Synthèse d'images I. Venceslas BIRI IGM Université de Marne La

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Synthèse d'images I. Venceslas BIRI IGM Université de Marne La"

Transcription

1 Synthèse d'images I Venceslas BIRI IGM Université de Marne La

2 La synthèse d'images II. Rendu & Affichage 1. Introduction Venceslas BIRI IGM Université de Marne La

3 Introduction Objectif Réaliser une image Nécessité de choix d un point de vue Caméra d un environnement virtuel Nécessité de modéliser le monde virtuel Objets éclairé (réaliste) Nécessité de concevoir de l éclairage Lumières 3

4 Introduction Rendu A l aide d une caméra, d objets et de lumière, dessiner une image des objets visibles éclairé par les lumières. Source lumineuse La projection La perception Interaction lumière matière 4

5 Introduction Le coté caméra Position d une caméra dans l environnement virtuel Association d un écran (virtuel) à la caméra Cet écran est constitué de pixel Appelé «buffer» ou «framebuffer» Souvent en RGB 5

6 Introduction L environnement virtuel / les objets Modélisation géométrique Positionnement dans la scène Modélisation colorimétrique Modélisation physique 6

7 Introduction Les lumières A positionner dans la scène Peuvent être de tout type : Ponctuelle Surfacique voire volumique Directionnelle Isotrope ou anisotrope 7

8 Introduction Cas d étude : Illumination locale : La couleur d un objet ne dépend que des caractéristiques (locales) de celui-ci et des lumières de la scène. Modèle d illumination simple Possibilité d illumination plus complexe Réflexion & réfraction Ombres 8

9 Introduction Deux grandes approches Rasterisation Lancer de rayons 2 philosophies : Rasterisation : polygone par polygone Lancer de rayons : pixel par pixel 9

10 Introduction Rasterisation : On part de la scène, et on envoie sur la caméra Lancer de rayon : On part de la caméra, et on envoie sur la scène virtuelle 10

11 La synthèse d'images II. Rendu & Affichage 2. Anciennes techniques Venceslas BIRI IGM Université de Marne La

12 De vieilles techniques Rendu mode fil de fer (<1960) Approche polygone par polygone Algorithme : Pour chaque polygone Projeter ses points sur l écran Pour chaque couple de point : dessiner la droite Problème : pas de gestion des occlusions Rendu pauvre 12

13 De vieilles techniques (2) Algorithme du peintre (<1970) Philosophie simple : Ordonner les triangles du plus lointain au plus proche Les dessiner dans cet ordre Problème pour certaines intersections entre triangles 13

14 De vieilles techniques (3) Scanline rendering ( ) Proche de la rasterisation Mix entre la rasterisation et le lancer de rayon Approche ligne par ligne Exemple de rendu avec le moteur Scanline Rendering Engine de 3DS max 14

15 De vieilles techniques (3) Scanline rendering Algorithme On ordonne les polygones en Y On initialise la liste des polygones visible de la première ligne On avance ligne par ligne : On calcul les intersections entre la ligne (de vue) et les polygones On actualise la liste en enlevant les polygones non visibles 15

16 De vieilles techniques (3) 16

17 De vieilles techniques (3) Scanline rendering Avantages : Permet de n avoir qu un nombre limité d objet en mémoire à chaque instant (l ensemble des polygones coupant la scanline) Chaque pixel est visité une seule fois Inconvénient : Il faut trier les primitives (objets) Les structures de données à maintenir et qui peuvent dépasser la taille mémoire d un Z-buffer 17

18 De vieilles techniques (4) Hidden line drawing Rendu fil de fer mais en conservant l occlusion En fait, rendu de surface en ne dessinant que les bords 18

19 De vieilles techniques (4) Render cache (1999) : philosophie Source : «Interactive Rendering using the Render Cache» Bruce Walter, George Drettakis, Steven Parker Rendering techniques '99, Volume 10, page Jun

20 De vieilles techniques (4) Aperçu Display process renderer project Render cache depth cull interpolate renderer image sampling 20

21 De vieilles techniques (4) Render cache : résultat après chaque étape Projection Depth cull Interpolation 21

22 De vieilles techniques (4) Render cache : sampling Importance Sampling 22

23 La synthèse d'images II. Rendu & Affichage 3. Rasterisation Venceslas BIRI IGM Université de Marne La

24 Rasterisation Rasterisation ou algorithme du Z-buffer Fondé sur : Algorithme de remplissage des polygones Quels pixels sont concernés par la projection d un triangle (ou autre polygone convexe) sur un écran 2D? Algorithme du Z-buffer En anglais : to rasterize Omniprésent dans les applications temps réel Jeux vidéo Simulateurs & RV 24

25 Rasterisation : principe Idée générale Chaque polygone convexe est projeté sur l écran (image de pixels) Les occlusions sont gérées grâce à une image de profondeur : le Z-buffer Philosophie orienté objet La complexité est dépendante du nombre de primitive 25

26 Rasterisation : algorithme Transformation repère caméra Illumination Projection des primitives Rasterisation Gestion occlusion Insertion dans l image Déterminer les coordonnées des points relativement à la caméra Éventuellement, déterminer la couleur des sommets par rapport aux Projeter lumières les sommets des primitives sur l image 2D. Comprend le culling Déterminer les pixels recouvert par la primitive Utilisation du Z-buffer pour comparer les profondeurs Écriture des couleurs des pixels dans l image finale 26

27 Rasterisation : le Z-buffer Précision sur le Z-buffer Principe simple : on conserve la plus proche profondeur dans le buffer Si on veut insérer un nouveau pixel dans l image finale, on compare sa «profondeur» à celle présente dans le Z-buffer Plus proche, on insére dans l image finale et on stocke la nouvelle profondeur dans le Z-buffer Plus loin, on écarte le pixel Nécessité de transmettre, pour chaque pixel à insérer, sa profondeur vis-à-vis de la caméra 27

28 Rasterisation : pipeline 28

29 La synthèse d'images II. Rendu & Affichage 4. Lancer de rayon Venceslas BIRI IGM Université de Marne La

30 Lancer de rayons Algorithme du «ray casting» ou «ray tracing» «ray tracing» plutot pour des algorithmes évolué Illumination globale Fondé sur Aspect particulaire de la lumière Algorithme d intersection & de géométrie Omniprésent Dans les techniques réalistes non temps réel 30

