ENAR HOLISTIC DIVERSITY MANAGEMENT CERTIFICATE. Présentation du Certificat Diversité de la ENAR Foundation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENAR HOLISTIC DIVERSITY MANAGEMENT CERTIFICATE. Présentation du Certificat Diversité de la ENAR Foundation"

Transcription

1 ENAR HOLISTIC DIVERSITY MANAGEMENT CERTIFICATE Présentation du Certificat Diversité de la ENAR Foundation

2 2 Table des matières Notre approche conceptuelle.... p. 1 Notre échelle qualitative des approches de la diversité.... p. 2 Qu est-ce que le Holistic Diversity Management Certificate?.... p. 3 Le contenu de la certification.... p. 4 La démarche de changement du HDMC.... p. 5 Les trois niveaux du DM.... p. 6 La démarche de certification HDM.... p. 7 Les quatre blocs de la démarche de certification... p. 8 Le déroulement détaillé de la certification HDM.... p. 9 Notre démarche de prévention des tensions en entreprise: le Diversity Conflict Transformer.... p. 11

3 Notre approche conceptuelle La promotion de la diversité en entreprise est un vaste chantier nécessitant une approche à la fois réaliste et ambitieuse. Le réalisme tient compte des contraintes que vit l entreprise en tant qu organisation, au plan interne et dans sa relation à l environnement. L ambition, pour sa part, anime la conviction que l entreprise n est pas qu un centre de profit : elle joue un rôle majeur dans la dynamique et dans la croissance d un territoire, dans toute sa diversité. La ENAR Foundation et ses partenaires ont créé une démarche de certification à la diversité qui a pour ambition de dépasser le simple principe de non discrimination, lequel constitue un point de départ non suffisant pour opérer une véritable transformation du regard sur la gestion de la diversité dans l entreprise. Au plan strictement légal, l article 19 du Traité de Fonctionnement de l Union Européenne et l article 21 de la Charte des Droits Fondamentaux de l Union Européenne posent un cadre suffisamment large et précis en matière de politique de non discrimination. Mais la promotion de la diversité ne se limite pas à cet aspect. Elle nécessite de se projeter dans une véritable culture de l inclusion en anticipant la société de demain. C est pour cela que nous avons voulu développer une démarche de certification avant tout qualitative, en accordant une attention particulière à la réalité de l environnement dans lequel l entreprise s inscrit. Manager la diversité n est pas qu une question de quotas liés au genre et au handicap, ou de prise en compte des appartenances «visibles», de même qu elle dépasse la simple vision économique des «business cases». C est une transformation en profondeur des processus de travail et des mentalités de l ensemble des collaborateurs internes et externes de l entreprise. Elle correspond donc à un projet global et cohérent que l entreprise doit porter avec détermination. Notre objectif, à terme, est de contribuer à la mise en place de standards européens en matière de certification à la diversité. 1

4 2 Notre échelle qualitative des approches de la diversité La diversité doit correspondre à un projet global porté par l entreprise... Celle-ci doit être capable de définir les enjeux futurs à la lumière de la «culture de l inclusion». Combattre le nivellement par le bas pour créer un cercle vertueux de la diversité Promotion de la diversité Approche par anticipation Promotion de la diversité Approche volontariste - Sourcing - Féminisation, masculinisation - Compétences génériques - Cycles de recrutement - Intégrations générationnelles - limites du «business case» - danger du déplacement de la discrimination par la valorisation des compétences uniquement Nécessité de la cohérence de la progression Gestion interne de la diversité Approche positive Politique de non discrimination Approche négative minimale - Premier niveau d anticipation - Intégration dans l environnement - Démarche de prévention des tensions, espaces de négociation - Impact réduit sur les mentalités et sur les processus - Approche purement légale - Dimension attentiste, voire superficielle - Lien non systématique avec la réalité - Transformation des mentalités réduite L approche de la diversité promue par la Fondation ENAR et ses partenaires entend agir à tous les niveaux de cette échelle. Elle accompagne les entreprises à évoluer d une approche centrée uniquement sur la non discrimination vers une approche par anticipation en vue de leur permettre de libérer tout leur potentiel en matière de diversité. C est dans ce cadre qu intervient notre approche de certification en matière de management holistique de la diversité.

5 Qu est-ce que le Holistic Diversity Management Certificate? Beaucoup d entreprises signent des chartes de la diversité, mais peu d organismes intervenant dans le domaine sont capables de proposer des implémentations opérationnelles efficientes. C est pour cette raison que la ENAR Foundation n a pas voulu rester sur les déclarations de principe : nous avons élaboré une certification européenne en management de la diversité qui inclut une approche holistique et une démarche multi-intégrée. Notre conviction profonde est que la diversité ne se décrète pas, et qu elle ne peut pas s imposer. Mettre en place une politique de management de la diversité signifie être convaincu que l entreprise, pour être plus performante, doit non seulement prendre en compte la réalité de son environnement mais également la refléter en interne. C est pour cela que nous avons d emblée adopté le principe de réalité et l approche dynamique multi-intégrée : celle-ci consiste à transformer et à optimiser les processus de recrutement et de gestion des carrières. Au-delà de cela, elle aide l entreprise à transformer son regard sur le monde. La valeur ajoutée du HDM Certificate consiste en : 1. Des indicateurs pratiques et efficients sur la performance diversité de l entreprise. 2. La garantie d une approche de la gestion de la diversité couvrant les 18 critères légaux et adaptée à la réalité quotidienne de la société - pas d approche standard. 3. L optimisation des processus de recrutement et de gestion des carrières. 4. La diminution des conflits liés à la diversité et l augmentation DROI (Retour Sur Investissement Diversité). 5. L augmentation des performances de l entreprise dans son interaction avec un environnement diversifié. 6. La mise en œuvre d une éthique globale et cohérente pour la politique de RSE. Cette certification n est pas un simple label, elle marque la volonté de l entreprise d être toujours à la pointe en matière de développement, par une approche qualitative et évolutive. Et c est pour cela que son DROI est élevé. Nous fixons des indicateurs d impact de la politique diversité de l entreprise, en fonction d une réalité de départ et d une situation désirée atteignable, qui seront régulièrement mesurés et réajustés parallèlement à l évolution de l entreprise. Pour l entreprise, la certification européenne en management de la diversité est l assurance d une montée en puissance des bénéfices d une politique diversité assumée et complètement maitrisée, dans une dimension européenne et internationale. 3

