.1 Paramètres de la tâche... 4 1.1.1 Nommer la tâche... 4 1.1.2 Emplacement

Plus en détail

WinTask x64 Le Planificateur de tâches sous Windows 7 64 bits, Windows 8/8.1 64 bits, Windows 2008 R2 et Windows 2012 64 bits

WinTask x64 Le Planificateur de tâches sous Windows 7 64 bits, Windows 8/8.1 64 bits, Windows 2008 R2 et Windows 2012 64 bits WinTask x64 Le Planificateur de tâches sous Windows 7 64 bits, Windows 8/8.1 64 bits, Windows 2008 R2 et Windows 2012 64 bits Manuel d initiation du Planificateur 2 INTRODUCTION 5 CHAPITRE I : INSTALLATION

Plus en détail

fichiers Exemple introductif : stockage de photos numériques

fichiers Exemple introductif : stockage de photos numériques b- La Gestion des données Parmi les matériels dont il a la charge, le système d exploitation s occupe des périphériques de stockage. Il s assure, entre autres, de leur bon fonctionnement mais il doit être

Plus en détail

Sauvegarder la base de données Cisco ICM dans Microsoft SQL 2000

Sauvegarder la base de données Cisco ICM dans Microsoft SQL 2000 Sauvegarder la base de données Cisco ICM dans Microsoft SQL 2000 Contenu Introduction Conditions préalables Conditions requises Composants utilisés Conventions Fond Périphériques de sauvegarde Sauvegarde

Plus en détail

MISE A JOUR : 04 FEVRIER 2011 PROCÉDURE D INSTALLATION. Cegid Business COMMENT INSTALLER CEGID BUSINESS V9 SOUS WINDOWS XP, VISTA ET 7

MISE A JOUR : 04 FEVRIER 2011 PROCÉDURE D INSTALLATION. Cegid Business COMMENT INSTALLER CEGID BUSINESS V9 SOUS WINDOWS XP, VISTA ET 7 PROCÉDURE D INSTALLATION Cegid Business V9 COMMENT INSTALLER CEGID BUSINESS V9 SOUS WINDOWS XP, VISTA ET 7 Sommaire 1. Introduction 2. Installation de SQL Server 2005 ou 2008 3. Installation de Cegid Business

Plus en détail

Manuel d utilisation de DTEncryptor

Manuel d utilisation de DTEncryptor Manuel d utilisation de DTEncryptor DTEncryptor est un outil de DataTraveler Locker qui vous permet de créer et accéder à une zone protégée par un un mot de passe utilisateur appelée Zone Privée, sur votre

Plus en détail

Salvia Liaison Financière. Manuel d installation version 15.00 Pour les professionnels des collectivités locales et de l habitat social

Salvia Liaison Financière. Manuel d installation version 15.00 Pour les professionnels des collectivités locales et de l habitat social Salvia Liaison Financière Manuel d installation version 15.00 Pour les professionnels des collectivités locales et de l habitat social Sommaire 1. Préambule... 3 2. Introduction... 3 3. Création de la

Plus en détail

Table des matières. 1 Objectifs... 3 2 Précautions importantes avant toute utilisation :... 4 3 Mode d emploi... 5 4 Questions / réponses...

Table des matières. 1 Objectifs... 3 2 Précautions importantes avant toute utilisation :... 4 3 Mode d emploi... 5 4 Questions / réponses... Table des matières 1 Objectifs... 3 2 Précautions importantes avant toute utilisation :... 4 3 Mode d emploi... 5 4 Questions / réponses... 6 1 Objectifs 1.1 Le BOB Migration Kit permet de : Convertir

Plus en détail

1. Introduction... 2. 2. Avantages, fonctionnalités, limitations et configuration requise... 2. Avantages... 2

1. Introduction... 2. 2. Avantages, fonctionnalités, limitations et configuration requise... 2. Avantages... 2 Guide de démarrage rapide : moteur Zip Sommaire 1. Introduction... 2 2. Avantages, fonctionnalités, limitations et configuration requise... 2 Avantages... 2 Fonctionnalités spécifiques au moteur Zip de

Plus en détail

Universalis 2013. Guide d installation. Sommaire

Universalis 2013. Guide d installation. Sommaire Guide d installation Universalis 2013 Nous vous recommandons de lire ce document avant de commencer l installation d UNIVERSALIS 2013 sur Windows. Vous y trouverez la description de la procédure d installation,

Plus en détail

Seules les personnes intelligentes consultent le manuel.

