C.C.T.P CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "C.C.T.P CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES"

Transcription

1 MAITRE D OUVRAGE INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE (INRA) 2, place Pierre VIALA MONTPELLIER cedex 1 Tél : Fax : : BUREAU D ETUDES TECHNIQUES ING MEDITERRANEE 149, Avenue du Golf Green Park 2 Bât B BAILLARGUES Tél : Fax : AMENAGEMENT DU REZ DE CHAUSSEE BATIMENT 02 Lot n 01 DEMOLITION CLOISONS DOUBLAGES FAUX PLAFOND CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Aout 2011

2 SOMMAIRE I. CHAPITRE 1 DEMOLITION 4 1. PRESCRIPTION GENERALES DEFINITION DU PROJET CONSISTANCE DES TRAVAUX Démolitions Désamiantage PHASAGE ET SECURITE Protection contre le bruit et la poussière Sécurité des tiers Sécurité des personnes contre les chutes Prise de possession des lieux Constat contradictoire PRESCRIPTIONS COMMUNES A L ENSEMBLE DES LOTS TEXTES REGLEMENTAIRES SPECIFIQUES A LA PRESENCE DE TERMITES OBLIGATIONS DE L ENTREPRENEUR Obligations générales réglementaires Autres obligations générales de l'entrepreneur DOCUMENTS A FOURNIR AVANT LE DEBUT DES TRAVAUX PRESCRIPTIONS CONCERNANT LES DEMOLITIONS Conditions de l intervention Modes opératoires de démolitions Equipement de protection individuelle Nettoyage du lieu de travail DECHETS LIMITES DE PRESTATIONS 8 2. DESCRIPTIF PARTICULIER LOCALISATIONS TRAVAUX PRELIMINAIRES Installations de chantier Signalisation réglementaire Branchement en eau Branchement électrique Protection des réseaux existants DEMOLITIONS Protection préalable d ouvrages existants Dépose préalable d'ouvrages existants Traitement des déchets 10 II. CHAPITRE 2 CLOISONS DOUBLAGE- FAUX PLAFONDS PRESCRIPTIONS GENERALES 11 ING MEDITERRANEE Page 2

3 1.1. DEFINITION DU PROJET CONSISTANCE DES TRAVAUX NORMES ET REGLEMENTS ETUDES MAROUFLAGE PRESCRIPTIONS SUR LES DOUBLAGES PRECONISATIONS SUR LES CLOISONS PRESCRIPTIONS PARTICULIERES POUR LES FAUX-PLAFONDS GENERALITES RESISTANCE AU FEU MISE EN ŒUVRE DES FAUX-PLAFONDS EN PLAQUE DE PLATRE PRECONISATIONS EN MATIERE D ACOUSTIQUE DESCRIPTIF PARTICULIER - LOCALISATIONS LIMITES DE PRESTATIONS DOUBLAGES INTERIEURS DOUBLAGE EN PLAQUE DE PLATRE TYPE BA CLOISONS SECHES CLOISONS DE DISTRIBUTION EPAISSEUR 98 MM CLOISONS DE DISTRIBUTION EPAISSEUR 72 MM OUVRAGES DIVERS POSE DES HUISSERIES DE PORTES INCORPORATIONS CANALISATIONS ELECTRIQUES RENFORTS DE CLOISONS FAUX-PLAFONDS FAUX PLAFOND DECORATIF DEMONTABLE EN FIBRE MINERALE ISOLANT EN FIBRE MINERALE SUR FAUX PLAFOND 18 ING MEDITERRANEE Page 3

4 I. CHAPITRE 1 DEMOLITION 1. PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 DEFINITION DU PROJET Le présent document a pour objet la description détaillée des travaux de démolitions pour la rénovation de 4 bureaux et d une salle de réunion dans le bâtiment 02 du Campus de La Gaillarde, 2 place Pierre VIALA à MONTPELLIER (34). 1.2 CONSISTANCE DES TRAVAUX Démolitions Les travaux prévus au titre du présent CCTP ont pour objet la démolition de certains ouvrages intérieurs du bâtiment 02. Les travaux de démolitions légères citées ci-après : La dépose des faux plafonds dans l emprise du bureau 1, La dépose des cloisons, des blocs portes, et des châssis vitrés non conservés, La dépose des revêtements muraux, l'évacuation des gravois vers les décharges publiques autorisées de tous les gravois, déblais, et décombres. La mise à disposition et la gestion des bennes à déchets. Ces travaux s accompagnent des prestations suivantes : l'établissement de tous échafaudages, platelages, protections, etc. avec plans et notes de calcul nécessaires, les signalisations provisoires, palissades, etc. tant sur le domaine public que dans l'enceinte et aux abords du chantier, la clôture complète de la zone du chantier, toutes les démarches nécessaires auprès des Services de Voirie, Services Techniques de la Ville, Préfecture, Services concessionnaires (E.R.D.F., G.R.D.F., France Télécom, Syndicats Communautaires, E.P.A. (Établissements Publics d'aménagement), etc...). Pour toute coupure du réseau d adduction d eau potable, ou coupure électrique, l entreprise devra prévenir la Maîtrise d ouvrage 24heures à l avance Désamiantage Le rapport amiante n / 2 du 30/03/09, n indique pas de présence d amiante dans la zone impactée par les travaux 1.3 PHASAGE ET SECURITE Protection contre le bruit et la poussière Le plus grand soin sera apporté au respect des conditions de vie et d'exploitation normale des avoisinants, en réduisant au maximum les nuisances inhérentes au déroulement du chantier (utilisation de matériel insonorisé, aménagement des horaires de travail, arrosage des gravois pour limiter l émission de poussières, etc...). La Maîtrise d Œuvre et la Maîtrise d Ouvrage se réservent le droit d arrêter le chantier ou l exécution d un ouvrage sans indemnités dès lors que le niveau sonore des travaux porterait préjudice aux avoisinants Sécurité des tiers Pendant la durée des travaux, les entreprises devront prendre toutes les dispositions nécessaires afin de ne causer aucun dommage aux locaux et ouvrages existants conservés. ING MEDITERRANEE Page 4

5 Dans le cas contraire, elles seront tenues pour seules responsables des dommages causés et devront en supporter les conséquences Sécurité des personnes contre les chutes L'Entrepreneur devra prendre toutes les dispositions nécessaires pour assurer dans tous les cas la protection contre les chutes du personnel amené à travailler ou à circuler à proximité du vide, conformément à la réglementation en vigueur : - Décret N du 8 Janvier 1965 concernant l'exécution des dispositions du livre II du code du travail, - DTU Annexe II, - les prescriptions contenues dans le PGCSPS du coordonnateur Prise de possession des lieux Constat contradictoire. Avant le démarrage effectif des travaux de démolitions, l'entreprise aura l'obligation de réaliser un constat d état des lieux contradictoire, avec le représentant du service patrimoine et architecture de l INRA, concernant l'état de tous les bâtiments existants situés dans l'emprise du projet. L entreprise aura à sa charge la rédaction du procès verbal d état des lieux. Il sera remis au Maître d Ouvrage avant le commencement des travaux de démolition un exemplaire original. 1.4 PRESCRIPTIONS COMMUNES A L ENSEMBLE DES LOTS Le présent Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) est à lire en parallèle avec le Cahier des Clauses Techniques Générales (CCTG), document qu il complète. L ensemble de ces deux documents forme le devis descriptif. Il est précisé que l Entreprise, pour le prix forfaitaire arrêté dans le marché, doit l intégralité des travaux nécessaires au complet achèvement des ouvrages, au parfait fonctionnement des équipements et au respect de la réglementation en vigueur. 1.5 TEXTES REGLEMENTAIRES SPECIFIQUES A LA PRESENCE DE TERMITES Les textes réglementaires et normatifs que l'entrepreneur doit respecter sont notamment les suivants, sans que la liste soit exhaustive : Articles L 133-5, L 133-6, L à L Articles R 133-7, R 133-8, R à R Norme XP P OBLIGATIONS DE L ENTREPRENEUR Obligations générales réglementaires Les rappels de textes réglementaires ci-dessous sont destinés à attirer tout particulièrement l'attention sur l'importance des obligations de l'entrepreneur, désigné sous le nom de Chef d'etablissement. Lorsque la nature des activités ne permet pas une mise en œuvre efficace des moyens de protection collective ou que, malgré cette mise en œuvre, la valeur limite d'exposition précisée dans chacune des sections du chapitre III du décret n risque d'être dépassée, le Chef d'etablissement est tenu de mettre à la disposition des travailleurs les équipements de protection individuelle appropriés et de veiller à ce qu'ils soient effectivement utilisés. Il doit tenir compte de la pénibilité de chaque tâche pour déterminer, après avis du médecin du travail, du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail ou, à défaut, des délégués du personnel, la durée maximale du temps de travail avec port ininterrompu d'un équipement de protection individuelle. ING MEDITERRANEE Page 5

