L évaluation des risques au travail

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L évaluation des risques au travail"

Transcription

1 L évaluation des risques au travail Un outil au service de vos politiques de prévention pour la santé et les RPS Connection creates value

2 Le contexte Au cours des dernières années, la prise en compte des risques au sein de l entreprise a pris une importance accrue, sous l effet de deux facteurs : Les évolutions règlementaires: Les premières lois sur l hygiène et la sécurité apparaissent à la fin du 19 ème siècle et évoluent progressivement jusqu à la loi fondatrice de 1976 sur la prévention des risques professionnels. La prise en compte des risques psychosociaux s y ajoute avec la loi de 2002 sur la modernisation sociale et la mise en place du Document Unique. La conjoncture économique et les nouvelles formes d organisation du travail : L accélération des changements organisationnels depuis les années 1990 a eu des effets importants sur le bien-être au travail des salariés. La crise vécue depuis 2008 a dans de nombreux cas accentué les pressions sur les managers et sur les salariés, créant des situations de stress accrues et augmentant les risques psychosociaux. Si les risques en matière de santé et de sécurité tendent globalement à diminuer, on voit se développer depuis quelques années les troubles musculo-squelettiques (TMS) et le stress au travail. Au cours des dernières années, les affaires de suicides très médiatisées, mais aussi la multiplication des études et documentaires sur la souffrance au travail, ont fortement mis en lumière l impact de ces phénomènes sur le plan humain et sur le fonctionnement des entreprises. 2

3 Le contexte (suite) Les salariés eux-mêmes soulignent ce phénomène. Selon le volet bien-être au travail de la norme Ifop réalisée en octobre % des salariés ont subi des troubles musculo-squelettiques et 39% ont souffert de stress ou de violences au travail au cours des deux dernières années. Près des deux tiers estiment que les risques au sein de leur entreprise sont importants (63% pour les TMS et 61% pour les risques psychosociaux ou RPS). La moitié estime aussi que la santé et la sécurité des employés peuvent être atteintes. Ces constats appellent ainsi l ensemble des entreprises à une vigilance et à des actions accrues pour protéger les salariés et favoriser leur bien-être au travail. Pour permettre une meilleure prévention, il est essentiel d établir un diagnostic interne complet et à portée opérationnelle. L Ifop vous accompagne dans cette démarche. (1) Enquête par questionnaire auto-administré en ligne auprès d un échantillon de 1005personnes, représentatif de la population française salariée âgée de 18 ans et plus, du 7 au 9 octobre

4 L offre de l Ifop L Ifop vous propose une offre de service complète, de la phase de définition des objectifs à la définition des plans d action et qui repose sur 4 grands principes : 1 La mise en place d un dispositif ad hoc, tenant compte des spécificités de votre organisation, et proportionné à vos objectifs. Une équipe dédiée, spécialisée sur les problématiques liées aux risques et aux conditions de travail, qui vous suivra à chaque étape. 2 3 La prise en compte des enjeux globaux de votre entreprise et des problématiques propres à chaque grande entité (site / direction). Des documents de rendu à chaque étape clairs, concis, et directement tournés vers la mise en œuvre d actions opérationnelles. 4 4

5 Les objectifs Le dispositif d évaluation des risques au travail répond à un double objectif : Recenser les facteurs pouvant nuire au bien-être des salariés et à l exercice de leur travail au quotidien : Une mesure précise des phénomènes observés au sein de l entreprise, des perceptions des salariés et des besoins et attentes exprimés permettra de cerner les priorités d action pour l entreprise. Construire une démarche de prévention partagée : En consultant l ensemble des collaborateurs, l entreprise témoigne d un souhait d impliquer tous les acteurs dans les mesures visant la réduction des risques psychosociaux et des menaces en termes de santé et de sécurité. Elle sollicite également leur engagement dans le déploiement de ces mesures. Afin de garantir son efficacité, la démarche devra donc : - Etre structurée autour d acteurs clés clairement identifiés pour mener chaque étape - Impliquer l ensemble des niveaux de l entreprise pour prendre en compte la diversité des situations selon le métier et le site - Aboutir à un diagnostic légitimé pour permettre une mise en œuvre rapide des actions déterminées 5

6 La méthodologie L évaluation des risques au sein de l entreprise se déroule en 3 à 4 étapes (selon vos besoins) Etape 1 : Phase d enquête préalable Etape 2 : Phase d écoute qualitative Etape 3 : Consultation des salariés Etape 4 (en option) : Accompagnement Nous pourrons nous appuyer sur les indicateurs suivants : - Les données factuelles figurant au bilan social - Les données de performance de l activité - L historique des changements intervenus dans l entreprise Une fois ciblées les caractéristiques de l entreprise, une phase qualitative permettra de : - Cerner les risques tels que perçus en interne au regard des enseignements de la phase d enquête préalable - Faire émerger des spécificités par grands métiers / directions - Enrichir le questionnaire en traitant les grandes questions soulevées par les salariés à chaque échelon. A l issue de ces phases préalables, la consultation interne sera lancée selon les principes suivants : - Interrogation de l ensemble des collaborateurs pour impliquer chacun. - Administration par questionnaire auto-administré - Mise en avant des principaux facteurs de risques et des pistes identifiées pour y répondre. A l issue de l enquête, l Ifop pourra vous accompagner : - Dans la communication interne sur l enquête. - Dans la définition des plans d actions. 6

