Assurances Mutuelles Ittihad

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Assurances Mutuelles Ittihad"

Transcription

1

2 Assurances Mutuelles Ittihad Siège social : 15, rue de Mauritanie 1002 Tunis Belvédère Tél : (216) / Fax : (216) E.mail : Site Web : 2

3 SOMMAIRE CONSEIL D ADMINISTRATION ALLOCUTION DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION CONJONCTUTRE ECONOMIQUE ANNEE Conjoncture internationale 2. Conjoncture nationale CHIFFRES CLES D AMI ACTIVITE TECHNIQUE ET FINANCIERE 1. Le Chiffre d affaires 2. Les sinistres payés 3. Les provisions techniques 4. Les frais de gestion 5. Les actifs placés 6. Le résultat de l exercice RAPPORT DES CO-COMMISSAIRES AUX COMPTES ETATS FINANCIERS 3

4 CONSEIL D ADMINISTRATION PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION Monsieur Abdessalem Jrad ADMINISTRATEURS Mr. Mouldi Jandoubi Mr. Mohamed Saâd Mr Nourddine Taboubi Mr. Med Moncef Zahi Mr. Tarek Ghandri Mr. Hassan Issaoui Mr. Mohamed Moussa Mr. Ferjani ben Mbarek Feu, Mohamed Raddouch Décédé le 31/01/2012 DIRECTEUR GENERAL Monsieur Lamjed Boukhris COMMISSAIRES AUX COMPTES Mr. Abdellatif Abbes Cabinet U.A.T. Mr. Moncef Boussanougua Zammouri Cabinet FMBZ-KPMG CONTRÔLE INTERNE Comité Permanent d Audit Interne 4

5 ALLOCUTION DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DEVANT L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 30 JUIN 2012 Mesdames et Messieurs les délégués de l assemblée générale, Messieurs les Commissaires aux comptes, Messieurs les Membres du Conseil d Administration, Monsieur le Directeur Général, Notre assemblée prévue initialement pour le 26 Mai 2012, a été ajournée pour ce jour ci, le 30 Juin 2012, suite à la décision de l autorité de tutelle de procéder à l audit du bilan de l année 2011 avant qu il se soit soumis à l assemblée générale. La mission d audit détaillée et profonde s est achevée ces derniers jours, ses recommandations pour le réaménagement de certaines provisions techniques ne contredisent d aucune manière les résultats techniques que nous avons arrêtés et que nous soumettons à votre approbation au cours de cette assemblée générale. L année 2011 dont nous examinons les résultats d exercice, n a pas été une année normale pour plusieurs raisons, dont la principale est qu elle était l année de la victoire de notre peuple contre le pouvoir oppressif et corrompu. La révolution de notre peuple contre ses oppresseurs a été accompagnée, comme toute révolution, par certains dérapages et excès qui n ont pas manqué d influencer sur l ensemble de l activité économique et sur l état des entreprises. Malgré tous nos efforts et en dépit de notre vigilance, le bilan d exercice de cette année 2011 a été marqué par cette conjoncture tumultueuse mais Dieu merci, le résultat reste toujours positif. 5

6 Mesdames et Messieurs; Le conseil d administration a poursuivi son travail de contrôle et d encadrement des activités de l entreprise soucieux de faire avancer le programme de modernisation et de mise à niveau, à travers ses réunions périodiques et l activité des différentes commissions qu il supervise. Il s est préoccupé de l avancement de l exécution des différentes missions programmées, ossatures du programme de rénovation de l entreprise : *La refonte du système d information au sein de l entreprise s est poursuivie : la mise en œuvre du système d information interne, le démarrage opérationnel de l application de la comptabilité, l avancement en matière des applications de production ont constitué les principales avancées en ce programme. Un léger retard a été constaté pour la mise en œuvre des applications de production. Il est prévu de résorber ce retard avant la fin de l année * Le développement de la fonction de l audit interne s est poursuivie : Le comité permanent de d audit interne s est penché sur plusieurs dossiers dont le principal était celui du département des sinistres matériels. Un bureau d expertise externe a été missionné. Son rapport et ses conclusions ont été présentés devant le comité permanent interne d audit. Plusieurs défaillances et insuffisances ont été identifiées. Des recommandations pour la restructuration du département et l amélioration des rapports entre les différents intervenants, notamment les experts et les agents d assurances, qui ont été formulées. Le comité interne d audit a recommandé l organisation d une journée d étude pour l approfondissement de ce rapport et l étude des moyens à mettre en place pour le suivi de ses recommandations. Cette journée a été organisée et a eu un grand succès suite à la participation de plusieurs acteurs: experts, agents d assurances et les personnels concernés. * Le programme de la rénovation des locaux des agences d assurances commerciales a commencé : comme a été mis en œuvre, un premier lot concerne la rénovation d une vingtaine d agences: suite à une étude qui s est préoccupée de l unification de l aspect extérieur des agences et de l amélioration des conditions d accueil des clients. Des études techniques et financières de l opération ont été arrêtées par une commission «ad hoc» au sein de la direction générale. La généralisation de la mise en œuvre de ce programme est à l étude. 6

7 * La promotion de l image de marque de l entreprise a motivé l organisation d une large compagne de publicité. Des slogans visant à faire connaitre d avantage l entreprise et à vulgariser son image auprès du large public ont été diffusés: à travers plusieurs journaux tant quotidiens qu hebdomadaires, à travers l ensemble des chaines de radio nationales et régionales ainsi que des affiches publicitaires urbaines sur les voies publiques du grand Tunis et dans plusieurs grandes villes. Plusieurs sites électroniques d information ont été associés à cette compagne. * Le suivi des travaux de la construction du nouveau siège social de l entreprise sis aux Berges du lac a été parmi les préoccupations importantes du conseil d administration. La commission de suivi,suit de façon très rapprochée l avancement des travaux et le conseil d administration s est déplacé sur les lieux pour motiver d avantage les différents intervenants. Nous espérons arriver à l achèvement des travaux à la fin du mois d octobre Mesdames et Messieurs ; Tout en saluant l effort fourni par l ensemble du personnel, son dévouement et sa détermination à sauver l entreprise; tout en reconnaissant la compétence de la direction générale, sa clairvoyance et ses capacités d encadrement, tout en mesurant les avancées importantes réalisées par l entreprise et l amélioration de ses principaux indicateurs en tant qu entreprise d Assurances, il nous est nécessaire de reconnaitre les limites structurelles de ses avancées et ses insuffisances pour garantir la pérennité de l entreprise et sa capacité à relever les défis de la concurrence. La restructuration de l entreprise et le développement de ses capacités de financement restent nécessaires et doivent être posés de façon urgente. Nous devons revenir à notre projet de changement de la forme juridique de la société et de la recherche de nouvelles sources pour développer son autofinancement. Il y va de l avenir de l entreprise, c est le défi stratégique que nous devons relever de façon, certes, étudiée, approfondie et audacieuse. Je vous remercie mesdames et messieurs pour votre attention et vous souhaite plus de succès pour vos travaux. 7

