Nous répondons au Label BBC - Effinergie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nous répondons au Label BBC - Effinergie"

Transcription

1 Nous répondons au Label BBC - Effinergie Pour pouvoir obtenir le Label BBC Effinergie, l exigence principale est de ne pas dépasser une valeur de consommation de : 50 kwh d énergie primaire par m² de Surface Hors Œuvre Nette (SHON) par an Il est important de tenir compte de la diversité des climats : Notre zone d activité géographique s étendant dans la région du Languedoc- Roussillon, nous devons tenir compte d un coefficient de rigueur climatique de 0,8. Ainsi, la valeur de l exigence pour la société Environnement Bois s évalue donc à : 40 kwhep/m²shon.an. Nous sommes en mesure de répondre à la phase d un projet BBC Effinergie en collaboration avec la maîtrise d ouvrage, la maîtrise d œuvre, les gestionnaires et la clientèle. Nous répondons aux différentes phases de la conception : Gros œuvre : structure en ossature bois Isolation Etanchéité à l air Finitions extérieures

2 Une fois le projet bien défini (conception architecturale bioclimatique avec orientation des différentes façades, choix des matériaux, de la ventilation, du système de chauffage ) nous effectuons la conception de l ouvrage : Il est important de bien s attarder sur tous les points spécifiques de la construction afin qu il y ait une bonne coordination de chantier entres les différents corps d état (maçon, charpentier, menuisier, plombier, électricien) Nos équipements et produits mis en œuvre durant la phase de construction sont prévus dans l étude thermique et sont reconnus par les organismes certificateurs Selon vos souhaits, il est possible de prévoir une réception intermédiaire des travaux avant la pose des parements et la fermeture des gaines techniques afin de constater la qualité de pose des isolants, passage des canalisations, câbles et des éventuelles membranes d étanchéité à l air Nos solutions en termes d isolation Afin de bien isoler les parois et traiter l ensemble des ponts thermiques, nous mettons en œuvre une technique d isolation bien spécifique : l ITE (Isolation Thermique par l Extérieur). Elle permet de : Mettre en place un «mur manteau» qui entoure le bâtiment d un manteau de protection hygrométrique. Celui-ci protége les chocs thermiques reçus par les façades Supprimer les ponts thermiques au niveau des planchers intermédiaires et autres. Ne perdre aucune surface habitable intérieure dans l ouvrage. Garder la structure porteuse à température ambiante : l isolation thermique par l extérieur tire partie de l inertie des murs pour récupérer les apports solaires en hiver et pour réduire l inconfort en été. Assurer une variété de finition par l extérieur : bardage plein, ajouré ou enduit Cependant, cette technique est la moins utilisée en France car elle implique des précautions spécifiques de mise en œuvre au niveau des différentes liaisons. Notre système constructif à ossature bois a l avantage d atteindre des épaisseurs d isolant importantes sans pour autant augmenter les épaisseurs totales de mur. Source :

3 Quelques exemples de traitements des ponts thermiques grâce à notre système «mur manteau» Détail angle de mur à ossature bois Détail liaison dalle bois et mur à ossature bois Détail liaison menuiserie et mur à ossature boisdétail liaison plancher haut et mur à ossature bois

4 Quelques exemples de nos isolants Isolation entres montants : une gamme de choix Laine minérale : Panneau semi-rigide à dérouler revêtue d'un voile confort Laine de roche : Panneau de mono densité, rigide, non revêtu, avec bord flexible Laine de bois : panneau compressible et flexible, masse volumique importante ainsi que sa capacité thermique massique, régulateur hygrométrique, recyclable et écologique Fibres textiles : panneau de textiles recyclées thermoliées semi rigide Ouate de cellulose : système d isolation par insufflation sous forme de fibres de cellulose obtenues à partir de papiers de recyclage triés et broyés Le cas de l isolation par l extérieur Polystyrène PSE : panneau isolant expansé moulé spécifié particulièrement à l emploi comme support d enduit mince Fibre de bois : panneau mono couche en double densité, excellente capacité thermique massique, régulateur hygrométrique, recyclable, écologique et perméable à la vapeur d eau

5 Le cas de la perméabilité à l air La société Environnement Bois dispose des qualifications spécifiques dans les bâtiments basses consommations, plus particulièrement sur la maîtrise à la perméabilité à l air. Notre personnel a spécialement suivi la formation reconnue chez Sirteme, filiale de l organisme Effinergie. Même si l ouvrage est isolé conformément au Label de la RT2012, il est primordial de traiter les fuites d air. Pour cela, on évalue le débit de fuite traversant l enveloppe. L exigence de la perméabilité à l air du bâtiment doit être mesuré et être inférieure à : 0,6 m 3 /h.m² en maison individuelle 1 m 3 /h.m² dans les immeubles collectifs Les défauts d étanchéité se situent principalement au niveau des jonctions (menuiseries, passages des câbles, liaisons des façades ) C est pour cela que nous nous appuyons sur les systèmes Suisse Siga spécialement conçus pour maîtriser l étanchéité à l air et au vent (pare vapeur, rubans adhésifs performants et durables, passe câbles, passe conduits ). Nous mettons en œuvre également des systèmes de parois perspirantes qui consistent à diffuser la vapeur d eau librement dans les parois de l ouvrage, réduisant au maximum le risque de condensation et de point de rosé. Un contrôle d étanchéité à l air est nécessaire pour vérifier les performances atteintes de votre bâtiment (indépendamment de notre société). Pour cela, le test Blower Door (système de porte soufflante mettant le bâtiment en dépression et surpression) doit être réalisé : grâce aux innovations techniques telles que la caméra infrarouge, la détection des fuites d air est alors facilement visible.

