ENQUÊTE DE SATISFACTION

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENQUÊTE DE SATISFACTION"

Transcription

1 Département CRM ENQUÊTE DE SATISFACTION

2 3 QUI SOMMES-NOUS? CUSTOMER RELATIONSHIP MANAGEMENT (CRM) Ensemble de mesures prises pour optimiser la relation et la fidélisation client dans le but d augmenter son chiffre d affaire ou sa marge. MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME. MEJT se positionne comme un centre d appels à taille humaine, de 43 positions. Chez MEJT pas de plate forme open space mais de petites unités managées par un coach. MEJT revendique une démarche artisanale dans le bon sens du terme, orientée vers la qualité et le respect des interlocuteurs. Cette démarche nous permet aujourd hui d être identifiés sur un marché où la valeur ajoutée et le savoir-faire sont des facteurs clefs de succès. MEJT met à la disposition de ses clients une équipe compétente, disponible, consciente des enjeux et des challenges que rencontre aujourd hui le monde de l entreprise. MEJT c est l accès pour ses clients à des outils téléphoniques et de traitement de l information performants. MEJT est en capacité de s adapter à tout type de partenaire économique et leur proposer des missions clefs en mains telles que : Prospection téléphonique / Détection de projets ; Qualification de fichiers ; Enquêtes de satisfaction ; Etudes de marché. Rejoignez MEJT et son approche de la CRM.

3 LES CONSTATS CONSTAT 1 Vous avez besoin de suivre et anticiper les attentes de vos clients et non plus subir les évolutions de votre marché. CONSTAT 2 Dans une logique d amélioration de votre performance, une mesure du degré actuel de satisfaction de vos clients ne suffit pas : après identification de vos points forts/points faibles, vous devez pouvoir contrôler régulièrement l évolution des indices de satisfaction dans le temps. CONSTAT 3 Lorsque vos commerciaux, responsables clientèle ou stagiaires de votre entreprise sont chargés de diffuser l enquête et mener les interviews, il existe un risque de manque d objectivité : Vos clients ne s expriment pas complètement et/ou objectivement face à un interlocuteur qu ils connaissent. Votre collaborateur peut interpréter malgré lui ce qu il entend en fonction de son propre avis sur vos produits/services. Ce risque entraîne un manque de fiabilité des résultats de l enquête et donc un doute sur la pertinence des actions correctives à mener.

4 CONSTAT 4 Le taux de retour spontané est plus élevé chez les clients les plus satisfaits et les plus mécontents. CONSTAT 5 De la qualité du questionnaire dépendra la pertinence de vos résultats. Certaines enquêtes ne font que confirmer ce que vous savez déjà sans mettre en lumière des axes d amélioration pertinents : la mise en question de vos problématiques demande une expertise, un savoir-faire. CONSTAT 6 Vos clients sont très sollicités et ont parfois le sentiment d être harcelés : votre enquête de satisfaction ne doit pas devenir un motif d insatisfaction! C est à partir de ces constats que MEJT s est positionnée avec une offre clef en main d enquête de satisfaction. «On voit les qualités de loin et les défauts de près.» Victor Hugo, Tas de Pierres

5 MODE OPERATOIRE ETAPE 1 : COMPRENDRE ET PREPARER L ENQUETE Avec un regard extérieur objectif, nos consultants vont comprendre les enjeux de votre démarche satisfaction client et analyser le contexte dans lequel s inscrit votre enquête ou votre projet d enquête. Grâce à des échanges avec vos services (interview en face à face, au téléphone), nos consultants cernent vos objectifs, vos problématiques et vous proposent un mode opératoire pertinent. ETAPE 2 : CREER LE QUESTIONNAIRE Un consultant MEJT mènera des entretiens téléphoniques avec un échantillon de clients afin de valider et d affiner les critères de satisfaction à étudier. Cette étape permet également de vérifier qu aucun critère important pour vos clients n a été oublié et de nommer vos concurrents «best in class». Au vu des résultats de ces entretiens et en tenant compte du contexte cerné lors de l étape 1, MEJT vous propose un ou plusieurs questionnaires à valider. ETAPE 3 : COLLECTER L INFORMATION MEJT vous propose de mettre votre questionnaire en ligne. Nous créons pour vous un site Internet sur lequel vos clients se connectent et répondent à l enquête après avoir été invités par . Ce mode de diffusion pose des problèmes de taux et qualité des retours : les «répondants spontanés» ne sont pas forcément représentatifs de l ensemble de vos clients et certains questionnaires sont incomplets ou non-exploitables.

6 Afin de s assurer une bonne représentativité des répondants et obtenir une base de travail saine, il faut compléter les réponses spontanées collectées par l enquête en ligne. C est pourquoi MEJT peut appuyer la diffusion des questionnaires par 2 médias interactifs : Relance téléphonique des non-répondants ou réponses non-exploitables. Entretiens en face à face pour les clients qui le justifient. En vous proposant un couplage entre plusieurs modes de diffusion, MEJT vous garantit à la fois la qualité des données collectées et une maîtrise des coûts tout en polluant le moins possible votre relation clients. : ETAPE 4 : RESTITUER L INFORMATION De la masse d information obtenue puis traitée, nos consultants mettent en lumière vos points forts et les axes d amélioration à travailler. MEJT vous transmet un rapport d enquête reprenant les résultats statistiques obtenus et l analyse des données collectées. Tris, diagrammes de satisfaction, profils des forces et faiblesses Tris complémentaires spécifiques Mise en évidence des écarts entre clients satisfaits et très satisfaits Echelle des attentes prioritaires des clients Préconisation des axes de progrès à mettre en œuvre pour améliorer le taux de satisfaction A chaque étape, les échanges avec vos services enrichissent nos analyses.

7 RAPPORT DE MISSION

8 SOMMAIRE 1. Contexte de la mission 2. Rappel de la méthodologie 3. Répartition du panel clients 4. Image générale de l entreprise 5. Note de satisfaction de l entreprise 6. Évolution des thèmes d insatisfaction (enquête précédente) 7. Enquête 2007: thèmes à améliorer 8. Enquête 2007: points forts 9. Contact fin de mission 10. Date du dernier contact à caractère commercial 11. Confiance accordée 12. Comment qualifier le métier de l entreprise 13. Demain : les attentes des clients 14. Les suggestions des clients 15. Axes d amélioration