Seules les personnes intelligentes consultent le manuel. Seules les personnes intelligentes consultent le manuel. Sommaire Mise en route... 1 Mise sous et hors tension de votre disque en toute sécurité... 1 Déconnexion de périphériques esata et 1394... 2 Périphériques

Plus en détail

Installation de FRAMIGEST 1.3 et supe rieure.

Installation de FRAMIGEST 1.3 et supe rieure. Installation de FRAMIGEST 1.3 et supe rieure. Installation avec Serveur WINDOWS XP : utilisez le manuel spécifique à Windows XP Avant de commencer, vérifiez que la session Windows sous laquelle vous vous

Plus en détail

DATA PROTECTOR EXPRESS + HBA SAS + ULTRIUM SOMMAIRE. Chapitre 3 Installation Data Protector Single Server 11

DATA PROTECTOR EXPRESS + HBA SAS + ULTRIUM SOMMAIRE. Chapitre 3 Installation Data Protector Single Server 11 Page 1 sur 65 SOMMAIRE Chapitre 1 Architecture pour la démonstration 3 1.1 Schéma 3 Chapitre 2 Installation Hardware 4 2.1 Liste du matériel utilisé 4 2.2 Installation dans le serveur 5 2.3 Installation

Plus en détail

Résolution des problèmes liés aux imprimantes www.ofppt.info

Résolution des problèmes liés aux imprimantes www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail aux imprimantes DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Diagnostiquer un problème Sommaire 1. Introduction...

Plus en détail

Instructions relatives à l installation et à la suppression des pilotes d imprimante PostScript et PCL sous Windows, version 8

Instructions relatives à l installation et à la suppression des pilotes d imprimante PostScript et PCL sous Windows, version 8 Instructions relatives à l installation et à la suppression des pilotes d imprimante PostScript et PCL sous, version 8 Ce fichier Lisezmoi contient des instructions d installation du pilote d imprimante

Plus en détail

L interface de Windows 7

L interface de Windows 7 chapitre L interface de Windows 7. Utiliser le menu Démarrer et la barre des tâches de Windows 7... 2.2 Profiter de l affichage Aero et de Windows Flip 3D... 30.3 Utiliser les thèmes... 33.4 Modifier la

Plus en détail

Manuel de l'utilisateur

Manuel de l'utilisateur Manuel de l'utilisateur Intego NetUpdate - Manuel de l utilisateur Page 1 Intego NetUpdate pour Macintosh 1999-2004 Intego. Tous droits réservés. Intego - 10, rue Say - 75009 Paris, France www.intego.com

Plus en détail

Sauvegarde et restauration de données

Sauvegarde et restauration de données Windows Server 2003 Sauvegarde et restauration de données Auteur : Frédéric DIAZ I. Introduction : Les données issues de l activité de l entreprise ont bien plus de valeur que l ensemble du système informatique

Plus en détail

Mise à niveau de Windows XP vers Windows 7

Mise à niveau de Windows XP vers Windows 7 La mise à niveau d un ordinateur Windows XP vers Windows 7 requiert une installation personnalisée qui ne conserve pas les programmes, les fichiers, ni les paramètres. C est la raison pour laquelle on

Plus en détail

Boot Camp Guide d installation et de configuration

Boot Camp Guide d installation et de configuration Boot Camp Guide d installation et de configuration Table des matières 3 Introduction 4 Vue d ensemble de l installation 4 Étape 1 : Rechercher les mises à jour 4 Étape 2 : Préparer votre Mac pour Windows

Plus en détail

Migrer de MSDE 2000 vers SQL 2005 Express

Migrer de MSDE 2000 vers SQL 2005 Express Migrer de MSDE 2000 vers SQL 2005 Express Comment migrer son server MSDE vers SQL Express Après la rédaction des précédents articles sur SQL Server 2005 Express Edition, il restait un sujet évident qui

Plus en détail

Découvrez Windows NetMeeting

Découvrez Windows NetMeeting Découvrez Windows NetMeeting Conférence Internet 2001 Université de Moncton. Tous droits réservés. Table des matières 1. Comment puis-je télécharger, installer et démarrer NetMeeting?... 3 2. Quelles sont

