Point Presse. HAROPA, bilan et perspectives Vendredi 23 janvier Point Presse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Point Presse. HAROPA, bilan et perspectives Vendredi 23 janvier 2015. Point Presse"

Transcription

1 HAROPA, bilan et perspectives Vendredi 23 janvier

2 28 JANVIER ROUEN Sommaire HAROPA, une attractivité qui se confirme les trafics boostés par les conteneurs La Seine, l'atout logistique fidéliser les clients, conquérir de nouveaux marchés Services : le renforcement des offres maritimes, fluviales et ferroviaires Implantations : des perspectives prometteuses Afficher HAROPA au cœur des corridors de transport européens 2015, l année «Green Port» Encadré : les nouveaux «Indicateurs de performance» ZOOM sur les services à la marchandise et développement de la multimodalité Faciliter le passage de la marchandise, condition sine qua non Travailler ensemble pour encourager les modes massifiés 2015 : année de lancement du terminal multimodal du Havre ANNEXES Nouvelles offres maritimes commerciales Projets stratégiques : cap sur 2019 Communiqués de presse 2014 : pour aller plus loin Précision : les résultats figurant dans l'ensemble de ce document sont arrêtés au 26 janvier

3 2014 : HAROPA, une attractivité qui se confirme Contexte économique mondial En 2014, l activité des économies avancées a regagné en dynamisme : la croissance du PIB des économies est passée de +1,4% en 2013 à +1,8% en 2014 (source : INSEE). Cette reprise est plus particulièrement perçue aux Etats-Unis ; pour la zone Euro, la croissance reste encore modeste (+0,8% pour 2014). La croissance française connait quant à elle une légère progression (+0,4%). Cette reprise des économies avancées a entrainé une hausse de leurs importations (+2,7% en 2014, contre -0,3% en 2013), contribuant à une légère accélération du commerce mondial (+3,1% en 2014 contre 2,7% en 2013). Les importations des économies émergentes ont ralenti (+3,7% en 2014 contre +5,8% en 2013), tandis que les exportations connaissent une faible progression, reflétant une croissance plus modeste notamment en Chine où la croissance reste inférieure à sa moyenne d avant-crise, ainsi qu au Brésil ou en Turquie. L activité maritime des ports de l axe Seine Année 2014 (répartition par filière) VRACS LIQUIDES 47,0 Mt -1,1 % VRACS SOLIDES 12,4 Mt -11,7 % 7,3 Mt de céréales -1,4 % CONTENEURS 26,9 Mt + 4,9 % 2,648 MEvp + 2,3 % AUTRES TRAFICS 3,0 Mt - 8 % CROISIERES MARITIME passagers + 7 % 3

4 HAROPA Evolution par type de trafic maritime en millions de tonnes HAROPA Trafic maritime de marchandises diverses en millions de tonnes 4

5 Evolution du trafic maritime conteneurs HAROPA de 2011 à 2014 (en millions d EVP) 2,7 2,65 2,6 2,55 2,5 2,45 2,4 2,35 2,3 2,25 2, Parts de marchés sur le trafic conteneurs sur les ports du range Nord européen HAROPA 5,87 % 6,41 % Zeebrugge 5,52 % 4,97 % Anvers 21,63 % 21,60 % Rotterdam 29,68 % 29,65 % Bremerhaven 14,79 % 13,91 % Hambourg 22,51 % 23,48 % Plus d informations sur les résultats 2014 en pages 27 et suivantes 5

6 HAROPA participe à l attractivité de la France Le rapport 2015 Doing Business, qui mesure les réglementations favorables et défavorables à l activité commerciale dans 189 pays à travers le monde, prend pour exemple HAROPA et la simplification des procédures administratives existantes, notamment grâce aux déclarations électroniques et au nombre minimum des documents douaniers requis : un territoire qui confirme son attractivité Les Silos Beuzelin sur le terminal QPC du port de Rouen : Investissement 24 M, capacité tonnes, flux maritime tonnes, fluvial tonnes, ferroviaire tonnes PLPN 2 (Parc Logistique du Pont de Normandie 2, Le Havre), 31 hectares ont été réservés en 2014 par un promoteur en immobilier logistique de 1er plan, présentant un potentiel d environ m² d entrepôts ainsi que m2 retenus par un logisticien fortement implanté sur l axe Seine VAILOG : contrat signé avec le promoteur italien en immobilier logistique, pour la construction d un entrepôt à étage Gennevilliers : 2 X m² (sur 8 hectares). Il s agit là d une première technique depuis le durcissement de la réglementation ICPE (Installations classées pour la protection de l environnement) en août Le début de l exploitation est prévu pour SARP Industries : une nouvelle convention d occupation d une durée de 25 ans sur le port de Limay qui correspond à un important programme d investissement et de développement du transport fluvial. EDF : Prolongation de la convention d occupation temporaire de la centrale du Havre jusqu en SITA : de nouvelles perspectives d écodéveloppement voient le jour avec un projet de chaudière biomasse. Une bonne opportunité pour HAROPA-Port du Havre de solder «par le haut» le contentieux environnemental laissé par l ex-usine Citron. MILLENIUM : finalisation de la déconstruction de l usine. Une «première», conduite de façon exemplaire par l industriel avec HAROPA-Port du Havre et les Administrations. La reconversion du site est en cours. ODFJELL : dans les conditions actuelles du marché et sur la base de l appel à manifestation d intérêt lancé en 2013, le stockiste et armateur norvégien Odfjell a suspendu son projet de développement havrais. Le Havre lance un nouvel AMI (janvier 2015) pour répondre aux besoins exprimés par les clients de disposer de deux sites de stockage de plus de m3 et pour offrir une réponse concurrentielle aux ports du Nord. Parc Logistique Calvados Honfleur : le concepteur et maître d œuvre Concerto Développement (filiale du groupe Affine) a déposé le plus important permis de construire français pour un bâtiment logistique ; il s agit de la construction d un grand entrepôt de m² pour de la logistique massifiée et mutualisée. Port-Jérôme 2 : un développeur / aménageur français de premier ordre a signé un protocole d accord portant sur plusieurs dizaines d'hectares. HAROPA-Ports de Paris a fait son entrée aux côtés de la Caisse des dépôts au capital de la SCI SOGARIS PARIS. Cette opération permet à Sogaris de financer le développement de son activité dédiée à la logistique urbaine (Hôtel logistique La Chapelle) et à HAROPA-Ports de Paris de renforcer ses positions sur la logistique propre de desserte de la capitale. Terminal fluvial du Jonquay sur Sotteville les Rouen / Amfreville la mi - voie : la société Solvalor, installée sur un terrain de 5 ha au Jonquay - port fluvial géré par le GPMR - a démarré son exploitation. Gennevilliers : Solvalor investit 2 M pour une ambition de trafic fluvial de terres polluées de t par an entre les chantiers de la région parisienne et le site de traitement des terres au Jonquay. 6