7 La méthodologie : valeur ajoutée de l Ifop La prestation de l Ifop consiste à vous accompagner en apportant notre expérience et notre savoir-faire au cours des différentes étapes de l enquête : Exploitation Réflexion Force de proposition sur les thématiques liées aux risques aborder dans l étude pour qu elles soient pertinentes par rapport aux problématiques et moyens de votre entreprise. Rédaction du guide d entretien et questionnaire, qui doivent être conçus en tenant compte des spécificités de l entreprise. Réalisation Capacité à interviewer tous les publics : interrogation de tout type de population, spécifique ou non (managers, jeunes embauchés, séniors ). Traitements informatiques : gestion de la représentativité des cibles interrogées (par redressement informatique des résultats). L Ifop est garant de la fiabilité des données Production de rapports de résultats : élaboration de rapports complets de données et de présentation, facilement exploitables. Aide à l activation : participation à l analyse des résultats obtenus et aux choix des messages clés à diffuser et à l organisation de l exploitation des résultats, accompagnement des managers dans la définition de plans d action. Présentation de résultats devant tout type de public : restitution devant l ensemble des salariés, devant les IRP, présentation devant le directoire, etc. 7

8 Etape 1 : la phase d enquête préalable En amont du lancement du diagnostic, un comité de pilotage sera constitué, comprenant des membres de votre entreprise et les responsables du dispositif à l Ifop. En interne, les acteurs suivants pourront être mobilisés : Des membres de la Direction Générale Des membres de la Directions des Ressources Humaines Les élus du CHSCT Le médecin du travail Un ou plusieurs délégués du personnel Des managers de 2 à 3 directions / sites Le cas échéant, des salariés exerçant des métiers spécifiques particulièrement soumis aux risques 44% 41% Répartition des absences en pourcentage % 23% 18% 17% 9% 8% 5% 6% 3% 2% 1% 1% Sur cette base, l Ifop, en concertation avec les interlocuteurs responsables du suivi de cette étape, établira un premier document sur les indicateurs (établis à partir des bilans social et financier, du rapport d activité, des données de performance, du document unique, des éléments sur l historique des changements et grands projets de votre organisation ) apparaissant comme les plus saillants et/ou les plus importants concernant la prévention des risques. Arrêts maladie indemnisés Arrêts maladie non indemnisés Accidents de travail indemnisés Accidents de travail non indemnisés Congés maternité Congés paternité Autres motifs Une réunion avec le comité de pilotage permettra à l issue de cette phase de cadrer les priorités en termes de prévention et les axes à privilégier pour l enquête. 8

9 Etape 2 : la phase d écoute qualitative La phase d écoute préalable constitue une étape clé pour comprendre et approfondir les facteurs de risques auxquels sont confrontés les salariés, mais aussi les éléments contribuant à leur bien être au travail. Le bien-être au travail revêtant une dimension très personnelle, nous recommandons la réalisation d entretiens individuels en face à face semi-directifs, fondés sur l écoute approfondie et soutenue du discours de l interviewé. Ces entretiens de 45 min à 1h15 permettent : De traiter des sujets sensibles et intimes tels que les problèmes de stress, de santé et de violence rencontrés dans leur activité De repérer l articulation entre les différentes dimensions du sujet traité et notamment le lien entre le vécu effectif et la situation perçue de l organisation (évolutions, facteurs de motivation et de bien-être, facteurs de risque) L entretien pourra ainsi se dérouler en trois grands temps, débutant sous le prisme des éléments d appréciation positive de son activité pour s orienter ensuite vers les risques et vers les solutions possibles : La vision de son activité et les facteurs de motivation au travail Les risques identifiés au sein de l entreprise Le vécu personnel des risques et les attentes de prévention Le nombre d entretiens sera fonction de la taille et de l organisation de votre structure, pour favoriser la diversité de profils en termes de : Sexe Age Statut / catégorie Contacts avec l extérieur Métier Ancienneté Direction / service Localisation géographique 9

10 Etape 3 : la consultation des salariés Dans une démarche d évaluation des risques psychosociaux (RPS) et des risques en matière de santé et de sécurité existant au sein de votre entreprise, il est primordial de laisser aux salariés la possibilité de s exprimer. L Ifop recommande de consulter l ensemble de vos collaborateurs pour impliquer chaque salarié et lui donner l occasion de contribuer aux décisions prises. Cette consultation sera réalisée par questionnaire auto-administré sous format papier ou en ligne. Elle suivra les étapes suivantes : Rédaction du questionnaire Programmation / maquettage du questionnaire Impression et mise sous pli / envoi des questionnaires (ou liens URL) Terrain d enquête et relances par e- mail (2 à 4 semaines) Clôture du terrain Traitement informatique des résultats Rendu des livrables L interrogation de tous les salariés constitue un acte fort de la part de la Direction, en lien avec les acteurs en charge de la prévention (CHSCT, direction des ressources humaines ), témoignant de se volonté d être à l écoute de ses personnels, et peut s inscrire dans une démarche visant une plus grande performance par une politique active en matière de RSE. 10