9 1. CONTEXTE DE LA MISSION Une enquête de satisfaction nationale a été menée en 2007 Les résultats de l enquête ont révélé un bon taux de satisfaction (90% de clients satisfaits et très satisfaits). En 2011, l entreprise a souhaité renouveler cette enquête afin de : Evaluer l évolution de la satisfaction client depuis Disposer d indicateurs fiables sur les axes d amélioration à privilégier. Véhiculer l image de l entreprise, tournée vers l avenir et la technologie ( diffusion des questionnaires de l enquête par Internet). 2. RAPPEL DE LA METHODOLOGIE Environ 800 clients ont été sollicités par à trois reprises : Le 22/06/11 : 29 réponses spontanées. Le 28/06/11 : 47 réponses spontanées. Le 10/07/11 : 23 réponses spontanées (période de vacances). Sur ces 800 clients, chaque agence a sélectionné les clients dont elle souhaitait avoir l opinion. Cette sélection a permis de constituer un panel cible de 263 clients. Les clients du panel cible ont fait l objet d une relance téléphonique réalisée par MEJT du 02/07/2011 au 13/07/2011. Taux de retour : Nombre de client sollicités par Dont clients panel cible (relance téléphonique) Répondants Dont répondants panel cible Taux de retour enquête Taux de retour panel cible

10 3. REPARTITION DU PANEL CLIENTS Le panel étudié est représentatif de l ensemble de la clientèle. Le panel des clients étudié lors de l enquête de 2011 est équivalent dans sa composition à celui de l enquête La comparaison entre les résultats des deux enquêtes est ainsi possible.

11 Lors de l enquête menée en 2007, trois types de clients se dégageaient de l échantillon : Collectivités locales (27%) SEMCAS (26%) DDE-DRE Ministère des Transports (25%)

12 4. IMAGE GENERALE DE L ENTREPRISE Les clients ont été interrogés sur l importance des critères suivants pour juger les prestations de l entreprise : La capacité à fédérer d autres compétences. Le niveau de compétences et d expertise. La proximité géographique. La palette des métiers. L expertise des intervenants. Les références sur des études similaires. Le prix. La certification ISO Deux critères ressortent : Le niveau de compétence et d expertise. Cité par 54,3 % des répondants comme critère le plus important. L expertise des intervenants. Cité par 27,9 % des répondants comme critère le plus important. Trois critères sont moins décisifs : La certification ISO. La proximité géographique. La palette des métiers. Les clients jugent les prestations par rapport aux compétences de l entreprise et à celles de ses équipes. La certification ISO 9001 n est toujours pas considérée par les sondés comme un critère important dans le jugement porté sur les prestations.

13 En 2003, 48,77% des sondés estimaient que la certification ISO 9001 était un critère «sans importance» pour juger les prestations. Aucun répondant ne cite la certification ISO 9001 comme étant le plus déterminant, un seul le cite en second choix, un seul en troisième choix. 5. NOTE DE SATISFACTION GLOBALE A. DE L ENTREPRISE : La note de satisfaction globale est calculée sur la base des clients ayant répondu «Très satisfaisant» ou «Satisfaisant» aux thèmes évalués dans les chapitres : Organisation projet. Interlocuteur. Compétences de l équipe projet. Note de satisfaction globale : 87,8 %

14 Remarques : Lors de l enquête menée en 2007, 90% des sondés se déclaraient «Très Satisfaits» ou «Satisfaits». On constate une légère érosion du niveau de satisfaction de 2,2 points. L entreprise bénéficie toujours d une bonne image auprès de ses clients. Deux clients conservent une image positive malgré une expérience jugée de qualité inférieure. B. PAR AGENCES : Trois agences (Lille, Paris et Toulouse) ont des clients qui se déclarent «Très insatisfaits». C. PAR CHAPITRE : «Interlocuteur»: 90,6 % de clients satisfaits et très satisfaits. «Organisation projet» : 87 % de clients satisfaits et très satisfaits.

15 «Compétences de l équipe projet»: 84,9 % de clients satisfaits et très satisfaits. Le facteur humain est un point fort comme le montre l évaluation du chapitre Interlocuteur, par les sondés, et plus particulièrement : La capacité d écoute (94,6% de clients satisfaits et très satisfaits). La qualité relationnelle (94,2% de clients satisfaits et très satisfaits). Les chapitres Compétences de l équipe projet et Organisation projet sont moins bien notés que d autre : sur quels thèmes l entreprise doit-elle faire des progrès? 6. EVOLUTION DES THEMES D INSATISFACTION Lors de l enquête menée en 2007, certains critères ont obtenus un taux d insatisfaction (clients insatisfaits et très insatisfaits) > 13 % : Le respect des engagements en terme de délais (20,85 % d insatisfaction en 2003). La capacité à fournir des réponses originales et pertinentes (20% d insatisfaction). Présentation écrite et orale (15 % d insatisfaction). Adaptation aux contraintes du client (13 % d insatisfaction). Qu en est-il de la satisfaction client sur ces mêmes critères aujourd hui? A. RESPECT DES ENGAGEMENTS EN TERME DE DELAIS : Dans le chapitre Organisation Projet, le respect des délais est le thème le plus important parmi les suivants : Organisation générale du projet et démarche, Élaboration du Plan d organisation Projet, Respect des engagements en termes de délais, Qualité du suivi de projet, Prestation dans sa globalité.

16 Quatre ans après la première enquête, le respect des délais reste un critère d insatisfaction fort puisque 19,5 % des répondants se déclarent insatisfaits ou très insatisfaits. La problématique du respect des délais est particulièrement critique pour l agence d Aix en Provence. Les agences de Paris et Lille ont des clients qui se déclarent très insatisfaits sur ce sujet.

17 B. CAPACITES A FOURNIR DES REPONSES ORIGINALES ET PERTINENTES Dans le chapitre Compétences de l équipe projet, la capacité à fournir des réponses originales et pertinentes est le second critère le plus déterminant pour les clients. 4 ans après la première enquête, la capacité à fournir des réponses originales et pertinentes reste un critère d insatisfaction : 17,6 % des répondants se déclarent insatisfaits ou très insatisfaits. L évaluation de l agence de Paris sur ce critère par les sondés est sévère et fait l objet de commentaires mettant directement en cause les compétences des collaborateurs.

18 C. EXPRESSION ORALE ET QUALITE DES DOCUMENTS PRODUITS Lors de l enquête précédente, de nombreux clients ont mentionnés des lacunes quant à l expression écrite et orale de certains collaborateurs. Suite à l enquête 2011, la qualité des documents remis aux clients a fait l objet d un plan d actions. Pour l enquête 2011, les sondés ont été questionnés sur ces thèmes : ils sont 12, 6% a être insatisfaits de la qualité des documents produits et 10,7% a être insatisfaits de l expression orale des collaborateurs.

19 Nantes est très bien noté par ses clients, comme en Paris et Lille sont toujours en difficulté ; Certains clients restent «très insatisfaits» sur ces thèmes. L agence d Aix en Provence est en nette amélioration par rapport à 2003 ( 13,5% des clients étaient «insatisfaits» ou très insatisfaits»).

