NOTRE TRAVAIL C EST VOTRE SANTE. Présentation en avant-première. Un outil communicant pour garder son indépendance en toute sécurité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOTRE TRAVAIL C EST VOTRE SANTE. Présentation en avant-première. Un outil communicant pour garder son indépendance en toute sécurité"

Transcription

1 NOTRE TRAVAIL C EST VOTRE SANTE Présentation en avant-première du PILL Secure : le l pilulier intelligent. DO-PILL Un produit innovant pour la bonne observance des traitements médicamenteux Un outil communicant pour garder son indépendance en toute sécurité Une meilleure efficacité du traitement pour le malade Une solution inédite qui permettrait à l Assurance Maladie une économie potentielle de 1,7 milliard d euros Dossier de presse Conférence de presse du 08 novembre 2011

2 Sommaire Edito Page 3 Suivi des traitements et dépendance : quelques chiffres clés Page 4 Une solution innovante : Le DO-Pill Secure Page 6 A qui est-il destiné? Comment cela marche? Quels sont ses points forts et ses avantages? Comment se le procurer? Le DO-Pill : au cœur des préoccupations de Welcoop Page 11 Pourquoi et comment Welcoop souhaite-t-il l implanter en France? Welcoop en questions Page 14 Contacts

3 Présentation en avant-première du DO-Pill Edito Thierry CHAPUSOT Président du Groupe Conseil Santé Welcoop Au cœur de toutes les attentions, la perte d autonomie des personnes âgées, les risques liés au mauvais suivi des traitements médicaux sont des sujets majeurs de préoccupation: ils ont un coût humain et économique très élevé. En effet, les accidents liés aux mauvais suivis des traitements causent une mortalité significative, induisant une croissance du recours aux soins ambulatoires et aux hospitalisations et, aspect non négligeable, une augmentation des échecs thérapeutiques. Depuis de nombreuses années, le Groupe Welcoop met à contribution l ensemble des savoir-faire de ses filiales pour réfléchir à ces problématiques et tenter de trouver des solutions. Comment faire face à la perte d'autonomie en facilitant le maintien à domicile et la prise en charge de la dépendance? Comment développer un dispositif permettant à la fois d éduquer le patient, de le suivre rigoureusement dans son parcours de traitement mais également de faire réaliser des économies conséquentes à l Assurance Maladie? Aujourd hui, par le biais de sa filiale Pharmagest, leader en France de l informatique officinale, Welcoop a trouvé LA solution au Québec et en a acquis les licences d utilisation au niveau européen : un pilulier intelligent et communicant baptisé DO-Pill Secure Particulièrement adapté aux problématiques actuelles de la l bonne observance des traitements et de la dépendance,, le DO-Pill a bénéficié de l expertise et des savoir-faire du Groupe Welcoop. Cet outil, unique en France, a été ajusté à l usage des patients et optimisé pour la chaîne de soins en France. Le DO-Pill pourra alors accompagner au mieux les personnes conscientes de l importance pour leur bonne santé, d un suivi rigoureux de leurs traitements médicaux et pour répondre, en partie, aux enjeux de la perte d autonomie. Le DO-Pill que nous vous présentons en avant-première aujourd hui, est une innovation majeure en France. Outil unique, communicant, il s inscrit dans l évolution du cadre de la Loi HPST de Conférence de presse du 8 novembre 2011

4 Suivi des traitements et dépendance : Quelques chiffres-clé clés En France, on assiste à un vieillissement massif de la population. On estime à la population âgée de 75 ans et plus pour Cette même population est estimée à plus de 12 millions de personnes en (Source: Institut national d études démographiques (INED)) En France, on estime que 15 millions de personnes, soit près de 20 % de la population, sont atteintes de maladies chroniques. Certaines souffrent de plusieurs maladies à la fois. (Source : Ministère de la Santé Plan pour l amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de maladies chroniques ) Fin 2010, personnes âgées dépendantes ont bénéficié de l Allocation Personnalisée d Autonomie (APA), ont directement perçu l APA à domicile et ont bénéficié de l APA en établissement. 61 % de ces s bénéficiaires de l APA vivent à domicile. (Source : INSEE 2010 Tableaux de l économie française). En moyenne, la consommation journalière s'établit à 3,6 médicaments par personne âgée de 65 ans et plus. Elle passe de 3,3 médicaments différents par jour pour les ans, à 4,0 pour les ans et 4,6 pour les 85 ans et plus. (Source : Enquête nationale Santé et Protection Sociale (ESPS) du CREDES, 2000) Dans les pays développés, 4 à 10 % des patients hospitalisés sont victimes de l effet secondaire d un médicament le plus souvent conséquence d'une polymédication, spécialement chez les personnes âgées et chez les patients ayant une maladie chronique. Aux Etats-Unis, par exemple, c est la 4 ème cause de décès chez les personnes âgées et la 6 ème cause de décès chez les patients ayant une maladie chronique, le tout pour un coût estimé à 130 milliards de dollars par an. (Source : OMS/FIP) En France, le mauvais suivi des traitements serait responsable d environ 1,1 million de journées d hospitalisation (1) à Euros (2) 2), soit un coût estimé à 1,7 milliard d Euros pour la Sécurité sociale et plus de 100 milliards d Euros en Europe. ((1) Source : Agence du Médicament - Iatrogénie médicamenteuse ) ((2) Source : Coût moyen - CHU de Lyon)

5 Présentation en avant-première du DO-Pill En 2009, la consommation de soins et de biens médicaux en France était estimée à 172 milliards d euros, soit 9,2 % du PIB et financée par la Sécurité sociale à hauteur de 75,5 %. % La part prise en charge par les organismes complémentaires était de 13,8 %. Le reste à charge des ménages s'établissait quant à lui à 9,4 %. (Source : INSEE DREES) La mauvaise observance des traitements de longue durée (maladies chroniques, affections cardiovasculaires, VIH/SIDA ou dépression, par exemple) et les difficultés liées à la dépendance sont des problèmes qui ne font que croître. Ces situations imposent au patient de s administrer lui-même ses médicaments, quel que soit le type de la maladie : l éducation thérapeutique telle qu elle était appréhendée jusqu à maintenant a atteint ses limites. Il faut désormais aller plus loin. Ainsi, il ne suffit plus seulement de donner des conseils médicaux et pharmaceutiques, de relire scrupuleusement une ordonnance et un mode d emploi, mais il faut aussi analyser et organiser avec le patient un quotidien intégrant naturellement la prise de médicaments. L observance des traitements est devenue un enjeu majeur pour les malades et l Assurance Maladie, surtout dans un contexte de maîtrise des dépenses de santé. Le Groupe Welcoop propose donc une solution innovante à enjeu majeur pour les malades et l Assurance Maladie : le DO-PILL Secure,, le pilulier intelligent. 5 Conférence de presse du 8 novembre 2011

