PROJET D ACCORD RELATIF AU DISPOSITIF DE CESSATION ANTICIPEE D ACTIVITE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET D ACCORD RELATIF AU DISPOSITIF DE CESSATION ANTICIPEE D ACTIVITE"

Transcription

1 Ce projet d accord vous concerne? Alors votre avis est primordial! PROJET D ACCORD RELATIF AU DISPOSITIF DE CESSATION ANTICIPEE D ACTIVITE COMPTE FO a réalisé un tableau récapitulatif et comparatif de l ensemble des dispositions de l Accord Entreprise actuel et des mesures prévues dans le projet de texte concernant les conditions de cessation anticipée d activité. Il est important que vous puissiez vous-même, prendre connaissance, analyser, confronter et juger l ensemble des modifications pouvant intervenir. Pour tout renseignement complémentaire, questions, etc : LOCAL FO : Site Internet FO :

2 Article 11.2 de l AE : La date du départ en préretraite est déterminée en fonction de la durée d'anticipation acquise, décomptée à partir de l'âge de 60 ans. Cette anticipation est calculée à raison d'un an pour cinq années passées en service continu ou travaux pénibles ; elle ne peut excéder cinq ans. DETERMINATION DE LA DATE THEORIQUE DE DEPART EN CESSATION ANTICIPEE D ACTIVITE Article A : Actuellement, un salarié décompte son Le salarié pourra fixer librement anticipation du départ en préretraite à partir le décompte de l anticipation à de 60 ans et en fonction de l anticipation une date comprise entre les deux acquise. limites suivantes correspondant : Le décompte de l anticipation du départ au plus tôt, à la date à laquelle en préretraite se ferait à partir du taux plein le salarié sera en mesure de (à 62 ans si nombre de trimestre requis) au liquider sa pension de retraite du lieu d un départ automatique décompté à régime général de Sécurité Sociale partir de 60 ans et en fonction de à taux plein (âge légal d ouverture l anticipation acquise. du droit et nombre de trimestres requis ou dispositions spécifiques concernant les salariés pouvant bénéficier d une retraite anticipée notamment pour «carrière longue» ou pour «incapacité») ; au plus tard, à l âge auquel le salarié sera en mesure de liquider sa pension de retraite du régime général de Sécurité Sociale à taux plein sans condition de trimestres. La Direction veut que les salariés remplissent, au terme de la période de cessation anticipée d activité, les conditions légales d âge d ouverture du droit à la retraite et justifient du nombre de trimestres nécessaire pour pouvoir liquider sa pension de retraite du régime général de sécurité sociale à taux plein. Article 8 du SC/TP : Les bénéficiaires de la préretraite Services Continus/Travaux Pénibles sont mis à la retraite par COGEMA à partir de 60 ans, dès qu'ils réunissent les conditions nécessaires à l'attribution d'une pension vieillesse à taux plein, cette condition étant réalisée en tout état de cause à 65 ans. Article B 2 b : Si les conditions légales d'obtention du taux plein sont obtenues plus tard que prévu conventionnellement au titre du présent accord : Le salarié restera en cessation anticipée d activité jusqu'à la date à laquelle il pourra liquider sa pension de retraite à taux plein, selon les conditions légales. Le financement de l écart sera réparti, à parts égales, entre le salarié et l employeur selon les modalités suivantes : la moitié de l écart à la charge du salarié sera déduite de l indemnité de départ à la retraite dans la limite de 60% de son montant total (incluant tout versement anticipé), l autre moitié de l écart et le solde éventuel à la charge de l employeur. Actuellement, AREVA gardait a sa charge la période de fin de préretraite jusqu à l obtention du taux plein (le salarié pouvait rester en préretraite jusqu à 65ans en cas de modification législative). Dans ce projet, le salarié resterait en cessation d activité mais aurait à sa charge une partie du financement des périodes supplémentaires par l intermédiaire de son indemnité de départ à la retraite pouvant aller jusqu à 60%. 2

3 Article 2 du SC/TP : Le montant mensuel de la préretraite est calculé en fonction de la rémunération brute d'activité par application d'un double taux : 85 % pour la partie de la rémunération inférieure ou égale au plafond de la Sécurité Sociale en vigueur au moment du départ 70 % pour la partie de la rémunération au-delà du plafond de la Sécurité Sociale INDEMNISATION DES PERIODES D ANTICIPATION ENREGISTREES AU TITRE DES SC/TP Article : Le montant brut minimum de l indemnité Le salarié perçoit une indemnité mensuelle de préretraite serait fixé à 90% mensuelle de préretraite, soumise du plafond mensuel de la sécurité sociale en à cotisations sociales et à impôt vigueur, au moment du départ du salarié en sur le revenu, dont le montant brut cessation anticipée d activité au lieu de est calculé sur la base d un Salaire 85% actuellement, mais les cotisations Mensuel de Référence par sociales liées aux caisses de retraite application d un double taux : seront à la charge des préretraités. 90% pour la partie du Salaire Celles-ci étant aujourd hui prises en Mensuel de Référence inférieure compte par AREVA NC. ou égale au plafond mensuel de la Sécurité Sociale en vigueur au moment du départ en cessation anticipée d activité 80% pour la partie du Salaire Mensuel de Référence au-delà du plafond mensuel de la Sécurité Sociale en vigueur au moment du départ en cessation anticipée d activité. La rémunération brute d'activité retenue pour le calcul de la préretraite est la meilleure des deux assiettes suivantes : un douzième de la rémunération brute (hors remboursements de frais et éléments de salaire exceptionnels) de la meilleure des cinq dernières années civiles d'activité. Le Salaire Mensuel de Référence retenu pour le calcul de l indemnité mensuelle de préretraite correspond à la meilleure des deux assiettes suivantes, revalorisée du montant de l augmentation générale fixée au 1er janvier de l année de départ du salarié en cessation anticipée d activité : Un douzième de la rémunération brute de la dernière année civile complète d activité précédant le départ en cessation anticipée d activité et correspondant à la durée contractuelle (hors remboursements de frais, éléments de rémunération exceptionnels, indemnités compensatrices de congés payés, avantages familiaux, rappel de rémunération au titre d un exercice antérieur) ; Le calcul de la rémunération de la période de cessation anticipée d activité serait effectué à partir de la rémunération brute de la dernière année civile entière d activité au lieu d être déterminé par rapport à la rémunération brute de la meilleure des 5 dernières années civiles d activité. Ce principe pénalisera les salariés souhaitant quitter les postes avant leur dernière année d activité et les obligera, de fait, à effectuer les Services Continus jusqu à leur départ sous peine de voir leur montant de préretraite diminuer sans oublier l incidence sur le montant de leur retraite. 3

