L EDI et. Les Préconisations d EDONI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L EDI et. Les Préconisations d EDONI"

Transcription

1 EDI : Messages commerciaux L EDI et Les préconisations d EDONI Pour tout renseignement complémentaire : EDI : Echanges de Données Informatisés 1. Qu est ce que l EDI? 3 2. Pourquoi? 3 3. Comment? 4 4. Les composantes 5 5. Les types d architecture 7 6. Les langages et normes 8 7. L accord d interchange juridique 9 8. Moyens de télécommunication Dématérialisation fiscale des factures 11 Les Préconisations d EDONI 1. Les échanges Messages commerciaux normalisés Télécommunication Accord juridique Exemple d architecture Les implications A qui s adresse le WebEdi? 20 1

2 1 Qu'est ce que l'edi? L'Echange de Données Informatisé est une technique d'échanges, entre différentes entreprises, de documents sous une forme structurée, à travers les réseaux de télécommunication, directement exploitable par leurs systèmes d'information. L EDI (Echange de Données Informatisé), c est donc le remplacement de documents "papier" par des fichiers informatiques, et la circulation de ces informations. L EDI, c est donc aussi, transcrire ces codifications particulières en codifications comprises par son partenaire donc échangeables et pouvant être intégrées à son système d information. 2 Pourquoi faire de l'edi? Les avantages liés à l utilisation de l EDI sont multiples : Meilleur service client Réduction des coûts administratifs de traitement Réduction des stocks Amélioration des délais Renforcement du partenariat client fournisseur Fiabilisation des informations par suppression des ressaisies, sources d'erreurs Diminution des litiges Référencement commun Diminution des volumes de papier Classement / archivage Productivité globale Amélioration des délais d'acheminement : de 3 4 jours à quelques heures Possibilité de travailler en flux tendu Amélioration du taux de rotation Pas de remise en cause de l'application informatique existante 3 3 Comment faire de l EDI? La mise en œuvre de l EDI nécessite les conditions suivantes : 1. Que les partenaires disposent chacun d'un ordinateur, quels que soient la marque et le modèle. 2. Que les documents commerciaux soient traités sur ces ordinateurs. 3. Que les partenaires disposent sur ces ordinateurs d'un référencement commun des produits, codification article. CES 3 CONDITIONS SONT NÉCESSAIRES ET SUFFISANTES POUR FAIRE DE L'EDI Élaborer une solution EDI Les systèmes d'information des entreprises dialoguent entre eux à l'aide de messages électroniques transférés sur les réseaux de communication. Ces messages sont reconnus par les applications et traités dès leur réception, sans intervention humaine. Pour mettre en place l'échange électronique de documents administratifs et commerciaux par EDI, il convient de suivre les étapes suivantes : 1. Identifier son ou ses partenaires, 2. Définir la norme à mettre en œuvre ainsi que le ou les réseaux de télécommunication à solliciter. Ceci conditionnera le choix de la solution technique, 3. Adopter un accord d interchange existant ou élaborer celui qui couvrira les besoins préalablement définis, 4. Etudier l impact sur l organisation, notamment celui de la suppression du document papier. 4 2

3 4 Les composantes d'une solution EDI La mise en place de l EDI fait appel à diverses composantes : SYSTÈME D INFORMATION Gestion des Fichiers Traduction des Données Gestionde la Station Formatage des Données Gestion des Communications Vers Partenaires 5 La gestion des fichiers : Cette étape permet de sortir l'information de l'application vers les traitements EDI. On parle de fichiers pivots, de fichiers privatifs ou de fichiers applicatifs. La traduction des données effectue la conversion de l'information locale au format EDI normalisé. Le formatage des données regroupe les données et constitue les interchanges en fonction des profils d'utilisation du langage EDI et des partenaires. L'ensemble sera confié aux réseaux de télécommunications. La gestion des communications regroupe les protocoles de contrôle d'échange de l'information, la session avec les partenaires à distance (point à point), ou avec les réseaux à valeur ajoutée (RVA). La gestion de la station contribue à l'administration de l'ensemble, aux contrôles généraux, aux erreurs éventuelles et aux fonctions supplémentaires mises en place pour le système EDI choisi. On peut y trouver des fonctions, de paramétrage, de contrôle, tôl d'archivage, d'automatisation, ti ti etc... La réussite d'un système EDI est conditionnée par la maîtrise dans la combinaison de toutes ces étapes et dans la richesse des fonctionnalités offertes 6 3

4 5 Les types d'architectures des solutions EDI Les choix des supports techniques d'une solution EDI dépendent en grande partie de ce qui existe déjà dans l'entreprise. On trouve essentiellement 4 types d'architectures : Le mode autonome Cette solution consiste à installer l'ensemble de la solution EDI, sur un même ordinateur. L'activité EDI est alorsentièrement indépendante du système informatique de l'entreprise. Les données ne sont pas échangées électroniquement entre ces deux ensembles, elles sont traitées manuellement entre le logiciel EDI et les applicatifs de gestion de l'entreprise (impression, saisie, etc..) Le mode intégré Cette solution consiste à installer l'ensemble de la solution EDI directement sur l'ordinateur qui supporte les applicatifs. L'activité EDI est alors entièrement intégrée dans le système informatique de l'entreprise. Le mode frontal Cette solution consiste à installer l'ensemble de la solution EDI sur un ordinateur, qui possède un lien avec le système informatique. L'activité EDI est alors indépendante dans ses traitements, mais les applicatifs de gestion et la solution EDI communiquent par transfert. On parle alors de rapatriement et d'extraction des données. Le mode externalisé Cette solution consiste à installer l ensemble de la solution EDI sur les serveurs d un expert EDI, chargé de gérer tous les flux échangés entre les partenaires. L activité EDI est alors entièrement gérée par un expert EDI et simplifie la gestion quotidienne des solutions EDI. 7 6 Les langages et normes EDI La mise en place d un dialogue EDI entre plusieurs partenaires nécessite l utilisation d un langage commun et le respect de règles communes. C est pourquoi, dés la fin des années 60, des entreprises américaines, essentiellement des transporteurs et quelques banques, décident d'étudier un moyen qui leur permettrait d optimiser leur matériel informatique et les réseaux de télétransmission. Ces sociétés créent le Transportation Data Coordination Committee (Comité de coordination des données du transport), dont les conclusions forment les bases de l'edi ledi actuel. Par la suite, dans les années 70, on assiste à la normalisation de ce type d'échanges. En France, le secteur de la Grande Distribution élabore la norme GENCOD ; les travaux du secteur automobile aboutissent à la norme GALIA/ODETTE. A la fin de cette décennie, les Etats Unis instituent le Comité X12, qui devra établir des standards EDI. Les recherches du Comité X12 débouchent sur la normalisation ANSI X12, en 1985, qui touche tous les secteurs d'activité. Parallèlement, les Etats Unis se joignent à leurs partenaires européens en vue de créer une norme internationale. Ainsi, en 1987, sous l'égide des Nations Unies, la norme EDIFACT (Electronic Data Interchange For Administration, Commerce, and Transport) est réalisée. L UN EDIFACT est une série de normes et de recommandations (comprenant notamment des directives et des répertoires), internationalement reconnues, pour l'échange électronique de données structurées concernant, en particulier, le commerce de biens et de services, entre systèmes d'information indépendants. La loi n du 13 mars 2000 a modifié la définition légale de l écrit contenue dans le Code Civil, afin d admettre explicitement les transmissions électroniques. Par ailleurs, cette loi prévoit la reconnaissance des procédés de signature électronique, suivant en cela une Directive Européenne adoptée le 13 décembre