GREEN CONSTRUCT GREEN CONSTRUCT

GREEN CONSTRUCT GREEN CONSTRUCT GREEN CONSTRUCT GREEN CONSTRUCT 2 LES DEFIS A RELEVER : La fin de l ère fossile. Le réchauffement climatique. La réponse à ces défis vient en partie de ce type de construction : Le standard passif ne participe

Plus en détail

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville Bâtiments Matériaux Opérations Installations Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville B ÂTIMENTS Soucieux de réaliser une habitation thermiquement performante, des propriétaires

Plus en détail

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS 2.1 RÉCAPITULATIF 2.2 VERSION DE BASE 2.3 OPTION N 1 2.4 OPTION

Plus en détail

d une bonne étanchéité

d une bonne étanchéité maison à ossature bois tout le confort d une bonne étanchéité information presse maison à ossature bois tout le confort d une bonne étanchéité Représentant plus de 40 % de notre consommation d énergie,

Plus en détail

Flash information : Juin 2010

Flash information : Juin 2010 Flash information : Juin 2010 Comment rendre son logement plus performant Le coût de l énergie, son impact polluant sur notre environnement, nous mènent aujourd hui à favoriser et à développer chez chacun

Plus en détail

Construction d une maison Passive écologique. Le Stanco 22300 LANNION. Maitres d ouvrage : Gael et Gwen DUBOUAYS

Construction d une maison Passive écologique. Le Stanco 22300 LANNION. Maitres d ouvrage : Gael et Gwen DUBOUAYS Construction d une maison Passive écologique Le Stanco 22300 LANNION Maitres d ouvrage : Gael et Gwen DUBOUAYS Architecte : Atelier Rubin / tonquedec Constructeur : Tycoat construction / Plestin les grèves

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air Le point sur La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air Bâtiment isolé thermiquement Bâtiment étanche à l air La chaleur est conservée Bâtiment avec ventilation efficace Objectif

Plus en détail

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie

Isolation globale. 1. Maîtriser la consommation d énergie Isolation globale 1. Maîtriser la consommation d énergie Le confort et l éco-performance d une habitation sont fortement liés à son isolation. Celle-ci doit être homogène et adaptée aux caractéristiques

Plus en détail

En route vers la rénovation énergétique globale

En route vers la rénovation énergétique globale En route vers la rénovation énergétique globale SOMMAIRE 1. L enjeu de la rénovation 2. Les clés de la réussite 3. Le temps de retour sur investissement 4. Le plan de financement 1. L ENJEU DE LA RÉNOVATION

Plus en détail

Les formations à la conception de bâtiments bois à haute performance énergétique

Les formations à la conception de bâtiments bois à haute performance énergétique Les formations à la conception de bâtiments bois à haute performance énergétique Soirée technique du 18 Juin 2012 Servane NYS - Chargée d affaires formation Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose,

Plus en détail

Choisir le bois, c est choisir Boillod. www.boillod-construction-bois.com

Choisir le bois, c est choisir Boillod. www.boillod-construction-bois.com Choisir le bois, www.boillod-construction-bois.com Choisir le bois, LE BOIS VOUS VA SI BIEN Les qualités de confort, de résistance et d esthétisme des maisons bois sont reconnues. L entreprise Boillod

Plus en détail

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 RT 2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 :

Plus en détail

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE NOTE D INFORMATION TECHNIQUE Concernant l installation des vérandas concernées par la RT 2012 en maisons individuelles Cette note a été établie à partir des textes réglementaires suivant : - Arrêté du

Plus en détail

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE 30/06/2011 CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE NOTICE EXPLICATIVE Page 1 I. QUE SIGNIFIE LA NORME BBC & RT 2020? A. Qu est-ce qu une Maison BBC? Pour obtenir le Label BCC, Effinergie a

Plus en détail

La Maison Passive. Sarl Bois et Paille Charpente Eddy Fruchard Code APE/NAF 4391A

La Maison Passive. Sarl Bois et Paille Charpente Eddy Fruchard Code APE/NAF 4391A La Maison Passive La Maison Passive, souvent appelée «maison sans chauffage», repose sur un concept de construction très basse consommation, basé sur l utilisation de la chaleur passive du soleil, sur