4 la somme des éléments de salaire suivants : -salaire de base au moment du départ -prime d'ancienneté -1/12ème du 13ème mois pour les mensuels et gratification pour les cadres -le montant théorique de la prime au choix -prime de poste du régime de travail 5x8 (valeur du barème au moment du départ) affectée d'un coefficient qui ne peut être supérieur à 1 et calculé comme suit : coefficient = nombre de trimestres travaillés en services continus (régime 3x8-3 et 5 équipes) à COGEMA /100 trimestres Pour les salariés ayant travaillé au minimum un an en services continus ou semi-continus (3X8 3 ou 5 équipes) au cours des 5 dernières années d activité précédant le départ en cessation anticipée d activité, la somme des éléments de salaire suivants : - Salaire mensuel de base au moment du départ en cessation anticipée d activité, - Prime mensuelle permanente fixée par accord collectif d établissement dont la liste est jointe au présent accord, - Complément de salaire posté, - 1/12ème du bonus de la dernière année d activité précédant le départ en cessation anticipée d activité pour les cadres, - Prime mensuelle pour les OETAM, - 1/12ème du 13ème mois pour les OETAM ou gratification dite de «fin d année» pour les cadres, - Prime mensuelle de poste du régime de travail 3x8 5 équipes (valeur du barème applicable au moment du départ en cessation anticipée d activité) affectée d un coefficient* qui ne peut être supérieur à 1. * Coefficient = «N» / 100 trimestres «N» = nombre de trimestres travaillés sans interruption en services continus ou semicontinus (3X8 3 ou 5 équipes) au sein d AREVA NC SA précédant le départ en cessation anticipée d activité / 100 trimestres. A noter la prise en compte de la «ligne de vie» Accord Avenir et du complément de salaire posté dans le calcul de l assiette. Pour MARCOULE : Accord portant sur la mobilité du 31 Janvier 2011 Pour PIERRELATTE : Accord portant sur l accompagnement des mobilités internes du 30 Avril 2008 Article 3 : Le montant brut minimum de la préretraite est fixé à 85% du plafond de la Sécurité Sociale en vigueur. Le montant brut minimum de l indemnité mensuelle de préretraite est fixé à 90% du plafond mensuel de la Sécurité Sociale en vigueur au moment du départ du salarié en cessation anticipée d activité. Montant brut minimum supérieur mais les cotisations sociales seront à la charge des préretraités. 4

5 Article 4 : COGEMA prend en charge les cotisations de retraite complémentaire (part patronale et part salariale), calculées sur la base de la rémunération brute perçue au cours des douze derniers mois d'activité (hors remboursements de frais et éléments de salaire exceptionnels). Article 5 : COGEMA prend en charge les cotisations correspondant aux ASSEDIC (part patronale et part salariale), calculées sur la base du montant de la préretraite. Article : Les cotisations sociales salariales sont prises en charge par le salarié, selon la même base de répartition que celle des salariés en activité. Les cotisations sociales sont calculées sur la base du montant de l indemnité mensuelle de préretraite versée au salarié pendant la période de cessation anticipée d activité. Même remarque que précédemment : Les cotisations sociales liées aux caisses de retraite seront à la charge des préretraités. Celles-ci étant aujourd hui prises en compte par AREVA NC. Article 7 du SC/TP : Le montant de la préretraite est revalorisé en fonction des augmentations générales de salaire applicables aux salariés en activité. REVALORISATION DE L INDEMNITE DE PRERETRAITE Article : Le montant de l indemnité de préretraite est revalorisé à la date et en fonction de l évolution annuelle du point ARRCO. Au vu de l austérité annoncée en matière de politique salariale, il est sans doute, pour l instant, préférable que cette revalorisation soit faite par rapport à la valeur du point ARRCO revalorisé annuellement. Article 9-10 de l AE : Les adhérents du régime frais de soins de santé sont : - le salarié en activité, - le salarié mis en position de préretraite services continus et travaux pénibles. COUVERTURE SOCIALE Article : Pendant la période de cessation anticipée d activité, le salarié bénéficie d une protection sociale identique à celle des salariés en activité. S agissant de la couverture décès/rente éducation/rente conjoint, les options accessibles sont celles non liées à l invalidité absolue définitive. Pas de changement, les salariés en préretraite sont pris en compte dans le cadre de l accord collectif relatif à la Prévoyance Complémentaire signé par FO le 9 Novembre La liste des bénéficiaires est définie actuellement dans les différents accords Intéressement ou Participation (ex : Accord du 22/02/08 sur la Participation signé par FO). EPARGNE SALARIALE Article : Le salarié en cessation anticipée d activité bénéficie des dispositifs d épargne salariale (intéressement et participation), dans les conditions définies par les dispositions conventionnelles en vigueur. Pas de changement, les préretraités ont toujours été considérés au même titre que les actifs sur ce sujet. Rappel : ils ne bénéficient que des parts fixes des accords intéressement. 5

6 Article 12.2 de l AE : Les salariés qui partent à la retraite reçoivent une indemnité de départ fixée à : - 3 mois de traitement pour 2 ans d'ancienneté - 4 mois de traitement pour 5 ans d'ancienneté - 6 mois de traitement pour 10 ans d'ancienneté - 7 mois de traitement pour 15 ans d'ancienneté - 8 mois de traitement pour 20 ans d'ancienneté - 9 mois de traitement pour 25 ans d'ancienneté - 10 mois de traitement pour 30 ans d'ancienneté - 11 mois de traitement pour 35 ans d'ancienneté - 12 mois de traitement pour 40 ans d'ancienneté Article 9 du SC/TP : Les bénéficiaires de la préretraite services continus/travaux pénibles perçoivent, au moment de la liquidation de leur retraite, une indemnité calculée selon les dispositions prévues ci-dessus. L'ancienneté prise en compte s'apprécie à la date de mise à la retraite. Une avance de 50% du montant de cette indemnité peut être versée au salarié lors du départ en préretraite. DISPOSITIF DE CESSATION ANTICIPEE D ACTIVITE COMPTE INDEMNITE DE DEPART A LA RETRAITE Article du projet d accord Dispositif Conventionnel : Dans le cadre de sa mise à la retraite, le salarié percevra, au moment de la rupture de son contrat de travail, une indemnité de mise à la retraite calculée selon le barème suivant : - 3 mois de salaire à partir de 2 ans - 4 mois de salaire à partir de 5 ans - 6 mois de salaire à partir de 10 ans - 7 mois de salaire à partir de 15 ans - 8 mois de salaire à partir de 20 ans - 9 mois de salaire à partir de 25 ans - 10 mois de salaire à partir de 30 ans - 11 mois de salaire à partir de 35 ans - 12 mois de salaire à partir de 40 ans Article : Lors de la rupture de son contrat de travail, le salarié perçoit une indemnité de départ à la retraite dont le barème et l assiette sont définis par les dispositions légales et conventionnelles applicables au sein d AREVA NC SA. Sur demande du salarié et au choix de ce dernier, un versement anticipé représentant au maximum 40% de l indemnité de départ à la retraite peut : - Etre versé au moment de l entrée dans le dispositif de cessation anticipée d activité lié à l utilisation des durées d anticipation enregistrées au titre de l Ancien Dispositif SC-TP ; - Etre versé de manière étalée pendant la période de cessation anticipée d activité, à raison d un paiement par exercice fiscal (fractionnement par montant égal) ; - Etre converti en temps, sous forme de mois entier calendaire. Les options de versement et de conversion en temps peuvent être combinées. Pas de changement sur le mode de calcul de l indemnité de départ à la retraite mais le versement anticipé (avance au moment du départ en préretraite) est diminué de 10%. Par contre, la notion de conversion en temps est nouvelle et s inscrit dans le nouveau dispositif prévu par la Direction dans lequel le salarié serait amené à «capitaliser» pour sa préretraite. 6