7 2015 : FIDELISER LES CLIENTS, CONQUERIR DE NOUVEAUX MARCHES Contexte mondial Les prévisions de croissance économiques (OCDE) reflètent une reprise mondiale modérée pour 2015 (+3,75% contre +3,25% en 2014) et 2016 (+4% environ). La croissance des échanges mondiaux devrait également rester modérée. Les pays avancés devraient poursuivre leur croissance, en particulier aux Etats-Unis dont la reprise (+,07% par trimestre ; source INSEE) serait soutenue par une hausse de la demande intérieure. La croissance de la zone euro devrait être plus vigoureuse en 2015 (+0,8% au 1er semestre). Dans les économies émergentes, la croissance devrait progresser mais toujours à un niveau plus bas que celui d avant-crise. Contexte européen Les prévisions affichent, pour l Europe, une hausse des exportations (+3,5%) et des importations (+ 3,5 %) ainsi qu une croissance de 1,7% du PIB et une accélération du commerce mondial de 4,0 % (prévisions OMC). Transit times et offres commerciales sont plus que jamais prioritaires pour les clients dont les chaînes logistiques sont particulièrement tendues. Répondant à ces exigences, HAROPA, port non congestionné, capable d accueillir 24/7 les plus grands navires, est retenu par les grandes alliances (Ocean 3, 2M, G6 et CKYHE). L OFFRE MARITIME 2015, l année des grands navires L escalade en termes de capacité maximale n est plus de la seule initiative des armements leaders : l annonce de MOL pour la commande de evp succède aux evp commandés par MSC qui eux-mêmes font suite aux livraisons des evp de China Shipping et de UASC. Ces Ultra Large Container Ships ont été construits pour réduire le coût d exploitation de chaque slot (emplacement pour un evp) à condition que le taux de chargement soit supérieur à 80% (variable selon le niveau des taux de fret). et de nouveaux partenariats 2015 sera donc aussi l année où les armements seront associés opérationnellement à des partenaires concurrents, par des accords durables (alliances) ou non. Paradoxalement, on assistera au déploiement de moins de services maritimes sur l axe Asie-Europe mais à des offres commerciales plus nombreuses. 7

8 Dans ce nouveau contexte, les armements manifestent leur intention de développer leurs activités sur les terminaux de HAROPA : soit en s appuyant sur les seuls services déployés par leur alliance (2M, O3, G6, CKYHE), soit en complétant leur offre de service par la commercialisation d espaces sur des navires d armements tiers, en dehors de leur alliance. Les offres de services continuent de s étoffer sur les ports HAROPA : voir en annexe page 16. Evolution de l offre commerciale HAROPA Ports touchés Offres commerciales hebdomadaires +9% Activité transmanche % Jusqu à mi-mars, l opérateur BAI assurera une escale par semaine (vendredi) en raison des travaux de mise aux normes GNL sur les ferries assurant la liaison (mise en application de la Convention Marpol VI imposant les carburants désulfurés à compter du 1er janvier 2015). Dès le mois de mars, le service transmanche sera assuré selon la même fréquence qu en 2014 (départs tous les matins et soirs et renforcement du service entre mai et septembre). Le Terminal multimodal (140 M d investissement) livré dans les prochains jours. Sur 100 hectares en plein cœur de la zone industrielle et portuaire, la plateforme multimodale permettra de transborder les conteneurs maritimes sur train ou barge fluviale. Tout en fluidifiant le transport de marchandise au sein de la zone portuaire, elle constitue l indispensable maillon d une chaîne de transports massifiés à l échelle de l axe Seine (plus d informations page 15). 8

9 L OFFRE FERROVIAIRE Objectif : développer l offre ferrée au départ et à l arrivée des terminaux HAROPA et, demain, au départ de la nouvelle plateforme multimodale du Havre. NAVILAND CARGO renforce ses liaisons avec HAROPA 1er janvier 2015 : l opérateur ferroviaire NAVILAND CARGO renforce son offre Le Havre- Strasbourg qui passe de 3 à 5 services hebdomadaires, ouverts à l acheminement de conteneurs et de produits chimiques en conteneurs-tanks. L enjeu est de répondre à l augmentation des trafics et permettre aux acteurs économiques des places portuaires du Havre et Strasbourg de bénéficier de capacités d échanges enrichis avec la région Alsace-Lorraine, l Allemagne et le nord de la Suisse. Outre des reconductions de conventions d occupation, l exercice 2014 a été consacré à l étude et à l accompagnement de projets d implantation qui verront leur concrétisation à partir de Citons : la mobilisation des promoteurs immobiliers logistiques : Parc logistique du Pont de Normandie 1 (PLPN1) : il reste un potentiel constructible de m² d entrepôts sur 3 parcelles distinctes. L une d entre elles fait l objet d une réservation pouvant accueillir un entrepôt de m² à partir de Parc Logistique du Pont de Normandie 2 (PLPN2) : HAROPA Port du Havre et SDV finalisent un projet de construction d un entrepôt de m² environ sur une parcelle de 13 ha. En outre, 31 ha ont été réservés en 2014 par un promoteur en immobilier logistique de 1er plan. A l horizon 2017, près de 120 ha de réserves foncières seront commercialisés sur le Parc logistique du Port 2000 et sur le PLPN3, accolé au terminal multimodal, présentant un potentiel constructible de m² d entrepôts environ. Gennevilliers : contrat signé avec Vailog, le promoteur italien en immobilier logistique, pour la construction d un entrepôt sur deux niveaux à Gennevilliers : 2 X m² (sur 8 hectares). Il s agit d une première technique depuis le durcissement de la réglementation ICPE (Installations classées pour la protection de l environnement) en août Le début de l exploitation est prévu pour RVSL (Rouen Vallée de Seine Logistique, Grand-Couronne) : une nouvelle zone de 26 hectares vient d être ouverte au développement. Port-Jérôme 2 : un développeur et aménageur français de premier ordre a signé un protocole d accord avec la communauté de communes Caux Vallée de Seine portant sur plusieurs dizaines d hectares. Ces opérateurs affichent des projets de développement prometteurs pour l ensemble de l axe Seine. Au cours des trois prochaines années, ils pourraient représenter une surface potentielle totale de plus d un demi-million de m2 et un investissement total de plus de 250 millions d euros. 9

10 Mais aussi : Port Seine Métropole Ouest (PSMO) : le débat public s achève. Ce projet de port et de plateforme multimodale, dédié au BTP, s étend sur une centaine d hectares à la confluence de la Seine et de l Oise, sur les communes d Achères, Andrésy et Conflans Sainte-Honorine. Logistique durable pour le Grand Paris : le Schéma directeur d évaluation des déblais de la Société du Grand Paris prévoit la création de quatre plates-formes de transbordement fluvial à l Ile de Monsieur (92), Les Grésillons (92), Aubervilliers Canal (93) et les Ardoines (94). La Poste à Bonneuil-sur-Marne (94) : installation d un entrepôt de m² (livraison mi- 2015) qui sera le nouveau HUB logistique (transport combiné) en Ile de France de La Poste, avec des arrivées et des départs de trains tous les jours. HAROPA a fait en 2014 l acquisition à Bonneuil-sur-Marne d un bâtiment de m². Année charnière pour l éolien offshore qui verra la concrétisation des 1ers projets : un appel d offres est en cours pour sélectionner l entreprise qui fabriquera et installera les 83 fondations gravitaires sur le champ de Fécamp (projet porté par EOHF). AREVA annonce par ailleurs des dépôts de permis de construire en 2015 Appels à manifestation d intérêt / projet sur le port du Havre: pour le stockage de vracs liquides : la mise en service d un nouveau terminal permettra à l axe Seine d augmenter ses capacités de stockage, sur Port 2000, pour l exploitation des postes à quai n 11 et 12, portant à 4,2 km la longueur de quais disponibles sur les quais Asie /Osaka. HAROPA déposera (pour le 26 février 2015) cinq dossiers dans le cadre de l appel à projet européen RTE-T (Réseaux Trans-Européens de Transport) doté d une enveloppe de 11,9 milliards d euros pour la nouvelle période de programmation Ce sont donc plus de 40 millions d euros d aide européenne qui abonderaient les projets d étude ou d investissement de HAROPA avec des taux d aide élevé allant jusqu à 50 % sur les projets suivants : travaux de modernisation des écluses de Tancarville (Port du Havre), étude pour l accès fluvial à port 2000 (Port du Havre), amélioration des accès maritimes (Port de Rouen), terminal fluvial d Alizay (Port de Rouen), études pour Port Seine- Métropole Ouest (PSMO), Ecoport des 2 rives de Seine à Triel et l extension du port de Limay (Ports de Paris). La mise en œuvre d une stratégie commune aux trois ports, visant à les faire figurer en bonne place dans les corridors de transport européens, et des réunions avec les responsables de la DG MOVE (Commission européenne) à Bruxelles ont permis d identifier HAROPA comme un acteur engagé et précurseur dans la mise en œuvre d un plan d action multimodal à l échelle de l axe Seine. 10

