C EST PAS SORCIER LE PORT DE ROTTERDAM : PRÉSENTATION. Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 Description... 2

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "C EST PAS SORCIER LE PORT DE ROTTERDAM : PRÉSENTATION. Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 Description... 2"

Transcription

1 Présentation de la vidéo Générique Description Contenus Niveaux, disciplines, compétences Textes de référence Notions Vocabulaire Découpage du film Suggestions d activités Fiche élève Fiche élève Corrigé Fiche élève Corrigé Fiche élève

2 Présentation de la vidéo Générique Réalisateurs : François Chaudemanche Producteurs : Paris : France 3; Vanves : Riff international Production 2005, France 3, Riff international Production Durée : 03 min 36 s Description «C est pas sorcier» est un magazine de science et découverte présenté par Frédéric Courant, Jamy Gourmaud et Sabine Quindou. Il est composé de plusieurs émissions traitant de sujets divers et variés autour des thèmes de la terre et l univers, la santé, l histoire et la culture, les technologies. À bord de leur camion laboratoire, les trois journalistes parcourent des sites insolites pour apporter une meilleure compréhension de ce qui nous entoure. Des explications scientifiques accessibles à tout public. Le port de Rotterdam : Présentation Au cœur du vieux port, Fred présente l historique du port de Rotterdam de sa création au xiv e siècle à son grand développement à la fin du xix e siècle. Le port moderne, «principale porte d entrée des marchandises en Europe» est ensuite montré en vue aérienne avant que Jamy ne détaille le site et la situation des ports de Rotterdam à partir de cartes et de plan-maquettes. Les liens avec l arrière-pays (hinterland) sont ensuite évoqués d une péniche (Fred) et à partir de cartes (Jamy). Principaux thèmes abordés Port Mondialisation Mode de transport Arrière-pays/avant-pays 2

3 Contenus Niveaux, disciplines, compétences Niveau 4 e et 2 de Disciplines Géographie 4 e thème 1 de la première partie Les espaces majeurs de production et d échanges, étude de cas : une zone industrialo-portuaire en Europe ; Rotterdam. Géographie Seconde étude de cas, leçon : Les littoraux, espaces convoités. Compétences Décrire les principaux aménagements d un ensemble portuaire. Expliquer pourquoi Rotterdam est un lieu privilégié de la mondialisation des échanges. Expliquer le site et la situation du port à différentes échelles. Acquérir un vocabulaire géographique spécifique. Textes de référence Ministère de l Éducation nationale, Programme d enseignement d histoiregéographie-éducation civique pour les classes de sixième, de cinquième, de quatrième et de troisième du collège. Bulletin officiel [En ligne.] Bulletin spécial n 6 du 28 août Ministère de l Éducation nationale, Socle commun de connaissances et de compétences (Pilier 5 : culture humaniste). Bulletin officiel [En ligne.] Bulletin spécial n 29 du 20 juillet Ministère de l Éducation nationale, Programme d histoire et de géographie en classe de seconde générale et technologique, Ressources pour la classe de seconde Éduscol, Bulletin officiel [En ligne.] Bulletin spécial n 4 du 29 avril

4 Notions Mondialisation Multi-modalité Littoralisation Site/situation Vocabulaire Hinterland Avant-pays/arrière-pays Plateforme multimodale Porte-conteneurs Découpage du film 00 min 00 s : Présentation par Fred de l historique du port de Rotterdam, l un des plus grands ports de commerce du monde à partir du xiv e siècle. Il rappelle le rôle des échanges avec l Indonésie (anciennes Indes néerlandaises) dans ce développement. 00 min 34 s : Vues aériennes des navires pétroliers, porte-conteneurs, minéraliers et des aménagements portuaires qui font de Rotterdam le premier port d Europe. 00 min 57 s : Jamy présente le site de Rotterdam à partir de plan-maquettes, décrivant son évolution depuis le xv e siècle : construction de polders, de canaux, de terrepleins et de terminaux portuaires 02 min 03 s : Fred évoque l importance des canaux et du trafic fluvial pour transporter les marchandises vers l intérieur des terres. Jamy rebondit sur la question et explique à l aide d une maquette qu un port constitue une porte mettant en relation un avant-pays et un arrière pays. À partir de cartes, il donne à voir le maillage des réseaux de transport qui relient Rotterdam à toute l Europe. Il conclut en disant : «Tous les chemins mènent à Rotterdam». 4

5 Suggestions d activités L émission se concentre sur la présentation du port de Rotterdam. Ce peut être un bon point de départ pour une étude de cas en classe de seconde leçon, les littoraux, espaces convoités ou en classe de 4 e. En effet, dans la partie «Les échanges à la dimension du monde», le thème 1 concerne «Les espaces majeurs de production et d échanges», et il prend appui comme étude de cas sur une zone industrialo-portuaire située, soit en Asie, soit en Europe, et dans ce cas, Rotterdam est suggéré. Avec cette étude de cas, on peut illustrer le terme de mondialisation en s appuyant sur l étude de paysages et en fournissant quelques éléments simples de description, d analyse et d explication de ce processus. À partir du film, l élève doit être amené à décrire les principaux aménagements du port de Rotterdam puis à le localiser sur une carte d Europe et un planisphère. On expliquera alors pourquoi les littoraux sont des lieux privilégiés de la mondialisation des échanges. Il s agit d abord de définir les principaux termes du sujet, notamment le mot mondialisation qui sous tend tout le programme de géographie de 4 e : «Approches de la mondialisation». D après le site Techno-Science.net, le terme mondialisation désigne le développement de liens d interdépendance entre hommes, activités humaines et systèmes politiques à l échelle du monde. Ce phénomène touche la plupart des domaines avec des effets et une temporalité propres à chacun. Il évoque aussi parfois les transferts internationaux de main-d œuvre ou de connaissances. Ce terme est souvent utilisé aujourd hui pour désigner la mondialisation. La mondialisation désigne donc un processus historique par lequel des individus, des activités humaines et des structures politiques voient leur dépendance mutuelle et leurs échanges matériels autant qu immatériels s accroître sur des distances significatives à l échelle de la planète. Elle consiste en l interdépendance croissante des économies et contribue à l expansion des échanges et des interactions humaines. La mondialisation ou globalisation le terme provient de l anglais et désigne le même processus même si certains réduisent le portée de globalisation à la mondialisation économique concerne donc plusieurs domaines : Une mondialisation économique avec le développement des échanges de biens et de services Une mondialisation financière dont la crise de 2007 a révélé l importance 5

6 Une mondialisation des flux d informations à l exemple d internet Une mondialisation de la culture avec l accès d une très large partie de la population mondiale à des éléments de culture de populations parfois très éloignées Des flux migratoires mondialisés. La mondialisation concerne aussi le domaine politique avec notamment le développement des ONG et le rôle grandissant des organisations internationales. Il convient donc de parler des mondialisations tant le phénomène est complexe. D ailleurs, les antimondialistes des années 1990 sont devenus les altermondialistes qui soutiennent une mondialisation culturelle mais s oppose à la mondialisation libérale. Sur le plan économique, cette mondialisation s est accompagnée d un accroissement extraordinaire des échanges de biens permis par la révolution des transports depuis les années Le coût du transport s est effondré pendant qu il devenait de plus en plus rapide. Cela concerne les transports aériens, terrestres et surtout maritimes. Aujourd hui, le commerce maritime représente les ¾ du commerce mondial. C est pour cette raison que certains littoraux ont connu une croissance exponentielle depuis les années La révolution des transports a renforcé la littoralisation des activités. Toujours selon le site Techno-Science.net la littoralisation consiste : en une migration des populations vers les littoraux, pour les richesses halieutiques, ou encore l ouverture sur la mondialisation; en la maritimisation de l économie, qui a accompagné le développement des transports maritimes intercontinentaux et des grands ports maritimes (zones industrialo-portuaires). Tous les littoraux ne sont pas concernés par ses bouleversements qui se concentrent sur les façades littorales des trois pôles de la Triade (États-Unis, Japon, Union Européenne) et sur certains ports des pays émergents, principalement en Chine et à Singapour. Une façade littorale est une suite de grands ports qui partagent le même avant-pays et le même hinterland. Rotterdam est au cœur de la Northern Range, la première façade maritime mondiale constituée par les grands ports de la mer du Nord. Longtemps premier port mondial, aujourd hui dépassé par Shanghai, Singapour et Zhejiang, Rotterdam est toujours, et de loin, le premier port européen. Les nouvelles installations portuaires sont dévoreuses d espace. On parle d un divorce 6