6 Une solution innovante : Le DO-PILL Secure Un pilulier intelligent qui permet un suivi précis du patient par le pharmacien, le médecin, les soignants et son entourage et des économies à l Assurance Maladie. Le DO-Pill est un pilulier électronique intelligent qui émet un signal sonore et visuel pour rappeler le moment de la prise de médicaments au patient. Il permet l archivage d informations essentielles et fiables (heure et jour de la prise, retard ou avance de prise ) destinées au médecin ou au pharmacien. Avec le DO-Pill, l ensemble de la chaîne de soins relative au patient peut ainsi avoir une vision précise sur le suivi du traitement en quasi temps réel. Associé au pilulier, un logiciel de traçabilité totale des médicaments et des consommations permet d améliorer le confort du patient, le suivi de son observance et la maîtrise du risque sanitaire lié aux interactions médicamenteuses (iatrogénie). Le DO-Pill est LE PILULIER favorisant la bonne observance des traitements. A qui est-il destiné? Le DO-Pill, produit universel par nature, est un pilulier aux usages multiples. Il est particulièrement adapté pour les personnes ayant un haut degré de dépendance, mais il peut aussi bien convenir à un patient jeune devant suivre un traitement de longue durée. Plus concrètement, il vise 3 cibles impliquées dans la bonne observance des traitements médicamenteux. Toute personne suivant plusieurs traitements à la fois (plus de 4 médicaments), Les EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) et les maisons de retraite qui, grâce au DO-Pill obtiennent un gain de temps et une traçabilité fiable dans l administration des traitements de leurs résidents. Les laboratoires pharmaceutiques, qui ont besoin pour leurs études cliniques d avoir des résultats les plus fiables possibles. L intérêt du DO-Pill est donc sa forte efficacité pour tous les traitements longs et complexes, nécessitant une prise médicamenteuse multiple. Comment cela marche? A la demande du patient, prescrit par le médecin, ou sur recommandation d aidants (infirmiers, ), le pharmacien délivre le DO-Pill et les semainiers. Le patient désigne alors les destinataires des alertes qu envoie le DO-Pill : son médecin, sa famille, mais surtout son pharmacien. Celui-ci est le plus à même de s assurer du bon suivi du traitement : il est alerté de l erreur de prise ou de la non prise du traitement sur son informatique professionnelle et peut alors contacter le patient.

7 Présentation en avant-première du DO-Pill Le DO-PIL PILL L est un produit simple et pratique d utilisation Sans fil et muni de piles rechargeables qui en assurent un fonctionnement 24/24, le DO-Pill est autonome grâce à sa connexion GPRS, lui permettant ainsi de transmettre les données au serveur d alerte qui relaie à son tour les informations aux professionnels de santé et notamment le pharmacien en temps réel. Le processus est simple et ne nécessite que 4 étapes pour sa mise en place : Etape 1 : Etape 2 : Etape 3 : Etape 4 : Le médecin prescrit le DO-Pill (dans le cas d une prise en charge) Le pharmacien délivre le DO-Pill. Le pharmacien le programme et délivre les semainiers pré-remplis en accord avec la prescription du médecin. Le pharmacien s assure de l observance du patient. Il est alerté de l erreur de prise ou de la non prise du traitement sur son informatique professionnelle et contacte le patient pour vérifier avec lui le suivi de son traitement. Conformément aux autorisations du malade, les soignants, la famille, sont alertés via SMS et/ou . Le médecin peut consulter à la demande l observance du traitement par son patient. Véritable instrument d aide sanitaire à distance et en temps réel, le DO-Pill permet au pharmacien, au médecin, et/ ou à une infirmière et/ou à un parent d être informé(s) en temps réel si la personne a pris ou non ses médicaments au moment prévu. Ainsi encadré grâce au DO-Pill Pill, le patient n oublie plus de prendre ses médicaments. 7 Conférence de presse du 8 novembre 2011

8

9 Présentation en avant-première du DO-Pill Quels sont ses points forts et ses s avantages? C est un produit innovant Au terme de plusieurs années de recherche et d un investissement totalisant près d 1 M$, le DO-Pill Secure, invention canadienne, sera proposé d abord en France puis en Europe. Doté d éléments intelligents (microcontrôleurs et circuits électroniques) contenant les données du patient ainsi que la posologie du traitement, et complété d aide-mémoires visuels et sonores, le DO-Pill est une innovation technologique portant principalement sur l'intégration de micro- et nanotechnologies dans le domaine des matériaux de santé. De même, les pharmaciens, les médecins ou les autres professionnels de santé, la famille, les aidants, ont des accès sécurisés aux outils de monitoring, soit directement dans le logiciel du professionnel de santé (pharmacien, médecin etc.), soit via un accès mobile ou web sécurisé. Le suivi informatisé du patient permet un accompagnement personnalisé du traitement. Grâce aux remontées d informations envoyées par le DO-Pill, les professionnels de santé (pharmaciens, médecins, infirmières), les aides à domicile et les proches peuvent accompagner efficacement le patient dans sa pathologie. C est un produit fiable et performant Le DO-Pill est un outil performant car il associe la sécurité d un pilulier classique à l efficacité des nouvelles technologies reliées à un logiciel de traçabilité totale de la prise de médicaments (LGPI Global Services de Pharmagest filiale Welcoop, ou tout autre logiciel officinal). Les alertes sont envoyées en temps réel, par envoi de SMS ou de mails aux médecins, aux familles ou aux aidants. Il permet ainsi la prise contrôlée de médicaments, la maîtrise du risque sanitaire, le suivi fiable de l observance du traitement et le confort du patient et de son entourage face à la maladie. C est un produit sécurisé Préparés et enfermés par le pharmacien dans des alvéoles, le DO-Pill sécurise individuellement la prise de médicaments. En effet, la préparation du DO-Pill en pharmacie élimine les risques d erreurs de remplissage pour le patient. Par ailleurs, le système de capsules inviolables ne permet pas au patient de changer leur contenu. Le DO-Pill évite ainsi toute confusion des traitements et délivre les bons médicaments aux bons moments. 9 Conférence de presse du 8 novembre 2011

10 Comment se le procurer? Où? - Le DO-Pill Secure TM sera disponible en pharmacie Quand? - Pour les pharmacies équipées de solutions Pharmagest : dès janvier Pour les pharmacies équipées par d autres SSII : dès intégration du cahier de charges DO-Pill dans leur logiciel. Combien? - Le DO-Pill sera disponible en location, au prix de 20 par semaine. o Ce prix comprend le DO-Pill, la prestation du pharmacien et des consommables, l accès au réseau DO-Pill Secure et les transactions sécurisées, l abonnement GPRS.