5 7 Nécessité de l accord d interchange juridique Dans la pratique, les prescriptions techniques des normes et les recommandations internationales en matière d'edi ne sont reprises que partiellement. En effet, les langages se veulent universels et, à ce titre, regroupent des prescriptions souples, permettant des choix très vastes. Dans ce cas, les partenaires commerciaux de la communication EDI doivent se mettre en accord sur les différents choix à faire pour établir et automatiser l'échange. L'accord d'interchange définit les choix techniques et la typologie des flux échangés entre partenaires EDI, afin d'assurer l'exécution sans intervention humaine et sans ambiguïté des transferts d'informations au travers des réseaux de télécommunication (exemples d'accord : EANCOM, EDONI...) Cet accord recouvre 3 champs d'application : les conditions d'utilisation du langage, notamment dans la définition des sous ensembles et des dictionnaires des éléments de données et qualifiants retenus les caractéristiques techniques de l'échange les conventions acceptées en termes d'organisation (date, heure, fréquence, valeur juridique...) EDONI vous propose un modèle type de cet accord. 9 8 Les moyens de télécommunication La mise en œuvre de l'edi dans un système d'information doit prendre en compte les équipements de télécommunication. C'est une partie importante pour la réussite du projet. L'utilisation de messageries publiques (ATLAS 400) ou privées (ALLEGRO, GEIS, IBM/GN, Serveur privé d'une entreprise,...) est la solution la plus courante et la plus adaptée. D'abord, car elles ne nécessitent pas une disponibilité simultanée des correspondants, ensuite parce qu'elles offrent une exploitation libre et riche des échanges. Les abonnés à la messagerie, on parle aussi de Réseau à Valeur Ajoutée (RVA), possèdent une Boîte Aux Lettres (BAL) qui leur permet d'émettre ou de recevoir des messages vers ou depuis leurs partenaires. Du point de vue de l'utilisateur, la gestion de cette BAL est assurée par une solution de télécommunication depuis son poste de travail. Le système de messagerie assure le transport des messages entre les différentes Boîtes Aux Lettres, et offre des fonctionnalités supplémentaires comme la gestion de messages de services (Avis de Remise, Avis de Lecture, etc...) selon les protocoles et les particularités de chacune des messageries, publiques ou privées. On notera que ces différents RVA peuvent communiquer entre eux à l'aide de passerelles (Gateway), si celles ci sont mises en place. On peut aussi héberger un serveur de messagerie dans l'entreprise, et ouvrir des Boîtes Aux Lettres à disposition des partenaires, ou encore, mettre en place une liaison i directe avec un autre serveur de messagerie placé chez le partenaire. D autres Réseaux de Télécommunication peuvent également être mis en place : RTC (Réseau Téléphonique Commuté ordinaire), FTP, AS2, OFTP Ils supportent un certain nombre de protocoles comme par exemple : X400 P7, X400 P1, A440, OFTP, ETEBAC,... On peut utiliser également le réseau internet pour des solutions WebEdi En fait, toutes les architectures de messagerie peuvent être envisagées en fonction des caractéristiques et des spécificités du projet EDI. 10 5

6 9 Dématérialisation fiscale des factures Selon instructions DGI N 136 du 7 août 2003 et du 11 janvier 2007 La loi de finances (1990) permet aux entreprises d'échanger des factures par voie TELEMATIQUE. Celles ci sont considérées comme des factures d'origine sous réserve du respect des conditions énoncées dans ce texte et qui portent sur : Archivage et restitution de l'intégralité du message transmis Soumission à une procédure de déclaration initiale auprès de la DGI Tests inopinés de l'administration La loi impose aux entreprises utilisatrices de la dématérialisation des factures des contraintes strictes : Identité et contenu des messages émis et reçus comportant des mentions obligatoires (nom, raison sociale, adresse, date, prix unitaire, taux de TVA,...) Edition sur support papier d'une liste récapitulative des messages échangés et de leurs éventuelles anomalies Conservation des données dans leur contenu original 3 ans et jusqu à 10 ans maximum Conditions de restitution des factures en langage clair et sur support papier 11 EDI : Messages commerciaux Les préconisations d EDONI Pour tout renseignement complémentaire :

7 1 Les échanges 13 2 Messages commerciaux normalisés L'association EDONI a choisi de s'appuyer sur les Accords d'interchange du groupe de travail " Industrie et Négoce ". Cette démarche multisectorielle permet l'ouverture sur différents secteurs d'activité, au delà des secteurs Fournitures Industrielles, Equipement de Garage, Quincaillerie, Bricolage. Le groupe " Industrie et Négoce " a été créé afin de définir et mettre à la disposition de ses membres un profil commun utilisable dans le domaine industriel et dans le négoce technique. Les organisations sectorielles ayant constitué ce groupe : CGI Confédération Française du Commerce Interentreprises GS1 France (anciennement GENCOD EAN France) EDONI FIEV Fédération des Industries des Equipements pour Véhicules GALIA / ODETTE Groupement pour l'amélioration des Liaisons dans l'industrie Automobile LIDIC Liaisons Informatiques Distributeurs et Constructeurs de Matériel Electrique La documentation relative à ces recommandations est basée sur le sous ensemble de messages UN EDIFACT EANCOM. Elle est maintenue par Les messages sont disponibles en version D.96A 14 7

8 2 Messages commerciaux normalisés Suite EDONI met cette documentation à disposition des adhérents, sur le site sous forme de PDF. Le message ORDERS (Commande) : Le sous ensemble du message UNSM EDIFACT ORDERS EANCOM 007 est prévu pour être utilisé dans le cadre des commandes quotidiennes. La règle de gestion recommandée est qu'une commande est émise pour une livraison en un lieu unique pour une date unique. Toutefois, il est possible d'établir une commande comportant plusieurs lieux de livraison. On définit alors un type de livraison appelé " livraisons éclatées ". Le message défini ici ne concerne pas à ce jour les commandes ouvertes. En outre, la notion de livraison des reliquats n'est pas gérée à ce jour dans la commande. Elle fait partie d'un accord cadre avec le fournisseur concerné. Le message ORDRSP (Réponse à la commande) : Le sous ensemble du message UNSM EDIFACT ORDRSP EANCOM 004 est prévu pour être utilisé dans le cadre d'une réponse à la commande concernant un ouplusieurs produits ouservices services. La transmission d'une réponse à la commande ORDRSP est réalisée par le vendeur suivant 3 cas : La commande est acceptée dans sa totalité : dans ce cas, il est convenu de ne transmettre que l'en tête et le résumé de la réponse à la commande. La commande est refusée dans sa totalité : dans ce cas, il est convenu de ne transmettre que l'en tête et le résumé de la réponse à la commande. La commande est acceptée avec des modifications : dans ce cas, il est possible de modifier la date de livraison, les quantités, les prix, en indiquant la raison de l'écart entre la quantité commandée et la quantité livrée. En plus de l'en tête et du résumé de la réponse à la commande, on ne transmet, dans la section de détails, que les lignes qui font l'objet d'une modification par rapport à la commande d'origine Messages commerciaux normalisés Suite Le message INVOIC (Facture) : Le sous ensemble du message UNSM EDIFACT INVOIC EANCOM 007 est prévu pour être utilisé dans le cadre d'une facture concernant un ou plusieurs produits ou services. Il est recommandé qu'une une facture se réfère à un seul avis d'expédition et à une seule commande. Une facture peut néanmoins se référer à plusieurs avis d'expédition et à plusieurs commandes. Quand une facture se réfère à un ou plusieurs avis d'expédition, elle concerne la totalité des marchandises relatives à cette (ces) expédition(s). Comme pour la facture papier, la facture doit contenir des informations sur les conditions de paiement, les conditions de transport, etc... Une facture pour des transactions internationales peut contenir des informations additionnelles pour des besoins douaniers et/ou statistiques. Note : Il existe deux sous ensembles du message facture, un pour gérer la facture sans dématérialisation fiscale, l autre pour gérer la facture fiscalement dématérialisée. 16 8