7 entre le port et la ville en ce sens que le port se développe désormais loin de son site originel au cœur de la ville. Cela est lié à la conteneurisation qui suppose une inter-modalité et la présence de plusieurs plates-formes multimodales sans parler des terminaux pétroliers ou minéraliers. Les produits échangés sont à plus de 75 % des produits manufacturés qui voyagent par conteneurs. Les conteneurs sont des boîtes métalliques de tailles standardisées (2,4 m de large sur 6 ou 12 m de long) destinées au transport de marchandises. Ils sont transportés sur les océans sur de gigantesques navires ; les porte-conteneurs. Cette méthode permet d accélérer les opérations de chargement et de déchargement. Les conteneurs passent facilement d un moyen de transport à un autre péniche, train, camion au sein d une plateforme multimodale, un espace qui permet de passer rapidement d un mode de transport à un autre. Long de plus de 30 km, de la ville à la mer du Nord le long de la Meuse, le port de Rotterdam et ses zones industrialo-portuaires constituent la principale interface entre le cœur économique de l Union Européenne, la mégalopole européenne et en particulier l axe rhénan, et le reste du monde mondialisé. C est un espace moteur de la mondialisation, impliqué dans le processus de délocalisation, marqué par la puissance des Firmes Transnationales, transformé par des flux de marchandises qui n ont jamais été si importants. 7

8 Fiche élève 1 4 e / Géographie Objectifs Décrire un des paysages de la mondialisation : les aménagements du premier port d Europe. Assimiler le vocabulaire géographique spécifique. Fournir des éléments simples de description, d analyse et d explication du processus de mondialisation. Activité 1 : Décrire les principaux aménagements du port de Rotterdam Consigne : Après avoir vu le film Le port de Rotterdam : Présentation, réponds aux questions suivantes : 1. Quand le port de Rotterdam a-t-il été créé 2. Comment expliquer son accroissement depuis lors Quelles en sont les différentes étapes 3. Où le vieux port se situe-t-il Quels bateaux s y trouvent 4. Sur les rives de quels fleuves le port se développe-t-il Sur combien de kilomètres Jusqu à quelle mer s étend-il 8

9 5. Combien de bateaux rentrent par année dans le port de Rotterdam Combien d entrées de bateaux par jour compte-t-on Quels sont aujourd hui les différents types de bateaux qui fréquentent le port de commerce de Rotterdam 6. Décris cette image extraite du film. Que vois-tu au premier plan De quel type de bateau s agit-il Quels aménagements portuaires que peux-tu distinguer au second plan Que vois-tu à l arrière-plan Le port de Rotterdam 9

10 7. Que contiennent les boîtes que tu vois sur l image Vers quelle destination peuvent-elles partir Par quel moyen de transport Comment l espace où ces boîtes changent de mode de transport s appelle-t-il 8. D où viennent ces boîtes Détaille ta réponse. 9. Précise tous les aménagements portuaires cités dans le film, en partant du vieux port dans la ville de Rotterdam. 10. Pourquoi Rotterdam est-il le premier port européen Quels sont ses avantages 11. Conclue, en expliquant dans une synthèse, pourquoi la mondialisation a renforcé la place de Rotterdam dans l économie européenne. Utilise les termes géographiques d interface, avant-pays, arrière-pays ou hinterland, mégalopole, Triade, plateforme multimodale, littoralisation et conteneurs. 10

11 Activité 2 : Réaliser un schéma systémique : le port de Rotterdam au cœur de la mondialisation des échanges. Consigne : Complète le schéma ci-dessous à l aide des informations que tu as recueillies lors de la projection du film Le port de Rotterdam : Présentation. Le port de Rotterdam au cœur de la mondialisation 11

12 Fiche élève 2 Seconde / Géographie Objectifs Étude de cas qui répond aux trois problématiques du programme : un littoral caractérisé par la concentration des hommes et des activités sur un espace restreint, un espace convoité, un littoral privilégié pour la mise en œuvre de programmes d aménagement intégré et durable. Assimiler le vocabulaire géographique spécifique. Comprendre comment fonctionne la principale interface maritime de l Union Européenne. Activité 1 : Un lieu privilégié de la mondialisation : le port de Rotterdam Consigne : Après avoir vu le film Le port de Rotterdam : Présentation, réponds aux questions suivantes : 1. Sur quel site le premier port de Rotterdam se trouvait-il Qu y trouve-t-on aujourd hui À quelle distance du front de mer la ville se trouve-t-elle aujourd hui 2. Comment s est faite l extension du port Dans quelle direction Où se trouvent les installations portuaires de nos jours Détaillez ces installations. 3. Quelles activités sont aujourd hui liées au port 12

13 4. Dans quel pays se trouve Rotterdam Qu est-ce qui explique selon vous que ce port soit le premier port européen 5. Décris cette image extraite du film. Que vois-tu au premier plan De quel type de bateau s agit-il Quels aménagements portuaires peux-tu distinguer au second plan Que vois-tu à l arrière-plan Le port de Rotterdam 13

14 6. Quels sont les moyens de transport cités ou visibles dans le film Quels sont ceux qui ne sont pas cités. 7. Dans le film, il est dit : «Qu un port, c est une porte qui s ouvre d un côté sur la mer, de l autre sur les terres.». Expliquez cette phrase avec les termes géographiques d interface, d avant-pays, d arrière-pays ou hinterland. À quoi correspondent l avant-pays et l hinterland du port de Rotterdam 8. Concluez en expliquant en synthèse pourquoi la mondialisation a renforcé la place de Rotterdam dans l économie européenne. Utilisez les termes géographiques d interface, avant-pays, arrière-pays ou hinterland, mégalopole, Triade, plateforme multimodale, littoralisation et conteneurs. Expliquez dans votre texte, comment le port s est développé et quels aménagements ont été nécessaires 14

15 Activité 2 : Compléter un tableau : la fiche d identité du premier port européen Consigne : Complétez le tableau à l aide des informations que vous avez recueillies lors de la projection du film Le port de Rotterdam : Présentation. Ville Pays Classement mondial du port Classement européen du port Distance de la ville à la mer Avant-pays Hinterland ou arrière-pays Principaux produits importés Principaux aménagements portuaires Provenance des biens manufacturés et mode de transport Provenance des matières premières et ressources énergétiques et mode de transport Modes de transport possibles avec l arrière-pays Nom de la façade littorale (2) Facteur politique qui favorise le développement du port de Rotterdam (absence de taxes douanières avec l arrière-pays) Facteur économique qui a favorisé le développement du port. Tableau 1 : Fiche d identité du port de Rotterdam 15