11 Présentation en avant-première du DO-Pill Le DO-Pill : au cœur des préoccupations de Welcoop Pourquoi et comment Welcoop souhaite-t-il il l implanter en France? LE DO-Pill : un produit conçu au Québec Au Québec, les piluliers, délivrés sous forme de semainiers par les pharmaciens, ont vu le jour dès 1997 et sont pris en charge par la RAMQ (Assurance Maladie du Québec). En 2009, 74% des ordonnances étaient délivrées au Québec sous forme de piluliers (soit 59 millions sur 74 millions d ordonnances). Cependant, ces piluliers simples ont atteint leurs limites : pour certains patients, il faut aller plus loin. Face à ces problématiques, la start-up Groupe Domedic Inc., a conçu le DO-Pill Pill. Situé à Québec (Canada), Groupe Domedic Inc. a été créée en 2006 par Benoit Demers et Camille Lapierre. Groupe Domedic Inc. développe ainsi des produits pour accompagner les personnes conscientes de l importance, pour leur bonne santé, d un suivi rigoureux de leurs traitements médicamenteux. L émergence de besoins accrus dans le domaine de la médication administrée, tant aux malades chroniques qu aux personnes du 3ème âge, a fait naître, chez les fondateurs de Domedic, l idée d un dispositif qui pourrait palier les risques liés aux accidents iatrogènes et/ou au défaut d observance : le DO-Pill. Le DO-Pill : un produit en synergie avec les préoccupations de Welcoop Le DO-Pill est un produit en parfaite synergie avec l engagement historique du Groupe Welcoop en faveur d un suivi de l observance par les pharmaciens et en parfaite adéquation avec son «Livre Vert» sur la pharmacie d officine. Parce que le pharmacien dispose de nombreux atouts pour intervenir dans l information et l éducation des patients et que le périmètre de ses missions a considérablement évolué dans le cadre de la loi HPST de juillet 2009, le Groupe Welcoop, au travers de sa filiale Pharmagest, développe des solutions destinées à l épauler dans son rôle de conseil et de prévention auprès de ses patients. Welcoop a donc souhaité participer à l aventure lancée par Domedic Inc., dans la continuité de sa stratégie de Groupe. Création de Domedic Europe Le Groupe Welcoop, par le biais de sa filiale Pharmagest, leader en informatique officinale en France avec 43,5 % des officines françaises équipées de ses solutions, a donc pris une participation minoritaire dans la start-up canadienne Groupe Domedic Inc. Cette prise de participation minoritaire (35%) est complétée par la création de Domedic Europe S.A., dont le Groupe Pharmagest détient majoritairement le capital, à hauteur de 65 %. Basée à Villers-lès-Nancy, Domedic Europe détient les droits de distribution exclusifs des produits de Groupe Domedic Inc. pour l Europe dans le cadre d une convention de distribution et de licence de marque intervenue avec Groupe Domedic Inc. Cette prise de participation vient apporter un atout supplémentaire à la politique de développement du Groupe Welcoop visant à élargir le champ d action du pharmacien et à améliorer la qualité de ses conseils. Cette association permettra dorénavant d offrir des solutions encore plus complètes au monde de la santé et, avant tout, aux patients. 11 Conférence de presse du 8 novembre 2011

12 Le DO-Pill : une u réponse fiable et performante aux fortes attentes des patients, des professionnels de santé et des pouvoirs publics Dans un contexte de réduction des dépenses de santé, ce partenariat répond aux fortes attentes exprimées par les professionnels de santé et les pouvoirs publics en matière de conseil et d accompagnement des patients atteints de maladies chroniques. Avec le DO-Pill, l observance des traitements va pouvoir prendre une toute nouvelle dimension : moins de complications médicales, amélioration de la qualité de vie des patients, diminution de la probabilité de développer des pharmacorésistances, décroissance du gaspillage des ressources. Le respect des traitements prescrits entraînera une baisse significative des dépenses, grâce à la diminution du nombre d interventions coûteuses, comme les hospitalisations prolongées et fréquentes, les soins d urgence ou les soins intensifs. Par ailleurs, en juin 2011, l Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS( IGAS), dans son rapport «Pharmacies d officine : rémunération, missions, réseau» recommande le recours à des nouveaux services innovan i nnovants, tel le pilulier intelligent 1. Commandé par Xavier Bertrand à l IGAS, ce rapport, dont les conclusions ont été présentées au Grand Public en août 2011, met en lumière l ampleur du rôle du pharmacien dans le suivi des traitements, permettant ainsi d améliorer l observance et de limiter le risque de iatrogénie médicamenteuse chez la personne âgée ou handicapée. Autant d arguments pour un outil qui participe à l atteinte des objectifs sanitaires du système de santé français. L amélioration de l observance par le biais d une innovation technologique adaptée au système de soins français comme le DO-Pill est un investissement rentable, qui permettra d éviter des dépenses excessives à notre système de santé (comme à d autres systèmes européens) déjà à la limite de ses capacités, et contribuera à l amélioration de la vie des malades chroniques. Devant l importance des enjeux pour le confort des malades et les économies engendrées pour la collectivité, les syndicats de pharmacies et l Ordre National des Pharmaciens soutiennent le projet. Outil de confort et de sécurité qui sera délivré en pharmacie à la demande du patient, le DO-Pill devrait prochainement pouvoir être prescrit par le médecin et remplir toutes les conditions pour être remboursé par l Assurance l Maladie. 1 Rapport de l IGAS «Pharmacies d officine : rémunération, missions, réseau» - Juin 2011 pages 44 et 45

13 Présentation en avant-première du DO-Pill Le déploiement du DO-Pill en France puis en Europe est prêt à être engagé Dans un premier temps, le Groupe Welcoop proposera en France les solutions Domedic à l ensemble de ses pharmacies équipées du LGPI Global Services (plus de pharmacies françaises équipées du logiciel phare de sa filiale Pharmagest Interactive, soit environ une officine sur trois), mais également aux clients équipés en solutions du Groupe en Belgique et au Luxembourg. En France ou en Europe, afin que tous les patients qui le souhaitent puissent bénéficier de ces services, Domedic Europe proposera aux éditeurs de logiciels pour pharmacies un accord de partenariat du même type que celui signé avec Pharmagest Interactive. Le Groupe Pharmagest, pleinement impliqué dans le développement de solutions en faveur de l observance, a d ores et déjà intégré le DO-Pill dans son Logiciel de Gestion à Portail Intégré (LGPI Global Services ). Actuellement, plusieurs pharmacies équipées du LGPI Global Services en France ont été retenues pour la phase pilote de déploiement du DO-Pill. 13 Conférence de presse du 8 novembre 2011