11 Partenaire engagé de COP 21-21ème conférence des Nations Unies pour le climat -, HAROPA s affiche comme système logistique et portuaire respectueux de l environnement et s'inscrit comme un acteur impliqué dans la lutte contre le dérèglement climatique. Parmi les exemples d actions 2015, citons : le trophée ESI (Environmental Ship Index) maritime étendu cette année au fluvial le projet SAFE SECA l étude sur l approvisionnement des quais en électricité le projet Green Truck. Signe de la volonté affichée par HAROPA : le Port du Havre vient d obtenir (19 janvier 2015) la certification PERS «Port Environmental Review System) délivrée par la fondation Ecoports. Dans l'esprit de l'iso 14001, le PERS est un référentiel environnemental établi par les ports européens (sous l égide de l Association Européenne des Ports Maritimes : ESPO) afin d évaluer et de comparer l évolution de leurs performances environnementales. Le PERS est un préalable pour mettre en place avec succès une démarche qualité ISO Plus d info sur : HAROPA membre fondateur de COP 21 La bataille de la réduction des gaz à effet de serre nous concerne tous. C est le sens de l engagement de HAROPA - dans le cadre de SOLUTIONS COP 21, qui rassemble toutes les initiatives de la société civile. L objectif est de montrer qu il est possible de répondre au défi climatique tout en assurant le développement humain et de l activité économique, qu il existe des solutions et des acteurs qui les porte. Ainsi tout au long de l année 2015, HAROPA va mettre en lumière les solutions climat qui existent dans le secteur fluvial, portuaire, autour de la Seine. Comment? En les inscrivant sur la plate-forme web SOLUTIONS COP 21, en les exposant au Grand Palais pendant la conférence, en les médiatisant tout au long de l année. 11

12 15 janvier ère EDITION DES «INDICATEURS DE PERFORMANCE» Objectif : mesurer notre progression Deux démarches complémentaires : 1- mesurer la performance maritime / terrestre / passage marchandise / douanière et sanitaire sur HAROPA Cette démarche initiée en 2014 sur le port du Havre a vocation à se décliner sur Rouen et Paris. Où l on découvre notamment que : 83,7 % des porte-conteneurs attendent moins d 1 h sur le nombre de ports connectés au Havre est passé de 540 (en 2013) à 558 (en 2014) ; 70 % des professionnels portuaires sont désormais labellisés Opérateur économique agréé (OEA). 2- mesurer la satisfaction dans le cadre d un baromètre annuel administré par téléphone auprès de 300 entreprises implantées en Ile de France et en Normandie : Pour les entreprises les plus proches de HAROPA qui ont pu constater les changements impulshone auprès de 300 entreprises franciliennes et normandes : dérèglement climqualité de service a progressé. Cette initiative, menée en étroite collaboration avec l ensemble des professionnels de la place portuaire du Havre, représente une année de travail collaboratif au service et avec les clients. Elle sera étendue sur d autres indicateurs pertinents et suivie dans le temps. Cette dynamique de progrès permet de mesurer objectivement l attractivité de la place portuaire et de positionner sa performance dans l ensemble de la supply chain. Document consultable sur le site web «HAROPA Solutions». 12

13 ZOOM SUR LES SERVICES A LA MARCHANDISE ET LE DEVELOPPEMENT DE LA MULTIMODALITE CONSTATS Dans le domaine du fret ferroviaire : la part du rail baisse depuis 1980 et se situe au dessous des 10 % contre 40 % chez certains de nos voisins. Et pourtant, les atouts du transport ferroviaire sont colossaux : écologique : une locomotive électrique rejette 30 fois moins de gaz à effet de serre qu un camion (pour 1 t. de marchandise transportée) et une locomotive diesel 5 fois moins. économique : les pays européens qui assurent le transfert modal de la route vers le rail (Suède, Allemagne, Autriche notamment) en tirent un évident avantage compétitif macroéconomique. Concernant le fluvial : le modèle économique du transport fluvial français est fragile notamment en raison de la diversité des acteurs, souvent de petite taille qui peinent à trouver un équilibre économique. La diminution notable des «aides à la pince» en 2014 rend cet équilibre d autant plus fragile. Il faut donc augmenter le volume de marchandises à transporter sur la voie d eau pour rendre le modèle économique rentable. FACILITER LE PASSAGE DE LA MARCHANDISE, CONDITION SINE QUA NON De manière classique, les autorités portuaires interviennent dans les aménagements d infrastructure pour contribuer, avec les acteurs privés, à l amélioration des capacités ou de la performance des solutions de transport (notamment par la construction de terminaux de long de la Seine ou la réservation de sillons ferroviaires au fret). Mais le domaine des échanges d informations autour du passage de la marchandise représente un enjeu important pour la performance de l axe Seine. A ce titre, le Cargo Community System AP+ est reconnu par l ensemble des professionnels. Pour preuve, la nomination par les Asiatiques et pour la quatrième année consécutive - de l ensemble HAROPA comme»best européen seaport», devant Rotterdam, Hambourg, Anvers. HAROPA travaille à la facilitation du passage de la marchandise, avec les places portuaires. Il s agit d une méthode collaborative, avec la participation de représentants des métiers concernés, pour continuer à améliorer les process d échanges d informations et fluidifier la chaîne logistique. Les enjeux économiques sont importants, pour un investissement et un délai de mise en œuvre nettement moins importants que pour les investissements plus classiques en termes d infrastructure. C est une démarche continue de progrès. 13

14 Afin de favoriser les modes massifiés (= transporter plus de marchandises en une seule fois), la Direction Générale des Douanes a mis en place des procédures simplifiées, allégeant les opérations de transit douanier. Ces opérations concernaient jusqu à présent le transit jusqu à Gennevilliers pour le mode fluvial. HAROPA travaille ainsi sur un pilote avec Monoprix, SOGET et les différentes directions régionales des douanes afin que la totalité du parcours jusqu à l entrepôt destinataire bénéficie d une telle mesure dans des conditions administratives et économiques plus favorables. La réussite de ce pilote, qui est l objectif 2015, permettra ensuite d étendre ces procédures aux autres chargeurs et logisticiens intéressés en Ile de France. HAROPA travaille sur la simplification du passage de la marchandise pour la plate-forme multimodale du Havre. HAROPA, avec l appui de SOGET, fournira un outil informatique partagé entre tous les intervenants de la chaîne logistique pour les transferts de conteneurs entre les terminaux de manutention et la plate-forme multimodale. Les process de travail, grâce à l appui de la douane, seront simplifiés. Les opérateurs de transport combiné fourniront des informations aux manutentionnaires afin de faciliter leur travail, de manière anticipée avant l arrivée des navires. TRAVAILLER ENSEMBLE POUR ENCOURAGER LES MODES MASSIFIES Objectif : améliorer l accès des trains de fret vers l Ile de France et au-delà. L enjeu stratégique que représente le ferroviaire pour le trafic conteneurs du port du Havre nécessite de garantir des sillons de qualité pour le fret ferroviaire vers l Ile de France et au-delà. Trois quart des trafics ferroviaires de HAROPA concernent l Ile de France ou le transit par cette région. Le projet Serqueux-Gisors constitue un investissement indispensable pour disposer de sillons de qualité en nombre suffisant, pour les trafics des ports de Rouen et du Havre. L insertion des sillons fret en région parisienne représente également un enjeu fondamental, compte tenu de l importance des trafics voyageurs, des travaux de modernisation du réseau et des projets d investissements comme le prolongement d Eole vers l ouest et la LNPN. Le Préfet Philizot, Délégué Interministériel au développement de l axe Seine, coordonnera une plate forme de travail rassemblant l Etat, les Régions, les autorités organisatrices de transport, SNCF réseau et HAROPA. Sous l angle du fret, afin de disposer de la souplesse d exploitation maximale, trois itinéraires seront pris en compte (par Rouen et Mantes, par Serqueux-Gisors et par Amiens). Ce travail concernera les différents horizons de temps, de 2018 (avant la mise en service de Serqueux-Gisors) jusqu à la mise en service des sections prioritaires de la Ligne Nouvelle Paris Normandie. 14