6 L'entretien et la vérification de ces équipements sont à la charge du Chef d'etablissement (Article 5 du décret n 96 98). Le Chef d'etablissement doit veiller à ce que les travailleurs ne mangent pas, ne boivent pas et ne fument pas dans les zones de travail concernées. (Article 6 du décret n 96-98). Les jeunes de moins de dix-huit ans ne peuvent être affectés aux travaux relevant des dispositions des sections 1 et 2, et de celles de l'article 28 de la section 3, du chapitre III, du décret n (Article 8 du décret n 96-98) Les travailleurs et les membres du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail ou, à défaut, les délégués du personnel, ainsi que le médecin du travail et l'inspecteur du travail sont informés le plus rapidement possible des expositions anormales, de leurs causes et des mesures prises pour y remédier. (Article 10 du décret n 96 98) Le Chef d'etablissement établit et tient à jour une liste des travailleurs employés avec indication de la nature de leur activité ainsi que, le cas échéant, des niveaux de l'exposition à l'inhalation de poussières d'amiante à laquelle ils ont été soumis et de la durée de cette exposition. Cette liste est transmise au médecin du travail Autres obligations générales de l'entrepreneur L'Entrepreneur ne pourra se prévaloir d'aucune erreur ou omission dans le dossier marché pour refuser des travaux et fournitures nécessaires au complet achèvement de l'opération, ou pour prétendre à un supplément à son prix global et forfaitaire. De ce fait, l'entrepreneur est réputé avoir procédé à une visite détaillée de tous les locaux concernés, et avoir parfaite connaissance de toutes les sujétions relatives aux lieux, aux accès, à l'exécution de ses travaux, aux contraintes du site, etc... L Entreprise devra aussi se conformer au plan de prévention (PPSPS) qu'elle établira à la suite d'une inspection commune des lieux de travail avec l'entreprise utilisatrice (le Maître de l'ouvrage) préalablement à l'exécution de l'opération, conformément au décret n du 20 février A la prise de possession des lieux, l'entreprise devra établir un état des lieux contradictoire avec le Maître de l'ouvrage. La réparation ou l'indemnisation des dégradations que ses travaux occasionneront sera à la charge de l'entreprise. Sont également à sa charge : la mise en place d'extincteurs dans les zones de travail, les échafaudages, platelages, agrès, engins ou dispositifs de levage nécessaires à la réalisation des travaux. Le branchement téléphonique de chantier, les raccordements nécessaires au chantier sur les installations d'électricité, d'eau et d'évacuation à l'égout, sont à la charge du titulaire du chapitre Gros Œuvre du lot n 1 et des corps d état concernés. Un responsable de chantier de l'entreprise devra être présent en permanence pendant la durée des travaux. 1.7 DOCUMENTS A FOURNIR AVANT LE DEBUT DES TRAVAUX Documents concernés : Le Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé, de chaque entreprise, y compris les entreprises sous-traitantes. Calendrier détaillé d'exécution des travaux, en fonction de la définition des zones de travail que déterminera l'entreprise. Plans d'installation de chantier, d'accès au chantier, de circulation intérieure au chantier, implantation du bureau de chantier, des installations communes d'hygiène (vestiaires, sanitaires, douches), aires de stockage de matériel et de matériaux, implantation de bennes fermées pour déchets, panneau de chantier. Ces plans doivent tenir compte du phasage établi. Fiches techniques sur les matériels et matériaux de chantier, les équipements de protection collective et de protection individuelle. Schéma des installations de branchement, de distribution d'eau, d'évacuation des eaux résiduaires. Liste du personnel intervenant sur le chantier, organigramme de l'encadrement, copie de la fiche d'aptitude médicale de chaque travailleur. Procédure d'évacuation des déchets. ING MEDITERRANEE Page 6

7 1.8 PRESCRIPTIONS CONCERNANT LES DEMOLITIONS Conditions de l intervention L Entrepreneur a à sa charge la démolition des éléments indiqués sur les plans de démolitions ou décrits dans le présent descriptif suivant le phasage d exécution des travaux. L intervention de l Entreprise intervient dans un site dont l activité sera maintenue pendant la durée de son intervention. L Entreprise se référera notamment au Plan Général de Coordination Sécurité Santé et aux mesures conservatoires en matière de sécurité et protection collective en faveur du personnel exécutant les travaux de démolitions et du personnel travaillant sur site. L'Entrepreneur a pris connaissance des lieux, demandé ou recherché par ses propres moyens tous renseignements qu'il a jugé nécessaire pour l établissement du montant forfaitaire des travaux. L'Entreprise prend possession du terrain en l'état actuel. Elle devra, si cela est nécessaire, réaliser les démolitions en autant de phases que nécessaire pour un bon déroulement du chantier Modes opératoires de démolitions Avant démarrage de ses travaux, l Entrepreneur devra préciser dans une note technique la méthode de démolition qu elle compte employer pour chacun des ouvrages et les sujétions éventuelles de cette méthode sur l environnement. Le mode opératoire de l Entreprise devra tenir compte du mode de gestion des déchets issus de la démolition. L'Entreprise devra informer la Maîtrise d'œuvre de ses découvertes avant démolition. Le prix des démolitions comprend : - l'évacuation des gravois et décombres aux décharges publiques par l'entrepreneur, sous sa responsabilité et à ses frais, compte tenu de toutes les sujétions de mise en dépôt provisoire, de chargement, de transport et de déchargement, - les frais de coupures et mises hors services préalables par les services concédés des alimentations fluides (eau, gaz, électricité, téléphone) pouvant encore exister avant le début des travaux, les contacts avec les concessionnaires, sont à la charge du présent lot, Equipement de protection individuelle En fonction de l'évaluation du risque, tout intervenant doit être équipé au minimum : - de vêtements de travail étanches équipés de capuche, fermés au cou, aux chevilles et aux poignets. En fin d'utilisation, les vêtements jetables seront traités comme des déchets d'amiante, conformément à l'article 7 du décret n du 7 février 1996 susvisé, - d'un appareil de protection respiratoire de type P Nettoyage du lieu de travail Les postes de travail feront l objet d un rangement quotidien (rangement de matériel enlèvement des gravois), et d un nettoyage hebdomadaire (balayage). 1.9 DECHETS L Entrepreneur sera tenu de faire connaître, avant toute évacuation, le ou les lieux de décharge, de produire les autorisations publiques ainsi que celles du propriétaire du terrain, lorsque ces décharges ne seront pas publiques, et le volume autorisé pour chacune des décharges. Les déblais, charpentes bois ou métalliques, ainsi que les menuiseries, les appareillages électriques, etc..., seront évacués du chantier par le soin de l'entreprise : soit à la décharge publique, toutes taxes et droits de décharge étant à la charge de l Entreprise, soit à toute décharge privée sur laquelle l Entreprise aurait obtenu une autorisation du propriétaire et une autorisation des services publics compétents si les règlements d urbanisme (code, P.O.S,...) ou de protection de l environnement applicables sur le ou les terrains considérés prévoient leur obligation. Les entreprises devront produire un total de volume de dépôt autorisé au moins égal au volume extrait du chantier. La non ING MEDITERRANEE Page 7

8 production de ces documents, ou un volume autorisé insuffisant, sont de nature à justifier un arrêt des travaux qui sera, le cas échéant, notifié à l Entreprise par ordre de service sans prolongation ni suspension du délai d exécution, et sans que l Entreprise ne puisse élever aucune réclamation à ce sujet. L'Entreprise restera en tout état de cause seules responsables des conséquences tant civiles que pénales des décharges qu elles auront utilisé et ne pourront se prévaloir de la production des informations demandées comme d une quelconque autorisation d utilisation des dites décharges de la part du Maître d Ouvrage ou du Maître d Œuvre. Le Maître d Œuvre se réserve le droit d informer à tout moment les services compétents (communaux ou départementaux) des décharges proposées (lieu et volume) pour vérifier si toutes les autorisations ont été obtenues LIMITES DE PRESTATIONS L Entreprise titulaire du présent lot a à sa charge : - les installations de chantier y compris les bennes, - la mise en place des protections collectives, - La pose des bâtis et ouvrages de menuiseries incorporés aux cloisons - les rebouchages dans les ouvrages de cloisonnements, - les rebouchages au plâtre dans les cloisons existantes avant peinture (après dépose de revêtements muraux ) - La réalisation soignée des marouflages entre plaque de plâtres, renforts d angles L Entreprise de menuiseries : - la fourniture et l amenée à pied d œuvre des ouvrages à incorporer aux cloisons, - la réalisation des joints acryliques entre les ouvrages de cloisonnement et de menuiseries. L Entreprise d Electricité a à sa charge : - la vérification que toutes les installations techniques électriques soient isolées en amont avant toute intervention, - l isolement et la dépose de tous les réseaux, et équipements électriques et téléphoniques existants et non conservés (prises goulottes, luminaires ). - L incorporation des réseaux et équipements électriques dans les cloisons) L Entreprise de Plomberie a à sa charge : - la vérification que toutes les installations techniques de plomberie, sanitaire chauffage, climatisation soient isolées en amont avant toute intervention, - l isolement et la dépose de tous les réseaux et équipements existants et non conservés. - L incorporation des équipements à l intérieur des cloisons. ING MEDITERRANEE Page 8