Plus en détail

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE INCIDENCE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 SUR LES COÛTS DE CONSTRUCTION

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE INCIDENCE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 SUR LES COÛTS DE CONSTRUCTION Institut National des Sciences Appliquées de Strasbourg GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE INCIDENCE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 SUR LES COÛTS DE CONSTRUCTION Projet de Fin d Études

Plus en détail

AU MONDE. NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE

AU MONDE. NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE NOUS SOUHAITONS VOUS PRESENTER ICI LA MEILLEURE IDEE QUE NOUS N AYONS JAMAIS EUE. CAR N EST-CE PAS LA CHOSE LA PLUS SIMPLE ET LA PLUS NATURELLE QUE DE VOULOIR AVOIR BIEN CHAUD? ON A BESOIN POUR CELA D

Plus en détail

Analyse de l influence des hypothèses de modélisation sur la consommation d un bâtiment

Analyse de l influence des hypothèses de modélisation sur la consommation d un bâtiment S si Analyse de l influence des hypothèses de modélisation sur la consommation d un bâtiment TP 2 heures Noms : Prénoms : Classe : Date : Note : /20 Problématique Le propriétaire a relevé mensuellement

Plus en détail

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013

La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover. Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 La maîtrise des consommations dans l habitat à rénover Comment agir? Quelle est la démarche? 5 juin 2013 Stéphane GIRAULT Études de conception en génie climatique et électricité Audits énergétiques Études

Plus en détail

MACC 3. Les économies d ENERGIE le CONFORT en plus. Construire mieux pour vivre mieux

MACC 3. Les économies d ENERGIE le CONFORT en plus. Construire mieux pour vivre mieux MACC 3 Les économies d ENERGIE le CONFORT en plus Construire mieux pour vivre mieux Sommaire : Problématique Objectifs de la maison MACC 3 : Améliorer les Performances Thermiques Améliorer les Performances

Plus en détail

principes clés de votre maison Homaïa

principes clés de votre maison Homaïa principes clés de votre maison Homaïa 1 intégration des ressources naturelles Le soleil ressource naturelle capter la chaleur du soleil en hiver et s en protéger l été Le soleil source inépuisable et toujours

Plus en détail

Réglementation Thermique 2012

Réglementation Thermique 2012 TECHNIQUE CONSTRUCTION PARIS ILE-DE-FRANCE 15 novembre 2010 Réglementation Thermique 2012 Ce qu il faut retenir La nouvelle réglementation thermique RT 2012 s appliquera à partir de la fin de l année 2011.

Plus en détail

REPORTAGE. Architecture BOIS N 58

REPORTAGE. Architecture BOIS N 58 REPORTAGE 56 REPORTAGE 57 Tout pour plaire Sur les hauteurs de Grenoble, la construction bois s offre de belles vitrines. À Saint-Jean-de-Moirans, l architecture du siège mondial des skis Rossignol est

Plus en détail

Conception optimisée pour une école passive à énergie positive. Ecole Elémentaire de Burnhaupt-le-Haut

Conception optimisée pour une école passive à énergie positive. Ecole Elémentaire de Burnhaupt-le-Haut 3 ème Forum International Bois Construction 2013 Conception optimisée pour une école passive à énergie positive : Ecole élémentaire de Burnhaupt-le-Haut T. Weulersse 1 Conception optimisée pour une école

Plus en détail

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Les fiches techniques du Parc Patrimoine bâti Un bâti en tuffeau pour aujourd hui Réhabilitation thermique d une maison de bourg Localisation : 49250 Saint-Mathurin-sur-Loire

Plus en détail

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment

L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment L énergie Valoriser les apports énergétiques dans un bâtiment Travaux Dirigés 05 Le chauffe-eau solaire Filière Scientifique - Option Sciences de l Ingénieur LYCEE PAPE-CLEMENT - PESSAC 1 Lycée Pape CLEMENT

Plus en détail

Performance thermique des enveloppes à ossature en bois

Performance thermique des enveloppes à ossature en bois Performance thermique des enveloppes à ossature en bois MANDRARA Zaratiana Institut technologique FCBA www.fcba.fr Marché de la construction Bois 5% 12% Bois empilé CLT Poteaux poutres Ossature bois Autres

Plus en détail

La consommation énergétique des bâtiments

La consommation énergétique des bâtiments La consommation énergétique des bâtiments Introduction Depuis la mise en place d une réglementation thermique (1974), la consommation énergétique des constructions neuves a été divisée par 2. Le Grenelle

Plus en détail

Atelier Evolution de la réglementation thermique

Atelier Evolution de la réglementation thermique 1 JEP 2012 Solutions architecturales et techniques pour les projet ts RT 2012 Hicham LAHMIDI, Représentant du GIP (Bureauu Veritas) 2 Cho oisir une forme compacte Un bâtiment compact est un bâtiment qui

Plus en détail

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS Michel Perrin Directeur opérationnel CNDB Un marché en pleine expansion Plus de 10 000 maisons et logements bois/an Une demande potentielle

Plus en détail

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Les chocs pétroliers des années 70 nous ont fait réaliser que si nos logements étaient confortables, c était au prix d une utilisation

Plus en détail

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012 RT 2005 Maison BBC RT 2012 Maison Passive Avec le guide pratique de la RT2012, appréhendez la nouvelle règlementation thermique en vigueur pour les maisons individuelles depuis le 1er janvier 2013. Principes

Plus en détail

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures?