11 Etape 3 : la consultation des salariés (suite) L élaboration du questionnaire La rédaction du questionnaire constitue un enjeu clé pour obtenir des résultats clairs et opérationnels. A cette fin, l Ifop suivra les principes suivants : Le questionnaire sera construit sur mesure, pour tenir compte au mieux de la réalité de votre organisation. Les questions de benchmark (norme Ifop sur le bien être eu travail, modèle Karasek, modèle Wocq, modèle EVREST) ne seront reprises que si elles sont pertinentes. Nous veillerons à inclure l ensemble des thématiques identifiées lors de la phase d enquête préalable et de l écoute qualitative. Le questionnaire inclura une question ouverte, permettant aux répondants de s exprimer en fin d enquête Le questionnaire ne devra pas dépasser 40 questions, signalétique incluse, pour ne pas décourager la participation ni perdre en qualité dans les réponses Une fois le questionnaire rédigé, des échanges approfondis avec le comité de pilotage permettront de s accorder sur une version définitive. 11

12 Etape 3 : les livrables L Ifop vous remettra les documents suivants : Un rapport de résultats d ensemble (tris à plat) et détaillés (tris croisés) : Les résultats seront ventilés par sous-catégories, afin de présenter les variations d opinion par critère (par exemple, le sexe, l âge, la profession ). En option, des rapports supplémentaires pourront être réalisés par sous-cibles (managers, services supports, séniors, ) sous réserve d effectifs suffisants. Le niveau de stress global Un rapport de synthèse graphique (Powerpoint). Le document comprendra une note de synthèse analysant les résultats de l étude, et incluant des recommandations stratégiques et des conclusions opérationnelles. En option, des documents de synthèse graphique supplémentaires pourront être réalisés par sous-cibles (managers, services supports, séniors, ) sous réserve d effectifs suffisants. Question : Globalement, diriez-vous que vous êtes stressé(e) ou pas stressé(e) dans votre travail? TOTAL Stressé(e) 59% Très stressé(e) 17% Plutôt stressé(e) 42% TOTAL Pas stressé(e) 41% Plutôt pas stressé(e) 28% Pas du tout stressé(e) 13% Norme Ifop % 12% 39% 49% 37% 12% Les risques rencontrés dans le cadre de son activité Total Oui Ensemble Deux présentations orales seront assurées par les responsables du dispositif à l Ifop devant le comité de pilotage et devant le comité de direction ou les IRP. En option, des présentations supplémentaires pourront être réalisées L Ifop veille à produire des résultats directement exploitables dans une logique de communication (extraits synthétiques pour les comités de Direction, support visuels, respect de la charte graphique du client ). 12

13 Etape 4 : l accompagnement dans la définition des plans d action En option, l Ifop pourra vous accompagner dans la définition de vos plans d actions par l intermédiaire de séminaires d activation des résultats auprès des managers, des acteurs des ressources humaines et/ou de la communication interne. Ces groupes de travail d une demi-journée ou d une journée seront organisées en présence d un membre de l Ifop qui participera à leur animation. Elles se dérouleront en trois grandes étapes : Etape 1 : échanges sur les résultats du baromètre Retour rapide sur les principaux résultats du baromètre (communiqués en amont aux participants). Confrontation des interprétations et des hypothèses des participants Parvenir à une même vision du constat donc des problématiques centrales sur lesquelles les engagements seront développés. Etape 2 : Identification des actions à déployer Les participants listent l ensemble des actions à réaliser. Ils définissent ensuite les moyens à mettre en œuvre pour s assurer de leur efficacité. Un travail de qualification important est réalisé pour chaque mesure identifiée (résultats attendus, faisabilité, conditions, risques, planning de déploiement) Consensus à dégager autour de pistes d optimisation Etape 3 : Priorisation et synthèse Les participants retiennent 2 à 3 actions concernant leur direction / leur périmètre d activité. Ils détaillent ensuite les modalités de mise en œuvre de ces engagements. Une synthèse est rédigée et envoyée à tous avec le planning de réalisation. Définition précise et collective d un plan d actions concret qui implique les managers 13

14 Les conditions de réalisation Les délais Les délais de réalisation de ce type de sondage sont bien entendu adaptés en fonction des entreprises. A minima, nous proposons les délais suivants : Etape 1 Phase d enquête préalable (à compter de la réception des documents) 11 à 15 jours Etape 2 Réalisation de la phase d écoute qualitative 3 semaines Etape 3 Rédaction et maquettage / programmation du questionnaire Impression, mise sous pli et envoi du questionnaire (pour le recueil papier) Durée de la consultation Remise du rapport de résultats détaillés Remise du rapport de synthèse graphique En option, remise de rapports de résultats détaillés supplémentaires par sous-cibles (par direction, par site, pour les managers, par tranche d âge ) En option, remise de rapports de synthèse graphique supplémentaires par sous-cibles (par direction, par site, pour les managers, par tranche d âge ) Présentation(s) orale(s) des résultats 8 à 10 jours 8 à 15 jours De 2 à 4 semaines 3 jours après la fin du terrain 11 à 15 jours après la fin du terrain 2 à 3 jours par rapport 4 à 6 jours par rapport A votre convenance Etape 4 Séminaire d accompagnement des managers A votre convenance 14