Plus en détail

INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000

INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000 INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000 Introduction : Initiation à la Micro- Informatique 1. Matériel 2. Périphériques a) Le clavier b) La souris c) L écran d) L unité centrale e) L imprimante

Plus en détail

Table des matières 1 DISASTER RECOVERY... 2 1.1 SAUVEGARDER... 4 1.2 RESTAURER... 21 1.3 BASE DE DONNÉS "SUSPECT"... 28

Table des matières 1 DISASTER RECOVERY... 2 1.1 SAUVEGARDER... 4 1.2 RESTAURER... 21 1.3 BASE DE DONNÉS SUSPECT... 28 Table des matières 1 DISASTER RECOVERY... 2 1.1 SAUVEGARDER... 4 1.2 RESTAURER... 21 1.3 BASE DE DONNÉS "SUSPECT"... 28 2011 Hakim Benameurlaine 1 1 DISASTER RECOVERY Physiquement, les bases de données

Plus en détail

Gestion des Télécommunications

Gestion des Télécommunications N : GT032 Mise à jour : 06/05/2010 1. Objectif Dans certains cas vous pouvez être amené à devoir réinstaller le logiciel au complet, soit sur le même serveur soit sur un autre serveur. Si vous avez possibilité

Plus en détail

Mes documents Sauvegardés

Mes documents Sauvegardés Mes documents Sauvegardés Guide d installation et Manuel d utilisation du logiciel Edition 13.12 Photos et illustrations : Copyright 2013 NordNet S.A. Tous droits réservés. Toutes les marques commerciales

Plus en détail

Notice d installation

Notice d installation Notice d installation Page 1 sur 27 Sommaire I. Avant-Propos... 3 II. Lancement de l installation... 3 III. Installation Monoposte... 5 IV. Installation Réseau Serveur... 7 1. Le serveur Contient l application

Plus en détail

TapeWare. Logiciel de sauvegarde

TapeWare. Logiciel de sauvegarde TapeWare Logiciel de sauvegarde TapeWare est un logiciel de sauvegarde utilisé avec les lecteurs DAT, notamment de marque Hewlett-Packard. Les lecteurs DAT utilisent une bande magnétique enfermée dans

Plus en détail

Procédure d installation de SolidWorks Education Edition 2010-2011 IMPORTANT

Procédure d installation de SolidWorks Education Edition 2010-2011 IMPORTANT IMPORTANT Votre numéro commence par 9500 : (Suivez les pastilles de couleur jaune) Vous devez télécharger un fichier d activation (SolidWorksStandAloneLic.lic) permettant le fonctionnement de SolidWorks

Plus en détail

Gestion des bases SQL Server Microsoft Guide pratique

Gestion des bases SQL Server Microsoft Guide pratique Gestion des bases SQL Server Microsoft Guide pratique Sommaire 1 SQL Server Entreprise Manager... 3 1.1 Lancement sur le poste... 3 2 Sauvegarde d une base SQL Server... 4 2.1 Sélection de la base de données...

Plus en détail

1ère année LMD informatique/mathématique, UHL Batna. Module Bureautique. TD n 2 Windows XP

1ère année LMD informatique/mathématique, UHL Batna. Module Bureautique. TD n 2 Windows XP 1 TD n 2 Windows XP 1. Définition Windows est le système d'exploitation fourni par la compagnie Microsoft. Windows XP est un système multiutilisateur et multitâche qui fonctionne sur les micro-ordinateurs

Plus en détail

WinTask Le Planificateur de tâches sous Windows XP et 2003 Server. Manuel d initiation du Planificateur

WinTask Le Planificateur de tâches sous Windows XP et 2003 Server. Manuel d initiation du Planificateur WinTask Le Planificateur de tâches sous Windows XP et 2003 Server Manuel d initiation du Planificateur 2 INTRODUCTION 5 CHAPITRE I : INSTALLATION 7 CHAPITRE II : PARAMETRER LE LANCEMENT D UNE TACHE 9 CHAPITRE

Plus en détail

Prise en main Windows

Prise en main Windows Prise en main Windows Windows 2000 est un système d'exploitation. Un système d exploitation est un logiciel qui intervient à presque tous les niveaux de fonctionnement de votre ordinateur. Il est donc

Plus en détail

Windows XP. Microsoft. Sommaire :