16 Corrigé Fiche élève 1 Activité 1 : Décrire les principaux aménagements du port de Rotterdam 1. Le port de Rotterdam a été créé au xiv e siècle. 2. Depuis le xiv e siècle, le port de Rotterdam s est développé en plusieurs étapes. D abord, avec le commerce entre les Pays-Bas et sa colonie des Indes néerlandaises (actuelle Indonésie) du xvi e siècle au xviii e siècle, puis au xix e et xix e siècles, avec les révolutions industrielles et la mondialisation de l économie. 3. Le vieux port se situe au cœur de la ville de Rotterdam ; il accueille aujourd hui des vieux gréements et des bateaux de plaisance. 4. Le port de Rotterdam se développe sur les rives de la Meuse et du Rhin sur plus de 30 km jusqu à la mer du Nord navires rentrent chaque année dans le port de Rotterdam soit une moyenne de plus de 82 bateaux par jour. On y trouve des porte-conteneurs, des pétroliers jusqu à tonnes (supertankers) ou des minéraliers. 6. Cette image aérienne du port de Rotterdam peut être divisée en trois plans : au premier plan, on distingue plusieurs navires maritimes maintenus à quai par des bateaux plus petits. Ce sont des porte-conteneurs en voie de chargement ou de déchargement. au second plan, sur un terre-plein de forme rectangulaire, on voit un portique (grue) utilisé pour le transbordement des conteneurs, plusieurs conteneurs sont entreposés avant d être expédiés vers l intérieur des terres, il s agit donc d une plateforme multimodale. à l arrière-plan, autour des rives complètement artificialisées d un canal ou d un fleuve canalisé, on aperçoit d autres aménagements portuaires. 7. Ces boîtes sont des conteneurs qui contiennent tous les types de produits manufacturés qui sont échangés d un pays à l autre essentiellement par voie maritime. Celles qui sont déchargées des porte-conteneurs proviennent du monde entier et repartent le plus rapidement possible vers leur destination finale, un lieu du vaste hinterland de Rotterdam dans la vallée du Rhin, la mégalopole européenne voire dans toute l UE. Elles utilisent alors un des nombreux réseaux de transport qui irriguent le port de Rotterdam : par péniche, train, camion voire par cabotage le long de la mer. L espace où ils sont entreposés entre deux voyages est donc une plateforme multimodale. 16

17 8. Ces conteneurs peuvent venir du monde entier, mais compte tenu du commerce de l UE avec le reste du monde, quelques régions se dégagent. En premier lieu, les deux autres pôles de la Triade États-Unis et Japon qui concentrent avec l Europe une grande part du commerce mondial, en second lieu, les ports des pays émergents comme ceux du littoral chinois qui accueillent une grande part des industries délocalisées d Europe. 9. Le vieux port est devenu un port de plaisance, mais sur les 30 km de rives fluviales qui séparent Rotterdam de la mer du Nord et sur le front de mer, se concentrent de nombreux aménagements portuaires : quais et formes de radoub, plateformes multimodales, zones industrialo-portuaires avec des raffineries, réseaux de transports denses (voie ferrée, route, canal, oléoduc et gazoduc). 10. Rotterdam est le premier port européen, étant le débouché naturel de la région la plus riche d Europe, la vallée du Rhin, partie intégrante de la mégalopole européenne. Rotterdam est relié par de denses réseaux de transports à toute l Europe. C est le port central de la principale façade littorale de ce pôle de la Triade ; la Northern Range, suite de ports du Havre à Hambourg en passant par Dunkerque, Anvers, Rotterdam, Amsterdam et Brême. 11. La mondialisation économique a provoqué un accroissement des échanges à l échelle du monde, et particulièrement entre les trois pôles de la Triade qui concentre plus de 70 % du commerce mondial : les États-Unis, le Japon et l Union Européenne. Environ 80 % du commerce international passe par la voie maritime, cela renforce le rôle des grands ports des façades littorales des régions riches du monde, en particulier Rotterdam, principale interface de la mégalopole européenne qui va de Londres à Milan. On parle de littoralisation pour désigner le déplacement et la concentration d activités et d équipements sur les espaces littoraux. L avant-pays de Rotterdam c est le monde entier. Les navires qui rentrent chaque année dans le port proviennent essentiellement des deux autres pôles de la Triade, de pays émergents comme la Chine qui accueillent beaucoup d usines délocalisées et des pays en développement et des pays exportateurs de pétrole pour les ressources énergétiques et les matières premières. L arrière-pays ou hinterland est constitué de la vallée du Rhin, de toute la mégalopole européenne voire de toute l Europe. En effet l ensemble du continent est relié par divers réseaux de transport au port néerlandais. Le port de Rotterdam s est profondément transformé avec l accroissement exponentiel du trafic. Il a quitté le cœur de la ville et s étend désormais sur plus de 30 km sur les rives canalisées de la Meuse et du Rhin jusqu au littoral de la mer du Nord. Le littoral est entièrement artificialisé avec de nombreux aménagements 17

18 portuaires : polders et terre-pleins, quais avec des portiques pour le transbordement de conteneurs, zones industrialo-portuaires, plateformes multimodales Port le plus actif de la façade littorale la Northern Range de la mégalopole européenne, Rotterdam a vu sa place dans l économie européenne s accroître avec l affirmation de la mondialisation économique. Activité 2 : Réaliser un schéma systémique : le port de Rotterdam au cœur de la mondialisation des échanges. Le port de Rotterdam au cœur de la mondialisation (corrigé) 18

19 Corrigé Fiche élève 2 Activité 1 : Un lieu privilégié de la mondialisation : le port de Rotterdam 1. Le port de Rotterdam était à l origine au cœur de la ville. Les ports modernes demandant beaucoup plus d espaces, ils se situent désormais en dehors des villes, on parle d un divorce entre la ville et le port. Le port originel n accueille désormais que des bateaux de plaisance et des vieux gréements. Avec la création de polders et de terre-pleins, il se situe aujourd hui à plus de 30 km du front de mer. 2. Le port s est éloigné de la ville pour se développer le long des rives canalisées de la Meuse et du Rhin en direction du littoral de la mer du Nord. Les installations portuaires se situent sur le front de mer et le long de plus de 30 km de rives canalisées. Les quais sont souvent équipés de gigantesques portiques pour le transbordement des conteneurs ainsi que de plateformes multimodales qui permettent le passage rapide d un mode de transport à un autre ( péniche, train, camion, autre navire), de zones industrialo-portuaires avec des raffineries, de lieux de dépôts des matières premières entre autres. 3. Le port de Rotterdam génère directement ou indirectement de nombreuses activités. Tout d abord, dans le transport des marchandises reçues vers l intérieur des terres, les plateformes multimodales de Rotterdam sont reliées à toute l Europe par de multiples réseaux de transport : voie ferrée, route, canaux. De nombreuses industries se sont implantées près du port pour réduire les coûts liés au transport, par exemple, pour transformer des produits bruts entrants (raffineries), elles sont à l origine de nombreuses zones industrialo-portuaires. En plus de l activité de réparation des navires, le port génère aussi de nombreuses activités tertiaires de la capitainerie au centre-ville à la fixation du prix du pétrole en Europe, le célèbre Brent. 4. Rotterdam se situe aux Pays-Bas. Plusieurs facteurs expliquent qu il soit aujourd hui le premier port européen, tout d abord le fait que les Pays-Bas appartiennent depuis l origine à la communauté européenne, CEE puis UE, et donc que ce pays fasse partie intégrante du marché commun. Un produit débarqué à Rotterdam pourra être transporté dans un des 26 autres pays de l U.E sans aucun droit de douane. De plus, le port est un élément essentiel de la façade portuaire, une suite de grands ports, de la mégalopole européenne qui va de Londres à Milan. La Northern Range dispose ainsi d un hinterland très riche et sert d interface avec le reste du monde, notamment avec les deux autres mégalopoles des deux autres pôles de la Triade. 19