8 CONJONCTURE ECONOMIQUE DE L ANNEE 2011 (*) 1. Conjoncture Economique Internationale : La conjoncture internationale a été caractérisée par de nombreuses difficultés économiques. En effet, la crise de la zone Euro avait de mauvaises répercussions sur les actions allemandes et françaises, qui ont reculé de 18 et 15 %. En revanche, les prix de l or ont enregistré des niveaux record d où le prix de l once a atteint dollars en Septembre L augmentation des craintes des investisseurs face à la crise des dettes souveraines dans les États-Unis et la zone Euro. De même, les prix du pétrole ont augmenté au cours du premier semestre de l année 2011, suite aux évènements qui ont touché la Libye ainsi que d autres pays. 2. Conjoncture Economique Nationale : Au niveau national, la révolution populaire qu a connu la Tunisie a influencé, en général, l environnement économique et social. En effet, notre pays a été marqué au cours de la période qui a succédé la révolution par des circonstances difficiles; en raison du sentiment d insécurité, d instabilité politique, sociale et en particulier dans certains secteurs cruciaux tels que : l énergie, les mines, et le tourisme en plus des implications de la crise libyenne qui est le principal partenaire commercial de notre pays dans la région. Malgré cela, le niveau des exportations a connu une hausse de 6,7% par rapport à l année 2010, ceci est expliqué principalement par l augmentation des exportations des produits agricoles et des produits de l industrie alimentaire, qui ont augmenté de 37,9%. En ce qui concerne, les exportations de phosphates et de ses dérivés, elles ont enregistré un recul de 39.7% par rapport à l année Les importations, ont augmenté de 5,9%, en raison de l augmentation des prix dans le secteur agricole et alimentaire qui ont enregistré une hausse de 24,1% et de l énergie de 26,4% par rapport à l année précédente. Le taux d intérêt moyen a atteint 3,2% au cours du mois de décembre (*) Rapport de la banque centrale 8

9 CHIFFRES CLES D AMI Durant l année 2011, le marché de l assurance a été caractérisé, en particulier au cours du premier trimestre, par un recul de l activité, à cause des circonstances particulières de cette période. Le manque de sécurité économique et sociale qui a touché tous les aspects de la vie pendant les premiers mois de l année 2011, a conduit à la propagation d un phénomène du non renouvellement des contrats d assurances à la fin de leur échéances. De plus, elle s est caractérisée par la contraction de l activité économique et des actions de vandalisme qui ont touché beaucoup les institutions publiques et privées. Bien que la situation ait commencé à se stabiliser progressivement avec le début du mois d avril 2011, le climat de la révolution et le manque de confiance ont amené les assurés sinistrés à faire une pression pour être réglé dans les plus brefs délais et sans aucune attente. Et malgré les difficultés et les circonstances exceptionnelles, l entreprise a été en mesure d atteindre un chiffre d affaires d une valeur de 91.3 MDT au terme de l année 2011 contre 92.6 MDT réalisé en 2010, soit une diminution de 1.4 %. Ce chiffre d affaires est ventilé entre 6.7 MDT en assurance vie et 84.6 MDT pour les autres risques. Le volume des indemnisations versées par la compagnie au terme de l année 2011 a atteint 66,7 MDT contre 55,3 MDT en 2010, soit une évolution en valeur de 11.4 MDT, et une augmentation de 20.6%. Les fonds placés qui couvrent les engagements de la société face aux clients sinistrés, ont atteint MDT contre MDT en Les revenus des placements ont connu une régression de 2.8 MD, passant de 10.2 MD en 2010 à 7.4 MD en En ce qui concerne les résultats comptables, la société a enregistré un excédent de 5,3 MDT contre 11,7 MDT en Ces résultats ont permis d augmenter le niveau des fonds propres de la société de - 6,9 MDT en 2009 à 5,1 MDT en 2010 et 10,8 MDT en

10 ACTIVITE TECHNIQUE ET FINANCIERE DE L ANNEE Le chiffre d affaires : Le chiffre d affaires réalisé par la mutuelle à la fin de l année 2011 a atteint 91,2 MDT contre 92,6 MDT en 2010, soit un taux de décroissance de 1.4%. L assurance automobile a enregistré une diminution de 1.7 MDT, son chiffre d affaires a atteint 74.5 MDT contre 76.3 MDT l année précédente. L assurance vie a enregistré aussi une diminution de 4.7%. En effet, le chiffre d affaires était 6.7 MDT contre 7.0 MDT en EVOLUTION DU CHIFFRE D AFFAIRES ( EN MDT ) Branches d assurances Structure 2011 Evolution Assurance Vie Assurance non -vie - Assurance automobile - Assurance maladie - Assurances IRDS et transport TOTAL 3,8 87,9 78,8 3,7 5, ,0 85,6 76,3 4,3 4, ,7 84,5 74,5 5,7 4,3 91,2 7,3% 92,7% 81,7% 6,2% 4,7% % 100-4,7% -1,2% -2,3% 31,8% -12,6% -1,4% Il est à signaler que le 1ér semestre de l année 2011 a enregistré des taux de régression plus importants, soit -5.6%. L entreprise a pu rattraper cette régression, au cours du second semestre, qui a enregistré une évolution par rapport à Les sinistres payés : Le total des indemnisations versées par la société au terme de l année 2011 a atteint près de 66.7 MDT contre 55.3MDT enregistrées en 2010, soit une évolution de 20.6%. 10

11 Branches d assurances EVOLUTION DES SINISTRES RÉGLÉS ( EN MDT ) Structure Evolution Assurance Vie 0,4 0,3 0,7 1,1% 88,4% Assurance non -vie 50,4 54,9 65,9 98,9% 20,0% TOTAL 50,9 55,3 66,6 100 % 20,5% L augmentation du volume des sinistres réglés est centralisée au niveau de la branche automobile avec un montant de 61.1 MDT contre 51.2 MDT en 2010, soit une évolution d environ 10 MDT. 3. Les provisions techniques : Les provisions techniques ont atteint MDT en 2011 contre MDT dans l année précédente. Ces provisions sont réparties comme suit : EVOLUTION DES PROVISIONS TECHNIQUES (EN MDT) Branches d assurances Structure Evolution Assurance Vie 9,8 16,1 21,6 10,3% 34,1% Assurance non -vie 182,8 185,2 187,6 89,7% 1,3% TOTAL 192,6 201,3 209,2 100 % 3,9 % L évolution des provisions techniques est concentrée dans la branche vie avec un montant global de provision mathématique vie de 19.3MD, contre 14.3MD en Quant à la branche auto, le montant des provisions techniques était de 181.5MD contre MD, soit une évolution limitée à 1.0MD. Ceci est expliqué par l évolution importante enregistrée au niveau des règlements avec une augmentation de 9.9MD contre 4.3MD en 2010 et ce malgré la stagnation du chiffre d affaires de cette branche. 11

12 4. Les frais de gestion : Les frais de gestion ont maintenu le même niveau enregistré en 2010 avec une valeur de 24.1 MDT. Ce montant se répartit entre les frais généraux de 14.2 MDT contre 13.3 MDT en 2010, et des commissions payées, qui ont enregistré une réduction de 7.4 %, avec un montant de 10 MDT en 2011 contre 10.8 MDT en L évolution enregistrée au niveau des frais de gestion revient principalement à l évolution des salaires et des avantages sociaux. 5. Les actifs placés : Le total des actifs placés en couverture des engagements de la société a atteint MDT contre 185 MDT en 2010, soit un taux de croissance de 2,2%. COUVERTURE DES PROVISIONS TECHNIQUES (MDT) taux d évolution Provisions techniques 192,6 201,4 209,2 3,9% Actifs admis 170,5 185,0 189,1 2,2% Taux de couverture (%) 88,5 % 91,9 % 90,4% -1,6% Le rendement des actifs placés a atteint 7.4 MDT contre 10.2 MDT; soit une baisse importante de 2.8 MDT due principalement à la réduction enregistrée au niveau des taux d intérêt accordés par les banques et à la diminution du rendement boursier. 6. Le résultat de l exercice: Le bilan 2011 a enregistré un excédent de 5.3 MDT contre 11.7 MDT en La situation des indicateurs de gestion pré-cités a pu avoir un impact sur le résultat de l entreprise qui est passé de 11.7MD en 2010 à 5.3MD en