15 2015 : ANNEE DE LANCEMENT DU TERMINAL MULTIMODAL DU HAVRE La multimodalité est la condition sine qua non pour la reprise de parts de marchés sur ses trafics hinterland. Le terminal multimodal, système «industriel» de groupage/dégroupage des conteneurs depuis et vers les terminaux maritimes, permettra de réaliser des trains entiers et des convois fluviaux. Barges et trains sont chargés sur le chantier sans que l opérateur ait besoin de faire le tour des terminaux pour récupérer les conteneurs. La plate-forme multimodale a vocation à : élargir l offre multimodale au départ du port du Havre, fluidifier les entrées-sorties de conteneurs avec les terminaux maritimes offrir de nouveaux services, en lien avec les zones logistiques du Havre. Quelques chiffres : 130 M d investissement tonnes de CO 2 d économisées chaque année versus mode routier. Calendrier 2015 : L exploitation du chantier multimodal sera assurée par la société Le Havre Terminal Exploitation (LHTE), regroupant quatre opérateurs de transport combiné opérant actuellement sur le Havre : NAVILAND CARGO, GREENMODAL, LOGISEINE ET NOVATRANS. La livraison des installations par la société Le Havre Terminal Trimodal (LH2T) interviendra en février -mars. Après une période de prise en main et de formation, la société LHTE commencera l exploitation au printemps Retrouvez l intégralité de ce dossier sur : 15

16 ANNEXES LES NOUVELLES OFFRES MARITIMES AFRIQUE DE L OUEST Depuis novembre 2014, le port de Rouen est relié au port de Tanger par le service Dunkrus Express de Delmas. A partir du port marocain, les feeders de l armement permettent la desserte d Abidjan, Cotonou, Dakar, Douala, Libreville, Lomé, Luanda, Namibe, Onne, Pointe Noire, Tema, Tincan Lagos. A partir de fin janvier 2015, trois nouvelles offres commerciales hebdomadaires entre Le Havre et les ports de Dakar et d Abidjan : Abidjan (21j) Dakar (15j) Tanger (9j) Le Havre Tanger (5j) Dakar (11) Abidjan (17J). ASIE Service EURAF 1 de Delmas/CMA CGM Service WAX2 de Hapag Lloyd Service ARX de MOL Depuis la fin de l année 2014, deux nouvelles offres commerciales hebdomadaires entre Le Havre et les ports de Khor Fakkan, Jebel Ali, Karachi, Mumbai-Nhava Sheva, Mundra et Jeddah. Service IEC1 de UASC Service EPIC de China Shipping Une nouvelle offre commerciale hebdomadaire de China Shipping entre l Extrême Orient et Le Havre Service AEX4 : Tianjin Xingang (34j) Dalian (33j) Pusan (31j) Qingdao (29 j) Shanghai (27j) Yantian (24 j) Port Kelang (20j ) Le Havre Deux nouvelles offres commerciales hebdomadaires de Cosco entre l Extrême Orient et Le Havre Service FAL3 : Tianjin Xingang (34j) Dalian (33j) Qingdao (29 j) Shanghai (27j) Yantian (24j) Port Kelang (20j) Le Havre Service FAL1 : Le Havre -Port Kelang (28j) Ningbo (34j) Shanghai (36j) Xiamen (39j) 16

17 OCEANIE L armement SWIRE SHIPPING développe son offre commerciale au départ du Havre à destination de l Océanie. Les pays concernés sont l Australie (4 ports), le Vanuatu (+ 1 port), le Timor Oriental, Guam, Iles Marshall, Iles Salomon, Tuvalu, l Indonésie (Benete Bay), lapapouasie Nouvelle Guinée et Tonga. Cette liste de pays complète l offre précédente qui comprenait la Nouvelle Calédonie, Tahiti, Fidji, les Samoa occidentales et Wallis & Futuna. AMERIQUES Transatlantique CMA CGM lancee en janvier un service hebdomadaire entre Le Havre et les ports de New York (9 jours), Norfolk (11 jours), Savannah (13 jours) et Charleston. Le nouveau service «Liberty Bridge» apparait à ce jour comme une exclusivité de CMA CGM qui alignera 5 navires de 1700 evp. Ajout de l escale au port de Charleston depuis la mi-novembre 2014 pour : Service AX1 du G6 : commercialisé par APL, MOL, Hyundai MM, Hapag Lloyd, OOCL et NYK J-Service commercialisé par ACL NAEC (ou EUNA) commercialisé par Hamburg Süd et Aliança PROJETS STRATEGIQUES : CAP SUR : année de coordination des projets stratégiques des ports de l axe Seine dans le prolongement de HAROPA Rappel 2014 : Janvier : présentation des grandes orientations des projets stratégiques aux Conseils de surveillance des ports de Rouen et du Havre. Mars : avis du Conseil scientifique de l estuaire de la Seine Avril : 1ere validation du projet stratégique de HAROPA-Port du Havre par le Conseil de surveillance. Octobre : avis de l Autorité environnementale pour les ports de Rouen et du Havre, ensuite validé par les instances de gouvernance avec accord pour le lancement de la consultation du public. Décembre : consultation publique commune (du 8 dec. au 8 janv.) sur un site internet dédié ainsi que sur les sites des ports HAROPA. 17

18 Les ambitions du projet stratégique de HAROPA- Port du Havre diversifier les activités tout en continuant de développer la filière conteneurs (qualité d accueil des armements ; excellence passage portuaire ; solutions multimodales et offre logistique structurée) ; conforter et développer l activité industrielle et portuaire (nouvelles implantations / fidélisation à l image de la Convention d occupation de territoire signée avec la centrale thermique EDF jusqu en 2045) ; poursuivre les actions autour de la préservation de l environnement et du patrimoine. Parmi les objectifs : atteindre 25% de part modale massifiée (fer/fleuve) pour l activité conteneurs (contre 15% ces 5 dernières années) viser 4,8 M EVP à l horizon 2020 dédier 50% du foncier à urbaniser à la logistique Les orientations stratégiques de HAROPA Port de Rouen demeurer leader du dynamisme industriel sur les filières céréales, granulats, énergie-chimie ; devenir le catalyseur de solutions logistiques à forte valeur ajoutée, en tirant parti des synergies de l'axe Seine. Le Port de Rouen veut également ; contribuer au rayonnement touristique de la vallée de la Seine. Parmi les objectifs : augmenter de 10 à 20 % le trafic maritime par rapport à 2013 pour atteindre entre 25,5 et 27,6 MT en 2020 ; accroître le trafic fluvial manutentionné de 40 % à horizon 2019 pour atteindre 7,9 MT ; atteindre une part des modes alternatifs à la route (fer + fluvial) de 25%. La stratégie de HAROPA -Ports de Paris Dans la lignée des ambitions des 3 ports au sein de HAROPA, l enjeu du projet stratégique de HAROPA - Ports de Paris consistera à «dessiner un Port du XXIème» : Qui s intègre dans un système portuaire à l échelle de la Vallée de la Seine Qui poursuit l objectif d améliorer en continu le service rendu et la relation clients Qui s applique à créer de la valeur économique dans les territoires Qui s affirme comme un moteur de la politique de report modal Qui associe les parties prenantes au développement de ses infrastructures Qui veille à l intégration des ports dans leur environnement urbain et naturel Qui s illustre comme un acteur exemplaire de la transition énergétique Qui recherche l exemplarité dans son fonctionnement interne. Dans ce contexte le Port, entreprise de service public, devra inscrire son action dans une logique d amélioration systématique de sa performance et de mobilisation accrue de son potentiel pour contribuer à la sortie de crise et à l accélération de la transition écologique, à toutes ses échelles d intervention. 18