15 Réunion de lancement et phase d enquête préalable Phase d écoute qualitative (minimum 8 entretiens) Les conditions de réalisation Le budget Etant donné le degré de personnalisation possible de ce type d enquêtes, un devis personnalisé sera réalisé sur demande. Nous vous communiquons quelques ordres de grandeur (sur la base d un questionnaire d environ 25 à 30 questions simples et multiples, signalétique incluse) Rédaction du questionnaire Programmation (recueil en ligne) / maquettage (le recueil papier) du questionnaire Impression et mise sous pli du questionnaire (pour le recueil papier) Envoi du questionnaire (pour le recueil papier) Traitement informatique et remise du rapport de résultats détaillés Remise du rapport de synthèse graphique En option, remise de rapports de résultats détaillés supplémentaires par souscibles (par direction, par site, pour les managers, par tranche d âge ) En option, remise de rapports de synthèse graphique supplémentaires par sous-cibles (par direction, par site, pour les managers, par tranche d âge ) HT HT par entretien HT HT HT pour questionnaires Frais postaux au réel HT HT HT par rapport HT par rapport 2 Présentations orales des résultats Offert Présentation supplémentaire des résultats Séminaire d accompagnement des managers HT HT (demi-journée) HT (journée) 15

16 L équipe en charge de l enquête L équipe en charge du dispositif d évaluation des risques sera formée par des personnes ayant toutes travaillé sur les problématiques liées aux conditions de travail et à la prévention des risques. Le volet qualitatif sera placé sous la responsabilité de : Annick BEDDIAR, Directrice d études au Département Opinion et Stratégies d Entreprise ; Diplômée d un DESS de psychologie sociale à Paris X, 13 ans d expérience dans les études qualitatives dont 10 en institut (NFO, equal, Ifop). A réalisé de nombreuses enquêtes sur des problématiques internes (EDF, SNCF, AXA ). Responsable de plusieurs dispositifs sur l emploi et les conditions de travail (notamment sur l intégration et le maintien dans l emploi des agents en situation de handicap dans un ministère ; sur la formation interne et e-learning ; sur les jeunes diplômés et l emploi). Le volet quantitatif sera placé sous la responsabilité de : Flore-Aline COLMET DAÂGE, Directrice d Etudes au Département Opinion et Stratégies d Entreprise ; Diplômée d une Maîtrise de Sciences de Gestion et d un DEA «Organisations et innovation» de l Université Paris- Dauphine. 9 ans d expérience en institut. Spécialiste des études internes (Bonduelle, RTE, IGN, Vinci Construction ). En charge de nombreuses enquêtes sur l emploi et les conditions de travail (notamment pour l Apec sur le stress au travail en 2008 et pour l INRS sur la prévention des TMS, des RPS et des risques liés à la gestion des séniors en 2013). A suivi une formation en octobre 2013 avec l ANACT : «Concevoir des indicateurs pour accompagner les démarches santé au travail». 16

17 VOS CONTACTS Flore-Aline COLMET DAÂGE Directrice d études expertise interne Annick BEDDIAR Directrice d études expertise qualitative Ifop 35 rue de la Gare Le Millénaire Paris Tél. : Alertes d actualité Facebook Twitter iphone et ipad 17

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Sondage Ifop pour AILANCY 4 juin 2015 N 113049 Contacts Ifop : Frédéric Dabi - Directeur Général Adjoint Alexandre Bourgine Chargé

Plus en détail

Ergonomie et Prévention des risques professionnels

Ergonomie et Prévention des risques professionnels Ergonomie et Prévention des risques professionnels Catalogue des formations AVISErgonomique Laurent AVISSE Laurent AVISSE Ergonome Consultant 29, Rue de Montbazon 37 300 JOUE-LES-TOURS Tél : 06 09 44 30

Plus en détail

Les Français et les complémentaires santé

Les Français et les complémentaires santé Les Français et les complémentaires santé Sondage Ifop pour Lecomparateurassurance.com Contact Ifop : Romain Bendavid Directeur de clientèle Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44

Plus en détail

RPS QVT. risques psychosociaux / QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL. l expertise obea

RPS QVT. risques psychosociaux / QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL. l expertise obea RPS QVT risques psychosociaux / QUALITÉ DE VIE AU TRAVAIL l expertise obea RPS QVT l expertise obea Spécialiste des projets de transformations RH et Managériaux, Obea travaille à vos côtés autour des différentes

Plus en détail

Les Français et la publicité sur les Réseaux Sociaux

Les Français et la publicité sur les Réseaux Sociaux Les Français et la publicité sur les Réseaux Sociaux Octobre 2013 1 1 La méthodologie 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Generix Echantillon : Echantillon de 1006 personnes représentatif de la

Plus en détail

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX Avril 2009 SOMMAIRE 1. La méthodologie 3 A. L évolution du système de protection sociale 5 B. Les pratiques en matière de protection sociale 9

Plus en détail

Les Français et la confiance

Les Français et la confiance pour Les Français et la confiance Septembre 2011 Note méthodologique Etude réalisée pour : Cityzencar Echantillon : Echantillon de 1009 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans

Plus en détail

Elaborer des Tableaux de Bord Ressources Humaines

Elaborer des Tableaux de Bord Ressources Humaines Elaborer des Tableaux de Bord Ressources Humaines Pré-requis à la mise en place d un tableau de bord des ressources humaines Le recueil de données a été le point de départ du diagnostic quantitatif des

