PARRAINAGE, PUBLICITE ET

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PARRAINAGE, PUBLICITE ET"

Transcription

1 Observatoire des stratégies marketing pour les produits du tabac PARRAINAGE, PUBLICITE ET PROMOTION DES PRODUITS DU TABAC DANS LES EVENEMENTS CULTURELS ET SPORTIFS Résumé des résultats Juin 2014

2 Proposition de citation : Canevascini M. (2014). Parrainage, publicité et promotion des produits du tabac dans les événements culturels et sportifs. Résumé des résultats, CIPRET-Vaud, Lausanne, Suisse. Renseignements : Tel Tel

3 Table des matières 1. Observatoire des stratégies marketing pour les produits du tabac Parrainage, publicité et promotion dans les événements culturels et sportifs Effets du parrainage, publicité et promotion dans les événements culturels et sportifs Législations Méthodologie Résultats Types d événements parrainés Conditions du parrainage Promotion et publicité dans les événements Promotion et publicité autour des événements Publicités indirectes : un défi aux lois en vigueur Discussion Un moyen de toucher les jeunes dans leurs loisirs Non-transparence du parrainage Publicité sur le domaine public et privé visible du domaine public Publicité pour le tabac dans les festivals Conclusion

4 1. Observatoire des stratégies marketing pour les produits du tabac Au printemps 2013, le CIPRET-Vaud, en collaboration avec Addiction Suisse et le CIPRET Fribourg, a démarré l Observatoire des stratégies marketing pour les produits du tabac. Cette recherche, financée par le Fonds de prévention du tabagisme, vise à documenter et à faire connaître toutes les formes de publicité, promotion et parrainage des produits du tabac en Suisse romande. Elle comprend 10 modules d observation : les points de vente, les bars/cafés et boîtes de nuit, les automates à cigarette, les événements culturels et sportifs, les événements privés organisés ou parrainés par l industrie du tabac, les sites internet des marques de tabac, les réseaux sociaux, les itinéraires du quotidien (parcours-type de jeunes dans les différents cantons romands), la presse écrite et l affichage sur la voie publique, ainsi que la publicité pour les cigarettes électroniques. 2. Parrainage, publicité et promotion dans les événements culturels et sportifs Le parrainage (ou sponsoring) «( ) est une forme courante de promotion par laquelle les sociétés productrices de tabac fournissent un appui financier ou autre à des manifestations (par exemple manifestations sportives ou culturelles) et/ou des activités, ainsi qu à des particuliers ou à des groupes (athlètes ou équipes/clubs ; artistes ou organisations dont ils dépendent), généralement en échange d une publicité» 1. Le parrainage fait partie des stratégies marketing utilisées par l industrie du tabac pour faire la promotion de ses produits. L industrie du tabac ne se limite pas seulement à soutenir financièrement les événements, mais profite également de ceux-ci pour promouvoir ses produits. Ainsi, la publicité et la promotion dans les événements se présentent sous différentes formes : stands de vente, plateformes proposant diverses activités, affiches, offres promotionnelles sur les cigarettes, hôtes(esses) faisant la promotion d une marque de cigarettes, etc. 3. Effets du parrainage, publicité et promotion dans les événements culturels et sportifs Plusieurs études ont montré l effet du parrainage, de la publicité et de la promotion dans les événements culturels et sportifs sur la consommation de tabac. Certaines recherches ont notamment mis en évidence le lien entre le parrainage d événements sportifs et l augmentation du taux de fumeurs chez les enfants 2. D autres études ont montré l effet du parrainage d événements musicaux sur la vente de cigarettes, le souvenir de la marque, la notoriété de la marque et l attitude envers la marque Législations Au niveau Suisse, il n existe pas de lois spécifiques sur les activités de parrainage, de publicité et de promotion du tabac dans les événements culturels ou sportifs. De manière générale, l Ordonnance sur les produits du tabac interdit toute publicité qui s adresse spécifiquement aux mineurs (OTab, RS , art. 18). Les cantons de Vaud, de Genève, de Berne et du Valais ont pris des dispositions plus sévères que les lois fédérales et ont interdit la publicité pour les produits du tabac sur le domaine public ainsi que sur le domaine privé visible du domaine public 4. 4

5 En Suisse romande, le canton du Valais est le premier à avoir pris des dispositions légales concernant le parrainage par l industrie du tabac. Selon l Ordonnance sur la protection de la population contre la fumée passive et l interdiction de la publicité pour le tabac 5 (section 4), le parrainage d une manifestation culturelle ou sportive par un fabriquant ou un commerçant de produits du tabac et les modalités du parrainage doivent être annoncés à une Commission consultative (art. 11). De plus, lors de la manifestation «la mention du nom du parrain ne doit être accompagnée d aucune référence ou représentation à caractère publicitaire» (art. 13). Encore, la Loi valaisanne sur la santé 6 précise, à l article 111, que «la publicité pour le tabac est interdite sur le domaine et dans les lieux publics, sur le domaine privé visible du domaine public, dans les salles de cinéma et lors de manifestations culturelles et sportives». La Convention-cadre pour la lutte antitabac (CCLAT) de l Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande l interdiction globale de la publicité, de la promotion et du parrainage du tabac (art. 13) 7. La législation suisse en matière de publicité fait partie des moins restrictives en Europe. La Suisse est notamment un des seuls pays d Europe, avec la Biélorussie, à ne pas avoir promulgué de restrictions vis-à-vis du parrainage par l industrie du tabac (Figure 1). De nombreux pays d Europe, comme la France, la Grande-Bretagne ou encore l Ukraine, ont en effet mis en place une interdiction globale du parrainage en faveur des produits du tabac. D autre pays, comme l Allemagne ou la Norvège, ont interdit le parrainage lors de manifestations de portée internationale, alors que le parrainage des événements nationaux reste autorisé. Figure 1- Restriction du parrainage en faveur des produits du tabac en Europe 8 Le projet de loi sur les produits du tabac (LPTab), mis en consultation le , prévoit notamment l interdiction du parrainage d activités ou événements présentant un caractère international, ainsi que l interdiction de la distribution d échantillons gratuits et de remise de cadeaux. Par caractère international la loi entend des événements qui ont lieu en partie à l étranger ou qui déploient d autres effets transfrontaliers (comme par exemple lorsqu une manifestation est retransmise officiellement à l étranger par le biais de la télévision, de la radio ou de l Internet). 5

6 5. Méthodologie Entre mai et novembre 2013, 34 événements culturels ou sportifs se déroulant en Suisse romande et étant parrainés par l industrie du tabac ont été documentés à partir de recherches sur internet, d observations sur le lieu de l événement, ainsi que d entretiens avec les organisateurs. En premier lieu, les événements culturels et sportifs ayant pu être identifiés se déroulant en Suisse romande ont fait l objet d une recherche approfondie à partir des sites internet de l événement, ainsi que sur celui des marques de cigarettes dans le but de définir les liens entretenus avec l industrie du tabac. A partir de ces données, des observations ont été réalisées dans 20 événements à l aide d une grille d observation 9. Cette dernière a été conçue pour récolter des données générales sur le lieu d observation (ex : type d événement, nombre de visiteurs, marque de cigarette présente), sur la présence de stand(s) (ex : nombre de stands, emplacement, visibilité), sur la présence de plateforme (ex : type et taille de la plateforme, activités proposées, affichette d interdiction d entrée aux mineurs, présence d automate(s) à cigarette, offres promotionnelles), sur la présence générale de la marque et, en raison de l association fréquente entre la promotion des produits du tabac, des observations ont été réalisées quant à la présence des marques d alcool. Ensuite, 17 entretiens ont pu être réalisés auprès des organisateurs des événements. Un questionnaire a été élaboré afin de guider l entretien et permettre de récolter des informations sur le partenariat avec la marque, le montant du parrainage ou encore l éthique du partenariat. Des observations ont également été réalisées dans 2 événements non parrainés par l industrie du tabac et des entretiens ont été menés avec 3 organisateurs d événements non parrainés par l industrie du tabac. En parallèle aux recherches sur internet, aux observations de terrain et aux entretiens, la visibilité des partenaires cigarettiers des événements dans les journaux, les magazines, sur les affichages publics ou autres supports a été observée et répertoriée. 6. Résultats 6.1. Types d événements parrainés Au total, 34 événements parrainés par l industrie du tabac en Suisse romande en 2013 ont été répertoriés. Ce sont principalement les festivals de musique qui ont été parrainés (23), quelques événements culturels (7) et une minorité de manifestations sportives (4). Figure 2 - Types d'événements parrainés par l industrie du tabac en 2013 (n=34) Manifestations sportives 4 Evénement culturels 7 Festivals de musique 23 6