31 Lancer de rayons Idée générale : Depuis une caméra, lancer un rayon passant par un pixel Suivre le rayon dans la scène A l intersection, calculer la couleur Philosophie orienté image La complexité est dépendante du nombre de pixel de l image 31

32 Lancer de rayons Lancer un rayon Calcul intersection Transformation rayon Illumination Pour chaque pixel de l image, lancer un rayon entre le centre optique et Calcul la 1ère ce de pixel intersection entre le rayon et les objets Le rayon est transformé dans les repères locaux des objets à intersecter Éventuellement calculer la couleur de l objet par rapport aux lumières Écriture des couleurs des pixels dans l image finale Insertion dans l image 32

33 Lancer de rayons Algorithme Image Image lancer_rayon(scene lancer_rayon(scene s) s) {{ pour pour chaque chaque pixel pixel pp {{ Calcul Calcul du du rayon rayon rr passant passant par par la la focale focale caméra caméra et et le le pixel pixel pp last_inter == +infini +infini pour chaque chaque objet objet oo de de la la scène scène ss {{ si si (intersection( (intersection(rr,,oo)) << last_inter) last_inter) {{ calcul calcul illumination illumination cc au au point point d intersection d intersection }} } fixer fixer la la couleur cc au au pixel pixel }} renvoie renvoie image image }} Complexité? 33

34 Lancer de rayons : algorithme Plusieurs étapes : 1. Calcul des rayons r 2. Calcul de l intersection 3. Calcul de l illumination Amélioration de la complexité : Boucle for orange! Augmentation de la complexité : Récursivité sur l instruction en bleue 34

35 Lancer de rayons : rayons Calcul des rayons : rayons centrés Détermination d un coin de la grille Plus un demi pixel en hauteur et en largeur Pour chaque rayon on avance de la taille d un pixel Autres techniques : Détermination d un point de manière stochastique dans le pixel Détermination de n rayons dans un pixel Pixel sampling 35

36 Lancer de rayons : intersections Calcul de l intersection : On utilise des primitives graphiques Sphère, cylindre, plan, carré, triangle, tore, ellipsoïde Chaque primitive définie dans un repère canonique On détermine précisément les conditions d intersection rayon / objet Chaque primitive est placée dans la scène par transformation Les rayons subiront la transformation afin de les ramener dans le repère canonique des primitives 36

37 Lancer de rayons : intersections Stratégie de calcul d intersection Équation paramétrique du rayon Équation cartésienne de l objet Donne une condition sur le paramètre du rayon Exemple d intersections : rayon / plan { x=o x t u x y=o y t u y z=o z t u z Ou, vectoriellement : a x by c z d = 0 a O x b O y c O z d t au x bu y cu z =0 t= a O x b O y c O z d au x bu y cu z equplan O t= n. u 37

38 Lancer de rayons : intersections Exemple d intersection : plan / rayon Avec objet canonique : plan z = 0 Oz t= uz Rapidité de calcul après transformation Exemple d intersection : sphère / rayon Vectoriellement, c est plus simple! 38

39 Lancer de rayons : optimisations Optimisation sur boucle orange Objectif : Se libérer de la dépendance à la scène Utilisation de structure de données (scène) accélératrice : BSP Tree Grille uniforme KDTree Octree Hiérarchie de volume englobant Autres variantes (Hierarchie de grille uniforme ) Algorithme de traversée rapide 39

40 Lancer de rayons : optimisations Algorithme de traversé rapide d un rayon Amanatides & Woo (Eurographics 87) Exemple en 2D Équation du rayon : O t Initialisation : v Trouver le voxel X,Y origine de O Si pas dans la grille : trouver le premier point O Initialiser stepx et stepy à +1 ou -1 suivant le signe des coordonnées de v Calcul de tmaxx et tmaxy, mesure du déplacement (en t) avant de croiser la prochaine cellule sur l axe des x et des y Calcul de tdeltax, tdeltay, déplacement (en t) pour se décaler d un pixel en largeur et hauteur 40

41 Lancer de rayons : optimisations Algorithme de traversé rapide d un rayon loop loop {{ }} if(tmaxx if(tmaxx < tmaxy) { tmaxx= tmaxx= tmaxx + tdeltax; X= X= X X ++ stepx; stepx; }} else else { tmaxy= tmaxy= tmaxy + tdeltay; Y= Y= Y Y ++ stepy; stepy; }} NextVoxel(X,Y); NextVoxel(X,Y); Comportement identique en 3D 41

42 Lancer de rayons : optimisations Problème de la traversée rapide : A B Solution : vérifier la valeur d intersection de t par rapport au tmax autorisée pour la cellule donnée Optimisation supplémentaire : Chaque objet stocke l identifiant du dernier rayon à l avoir intersecté. Ainsi on ne calcule jamais deux fois la même intersection objet / rayon 42

43 Lancer de rayons : optimisations Traversée rapide et structure hierarchique Pour BSP Tree / Octree / Hiérarchie de volume englobant / KDTree Tous ont des structures d arbre Méthode d intersection récursive Parcours de l arbre : Test sur le nœud Détermination de l ordre de test sur les fils Récursivité dans cet ordre sur les fils Explications détaillées (octree) dans Geometric Data Structures for Computer Graphics Gabriel Zachmann & Elmar Langetepe Course notes 43

44 Lancer de rayons Illumination : possibilités Couleur constante Modèle d éclairement pour chaque source blinn-phong Tir de rayon d ombre vers les sources Suivi du rayon : Dans la direction de réflexion spéculaire pure Dans la direction de transmission Algorithme récursif 44

45 La synthèse d'images II. Rendu & Affichage 5. Comparaison des 2 approches Venceslas BIRI IGM Université de Marne La

46 Comparaison Dernières technologies en lancer de rayons OpenRT VIDEO! Nvidia : OptiX Lancer de rayon sur GPU VIDEO! 46

47 Comparaison Rasterisation Toujours à la pointe Nombre de processeur augmentant Ambiant Occlusion Alléger la dépendance à la scène : Deferred Shading (Rendu différé) 47

48 Comparaison Avantages Lancer de rayons : Peut être indépendant du nombre de primitive de la scène avec structure de données Souplesse de calcul Représente la physique sous jacente Rasterisation Peut travailler dans l espace image (deferred shading) Adapté à la parallélisation 48

49 Comparaison Inconvénient Lancer de rayons Stockage de la scène problématique pour parallèlisation Complexité peut exploser Dépendance à la résolution Rasterisation Dépendance à la scène Z-test final : beaucoup de travail pour rien Limitation sur les effets représentables 49

La synthèse d'images. Introduction. Introduction. Introduction. Introduction. Synthèse d'images I. II. Rendu & Affichage 1.