20 5. Cette image aérienne du port de Rotterdam peut être divisée en trois plans : au premier plan, on distingue plusieurs navires maritimes maintenus à quai par des bateaux plus petits. Ce sont des porte-conteneurs en voie de chargement ou de déchargement. au second plan, sur un terre-plein de forme rectangulaire, on voit un portique (grue) utilisé pour le transbordement des conteneurs, plusieurs conteneurs sont entreposés avant d être expédiés vers l intérieur des terres, il s agit donc d une plateforme multimodale. à l arrière-plan, autour des rives complètement artificialisées d un canal ou d un fleuve canalisé, on aperçoit d autres aménagements portuaires. 6. Les moyens de transport cités ou visibles dans le film sont, outre le transport maritime avec différents types de navires, porte-conteneurs, pétroliers, minéraliers, le transport fluvial par péniche, le transport routier par camion et ferroviaire par train. D autres ne sont pas cités : le cabotage maritime pour redistribuer les marchandises à partir de Rotterdam, le transport par tuyaux oléoducs et gazoducs et le transport aérien, peu utilisé dans les échanges de marchandises. 7. Le port de Rotterdam reçoit des navires qui viennent du monde entier, son avantpays s étend donc à toute la planète. Une étude plus poussée insisterait sur la part prépondérante prise par les ports des deux autres pôles de la Triade dans les échanges de produits manufacturés, mais aussi par ceux des pays émergents et surtout de la Chine, pays qui accueille de nombreuses délocalisations, et enfin des pays exportateurs de pétrole et de certains pays en développement, exportateurs de produits bruts. L hinterland de Rotterdam s étend d abord à la vallée du Rhin ou à l ensemble de la mégalopole européenne voire à tout le continent relié de multiples façons à ce port. Rotterdam constitue donc une interface active entre la partie la plus riche de l UE et le reste du monde globalisé. 8. La mondialisation économique a provoqué un accroissement des échanges à l échelle du monde et particulièrement entre les trois pôles de la Triade qui concentre plus de 70 % du commerce mondial : les États-Unis, le Japon et l Union Européenne. Environ 80 % du commerce international passe par la voie maritime, cela renforce le rôle des grands ports des façades littorales des régions riches du monde, en particulier Rotterdam, principale interface de la mégalopole européenne qui va de Londres à Milan. On parle de littoralisation pour désigner le déplacement et la concentration d activités et d équipements sur les espaces littoraux. L avant-pays de Rotterdam c est le monde entier. Les navires qui rentrent chaque année dans le port proviennent essentiellement des deux autres pôles de la Triade, de pays émergents comme la Chine qui accueillent beaucoup d usines 20

21 délocalisées et des pays en développement et des pays exportateurs de pétrole pour les ressources énergétiques et les matières premières. L arrière-pays ou hinterland est constitué de la vallée du Rhin, de toute la mégalopole européenne voire de toute l Europe. En effet l ensemble du continent est relié par divers réseaux de transport au port néerlandais. Le port de Rotterdam s est profondément transformé avec l accroissement exponentiel du trafic. Il a quitté le cœur de la ville et s étend désormais sur plus de 30 km sur les rives canalisées de la Meuse et du Rhin jusqu au littoral de la mer du Nord. Le littoral est entièrement artificialisé avec de nombreux aménagements portuaires : polders et terre-pleins, quais avec des portiques pour le transbordement de conteneurs, zones industrialo-portuaires, plateformes multimodales Port le plus actif de la façade littorale la Northern Range de la mégalopole européenne, Rotterdam a vu sa place dans l économie européenne s accroître avec l affirmation de la mondialisation libérale. Activité 2 : Compléter un tableau : la fiche d identité du premier port européen Tableau 1 : fiche d identité du port de Rotterdam (corrigé) Ville Pays Classement mondial du port (1) Classement européen du port (1) Distance de la ville à la mer Avant-pays Hinterland ou arrière-pays Principaux produits importés Rotterdam Pays-Bas 4 e 1 er Plus de 30 km - Le monde - Façades littorales des deux autres pôles de la Triade - Ports de pays émergents Vallée du Rhin (axe rhénan) Mégalopole européenne Union Européenne Produits manufacturés Matières premières Ressources énergétiques (pétrole) 21

22 Principaux aménagements portuaires Provenance des biens manufacturés et mode de transport Provenance des matières premières et ressources énergétiques et mode de transport Modes de transport possibles avec l arrière-pays Nom de la façade littorale (2) Facteur politique qui favorise le développement du port de Rotterdam (absence de taxes douanières avec l arrière-pays) Facteur économique qui a favorisé le développement du port. Zone industrialo-portuaire Plateformes multimodales Polders/terre-plein Portiques à conteneurs Canaux Réseaux de transports vers l intérieur des terres Pôles de la Triade (États-Unis et Japon) et ports des pays émergents (importance des délocalisations) Porte-conteneurs Pays en développement et pays exportateurs de pétrole Pétroliers (supertankers) et minéraliers Canal, péniche Route, camion Voie ferrée, train Oléoducs / Gazoducs Cabotage, vers les autres ports européens Northern Range Création de la CEE puis de l Union Européenne, marché commun à 27 pays sans taxes douanières intérieures. La mondialisation. (1) (2) 22

Projet Nador West Med

Projet Nador West Med ROYAUME DU MAROC Projet Nador West Med NOTE DE PRESENTATION SOMMAIRE Mai 2014 Sommaire EXECUTIVE SUMMARY 3 PARTIE I - PRESENTATION GENERALE DU PROJET NWM 5 1. Positionnement stratégique du Projet 2. Composantes

Plus en détail

Indicateurs de Performance Portuaire et Logistique Flux import conteneurs

Indicateurs de Performance Portuaire et Logistique Flux import conteneurs Indicateurs de Performance Portuaire et Logistique Flux import conteneurs Maîtrise d ouvrage : Contact : Valérie RAI-PUNSOLA Valerie.rai-punsola@logistique-seine-normandie.com Maîtrise d œuvre : Avec la

Plus en détail

à ANVERS SEA DIFFERENT

à ANVERS SEA DIFFERENT CMA CGM à ANVERS SEA DIFFERENT Cliquez pour modifier les styles du texte du masque Deuxième niveau Troisième niveau Quatrième niveau» Cinquième niveau Le développement du port d Anvers Pays-Bas Belgique

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. «MED LINK PORTS» : le port de Marseille Fos et 8 plateformes multimodales concluent un partenariat de promotion

COMMUNIQUE DE PRESSE. «MED LINK PORTS» : le port de Marseille Fos et 8 plateformes multimodales concluent un partenariat de promotion Avec le soutien de COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le mercredi 3 décembre 2008 «MED LINK PORTS» : le port de Marseille Fos et 8 plateformes multimodales concluent un partenariat de promotion Dans le cadre

Plus en détail

Coopération entre les ports maritimes et les plateformes intérieures ( freight village )

Coopération entre les ports maritimes et les plateformes intérieures ( freight village ) Coopération entre les ports maritimes et les plateformes intérieures ( freight village ) Bruno VERGOBBI Délégué général de l UPACCIM (Union des Ports Autonomes et des Chambres de Commerce et d Industrie

Plus en détail

COMMISSION DES COMMUNAUTES EUROPÉENNES

COMMISSION DES COMMUNAUTES EUROPÉENNES FR Cas n IV/M.1021 - COMPAGNIE NATIONALE DE NAVIGATION / SOGELFA - CIM Le texte en langue française est le seul disponible et faisant foi. RÈGLEMENT (CEE) n 4064/89 SUR LES CONCENTRATIONS Article 6, paragraphe