9 2. DESCRIPTIF PARTICULIER LOCALISATIONS 2.1 TRAVAUX PRELIMINAIRES Installations de chantier L Entrepreneur doit toutes ses installations nécessaires à l exécution de ses travaux, notamment : - Grues, échafaudages, étaiements, tous moyens de levage, etc., - Containers et magasins nécessaires au stockage et à la bonne conservation des matériaux et de l outillage, - Les moyens d accès du personnel (échelles, escaliers, paliers, passerelles, etc.), - Tout le matériel et l outillage nécessaires à la bonne marche du chantier, - Fourniture, frais d installation et de branchement aux réseaux divers pour l ensemble du chantier, - Aménagement entretien du chantier. Repliement des installations en fin de chantier L Entrepreneur doit : - Le démontage, les démolitions et le repliement des installations de chantier, - La remise en état des lieux après repliement y compris démolition de toutes fondations de ces installations. Installation de chantier nécessaire à l'exécution des travaux du présent lot Signalisation réglementaire Fourniture, mise en œuvre et le repliement en fin de travaux de l'ensemble de la signalisation de chantier nécessaire au bon déroulement des travaux vis-à-vis des usagers des domaines public et privé. Cette signalisation devra être conforme à la réglementation en vigueur au moment de la réalisation des travaux. Il sera prévu la mise en place d une rampe d accès provisoire au chantier depuis l avenue. Le balisage du chantier, y compris mise en œuvre de barrières, permettra d'assurer la protection des biens et des personnes. Les produits, panneaux, supports utilisés sur le chantier seront conformes à l'instruction ministérielle sur la signalisation routière Livre I 8 ème partie approuvée par les arrêtés des 10 et 15 juillet Avant toute mise en place, l'entrepreneur devra avoir reçu l'agrément du Maître d Ouvrage. Signalisation et balisage du chantier en phase Démolitions et Terrassements Branchement en eau A la charge du lot 6 ventilation Maintient d un robinet de puisage actuel Branchement électrique La fourniture du branchement de chantier est à la charge du lot électricité Protection des réseaux existants Les réseaux existants à démolir seront neutralisés par les entreprises concernées (corps d état techniques) avant travaux. Les réseaux restant en service seront repérés, maintenus et protégés par l entreprise durant les travaux. ING MEDITERRANEE Page 9

10 Tous réseaux à conserver qui seraient endommagés par l entreprise seront réparés aux frais de l entreprise sans aucun supplément de prix. L'entreprise devra réaliser toutes démarches administratives et obtenir les autorisations nécessaires pour l'exécution des travaux. Protection et neutralisation des réseaux en accords avec les services et concessionnaires concernés. 2.2 DEMOLITIONS Protection préalable d ouvrages existants Avant tout travaux de démolitions, le titulaire du présent lot devra la fourniture et la pose de protections mécanique afin d assurer la pérennité des ouvrage conservés et du matériel stocké dans le Bâtiment B2 : Protection contre la poussière, en particulier dans les zones ou sont stockées du matériel Protection de la couverture bac acier étanché existante, Protection des menuiseries extérieures et intérieures conservée. Protection des climatisations conservées... Composants intégrés : Cette prestation comprend toutes sujétions d adaptabilité, de finitions et de moyens à mettre en œuvre sachant que les moyens ci-dessus décrits ne sont pas limitatifs en terme de prestation et que seule une prestation globale et forfaitaire donc efficace ne saura âtre acceptée en phase de démolitions. Zone des travaux Dépose préalable d'ouvrages existants L'Entrepreneur devra la dépose et l'évacuation vers les décharges publiques autorisées des ouvrages existants de toute nature dans le bâtiment à démolir, comprenant notamment (liste non exhaustive) : les ouvrages de cloisonnement intérieurs, conformément aux plans d exécution validés. l'ensemble des menuiseries intérieures bois ou métalliques non conservées, les revêtements muraux en faïence, les revêtements muraux en moquette, les faux-plafonds suspendus non conservés (uniquement dans le bureau n 1), les suspentes et équerres diverses, La recharge en béton dans le placard supprimé de la salle de réunion, La dépose des stores non conservés ; etc... Evacuation des gravois vers les décharges publiques autorisées. Composants intégrés : L'Entrepreneur veillera à ce que les installations techniques existantes (électricité, eau chaude, eau froide, chauffage, etc...) soient isolées en amont avant toute intervention de dépose ou de démolition. Les isolements des réseaux seront effectuées par les lots concernés (Plomberie - Chauffage et Electricité). Le mobilier éventuellement présent dans les constructions sera déménagé préalablement aux travaux par le Maître d'ouvrage. Dans la zone de travaux, selon plans d exécutions visés Traitement des déchets Les déchets de démolitions et de construction seront triés, conditionnés, stockés et transportés dans un centre de traitement agréé. Leur traitement sera à la charge de l entreprise du présent lot pendant toute la durée des travaux. ING MEDITERRANEE Page 10

11 II. CHAPITRE 2 CLOISONS DOUBLAGE- FAUX PLAFONDS 1. PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1. DEFINITION DU PROJET Le présent document a pour objet la description détaillée des travaux de démolitions pour la rénovation de 4 bureaux et d une salle de réunion dans le bâtiment 02 du Campus de La Gaillarde, 2 place Pierre VIALA à MONTPELLIER (34). Les travaux du présent lot seront conformes aux prescriptions du C.C.T.G des marchés publics. Les travaux du présent lot ne pourront être entrepris que lorsque l'avancement du chantier permettra de protéger les éléments mis en œuvre contre les intempéries, notamment sous forme d'eau liquide. Pour les éléments comportant des panneaux de particules, il y aura lieu de prévoir obligatoirement un préchauffage des locaux en cas de pose en hiver. Les éléments de cloisons ou plafonds devront être stockés à l'abri des intempéries et des chocs. L'Entrepreneur est réputé avoir pris connaissance de l'ensemble des pièces du marché et particulièrement des descriptifs des autres lots. L'offre de l'entreprise est ainsi faite en pleine connaissance des interfaces et sujétions que les autres corps d'état entraînent sur les ouvrages du lot. En regard de ce qui précède, l'entrepreneur est tenu de signaler au Maître d'œuvre toute incohérence, inexactitude ou erreur qui entacherait une pièce du marché. Le silence sera considéré comme la prise en charge tacite du problème que pose l'inexactitude relevée, et partant, une pleine et entière responsabilité de l'entreprise sera engagée. L'entrepreneur devra réceptionner les supports sur lesquels il doit mettre en œuvre ses ouvrages, car le fait d'avoir exécuté les travaux constituera une acceptation sans réserve des supports CONSISTANCE DES TRAVAUX Les travaux comprendront : - le traçage des cloisons avant mise en place des canalisations verticales, - un traçage ou une correction lors de l'intervention elle-même, - la fourniture et la pose des cloisons, des doublages, des soffites et fausses poutres, de l'isolant, des plaques de plâtre à parements finis conformément aux Avis Techniques, - la pose des poteaux d'about de cloison ou d'arrêt de doublage, - la fourniture et la pose des fourrures incorporées pour fixation des lavabos, radiateurs ou des renforts pour cloisons de grande hauteur, - les calfeutrements nécessaires, notamment au pourtour des huisseries, - l'habillage et le ragréage des chants, - la dépose des barres d'écartement, - l'incorporation de tous les conduits d'électricité, de plomberie ou autres, - la révision des scellements et calfeutrements après passage des autres corps d'état, - la réservation des bouches de V.M.C. et le calfeutrement après pose, - les bois employés devront être traités (traitement insecticide et fongicide, traitement sur place après sciage des sections) par produit CTBF agréé CTB, - toutes réservations, découpes, etc... - la pose des huisseries ainsi que la pose des cadres pour les trappes et les gaines sont à la charge du présent lot, - l'ensemble des marouflages (joints, bandes...) nécessaires à la bonne finition des ouvrages avec le degré de qualité de surface nécessaire pour recevoir les revêtements muraux définis au lot Peinture, ING MEDITERRANEE Page 11

12 1.3. NORMES ET REGLEMENTS Les matériaux utilisés seront conformes aux normes AFNOR ou normes européennes, ainsi qu'aux normes et documents généraux auxquels le présent chapitre est soumis. Pour le présent chapitre, il sera plus particulièrement fait référence aux documents suivants : - DTU 20.1 Maçonneries de petits éléments. - DTU Cloisons en carreaux de plâtre. - DTU Maçonnerie. - DTU Plaques de plâtre à épiderme cartonné. - DTU Complexe de doublage. - DTU 26.1 Enduits, liants hydrauliques et CCS correspondant. - DTU Plafonds suspendus et annexes. - Normes NF P 15. Liants - Normes NF P 71. Plâtres - Normes NF P 72. Eléments de plâtre - Normes NF P 85. Produits pour joints - Normes NF P 92. Sécurité contre l'incendie Règlement acoustique. - Arrêté du 3 Juin 1999 relatif aux caractéristiques acoustiques des bâtiments d habitations, - Arrêté du 30 Juin 1996 relatif à l isolement acoustique des bâtiments dans les secteurs affectés aux bruits (classement des façades). En tout état de cause, ne seront retenues que les prescriptions et exigences maximales figurant sur l'un ou l'autre des documents mentionnés non limitativement au présent article. La mise en œuvre des différents matériaux utilisés devra impérativement respecter les prescriptions du fabricant. Toutes les descriptions de ces documents seront scrupuleusement observées : température de stockage et de mise en œuvre, nature et emploi de colles, préparation des supports, mise en place, nettoyage, protections, etc Dans le cas où des dispositions contraires aux normes et règlements seraient prévues dans le présent descriptif, l'entrepreneur devra aviser immédiatement le Maître d'œuvre, au plus tard à la remise de son offre ETUDES Il sera exigé de l'entreprise, avant tout commencement des travaux, un dossier d'études, approuvé par le Contrôleur Technique, comportant les plans d'ensemble, ainsi que les plans de détails des ouvrages, notamment au droit des liaisons avec le gros œuvre, la charpente et les menuiseries et entre les éléments, ainsi que les dispositions à respecter pour les travaux de scellement et d'encastrement. Ces plans préciseront, quel que soit le type de cloison, les précautions prises ou à prendre pour la protection contre l'eau en cas d'emploi en pièces humides (cuisines, salles d'eau, WC, etc...) : liaisons au sol, revêtements assurant l'imperméabilité à l'eau. Dans le cas du comble aménagé les dispositions prises pour aménager une lame d'air MAROUFLAGE Le marouflage ou le collage des calicots sera réalisé selon les prescriptions du fabricant et avis techniques, pose de bandes armées sur les angles saillants. Tous les ouvrages en plaques de plâtre, seront jointés de manière à obtenir des surfaces parfaitement planes. Le parement plâtre apparent devra avoir un aspect de surface compatible avec la description qui en est faite au lot Peinture y compris au droit des joints sur lesquels le peintre effectue une révision d'enduit PRESCRIPTIONS SUR LES DOUBLAGES L épaisseur et la nature des isolants sont déterminées afin de respecter la réglementation thermique RT ING MEDITERRANEE Page 12