La synthèse d'images. Introduction. Introduction. Introduction. Introduction. Synthèse d'images I. II. Rendu & Affichage 1. Synthèse d'images I 1. Objectif Réaliser une image Nécessité de choix d un point de vue Caméra d un environnement virtuel Nécessité de modéliser le monde virtuel Objets éclairé (réaliste) Nécessité de

Plus en détail

Informatique Graphique Méthodes de Rendu

Informatique Graphique Méthodes de Rendu Informatique Graphique Méthodes de Guillaume Gilet Guillaume.Gilet@unilim.fr 2012-2013 Résumé des épisodes précédents Principe de synthèse d'images Evaluation du transport de lumière Complexité des phénomènes

Plus en détail

INFOGRAPHIE. Rapport du Projet de dessin 2D et 3D

INFOGRAPHIE. Rapport du Projet de dessin 2D et 3D Institut Galilée INFO 1 : Yohan ROUSSET Stéphane FOURNIER INFOGRAPHIE Rapport du Projet de dessin 2D et 3D Superviseur : R. MALGOUYRES Année 2008-2009 2 Table des matières I. Introduction... 4 II. Dessin

Plus en détail

Pipeline Graphique. Transforma)ons de modélisa)on. Illumina)on (Shading) Transforma)ons d affichage. Clipping. Transforma)on écran (Projec)on)

Pipeline Graphique. Transforma)ons de modélisa)on. Illumina)on (Shading) Transforma)ons d affichage. Clipping. Transforma)on écran (Projec)on) Pipeline Graphique Pipeline Graphique de Modèle de la scène Image 3D Transformations de modélisation de Application des transformations de composition de scène : Passage du système de coordonnées local

Plus en détail

Visualisation 3D sur un Smartphone

Visualisation 3D sur un Smartphone Visualisation 3D sur un Smartphone Réalisé par: Bouhajja Lamia Daikhi Rahma Encadré par : Madame Ben Azouz Zouhour SOMMAIRE : I. Introduction Générale générale II. Objectif du projet III. Rendu 3D IV.

Plus en détail

Réalité Virtuelle et Interactions Introduction au Rendu 3D

Réalité Virtuelle et Interactions Introduction au Rendu 3D Réalité Virtuelle et Interactions Introduction au Rendu 3D Année 2015-2016 / 5 Info à Polytech Paris-Sud Cédric Fleury (cedric.fleury@lri.fr) Réalité Virtuelle Restitution visuelle des objets de l environnement

Plus en détail

IUT de Provence Site d Arles 2008-2009 Département d Informatique Licence pro SIL IN. IN Synthèse d images - Rendu TP 4

IUT de Provence Site d Arles 2008-2009 Département d Informatique Licence pro SIL IN. IN Synthèse d images - Rendu TP 4 IUT de Provence Site d Arles 2008-2009 Département d Informatique Licence pro SIL IN IN Synthèse d images - Rendu TP 4 Nous allons améliorer la vitesse d affichage d une scène 3D complexe en introduisant

Plus en détail

8TRD147: Animation et images par ordinateur

8TRD147: Animation et images par ordinateur 8TRD147: Animation et images par ordinateur Simulation de fourrure Y. Chiricota Département d informatique et de mathématique Université du Québec à Chicoutimi / Certaines des illustrations de ce document

Plus en détail

Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique

Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique But : «En comparant des images produites par un appareil photographique numérique, discuter l influence de la focale, de la durée

Plus en détail

TP01 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

TP01 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE TP0 IMAGE FORMEE PAR UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE I. QU EST-CE QU UNE LENTILLE CONVERGENTE?. Caractéristiques des lentilles disponibles avec le matériel d optique: Définitions : Une lentille est un solide

Plus en détail

Introduction à la modélisation et à l animation 3D

Introduction à la modélisation et à l animation 3D Introduction à la modélisation et à l animation 3D Frank Singhoff Bureau C-203 Université de Brest, France LISyC/EA 3883 singhoff@univ-brest.fr UE multimédias et animation, Université de Brest Page 1/16

Plus en détail

LO12. Chap 1 1. 1. Introduction UTC A2006. 1.1 Présentation de l'uv. Bases de l infographie et Images de synthèse. Objectifs

LO12. Chap 1 1. 1. Introduction UTC A2006. 1.1 Présentation de l'uv. Bases de l infographie et Images de synthèse. Objectifs UTC A2006 1. Introduction 1.1 Présentation de l'uv Objectifs Bases de l infographie et Images de synthèse savoir se repérer dans l espace, comprendre les principaux algorithmes d infographie (leur puissance

Plus en détail

Comment coder une image en langage binaire? Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes

Comment coder une image en langage binaire? Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes Comment coder une image en langage binaire? Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes Les deux grands types d'images numériques Image matricielle (bitmap) Image vectorielle Image

Plus en détail

Fiche No 1. Figures élémentaires

Fiche No 1. Figures élémentaires Fiche No 1 Figures élémentaires 1) Mise en route Pour travailler avec le programme GeoGebra en ligne tapez : www.geogebra.org, puis Téléchargement et enfin Webstart : Dans la feuille GeoGebra qui s ouvre

Plus en détail

Création d un viewer d objets 3D : découverte de la librairie graphique OpenGL.

Création d un viewer d objets 3D : découverte de la librairie graphique OpenGL. TPs L2 Informatique AII3D : découverte de la synthèse d images Création d un viewer d objets 3D : découverte de la librairie graphique OpenGL. Le but de ce TP est de se familiariser avec la librairie et

Plus en détail

Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19)

Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19) THÈME 1 : REPRÉSENTATION VISUELLE Chapitre 2 : Les mécanismes optiques de l œil (p. 19) Savoir-faire : Reconnaître la nature convergente ou divergente d une lentille. Représenter symboliquement une lentille

Plus en détail

Chapitre cinq : Représentation des Images

Chapitre cinq : Représentation des Images Chapitre cinq : Représentation des Images Ce chapitre présente les bases pour la représentation des images et des sons. ~ 1 ~ 6. 6.1.1. Introduction Il existe plusieurs moyens de représenter des images.