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

Séquence 4. France et Europe dans le monde

Séquence 4. France et Europe dans le monde Séquence 4 Géographie France et Europe dans le monde Sommaire 1. L Union européenne dans la mondialisation A L Union européenne : acteur et pôle majeur de la mondialisation B Une façade maritime mondiale

Plus en détail

Travailler avec le site INA Rhône-Alpes ou l intérêt d une approche locale

Travailler avec le site INA Rhône-Alpes ou l intérêt d une approche locale ACADEMIE DE GRENOBLE Géographie Programme de Troisième, partie II, thème 1 LES ESPACES PRODUCTIFS Travailler avec le site INA Rhône-Alpes ou l intérêt d une approche locale alexandre.bouineau@ac-grenoble.fr

Plus en détail

COMPAGNIE DES EXPERTS MARITIMES

COMPAGNIE DES EXPERTS MARITIMES COMPAGNIE DES EXPERTS MARITIMES QUI SOMMES NOUS? CÔTE D IVOIRE GHANA TOGO BURKINA FASO Une équipe d experts qualifiés et expérimentés Un réseau de sociétés présent dans les principaux ports de l Afrique

Plus en détail

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE?

LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? LE COMMERCE EXTÉRIEUR CHINOIS DEPUIS LA CRISE: QUEL RÉÉQUILIBRAGE? Françoise Lemoine & Deniz Ünal CEPII Quel impact de l expansion chinoise sur l économie mondiale? Rencontres économiques, 18 septembre

Plus en détail

Des cartes pour comprendre un monde complexe

Des cartes pour comprendre un monde complexe Des cartes pour comprendre un monde complexe Propositions de séquences en TES/L et en TS sur le cours introductif de géographie par Damien LOQUAY, EEMCP2 en Tunisie Ce que disent les programmes Terminale

Plus en détail

PAS D ORGANISATION SANS ORGANISATION (2)

PAS D ORGANISATION SANS ORGANISATION (2) LES ORGANISATIONS BOUGENT PAS D ORGANISATION SANS ORGANISATION (2) Livret rédigé par Jean-Pascal Bricout, Daniel Chabaud et Martine Crumière SCÉRÉN-CNDP, 2007 Fondée en 1875, l entreprise familiale Babolat

Plus en détail

Outil d Evaluation relatif aux Socles de compétences Premier degré de l enseignement secondaire HISTOIRE. ANVERS AU XVI e SIÈCLE. Dossier de l élève

Outil d Evaluation relatif aux Socles de compétences Premier degré de l enseignement secondaire HISTOIRE. ANVERS AU XVI e SIÈCLE. Dossier de l élève Outil d Evaluation relatif aux Socles de compétences Premier degré de l enseignement secondaire HISTOIRE ANVERS AU XVI e SIÈCLE Dossier de l élève Nom :.. Prénom : Classe : Première partie Tâche : Tu disposes

Plus en détail

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz

SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com. Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SBM Offshore OIL & GAS* sdv.com Logistique. Imagination. *Pétrole et Gaz SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un

Plus en détail

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013 LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES 1. Facteurs structurels du ralentissement de la croissance dans les BRIC 2. Interdépendances commerciales entre les BRIC et le reste du monde Françoise Lemoine, Deniz

Plus en détail

Les investissements internationaux

Les investissements internationaux Conclusion : Doit-on réguler les IDE? Les investissements internationaux Introduction : Qu est ce qu un investissement direct à l étranger (IDE)? I) L évolution des IDE 1 Les IDE : une affaire entre riches

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 8 bis du 23 octobre 2008 C2008-68 / Lettre du ministre de l économie, de l industrie et de l emploi du 27 août

Plus en détail

Port de Limay-Porcheville. Infrastructures, Services, Multimodalité

Port de Limay-Porcheville. Infrastructures, Services, Multimodalité Port de Limay-Porcheville Infrastructures, Services, Multimodalité Port de Limay-Porcheville, plate-forme incontournable de l Ouest parisien Situé à l Ouest de Paris sur l axe Paris-Rouen-Le Havre, le

Plus en détail

L Essentiel des techniques du commerce international

L Essentiel des techniques du commerce international Désiré Loth L Essentiel des techniques du commerce international Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

Afrique. Membre du Groupe SEA-invest

Afrique. Membre du Groupe SEA-invest Afrique Membre du Groupe SEA-invest Afrique Pour plus d information www.sea-invest.com 3 Participer à la croissance des économies locales et augmenter l attractivité des ports 3 Investir dans la modernisation

Plus en détail

L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain. Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN

L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain. Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN L importance des ports dans le transport durable et la supply-chain Philippe DEYSINE / Jean-Pierre GRASSIEN Les ports et les pôles de compétitivité Mission des pôles de compétitivité Faire émerger des

Plus en détail

Archivistes en herbe!

Archivistes en herbe! Les archives c est quoi? Un archiviste travaille avec des archives. Oui, mais les archives c est quoi? As-tu déjà entendu ce mot? D après toi, qu est-ce qu une archive? 1. Les archives ce sont des documents

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D'OPALE Laboratoire Redéploiement Industriel et Innovation DOCUMENTS DE TRAVAIL. N 89 Novembre 2004

UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D'OPALE Laboratoire Redéploiement Industriel et Innovation DOCUMENTS DE TRAVAIL. N 89 Novembre 2004 Lab.RII UNIVERSITÉ DU LITTORAL CÔTE D'OPALE Laboratoire Redéploiement Industriel et Innovation DOCUMENTS DE TRAVAIL N 89 Novembre 2004 IMPLANTATION DES FIRMES ET STRATEGIE DES ACTEURS DE LA «CHAINE DOOR

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DE LA DECLARATION S.I.G.A.D

MANUEL D UTILISATION DE LA DECLARATION S.I.G.A.D MANUEL D UTILISATION DE LA DECLARATION S.I.G.A.D Système d Information et de Gestion Automatisée des Douanes 1 INTRODUCTION MASQUE PRINCIPAL SAISIE DECLARATION - Année agrément - Numéro agrément - Nom

Plus en détail

S ORIENTER DANS UNE GARE

S ORIENTER DANS UNE GARE S ORIENTER DANS UNE GARE SÉCURITÉ FERROVIAIRE Pistes d animation pour l enseignant Niveaux : École élémentaire / cycle 3 Durée : 1 à 2 séances Domaines transversaux : Maîtrise de la langue, culture humaniste

Plus en détail

SCHÉMA DIRECTEUR DES IMPLANTATIONS PORTUAIRES ET ACTIVITÉS DE LOISIRS DU CANAL DE L OURCQ

SCHÉMA DIRECTEUR DES IMPLANTATIONS PORTUAIRES ET ACTIVITÉS DE LOISIRS DU CANAL DE L OURCQ SCHÉMA DIRECTEUR DES IMPLANTATIONS PORTUAIRES ET ACTIVITÉS DE LOISIRS DU CANAL DE L OURCQ 1 OBJET DU SCHÉMA DIRECTEUR Une démarche partenariale du Département de la Seine-Saint-Denis, avec les collectivités

Plus en détail

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS METHODOLOGIE I. Comment travailler et organiser son travail en histoire-géographie LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

Plus en détail

Logistique et transport de marchandises au Maroc : État des lieux et enjeux. Professeur Mustapha EL KHAYAT

Logistique et transport de marchandises au Maroc : État des lieux et enjeux. Professeur Mustapha EL KHAYAT Logistique et transport de marchandises au Maroc : État des lieux et enjeux. Professeur Mustapha EL KHAYAT Président de l Association Marocaine pour la logistique ( AMLOG) I- Le coût de la logistique au