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? N 20 - Novembre 2008 www.siplast.fr contact.ealliance@icopal.com Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? Les enjeux de

Plus en détail

thermique Rénover sa maison > 250 une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans

thermique Rénover sa maison > 250 une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans La rénovation thermique > 250 Rénover sa maison > 250 pour une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans < 88 Les réglementations thermiques successives ont permis l amélioration

Plus en détail

La contribution des solutions en zinc à la performance thermique des bâtiments

La contribution des solutions en zinc à la performance thermique des bâtiments La contribution des solutions en zinc à la performance thermique des bâtiments Rappels e/λ 1/R +PTH intégrés λ R Uc Up Thermique d hiver Up, besoins en chauffage Thermique d été t intérieure, besoins en

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DELTA -THENE Mise en œuvre comme pare-vapeur dans le cadre de piscines.

GUIDE TECHNIQUE DELTA -THENE Mise en œuvre comme pare-vapeur dans le cadre de piscines. GUIDE TECHNIQUE DELTA -THENE Mise en œuvre comme pare-vapeur dans le cadre de piscines. Introduction L étanchéité à l air d une paroi à ossature bois ou d une toiture isolée en pente est une notion primordiale

Plus en détail

Présentation du process. Assembleur de murs thermo-économiques

Présentation du process. Assembleur de murs thermo-économiques Présentation du process Assembleur de murs thermo-économiques Présentation du brevet COMPOMUR Janvier 2013 L origine Objectifs La création du label BBC et l annonce de la RT2012 a déclenché la recherche

Plus en détail

RT 2012 Pourquoi utiliser le bois?

RT 2012 Pourquoi utiliser le bois? RT 2012 Pourquoi utiliser le bois? RT 2012 : Pourquoi utiliser le bois? Quelques rappels sur la RT2012 et le projet de RT2020. RT2012 et RT2020 : pourquoi utiliser le bois techniquement? La performance

Plus en détail

LA CONTRIBUTION DES FENÊTRES ALUMINIUM A LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

LA CONTRIBUTION DES FENÊTRES ALUMINIUM A LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS LA CONTRIBUTION DES FENÊTRES ALUMINIUM A LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS Les critères de performance énergétique des fenêtres aluminium Impact des fenêtres sur la consommation d un bâtiment d

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance FéVRIER 2012 A Nouvelle règlementation thermique RT2012, ce qu il faut retenir 1. RT, les dates d application en fonction des dates de dépôt de PC Quelle règlementation thermique respecter? Le tableau

Plus en détail

FICHE CHANTIER BIOFIB ISOLATION

FICHE CHANTIER BIOFIB ISOLATION PROJETS BIOFIB ISOLATION Mars 2016 FICHE CHANTIER BIOFIB ISOLATION CONSTRUCTION 100% CHANVRE / béton de chanvre Construction d une maison particulière en béton de chanvre. La marque française, Biofib Isolation,

Plus en détail

Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres

Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres Enveloppe du bâtiment Isolation et fenêtres Francine Wegmueller 30 mai 2012 Table des matières Du dossier de mise à l enquête au chantier Exemples Coefficients U Ponts thermiques Pare-vapeur Etanchéité

Plus en détail

Tutoriel. Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique. Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) :

Tutoriel. Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique. Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) : Tutoriel Plan de démonstration: Comparaison de trois types de parois en rénovation thermique Rénovation : ITE (Isolation par l extérieur) : Composition de l existant: Plaque de plâtre BA 13 (1,25 cm) Polystyrène

Plus en détail

Présentation du process. Une révolution dans la construction ossature bois

Présentation du process. Une révolution dans la construction ossature bois Présentation du process Une révolution dans la construction ossature bois L origine Objectifs La création du label BBC et l annonce de la RT2012 a déclenché la recherche d une solution appropriée. La manière

Plus en détail

Notre maison témoin dans la région de Durbuy. Tel/Fax : +32 (0) 86455665 info@waleco.eu

Notre maison témoin dans la région de Durbuy. Tel/Fax : +32 (0) 86455665 info@waleco.eu Notre maison témoin dans la région de Durbuy La société Waléco est une jeune SPRL dont l'objet est de vous accompagner dans vos projets d isolation, que ce soit pour des constructions neuves ou anciennes.