14 Welcoop en questions Qui est Welcoop? Welcoop est une Coopérative Libérale de santé, créée en 1935, composée d un Conseil de Surveillance de pharmaciens et d un Directoire de professionnels du monde de la santé Elle était auparavant baptisée CERP LORRAINE et a changé de nom en Elle est à l heure actuelle un acteur majeur de santé dans l accompagnement des pharmaciens dans la mutation de leur métier et leur garantit la maitrise partagée de leurs produits et services. Pour imaginer la pharmacie de demain et contribuer à lui donner corps, Welcoop se positionne comme agitateur et facilitateur, à la convergence ce de l officine et des pouvoirs publics. Qu est est-ce qu une coopérative libérale de santé? Pour faire de l officine le pivot de la santé de demain, Welcoop concilie deux dimensions à priori antagonistes mais qui créent en réalité une ligne de force : le système coopératif et l exercice libéral, une alliance pour défendre au mieux les intérêts des pharmaciens. Elles sont traduites par son positionnement de Coopérative Libérale de Santé. Innovante, l approche répond aux évolutions des rôles et missions du pharmacien. L ambition affichée du Groupe est d accompagner l officine pour qu elle retrouve toute sa place au sein du système de santé et de contribuer à construire l officine de demain, un lieu de vie à part entière qui offrira du conseil, des produits innovants et des services de proximité. Quels sont vos v métiers? Le Groupe Welcoop s organise autour de 2 piliers - Welcoop Vision et Welcoop Solution - et regroupe 8 métiers, offrant ainsi le plus riche back-office existant en France à destination des pharmaciens : médicaments génériques, médicaments conseils, médicaments princeps européens, maintien à domicile, centrale d achat, informatique officinale, conseil et organisation du point de vente, répartition (Belgique). Votre action se limite-t-elle elle aux seuls pharmaciens? L action du Groupe Welcoop est clairement dédiée à l amélioration des processus de la chaîne de soins. Ainsi, son implication aux côtés du pharmacien par le biais d une veille permanente des évolutions du métier, grâce à sa capacité d anticipation, aux innovations et à l expertise de ses équipes, l action du Groupe Welcoop dépasse les frontières de l officine pour toucher directement les patients,, à travers le pharmacien. Le Groupe a lancé récemment une branche produits, Marque Verte/Welcoop Santé, qui est une marque forte, vitrine concrète de cette action pour une santé durable et accessible à tous. Aujourd hui conjuguée au lancement du DO-Pill, le Groupe entend mettre en place pour le consommateur des solutions fiables, véritables repères de confiance pour la santé de tous les jours. Demain, le pharmacien sera plus que jamais le premier garant de notre santé à tous, malades ou bien portants. L action ferme et concrète du Groupe va en ce sens et permettra d affirmer : «je suis mieux soigné grâce à mon pharmacien.»

15 Présentation en avant-première du DO-Pill Où êtes-vous implantés? Le siège social du Groupe est basé en Lorraine et présent partout en France et en Europe. En quoi le pharmacien est-il pour le Groupe un relais incontournable des politiques de santé publique? La pharmacie sera le pivot de la santé de demain, tant au niveau de la petite pharmacie de quartier que des interventions de grande échelle au niveau de la santé publique. Avec 4 millions de personnes qui franchissent chaque jour les portes d une pharmacie, le pharmacien d officine tient un véritable rôle social dans notre société. Il sert d intermédiaire et d accompagnateur. Il est l un des acteurs majeurs de la santé. Sa valeur ajoutée se traduit par la proximité, l observance, le dépistage ou encore le maintien à domicile. Par ailleurs, le vieillissement de la population, l augmentation de la consommation de médicaments, l apparition de nouvelles pathologies et de nouveaux traitements sont autant de raisons qui légitiment l activité d un pharmacien. Les évolutions de la loi tendent aussi à faire du pharmacien un interlocuteur prioritaire du grand public et des pouvoirs publics. Quel est votre principal combat? Le combat du Groupe Welcoop est clair : «mieux se soigner, grâce au pharmacien». Le Groupe travaille au quotidien pour un nouveau système de santé, humain, accessible et moderne. Vous réinventez la pharmacie de demain. Mais où o sera la santé de demain? AU COIN DE LA RUE!!! Vous la croisez dans chaque village, dans chaque quartier. Il y en a toujours une au coin de la rue. La Croix Verte signale toujours la présence d une pharmacie. Sa présence garantit à tous un accès aisé aux médicaments et aux produits de santé. Pour Welcoop, Groupe Conseil Santé, il ne s agit pas simplement de vendre du médicament, mais d être le premier recours du patient en cas d interrogation sur sa santé. Et ce avant même d appeler son médecin, car le rôle du pharmacien peut être déterminant pour inciter le patient à consulter à temps le médecin idoine et/ou le service d urgence. La Croix Verte incarne la valeur forte du système sanitaire français : la santé accessible aisément et de façon universelle, quels que soient le statut social ou l état pathologique du malade. Les chiffres-clés clés du Groupe Le Groupe Welcoop, c est : pharmaciens sociétaires Près de collaborateurs pharmacies clientes Près d un milliard de chiffre d affaires en Conférence de presse du 8 novembre 2011

16 Contacts Groupe Welcoop Olivier MORLOT - Directeur de la Communication Tél : Relations Presse Grand Public Langage et Projets Conseil - Tél : Laurent PAYET - Elodie VASSEUR - Relations Presse Professionnelle (Santé) - Communication Financière (Pharmagest) Fin Extenso - Tél : Isabelle APRILE -

17 Présentation en avant-première du DO-Pill 17 Conférence de presse du 8 novembre 2011

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail

«Politique des ARS pour les seniors»

«Politique des ARS pour les seniors» «Politique des ARS pour les seniors» Claude EVIN, Directeur Général de l Agence Régionale de Santé d Ile-de-France XX/XX/XX L ARS, acteur majeur de la politique de santé et d accompagnement au service

Plus en détail

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre

La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre La prévention : caractéristique du positionnement de la Mutualité Française sur l ensemble de son offre Avril 2011 La longue expérience de la Mutualité Française dans la mise en œuvre d actions de prévention,

Plus en détail

Sommaire. Rapport annuel 2011 - PHARMAGEST INTERACTIVE

Sommaire. Rapport annuel 2011 - PHARMAGEST INTERACTIVE RAPPORT ANNUEL 2011 Sommaire 03 Editos 04 Chiffres clés 05 Faits marquants 2011 06 Corporate Gouvernance 08 Activités 12 Ressources humaines et Développement durable 13 Eléments financiers 15 PHARMAGEST

Plus en détail

Le guide du bon usage des médicaments

Le guide du bon usage des médicaments Le guide du bon usage des médicaments Les médicaments sont là pour vous aider mais......ils ont parfois du mal à vivre ensemble. Votre médecin et votre pharmacien peuvent adapter votre traitement pour

Plus en détail

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient

Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Annexe 2 Les expressions du HCAAM sur la coordination des interventions des professionnels autour du patient Dans son avis de 2012 «L assurance maladie : les options du HCAAM» qui synthétise l ensemble

Plus en détail

Pascal LACHAISE Paul TORNER. Matthieu PICARD

Pascal LACHAISE Paul TORNER. Matthieu PICARD La communication médecins/ pharmaciens/patients Enquête sur les attentes des différents acteurs. Quelles solutions pour améliorer la concertation médecin/pharmacien pour le bénéfice du patient? Pascal

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Salon de la Santé et de l Autonomie Pavillon 1 Stand L22

DOSSIER DE PRESSE. Salon de la Santé et de l Autonomie Pavillon 1 Stand L22 DOSSIER DE PRESSE Salon de la Santé et de l Autonomie Pavillon 1 Stand L22 2014 1 BERGER-LEVRAULT, PARTENAIRE INCONTOURNABLE DES ACTEURS DE SANTÉ PUBLICS ET PRIVÉS Dossier de presse 2014 I Page 3 1 BERGER-LEVRAULT,