13 RAPPORTS DES CO-COMMISSAIRES AUX COMPTES

14 A MESSIEURS LES ADHERENTS DE L ASSURANCE MUTUELLE ITTIHAD «AMI» Tunis, le 11 Juin 2012 OBJET : Rapport général des commissaires aux comptes sur les états financiers de l exercice clos le 31/12/2011 Messieurs, 1 - En exécution du mandat de commissariat aux comptes qui nous a été confié par votre Assemblée Générale, nous vous présentons notre rapport sur le contrôle des états financiers de l ASSURANCE MUTUELLE ITTIHAD «AMI» arrêtés au 31 décembre 2011, tels qu annexés au présent rapport. Responsabilité de la direction dans l établissement et la présentation des états financiers 2 - Ces états financiers qui font ressortir un total net de bilan de dinars et un résultat bénéficiaire de dinars, ont été arrêtés sous la responsabilité des organes de direction et d administration de la Mutuelle. Cette responsabilité comprend : la conception, la mise en place et le suivi d un contrôle interne relatif à l établissement et la présentation sincère d états financiers ne comportant pas d anomalies significatives, que celles-ci résultent de fraudes ou d erreurs, ainsi que la détermination d estimations comptables raisonnables au regard des circonstances. Responsabilité des co-commissaires aux comptes 3 - Notre responsabilité est d exprimer une opinion sur ces états financiers sur la base de notre audit. Nous avons effectué notre audit selon les normes professionnelles applicables en Tunisie. Ces normes requièrent de notre part de nous conformer aux règles d éthique et de planifier et de réaliser l audit pour obtenir une assurance raisonnable que les états financiers ne comportent pas d anomalies significatives. 4 - Un audit implique la mise en œuvre de procédures en vue de recueillir des éléments probants concernant les montants et les informations fournis dans les états financiers. Le choix des procédures relève du jugement de l auditeur, de même que l évaluation du risque que les états UNION AUDIT TUNISIE 67, Av Alain Savary Bloc B 4ème étage 1082 Tunis Tél : Fax : FMBZ-KPMG TUNISIE B.P N 317 Publiposte Les berges du Lac, Rue Lac Eschkel 1053 Tunis Tél : Fax :

15 financiers contiennent des anomalies significatives, que celles-ci résultent de fraudes ou d erreurs. En procédant à ces évaluations du risque, l auditeur prend en compte le contrôle interne en vigueur dans l entité relatif à l établissement et la présentation sincère des états financiers afin de définir des procédures d audit appropriées en la circonstance, et non dans le but d exprimer une opinion sur l efficacité de celui-ci. Un audit comporte également l appréciation du caractère approprié des méthodes comptables retenues et le caractère raisonnable des estimations comptables faites par la direction, de même que l appréciation de la présentation d ensemble des états financiers. Nous estimons que les éléments probants recueillis sont suffisants et appropriés pour fonder notre opinion. 5 - Les états financiers arrêtés à la date du 31/12/2011 ont été établis et présentés selon les méthodes et principes comptables prévus par les normes comptables tunisiennes relatives au secteur d assurances et de réassurances. 6 - Nos travaux d audit de l exercice 2011 nous ont permis de dégager les points suivants ayant pour origine les exercices précédents : a - La justification des comptes agences et succursales qui totalisent MDT n est pas encore établie à la date de notre intervention. Certaines différences ont été relevées entre les données comptables et celles extracomptables (note AC612). b - Les avoirs en banques, CCP et caisses, figurant à l actif, comprennent un montant égal à 607 MDT correspondant au solde des comptes bancaires transférés par la Société Coopérative d Assurances et de Réassurances «Assurances El ITTIHAD». La réalité de ce solde n a pas été établie (note AC71). C - La rubrique créances nées d opérations d assurance directe comprend un montant de MDT correspondant aux créances transférées par «Assurances El ITTIHAD» sur les autres compagnies dans le cadre des conventions IDA et Hors IDA. Le règlement de ces créances est tributaire du règlement par le fonds de garantie des assurés de la dette de «Assurances El ITTIHAD» envers les autres compagnies (note AC612). d - Les comptes «débiteurs et créditeurs divers» font état d une créance ancienne non provisionnée envers «Assurances El ITTIHAD» pour un solde total net de 446 MDT (notes AC63/PA63). Opinion sur les états financiers 7 - A notre avis, sous réserve de l impact des situations indiquées dans le paragraphe 6 ci-dessus, les états financiers sont réguliers et sincères et donnent, pour tout aspect significatif, une image fidèle de la situation financière de l ASSURANCE MUTUELLE ITTIHAD «AMI» ainsi que des résultats de ses opérations et de ses flux de trésorerie pour l exercice clos le 31 décembre 2011, conformément aux principes comptables généralement admis en Tunisie. 15

16 Paragraphe d observation 8 - Sans remettre en cause notre avis précité, nous vous informons qu à la suite d investigations particulières accomplies par l Assurance Mutuelle Ittihad «AMI», il appert que, dans la branche vie relative aux crédits commerciaux individuels, les réassureurs assument une part dans les provisions mathématiques vie. Egalement, les traités de réassurance vie et non vie prévoient la participation des réassureurs aux bénéfices et ristournes (les notes aux états financiers n AC5, CHNV3 et CHV3). Compte tenu de ces informations complémentaires, il a été constaté en 2011 des produits cumulés ainsi ventilés : - la part des réassureurs dans les provisions mathématique vie pour un montant total de MDT. - la participation aux bénéfices et ristournes à la charge des réassureurs (vie et non vie) pour un montant global de 827 MDT. Vérifications spécifiques 9 - Nous avons examiné le rapport annuel du conseil d administration destiné à l assemblée générale des adhérents. Nous n avons pas d observations à formuler sur les informations d ordre comptable contenues dans ce rapport Conformément à l article 3 (nouveau) de la loi du 14 Novembre 1994 et à l article 266 du code des sociétés commerciales, nous avons vérifié l efficacité du contrôle interne. Nos observations et nos recommandations afférentes aux procédures administratives, financières et comptables font l objet d un rapport distinct «lettre de direction». Nous signalons que notre examen des procédures de contrôle interne relatives au traitement de l information comptable et à la préparation et présentation des états financiers n a pas révélé d insuffisances majeures susceptibles d impacter notre opinion sur les états financiers. Cabinet FMBZ-KPMG TUNISIE Moncef BOUSSANOUGA ZAMMOURI Cabinet UNION AUDIT TUNISIE Abdellatif ABBES 16

17 Tunis, le 11 Juin 2012 A MESSIEURS LES ADHERENTS DE L ASSURANCE MUTUELLE EL ITTIHAD «AMI» OBJET : Rapport spécial - Exercice 2011 Messieurs, En application de l article 200 et suivants du code des sociétés commerciales, nous reportons cidessous sur les conventions et opérations visées par les textes sus-indiqués. Notre responsabilité est de nous assurer du respect des procédures légales d autorisation et d approbation de ces conventions ou opérations et de leur traduction correcte, in fine, dans les états financiers. Il ne nous appartient pas de rechercher spécifiquement et de façon étendue l existence éventuelle de telles conventions ou opérations mais de vous communiquer, sur la base des informations qui nous ont été données et celles obtenues au travers de nos procédures d audit, leurs caractéristiques et modalités essentielles, sans avoir à nous prononcer sur leur utilité et leur bien fondé. Il vous appartient d apprécier l intérêt qui s attachait à la conclusion de ces conventions et la réalisation de ces opérations en vue de leur approbation. A- Conventions et opérations conclues en 2011 La direction générale ne nous a pas informés de l existence de conventions ou opérations conclues en 2011 et rentrant dans le cadre des articles cités ci-dessus B- Conventions et opérations conclues antérieurement à 2011 La direction générale ne nous a pas informés de l existence de conventions ou opérations en cours en 2011 et rentrant dans le cadre des articles cités ci-dessus C- Obligations et engagements de la société envers les dirigeants Les obligations et engagements envers les dirigeants tels que visés à l article 200 (nouveau) II 5 du code des sociétés commerciales se détaillent comme suit : 1 - La rémunération du Directeur Général est fixée par le contrat de travail conclu le 23/04/2007, les décisions du Président du conseil d administration du 12 septembre 2007 et du 16 février 2008 et la décision du conseil d administration du 03 mai Cette rémunération englobe des indemnités brutes annuelles de DT, une voiture de fonction et la prise en charge des frais de Téléphone 17