Plus en détail

Introduction au Dessin Vectoriel

Introduction au Dessin Vectoriel Introduction au Dessin Vectoriel Introduction Lorsque l'on affiche une image sur l'écran d'un ordinateur, ce que l'on voit n'est qu'une succession de points. Il existe pourtant deux manières différentes

Plus en détail

Architecture des Systèmes d Information Architecture des Systèmes d Information

Architecture des Systèmes d Information Architecture des Systèmes d Information Plan... Tableaux et tris I3 - Algorithmique et programmation 1 Rappels Nicol Delestre 2 Tableaux à n dimensions 3 Initiation aux tris Tableaux - v2.0.1 1 / 27 Tableaux - v2.0.1 2 / 27 Rappels : tableau

Plus en détail

Cahier. des charges. T.E.R. : Modélisation architecturale basée photo/vidéo. reconstruction intérieure basée profondeur

Cahier. des charges. T.E.R. : Modélisation architecturale basée photo/vidéo. reconstruction intérieure basée profondeur Cahier T.E.R. : Modélisation architecturale basée photo/vidéo reconstruction intérieure basée profondeur des charges Renaud Jean-Christophe Naville Vincent Explicitation du contexte Dans le cadre de notre

Plus en détail

GMEC1311 Dessin d ingénierie. Chapitre 1: Introduction

GMEC1311 Dessin d ingénierie. Chapitre 1: Introduction GMEC1311 Dessin d ingénierie Chapitre 1: Introduction Contenu du chapitre Introduction au dessin technique Normes Vues Traits Échelle Encadrement 2 Introduction Les dessins ou graphiques sont utilisés

Plus en détail

Les lentilles minces TP 3

Les lentilles minces TP 3 TP 3 Les lentilles minces Mots-clefs : lentille convergente, lentille divergente, distance focale, équation de conjugaison, réel, virtuel, méthode de Silbermann, autocollimation. Vous disposez de : un

Plus en détail

TD1 PROPAGATION DANS UN MILIEU PRESENTANT UN GRADIENT D'INDICE

TD1 PROPAGATION DANS UN MILIEU PRESENTANT UN GRADIENT D'INDICE TD1 PROPAGATION DANS UN MILIEU PRESENTANT UN GRADIENT D'INDICE Exercice en classe EXERCICE 1 : La fibre à gradient d indice On considère la propagation d une onde électromagnétique dans un milieu diélectrique

Plus en détail

Imagerie 3D et mathématiques

Imagerie 3D et mathématiques Imagerie 3D et mathématiques Jacques-Olivier Lachaud Laboratoire de Mathématiques CNRS / Université de Savoie Fête de la Science, 13/10/2013 Galerie Eurêka Image et perception Synthèse d image 3D Imagerie

Plus en détail

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention:

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention: TP Physique n 1 Spécialité TS Convention: Dans cet exposé, la lumière est supposée se déplacer de la gauche vers la droite. I. Généralités sur les lentilles minces: Une lentille est un milieu transparent

Plus en détail

TP 02 - Production et repérage d une image (partie 1)

TP 02 - Production et repérage d une image (partie 1) 1 TP 02 - Production et repérage d une image (partie 1) Le but de ce TP est de savoir réaliser une image de bonne qualité et de taille voulue sur un écran, mais aussi de savoir utiliser un viseur pour

Plus en détail

Chapitre 22 Optimisation pour diffusion à l'écran, pour le web

Chapitre 22 Optimisation pour diffusion à l'écran, pour le web 1 1 9 9 7 7 Optimisation pour diffusion à l'écran, pour le web Diffusion pour le web........................ 31 Les paramètres avant l exportation................. 31 Optimisation pour le web......................

Plus en détail

Document 1 : modélisation d un appareil photographique

Document 1 : modélisation d un appareil photographique PCSI1-Lycée Michelet 2014-2015 APPROCHE DOCUMENTAIRE : appareil photo numérique Extrait du programme : en comparant des images produites par un appareil photographique numérique, discuter l influence de

Plus en détail

Chap2 : Les lois des circuits.

Chap2 : Les lois des circuits. Chap2 : Les lois des circuits. Items Connaissances Acquis Loi d additivité de l intensité dans un circuit comportant une dérivation. Loi d unicité des tensions aux bornes de deux dipôles en dérivation.

Plus en détail

Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation. Cours 5. Tableaux

Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation. Cours 5. Tableaux Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation Cours 5 Tableaux Pierre Delisle, Cyril Rabat et Christophe Jaillet Université de Reims Champagne-Ardenne Département de Mathématiques et Informatique

Plus en détail

point On obtient ainsi le ou les points d inter- entre deux objets».

point On obtient ainsi le ou les points d inter- entre deux objets». Déplacer un objet Cliquer sur le bouton «Déplacer». On peut ainsi rendre la figure dynamique. Attraper l objet à déplacer avec la souris. Ici, on veut déplacer le point A du triangle point ABC. A du triangle

Plus en détail

Types et Structures de Données LI213

Types et Structures de Données LI213 Types et Structures de Données LI213 Interrogation du 3 mars 2013 Aucun document n est autorisé. 1 Listes, piles et files Pour l exercice suivant, on a besoin de définir une liste chaînée de personnes.

Plus en détail

EXAMEN FINAL. 2 Février 2006-2 heures Aucun document autorisé

EXAMEN FINAL. 2 Février 2006-2 heures Aucun document autorisé MIE - E ANNÉE ALGORITHMIQUE GÉNÉRALE Vincent Mousseau EXAMEN FINAL Février 006 - heures Aucun document autorisé Exercice : On s intéresse à la gestion informatique des réservations sur l année d une salle

Plus en détail

Fiche Sphinx 2 Saisie et traitement des réponses.