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

Contribution de la Mutualité Française Centre à la Stratégie Nationale de Santé. Tours

Contribution de la Mutualité Française Centre à la Stratégie Nationale de Santé. Tours Contribution de la Mutualité Française Centre à la Stratégie Nationale de Santé Tours Débat régional du 13 février 2014 Chantier n 1 du programme Gaspar : développer les conventionnements tiers payant

Plus en détail

Les médicaments génériques

Les médicaments génériques ASSURANCE COLLECTIVE Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille Qu est-ce qu un médicament générique? Un médicament générique est l équivalent d une marque maison dans le

Plus en détail

La Mutualité en chiffres

La Mutualité en chiffres La Mutualité en chiffres Édition 2012 La Mutualité en chiffres Édition 2012 La Mutualité, acteur principal de la complémentaire santé page 5 La complémentaire santé dans l activité des mutuelles Les prestations

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 28 janvier 2009 Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat Le groupe Malakoff Médéric et la Caisse

Plus en détail

Bienvenue chez votre pharmacien

Bienvenue chez votre pharmacien Bienvenue chez votre pharmacien En première ligne Le pharmacien Prestataire de soins à part entière, le pharmacien occupe aujourd hui une place centrale au cœur de notre système de santé. Disponible sans

Plus en détail

La raison d être des systèmes d information

La raison d être des systèmes d information La raison d être des systèmes d information 23 ème Séminaire en sciences pharmaceutiques Pourrait-on vivre sans? 1 Enjeux Processus de soins très complexes et fortement basés sur la fiabilité humaine Suivi

Plus en détail

assurance collective Assurance médicaments Des solutions intégrées pour une gestion efficace

assurance collective Assurance médicaments Des solutions intégrées pour une gestion efficace assurance collective Assurance médicaments Des solutions intégrées pour une gestion efficace Notre vision Desjardins Assurances est un acteur canadien important en assurance collective, reconnu pour son

Plus en détail

Pharmacien d officine Un métier au cœur du système de soins

Pharmacien d officine Un métier au cœur du système de soins Pharmacien d officine Un métier au cœur du système de soins ORDRE NATIONAL DES PHARMACIENS Hier Aujourd hui Depuis ses origines, le pharmacien d officine a toujours assuré la garde des produits pharmaceutiques

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

Schéma Régional d Organisation des Soins VOLET AMBULATOIRE ANNEXE PHARMACIES DIAGNOSTIC DE L OFFRE AMBULATOIRE

Schéma Régional d Organisation des Soins VOLET AMBULATOIRE ANNEXE PHARMACIES DIAGNOSTIC DE L OFFRE AMBULATOIRE VOLET AMBULATOIRE ANNEXE PHARMACIES DIAGNOSTIC DE L OFFRE AMBULATOIRE SOMMAIRE 1.DIAGNOSTIC REGIONAL DE LA DELIVRANCE DU MEDICAMENT EN AMBULATOIRE... 3 1.1.Les modes d ouverture d une pharmacie... 3 1.2.Le

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

REFLEXIONS POUR LE DEVELOPPEMENT D UNE PRATIQUE DE CONCERTATION PROFESSIONNELLE ENTRE MEDECINS ET PHARMACIENS DANS L INTERET DES MALADES

REFLEXIONS POUR LE DEVELOPPEMENT D UNE PRATIQUE DE CONCERTATION PROFESSIONNELLE ENTRE MEDECINS ET PHARMACIENS DANS L INTERET DES MALADES REFLEXIONS POUR LE DEVELOPPEMENT D UNE PRATIQUE DE CONCERTATION PROFESSIONNELLE ENTRE MEDECINS ET PHARMACIENS DANS L INTERET DES MALADES Le médecin et le pharmacien bien que fréquentant souvent des facultés

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires. Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu

Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires. Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu Pandémie grippale et réorganisation des soins primaires Le travail de la Maison Médicale de Garde d Ambérieu Introduction Réorganisation profonde nécessaire de l offre de soins Organisation hospitalière

Plus en détail

Compliance (syn. Adhérence - Observance) IFMT-MS-Sémin.Médict.Nov.05 1

Compliance (syn. Adhérence - Observance) IFMT-MS-Sémin.Médict.Nov.05 1 Compliance (syn. Adhérence - Observance) IFMT-MS-Sémin.Médict.Nov.05 1 Qu est ce que la compliance? Une maladie a été diagnostiquée Le diagnostic est correct Le traitement a été bien indiqué, bien choisi,

Plus en détail

La formation comme levier de changement des pratiques

La formation comme levier de changement des pratiques Place des pharmaciens d officine au sein du réseau Onco 94 Ouest La formation comme levier de changement des pratiques 2 ème congrès des Réseaux de cancérologie Rouen Atelier : place de la formation 3

Plus en détail

Évaluation du régime général d assurance-médicaments

Évaluation du régime général d assurance-médicaments Évaluation du régime général d assurance-médicaments mémoire présenté à la Commission parlementaire des affaires sociales par la Fédération de médecins omnipraticiens du Québec LE RÉGIME GÉNÉRAL d assurancemédicaments

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail

Gestion du traitement personnel des patients : Enquête et audit régional

Gestion du traitement personnel des patients : Enquête et audit régional Gestion du traitement personnel des patients : Enquête et audit régional Marion Alpy Jean-Marie Kinowski Journée OMEDIT 3 avril 2014 Contexte La prise en charge du traitement personnel du patient peut

Plus en détail

LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER?

LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER? LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER? Résumé des trois enjeux présentés lors de l Assemblée publique du comité de lutte en santé de la Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles

Plus en détail

Noëlle Lenoir, associée chez Kramer Levin Naftalis et Frankel LLP, ancienne ministre des Affaires européennes

Noëlle Lenoir, associée chez Kramer Levin Naftalis et Frankel LLP, ancienne ministre des Affaires européennes Noëlle Lenoir, associée chez Kramer Levin Naftalis et Frankel LLP, ancienne ministre des Affaires européennes Symposium du Groupement Pharmaceutique de l Union européenne du 18 Juin 2012 La crise et la

Plus en détail

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale Journée d étude - Contrôle du coût des médicaments : cible prioritaire pour les finances publiques Union des consommateurs, 21 octobre 2010. État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison

Plus en détail

Activité des programmes de médicaments

Activité des programmes de médicaments Chapitre 4 Section 4.05 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Activité des programmes de médicaments Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.05 du Rapport annuel

Plus en détail

Baromètre BVA Santé. Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH

Baromètre BVA Santé. Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH Baromètre BVA Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH en partenariat avec le Figaro avec le concours scientifique de la Chaire de Sciences Po Fiche technique Recueil

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE

DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE DOSSIER DE PRESSE NOUVELLES GARANTIES PRÉVOYANCE Protection ACCIDENT Protection HOSPI Capital ÉQUIPEMENT HANDICAP / DÉPENDANCE Contact presse : Stéphanie ARREGROS Responsable Communication Tél. : 01 64