9 2 Messages commerciaux normalisés Suite Dématérialisation fiscale des factures Dans ce domaine, la préconisation d'edoni s'est basée sur le choix d'une solution agréée DGI, condition obligatoire pour faire de la dématérialisation fiscale de factures. Tout adhérent EDONI peut donc mettre en place la dématérialisation fiscale rapidement. Le message DESADV (Avis d'expédition) : Le sous-ensemble du message UNSM EDIFACT DESADV EANCOM 004 est utilisé dans le cas d'expédition de marchandises pour livraison ou pour retour. Le message renseigne sur les différents constituants d'une expédition. Le message PRICAT (Catalogue liste de prix) : Le sous-ensemble du message UNSM EDIFACT PRICAT EANCOM 005 est utilisé dans le cas de la transmission d'informations descriptives, logistiques et tarifaires article par article Préconisations de télécommunication L'utilisation de l'echange de Données Informatisé oblige une politique de sécurité, afin d'assurer aux entreprises utilisatrices les meilleures conditions possibles de sécurité dans leurs échanges. En outre, les solutions de télécommunication doivent rester suffisamment souples pour permettre une ouverture des échanges. La norme la plus répandue pour les télécommunications, était la norme X.400. Celle ci répond aux exigences des Echanges de Données Informatisés, et aux objectifs d'ouverture d'edoni : Norme internationale Sécurité des échanges (intégrité des données, authentification, etc...) Gestion du suivi des échanges par des accusés messageries (non répudiation, suivi, etc..). C'est pourquoi EDONI préconise l'abonnement à une Boîte Aux Lettres X.400 en protocole d accès P7. En France, le Domaine Administratif X.400 est ATLAS. L'abonnement pourra être effectué sur ATLAS400 (X.400 P7). Utilisation de passerelles possible, vers d'autres réseaux (IBM GN, ALLEGRO, GEIS, Serveur X.400 privé, etc...) À ce jour, le lien AS2 via Internet tend à remplacer le protocole X Accord juridique EDONI a élaboré un modèle type d'accords d'échanges juridiques, basé sur l Accord Européen publié au JOCE de décembre Ce modèle est disponible pour tout adhérent de l'association. Sur la base du document type, les partenaires peuvent, en outre, convenir d'accords juridiques 18 spécifiques. 9

10 5 Exemple d architecture d échanges EDI Échange de flux EDI, commande, réponse à la commande et autres, entre un client et plusieurs de ses fournisseurs, via une messagerie ATLAS Implications de l utilisation de l EDI NÉCESSITE UN RÉFÉRENCEMENT COMMUN ENTRE LES PARTENAIRES Codification des articles harmonisée. NECESSITE DE REVOIR CERTAINS ASPECTS D'ORGANISATION, notamment les circuits de prises de commandes et par exemple, la cohabitation avec d autres systèmes de commandes (télécopie, internet, téléphone, courrier) MODIFICATION DES "HABITUDES" COMMERCIALES INVESTISSEMENTS CERTAINS ASPECTS JURIDIQUES 7 A qui s adresse le WebEDI? Il est utilisable par des entreprises dont le volume de données échangé ne justifie pas un investissement EDI traditionnel. Le WebEDI facilite les échanges commerciaux en remplaçant (ou en complétant) les transmissions de documents commerciaux par courrier, par téléphone ou par télécopie, par une solution sur Internet à l aide de formulaires communs à l ensemble des partenaires, éventuellement récupérables et compatibles avec des traitements EDI traditionnels. La transmission des données par le réseau Internet au moyen de formulaires EFI (Échanges de Formulaires Informatisés) avec consultation de catalogues, consultation des stocks, commandes, accusé de réception offre des gains appréciables de coût de communication, de fiabilité de saisie et de convivialité

l EDI : mes premiers pas...

l EDI : mes premiers pas... l EDI : mes premiers pas... Un de vos clients va vous envoyer ses commandes par EDI Comment faire pour les recevoir? Ce que vous devez savoir pour réussir votre projet est dans ce guide guide de mise en

Plus en détail

CARTE HEURISTIQUE...1 LA DÉMATÉRIALISATION DES INFORMATIONS...2

CARTE HEURISTIQUE...1 LA DÉMATÉRIALISATION DES INFORMATIONS...2 Table des matières CARTE HEURISTIQUE...1 LA DÉMATÉRIALISATION DES INFORMATIONS...2 LES ENJEUX DE LA DÉMATÉRIALISATION...2 LES AVANTAGES DE LA DÉMATÉRIALISATION...3 LES OBLIGATIONS... 3 LES TECHNOLOGIES

Plus en détail

La facture dématérialisée mes premiers pas...

La facture dématérialisée mes premiers pas... La facture dématérialisée mes premiers pas... liste des annonceurs sommaire @gp... page 16 Agena 3000... page 18 Atos worldline... page 12 Edicot... page 6 Gexedi... page 8 Seres... page 20 Les annonceurs

Plus en détail

L interface EDICOT facile à utiliser permet l échange EDI par l import des Accusés de réception (commandes) de ventes (ORDERS) au format XML.

L interface EDICOT facile à utiliser permet l échange EDI par l import des Accusés de réception (commandes) de ventes (ORDERS) au format XML. L INTERFACE EDI Gestimum ERP propose la solution EDI (Echange de données informatisées) pour permettre l échange entre différents partenaires (Clients et fournisseurs) par l intermédiaire des données au

Plus en détail

la Facture électronique mes premiers pas

la Facture électronique mes premiers pas b e X la Facture électronique SOMMAIRE INTRODUCTION Pourquoi émettre des factures?... 5 Pourquoi passer à l électronique?... 6 Etape 1 : qu est-ce que c est? 8 Définition... 8 Modes d échange... 8 Etape

Plus en détail

EDI et commerce électronique

EDI et commerce électronique EDI et commerce électronique Table des matières 1. L Echange des Données Informatisées «EDI»... 2 1.1 La naissance du Besoin à L'EDI... 2 1.2 L objectif de L EDI... 2 1.3 Définition de L EDI... 2 1.4 Mise

Plus en détail

la Facture électronique mes premiers pas

la Facture électronique mes premiers pas b X la Facture électronique mes premiers pas 2 e SOMMAIRE INTRODUCTION Pourquoi émettre des factures?... 5 Pourquoi passer à l électronique?... 6 Etape 1 La facture électronique : qu est-ce que c est?