6 4 Le contenu de la certification Notre certification se décompose en deux phases principales. La première est consacrée à l analyse de la situation actuelle de votre entreprise, et à la définition de l «état désiré» en matière de diversité (le Diversity Mapping). La seconde phase réside dans la mise en œuvre de la démarche aboutissant à la certification (le Certificat HDM). 1. Le Diversity Mapping Le Diversity Mapping dresse un état des lieux interne pour déterminer où en est exactement l entreprise au regard de la diversité. Nous proposons une démarche de diagnostic interne en trois volets : Le Static Diversity Mapping Il a pour objectif de dresser un état des lieux précis des pratiques de l entreprise en matière de diversité. Il permet de comprendre et de restituer la réalité de l entreprise dans son environnement immédiat. Il sert de support à l auto-évaluation accompagnée. Le Self Diversity Mapping Le Dynamic Diversity Mapping C est le dernier volet du mapping diversité, qui consiste en un auto-diagnostic global accompagné par les experts de la ENAR Foundation. Il permet à la direction et aux RRH de définir et/ou d ajuster leur politique de diversité sur la base d objectifs clairement définis, avec pour objectif de promouvoir une culture de l inclusion au sein de l entreprise. 2. Le Certificat HDM Le HDM Certificate représente LE certificat dynamique à la diversité en entreprise. Il est articulé autour de 4 grands blocs qui sont : - l information et la formation, - le leadership, - les ressources humaines, - l entreprise dans son environnement. Il consiste en une auto-évaluation accompagnée par les experts de la ENAR Foundation, à l aide de supports spécifiques. Il permet aux responsables RH et aux top managers d évaluer leurs connaissances et l état d engagement de l entreprise en matière de non discrimination et de management de la diversité. Il sert de support à l auto-diagnostic accompagné.

7 La démarche de changement du HDMC Votre diagnostic diversité est réalisé en trois phases, selon le déroulé suivant, et débouche sur la production d un rapport détaillé vous permettant de vous engager en toute confiance dans le processus de certification proprement dit : Nous analysons votre demande Nous vous présentons la démarche Validation interne de la démarche Création du Focus Group Présentation des supports et de la démarche Nous fixons conjointement les objectifs à atteindre - Démarche d autodiagnostic - Rapidité et souplesse Le groupe de travail comprend l ensemble ou non des parties prenantes du diagnostic diversité Static Diversity Mapping Votre état des lieux de la diversité Nous dressons votre mapping diversité Self Diversity Mapping Votre auto-évaluation accompagnée Nous réalisons votre diagramme d auto-évaluation Dynamic Diversity Mapping Votre auto-diagnostic accompagné Vous avez une vue précise des objectifs à atteindre Nous vous exposons clairement les opportunités de poursuite de la démarche : - vous savez ce qui entre et ce qui n entre pas dans le champ du diversity management - vous connaissez les priorités d actions pour vous engager dans une démarche diversité Synthèse générale Rapport Nous vous restituons un contenu précis: - la typologie - les paramètres - les parties prenantes - les enjeux - le champ des possibles - le négociable et le non négociable 5

8 6 Les trois niveaux du Diversity Mapping Leurs outils, leurs démarches et les résultats escomptés : DEFINITION OBJECTIFS STATIC DIVERSITY MAPPING Etat des lieux des pratiques de la diversité au sein de votre entreprise Comprendre et restituer la réalité de l'entreprise au regard de la diversité SELF DIVERSITY MAPPING Auto-évaluation accompagnée Le Top Management et la RH évaluent leur connaissance et leur implication dans la gestion de la diversité DYNAMIC DIVERSITY MAPPING Auto-diagnostic accompagné L'entreprise définit ou ajuste sa politique de diversité à partir d'un «état désiré» OUTILS DEMARCHE Organigramme hiérarchique Plan stratégique Process Maps Rapports d activités Rapports RH & GPEC Cahier des charges diversité (si existant) Documents des instances de concertation (CHSCT, etc.) Consultation des documents Entretiens avec les parties prenantes de la diversité Entretiens ciblés avec des membres du personnel Les outils spécifiques de la ENAR Foundation : - Echelle 4+ d autoévaluation - QCM diversité & discrimination - Diagramme d autoévaluation Démarche d autoévaluation des membres du Focus Group et des collaborateurs ciblés Questionnaires anonymes Entretiens complémentaires Les outils spécifiques de la ENAR Foundation : - Leviers diversité du recrutement - Leviers diversité de la GPEC Focus groups RRH et Managers, analyse approfondie du recrutement, de la GCC et de la gestion des tensions dans l entreprise Entretiens ciblés Observations éventuelles : - recrutements - GCC Restitution en groupes de travail RESULTATS Rapport sur l'état actuel de l'entreprise au regard de la diversité Rapport mentionnant les actions de mise à niveau des salariés Rapport de préfiguration de la certification

9 La démarche de certification HDM Nous définissons avec vous une démarche de changement à partir d une «culture de l inclusion» Nous analysons votre demande Nous vous présentons la démarche Validation interne de la démarche Mise en place du Focus group Définition des objectifs à atteindre Définition des indicateurs d impact Mise en œuvre Nous travaillons avec vous sur 2 axes... à partir de 5 critères prioritaires... dans 4 blocs... et à 3 niveaux hiérarchiques Préventif : prévenir les discriminations Incitatif : promouvoir une politique de diversité âge sexe handicap origine ethno-nationale origine géographique Information & formation Leadership Politique RH L entreprise & l environnement Top management et RH Middle management Executive management Bloc 1: Information et formation Bloc 2: Leadership Bloc 3: Politique RH Bloc 4: L entreprise et l environnement Etat désiré et indicateurs d impact Mise en œuvre des formations Mise en œuvre de la culture de l inclusion Mise en œuvre de la politique diversité Mise en œuvre du soutien à la diversité Nous accompagnons l ensemble de la mise en œuvre : pertinence, cohérence, efficience % d atteinte des indicateurs d impact diversité Capacité à mettre en œuvre des espaces de négociation Nous vous remettons la certification diversité Nous définissons avec vous les ajustements pour la période N+1 7