Fiche Sphinx 2 Saisie et traitement des réponses. Fiche Sphinx 2 Saisie et traitement des réponses. Table des matières 1-Saisie des réponses...1 1.1-Deux modes de saisie possibles :...1 1.2-Consulter, modifier...2 1.3-Fusionner des saisies de réponses

Plus en détail

Programmation Linéaire Cours 1 : programmes linéaires, modélisation et résolution graphique

Programmation Linéaire Cours 1 : programmes linéaires, modélisation et résolution graphique Programmation Linéaire Cours 1 : programmes linéaires, modélisation et résolution graphique F. Clautiaux francois.clautiaux@math.u-bordeaux1.fr Université Bordeaux 1 Bât A33 Motivation et objectif du cours

Plus en détail

d- A l aide de la relation de grandissement et de la relation de Chasles OA = OA + AA, retrouver la

d- A l aide de la relation de grandissement et de la relation de Chasles OA = OA + AA, retrouver la DEVOIR SURVEILLÉ SCIENCES PHYSIQUES PREMIÈRE S THÈME : OBSERVER VISION IMAGE COULEUR DS 0 A 0 NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... On prendra soin tout au long du devoir de justifier et de rédiger

Plus en détail

Codage Couleurs. E. Jeandel. Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr. E. Jeandel, Lif CodageCouleurs 1/1

Codage Couleurs. E. Jeandel. Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr. E. Jeandel, Lif CodageCouleurs 1/1 Codage Couleurs E. Jeandel Emmanuel.Jeandel at lif.univ-mrs.fr E. Jeandel, Lif CodageCouleurs 1/1 La lumière La lumière est une onde. Cette lumière peut se décomposer en plusieurs composantes (son spectre)

Plus en détail

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7 TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique / 7 I- Matériel disponible. - Un banc d optique avec accessoires : Une lanterne avec la lettre «F», deux supports pour lentille, un porte écran, un miroir plan,

Plus en détail

Coloriages et invariants

Coloriages et invariants DOMAINE : Combinatoire AUTEUR : Razvan BARBULESCU NIVEAU : Débutants STAGE : Montpellier 013 CONTENU : Exercices Coloriages et invariants - Coloriages - Exercice 1 Le plancher est pavé avec des dalles

Plus en détail

O 2 Formation d images par un système optique.

O 2 Formation d images par un système optique. par un système optique. PCS 2015 2016 Définitions Système optique : un système optique est formé par une succession de milieux homogènes, transparents et isotropes (MHT) séparés par des dioptres (et /

Plus en détail

V. Visualisation d une scène

V. Visualisation d une scène V. Visualisation d une scène 1. Cadrage Il ne faut pas confondre la fenêtre d affichage (définie par le système de fenêtrage qui est indépendant d OpenGL) et le cadre (partie de fenêtre) dans lequel on

Plus en détail

TP MSO Synthèse d images: Lancé de rayons CPE

TP MSO Synthèse d images: Lancé de rayons CPE TP MSO Synthèse d images: Lancé de rayons CPE durée-4h 2011 FIGURE 1 Étapes de l algorithme de lancé de rayons. De gauche à droite : équation du calcul d intersection; image des intersections; ordonnancement

Plus en détail

INFORMATIQUE GRAPHIQUE

INFORMATIQUE GRAPHIQUE INFORMATIQUE GRAPHIQUE Christian Jacquemin (Université Paris 11 et LIMSI-CNRS) COURBES PARAMÉTRIQUES : PRINCIPES Les courbes paramétriques vues comme des trajectoires http://perso.limsi.fr/jacquemi/ Courbes

Plus en détail

Fonctions de référence Variation des fonctions associées

Fonctions de référence Variation des fonctions associées DERNIÈRE IMPRESSION LE 9 juin 05 à 8:33 Fonctions de référence Variation des fonctions associées Table des matières Fonction numérique. Définition.................................. Ensemble de définition...........................3

Plus en détail

Lentilles I. 2-2 Détermination de la distance focale d une lentille mince convergente

Lentilles I. 2-2 Détermination de la distance focale d une lentille mince convergente Lentilles I - UT DE L MNIPULTIN La manipulation consiste à déterminer, par différentes méthodes, la distance focale f d'une lentille mince convergente (on admettra que la lentille est utilisée dans les

Plus en détail

Evolution d un scénario dans l expérience e-colab. EMF, Dakar avril 2009 Gilles Aldon, Eductice, INRP Dominique Raymond-Baroux, IREM Paris 7

Evolution d un scénario dans l expérience e-colab. EMF, Dakar avril 2009 Gilles Aldon, Eductice, INRP Dominique Raymond-Baroux, IREM Paris 7 Evolution d un scénario dans l expérience e-colab EMF, Dakar avril 2009 Gilles Aldon, Eductice, INRP Dominique Raymond-Baroux, IREM Paris 7 Cadre général Groupe e-colab au sein de l INRP Collaboration

Plus en détail

Mécanique des solides déformables

Mécanique des solides déformables Mécanique des solides déformables Auteur Michel MAYA 1 Descriptions 2 Représentations graphiques Ce cours est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité + Pas d utilisation

Plus en détail

Lycée polyvalent Langevin-Wallon Champigny sur Marne Val de Marne

Lycée polyvalent Langevin-Wallon Champigny sur Marne Val de Marne Ministère de l éducation nationale Académie de Créteil LW JEAN-MICHEL NICOLAS CHEF DE TRAVAUX : 01 48 81 25 02 : 01 48 81 31 83 jean-michel.nicolas@ac-creteil.fr Version 2015.0 2015-08-23 Lycée polyvalent

Plus en détail

Applications des nombres complexes à la géométrie

Applications des nombres complexes à la géométrie Chapitre 6 Applications des nombres complexes à la géométrie 6.1 Le plan complexe Le corps C des nombres complexes est un espace vectoriel de dimension 2 sur R. Il est donc muni d une structure naturelle

Plus en détail

UNE APPROCHE EXPERIMENTALE DE L OPTIQUE GEOMETRIQUE EN 1ERE S

UNE APPROCHE EXPERIMENTALE DE L OPTIQUE GEOMETRIQUE EN 1ERE S UNE APPROCHE EXPERIMENTALE DE L OPTIQUE GEOMETRIQUE EN ERE S Auteurs : Réseau Pygmanip Virginie Albe, ENFA Yves Boussely, Legta de Rodez, Laurent Decayeux, Legta de Ste Livrade dur Lot C. Ducamp, ENFA

Plus en détail

Vectorisation des images

Vectorisation des images Vectorisation des images Bienvenue dans CorelDRAW, programme de dessin vectoriel et de conception graphique complet destiné aux professionnels de l image. Dans ce didacticiel, vous apprendrez à vectoriser