20 D. CAPACITE A PRENDRE EN COMPTE LES CONTRAINTES CLIENTS La capacité à prendre en compte les contraintes clients est le critère le plus important quand il s agit d évaluer les compétences de l équipe projet. 4 ans après la première enquête, la capacité à fournir des réponses originales et pertinentes reste un critère d insatisfaction : 13,4 % des répondants se déclarent insatisfaits ou très insatisfaits, soit le même niveau qu en % des clients de l agence de Paris se déclarent «très insatisfaits» sur ce thème.

21 7. ENQUETE 2011 : THEMES A AMELIORER Deux nouveaux thèmes atteignent un taux d insatisfaction (clients insatisfaits et très insatisfaits) > 15 % : Qualité du suivi de projet. Capacité à gérer les aléas (18,5% des répondants se déclarent insatisfaits ou très insatisfaits). Lors de l enquête menée en 2007, 11,6% des répondants se déclaraient insatisfaits ou très insatisfaits sur ce thème. Les clients n ont pas été interrogés sur ce thème en 2007.

22 A. QUALITE DU SUIVI DE PROJET Cité par 16,4 % des répondants comme étant le critère le plus déterminant pour évaluer l organisation du projet. Dans trois agences les clients se sont déclarés «très insatisfaits». B. CAPACITE A GERER LES ALEAS Trois agences sont particulièrement en difficulté sur ce thème : Aix en Provence. Lyon. Paris. Les commentaires des répondants montrent que les mauvaises évaluations sur ce critère entraînent de mauvaises évaluations sur le respect des délais.

23 8. ENQUETE 2011 : POINTS FORTS La satisfaction client est en progression sur deux thèmes par rapport à l enquête 2007 : Organisation générale du projet et démarche Élaboration du Plan d Organisation de projet Lors de l enquête menée en 2007, 89% des répondants se déclaraient satisfaits ou très satisfaits sur ce thème.

24 En 2007, certains répondants déclaraient ne pas connaître le plan d organisation ; 49% seulement des répondants se déclaraient satisfaits ou très satisfaits. A. ORGANISATION GENERALE DU PROJET ET DEMARCHE Deux agences sont particulièrement performantes sur ce thème : Aix en Provence. Nantes.

25 B. ELABORATION DU PLAN D ORGANISATION PROJET Le plan d organisation projet est désormais mis en place par les agences et connu des clients. 9. CONTACT FIN DE MISSION L enquête 2007 a souligné un manque de suivi des clients par les collaborateurs, à la fin de l étude. L axe d amélioration proposé imposait un contact 2 à 3 mois après la fin du projet. Notre enquête montre que cette préconisation n a pas été suivie. L application du plan d action est inégale par agence.

26

27 10. DATE DU DERNIER CONTACT A CARACTERE COMMERCIAL Le constat sur le contact en fin de mission est à modérer : 44% des sondés ont été en contact avec un collaborateur lors des trois derniers mois. Les résultats sont inégaux par agence.

28 11. ANALYSE DE LA CONFIANCE ACCORDEE La confiance accordée à l entreprise est moins bonne qu en 2007, alors que la satisfaction globale reste à un niveau équivalent. Clients prêts à faire de nouveau appel à l'entreprise Clients prêts à recommander l'entreprise à des collègues ou connaissances % 91% % 85% Remarques : Toutes les agences obtiennent le même résultat. A. ANALYSE DES RAISONS DE LA BAISSE «Feriez-vous de nouveau appel à cette entreprise?» 72 % des clients qui ont répondu NON n ont pas justifié leur choix. 7 clients ont expliqué leur choix : 5 clients sont insatisfaits de la qualité de la prestation. 1 client n a pas d autres besoins à venir. 1 client s apprête à quitter son poste. «Recommanderiez-vous cette entreprise à des collègues ou à des connaissances?» Seuls 4 répondants ne sont pas prêts à recommander l entreprise. Trois clients ont expliqué leur choix : la qualité de la prestation est en cause.

29 Recommanderiez-vous cette entreprise à des collègues ou à des connaissances? B. DETAIL DES REPONSES 40 % des clients ne voulant pas faire de nouveau appel à cette entreprise sont prêts à la recommander. Faire de nouveau appel à cette entreprise et la recommander Recommanderiez-vous cette entreprise? Feriez-vous de nouveau appel à cette entreprise?

30 12. COMMENT QUALIFIER LE METIER DE L ENTREPRISE? 41,5 % des sondés identifient l entreprise comme étant une société spécialiste dans son domaine (critère le plus représentatif). Ce résultat est lié au panel : Typologie de clients. Typologie de produits. L agence de Nantes se démarque : 55 % des clients voient l entreprise comme une société spécialiste. Les répondants n ont pas utilisé la zone d expression «Autres». Qualification de l entreprise en fonction des agences (choix 1 et 2)

31 13. DEMAIN : LES ATTENTES DES CLIENTS Les sondés attendent en priorité des missions d études (43,9% des répondants le citent en premier choix) et des missions d expertises (29,8% des répondants le citent en premier choix). Les répondants ne semblent pas voir cette entreprise, ailleurs que dans les missions que la société réalise déjà pour eux : du conseil et des études. Les répondants n ont pas utilisé la zone d expression «Autres» : aucune suggestion ou attente n est formulée. L entreprise devra imposer l évolution de ses activités. 14. LES SUGGESTIONS DES CLIENTS 26 répondants ont utilisé la zone de commentaires «Auriez-vous des suggestions à faire sur des pistes d améliorations?». Cette zone a été utilisée comme zone d expression par les clients pour pointer des critères précis d insatisfaction, déjà identifiés et étudiés lors du traitement de l enquête (délais, qualité des documents ). Remarques : Deux clients (ayant travaillé avec deux agences différentes, Lille et Toulouse) évoquent la présence de «copier-coller» dans les rapports. 15. AXES D AMELIORATION La part de clients «très insatisfaits» sur l agence de Paris montre un problème de gestion de la relation client.

32 L agence de Lille doit s attacher à travailler l ensemble des thèmes (manque de rigueur des équipes?). Nantes est très bien évaluée par ses clients ; Ce résultat est à confirmer car le nombre de répondants pour cette agence est faible. L agence d Aix en Provence doit se pencher sur la problématique du respect des engagements en terme de délais : un tiers de ses clients se déclarent insatisfaits. Les clients ont une bonne image de la société, des collaborateurs et des prestations. Les critères d insatisfaction tiennent plus du cas par cas (litige, problème sur un dossier) que de réelles tendances de fond.

PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE DÉTECTION DE PROJETS

PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE DÉTECTION DE PROJETS Département CRM PROSPECTION TÉLÉPHONIQUE DÉTECTION DE PROJETS QUI SOMMES-NOUS? CUSTOMER RELATIONSHIP MANAGEMENT (CRM) Ensemble de mesures prises pour optimiser la relation et la fidélisation client dans

Plus en détail

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES

Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES Département Enseignement DIAGNOSTIC PARTENARIAT ECOLE ENTREPRISES QUI SOMMES-NOUS? MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME. A sa création, MEJT

Plus en détail

Département Enseignement FORMATION CONTINUE DIAGNOSTIC ET PLAN D ACTIONS

Département Enseignement FORMATION CONTINUE DIAGNOSTIC ET PLAN D ACTIONS Département Enseignement FORMATION CONTINUE DIAGNOSTIC ET PLAN D ACTIONS QUI SOMMES-NOUS? MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME. A sa création,

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

Département Enseignement

Département Enseignement Département Enseignement VENTE D ADHESION AU RESEAU DES ANCIENS ELEVES QUI SOMMES-NOUS? MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME. A sa création,

Plus en détail

Département CRM ÉTUDE DE MARCHÉ

Département CRM ÉTUDE DE MARCHÉ Département CRM ÉTUDE DE MARCHÉ QUI SOMMES-NOUS? CUSTOMER RELATIONSHIP MANAGEMENT (CRM) Ensemble de mesures prises pour optimiser la relation et la fidélisation client dans le but d augmenter son chiffre

Plus en détail

Département Enseignement TAXE D APPRENTISSAGE DIAGNOSTIC ET PLAN D ACTIONS

Département Enseignement TAXE D APPRENTISSAGE DIAGNOSTIC ET PLAN D ACTIONS Département Enseignement TAXE D APPRENTISSAGE DIAGNOSTIC ET PLAN D ACTIONS QUI SOMMES-NOUS? MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME. A sa création,

Plus en détail

Enquête de satisfaction ABC Portage Juillet 2012

Enquête de satisfaction ABC Portage Juillet 2012 Enquête de satisfaction ABC Portage Juillet 2012 Méthodologie et déroulement Afin de faire évoluer et d améliorer la qualité de ses services, La société ABC Portage a mis en place une enquête de satisfaction

Plus en détail

Département Enseignement

Département Enseignement Département Enseignement PROMOTION DE L ALTERNANCE QUI SOMMES-NOUS? MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME. A sa création, MEJT avait pour objectif

Plus en détail

Baromètre ANAé de la communication événementielle. OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 1

Baromètre ANAé de la communication événementielle. OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 1 Baromètre ANAé de la communication événementielle OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Tél : 01 78 94 90 00 1 Méthodologie Le baromètre a été réalisé en utilisant la méthodologie suivante

Plus en détail

Sommaire... 1. Introduction... 2. Méthodologie...3. L opération de prospection...3. Cible :... 3. Objectifs :... 4. Fichier client :...

Sommaire... 1. Introduction... 2. Méthodologie...3. L opération de prospection...3. Cible :... 3. Objectifs :... 4. Fichier client :... Sommaire Sommaire... 1 Introduction... 2 Méthodologie...3 L opération de prospection...3 Cible :... 3 Objectifs :... 4 Fichier client :... 5 Information nécessaire pour mieux vendre :...6 Les techniques

Plus en détail

L image des banques auprès des TPE/PME

L image des banques auprès des TPE/PME Shanghai Paris Toronto Buenos Aires www.ifop.com L image des banques auprès des TPE/PME 1002 entreprises ont été interrogées en février 2008 : 377 micro-entreprises (0 à 5 salariés) 261 TPE (6 à 19 salariés)

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Identifier les besoins en formation

Identifier les besoins en formation Identifier les besoins en formation Le dossier consacré à l'élaboration des plans de formation a mis en évidence que l'étape de récolte des besoins en formation était très importante pour permettre d'identifier

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION

REFERENTIEL DE CERTIFICATION COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 12/06/2008 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technico-commercial industriel I OBJECTIF

Plus en détail

L ENQUETE DE SATISFACTION 2007 AUPRES DES EMPLOYEURS

L ENQUETE DE SATISFACTION 2007 AUPRES DES EMPLOYEURS L ENQUETE DE SATISFACTION 2007 AUPRES DES EMPLOYEURS L ACOSS, caisse nationale des Urssaf, vous a interrogé en 2007 afin d évaluer la qualité de service de la branche du recouvrement. Retour sur l enquête

Plus en détail

ROI et mesures d efficacité du marketing B2B

ROI et mesures d efficacité du marketing B2B ROI et mesures d efficacité du marketing B2B Club B2B Adetem Octobre 2015 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris 01 78 94 90 10 Méthodologie Méthodologie Étude quantitative réalisée auprès d

Plus en détail

Responsable grands comptes / comptes clés

Responsable grands comptes / comptes clés Responsable grands comptes / comptes clés DEFINITION DE FONCTION ET ETUDE DE REMUNERATIONS Le responsable grands comptes assure le suivi commercial des comptes clients ayant une importance stratégique

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL

LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING EN FRANCE ET A L INTERNATIONAL LA RELATION CLIENT BOOSTEZ VOTRE DEVELOPPEMENT AVEC RING OUTSOURCING AGENCE LA SEYNE SUR MER 159 chemin de Bremond 83500 La Seyne Sur Mer 06 25 601 602 09 54 39 03 07 www.ringoutsourcing.fr contact@ringoutsourcing.com

Plus en détail

FICHE D EVALUATION ANNUELLE

FICHE D EVALUATION ANNUELLE FICHE D EVALUATION ANNUELLE Objectifs de la fiche d évaluation annuelle L évaluation porte sur le travail accompli par le collaborateur. Elle n est pas un jugement, mais une évaluation, pas sur ce qu il

Plus en détail

MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME.

MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME. Département Gestion Locative OFFRE PRODUITS QUI SOMMES-NOUS? MEJT, dont le siège est basé à Champagne au Mont d Or (69) a été créée en 1994 par Gilles GUILLERME. A sa création, MEJT avait pour objectif

Plus en détail

MODE D EMPLOI. Classement Socialumni des Associations des Grandes Écoles PRÉSENTATION DÉROULEMENT PARTICIPATION

MODE D EMPLOI. Classement Socialumni des Associations des Grandes Écoles PRÉSENTATION DÉROULEMENT PARTICIPATION MODE D EMPLOI Classement Socialumni des Associations des Grandes Écoles PRÉSENTATION DÉROULEMENT PARTICIPATION 1 PRÉSENTATION Il est désormais impossible d'ignorer l'importance des réseaux de diplômés

Plus en détail

Secteur public : une nouvelle façon d'acheter du conseil

Secteur public : une nouvelle façon d'acheter du conseil Secteur public : une nouvelle façon d'acheter du conseil Enquête 2009-2010 CPC PROVENCE - 16 place du général de Gaulle - 13001 MARSEILLE 04 91 57 71 45 - secretariat@cpcprovence.fr - www.cpcprovence.fr