Plus en détail

Partie 5. Isolation de Toiture. Murs massiques à isolation répartie (5 Solutions) Chape Isolante RDC et Étage

Partie 5. Isolation de Toiture. Murs massiques à isolation répartie (5 Solutions) Chape Isolante RDC et Étage Partie 5 Murs massiques à isolation répartie (5 Solutions) Chape Isolante RDC et Étage Isolation de Toiture Plusieurs possibilités de créations de murs en béton de chanvre Solution N 1 Ossature légère

Plus en détail

KP+ Le système constructif économe et rapide pour des logements collectifs durables

KP+ Le système constructif économe et rapide pour des logements collectifs durables KP+ Le système constructif économe et rapide pour des logements collectifs durables Pourquoi concevoir différemment? Construire conforme, plus rapidement et moins cher est une nécessité. Pour répondre

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Rapport réalisé par ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Réhabilitation et extension de la maison Bailleul à Toulouse ville, Maison Bailleul

Plus en détail

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE ETUDE MULTICRITERES POUR LA REHABILITATION ENERGETIQUE DE BATIMENTS ANCIENS Réalisé à l INSA de Strasbourg par Alice BEAUPEUX TUTEUR : Bernard FLAMENT SEPTEMBRE

Plus en détail

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie.

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Aides financières de la part de l Etat maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Maison à performance énergétique élevée Lors de la conception d une maison à performance énergétique

Plus en détail

Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012

Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012 Version 1 / Septembre 2012 BEOPAN ET LA RT 2012 LE PLUS IMPORTANT: RESPECT DE LA RT 2012. Pour les permis déposés à partir du 01/01/2013 1 / Lors du dépôt de permis de construire il faudra fournir une

Plus en détail

Atelier CLER 1er décembre 2010. Sébastien DELMAS

Atelier CLER 1er décembre 2010. Sébastien DELMAS Futurs labels Effinergie Atelier CLER 1er décembre 2010 Sébastien DELMAS 1. Présentation du Collectif Effinergie 2. Les actions mises en œuvre 3. Les labels 4. Les actions en cours 5. Point sur la RT 2012

Plus en détail

CHOISISSEZ UNE MAISON ULTRA-PERFORMANTE EN PRÉSERVANT VOTRE BUDGET! RT 2012 C O N S T R U C T I F MURS DALLES TOITURES

CHOISISSEZ UNE MAISON ULTRA-PERFORMANTE EN PRÉSERVANT VOTRE BUDGET! RT 2012 C O N S T R U C T I F MURS DALLES TOITURES LEADER DES MATÉRIAUX DE CONSTRUCTION À HAUTE PERFORMANCE MURS DALLES TOITURES CHOISISSEZ UNE MAISON ULTRA-PERFORMANTE EN PRÉSERVANT VOTRE BUDGET! SYSTEME CONFORME RT 2012 C O N S T R U C T I F CONSTRUIRE,

Plus en détail

RT 2012. et maçonnerie en pierres massives pour le logement collectif

RT 2012. et maçonnerie en pierres massives pour le logement collectif CTMNC 17 rue Letellier 75 015 PARIS RT 2012 et maçonnerie en pierres massives pour le logement collectif Indice 01 du 25 octobre 2013 Dossier : n 120 130 Chargé d étude : Baptiste FAUCHER baptiste.faucher@pouget-consultants.fr

Plus en détail

5 bonnes raisons. de construire en mono mur bio bric. www.bouyer-leroux.com une marque bouyer leroux

5 bonnes raisons. de construire en mono mur bio bric. www.bouyer-leroux.com une marque bouyer leroux 5 bonnes raisons de construire en mono mur bio bric La RT 2012 fixe 3 objectifs de résultats : besoins bioclimatiques, consommation d énergie primaire, confort d été. La réponse à ces objectifs est notamment

Plus en détail

FOAMGLAS L isolant thermique pour vos parois enterrées

FOAMGLAS L isolant thermique pour vos parois enterrées Application Info FOAMGLAS L isolant thermique pour vos parois enterrées www.foamglas.fr FOAMGLAS La sécurité et la performance thermique pour vos ouvrages enterrés La problématique de l isolation en parois

Plus en détail

Bâtiments Collectifs Maisons Individuelles

Bâtiments Collectifs Maisons Individuelles MÉMO THERMIQUE SOMMAIRE 1. Environnements d application 2. Comment s y retrouver? 3. Qu est ce que R =(m²k/w)? 4. Qu est ce que U =(W/m²K)? 5. Qu est ce que RSE & RSI =(m²k/w)? 6. Qu est ce que Ψ =(W/mK)?