18 Une prime de bilan a été accordée en 2011 au directeur général suivant la décision du président du conseil d administration en date du 03/06/2011. En somme, le montant des rémunérations et indemnités servies au directeur général s élève à un brut annuel en 2011 de DT. 2 - Les membres du conseil d administration sont remboursés des frais qu ils sont amenés à engager dans l intérêt de la société et ce dans la limite fixée par l Assemblée Générale Ordinaire du 01/12/2006 qui est de 200 DT par personne et par séance du conseil. Les membres du comité permanent d audit perçoivent chacun une indemnité annuelle de DT payable en quatre parts égales. La charge constatée par la mutuelle en 2011 au titre des frais payés aux membres du conseil d administration et du comité permanent d audit s élève à DT.. En dehors des conventions et opérations précitées, nos travaux n ont pas révélé l existence d autres conventions ou opérations rentrant dans le cadre des dispositions de l article 200 et suivants du code des sociétés commerciales. Cabinet FMBZ-KPMG TUNISIE Moncef BOUSSANOUGA ZAMMOURI Cabinet UNION AUDIT TUNISIE Abdellatif ABBES 18

19 ETATS FINANCIERS

20 BILAN ARRETE AU 31 DECEMBRE 2011 (Exprimé en dinar) ACTIF Au 31/12/2011 Au 31/12/2010 Montant brut Amort. & Prov. Montant net Montant net ACTIFS INCORPORELS Concessions, brevets, licences, marques Fonds commercial ACTIFS CORPORELS D EXPLOITATION Installations techniques et machines Autres installations, outillage et mobilier PLACEMENTS - Terrains et constructions : Terrains et constructions d exploitation Terrains et constructions hors exploitation - Placements dans les entreprises liées et participations : Parts dans les entreprises avec un lien de participation - Autres placements financiers : Actions, autres titres à revenu variable et part dans les FCP Obligations et autres titres à revenus fixe Autres prêts Dépôts auprès des établissements bancaires et financiers Créances pour espèces déposées auprès des entreprises cédantes PART DES REASSURANCEURS DANS LES PROVISIONS TECHNIQUES Provision pour primes non acquises Provision d assurance vie Provision pour Sinistres à PayerVie Provision pour Sinistres à Payer non Vie CREANCES - Créances nées d opérations d assurance directe : Primes acquises et non émises Autres créances nées d opération d assurance directe Créances nées d opérations de réassurance - Autres créances : Personnel Etat, organisme de sécurité sociale, collectivités publiques Débiteur divers AUTRES ELEMENTS D ACTIFS Avoirs en banque, CCP, chèques et caisse Charges reportées : frais d acquisition reportés Comptes de régularisation Actif Intérêts et loyers acquis et non échus Autres comptes de régularisation TOTAL DE L ACTIF

21 BILAN ARRETE AU 31 DECEMBRE 2011 (Exprimé en dinar) CAPITAUX PROPRES ET PASSIF Au 31/12/2011 Au 31/12/2010 CAPITAUX PROPRES Fonds commun Réserves et primes liées au capital Résultats reportés Total capitaux propres avant résultat de l exercice Résultat de l exercice Total capitaux propres avant affectation AUTRES PASSIFS FINANCIERS Autres emprunts PROVISIONS POUR AUTRES RISQUES ET CHARGES -Autres provisions PROVISIONS TECHNIQUES BRUTES Provision pour primes non acquises Provision d assurance vie Provision pour sinistres (vie) Provision pour sinistres (non vie) Autres provisions techniques (non vie) DETTES POUR DEPOT EN ESPECES REÇUS DES REASSUREURS AUTRES DETTES Dettes nées d opérations d assurance directe Dettes nées d opérations de réassurance Autres dettes Dépôts et cautionnements reçus Personnel Etat, organismes de sécurité sociale, collectivités publiques Créditeurs divers AUTRES PASSIFS Comptes de régularisation Passif Autres comptes de régularisation Passif Total du passif TOTAL DES CAPITAUX PROPRES ET DU PASSIF

22 ETAT DE RÉSULTAT TECHNIQUE DE L ASSURANCE ET/OU DE LA RÉASSURANCE NON VIE (Exprimé en dinar) LIBELLES Opérations brutes 2011 Cessionset/ou rétrocessions 2011 Opérations nettes 2011 Opérations nettes 2010 Primes acquises Primes émises et acceptées Variation de la provision primes non acquises Produits de placements alloués, transférés de l état de résultat Autres produits techniques Charges de sinistres Montants payés Variation de la provision pour sinistres Variation des autres provisions techniques Participations aux bénéfices et ristournes Frais d exploitation Frais d acquisition Variation du mont.des frais d acquisition reportés Frais d administration Commissions reçues des réassureurs Autre charges technique RESULTAT TECHNIQUE NON VIE

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31/12/2012 Groupe BIAT Etats financiers consolidés arrêtés au 31 décembre 2012 Page ~ 2~ BILAN CONSOLIDE ARRETE AU 31 DECEMBRE

Plus en détail

RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2012

RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2012 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2012 Association «AL BAWSALA» JUILLET 2013 Av. Hédi Karray - Imm.Luxor 2 ème Etage - Centre Urbain Nord -1082 Tunis SARL

Plus en détail

Compagnie d Assurances et de Réassurances Tuniso-Européenne «CARTE» Siège social : Immeuble CARTE, Entrée B Lot BC4 Centre Urbain Nord, 1082 Tunis

Compagnie d Assurances et de Réassurances Tuniso-Européenne «CARTE» Siège social : Immeuble CARTE, Entrée B Lot BC4 Centre Urbain Nord, 1082 Tunis ETATS FINANCIERS DEFINITIFS Compagnie d Assurances et de Réassurances Tuniso-Européenne «CARTE» Siège social : Immeuble CARTE, Entrée B Lot BC4 Centre Urbain Nord, 1082 Tunis La Compagnie d Assurances

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

Imagine Canada États financiers

Imagine Canada États financiers États financiers 31 décembre 2014 Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 État des produits et des charges 3 État de l évolution des actifs nets 4 État de la situation financière

Plus en détail

FIBROSE KYSTIQUE CANADA

FIBROSE KYSTIQUE CANADA États financiers de FIBROSE KYSTIQUE CANADA KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (416) 228-7000 Yonge Corporate Centre Télécopieur (416) 228-7123 4100, rue Yonge, Bureau 200 Internet www.kpmg.ca Toronto

Plus en détail

Réglementation prudentielle. en assurance. Plan. - I - Les principes de la comptabilité générale et leur application à l assurance

Réglementation prudentielle. en assurance. Plan. - I - Les principes de la comptabilité générale et leur application à l assurance Réglementation prudentielle en assurance Principes de comptabilité : comment lire les comptes des entreprises d assurance? Franck Le Vallois Commissaire-contrôleur des assurances Plan - I - Les principes

Plus en détail

Rapport Annuel d'activités 2005

Rapport Annuel d'activités 2005 Rapport Annuel d'activités 2005 SOMMAIRE Conseil d'administration et Membres de la Direction 2 Assemblée Générale de Bâloise Assurances Luxembourg S.A. 3-5 Rapport de gestion du Conseil d'administration