Plus en détail

LES ECHANGES DE DONNEES INFORMATISEES

LES ECHANGES DE DONNEES INFORMATISEES L EDI (Échange de Données Informatisées) est un processus d échange d informations, sous forme électronique, entre deux systèmes informatiques distincts. Cette technique utilisée au moins depuis deux décennies

Plus en détail

ECHANGES DE DONNÉES INFORMATISÉS

ECHANGES DE DONNÉES INFORMATISÉS ECHANGES DE DONNÉES INFORMATISÉS Introduction.... 2 1. Secteurs d activité... 3 2. Fonctionnement de l EDI... 4 2.1. L environnement de l EDI.... 4 2.2. Les normes EDIFACT.... 6 3. Intérêts et inconvénients....

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation de l entreprise Notre centre d hébergement Présentation de l offre

SOMMAIRE. Présentation de l entreprise Notre centre d hébergement Présentation de l offre Simplify your EDI SOMMAIRE Présentation de l entreprise Notre centre d hébergement Présentation de l offre Nos solutions EDI WebEDI Demat NETWORK EDIbase Translator EDI Supplier EDITO Aujourd hui, le monde

Plus en détail

La signature électronique au service de l'émission de factures dématérialisées. Un cas B-to-C

La signature électronique au service de l'émission de factures dématérialisées. Un cas B-to-C La signature électronique au service de l'émission de factures dématérialisées Un cas B-to-C 1 Plan de la présentation Les origines de dématérialisation des factures Enjeux de la dématérialisation Rappel

Plus en détail

Cahier des charges. Technique pour la mise en œuvre. de la procédure Portail Achat - EDI

Cahier des charges. Technique pour la mise en œuvre. de la procédure Portail Achat - EDI Direction des Achats de la SNCF Département SI Achat (DSIT-A) 120 Boulevard Vivier Merle 69502 Lyon Cedex 03 Tél. : (33) 04 82 31 32 15 - SNCF 503 215 Cahier des charges Technique pour la mise en œuvre

Plus en détail

Principes et mise en œuvre de l EDI. mai

Principes et mise en œuvre de l EDI. mai Principes et mise en œuvre de l EDI mai 2012 En 2010, 87 % des produits vendus dans la grande distribution généraliste sont réapprovisionnés par EDI. 37 % des bons de livraison accompagnant les marchandises

Plus en détail

La dématérialisation fiscale

La dématérialisation fiscale La dématérialisation fiscale Mondial Assistance met en place la facture électronique, ou dématérialisation fiscale. Ce document a pour objectif de vous présenter les normes qui encadrent un nouveau mode

Plus en détail

Chaîne logistique & TIC

Chaîne logistique & TIC Chaîne logistique & TIC (from commerce to e-commerce to c-commerce). 1 2 3 4 Les Les méthodologies méthodologies m ECR ECR Mise Mise en en œuvre œuvre d une d une d chaîne chaîne logistique intégrée. grée.

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Guide méthodologique EDI Fournisseurs : pré-requis logistiques et techniques Version octobre 2011 GROUPEMENT POUR L AMÉLIORATION DES LIAISONS DANS L INDUSTRIE AUTOMOBILE 96, av. du Général Leclerc, 92100

Plus en détail

EDI Electronic Data Interchange. Vue d ensemble sur l échange de données informatisé. Ensemble pour créer des valeurs

EDI Electronic Data Interchange. Vue d ensemble sur l échange de données informatisé. Ensemble pour créer des valeurs EDI Electronic Data Interchange Vue d ensemble sur l échange de données informatisé Ensemble pour créer des valeurs 7 6 1 2 3 4 5 0 0 0 3 2 9 > GS1 Suisse EDI Electronic Data Interchange Le système GS1

Plus en détail

Facturation électronique et dématérialisation fiscale

Facturation électronique et dématérialisation fiscale Facturation électronique et dématérialisation fiscale 16 mars 2006 Leader européen de la facturation électronique Plus de 400 000 factures traitées par mois 250 sociétés connectés ou en cours de connexion

Plus en détail

Livre blanc Compta La dématérialisation en comptabilité

Livre blanc Compta La dématérialisation en comptabilité Livre blanc Compta La dématérialisation en comptabilité Notre expertise en logiciels de gestion et rédaction de livres blancs Compta Audit. Conseils. Cahier des charges. Sélection des solutions. ERP reflex-erp.com

Plus en détail

R E G L E M E N T I N T E R I E U R

R E G L E M E N T I N T E R I E U R 19, rue Cognacq-Jay 75007 PARIS Tél. 01 44 15 60 00 Fax : 01 44 15 90 05 www. Edificas.fr ASSOCIATION LOI 1901 CREEE A L INITIATIVE DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES R E G L E M E N T I N T E R I E U R

Plus en détail

Projet : PcAnywhere et Le contrôle à distance.

Projet : PcAnywhere et Le contrôle à distance. Projet : PcAnywhere et Le contrôle à distance. PAGE : 1 SOMMAIRE I)Introduction 3 II) Qu'est ce que le contrôle distant? 4 A.Définition... 4 B. Caractéristiques.4 III) A quoi sert le contrôle distant?.5

Plus en détail

Descours & Cabaud, un modèle unique d expertise et de proximité

Descours & Cabaud, un modèle unique d expertise et de proximité Descours & Cabaud, un modèle unique d expertise et de proximité Depuis 230 ans, Descours & Cabaud fait de la distribution professionnelle son métier. Notre Groupe, en proposant l offre la plus large du

Plus en détail

LA DEMATERIALISATION DES FACTURES : LA NOUVELLE EQUATION FE = EDI + (I+P)2

LA DEMATERIALISATION DES FACTURES : LA NOUVELLE EQUATION FE = EDI + (I+P)2 Cahiers de l académie N 3 Juin 2005 JUIN 2005 William Nahum - Président Tél. : 06 07 86 41 64 - wnahum@lacademie.info Marie-Claude Picard - Groupes de travail Tél. : 01 44 15 62 52 - mcpicard@lacademie.info

Plus en détail

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12

Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE. Contexte : «l e-business» Création de valeur 02/02/12 Contexte : «l e-business» TECHNIQUES DE MARKETING EN LIGNE La notion «d E-Business» recouvre les différentes applications possibles de l'informatique faisant appel aux technologies de l'information et

Plus en détail

L après ETEBAC et le SEPA

L après ETEBAC et le SEPA L après ETEBAC et le SEPA CODINF 30 avenue Franklin Roosevelt 75 008 Paris Tél : 01.55.65.04.00 Fax : 01.55.65.10.12 Mail : codinf@codinf.fr N TVA CEE : FR 17 481 350 700 2 Pour y voir plus clair, vous

Plus en détail

Mode d emploi. Bonne lecture QWEEBY 2012

Mode d emploi. Bonne lecture QWEEBY 2012 Mode d emploi Nous avons organisé ce livre blanc en 4 séquences thématiques qui précèdent un témoignage croisé entre un donneur d ordre, récepteur de factures électroniques, et son fournisseur émetteur

Plus en détail

SOLUTIONS METIERS. XWARE se positionne clairement aux services des entreprises.