10 8 Les quatre blocs de la démarche de certification Leurs outils, leurs démarches et les résultats escomptés : BLOC 1 INFORMATION ET FORMATION BLOC 2 LEADERSHIP BLOC 3 POLITIQUE RH BLOC 4 L ENTREPRISE ET L ENVIRONNEMENT OBJECTIFS Augmenter la compétence en diversité du personnel aux différents niveaux hiérarchiques Définir une «culture de l'inclusion» au niveau des top managers et RH Ajuster les processus de recrutement et de GCC à la culture de l'inclusion Positionner l'entreprise dans le soutien à la diversité OUTILS Outils spécifiques de la ENAR Foundation : - Plan de formation - Supports de formation Outils spécifiques de la ENAR Foundation : - processus de haut niveau Outils spécifiques de la ENAR Foundation : - Sourcing diversité - processus recrutement - processus GPEC - bien être au travail - espaces de négociation Apport financier et/ ou matériel et/ou logistique dans les activités soutenues DEMARCHE Définition de l état désiré Définition de l état désiré Définition de l état désiré Définition de l état désiré Définition des indicateurs d impact Définition des indicateurs d impact Définition des indicateurs d impact Définition des indicateurs d impact Mise en place de formations croisant les niveaux hiérarchiques et les secteurs d activité Focus group Focus group Détermination des leviers diversité Mise en œuvre des leviers diversité Sponsoring d activités et médiatisation du mécénat de la diversité Implication du personnel dans des activités promouvant la diversité RESULTATS % de réalisation des objectifs % de réalisation des objectifs % de réalisation des objectifs % de réalisation des objectifs

11 Le déroulement détaillé de la certification HDM Etapes SERVICES OUTILS DUREE (jours) I. Diagnostic Etat des lieux complet Questionnaires & entretiens Focus groups Consultation documents organigramme rapport RH et GCC - prévisions/remplacements 5 Rapport intermédiaire Vision des sous-domaines de la diversité pour l entreprise : - identités en présence - culture de l entreprise cadre - environnement - GCC - recrutement phasing out - bien-être Etat désiré et vision Rapport final valeurs cadre : négociable et non négociable pistes d actions Grille d analyse Pyramide du recrutement Pyramide GCC Pyramide des niveaux de questionnements Approche multi-intégrée Question : top management et RH Entretiens : idem Focus groups : middle et executive management

12 10 Le déroulement détaillé de la certification HDM Etapes SERVICES OUTILS DUREE (jours) II. Certification Définition des objectifs Grille d objectifs sur 4 blocs 5 Accompagnement à la définition des objectifs Elaboration du cahier d objectif contractuel Travail avec le Focus group 5 Phases d implémentation Accompagnement à la mise en œuvre Mise en œuvre sur les 4 blocs Information/Formation Top Management/RH GCC : sourcing, intégration, évolution l entreprise et l environnement Travail avec le focus group et les salariés référents sur chaque bloc Evaluation 5 Elaboration du cahier d évaluation 5 Remise de la certification Ajustement des objectifs/période N Le timing général de la certification couvre une période de 18 mois, pour 50 jours d intervention de l équipe de la ENAR Foundation. Le tableau ci-dessus donne une vue globale de la mise en œuvre pour une entreprise de 250 salariés et plus. A l issue de la certification, un ajustement des objectifs est proposé pour la période suivante.

13 Notre démarche de prévention des tensions en entreprise: le Diversity Conflict Transformer Le Diversity Conflict Transformer (DCT) est une méthode innovante de prévention et de résolution des tensions relatives à la gestion de la diversité en interne et dans le lien avec l environnement. Le fondement du DCT réside dans la mise en place d espaces de négociation souples et rapides au sein de l entreprise. Il permet d intervenir en prévention ou en résolution de tensions, à partir des dispositifs internes existant dans l entreprise et du diagnostic de prévention des conflits qui peut être réalisé au sein de celle-ci. Le DCT permet aux responsables RH et aux top managers de définir rapidement les enjeux et le «champ des possibles» en associant les parties prenantes internes. Aussi, pour parvenir de manière efficace à déterminer les champs de solutions possibles, il est nécessaire de tenir compte des quatre éléments fondamentaux du DCT : 1. Les manifestations de la différence en entreprise : un problème? Lorsqu on évoque les manifestations de la différence, il faut bien différencier deux choses : d un côté les particularités subies (genre, couleur de peau, origine ethno-nationale, handicap, etc.) ou choisies (engagement philosophique, politique, par exemple), dont la frontière n est pas toujours claire par exemple l orientation sexuelle mais qui au final n engendrent pas forcément de «visibilité» au sens de la manifestation d une identité ou d un comportement spécifiques. Ici, c est plutôt la stigmatisation de collègues de l entreprise qui peut poser problème. C est le cas par exemple pour les rapports de genres lorsqu une femme est dans un poste à responsabilité, ou lorsqu une personne perçue comme «étrangère» est rejetée sur la base d une différence supposée «irréductible». Ici, la démarche du DCT doit être directement accolée à la démarche de non discrimination dans l entreprise, car certains comportements pourraient entrer pleinement dans le champ du harcèlement au travail ou de l acte discriminatoire, tous deux prohibés par la loi ; d un autre côté, certains salariés peuvent donner à voir une identité, un engagement, une appartenance culturelle spécifique pouvant représenter une source de tension dans la relation aux collègues ou aux clients/usagers. Pour ce second volet, les manifestations de la diversité des appartenances peuvent prendre différentes formes, dont beaucoup sont en lien avec une appartenance à des groupes ou à des sous-groupes 11

