LE CONGE DE FORMATION ECONOMIQUE, SOCIALE ET SYNDICALE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE CONGE DE FORMATION ECONOMIQUE, SOCIALE ET SYNDICALE"

Transcription

1 LE CONGE DE FORMATION ECONOMIQUE, SOCIALE ET SYNDICALE Le congé de formation économique, sociale et syndicale est destiné aux salariés qui souhaitent participer à des stages ou sessions de formation économique et sociale ou de formation syndicale. Article de la Convention Collective Nationale du 31 octobre Quels sont les salariés qui peuvent bénéficier de ce congé? 2. Quelles sont les centres et instituts qui délivrent cette formation? 3. Quelle est la durée de ce congé? 4. Quelle est la procédure de mise en œuvre de ce congé? 5. L employeur peut-il refuser la demande de congé du salarié? 6. L employeur peut-il reporter le départ en congé du salarié? 7. La durée du congé de formation, économique, sociale et syndicale est-elle assimilée à du travail effectif? 8. Quelle rémunération verser à un salarié en congé de formation, économique, sociale et syndicale? 9. Peut-on déduire la rémunération versée lors de ce congé du montant de la participation des employeurs au financement de la formation professionnelle? 1 1

2 1. Quels sont les salariés qui peuvent bénéficier de ce congé? Tous les salariés ont droit, sur leur demande et sans condition d ancienneté, à un ou plusieurs congés de formation économique, sociale et syndicale, que le salarié soit ou non adhérent à un syndicat ou que le salarié soit ou non titulaire d un mandat de représentant du personnel. 2. Quelles sont les centres et instituts qui délivrent cette formation? Article R du Code du travail Article R du Code du travail Les stages ou sessions de formation économique sociale et syndicale sont organisés soit par des centres rattachés à des organisations syndicales de salariés reconnues représentatives sur le plan national, soit par des instituts spécialisés. Une liste des centres et instituts, dont les stages ou sessions ouvrent droit à ce congé, est établie par arrêté du ministère du Travail, après avis d une commission placée sous sa présidence (Arrêté du 8 décembre 2008 pour la période du 1 er janvier au 31 décembre JO du 11/12/2008). L organisme chargé des stages ou sessions doit délivrer au salarié une attestation constatant la fréquentation effective de ceux-ci par l intéressé. Cette attestation doit être remise à l employeur au moment de la reprise du travail. 3. Quelle est la durée de ce congé? Article L du Code du travail Article L du Code du travail La durée totale des congés de formation économique, sociale et syndicale pris dans l année par un salarié ne peut excéder 12 jours. Cette durée ne peut excéder 18 jours pour les animateurs de stages et sessions et pour les salariés appelés à exercer des responsabilités syndicales. Les salariés appelés à exercer des responsabilités syndicales sont tous les salariés exerçant une fonction d animation des stages de formation dans le domaine économique, social et syndical et de tous ceux auxquels les organisations syndicales envisagent de confier une responsabilité, ou qui exercent déjà une telle responsabilité ( Circulaire DRT n 87/11 du 3 novembre 1987). Remarque : La circulaire DRT n 11 du précise que «seules les journées de formation prises sur le temps de travail du salarié peuvent être décomptées de son contingent personnel, comme du nombre total de journées disponibles dans l établissement». En conséquence, un salarié en formation sur un jour prévu de repos au planning n a eu aucune autorisation d absence au titre du congé de formation précité et ne saurait donc prétendre à une quelconque indemnisation. Le congé de formation économique, sociale et syndicale, fixé à 12 jours travaillés (ou 18 jours) par année civile et par salarié, s analyse donc en une autorisation d absence d une durée égale au nombre de jours qui aurait dû être travaillés. Ainsi, par exemple, dans le cas d un départ en formation d un salarié qui se déroule sur 5 jours alors qu il aurait dû travailler 3 jours, ce sont seulement ces trois jours qui seront décomptés au titre d une autorisation d absence. En revanche, les 2 jours non travaillés conservent leur caractère de jours de repos et n ont pas à être récupérés, ni à être indemnisées au titre du congé de formation économique, sociale et syndicale. 2 2

3 4. Quelle est la procédure de mise en œuvre de ce congé? Article R du Code du Travail Article de la Convention Collective Nationale du 31 octobre 1951 Le salarié doit présenter sa demande de congé au moins 30 jours à l avance. Dans sa demande, le salarié doit indiquer la date, la durée de l absence sollicitée ainsi que le nom de l organisme responsable du stage. L article de la Convention Collective du 31 octobre 1951 permet aux intéressés de fractionner ces jours de formation à leur demande. 5. L employeur peut-il refuser la demande de congé du salarié? Article L du Code du travail Article R du Code du travail Arrêté du 7 mars 1986, JO du 14 mars 1986, JO du 21 mars 1986 Le congé de formation économique, sociale et syndicale est en principe de droit. Toutefois, l employeur peut refuser le départ en congé s il juge que l absence du salarié pourrait avoir des conséquences préjudiciables à la production et à la bonne marche de l entreprise. Dans cette hypothèse, l employeur doit consulter le comité d entreprise ou, s il n existe pas les délégués du personnel. L employeur ne pourra refuser le congé qu après l avis conforme du comité d entreprise ou, à défaut, des délégués du personnel. Le refus du congé doit être motivé et notifié par l employeur au salarié dans un délai de 8 jours à compter de la réception de la demande. A défaut, le congé doit être considéré comme acquis (Cir.DRT 11 du 3 novembre 1987). En cas de différend, le refus peut être contesté directement devant le bureau de jugement du conseil de prud hommes saisi et statuant en la forme des référés 6. L employeur peut-il reporter le départ en congé du salarié? Article L du Code du travail Arrêté du 7 mars 1986, JO du 14 mars 1986, JO du 21 mars 1986 L employeur peut différer le départ en congé dans deux hypothèses : - si le nombre de jours de congés susceptibles d être pris chaque année par l ensemble des salariés de l établissement, au titre de la formation économique sociale et syndicale, au titre du congé de formation des cadres et administrateurs de la jeunesse, du congé de formation des membres du comité d entreprise et du congé de formation des membres du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail est dépassé ou ; - si le quota d absences simultanées est atteint. Contingent global de jours de congés pris par les salariés au titre de la formation économique sociale et syndicale, au titre du congé de formation des cadres et administrateurs de la jeunesse, du congé de formation des membres du comité d entreprise et du congé de formation des membres du comité d hygiène, de sécurité et des conditions de travail par année civile : Le nombre total maximum de jours de congés est fixé par un arrêté ministériel (arrêté du 7 mars 1986) en fonction de l effectif de l établissement comme suit : - établissements de 1 à 24 salariés : 12 jours (pour cette tranche, le nombre de jours maximum de congés est porté à 18 jours pour les animateurs et les salariés appelés à exercer des responsabilités syndicales) ; 3 3