Plus en détail

PLAN NATIONAL D ACTION POUR UNE POLITIQUE DU MEDICAMENT ADAPTEE AUX BESOINS DES PERSONNES AGEES

PLAN NATIONAL D ACTION POUR UNE POLITIQUE DU MEDICAMENT ADAPTEE AUX BESOINS DES PERSONNES AGEES PLAN NATIONAL D ACTION POUR UNE POLITIQUE DU MEDICAMENT ADAPTEE AUX BESOINS DES PERSONNES AGEES 1 Introduction Dans le cadre des travaux de préparation de la Loi d orientation et de programmation pour

Plus en détail

10 juin 2013. Pharmagest - Villers-Lès-Nancy. Inauguration DataCenter

10 juin 2013. Pharmagest - Villers-Lès-Nancy. Inauguration DataCenter 10 juin 2013 Pharmagest - Villers-Lès-Nancy Inauguration DataCenter 65 millions de dossiers médicaux en France L hébergement de données de santé : un enjeu pour demain Les réformes en cours du système

Plus en détail

Énoncé de position sur les pénuries de médicaments d ordonnance au Canada

Énoncé de position sur les pénuries de médicaments d ordonnance au Canada POLITIQUE DE L AMC Énoncé de position sur les pénuries de médicaments d ordonnance au Canada Les pénuries de plus en plus graves de médicaments d ordonnance des dernières années et les ruptures de stocks

Plus en détail

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC 2éme Journée des Infirmiers de Basse-Normandie Jeudi 9 Octobre 2014 Florence BANNIE, Pharmacien CHPC, CHERBOURG Déclarations

Plus en détail

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale :

Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Télé-expertise et surveillance médicale à domicile au service de la médecine générale : Docteur DARY Patrick, Cardiologue, Praticien Hospitalier Centre Hospitalier de St YRIEIX - Haute Vienne 87500 Situé

Plus en détail

PHARMAGEST INTERACTIVE

PHARMAGEST INTERACTIVE DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 21 PHARMAGEST INTERACTIVE Société anonyme au capital de 3 34 825 Siège social : 5, allée de Saint Cloud 546 Villers-lès-Nancy Le présent Document de Référence a été déposé auprès

Plus en détail

La prise en charge de votre affection de longue durée

La prise en charge de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Édition 2012 LA PRISE EN CHARGE DE VOTRE AFFECTION DE LONGUE DURÉE Sommaire Votre protocole de soins en pratique p 4 Comment êtes-vous remboursé? p

Plus en détail

Projet de Loi no 98 Loi modifiant la Loi sur l assurance médicament et d autres dispositions législatives

Projet de Loi no 98 Loi modifiant la Loi sur l assurance médicament et d autres dispositions législatives Projet de Loi no 98 Loi modifiant la Loi sur l assurance médicament et d autres dispositions législatives Présentation à la Commission des affaires sociales Ordre des pharmaciens du Québec 28 mai 2002

Plus en détail

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé

e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé e-santé du transplanté rénal : la télémédecine au service du greffé Professeur Michèle Kessler CHU de Nancy et réseau Néphrolor L une des applications de la télémédecine est la télésurveillance à domicile,

Plus en détail

les télésoins à domicile

les télésoins à domicile Hiver 2013 Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Au Canada comme ailleurs dans

Plus en détail

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière

Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière Les pages qui suivent constituent les Déclarations européennes de la pharmacie hospitalière. Elles représentent l expression consensuelle de ce que

Plus en détail

Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics)

Procédure adaptée (Article 28 du Code des marchés publics) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Relatif au projet de : Déploiement du logiciel DMU Net au sein du service des urgences et mise en place d un EAI (Enterprise Application Integration)

Plus en détail

La Mutualité en chiffres Édition 2011

La Mutualité en chiffres Édition 2011 La Mutualité en chiffres Édition 2011 La Mutualité en chiffres Édition 2011 La Mutualité, acteur principal de la complémentaire santé page 6 Sommaire Message du directeur général de la Mutualité Française

Plus en détail

Assistance-voyage mondiale et service de conseils-santé

Assistance-voyage mondiale et service de conseils-santé Assistance-voyage mondiale et service de conseils-santé ManuAssistance Assistance-voyage mondiale Votre couverture collective vous suit partout Lorsque vous voyagez au Canada ou dans un autre pays, vous

Plus en détail

Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions

Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions ASSURANCE COLLECTIVE Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions Pour une vue détaillée de l outil, consultez l aide-mémoire qui est accessible à partir de la section «Liens utiles» du simulateur.

Plus en détail

FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES. Promouvoir les soins pharmaceutiques

FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES. Promouvoir les soins pharmaceutiques FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES Promouvoir les soins pharmaceutiques PRÉSENTATION DE LA FORMATION Contexte Le métier du pharmacien est en pleine évolution. Un concept qui va

Plus en détail

La protection sociale en France

La protection sociale en France 18 La protection sociale en France FONCTIONNEMENT La protection sociale peut fonctionner selon trois logiques. LA LOGIQUE D ASSURANCE SOCIALE La logique d assurance sociale a pour objectif de prémunir

Plus en détail

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER»

«LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» 28/04/15 1 «LA FRANCE EST CAPABLE DE GRANDS ÉVÉNEMENTS. LA FRANCE A BESOIN DE SE PROJETER» Le 6 novembre 2014, le Président de la République a officiellement annoncé la candidature de la France à l organisation

Plus en détail

19 e CONFÉRENCE RÉGIONALE DU QUÉBEC INSTITUT CANADIEN DE LA RETRAITE ET DES AVANTAGES SOCIAUX

19 e CONFÉRENCE RÉGIONALE DU QUÉBEC INSTITUT CANADIEN DE LA RETRAITE ET DES AVANTAGES SOCIAUX 19 e CONFÉRENCE RÉGIONALE DU QUÉBEC INSTITUT CANADIEN DE LA RETRAITE ET DES AVANTAGES SOCIAUX La mutualisation, la solution miracle? Séance présentée par Jacques Hébert Ordre du jour La mutualisation des

Plus en détail

La télémédecine, complément nécessaire de l exercice médical de demain. Dr Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL)

La télémédecine, complément nécessaire de l exercice médical de demain. Dr Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) La télémédecine, complément nécessaire de l exercice médical de demain Dr Pierre SIMON Président de l Association Nationale de Télémédecine (ANTEL) Angers FHF 13 septembre 2012 Ce qui a changé dans l exercice

Plus en détail

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES Septembre 2014 CARTOGRAPHIE DES MÉTIERS DES PRESTATAIRES BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES DANS LES DOMAINES MÉDICO-TECHNIQUES www.metiers-medico-techniques.fr CPNEFP de la branche Négoce et

Plus en détail

> Présentation du programme... 3. > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4

> Présentation du programme... 3. > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4 2 SOMMAIRE > Présentation du programme... 3 > Peps Eurêka - Mémoire : Pour donner du Peps à ses neurones et à sa vie... 4 > L Équilibre, où en êtes-vous? : Prévenir les chutes et apprendre à se relever