7 Article 11-3 de l AE : Services continus : Peuvent bénéficier de la préretraite, les salariés ayant participé à des services continus de type 3 x 8 ou 2 x 12 quel que soit le nombre d'équipes Travaux pénibles : Ouvrent droit à cette mesure, exclusivement les travaux mentionnés ci-dessous, s'ils sont effectués quotidiennement pendant au moins : - Tenue non ventilée (c'est la classique tenue de vinyle scotchée entièrement étanche)... 1 heure - Tenue ventilée (scaphandre aéré dont les types sont nombreux : VTN, IR2, SCAPHAIR, SCALHEM...)... 2 heures - Protection respiratoire (il s'agit du port du masque avec ou sans appareil respiratoire, dans les conditions habituelles de travail)... 2 heures - Boîte à gants... 4 heures - Boîte à pinces... 4 heures - Télémanipulateur... 4 heures Si un salarié cumule plusieurs travaux pénibles effectués chacun pendant des temps moindres que ceux prévus cidessus mais au moins égaux au total aux temps quotidiens minimums, l'anticipation se calcule dans des conditions identiques. BENEFICIAIRES DU DISPOSITIF Article : 1/ Les salariés postés effectuant des postes de nuit dans le cadre d un régime de travail en services continus ou semi-continus. Le personnel FLS travaillant en régime 24h, bénéficiant d un accord spécifique, n est pas concerné par la présente Section. 2/ Les salariés confrontés fréquemment et régulièrement à des situations de travail particulièrement difficiles et/ou contraignantes. Ces situations sont caractérisées, soit par le cumul de certaines des contraintes physiques suivantes, soit exceptionnellement par le niveau important de l une d entre elles. Ces contraintes sont afférentes au poste de travail et sont rencontrées de façon habituelle pendant une durée quotidienne importante : - Port manuel de charges lourdes ; -Travail avec postures atypiques et contraignantes prolongées ; -Travail en milieu confiné ou exigu ; -Travail en température extrême. Les situations concrètes de travail dans l Entreprise La Direction a effectué un travail de sape avec les DRH des Etablissements pour «trouver les catégories de postes qui, de par le cumul de conditions de travail difficiles, pourraient être pris en compte dans le cadre d une cessation anticipée d activité au-delà du travail de nuit». Les services médicaux et les CHSCT n ont même pas été associés à cette démarche. Pour FO, il faut, compte tenu de notre activité, que les salariés effectuant des travaux dont le caractère pénible tient aux conditions particulières imposées par la radioprotection bénéficient d'une préretraite. FO a toujours revendiqué que la notion et les critères ouvrant droit à pénibilité soient «cadrés» en central et que les postes de travail et les différentes situations soient discutés en «local» sur chaque Etablissement au travers de commissions de suivi de l accord. Ce travail ne pouvant se faire qu en tenant compte des textes légaux et des accords existants.

8 MODALITES DU DISPOSITIF Article 11-4 de l AE - Périodes à prendre en compte pour le calcul de la préretraite : Les périodes se calculent par trimestres pleins Les services continus : Sont considérés comme ayant effectué un trimestre en service continu ouvrant droit à la préretraite, les salariés travaillant dans ces conditions de façon régulière pendant trois mois consécutifs. Toutefois, les salariés amenés à effectuer des remplacements dans ces régimes de travail sur la base suivante : - régime 3 x 8 : 80 postes en deux ans maximum, - régime 2 x 12 : 55 postes en deux ans maximum, bénéficient de quatre trimestres Les travaux pénibles : Sont considérés comme ayant effectué un trimestre de travaux pénibles, les salariés ayant accompli pendant 3 mois (40 jours par trimestre) une moyenne journalière égale aux seuils mentionnés à l'article (voir page précédente) : Pour les salariés effectuant à la fois des services continus et des travaux pénibles dans les conditions ci-dessus, au cours d'une même période, l'année de travail est, dans ce cas particulier, considérée comme équivalant à 15 mois de service (coefficient 1,25). Article : Le CAFC est alimenté des éléments suivants : - d un socle fixe annuel accordé par l employeur, - d une épargne volontaire du salarié, - d un abondement employeur lié à l épargne volontaire du salarié. AREVA NC SA accorde au salarié un socle fixe de jours pour chaque année civile complète d activité postérieure à l entrée en vigueur du présent accord, passée dans l un des régimes ou postes de travail visés à l Article Le nombre de jours du socle est fonction de l ancienneté du salarié, appréciée en année civile complète d activité au sein d AREVA NC SA, dans l un des régimes ou postes de travail précités : - De 1 à 10 années = 7 jours de socle / an - De 11 à 20 années = 10 jours de socle / an - A partir de 21 années = 15 jours de socle / an. Le principe de prise en charge par AREVA NC des périodes d anticipation de cessation d activité, y compris sous forme de jours si le système est amené à changer, doit être maintenu. En tout état de cause, ce socle ne devrait pas être inférieur au temps d anticipation de cessation d activité prévu dans le système actuel (soit l équivalent d un an tous les 5 ans ou d un tous les 4 ans selon les situations). 8

9 Articulation des articles , et de l AE : Actuellement : Pour 5 année en Services Continus OU en Travaux Pénibles = 1 an d anticipation Pour 4 année en Services Continus ET en Travaux Pénibles = 1 an d anticipation MODALITES DU DISPOSITIF (SUITE) EPARGNE DU SALARIE ; Article : Les salariés concernés peuvent alimenter le CAFC avec les éléments suivants : - jours de congés payés légaux ou conventionnels, au-delà de 20 jours ouvrés ; - jours de RTT à l initiative du salarié ; - heures supplémentaires correspondant à la durée d une journée de travail (sur la base de l horaire collectif du régime de travail du salarié) ; - 13ème mois pour les OETAM ; - heures de compensation de mission correspondant à la durée d une journée de travail (sur la base de l horaire collectif du régime de travail du salarié). Tout au long des négociations, FO a contesté le fait que les salariés, effectuant des travaux pénibles, à la demande et sous responsabilité de l employeur, soient obligés d épargner leurs propres congés pour se constituer leur préretraite. Socle fixe par tranche ABONDEMENT ; Article : Abondement unique à 200% Epargne Abondement Total par année 0 0 Si SC = 7 / 10 / Si SC = 10 / 13 / 18 Si SC et TP = 13 / 16 / Si SC = 13 / 16 / 21 Si SC et TP = 16 / 19 / Si SC = 16 / 19 / 24 Si SC et TP = 19 / 22 / Si SC = 19 / 22 / 27 Si SC et TP = 22 / 25 / Si SC = 22 / 25 / 30 Si SC et TP = 25 / 28 / Si SC = 25 / 28 / 33 Si SC et TP = 28 / 31 / 36 9

10 Article 6-7 de l AE : Les salariés ayant effectué des travaux pénibles bénéficieront d'une demijournée de congé supplémentaire par trimestre qui s'ajoute aux repos compensatoires prévus à l'article 7-9. Article 7-9 de l AE : Repos compensatoires Les salariés travaillant dans le cadre de certains services continus plus spécialement contraignants ou effectuant des travaux dont le caractère pénible tient aux conditions particulières imposées par la radioprotection bénéficient de repos compensatoires. Ces repos sont attribués selon le barème suivant : - 1 jour après 1 an de service continu OU de travail pénible, - 2 jours après 5 ans, - 3 jours après 10 ans, - 4 jours après 15 ans, - 5 jours après 20 ans. Article 2.2 du projet d Accord CAFC : DROITS A CONGES Article 2-1 : CONGES SPECIFIQUES LIES AU BENEFICE DU CAFC Le salarié entrant dans le champ d application de la Section 2 du Chapitre 1 relatif au CAFC, bénéficie de congés annuels supplémentaires appelés «congés CAFC». Ces congés CAFC sont attribués en fonction du nombre d années civiles complètes d activité passées dans l un des régimes ou postes de travail visés à l article et à la liste jointe au présent accord, selon le barème suivant : - 3 jours après 1 année civile complète d activité, - 4 jours après 5 années civiles complètes d activité, - 5 jours après 10 années, - 6 jours après 15 années, - 7 jours après 20 années, - 8 jours après 25 années. REPOS DE COMPENSATION Certains salariés bénéficiaient, jusqu à la date d entrée en vigueur du présent accord, de jours de congés supplémentaires au titre du repos compensatoire de l article 7-9 de l Ancien Accord d Entreprise et des congés pour travaux pénibles de l article 6-7 de l Ancien Accord d Entreprise. AREVA NC SA accorde des jours de repos de compensation à ces salariés s ils n entrent pas dans le champ d application de l article relatif au CAFC à la date d entrée en vigueur du présent accord. Ces salariés bénéficient de ces jours à compter du 1er janvier 2013, en lieu et place des jours de congés supplémentaires précités au niveau atteint à la date d entrée en vigueur du présent accord. Les salariés concernés bénéficieront de ces jours de repos de compensation jusqu à la fin de leur activité professionnelle au sein d AREVA NC SA et en tout état de cause, au plus tard, jusqu à la date de leur départ en cessation anticipée d activité. La seule modification intervient à partir de 25 années civiles d activité (+1 jour). Il s agit là d une revendication FO, afin que les salariés, n entrant pas dans le dispositif du projet d accord CAFC, puissent garder le bénéfice des jours acquis au titre des repos compensatoires ou travaux pénibles prévus dans l accord Entreprise actuel. Ces congés ne se cumulent ni avec les congés CAFC (article 2-1) ni avec les congés liés à certaines conditions de travail (article 2-3). 10