Plus en détail

Enquête de Satisfaction DI 2013

Enquête de Satisfaction DI 2013 Enquête de Satisfaction DI 2013 Volumes L'enquête a été destinée aux personnels de l'université. On dénombre 959 enregistrements répartis de la façon suivante : 762 réponses complètes, 197 réponses partielles

Plus en détail

Société financière de la Nef 30/09/2013

Société financière de la Nef 30/09/2013 POLITIQUE DE TRAITEMENT ET DE SUIVI DES RECLAMATIONS CLIENTS Société financière de la Nef 30/09/2013 1 Introduction Cette politique de La Société financière de la Nef décrit le circuit de traitement de

Plus en détail

Affaire suivie par Stéphanie LELEU Stagiaire IRA de Bastia. ENQUETE DE SATISFACTION DES USAGERS DES SERVICES DE LA PREFECTURE DE l HERAULT

Affaire suivie par Stéphanie LELEU Stagiaire IRA de Bastia. ENQUETE DE SATISFACTION DES USAGERS DES SERVICES DE LA PREFECTURE DE l HERAULT Affaire suivie par Stéphanie LELEU Stagiaire IRA de Bastia ENQUETE DE SATISFACTION DES USAGERS DES SERVICES DE LA PREFECTURE DE l HERAULT Du 19 au 3 novembre 212 La Préfecture de l Hérault est engagée

Plus en détail

Résultats enquête de satisfaction adhérents UIMM Drôme-Ardèche. Merci pour votre participation

Résultats enquête de satisfaction adhérents UIMM Drôme-Ardèche. Merci pour votre participation Résultats enquête de satisfaction adhérents UIMM Drôme-Ardèche Merci pour votre participation Enquête téléphonique menée par le cabinet G et A Links (niveau territorial et national) Questionnaire préparé

Plus en détail

COMPTE RENDU DE L ENQUETE DE SATISFACTION CMS DECEMBRE 2012

COMPTE RENDU DE L ENQUETE DE SATISFACTION CMS DECEMBRE 2012 COMPTE RENDU DE L ENQUETE DE SATISFACTION CMS DECEMBRE 2012 62, rue Saint Lambert 75015 Paris N RCS 510 685 431 INTRODUCTION «Une société ne peut distancer ses concurrents que si elle peut établir une

Plus en détail

Les réseaux sociaux. ViGlob Informatique Inc. 400 boulevard Saint-Marin Ouest, bureau 206 Laval (Québec) H7M 3Y8

Les réseaux sociaux. ViGlob Informatique Inc. 400 boulevard Saint-Marin Ouest, bureau 206 Laval (Québec) H7M 3Y8 Les réseaux sociaux TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 2 LES RÉSEAUX SOCIAUX... 3 Gestion des contacts... 4 Comment fonctionnent les forums dans les réseaux sociaux?... 5 Pourquoi exploiter les réseaux

Plus en détail

Département Gestion Locative

Département Gestion Locative Département Gestion Locative RECOUVREMENT DIAGNOSTIC ET PLAN D ACTIONS QUI SOMMES-NOUS? Depuis 1994, MEJT s est impliquée dans l accélération des flux de trésorerie dans le domaine de la gestion locative.

Plus en détail

Académie de Strasbourg - Rapport de jury - BTS MUC - Session 2013. Epreuve de MGUC (U4)

Académie de Strasbourg - Rapport de jury - BTS MUC - Session 2013. Epreuve de MGUC (U4) Académie de Strasbourg - Rapport de jury - BTS MUC - Session 2013 Epreuve de MGUC (U4) Analyse quantitative des résultats Moins de 8 8 note < 10 10 note < 12 12 note < 14 14 et plus Total Nombre 130 122

Plus en détail

// Enquête de satisfaction. Résultats 2014-2015

// Enquête de satisfaction. Résultats 2014-2015 // Enquête de satisfaction Résultats 2014-2015 Des résultats encourageants Nos clients ont eu l amabilité de bien vouloir répondre à notre enquête de satisfaction annuelle et nous les en remercions chaleureusement.

Plus en détail

VENTE DU PRELEVEMENT AUTOMATIQUE ET DE LA LCR MAGNETIQUE PAR TELEPHONE

VENTE DU PRELEVEMENT AUTOMATIQUE ET DE LA LCR MAGNETIQUE PAR TELEPHONE Département BFR VENTE DU PRELEVEMENT AUTOMATIQUE ET DE LA LCR MAGNETIQUE PAR TELEPHONE QUI SOMMES-NOUS? BESOIN EN FONDS DE ROULEMENT (BFR) Différence entre les besoins de financement générés par le cycle

Plus en détail

Le service d appels d offres

Le service d appels d offres Le service d appels d offres Réponses aux demandes de devis Le site Mon-immeuble.com vous propose un service d appels d offres accessible par le menu «Appels d offres». Ce service est réservé aux membres

Plus en détail

Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada

Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada Sondage 2012 auprès des leaders d opinion pour le compte de CBC/Radio-Canada Faits saillants de la recherche Ce rapport sommaire présente quelques-uns des résultats du sondage en ligne mené par Phoenix

Plus en détail

BAROMÈTRE BANQUE JANVIER 2014

BAROMÈTRE BANQUE JANVIER 2014 Michael Page BAROMÈTRE BANQUE JANVIER 2014 Sélection et approche directe de cadres confirmés www.michaelpage.fr ÉDITO SOMMAIRE 4 ans déjà que nous interrogeons régulièrement les salariés du monde bancaire

Plus en détail

Les fonctions du marketing R A LLER PL US L OI

Les fonctions du marketing R A LLER PL US L OI 2 du marketing Comment intégrer les missions marketing dans les profils de poste transport logistique? Le marketing d études Le marketing stratégique Le marketing produit Le marketing opérationnel et la

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Caron, Trépanier & associés inc., firme d experts comptables ayant sa place d affaires à Sherbrooke depuis plus de 25 ans, a pour mission : D offrir à sa clientèle, composée de petites

Plus en détail

CONDUITE DE PROJET. La description du projet

CONDUITE DE PROJET. La description du projet CONDUITE DE PROJET Comme nous vous l avons expliqué dans le support «Conseils méthodologiques pour la présentation power point du CPPC», sous partie 3.4, la conduite de projet met en avant les écarts entre

Plus en détail

ETUDE DE PERCEPTION PRODUIT

ETUDE DE PERCEPTION PRODUIT 2010 ETUDE DE PERCEPTION PRODUIT Que reprochent les applicateurs au mortier de plâtre projeté Lafarge? UNIVERSITE MONTPELLIER I Faculté d Administration et de Gestion des Entreprises Rapport d étude Master