4 - établissements de 25 à 499 salariés : 12 jours par tranche ou fraction de tranche supplémentaire de 25 salariés ; - établissements de 500 à 999 salariés : 12 jours par tranche ou fraction de tranche supplémentaire de 50 salariés ; - établissements de 1000 à 4999 salariés : 12 jours par tranche ou fraction de tranche supplémentaire de 100 salariés; - établissements de 5000 salariés et plus : 12 jours par tranche ou fraction de tranche supplémentaire de 200 salariés ; Les tranches d effectifs ci-dessus se cumulent. L effectif est apprécié au 1 er janvier de l année considérée. Exemple : Pour un établissement de 830 salariés au 1 er janvier, le nombre total de jours sera de : - pour la tranche de 1 à 24 : 12 jours ; - pour la tranche de 25 à 499 : 12 x 19 = 228 jours ; - pour la tranche de 500 à 830 : 12 x 7 = 84 jours ; Total : 324 jours. A noter que dans les établissements de 50 salariés et plus, le nombre de jours de congés pris par les animateurs et les salariés appelés à exercer des responsabilités syndicales ne peut pas excéder 50% de l ensemble des jours de congés de formation économique, sociale et syndicale. Quotas d absences simultanées : L employeur peut également différer le départ en congé de formation, économique, sociale et syndicale d un salarié en cas d absences simultanées : - dans les établissements de plus de 99 salariés, lorsque le pourcentage de salariés simultanément absents au titre du congé de formation économique sociale et syndicale, du congé de formation des membres du CHSCT et du congé de formation économique des membres du comité d entreprise atteint 2 % ; - dans les établissements de 25 à 99 salariés, lorsque le nombre de salariés simultanément absents au titre du congé de formation économique sociale et syndicale, du congé de formation des membres du CHSCT et du congé de formation économique des membres du comité d entreprise atteint 2 salariés ; - dans les établissements de moins de 25 salariés, lorsqu un salarié est absent au titre du congé de formation économique sociale et syndicale. 7. La durée du congé de formation, économique, sociale et syndicale est-elle assimilée à du travail effectif? Article L du Code du travail La durée du congé de formation, économique, sociale et syndicale est assimilée à du travail effectif pour la détermination de la durée des congés payés, du droit aux prestations d assurances sociales et aux prestations familiales ainsi que pour l ensemble des droits résultant pour l intéressé de son contrat de travail. La durée du congé de formation, économique, sociale et syndicale n est pas assimilée à du travail effectif pour la détermination de la durée du travail. De même, le Code du travail ne prévoit pas que la durée du congé de formation, économique, sociale et syndicale est assimilée à du travail effectif pour l ensemble des droits et avantages liés à l ancienneté. Toutefois, l article de la Convention Collective Nationale du 31 octobre 1951 prévoit que les périodes de suspension du contrat de travail pendant lesquelles le salaire est maintenu, en tout ou en partie par l employeur sont assimilées à du travail effectif pour l ancienneté. A ce titre, la durée du congé de formation, 4 4

5 économique, sociale et syndicale doit donc être assimilée à du travail effectif pour l ensemble des droits et avantages liés à l ancienneté. 8. Quelle rémunération verser à un salarié en congé de formation, économique, sociale et syndicale? Article L du Code du travail Article R du Code du travail Article de la Convention Collective Nationale du 31 octobre 1951 Les salariés bénéficiant d un congé de formation économique, sociale et syndicale n ont pas droit au maintien de leur rémunération durant le congé. Toutefois, le Code du travail précise que dans les entreprises d au moins 10 salariés, l employeur doit rémunérer ces congés à hauteur de 0.08 pour mille du montant de l ensemble des salaires payés pendant l année en cours. La somme ainsi calculée doit être répartie entre bénéficiaires de la formation au cours de l année. En revanche, aucune précision n est donnée quant au montant individuel de la rémunération, les textes prévoyant uniquement un mode global de calcul. La Convention Collective Nationale du 31 octobre 1951 prévoit un système d indemnisation particulier pour les bénéficiaires de ce congé. Ainsi, l Article de la Convention Collective Nationale du 31 octobre 1951 énonce : «Les bénéficiaires du congé de formation économique, sociale et syndicale recevront, sur justification, une indemnité égale à 50% de la rémunération qu ils auraient perçue s ils avaient travaillé». Afin de déterminer la rémunération d un salarié bénéficiant d un congé de formation économique, sociale et syndicale, il y a donc lieu de comparer les dispositions légales et les dispositions conventionnelles et d appliquer les plus favorables au salarié. La rémunération versée aux salariés bénéficiaires d un congé de formation économique, sociale et syndicale est versée à la fin du mois au cours duquel la session de formation a eu lieu. 9. Peut-on déduire la rémunération versée lors de ce congé du montant de la participation des employeurs au financement de la formation professionnelle? Article R du Code du travail Les employeurs de 10 salariés et plus ont la possibilité de déduire les salaires correspondants du montant de la participation des employeurs au financement de la formation professionnelle continue dans la limite de 0,08 pour mille du montant de l ensemble des salaires payés pendant l année en cours. 5 5

Fiche tirée de sites officiels du ministère de l emploi et de service public www.mlbs.fr

Fiche tirée de sites officiels du ministère de l emploi et de service public www.mlbs.fr Thème 5 CONGES ABSENCES En tant que salarié, à quels congés aurai je droit? Vous avez droit à des congés payés dès lors que vous avez travaillé au moins un mois dans l entreprise. Un salarié capitalise

Plus en détail

Les salariés en contrat à durée déterminée (voir ci-dessous «Dispositions spécifiques aux salariés en CDD»).