7 6.2. Conditions du parrainage En ce qui concerne les contributions financières de l industrie du tabac, celles-ci s élèvent entre 5'000 CHF et 400'000 CHF, voire plus (Figure 3). Ces sommes varient selon la taille de l événement, sa notoriété et la visibilité que l événement peut offrir à son partenaire. Figure 3 - Contributions financières de l'industrie du tabac aux événements "Petits" événements 5'000 à 20'000 CHF Evénements de taille moyenne 20'000 à 100'000 CHF "Grands" événements 100'000 à 400'000 CHF Le partenaire cigarettier est souvent le sponsor principal de l événement ou un des sponsors les plus importants. En plus de ce parrainage, la marque paie ses infrastructures présentes sur le lieu de l événement (soit en partie ou la totalité), son personnel ainsi que les publicités pour le tabac sur et autour de l événement. Les sommes investies dépassent donc largement le seul parrainage. En ce qui concerne la visibilité du partenariat, les cigarettiers expriment souvent le désir de ne pas être présents sur le site internet et les affiches de l événement. Ainsi, ils demandent très souvent une plus grande présence et visibilité sur le lieu de l événement en contrepartie du fait qu ils ne figurent pas sur les supports publicitaires de l événement (affiches, site internet, etc.). Alors que certains organisateurs avancent que la survie de leur événement dépend du parrainage de l industrie du tabac, la plupart des interviewés affirme que leur événement ne serait pas mis en danger sans ce sponsor. Si une alternative financière leur était proposée, la moitié serait prête à s en passer, notamment en raison des questions éthiques que ce parrainage soulève, en particulier vis-à-vis des jeunes Promotion et publicité dans les événements Le parrainage par l industrie du tabac ne se limite pas à une contribution financière, puisque la plupart du temps, de larges activités de promotion sont déployées sur le lieu de l événement. La marque de tabac est généralement présente sous la forme de stands de vente et/ou de plateformes. Les stands, qui se présentent souvent sous forme de roulottes (Image 1), sont des endroits où des hôtes/esses vendent des produits du tabac et proposent parfois des activités (jeux-concours, etc.). Les plateformes sont des infrastructures où diverses activités sont proposées par les hôtes/esses aux visiteurs (vente de produits du tabac, jeux-concours, bar, etc.) (Images 2 et 3). L entrée est généralement interdite aux mineurs. Parmi les observations effectuées, 8 événements étaient dotés de stands de vente et d une plateforme, 7 événements n avaient que des stands de vente, 1 événement n avait qu une plateforme et 4 événements n avaient ni stands de vente ni plateforme 10. Les stands et les plateformes se situaient généralement dans des endroits visibles, à l entrée ou au centre de l événement. Dans tous les stands et plateformes, il était possible d acheter des cigarettes à un prix préférentiel. Avec ces offres promotionnelles, le paquet de cigarettes revenait à 5.50 CHF en moyenne avec des cadeaux en plus à la clé (le prix d un paquet de cigarettes de la marque la plus vendue est actuellement de 8.40 CHF). De plus, dans certains événements, il était possible de tester gratuitement les nouveaux produits du tabac (cigarettes). 7

8 Différentes animations étaient proposées sur les stands et les plateformes. Il était par exemple possible de se faire couper les cheveux gratuitement, de pédaler sur un vélo afin d avoir une vue sur le terrain du festival (Image 4), de jouer au baby-foot (Image 5), de se faire prendre en photo, de se baigner dans une piscine ou encore de créer son propre T-shirt customisé. Des jeux-concours avec des prix alléchants (ex : billets de concert, voyage avec des amis) étaient également proposés dans la majorité des stands et sur certaines plateformes (Image 6). Dans toutes les plateformes, différents cadeaux étaient offerts aux visiteurs (ex : paquet de cigarette, popcorn, lunettes) (Image 7). Les visiteurs des événements arborant les cadeaux offerts par la marque (ex : lunettes de soleil, chapeaux) faisaient alors office de support promotionnel mobile au sein de l événement et en dehors. Différents objets brandés de la marque ont pu être observés dans les stands, plateformes et dans l enceinte de certains événements. Ainsi, le logo, le nom de la marque, le slogan d une campagne ou parfois juste les couleurs de la marque étaient inscrits sur des objets (ex : cendriers, transats, banderoles, parasols ; Image 8). Image 1 - Stand L&M, Festival de la Cité, Lausanne, juillet 2013 Image 3 - Plateforme Marlboro Beat, Paléo Festival, Nyon, juillet 2013 Image 2 - Plateforme Marlboro Beat, Royal Arena, Orpund, août 2013 Image 4 - Vélo, plateforme Marlboro Beat, Royal Arena, Orpund, août

9 Image 5 - Baby-foot avec un slogan de la marque, plateforme Marlboro Beat, Paléo Festival, Nyon, juillet 2013 Image 6 Plateforme Gauloises, Caribana Festival, Crans-sur-Nyon, juin 2013 Image 7 - Machine à popcorn et hôtes/esses Lucky Strike, Plateforme Lucky Strike, Montreux Jazz Festival, Montreux, juillet 2013 Image 8 - Transat brandé, Plateforme Lucky Strike, Montreux Jazz Festival, Montreux, juillet 2013

10 6.4. Promotion et publicité autour des événements La promotion et la publicité de la marque de tabac ne se limitent pas qu au moment et lieu de l événement, mais s effectuent également autour de l événement, par le biais de différents médias (sites internet des marques de tabac, presse imprimée, affiches, reportages photos, etc.) (Images 9 et 10). Image 9 - Affiche Marlboro Beat Paléo Festival 2013, bar à Lausanne, 20 juin 2013 Image 10 Site internet de la marque Chesterfield où l on peut gagner des billets pour le Festival du Chant du Gros, Publicités indirectes : un défi aux lois en vigueur Dans un contexte où les interdictions pour la publicité des produits du tabac se développent de plus en plus, l industrie du tabac développe des techniques souvent très subtiles pour contourner ces interdictions. En effet, les lois existantes présentent une définition peu complète de la publicité (voire ne présentent aucune définition) qui ne couvre pas les dernières nouveautés en matière de marketing, de plus en plus présentes. Les observations montrent en particulier l utilisation de la technique de publicité indirecte, appelée imagestretching. Cette technique consiste à utiliser la police, le logo et les couleurs de la marque de cigarette sans que le nom de la marque apparaisse. Le graphisme de la marque de cigarette est toutefois clairement identifiable, en particulier par les jeunes, plus réceptifs en matière de publicité. Cette forme de publicité agit au niveau inconscient également chez les personnes qui ne reconnaissent pas consciemment la marque. Cette exposition s ajoute ainsi à d autres expositions à la marque dans d autres contextes, contribuant à rendre cette marque familière. Comme l écrit Intartaglia, expert en marketing : «( ) il suffit alors que la marque soit exposée plusieurs fois pour qu elle devienne plus familière dans l esprit du consommateur, sans que celui-ci soit conscient que cette impression de familiarité est le fruit des contacts publicitaires passés.» 11. Cette technique a été observée au Montreux Jazz Festival sur un stand de vente présent dans le domaine public (Image 11). Le logo de la marque est absent mais toute la ligne graphique utilisée s y réfère indirectement, comme le montre le paquet de cigarettes créé spécialement pour le festival (Image 12). 10