11 Article 2.3 du projet d accord CAFC : CONGES LIES A CERTAINES CONDITIONS DE TRAVAIL Des jours de congés sont accordés annuellement, à compter du 1er janvier 2013, à certains salariés n entrant pas dans le champ d application de l article relatif au CAFC mais qui occupent des postes comportant une ou plusieurs contraintes physiques pendant des durées significatives caractérisant des situations de travail difficiles. Dans ce cadre, les postes présentant les contraintes physiques suivantes seront étudiés : Port manuel de charges lourdes, Travail avec postures atypiques et contraignantes prolongées (télémanipulateurs, boîtes à gants, boîtes à pinces, ), Travail en milieu confiné et exigu (tenues spéciales de protection, masque, ), Travail en température extrême. Des négociations locales seront engagées, afin de définir : - un processus d évaluation des postes, - un processus de mise à jour périodique du résultat de cette évaluation, permettant d aboutir, dans les 6 mois de la signature du présent accord à l évaluation de l ensemble des postes entrant dans le champ d application du présent Article. La question essentielle est de savoir ce que donneront les négociations à venir sur le sujet! Comment expliquer, par exemple, aux salariés des Laboratoires (boîtes à pinces ou boîte à gants), de la maintenance des emballages, du dépotage des produits chimiques, des services de maintenance, etc. qu en effectuant le même travail qu actuellement, ils perdraient, du jour au lendemain, la reconnaissance des travaux pénibles? Ces négociations définiront également les modalités par lesquelles des membres des CHSCT seront associés au groupe de travail chargé de l évaluation et de la mise à jour précitées. A l issue de l évaluation effectuée au sein de l ensemble des établissements industriels d AREVA NC SA, les conditions d attribution et seuils de déclenchement de ces jours de congés seront négociés avec les Organisations Syndicales en central. Le barème annuel de ces jours est le suivant : 11-3 jours après 1 année civile complète d activité

12 DISPOSITION PARTICULIERE : Article Contribution spécifique liée à l Ancien Dispositif SC-TP : Cette contribution est accordée au salarié présent dans l Entreprise au 31/03/2012 et ayant enregistré au 31/03/2011 une durée d anticipation de 5 ans au titre de l Ancien Dispositif SC-TP. Cette contribution est égale à : «N»* x 15 jours ouvrés (soit 26 jours calendaires après application de la conversion prévue) * «N» = nombre d années civiles complètes d activité passées dans l un des régimes ou postes de travail visés à l Article (salariés postés ou salariés confrontés fréquemment et régulièrement à des situations de travail particulièrement difficiles et/ou contraignantes), entre la date à laquelle le salarié a atteint les 5 années d anticipation au titre de l Ancien dispositif SC-TP et le 31/03/2012. Ce socle sera accordé pour chaque année complète d activité antérieure au 31/03/2012 passée dans l un des régimes ou postes de travail visés à l Article au-delà du nombre d années nécessaires à l enregistrement de ces 5 années d anticipation. En cas d année incomplète d activité, un socle de 3 jours ouvrés sera accordé par trimestre complet effectué (soit 5 jours calendaires après application de la conversion prévue. Conversion en jours calendaires : Les jours enregistrés sur le CAFC par le salarié et l employeur sont comptabilisés en jours ouvrés. Quel que soit le régime de travail du salarié à la date de départ en cessation anticipée d activité, la conversion de ces jours en jours calendaires est effectuée sur la base du régime de travail 3x8 5 équipes. Principe : Nombre de jours calendaires sur l année = 365 jours Nombre de jours rémunérés = Nombre de postes travaillés sur l année + jours de congés payés du régime Conversion = Nombre de jours calendaires sur l année / Nombre de jours travaillés En pratique (cas du régime de travail 3x8 5 équipes) : Nombre de jours calendaires sur l année = 365 jours Nombre de jours travaillés = 178 postes + 32 jours de congés = 210 jours Conversion = 365 jours / 210 jours = 1,74 NOUVELLES DISPOSITIONS SPECIFIQUES A LA HAGUE : OPTION DG3 : Décision unilatérale de la Direction Locale du 27 Décembre 2011 (note au personnel N 1992) : Dispense de présence spécifique de 3 jours pour les salariés en 3x8 5R ACCORD AVENIR : Relevé de décisions du 9 Décembre 2011 (signé par FO), permettant aux salariés de bénéficier de deux mois d anticipation Préretraite SC/TP supplémentaires au titre de la période du 15 Mars 2012 (fin d application de l Accord Entreprise actuel) et le 31 Décembre 2012 (date de fin d application de l Accord Avenir). 12

PROJET D ACCORD RELATIF AU NOUVEAU DISPOSITIF CONVENTIONNEL AREVA NC SA

PROJET D ACCORD RELATIF AU NOUVEAU DISPOSITIF CONVENTIONNEL AREVA NC SA Ce projet d accord vous concerne? Alors votre avis est primordial! PROJET D ACCORD RELATIF AU NOUVEAU DISPOSITIF AREVA NC SA TEMPS DE TRAVAIL, CONGES, REMUNERATION, DROIT SYNDICAL FO a réalisé un tableau

Plus en détail

Accord collectif de travail relatif au Compte Épargne - Temps des salariés de l AFPA

Accord collectif de travail relatif au Compte Épargne - Temps des salariés de l AFPA Accord collectif de travail relatif au Compte Épargne - Temps des salariés de l AFPA Version consolidée 1/13 Préambule La création du Compte Epargne-Temps avait été prévue par l article 23 de l accord

Plus en détail

Avenant N 2014-01 du 04.02.2014

Avenant N 2014-01 du 04.02.2014 Avenant N 2014-01 du 04.02.2014 1 Le licenciement L Avenant n 2014-01 du 04 février 2014 permet la consolidation du socle conventionnel. Il comprend : des dispositions reprises à l identique de la CCN51

Plus en détail

Calcul des plafonds du bulletin

Calcul des plafonds du bulletin Calcul des plafonds du bulletin Fonctionnement et appel des plafonds sur le bulletin Lors du calcul du bulletin, les plafonds de la Sécurité Sociale, de la retraite, des congés spectacles, critères essentiels

Plus en détail

Convention collective de la Production. de Films d Animation. Annexe régime de prévoyance

Convention collective de la Production. de Films d Animation. Annexe régime de prévoyance Convention collective de la Production de Films d Animation Annexe régime de prévoyance OBJET : La présente annexe a pour objet de définir les conditions de prestations et de cotisations du régime de prévoyance

Plus en détail

pratiques Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées?

pratiques Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées? pratiques [comité d entreprise] Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées? Les activités sociales et culturelles du comité d entreprise sont principalement financées par une contribution

Plus en détail

Conditions de liquidation des allocations Agirc et Arrco

Conditions de liquidation des allocations Agirc et Arrco Annexe 1 Conditions de liquidation des allocations Agirc et Arrco Sommaire 1. Âge de la retraite 1.1 Âge de la retraite 1.2 Liquidation anticipée de la retraite 2. Ouverture du droit à retraite complémentaire