Plus en détail

Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE

Lépine Providence DOSSIER DE PRESSE Lépine Providence L E S E N S D E L A V I E DOSSIER DE PRESSE Réunir & innover au service des personnes âgées Depuis 2010, la Ville de Versailles est titulaire du label Bien vieillir. Véritable récompense

Plus en détail

POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE

POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE www.ekos.com POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE [Ottawa 22 mai 2013] Selon un nouveau sondage commandé par la Coalition canadienne de la santé (CCS) et la Fédération

Plus en détail

Les Matinales SILVER ECO La Synthèse. Assurance et Silver économie. 16 juin 2015 Théâtre du rond-point des Champs-Elysées

Les Matinales SILVER ECO La Synthèse. Assurance et Silver économie. 16 juin 2015 Théâtre du rond-point des Champs-Elysées Les Matinales SILVER ECO La Synthèse Assurance et Silver économie 16 juin 2015 Théâtre du rond-point des Champs-Elysées Une matinale animée par Hélène Delmotte (Care Insight) et Benoît Goblot (agence Matinal)

Plus en détail

Allianz Santé Prévoyance Collectives La couverture Santé et Prévoyance sur mesure pour protéger au mieux ses salariés.

Allianz Santé Prévoyance Collectives La couverture Santé et Prévoyance sur mesure pour protéger au mieux ses salariés. Choisissez des solutions durables pour la couverture sociale de vos salariés. Allianz Santé Prévoyance Collectives La couverture Santé et Prévoyance sur mesure pour protéger au mieux ses salariés. Assurances

Plus en détail

xperthis, la nouvelle société spécialisée en ICT pour le secteur des soins, se positionne dès sa création comme le leader du marché belge

xperthis, la nouvelle société spécialisée en ICT pour le secteur des soins, se positionne dès sa création comme le leader du marché belge Communiqué de presse xperthis, la nouvelle société spécialisée en ICT pour le secteur des soins, se positionne dès sa création comme le leader du marché belge Bruxelles, le 29 septembre 2011 xperthis,

Plus en détail

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire

Intervention de Marisol TOURAINE. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des. femmes. Maison de Santé Pluridisciplinaire 1 Intervention de Marisol TOURAINE Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Maison de Santé Pluridisciplinaire Magny-en-Vexin Vendredi 20 février 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015 qui s appliquent aux retraités du Mouvement Desjardins. Questions et réponses

Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015 qui s appliquent aux retraités du Mouvement Desjardins. Questions et réponses Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015 qui s appliquent aux retraités du Mouvement Desjardins Questions et réponses Q-1 Pourquoi modifier à nouveau le régime d'assurance collective

Plus en détail

Dossier de Presse Mars 2010

Dossier de Presse Mars 2010 Dossier de Presse Mars 2010 www.cegedim-logiciels.com Contacts Presse CEGEDIM LOGICIELS MEDICAUX Christine COURTELARRE Marketing et Communication Tél. : 01 49 09 28 67 christine.courtelarre@cegedim.fr

Plus en détail

LE MALI L HÔPITAL GABRIEL TOURE L HÔPITAL DU POINT G INTRODUCTION 2 INTRODUCTION 1 DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE

LE MALI L HÔPITAL GABRIEL TOURE L HÔPITAL DU POINT G INTRODUCTION 2 INTRODUCTION 1 DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE KALLE A.D A (1), BENGALY L (2)., KONE D ( 1), COULIBALY S.M (2). DIAKITE A.S. (2) DIAMOUTENE A (2) (1) Service de Pharmacie Hôpital Gabriel

Plus en détail

Admission (Formalités d ) : Formalités médicales ou non-médicales (questionnaire médical, examens

Admission (Formalités d ) : Formalités médicales ou non-médicales (questionnaire médical, examens Par un langage simple et clair pour faciliter la lecture de nos courriers Les Services aux Clients Santé font de la satisfaction de leurs clients une priorité. Pour vous offrir un service de qualité, nous

Plus en détail

Spécial santé. Optez pour une couverture santé adaptée à vos salariés SwissLife Prévoyance Entreprises + Contrat collectif d assurance santé

Spécial santé. Optez pour une couverture santé adaptée à vos salariés SwissLife Prévoyance Entreprises + Contrat collectif d assurance santé Spécial santé Optez pour une couverture santé adaptée à vos salariés SwissLife Prévoyance Entreprises + Contrat collectif d assurance santé 2 SwissLife Prévoyance Entreprises +, une complémentaire santé

Plus en détail

epatient, epharma: comment le Web modifie les relations

epatient, epharma: comment le Web modifie les relations epatient et epharmacie: comment se modifie la relation, Genève (16.6.2015) Page 1 epatient, epharma: comment le Web modifie les relations Prof Olivier Bugnon Christine Bienvenu, @Tinaburger, epatiente

Plus en détail

Bien assuré La Sécurité sociale en Autriche

Bien assuré La Sécurité sociale en Autriche Die Sozialversicherung in Österreich Institutionen Bien assuré La Sécurité sociale en Autriche 2013 Une information du Musée autrichien de la société et de l économie rédigée pour la Confédération des

Plus en détail

FRONTeO Plateforme digitale pour les banques. Dossier de presse

FRONTeO Plateforme digitale pour les banques. Dossier de presse FRONTeO Plateforme digitale pour les banques Dossier de presse 2015 Sommaire Page 3 Editorial «La banque se digitalise, l informatique évolue, MAINSYS anticipe...» Page 4 Une gamme complète de solutions

Plus en détail

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé D après les données du Contrat d étude prospective des Industries de Santé 2012 les chiffres clés u Près de 200 000 salariés,

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ.

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ. SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ Organisation MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de

Plus en détail

Le Dossier Pharmaceutique Partagé

Le Dossier Pharmaceutique Partagé Un nouveau + pour votre Santé Le Dossier Pharmaceutique Partagé Les pharmaciens continuent à investir dans la qualité des soins et la sécurité des patients COMMUNIQUE DE PRESSE 25 février 2014 Le Dossier

Plus en détail

ASSURANCES MÉDICAMENTS COMPARAISON DES OPTIONS À PARTIR DE 65 ANS MISE À JOUR ANNÉE 2011

ASSURANCES MÉDICAMENTS COMPARAISON DES OPTIONS À PARTIR DE 65 ANS MISE À JOUR ANNÉE 2011 ASSURANCES MÉDICAMENTS COMPARAISON DES OPTIONS À PARTIR DE 65 ANS MISE À JOUR ANNÉE 2011 APRHQ Comité Croix Bleue Mise à jour 2011/07/15 But du sous-comité Croix Bleue 2 Donner des outils aux membres retraités

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Contact presse : Nathalie Philippe 04 70 07 67 66 06 22 69 23 89 n.philippe@cepisoft.net C EP I 1 b i s ru e G a s p a rd M o n g e - 3 7 2 7 0 M o n t l o u i s s u r L o i re -

Plus en détail

Questions et réponses concernant les assurances

Questions et réponses concernant les assurances ASSURANCES Questions et réponses concernant les assurances Partie I Assurance maladie médicaments voyage et annulation de voyage Assurance voyage 1. Mon assurance voyage couvre-t-elle les bagages? Non.