11 Image 11 Stand de vente de la marque Lucky Strike présent dans le domaine public, Montreux Jazz Festival 2013, Montreux, juillet 2013 Image 12 Paquet de cigarettes en édition spéciale Montreux Jazz Festival, 2013 Poussant plus loin cette technique d image-stretching, certaines entreprises de tabac développent des marques annexes utilisant la police, le logo et les couleurs d une marque originelle. C est le cas de Modernity pour Kent (Images 13 et 14) et de Rock the Block pour Parisienne, largement présentes au Caprices Festival, où elles disposaient chacune d espaces entièrement brandés. Des supports publicitaires des marques originelles étaient distribués et des cigarettes de ces marques étaient vendues, voire distribuées gratuitement (Image 14). Il faut souligner que les marques Modernity et Rock the Block sont inscrites au registre du commerce comme des marques de tabac 12. Image 13 Scène Modernity, de la marque Kent, où des cigarettes sont vendues (cigarettes qui sont également utilisées pour la décoration du mur derrière l hôtesse), Crans-Montana, avril 2014 Image 14 Verre avec paquet de cigarette Kent distribué gratuitement aux clients dans l espace Modernity, Crans- Montana, avril

12 7. Discussion 7.1. Un moyen de toucher les jeunes dans leurs loisirs Les observations ont montré que les événements parrainés par l industrie du tabac sont surtout les festivals de musique, largement fréquentés par les jeunes 13. En contrepartie du parrainage, l industrie du tabac peut être présente sur le lieu de l événement avec des stands, des plateformes et des activités promotionnelles variées, permettant ainsi de toucher un public jeune. D ailleurs, les activités proposées semblent particulièrement attractives : jouer au babyfoot, manger des popcorns, faire des jeux décalés et participer à des concours. De plus, dans ces événements, il est possible d acheter des cigarettes à un prix très réduit (5.50 CHF au lieu de 8.40 CHF). Même si l accès aux plateformes est interdite aux moins de 18 ans, les observations ont montré que les contrôles de l âge n étaient pas systématiques. D autre part, le fait que l accès soit limité aux adultes peut créer encore plus d attirance chez les mineurs. Le choix des festivals de musique est en outre extrêmement efficace d un point de vue marketing : on touche les jeunes dans leurs loisirs, lorsqu ils ont envie de se détendre et de faire la fête. La présence massive des marques de tabac lors de ces manifestations renforce ainsi, chez les jeunes, l association entre le fait de fumer et le fait de s amuser Non-transparence du parrainage Les observations réalisées ont pu montrer que seule une minorité d événements est transparente par rapport au parrainage de l industrie du tabac. L opinion publique semble être de moins en moins favorable aux activités de l industrie du tabac. En ce sens, cette dernière essaie d être plus discrète, notamment sur les sites internet des événements (visibles aussi depuis l étranger). Ce manque de transparence se fait en dépit du public et des artistes, qui ne sont ainsi pas conscients de participer à un événement parrainé par l industrie du tabac. Par rapport aux artistes, on sait que le milieu de la musique devient de plus en plus sensible à ces questions. En effet, plusieurs artistes refusent aujourd hui de se produire dans des événements parrainés par l industrie du tabac, comme par exemple Alicia Keys et Maroon Publicité sur le domaine public et privé visible du domaine public Les observations ont montré que la publicité directe et indirecte pour les produits du tabac était présente sur le domaine public dans certains événements, comme au Montreux Jazz Festival (Image 11) ou au Festival de la Cité (Image 1), où des stands de vente avec des supports publicitaires étaient présents sur des routes piétonnes publiques. Or, dans le canton de Vaud, comme dans les cantons de Genève, Berne et Valais, il existe une interdiction de la publicité pour les produits du tabac sur le domaine public ainsi que sur le domaine privé visible du domaine public.

13 7.4. Publicité pour le tabac dans les festivals Au niveau cantonal, le Valais est le premier et le seul canton romand à avoir légiféré autour du parrainage des manifestations culturelles et sportives en interdisant la publicité pour les produits du tabac lors de ces événements. Les observations montrent toutefois la présence de publicités directes et indirectes dans l enceinte des festivals Caprices Festival (Images 13 et 14) et Tohu Bohu (Images 15 et 16). Image 15 Allumettes portant le nom de la marque de tabac Marlboro, associée au nom du festival Tohu Bohu, Tohu Bohu, Veyras s/ Sierre, 2013 Image 16 Stand de vente avec publicités pour la marque de tabac Marlboro, Tohu Bohu, Veyras s/ Sierre, Conclusion L industrie du tabac parraine de nombreux événements culturels et sportifs en Suisse romande, principalement les festivals de musique. Ces événements sont particulièrement appréciés par les jeunes qui s identifient à cet univers festif en s y rassemblant. Les cigarettiers profitent de cet attrait pour promouvoir leurs marques auprès de ce public cible. Le parrainage permet alors d obtenir un avantage en termes de communication en associant l image de la marque de tabac à celle de l événement. La publicité pour le tabac dans les événements est massive, répétitive, professionnellement orchestrée et correspond à une stratégie marketing plus large de l industrie du tabac. En différents points, ces pratiques sont non seulement problématiques mais également aux limites du cadre légal en regard des objectifs de santé publique établis au niveau cantonal et national. Un des problèmes majeurs dans l application des lois sur la publicité du tabac réside dans la définition de la publicité, qui ne prend pas en compte les nouvelles stratégies marketing, largement utilisées par l industrie du tabac. Une interdiction totale des activités de parrainage, publicité et promotion de l industrie du tabac dans les événements permettrait de limiter l attrait des produits du tabac, en particulier auprès des jeunes. Cette mesure est par ailleurs recommandée par la Convention-cadre de l OMS pour la lutte antitabac (CCLAT) et déjà mise en vigueur dans la grande majorité des pays européens. 13

14 1 Organisation mondiale de la santé (OMS). (2013) Interdire la publicité en faveur du tabac, la promotion et le parrainage. Ce qu il faut savoir. : 2 Charlton, A., While, D., Kelly, S. (1997) Boys smoking and cigarette-brand-sponsored motor racing, Lancet ; 350(9089): 1474 ; Vaidya, S. G., Naik, U. D., Vaidya, J. S. (1996) Effect of sports sponsorship by tobacco companies on children s experimentation with tobacco. British Medical Journal; 313(7054):400 ; Vaidya, S. G., Vaidya, J. S., Naik, U. D. (1999) Sports sponsorship by cigarette companies influences the adolescent children s mind and helps initiate smoking: results of a national study in India. J Indian, Medical Association; 97(9): , Barclay, S. Lucky Strike UK Domestic. Revised Press Release for David Bacon. 28 June British American Tobacco. cité par Stanton, C. R., Chu, A., Collin, J., & Glantz, S. A Promoting tobacco through the international language of dance music: British American Tobacco and the Ministry of Sound, European Journal of Public Health; 21(1): 21 28; Rowley, J., & Williams, C. (2008) "The impact of brand sponsorship of music festivals", Marketing Intelligence & Planning ; 26(7), Vaud : art. 5 al.1b de la loi sur les procédés de réclame ; Genève : art 9 al. 2 de la loi sur les procédés de réclame ; Bern : art. 15 al. 1 de la loi sur le commerce et l industrie ; Valais : art. 111 de la loi sur la santé. 5 Ordonnance sur la protection de la population contre la fumée passive et l interdiction de la publicité pour le tabac : (consulté le ) 6 Loi valaisanne sur la santé : pjcgfib3fwym162epybg2c_jjkbnoksn6a-- (consulté le ) 7 Organisation mondiale de la santé (OMS). (2005).Convention-cadre de l OMS pour la lutte anti-tabac. 8 Office fédéral de la santé publique (OFSP). Restriction de la publicité pour le tabac en Europe. (consulté le ). 9 En plus des 20 observations menées entre mai et novembre 2013, une observation complémentaire a été réalisée au Caprices Festival en avril Dans les événements sans stands ni plateforme, les observations ont relevé la possibilité d acheter des cigarettes à prix réduit de la marque parraine dans les bars de l événement ainsi que la présence d objets brandés et de publicités. 11 Intartaglia, J. (2013) La pub qui cartonne! Les dessous des techniques publicitaires qui font vendre. Ed. de boeck : Bruxelles. 12 Rock the Block : ; Modernity : 13 Pour l industrie du tabac il s agit clairement de cibler les jeunes, qui fréquentent massivement les festivals de musique. En effet, selon les chiffres de l Office fédéral de la statistique (OFS) de 2008, le 57% des ans disent avoir fréquenté au moins un festival dans les derniers 12 mois. Ce pourcentage décroit régulièrement avec l âge. 14 Pour plus d informations : Tune Out Tobacco : 14