13 Doublage des murs par panneaux constitué de plaques de plâtre, à bords amincis, collées sur l'isolant ou vissées sur une ossature. Pose collée ou vissée sur support sain et sans humidité et dont la tolérance de désaffleurement est de 10 mm maximum. La pose sera réalisée en respect de l'avis Technique du matériau et suivant les prescriptions techniques du fabricant, sur U plastique dans les pièces humides et avec le profilé métallique de protection dans le cas des angles saillants,... Le manuel de pose du fabricant devra être mis à disposition du Maître d'œuvre, sur le chantier, durant la durée des travaux. L'épaisseur des plots de colle devra laisser une lame d'air, d'épaisseur suffisante, entre le mur et le doublage, pour que la composition des murs soit conforme aux DTU et DTU Les doublages posséderont le label ACERMI PRECONISATIONS SUR LES CLOISONS L'Entrepreneur titulaire du présent chapitre devra la fourniture et la pose de cloisons sèches de distribution de type PLACOPAN ou équivalent, constituées par des plaques de plâtre cartonné reliées par une ossature métallique, y compris : - les accessoires de pose et de fixation en sol, murs et plafonds, tels que les montants, raidisseurs pour grande hauteur, rails, pièces d'abouts, visserie, etc.., et ossatures complémentaires pour assurer la stabilité des cloisons basses et le support d'appareils et équipements divers, - le traitement des appuis sur la dalle conforme aux prescriptions du fabricant pour pose sur dalle brute recevant un mortier de pose de part et d'autre, avec notamment toutes dispositions particulières pour pose en pièces humides, - toutes sujétions de finition pour être livrées prêtes à peindre : traitement des joints et arrêtes vives, des raccords contre murs, plafonds et huisseries, suivant prescriptions du fabricant évitant tout risque de fissuration, fourrures bois aux raccordements avec les éléments béton, - un complément d'isolation phonique et thermique en laine de roche, incorporé dans toutes les cloisons PRESCRIPTIONS PARTICULIERES POUR LES FAUX-PLAFONDS GENERALITES L'Entrepreneur est réputé avoir tenu compte dans l'évaluation de ses prix de toutes les obligations lui incombant pour la réalisation normale de ses travaux, il devra notamment : - avant tout commencement des travaux, un dossier d'étude approuvé par le Maître d'œuvre, comportant les plans d'implantation et de calepinage ainsi que les plans de détails des ouvrages, notamment au droit des liaisons avec le Gros- Œuvre et les menuiseries, des scellements et autres éléments, ainsi que les dispositions à respecter pour les travaux de scellement et d'encastrement, - l'approvisionnement, le stockage sur le chantier et la protection totale de ses ouvrages depuis le stockage jusqu'à la réception, - le nettoyage et le dépoussiérage de la surface du Gros-Œuvre au raccord de ses ouvrages, - l'implantation de ses ouvrages à partir du tracé des axes et niveaux principaux, effectué par le lot Gros-Œuvre, sur indications du présent lot et conformément aux dispositions architecturales, l'entrepreneur du présent lot et celui du Gros- Œuvre seront conjointement responsables des tracés, cotes et implantations, - les ouvrages divers tels que : - fourniture et pose de fourrures incorporées pour fixation d'éléments lourds en coordination avec tous les corps d'état, ainsi que les ventilations, - tous ces matériaux seront protégés : les éléments métalliques par galvanisation à chaud et les éléments bois par traitement agréé C.T.B. - les prestations de mise en œuvre particulière telles que : - toutes façons de réservations demandées par les autres corps d'état, ainsi que toutes coupes, découpes, raccords de finition, feuillures, etc.. - toutes liaisons et finitions au droit des menuiseries, des plafonds, des murs de façades et refends des poutres et poteaux ainsi que l'ensemble des liaisons de finitions entre les différents types de faux-plafonds et d'habillage divers, incorporation de l'ensemble des huisseries dans ses plafonds, - la fourniture pour approbation après notification du marché des plans de calepinage, à établir en liaison avec les lots et lots techniques, - l'enlèvement journalier de tous déchets et emballages divers résultant de ses travaux, - la livraison de ses prestations entièrement terminées prêtes à peindre. ING MEDITERRANEE Page 13

14 D'une façon générale, l'entrepreneur du lot faux-plafonds aura à sa charge toutes les découpes, réservations ou autres qui seraient nécessaires aux travaux des autres corps d'état ainsi que la mise en place de toutes les trappes nécessaires pour accès aux différents équipements placés dans la hauteur du faux plafond RESISTANCE AU FEU Les faux-plafonds devront être classés M0 ou M1. Les faux-plafonds devront avoir obtenu un procès-verbal de tenue au feu, établi par un laboratoire agréé et devront présenter des performances équivalentes. Une copie de ce procès-verbal sera fournie au Maître d'ouvrage, avant réception des travaux, accompagnée d'une attestation certifiant que les éléments mis en place sont identiques dans leur conception et leur réalisation à ceux ayant fait l'objet de l'essai, aux tolérances dimensionnelles réglementaires près MISE EN ŒUVRE DES FAUX-PLAFONDS EN PLAQUE DE PLATRE Les faux-plafonds seront de type BPB PLACO ou équivalent, suspendus horizontalement sous les planchers à l'aide de structures métalliques avec entretoises perpendiculaires aux files porteuses, profils d'arrêt en rives, fixés sur les parois périphériques. En ce qui concerne la réglementation de sécurité incendie, les matériaux devront répondre aux critères suivants : - Eléments constitutifs : classement M1 minimum. - Suspentes de fixation : classement M0 minimum. - Recoupement tous les 25 m 2 maximum par des éléments classés M0 de degré CF 1/2 heure. Procès verbal à fournir par l'entrepreneur avant la réception. Les faux-plafonds seront mis en œuvre après exécution des cloisons et doublages suivant les prescriptions du fabricant. En aucun cas, les cloisons sèches et doublages ne pourront servir d'ancrage ou d'appui aux éléments porteurs des faux-plafonds PRECONISATIONS EN MATIERE D ACOUSTIQUE Les matériaux mis en œuvre devront respecter les exigences de la NRA pour les bâtiments d habitations et notamment celles des textes suivants : - Arrêté du 3 Juin 1999 relatif aux caractéristiques acoustiques des bâtiments d habitations, - Arrêté du 30 Juin 1996 relatif à l isolement acoustique des bâtiments dans les secteurs affectés aux bruits (classement des façades). ING MEDITERRANEE Page 14