Les salariés en contrat à durée déterminée (voir ci-dessous «Dispositions spécifiques aux salariés en CDD»). Le droit individuel à la formation Synthèse Le droit individuel à la formation (DIF) a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d heures de formation de 20 heures par an, cumulable

Plus en détail

CODE DE L ACTION SOCIALE

CODE DE L ACTION SOCIALE CODE DE L ACTION SOCIALE ET DES FAMILLES PARTIE LEGISLATIVE Dernière modification parue au Journal Officiel le 28 juin 2005 Article L. 211-1 Ont le caractère d associations familiales au sens des dispositions

Plus en détail

Loi du pays n 2009-1 du 7 janvier 2009. relative à l emploi des personnes en situation de handicap

Loi du pays n 2009-1 du 7 janvier 2009. relative à l emploi des personnes en situation de handicap relative à l emploi des personnes en situation de handicap Historique : Créée par : relative à l emploi des personnes en situation de handicap JONC du 13 janvier 2009 page 249 Textes d application : Délibération

Plus en détail

LA MISE EN PLACE DU COMITÉ D HYGIÈNE DE SÉCURITÉ ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL

LA MISE EN PLACE DU COMITÉ D HYGIÈNE DE SÉCURITÉ ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL LA MISE EN PLACE DU COMITÉ D HYGIÈNE DE SÉCURITÉ ET DES CONDITIONS DE TRAVAIL 1. Quel est le géographique de mise en place du CHSCT? 2. A partir de quel seuil d effectif la mise en place d un CHSCT devient-elle

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL. Maître [ ], titulaire de l office d huissier de justice [ ], demeurant [ ]

CONTRAT DE TRAVAIL. Maître [ ], titulaire de l office d huissier de justice [ ], demeurant [ ] CONTRAT DE TRAVAIL ENTRE LES SOUSSIGNES La société [ ], société [forme juridique] au capital social de [ ] immatriculée sous le numéro [ ] dont le siège social est situé [ ], titulaire de l office d huissier

Plus en détail

Que sont les conventions de forfait? Une convention de forfait peut-elle être imposée au salarié?

Que sont les conventions de forfait? Une convention de forfait peut-elle être imposée au salarié? Que sont les conventions de forfait? Il existe plusieurs types de conventions de forfait : le forfait hebdomadaire ou mensuel en heures de travail ; le forfait annuel en heures de travail ; le forfait

Plus en détail

30/ MISE EN PLACE DES NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AU COMPTE ÉPARGNE TEMPS (C.E.T.)

30/ MISE EN PLACE DES NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AU COMPTE ÉPARGNE TEMPS (C.E.T.) FINANCES ET RESSOURCES HUMAINES CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE --- SÉANCE PUBLIQUE DU 30 SEPTEMBRE 2010 N 2010-169 30/ MISE EN PLACE DES NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AU COMPTE ÉPARGNE

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : DEFINITION, CONTINGENT ET REPOS OBLIGATOIRE

HEURES SUPPLEMENTAIRES : DEFINITION, CONTINGENT ET REPOS OBLIGATOIRE HEURES SUPPLEMENTAIRES : DEFINITION, CONTINGENT ET REPOS OBLIGATOIRE 1. Qu est ce que les heures supplémentaires? 2. Comment décompter les heures supplémentaires? 3. Lorsque la durée collective de travail

Plus en détail

LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION ET LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL JUILLET 2011

LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION ET LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL JUILLET 2011 LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION ET LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL JUILLET 2011 RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL MENTION DU DIF SUR LE CERTIFICAT DE TRAVAIL LICENCIEMENT MOTIF PERSONNEL UTILISATION DU

Plus en détail

Congés payés. Ouverture du droit à congés

Congés payés. Ouverture du droit à congés Congés payés Ouverture du droit à congés Désormais, l'ouverture des droits est effectif lorsque le salarié justifie avoir travaillé au minimum 10 jours chez le même employeur (Loi 2008-789 du 20 août 2008,

Plus en détail

Note d INFORMATIONS du 19 novembre 2009 Mise à jour du 12 septembre 2011 L ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL

Note d INFORMATIONS du 19 novembre 2009 Mise à jour du 12 septembre 2011 L ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL Note d INFORMATIONS du 19 novembre 2009 Mise à jour du 12 septembre 2011 L ANNUALISATION DU TEMPS DE TRAVAIL Références : - Décret n 2001-623 du 12 juillet 2001 pris pour l application de l article 7-1

Plus en détail

Les règles applicables au congé pour création d entreprise.

Les règles applicables au congé pour création d entreprise. Les règles applicables au congé pour création d entreprise. Article juridique publié le 25/04/2015, vu 2791 fois, Auteur : Maître Joan DRAY L ensemble des salariés ayant deux ans d ancienneté peuvent bénéficier

Plus en détail

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION 1. Quels sont les modes de paiement du salaire? 2. Quelle est la méthode de calcul du salaire en cas d absence non rémunérée? 3. Comment est déterminé le salaire des salariés

Plus en détail

ANNEXE 8-1. 2) Les salariés atteints d une pathologie survenue antérieurement à la date du présent accord.