PUBLICITÉ ET PROMOTION DANS LES

PUBLICITÉ ET PROMOTION DANS LES Observatoire des stratégies marketing pour les produits du tabac PUBLICITÉ ET PROMOTION DANS LES BARS, CAFÉS ET BOÎTES DE NUIT ET PAR LE BIAIS DES AUTOMATES À CIGARETTES Résumé des résultats Septembre

Plus en détail

PUBLICITE ET PROMOTION DES

PUBLICITE ET PROMOTION DES PUBLICITE ET PROMOTION DES CIGARETTES ELECTRONIQUES Résumé des résultats Septembre 2014 L Observatoire des stratégies marketing pour les produits du tabac est la première étude ayant documenté et analysé

Plus en détail

EXPERTISE PUBLICITAIRE A PARTIR DES RESULTATS

EXPERTISE PUBLICITAIRE A PARTIR DES RESULTATS EXPERTISE PUBLICITAIRE A PARTIR DES RESULTATS DE L'OBSERVATOIRE DES STRATEGIES MARKETING POUR LES PRODUITS DU TABAC Dr. Julien Intartaglia Professeur de marketing et de publicité HEG Arc Neuchâtel Septembre

Plus en détail

Informations de base concernant la publicité pour le tabac

Informations de base concernant la publicité pour le tabac Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Informations de base concernant la publicité pour le tabac Avril 2015 Office fédéral de la santé publique OFSP Table des

Plus en détail

Conférence de presse du 24 février. Présentation du Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014-2017 (PCT II) Fonds de prévention du tabagisme

Conférence de presse du 24 février. Présentation du Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014-2017 (PCT II) Fonds de prévention du tabagisme Conférence de presse du 24 février Présentation du Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014-2017 (PCT II) Fonds de prévention du tabagisme Plan de la présentation Thèmes présentés Les besoins

Plus en détail

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Sommaire 1. Présentation de l'étude p. 3 2. Résultats détaillés p. 6 3. Le contexte : attitudes envers les marques

Plus en détail

Organisé par. .c h. e m. a e u w. août e. t 1er sep. 1 5 se pte m bre. w w w.r o m a n d

Organisé par. .c h. e m. a e u w. août e. t 1er sep. 1 5 se pte m bre. w w w.r o m a n d Organisé par w 23 013 2.ch ril ndie v a a rom e rd u.to w w t 1er sep t août e e m 31 b re.gruyere-cycling t o www ur.c h 1 5 se pte m bre w w w.r o m a n d iec 1 20 ic lass 3.c h SOMMAIRE Page 1 : Sommaire

Plus en détail

liste de ContrÔle Pour le Clean-uP-daY

liste de ContrÔle Pour le Clean-uP-daY liste de ContrÔle Pour le Clean-uP-daY L idée de base du Clean-Up-Day est de se mettre ensemble pour nettoyer la Suisse et donner ainsi un signal fort et durable contre les décharges sauvages et pour un

Plus en détail

AQUASYNCHRO Genève DOSSIER DE SPONSORING. Nos nageuses ont besoin de votre soutien...

AQUASYNCHRO Genève DOSSIER DE SPONSORING. Nos nageuses ont besoin de votre soutien... AQUASYNCHRO Genève DOSSIER DE SPONSORING Nos nageuses ont besoin de votre soutien... 1 Le club... Aquasynchro Genève c est : le club officiel de la Ville de Genève le club de natation synchronisée genevoise

Plus en détail

LES ORGANISATEURS NOTRE PARRAIN SANSEVERINO. LE KUBE a décidé d organiser les JiDiY dans le prolongement des services.

LES ORGANISATEURS NOTRE PARRAIN SANSEVERINO. LE KUBE a décidé d organiser les JiDiY dans le prolongement des services. label as services LES ORGANISATEURS Le collectif Montreuillois LE KUBE, est ce qu on appelle un label as services, une structure qui propose des services adaptés et pensés pour répondre aux besoins de

Plus en détail

Monitorage sur le tabac en Suisse : notoriété, utilisation et acceptation

Monitorage sur le tabac en Suisse : notoriété, utilisation et acceptation Hans Krebs Kommunikation und Publikumsforschung Monitorage sur le tabac en Suisse : notoriété, utilisation et acceptation Résultats de l enquête menée sur les organisations partenaires de l Office fédéral

Plus en détail

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 %

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % 4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % Prévenir le jeu excessif chez les adolescents C est toujours gagnant! Pourquoi ce dépliant? [ ] Le rôle des parents est déterminant dans la prévention du jeu excessif

Plus en détail

GTSS GLOBAL TOBACCO SURVEILLANCE SYSTEM

GTSS GLOBAL TOBACCO SURVEILLANCE SYSTEM GTSS GLOBAL TOBACCO SURVEILLANCE SYSTEM Questions sur le tabagisme à utiliser dans les enquêtes Sous-ensemble de questions essentielles tirées de l enquête mondiale sur le tabagisme chez les adultes (GATS)

Plus en détail

Programme de prévention du jeu excessif en Valais Plan d action : 2008-2009-2010

Programme de prévention du jeu excessif en Valais Plan d action : 2008-2009-2010 Conférence de presse du 6 mai 2008 Salle des Solives, 1er étage Maison Supersaxo à Sion Programme de prévention du jeu excessif en Valais Plan d action : 2008-2009-2010 Projet des Centres d Aide et de

Plus en détail

Loterie Romande. financier

Loterie Romande. financier 2011 Rapport financier Société de la Loterie de la Suisse Romande 13, rue Marterey Case postale 6744 1002 Lausanne CH Tél. + 41 21 348 13 13 Fax + 41 21 348 13 14 info@loro.ch www.loro.ch Sommaire Bilan

Plus en détail

Les Français et le tabac sur les réseaux sociaux

Les Français et le tabac sur les réseaux sociaux Les Français et le tabac sur les réseaux sociaux Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Marion Desreumaux, Chef de groupe au Département Politique Opinion Marine

Plus en détail

Standards Internationaux de Marketing des Produits du Tabac

Standards Internationaux de Marketing des Produits du Tabac Standards Internationaux de Marketing des Produits du Tabac Contenu Standards Internationaux de Marketing des Produits du Tabac...5 Définitions...7 Section A : Standards relatifs au contenu...11 1. Général...