15 2. DESCRIPTIF PARTICULIER - LOCALISATIONS 2.1. LIMITES DE PRESTATIONS Prestations à la charge du Lot n 02 Menuiseries intérieures et extérieures : La fourniture des plans d implantations des portes et ouvrages de menuiserie à incorporer aux cloisons du lot Cloisons Doublages, avec côtes précises d implantation et de dimensionnement. La fourniture, l approvisionnement et la distribution en position des huisseries, cadres et bâtis. Le lot Cloisons Doublages devra en assurer la pose (incorporation et fixation dans ses cloisons). Renseigner le lot Cloisons Doublages au sujet des divers emplacements des équipements liés aux cloisons, qui sont considérés comme des charges lourdes (placards, rangements muraux intégrés, meubles divers, etc ). La fourniture et pose des meneaux d'arrêt des cloisons du présent lot. Prestations à la charge du Lot n 05 - Electricité : Pendant la période de préparation, fourniture de tous les plans indiquant avec précision l implantation des matériels d équipements et les réservations qui leurs sont nécessaires pour les luminaires et autres équipements. La fourniture et mise en place des fourreaux, câbles et boîtiers conçus pour l encastrement du petit appareillage dans les cloisons. Les percements pour pose des boîtiers d encastrement, ceux-ci devant être adaptés en fixation au type de cloison et toutes dispositions prises pour éviter les ponts phoniques. Les rebouchages des réservations et des trémies en sols et murs. Prestations à la charge du Lot n 06 Ventilation : Renseigner le lot Cloisons - Doublages au sujet des divers emplacements des équipements liés aux cloisons qui sont considérés comme des charges lourdes. Les plans de réservations des différents équipements. La fourniture et mise en œuvre des isolants en laine de verre autour des canalisations dans les gaines techniques. Les percements dans les cloisons pour les passages des gaines et canalisations y compris calfeutrements et rebouchages après travaux à 1 cm du nu fini de la paroi. La fourniture et mise en œuvre des fourreaux aux traversées des cloisons. La fourniture et la pose des bouches de ventilation. La fourniture et mise en œuvre des appareils fixés aux parois y compris toutes sujétions de support. Les rebouchages des réservations et des trémies en sols et murs. Prestations à la charge du Lot n 04 Peinture Nettoyage : Les peintures de finition sur les ouvrages du lot Cloisons - Doublages. La réception des supports livrés par le lot Cloisons - Doublages avant tout début d exécution des travaux de peinture. Les rebouchages des réservations et des trémies en sols et murs. Prestations à la charge du Lot n 03 Sols souples : La réception des supports livrés par le lot Cloisons Doublages avant tout début d exécution des revêtements de sols souples, notamment en ce qui concerne les plinthes. La réalisation des revêtements de sols souples suivant indications du du lot Revêtements de Sols souples. La réception contradictoire des supports avec le lot Cloisons Doublages. Les percements pour pose des boîtiers d encastrement, ceux-ci devant être adaptés en fixation au type de cloison et toutes dispositions prises pour éviter les ponts phoniques DOUBLAGES INTERIEURS DOUBLAGE EN PLAQUE DE PLATRE TYPE BA10 Fourniture et pose de plaques BA 10 de 12.5 mm d'épaisseur, collées par plots au plâtre adhésif ou vissées. Traitements des joints entre plaques par bandes de calicot et enduit de finition en 2 couches, bandes armées pour angles saillants et rentrants. Mise en œuvre conforme au DTU et aux recommandations du fabricant. Compris toutes sujétions d exécution et de mise en œuvre. Pose des cadres et huisseries de portes et trappes suivant plans architecturaux et le lot Menuiseries Intérieures qui les fournira. Sur les cloisons et doublages ayant fait l objet d arrachages de revêtements muraux (faïencés, moquettes..) ING MEDITERRANEE Page 15

16 2.3. CLOISONS SECHES CLOISONS DE DISTRIBUTION EPAISSEUR 98 MM Fourniture et pose de cloisons de distribution en plaque de plâtre cartonnées de 98 mm d épaisseur. Elles seront constituées d une ossature en acier galvanisé de 48 mm. Suivant les hauteurs sous plafonds, les profils verticaux pourront être doublés avec un entraxe de 40 cm. Les cloisons du dernier étages recevront des châssis vitrés du par le lot menuiseries intérieures. L entreprise du présent lot prévoira toutes sujétions de pose, réalisations de chevêtres, renforts et liaisons aux raidisseurs verticaux. Il s'agira de cloisons à parement double. Les parements seront constitués de 2 plaques de plâtres de 13 mm par face. L'étanchéité à l'air entre le sol et le rail bas sera assurée par un ruban mousse à cellules fermées. Mise en œuvre à l'intérieur de la cloison de panneaux semi-rigides de laine minérale de 45 mm d épaisseur. Prévoir également les profilés d'angle métallique pour les angles saillants. NOTA : Le bâtiment en RDC, ne disposant pas de dalle pleine en plancher haut, l entreprise devra assurer le contreventement des cloisons, sur les éléments de structure verticaux a l aide de profils métalliques, pour une stabilité parfaite des ouvrage. Y compris fourniture et pose des chevêtres, et renforts nécessaires. Caractéristiques : Epaisseur totale : 98 mm. Poids : 42 kg/m². R = 35 db(a). Référence de qualité : Cloisons de distribution de type PLACOSTIL 98/48 de PLACOPLATRE ou équivalent techniquement. Plaques de parement en plâtre hydrofuge de type PLACOMARINE de PLACOPLATRE ou similaire. Plaques de parement en plâtre haute dureté de type PLACODUR de PLACOPLATRE ou techniquement équivalent. Composants intégrés : Canalisations électriques et plomberie : Le logement des canalisations et gaines sera ménagé dans les vides interstitiels des profils d ossature, les incorporations sont à la charge des lots concernés. Toutes les cloisons intérieures de distribution de hauteur supérieure a 2.50m CLOISONS DE DISTRIBUTION EPAISSEUR 72 MM Fourniture et pose de cloisons de distribution en plaques de plâtre cartonnées de 72 mm d épaisseur. Elles seront constitués d une ossature en acier galvanisé de 48 mm, les profils verticaux seront doublés et auront un entraxe de 40 cm. Il s'agira de cloisons à parement simple. Les parements seront constitués d une plaque de plâtres de 13 mm. L'étanchéité à l'air entre le sol et le rail bas sera assurée par un ruban mousse à cellules fermées. Prévoir également les profilés d'angle métallique pour les angles saillants. NOTA : Le bâtiment en RDC, ne disposant pas de dalle pleine en plancher haut, l entreprise devra assurer le contreventement des cloisons, sur les éléments de structure verticaux a l aide de profils métalliques, pour une stabilité parfaite des ouvrage. Y compris fourniture et pose des chevêtres, et renforts nécessaires. Caractéristiques : ING MEDITERRANEE Page 16

17 Epaisseur totale : 72 mm. Poids : 22 kg/m² R= 30 db(a) Référence de qualité : Cloisons de distribution de type PLACOSTIL 72/48 de PLACOPLATRE ou équivalent techniquement. Plaques de parement en plâtre hydrofuge de type PLACOMARINE de PLACOPLATRE ou similaire. Cloisons au droit emplacement tableaux abonnés (complexe de 100 mm) et cloisons basses sous plateaux passe plats des cuisines ouvertes (hors cloisons pièces humides). Composants intégrés : Renforts dans cloisons : Des ossatures complémentaires seront demandées au droit de tout appareil technique nécessitant un renforcement ponctuel à l arrachement notamment les plans vasques, les chauffe eau et autres types d appareillages. Canalisations électriques et plomberie : Le logement des canalisations et gaines sera ménagé dans les vides interstitiels des profils d ossature. Toutes les cloisons intérieures cotées 7 cm. Suivant plans de repérages architectes tous niveaux où les hauteurs libres sous plafonds ne dépassent pas 2,60 mètres OUVRAGES DIVERS POSE DES HUISSERIES DE PORTES Pose des cadres et huisseries de portes et trappes suivant plans architecturaux et le lot Menuiseries Intérieures qui les fournira. Y compris toutes suggestions de scellement après démolition pour les blocs portes dans les cloisons existantes. Les 5 blocs portes de distribution des la circulation et des bureaux INCORPORATIONS CANALISATIONS ELECTRIQUES Incorporations dans les cloisons, doublages, etc..., des canalisations électriques qui seront fournies et posées par les lots Courants forts et courants faibles et plomberie sanitaire. Le rebouchage soigné des saignées est à la charge du présent lot RENFORTS DE CLOISONS Réalisation des renforts de cloisons par plaques métalliques, fourrures bois, rails et montants supplémentaires aux emplacements indiqués pendant la phase de préparation pour support des équipements ci-après : - lavabos, vasques, radiateurs, - ou tous autres équipements de poids conséquent, etc... Ensemble des renforts des cloisons nécessaires suivant indications des lots techniques FAUX-PLAFONDS FAUX PLAFOND DECORATIF DEMONTABLE EN FIBRE MINERALE. Fourniture et pose de faux-plafonds constitué par : - des plaques de fibres minérales revêtues en surface d'une fibre polyester totalement lisse, fixées sur ossature métallique apparente de 24 mm de couleur blanche. - Peints d usine et repeints après découpes. - Mise en œuvre des panneaux avec mastic silicone en périphérie. - Accessoires de finition, cornières de rives, d angles, etc... ING MEDITERRANEE Page 17

18 - Sujétions : coupes droites ou biaises, chutes, échafaudages et matériels nécessaires à la pose, fourniture et pose de trappes de visite suivant nécessite, découpes pour luminaires, appareils de sonorisation et autres, réalisation de joues, remontées verticales, traitements des rives, raccords, etc... - Pose suivant calepinage défini par l architecte. - Mise en œuvre suivant prescriptions du fabricant. - Toutes teintes au choix de l architecte dans la gamme du fabricant. Caractéristiques : Dalles de 600 x 600 mm. Epaisseur : 40 mm. Classement M0. Ossature apparente laquée. Acoustique : αw=0,95. Référence de qualité : Faux-plafonds de type ECOPHON TONGA BLANC sur ossature semi-apparente ou similaire. Sujétions particulières : Ossature en profils de 24 mm avec bordure formant joint en creux de 8 mm environ. Composants de liaison : Tous dispositifs de suspente en acier galvanisé fixé aux planchers en béton et à la charpente métallique mises en œuvre suivant prescriptions du fabricant. Dans l ensemble des locaux réaménagés, bureaux, circulation et salle de réunion ISOLANT EN FIBRE MINERALE SUR FAUX PLAFOND Fourniture et mise en œuvre dans le plénum d un isolant type laine de verre en rouleau ep 100mm : - Deux couches entrecroisées d épaisseur 100 mm - Mise en œuvre sur ossatures indépendantes du faux plafond - L entreprise les dispositions nécessaire a la protection les luminaires contre les échauffements. Caractéristiques : Fibre minérale type laine de verre Epaisseur : 100 mm. Classement M0. Au dessus des faux plafonds dans la partie sous bac acier (bureaux). ING MEDITERRANEE Page 18