Plus en détail

Guide individuel Jury CQP Responsable de magasin en BVP

Guide individuel Jury CQP Responsable de magasin en BVP Date de l évaluation Nom et fonction du membre du jury Nom et prénom du candidat Entreprise du candidat Activités Industrielles de Boulangerie Ce guide est destiné à chaque membre du jury Guide individuel

Plus en détail

L ENTRETIEN de BILAN ET D EVOLUTION PROFESSIONNELLE GUIDE

L ENTRETIEN de BILAN ET D EVOLUTION PROFESSIONNELLE GUIDE L ENTRETIEN de BILAN ET D EVOLUTION PROFESSIONNELLE GUIDE Nom du salarié: Prénom, Nom : Direction/Service : Niveau de classification : Emploi : Année d entrée dans l entreprise : Nom du Responsable : Fonction

Plus en détail

ANNEXE N 3. Médiateur de la Société générale. Historique du dispositif de médiation. Description. Fonctionnement

ANNEXE N 3. Médiateur de la Société générale. Historique du dispositif de médiation. Description. Fonctionnement ANNEXE N 3 Médiateur de la Société générale Le rapport d activité de la médiation est uniquement interne, nous n avons donc pas pu en avoir connaissance Historique du dispositif de médiation C est le 15

Plus en détail

ENQUETE RESPONSABLES FORMATIONS Quelles sont vos pratiques en 2013?

ENQUETE RESPONSABLES FORMATIONS Quelles sont vos pratiques en 2013? ENQUETE RESPONSABLES FORMATIONS ENQUETES Quelles RESPONSABLES sont vos pratiques FORMATIONS en 2013? Quelles sont vos pratiques en 2013? Enquête réalisée entre juin et septembre 2013 sur un échantillon

Plus en détail

«A votre écoute pour progresser»

«A votre écoute pour progresser» PRÉFÈTE DE SEINE-ET-MARNE «A votre écoute pour progresser» Enquête de satisfaction juin 2013 Sous-préfecture de Torcy Rappel des objectifs Dans le cadre du label Marianne, la sous-préfecture de Torcy évalue

Plus en détail

pour Observatoire de la profession de conseil en recrutement

pour Observatoire de la profession de conseil en recrutement pour Observatoire de la profession de conseil en recrutement Juin 2009 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Les préoccupations à six mois des Directeurs de Ressources Humaines B

Plus en détail

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain ORLY CHAMPIGNY-SUR-MARNE NOGENT-SUR-MARNE VILLECRESNES VILLEJUIF Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain Synthèse des résultats du questionnaire BONNEUIL-SUR-MARNE SUCY-EN-BRIE

Plus en détail

Fiche pratique n 12. Evaluation de la formation. Finalité. Mode opératoire. De quoi s agit-il? Quelle évaluation pour quels besoins?

Fiche pratique n 12. Evaluation de la formation. Finalité. Mode opératoire. De quoi s agit-il? Quelle évaluation pour quels besoins? Finalité De quoi s agit-il? Evaluer la formation est nécessaire pour toute entreprise qui souhaite connaître le «retour sur investissement» des actions de formation qu elle a initiées. Il convient de distinguer

Plus en détail

Catalyse. Des achats plus simples, plus performants pour tous

Catalyse. Des achats plus simples, plus performants pour tous Catalyse Des achats plus simples, plus performants pour tous Avec Catalyse, la Direction des Achats de Biens et Services de l EPFL met ses compétences et son savoir faire à la disposition de l ensemble

Plus en détail

Résultats de l enquête de satisfaction des clients professionnels - 2012

Résultats de l enquête de satisfaction des clients professionnels - 2012 Page 1 sur 9 Résultats de l enquête de satisfaction des clients professionnels - 2012 Objectifs et méthodologie de l enquête Afin de renforcer sa stratégie d amélioration continue au service du développement

Plus en détail

RESEAU ARCHITECTES CERTIFIE QUALITE

RESEAU ARCHITECTES CERTIFIE QUALITE RESEAU ARCHITECTES CERTIFIE QUALITE 109 rue Yvon Morandat 73000 CHAMBERY MANUEL QUALITE conception et realisations architectecturales conformément à la norme ISO 9001 V 2008 Certifié par: 2007 création

Plus en détail

ÉTUDE PAR EVENEMENTS DE VIE SUR LA COMPLEXITÉ VOLET ENTREPRISES 2013

ÉTUDE PAR EVENEMENTS DE VIE SUR LA COMPLEXITÉ VOLET ENTREPRISES 2013 ÉTUDE PAR EVENEMENTS DE VIE SUR LA COMPLEXITÉ VOLET ENTREPRISES 2013 1 Méthodologie LA CIBLE : Au sein de chaque entreprise, est interrogée la personne en charge de la majorité des démarches administratives

Plus en détail

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE

SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SONDAGE DES MEMBRES DE L APIGQ RÉSULTATS ET ANALYSE SEPTEMBRE 2008 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 SONDAGE ET ÉCHANTILLONNAGE... 3 SONDAGE... 3 ÉCHANTILLONNAGE... 4 COMPILATION DES RÉSULTATS... 4

Plus en détail

Recommandations pour MS event!

Recommandations pour MS event! Recommandations pour MS event! I) BILAN ET DIAGNOSTIC A- BILAN MS com!, agence de communication spécialisée dans l édition et la communication globale, souhaite mettre en place une stratégie de communication

Plus en détail

Employé CSP compta fournisseurs

Employé CSP compta fournisseurs LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Employé CSP compta fournisseurs EVALUATION GDI DU SALARIE Employé CSP compta fournisseurs NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule : Date de l'entretien : Préambule

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR)

L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR) L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR) Notre démarche ISR La gestion dite de "stock-picking" de Financière de l Echiquier est une gestion qui s appuie avant tout sur la connaissance approfondie

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 1989 05 54/88 0030 Catégorie : B Dernière modification : 18/04/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Assistance en gestion

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Ces missions ou activités peuvent porter sur une partie des activités du service concerné ou sur sa totalité, par exemple :

REFERENTIEL DU CQPM. Ces missions ou activités peuvent porter sur une partie des activités du service concerné ou sur sa totalité, par exemple : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 14/02/2008 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Assistance en gestion administrative I OBJECTIF

Plus en détail

Compétences à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise :

Compétences à la carte, en fonction de l activité et de l organisation de l entreprise : FICHE MÉTIER CHEF D ENTERPRISE Il définit et pilote l activité de l entreprise sur le plan technique, économique, commercial et financier. Il manage le personnel de l entreprise. En fonction de la taille

Plus en détail

Une enquête. Un constat. 60 clients ASG ont répondu à notre enquête, sur 167 interrogés par email du 16 novembre au 26 décembre 2012.