14 12 culturels. Nous proposons ci-dessous une typologie de ce qui est le plus couramment «visible» et objet de tension au sein de l entreprise : alimentation: régimes strictement ou semi-végétariens, régimes respectant plus ou moins la casherout ou le halal, régime carné sans porc, sans bœuf, rapport à l alcool sur le lieu de travail (consommation ou non consommation) ; vêtement: vêtement manifestant l appartenance à un groupe politique, philosophique, religieux, vêtement court ou ample, voile(s), par extension tous types d insignes ; accomplissement d un rite: sans demande spécifique, avec demande d aménagement du temps de travail, avec demande d aménagement d un espace dédié ; attitude: propos, actes, pratique d une langue spécifique entre collègues ou avec des clients/ usagers, refus de respecter certaines consignes, d accomplir certaines tâches, respect ou non de certaines règles de convenance. Ces quatre types peuvent se combiner entre eux, avec plus ou moins de tensions dans l environnement professionnel. La démarche consiste donc à analyser de manière concrète ce qui altère le cadre professionnel et qui entrave la réalisation des missions du personnel de l entreprise, sans entrer dans une approche «dérogatoire» des situations liées à la manifestation des différences en entreprise. Cela nécessite d intégrer quelques bonnes pratiques consistant à : agir sur les représentations stéréotypées concernant certaines appartenances de groupes; d anticiper les mécanismes de rejet qui ne sont pas objectivement liés à l accomplissement de la tâche professionnelle; ne pas déroger aux règles générales, ni dans le sens de la permissivité, ni dans le refus de principe; ramener les questions posées à la situation et aux enjeux internes à l entreprise. C est à partir de là que le Diversity Conflict Transformer et la notion d espace de négociation trouvent toute leur pertinence. 2. Prendre en compte la gestion de la diversité dans le cadre normatif de l entreprise De manière générale, l entreprise représente un cadre coercitif dans lequel les libertés individuelles peuvent être restreintes sur cinq plans: les règles d hygiène et de sécurité; les modalités d exécution de la tâche professionnelle; l insuffisance professionnelle; le trouble à l ordre public; le respect du cadre de travail de l entreprise qui comprend ses valeurs et sa culture. Chacun de ces plans possède une modalité opératoire dont la portée, suffisamment générale, permet de renforcer l approche objectivée des questions relatives à la gestion de la diversité. La mise en place d un espace de négociation doit s appuyer de manière forte sur ces cinq éléments.

15 3. Prendre en compte trois dimensions en interaction constante Le sociologique Diversité et acceptation de toute différence : estil possible de déterminer une frontière entre les libertés individuelles et l exigence de la vie collective dans l entreprise? Manager la diversité en entreprise : qu est-ce que cela signifie au juste? Comment déceler une tension en lien avec la gestion de la diversité? Le juridique L entreprise représente un cadre contraignant et, au plan légal, elle définit un cadre normatif qu elle peut imposer aux salariés au regard de l accomplissement de la tâche professionnelle ; La subtilité des jurisprudences renvoie aux modalités et au contenu de la contractualisation initiale entre la salarié et l entreprise ; il appartient donc que les objectifs à atteindre et les tâches à accomplir soit définies clairement en amont. Le managérial Trouver des ajustements concertés : une forme pertinente de gestion de la diversité, mais un cadre propre à chaque entreprise. 4. Déterminer le champ des possibles : 11 questions à se poser pour affiner la posture des professionnels en matière de diversité Pour mettre en œuvre un espace de négociation dans l entreprise, dans l optique du DCT, la démarche s articule autour des questions suivantes : 1. Je qualifie la situation : quel est l objet en question? Quelle est la source exacte de la tension observée? 2. Quels sont les aspects positifs de la différence manifestée? 3. Quels sont les problèmes que peut engendrer la différence manifestée? 4. Qu est-ce qui n est pas négociable selon moi dans la gestion de cette différence? 5. Qu est-ce qui peut être négociable? 6. Quelles sont les parties prenantes de la négociation envisagée? 7. Quelle démarche de négociation? 8. Quelles solutions envisagées? 9. Quelle est l incidence possible de chaque solution? 10. Quelle est la solution adoptée par le groupe? 11. Quelle sera sa mise en œuvre? Ces 11 questions s inscrivent dans la trilogie de la démarche interculturelle qui consiste à : faire de l empathie, c est à dire développer sa capacité à pénétrer l univers de représentations et le système d attitudes de l autre, pratiquer la décentration, c est à dire prendre de la distance critique vis à vis de son propre univers de représentations, entrer dans une démarche de négociation, c est à dire déterminer, dans le champ de possibles, la solution la plus adéquate à la question posée. 13

16 64 Rue Gallait, B-1030 Brussels, Belgium - - Tel: +32 (0) #102007

Le tableau présente 6 processus de la gestion des ressources humaines et un volet communication:

Le tableau présente 6 processus de la gestion des ressources humaines et un volet communication: OUTIL 9. LISTE NON-EXHAUSTIVE D EXEMPLES D ACTIONS DIVERSITÉ PAR DOMAINE RH [ OUTILS ] Ce document propose des pistes d action ainsi que des points d attention pour favoriser l égalité des chances au sein

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s)

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s) P résentation L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines est développé dans le livre rédigé par Chloé Guillot-Soulez et publié dans la même collection : La Gestion des

Plus en détail

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte La GRH constitue une préoccupation permanente de toute entreprise, de tout dirigeant, qu il s agisse de

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT NOVEMBRE 2013 2 Le mot de la direction Lorsque nous avons fondé NEXEO, nous avions déjà une expérience significative du métier de la prestation intellectuelle

Plus en détail

Le point de vue de l UNSA

Le point de vue de l UNSA Le point de vue de l UNSA La GPEC, une opportunité pour le dialogue social dans l entreprise La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) est devenue objet de négociation dans l entreprise

Plus en détail

Accompagner les organisations dans la mise en place de modes collaboratifs pérennes, basés sur l engagement et la confiance. 2 POLES D EXPERTISE

Accompagner les organisations dans la mise en place de modes collaboratifs pérennes, basés sur l engagement et la confiance. 2 POLES D EXPERTISE O Reilly Consultants est un cabinet de conseil en gestion des ressources humaines, formation et coaching qui vise à réconcilier l épanouissement individuel : Accompagner les individus dans la réappropriation

Plus en détail

Baromètre : Le bien être psychologique au travail

Baromètre : Le bien être psychologique au travail Contacts Ifop : Rudy BOURLES/Isabelle MANDERON 6-8, rue Eugène Oudiné 75013 Paris tél 01 45 84 14 44 fax 01 45 85 59 39 Etude 23384 Baromètre : Le bien être psychologique au travail Septembre 2008 vague

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

L AFMD et l ISTR brisent le tabou de la religion en entreprises

L AFMD et l ISTR brisent le tabou de la religion en entreprises Communiqué de presse L AFMD et l ISTR brisent le tabou de la religion en entreprises Objectif : Aider les managers à gérer la diversité religieuse au quotidien Alors que la question de l expression religieuse

Plus en détail

Le 360 T&I Evaluations

Le 360 T&I Evaluations Le 360 T&I Evaluations Du développement personnel à la cartographie managériale Qui sommes-nous? Options RH, un cabinet de conseil spécialisé en Management des Hommes et des Organisations Depuis 14 ans,

Plus en détail

Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international

Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international Ressources Humaines Enjeux et Stratégie dans un contexte international 1 LES ENJEUX DE LA FONCTION R.H. Environnement : La mondialisation L accélération des changements L incontournable performance Le

Plus en détail

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI NOTRE EXPERTISE Dans un environnement complexe et exigeant, Beijaflore accompagne les DSI dans le pilotage et la transformation de la fonction SI afin

Plus en détail

CHARTE ETHIQUE GROUPE HEURTEY PETROCHEM

CHARTE ETHIQUE GROUPE HEURTEY PETROCHEM CHARTE ETHIQUE GROUPE HEURTEY PETROCHEM SOMMAIRE I. OBJET DE LA CHARTE ETHIQUE GROUPE... 1 II. DROITS FONDAMENTAUX... 1 1. Respect des conventions internationales... 1 2. Discrimination et harcèlement...