Plus en détail

> innovation. Action «Normalisation» descriptif

> innovation. Action «Normalisation» descriptif Action «Normalisation» descriptif > Pour répondre aux questionnements des entreprises, la CCI Paris Ile-de-France et AFNOR Normalisation proposent aux entreprises de réaliser un pré-diagnostic normalisation

Plus en détail

Les projets d investissement en PME

Les projets d investissement en PME Le point sur Les projets d investissement en PME Concilier performance économique et conditions de travail L investissement reste un moment clé du développement d une entreprise. C est l occasion de repenser

Plus en détail

pour Les Français et la géolocalisation

pour Les Français et la géolocalisation pour Les Français et la géolocalisation Novembre 2010 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Les outils de géolocalisation B L utilisation de la géolocalisation 1 Note méthodologique

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Observatoire des politiques publiques : Les Français et l économie sociale et solidaire Sondage Ifop pour Acteurs Publics Contact Ifop : Damien Philippot Directeur des Etudes Politiques Département Opinion

Plus en détail

L information des Français vis-à-vis du nucléaire pour

L information des Français vis-à-vis du nucléaire pour L information des Français vis-à-vis du nucléaire pour Contact Ifop : Frédéric Micheau Directeur Adjoint Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 / 06 16 97 06 01 frederic.micheau@ifop.com

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM Organisation générale Une association paritaire Un conseil d administration

Plus en détail

L observatoire «Entreprise et Santé»

L observatoire «Entreprise et Santé» LA SOCIÉTÉ D ÉTUDES ET DE CONSEIL L observatoire «Entreprise et Santé» Viavoice Harmonie Mutuelle en partenariat avec Le Figaro et France Info Enquête auprès des salariés et des dirigeants d entreprise

Plus en détail

CARSAT Club RPS. Mardi 18 octobre 2011. Risques psycho-sociaux : prise en compte dans les documents uniques des entreprises du Languedoc-Roussillon

CARSAT Club RPS. Mardi 18 octobre 2011. Risques psycho-sociaux : prise en compte dans les documents uniques des entreprises du Languedoc-Roussillon CARSAT Club RPS Risques psycho-sociaux : prise en compte dans les documents uniques des entreprises du Languedoc-Roussillon Mardi 18 Nombre de contrôles et d'interventions en entreprise sur l'évaluation

Plus en détail

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils

Votre expert en flux documentaires et logistiques. Prestations audit/conseils Votre expert en flux documentaires et logistiques Prestations audit/conseils 1. ConseiL optimisation d exploitation courrier 2. Conseil Aménagements 3. Conseil en procédures de gestion courrier 4. Accompagnement

Plus en détail

JF/EP N 110670 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour

JF/EP N 110670 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com. pour JF/EP N 110670 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les Français et la fin de vie Résultats détaillés Septembre 2012 Sommaire - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

Bien-être et Performance Collective Des risques psychosociaux au modèle de management et au bien vivre ensemble

Bien-être et Performance Collective Des risques psychosociaux au modèle de management et au bien vivre ensemble Des risques psychosociaux au modèle de management et au bien vivre ensemble Comment concilier «bienêtre» et «performance collective»? Comment aider les opérationnels à assumer leur responsabilité managériale,

Plus en détail

Baromètre Inergie-Afci 2012 de la fonction Communication Interne

Baromètre Inergie-Afci 2012 de la fonction Communication Interne Baromètre Inergie-Afci 2012 de la fonction Communication Interne Contact Afci Aurélie Renard Déléguée Générale de l Afci arenard@afci.asso.fr Contacts Inergie Luc Vidal DGA Directeur associé pôle Opinion

Plus en détail

Diagnostic entreprise

Diagnostic entreprise PREDURA PREvention DURAble des Troubles Musculo-Squelettiques Programme de suivi des entreprises exposées au risque de TMS Diagnostic entreprise Modalités à lire avant de remplir ce questionnaire : Ce

Plus en détail

Les Français, l Ecole et le métier d enseignant

Les Français, l Ecole et le métier d enseignant Les Français, l Ecole et le métier d enseignant Quel regard aujourd hui? Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle au

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores

Les Français et les nuisances sonores Les Français et les nuisances sonores Sondage Ifop pour le Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Contact Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion et

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Optimisez la gestion financière de votre association (Dossier réalisé par Laurent Simo, In Extenso Rhône Alpes) Les associations vivent et se développent dans un contexte

Plus en détail

Prévenir et gérer l absentéisme

Prévenir et gérer l absentéisme Prévenir et gérer l absentéisme Maroussia Krawec ARACT Ile de France UNION EUROPEENNE Fonds social Le réseau ANACT ARACT(s) ANACT + 26 ARACT L ARACT Île-de-France est une association paritaire avec : Une

Plus en détail

Démarche de prévention des TMS et outils pour l action

Démarche de prévention des TMS et outils pour l action Démarche de prévention des TMS et outils pour l action Ce document a pour objet de présenter de manière synthétique la démarche de prévention des TMS du membre supérieur avec des outils opérationnels permettant

Plus en détail

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC «POUR UNE ENTREPRISE DES SERVICES A LA PERSONNE PROFESSIONNELLE ET PERENNE» FEDESAP : TOUR CIT, 3 rue de l Arrivée 75749 PARIS CEDEX 15 Tél : 01 45 38 44 11 contact@fedesap.org