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS Au 31 mars 2014 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. Exercice clos le 31 décembre 2014

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. Exercice clos le 31 décembre 2014 RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Exercice clos le 31 décembre 2014 Avril2015 RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR ETATS

Plus en détail

TOURISME CHAUDIÈRE- APPALACHES

TOURISME CHAUDIÈRE- APPALACHES États financiers TOURISME CHAUDIÈRE- APPALACHES États financiers Rapport de l'auditeur indépendant 1 États financiers Bilan 3 État des résultats 4 État de l'évolution de l actif net 6 État des flux de

Plus en détail

Assemblée Générale des Actionnaires du 26 avril 2012. LA LUXEMBOURGEOISE Société Anonyme d Assurances

Assemblée Générale des Actionnaires du 26 avril 2012. LA LUXEMBOURGEOISE Société Anonyme d Assurances Rapport annuel 2011 Assemblée Générale des Actionnaires du 26 avril 2012 LA LUXEMBOURGEOISE Société Anonyme d Assurances Siège social : 9, rue Jean Fischbach L-3372 Leudelange R.C.S. Luxembourg : B 31035

Plus en détail

AVIS DU CMF. Le présent avis est établi sous la responsabilité des initiateurs de l offre et de la société visée chacun en ce qui le concerne.

AVIS DU CMF. Le présent avis est établi sous la responsabilité des initiateurs de l offre et de la société visée chacun en ce qui le concerne. AVIS DU CMF Offre Publique de Retrait -OPR- Avis d ouverture d une Offre Publique de Retrait sur les actions ordinaires et les actions à dividende prioritaire sans droit de vote de la société Palm Beach

Plus en détail

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010 F D C N FDC COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010. ACTIF. PASSIF. RESULTAT 2 BILAN ACTIF CONSOLIDATION durée de l'exercice 12 mois Brut Am.& Prov. ACTIF IMMOBILISE Immobilisations

Plus en détail

RAPPORT D EXAMEN LIMITE SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES ARRETES AU 30 JUIN 2015

RAPPORT D EXAMEN LIMITE SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES ARRETES AU 30 JUIN 2015 F.M.B.Z KPMG TUNISIE Les Jardins du Lac B.P. n 317 Publiposte Rue Lac Echkel Les Berges du Lac 1053 Tunis Tél. 216 (71) 194 344 Fax 216 (71) 194 328 E-mail fmbz@kpmg.com.tn Cabinet Salah Meziou Expert-Comptable

Plus en détail

COMPAGNIE D ASSURANCES ET DE

COMPAGNIE D ASSURANCES ET DE JELIL BOURAOUI & CO AUDITING, ACCOUNTING, TAX & MANAGEMENT CONSULTANCY ECC MAZARS A MEMBER FIRM OF MOORE STEPHENS INTERNATIONAL LIMITED COMPAGNIE D ASSURANCES ET DE REASSURANCES ASTREE AVIS SUR LES ETATS

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

RAPPORT D EXAMEN LIMITE SUR LES ETATS FINANCIERS INTERMEDIAIRES ARRETES AU 30 JUIN 2015

RAPPORT D EXAMEN LIMITE SUR LES ETATS FINANCIERS INTERMEDIAIRES ARRETES AU 30 JUIN 2015 TUNIS, le 28 Août 2015 MESSIEURS LES ACTIONNAIRES DE LA SOCIETE GENERALE INDUSTRIELLE DE FILTRATION «GIF FILTER» SA Route de Sousse KM 35 GROMBALIA 8030 RAPPORT D EXAMEN LIMITE SUR LES ETATS FINANCIERS

Plus en détail

AUDIT FRANCE ASSOCIATION DEPARTEMENTALE DES FRANCAS DE L HERAULT. Association loi 1901 Siège social : 27 rue Lafeuillade 34070 MONTPELLIER

AUDIT FRANCE ASSOCIATION DEPARTEMENTALE DES FRANCAS DE L HERAULT. Association loi 1901 Siège social : 27 rue Lafeuillade 34070 MONTPELLIER AUDIT FRANCE ASSOCIATION DEPARTEMENTALE DES FRANCAS DE L HERAULT Association loi 1901 Siège social : 27 rue Lafeuillade 34070 MONTPELLIER EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2010 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32

NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32 NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32 OBJECTIF 01. La norme comptable NC 01 - "Norme comptable générale" définit

Plus en détail

SOMMAIRE PRESENTATION RESUMEE DE LA SOCIETE -------------------------------------------------------------------------------------- 5

SOMMAIRE PRESENTATION RESUMEE DE LA SOCIETE -------------------------------------------------------------------------------------- 5 SOMMAIRE PRESENTATION RESUMEE DE LA SOCIETE -------------------------------------------------------------------------------------- 5 FLASH SUR L OPERATION D AUGMENTATION DE CAPITAL DE LA SOCIETE «ASSURANCES

Plus en détail

PRODUITS D EXPLOITATION

PRODUITS D EXPLOITATION RESULTATS FINANCIERS Les principaux résultats financiers de l exercice 2012 ont enregistré une nette augmentation par rapport à l année 2011 due essentiellement à la hausse du prix de vente moyen du brut

Plus en détail

Caisse populaire Desjardins de Brome-Missisquoi

Caisse populaire Desjardins de Brome-Missisquoi Caisse populaire Desjardins de Brome-Missisquoi Numéro de transit : 90027 Au 31 décembre 2010 Service de vérification Table des matières Rapport de l auditeur indépendant États financiers Bilan... 1 États

Plus en détail

NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER

NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER REMARQUES PRELIMINAIRES Les ménages n ont pas d obligation de tenir une comptabilité. En revanche, d une part, certaines situations liées à un état de dépendance

Plus en détail

Banque Nationale Agricole. Document de référence «BNA 2009»

Banque Nationale Agricole. Document de référence «BNA 2009» Banque Nationale Agricole Société Anonyme au capital de 100 000 000 dinars divisé en 20 000 000 actions de nominal 5 * dinars entièrement libérées Siège social : Rue Hédi Nouira 1001 Tunis Registre de

Plus en détail

Monnaie, banques, assurances

Monnaie, banques, assurances Monnaie, banques, assurances Panorama La politique monétaire de la Banque nationale suisse en 2013 En 2013, la croissance de l économie mondiale est demeurée faible et fragile. En Europe, les signes d

Plus en détail

RAPPORT DE MARCHE FANAF EXERCICE (ANNEE) : 2009

RAPPORT DE MARCHE FANAF EXERCICE (ANNEE) : 2009 RAPPORT DE MARCHE FANAF EXERCICE (ANNEE) : 2009 I. Environnement économique 2009 SMIG (Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti) 31 625 Taux de croissance de l'économie 3,00% II. Environnement Institutionnel

Plus en détail

Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec)

Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec) Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec) États financiers Au 31 décembre 2014 Accompagnés du rapport de l'auditeur indépendant Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

COMMUNICATION FINANCIèRE Des Banques Populaires Régionales

COMMUNICATION FINANCIèRE Des Banques Populaires Régionales COMMUNICATION FINANCIèRE Des Banques Populaires Régionales AU 30 JUIN 2011 Banque Populaire du centre sud Valeurs en caisse, Banques centrales, Trésor public, Service des chèques postaux 182 505 183 673

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation Résumée de la Banque... 5. Chapitre 1. Responsable du Document de Référence et Responsables du Contrôle des Comptes 8

SOMMAIRE. Présentation Résumée de la Banque... 5. Chapitre 1. Responsable du Document de Référence et Responsables du Contrôle des Comptes 8 SOMMAIRE Présentation Résumée de la Banque..... 5 Chapitre 1. Responsable du Document de Référence et Responsables du Contrôle des Comptes 8 1.1 Responsable du document de référence.. 8 1.2 Attestation