Plus en détail

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie

Action sociale. Nos actions dans le domaine du handicap. L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Action sociale Nos actions dans le domaine du handicap L Action sociale vous accompagne dans les moments importants de votre vie Assumer au quotidien une situation de handicap est difficile pour une famille

Plus en détail

Collaboration MRS (MRPA) - Pharmacie

Collaboration MRS (MRPA) - Pharmacie Collaboration MRS (MRPA) - Pharmacie 5 mars 2015 Laurent Lamard Sales Manager Care Pharmacien Tom Claes BU Manager Corilus Pharma Pharmacien Hugues Florquin Agenda Le cadre de la TUH Comment démarrer?

Plus en détail

FINANCEMENT DES RISQUES PROFESSIONNELS. CHU de la TIMONE UE «ORGANISATION DE LA SECURITE SOCIALE»

FINANCEMENT DES RISQUES PROFESSIONNELS. CHU de la TIMONE UE «ORGANISATION DE LA SECURITE SOCIALE» FINANCEMENT DES RISQUES PROFESSIONNELS CHU de la TIMONE UE «ORGANISATION DE LA SECURITE SOCIALE» Intervenant : Jean-Jacques LANTONNET Expert Tarification AT-MP Direction des Risques Professionnels Caisse

Plus en détail

TIERS PAYANT. des professionnels de santé GÉNÉRALISATION DU TIERS PAYANT : LA FRANCE A UN NET RETARD!

TIERS PAYANT. des professionnels de santé GÉNÉRALISATION DU TIERS PAYANT : LA FRANCE A UN NET RETARD! TIERS PAYANT des professionnels de santé GÉNÉRALISATION DU TIERS PAYANT : LA FRANCE A UN NET RETARD! La généralisation du tiers payant à l ensemble des soins de ville avant 2017 fait partie des mesures

Plus en détail

LE Dossier Livraison dans les EHPAD et assurances : Une prudence nécessaire

LE Dossier Livraison dans les EHPAD et assurances : Une prudence nécessaire N 1 Juin 2015 LE Dossier Livraison dans les EHPAD et assurances : Une prudence nécessaire www.clcassurances.com Tel : 05 56 87 72 00 SOMMAIRE 4 PREPARATION DES DOSES A ADMINISTRER la prudence S IMPOSE

Plus en détail

Un poste à votre mesure!

Un poste à votre mesure! Titre du poste : INFIRMIÈRE PRATICIENNE EN SOINS DE PREMIÈRE LIGNE (IPSPL) Direction : Direction des soins infirmiers Statut : Temps complet - 35 heures/semaine Quart : Jour LIBELLÉ DU TITRE D EMPLOI Personne

Plus en détail

Note de synthèse Assurance Maladie. Information des professionnels de santé sur les produits de santé mars 2011

Note de synthèse Assurance Maladie. Information des professionnels de santé sur les produits de santé mars 2011 Note de synthèse Assurance Maladie Information des professionnels de santé sur les produits de santé mars 2011 Au début des années 2000, l Assurance Maladie a commencé à construire puis développer une

Plus en détail

Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes

Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes Place des mutuelles dans le système de santé français Poids des services de soins et d accompagnement mutualistes Nathalie CHATILLON FNMF Direction des Affaires Publiques Département International Sommaire

Plus en détail

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire Telecom Bretagne, Institut Telecom M@rsouin, CREM Myriam.legoff@telecom-bretagne.eu

Plus en détail

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie»

«Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» DOSSIER PAERPA «Améliorer les parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie» 1 _ SOMMAIRE Quelques données chiffrées 3 Les initiatives déjà engagées pour améliorer les parcours de

Plus en détail

Les bibliothèques et les centres de documentation de l'enseignement tertiaire

Les bibliothèques et les centres de documentation de l'enseignement tertiaire Réunion d'experts sur Les bibliothèques et les centres de documentation de l'enseignement tertiaire organisée par le Programme pour la construction et l'équipement de l'éducation et le Programme pour la

Plus en détail

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Université d été de la performance en santé - 29 août 2014- Lille Monsieur le président, Monsieur le directeur général,

Plus en détail

HCI Solutions 3 _ TriaPharm, un département et des solutions 3 _ Chiffres clés 3

HCI Solutions 3 _ TriaPharm, un département et des solutions 3 _ Chiffres clés 3 Solution informatique pour les pharmacies HCI Solutions 3 _ TriaPharm, un département et des solutions 3 _ Chiffres clés 3 Le secteur de la santé, 4 un environnement en changement _ Votre coeur de métier,

Plus en détail

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTE ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE PARIS ACTIVITE PROFESSIONNELLE N 8 : LE CADRE GERE LES RISQUES CONCERNANT LES PRESTATIONS, LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES PERSONNELS,

Plus en détail

Bien vieillir à domicile : accompagner les seniors

Bien vieillir à domicile : accompagner les seniors Bien vieillir à domicile : accompagner les seniors Source de croissance de d opportunités, le vieillissement de la population française constitue cependant un défi pour notre pays. Afin d élaborer des

Plus en détail

Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France

Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France Note de synthèse relative à la formation pharmaceutique continue en Présenta Plus de 150 000 personnes travaillent dans les 23 006 pharmacies d'officine

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION

ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL AUXILIAIRE DE VIE SOCIALE CONTEXTE DE L INTERVENTION L auxiliaire de vie sociale réalise une intervention sociale visant à compenser un état de fragilité, de dépendance

Plus en détail

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Questions / Réponses Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Quelques chiffres sur les troubles du sommeil et la consommation de benzodiazépines

Plus en détail

L éducation thérapeutique des patients

L éducation thérapeutique des patients Claude Dreux (a), Fabienne Blanchet (b) (a) Président du Cespharm (Comité d éducation sanitaire et sociale de la pharmacie française) Ordre national des Pharmaciens Membre des Académies nationales de médecine

Plus en détail

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale :

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Projet de santé Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Adresse du siège social : Téléphone : Mail : Version : Etablie en date

Plus en détail

Acquisition visant à renforcer significativement notre position dans le secteur des produits de santé grand public

Acquisition visant à renforcer significativement notre position dans le secteur des produits de santé grand public Communiqué de presse Bayer SAS 16 rue Jean-Marie Leclair CS 90106 69266 LYON 09 France Tél. : +33.4.72.85.43.21 www.bayer.fr Acquisition visant à renforcer significativement notre position dans le secteur

Plus en détail

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche ÉDITORIAL Pour la Corse et pour la France, une démocratie politique et sociale vraiment neuve Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche de réalisations possibles, la

Plus en détail

Définition, finalités et organisation

Définition, finalités et organisation RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Définition, finalités et organisation Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à présenter à l ensemble des professionnels de santé, aux patients

Plus en détail