Plus en détail

Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) 7 ème Salon Africain de l Invention et de l Innovation Technologique (SAIIT)

Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) 7 ème Salon Africain de l Invention et de l Innovation Technologique (SAIIT) Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI) 7 ème Salon Africain de l Invention et de l Innovation Technologique (SAIIT) Bamako Mali, 28 Octobre au 1 er Novembre 2015 TERMES DE REFERENCE

Plus en détail

De ces définitions qui précèdent, Quels liens pouvons nous relever entre ces deux notions? La force de vente et la communication

De ces définitions qui précèdent, Quels liens pouvons nous relever entre ces deux notions? La force de vente et la communication De nos jours, la force de vente et la communication apparaissent comme des fers de lance de toute entreprise. En effet leur prise en compte engendre des chiffres d affaires notoires. La force de vente

Plus en détail

(10_MOT_112) (maj.) La commission composée de Mesdames et Messieurs les député(e)s :

(10_MOT_112) (maj.) La commission composée de Mesdames et Messieurs les député(e)s : JANVIER 2011 RC-MOT (10_MOT_112) (maj.) RAPPORT DE MAJORITE DE LA COMMISSION chargée d'examiner l'objet suivant: Motion Frédéric Haenni et consorts demandant l harmonisation de la loi vaudoise sur la fumée

Plus en détail

Media : moyen de communication

Media : moyen de communication Media : moyen de communication La transmission d un message peut se faire au moyen de différents outils tels que l image (photo, vidéo), le son (musique, voix), le texte (affiche), mais aussi l événement,

Plus en détail

RESTRICTIONS PUBLICITAIRES M6 ET W9 FENÊTRE PUBLICITAIRE SUISSE

RESTRICTIONS PUBLICITAIRES M6 ET W9 FENÊTRE PUBLICITAIRE SUISSE RESTRICTIONS PUBLICITAIRES M6 ET W9 FENÊTRE PUBLICITAIRE SUISSE Goldbach Media est tenu de respecter les restrictions publicitaires françaises. M6 Publicité se réserve le droit de refuser des spots ou

Plus en détail

Directives sur la publicité de TF1 Fenêtre publicitaire en Suisse

Directives sur la publicité de TF1 Fenêtre publicitaire en Suisse Directives sur la publicité de TF1 Fenêtre publicitaire en Suisse Ringier Romandie Service TV commercialise en exclusivité la fenêtre publicitaire en Suisse pour la chaîne de TV TF1. Les Conditions commerciales

Plus en détail

www.protection-jeunesse-be.ch Février 2015

www.protection-jeunesse-be.ch Février 2015 ALCOOL ET TABAC BASES LÉGALES POUR LA PROTECTION DE LA JEUNESSE DANS LE CANTON DE BERNE INFORMATIONS ET CONSEILS POUR UNE PROTECTION EFFICACE DE LA JEUNESSE www.protection-jeunesse-be.ch Février 05 CONTENU

Plus en détail

Tour d horizon 2010-2011

Tour d horizon 2010-2011 Tour d horizon 2010-2011 AOCM L association AOCM tire un bilan positif de son premier exercice d activité. Il en résulte de très bonnes choses et de nombreux partenaires nous ont fait, nous font et nous

Plus en détail

Palmarès au niveau suisse des karatékas fribourgeois depuis 2009

Palmarès au niveau suisse des karatékas fribourgeois depuis 2009 Novembre 2012 : Audrey Eggertswyler (KC Cobra Fribourg) Championne Suisse Kumite Filles U12-37kg Palmarès au niveau suisse des karatékas fribourgeois depuis 2009 En 2014, les athlètes fribourgeois ont

Plus en détail

2015 Jogging réservé aux femmes,

2015 Jogging réservé aux femmes, Womanrace 2015 Jogging réservé aux femmes, au béné ce d actions positives contre les cancers féminins. 10 étapes 8000 femmes Historique - Organisateurs - Expérience 3 Présentation 4 Actions 6 Villes 7

Plus en détail

Règlement relatif à la mise à profit des espaces publics sur le territoire des CFF

Règlement relatif à la mise à profit des espaces publics sur le territoire des CFF Règlement relatif à la mise à profit des espaces publics sur le territoire des CFF 1 Généralités 2 1.1 Situation initial, objectifs... 2 1.2 Champ d application... 2 1.3 Documents de référence et documents

Plus en détail

BUT ET OBJECTIFS. Principes fondamentaux

BUT ET OBJECTIFS. Principes fondamentaux Directives* pour l application de l article 13 (Publicité en faveur du tabac, promotion et parrainage) de la Convention-cadre de l OMS pour la lutte antitabac BUT ET OBJECTIFS 1. Ces directives ont pour

Plus en détail

17ème GALA ESIEE 17 n novembre 2 2006 Offres de contrats publicitaires

17ème GALA ESIEE 17 n novembre 2 2006 Offres de contrats publicitaires ème 17 GALA ESIEE 17 novembre 2006 Offres de contrats publicitaires Créé en 1985, le Gala ESIEE (Ecole Supérieure d'ingénieurs en Electronique et Electrotechnique) a su se construire une renommée qui,

Plus en détail

Les. carnets. de la. déon. La distinction entre publicité et journalisme. Directive. Les carnets de la déontologie

Les. carnets. de la. déon. La distinction entre publicité et journalisme. Directive. Les carnets de la déontologie Les Les carnets de la déontologie carnets Directive de la La distinction entre publicité et journalisme déon Adoptée par le Conseil de déontologie journalistique le 15 décembre 2010 Directive La distinction

Plus en détail

OBJECTIFS : FÉDÉRER UNE COMMUNAUTÉ DE CONSOM ACTEURS VI. EXTRAITS DES RETOMBEES PRESSE DE L OPERATION 2014

OBJECTIFS : FÉDÉRER UNE COMMUNAUTÉ DE CONSOM ACTEURS VI. EXTRAITS DES RETOMBEES PRESSE DE L OPERATION 2014 SOMMAIRE I. ACAVU : MISSIONS ET AVANTAGES II. III. JEUX ET ANIMATIONS AU PROGRAMME OBJECTIFS : FÉDÉRER UNE COMMUNAUTÉ DE CONSOM ACTEURS IV. LE KIT DU PARTICIPANT! V. LE KIT DE l ANNONCEUR! VI. EXTRAITS

Plus en détail

Devenir partenaire de la Croix-Rouge vaudoise

Devenir partenaire de la Croix-Rouge vaudoise Devenir partenaire de la Croix-Rouge vaudoise Un lien réel de solidarité et une véritable opportunité d améliorer la vie collective Premier de cordée Mesdames, Messieurs les Dirigeants d Entreprises,

Plus en détail

Tarifs publicitaires 2014-2015 A LA RENCONTRE DES MELOMANES PASSIONNES!

Tarifs publicitaires 2014-2015 A LA RENCONTRE DES MELOMANES PASSIONNES! Tarifs publicitaires 2014-2015 A LA RENCONTRE DES MELOMANES PASSIONNES! Le Magazine Music, Opera & Dance Le Site Internet www.music-opera.com Vos contacts : Cécile Temime - Hugues Rameau Cecile.temime@music-opera.com

Plus en détail

Mémento. A l usage des parents et de leurs enfants

Mémento. A l usage des parents et de leurs enfants Mémento A l usage des parents et de leurs enfants Quelques adresses utiles Département de l instruction publique, de la culture et du sport www.ge.ch/dip/ Centrale de la police www.ge.ch/police tél. 022

Plus en détail

Skol LES PROMOTIONS 6

Skol LES PROMOTIONS 6 Skol LES PROMOTIONS 6 promotions 6 Les promotions destinées au consommateur Une promotion destinée au consommateur influence un client potentiel dans sa décision d achat en lui présentant une stimulation

Plus en détail

Motion pour «L interdiction des affiches publicitaires pour le petit crédit»

Motion pour «L interdiction des affiches publicitaires pour le petit crédit» Motion pour «L interdiction des affiches publicitaires pour le petit crédit» De par mon métier d assistante sociale, je peux constater les ravages de l endettement sur la vie des familles et des jeunes

Plus en détail

SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS

SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS SONDAGE AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CANADIENS Sommaire exécutif Présenté par : TABLE DES MATIÈRES PUBLICITÉ SUR CAMPUS P. 3 COMMUNICATIONS MOBILES P. 8 HABITUDES EN LIGNE P. 18 HABITUDES MÉDIA P. 26 MÉTHODOLOGIE

Plus en détail

PRINCIPALES RECOMMANDATIONS Pour l organisation d un événement respectueux de l environnement.