SOLUTIONS METIERS. XWARE se positionne clairement aux services des entreprises. Editeur de logiciel de gestion Architecte en solution informatique SOLUTIONS METIERS Forte de son expérience, XWARE développe et intègre des solutions de gestion, de communication et de sécurité innovantes

Plus en détail

Les messages EDI en librairie

Les messages EDI en librairie dernière mise à jour : avril 2013 Les messages EDI en librairie Échanges de Données Informatisés avril 2013 Sommaire Dilicom p. 6 L Alire p. 7 Le FEL p. 8 L EDI p. 3 à 5 Messages EDI p. 9 à 14 Lexique

Plus en détail

Facturation électronique et dématérialisation fiscale

Facturation électronique et dématérialisation fiscale Facturation électronique et dématérialisation fiscale 6 mars 2006 Leader européen de la facturation électronique Plus de 400 000 factures traitées par mois 250 sociétés connectés ou en cours de connexion

Plus en détail

Services OSI. if G.Beuchot. Services Application Services Présentation - Session Services Transport - Réseaux - Liaison de Données - Physique

Services OSI. if G.Beuchot. Services Application Services Présentation - Session Services Transport - Réseaux - Liaison de Données - Physique Services OSI Services Application Services Présentation - Session Services Transport - Réseaux - Liaison de Données - Physique 59 SERVICES "APPLICATION" Architecture spécifique : ALS (Application Layer

Plus en détail

Royaume du Maroc. Simpl-TVA. E-service de télédéclaration et de télépaiement de la TVA. 20 juin 2006. 20 juin 2006

Royaume du Maroc. Simpl-TVA. E-service de télédéclaration et de télépaiement de la TVA. 20 juin 2006. 20 juin 2006 20 juin 2006 Royaume du Maroc Sécurité du Simpl-TVA E-service de télédéclaration et de télépaiement de la TVA 20 juin 2006 Agenda Introduction Sécurité mise en place 2 Projet Simpl: Guichet électronique

Plus en détail

EFIDEM easy messaging systems

EFIDEM easy messaging systems EFIDEM easy messaging systems Votre contact EFIDEM : Charles de St. Martin T : 0811 04 4004 F : 0811 04 4005 P : 33 6 99 77 1576 Email : csm@efidem.com SOMMAIRE Table des matières 1. Efidem en quelques

Plus en détail

EFIDEM easy messaging systems. EFIDEM SAS 3 rue de Téhéran 75008 Paris T : 01 46 40 10 86 F : 01 70 55 50 20 Email : info@efidem.

EFIDEM easy messaging systems. EFIDEM SAS 3 rue de Téhéran 75008 Paris T : 01 46 40 10 86 F : 01 70 55 50 20 Email : info@efidem. EFIDEM easy messaging systems 3 rue de Téhéran 75008 Paris T : 01 46 40 10 86 F : 01 70 55 50 20 Email : info@efidem.com Copyright 2012 Reproduction Interdite sans l accord écrit d EFIDEM Date du document

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Progiciels de Gestion Intégrés Sommaire Définition... 2 ERP... 2 Objectifs

Plus en détail

Une réponse adaptée aux besoins des entreprises de négoce.

Une réponse adaptée aux besoins des entreprises de négoce. Tunicommerce et le e-catalogue Une réponse adaptée aux besoins des entreprises de négoce. Traçabilité et dématérialisation. Deux préoccupations majeures réunies dans une solution intégrée. Réconcilier

Plus en détail

Dématérialisation et document numérique (source APROGED)

Dématérialisation et document numérique (source APROGED) Dématérialisation et document numérique (source APROGED) La dématérialisation se répand très rapidement dans tous les domaines d'activités. Depuis l'origine, le concept de dématérialisation repose sur

Plus en détail

OFFRE DE FINANCEMENT

OFFRE DE FINANCEMENT OFFRE DE FINANCEMENT ENTREPRISES EN DEVELOPPEMENT P.3 Financement de la Balance Clients (en TTC) P.3 Financement en Invoice Discounting (en TTC) P.4 Financement des Créances Commerciales (en TTC) P.5 Financement

Plus en détail

Fourniture d un outil de gestion du courrier électronique pour les sites internet de la Documentation Française

Fourniture d un outil de gestion du courrier électronique pour les sites internet de la Documentation Française Fourniture d un outil de gestion du courrier électronique pour les sites internet de la Documentation Française Cahier des Clauses Techniques Particulières 1 Préambule L objet du présent appel d offres

Plus en détail

Activité : Élaboration, mise en forme et renseignement de documents

Activité : Élaboration, mise en forme et renseignement de documents ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE Activité : Élaboration, mise en forme et renseignement de documents Tâche : Rédaction de messages et de courriers professionnels simples liés à l activité

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE SERVICE APRES VENTE (S.A.V.)

CONDITIONS GENERALES DE SERVICE APRES VENTE (S.A.V.) CONDITIONS GENERALES DE SERVICE APRES VENTE (S.A.V.) 1. CHAMPS D'APPLICATION : S.A.V. FREEMINDTRONIC FRANCE POUR LES CLIENTS RESIDANT EN France 1.1. En France, le service après-vente des produits de FREEMINDTRONIC

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 DIRECTIVE RÉGISSANT LES ACTIVITÉS FINANCIÈRES DÉCOULANT DE LA PERCEPTION DES REVENUS DANS LES ÉTABLISSEMENTS 1.0 FONDEMENTS 1.1 Devoir d'établissement

Plus en détail

ADHÉSION DES PROFESSIONNELS aux services en ligne du Portail Fiscal (Compte Fiscal des Professionnels) Dispositions générales SOMMAIRE

ADHÉSION DES PROFESSIONNELS aux services en ligne du Portail Fiscal (Compte Fiscal des Professionnels) Dispositions générales SOMMAIRE ADHÉSION DES PROFESSIONNELS aux services en ligne du Portail Fiscal (Compte Fiscal des Professionnels) Dispositions générales SOMMAIRE 1 OBJET ET ACCEPTATION DES DISPOSITIONS GÉNÉRALES... 1 2 PRÉSENTATION

Plus en détail

Sage CRM. 7.2 Guide de Portail Client

Sage CRM. 7.2 Guide de Portail Client Sage CRM 7.2 Guide de Portail Client Copyright 2013 Sage Technologies Limited, éditeur de ce produit. Tous droits réservés. Il est interdit de copier, photocopier, reproduire, traduire, copier sur microfilm,

Plus en détail

Instruction n 99-05 du 17 Octobre 1999 relative à la tenue de la comptabilité des titres par les intermédiaires en opérations de bourse

Instruction n 99-05 du 17 Octobre 1999 relative à la tenue de la comptabilité des titres par les intermédiaires en opérations de bourse Instruction n 99-05 du 17 Octobre 1999 relative à la tenue de la comptabilité des titres par les intermédiaires en opérations de bourse Article 1er: La présente instruction a pour objet de fixer les modalités

Plus en détail

Guide DinkeyWeb. DinkeyWeb solutions d authentification et de contrôle d accès WEB

Guide DinkeyWeb. DinkeyWeb solutions d authentification et de contrôle d accès WEB Guide DinkeyWeb DinkeyWeb solutions d authentification et de contrôle d accès WEB Protégez les données et les revenus de vos portails Internet (Extranet, Intranet, Espace client) Etude de cas Contact commercial

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD PREAMBULE

PROTOCOLE D ACCORD PREAMBULE PROTOCOLE D ACCORD PREAMBULE Le présent document constitue le Protocole d'accord entre les banques et établissements financiers de l'uemoa soussignés pour la mise en place d'un système monétique interbancaire-régional