19 COMMUNIQUES DE PRESSE HAROPA ET SARP INDUSTRIES S ENGAGENT POUR LE PORT DE LIMAY Le 9 janvier 2015, HAROPA et SARP Industries ont signé une nouvelle convention d occupation sur le port de Limay qui correspond à un important programme d investissement et de développement du transport fluvial. Le site SARP Industries situé sur le port de Limay est le plus important centre de traitement et de valorisation de déchets spéciaux en Europe. Aujourd hui SARP Industries, filiale de Veolia, compte 50 implantations à travers le monde, dont 8 sont situées sur l axe Seine, berceau historique de son activité au service de l environnement. SARP Industries, est l entreprise pionnière, par qui le métier de traitement des déchets spéciaux est né il y a quarante ans. Aujourd hui SARP Industries emploie plus de 400 personnes sur le port de Limay. En tant qu acteur engagé dans l écologie industrielle, SARP Industries poursuit, depuis son installation sur le port de Limay en 1975, une politique d investissements active pour développer non seulement de nouveaux modes de traitement et de valorisation, mais aussi de nouveaux modes de transfert de ces matières, comme le transport fluvio-maritime entre Limay et Rouen en collaboration avec HAROPA. «Acteur de référence en matière d économie circulaire et fortement ancré au niveau local, SARP Industries participe activement à la ré-industrialisation des territoires. Moteur dans l utilisation de la voie d eau, nous développons de nouvelles filières de valorisation pour créer de nouveaux débouchés sur le territoire du port de Limay et accompagner sa dynamique. Nous sommes un partenaire de confiance de Ports de Paris, et pour de longues années encore», comme le confirme Jean-François Nogrette, Président Directeur Général de SARP Industries. Cette convention confirme le positionnement du port de Limay comme port des éco-industries. Situé à l ouest de Paris sur l axe Paris-Rouen-le Havre, La 3 ème plate-forme multimodale d Ile-de-France s étend sur 125 ha et accueille 26 entreprises pour un total de emplois directs. Les modes de transport alternatifs (fluvial, fluvio-maritime + 10 %, ferré + 33 %) sont en croissance et permettent d éviter la circulation de plus de camions chaque année sur les routes. «L engagement de SARP Industries sur le port de Limay et tout au long de l axe Seine témoigne de l intérêt de nos infrastructures et des services que nous déployons pour les entreprises. Globalement, la filière des éco-industries est déjà fortement présente sur l axe Seine avec plus de entreprises et salariés et constitue un important levier de croissance pour nos ports HAROPA.» se félicite Antoine Berbain, directeur général délégué HAROPA. 19

20 NICOLAS OCCIS NOMME DIRECTEUR DE HAROPA - PORT DE ROUEN Nicolas Occis, ingénieur en chef des Ponts, des Eaux et des Forêts, a été nommé directeur de HAROPA - Port de Rouen. Il succède à Philippe Deiss qui a pris, en novembre dernier, la direction de Ports Normands Associés. Par décret du Président de la République en date du 12 janvier 2015, Monsieur Nicolas Occis est nommé président du directoire du Grand Port Maritime de Rouen. Ingénieur en chef des Eaux, des Ponts et des Forêts, Nicolas Occis prend la succession de Philippe Deiss, en poste à Rouen depuis 2009 et nommé en novembre dernier directeur général de Ports Normands Associés. Nicolas Occis prend également la présidence du GIE HAROPA - Ports de Paris Seine Normandie (le groupement des ports de Paris, Rouen et Le Havre) pour l année Il succède ainsi, dans le cadre d une présidence tournante, à Hervé Martel, directeur de HAROPA - Port du Havre. Agé de 39 ans, marié et père d un enfant, Nicolas Occis était, depuis 2012, adjoint au sous-directeur des ports et du transport fluvial de la Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer au sein du ministère de l'ecologie, du Développement durable et de l'energie. A ce titre, il a notamment contribué à l élaboration et à la mise en œuvre de la stratégie nationale portuaire avec l objectif d améliorer la compétitivité des ports français. Polytechnicien (promotion X 95), diplômé de l'ecole Nationale des Ponts et Chaussées, Nicolas Occis a été directeur de subdivision et chef du service aménagement à la DDE du Jura de 2001 à De 2005 à 2011, il a rejoint le groupe AREVA, à Pékin puis à Paris. Il a notamment participé à la négociation et à la mise en œuvre d un contrat de conception et de réalisation de deux centrales nucléaires type EPR à Taishan dans le Sud de la Chine. 20

Port de Limay-Porcheville. Infrastructures, Services, Multimodalité

Port de Limay-Porcheville. Infrastructures, Services, Multimodalité Port de Limay-Porcheville Infrastructures, Services, Multimodalité Port de Limay-Porcheville, plate-forme incontournable de l Ouest parisien Situé à l Ouest de Paris sur l axe Paris-Rouen-Le Havre, le

Plus en détail

Projet Nador West Med

Projet Nador West Med ROYAUME DU MAROC Projet Nador West Med NOTE DE PRESENTATION SOMMAIRE Mai 2014 Sommaire EXECUTIVE SUMMARY 3 PARTIE I - PRESENTATION GENERALE DU PROJET NWM 5 1. Positionnement stratégique du Projet 2. Composantes

Plus en détail

HAROPA élu meilleur «Green Seaport» au monde. Une ambition environnementale reconnue

HAROPA élu meilleur «Green Seaport» au monde. Une ambition environnementale reconnue 1 2 juillet 2015 HAROPA élu meilleur «Green Seaport» au monde Une ambition environnementale reconnue Sommaire HAROPA élu «Best green seaport» L environnement, au cœur de la stratégie de HAROPA 1 er axe

Plus en détail

à ANVERS SEA DIFFERENT

à ANVERS SEA DIFFERENT CMA CGM à ANVERS SEA DIFFERENT Cliquez pour modifier les styles du texte du masque Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième niveau» Cinquième niveau Le développement du port d Anvers Pays-Bas Belgique

Plus en détail

Indicateurs de Performance Portuaire et Logistique Flux import conteneurs

Indicateurs de Performance Portuaire et Logistique Flux import conteneurs Indicateurs de Performance Portuaire et Logistique Flux import conteneurs Maîtrise d ouvrage : Contact : Valérie RAI-PUNSOLA Valerie.rai-punsola@logistique-seine-normandie.com Maîtrise d œuvre : Avec la

Plus en détail

Coopération entre les ports maritimes et les plateformes intérieures ( freight village )