Windows XP. Microsoft. Sommaire : Microsoft Windows XP Sommaire : OUVERTURE DE SESSION...2 LE BUREAU...3 CHANGER D ENVIRRONEMENT...4 NOUVEAU RACCOURCI...7 LE MENU DEMARRER...9 LES PROGRAMMES AU DEMARRAGE...11 LA GESTION DES FICHIERS...12

Plus en détail

DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT POUR L INSTALLATION DU LOGICIEL ESTIMACTION

DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT POUR L INSTALLATION DU LOGICIEL ESTIMACTION DOCUMENT D ACCOMPAGNEMENT POUR L INSTALLATION DU LOGICIEL ESTIMACTION EstimAction Nom d utilisateur : Mot de passe : Microsoft SQL Server Express Edition Adresse de la base de données : Nom d utilisateur

Plus en détail

Désinstallation des versions antérieures

Désinstallation des versions antérieures Nous vous recommandons de lire ce document avant de commencer l installation d Universalis 2011 sur Windows. Vous y trouverez une description de la procédure d installation, ainsi que les réponses aux

Plus en détail

Boot Camp Guide d installation et de configuration

Boot Camp Guide d installation et de configuration Boot Camp Guide d installation et de configuration Table des matières 3 Introduction 4 Configuration requise 5 Vue d ensemble de l installation 5 Étape 1 : Rechercher les mises à jour 5 Étape 2 : Préparer

Plus en détail

Utiliser un Macintosh avec PC MACLAN

Utiliser un Macintosh avec PC MACLAN Using the Macintosh with PC MACLAN Utiliser un Macintosh avec PC MACLAN Ce chapitre explique comment mettre en place le Macintosh sur le réseau, comment se connecter et se déconnecter et comment utiliser

Plus en détail

Table des matières...2 Introduction...4 Terminologie...4

Table des matières...2 Introduction...4 Terminologie...4 Table des matières Table des matières...2 Introduction...4 Terminologie...4 Programme EasyTour...5 Premiers pas...5 Installation...6 Installation du logiciel EasyTour...6 Branchement du téléchargeur...6

Plus en détail

Atelier d initiation. Initiation à Windows Vista et 7

Atelier d initiation. Initiation à Windows Vista et 7 Atelier d initiation Initiation à Windows Vista et 7 Contenu de l atelier Qu est-ce que Windows?... 1 Démarrage d un ordinateur... 1 Ouverture de session... 1 Bureau... 2 La barre des tâches... 2 Le menu

Plus en détail

Gestion complète des performances

Gestion complète des performances Gestion complète des performances Rétrocompatibilité Windows XP et Windows Vista 2013 Réglez et optimisez les performances de votre ordinateur à l aide d une application puissante et rapide. Téléchargement

Plus en détail

4. Créer un compte utilisateur

4. Créer un compte utilisateur 4. Créer un compte utilisateur 1 - Cliquez sur le menu Outils puis sur Compte. 2 - Cliquez sur l onglet «Courrier». 3 - Cliquez sur «Ajouter» puis «Courrier». 4 - Tapez votre nom. 5 - Ecrivez votre mél

Plus en détail

Parallels Desktop 4.0 Switch to Mac. Tutoriel sur la Migration de votre PC. www.parallels.fr

Parallels Desktop 4.0 Switch to Mac. Tutoriel sur la Migration de votre PC. www.parallels.fr Parallels Desktop 4.0 Switch to Mac Tutoriel sur la Migration de votre PC www.parallels.fr Tutoriel sur la Migration de votre PC avec Parallels Transporter L outil de migration optimisé Parallels Transporter

Plus en détail

Créer des comptes personnalisés dans Windows XP

Créer des comptes personnalisés dans Windows XP Créer des comptes personnalisés dans Windows XP 1. Introduction La création de comptes personnalisés permet en particulier : de configurer le bureau et le menu démarrer, entre autres, pour une session,

Plus en détail

cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR ORDINATEURS DE BUREAU ET PORTABLES WINDOWS ÉDITION PROFESSIONNELLE MANUEL D UTILISATION

cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR ORDINATEURS DE BUREAU ET PORTABLES WINDOWS ÉDITION PROFESSIONNELLE MANUEL D UTILISATION cbox VOS FICHIERS DEVIENNENT MOBILES! POUR ORDINATEURS DE BUREAU ET PORTABLES WINDOWS ÉDITION PROFESSIONNELLE MANUEL D UTILISATION Introduction L application cbox peut-être installée facilement sur votre