ANNEXE 8-1. 2) Les salariés atteints d une pathologie survenue antérieurement à la date du présent accord. ANNEXE 8-1 Accord relatif à la prévoyance du 27 mars 1997 modifié par l avenant n 2 du 22 octobre 2001, l avenant n 3 du 25 mars 2009 et l avenant n 4 du 15 juillet 2009 Article 1 - Objet de l accord et

Plus en détail

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS Direction de l hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau de l organisation des relations sociales

Plus en détail

Dispositions de la convention collective des ouvriers de la Guadeloupe

Dispositions de la convention collective des ouvriers de la Guadeloupe Dispositions de la convention collective des ouvriers de la Guadeloupe CHAPITRE V-2 - CONGES PAYES Article V-2.1 -Prise des congés payés La période de prise des congés payés est fixée du 1er mai de l année

Plus en détail

Le droit individuel à la formation dans le BTP et les autres congés de formation à l initiative du salarié

Le droit individuel à la formation dans le BTP et les autres congés de formation à l initiative du salarié 1 re partie Le droit individuel à la formation dans le BTP 1 re partie Le droit individuel à la formation dans le BTP I - Connaître la législation en vigueur... 102 A) Quels sont les textes applicables

Plus en détail

Texte adopté par l Assemblée nationale. Texte adopté par le Sénat - 26 - «Art. L. 124-2. L établissement d enseignement est chargé :

Texte adopté par l Assemblée nationale. Texte adopté par le Sénat - 26 - «Art. L. 124-2. L établissement d enseignement est chargé : - 25 - TABLEAU COMPARATIF Proposition de loi tendant au développement, à l encadrement des stages et à l amélioration du statut des stagiaires Article 1 er Proposition de loi tendant au développement,

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3269 Convention collective nationale IDCC : 759. POMPES FUNÈBRES (4 e édition. Août 2003) AVENANT DU 21

Plus en détail

- les VRP, - les dirigeants de sociétés commerciales (gérants de société à responsabilité limitée

- les VRP, - les dirigeants de sociétés commerciales (gérants de société à responsabilité limitée La Durée du travail EN BREF Fixée à 35 heures par semaine (ou 1607 heures par an), applicable à la plupart des entreprises et des salariés, la durée légale du travail n est ni un minimum (les salariés

Plus en détail

LA RUPTURE CONVENTIONNELLE DU CDI

LA RUPTURE CONVENTIONNELLE DU CDI LA RUPTURE CONVENTIONNELLE DU CDI Elle obéit à une procédure spécifique (entretien(s) entre les parties, homologation de la convention.), elle est entourée d un certain nombre de garanties pour le salarié

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE LA PHOTOGRAPHIE DU 31 MARS 2000. Avenant n 2 du 9 décembre 2009 à l accord du 5 décembre 2002

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE LA PHOTOGRAPHIE DU 31 MARS 2000. Avenant n 2 du 9 décembre 2009 à l accord du 5 décembre 2002 CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE LA PHOTOGRAPHIE DU 31 MARS 2000 ETENDUE PAR ARRETE DU 17 JANVIER 2001 JOURNAL OFFICIEL DU 26 JANVIER 2001 Entre les organisations soussignées : d une

Plus en détail

AVENANT DU 4 DÉCEMBRE 2013 À L ACCORD DU 22 FÉVRIER 2006 RELATIF À LA PRISE EN CHARGE

AVENANT DU 4 DÉCEMBRE 2013 À L ACCORD DU 22 FÉVRIER 2006 RELATIF À LA PRISE EN CHARGE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 1539. COMMERCES DE DÉTAIL DE PAPETERIE, FOURNITURES

Plus en détail

F.T. N 07 (bis) - 2014 Les Congés Payés

F.T. N 07 (bis) - 2014 Les Congés Payés F.T. N 07 (bis) - 2014 Les Congés Payés 1 - Quelques notions de base Les congés payés s acquièrent par année de référence qui part du 1er juin de l année précédente au 31 mai de l année en cours. La prise

Plus en détail

LA DUREE DES MANDATS

LA DUREE DES MANDATS LA DUREE DES MANDATS 1. Quel est le point de départ du mandat d un salarié élu? 2. Quelle est la durée du mandat des membres élus du comité d entreprise, des délégués du personnel et des membres de la

Plus en détail

DÉCISION RELATIVE A LA MISE EN CONFORMITÉ DU RÉGIME OBLIGATOIRE FRAIS DE SANTÉ

DÉCISION RELATIVE A LA MISE EN CONFORMITÉ DU RÉGIME OBLIGATOIRE FRAIS DE SANTÉ DÉCISION RELATIVE A LA MISE EN CONFORMITÉ DU RÉGIME OBLIGATOIRE FRAIS DE SANTÉ lettre remise à chaque salarié, en application de l article l. 911-1 du code de la sécurité sociale. Après avoir débat, le

Plus en détail

Régime de garanties collectives obligatoires. incapacité-invalidité-décès applicable au personnel salarié.

Régime de garanties collectives obligatoires. incapacité-invalidité-décès applicable au personnel salarié. Direction des Ressources Humaines Direction de l'economie RH et des Ressources Destinataires Tous services Contact GASPAR Emilia Tél : Fax : E-mail : Date de validité A partir du 01/01/2009 Régime de garanties

Plus en détail

FICHE 1 LES CONGES PAYES

FICHE 1 LES CONGES PAYES LES CONGES PAYES Préambule : la présente note expose les principales dispositions applicables aux congés payés en vigueur à la Fondation telles qu issues : - de la CCN51, - de la recommandation patronale

Plus en détail

STATUTS ADOPTES LE 30 JANVIER 1997

STATUTS ADOPTES LE 30 JANVIER 1997 1 STATUTS ADOPTES LE 30 JANVIER 1997 I Conformément à l Article L 411-1 et suivants du Livre IV du Code du Travail, il est constitué, entre tous ceux qui adhérent ou adhéreront aux présents statuts un

Plus en détail

circulaire du 28 juillet 2004

circulaire du 28 juillet 2004 469 année service téléphone document 2004 drrh/drsp 01 55 44 27 17 RH 70 permanent circulaire du 28 juillet 2004 Diverses dispositions relatives aux examens médicaux applicables aux salariés de droit privé

Plus en détail

pratiques Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées?

pratiques Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées? pratiques [comité d entreprise] Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées? Les activités sociales et culturelles du comité d entreprise sont principalement financées par une contribution

Plus en détail

ACCORD DU 11 AVRIL 2008

ACCORD DU 11 AVRIL 2008 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 2768. PHARMACIENS DU RÉGIME MINIER (27 juin 1990) ACCORD DU

Plus en détail

ACCORD DU 10 JUIN 2008

ACCORD DU 10 JUIN 2008 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord collectif national CAISSES D ÉPARGNE ACCORD DU 10 JUIN 2008 RELATIF À LA FUSION DE LA CAISSE

Plus en détail

Décret n 2002-1029 du 2.8.02 (JO du 6.8.02). Relatif aux titres professionnels, délivrés par le ministre chargé de l emploi, accessibles par la VAE.