Plus en détail

Plateforme. Nos «CGU» publics en vigueur. PRESTATIONS ET TARIFS MAÎTRE D OUVRAGE V2.0

Plateforme. Nos «CGU» publics en vigueur. PRESTATIONS ET TARIFS MAÎTRE D OUVRAGE V2.0 Nos «CGU» Ce document présente les Conditions Générales d Utilisation de la plateforme AODemat. Il convient de le retourner daté et signé pour s inscrire en qualité de Maître d ouvrage. Plateforme AODemat

Plus en détail

Magisoft. Progiciel de gestion intégré modulaire (Gestion de Production Gestion Commerciale CRM) Gestion de Production

Magisoft. Progiciel de gestion intégré modulaire (Gestion de Production Gestion Commerciale CRM) Gestion de Production Progiciel de gestion intégré modulaire Gestion de Production Fichiers Permanents Définition des : - familles et sous familles articles, familles et sous familles clients. - Produits finis, semi-finis,

Plus en détail

1..LOGICIEL ATAL... 3

1..LOGICIEL ATAL... 3 Gestion des Demandes & Interventions des Services Techniques GGEESSTTI IONN DDEESS DDEEMAA NNDDEESS && I NNTTEERRVVEENNTTI IONNSS 1..LOGICIEL ATAL... 3 2. MODULARITE ET INTEGRATION... 4 2.1. E-ATAL...

Plus en détail

L ERP global et proactif des Entreprises Moyennes

L ERP global et proactif des Entreprises Moyennes p r o A L P H A L ERP global et proactif des Entreprises Moyennes L'ERP global et proactif des Entreprises Moyennes Nous avons donc développé une solution globale et intégrée, pour optimiser l'ensemble

Plus en détail

Sage AGRO. La solution progicielle globale pour tous les acteurs de l Agroalimentaire

Sage AGRO. La solution progicielle globale pour tous les acteurs de l Agroalimentaire Sage AGRO La solution progicielle globale pour tous les acteurs de l Agroalimentaire Sage AGRO, la solution progicielle intégrée Quels que soient votre métier, vos activités, votre secteur géographique,

Plus en détail

GESTION LOGISTIQUE GESTION COMMERCIALE GESTION DE PRODUCTION

GESTION LOGISTIQUE GESTION COMMERCIALE GESTION DE PRODUCTION GESTION LOGISTIQUE GESTION COMMERCIALE GESTION DE PRODUCTION Votre contact : Pierre Larchères 06 30 35 96 46 18, rue de la Semm - 68000 COLMAR p.larcheres@agelis.fr PRESENTATION GENERALE LES PROGICIELS

Plus en détail

Dématérialisation de factures clients avec Qweeby

Dématérialisation de factures clients avec Qweeby Dématérialisation de factures clients avec Qweeby Un dispositif validé et reconnu Certification GS1 France pour l émission de factures électroniques conformément à l article 289 V du Code Général des Impôts

Plus en détail

WEB@EDI - Solutions Complètes pour vous Simplifier l'edi Simplicité et Efficacité par @GP, Votre Prestataire WEB@EDI

WEB@EDI - Solutions Complètes pour vous Simplifier l'edi Simplicité et Efficacité par @GP, Votre Prestataire WEB@EDI Fac@EDI Factures EDI Guide de l'utilisateur WEB@EDI - Solutions Complètes pour vous Simplifier l'edi Simplicité et Efficacité par @GP, Votre Prestataire WEB@EDI 1/17 Sommaire PRESENTATION DU LOGICIEL...3

Plus en détail

Article I. DÉFINITIONS

Article I. DÉFINITIONS Conditions particulières de vente «Hébergement dédié» ONLINE SAS au 22/10/2012 ENTRE : Le Client, Ci-après dénommé l' «Usager». ET : ONLINE, Société anonyme par actions simplifiée, au capital de 214 410,50

Plus en détail

Site www.gentlemanselections.fr CONDITIONS GENERALES DE VENTE E-BOUTIQUE

Site www.gentlemanselections.fr CONDITIONS GENERALES DE VENTE E-BOUTIQUE Site www.gentlemanselections.fr CONDITIONS GENERALES DE VENTE E-BOUTIQUE Dernière mise à jour : Préambule GENTLEMAN SELECTIONS propose un site de commerce électronique accessible via le réseau internet

Plus en détail

Lilurti ÉgQ.//ti Fr41rrnili. RbuBLlQ.UE FJtANÇAISE LE SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DU BUDGET

Lilurti ÉgQ.//ti Fr41rrnili. RbuBLlQ.UE FJtANÇAISE LE SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DU BUDGET Lilurti ÉgQ.//ti Fr41rrnili RbuBLlQ.UE FJtANÇAISE LE MINISTRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS LE SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DU BUDGET LE SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DE LA REFORME DE L'ETAT ET DE LA SIMPLIFICATION

Plus en détail

Charte informatique. Ce document n est qu un exemple. Il doit être adapté à chaque entreprise selon ses moyens et ses nécessités.

Charte informatique. Ce document n est qu un exemple. Il doit être adapté à chaque entreprise selon ses moyens et ses nécessités. Charte informatique Ce document n est qu un exemple. Il doit être adapté à chaque entreprise selon ses moyens et ses nécessités. Préambule L'entreprise < NOM > met en œuvre un système d'information et

Plus en détail

Solution de facturation électronique Signée

Solution de facturation électronique Signée Solution de facturation électronique Signée (Article 289V du Code Général des Impôt) Fiche d information Sommaire La facture... 2 En quoi consiste la dématérialisation fiscale de la facture?... 3 Qu est-ce

Plus en détail

Fax sur IP. Panorama

Fax sur IP. Panorama Fax sur IP Panorama Mars 2012 IMECOM Groupe prologue - Z.A. Courtaboeuf II - 12, avenue des Tropiques - B.P. 73-91943 LES ULIS CEDEX - France Phone : + 33 1 69 29 39 39 - Fax : + 33 1 69 28 89 55 - http://www.prologue.fr

Plus en détail

ADDENDA AU CONTRAT BLACKBERRY SOLUTION DE LICENCE POUR WATCHDOX CLOUD DE BLACKBERRY («le ADDENDA»)

ADDENDA AU CONTRAT BLACKBERRY SOLUTION DE LICENCE POUR WATCHDOX CLOUD DE BLACKBERRY («le ADDENDA») ADDENDA AU CONTRAT BLACKBERRY SOLUTION DE LICENCE POUR WATCHDOX CLOUD DE BLACKBERRY («le ADDENDA») AVIS IMPORTANT: Afin d'accéder et / ou utiliser ce service Cloud (tel que défini ci-dessous) Vous devez

Plus en détail

B.O.I. N 94 du 18 MAI 2000 [BOI 12A-2-00 ]

B.O.I. N 94 du 18 MAI 2000 [BOI 12A-2-00 ] B.O.I. N 94 du 18 MAI 2000 [BOI 12A-2-00 ] Références du document 12A-2-00 Date du document 18/05/00 Annotations Lié au BOI 12A-3-00 BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS 12 A-2-00 N 94 du 18 MAI 2000 INSTRUCTION

Plus en détail

Fiche de l'awt L'intermédiation

Fiche de l'awt L'intermédiation Fiche de l'awt L'intermédiation E-Business: présentation de l'intermédiation (activités liées à l'e-business externalisées vers des parties tierces) et de ses différents modèles Créée le 05/02/01 Modifiée

Plus en détail

Guide d'application INVOIC OPTO v33. Comprendre la mise en place de la facture/avoir électronique dans l'optique ophtalmique en France

Guide d'application INVOIC OPTO v33. Comprendre la mise en place de la facture/avoir électronique dans l'optique ophtalmique en France Guide d'application INVOIC OPTO v33 Comprendre la mise en place de la facture/avoir électronique dans l'optique ophtalmique en France Version: 1.3 (final) Auteur: Jean-Christophe Leroy Date: 15.03.2006

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION 1) Mentions Légales 1.1 - Le site internet FacileSMS est édité la société FACILE SOLUTION S.A.R.L. dont le siège est situé 68 Avenue de la Liberté, 1930 Luxembourg

Plus en détail

Fiche de l'awt Qu'est-ce qu'un Intranet?