Plus en détail

Atelier d Architecture RIVAT - Saint-Etienne Loire

Atelier d Architecture RIVAT - Saint-Etienne Loire 2013 APPEL A PROJETS LE «OFF» DU DEVELOPPEMENT DURABLE 2013 ARCHITECTURE ET TECHNIQUES PASSIVES ET BIOCLIMATIQUES Réhabilitation en bureau d un monument historique du. Atelier d Architecture RIVAT - Saint-Etienne

Plus en détail

Constructions Bois à GIRONDE HABITAT

Constructions Bois à GIRONDE HABITAT Constructions Bois à GIRONDE HABITAT O.P.H. GIRONDE HABITAT Patrimoine de 13 000 logements sociaux Construction de 500 logements neufs par an Actions menées en faveur du Développement Durable depuis 2004

Plus en détail

LA VOCATION D ACTIS : INNOVER POUR MIEUX ISOLER

LA VOCATION D ACTIS : INNOVER POUR MIEUX ISOLER ACTUALITÉS BATIMAT 2009 LA VOCATION D ACTIS : INNOVER POUR MIEUX ISOLER Une volonté de se surpasser Depuis près de 30 ans, ACTIS fait de l innovation sa priorité en proposant des solutions concrètes et

Plus en détail

ARC / www.arc-copro.fr / 15 03 16 Retour de terrain d une rénovation : la résidence «Le Campra»

ARC / www.arc-copro.fr / 15 03 16 Retour de terrain d une rénovation : la résidence «Le Campra» ARC / www.arc-copro.fr / 15 03 16 Retour de terrain d une rénovation : la résidence «Le Campra» Lors de notre colloque du 10 juin 2015 sur la rénovation des copropriétés (www.arccopro.com/finf), des copropriétaires

Plus en détail

Sensibilisation Qualité de la mise en œuvre et étanchéité à l air

Sensibilisation Qualité de la mise en œuvre et étanchéité à l air Sensibilisation Qualité de la mise en œuvre et étanchéité à l air 1 Nouvelles exigences 2 Nouvelles exigences 50 KWh/an/m² BEPOS (Bat Energie positive) Bâtiment passif RT 2012 (ex niveau BBC) RT 2005 Moyenne

Plus en détail

réno25 Votre partenaire pour la rénovation de fenêtres

réno25 Votre partenaire pour la rénovation de fenêtres réno25 Votre partenaire pour la rénovation de fenêtres présentation du produit réno25 Le rôle de la fenêtre est primordial en architecture : elle habille la façade, lui donne son caractère, éclaire les

Plus en détail

LE CHANTIER LA PREFABRICATION BOIS

LE CHANTIER LA PREFABRICATION BOIS LA PREFABRICATION BOIS LE CHANTIER Réaliser des structures bois nécessite pour chaque ouvrage d en maitriser la conception, les calculs, les dessins, les notices et les plans de pose. Chaque fabrication

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012 338 memento 2013 RÉGLEMENTATION 5. thermique historique des réglementations... p..340 la rt 2012 Les nouveautés... p..341 Les indicateurs et exigences... p..341 Les dispositifs de contrôle... p..343 La

Plus en détail

Blower Door. Cette formation s'adresse aux gérants d entreprise, gestionnaires de chantiers et conducteurs de travaux actifs dans le bâtiment.

Blower Door. Cette formation s'adresse aux gérants d entreprise, gestionnaires de chantiers et conducteurs de travaux actifs dans le bâtiment. Blower Door Dans cette formation de 2 jours, les entrepreneurs apprendront à contrôler l étanchéité à l air durant les travaux afin d assurer un bon résultat final. Les explications théoriques approfondies

Plus en détail

ETANCH-R12. DOSSIER TECHNIQUE Numéro : DT-AG001-OR 1.RÉGLEMENTATION 2.INDICATEURS DE PERMÉABILITÉ À L AIR 3.PROPRIÉTÉS 4.DOMAINES D APPLICATION

ETANCH-R12. DOSSIER TECHNIQUE Numéro : DT-AG001-OR 1.RÉGLEMENTATION 2.INDICATEURS DE PERMÉABILITÉ À L AIR 3.PROPRIÉTÉS 4.DOMAINES D APPLICATION PRODUIT A USAGE PROFESSIONNEL GARANTIE : Les indications mentionnées sur nos fiches sont le résultat d essais objectifs communiqué par nos laboratoires à titre d information. Elles ne sauraient cependant

Plus en détail

SYSTEME CONSTRUCTIF BOIS-BETON POUR CONFORMITE «DURABLE» AVEC LA RT 2012

SYSTEME CONSTRUCTIF BOIS-BETON POUR CONFORMITE «DURABLE» AVEC LA RT 2012 SYSTEME CONSTRUCTIF BOIS-BETON POUR CONFORMITE «DURABLE» AVEC LA RT 2012 Note information «BBC Système» «BBC Système» est un système constructif bois-béton breveté ( dépôt INPI 12/50382) pour les immeubles

Plus en détail

Quelques infos pour commencer

Quelques infos pour commencer Traquer les courants d air Quelques infos pour commencer LIENS UTILES Les problématiques d étanchéité à l air et de VMC sont souvent accompagnées de questions concernant la qualité de l air intérieur.