Plus en détail

Les diagnostics territoriaux à 360 du sans abrisme au mal logement : démarche, objectifs et synthèse régionale

Les diagnostics territoriaux à 360 du sans abrisme au mal logement : démarche, objectifs et synthèse régionale Les diagnostics territoriaux à 360 du sans abrisme au mal logement : démarche, objectifs et synthèse régionale Journée d étude «Les personnes sans chez soi» 29 mai 2015 2 Sommaire I. La démarche de diagnostic

Plus en détail

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS ACTIVISION Coaching : un cursus de formation complet accrédité ICF pour acquérir les compétences et la posture du coach professionnel. Une formation professionnelle, pour des professionnels, par des professionnels.

Plus en détail

360 feedback «Benchmarks»

360 feedback «Benchmarks» 360 feedback «Benchmarks» La garantie d un coaching ciblé Pour préparer votre encadrement aux nouveaux rôles attendus des managers, Safran & Co vous propose un processus modulable, adapté aux réalités

Plus en détail

Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com. Feel Well Work Well

Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com. Feel Well Work Well Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com Feel Well Work Well POUR MIEUX TRAVAILLER ensemble LE CAPITAL HUMAIN RESTE LA

Plus en détail

blgpec : Où en est mon établissement? Sommaire :

blgpec : Où en est mon établissement? Sommaire : 2 Sommaire : INTRODUCTION / PRESENTATION La GPEC, pourquoi?... 3 La GPEC, c est quoi?... 4 La GPEC, comment?... 5 Les objectifs du guide... 6 Comment utiliser ce guide?... 7 LE GUIDE D AUTODIAGNOSTIC Projet

Plus en détail

La gestion des seniors dans l entreprise : Quels enjeux? Quelles actions?

La gestion des seniors dans l entreprise : Quels enjeux? Quelles actions? La gestion des seniors dans l entreprise : Quels enjeux? Quelles actions? Mireille HUGUET Chargée de Mission RH Seniors Présentation Mireille HUGUET Consultante RH et Bilan de compétences Chargée de Mission

Plus en détail

Bâtir et améliorer son système d appréciation

Bâtir et améliorer son système d appréciation Bâtir et améliorer son système d appréciation Bâtir et faire évoluer son système d'appréciation, Se doter de critères pertinents pour son entreprise, Se positionner en tant que conseil dans l'entretien

Plus en détail

Conform. Le Manager Coach Le Coach Professionnel

Conform. Le Manager Coach Le Coach Professionnel Conform Le Manager Coach Le Coach Professionnel 1 : Le Leadership Identifier les clés essentielles du leadership Exercer son leadership au quotidien Stimuler et mettre en mouvement ses équipes grâce à

Plus en détail

Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement

Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement BONNEL Conseils Associés Isabelle DOUAY : idouay@bonnel-conseils.com 9 A rue Châteaubriand 75008 PARIS tel. : 01

Plus en détail

Cohésion et coaching d équipe

Cohésion et coaching d équipe Cohésion et coaching d équipe Institut du Selfcoaching Tél. : 09 75 61 33 17 Mob. 06 10 18 63 93 info@selfcoaching.fr www.selfcoaching.fr 1 Notre Vision du Coaching LE COACHING est un accompagnement sur

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

Le temps partiel un moyen non discriminant pour favoriser la conciliation des temps de vie

Le temps partiel un moyen non discriminant pour favoriser la conciliation des temps de vie Fiches de bonnes pratiques des entreprises ayant obtenu le Label égalité femmes / hommes Le temps partiel un moyen non discriminant pour favoriser la conciliation des temps de vie Le temps partiel est

Plus en détail

Projet d accord-cadre sur la qualité de vie au travail dans la fonction publique

Projet d accord-cadre sur la qualité de vie au travail dans la fonction publique Projet d accord-cadre sur la qualité de vie au travail dans la fonction publique Les conditions d exercice des missions des agents publics, leurs métiers et l organisation des services ont beaucoup évolué

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales.

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales. Chapitre 11 LA FONCTION CONTRÔLE DE GESTION REPORTING AUDIT INTERNE Un système de reporting homogène dans toutes les filiales permet un contrôle de gestion efficace et la production d un tableau de bord

Plus en détail

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés.

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés. Introduction Les symptômes du stress (troubles du sommeil, de l appétit, agressivité, épuisement, troubles de la concentration ), touchent un nombre croissant de salariés en France : un salarié sur 6 déclare

Plus en détail

Clément ALBRIEUX (69)

Clément ALBRIEUX (69) Pratique 20 : Une nouvelle identité entrepreneuriale 287 Le témoin : Clément ALBRIEUX (69) 30 collaborateurs Comment est définie et gérée l innovation dans votre cabinet? Les collaborateurs du cabinet

Plus en détail

Réussir le choix de son SIRH

Réussir le choix de son SIRH Réussir le choix de son SIRH Pascale Perez - 17/09/2013 1 L évolution du SI RH 1960 à 1970 : le progiciel de paie. Le système d information RH apparaît dans les années soixante avec la construction des

Plus en détail

Parcours de formation. Coach. Et si vous pouviez accompagner vos clients ou vos collaborateurs par le coaching?