Coopération entre les ports maritimes et les plateformes intérieures ( freight village ) Coopération entre les ports maritimes et les plateformes intérieures ( freight village ) Bruno VERGOBBI Délégué général de l UPACCIM (Union des Ports Autonomes et des Chambres de Commerce et d Industrie

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain. Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN

L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain. Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN Les ports et les pôles de compétitivité Mission des pôles de compétitivité Faire émerger des

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Logistique urbaine : Sogaris imagine des solutions adaptées à la ville de demain Le 16 avril 2014 Contacts

Plus en détail

PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS. Avril 2011

PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS. Avril 2011 PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS Avril 2011 1 Mise en place d un cadre législatif et réglementaire L instauration par la Loi 15-02 de: l obligation d exercice des activités portuaires dans

Plus en détail

Découvrir des sites stratégiques. en Ile-deFrance

Découvrir des sites stratégiques. en Ile-deFrance Découvrir des sites stratégiques en Ile-deFrance L Ile-de-France, par son histoire, sa situation géographique et sa desserte fluviale exceptionnelle est aujourd hui une plate-forme internationale majeure

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. «MED LINK PORTS» : le port de Marseille Fos et 8 plateformes multimodales concluent un partenariat de promotion

COMMUNIQUE DE PRESSE. «MED LINK PORTS» : le port de Marseille Fos et 8 plateformes multimodales concluent un partenariat de promotion Avec le soutien de COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le mercredi 3 décembre 2008 «MED LINK PORTS» : le port de Marseille Fos et 8 plateformes multimodales concluent un partenariat de promotion Dans le cadre

Plus en détail

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un

Plus en détail

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6 Sommaire Message du Président 3 Les 7 enjeux du développement durable 5 Notre Politique, nos actions Partager une même éthique des affaires 6 Garantir et toujours renforcer la sécurité des collaborateurs,

Plus en détail

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com *Chaîne logistique AMÉRIQUES 45 agences 8 pays 950 collaborateurs Europe 157 agences 22 pays 5 710 collaborateurs ASIE-PACIFIQUE 136 agences 24 pays 3 950

Plus en détail

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE Continuer Contents Sommaire Comprendre COMPRENDRE VOS BESOINS Comprendre Après avoir progressé en moyenne de 25% par an au cours de la dernière

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Jérôme CICILE Transports, Mobilité, Qualité de l Air ADEME Direction Régionale PACA ORT- Avril 2015 De l évaluation des filières énergétique

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

L acteur clé de la logistique internationale

L acteur clé de la logistique internationale L acteur clé de la logistique internationale ACTIVITÉS PORTUAIRES ET LOGISTIQUES De l agence maritime à la manutention portuaire, de la gestion de terminaux à la logistique terrestre y compris vers l intérieur

Plus en détail

Afrique. Membre du Groupe SEA-invest

Afrique. Membre du Groupe SEA-invest Afrique Membre du Groupe SEA-invest Afrique Pour plus d information www.sea-invest.com 3 Participer à la croissance des économies locales et augmenter l attractivité des ports 3 Investir dans la modernisation

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF

RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF COMMUNIQUÉ PARIS, LE 12 FEVRIER 2015 RÉSULTATS ANNUELS 2014 DE SNCF Préambule : le présent communiqué s inscrit dans le contexte de la mise en œuvre de la Loi du 4 août 2014 portant réforme ferroviaire

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé Healthcare * sdv.com Logistique. Imagination. *Santé SDV, un service de proximité et une performance assurée La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité

Plus en détail

Incarner un aéroport différent, à taille humaine

Incarner un aéroport différent, à taille humaine Incarner un aéroport différent, à taille humaine Notre aéroport dispose d un des plus forts potentiels de développement en Europe. Notre ambition est d incarner un aéroport différent. A taille humaine.

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR DES IMPLANTATIONS PORTUAIRES ET ACTIVITÉS DE LOISIRS DU CANAL DE L OURCQ

SCHÉMA DIRECTEUR DES IMPLANTATIONS PORTUAIRES ET ACTIVITÉS DE LOISIRS DU CANAL DE L OURCQ SCHÉMA DIRECTEUR DES IMPLANTATIONS PORTUAIRES ET ACTIVITÉS DE LOISIRS DU CANAL DE L OURCQ 1 OBJET DU SCHÉMA DIRECTEUR Une démarche partenariale du Département de la Seine-Saint-Denis, avec les collectivités

Plus en détail

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française Dossier de presse Octobre 2014 Après de trop longues années de crise, un léger vent d optimisme souffle enfin sur notre industrie automobile.

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX

MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX MARCHÉ IMMOBILIER DE BUREAUX PERSPECTIVES CONJONCTURE ÉCONOMIQUE LE MARCHÉ DES BUREAUX EN ILE-DE-FRANCE 1 er Semestre 212 PERSPECTIVES Un contexte de marché favorable aux utilisateurs La crise financière

Plus en détail

PORTNET Guichet Unique Marocain du Commerce Extérieur

PORTNET Guichet Unique Marocain du Commerce Extérieur Multi-year Expert Meeting on Transport, Trade Logistics and Trade Facilitation Second Session Trade facilitation rules as a trade enabler: options and requirements Geneva, 1 3 July 2014 PORTNET Guichet

Plus en détail

Retour à la croissance

Retour à la croissance Après une forte amélioration de ses résultats au T4 2010 et la finalisation de ses programmes d investissement et de réorganisation, Eurofins réaffirme ses objectifs à moyen terme 28 janvier 2011 A l occasion

Plus en détail

Accession ou placement locatif : optimisez votre patrimoine immobilier en toute sérénité

Accession ou placement locatif : optimisez votre patrimoine immobilier en toute sérénité Accession ou placement locatif : optimisez votre patrimoine immobilier en toute sérénité Deux pôles d activités, cinq grands métiers : un groupe mondial diversifié Comptant plus de 113 300 collaborateurs

Plus en détail

Imaginons le métier de la logistique et de la supply chaîn de demain

Imaginons le métier de la logistique et de la supply chaîn de demain Débat public autour du grand canal 9 Décembre 2009, Le Havre Hugues Valenton, directeur général Nov@log et Logistique-Seine-Normandie Imaginons le métier de la logistique et de la supply chaîn de demain

Plus en détail

HOTEL LOGISTIQUE SOGARIS DE CHAPELLE INTERNATIONAL PARIS 18 ème arrondissement

HOTEL LOGISTIQUE SOGARIS DE CHAPELLE INTERNATIONAL PARIS 18 ème arrondissement HOTEL LOGISTIQUE SOGARIS DE CHAPELLE INTERNATIONAL PARIS 18 ème arrondissement APPEL A MANIFESTATION D INTERÊT Pour l exploitation de l Espace Urbain de Distribution Septembre 2014 Date limite de réception

Plus en détail

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E Conclusion d un accord de partenariat pour l implantation d une usine au sein d Atlantic Free Zone à Kénitra De gauche à droite : M. Abdellatif Hadj Hamou, Président du Directoire de MEDZ, M. Alexandre

Plus en détail

La logistique urbaine

La logistique urbaine Direction générale des Infrastructures, des Transports et de la Mer La logistique urbaine Mars 2010 Définition La logistique urbaine est la façon d acheminer dans les meilleures conditions les flux de

Plus en détail

Afrique. Membre du Groupe SEA-invest

Afrique. Membre du Groupe SEA-invest Afrique Membre du Groupe SEA-invest OCEAN ATLANTIQUE DANEMARK IRLANDE Gdansk MER DU NORD Hambourg POLOGNE ROYAUME-UNI Flessingue Zeebruges Dunkerque Gand Calais Rotterdam Anvers BELGIQUE PAYS-BAS ALLEMAGNE