Décret n 2002-1029 du 2.8.02 (JO du 6.8.02). Relatif aux titres professionnels, délivrés par le ministre chargé de l emploi, accessibles par la VAE. Tous les textes officiels en accès direct La validation des acquis de l expérience (VAE) trouve son origine dans la loi de modernisation sociale (LMS) du 17 janvier 2002 (Loi n 2002-73). http://www.legifrance.gouv.fr/texteconsolide/spece.htm

Plus en détail

Accord collectif de travail relatif au Compte Épargne - Temps des salariés de l AFPA

Accord collectif de travail relatif au Compte Épargne - Temps des salariés de l AFPA Accord collectif de travail relatif au Compte Épargne - Temps des salariés de l AFPA Version consolidée 1/13 Préambule La création du Compte Epargne-Temps avait été prévue par l article 23 de l accord

Plus en détail

Convention collective de la Production. de Films d Animation. Annexe régime de prévoyance

Convention collective de la Production. de Films d Animation. Annexe régime de prévoyance Convention collective de la Production de Films d Animation Annexe régime de prévoyance OBJET : La présente annexe a pour objet de définir les conditions de prestations et de cotisations du régime de prévoyance

Plus en détail

Fiche n 2 Mode de calcul de la réduction

Fiche n 2 Mode de calcul de la réduction Fiche n 2 Mode de calcul de la réduction La réduction est au plus égale à 26 % de la rémunération, maximum obtenu au niveau du salaire minimum de croissance. Ce taux d exonération décroît ensuite pour

Plus en détail

LE CONGE POUR FORMATION ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET SYNDICALE

LE CONGE POUR FORMATION ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET SYNDICALE LE CONGE POUR FORMATION ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET SYNDICALE SECTEUR PRIVE Le congé de formation économique, sociale et syndicale (Article L.451-1 du code du travail) jours : chaque salarié peut bénéficier

Plus en détail

REFORME DU CONGE PARENTAL. Conférence de presse du 27 avril 2015 DOSSIER DE PRESSE

REFORME DU CONGE PARENTAL. Conférence de presse du 27 avril 2015 DOSSIER DE PRESSE REFORME DU CONGE PARENTAL Conférence de presse du 27 avril 2015 DOSSIER DE PRESSE 1 SOMMAIRE 1. Introduction p. 3 2. Augmentation de l indemnité p. 4 3. Flexibilisation des périodes de congé p. 5 4. Autres

Plus en détail

ENTRE : RENAULT s.a.s. Représentée par M. Gérard LECLERCQ. Directeur Ressources Humaines Groupe ET : Les organisations syndicales ci-dessous :

ENTRE : RENAULT s.a.s. Représentée par M. Gérard LECLERCQ. Directeur Ressources Humaines Groupe ET : Les organisations syndicales ci-dessous : ACCORD SOCIAL DE CRISE DU 27 MARS 2009 ENTRE : RENAULT s.a.s. Représentée par M. Gérard LECLERCQ Directeur Ressources Humaines Groupe D'une part, ET : Les organisations syndicales ci-dessous : C.F.D.T.

Plus en détail

PROJET D ACCORD RELATIF AU NOUVEAU DISPOSITIF CONVENTIONNEL AREVA NC SA

PROJET D ACCORD RELATIF AU NOUVEAU DISPOSITIF CONVENTIONNEL AREVA NC SA Ce projet d accord vous concerne? Alors votre avis est primordial! PROJET D ACCORD RELATIF AU NOUVEAU DISPOSITIF AREVA NC SA TEMPS DE TRAVAIL, CONGES, REMUNERATION, DROIT SYNDICAL FO a réalisé un tableau

Plus en détail

Le Droit Individuel à la Formation

Le Droit Individuel à la Formation Le Droit Individuel à la Formation S O M M A I R E : Définition Bénéficiaires Conditions Procédure Déroulement Prise en charge Portabilité du DIF CDD & DIF Le C.I.F J A N V I E R 2 0 1 3 L e Droit Individuel

Plus en détail

Région Ile-de-France. guide DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LES LYCÉES

Région Ile-de-France. guide DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LES LYCÉES Région Ile-de-France guide DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LES LYCÉES GUIDE du temps de travail dans les lycées 2 GUIDE DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LES LYCÉES 2012 RETROUVEZ L ESSENTIEL DURÉE ANNUELLE DU TRAVAIL...

Plus en détail

1.1. Le 15 août 2010, jour de repos hebdomadaire pour un salarié dont le repos hebdomadaire est toujours le dimanche

1.1. Le 15 août 2010, jour de repos hebdomadaire pour un salarié dont le repos hebdomadaire est toujours le dimanche Régulièrement les aléas du calendrier nous amène à réinterroger le régime légal et conventionnel sur les jours fériés. Après la coïncidence du Jeudi de l Ascension et du 8 mai en 2008, le calendrier 2010

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Décret n o 2013-176 du 27 février 2013 portant statut particulier du corps des techniciens sanitaires et de

Plus en détail

LA REPRISE DANS LE CADRE DU «MI-TEMPS» THERAPEUTIQUE FICHE CONSEIL

LA REPRISE DANS LE CADRE DU «MI-TEMPS» THERAPEUTIQUE FICHE CONSEIL LA REPRISE DANS LE CADRE DU «MI-TEMPS» THERAPEUTIQUE FICHE CONSEIL Le temps partiel thérapeutique ne peut-être mis en place qu après une absence pour maladie ou accident (professionnel ou non). Il doit

Plus en détail

4. Paiement des heures supplémentaires

4. Paiement des heures supplémentaires 4. Paiement des heures Calcul des heures Calcul à la semaine civile... 52 Exceptions... 53 Tableau des exceptions... p. 41 Accomplissement des heures Un travail commandé... 57 Pouvoir de direction de l