Parcours de formation. Coach. Et si vous pouviez accompagner vos clients ou vos collaborateurs par le coaching? Parcours de formation Coach Et si vous pouviez accompagner vos clients ou vos collaborateurs par le coaching? Dans un monde qui va de plus en plus vite Nous entendons parler chaque jour de stress, de mal-être

Plus en détail

ASSEMBLEE GENRALE 2015

ASSEMBLEE GENRALE 2015 ASSEMBLEE GENRALE 2015 Réponse du conseil d Administration du 29 avril 2015 (articles L. 225-108 et R 225-84 du Code de commerce) QUESTIONS ECRITES D ACTIONNAIRE posée le 17 avril 2015 par EUROPEAN WOMEN

Plus en détail

Présentation du cabinet

Présentation du cabinet Présentation du cabinet Depuis 2005, Selenis intervient aux côtés d acteurs de référence de l assurance. Ce qui nous caractérise fait aussi notre différence : Conseil métier, nous sommes spécialistes de

Plus en détail

M a s t e r Mention «Information et communication dans les organisations»

M a s t e r Mention «Information et communication dans les organisations» Diplôme Bac + 5 Autres spécialités Communication des entreprises : Recherche : Professionnel Contacts UFR des sciences de la communication tél. : 01 49 40 32 72 master.comrhfi@sic.univ-paris13.fr master.comrhap@sic.univ-paris13.fr

Plus en détail

Le système d accréditation n est pas un système basé sur la conformité à la. de ce fait, il se différencie

Le système d accréditation n est pas un système basé sur la conformité à la. de ce fait, il se différencie Système d accreditation des organismes de formation Origine, objectifs et méthodologie du système d accréditation Carlos Capela Coordinateur du projet INOFOR - Institut pour l innovation dans la formation

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL

ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL DES MANAGERS ET DES DIRIGEANTS des démarches de croissance, d adaptation continue et de créativité dans des environnements et des marchés en mutation DIRIGEANTS ET MANAGERS EN

Plus en détail

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS REGARDS CROISÉS DES ACTEURS DE LA GOUVERNANCE Administrateurs Présidents de conseil d administration/surveillance

Plus en détail

WHY CONSULTING. Performance Commerciale en B2B

WHY CONSULTING. Performance Commerciale en B2B É t u d e WHY CONSULTING Performance Commerciale en B2B La performance commerciale d une entreprise est un sujet complexe qui emprunte des chemins différents selon les organisations et les marchés, car

Plus en détail

Des formations pour la prévention du stress et des performances managériales

Des formations pour la prévention du stress et des performances managériales Des formations pour la prévention du stress et des performances managériales Après dix ans de recherche, huit docteurs en Sciences Humaines ont conçu une méthode innovante au service du savoir-être et

Plus en détail

INTRODUCTION. Master Management des Ressources Humaines de l IAE de Toulouse Page 1

INTRODUCTION. Master Management des Ressources Humaines de l IAE de Toulouse Page 1 LES FICHES OUTILS RESSOURCES HUMAINES L évaluation 360 Feed-back INTRODUCTION Aujourd hui les ressources humaines sont considérées par les entreprises comme un capital. La notion de «capital humain» illustre

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

Compte Qualité. Maquette V1 commentée

Compte Qualité. Maquette V1 commentée Compte Qualité Maquette V1 commentée Élaborée suite à l expérimentation conduite par la Haute Autorité de santé au second semestre 2013 auprès de 60 établissements testeurs. Direction de l Amélioration

Plus en détail

Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE)

Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) Point réglementation N 1 Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) (anciennement TOS, exerçant dans les lycées et collèges) Mis à jour en septembre

Plus en détail

DEVENIR INTERVENANT CERTIFIE WELLSCAN

DEVENIR INTERVENANT CERTIFIE WELLSCAN DEVENIR INTERVENANT CERTIFIE WELLSCAN Vous êtes un professionnel consultant, coach, formateur et vous accompagnez les individus ou les entreprises dans leurs enjeux de performance sociale, managériale

Plus en détail

Energisez votre capital humain!

Energisez votre capital humain! Energisez votre capital humain! Nos outils, notre conseil et nos méthodologies permettent à nos clients «d Energiser leur Capital Humain». Qualintra est l un des leaders européens pour la mesure et le

Plus en détail

Mesure du climat social

Mesure du climat social Mesure du climat social Audit social, baromètres, enquêtes, diagnostic et prévention des risques PEOPLE BASE CONSEIL Qu est-ce que «la mesure du climat social»? Mesurer ou auditer le climat social, revient

Plus en détail

Enquête communication interne - restitution

Enquête communication interne - restitution Enquête communication interne - restitution Septembre 2014 Julie Gaillot et Ellen Walker Chargées de communication interne Groupe 1 1 Méthodologie et périmètre de l étude 2 Trois phases Phase qualitative

Plus en détail

Elaborer des Tableaux de Bord Ressources Humaines

Elaborer des Tableaux de Bord Ressources Humaines Elaborer des Tableaux de Bord Ressources Humaines Pré-requis à la mise en place d un tableau de bord des ressources humaines Le recueil de données a été le point de départ du diagnostic quantitatif des

Plus en détail

L évaluation des risques au travail

L évaluation des risques au travail L évaluation des risques au travail Un outil au service de vos politiques de prévention pour la santé et les RPS Connection creates value Le contexte Au cours des dernières années, la prise en compte des

Plus en détail

Observatoire du fait religieux en entreprise Synthèse des résultats de l étude 2014

Observatoire du fait religieux en entreprise Synthèse des résultats de l étude 2014 Observatoire du fait religieux en entreprise Synthèse des résultats de l étude 2014 Préambule Le groupe Randstad France a ouvert il y a six ans, une réflexion sur le fait religieux en entreprise. Une démarche

Plus en détail

- Dossier de presse -

- Dossier de presse - - Dossier de presse - Janvier 2014 Sommaire I. Valérie Moissonnier & l Institut du Selfcoaching 1. Valérie Moissonnier : son parcours et son blog RadioCoaching 2. L équipe de l Institut du Selfcoaching

Plus en détail

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR

BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR BTS MANAGEMENT DES UNITES COMMERCIALES GUIDE DU TUTEUR Vous êtes tuteur d un étudiant en BTS management des unités commerciales. Ce guide vous est destiné : il facilite votre préparation de l arrivée du

Plus en détail

Cohésion d Equipe - Team Building

Cohésion d Equipe - Team Building Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Cohésion d Equipe - Team Building Objectifs : Comprendre les mécanismes de fonctionnement d une équipe. Comprendre les rôles de chacun et le rôle de l encadreur.