Plus en détail

ISOLATION BELGE POUR DEMAIN

ISOLATION BELGE POUR DEMAIN ISOLATION BELGE POUR DEMAIN ININTERROMPUE - IGNIFUGE - UNIVERSELLE - FIABLE BÉNÉFICES CUMULÉS Qu est-ce qui est important pour vous lorsque vous choisissez un matériau d isolation? De bonnes valeurs d

Plus en détail

CHOISIR UN MATÉRIAU DE CONSTRUCTION

CHOISIR UN MATÉRIAU DE CONSTRUCTION Conférence Mardi 22/05/2012 Cycle «Construire durable» Avec le soutien du programme européen LIFE+ CHOISIR UN MATÉRIAU DE CONSTRUCTION Marie Darul, consultante en éco-construction (association CD2E) Lors

Plus en détail

Conseils de pose : isolation des murs

Conseils de pose : isolation des murs MISE EN ŒUVRE - FACILE A POSER Conseils de pose : isolation des murs Le produit se pose conformément aux règles de l art et aux DTU tels que : DTU 20-1 : Parois et murs en maçonnerie de petits éléments,

Plus en détail

Précisions sur l application des deux volets de la réglementation thermique des bâtiments existants

Précisions sur l application des deux volets de la réglementation thermique des bâtiments existants Fiche d application : Précisions sur l application des deux volets de la réglementation thermique des bâtiments existants Date Modification Version 08 avril 2011 1 1/11 Préambule Cette fiche d application

Plus en détail

Optimiser nos énergies pour votre confort

Optimiser nos énergies pour votre confort Optimiser nos énergies pour votre confort Vous avez, pour votre habitat, un projet : de rénovation d embellissement d agrandissement d économie d énergie d amélioration de votre confort GIE EFFIRENO www.effireno.fr

Plus en détail

RT2012. La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT

RT2012. La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT RT2012 La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT RT2012 1974 : premier choc pétrolier. La France prend conscience de la nécessité d économiser ses ressources énergétiques.

Plus en détail

5.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur

5.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur 1.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur.1.- Grands principes communs aux sols flottants Les sols flottants sont constitués d éléments rigides (chape en béton, parquet, carrelage)

Plus en détail

Dossier de Presse. Ce module va rester en place quelques mois et les visites des chambres témoins seront organisées sur demande.

Dossier de Presse. Ce module va rester en place quelques mois et les visites des chambres témoins seront organisées sur demande. Dossier de Presse Balladins s investit dans une démarche économique et environnementale forte pour ces prochaines constructions et a présenté le 20 mai dernier, sur le parking de son hôtel de Gennevilliers,

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les isolants pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier 75724 Paris Cedex 15 Tél.

Plus en détail

Physique du Bâtiment Inertie thermique int. Capacité thermique

Physique du Bâtiment Inertie thermique int. Capacité thermique Inertie d un matériau et d une paroi Les deux propriétés d un matériau qui interviennent dans la caractérisation de l inertie sont : - la masse volumique en kg/m 3, - la chaleur spécifique en J/(kg.K)

Plus en détail

OFFRE SPECIALE «PROFESSIONNELS DU BATIMENT»

OFFRE SPECIALE «PROFESSIONNELS DU BATIMENT» OFFRE SPECIALE «PROFESSIONNELS DU BATIMENT» Parce que l immobilier est affaire de professionnels, notre réseau de proximité est à votre service pour la réalisation de l ensemble des contrôles et diagnostics

Plus en détail

STEICO solutions constructives

STEICO solutions constructives STEICO solutions constructives Charpente support des éléments de couverture par l intermédiaire de contrelattes avec une fixation adaptée Grand choix de couvertures possibles Isolation pour charpente apparente

Plus en détail

ATELIER ENVELOPPE Le point sur l Isolation Thermique par l Extérieur (ITE)

ATELIER ENVELOPPE Le point sur l Isolation Thermique par l Extérieur (ITE) ATELIER ENVELOPPE Le point sur l Isolation Thermique par l Extérieur (ITE) Présentation du 16 mai 2013 BETREC 1 1. Cadre de l intervention / Introduction ITE des façades Comparaison rapide de l ITE entre

Plus en détail

La prédalle à correction de ponts thermiques intégrée

La prédalle à correction de ponts thermiques intégrée La prédalle à correction de ponts thermiques intégrée L ITI CONFORME ET MOINS CHÈRE En maçonnerie La performance d isolation de la ThermoPrédalle est suffisante pour rester en maçonnerie courante. En béton

Plus en détail

Construction d une maison individuelle. Le Clos de Coat Carric. 22310 Plestin les grèves. Maitres d ouvrage : Marie Kaminski et Thierry HAMON

Construction d une maison individuelle. Le Clos de Coat Carric. 22310 Plestin les grèves. Maitres d ouvrage : Marie Kaminski et Thierry HAMON Construction d une maison individuelle Le Clos de Coat Carric 22310 Plestin les grèves Maitres d ouvrage : Marie Kaminski et Thierry HAMON Introduction : Le projet «Ty Wakan» est un projet développé par