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. Applicable au 19 décembre 2013 (Décisions du Conseil d Administration du 19/12/2013) I ADHÉSION

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. Applicable au 19 décembre 2013 (Décisions du Conseil d Administration du 19/12/2013) I ADHÉSION RÈGLEMENT INTÉRIEUR Applicable au 19 décembre 2013 (Décisions du Conseil d Administration du 19/12/2013) PRÉAMBULE Dans le cadre du présent règlement : - l association sera dénommée «SIMT», - le membre

Plus en détail

LE CONTENTIEUX ELECTORAL

LE CONTENTIEUX ELECTORAL LE CONTENTIEUX ELECTORAL 1. Quels litiges peuvent se présenter suite à l organisation d élections professionnelles? 2. Quel est le tribunal compétent? 3. Qui peut saisir le tribunal d instance? 4. Quels

Plus en détail

Des motifs de recours presque identiques

Des motifs de recours presque identiques pratiques [travail temporaire] Qu est-ce qui distingue le contrat d intérim du CDD? La réglementation du contrat de travail temporaire est, pour une large part, le décalque de celle du contrat à durée

Plus en détail

Guide de la Formation syndicale 2015

Guide de la Formation syndicale 2015 Fédération CFTC-CMTE Guide de la Formation syndicale 2015 CHIMIE MINES TEXTILE ENERGIE 128, avenue Jean Jaurès - 93500 PANTIN - tél: 01 57 42 42 00 - fax: 01 57 42 42 30 www.cftc-cmte.fr Sommaire Editorial

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3364 Convention collective nationale IDCC : 2796. RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS

Plus en détail

Conditions de liquidation des allocations Agirc et Arrco

Conditions de liquidation des allocations Agirc et Arrco Annexe 1 Conditions de liquidation des allocations Agirc et Arrco Sommaire 1. Âge de la retraite 1.1 Âge de la retraite 1.2 Liquidation anticipée de la retraite 2. Ouverture du droit à retraite complémentaire

Plus en détail

Maternité et contrat de travail

Maternité et contrat de travail Actualités juridiques D o s s i e r r é a l i s é p a r l e s j u r i s t e s d u C I D F F P h o c é e n Maternité et contrat de travail A c t u a l i s a t i o n M a r s 2 0 1 1 Avertissement Les dispositions

Plus en détail

1. La contre-visite médicale, un droit reconnu à l employeur.

1. La contre-visite médicale, un droit reconnu à l employeur. Sommaire : 1. La contre-visite médicale, un droit reconnu à l employeur. Définition. Les fondements. Conditions de recours. Le déroulement de la procédure. 2. La contre-visite médicale, les intérêts pour

Plus en détail

«année de référence» : période s étalant du premier avril d une année au 31 mars de l année suivante;

«année de référence» : période s étalant du premier avril d une année au 31 mars de l année suivante; RÈGLEMENT SUR LES EFFECTIFS, LES NORMES ET BARÈMES DE RÉMUNÉRATION, LES AVANTAGES SOCIAUX ET LES AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE Loi sur la distribution

Plus en détail

CONGES PAYES 2014 SIEGE

CONGES PAYES 2014 SIEGE CONGES PAYES 2014 SIEGE RAPPEL DU MODE D EMPLOI La présente note est destinée à vous fournir une notice simplifiée des congés payés. Vos Directions et vos équipes RH demeurent par ailleurs à votre disposition

Plus en détail

Décision unilatérale de l association Espoir 54 instituant un régime de frais de santé

Décision unilatérale de l association Espoir 54 instituant un régime de frais de santé Lettre remise en main propre contre émargement à chaque salarié ou envoyée par recommandé avec demande d avis de réception Décision unilatérale de l association Espoir 54 instituant un régime de frais

Plus en détail

RÉSILIATION DU CONTRAT DE TRAVAIL

RÉSILIATION DU CONTRAT DE TRAVAIL TITRE TROIS RÉSILIATION DU CONTRAT DE TRAVAIL Article Treize - Dénonciation du contrat de travail Toute résiliation du contrat de travail implique de part et d autre un préavis, sauf cas de faute lourde,

Plus en détail

Questions-Réponses sur l application du protocole d accord du 4 mars 2014 sur le travail à distance

Questions-Réponses sur l application du protocole d accord du 4 mars 2014 sur le travail à distance Questions-Réponses sur l application du protocole d accord du 4 mars 2014 sur le travail à distance Questions Comment s applique l accord national lorsqu il existe un accord local sur le télétravail? Réponses

Plus en détail

CIRCULAIRE N 001 /MFPTLS DU 26 juillet 2005 A DES CONGES

CIRCULAIRE N 001 /MFPTLS DU 26 juillet 2005 A DES CONGES REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana --------------- MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DES LOIS SOCIALES -------------- CIRCULAIRE N 001 /MFPTLS DU 26 juillet 2005

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REGION LANGUEDOC - ROUSSILLON DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Réunion du 21 décembre 2006 N 01.08 APPRENTISSAGE : RECTIFICATIF AU RÉGLEMENT D'AIDES AUX ENTREPRISES PRIVÉES ET PUBLIQUES - CRÉATION D'UNE

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3333 Convention collective nationale IDCC : 2198. ENTREPRISES DE VENTE À DISTANCE

Plus en détail

Accueillir un stagiaire TIC Santé. La réglementation des stages

Accueillir un stagiaire TIC Santé. La réglementation des stages Accueillir un stagiaire TIC Santé La réglementation des stages Les textes de référence La Loi n 2014-788 du 10 juillet 2014 tendant au développement, à l encadrement des stages et à l amélioration du statut

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3031 Convention collective nationale IDCC : 897. PERSONNEL DES SERVICES INTERENTREPRISES DE MÉDECINE DU TRAVAIL ACCORD

Plus en détail

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale Circulaire Objet : dont la date d effet est fixée à compter du 1 er janvier 2015 Référence : 2014-65 Date : 23 décembre 2014 Direction juridique et de la réglementation nationale Département réglementation

Plus en détail

TD N 4 : correction des questions, fichier à imprimer.