PRINCIPALES RECOMMANDATIONS Pour l organisation d un événement respectueux de l environnement. GI MANIFESTATION VERTE PRINCIPALES RECOMMANDATIONS Pour l organisation d un événement respectueux de l environnement. A l attention des organisateurs, des sponsors et du secteur public GI MANIFESTATION

Plus en détail

TABAC : PREMIER BILAN SUR L APPLICATION DE LA LOI EVIN EN MILIEU SCOLAIRE. Dossier de Presse

TABAC : PREMIER BILAN SUR L APPLICATION DE LA LOI EVIN EN MILIEU SCOLAIRE. Dossier de Presse TABAC : PREMIER BILAN SUR L APPLICATION DE LA LOI EVIN EN MILIEU SCOLAIRE Dossier de Presse Contacts presse OFDT : Julie-Emilie Adès/ 01 53 20 95 16 / juade@ofdt.fr MILDT: Patrick Chanson / 01 44 63 20

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR SUR

CE QU IL FAUT SAVOIR SUR CE QU IL FAUT SAVOIR SUR LA LÉGISLATION VAUDOISE POUR LA VENTE D'ALCOOL Loi sur les auberges et les débits de boissons (LADB) Art. 50 Il est interdit de servir ou de vendre des boissons alcoolisées: a)

Plus en détail

Règles de bonne conduite applicables à toutes les villes désireuses d obtenir l organisation des Jeux Olympiques. Article 1 : CHAMP D APPLICATION

Règles de bonne conduite applicables à toutes les villes désireuses d obtenir l organisation des Jeux Olympiques. Article 1 : CHAMP D APPLICATION Règles de bonne conduite applicables à toutes les villes désireuses d obtenir l organisation des Jeux Olympiques Texte adopté par la commission exécutive du CIO, Lausanne, 7 février 2007 Article 1 : CHAMP

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION EVENEMENTIELLE

PLAN DE COMMUNICATION EVENEMENTIELLE ORGANISATION AFRICAINE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE (OAPI) AFRICAN INTELLECTUAL PROPERTY ORGANIZATION (OAPI) Yaoundé, du 11 au 13 Septembre 2012 TERMES DE REFERENCE PLAN DE COMMUNICATION EVENEMENTIELLE

Plus en détail

Graphisme Publicitaire

Graphisme Publicitaire Graphisme Publicitaire Le street marketing actif Game Corentin Luchart Sommaire Introduction 1. Les objectifs Promouvoir la gamme de services Google Dynamiser l image de marque en créant le buzz Amorcer

Plus en détail

COM 300 / CHAPITRE 7: COMMUNICATION HORS MEDIAS: RELATIONS PUBLIQUES. Mme. Zineb El Hammoumi

COM 300 / CHAPITRE 7: COMMUNICATION HORS MEDIAS: RELATIONS PUBLIQUES. Mme. Zineb El Hammoumi COM 300 / CHAPITRE 7: COMMUNICATION HORS MEDIAS: RELATIONS PUBLIQUES Mme. Zineb El Hammoumi SOMMAIRE Relations publiques / Relations presse Définition, objectifs, cibles Moyens des Relations Publiques:

Plus en détail

Fiche Synthétique. Marketing. Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Soins des cheveux»

Fiche Synthétique. Marketing. Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Soins des cheveux» Fiche Synthétique Marketing Mesure de l utilité des points de contact Secteur «Soins des cheveux» Mars 2014 1 1. Objectifs Déterminer les meilleures occasions de contact entre les marques du secteur des

Plus en détail

Plan de communication 2014

Plan de communication 2014 Plan de communication 2014 1/ LES GUIDES 2014 LE GUIDE INTERNATIONAL DES LOGIS 2 600 établissements Logis et Logis d Exception Offre internationale : France, Allemagne, Belgique, Espagne, Andorre, Portugal,

Plus en détail

Office de Tourisme d Orléans

Office de Tourisme d Orléans Office de Tourisme d Orléans Recommandation stratégie web Analyse 2 cibles prioritaires ont été privilégiées : développement de la fréquentation touristique des profils : - public local + public parisien

Plus en détail

Aide à la planification des actions locales

Aide à la planification des actions locales Aide à la planification des actions locales FAVORISEZ LA NATURE www.cocci-logique.ch Des relations publiques ciblées La Fondation suisse pour la pratique environnementale Pusch mène en 2012 et 2013, en

Plus en détail

B Office fédéral de la santé publique

B Office fédéral de la santé publique Informations de base concernant la publicité pour le tabac Mai 2006 5 e version Pages - Où la publicité pour le tabac est-elle autorisée aujourd hui?...3 - Jurisprudence suisse...4 Les interdictions de

Plus en détail

planifier organiser gerer votre Festival du Livre

planifier organiser gerer votre Festival du Livre Listes A faire pratiques qui vous aideront A : planifier organiser gerer votre Festival du Livre ET AVOIR beaucoup de succes! soutien outils Visibilité Activités recrutement Buts Liste à faire 2 Liste

Plus en détail

Warocqué Event. Student Spirit. du 13 au 17 ... Coachez-nous! ...

Warocqué Event. Student Spirit. du 13 au 17 ... Coachez-nous! ... Warocqué Event Student Spirit... Coachez-nous!... 2011 du 13 au 17 mars Coupe du Mons Edito...... Madame, Monsieur, Nous célébrerons en mars 2011 les 22 ans de Coupe du Mons Warocqué. Nous établirons de

Plus en détail

Le salon de la PME au service de l entreprise!

Le salon de la PME au service de l entreprise! Le salon de la PME au service de l entreprise! Un salon avec conférences et ateliers destinés aux fournisseurs et prestataires de services et de biens d équipement pour les PME Expo Beaulieu Lausanne Palexpo

Plus en détail

Programme cantonal de prévention du tabagisme R E S U M E. Janvier 2014

Programme cantonal de prévention du tabagisme R E S U M E. Janvier 2014 Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014 2017 R E S U M E Janvier 2014 Table des matières 1. Synthèse... 4 2. Contexte cantonal... 6 2.1. Réalisations du PCT 2009-2013... 6 2.2. Etat des lieux...

Plus en détail

Ces Directives s appliquent aux participants et autres personnes accréditées durant la période des Jeux Olympiques.

Ces Directives s appliquent aux participants et autres personnes accréditées durant la période des Jeux Olympiques. Directives du CIO sur les réseaux sociaux, les blogs et Internet destinées aux participants et autres personnes accréditées aux Jeux Olympiques de 2012 à Londres 1. Introduction Le CIO soutient et encourage

Plus en détail

Restauration Etat du Marché ->La consommation de cigarettes en CHR en 2008. Rapport Online CHD Expert

Restauration Etat du Marché ->La consommation de cigarettes en CHR en 2008. Rapport Online CHD Expert Panel online Conso CHD - L Hôtellerie Restauration Etat du Marché ->La consommation de cigarettes en CHR en 2008 Rapport Online CHD Expert Méthodologie Contexte de l étude et de l état du marché produit

Plus en détail

ETUDE DE CAS Marketing relationnel pour l Avent avec Fotokasten

ETUDE DE CAS Marketing relationnel pour l Avent avec Fotokasten ETUDE DE CAS Marketing relationnel pour l Avent avec Fotokasten ENTREPRISE fotokasten SITE WEB www.fotokasten.de DOMAINE Commerce de détail / Édition de photos CAMPAGNE Jeu concours de l Avent Client Fotokasten

Plus en détail

Pour être prêt à contacter un futur partenaire, l organisateur devra penser à :

Pour être prêt à contacter un futur partenaire, l organisateur devra penser à : 6. Approche du Sponsor Ce chapitre offre aux organisateurs d évènements une clarification sur le sujet de la recherche de sponsors. Cet aspect est très important, il permet d augmenter les fonds de la

Plus en détail

POLO CLUB DE VEYTAY JAEGER-LECOULTRE POLO MASTERS 2015 DOSSIER DE SPONSORING

POLO CLUB DE VEYTAY JAEGER-LECOULTRE POLO MASTERS 2015 DOSSIER DE SPONSORING POLO CLUB DE VEYTAY JAEGER-LECOULTRE POLO MASTERS 2015 DOSSIER DE SPONSORING Table des matières I. Le Polo Club de Veytay II. Jaeger-LeCoultre Polo Masters 2015 III. Infrastructures du JLC Polo Masters

Plus en détail

Web-to-Store 12 septembre 2013

Web-to-Store 12 septembre 2013 Contacts BVA Marie Laurence GUENA marie-laurence.guena@bva.fr +33 1 71 16 89 70 CONTEXTE ET METHODOLOGIE Objectifs Le concept s inscrit comme une tendance forte des 10 prochaines années, mais reste à définir.