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES PRÉGYMÉTALTM Mise en œuvre Caractéristiques techniques pages 90 à 9 PRINCIPES DE POSE A POINTS SINGULIERS 7 A 0 ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES TRAÇAGE ET POSE DES RAILS CONTRE-CLOISONS

Plus en détail

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET. CCTP LOT N 02 Plâtrerie / cloisons / faux plafonds

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET. CCTP LOT N 02 Plâtrerie / cloisons / faux plafonds Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 02 Plâtrerie / cloisons / faux plafonds MAITRE D'OUVRAGE : MSA ARDECHE DROME LOIRE 29, rue Frédéric Chopin, 26000 Valence Tél

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX LYCÉE LYCÉE GÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE G ÉNÉRAL TECHNOLOGIQUE PIERRE BROSSOLETTE 161 cours Émile Zola - 69628 VILLEURBANNE Cedex CRÉATION DE LOCAUX DE STOCKAGE ANCIEN SANITAIRES DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX

Plus en détail

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS SCI CAMOZZI MOULIOT C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS LOT N 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES LOT 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES 1 04 MENUISERIE BOIS Sommaire 04

Plus en détail

1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES

1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES 1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 1.1 - Objet 1.2 - Qualification 1.3 - Offre 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES 2.0 Mobilier d archivage fixe 2.1 Meuble à plan 2.2 Armoire à produits dangereux 2.3

Plus en détail

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie «RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Marché : Objet : Mode de consultation : Personnes à contacter

Plus en détail

Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre

Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre D01 Protection au feu des structures Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre Généralités et principes La stabilité au feu des structures évite, en cas d incendie,

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

Aménagement d'un point Multi-services

Aménagement d'un point Multi-services 1 MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Aménagement d'un point Multi-services (marché n 10.054 T) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) LOT N 2 SERRURERIE 2 SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE... 3 1.1

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

MAISON de RETRAITE DEPARTEMENTALE de la LOIRE ST-JUST, ST-RAMBERT = = = = = = = = = = REAMENAGEMENT DE LOCAUX

MAISON de RETRAITE DEPARTEMENTALE de la LOIRE ST-JUST, ST-RAMBERT = = = = = = = = = = REAMENAGEMENT DE LOCAUX SOCIETE D'ETUDES TECHNIQUES POUR LE CHAUFFAGE ET L'INDUSTRIE Société à responsabilité limitée au capital de 50 000 R.C Saint-Etienne 64 B 96 C/A 15, rue de l'eternité- 42.000 SAINT-ETIENNE Téléphone :

Plus en détail

Cloisons de distribution Caroplatre

Cloisons de distribution Caroplatre 04 Cloisons de distribution en carreaux de plâtre Cloisons de distribution Caroplatre Description Les carreaux de plâtre Caroplatre sont des éléments en plâtre 100% naturel fabriqués en usine. Leur coloration

Plus en détail

MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET. BORDEAUX SCIENCES AGRO. 1, cours du général de Gaulle CS 40201.

MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET. BORDEAUX SCIENCES AGRO. 1, cours du général de Gaulle CS 40201. MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORET. BORDEAUX SCIENCES AGRO 1, cours du général de Gaulle CS 40201 33175 Gradignan CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Marché à procédure

Plus en détail

LOT N 7: ESCALIER EXTERIEUR

LOT N 7: ESCALIER EXTERIEUR MISE EN CONFORMITE ACCESSIBILITE DU PARKING, DU BATIMENT D ACCUEIL & AMENAGEMENT DES SANITAIRES BATIMENT D ACCUEIL DES PUNTAS 65 110 CAUTERETS MAÎTRE D'OUVRAGE SEM DU PONT D Espagne MAIRIE DE CAUTERETS

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

C.C.T.P. LOT N 06 - PEINTURES EXTERIEURES ET INTERIEURES REVETEMENTS SOLS PLASTIQUES. L Entrepreneur : Le Maître d'ouvrage : Le Maître d'oeuvre :

C.C.T.P. LOT N 06 - PEINTURES EXTERIEURES ET INTERIEURES REVETEMENTS SOLS PLASTIQUES. L Entrepreneur : Le Maître d'ouvrage : Le Maître d'oeuvre : DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 06 - PEINTURES EXTERIEURES ET INTERIEURES REVETEMENTS SOLS PLASTIQUES

Plus en détail

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique. Une précédente consultation inclus les travaux peintures

Plus en détail

Cloisons séparatives Placostil SAA et SAD

Cloisons séparatives Placostil SAA et SAD 01 Cloisons sur ossature métallique Placostil Cloisons séparatives Placostil SAA et SAD Description Les cloisons séparatives de logements Placostil SAA (Séparative d Appartements à ossature Alternée) et

Plus en détail

Doublages thermo-acoustiques Placostil

Doublages thermo-acoustiques Placostil 01 Doublages sur ossature métallique Placostil Doublages thermo-acoustiques Placostil Description Les doublages Placostil renforcent les caractéristiques thermiques et acoustiques des parois auxquelles

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

SURFACES ET EFFECTIFS

SURFACES ET EFFECTIFS 2,91 m 3,50 m 6 m 3,50 m 3,50 m 5,80 m 3,50 m 3 m 3,50 m rue des Sablons COUPE RESTRUCTURATION D'UN ENSEMBLE IMMOBILIER 29-31 rue des Sablons - Impasse des prêtres 75016 PARIS COMMERCIALISATION COUPE COMMERCIALISATION

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Pouvoir adjudicateur : Centre Hospitalier de Béziers 2 rue Valentin Haüy BP 740 34525 BEZIERS Libellé de la consultation* : SITE MONTIMARAN SERVICE RADIOLOGIE (objet du marché)

Plus en détail

ATTESTATION D ASSURANCE

ATTESTATION D ASSURANCE ATTESTATION D ASSURANCE SARL REHANEUF 20 RUE D ESPAGNE 64100 BAYONNE Valable * pour la période du 01/06/2014 au 31/12/2014 Contrat Multirisque Professionnelle : 164160800 V 001 MAAF ASSURANCES S.A. atteste

Plus en détail

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE

CREATION D UN GROUPE SCOLAIRE S.I.C.A. HABITAT RURAL DE LA SAVOIE 40, rue du Terraillet 73190 SAINT BALDOPH Tél. 04 79 33 06 94 Fax 04 79 85 69 92 E-mail : info@sica-hr.com Dossier 1918-2011 SYNDICAT INTERCOMMUNAL DE ST OFFENGE CREATION

Plus en détail

LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE

LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE - page 1/5 LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE IMPORTANT LOT 00 : Les entrepreneurs doivent impérativement prendre connaissance des prescriptions communes (lot 00) ainsi que

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

Appartements T2 T3 T4

Appartements T2 T3 T4 Appartements T2 T3 T4 GROS ŒUVRE Terrassements généraux Fondations adaptées en fonction de l étude de sol et calcul Bureau d Étude Technique (BET). Refend séparatif entre logements : B.A. de 18 cm en RDC

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 03 14 Le maçon à son poste de travail Partie 2 : la protection face au vide La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les chantiers du bâtiment (maison

Plus en détail

LOT N 2 CHARPENTE 02.00 SPECIFICATION TECHNIQUE CHARPENTE BOIS...2

LOT N 2 CHARPENTE 02.00 SPECIFICATION TECHNIQUE CHARPENTE BOIS...2 LOT N 2 CHARPENTE 02.00 SPECIFICATION TECHNIQUE CHARPENTE BOIS...2 02.01 PRESCRIPTIONS...2 02.01.01 Prescriptions réglementaires...2 02.01.02 Qualité des bois...2 02.02 NOTE DE CALCULS ET PLANS...2 02.03

Plus en détail

Schlüter -KERDI-BOARD Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite

Schlüter -KERDI-BOARD Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite Le support de pose universel pour carrelages Important! Qu il s agisse d'une mosaïque ou de carreaux de grand format, la qualité d un revêtement

Plus en détail

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux LOT n 16 ASCENSEUR SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES 1.1 DE FINITION DES OUVRAGES 1.2 LIMITE DES PRESTATIONS 1.2.1 Travaux à la charge de l entreprise 1.2.2 Travaux exclus 1.3 NORMES ET REGLEMENTS 1.4

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PRATICULIERES (CCTP)

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PRATICULIERES (CCTP) MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PRATICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur Institut d'etudes Politiques de Rennes Représentant du pouvoir adjudicateur Monsieur le

Plus en détail

"Construction d'un Laboratoire sec sur la mezzanine de l' UR IRMO"

Construction d'un Laboratoire sec sur la mezzanine de l' UR IRMO Département de l'hérault commune de Montpellier CEMAGEF Groupement de Montpellier Domaine de Lavalette 361 rue jean François Breton 34196 Montpellier C.C.T.P. "Construction d'un Laboratoire sec sur la

Plus en détail

COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS

COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS Lot n 03 Menuiseries Aluminium - Serrurerie Sté d ARCHITECTURE BOITTE Agence de