TD N 4 : correction des questions, fichier à imprimer. TD N 4 : correction des questions, fichier à imprimer. Chapitre 1 : SITUATION PROFESSIONNELLE Question n 1 : Toute personne dispose de la liberté de choisir son domicile et nul ne peut apporter aux droits

Plus en détail

Le système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé s applique à l ensemble du personnel.

Le système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé s applique à l ensemble du personnel. ACTE DE MISE EN PLACE PAR DECISION UNILATERALE DE L EMPLOYEUR D UN REGIME COMPLEMENTAIRE COLLECTIF ET OBLIGATOIRE FRAIS DE SANTE (Modèle à adapter selon votre situation. N oubliez pas de supprimer les

Plus en détail

LETTRE D'INFORMATION AU CE

LETTRE D'INFORMATION AU CE LETTRE D'INFORMATION AU CE - septembre 2012 - Que peut demander le CE en septembre ou octobre? Au mois de septembre, le CE peut demander à être consulté sur plusieurs points : Entreprises de moins de 300

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE SOCIALE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE SOCIALE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 19 mai 2016 N de pourvoi: 14-26.967 ECLI:FR:CCASS:2016:SO00957 Publié au bulletin Rejet M. Frouin (président), président SCP Fabiani, Luc-Thaler et

Plus en détail

Centre de gestion de la FPT de l Ain. Le Compte Epargne Temps

Centre de gestion de la FPT de l Ain. Le Compte Epargne Temps Centre de gestion de la FPT de l Ain Note d information 29 septembre 2015 Le Compte Epargne Temps Références : - Décret n 2004-878 du 26 août 2004 relatif au compte épargne-temps dans la fonction publique

Plus en détail

AVENANT N O 26 DU 5 NOVEMBRE 2007

AVENANT N O 26 DU 5 NOVEMBRE 2007 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 8822. SCIERIES AGRICOLES ET EXPLOITATIONS FORESTIÈRES (RHÔNE-ALPES, À L EXCEPTION DE LA LOIRE) (27 juin 1988)

Plus en détail

DECRET N 60-051 du 9 mars 1960. Article premier. - Le présent décret, pris en application des articles 53, 56, 57, 59 et 63 de la loi n 60-003 du

DECRET N 60-051 du 9 mars 1960. Article premier. - Le présent décret, pris en application des articles 53, 56, 57, 59 et 63 de la loi n 60-003 du DECRET N 60-051 du 9 mars 1960 relatif au régime particulier de certaines positions des fonctionnaires des cadres de l Etat et à certaines modalités de cessation définitive de fonctions. Article premier.

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 1er octobre 2015 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 1er octobre 2015 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 1er octobre 2015 Rejeté PLF POUR 2016 - (N 3096) AMENDEMENT présenté par M. Le Fur, M. Wauquiez et Mme Dalloz ---------- ARTICLE ADDITIONNEL APRÈS L'ARTICLE 2, insérer l'article suivant:

Plus en détail

CONTRAT D AGENT ARTISTIQUE

CONTRAT D AGENT ARTISTIQUE CONTRAT D AGENT ARTISTIQUE ENTRE LES SOUSSIGNES Nom/prénom : Pseudonyme : Adresse : Téléphone : Ci-après dénommé «LE MANDANT» D UNE PART, ET Dénomination sociale de l'entreprise : dont le siège social

Plus en détail

Révision de la Convention collective territoriale Méthode. A.I.P. - 29 mars 2012

Révision de la Convention collective territoriale Méthode. A.I.P. - 29 mars 2012 CONVENTION COLLECTIVE DES INDUSTRIES MÉTALLURGIQUES, MECANIQUES ET CONNEXES DE LA GIRONDE ET DES LANDES Avenant du 18 février 2011 (étendu par arrêté du 1 er mars 2012 J.O. du 13) A.I.P. - 29 mars 2012

Plus en détail

L Entreprise et le DIF

L Entreprise et le DIF L Entreprise et le DIF Le DIF : pour quelle formation et pour qui? Le DIF est une modalité supplémentaire d accès à la formation pour les salariés, à leur initiative et avec l accord de leur employeur.

Plus en détail

CCN ASSISTANTS MATERNELS

CCN ASSISTANTS MATERNELS CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ASSISTANTS MATERNELS DU PARTICULIER EMPLOYEUR du 1 er juillet 2004 étendu le 17 décembre 2004 ANNEXE II Accord de prévoyance Préambule Cet accord détermine les conditions

Plus en détail

Le stagiaire fait sa demande de congé FESS (Annexe 2).

Le stagiaire fait sa demande de congé FESS (Annexe 2). PROCEDURE DE DEMANDE DE SUBROGATION DES SALAIRES PENDANT LE CONGE DE FORMATION ECONOMIQUE SOCIALE ET SYNDICALE EN AMONT : Le syndicat doit demander à négocier un accord collectif plus favorable avec l

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE SOCIALE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE SOCIALE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 16 février 2012 N de pourvoi: 10-21300 Publié au bulletin Rejet M. Lacabarats (président), président Me de Nervo, SCP Célice, Blancpain et Soltner,

Plus en détail

LA DELEGATION UNIQUE DU PERSONNEL

LA DELEGATION UNIQUE DU PERSONNEL LA DELEGATION UNIQUE DU PERSONNEL Le code du travail impose aux entreprises employant au moins 50 salariés de constituer un comité d entreprise. Dans les entreprises ayant un effectif compris entre 50

Plus en détail

Relatif à la comptabilisation du droit individuel à la formation DIF

Relatif à la comptabilisation du droit individuel à la formation DIF CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ AVIS N 2004 - F DU 13 OCTOBRE 2004 DU COMITÉ D URGENCE Relatif à la comptabilisation du droit individuel à la formation DIF Sommaire : 1. - Dispositif du DIF 2. - Comptabilisation

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE TEMPS

LE COMPTE EPARGNE TEMPS LE COMPTE EPARGNE TEMPS SOMMAIRE : Article 1 : objet... Page 2 Article 2 : bénéficiaires et modalités d ouverture Article 3 : alimentation du compte épargne temps Article 4 : utilisation... Page 3 Article