Plus en détail

Atelier n 00 v0 : Au secours! mon ordi ne marche plus

Atelier n 00 v0 : Au secours! mon ordi ne marche plus Atelier n 00 v0 : Au secours! mon ordi ne marche plus Cet atelier est destiné à préciser quelques points relatifs au fonctionnement d un ordinateur. Il donne quelques consignes pour éviter de perdre de

Plus en détail

Dr Aser J. BODJRENOU. Dernière mise à jour: Mai 2008

Dr Aser J. BODJRENOU. Dernière mise à jour: Mai 2008 SUPPORT DE COURS SUR LE MODULE WINDOWS Dr Aser J. BODJRENOU Dernière mise à jour: Mai 2008 Objectifs Objectifs spécifiques Plan Démarrer un ordinateur. Indiquer: - l icône du Poste de travail sur le Bureau

Plus en détail

Création d un catalogue en ligne

Création d un catalogue en ligne 5 Création d un catalogue en ligne Au sommaire de ce chapitre Fonctionnement théorique Définition de jeux d enregistrements Insertion de contenu dynamique Aperçu des données Finalisation de la page de

Plus en détail

Créer et partager des fichiers

Créer et partager des fichiers Créer et partager des fichiers Le rôle Services de fichiers... 246 Les autorisations de fichiers NTFS... 255 Recherche de comptes d utilisateurs et d ordinateurs dans Active Directory... 262 Délégation

Plus en détail

STATISTICA - Version 10

STATISTICA - Version 10 STATISTICA - Version 10 Instructions d'installation de STATISTICA Entreprise pour une Utilisation sous Terminal Server et Citrix Remarques : 1. Ces instructions s'appliquent à une installation sous Terminal

Plus en détail

_ PARAMETRE DU COMPTE _ ACCEUIL. 1 ere Etape «Créer un compte principal» Créer un compte secondaire. Ouvrir un compte principal

_ PARAMETRE DU COMPTE _ ACCEUIL. 1 ere Etape «Créer un compte principal» Créer un compte secondaire. Ouvrir un compte principal _ PARAMETRE DU COMPTE 1 ere Etape «Créer un compte principal» - Créer un compte principal (Uniquement Compte FTP). Créer un compte secondaire -Créer un compte secondaire (Uniquement Compte FTP). Ouvrir

Plus en détail

Manuel d utilisation du CMS

Manuel d utilisation du CMS Manuel d utilisation du CMS ---------------------------- Le gestionnaire de contenu Web et son manuel d utilisation sont une production Global-Média inc. Cet ouvrage est assujetti aux lois sur les droits

Plus en détail

Corrigé de l'atelier pratique du module 3 : Récupération d'urgence

Corrigé de l'atelier pratique du module 3 : Récupération d'urgence Corrigé de l'atelier pratique du module 3 : Récupération d'urgence Table des matières Atelier pratique 3 : Récupération d'urgence 1 Exercice 1 : Implémentation d'une stratégie de sauvegarde 1 Exercice

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU LOGICIEL GoBACKUP 4.85

MANUEL D UTILISATION DU LOGICIEL GoBACKUP 4.85 MANUEL D UTILISATION DU LOGICIEL GoBACKUP 4.85 INSTALLATION 2 SUR LE SITE DE GOBACKUP 2 SUR VOTRE ORDINATEUR 3 UTILISATION DU LOGICIEL GOBACKUP 10 LES DIFFERENTES FONCTIONS DE GOBACKUP 10 SAUVEGARDER 11

Plus en détail

Manuel d'installation de GESLAB Client Lourd

Manuel d'installation de GESLAB Client Lourd Manuel d'installation GESLAB Client Lourd Référence Date de la dernière mise à jour Rédigé par Objet GESLAB_MINS_TECH_Manuel d'installation GESLAB Client 15/04/2013 Steria Manuel d'installation de GESLAB

Plus en détail

NOTICE D INSTALLATION

NOTICE D INSTALLATION NOTICE D INSTALLATION Sommaire I. Prérequis d installation... 3 II. Lancement de l installation... 3 III. Choix de l installation... 4 A. Installation standard... 4 B. Installation Personnalisée... 6 1.