Plus en détail

Pétrochimie Informatique scientifique

Pétrochimie Informatique scientifique Aéronautique Génie Civil Défense Spatial Systèmes d informations Electronique Télécoms Nucléaire Pharmacie Pétrochimie Informatique scientifique MCG ENGINEERING PROFESSION CHASSEUR DE TÊTE Depuis sa création,

Plus en détail

RPS QVT. risques psychosociaux / QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL. l expertise obea

RPS QVT. risques psychosociaux / QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL. l expertise obea RPS QVT risques psychosociaux / QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL l expertise obea RPS QVT l expertise obea Spécialiste des projets de transformations RH et Managériaux, Obea travaille à vos côtés autour des différentes

Plus en détail

CHARTE ETHIQUE DE WENDEL

CHARTE ETHIQUE DE WENDEL CHARTE ETHIQUE DE WENDEL Mars 2015 1 Message du Directoire Wendel est l une des toutes premières sociétés d investissement en Europe. Grâce au soutien d un actionnariat familial stable, Wendel a su se

Plus en détail

L actualité de la fonction publique. SDRH/ RH1/ Ecole de la GRH Novembre 2012

L actualité de la fonction publique. SDRH/ RH1/ Ecole de la GRH Novembre 2012 L actualité de la fonction publique SDRH/ RH1/ Ecole de la GRH Novembre 2012 L actualité de la Fonction publique 1 L agenda social de la fonction publique : 1.1 De nouvelles orientations, de nouvelles

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

UN PROGRAMME INNOVANT AU CŒUR DES ENJEUX COMPÉTITIFS DE L ENTREPRISE MODERNE

UN PROGRAMME INNOVANT AU CŒUR DES ENJEUX COMPÉTITIFS DE L ENTREPRISE MODERNE UN PROGRAMME INNOVANT AU CŒUR DES ENJEUX COMPÉTITIFS DE L ENTREPRISE MODERNE SE DOTER D UNE VISION SYSTÉMIQUE DU MANAGEMENT STRATÉGIQUE BASÉ SUR LA THÉORIE DES CONTRAINTES (TOC), LE «LEAN MANUFACTURING»

Plus en détail

1. Étude réalisée par l AFOPE en 2005. 2. Hellriegel D., Slocum J. W., Woodman R. W., Management des organisations, Bruxelles, De Boeck, 1992.

1. Étude réalisée par l AFOPE en 2005. 2. Hellriegel D., Slocum J. W., Woodman R. W., Management des organisations, Bruxelles, De Boeck, 1992. Introduction 1 I n t r o d u c t i o n Créer des usines, des entreprises, des organisations, des méthodes, des produits, des services nouveaux suppose d avoir des équipes motivées, obéissant à un calendrier

Plus en détail

TRANSFORMATION DIGITALE NEWSLETTER - MARS 2014

TRANSFORMATION DIGITALE NEWSLETTER - MARS 2014 TRANSFORMATION DIGITALE NEWSLETTER - MARS 2014 LE POINT DE VUE DE KURT SALMON DANS CE NUMÉRO : Claude Bodeau Associé en charge de la practice RH-Management Contact: Email Votre organisation est-elle sociale?

Plus en détail

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2013

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2013 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3364 Convention collective nationale RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS IDCC : 2796. Personnel de direction Brochure

Plus en détail

ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007

ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007 ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007 Préambule Dans le prolongement de la loi du 9 mai 2001 relative

Plus en détail

L EVALUATION PROFESSIONNELLE

L EVALUATION PROFESSIONNELLE INFODROIT- 22 mars 2011 L EVALUATION PROFESSIONNELLE Dossier préparé et présenté par Lamiel TURLOT, juriste à l UD CFDT Paris SOMMAIRE L évaluation professionnelle, une obligation pour l employeur?...3

Plus en détail

DU RISQUE DANS LES CADRES RÉGLEMENTAIRES*

DU RISQUE DANS LES CADRES RÉGLEMENTAIRES* R. GESTION DU RISQUE DANS LES CADRES RÉGLEMENTAIRES* Le Groupe de travail des politiques de coopération en matière de et de normalisation: Reconnaissant que l atténuation du risque qui peut avoir une incidence

Plus en détail

QUI SOMMES NOUS? Notre équipe se tient à votre disposition pour vous apporter de plus amples informations et vous conseiller.

QUI SOMMES NOUS? Notre équipe se tient à votre disposition pour vous apporter de plus amples informations et vous conseiller. QUI SOMMES NOUS? La CCI Tarbes et Hautes-Pyrénées propose une offre variée de formations s adressant à la fois aux jeunes à la recherche d un métier et aux salariés / Chefs d entreprise en recherche de

Plus en détail

CATALOGUE FORMATION LA FRANCHISE. L Académie de la Franchise L ACADEMIE DE. Le socle de vos savoir-faire, le tremplin de votre succès

CATALOGUE FORMATION LA FRANCHISE. L Académie de la Franchise L ACADEMIE DE. Le socle de vos savoir-faire, le tremplin de votre succès CATALOGUE FORMATION L Académie de la Franchise Le socle de vos savoir-faire, le tremplin de votre succès L Académie de la Franchise L ACADEM LA FRANC L Acad de la F UTURS FRANCHIS FUTURS FRANCHISÉS DEVENIR

Plus en détail

Lean management et conditions de travail!

Lean management et conditions de travail! Lean management et conditions de travail! Conférence APIRAF! IUT Lumière 18 février 2014! www.aravis.aract.fr! 18/02/14! N 1! Au delà du seul lean " Quels liens entre «#évolution des organisations#» et

Plus en détail

PARTENAIRE COMMERCIAL DE MSD CODE DE CONDUITE

PARTENAIRE COMMERCIAL DE MSD CODE DE CONDUITE PARTENAIRE COMMERCIAL DE MSD CODE DE CONDUITE «Nos valeurs et nos règles» pour nos partenaires commerciaux Code de conduite pour le partenaire commercial de MSD [Édition 1] MSD est engagée dans une démarche

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Mesurer et prévenir les risques professionnels Liés aux conditions générales de travail, les risques professionnels font peser sur les salariés la menace d une altération de

Plus en détail

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE Le monde de la formation est en plein bouleversement,