Fiche de l'awt Qu'est-ce qu'un Intranet? Fiche de l'awt Qu'est-ce qu'un Intranet? Présentation d'une ressource technologique indispensable aux entreprises: définition, utilité, composants, facteurs de réussite et schéma explicatif Créée le 15/04/00

Plus en détail

Éditions QAD On Demand est disponible en trois éditions standard : QAD On Demand is delivered in three standard editions:

Éditions QAD On Demand est disponible en trois éditions standard : QAD On Demand is delivered in three standard editions: QAD On Demand QAD On Demand est une option du déploiement de QAD Enterprise Applications. Grâce à elle, les utilisateurs tirent un profit maximum de QAD Enterprise Applications, partout dans le monde,

Plus en détail

Découpe fonctionnelle Gestion commerciale Sage 30, 100 et Start

Découpe fonctionnelle Gestion commerciale Sage 30, 100 et Start Découpe fonctionnelle Gestion commerciale Sage 30, 100 et Start Commentaire : en bleu les nouveautés Vi7.50. Gestion des ventes / Facturation clients Gestion des factures électroniques (Emission uniquement)

Plus en détail

Le Service de Télétransmission par Internet des banques du Réseau OCÉOR GUIDE UTILISATEURS. Version V1.0

Le Service de Télétransmission par Internet des banques du Réseau OCÉOR GUIDE UTILISATEURS. Version V1.0 Le Service de Télétransmission par Internet des banques du Réseau OCÉOR GUIDE UTILISATEURS Version V1.0 SOMMAIRE 1 DESCRIPTION DE L'INTERFACE... 2 1.1 Introduction... 2 1.2 Fonctionnalités disponibles...

Plus en détail

Tarification comparative pour l'industrie des assurances

Tarification comparative pour l'industrie des assurances Étude technique Tarification comparative pour l'industrie des assurances Les technologies de l'information appliquées aux solutions d'affaires Groupe CGI inc., 2004. Tous droits réservés. Aucune partie

Plus en détail

Sommaire. Introduction La technologie ebxml EDI conventionnels versus ebxml Web Services et ebxml Acteurs de l ebxml Conclusion

Sommaire. Introduction La technologie ebxml EDI conventionnels versus ebxml Web Services et ebxml Acteurs de l ebxml Conclusion ebxml Sommaire Introduction La technologie ebxml EDI conventionnels versus ebxml Web Services et ebxml Acteurs de l ebxml Conclusion Introduction Pourquoi L EDI EDI : échange de données informatisé Remplacer

Plus en détail

LE CREDIT DOCUMENTAIRE

LE CREDIT DOCUMENTAIRE LE CREDIT DOCUMENTAIRE Le crédit documentaire est l engagement d une banque de payer un montant déterminé au fournisseur d une marchandise ou d une prestation, contre remise, dans un délai fixé, de documents

Plus en détail

MDM Développement Didier Meurou Email : dmeurou@mdm-dev.com

MDM Développement Didier Meurou Email : dmeurou@mdm-dev.com MDM Développement Didier Meurou Email : dmeurou@mdm-dev.com INTELLYS est le fruit d'une étroite collaboration de 6 ans avec un groupe industriel et a été conçu au sein même de l'entreprise afin de correspondre

Plus en détail

R41 REGLE DE PRESCRIPTION. Télésécurité. Habitations Risques «standard» Edition 12.2000.0 (décembre 2000)

R41 REGLE DE PRESCRIPTION. Télésécurité. Habitations Risques «standard» Edition 12.2000.0 (décembre 2000) R41 REGLE DE PRESCRIPTION Télésécurité Habitations Risques «standard» Edition 12.2000.0 (décembre 2000) Fédération Française des Sociétés d'assurances Cette règle a été élaborée au sein des instances de

Plus en détail

Solution de fax en mode Cloud

Solution de fax en mode Cloud Solution de fax en mode Cloud Solution professionnelle pour les fax & sms en mode saas fax TO mail mail TO fax fax électronique FAX dématérialisé MAIL TO SMS simplicité rapidité productivité économies

Plus en détail

TASK Santé : Le protocole Pésit /TCP-IP

TASK Santé : Le protocole Pésit /TCP-IP TASK Santé : Le protocole Pésit /TCP-IP Une offre de 4@xes Groupe I.T.A. C.B.V Ingénierie 2 Rue E. & A. Peugeot 92563 RUEIL MALMAISON Ingénierie 1 Préambule Au cours de ces dernières années, l avancée

Plus en détail

Projet d'accord relatif à l'aide pour la défense mutuelle entre les États-Unis et la CED (Mai 1954)

Projet d'accord relatif à l'aide pour la défense mutuelle entre les États-Unis et la CED (Mai 1954) Projet d'accord relatif à l'aide pour la défense mutuelle entre les États-Unis et la CED (Mai 1954) Source: Archives Nationales du Luxembourg, Luxembourg. Affaires étrangères. Communauté européenne de

Plus en détail

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES»

Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» Certificat de Spécialisation «RESPONSABLE TECHNICO-COMMERCIAL : AGRO-FOURNITURES» S appuyant sur le Brevet de Technicien Supérieur Agricole : Analyse et conduite des systèmes d exploitation Arrêté du 27

Plus en détail

Factures dématérialisées: comprendre et appliquer la réglementation. Cyrille Sautereau, Président, Admarel Conseil

Factures dématérialisées: comprendre et appliquer la réglementation. Cyrille Sautereau, Président, Admarel Conseil Factures dématérialisées: comprendre et appliquer la réglementation Cyrille Sautereau, Président, Admarel Conseil 1 La Facture au centre des processus P2P et / ou O2C SI Fournisseur SI Client Compta CRM

Plus en détail

Guide de connexion à. RENAULT SA et PSA PEUGEOT CITROËN. via ENX

Guide de connexion à. RENAULT SA et PSA PEUGEOT CITROËN. via ENX Guide de connexion à RENAULT SA et PSA PEUGEOT CITROËN via ENX Mise en œuvre de votre raccordement à RENAULT SA et/ou PSA PEUGEOT CITROËN via ENX Version française du 31/10/2014 1 Table des matières 1

Plus en détail

Gestion Electronique des Documents et la qualité documentaire au cœur du développement durable.

Gestion Electronique des Documents et la qualité documentaire au cœur du développement durable. Gestion Electronique des Documents et la qualité documentaire au cœur du développement durable. Introduction La Gestion Electronique des Documents est la mémoire de l entreprise. La mémoire existante qui

Plus en détail

Table des matières 05/03/2007. Recomman dations. Pages ETI.1 OTL.1. 210 x 148. Étiquette code à barres. 210 x 148. Étiquette de rechange ETI.