Plus en détail

Installation et utilisation de SSH. .et

Installation et utilisation de SSH. .et Installation et utilisation de SSH.et.soumission de travail SSH est un protocole de communication qui permet de communiquer à distance entre deux ordinateurs. Pour cela, il faut qu un des deux ordinateurs

Plus en détail

Boot Camp Guide d installation et de configuration

Boot Camp Guide d installation et de configuration Boot Camp Guide d installation et de configuration Table des matières 3 Introduction 3 Configuration requise 4 Vue d ensemble de l installation 4 Étape 1 : Rechercher les mises à jour 4 Étape 2 : Préparer

Plus en détail

Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite.

Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite. Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite. Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs, relations,

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION DXO OPTICS PRO 7 POUR WINDOWS

GUIDE D INSTALLATION DXO OPTICS PRO 7 POUR WINDOWS GUIDE D INSTALLATION DXO OPTICS PRO 7 POUR WINDOWS Merci de votre intérêt pour DxO Optics Pro! Vous trouverez ci-dessous des informations concernant l achat, l installation, l activation et la mise à jour

Plus en détail

Sync-A-BOX et Duplicati. est une plateforme Cloud pour stocker et gérer vos données en ligne.

Sync-A-BOX et Duplicati. est une plateforme Cloud pour stocker et gérer vos données en ligne. Sync-A-BOX et Duplicati est une plateforme Cloud pour stocker et gérer vos données en ligne. Les usages : Espace de stockage externe, accessible depuis n importe où. Utilisable comme lecteur logique avec

Plus en détail

NOOBÉ GUIDE DE PRISE EN MAIN SOMMAIRE. INSTALLER Installer le logiciel Lancer le logiciel Découvrir NOOBÉ

NOOBÉ GUIDE DE PRISE EN MAIN SOMMAIRE. INSTALLER Installer le logiciel Lancer le logiciel Découvrir NOOBÉ NOOBÉ GUIDE DE PRISE EN MAIN SOMMAIRE INSTALLER Installer le logiciel Lancer le logiciel Découvrir NOOBÉ SAUVEGARDER Bienvenue Que sauvegarder? Quand sauvegarder? Où sauvegarder? Résumé Gérer les sauvegardes

Plus en détail

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation STATISTICA Entreprise (Small Business Edition) Remarques 1. L'installation de STATISTICA Entreprise (Small Business Edition) s'effectue en deux temps

Plus en détail

DÉMARRER AVEC OUTLOOK 2010

DÉMARRER AVEC OUTLOOK 2010 CHAPITRE 1 DÉMARRER AVEC OUTLOOK 2010 Lancer Outlook... 15 Quitter Outlook... 16 L Assistant Démarrage d Outlook... 17 Les barres... 19 Le Ruban... 22 Afficher ou masquer les info-bulles... 29 Définir

Plus en détail

L interface utilisateur de Windows

L interface utilisateur de Windows Windows, développé par l éditeur américain Microsoft Corporation, est de loin le système d exploitation pour ordinateurs personnels le plus utilisé dans le monde. Il dépasse à lui seul 90 % du marché mondial

Plus en détail

MENU FEDERATEUR. Version Cabinet - Notice d installation et de mise à jour

MENU FEDERATEUR. Version Cabinet - Notice d installation et de mise à jour MENU FEDERATEUR Version Cabinet - Notice d installation et de mise à jour! installation A consulter impérativement avant et durant toute ou mise à jour des logiciels EIC. 12/06/2015 EIC Tous droits réservés

Plus en détail

Gestion des sauvegardes

Gestion des sauvegardes Gestion des sauvegardes Penser qu un système nouvellement mis en place ou qui tourne depuis longtemps ne nécessite aucune attention est illusoire. En effet, nul ne peut se prémunir d événements inattendus

Plus en détail

Mise à niveau Windows Vista

Mise à niveau Windows Vista Mise à niveau Windows Vista Introduction Le kit de mise à niveau Windows Vista vous permet d effectuer la mise à niveau du système d exploitation Windows XP de votre ordinateur vers une version équivalente

Plus en détail

PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons

PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT

Plus en détail

SAUVEGARDE ET RESTAURATION DES METADONNEES AVEC SAS 9.3

SAUVEGARDE ET RESTAURATION DES METADONNEES AVEC SAS 9.3 SAUVEGARDE ET RESTAURATION DES METADONNEES AVEC SAS 9.3 SAS 9.3 est disponible depuis le 12 Juillet 2011. Cette nouvelle version s accompagne de son lot de nouveautés notamment au niveau du serveur de