Une enquête. Un constat. 60 clients ASG ont répondu à notre enquête, sur 167 interrogés par email du 16 novembre au 26 décembre 2012. 1 Une enquête 60 clients ASG ont répondu à notre enquête, sur 167 interrogés par email du 16 novembre au 26 décembre 2012. ASG est heureux de vous faire découvrir les résultats de cette enquête auxquels

Plus en détail

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011 Observatoire des courtiers d assurance Point 0 - Avril 2011 APRIL Courtage Un réseau de 11 sociétés grossistes spécialistes. Une large gamme de plus de 140 produits sur tous les segments de marché et toutes

Plus en détail

Diag Up Export Spécifications

Diag Up Export Spécifications Diag Up Export Spécifications Présentation Diag Up est une plate forme logicielle qui permet d élaborer des modèles de diagnostic dans des domaines aussi variés que la qualité, la transmission d entreprises,

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

Expérience : Plus de 20 ans d expérience constante dans le domaine de l accompagnement de projet.

Expérience : Plus de 20 ans d expérience constante dans le domaine de l accompagnement de projet. Mme Sylvie LACOSTA Consultante confirmée Qualité Sécurité Environnement Auditrice Qualité certifiée : ICA (Institut de Certification des Auditeurs) ICAE (Institut de Certification des Auditeurs Environnement)

Plus en détail

Baromètre de satisfaction envers les cabinets de recrutement. Vague 1 Rapport

Baromètre de satisfaction envers les cabinets de recrutement. Vague 1 Rapport Baromètre de satisfaction envers les cabinets de recrutement Vague Rapport Fiche technique Mode de recueil Cible Téléphone (CATI*) et responsables RH en charge des relations avec les cabinets de recrutement

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Avril 2013 N 111254 Contacts : Damien Philippot Jean-Philippe Dubrulle prenom.nom@ifop.com Observatoire des politiques publiques : Les Français et la formation professionnelle pour Note méthodologique

Plus en détail

Customer feedback management Management de la satisfaction client

Customer feedback management Management de la satisfaction client Customer feedback management Management de la satisfaction client La meilleure des publicités est un client satisfait. Vos clients les plus mécontents sont votre plus grande source d'enseignement. Bill

Plus en détail

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Observatoire Orange - Terrafemina Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Sondage de l institut CSA avec Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013

ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013 ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013 ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS 2014 PROMOTION 2013 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS L enquête Jeunes Diplômés 2014 sur la promotion 2013 a été réalisée conjointement par des chercheurs

Plus en détail

Enquête de satisfaction FCI Immobilier - Juillet 2014

Enquête de satisfaction FCI Immobilier - Juillet 2014 Enquête de satisfaction FCI Immobilier - Juillet 2014 Périmètre de l enquête Questionnaire en ligne : envoi automatique des réponses dans un tableur Réalisé par FCI Immobilier Envoyé à un échantillon représentatif

Plus en détail

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi»

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi» DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT «Référencement des prestataires Mode d emploi» Vous envisagez de participer au Dispositif Local d Accompagnement (DLA) en Région Champagne- Ardenne, sur des missions d

Plus en détail

Enquête de satisfaction 2015

Enquête de satisfaction 2015 Dans le cadre de sa démarche qualité, la société SADP met en place une enquête de satisfaction chaque année depuis 2012. Elle permet aux usagers de donner leur avis sur l organisation et la qualité de

Plus en détail

1) Vous expliquerez les objectifs et le contenu d un tableau de bord des performances commerciales en citant au moins cinq indicateurs.

1) Vous expliquerez les objectifs et le contenu d un tableau de bord des performances commerciales en citant au moins cinq indicateurs. Thème : S425-1 Gérer et analyser la force de vente Mini cas Olivier Nallis 2005/2006 Les exercices sont basés sur des extraits d études de cas (sujets d examen GRATIEN & MEYER) «stratégie action commerciale»

Plus en détail

PARTIE 1 La démarche de VAE pour le DPAS

PARTIE 1 La démarche de VAE pour le DPAS PARTIE 1 La démarche de VAE pour le DPAS 10954_VAE_p011p040_part1_JCL.indd 11 23/05/08 11:05:10 FICHE La VAE : 1 principes et modalités Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes et compétences acquises

Plus en détail

TELEMARKETING ENQUETES PROSPECTION FORMATION

TELEMARKETING ENQUETES PROSPECTION FORMATION TELEMARKETING ENQUETES PROSPECTION FORMATION LE NOUVEL ESPRIT DU TELEMARKETING /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// «Si MB Action est si différente, c

Plus en détail

Baromètre Satisfaction des Utilisateurs des Solutions de Paiement sur Facture Mobile. Décembre 2013

Baromètre Satisfaction des Utilisateurs des Solutions de Paiement sur Facture Mobile. Décembre 2013 Baromètre Satisfaction des Utilisateurs des Solutions de Paiement sur Facture Mobile Décembre 2013 Qui sont-ils? Sont-ils satisfaits? Sont-ils conscients du caractère payant de leurs achats? Insatisfaits,

Plus en détail

«Pratique de la GPEC dans les entreprises»

«Pratique de la GPEC dans les entreprises» «Pratique de la GPEC dans les entreprises» Etat des lieux Etude réalisée par En partenariat avec Avril 2009 www.cerclerh.com Sommaire 1- Introduction 2- Méthodologie 3- Signalétique 4- Pratiques de la

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013

CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013 22 et 23 novembre 2013 CONFERENCE DE PRESSE MARDI 22 OCTOBRE 2013 «Le comportement d épargne des français et des investisseurs actifs & leur perception des dispositifs visant à promouvoir le financement

Plus en détail

Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 26 juin 2015. À votre écoute pour progresser!

Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 26 juin 2015. À votre écoute pour progresser! Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 26 juin 2015 PREFECTURE DES DEUX-SEVRES 116 questionnaires collectés / 20 questions Résultats en % des exprimés 1. Le contexte de l étude À votre écoute pour

Plus en détail

Les Français et l accession à la propriété

Les Français et l accession à la propriété Les Français et l accession à la propriété Sondage Ifop pour CAFPI Le 30 juin 2015 La méthodologie Etude réalisée par l'ifop pour CAFPI Echantillon Méthodologie Mode de recueil L enquête a été menée auprès

Plus en détail

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM 2 À PROPOS De nos jours, il est essentiel pour les entreprises de définir une stratégie marketing précise et efficace.

Plus en détail

HUMANIS. TÉMOIGNAGE Juliette Reisenthel, Responsable de projets internet et e-commerce à la MOA digitale IMAGINEZ UNE NOUVELLE RELATION CLIENT

HUMANIS. TÉMOIGNAGE Juliette Reisenthel, Responsable de projets internet et e-commerce à la MOA digitale IMAGINEZ UNE NOUVELLE RELATION CLIENT HUMANIS IMAGINEZ UNE NOUVELLE ENT TÉMOIGNAGE Juliette Reisenthel, Responsable de projets internet et e-commerce à la MOA digitale IMAGINEZ UNE NO Humanis est un groupe spécialisé dans la protection sociale,

Plus en détail

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Communiqué de presse Enquête 2011 Apec / Université Paris-Dauphine sur l insertion professionnelle Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Paris, le 12 mai 2011 Pour la

Plus en détail

Certiphyto : bien choisir en fonction de son activité.