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

www.fondsftq.com ÉTATS FINANCIERS AU X 3 1 M A I 2 0 1 1 E T 2 0 1 0

www.fondsftq.com ÉTATS FINANCIERS AU X 3 1 M A I 2 0 1 1 E T 2 0 1 0 www.fondsftq.com ÉTATS FINANCIERS AU X 3 1 M A I 2 0 1 1 E T 2 0 1 0 RAPPORT DES AUDITEURS INDÉPENDANTS À l intention des actionnaires du Fonds de solidarité des travailleurs du Québec (F.T.Q.) Nous avons

Plus en détail

Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels clos le 31 décembre 2013

Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels clos le 31 décembre 2013 ASSOCIATION «GRANDE TRAVERSEE DES ALPES» Association Loi 1901 Siège social : 6 rue Clôt-Bey 38000 GRENOBLE Cedex Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels clos le 31 décembre 2013 3 Avenue

Plus en détail

DOCUMENT DE REFERENCE «ATTIJARI BANK 2011»

DOCUMENT DE REFERENCE «ATTIJARI BANK 2011» DOCUMENT DE REFERENCE «ATTIJARI BANK 2011» SA au capital de 168 750 000 de dinars divisé en 33 750 000 actions de nominal 5 dinars entièrement libérées Siège social : 95 Avenue de la Liberté 1002 Tunis

Plus en détail

COMPAGNIE D ASSURANCES

COMPAGNIE D ASSURANCES ECC MAZARS JELIL BOURAOUI & CO AUDITING, ACCOUNTING, TAX & MANAGEMENT CONSULTANCY A MEMBER FIRM OF MOORE STEPHENS INTERNATIONAL LIMITED COMPAGNIE D ASSURANCES ET DE REASSURANCES RAPPORT DE COMMISSARIAT

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS 2012

COMPTES CONSOLIDÉS 2012 ÉNERGIE ENVIRONNEMENT EAU ÉOLIEN RÉSEAUX HOLDING WALLON 2 Commentaires des comptes consolidés 1. ACQUISITION ET PÉRIMÈTRE Le périmètre de consolidation et les pourcentages détenus sont présentés dans le

Plus en détail

SOCIETE NOUVELLE MAISON DE LA VILLE DE TUNIS «S.N.M.V.T» - MONOPRIX

SOCIETE NOUVELLE MAISON DE LA VILLE DE TUNIS «S.N.M.V.T» - MONOPRIX SOCIETE NOUVELLE MAISON DE LA VILLE DE TUNIS «S.N.M.V.T» - MONOPRIX RAPPORT DEXAMEN LIMITE DES CO-COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES ETATS FIANCIERS INTERMEDIAIRES ARRETES AU 30 JUIN 2007 F.M.B.Z. KPMG TUNISIE

Plus en détail

Rapport de la direction

Rapport de la direction Rapport de la direction Les états financiers consolidés de Industries Lassonde inc. et les autres informations financières contenues dans ce rapport annuel sont la responsabilité de la direction et ont

Plus en détail

Chapitre IV. La certification des comptes

Chapitre IV. La certification des comptes Chapitre IV La certification des comptes Aux termes de la Constitution, «les comptes des administrations publiques sont réguliers, sincères et donnent une image fidèle de leur gestion, de leur patrimoine

Plus en détail

Prix de souscription : 20 DT. Aperçu sur la Société. Flash sur l opération. Recommandation

Prix de souscription : 20 DT. Aperçu sur la Société. Flash sur l opération. Recommandation M a i 2 1 4 Prix de souscription : 2 DT Recommandation Valeur Secteur Montant de l offre Prix de l émission Flash sur l opération Souscrire AMI Assurances Assurances 31 4 DT 2 DT Nombre de titres offerts

Plus en détail

Comptes de tiers (Classe 4)

Comptes de tiers (Classe 4) Comptes de tiers (Classe 4) Les comptes de tiers, notamment le compte 40 «Fournisseurs et comptes rattachés» et le compte 41 «Clients et comptes rattachés», peuvent être subdivisés pour identifier : les

Plus en détail

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le. 31.08.2013 Montants exprimés en Euros. Ce rapport contient 12 pages

Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le. 31.08.2013 Montants exprimés en Euros. Ce rapport contient 12 pages ABCD Avenir Agricole et Rural Annexe aux comptes annuels de l exercice clos le 31.08.2013 Montants exprimés en Euros Avenir Agricole et Rural Ce rapport contient 12 pages 2014 KPMG S.A., société anonyme

Plus en détail

FONDATION QUÉBÉCOISE POUR LE PROGRÈS DE LA MÉDECINE INTERNE

FONDATION QUÉBÉCOISE POUR LE PROGRÈS DE LA MÉDECINE INTERNE FONDATION QUÉBÉCOISE POUR LE PROGRÈS DE LA MÉDECINE INTERNE ÉTATS FINANCIERS 2 RAPPORT DE L'AUDITEUR INDÉPENDANT À l'attention des membres de Fondation Québécoise pour le progrès de la médecine interne

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

Société de Fabrication des Boissons de Tunisie

Société de Fabrication des Boissons de Tunisie Conseil Audit Formation Sté Conseil & Audit, membre de l Ordre des Experts Comptables de Tunisie Société de Fabrication des Boissons de Tunisie Rapports des commissaires aux comptes pour l exercice clos

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS EN NORMES IAS/IFRS SAHAM Assurance Maroc au 31 décembre 2014

COMPTES CONSOLIDÉS EN NORMES IAS/IFRS SAHAM Assurance Maroc au 31 décembre 2014 COMPTES CONSOLIDÉS EN NORMES IAS/IFRS SAHAM Assurance au 31 décembre 014 État de la Situation Financière IFRS au 31 décembre 014 et 013 État de résultat net et autres éléments du résultat golbal - IFRS

Plus en détail

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS

CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS CLASSE 1. COMPTES DES FONDS DE LA SECURITE SOCIALE ET DE PROVISIONS La classe 1 comprend les comptes du capital propre, des réserves et provisions, et ceux des avances et emprunts à plus d un an, dont

Plus en détail

Norme ISA 510, Audit initial Soldes d ouverture

Norme ISA 510, Audit initial Soldes d ouverture IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 510, Audit initial Soldes d ouverture Le présent document a été élaboré et approuvé par le Conseil des normes internationales

Plus en détail

Emprunt Obligataire «Tunisie Leasing 2013-1»

Emprunt Obligataire «Tunisie Leasing 2013-1» EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE VISA du Conseil du Marché Financier : Portée du visa du CMF : Le visa du CMF, n implique aucune appréciation sur l opération proposée. Le prospectus est établi par l émetteur

Plus en détail

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2003-03 du 2 octobre 2003 relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances (Avis n 2003-09 du 24 juin 2003 du compte rendu CNC)

Plus en détail

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable;

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable; Le plan financier (Pacioli N 87) 1. Le Tableau de financement Le tableau de financement est un outil conçu spécialement pour assurer l équilibre "besoins-ressources" de l entreprise pour une politique

Plus en détail

Norme comptable relative aux provisions techniques dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC 29

Norme comptable relative aux provisions techniques dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC 29 Norme comptable relative aux provisions techniques dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC 29 Objectif de la norme 01 L activité d assurance et/ou de réassurance se caractérise par : une

Plus en détail

Fonds d assurance responsabilité professionnelle de l Association des courtiers et agents immobiliers du Québec RAPPORT ANNUEL 2006

Fonds d assurance responsabilité professionnelle de l Association des courtiers et agents immobiliers du Québec RAPPORT ANNUEL 2006 Fonds d assurance responsabilité professionnelle de l Association des courtiers et agents immobiliers du Québec RAPPORT ANNUEL 2006 Table des matières Mission 1 Message du président du conseil 2 Message