Plus en détail

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011

Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 Etude relative aux rapports des présidents sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques pour l exercice 2011 SOMMAIRE Synthèse et Conclusion... 1 Introduction... 4 1. La description

Plus en détail

Baromètre : Le bien être psychologique au travail

Baromètre : Le bien être psychologique au travail Contacts Ifop : Rudy BOURLES/Isabelle MANDERON 6-8, rue Eugène Oudiné 75013 Paris tél 01 45 84 14 44 fax 01 45 85 59 39 Etude 23384 Baromètre : Le bien être psychologique au travail Septembre 2008 vague

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 24 - Sondage Ifop pour KPMG et CGPME Contact Ifop : Flore Aline Colmet Daâge Directrice d Etudes Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants?

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants? Santé et relations humaines au Sommes-nous prêts à être plus performants? Principaux enseignements de l enquête Mesure Management Santé chez les entrepreneurs de CroissancePlus Les traits d'identité constitutifs

Plus en détail

Les Français et la liberté de la presse. Ifop pour Metronews et Reporters sans frontières

Les Français et la liberté de la presse. Ifop pour Metronews et Reporters sans frontières Les Français et la liberté de la presse FD/GM N 113153 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com JUIN 2015

Plus en détail

Voulez-vous mieux connaître vos clients et savoir ce qu ils pensent de vous?

Voulez-vous mieux connaître vos clients et savoir ce qu ils pensent de vous? Voulez-vous mieux connaître vos clients et savoir ce qu ils pensent de vous? La véritable solution qui valorise vos données clients et fait évoluer votre image Etudes Recettes pour mesurer votre image,

Plus en détail

Enquête auprès du grand public sur le projet de réforme du système ferroviaire Vague 2 Juin 2014

Enquête auprès du grand public sur le projet de réforme du système ferroviaire Vague 2 Juin 2014 Enquête auprès du grand public sur le projet de réforme du système ferroviaire - Vague 2 - JF/AM N 112299 - JUIN 2014 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Adeline Merceron Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

Conseils sur la conduite à tenir en cas de suicide d un salarié sur le lieu de travail

Conseils sur la conduite à tenir en cas de suicide d un salarié sur le lieu de travail Conseils sur la conduite à tenir en cas de suicide d un salarié sur le lieu de travail Document réalisé avec l aide de Philippe BIELEC, Ingénieur Conseil à la Direction des risques professionnels de la

Plus en détail

Comment détecter les risques psychosociaux en entreprise?

Comment détecter les risques psychosociaux en entreprise? Pourquoi identifier les risques psychosociaux en entreprise? Pour respecter l obligation de préserver la santé des salariés. Pour diminuer les accidents du travail, les maladies professionnelles, l absentéisme

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la santé collective Etude réalisée pour Swiss Life France Contact Ifop : Frédéric Dabi / François KRAUS Directeur d études d opinion 01 72 34 94

Plus en détail

FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR

FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR FD/YMC N 1-5961 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Yves-Marie Cann POUR Enquête sur la responsabilité sociale du scientifique Résultats détaillés Février 2007 Annexes La publication des données qui fondent

Plus en détail

DEVENIR INTERVENANT CERTIFIE WELLSCAN

DEVENIR INTERVENANT CERTIFIE WELLSCAN DEVENIR INTERVENANT CERTIFIE WELLSCAN Vous êtes un professionnel consultant, coach, formateur et vous accompagnez les individus ou les entreprises dans leurs enjeux de performance sociale, managériale

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 18 - Mai 2013 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 401 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Offre de service OSIM Outil de Suivi de l Information Maintien. Année 2015

Offre de service OSIM Outil de Suivi de l Information Maintien. Année 2015 Offre de service OSIM Outil de Suivi de l Information Maintien Année 2015 Le cabinet NOS DOMAINES D EXPERTISE Handicap RPS Pénibilité Seniors Accessibilité Diversité Maintien dans l emploi Prévention des

Plus en détail

Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client. IFOP pour Ordre des avocats de Paris

Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client. IFOP pour Ordre des avocats de Paris Le regard des Français sur le secret des échanges entre un avocat et son client IFOP pour Ordre des avocats de Paris FD/MCP N 112477 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE :

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : DECRYPTAGE ET TEMOIGNAGE Le coaching en entreprise est souvent source de questionnement sur différents aspects : quelles populations concernées? Dans

Plus en détail

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols Chargé(e) d Accueil La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés.

Or, la prévention des risques psychosociaux relève de l obligation générale de l employeur de protéger la santé physique et mentale des salariés. Introduction Les symptômes du stress (troubles du sommeil, de l appétit, agressivité, épuisement, troubles de la concentration ), touchent un nombre croissant de salariés en France : un salarié sur 6 déclare

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

Observatoire des Réseaux Sociaux

Observatoire des Réseaux Sociaux Réseaux Sociaux Novembre 2012 Connection creates value Note méthodologique L Observatoire des est une enquête quantitative réalisée chaque année depuis l automne 2007 par questionnaire auto-administré

Plus en détail

Crise, transmission, concurrence L entreprise face à ses mutations

Crise, transmission, concurrence L entreprise face à ses mutations 11ème Université Interprofessionnelle Mercredi 25 septembre 2013 Espace Tête d Or - Villeurbanne Crise, transmission, concurrence L entreprise face à ses mutations Atelier n 1 Audit social et diagnostic

Plus en détail

Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants

Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants 1 Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants I. Le contexte institutionnel La démarche de l UdS en matière de qualité des formations

Plus en détail

TMS : quelles compétences pour quelle démarche de prévention?