Plus en détail

Fixer et accrocher. Photo : CIP Maison Phenix - Mareuil-les-Meaux. Fixer et accrocher. dans les ouvrages en plaques de plâtre ou en carreaux de plâtre

Fixer et accrocher. Photo : CIP Maison Phenix - Mareuil-les-Meaux. Fixer et accrocher. dans les ouvrages en plaques de plâtre ou en carreaux de plâtre Fixer et accrocher Novembre 2004 Code : F3824 Photo : CIP Maison Phenix - Mareuil-les-Meaux Fixer et accrocher dans les ouvrages en plaques de plâtre ou en carreaux de plâtre Vous voulez : fixer des étagères,

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES MARCHE DE TRAVAUX CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES OBJET : Aménagement des locaux de la pharmacie du Centre Hospitalier Bélair Établi en application du Code des Marchés Publics CCTP - page 1

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Ville de Noisy-le-Sec Direction des Finances et le la Commande Publique Service des Marchés Publics Place du Maréchal Foch 93134 NOISY-LE-SEC Cedex Tél: 01 49 42 66 00 INSTALLATION

Plus en détail

Plancher chauffant avec revêtement de sol

Plancher chauffant avec revêtement de sol Équipements E.2 1/6 Plancher chauffant avec revêtement de sol Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des planchers chauffants, à eau chaude ou électriques,

Plus en détail

LOT N 7 - PEINTURE SELARL D'ARCHITECTURE AGENCE JP ESNAULT

LOT N 7 - PEINTURE SELARL D'ARCHITECTURE AGENCE JP ESNAULT SELARL D'ARCHITECTURE AGENCE JP ESNAULT 49 RUE GAMBETTA - BP 80218 28203 CHATEAUDUN CEDEX Tél. : 0237453604 Fax. : 0237459652 Dossier n 132012 GITE DE GROUPE DE LA VALLEE DE L'AIGRE 31, Rue Porte Dunoise

Plus en détail

Dossier de Consultation des Entreprises

Dossier de Consultation des Entreprises CCTP LOT 03 : CHARPENTE OSSATURE BOIS Dossier de Consultation des Entreprises AVRIL 2009 09-007.PRO.CCTP.24.04.2009 Charpente ossature bois - 1 / 11 - 3 LOT 03 CHARPENTE OSSATURE BOIS 3.1 ETENDUE DES TRAVAUX

Plus en détail

Aménagement des Locaux de la Maison de Santé Rue de lʼ église 89150 DOMATS

Aménagement des Locaux de la Maison de Santé Rue de lʼ église 89150 DOMATS CCTP Lot n 02 Charpente - Ossature Bois - Bardage Bois Page 1 / 6 DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (D.C.E.) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT n 02 CHARPENTE OSSATURE BOIS

Plus en détail

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42

Etanchéité à l air dans la construction bois. Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Etanchéité à l air dans la construction bois Marc DELORME Inter Forêt-Bois 42 Pourquoi des bâtiments étanches à l air? Ne pas confondre : étanchéité à l air et confinement Une bonne étanchéité à l air

Plus en détail

LOT N 03 Menuiserie intérieure Faux plafond - Page 1 sur 6 LOT N 03 MENUISERIE INTERIEURE FAUX PLAFOND

LOT N 03 Menuiserie intérieure Faux plafond - Page 1 sur 6 LOT N 03 MENUISERIE INTERIEURE FAUX PLAFOND LOT N 03 Menuiserie intérieure Faux plafond - Page 1 sur 6 LOT N 03 MENUISERIE INTERIEURE FAUX PLAFOND LOT N 03 Menuiserie intérieure Faux plafond - Page 2 sur 6 LOT N 03 MENUISERIE INTERIEURE FAUX PLAFOND

Plus en détail

DPGF MARCHE LOT 120 - PEINTURE

DPGF MARCHE LOT 120 - PEINTURE GENERALITES Tous les ouvrages devront être principalement conformes aux exigences en vigueur : des textes législatifs et règlementaires, DTU, normes, règles techniques, traitant de la construction et tout

Plus en détail

EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS

EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS MAITRE D OUVRAGE VILLE DE PERONNE-EN EN-MELANTOIS RUE DU MARAIS CONSTRUCTION D UNE SALLE MULTI-ACTIVITE Rue de l Eglise MAITRES D ŒUVRES ARCHITECTE Sarl ARCHILILLE - Agence d'architecture 211, rue Jean

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat N 5 SUPERSTRUCTURE Enveloppe Seconde œuvre Arezou MONSHIZADE MOBat SUPERSTRUCTURE: Eléments constructifs SUPERSTRUCTURE Murs et baies Plancher Toiture Couverture +Seconde oeuvre INFRASTRUCTURE Sol Semelles

Plus en détail

VDIAGNOSTICS IMMOBILIER 9 rue Henri Matisse 76120 GRAND QUEVILLY Télécopie : 09 55 32 26 60 Portable : 06 18 60 62 96 Email : vdiagimmo@free.

VDIAGNOSTICS IMMOBILIER 9 rue Henri Matisse 76120 GRAND QUEVILLY Télécopie : 09 55 32 26 60 Portable : 06 18 60 62 96 Email : vdiagimmo@free. VDIAGNOSTICS IMMOBILIER 9 rue Henri Matisse 76120 GRAND QUEVILLY Télécopie : 09 55 32 26 60 Portable : 06 18 60 62 96 Email : vdiagimmo@free.fr RAPPORT DE MISSION DE REPERAGE DES MATERIAUX ET PRODUITS

Plus en détail

Habillages des combles

Habillages des combles A01 Plafonds sur ossature métallique Placostil Travaux préparatoires et dispositions générales Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions dont l état d avancement met les ouvrages

Plus en détail

NOTE PRELIMINAIRE. Le présent document a pour but de définir tous les travaux nécessaires à la réalisation de l'opération.

NOTE PRELIMINAIRE. Le présent document a pour but de définir tous les travaux nécessaires à la réalisation de l'opération. PREFECTURE DE L AISNE Relogement de l Agence Régionale de Santé de Picardie à la cité administrative de LAON DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES -DCE- CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

4.6 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 6 : NETTOYAGE

4.6 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 6 : NETTOYAGE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P.

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Pouvoir adjudicateur : Commune de Châtelaillon-Plage 20 Boulevard de la Libération 17340 CHATELAILLON-PLAGE Objet de la consultation : MARCHE DE TRAVAUX

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHE DE SERVICES Achat de locaux modulaires Cahier des Clauses Techniques Particulières Désignation de la personne publique contractante : Commune Saint-Pathus 6 rue Saint-Antoine 77178 SAINT-PATHUS

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.3 Les murs 12.3.1 Le mur extérieur en béton armé 12.3.2 Le mur extérieur en maçonnerie traditionnelle 12.3.3 Le mur extérieur

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE LA RESIDENCE ET EQUIPEMENT DES APPARTEMENTS

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE LA RESIDENCE ET EQUIPEMENT DES APPARTEMENTS 53 CHEMIN SALINIE 31100 TULOUSE CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE LA RESIDENCE ET EQUIPEMENT DES APPARTEMENTS Le mode constructif a été défini sous le contrôle d un bureau de vérification technique

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES Programme des Nations Unies pour le Développement ANNEXE CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE : ESCALIER METALLIQUE DE SECOURS SUR LA FACADE POSTERIEURE DE L IMMEUBLE LOSONIA

Plus en détail

MARNE REIMS PALAIS DU TAU

MARNE REIMS PALAIS DU TAU CENTRE DES MONUMENTS NATIONAUX DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE CHAMPAGNE-ARDENNE, Maître d'ouvrage délégué CONSERVATION REGIONALE DES MONUMENTS HISTORIQUES 3, FAUBOURG SAINT-ANTOINE 51

Plus en détail

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières Terminologie Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

Création d'un bâtiment provisoire pour l'agrandissement des urgences

Création d'un bâtiment provisoire pour l'agrandissement des urgences CENTRE HOSPITALIER GENERAL Rue Frédéric Raboisson BP40024 60600 CLERMONT CEDEX MAITRE d'ouvrage 03 44 77 33 00 Fax 03 44 77 33 97 Création d'un bâtiment provisoire pour l'agrandissement des urgences CAHIER

Plus en détail

Des solutions acoustiques simples et efficaces pour tout le logement

Des solutions acoustiques simples et efficaces pour tout le logement Des solutions acoustiques simples et efficaces pour tout le logement L acoustique : une attente majeure pour les Français. Le bruit concerne tout le monde, il est omniprésent dans votre vie. Les bruits

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

Isolation de conduites à base d'amiante

Isolation de conduites à base d'amiante *F01 Cordons, anneaux d'étanchéité et bandes d'isolation électrique en amiante Des cordons à haute teneur en amiante ont souvent été utilisés comme joints anti feu dans des poêles à mazout ou en aïence,

Plus en détail

Assurance qualité du côté de l'entreprise (1) pour l'utilisation de systèmes de peintures intumescentes

Assurance qualité du côté de l'entreprise (1) pour l'utilisation de systèmes de peintures intumescentes Assurance qualité du côté de l'entreprise (1) pour l'utilisation de systèmes de peintures intumescentes sur acier (en tant qu'annexe 3 de la publication SZS C2.5 «Peintures intumescentes» reconnue officiellement

Plus en détail

Classement des locaux en fonction de l exposition à l humidité des parois et nomenclature des supports pour revêtements muraux intérieurs

Classement des locaux en fonction de l exposition à l humidité des parois et nomenclature des supports pour revêtements muraux intérieurs Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe spécialisé n 9 Groupe spécialisé n 12 Groupe spécialisé n 13 Cloisons et contre-murs en plâtre Revêtements de sol et produits connexes Revêtements

Plus en détail

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS ACOUSTIQUE REGLEMENTATION Dans les exigences réglementaires, on distingue l isolement aux bruits aériens (voix, télévision, chaîne-hifi...) et l isolement aux bruits d impact (chocs). ISOLEMENT AUX BRUITS

Plus en détail

Ville de Guipavas Extension et rénovation de l école de Kerafloc h rue du Douvez. LOT N 16 : Ascenseur

Ville de Guipavas Extension et rénovation de l école de Kerafloc h rue du Douvez. LOT N 16 : Ascenseur Ville de Guipavas Extension et rénovation de l école de Kerafloc h rue du Douvez LOT N 16 : Ascenseur Maître d ouvrage Ville de Guipavas Mairie de Guipavas place Saint Eloi 29490 Guipavas. Tél. : 02 98

Plus en détail

PLAQUES. plaques gyptone SP. plaques pour plafond non démontable. 4 bords amincis - Spécial plafond. Bord 1-2 bords amincis Gyptone Line 7.