Plus en détail

PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS. Avril 2011

PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS. Avril 2011 PRESENTATION DE L AGENCE NATIONALE DES PORTS Avril 2011 1 Mise en place d un cadre législatif et réglementaire L instauration par la Loi 15-02 de: l obligation d exercice des activités portuaires dans

Plus en détail

L acteur clé de la logistique internationale

L acteur clé de la logistique internationale L acteur clé de la logistique internationale ACTIVITÉS PORTUAIRES ET LOGISTIQUES De l agence maritime à la manutention portuaire, de la gestion de terminaux à la logistique terrestre y compris vers l intérieur

Plus en détail

Afrique. Membre du Groupe SEA-invest

Afrique. Membre du Groupe SEA-invest Afrique Membre du Groupe SEA-invest OCEAN ATLANTIQUE DANEMARK IRLANDE Gdansk MER DU NORD Hambourg POLOGNE ROYAUME-UNI Flessingue Zeebruges Dunkerque Gand Calais Rotterdam Anvers BELGIQUE PAYS-BAS ALLEMAGNE

Plus en détail

[HDA HDA] La Statue de la Liberté au Musée des arts et métiers NOM : PRENOM :... ... Source photo : wikipedia.org. Parcours élève CORRIGE

[HDA HDA] La Statue de la Liberté au Musée des arts et métiers NOM : PRENOM :... ... Source photo : wikipedia.org. Parcours élève CORRIGE [HDA HDA] La Statue de la Liberté au Musée des arts et métiers Parcours élève CORRIGE Source photo : wikipedia.org Xavier Marliangeas Fanny Hermon-Duc NOM :... PRENOM :.... EGLISE Où est située la statue

Plus en détail

Cours 3. Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales. I. Les deux pôles principaux de l Asie orientale

Cours 3. Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales. I. Les deux pôles principaux de l Asie orientale Thème 3 Dynamiques des grandes aires continentales Question 3 - L Asie du Sud et de l Est : les enjeux de la croissance Cours 3. Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales Quel pays assurera,

Plus en détail

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes).

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes). SUJET DE CONCOURS Sujet Exploitation d une documentation scientifique sur le thème de l énergie 2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D,

Plus en détail

FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE. Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs. Synthèse

FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE. Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs. Synthèse FILIÈRE TRANSPORT-LOGISTIQUE Enjeux et questionnements Paroles d'acteurs Synthèse avril 2004 Source : Agence de développement et d'urbanisme de Lille Métropole - 2004 2 L Agence de développement et d urbanisme

Plus en détail

Le meilleur moyen de communication au Canada?

Le meilleur moyen de communication au Canada? Le meilleur moyen de communication au Canada? Aperçu général Les élèves commencent par dire quel est, selon eux, le meilleur moyen de communication au Canada : routes, chemin de fer, voies navigables,

Plus en détail

CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014

CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014 CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014 PREMIERE PARTIE : HISTOIRE (13 POINTS) 1. Questions (6 points) 1. A quels siècles correspond l «âge des églises gothiques»? (1 point) L «âge des églises gothiques» va

Plus en détail

Discovering Hidden Value

Discovering Hidden Value Discovering Hidden Value A la découverte de la valeur cachée Consultation pour les Opérations de Forage Proposées en Offshore Marocain 2013 Qui est Cairn Energy? Cairn est une société de pétrole et de

Plus en détail

Activité 45 : La responsabilité de l Homme sur son environnement géologique

Activité 45 : La responsabilité de l Homme sur son environnement géologique 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : Géologie externe, évolution des paysages (16 heures) Notions. contenus Compétences Exemples d activités L procure à l Homme des ressources. [Thèmes : Environnement,

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

Atelier du canal de l Ourcq Intégration des ports en milieu urbain Vendredi 6 juin 2014

Atelier du canal de l Ourcq Intégration des ports en milieu urbain Vendredi 6 juin 2014 Atelier du canal de l Ourcq Intégration des ports en milieu urbain Vendredi 6 juin 2014 Animatrice :, Institut d Aménagement et d Urbanisme (IAU) Ile-de- France 1 Discours introductif Célia BLAUEL, adjointe

Plus en détail

Questionnaire assurances des marchandises transportées par voie maritime, terrestre ou aérienne

Questionnaire assurances des marchandises transportées par voie maritime, terrestre ou aérienne Ce questionnaire a pour objet de renseigner l Assureur sur le risque à garantir. Les réponses apportées aux questions posées ci-après ainsi que les documents à fournir serviront de base à l établissement

Plus en détail

Chapitre 3 La mondialisation en fonctionnement

Chapitre 3 La mondialisation en fonctionnement CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN Chapitre 3 La mondialisation en fonctionnement Table des matières 1 Le processus de mondialisation 2 1.1 Les principales phases de la mondialisation..............

Plus en détail

La logistique des terminaux portuaires de conteneurs

La logistique des terminaux portuaires de conteneurs La logistique des terminaux portuaires de conteneurs Julien Dubreuil Août 2008 CIRRELT-2008-38 Julien Dubreuil 1,* 1 Centre interuniversitaire de recherche sur les réseaux d entreprise, la logistique et

Plus en détail

HORLOGE ET MONTRE IN SITU : MÉCANIQUE 2

HORLOGE ET MONTRE IN SITU : MÉCANIQUE 2 IN SITU : MÉCANIQUE 2 HORLOGE ET MONTRE Réalisation : Toni Marin CNDP, le Département d Enseignement de la Generalitat de Catalunnya, 2000 Durée : 04 min 12 s Le film démarre par un historique chronologique

Plus en détail

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Deuxième édition. Éditions d Organisation, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0

Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER. Le guide. Deuxième édition. Éditions d Organisation, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0 Madeleine NGUYEN-THE IMPORTER Le guide Deuxième édition, 2002, 2004 ISBN : 2-7081-3168-0 Sommaire Introduction...1 Première partie LA PLACE DE L IMPORT DANS LES ÉCHANGES INTERNATIONAUX Chapitre 1. Enjeux

Plus en détail

Où sont les Hommes sur la Terre

Où sont les Hommes sur la Terre Où sont les Hommes sur la Terre Introduction : Notre planète est constituée de régions peuplées et d autres qui sont presque vides, ainsi 90% de la population vit dans l hémisphère nord. Dans certains

Plus en détail

Ces éléments de correction n'ont qu'une valeur indicative. Ils ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité des autorités académiques, chaque

Ces éléments de correction n'ont qu'une valeur indicative. Ils ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité des autorités académiques, chaque Ces éléments de correction n'ont qu'une valeur indicative. Ils ne peuvent en aucun cas engager la responsabilité des autorités académiques, chaque jury est souverain. B.T.S. VENTES ET PRODUCTIONS TOURISTIQUES

Plus en détail

1) Dans un système par répartition, qui finance les retraites, et par quel intermédiaire?