Plus en détail

Portage, optimisation et développement de logiciels de calcul sur architectures GPU et hybrides PSA PEUGEOT CITROËN

Portage, optimisation et développement de logiciels de calcul sur architectures GPU et hybrides PSA PEUGEOT CITROËN Portage, optimisation et développement de logiciels de calcul sur architectures GPU et hybrides PSA PEUGEOT CITROËN Benoît DESCHAMPS PSA Peugeot Citroën 29/06/11 INDEX Présentations activités Réalité Virtuelle

Plus en détail

Shadows. gael.guennebaud@inria.fr

Shadows. gael.guennebaud@inria.fr Shadows gael.guennebaud@inria.fr Simulation de l'éclairage Simule la façon dont un objet reflète la lumière Propriétés de la surface Propriétés des sources lumineuses Propriétés de l'environnement Problématique

Plus en détail

Comment faire du dessin technique Principe de cette projection Soit un objet technique à projeter.

Comment faire du dessin technique Principe de cette projection Soit un objet technique à projeter. Comment faire du dessin technique Principe de cette projection Soit un objet technique à projeter. Veuillez visionner le document sur la formation en ligne. Corniche : objet technique à dessiner. Plaçons

Plus en détail

OA = 1 f. OA = 1 f Relation de grandissement : γ = A B OA. AB = OA

OA = 1 f. OA = 1 f Relation de grandissement : γ = A B OA. AB = OA Lentille f = 0 cm Lentille f = 20 cm 5,0 20,0 25,0 30,0 25,0 30,0 35,0 40,0 (cm ) 0,0667 0,0500 0,0400 0,0333 (cm ) 0,0400 0,0333 0,0286 0,0250 30,0 20,0 6,7 5,0 00,0 60,0 47,0 40,0 (cm ) 0,0333 0,0500

Plus en détail

Date Version Auteur Notes 14/09/2014 1.1 Direction Informatique Création. Accueil Zimbra. Aide utilisateur

Date Version Auteur Notes 14/09/2014 1.1 Direction Informatique Création. Accueil Zimbra. Aide utilisateur Date Version Auteur Notes 14/09/2014 1.1 Direction Informatique Création Accueil Zimbra Aide utilisateur Ce document explique le fonctionnement de l accueil Zimbra, comment l utiliser et le personnaliser.

Plus en détail

Son et Lumière. L optique géométrique

Son et Lumière. L optique géométrique Son et Lumière Leçon N 3 L optique géométrique Introdution Nous allons au cours de cette leçon poser les bases de l optique géométrique en en rappelant les principes fondamentaux pour ensuite nous concentrer

Plus en détail

1 Chemin d un faisceau lumineux

1 Chemin d un faisceau lumineux TD P3 Optique Lentilles sphériques minces Savoir-faire travaillés dans les exercices d application Savoir construire la marche d un rayon lumineux quelconque. Ex. 1 Démontrer la relation de conjugaison

Plus en détail

Programmation linéaire

Programmation linéaire 1 Programmation linéaire 1. Le problème, un exemple. 2. Le cas b = 0 3. Théorème de dualité 4. L algorithme du simplexe 5. Problèmes équivalents 6. Complexité de l Algorithme 2 Position du problème Soit

Plus en détail

OM 1 Outils mathématiques : fonction de plusieurs variables

OM 1 Outils mathématiques : fonction de plusieurs variables Outils mathématiques : fonction de plusieurs variables PCSI 2013 2014 Certaines partie de ce chapitre ne seront utiles qu à partir de l année prochaine, mais une grande partie nous servira dès cette année.

Plus en détail

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono!

Exercices. Sirius 1 re S - Livre du professeur Chapitre 1. Œil, lentilles minces et images. Exercices d application. 5 minutes chrono! Exercices Exercices d application 5 minutes chrono!. Mots manquants a. transparents ; rétine b. le centre optique c. à l'axe optique d. le foyer objet e. OF ' f. l'ensemble des milieux transparents; la

Plus en détail

MIROIRS SPHÉRIQUES ET LENTILLES

MIROIRS SPHÉRIQUES ET LENTILLES EXPÉRIENCE 5 MIROIRS SPHÉRIQUES ET LENTILLES I. Introduction et objectifs Les miroirs et les lentilles sont des objets utilisés quotidiennement. Le miroir le plus répandu (et le plus simple) est le miroir

Plus en détail

Les éléments : exposition, diaphragme, vitesse et iso

Les éléments : exposition, diaphragme, vitesse et iso Cours photographie n 1 Les éléments : exposition, diaphragme, vitesse et iso L exposition Pour reproduire l image que notre œil perçoit, l appareil photo dispose d une cellule de mesure qui permet de définir

Plus en détail

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU

PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» DOCUMENT PRÉPARÉ PAR LYNE DESRANLEAU Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY-5041-2 L OPTIQUE EXERCICES SUPPLÉMENTAIRES «LES LENTILLES» QUESTIONNAIRE (Ne

Plus en détail

MOIS. de l Informatique Graphique. jeudi 07 nov. du 07 nov. au 28 nov. 2013. L eau, l air, le feu... et les jeux vidéo

MOIS. de l Informatique Graphique. jeudi 07 nov. du 07 nov. au 28 nov. 2013. L eau, l air, le feu... et les jeux vidéo le de l Informatique du 07 au 28 2013 Limoges ENTRÉE LIBRE jeudi 07 avec Benoît Crespin (XLIM, Université de Limoges) & Bruno Augier (Superdev) L eau, l air, le feu... et les jeux vidéo lemoisde.xlim.fr

Plus en détail

Chapitre «Couleur des objets»

Chapitre «Couleur des objets» Lycée Joliot Curie à 7 PHYSIQUE - Chapitre II Classe de 1 ère S Chapitre «Couleur des objets» La sensation de couleur que nous avons en regardant un objet dépend de nombreux paramètres. Elle dépend, entre

Plus en détail

Miroirs sphériques et lentilles minces dans l approximation de Gauss

Miroirs sphériques et lentilles minces dans l approximation de Gauss MP - Optique - Miroirs sphériques et lentilles minces dans l approximation de Gauss page /7 Miroirs sphériques et lentilles minces dans l approximation de Gauss Expériences et simulations permettent de