Plus en détail

Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance. Saison 2014/2015

Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance. Saison 2014/2015 Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance Saison 2014/2015 La présente annexe a pour objet de définir, en application de l article 6.4 du chapitre 1 du Titre

Plus en détail

ACCORD DU 11 AVRIL 2008

ACCORD DU 11 AVRIL 2008 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 2768. PHARMACIENS DU RÉGIME MINIER (27 juin 1990) ACCORD DU

Plus en détail

Réduction FILLON à compter du 01/01/2011

Réduction FILLON à compter du 01/01/2011 Réduction FILLON à compter du 01/01/2011 La loi de financement de la sécurité sociale pour 2011 modifie le calcul de la réduction Fillon : - celle-ci est désormais annualiser. - les montants permettant

Plus en détail

CCN ASSISTANTS MATERNELS

CCN ASSISTANTS MATERNELS CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ASSISTANTS MATERNELS DU PARTICULIER EMPLOYEUR du 1 er juillet 2004 étendu le 17 décembre 2004 ANNEXE II Accord de prévoyance Préambule Cet accord détermine les conditions

Plus en détail

mode d emploi Le temps de travail

mode d emploi Le temps de travail mode d emploi Le temps de travail Dans son volet consacré au temps de travail, LA LOI DU 20 AOUT 2008 poursuit 4 objectifs principaux : p élargir l espace de la négociation collective, plus particulièrement

Plus en détail

Incidences pratiques de la réforme de la réduction Fillon pour les agences d emploi

Incidences pratiques de la réforme de la réduction Fillon pour les agences d emploi 1 Incidences pratiques de la réforme de la réduction Fillon pour les agences d emploi La réduction générale des cotisations patronales, plus connue sous le vocable «réduction Fillon» permet aux entreprises

Plus en détail

Le Rachat d années en 2012, de quoi parle-t-on?

Le Rachat d années en 2012, de quoi parle-t-on? Le Rachat d années en 2012, de quoi parle-t-on? Qu est-ce que le rachat d années? Tout affilié a la possibilité de racheter toutes les années pendant lesquelles il n a pas cotisé à Préfon-Retraite entre

Plus en détail

AVENANT N 43 à la Convention Collective Nationale de la Restauration Rapide du 18 mars 1988 étendue par arrêté ministériel du 24 novembre 1988

AVENANT N 43 à la Convention Collective Nationale de la Restauration Rapide du 18 mars 1988 étendue par arrêté ministériel du 24 novembre 1988 AVENANT N 43 à la Convention Collective Nationale de la Restauration Rapide du 18 mars 1988 étendue par arrêté ministériel du 24 novembre 1988 RELATIF AUX MINIMA CONVENTIONNELS, A LA MISE EN PLACE D UNE

Plus en détail

Le système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé s applique à l ensemble du personnel.

Le système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé s applique à l ensemble du personnel. ACTE DE MISE EN PLACE PAR DECISION UNILATERALE DE L EMPLOYEUR D UN REGIME COMPLEMENTAIRE COLLECTIF ET OBLIGATOIRE FRAIS DE SANTE (Modèle à adapter selon votre situation. N oubliez pas de supprimer les

Plus en détail

RÉSILIATION DU CONTRAT DE TRAVAIL

RÉSILIATION DU CONTRAT DE TRAVAIL TITRE TROIS RÉSILIATION DU CONTRAT DE TRAVAIL Article Treize - Dénonciation du contrat de travail Toute résiliation du contrat de travail implique de part et d autre un préavis, sauf cas de faute lourde,

Plus en détail

ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR

ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR Janvier 2014 Votre site dédié: www.anips.fr Votre plate

Plus en détail

Les salariés en contrat à durée déterminée (voir ci-dessous «Dispositions spécifiques aux salariés en CDD»).

Les salariés en contrat à durée déterminée (voir ci-dessous «Dispositions spécifiques aux salariés en CDD»). Le droit individuel à la formation Synthèse Le droit individuel à la formation (DIF) a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d heures de formation de 20 heures par an, cumulable

Plus en détail

RETRAITES COMPLÉMENTAIRES AGIRC ET ARRCO ACCORD DU 10 FEVRIER 2001

RETRAITES COMPLÉMENTAIRES AGIRC ET ARRCO ACCORD DU 10 FEVRIER 2001 RETRAITES COMPLÉMENTAIRES AGIRC ET ARRCO ACCORD DU 10 FEVRIER 2001 Considérant le rôle et la mission d intérêt général des régimes de retraite complémentaire dans le cadre de la protection sociale en France

Plus en détail

ALERTE JURIDIQUE N 34 DU 17 juin 2014

ALERTE JURIDIQUE N 34 DU 17 juin 2014 ALERTE JURIDIQUE N 34 DU 17 juin 2014 Objet : travail à temps partiel dans la branche du sport Les partenaires sociaux de la branche du sport se sont mis d accord sur un aménagement conventionnel du droit

Plus en détail

ANNEXE 8-1. 2) Les salariés atteints d une pathologie survenue antérieurement à la date du présent accord.

ANNEXE 8-1. 2) Les salariés atteints d une pathologie survenue antérieurement à la date du présent accord. ANNEXE 8-1 Accord relatif à la prévoyance du 27 mars 1997 modifié par l avenant n 2 du 22 octobre 2001, l avenant n 3 du 25 mars 2009 et l avenant n 4 du 15 juillet 2009 Article 1 - Objet de l accord et

Plus en détail

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL FICHE 4 LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL Age légal : âge à partir duquel un assuré est en droit de demander sa mise à la retraite. L âge légal de départ en retraite est actuellement de 60

Plus en détail

Décision unilatérale de l association Espoir 54 instituant un régime de frais de santé

Décision unilatérale de l association Espoir 54 instituant un régime de frais de santé Lettre remise en main propre contre émargement à chaque salarié ou envoyée par recommandé avec demande d avis de réception Décision unilatérale de l association Espoir 54 instituant un régime de frais

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES N 123 SOCIAL n 47 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le ISSN 1769-4000 HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES L essentiel La loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur

Plus en détail

DÉCISION RELATIVE A LA MISE EN CONFORMITÉ DU RÉGIME OBLIGATOIRE FRAIS DE SANTÉ

DÉCISION RELATIVE A LA MISE EN CONFORMITÉ DU RÉGIME OBLIGATOIRE FRAIS DE SANTÉ DÉCISION RELATIVE A LA MISE EN CONFORMITÉ DU RÉGIME OBLIGATOIRE FRAIS DE SANTÉ lettre remise à chaque salarié, en application de l article l. 911-1 du code de la sécurité sociale. Après avoir débat, le

Plus en détail

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION 1. Quels sont les modes de paiement du salaire? 2. Quelle est la méthode de calcul du salaire en cas d absence non rémunérée? 3. Comment est déterminé le salaire des salariés

Plus en détail

Racheter des trimestres de retraite

Racheter des trimestres de retraite Racheter des trimestres de retraite > > > > À défaut de justifier avoir cotisé suffisamment longtemps, le montant de la retraite est amputé par l application d une décote. Une des grandes innovations de

Plus en détail

Calculer la réduction Fillon

Calculer la réduction Fillon Calculer les exonérations de charges Calculer la réduction Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à cette fiche actualisée

Plus en détail

Loi tendant au développement, à l encadrement des stages et à l amélioration du statut des stagiaires

Loi tendant au développement, à l encadrement des stages et à l amélioration du statut des stagiaires Union Nationale des Maisons Familiales Rurales d Education et d Orientation Loi tendant au développement, à l encadrement des stages et à l amélioration du statut des stagiaires La loi 2014-788 du 10 juillet

Plus en détail

Seule doit être traitée en somme isolée la partie de la somme qui n a pas donné lieu à versement de cotisations auprès de la sécurité sociale.