Plus en détail

Transformer une simple envie en une véritable pulsion

Transformer une simple envie en une véritable pulsion Transformer une simple envie en une véritable pulsion CONSEIL ET STRATéGIE Publicité Promotion Identité Corporate événementiel AUDIO-VISUEL SUPPORTS IMPRIMéS SITES INTERNET Pulsion Agence de communication

Plus en détail

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans FAIREBOUGERLES9-13.org 1 LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans TABLE DES MATIÈRES 3 4 5 DONNÉES SOCIO- DÉMOGRAPHIQUES HABITUDES MÉDIATIQUES ET DE CONSOMMATION EN MATIÈRE DE MODE DE VIE PHYSIQUEMENT

Plus en détail

COM 300 / CHAPITRE 5: COMMUNICATION HORS. Mme. Zineb El Hammoumi

COM 300 / CHAPITRE 5: COMMUNICATION HORS. Mme. Zineb El Hammoumi COM 300 / CHAPITRE 5: COMMUNICATION HORS MEDIAS Mme. Zineb El Hammoumi Communication hors médias Marketing direct Définition Objectifs Moyens Outils SOMMAIRE PLV (Publicité sur lieu de Vente) Définition

Plus en détail

PLUSIEURS OFFRES DE VISIBILITÉ PROMOTIONNELLE CIBLÉES! PROFITEZ DE NOTRE OFFRE COMBO!

PLUSIEURS OFFRES DE VISIBILITÉ PROMOTIONNELLE CIBLÉES! PROFITEZ DE NOTRE OFFRE COMBO! DU 22 AU 25 OCTOBRE 2015 AU STADE OLYMPIQUE 50 000 visiteurs / 300 exposants Le seul Salon d automne à Montréal. Plus de 50 000 consommateurs sur place à la recherche de produits et services en habitation

Plus en détail

10 règles pour réussir un jeu-concours sur Facebook

10 règles pour réussir un jeu-concours sur Facebook LIVRE BLANC 10 règles pour réussir un jeu-concours sur Facebook 07/ 2014 www.kontestapp.com Introduction Facebook est incontestablement devenu le réseau social mondial le plus populaire. Avec 1,23 milliard

Plus en détail

OBJECTIF PORTES DU SOLEIL, A la découverte d une galaxie étrange

OBJECTIF PORTES DU SOLEIL, A la découverte d une galaxie étrange OBJECTIF PORTES DU SOLEIL, A la découverte d une galaxie étrange LES PORTES DU SOLEIL, UN UNIVERS COMPLEXE Des planètes plus ou moins grosses Des planètes plus ou moins éloignées du centre Des planètes

Plus en détail

Venez voir nos. Machines NOUVELLES MARDI 14 AVRIL. MERCREDI 13 JUIN Soirée Baron

Venez voir nos. Machines NOUVELLES MARDI 14 AVRIL. MERCREDI 13 JUIN Soirée Baron Venez voir nos NOUVELLES Machines MARDI 14 AVRIL jeudi 16 avril Thé dansant Organisé par l association de Diamond s Club Renseignements et réservations : 06 20 60 08 56 02 31 88 81 06 jeudi 21 mai 14h30

Plus en détail

Concours & Talent show

Concours & Talent show Concours & Talent show Présentation FISU La Fédération internationale du sport universitaire (FISU) a été créée en 1949 au sein d institutions universitaires dans le but de promouvoir les valeurs sportives

Plus en détail

relations publiques CLUB PRESTIGE

relations publiques CLUB PRESTIGE CLUB PRESTIGE relations publiques Le "Club Prestige" vous offre une attention et des prestations haut de gamme pour apprécier en privilégié les soirées basket du SLUC NANCY. Véritable référence, le "Club

Plus en détail

«BE MY ANGEL TONIGHT», QU EST-CE QUE C EST?

«BE MY ANGEL TONIGHT», QU EST-CE QUE C EST? «BE MY ANGEL TONIGHT» pour un retour en sécurité Faites la fête! Rentrez en sécurité! Rentre Evaluez votre taux d alcoolémie Téléchargez l application gratuite «Be my angel» «BE MY ANGEL TONIGHT», QU EST-CE

Plus en détail

course cycliste populaire dimanche 21 juin 2015

course cycliste populaire dimanche 21 juin 2015 course cycliste populaire dimanche 21 juin 2015 18 ème édition - dossier sponsoring - La Classique Genevoise 1215 Genève 15 contact@classiquegenevoise.ch www.classiquegenevoise.ch page 2/6 PRÉSENTATION

Plus en détail

Programme de prévention du jeu excessif en Valais. Groupe de pilotage CAP LVT Jean-Daniel Barman, directeur CAP LVT 21 février 2008 Sion

Programme de prévention du jeu excessif en Valais. Groupe de pilotage CAP LVT Jean-Daniel Barman, directeur CAP LVT 21 février 2008 Sion Programme de prévention du jeu excessif en Valais Groupe de pilotage CAP LVT Jean-Daniel Barman, directeur CAP LVT 21 février 2008 Sion Exposé introductif Radiographie rapide du phénomène Données épidémiologiques

Plus en détail

Sommaire. 1ère Partie: L analyse. 2ème Partie: Le concept. 1. Etude du rosé et de la concurrence. 2. Etude du Bordeaux rosé 3.

Sommaire. 1ère Partie: L analyse. 2ème Partie: Le concept. 1. Etude du rosé et de la concurrence. 2. Etude du Bordeaux rosé 3. Sommaire 1ère Partie: L analyse 1. Etude du rosé et de la concurrence. 2. Etude du Bordeaux rosé 3. Etude de la cible 2ème Partie: Le concept 1. Notre proposition 2. L identité 3. Le déroulement de la

Plus en détail

" La tête dans la musique! "

 La tête dans la musique! 20ème Fête cantonale des Jeunes musiciens du canton de Fribourg " La tête dans la musique! " Dossier de sponsoring 2-3-4-5 juin 2016 Organisation: Ensemble Jeunes Musiciens de Broc (Société de musique

Plus en détail

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer

Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer se noyer dans la masse sortir du lot Votre partenaire marketing et communication Il y a l'art et la maniere de se faire remarquer Le monde de la communication a subi d importantes mutations ces dernières

Plus en détail

Nous vous souhaitons plein succès pour cette aventure!

Nous vous souhaitons plein succès pour cette aventure! 1! E N G E U U O B IQ T A A S R K P Ô E F ID LE GU AT PR IDE GURÉ UNUR RIQUE ISE AL PO ALISER SON RÉET POUR PROJ UN PROJET DE A A Z 2 3 INTRODUCTION Une organisation et une planification bien pensées sont

Plus en détail

Agence de communication Evénementielle

Agence de communication Evénementielle Agence de communication Evénementielle L AGENCE Corp est née d un simple constat : nous ne sommes plus uniquement des consommateurs mais aussi des publics. Le brand content a réinventé le discours de la

Plus en détail

Programme cantonal de prévention du tabagisme

Programme cantonal de prévention du tabagisme Programme cantonal de prévention du tabagisme 2014 2017 Janvier 2014 Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Fonds de prévention du tabagisme Sommaire Résumé...-

Plus en détail

Bureau des Sports Mines Paristech

Bureau des Sports Mines Paristech Bureau des Sports MINES Paristech Située en plein cœur de Paris, l Ecole Nationale Supérieure des Mines de Paris (MINES ParisTech) forme des ingénieurs pluridisciplinaires et généralistes. Sa renommée

Plus en détail

To buzz or not to buzz?