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll

LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll LA TRANSITION ENERGETIQUE Vendredi 20 juin 2014 De la part de Stéphane Le Foll Le projet de loi de programmation pour la transition énergétique, dont les grands axes ont été présentés mercredi 18 juin

Plus en détail

Logistique et transport de marchandises au Maroc : État des lieux et enjeux. Professeur Mustapha EL KHAYAT

Logistique et transport de marchandises au Maroc : État des lieux et enjeux. Professeur Mustapha EL KHAYAT Logistique et transport de marchandises au Maroc : État des lieux et enjeux. Professeur Mustapha EL KHAYAT Président de l Association Marocaine pour la logistique ( AMLOG) I- Le coût de la logistique au

Plus en détail

PAGE 0. Hanjin Shipping. Votre partenaire depuis plus de 25 ans

PAGE 0. Hanjin Shipping. Votre partenaire depuis plus de 25 ans PAGE 0 Hanjin Shipping Votre partenaire depuis plus de 25 ans Overview PAGE 1 Devenir un leader de la «Global Logistics» Hanjin Shipping est le premier armement coreen et membre du TOP 10 des armements

Plus en détail

Bilan électrique français ÉDITION 2014

Bilan électrique français ÉDITION 2014 Bilan électrique français ÉDITION 2014 Dossier de presse Sommaire 1. La baisse de la consommation 6 2. Le développement des ENR 8 3. Le recul de la production thermique fossile 9 4. La baisse des émissions

Plus en détail

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015

Point d actualité. Conseil Economique, Social & Environnemental Régional. Séance plénière 2 février 2015 Conseil Economique, Social & Environnemental Régional Point d actualité Séance plénière 2 février 2015 Rapporteur général : Jean-Jacques FRANCOIS, au nom du Comité de Conjoncture CONTEXTE GÉNÉRAL A la

Plus en détail

FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE. Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs. Synthèse

FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE. Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs. Synthèse FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs Synthèse avril 2004 Source : Agence de développement et d'urbanisme de Lille Métropole - 2004 2 L Agence de développement et d urbanisme

Plus en détail

Les services d efficacité énergétique et environnementale

Les services d efficacité énergétique et environnementale Les services d efficacité énergétique et environnementale Sommaire Notre organisation Page 4 Notre offre Page 6 Nos métiers Améliorer la performance énergétique et environnementale des bâtiments Page 8

Plus en détail

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1)

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) 16 mars 2011 Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) Résultat net total 3 026 M (+61 %) Résultat

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales

Les tendances du marché de. la production d électricité. dans le monde. participation d entreprises privées locales ou internationales Les tendances du marché de la production d électricité dans le monde Samir Allal La globalisation économique a favorisé une plus grande expression des mécanismes concurrentiels. Désormais la concurrence

Plus en détail

SOLUTIONS ENERGETIQUES. professionnelles

SOLUTIONS ENERGETIQUES. professionnelles SOLUTIONS ENERGETIQUES professionnelles Afriquia Gaz Sommaire L énergie d un leader 5 6 8 11 14 15 21 22 Afriquia Gaz, un leader gazier tourné vers l avenir Chiffres clés Une offre complète de produits

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 8 bis du 23 octobre 2008 C2008-68 / Lettre du ministre de l économie, de l industrie et de l emploi du 27 août

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera?

Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Evolution du mix électrique en France - Qui paiera? Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co Des options environnementales, énergétiques, économiques majeures La France fait face à cinq options environnementales,

Plus en détail

de la logistique dans les Pyrénées Orientales

de la logistique dans les Pyrénées Orientales Le secteur du transport et de la logistique dans les Pyrénées Orientales Soirée économique des Délégués Consulaires de la CCI de Perpignan jeudi 30 octobre 2014 Le positionnement du département au sein

Plus en détail

Atelier-débats Le jeudi 26 mars 2015, à 19h Mairie du 12 ème arrondissement

Atelier-débats Le jeudi 26 mars 2015, à 19h Mairie du 12 ème arrondissement Atelier-débats Le jeudi 26 mars 2015, à 19h Mairie du 12 ème arrondissement 2 Catherine Baratti-Elbaz Maire du 12 e arrondissement 3 Christophe Najdovski Adjoint chargé des transports, de la voirie, des

Plus en détail

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012 Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres 18 septembre 2012 Sommaire Communiqué de synthèse P. 1 Le projet de regroupement des fonctions support : un projet stratégique P.

Plus en détail

Contribution du Conseil général du Val-d Oise, de la Communauté d agglomération de Cergy- Pontoise et de la CCI Versailles Val-d Oise/Yvelines

Contribution du Conseil général du Val-d Oise, de la Communauté d agglomération de Cergy- Pontoise et de la CCI Versailles Val-d Oise/Yvelines Contribution du Conseil général du Val-d Oise, de la Communauté d agglomération de Cergy- Pontoise et de la CCI Versailles Val-d Oise/Yvelines Juin 2010 n Créer une gare d'interconnexion TGV dans l aire

Plus en détail

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales Quinzième inventaire Édition 2013 La production d électricité d origine renouvelable dans le monde Collection chiffres et statistiques Cet inventaire a été réalisé par Observ ER et la Fondation Énergies

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Janvier 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

Les mesures en faveur de

Les mesures en faveur de Les mesures en faveur de l attractivité Invest in France La France est une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. Elle accueille sur son sol plus de 0 000 entreprises

Plus en détail

ƫ ƫ ƫ DESSERVI GAGNE EN EFFICACITÉ

ƫ ƫ ƫ DESSERVI GAGNE EN EFFICACITÉ ROISSY PARIS NORD 2 CONNEXION ƫ ƫ ƫ DESSERVI GAGNE EN EFFICACITÉ Paris Porte de la Chapelle à 15 minutes Aéroport de Paris-CDG à proximité immédiate DES MOYENS DE TRANSPORT ADAPTÉS À CHAQUE USAGE!ƫ.ƫ!ƫ+%//5ġ.%/ƫ+.

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre SOMMAIRE 1 Contexte réglementaire 3 2 Description de la personne morale 4 3 Année de reporting de l exercice et l année de référence 6 4 Emissions directes de

Plus en détail

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES

FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES L ENVIRONNEMENT EN FRANCE 2 FACE AUX DÉFIS ÉCOLOGIQUES des initiatives locales et des actions de long terme VERS UN RAPPROCHEMENT DES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES ET DE L ENVIRONNEMENT? INTRODUCTION L OBSERVATION

Plus en détail

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique Point d étape Une feuille de route initiale Un enjeu économique : - créer un centre d affaires européen (tertiaire supérieur) - faire un effet levier

Plus en détail

Contribution des industries chimiques

Contribution des industries chimiques Contribution des industries chimiques au débat national sur la transition énergétique Les entreprises de l industrie chimique sont des acteurs clés de la transition énergétique à double titre. D une part,

Plus en détail

L'Ion Rallye 2012 : Camions et Bus Electriques - Le transport branche

L'Ion Rallye 2012 : Camions et Bus Electriques - Le transport branche L'Ion Rallye 2012 : Camions et Bus Electriques - Le transport branche Contenu Date et lieu... 1 Le programme (provisoire)... 1 Historique - Fondation Berliet- Monsieur Brossette, Président... 3 Batteries

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino

Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino Septembre 2012 / TBI&LMO / BPE 2ENT18 Chiffre d affaires de Casino unité : million d euros / Source : Casino 40 000 34 361 NAF rév.2, 2008 : Chiffres clés 2011 47.11CDEF 47.91B 30 000 20 000 20 390 22

Plus en détail

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange dossier de presse septembre 2013 Sylvie Duho Mylène Blin 01 44 44 93 93 service.presse@orange.com 1 la flotte automobile d Orange en chiffres