Plus en détail

Mise en œuvre des Assistants d Optymo

Mise en œuvre des Assistants d Optymo d Optymo Notes de lecture : dans ce document, les textes soulignés font référence aux libellés des fenêtres ou aux libellés associés à des boutons d Optymo. Les textes en caractères gras à des informations

Plus en détail

Solutions de Sauvegarde

Solutions de Sauvegarde Situations professionnelles n 2 Solutions de Sauvegarde Texte descriptif : Mise en place d'une solution de sauvegarde Fiche de sauvegarde Fiche de restauration Guide utilisateur sur les types de sauvegarde

Plus en détail

Sauvegarde des bases SQL Express

Sauvegarde des bases SQL Express Sauvegarde des bases SQL Express Sauvegarder les bases de données avec SQL Express Dans les différents articles concernant SQL Server 2005 Express Edition, une problématique revient régulièrement : Comment

Plus en détail

Sauvegarde avec Windows 7

Sauvegarde avec Windows 7 Sauvegarde avec Windows 7 Windows 7 intègre un programme de sauvegarde, il n'est donc plus besoin, comme avec XP, de recourir à un logiciel extérieur. Un programme de sauvegarde, quel qu'il soit, va demander

Plus en détail

Manuel d installation et d utilisation du logiciel GigaRunner

Manuel d installation et d utilisation du logiciel GigaRunner Manuel d installation et d utilisation du logiciel GigaRunner Manuel Version : V1.6 du 12 juillet 2011 Pour plus d informations, vous pouvez consulter notre site web : www.gigarunner.com Table des matières

Plus en détail

26 Centre de Sécurité et de

26 Centre de Sécurité et de 26 Centre de Sécurité et de Maintenance La fenêtre du Centre de sécurité et de maintenance (CSM) rassemble tous les outils nécessaires au contrôle, à l analyse, à la maintenance, à la sauvegarde et au

Plus en détail

Partitionner un disque dur sous Windows XP

Partitionner un disque dur sous Windows XP Partitionner un disque dur sous Windows XP Le découpage d'un disque dur en plusieurs éléments (ou partition) est pratique pour organiser vos dossiers et fichiers et les protéger contre d'éventuelles pertes

Plus en détail

Les Bases de l Informatique

Les Bases de l Informatique Le système d'exploitation (ou OS : Operating System) est le Programme qui assure la gestion de l'ordinateur et de tous les périphériques qui y sont connectés. Parmi les systèmes d'exploitation les plus

Plus en détail

Nous allons détailler dans cette documentation les fonctionnalités pour créer un objet colonne.

Nous allons détailler dans cette documentation les fonctionnalités pour créer un objet colonne. Généralités Dans le générateur d états des logiciels Ciel pour Macintosh vous avez la possibilité de créer différents types d éléments (texte, rubrique, liste, graphiques, tableau, etc). Nous allons détailler

Plus en détail

AUDITsoft SP Central. Manuel de l utilisateur

AUDITsoft SP Central. Manuel de l utilisateur AUDITsoft SP Central Manuel de l utilisateur Table des matières Table des matières... 2 Présentation... 3 Schéma d infrastructure (exemple)... 3 Installation... 4 Installation d AUDITsoft SP Central...

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION. PC / Version française

NOTICE D UTILISATION. PC / Version française NOTICE D UTILISATION PC / Version française SOMMAIRE Installer GeolinkConnect... 3 Configuration... 4 Nouveau contact... 9 Nouveau Message...10 Envoyer / Recevoir... 11 Astuces...13 INSTALLER GEOLINKCONNECT

Plus en détail

Guide d installation de l add-in TestDirector Version Control

Guide d installation de l add-in TestDirector Version Control Guide d installation de l add-in TestDirector Version Control Borland Software Corporation 100 Enterprise Way Scotts Valley, California 95066-3249 www.borland.com Les applications mentionnées dans ce manuel

Plus en détail

Aperçu de la sauvegarde sous Windows 7

Aperçu de la sauvegarde sous Windows 7 Aperçu de la sauvegarde sous Windows 7 Auteur : Olivier Borgeaud / Informaticien Diplômé Version : 1.0 Date : 3 mai 2009 Sommaire Aperçu de la sauvegarde sous Windows 7... 3 Configurer et créer une sauvegarde...

Plus en détail