1) Dans un système par répartition, qui finance les retraites, et par quel intermédiaire? DOCUMENT 1 : Le système de français : Le système de par répartition Ce système de est fondé sur l existence d une solidarité intergénérationnelle. A chaque période, les pensions de reçues par les retraités

Plus en détail

Relocaliser la production industrielle, est-ce possible? Le retour du Made In France

Relocaliser la production industrielle, est-ce possible? Le retour du Made In France Relocaliser la production industrielle, est-ce possible? Le retour du Made In France Cycle Innovation & Connaissance 54 petit déjeuner Pr. Jacques COLIN 22 janvier 8h30-10h Grasse Animatrice : Valérie

Plus en détail

Partie I : Un siècle de transformations scientifiques, technologiques et sociales

Partie I : Un siècle de transformations scientifiques, technologiques et sociales Proposition de mise en œuvre des nouveaux programmes de troisième Partie I : Un siècle de transformations scientifiques, technologiques et sociales Thème 2 : L évolution du système de production et ses

Plus en détail

Un monde économique interconnecté La mondialisation appliquée aux actions. Livret complémentaire de l exposition temporaire

Un monde économique interconnecté La mondialisation appliquée aux actions. Livret complémentaire de l exposition temporaire Un monde économique interconnecté La mondialisation appliquée aux actions Livret complémentaire de l exposition temporaire Un monde économique interconnecté Sans Bourse, Sommaire Circulation des capitaux

Plus en détail

Nous sommes interrogés sur la nature de la crise que nous rencontrons

Nous sommes interrogés sur la nature de la crise que nous rencontrons 75 L enjeu : intervenir sur le partage de plus en plus inégalitaire de la richesse produite Économiste, Fondation Copernic Nous sommes interrogés sur la nature de la crise que nous rencontrons depuis 2007-2008

Plus en détail

Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani.

Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani. Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani. Sommaire Programme, Capacités (http://www.education.gouv.fr/cid50636/ mene0925419a.html) Dossier documentaire d histoire géographie en CAP : Note de cadrage de l épreuve.

Plus en détail

Réunion de présentation. Avril 2015

Réunion de présentation. Avril 2015 Réunion de présentation Avril 2015 Points abordés 1. L environnement 2. L équipe 3. La pédagogie et le fonctionnement de l établissement 4. Après la 3 ème? 5. Questions L environnement 12, chaussée Jules

Plus en détail

TMS EYEFREIGHT B.V. 7 e ÉDITION. Eyefreight. Pour vos appels d offre. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

TMS EYEFREIGHT B.V. 7 e ÉDITION. Eyefreight. Pour vos appels d offre. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Pour vos appels d offre Juillet-Août 2014 TMS 7 e ÉDITION EYEFREIGHT B.V. Eyefreight SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM de l'éditeur Eyefreight B.V. 2. Appartenance

Plus en détail

ANNUAIRE POUR MARCHANDISES DANGEREUSES HONGRIE. Edité par: L Association Internationale des Conseillers à la Sécurité 2012.

ANNUAIRE POUR MARCHANDISES DANGEREUSES HONGRIE. Edité par: L Association Internationale des Conseillers à la Sécurité 2012. ANNUAIRE POUR MARCHANDISES 2011 HONGRIE Edité par: L Association Internationale des Conseillers à la Sécurité 2012. CONTENU DES SUJETS INTRODUCTION I. FOND DE MESURE 1. Transport routier 2. Transport ferroviaire

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

Énergie et Mondialisation

Énergie et Mondialisation Énergie et Mondialisation Il est fréquent d affirmer que de nombreuses questions énergétiques ou environnementales ne peuvent être posées correctement qu au niveau mondial. Résolument ancré dans le réseau

Plus en détail

Les Incoterms et le transfert du risque. international de marchandises : problématique de la garantie

Les Incoterms et le transfert du risque. international de marchandises : problématique de la garantie 1 dans le transport international de marchandises : problématique de la garantie La mondialisation consacre le passage d une économie qui fonctionnait essentiellement dans le cadre des Etats Nations à

Plus en détail

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE Continuer Contents Sommaire Comprendre COMPRENDRE VOS BESOINS Comprendre Après avoir progressé en moyenne de 25% par an au cours de la dernière

Plus en détail

Logistique de la filière marocaine d exportation de tomates fraîches : des enjeux économiques et environnementaux

Logistique de la filière marocaine d exportation de tomates fraîches : des enjeux économiques et environnementaux L e s n o t e s d a l e r t e d u C I H E AM N 8 0 M a i 2 0 1 2 Logistique de la filière marocaine d exportation de tomates fraîches : des enjeux économiques et environnementaux Imene KELLOU Diplômée

Plus en détail

UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ

UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT Géographie UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ Le café est l un des biens les plus échangés dans le monde. Certains affirment qu il arrive juste après le pétrole, mais

Plus en détail

CONNAISSANCE DE LA BRANCHE TRANSPORT. Cours interentreprises 4

CONNAISSANCE DE LA BRANCHE TRANSPORT. Cours interentreprises 4 CONNAISSANCE DE LA BRANCHE TRANSPORT 1 Objectif Vous connaissez les moyens de transport courants avec leurs avantages et paticularités. Vous êtes capable de choisir le moyen de transport et l emballage

Plus en détail

DANS QUELLE MESURE LA CROISSANCE ECONOMIQUE PERMET-ELLE LE DEVELOPPEMENT?

DANS QUELLE MESURE LA CROISSANCE ECONOMIQUE PERMET-ELLE LE DEVELOPPEMENT? DANS QUELLE MESURE LA CROISSANCE ECONOMIQUE PERMET-ELLE LE DEVELOPPEMENT? Notions Celles que vous devez déjà connaître : Liste page 12 du manuel : si vous ne les connaissez pas, il faut reprendre vos cours

Plus en détail

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé

Healthcare * sdv.com. Logistique. Imagination. *Santé Healthcare * sdv.com Logistique. Imagination. *Santé SDV, un service de proximité et une performance assurée La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité

Plus en détail

TNT SWISS POST AG RESEAU (AERIEN ET ROUTIER) Unique en Europe et dans le reste de Monde THE PEOPLE NETWORK. tntswisspost.com +41 800 55 55 55

TNT SWISS POST AG RESEAU (AERIEN ET ROUTIER) Unique en Europe et dans le reste de Monde THE PEOPLE NETWORK. tntswisspost.com +41 800 55 55 55 tntswisspost.com +41 800 55 55 55 2015-03-27 TNT SWISS POST AG Unique en Europe et dans le reste de Monde THE PEOPLE NETWORK 1/6 TNT SWISS POST AG ETENDEZ VOTRE RESEAU EN EUROPE FIABLE, PARTOUT ET EN TOUT

Plus en détail

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés Introduction La notion de système évoque l idée d organisation. Un système monétaire national est l organisation des relations monétaires dans un pays : comment les agents économiques peuvent-ils utiliser

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Résumé L excédent commercial suisse affiche un nouveau record en 2013, à 26,6 Mds CHF (environ 4,5% du PIB). Recevant près de 55% des exportations suisses, l

Plus en détail

Transport et Logistique face à la mondialisation

Transport et Logistique face à la mondialisation Commission Mobilité et Transport Transport et Logistique face à la mondialisation Cas des Produits Industrialisés CNISF le 13 janvier 2010 JC Raoul 1 Pourquoi les produits industrialisés? Une croissance

Plus en détail

La France est-elle compétitive?

La France est-elle compétitive? La France est-elle compétitive? Cafés Géographiques de Montpellier Gilles Ardinat, professeur agrégé et docteur en Géographie, enseignant à l Université Paul Valéry, Montpellier III C est à l occasion

Plus en détail

LA LOGISTIQUE GLOBALE ET LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Enjeux principes exemples. Philippe-Pierre Dornier Michel Fender. Deuxième édition 2007

LA LOGISTIQUE GLOBALE ET LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Enjeux principes exemples. Philippe-Pierre Dornier Michel Fender. Deuxième édition 2007 Philippe-Pierre Dornier Michel Fender LA LOGISTIQUE GLOBALE ET LE SUPPLY CHAIN MANAGEMENT Enjeux principes exemples Deuxième édition 2007, 2007 ISBN : 978-2-7081-3384-6 Sommaire Remerciements... V Préface...