Plus en détail

Comprendre les phénomènes biologiques et psychologiques du stress

Comprendre les phénomènes biologiques et psychologiques du stress GÉRER LE STRESS DANS L ENTREPRISE OBJECTIFS PEDAGOGIQUES DUREE : 1 JOUR Comprendre les phénomènes biologiques et psychologiques du stress Identifier la notion de risques psychosociaux au titre de la Loi

Plus en détail

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE

STRATÉGIE DE SURVEILLANCE STRATÉGIE DE SURVEILLANCE Décembre 2013 SOMMAIRE OBJET page 3 OBJECTIFS DE LA SURVEILLANCE page 3 PRINCIPES D ÉLABORATION DU PROGRAMME page 4 PROGRAMME 2014 page 5 RESSOURCES page 6 PERSPECTIVES 2015/2016

Plus en détail

Les dirigeants face à l innovation

Les dirigeants face à l innovation Les dirigeants face à l innovation Vague 2 FACD N 111164 Contact Ifop : Flore-Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d'entreprise flore-aline.colmet-daage@ifop.com Mai

Plus en détail

LES HABITATIONS NOUVEAU DÉPART 251-2 pointe-gatineau Gatineau,Qc J8t2c8. Code de vie du «137»

LES HABITATIONS NOUVEAU DÉPART 251-2 pointe-gatineau Gatineau,Qc J8t2c8. Code de vie du «137» LES HABITATIONS NOUVEAU DÉPART 251-2 pointe-gatineau Gatineau,Qc J8t2c8 Code de vie du «137» Bienvenue parmi nous! Ce code de vie est conçu pour expliquer le fonctionnement du «137». Étant donné que cet

Plus en détail

Charte des valeurs NIEDAX GROUP - Code de Conduite -

Charte des valeurs NIEDAX GROUP - Code de Conduite - Charte des valeurs NIEDAX GROUP - Code de Conduite - Version 1.0 Principes et lignes directrices des entreprises de NIEDAX GROUP pour un management socialement responsable Page 1 sur 7 Charte des valeurs

Plus en détail

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE est aujourd hui un enjeu de première importance pour les entreprises : il reflète la prise de conscience grandissante

Plus en détail

Démarche 360 et 180. Institut du Selfcoaching Tél. : 09 75 61 33 17 Mob. 06 10 18 63 93 info@selfcoaching.fr www.selfcoaching.

Démarche 360 et 180. Institut du Selfcoaching Tél. : 09 75 61 33 17 Mob. 06 10 18 63 93 info@selfcoaching.fr www.selfcoaching. Démarche 360 et 180 Institut du Selfcoaching Tél. : 09 75 61 33 17 Mob. 06 10 18 63 93 info@selfcoaching.fr www.selfcoaching.fr 1 Développer les compétences Managériales Le 360 n est pas un produit standard,

Plus en détail

I Des indicateurs figurant dans le rapport de situation comparée

I Des indicateurs figurant dans le rapport de situation comparée 1/13 Dans le cadre des dispositions issues du code du travail, il est établi une synthèse du plan d actions. I Des indicateurs figurant dans le rapport de situation comparée Salaires annuels moyens de

Plus en détail

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs.

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs. MANAGERS : COMMENT PRENEZ-VOUS EN CHARGE LES CONFLITS? AUTO-EVALUEZ-VOUS! Dans un contexte économique morose et qui perdure, nous sommes confrontés à un grand nombre de difficultés et de frustrations.

Plus en détail

Le développement de vos actions de management en 360

Le développement de vos actions de management en 360 Le développement de vos actions de management en 30 Vos données Nom : Démonstration Prénom : Rapport 4UP 30 Niveau de management choisi : Manager de production Questionnaire initié : 2013-03-2 1:28:21

Plus en détail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Drroiitt ett oblliigattiions de ll enttrreprriise au rregarrd du code du ttrravaiill Action Objectifs Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Appréhender les dernières évolutions

Plus en détail

LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE

LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE Chantal LAMEYNARDIE Consultante chef de projets RH - Groupe MONPLAISIR Quelles compétences pour

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale. IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957) ACCORD DU 21 MARS 2011

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale. IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957) ACCORD DU 21 MARS 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957) ACCORD DU 21 MARS 2011 RELATIF À LA

Plus en détail

CARACTERISTIQUES DE L APPROCHE GESTALT EN ORGANISATION

CARACTERISTIQUES DE L APPROCHE GESTALT EN ORGANISATION CARACTERISTIQUES DE L APPROCHE GESTALT EN ORGANISATION Société des Coaches Gestaltistes Coordinateur projet: Marius Moutet INTRODUCTION Un coaching d individus ou d équipe inspiré de la posture humaniste

Plus en détail

Réponses des autorités françaises

Réponses des autorités françaises Juin 2012 Réponses des autorités françaises OBJET : Consultation publique sur la question de l accès des femmes aux Conseils d administration des entreprises - Equilibre hommes-femmes dans les organes

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire

Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Projet de pôle de développement de l Économie Sociale et Solidaire Étude de préfiguration Restitution aux acteurs 15 octobre 2008 Dossier remis aux participants 1 Version n 3 Sommaire Méthodologie Priorités

Plus en détail

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Réunion 3 11 décembre 2013 Ivry-sur-Seine Fiche synthèse Réunion 3 Emploi, formation, compétences Groupe animé par Patrick Loire, directeur des relations

Plus en détail

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Cette section vous propose une synthèse des questions les plus susceptibles d être posées en entrevue de sélection. Cette section peut vous aider lors de

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle

Réforme de la formation professionnelle MEDEF Social mars 2015 Réforme de la formation professionnelle Compétitivité Mobilité Employabilité Edito En 2030, près de 30 % de nos métiers auront évolué. Pour relever ce défi, la formation des femmes

Plus en détail

Pré-diagnostic du Développement Durable

Pré-diagnostic du Développement Durable Pré-diagnostic du Développement Durable à l usage des PME-PMI et Autres Entreprises Le présent questionnaire a été réalisé par le groupe Développement Durable de l AUEG qui comprenait des membres d entreprises,

Plus en détail

17ième Rendez-vous d Exception d ICHEC-Entreprises

17ième Rendez-vous d Exception d ICHEC-Entreprises La vision du management de demain par les étudiants de l ICHEC et les cadres et dirigeants d entreprise membres du réseau ICHEC-Entreprises Etude réalisée à l occasion du 17ième Rendez-vous d Exception

Plus en détail