TMS : quelles compétences pour quelle démarche de prévention? TMS : quelles compétences pour quelle démarche de prévention? Intervenants : Santé sécurité au travail Fabrice BESNOUX, adjoint au directeur industriel Laurent HARDOUIN, membre du CHSCT PRIMEL Gastronomie

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

Le risque TMS chez les intervenants à domicile

Le risque TMS chez les intervenants à domicile Le risque TMS chez les intervenants à domicile Quelques chiffres accident est dû aux manutentions manuelles Quelques chiffres + de 85% des maladies professionnelles sont des T.M.S. 5 tableaux de maladies

Plus en détail

Association ESSONNE CADRES

Association ESSONNE CADRES Association ESSONNE CADRES 10 avenue du Noyer Lambert - 91300 MASSY : 01 60 12 01 45 Email : competences91@essonnecadres.org Site web : www.essonnecadres.org Besoin d un Professionnel pour une situation

Plus en détail

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE I- PREAMBULE 2 II- CAHIER DES CHARGES 2 II-1-Objectifs /Finalité 2 II-2-Public visé 3 II-3-Durée des parcours 3 II-4-Missions

Plus en détail

Les préoccupations des enseignants en 2014

Les préoccupations des enseignants en 2014 Les préoccupations des enseignants en 204 Une profession en quête de valorisation Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES 1) Introduction Dans le cadre de son PDI (Plan de Développement International), le Cluster EDIT a mis en place une action nommée

Plus en détail

Les Français et le handicap visuel

Les Français et le handicap visuel Janvier 015 Enquête TNS Sofres pour la Fédération des Aveugles de France Rapport de résultats 48UA53 Rappel méthodologique Echantillon Enquête réalisée par téléphone auprès d un échantillon de 1005 personnes

Plus en détail

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014 LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE Réunion du 28 mars 2014 SOMMAIRE PARTIE 1 : Le Cadre de travail Pourquoi réaliser un Projet d Etablissement? Qu est-ce qu un Projet d Etablissement? Un

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007

ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007 ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007 Préambule Dans le prolongement de la loi du 9 mai 2001 relative

Plus en détail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Drroiitt ett oblliigattiions de ll enttrreprriise au rregarrd du code du ttrravaiill Action Objectifs Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Appréhender les dernières évolutions

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Elaboration de scénarios pour la mise en place de la Géo-plateforme CIGAL

Elaboration de scénarios pour la mise en place de la Géo-plateforme CIGAL Elaboration de scénarios pour la mise en place de la Géo-plateforme CIGAL Réunion de lancement Xavier DUPASQUIER 15/12/2011 IETI Consultants 17 Bd des Etats-Unis - 71000 Mâcon Tel : (0)3 85 21 91 91 -

Plus en détail

BRANCHE PROFESSIONNELLE DES PRESTATAIRES DE SERVICES DANS LE DOMAINE TERTIAIRE

BRANCHE PROFESSIONNELLE DES PRESTATAIRES DE SERVICES DANS LE DOMAINE TERTIAIRE Rapport BRANCHE PROFESSIONNELLE DES Etude PRESTATAIRES DE SERVICES DANS LE DOMAINE TERTIAIRE Soustitre de la présentation Proposition d assistance pour la maitrise d œuvre d un rapport économique et social

Plus en détail

Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com. Feel Well Work Well

Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com. Feel Well Work Well Wellness Management 66 Avenue des Champs-Elysées 75008 - PARIS www.wellness-management.com contact@wellness-management.com Feel Well Work Well POUR MIEUX TRAVAILLER ensemble LE CAPITAL HUMAIN RESTE LA

Plus en détail

L observatoire de la dématérialisation

L observatoire de la dématérialisation L observatoire de la dématérialisation Les Français, les Anglais et les Espagnols face à la numérisation des supports Vague 2 Etude en souscription Mai 2011 Contexte OpinionWay a lancé en 2010 le premier

Plus en détail

ENQUÊTE DE SATISFACTION

ENQUÊTE DE SATISFACTION Département CRM ENQUÊTE DE SATISFACTION 3 QUI SOMMES-NOUS? CUSTOMER RELATIONSHIP MANAGEMENT (CRM) Ensemble de mesures prises pour optimiser la relation et la fidélisation client dans le but d augmenter

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4 FM N 111528 Contact Ifop : Frédéric Micheau Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail

Les internautes et les comparateurs de prix

Les internautes et les comparateurs de prix FM N 19410 Contact L Atelier : Sandra Edouard Baraud Tél : 01 43 16 90 22 sandra.edouardbaraud@atelier.net, Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les internautes

Plus en détail

Mesure du climat social

Mesure du climat social Mesure du climat social Audit social, baromètres, enquêtes, diagnostic et prévention des risques PEOPLE BASE CONSEIL Qu est-ce que «la mesure du climat social»? Mesurer ou auditer le climat social, revient