Plus en détail

SOLIDWORKS Volume de révolution et symétrie

SOLIDWORKS Volume de révolution et symétrie TP6 Volume de révolution et symétrie 1. Construire un volume de révolution Exemple : Dessiner une poulie 1.1 Dessiner le profil du volume de révolution - Créer nouveau document - Demander esquisse - Dessiner

Plus en détail

Plan de cours. Approfondir les connaissances de l étudiante ou de l étudiant en infographie;

Plan de cours. Approfondir les connaissances de l étudiante ou de l étudiant en infographie; Faculté des sciences Centre de formation en technologies de l information Plan de cours Diplôme de développement du jeu vidéo (2 ième cycle) Cours : INF 776 Synthèse d images et animation 3D Trimestre

Plus en détail

Fonctions de deux variables. Mai 2011

Fonctions de deux variables. Mai 2011 Fonctions de deux variables Dédou Mai 2011 D une à deux variables Les fonctions modèlisent de l information dépendant d un paramètre. On a aussi besoin de modéliser de l information dépendant de plusieurs

Plus en détail

EXPERTIR. Suite logicielle pour la conception de plans de tirs à ciel ouvert

EXPERTIR. Suite logicielle pour la conception de plans de tirs à ciel ouvert EPERTIR Suite logicielle pour la conception de plans de tirs à ciel ouvert La suite EPERTIR, conçue par la société EPC FRANCE, est destinée à gérer l abattage à l explosif en mines ou carrières à ciel

Plus en détail

Chapitre 2-6. Les références externes : utilisation des fonds de plan dans le bâtiment. A. Introduction. Remarque

Chapitre 2-6. Les références externes : utilisation des fonds de plan dans le bâtiment. A. Introduction. Remarque Chapitre 2-6 Les références externes : utilisation des fonds de plan dans le bâtiment A. Introduction Les références externes : utilisation des fonds de plan dans le bâtiment AutoCAD Public concerné Tous

Plus en détail

Fonctions de plusieurs variables

Fonctions de plusieurs variables Module : Analyse 03 Chapitre 00 : Fonctions de plusieurs variables Généralités et Rappels des notions topologiques dans : Qu est- ce que?: Mathématiquement, n étant un entier non nul, on définit comme

Plus en détail

TDs Architecture des ordinateurs DUT Informatique - M4104c SUJETS. R. Raffin Aix-Marseille Université romain.raffin-at-univ-amu.fr

TDs Architecture des ordinateurs DUT Informatique - M4104c SUJETS. R. Raffin Aix-Marseille Université romain.raffin-at-univ-amu.fr TDs Architecture des ordinateurs DUT Informatique - M4104c SUJETS R. Raffin Aix-Marseille Université romain.raffin-at-univ-amu.fr 2015 Table des matières 1 TD1 : les bonnes résolutions 2 1.1 Premières

Plus en détail

Styler un document sous OpenOffice 4.0

Styler un document sous OpenOffice 4.0 Mars 2014 Styler un document sous OpenOffice 4.0 Un style est un ensemble de caractéristiques de mise en forme (police, taille, espacement, etc.) qui sert à structurer un document en l organisant de manière

Plus en détail

Utilisation d informations visuelles dynamiques en asservissement visuel Armel Crétual IRISA, projet TEMIS puis VISTA L asservissement visuel géométrique Principe : Réalisation d une tâche robotique par

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR Session 2014 Page 1 sur 14 Retransmission vidéo d évènements sportifs par caméra mobile 14SISCMLR1C Éléments de correction Partie

Plus en détail

Structures de données, IMA S6

Structures de données, IMA S6 Structures de données, IMA S6 Arbres Binaires d après un cours de N. Devésa, Polytech Lille. Laure Gonnord http://laure.gonnord.org/pro/teaching/ Laure.Gonnord@polytech-lille.fr Université Lille 1 - Polytech

Plus en détail

Rapport de Stage. Habillage procédural et rendu en temps réel de vastes terrains texturés par GPU-quadtrees. (15 janvier - 15juillet 2006

Rapport de Stage. Habillage procédural et rendu en temps réel de vastes terrains texturés par GPU-quadtrees. (15 janvier - 15juillet 2006 Rapport de Stage Habillage procédural et rendu en temps réel de vastes terrains texturés par GPU-quadtrees (15 janvier - 15juillet 2006 15 avril - 15 juillet 2007) Effectué au sein du laboratoire MAP-ARIA

Plus en détail

I Exercices I-1 1... I-1 2... I-1 3... I-2 4... I-2 5... I-2 6... I-2 7... I-3 8... I-3 9... I-4

I Exercices I-1 1... I-1 2... I-1 3... I-2 4... I-2 5... I-2 6... I-2 7... I-3 8... I-3 9... I-4 Chapitre Convexité TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre Convexité Table des matières I Exercices I-1 1................................................ I-1................................................

Plus en détail

Initiation aux algorithmes des arbres binaires

Initiation aux algorithmes des arbres binaires Initiation aux algorithmes des arbres binaires Plan I. Les arbres biniaires I. Définition II. Représentation graphique d un arbre III. Terminologie IV. Représentation en mémoire des arbres binaires V.

Plus en détail

Aide à l utilisation du logiciel IziSpot.Mobi

Aide à l utilisation du logiciel IziSpot.Mobi 1 Sommaire 1. Description logiciel (explication des menus)... 3 1.1. Description de la barre de menu... 3 2. Onglet configuration... 4 2.1. Gestion du logo... 4 2.1.1. Affichage du zoom... 4 2.1.2. Disposition

Plus en détail

Collège des Soeurs des Saints Coeurs Classe : EB9 ( A B ) Bauchrieh Date : mercredi 24 novembre 2010. Durée : 60 min. Physique

Collège des Soeurs des Saints Coeurs Classe : EB9 ( A B ) Bauchrieh Date : mercredi 24 novembre 2010. Durée : 60 min. Physique Collège des Soeurs des Saints Coeurs Classe : EB9 ( A B ) Bauchrieh Date : mercredi 24 novembre 2010. Durée : 60 min. Physique Nom et numéro d ordre :. I. Réfraction de la lumière. ( 5 pts ) On donne :

Plus en détail

Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale. Unité mixte de recherche Cemagref - CIRAD - ENGREF

Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale. Unité mixte de recherche Cemagref - CIRAD - ENGREF Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale Unité mixte de recherche Cemagref - CIRAD - ENGREF Master ère année Analyse spatiale, analyse géographique, spatialité des sociétés Master

Plus en détail

Infographie 3D. Venceslas BIRI LIGM Université Paris-Est Marne-La-Vallée

Infographie 3D. Venceslas BIRI LIGM Université Paris-Est Marne-La-Vallée Infographie 3D Venceslas BIRI LIGM Université Paris-Est Marne-La-Vallée Concept du cours Ce que vous apprendrez TD machine Modélisation d'objet Modélisation et visualisation de scène Création d'ihm et

Plus en détail

Séquence 1 L œil et l appareil photographique (15 exercices corrigés)

Séquence 1 L œil et l appareil photographique (15 exercices corrigés) Séquence L œil et l appareil photographique (5 exercices corrigés) Exercice 8 page 24 Schématiser une lentille : La lentille est convergente. n la symbolise donc par un segment vertical avec deux flèches

Plus en détail

C M A. Utilisation de MS Project 2007

C M A. Utilisation de MS Project 2007 C M A Utilisation de MS Project 2007 MS Project COURS N 7 2011-2012 D. VALLETON -CMA-07 2 MS Project Cours N 6 1 Planification des tâches optimisation de la durée du projet rétro-planning 2 Entités de

Plus en détail

Avertissement. Cette présentation ne prétend pas détenir la seule vérité en matière d histogramme

Avertissement. Cette présentation ne prétend pas détenir la seule vérité en matière d histogramme Avertissement Cette présentation ne prétend pas détenir la seule vérité en matière d histogramme Si vous fouillez un peu dans votre appareil photo, vous êtes surement déjà tombé sur un graphique un peu

Plus en détail

Arbres Binaire. PSI DAKHLA Prof Youssef El marzak. 1 Prof Youssef Elmarzak

Arbres Binaire. PSI DAKHLA Prof Youssef El marzak. 1 Prof Youssef Elmarzak Arbres Binaire PSI DAKHLA Prof Youssef El marzak 1 Prof Youssef Elmarzak 1.introduction: Les arbre sont très utilisées en informatique, d une part parce que les informations sont souvent hiérarchisées,

Plus en détail

LibreOffice Découvrir le tableur Calc (5)

LibreOffice Découvrir le tableur Calc (5) LibreOffice Découvrir le tableur Calc (5) Objectif opérationnel Introduction aux tableaux croisés dynamiques Un tableau croisé dynamique (appelé Pilote de données ou TCD dans libre Office) est un tableau

Plus en détail

Algorithmique et Programmation Projets 2012/2013

Algorithmique et Programmation Projets 2012/2013 3 Dames 3. Objectif Il s agit d écrire un programme jouant aux Dames selon les règles. Le programme doit être le meilleur possible. Vous utiliserez pour cela l algorithme α β de recherche du meilleur coup

Plus en détail

Office - Le menu Dessin La barre d'outil Dessin

Office - Le menu Dessin La barre d'outil Dessin Office - Le menu Dessin La barre d'outil Dessin Le module de dessin d'office est un logiciel de dessin vectoriel*. Il crée des figures géométriques en les transformant en équation dites courbes de Béziers*

Plus en détail

Module de Physique OPTIQUE GEOMETRIQUE OPTIQUE GEOMETRIQUE LENTILLES. Professeur M. CHEREF. Faculté de Médecine Alger I Université d Alger

Module de Physique OPTIQUE GEOMETRIQUE OPTIQUE GEOMETRIQUE LENTILLES. Professeur M. CHEREF. Faculté de Médecine Alger I Université d Alger Module de Physique OPTIQUE GEOMETRIQUE OPTIQUE GEOMETRIQUE LENTILLES Professeur M. CHEREF Faculté de Médecine Alger I Université d Alger I- Les Lentilles (1) : Généralités (1) Lentille : définition MILIEU

Plus en détail

PREVISIONS DE TRESORERIE

PREVISIONS DE TRESORERIE PREVISIONS DE TRESORERIE SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 2. Création d une prévision... 3 2.1. Onglet Modèles... 3 2.2. Onglet Prévisions... 3 2.3. Création d une nouvelle prévision... 4 3. Le tableau de

Plus en détail

Laboratoire d optique. TRAVAIL PRATIQUE No. 2A: Photométrie d un rétroprojecteur. 1 But de l expérience. 2 Matériel et instrumentation

Laboratoire d optique. TRAVAIL PRATIQUE No. 2A: Photométrie d un rétroprojecteur. 1 But de l expérience. 2 Matériel et instrumentation Photométrie d un rétroprojecteur Doc. OPT-TP-02A (14.0) Date : 13 octobre 2014 TRAVAIL PRATIQUE No. 2A: Photométrie d un rétroprojecteur 1 But de l expérience Le but de ce TP est de : 1. comprendre le

Plus en détail

TP Cours Focométrie des lentilles minces divergentes

TP Cours Focométrie des lentilles minces divergentes Noms des étudiants composant le binôme : TP Cours ocométrie des lentilles minces divergentes Estimer la distance focale image d une lentille divergente est moins aisé que de déterminer celle d une lentille

Plus en détail

Les Moteurs Pas a Pas. Gerard Yvraut

Les Moteurs Pas a Pas. Gerard Yvraut Les Moteurs Pas a Pas Gerard Yvraut Les moteurs Pas à Pas Pourquoi des moteurs Pas à Pas. Types de Moteurs Pas à Pas Moteurs Unipolaires et Bipolaires Electronique typique de commande Alimentation Couple

Plus en détail

Images numériques. 1 Images numériques 30 mins. 2 Image BMP 90 mins. Année 12-13 TP 2 Durée 2h00

Images numériques. 1 Images numériques 30 mins. 2 Image BMP 90 mins. Année 12-13 TP 2 Durée 2h00 Images numériques 0 Images numériques Durée 2h00 Prerequis : Système binaire, décimale, hexadécimale Objectifs : Principe de la numérisation d une image. Découvrir et savoir lire une entete de fichier

Plus en détail

AutoCad. Préparer l impression

AutoCad. Préparer l impression AutoCad Préparer l impression L impression... 3 Styles de tracés... 6 Création d une table de style de tracé... 7 Affecter une table de style de tracés... 12 Affecter un style de tracé nommé (.STB)...

Plus en détail