To buzz or not to buzz? Georges CHÉTOCHINE To buzz or not to buzz? Comment lancer une campagne de buzz marketing Groupe Eyrolles, 2007 ISBN : 978-2-212-53812-0 CHAPITRE 5 Recruter, former, animer les évangélistes Les vecteurs

Plus en détail

Les Foires et Salons vecteurs de communication efficace dans la prospection de nouveaux marchés

Les Foires et Salons vecteurs de communication efficace dans la prospection de nouveaux marchés Les Foires et Salons vecteurs de communication efficace dans la prospection de nouveaux marchés Quoi? Lequel? Comment? Jean Thomas Leplat Directeur général Artexis Expo Groupe basé à Bruxelles, 340 collaborateurs

Plus en détail

Le monitoring cannabis 2004-2008 et les recommandations pour la prévention

Le monitoring cannabis 2004-2008 et les recommandations pour la prévention Le monitoring cannabis 2004-2008 et les recommandations pour la prévention Présentation lors du congrès «Pour un bon développement! Nouvelles approches en prévention pour enfants, jeunes et familles» 30

Plus en détail

Je vais être maman. et je fume encore!? J ai décidé d arrêter de fumer. Pour ma santé et pour celle de mon enfant.

Je vais être maman. et je fume encore!? J ai décidé d arrêter de fumer. Pour ma santé et pour celle de mon enfant. Je vais être maman et je fume encore!? J ai décidé d arrêter de fumer. Pour ma santé et pour celle de mon enfant. Ligue suisse contre le cancer, Ligue pulmonaire suisse, Association suisse pour la prévention

Plus en détail

81% des consommateurs CONNAISSENT LA

81% des consommateurs CONNAISSENT LA 81% des consommateurs CONNAISSENT LA MARQUE des objets publicitaires qu ils ont conservés et plus de 79% aimeraient en RECEVOIR DAVANTAGE Pas un Objet Pub! Une pub TV finit souvent ZAPPEE POURQUOI COMMUNIQUER

Plus en détail

REGLEMENT LA COURSE DE LA DIVERSITE

REGLEMENT LA COURSE DE LA DIVERSITE REGLEMENT LA COURSE DE LA DIVERSITE ARTICLE 1 : L EVENEMENT La course de la diversité est ouvert à toutes les entreprises, quelle que soit leur forme juridique, ainsi qu aux institutions, organisations

Plus en détail

ON TOURNE! DU NORD. Guide de l enseignant(e) CONCOURS PUBLICITAIRE. Merci de participer au concours publicitaire du Nord «On tourne».

ON TOURNE! DU NORD. Guide de l enseignant(e) CONCOURS PUBLICITAIRE. Merci de participer au concours publicitaire du Nord «On tourne». Guide de l enseignant(e) Merci de participer au concours publicitaire du Nord «On tourne». Le présent guide fournit des instructions aux enseignants et aux élèves qui participent au concours «On tourne»

Plus en détail

PREMIER FORUM INTERNATIONAL DES RELATIONS PUBLIQUES D ALGER. Les 25, 26 et 27 Avril 2012 Hôtel Hilton, Alger APERCU GENERAL

PREMIER FORUM INTERNATIONAL DES RELATIONS PUBLIQUES D ALGER. Les 25, 26 et 27 Avril 2012 Hôtel Hilton, Alger APERCU GENERAL PREMIER FORUM INTERNATIONAL DES RELATIONS PUBLIQUES D ALGER Les 25, 26 et 27 Avril 2012 Hôtel Hilton, Alger APERCU GENERAL 1 SOMMAIRE Qui sommes nous? Objectif du FIRPA2012 Présentation du FIRPA2012 Le

Plus en détail

Les Foulées de l Assurance, c est trois rendez-vous : Les 10 Km du Cœur La Marche du Cœur Le Cross du Cœur

Les Foulées de l Assurance, c est trois rendez-vous : Les 10 Km du Cœur La Marche du Cœur Le Cross du Cœur Un événement éco-solidaire Les Foulées de l Assurance, c est trois rendez-vous : Les 10 Km du Cœur La Marche du Cœur Le Cross du Cœur Retour sur l édition 2013 Malgré la publication d un arrêté préfectoral

Plus en détail

Plan de mise en œuvre du concept national maladies rares

Plan de mise en œuvre du concept national maladies rares Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Assurance maladie et accidents Etat 4 mai 2015 Plan de mise en œuvre du concept national maladies rares

Plus en détail

THE YARD BETWEEN YOU & YOUR TARGET

THE YARD BETWEEN YOU & YOUR TARGET AGENCE 2015 THE YARD BETWEEN YOU & YOUR TARGET présentation Au centre d un large faisceau de centres d intérêts musique, mode, cinéma, lifestyle YARD se place comme l un des acteurs clefs pour toute entité

Plus en détail

Campagne Web Marketing 2014

Campagne Web Marketing 2014 Campagne Web Marketing 2014 France Wallonie Suisse Romande Dossier technique Eléments techniques Direction du Marketing et de la Communication Dossier suivi par : David Queffelec - dqueffelec@herault-tourisme.com

Plus en détail

Thomas Dutronc : Demain

Thomas Dutronc : Demain Thomas Dutronc : Demain Paroles et musique : Thomas Dutronc Mercury / Universal Music Thèmes La conception de la vie, la joie de vivre, l insouciance. Objectifs Objectifs communicatifs : Donner son avis,

Plus en détail

POURQUOI ÊTRE SPONSOR?

POURQUOI ÊTRE SPONSOR? 01 POURQUOI ÊTRE SPONSOR? Grâce aux partenariats avec les acteurs économiques de 1er plan, et donc à des actions où vous pourriez vous marquer en tant que partenaire privilégié du Parc Casanearshore, vous

Plus en détail

La consommation de tabac chez les jeunes, de 2001 à 2009/10

La consommation de tabac chez les jeunes, de 2001 à 2009/10 Psychologisches Institut Sozial- und Gesundheitspsychologie Hans Krebs Kommunikation und Publikumsforschung La consommation de tabac chez les jeunes, de 200 à 2009/0 Résumé du rapport de recherche 20 Monitorage

Plus en détail

DOSSIER DE SPONSORING

DOSSIER DE SPONSORING DOSSIER DE SPONSORING POURQUOI SPONSORISER? Pourquoi sponsoriser? Avoir le statut de partenaire du salon MEDINNOVA 2011 présente le bénéfice d associer son image à un événement d envergure internationale.

Plus en détail

Call for Presentations

Call for Presentations Call for Presentations (Recherchons orateurs pour présentations) 13 e Forum Suisse de Logistique INNOVATIONS: impacts sur la Supply Chain, de l achat au service client Salle polyvalente, Ecole Polytechnique

Plus en détail

Président : M. Blin, conseiller le plus ancien faisant fonction., président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Président : M. Blin, conseiller le plus ancien faisant fonction., président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 22/11/2011 Cour de cassation chambre criminelle Audience publique du 10 avril 1997 N de pourvoi: 96-83152 Publié au bulletin Rejet Président : M. Blin, conseiller le plus ancien faisant fonction.,

Plus en détail

PROJET DE SALLE PLURIDISCIPLINAIRE POUR LES CHERPINES.

PROJET DE SALLE PLURIDISCIPLINAIRE POUR LES CHERPINES. ! PROJET DE SALLE PLURIDISCIPLINAIRE POUR LES CHERPINES. Dossier de l Union des Espaces Culturels Autogérés Genève 2010 Introduction Le quartier des Cherpines est au coeur d'une vaste réflexion en matière

Plus en détail

1. Créer une société en Suisse occidentale

1. Créer une société en Suisse occidentale Nestle, (canton of Vaud) 1. Créer une société en Suisse occidentale Sommaire 1.1 Éligibilité 1.2 Différentes étapes de la création d une société généralités 1.3 Choix de la forme juridique de la société

Plus en détail