Seule doit être traitée en somme isolée la partie de la somme qui n a pas donné lieu à versement de cotisations auprès de la sécurité sociale. SOMMES ISOLEES S44.G40.05 : Sommes isolées Agric-Arrco Qu'entend-t-on par "sommes isolées"? Les sommes isolées sont des sommes versées en dehors de la rémunération annuelle normale, à l occasion de la

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3168 Convention collective nationale IDCC : 1147. PERSONNEL DES CABINETS MÉDICAUX AVENANT N 64 DU 1 ER JUILLET

Plus en détail

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant :

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : BULLETIN DE SALAIRE Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : l employeur (nom, adresse, numéro d immatriculation, code

Plus en détail

LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR

LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR Conditions d application du dispositif de réduction et de déduction des cotisations de sécurité sociale : Doit on appliquer un taux de majoration

Plus en détail

PREVENTION DE LA PENIBILITE A PARTIR DU 1 er JANVIER 2015

PREVENTION DE LA PENIBILITE A PARTIR DU 1 er JANVIER 2015 La Lettre du Cabinet BREST LE 05 MARS 2015 PREVENTION DE LA PENIBILITE A PARTIR DU 1 er JANVIER 2015 Mesdames, Messieurs, Nous revenons vers vous au sujet de la pénibilité au travail. Nous tenons à vous

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE PAIEMENT

HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE PAIEMENT HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE PAIEMENT L avenant n 2014-01 du 4 février 2014 contient des dispositions ayant pour objet de restaurer à l identique les dispositions conventionnelles dénoncées ultérieurement

Plus en détail

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale Circulaire Objet : dont la date d effet est fixée à compter du 1 er janvier 2015 Référence : 2014-65 Date : 23 décembre 2014 Direction juridique et de la réglementation nationale Département réglementation

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE 8 mars 2011. Renouvellement des mandats de Henri Giscard d Estaing et Michel Wolfovski

COMMUNIQUE DE PRESSE 8 mars 2011. Renouvellement des mandats de Henri Giscard d Estaing et Michel Wolfovski COMMUNIQUE DE PRESSE 8 mars 2011 Renouvellement des mandats de Henri Giscard d Estaing et Michel Wolfovski Le conseil d administration réuni jeudi 3 mars 2011 à l issue de l Assemblée Générale annuelle

Plus en détail

Belgique. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

Belgique. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr Belgique Merci de citer ce

Plus en détail

Le Droit Individuel à la Formation

Le Droit Individuel à la Formation Le Droit Individuel à la Formation S O M M A I R E : Définition Bénéficiaires Conditions Procédure Déroulement Prise en charge Portabilité du DIF CDD & DIF Le C.I.F J A N V I E R 2 0 1 3 L e Droit Individuel

Plus en détail

Présentation du compte personnel de prévention de la pénibilité

Présentation du compte personnel de prévention de la pénibilité Direction générale du travail / Direction de la Sécurité Sociale Présentation du compte personnel de prévention de la pénibilité Sommaire 1. La logique générale du dispositif 2. Les facteurs de risques

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX. Avenant n 64 - - - -

CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX. Avenant n 64 - - - - CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX Le 1 er juillet 2014, entre : Avenant n 64 - - - - - La CONFEDERATION DES SYNDICATS MEDICAUX FRANCAIS (C.S.M.F.) - La FEDERATION DES MEDECINS DE

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 150 DU

Plus en détail

Comptabilité approfondie de la paie

Comptabilité approfondie de la paie Comptabilité approfondie de la paie Chapitre 1 Bulletin de paie (Présentation générale de la paie méthodologie des calculs (bulletins «non cadre» - bulletins «cadre» - cotisations et autres charges ; bulletins

Plus en détail

Cette circulaire est disponible sur les sites www.circulaires.gouv.fr et www.securite-sociale.fr

Cette circulaire est disponible sur les sites www.circulaires.gouv.fr et www.securite-sociale.fr Ministère de l emploi, du travail et de la santé Ministère du budget, des comptes publics et de la réforme de l Etat Ministère des solidarités et de la cohésion sociale Le ministre du travail, de l emploi

Plus en détail

4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement

4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement 4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement Tout salarié titulaire d un contrat à durée indéterminée, licencié alors qu il compte 1and ancienneté

Plus en détail

30 jours. Sommaire. N 202 janvier 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex

30 jours. Sommaire. N 202 janvier 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex N 202 janvier 2014 30 jours L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex Chers clients, Parce qu il n existe pas de résultat sans effort, nous mettons

Plus en détail

Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007

Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007 Heures supplémentaires/complémentaires ce qui change au 1 er octobre 2007 1. Le cadre législatif : - champ d application - définition des heures supplémentaires et complémentaires - durée légale et maximale

Plus en détail

Les notions de base. Réforme des retraites. Définitions et Tableaux CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

Les notions de base. Réforme des retraites. Définitions et Tableaux CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Les notions de base Année d ouverture du droit à pension ou année de référence: c est l année à partir de laquelle le fonctionnaire remplit toutes les conditions (âge et durée de service) pour bénéficier

Plus en détail

LE DEPART ET LA MISE A LA RETRAITE

LE DEPART ET LA MISE A LA RETRAITE LE DEPART ET LA MISE A LA RETRAITE La loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites a été promulguée au Journal Officiel du 10 novembre 2010. Elle modifie l âge d ouverture du droit

Plus en détail

ETT : le contrat à durée indéterminée intérimaire

ETT : le contrat à durée indéterminée intérimaire Fiche pratique ETT : le contrat à durée indéterminée intérimaire Boite à outils - Juridique Cette note a pour objet de présenter le contrat à durée indéterminée intérimaire. Pour rappel, l article 4 de

Plus en détail

Régime de garanties collectives obligatoires. incapacité-invalidité-décès applicable au personnel salarié.

Régime de garanties collectives obligatoires. incapacité-invalidité-décès applicable au personnel salarié. Direction des Ressources Humaines Direction de l'economie RH et des Ressources Destinataires Tous services Contact GASPAR Emilia Tél : Fax : E-mail : Date de validité A partir du 01/01/2009 Régime de garanties

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 9101. EXPLOITATIONS DE POLYCULTURE ET D ÉLEVAGE ET COOPÉRATIVES D UTILISATION DE MATÉRIEL

Plus en détail

Les régimes de retraite de l enseignement privé

Les régimes de retraite de l enseignement privé 1 Les régimes de retraite de l enseignement privé TOURS le 6 novembre 2013 2 Préparer sa retraite, c est se poser deux questions A quel âge partir? Quel sera le montant de ma pension? 3 L âge légal de

Plus en détail

FICHE de SYNTHESE La réduction Fillon au 1 er janvier 2012

FICHE de SYNTHESE La réduction Fillon au 1 er janvier 2012 L Site Internet : www.propaye.net FICHE de SYNTHESE La réduction Fillon au 1 er janvier 2012 Les changements liés à la réduction Fillon au 1 er janvier 2012 Incidence de la réévaluation du SMIC Le coefficient

Plus en détail

Avenant à la CC des Industries Métallurgiques, Mécaniques et connexes de l Aisne du 6 mai 2011

Avenant à la CC des Industries Métallurgiques, Mécaniques et connexes de l Aisne du 6 mai 2011 Avenant à la CC des Industries Métallurgiques, Mécaniques et connexes de l Aisne du 6 mai 2011 Les parties signataires sont convenues d apporter les modifications suivantes à la convention collective des