Table des matières 05/03/2007. Recomman dations. Pages ETI.1 OTL.1. 210 x 148. Étiquette code à barres. 210 x 148. Étiquette de rechange ETI. 1 Table des matières Étiquettes Dimensions Recomman dations Pages Étiquette code à barres 210 x 148 ETI.1 OTL.1 4 Étiquette de rechange 210 x 148 ETI.3 5 Identification Unitaire des Produits ETI.4 6 Recommandations

Plus en détail

Ces conditions de vente prévaudront sur toutes autres conditions générales ou particulières non expressément agréées par SUD LOGICIEL GESTION.

Ces conditions de vente prévaudront sur toutes autres conditions générales ou particulières non expressément agréées par SUD LOGICIEL GESTION. Conditions générales de vente de SUD LOGICIEL GESTION Les présentes conditions de vente sont conclues d une part par la société SUD LOGICIEL GESTION. au capital de 3000 euro dont le siège social est à

Plus en détail

OBJET : Mise en œuvre du décret n 2004-1144 du 26 octobre 2004 relatif à l'exécution des marchés publics par carte d'achat.

OBJET : Mise en œuvre du décret n 2004-1144 du 26 octobre 2004 relatif à l'exécution des marchés publics par carte d'achat. Secrétariat général DIRECTION DE L'EVALUATION DE LA PERFORMANCE, ET DES AFFAIRES FINANCIERES ET IMMOBILIERES SOUS-DIRECTION DES AFFAIRES IMMOBILIERES SLAC/N AFFAIRE SUIVIE PAR : Pierre AZZOPARDI Tél :

Plus en détail

Procédure Création : 04/05/2009 ARCHIVAGE DE LA MESSAGERIE

Procédure Création : 04/05/2009 ARCHIVAGE DE LA MESSAGERIE Procédure Création : 04/05/2009 DSIO / Direction Système d Information et Organisation ARCHIVAGE DE LA MESSAGERIE TABLE DES MATIÈRES 1. Objet de l opération... 2 2. Rappel des bonnes pratiques... 3 3.

Plus en détail

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication.

Définition. Caractéristiques. - Du partage des ressources : espace de stockage, imprimantes, lignes de communication. CONNECTER LES SYSTEMES ENTRE EUX L informatique, au cœur des tâches courantes, a permis de nombreuses avancées technologiques. Aujourd hui, la problématique est de parvenir à connecter les systèmes d information

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale» CSSS/10/101 AVIS N 10/21 DU 7 SEPTEMBRE 2010 CONCERNANT LA DEMANDE DU MINISTRE DES AFFAIRES SOCIALES RELATIVE AU PROTOCOLE,

Plus en détail

LE TRAITEMENT DES DONNEES COMPTABLES. Objectif(s) : Présenter une synthèse sur les différentes solutions comptables. TABLE DES MATIERES

LE TRAITEMENT DES DONNEES COMPTABLES. Objectif(s) : Présenter une synthèse sur les différentes solutions comptables. TABLE DES MATIERES LE TRAITEMENT DES DONNEES COMPTABLES Objectif(s) : Présenter une synthèse sur les différentes solutions comptables. Pré-requis : Principes comptables. Modalités : Schéma d'organisation comptable. TABLE

Plus en détail

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales.

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales. Chapitre 11 LA FONCTION CONTRÔLE DE GESTION REPORTING AUDIT INTERNE Un système de reporting homogène dans toutes les filiales permet un contrôle de gestion efficace et la production d un tableau de bord

Plus en détail

Ordinateur central Hôte ERP Imagerie/Archivage Gestion des documents Autres applications d'administration. Messagerie électronique

Ordinateur central Hôte ERP Imagerie/Archivage Gestion des documents Autres applications d'administration. Messagerie électronique 1 Produit Open Text Fax Remplacez vos appareils de télécopie et vos processus papier inefficaces par un système sécurisé et efficace de télécopie et de distribution de documents. Open Text est le premier

Plus en détail

LES EDITIONS CoMPAGNoNS

LES EDITIONS CoMPAGNoNS LES EDITIONS CoMPAGNoNS Une gamme d outils malicieux pour les utilisateurs Sage EDITION 2014 37, rue Paule Raymondis 31200 Toulouse France Tél. : +33(0)5.61.26.71.64 Fax : +33(0)5.61.26.80.42 Contact commercial

Plus en détail

Guide de la facture électronique

Guide de la facture électronique Guide de la facture électronique Guide de la facture électronique 1 Sommaire Introduction 3 La dématérialisation des factures : comment répondre aux évolutions du marché? 5 La dématérialisation des factures

Plus en détail

Gestion Comptable Sage 100

Gestion Comptable Sage 100 Gestion Comptable La réponse à tous les besoins comptables et financiers de l entreprise avec la richesse d une offre unique sur le marché. 1 SOMMAIRE 1.1. Le pôle comptable et Financier...3 1.2. Une couverture

Plus en détail

Manuel d'utilisation du navigateur WAP Palm

Manuel d'utilisation du navigateur WAP Palm Manuel d'utilisation du navigateur WAP Palm Copyright Copyright 2002 Palm, Inc. Tous droits réservés. Graffiti et Palm OS sont des marques déposées de Palm, Inc. Palm et le logo Palm sont des marques commerciales

Plus en détail

SOFI Gestion+ Version 5.4. Echanges de données informatiques Spicers Sofi gestion+ Groupements. SOFI Informatique. Actualisé le 10.09.

SOFI Gestion+ Version 5.4. Echanges de données informatiques Spicers Sofi gestion+ Groupements. SOFI Informatique. Actualisé le 10.09. SOFI Gestion+ SOFI Informatique Version 5.4 Echanges de données informatiques Spicers Sofi gestion+ Groupements Actualisé le 10.09.2004 Table des matières 1. Catalogue et tarifs... 4 1.1 Définition EDI...

Plus en détail

SIMPLIFIEZ-VOUS LE FAX GRÂCE AU CLOUD

SIMPLIFIEZ-VOUS LE FAX GRÂCE AU CLOUD SIMPLIFIEZ-VOUS LE FAX GRÂCE AU CLOUD FAXBIS EST UN SERVICE VOUS PERMETTANT DE CONSERVER VOS NUMÉROS POUR ENVOYER ET RECEVOIR VOS FAX, SANS LIGNE TÉLÉPHONIQUE, SANS CARTE FAX, SANS INSTALLATION DE SERVEUR

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES

CONDITIONS PARTICULIERES CONDITIONS PARTICULIERES HEBERGEMENT/CLOUD/SAAS GROUPE Com6 2015 Article 1. Préambule 1. Le client souhaite bénéficier d une prestation d hébergement. 2. Le client déclare avoir adhéré sans réserve aux

Plus en détail

MODE D EMPLOI Envoi des télédéclarations au Portail

MODE D EMPLOI Envoi des télédéclarations au Portail MODE D EMPLOI Envoi des télédéclarations au Portail SOMMAIRE 1- Télédéclaration manuelle : Exemple avec Outlook Express 2 A - Charger le programme : 2 B Préparer le message d envoi : 3 C - Insérer en pièce

Plus en détail