Plus en détail

LE FONDS NATIONAL DE GARANTIE

LE FONDS NATIONAL DE GARANTIE LE FONDS NATIONAL DE GARANTIE Le fonds National de Garantie a été institué par la loi n 100 du 31 décembre 1981 portant loi de Finances pour la gestion 1982, article 73 tel que modifié par l article 66

Plus en détail

SOMMAIRE. Bulletin de souscription

SOMMAIRE. Bulletin de souscription SOMMAIRE Flash-emprunt subordonné «Tunisie Leasing 2011-2» Chapitre 1 : Responsables de la note d opération 1.1. Responsables de la note d opération 1.2. Attestation des responsables de la note d opération

Plus en détail

AUDIKA. société anonyme au capital de 252.000 siège social : 24 avenue de Friedland 75008 Paris SIREN : 310 612 387, R.C.S. Paris

AUDIKA. société anonyme au capital de 252.000 siège social : 24 avenue de Friedland 75008 Paris SIREN : 310 612 387, R.C.S. Paris 1 AUDIKA société anonyme au capital de 252.000 siège social : 24 avenue de Friedland 75008 Paris SIREN : 310 612 387, R.C.S. Paris Rapport du président du conseil d administration sur le fonctionnement

Plus en détail

HÉMA-QUÉBEC ÉTATS FINANCIERS

HÉMA-QUÉBEC ÉTATS FINANCIERS HÉMA-QUÉBEC ÉTATS FINANCIERS de l exercice terminé le 31 mars 2002 19 TABLE DES MATIÈRES Rapport de la direction 21 Rapport du vérificateur 22 États financiers Résultats 23 Excédent 23 Bilan 24 Flux de

Plus en détail

AVIS D OUVERTURE DE L OFFRE SUR LES ACTIONS DE LA SOCIETE «HANNIBAL LEASE»

AVIS D OUVERTURE DE L OFFRE SUR LES ACTIONS DE LA SOCIETE «HANNIBAL LEASE» AVIS D OUVERTURE DE L OFFRE SUR LES ACTIONS DE LA SOCIETE «HANNIBAL LEASE» ADMISSION DES ACTIONS DE LA SOCIETE «HANNIBAL LEASE» AU MARCHE PRINCIPAL DE LA BOURSE : La Bourse a donné, en date du 14 mars

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

Plan comptable des associations et fondations

Plan comptable des associations et fondations Plan comptable des associations et fondations Classe 1 - Comptes de capitaux Classe 2 Comptes d immobilisations Classe 3 Comptes de stocks Classe 4 Comptes de tiers Classe 5 Comptes financiers Classe 6

Plus en détail

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général C.V Extrait du Plan Comptable Général C V 1 Extrait du Plan Comptable Général Sont reproduits les seuls comptes détaillés dans ce cours ou ceux qui nous semblent compréhensibles. Les comptes spécifiques

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

pour le trimestre qui a pris fin le 30 juin 2014

pour le trimestre qui a pris fin le 30 juin 2014 pour le trimestre qui a pris fin le 30 juin 2014 De la recherche à l action Le CRDI finance des travaux de recherche appliquée dans les pays en développement afin d y accroître la prospérité et la sécurité

Plus en détail

GUIDE DIDACTIQUE DU PLAN COMPTABLE DE L ETAT CEMAC TOME 2 RELATIF AUX FONCTIONNEMENT DES COMPTES DIVISIONNAIRES

GUIDE DIDACTIQUE DU PLAN COMPTABLE DE L ETAT CEMAC TOME 2 RELATIF AUX FONCTIONNEMENT DES COMPTES DIVISIONNAIRES COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET MONETAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE GUIDE DIDACTIQUE DU PLAN COMPTABLE DE L ETAT CEMAC TOME 2 RELATIF AUX DES COMPTES DIVISIONNAIRES Directive n 03/11-UEAC-195-CM-22 relative au plan

Plus en détail

INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES

INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES La Banque Centrale du Congo, Vu la Loi n 005/2002 du

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES GDF SUEZ TRADING

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES GDF SUEZ TRADING PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COTES ANNUELS) GDF SUEZ TRADING Société par actions simplifiée au capital de 351 200 000. Siège social : 1, place Samuel de Champlain, 92400

Plus en détail

Alerte. «Les Organisations Syndicales doivent établir des comptes annuels pour 2009 ainsi que des comptes consolidés»

Alerte. «Les Organisations Syndicales doivent établir des comptes annuels pour 2009 ainsi que des comptes consolidés» Alerte «Les Organisations Syndicales doivent établir des comptes annuels pour 2009 ainsi que des comptes consolidés» La loi du 20 août 2008 portant rénovation de la démocratie sociale et réforme du temps

Plus en détail

Loterie Romande. Rapport financier

Loterie Romande. Rapport financier 2013 Loterie Romande Rapport financier Sommaire Sommaire Bilan au 31 décembre 2013 2 Compte de résultat 2013 3 Tableau de financement 2013 4 Tableau des fonds propres 5 Répartition 2013 5 Répartition 2013

Plus en détail

BANQUE LAURENTIENNE DU CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

BANQUE LAURENTIENNE DU CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS BANQUE LAURENTIENNE DU CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AUX 31 OCTOBRE 2012 ET 2011 ET AU 1 ER NOVEMBRE 2010 Les présents états financiers consolidés présentent des données financières récentes se rapportant

Plus en détail

ACTUALISATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2003 DU DOCUMENT DE REFERENCE 2002 DEPOSE LE 30 AVRIL 2003 AUPRES DE LA COMMISSION DES OPERATIONS DE BOURSE

ACTUALISATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2003 DU DOCUMENT DE REFERENCE 2002 DEPOSE LE 30 AVRIL 2003 AUPRES DE LA COMMISSION DES OPERATIONS DE BOURSE ACTUALISATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2003 DU DOCUMENT DE REFERENCE 2002 DEPOSE LE 30 AVRIL 2003 AUPRES DE LA COMMISSION DES OPERATIONS DE BOURSE SOUS LE N D.03-0574 1 - ATTESTATION DU RESPONSABLE DE L

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PERIODE DU 1 ER AVRIL AU 31 DECEMBRE 2004-1 - COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ Période du 1 er avril au 31 décembre 2004 2003 2003 Exercice clos le Notes Pro forma 31 mars 2004

Plus en détail

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES DE L EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 Mai 2015 ECC MAZARS Immeuble Mazars Rue Lac Ghar EL Melh, Les Berges du Lac 1053 Tunis Tél

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES

FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES FICHE TECHNIQUE N 12 INSTRUMENTS FINANCIERS A TERME ET EMPRUNTS EN MONNAIES ETRANGERES V2.0 Page 1 sur 117 DESTINATAIRES Nom Direction M. Litvan FCE 6 ème Sous-direction M. Soulié FCE 7 ème Sous-direction

Plus en détail

AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE

AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE Avis portant plan et règles de fonctionnement des comptes et présentation des états financiers des entités d assurances et /ou de réassurances.

Plus en détail

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS Société Générale Exercice clos le 31 décembre 2014 Aux Actionnaires, En exécution de la mission qui nous a été confiée par votre assemblée générale,

Plus en détail

AVIS D OUVERTURE DE L OFFRE SUR LES ACTIONS DE LA SOCIETE «BEST LEASE»

AVIS D OUVERTURE DE L OFFRE SUR LES ACTIONS DE LA SOCIETE «BEST LEASE» AVIS D OUVERTURE DE L OFFRE SUR LES ACTIONS DE LA SOCIETE «BEST LEASE» ADMISSION DES ACTIONS DE LA SOCIETE «BEST LEASE» AU MARCHE PRINCIPAL DE LA BOURSE : La Bourse a donné, en date du 25/06/2013, son

Plus en détail

Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective.

Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective. Compte d exploitation 2012. Assurance vie collective. 2012 Votre assureur suisse. 1/12 Compte d exploitation Assurance vie collective 2012 2012: des résultats positifs et encore plus de transparence. Chère

Plus en détail

---------------------------------------------------- Rapport Financier Semestriel 30/06/2013 --------------------------------------

---------------------------------------------------- Rapport Financier Semestriel 30/06/2013 -------------------------------------- RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 1 er janvier 30 juin 2013 ---------------------------------------------------- Rapport Financier Semestriel 30/ -------------------------------------- Société anonyme au capital

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES F.M.B.Z. KPMG TUNISIE Les Jardins du Lac, BP n 317 Publiposte Rue Lac Echkel Les Berges du Lac, 1053 Tunis, Tunisie Téléphone : + 216 71 194 344 Télécopie : + 216 71 194 320 Email : tnfmfmbz@kpmg.com T.C.A

Plus en détail

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT 5 CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS Les comptes financiers enregistrent les mouvements de valeurs en espèces, chèques, ainsi que les opérations faites avec le Trésor, les banques et les établissements financiers.

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS DE PAGES JAUNES LIMITÉE (auparavant «Yellow Média Limitée»)

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS DE PAGES JAUNES LIMITÉE (auparavant «Yellow Média Limitée») ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS DE PAGES JAUNES LIMITÉE (auparavant «Yellow Média Limitée») 31 décembre 2014 Table des matières Rapport de l auditeur indépendant... 2 États consolidés de la situation financière...

Plus en détail

société anonyme au capital de 252.000 siège social : 24 avenue de Friedland 75008 Paris SIREN : 310 612 387, R.C.S. Paris

société anonyme au capital de 252.000 siège social : 24 avenue de Friedland 75008 Paris SIREN : 310 612 387, R.C.S. Paris 1 A U D I K A société anonyme au capital de 252.000 siège social : 24 avenue de Friedland 75008 Paris SIREN : 310 612 387, R.C.S. Paris Rapport du président du conseil d administration sur le fonctionnement

Plus en détail

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail

Rectificatif du 29 juin 2005 au Document de référence 2004 DEPOSE AUPRES DE L AMF LE 23 MAI 2005 SOUS LE NUMERO D.05-0751

Rectificatif du 29 juin 2005 au Document de référence 2004 DEPOSE AUPRES DE L AMF LE 23 MAI 2005 SOUS LE NUMERO D.05-0751 Rectificatif du 29 juin 2005 au Document de référence 2004 DEPOSE AUPRES DE L AMF LE 23 MAI 2005 SOUS LE NUMERO D.05-0751 Ce rectificatif est disponible sur le site de l AMF ( www.amf-france.org) et auprès

Plus en détail

FAIRFAX INDIA HOLDINGS CORPORATION

FAIRFAX INDIA HOLDINGS CORPORATION États financiers consolidés Pour la période close le 31 décembre 2014 1 Le 25 mars 2015 Rapport de l auditeur indépendant Au conseil d administration de Fairfax India Holdings Corporation Nous avons effectué

Plus en détail

UN REGARD PRÉVOYANT SUR VOTRE AVENIR

UN REGARD PRÉVOYANT SUR VOTRE AVENIR UN REGARD PRÉVOYANT SUR VOTRE AVENIR RAPPORT AUX MEMBRES 2005 EXERCICE 2005 ACTIF DU BILAN Continuité a été le maître mot de 2005 pour la CPP, aussi bien pour son fonctionnement interne que pour son environnement:

Plus en détail

Relatif au plan comptable des mutuelles relevant du code de la mutualité et assumant un risque d assurance

Relatif au plan comptable des mutuelles relevant du code de la mutualité et assumant un risque d assurance COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2002-06 du 12 décembre 2002 Relatif au plan comptable des mutuelles relevant du code de la mutualité et assumant un risque d assurance Le Comité de la

Plus en détail

États financiers consolidés. Aux 31 octobre 2011 et 2010

États financiers consolidés. Aux 31 octobre 2011 et 2010 BANQUE LAURENTIENNE DU CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS Aux 31 octobre 2011 et 2010 Les présents états financiers consolidés présentent des données financières récentes se rapportant à la situation financière,

Plus en détail

Plan comptable marocain www.lacompta.org

Plan comptable marocain www.lacompta.org Plan comptable marocain www.lacompta.org Comptabilité pour étudiants et professionnels Raccourcies : cliquez sur un compte pour afficher ses sous comptes CLASSE 1 : COMPTES DE FINANCEMENT PERMANENT 11

Plus en détail

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL Il donne une vision plus économique, il présente la manière dont les emplois sont financés par les ressources. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de

Plus en détail

NC 30 Les charges techniques dans les entreprises d assurance et / ou de réassurance

NC 30 Les charges techniques dans les entreprises d assurance et / ou de réassurance NC 30 Les charges techniques dans les entreprises d assurance et / ou de réassurance Objectif 01. L'activité d'assurance et/ou de réassurance se caractérise par l'inversion du cycle de la production et

Plus en détail

UNADFI. 10, rue du Père Julien Dhuit 75020 PARIS. RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES Exercice clos le 31 décembre 2000

UNADFI. 10, rue du Père Julien Dhuit 75020 PARIS. RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES Exercice clos le 31 décembre 2000 EXPERT COMPTABLE DE LA RÉGION PARIS LLE-DE FRANCE UNADFI Union nationale des associations pour la défense des familles et de l'individu 10, rue du Père Julien Dhuit 75020 PARIS RAPPORT DU Exercice clos

Plus en détail

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78)

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) 1 ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) Le Président du gouvernement de la Polynésie française, Sur le rapport

Plus en détail

SOCIETE «ASSURANCES SALIM»

SOCIETE «ASSURANCES SALIM» Société inscrite à l OECT Membre de CPA International 9, Place Ibn Hafs, Mutuelle ville 1002 Tunis Tunisie Tél. : 00 216 71 282 730 Fax. : 00 216 71 289 827 E-mail : gac.audit@gnet.tn Société inscrite

Plus en détail

NC 29 Les provisions techniques dans les entreprises d assurances et / ou de réassurance

NC 29 Les provisions techniques dans les entreprises d assurances et / ou de réassurance NC 29 Les provisions techniques dans les entreprises d assurances et / ou de réassurance Objectif 01. L'activité d'assurance et/ou de réassurance se caractérise par : une inversion du cycle de la production:

Plus en détail

aux Comptes et Attestation

aux Comptes et Attestation Rapports des Commissaires aux Comptes et Attestation page.1. Rapport des Commissaires aux Comptes sur les comptes annuels* 186.2. Rapport des Commissaires aux Comptes sur les comptes consolidés* 188.3.

Plus en détail

SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES

SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES 1 - DISPOSITIONS GENERALES 2 - COMPTABILISATION DE L ENGAGEMENT 3 - COMPTABILISATION AU BILAN 4 - CONVERSION DES OPERATIONS EN DEVISES 5 - COMPTABILISATION DES RESULTATS

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION

NOTE DE PRESENTATION Rabat, le 13 octobre 2005 NOTE DE PRESENTATION sur la circulaire n 06 /05 relative à la publication et à la diffusion d informations financières par les personnes morales faisant appel public à l épargne

Plus en détail

Règlement financier et de Gestion de la F.F.S.B.

Règlement financier et de Gestion de la F.F.S.B. Règlement financier et de Gestion de la F.F.S.B. du 26/02/2005 modifié les 15/03/2008, 21/04/2012 et 22/02/2014 I.REGLEMENT FINANCIER PREAMBULE La Fédération Française du Sport Boules, bénéficiant d une

Plus en détail