Plus en détail

Fédération Nationale de l Habillement Mise à jour novembre 2015

Fédération Nationale de l Habillement Mise à jour novembre 2015 Les salaires minima applicables à compter du 1 er novembre 2015 CCN n 3241 En résumé : L avenant n 22 sur les salaires minima signé le 16 avril 2015 est applicable à partir du 1 er novembre 2015, pour

Plus en détail

FAQ COMPTE EPARGNE TEMPS

FAQ COMPTE EPARGNE TEMPS FAQ COMPTE EPARGNE TEMPS Je souhaite ouvrir un CET*, comment faire? Je suis fonctionnaire stagiaire, puis-je bénéficier d un CET? Je suis militaire, puis-je bénéficier d un CET? Je quitte mon poste (retraite,

Plus en détail

CONCLUSION DU CONTRAT DE TRAVAIL

CONCLUSION DU CONTRAT DE TRAVAIL Introduction Abordée sous la forme de questions-réponses, cette synthèse a pour objet d éclairer les salariés des hôtels, cafés, restaurants sur les principales dispositions prévues par leur convention

Plus en détail

Le système d assurance chômage

Le système d assurance chômage D A N E M A R K L A P O L I T I Q U E D E M A R C H É D U T R A V A I L Le système d assurance chômage Janvier 2001 DANSK ARBEJDSMARKEDSPOLITIK Cette publication est éditée par le Ministère du Travail

Plus en détail

LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel

LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel N 113 SOCIAL n 42 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 26 septembre 2008 ISSN 1769-4000 LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel

Plus en détail

Avantages en nature et frais professionnels

Avantages en nature et frais professionnels Pégase 3 Avantages en nature et frais professionnels Dernière révision le 08/01/2008 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Définitions...4 Les avantages en nature... 4 Les frais professionnels

Plus en détail

1. Principe et portée. Circulaire n 2015/01 du 09/01/2015 La décote

1. Principe et portée. Circulaire n 2015/01 du 09/01/2015 La décote Circulaire n 2015/01 du 09/01/2015 La décote 1. Principe et portée 2. Cas de non-application de la décote 3. Tableaux des durées d assurance requises, des coefficients de décote et des âges d annulation

Plus en détail

CLAIRE DANIS DE ALMEIDA Avocat au Barreau de Paris

CLAIRE DANIS DE ALMEIDA Avocat au Barreau de Paris MEMORANDUM RUPTURE CONVENTIONNELLE Salariés non protégés MAJ 04/02/2010 Ce mémorandum donne une information synthétique et peut ne pas traiter des cas particuliers. Il est indispensable de se fonder sur

Plus en détail

LE DEPART ET LA MISE A LA RETRAITE

LE DEPART ET LA MISE A LA RETRAITE 1 LE DEPART ET LA MISE A LA RETRAITE La loi n 2010-1330 du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites a été promulguée au Journal Officiel du 10 novembre 2010. Elle modifie l âge d ouverture du droit

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord départemental PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE PRÉVOYANCE POUR LES SALARIÉS NON CADRES (DRÔME) ACCORD DU

Plus en détail

Dispositions de la convention collective des ouvriers de la Guadeloupe

Dispositions de la convention collective des ouvriers de la Guadeloupe Dispositions de la convention collective des ouvriers de la Guadeloupe CHAPITRE V-2 - CONGES PAYES Article V-2.1 -Prise des congés payés La période de prise des congés payés est fixée du 1er mai de l année

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 PREAMBULE L association Animation Emploi 14 propose des actions d accompagnement en direction de ses membres actifs, dans

Plus en détail

ACCORD DU 25 JUIN 2015

ACCORD DU 25 JUIN 2015 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 3205. COOPÉRATIVES DE CONSOMMATEURS (16 octobre 2014) ACCORD

Plus en détail

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE N 165 5 aout 2014 SOMMAIRE P. 1 et 2 p.2 Projet de loi de financement rectificatif de la sécurité sociale pour 2014 Suppression de la règlementation relative aux sommes versées

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 QUELLES CHARGES SOCIALES VAIS-JE PAYER SUR LES DIVERSES INDEMNITÉS DE RUPTURE D'UN CONTRAT DE TRAVAIL?

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 QUELLES CHARGES SOCIALES VAIS-JE PAYER SUR LES DIVERSES INDEMNITÉS DE RUPTURE D'UN CONTRAT DE TRAVAIL? QUELLES CHARGES SOCIALES VAIS-JE PAYER SUR LES DIVERSES INDEMNITÉS DE RUPTURE D'UN CONTRAT DE TRAVAIL? Les cotisations de sécurité sociale des indemnités de rupture du contrat de travail Introduction Cette

Plus en détail

Que sont les conventions de forfait? Une convention de forfait peut-elle être imposée au salarié?

Que sont les conventions de forfait? Une convention de forfait peut-elle être imposée au salarié? Que sont les conventions de forfait? Il existe plusieurs types de conventions de forfait : le forfait hebdomadaire ou mensuel en heures de travail ; le forfait annuel en heures de travail ; le forfait

Plus en détail

ACCORD RELATIF AUX INDEMNITES DE RUPTURE DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE

ACCORD RELATIF AUX INDEMNITES DE RUPTURE DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE ACCORD RELATIF AUX INDEMNITES DE RUPTURE DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE ENTRE : l ensemble des sociétés françaises du Groupe sanofi-aventis représenté par Monsieur Frédéric CLUZEL agissant en

Plus en détail

LE CONGE DE FORMATION ECONOMIQUE, SOCIALE ET SYNDICALE

LE CONGE DE FORMATION ECONOMIQUE, SOCIALE ET SYNDICALE LE CONGE DE FORMATION ECONOMIQUE, SOCIALE ET SYNDICALE Le congé de formation économique, sociale et syndicale est destiné aux salariés qui souhaitent participer à des stages ou sessions de formation économique

Plus en détail

Questions / Réponses Prime d activité et gestion des non-salariés Sommaire

Questions / Réponses Prime d activité et gestion des non-salariés Sommaire Questions / Réponses Prime d activité et gestion des non-salariés Sommaire 1. Les non-salariés qui déclarent un bénéfice... 3 1.1. Les NSA au réel... 3 1.1.1. Les conditions d accès propres... 3 1.1.2.

Plus en détail

Centre de gestion de la FPT de l Ain. Le Compte Epargne Temps

Centre de gestion de la FPT de l Ain. Le Compte Epargne Temps Centre de gestion de la FPT de l Ain Note d information 29 septembre 2015 Le Compte Epargne Temps Références : - Décret n 2004-878 du 26 août 2004 relatif au compte épargne-temps dans la fonction publique

Plus en détail

Dispositif aménagé de fin d'activité pour les fonctionnaires (DAFA)

Dispositif aménagé de fin d'activité pour les fonctionnaires (DAFA) Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales Direction de l'economie RH et des Ressources Destinataires DIFFUSION NATIONALE Tous services Contact Correspondants RH Métiers Tél : Fax : E-mail

Plus en détail

EN CAS DE REFUS A LA MOBILITÉ D ACCOMPAGNEMENT LES MESURES DES SIÈGES RELOCALISATION

EN CAS DE REFUS A LA MOBILITÉ D ACCOMPAGNEMENT LES MESURES DES SIÈGES RELOCALISATION RELOCALISATION DES SIÈGES LES MESURES D ACCOMPAGNEMENT EN CAS DE REFUS A LA MOBILITÉ "Si vous êtes dans le doute face à une action à entreprendre demandezvous si elle rendra service aux plus petits et

Plus en détail

Lourmel Épargne salariale

Lourmel Épargne salariale PERCOI PEI des Industries Graphiques Lourmel Épargne salariale GROUPE LOURMEL C est à vous d en profiter Qu est-ce que l épargne salariale? L épargne salariale regroupe un ensemble de dispositifs que vous