Plus en détail

Les modifications sont indiquées de la manière suivante : «modifications». I LES TEXTES APPLICABLES

Les modifications sont indiquées de la manière suivante : «modifications». I LES TEXTES APPLICABLES CIRCULAIRE : n 2013-10 Pôle prévention Téléphone : 04 67 04 38 83 Courriel : prevention@cdg34.fr LES OBLIGATIONS DES COLLECTIVITÉS ET ÉTABLISSEMENTS PUBLICS TERRITORIAUX EN MATIÈRE DE CONSULTATION DU MÉDECIN

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES AUX FINS D ÉLABORER UNE STRUCTURE

LIGNES DIRECTRICES AUX FINS D ÉLABORER UNE STRUCTURE LIGNES DIRECTRICES AUX FINS D ÉLABORER UNE STRUCTURE DE CONVENTION D ASSURANCE EN QUOTE-PART Les lignes directrices qui suivent ont été élaborées par la Compagnie d assurance Sun Life du Canada afin d

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord départemental PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE PRÉVOYANCE POUR LES SALARIÉS NON CADRES (DRÔME) ACCORD DU

Plus en détail

TITRE VI : CONGÉS 25

TITRE VI : CONGÉS 25 TITRE VI : CONGÉS 25 TITRE VI : CONGÉS Article VI.1. - Les congés payés Les congés payés sont réglés conformément à la loi notamment pour ce qui concerne le fractionnement, prévu par l'article L.223-8

Plus en détail

CONGES PAYES 2014 RESEAU

CONGES PAYES 2014 RESEAU CONGES PAYES 2014 RESEAU RAPPEL DU MODE D EMPLOI La présente note est destinée à vous fournir une notice simplifiée des congés payés. Vos Directions régionales, vos équipes RH, demeurent par ailleurs à

Plus en détail

NOTE DE SERVICE GÉNÉRALE

NOTE DE SERVICE GÉNÉRALE NOTE DE SERVICE GÉNÉRALE AUTEUR : Jean-Christophe BIOTTI SUIVI PAR : EVELYNE BIDAULT OBJET : NOTE ANNUELLE SUR LES CONGES PAYES DIFFUSION Tous les salariés de GROUPAMA PARIS VAL DE LOIRE Références : NSG

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TEMPS DE DEPLACEMENT POUR FORMATION PROFESSIONNELLE

ACCORD RELATIF AU TEMPS DE DEPLACEMENT POUR FORMATION PROFESSIONNELLE ACCORD RELATIF AU TEMPS DE DEPLACEMENT POUR FORMATION PROFESSIONNELLE ENTRE LES SOUSSIGNES : HSBC France, dont le siège social est situé 103, avenue des Champs Elysées, 75008 PARIS, représenté par Madame

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel. BANQUE ET ASSURANCE Création d un OPCA (OPCABAIA) ACCORD DU 4 JUILLET 2011

CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel. BANQUE ET ASSURANCE Création d un OPCA (OPCABAIA) ACCORD DU 4 JUILLET 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel BANQUE ET ASSURANCE Création d un OPCA (OPCABAIA) ACCORD DU 4 JUILLET 2011 RELATIF À LA CRÉATION D UN OPCA

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL INTERMITTENT

LE CONTRAT DE TRAVAIL INTERMITTENT LE CONTRAT DE TRAVAIL INTERMITTENT Article 4.5 de la CCNS Le contrat de travail intermittent est un contrat à durée indéterminée (CDI) qui permet de pourvoir des postes permanents de la structure qui comportent

Plus en détail

AVENANT N 43 à la Convention Collective Nationale de la Restauration Rapide du 18 mars 1988 étendue par arrêté ministériel du 24 novembre 1988

AVENANT N 43 à la Convention Collective Nationale de la Restauration Rapide du 18 mars 1988 étendue par arrêté ministériel du 24 novembre 1988 AVENANT N 43 à la Convention Collective Nationale de la Restauration Rapide du 18 mars 1988 étendue par arrêté ministériel du 24 novembre 1988 RELATIF AUX MINIMA CONVENTIONNELS, A LA MISE EN PLACE D UNE

Plus en détail

C est dans cette optique qu elle formule les observations suivantes :

C est dans cette optique qu elle formule les observations suivantes : Mars 2013 POSITION DE LA CGPME SUR LE PROJET DE LOI RELATIF A LA SÉCURISATION DE L EMPLOI DEPOSÉ SUR LE BUREAU DE L ASSEMBLÉE NATIONALE, NOTAMMENT SOUS L ANGLE DE LA CORRESPONDANCE AVEC L ACCORD NATIONAL

Plus en détail

USAGES ET ENGAGEMENTS UNILATERAUX DE L EMPLOYEUR

USAGES ET ENGAGEMENTS UNILATERAUX DE L EMPLOYEUR USAGES ET ENGAGEMENTS UNILATERAUX DE L EMPLOYEUR 1. Qu est-ce qu un usage? 2. Quels sont les critères constitutifs de l usage? 3. Qu est-ce qu un engagement unilatéral de l employeur? 4. Quelle est la

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 9101. EXPLOITATIONS DE POLYCULTURE ET D ÉLEVAGE ET COOPÉRATIVES D UTILISATION DE MATÉRIEL

Plus en détail

Le Bilan de Compétences

Le Bilan de Compétences Le Bilan de Compétences Le bilan de compétences est un dispositif permettant d analyser ses compétences professionnelles et personnelles, aptitudes et motivations pour définir un projet professionnel ou

Plus en détail

Le salarié malade a droit à ses congés payés

Le salarié malade a droit à ses congés payés 1 Le salarié malade a droit à ses congés payés Note de présentation Projets de courriers Dossier juridique (jurisprudence) CGT (DLAJ / MM) 21 avril 2010 1 2 Tout salarié même malade a droit à son congé

Plus en détail

MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE SECRETARIAT D ETAT A LA SANTE

MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE SECRETARIAT D ETAT A LA SANTE MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE SECRETARIAT D ETAT A LA SANTE Le Ministre du travail, de l emploi et de la santé La secrétaire d Etat chargée de la santé à Mesdames et Messieurs les Directeurs

Plus en détail