Plus en détail

La mondialisation des tâches informatiques

La mondialisation des tâches informatiques Chapitre 1 La mondialisation des tâches informatiques Quel que soit le domaine que l on observe, les économies engendrées par l outsourcing, aussi appelé offshore ou délocalisation, sont considérables.

Plus en détail

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE FIN-INTER-01 LE CONTEXTE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 2 heures Objectifs : Positionner le domaine de la finance internationale dans son contexte. Pré requis : Néant. Modalités

Plus en détail

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales

1. La production d électricité dans le monde : perspectives générales Quinzième inventaire Édition 2013 La production d électricité d origine renouvelable dans le monde Collection chiffres et statistiques Cet inventaire a été réalisé par Observ ER et la Fondation Énergies

Plus en détail

Paris a-t-elle la grosse tête?

Paris a-t-elle la grosse tête? Paris a-t-elle la grosse tête? Magazine français traduit en anglais pour les touristes Paris Capitale Hors-Série. N 1008 du 12 juillet 2010. La France vue par les parisiens http://www.dailymotion.com/video/x6pg5r_pub-le-parisien-et-les-japonais_fun

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6

Sommaire. Message du Président 3. Les 7 enjeux du développement durable 5. Notre Politique, nos actions. Partager une même éthique des affaires 6 Sommaire Message du Président 3 Les 7 enjeux du développement durable 5 Notre Politique, nos actions Partager une même éthique des affaires 6 Garantir et toujours renforcer la sécurité des collaborateurs,

Plus en détail

Incarner un aéroport différent, à taille humaine

Incarner un aéroport différent, à taille humaine Incarner un aéroport différent, à taille humaine Notre aéroport dispose d un des plus forts potentiels de développement en Europe. Notre ambition est d incarner un aéroport différent. A taille humaine.

Plus en détail

Chez les réparateurs de zém

Chez les réparateurs de zém Chez les réparateurs de zém Thèmes Questions de société, vie quotidienne Concept Le webdocumentaire Indépendances africaines, documentaire conçu spécifiquement pour le web, offre un voyage dans 16 pays

Plus en détail

La région Nord-Pas-de-Calais

La région Nord-Pas-de-Calais La région Nord-Pas-de-Calais A Quelle est l identité de ma région? Quelles sont ses activités? 1 La région Nord-Pas-de-Calais en France 1 2 Les chiffres-clés de la région Nord-Pas-de-Calais Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

Analyse de la carte :

Analyse de la carte : Amorcée au 18eme siècle en Angleterre la révolution industrielle s accélère dans les années 1870 1880 et se diffuse dans toute l Europe et aux USA. Stimulé par de nouvelles inventions comme l électricité,

Plus en détail

la voie bilatérale reste la meilleure option

la voie bilatérale reste la meilleure option WWW.ELECTIONS.CH FICHE THEMATIQUE : SUISSE-UE la voie bilatérale reste la meilleure option L UE est un des principaux partenaires commerciaux de la Suisse. A l inverse, la Suisse est le deuxième partenaire

Plus en détail

Compétitivité des entreprises et maîtrise des consommations d énergie sont-elles conciliables?

Compétitivité des entreprises et maîtrise des consommations d énergie sont-elles conciliables? Fiches extraites du dossier du participant remis à l'occasion du Débat national sur les énergies lors de la rencontre de Nice, le 15 avril 2003. Le thème de cette rencontre était " Énergie, entreprises

Plus en détail

Le sud-ouest des Pays-Bas la région idéale pour faire des affaires

Le sud-ouest des Pays-Bas la région idéale pour faire des affaires Le sud-ouest des Pays-Bas la région idéale pour faire des affaires Le sud-ouest des Pays-Bas, qui comprend la province de Zélande et la région occidentale du Brabant-du-Nord, est un lieu attrayant pour

Plus en détail

La mobilité de demain

La mobilité de demain 8 E CONGRES EUROPEEN ECO-TECHNOLOGIES POUR LE FUTUR La mobilité de demain 12 juin 2014 Lille Grand Palais Synthèse Sommaire La mobilité de demain... 3 Etat des lieux et vision d un grand groupe de la construction

Plus en détail

SEO On-page. Avez-vous mis toutes les chances de votre côté pour le référencement de votre site?

SEO On-page. Avez-vous mis toutes les chances de votre côté pour le référencement de votre site? SEO On-page Avez-vous mis toutes les chances de votre côté pour le référencement de votre site? I. Introduction... p.2 II. Optimisation on-page vs off-page... p.3 III. Les éléments importants de vos pages...

Plus en détail

ANNEXE 1. Présentation Les systèmes et réseaux européens d échange de données relatives au trafic maritime

ANNEXE 1. Présentation Les systèmes et réseaux européens d échange de données relatives au trafic maritime ANNEXE 1 Présentation Les systèmes et réseaux européens d échange de données relatives au trafic maritime 1. Introduction En permanence, plus de 20000 navires marchands sillonnent les mers européennes.

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Un produit mondialisé (étude de cas) : l IPhone

Un produit mondialisé (étude de cas) : l IPhone Term L, histoire-géographie LMA, 2012-2013 Thème 2 Les dynamiques de la mondialisation (18-20 heures) Question 1 La mondialisation en fonctionnement Cours 1 Un produit mondialisé (étude de cas) : l IPhone

Plus en détail

Les métiers de l organisation du transport et de la logistique

Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Bac Pro Logistique Bac Pro Transport Avec le soutien de >>> Les métiers de l organisation du transport et de la logistique Définition des

Plus en détail

Le marketing digital

Le marketing digital François SCHEID Renaud VAILLANT Grégoire DE MONTAIGU Le marketing digital Développer sa stratégie à l ère numérique, 2012 ISBN : 978-2-212-55343-7 Introduction Bienvenue dans un monde connecté et interactif!

Plus en détail

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT

Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT Contrat d application 2014-2020 pour l amélioration de la compétitivité logistique IMPORT-EXPORT CONTEXTE GÉNÉRAL L amélioration de la compétitivité logistique des flux import-export, en termes de développement

Plus en détail

Sorofi est fournisseur de produits de

Sorofi est fournisseur de produits de Sorofi choisit une solution automatique Les installations de Sorofi, leader régional de la distribution de produits sanitaires et de chauffage, se trouvent au Coteau, à 80 km de Lyon, la capitale de l

Plus en détail

GEOCONCEPT. 5 e ÉDITION. GeoScheduling Suite Delivery GeoConcept Dispatcher. Pour vos appels d offre

GEOCONCEPT. 5 e ÉDITION. GeoScheduling Suite Delivery GeoConcept Dispatcher. Pour vos appels d offre Pour vos appels d offre Juillet-Août 2011 TMS 5 e ÉDITI GECCEPT GeoScheduling Suite Delivery GeoConcept Dispatcher SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. M de l'éditeur

Plus en détail

Étude de cas «Le bassin des caraïde : interface américaine et interface mondiale»

Étude de cas «Le bassin des caraïde : interface américaine et interface mondiale» CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN Étude de cas «Le bassin des caraïde : interface américaine et interface mondiale» Table des matières 1 Une interface américaine 2 1.1 Un espace entre l Amérique

Plus en détail

8 juillet 2015. Débat Public Projet de parc éolien en mer. Dieppe - Le Tréport. Présentation du projet Criel-sur-Mer

8 juillet 2015. Débat Public Projet de parc éolien en mer. Dieppe - Le Tréport. Présentation du projet Criel-sur-Mer 8 juillet 2015 Débat Public Projet de parc éolien en mer Dieppe - Le Tréport Présentation du projet Criel-sur-Mer Présentation du projet 2 Le cadre et les objectifs du projet Participer à la transition

Plus en détail