Plus en détail

Le médecin du travail et l usage du chiffre

Le médecin du travail et l usage du chiffre Le médecin du travail et l usage du chiffre Age et TMS De la clinique aux indicateurs La santé perçue Santé Psychique Santé Physique 70% 65% 65% 64% Géricots 2000 60% 54% 57% Répondants 50% 43% 46% Le

Plus en détail

Compte rendu du séminaire sur les RPS qui a eu lieu mardi 4 février à la MMSH

Compte rendu du séminaire sur les RPS qui a eu lieu mardi 4 février à la MMSH Compte rendu du séminaire sur les RPS qui a eu lieu mardi 4 février à la MMSH En introduction : référence au site rps.hypotheses.org Un questionnaire anonyme sera mis en ligne d ici peu. Un petit film

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

L ENTRETIEN INDIVIDUEL

L ENTRETIEN INDIVIDUEL L ENTRETIEN INDIVIDUEL 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? L entretien individuel est une technique de recueil de l information qui se déroule dans une relation de face-à-face entre l évaluateur

Plus en détail

Manuel de recherche en sciences sociales

Manuel de recherche en sciences sociales Résumé de QUIVY R; VAN CAMPENHOUDT L. 95, "Manuel de recherches en sciences sociales", Dunod Cours de TC5 du DEA GSI de l intergroupe des écoles Centrales 11/2002 Manuel de recherche en sciences sociales

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

Formations dédiées aux acteurs du logement social

Formations dédiées aux acteurs du logement social Gestion et communication de crise Formations dédiées aux acteurs du logement social Arjuna est un cabinet conseil dédié, depuis 1993, à la gestion et la communication de crise. Lors des formations qu ils

Plus en détail

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS

ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS ÉVALUATION DES CONSEILS D ADMINISTRATION/SURVEILLANCE : UN RETOUR D EXPÉRIENCE TRÈS POSITIF DES ADMINISTRATEURS REGARDS CROISÉS DES ACTEURS DE LA GOUVERNANCE Administrateurs Présidents de conseil d administration/surveillance

Plus en détail

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Sommaire 1. Périmètre du débat et méthodologie des contributions

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

RECOMMANDATIONS ET ACCOMPAGNEMENT DU COMITE 21 PENDANT LES DIFFERENTES ETAPES DE L'AGENDA 21

RECOMMANDATIONS ET ACCOMPAGNEMENT DU COMITE 21 PENDANT LES DIFFERENTES ETAPES DE L'AGENDA 21 BOITE A OUTILS POUR L'ELABORATION DE L'AGENDA 21 RECOMMANDATIONS ET ACCOMPAGNEMENT DU COMITE 21 PENDANT LES DIFFERENTES ETAPES DE L'AGENDA 21 Etapes Recommandations du Comité 21 Outils et accompagnement

Plus en détail

5 e Baromètre ALMA CG sur l Absentéisme*

5 e Baromètre ALMA CG sur l Absentéisme* Communiqué de presse Gennevilliers, le 05 Septembre 2013 5 e Baromètre ALMA CG sur l Absentéisme* L Absentéisme en France augmente de 18% en 2012, ce qui représente une moyenne de 16,6 jours d absence

Plus en détail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail Services à la personne Agir pour améliorer les conditions de travail Expériences d entreprises de moins de 20 salariés Propositions d axes de travail Des problématiques des Des petites entités souvent

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION. Etre Coach professionnel en entreprise

PROGRAMME DE FORMATION. Etre Coach professionnel en entreprise PROGRAMME DE FORMATION Etre Coach professionnel en entreprise Buts : Former des coachs professionnels capables d intervenir dans le monde de l entreprise pour accompagner et développer l autonomie de salariés

Plus en détail

Lean management et conditions de travail!

Lean management et conditions de travail! Lean management et conditions de travail! Conférence APIRAF! IUT Lumière 18 février 2014! www.aravis.aract.fr! 18/02/14! N 1! Au delà du seul lean " Quels liens entre «#évolution des organisations#» et

Plus en détail

Activité : Élaboration, mise en forme et renseignement de documents

Activité : Élaboration, mise en forme et renseignement de documents ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE Activité : Élaboration, mise en forme et renseignement de documents Tâche : Rédaction de messages et de courriers professionnels simples liés à l activité

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

Guide du tuteur. Baccalauréat professionnel. Accueil-Relation Clients et Usagers

Guide du tuteur. Baccalauréat professionnel. Accueil-Relation Clients et Usagers Guide du tuteur Baccalauréat professionnel Accueil-Relation Clients et Usagers Lycée Professionnel Henri Brulle 65 Route de Saint Emilion 33500 Libourne Tél : 05.57.48.12.30 Fax : 05.57.85.11.52 Présentation

Plus en détail

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s)

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s) P résentation L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines est développé dans le livre rédigé par Chloé Guillot-Soulez et publié dans la même collection : La Gestion des

Plus en détail

LE référentiel des métiers

LE référentiel des métiers LE référentiel des métiers 2 Le référentiel des métiers de Pôle emploi FILIÈRE RELATION DE SERVICES Métiers MISSIONS ACTIVITÉS COMPÉTENCES Le référentiel des métiers de Pôle emploi 3 4 Le référentiel des

Plus en détail