PLAQUES. plaques gyptone SP. plaques pour plafond non démontable. 4 bords amincis - Spécial plafond. Bord 1-2 bords amincis Gyptone Line 7. PLAQUES plaques pour plafond non démontable plaques gyptone SP plaque gyptone A CINTRER Bord 1-4 bords amincis - Spécial plafond Quattro 46 SP 1200 x 2400 x mm Taux de perforation 10 % Poids 8 kg/m 2 Bord

Plus en détail

REHABILITATION DE LA PISCINE DES AVENIERES

REHABILITATION DE LA PISCINE DES AVENIERES FS131170 MAITRE D OUVRAGE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DES COULEURS REHABILITATION DE LA PISCINE DES AVENIERES DCE - INDICE A Mai 2014 C.C.T.P. Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n 3 Charpente

Plus en détail

APPARTEMENT COMMUNAL FRONT DE NEIGE MARCHE DE TRAVAUX CCTP - DPGF 16/03/2015

APPARTEMENT COMMUNAL FRONT DE NEIGE MARCHE DE TRAVAUX CCTP - DPGF 16/03/2015 MAÎTRE D OUVRAGE : MAIRIE DU MONÊTIER LES BAINS PLACE NOVALESE - 05 220 LE MONETIER LES BAINS Téléphone : 04 92 24 40 04 - Télécopie : 04 92 24 52 18 monetier@monetier.com APPARTEMENT COMMUNAL FRONT DE

Plus en détail

CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ "AGENCEMENT INTÉRIEUR" CONCOURS EXTERNE ET INTERNE

CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ AGENCEMENT INTÉRIEUR CONCOURS EXTERNE ET INTERNE CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ "AGENCEMENT INTÉRIEUR" CONCOURS EXTERNE ET INTERNE NATURE DES ÉPREUVES Arrêté du 24 janvier 1992 (publié au Journal officiel du 14 février 1992) Les épreuves

Plus en détail

EPLEFPA "LES SARDIERES" 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80

EPLEFPA LES SARDIERES 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80 Maître d'ouvrage : EPLEFPA "LES SARDIERES" 79 AVENUE DE JASSERON 01 000 BOURG EN BRESSE Tel : 04.74.45.50.80 Objet : Récupération des eaux pluviales pour le jardin partagé des Sardières CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY

REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE ----------- BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ---------- REHABILITATION DES LOGEMENTS DE LA CITE BAD A ABIDJAN - COCODY DESCRIPTIF LOT 02 GROS-OEUVRE MODE D'EXECUTION DES TRAVAUX

Plus en détail

C. C. T. P. MAIRIE DE MORSANG- SUR-SEINE. EXTENSION DU GARAGE DES SERVICES TECHNIQUES DE LA VILLE, et AIRE DE STATIONNEMENT

C. C. T. P. MAIRIE DE MORSANG- SUR-SEINE. EXTENSION DU GARAGE DES SERVICES TECHNIQUES DE LA VILLE, et AIRE DE STATIONNEMENT Maître d œuvre CABINET VERMEULIN EURL ARCHITECTES 20, RUE D'ANGOULEME 91 100, CORBEIL-ESSONNES TEL 01 64 96 40 50 vermeulin.architectes@orange.fr Maître d Ouvrage MAIRIE DE MORSANG- SUR-SEINE 24 Grande

Plus en détail

description du système

description du système description du système a. conception technique système constructif Le projet proposé est un système modulaire industrialisé d'assemblage d'éléments préfabriqués tridimensionnels. Il est basé sur un module

Plus en détail

MONTBAZON / 37 BEL AIR 2 RUE DES LACS D'AMOUR LOT N 41

MONTBAZON / 37 BEL AIR 2 RUE DES LACS D'AMOUR LOT N 41 MONTBAZON / 37 BEL AIR 2 RUE DES LACS D'AMOUR LOT N 41 41 NEXOME DOCUMENT NON CONTRACTUEL samedi 25 octobre 2014 Présentaon du terrain No 1 de mise en page 1:1,66, 1:2,93 Status Révision DOCUMENT NON CONTRACTUEL

Plus en détail

>I Maçonnerie I Escaliers

>I Maçonnerie I Escaliers ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières g Terminologie n Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR Limiance Dimensions extérieures : 2206 X 1667 mm (habillage extérieur compris, hors prestation hva-concept) Largeur porte : 830 mm Surface utile : 2,95 m² Poids : 920 kg (+/- 5 %) Présentation avec finition

Plus en détail

LOT N 7 - MENUISERIE BOIS

LOT N 7 - MENUISERIE BOIS CCTP LOT N 7 MENUISERIE BOIS Page 1 / 1 LOT N 7 - MENUISERIE BOIS CCTP LOT N 7 MENUISERIE BOIS Page 2 / 2 SOMMAIRE LOT N 7 - MENUISERIE BOIS...1 7.1 - PRESCRIPTIONS COMMUNES TCE...3 7.2 - DOCUMENTS DE

Plus en détail

LE TRAVAIL EN HAUTEUR

LE TRAVAIL EN HAUTEUR F I C H E P R E V E N T I O N N 0 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LE TRAVAIL EN HAUTEUR STATISTIQUES Avec près d une centaine d agent victime de chutes de hauteur durant les 5 dernières années dans les

Plus en détail

Cahier des Prescriptions Techniques d exécution CPT Sols Grands formats - Travaux neufs

Cahier des Prescriptions Techniques d exécution CPT Sols Grands formats - Travaux neufs Revêtements de sols intérieurs en carreaux céramiques de grand format et de format oblong collés au moyen de mortiers-colles dans les locaux P3 au plus en travaux neufs Cahier des Prescriptions Techniques

Plus en détail

1- RAPPELS. Réglementation - Loi n 2005-102 du 11 février 2005 - Décret n 2006-555 du 17 mai 2006 Arrêté du 1 er août 2006 Arrêté du 21 mars 2007

1- RAPPELS. Réglementation - Loi n 2005-102 du 11 février 2005 - Décret n 2006-555 du 17 mai 2006 Arrêté du 1 er août 2006 Arrêté du 21 mars 2007 Accessibilité des personnes à mobilité réduite aux Établissements et Installations ouvertes au public (E.R.P. et I.O.P.) ----------------- Document obligatoirement joint au dossier de permis de construire

Plus en détail

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 04 SOLS SOUPLES/FAIENCE

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 04 SOLS SOUPLES/FAIENCE Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 04 SOLS SOUPLES/FAIENCE MAITRE D'OUVRAGE : MSA ARDECHE DROME LOIRE 29, rue Frédéric Chopin, 26000 Valence Tél : 04 75 75 88

Plus en détail

AMENAGEMENT LOCAL INFIRMIERES ET ESPACE ASSOCIATIF Le bourg 71960 Verzé

AMENAGEMENT LOCAL INFIRMIERES ET ESPACE ASSOCIATIF Le bourg 71960 Verzé MAITRE DE L'OUVRAGE MAIRIE Le Bourg 71960 Verzé AMENAGEMENT LOCAL INFIRMIERES ET ESPACE ASSOCIATIF Le bourg 71960 Verzé Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot 02: Charpente/Bardage/Isolation Architecte

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI AGENT D ENTRETIEN DU BATIMENT

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI AGENT D ENTRETIEN DU BATIMENT TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI AGENT D ENTRETIEN DU BATIMENT Le titre professionnel de : AGENT D ENTRETIEN DU BATIMENT1 niveau V (code NSF : 230 r) se compose de quatre activités types,

Plus en détail

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat B. P. 10021 14, Rue du Champ-Bossu 28402 NOGENT-le-ROTROU Cedex 02.37.52.15.28 - Fax. 02.37.52.85.50 E-mail : oph.direction@nogent-perche-habitat.fr MARCHE

Plus en détail

Ecophon Super G Plus A

Ecophon Super G Plus A Ecophon Super G Plus A Destiné aux plafonds de salles de sports, et aux environnements similaires comportant des risques d impacts mécaniques très forts. Ecophon Super G Plus A se compose d un système

Plus en détail