Plus en détail

Fiche n 2 Mode de calcul de la réduction

Fiche n 2 Mode de calcul de la réduction Fiche n 2 Mode de calcul de la réduction La réduction est au plus égale à 26 % de la rémunération, maximum obtenu au niveau du salaire minimum de croissance. Ce taux d exonération décroît ensuite pour

Plus en détail

MISE A DISPOSITION TEMPORAIRE DE PERSONNEL A BUT NON LUCRATIF

MISE A DISPOSITION TEMPORAIRE DE PERSONNEL A BUT NON LUCRATIF MISE A DISPOSITION TEMPORAIRE DE PERSONNEL A BUT NON LUCRATIF La mise à disposition constitue un prêt de main d œuvre, lequel est strictement encadré par les articles L. 8231-1 et L. 8241-1 du Code du

Plus en détail

LES FRAIS DE TRANSPORT

LES FRAIS DE TRANSPORT LES FRAIS DE TRANSPORT LA PRISE EN CHARGE DES FRAIS DE TRANSPORTS PUBLICS 1. Quels sont les employeurs et salariés concernés par la prise en charge des frais de transports publics? 2. Quels sont les abonnements

Plus en détail

AVENANT DU 29 JUIN 2009 PRÉAMBULE

AVENANT DU 29 JUIN 2009 PRÉAMBULE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3073 Convention collective nationale IDCC : 86. ENTREPRISES DE LA PUBLICITÉ ET ASSIMILÉES AVENANT DU

Plus en détail

Région Ile-de-France. guide DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LES LYCÉES

Région Ile-de-France. guide DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LES LYCÉES Région Ile-de-France guide DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LES LYCÉES GUIDE du temps de travail dans les lycées 2 GUIDE DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LES LYCÉES 2012 RETROUVEZ L ESSENTIEL DURÉE ANNUELLE DU TRAVAIL...

Plus en détail

Mesdames et Messieurs les préfets de région

Mesdames et Messieurs les préfets de région Ministère du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat Ministère de la

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD. L'Union des Ports de France représentée par Monsieur..., d'une part,

PROTOCOLE D ACCORD. L'Union des Ports de France représentée par Monsieur..., d'une part, Décembre 2010 PROTOCOLE D ACCORD Dispositions applicables aux Officiers de port et Officiers de port adjoints, fonctionnaires bénéficiant du statut de la fonction publique de l'etat, en position de détachement

Plus en détail

AVENANT N 6 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES HOTELS, CAFES, RESTAURANTS. Préambule

AVENANT N 6 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES HOTELS, CAFES, RESTAURANTS. Préambule AVENANT N 6 A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES HOTELS, CAFES, RESTAURANTS Préambule Les organisations patronales et syndicales de salariés signataires : Souhaitent renforcer l attractivité de la

Plus en détail

garanties incapacité invalidité Vos Référence : M000230 NOVALIS Prévoyance

garanties incapacité invalidité Vos Référence : M000230 NOVALIS Prévoyance NOVALIS Prévoyance Institution de prévoyance régie par le Code de la Sécurité sociale Vos garanties incapacité invalidité Référence : M000230 NOVALIS Prévoyance verse des indemnités journalières et des

Plus en détail

Loi de finances pour 2015. Loi de financement de la sécurité sociale pour 2015. Loi de finances rectificative pour 2014

Loi de finances pour 2015. Loi de financement de la sécurité sociale pour 2015. Loi de finances rectificative pour 2014 Loi de finances pour 2015 Loi de financement de la sécurité sociale pour 2015 Loi de finances rectificative pour 2014 Les lois de finances de fin 2014 n ont pas mis en place de réformes majeures. La mesure

Plus en détail

RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF

RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF Accord du 18 mars 2011 Considérant le rôle et la mission d intérêt général des régimes de retraite complémentaire dans la protection sociale en France, Considérant

Plus en détail

- les VRP, - les dirigeants de sociétés commerciales (gérants de société à responsabilité limitée

- les VRP, - les dirigeants de sociétés commerciales (gérants de société à responsabilité limitée La Durée du travail EN BREF Fixée à 35 heures par semaine (ou 1607 heures par an), applicable à la plupart des entreprises et des salariés, la durée légale du travail n est ni un minimum (les salariés

Plus en détail

DES RETRAITES DES MILITAIRES

DES RETRAITES DES MILITAIRES TOUT SAVOIR SUR LA REFORME DES RETRAITES DES MILITAIRES Questions / Réponses SOMMAIRE 1) Je suis militaire, suis-je automatiquement concerné par la réforme? 3 2) Les fondamentaux du régime des pensions

Plus en détail

Nature de l obligation Ces entreprises doivent conclure un accord sur l emploi des seniors ou à défaut établir un plan d action ;

Nature de l obligation Ces entreprises doivent conclure un accord sur l emploi des seniors ou à défaut établir un plan d action ; 1. LES NÉGOCIATIONS SUR L EMPLOI DES SENIORS Négociation au niveau de la branche Désormais, la négociation triennale de branche relative à la GPEC doit porter également sur l emploi des salariés âgés et

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CET (COMPTE EPARGNE TEMPS)

REGLEMENT INTERIEUR DU CET (COMPTE EPARGNE TEMPS) Ville et CCAS REGLEMENT INTERIEUR DU CET (COMPTE EPARGNE TEMPS) page 1/8 Sommaire OUVERTURE DU COMPTE EPARGNE TEMPS ALIMENTATION DU COMPTE EPARGNE TEMPS CAS PARTICULIER DES AGENTS ANNUALISÉS UTILISATION

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL A DURÉE DÉTERMINÉE A TEMPS COMPLET A TERME IMPRECIS

CONTRAT DE TRAVAIL A DURÉE DÉTERMINÉE A TEMPS COMPLET A TERME IMPRECIS CONTRAT DE TRAVAIL A DURÉE DÉTERMINÉE A TEMPS COMPLET A TERME IMPRECIS Sur papier à en-tête de l entreprise. Entre les soussignés : Entreprise (dénomination sociale ou nom et prénoms de l employeur), immatriculée

Plus en détail

La paie. A. Valeur de l indice 100 : 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT 3. SUPPLÉMENT FAMILIAL DE TRAITE- MENT

La paie. A. Valeur de l indice 100 : 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT 3. SUPPLÉMENT FAMILIAL DE TRAITE- MENT La paie C a l c u l d e s é l é m e n t s d e l a r é m u n é r a t i o n p r i n c i p a l e 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT Il est fixé en fonction du grade de l agent et de l échelon auquel il

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE LA PHOTOGRAPHIE DU 31 MARS 2000. Avenant n 2 du 9 décembre 2009 à l accord du 5 décembre 2002

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE LA PHOTOGRAPHIE DU 31 MARS 2000. Avenant n 2 du 9 décembre 2009 à l accord du 5 décembre 2002 CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE LA PHOTOGRAPHIE DU 31 MARS 2000 ETENDUE PAR ARRETE DU 17 JANVIER 2001 JOURNAL OFFICIEL DU 26 JANVIER 2001 Entre les organisations soussignées : d une

Plus en détail

Le point. sur... Quelques points de la réforme 2014 de la retraite CNRACL (mise à jour) Retraite. Constitution du droit. a) Catégorie sédentaire :

Le point. sur... Quelques points de la réforme 2014 de la retraite CNRACL (mise à jour) Retraite. Constitution du droit. a) Catégorie sédentaire : Le point Nov. 2014 N 2014/17 sur... Mot-clé : Retraite Quelques points de la réforme 2014 de la retraite CNRACL (mise à jour) Ce qui change a été surligné Constitution du droit a) Catégorie sédentaire

Plus en détail

Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20

Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Suède Merci de citer ce chapitre comme suit :

Plus en détail