Plus en détail

De la conception à la réalisation

De la conception à la réalisation De la conception à la réalisation d une maison BBC, à énergie positive Gaël LHENRY et Hélène SINGEZ 09 avril 2010 Un pôle de compétences au service des maîtres d ouvrage publics et privés CAeP, versdes

Plus en détail

Labellisation de bâtiments mixtes

Labellisation de bâtiments mixtes Labellisation de bâtiments mixtes Brève technique effinergie La certification et la labellisation BBC-Effinergie et BBC-Effinergie Rénovation des extensions de bâtiments et des bâtiments ayant plusieurs

Plus en détail

LE BÂTIMENT DE DEMAIN : l innovation et la relation aux énergies?

LE BÂTIMENT DE DEMAIN : l innovation et la relation aux énergies? LE BÂTIMENT DE DEMAIN : l innovation et la relation aux énergies? Conférences 13h45 Thierry DUFORESTEL, ingénieur-chercheur, EDF R&D «L enveloppe des bâtiments très performants». L enveloppe des bâtiments

Plus en détail

SOMMAIRE Avant-propos Les produits isolants Informations - Connaissances générales Épaisseur de l isolant Précautions contre la condensation

SOMMAIRE Avant-propos Les produits isolants Informations - Connaissances générales Épaisseur de l isolant Précautions contre la condensation SOMMAIRE Avant-propos......................................... 5 Domaine d application du guide.............................. 6 Les produits isolants................................... 9 Les laines minérales....................................

Plus en détail

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l éco-construction ---------------------------- 50 modules de formation

Plus en détail

Etude thermique réglementaire RT 2012 sur une extension d habitation Phénix

Etude thermique réglementaire RT 2012 sur une extension d habitation Phénix Etude thermique réglementaire RT 2012 sur une extension d habitation Phénix Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina 1 I. Objet de l étude L étude consiste en la réalisation

Plus en détail

- isolation par l intérieur-

- isolation par l intérieur- Amélioration des performances thermiques des parois opaques - isolation par l intérieur- Fiche technique Répartition des déperditions thermiques 1 - Définitions et principes Pourquoi isoler? Dans un appartement,

Plus en détail

Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie

Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie Sylvie FEUGA LQE sylvie.feuga@lqe.fr Tél : 03 83 31 09 88 1 [ Priorités en rénovation ] Déperditions énergétiques moyennes d une maison individuelle

Plus en détail

mb rock mb rock + 0,40

mb rock mb rock + 0,40 MB ROCK & MB ROCK + mb rock mb rock + MB ROCK est un panneau rigide avec bord flexible pour l isolation des constructions à ossature bois entre montants structurels. MB ROCK + est un panneau rigide double

Plus en détail

environnement thermique et maitrise énergétique dossier analyse d un projet généralités L5C > Environnement thermique et maitrise énergétique > TD

environnement thermique et maitrise énergétique dossier analyse d un projet généralités L5C > Environnement thermique et maitrise énergétique > TD généralités environnement thermique et maitrise énergétique dossier analyse d un projet Objectif Le travail pour ce dossier a pour objectif d être capable d évaluer les partis pris d un projet architectural

Plus en détail

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE Didier ROSPIDE - Sandra RIPEAU 15/03/12 Présentation Bâtiments passifs CCI Plan de la conférence Présentation du concept Passif Le 1ère

Plus en détail

L'énergie dans le bâtiment

L'énergie dans le bâtiment L'énergie dans le bâtiment Lycée agricole Aurillac Mardi 3 avril 2012 Réhabilitation énergétique Contexte énergétique en Auvergne : Consommation d énergie finale par secteur Émissions de CO2 par secteur

Plus en détail

Esthétisme et confort assurés

Esthétisme et confort assurés Esthétisme et confort assurés Isolation Thermique par l Extérieur (ITE) L Isolation Thermique par l Extérieur (ITE) vous assure une protection thermique parfaite (jusqu à 30 % d économie de frais de chauffage),

Plus en détail

Présentation du Béton de Chanvre dans la Construction / Rénovation

Présentation du Béton de Chanvre dans la Construction / Rénovation Présentation du Béton de Chanvre dans la Construction / Rénovation Bureau d Etudes de Maîtrise d Oeuvre sommaire La perfo au natu rm rel ance 1Qu est ce que le chanvre? 2 Le stockage du Carbone 3 Les solutions

Plus en détail

BIEN CHOISIR SA SOLUTION COMPLEXES DE DOUBLAGE

BIEN CHOISIR SA SOLUTION COMPLEXES DE DOUBLAGE BIEN CHOISIR SA SOLUTION COMPLEXES DE DOUBLAGE Une gamme simplifiée, familles de doublages Polyplac La famille de complexes de doublage Knauf pour l isolation thermique des bâtiments en neuf ou en rénovation

Plus en détail