Plus en détail

Variation totale en %

Variation totale en % jeudi 16 février 2012 Kingfisher annonce un chiffre d'affaires en progression de 2,2 % au quatrième trimestre, en hausse de 4,0 % à taux de change constants (+ 0,9 % à surface comparable). Le groupe prévoit

Plus en détail

Le groupe RATP, la RATP et RATP Dev. Une nouvelle dimension, de nouvelles ambitions

Le groupe RATP, la RATP et RATP Dev. Une nouvelle dimension, de nouvelles ambitions Le groupe RATP, la RATP et RATP Dev Une nouvelle dimension, de nouvelles ambitions Le groupe RATP, la RATP et RATP Dev Le Groupe RATP La RATP en Ile de France RATP Dev L exploitation et la maintenance

Plus en détail

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 7 Conclusions clés La transition énergétique L Energiewende allemande Par Craig Morris et Martin Pehnt Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 www. 7 Conclusions clés La

Plus en détail

Dossier de presse 18 avril 2013. Le marché de gros du gaz naturel, facteur de compétitivité pour l industrie

Dossier de presse 18 avril 2013. Le marché de gros du gaz naturel, facteur de compétitivité pour l industrie 18 avril 2013 Le marché de gros du gaz naturel, facteur de compétitivité pour l industrie 1 Le marché de gros du gaz naturel, facteur de compétitivité pour l industrie PARTIE I Un marché de gros du gaz

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES D AVENIR CPTF et CSC CYCLES COMBINES A GAZ (CCG) COGÉNÉRATION DÉVELOPPEMENT DES RENOUVELABLES SOLUTIONS DE STOCKAGE CPTF ET CSC Le parc thermique est un outil essentiel pour ajuster l offre et la demande, indispensable

Plus en détail

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Depuis 2012, un ensemble d actions est engagé au service du renforcement

Plus en détail

Atelier du canal de l Ourcq Intégration des ports en milieu urbain Vendredi 6 juin 2014

Atelier du canal de l Ourcq Intégration des ports en milieu urbain Vendredi 6 juin 2014 Atelier du canal de l Ourcq Intégration des ports en milieu urbain Vendredi 6 juin 2014 Animatrice :, Institut d Aménagement et d Urbanisme (IAU) Ile-de- France 1 Discours introductif Célia BLAUEL, adjointe

Plus en détail

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 9 septembre 2010 Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité Au 30 juin 2010 : PNB consolidé : 2 640 millions

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 2 SEPTEMBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

Transport et Logistique face à la mondialisation

Transport et Logistique face à la mondialisation Commission Mobilité et Transport Transport et Logistique face à la mondialisation Cas des Produits Industrialisés CNISF le 13 janvier 2010 JC Raoul 1 Pourquoi les produits industrialisés? Une croissance

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE.

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE. BOURBON Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 2 mai 205 BOURBONOFFSHORE.COM _ BOURBON DEMAIN Mesdames, Messieurs, chers Actionnaires Ceux

Plus en détail

Bien vivre, dans les limites de notre planète

Bien vivre, dans les limites de notre planète isstock Bien vivre, dans les limites de notre planète 7e PAE le programme d action général de l Union pour l environnement à l horizon 2020 Depuis le milieu des années 70, la politique environnementale

Plus en détail

CMA CGM MARCO POLO. le plus grand porte-conteneurs Au monde. CMA CGM, une flotte innovante au service de ses clients

CMA CGM MARCO POLO. le plus grand porte-conteneurs Au monde. CMA CGM, une flotte innovante au service de ses clients dossier de presse CMA CGM MARCO POLO le plus grand porte-conteneurs Au monde CMA CGM, une flotte innovante au service de ses clients Fondé en 1978 par Jacques R. Saadé, CMA CGM est aujourd hui le 3 ème

Plus en détail

L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement

L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement SAGL Architectes Associés Août 2014 P A R I S SOGARIS : un acteur référence en logistique urbaine Activité Acteur de

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTES EUROPÉENNES

COMMISSION DES COMMUNAUTES EUROPÉENNES FR Cas n IV/M.1021 - COMPAGNIE NATIONALE DE NAVIGATION / SOGELFA - CIM Le texte en langue française est le seul disponible et faisant foi. RÈGLEMENT (CEE) n 4064/89 SUR LES CONCENTRATIONS Article 6, paragraphe

Plus en détail

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation

ATELIER PARISIEN D URBANISME. Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation ATELIER PARISIEN D URBANISME Le parc de bureaux parisien et son potentiel de transformation AVRIL 2015 Directrice de la publication : Dominique Alba Étude réalisée par : François Mohrt Sous la direction

Plus en détail

Entrainement motorisation. Enjeux. Gros Plan N 91. Acteurs Transport pneumatique. Expertise. Actualités. Enjeux

Entrainement motorisation. Enjeux. Gros Plan N 91. Acteurs Transport pneumatique. Expertise. Actualités. Enjeux Mai - Juin 2013 - PRIX 14 N 91 PROCESS ET MANUTENTION DES POUDRES, GRANULEUX ET PULVÉRULENTS Enjeux PHARMACIE-AGROALIMENTAIRE Protèger hommes et machines INDUSTRIE MINÉRALE Grand lifting aux Carrières

Plus en détail

Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013

Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013 Comité de Pilotage Ligne Nouvelle Provence Côte d Azur 23 septembre 2013 E-LGVPACA.1-PRG-CPI.C08-PRD-RFF-00001 Comité de Pilotage du 23 septembre 2013 Ordre du jour du COPIL : Conclusions du rapport de

Plus en détail

Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012

Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012 Le marché informatique en France 2011 et tendances 2012 Juin 2012 Sextant Expertise 27, Boulevard des Italiens 75002 Paris Tél. : 01 40 26 47 38 www.sextant-expertise.fr Société inscrite à l ordre des

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

«ÉCO-SOLIDAIRE» LE DISPOSITIF LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES

«ÉCO-SOLIDAIRE» LE DISPOSITIF LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES LA RÉUNION, ILE SOLAIRE ET TERRE D INNOVATION La Réunion île solaire, terre d'innovation Reunion island, innovation land LE DISPOSITIF «ÉCO-SOLIDAIRE» PLUS D UN MILLIER DE FOYERS RÉUNIONNAIS BÉNÉFICIAIRES

Plus en détail

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES

PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES PROJET TOSA INFORMATIONS GÉNÉRALES 1 LE BUS DU FUTUR EST SUISSE Grande première suisse et même mondiale, TOSA est un bus articulé à batterie rechargeable pour la desserte des villes. L'énergie de propulsion

Plus en détail

notre vision CARTE DE VISITE

notre vision CARTE DE VISITE 360 notre vision CARTE DE VISITE 2012 Malgré un durcissement de la conjoncture économique à partir du second semestre 2011, le Groupe SEB a maintenu son cap et consolidé ses positions sur la plupart des

Plus en détail

VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional

VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional Avril 2013 En 2011, pour la première fois, la Commission européenne parle d une

Plus en détail

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste Appel à projets " Plan Climat Régional» Soutien de l investissement participatif dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l énergie au bénéfice des territoires 1 Contexte : Les grands objectifs

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

Le challenge du renforcement des compétences. La qualité du service après vente : un enjeu stratégique. Un partenariat ambitieux avec l OFPPT

Le challenge du renforcement des compétences. La qualité du service après vente : un enjeu stratégique. Un partenariat ambitieux avec l OFPPT SOMMAIRE Le challenge du renforcement des compétences 2 La qualité du service après vente : un enjeu stratégique 2 Un partenariat ambitieux avec l OFPPT 3 Une meilleure adéquation entre la formation et

Plus en détail