Certiphyto : bien choisir en fonction de son activité. Certiphyto : bien choisir en fonction de son activité. Du DAPA au Certificat individuel Le DAPA est mort ou presque Depuis le 1 er janvier 2012, le renouvellement du DAPA n est plus possible. Le DAPA,

Plus en détail

AGENCE NATIONALE D APPUI A LA PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS DE SANTE ET MEDICO-SOCIAUX APPEL A PROJETS

AGENCE NATIONALE D APPUI A LA PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS DE SANTE ET MEDICO-SOCIAUX APPEL A PROJETS AGENCE NATIONALE D APPUI A LA PERFORMANCE DES ETABLISSEMENTS DE SANTE ET MEDICO-SOCIAUX APPEL A PROJETS «Validation méthodologique de l élaboration de scores composites de performance hospitalière» 1.

Plus en détail

Aide au développement sur le Marché Américain CHAMBRE DE METIERS DES HAUTS DE SEINE / ALTIOS INTERNATIONAL

Aide au développement sur le Marché Américain CHAMBRE DE METIERS DES HAUTS DE SEINE / ALTIOS INTERNATIONAL Aide au développement sur le Marché Américain CHAMBRE DE METIERS DES HAUTS DE SEINE / ALTIOS INTERNATIONAL Comment assurer le développement de vos activités aux Etats-Unis? Vous pouvez développer vos activités

Plus en détail

Partenariat Body Pass

Partenariat Body Pass PARTENAIRES Partenariat Body Pass Body Pass est le passeport pour le bien-être. Nous sélectionnons les 150 meilleurs établissements du bien-être de Suisse et de France voisine et les recommandons gratuitement

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 7 ème édition juin 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

EVALUATION de DS Process METHODE ORIGINALE de RECRUTEMENT de la SOCIETE DS RESEARCH

EVALUATION de DS Process METHODE ORIGINALE de RECRUTEMENT de la SOCIETE DS RESEARCH EVALUATION de DS Process METHODE ORIGINALE de RECRUTEMENT de la SOCIETE Étude réalisée par STETHOS OBJECTIFS DE L'ETUDE, société de conseil en ressources humaines, spécialisée dans l industrie de la santé,

Plus en détail

Enquête d image des Verts neuchâtelois : Conférence de presse du 23 juin 2010. Sommaire. 1. Présentation du projet...3. 2. Enquête de notoriété...

Enquête d image des Verts neuchâtelois : Conférence de presse du 23 juin 2010. Sommaire. 1. Présentation du projet...3. 2. Enquête de notoriété... Sommaire Enquête d image des Verts neuchâtelois : 1. Présentation du projet...3 2. Enquête de notoriété...4 Conférence de presse du 23 juin 2010 3. Enquête d image (interne /externe)...6 4. Analyse de

Plus en détail

Perceptions et attentes des recruteurs sur les formations en management Vague 6

Perceptions et attentes des recruteurs sur les formations en management Vague 6 Concours Passerelle Novembre 2012 N 110691 Contact Damien Philippot Directeur de Clientèle au Département Opinion damien.philippot@ifop.com Concours Passerelle Perceptions et attentes des recruteurs sur

Plus en détail

D UN BON REFERENCEMENT

D UN BON REFERENCEMENT #QUICK GUIDE LES PRINCIPES DE BASE D UN BON REFERENCEMENT EDITION DECEMBRE 2013 // UNE PUBLICATION 1 LES PRINCIPES DE BASE D UN BON RÉFÉRENCEMENT RÉFÉRENCEMENT Introduction Vous attendez beaucoup de votre

Plus en détail

Délégué/e/s à la formation. Rôle et missions. (version 2012) INAP rôle et missions du délégué à la formation Page 1

Délégué/e/s à la formation. Rôle et missions. (version 2012) INAP rôle et missions du délégué à la formation Page 1 Délégué/e/s à la formation Rôle et missions (version 2012) INAP rôle et missions du délégué à la formation Page 1 Sommaire: 1. Considérations générales sur le rôle et les missions du délégué/e à la formation...

Plus en détail

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client

Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Enquête auprès des acteurs économiques de la Relation Client Mission Nationale de la Relation Client / AGEFOS PME Avril 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Etude et sondage effectués pour Observatoire

Plus en détail

Etude de Satisfaction auprès des acquéreurs & vendeurs des réseaux adhérents Février 2013

Etude de Satisfaction auprès des acquéreurs & vendeurs des réseaux adhérents Février 2013 Etude de Satisfaction auprès des acquéreurs & vendeurs des réseaux adhérents Février 2013 Contacts BVA Xavier PACILLY Emilie CHARASSON Contacts SYREMI Jean LAVAUPOT Gabriel PACHECO Introduction 2 Contexte

Plus en détail

LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES SALARIÉS BÉNÉFICIAIRES

LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES SALARIÉS BÉNÉFICIAIRES LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES SALARIÉS BÉNÉFICIAIRES DE CONGÉS INDIVIDUELS DE FORMATION ÉTAT DES LIEUX DE LA SATISFACTION ET DES ATTENTES DES BÉNÉFICIAIRES DE CIF Une enquête du Fongecif Rhône-Alpes Pourquoi

Plus en détail

PLANIFICATION ET SUIVI DE PROJETS

PLANIFICATION ET SUIVI DE PROJETS PLANIFICATION ET SUIVI DE PROJETS UN SEUL OBJECTIF LA GESTION DE VOS DÉLAIS NALYSE_ planning_ LA PASSION DE LA GESTION DE PROJET Spécialisés en management général de projet, planification et gestion des

Plus en détail

Au service De l économie régionale

Au service De l économie régionale Au service De l économie régionale Enquête sur la participation des entreprises bretonnes aux projets européens Contexte BDI a précédemment mené deux enquêtes en 2005 et en 2010 sur la participation des

Plus en détail

Charte. Qualité et Service VOTRE SATISFACTION 2009-2010 NOTRE PRIORITÉ : Recherche et Information. Développement de Clientèle

Charte. Qualité et Service VOTRE SATISFACTION 2009-2010 NOTRE PRIORITÉ : Recherche et Information. Développement de Clientèle Charte Qualité et Service 2009-2010 NOTRE PRIORITÉ : VOTRE SATISFACTION TOUTES VOS SOLUTIONS D INFORMATION ET DE GESTION Recherche et Information Solution de Gestion Métier Gestion du Risque Développement

Plus en détail