PUBLICATIONS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PUBLICATIONS 1984-2009"

Transcription

1 EPS Charles Nicolle Laboratoire de Microbiologie-Virologie Pr. Saida BEN REDJEB *chef de service* Tél : Fax : PUBLICATIONS Publications toutes indexées au Medline. Publications : 1- Ben Redjeb S, Slim A, Horchani A, Zmerli S, Boujnah a, Lorian V. Single dose amoxicillin therapy with followup urine culture. Am J Med.1984; 76(3):A79-A A Hili B, Nassif B, Kechrid A, Ben Redjeb S, Ennaifer M, Boujnah A. Non specific vaginitis and anaerobic bacteria. Tunis Med. 1984; 62 (4): Ben Chaabane T, Ben Redjeb S, Bouzouaia N, Kechrid A, Ben Salem N, Zribi A, Boujnah A. The in vitro activity of 4 aminosides on Gram negative bacteria. Tunis Med. 1984; 62(8): Ben Hassen A, Ben Redjeb S, Ennaifar M, Ben Salah N, Boujnah A. Infections with coagulase negative Staphylococcus. Tunis Med. 1986; 64(6-7): Marrakchi O, Khrouf M, Ben Rejeb S, Ben Salah N, Chelli M, Boujnah A. Tunis Med.1986; 64 (3): Ben Hassen A, Ben Redjeb S, Kechrid A, Ennaifar M, Boujnah A. Infections by Streptococcus group B. Tunis Med.1986; 64(8-9): Kechrid A, Ben Redjeb S, Ennaifer M, Boujnah A. Acinetobacter and infections. Tunis Med. 1986; 64 (11): Kechrid A, Ben Rejeb S, Ben Hassen A, Ennaifar M, Boujnah A. Inducible resistance and betalactams. Tunis Med. 1986; 64 (5) : Ben Hassen A, Belhani A, Ben Redjeb S, Ben Naceur M, Boujnah A. Coagulase negative staphylococcal endocarditis. Tunis Med ; 65 (3) : Ben Redjeb S, Ben Yaghlane h, Boujnah A, Philippon A, Labia R. Synergy between clavulanic acid and newer betalactams on nine clinical isolates of Klebsiella pneumoniae, Escherichia coli and Salmonella Typhimuriuml resistant to third generation cephalosporins. J. Antimicrb Chemother ; (2) Fendri C, Ben Jilani S, Fauchere JL, Kervella M, Bonneville F, Boujnah A, Kechrid A, Ennaifar M, Ben Redjeb S. Diagnosis of gastritis caused by Campylobacter pylori. Presentation of methods : bacteriology, histology and immunoblotting. Tunis Med.1989 ; 67(3) : Ben Redjeb S, Ennaifer M, Kechrid A, Ben Hassen A, Boujnah A. Activity of norfloxacin against gram negative bacteria. Tunis Med. 1989; 67(6-7):

2 13- Fendri C, Slim A, Arrouji Z, Moallah H, Belalgia MS, Ennaifer M, Ben Rejeb S, Boujnah A.Role of Campylobacter in the etiology of diarrheaes in Tunisia. Tunis Med.1989; 67(8-9): Ben Yaghlane H, Ben Redjeb S, Boujnah A, Philippon A, Labia R. Obtainment of SHV-2 beta-lactamase overproducing mutants from Escherichia coli and Klebsiella pneumoniae clinical isolates. J.Chemother.1989 ; 1(4 Suppl) : Ben Redjeb S, Fournier G, Philippon A, Ben Yaghlane h, Labia R, Boujnah A. Prevalence of resistance phenotypes to betalactam antibiotics among 4800 isolates of Enterobacteriaceae and distribution of beta-lactamases. J. Chemother. 1989; 1 (4 Suppl): Philippon A, Ben Redjeb S, Fournier G, Ben Hassen A. Epidemiology of extended spectrum betalactamases. Infection ; 1989 ; 17(5) : Infection.1989 ; 17(5) : Kamoun A, Ben Hassen E, Ben Redjeb S. Pseudomonas aeruginosa septicemia: 25 cases. Tunis Med.1989 ; 67(10) : Ben Redjeb S, Fournier G, Mabilat C, Ben Hassen A, Philippon A. Two novel extended spectrum betalactamases from Klebsiella pneumoniae in Tunisia. FEMS Microbiol Lett.1990; 55(1-2): Kamoun A, Ben Hassen E, Ben Redjeb S. Pyocyanic infections and sensitivity to antibiotics. Tunis Med. 1990; 68 (4): Ben Hassen A, Fournier G, Kechrid A, Fendri C, Ben Redjeb S, Philippon A. Enzymatic resistance to cefotaxime in 56 strains of Kebsiella spp., Escherichia coli and Salmonella spp at a Tunisian hospital ( ). Pathol Biol. 1990; 38 (5): Kechrid A, Ben Redjeb S, Jebri N, Fendri C, Ben Hassen A, Ennaifer M, Boujnah A. Computerized antibiogramm. Tunis Med.1990 ; 68(10) : Kechrid A, Ben Redjeb S, Fendri C, Ben Hassen A, Ennaifer M, Boujnah A. Species incidence and antimicrobial agent resistance patterns of Enterobacteriaceae in Charles Nicolle Hospital, Tunis, from 1983 to Int J Clin Pharmacol Re. 1991; 11(6): Fendri C, Ben Hassen A, Kamoun A, Ben Redjeb S. Urinary infection in urology. Tunis Med.1991 ; 69(1) : Ben Hassen A, Chourou O, Fendri C, Kammoun A, Ben Redjeb S. Betalactam and aminoglycoside resistant phenotypes in Enterobacteriaceae isolated in pediatrics. Bull Soc Pathol Exot ; 84(2) : Ben Hassen A, Essadem H, Fendri C, Darghouth M, Ben Redjeb S. Comparative bacteriologic study of cutaneous and osteomyelitis Staphylococcus aureus (122 strains). Ann Biol Clin. 1991; 49(2): Kechrid A, Ben Redjeb S, Gargouri J, Fendri C, Ben Hassen E, Boujnah A.Non groupable streptococci : identification, sensitivity to antibiotics ((Charles Nicolle in Tunis). Med Trop. 1991; 51(2) : Kechrid A, Ben Redjeb S, Gargouri J, Fendri C, Ben Hassen E, Boujnah A. Group D streptococci and enterococci : identification, sensituvity to antibiotics and study of the high level resistance to aminosides (Charles Nicolle in Tunis). Med Trop. 1991; 51(2): Kechrid A, Karoui H, Ben Rejeb S. Characteristics of the first penicillinase producing strains of Neisseria gonorrhoeae isolated in Tunisia. Pathol Biol. 1991; 39 (7): Hammami A, Arlet G, Ben Redjeb S, Grimont F, Ben Hassen A, Rekik A, Philippon A. Nosocomial outbreak of acute gastroenteroitis in a neonatal intensive care unit in Tunisia caused by multiply drug resistant Salmonella wien producing SHV-2 betalactamase. Eur J Clin Microbiol Infect Dis.1991 ; 10(8) : Kamoun A, Ben Hassen E, Fendri C, Ben Redjeb S. Non diphteria corynebacterial infections. 7 cases.tunis Med.1991; 69(12): Ben Hassen A, Ben Abdallah T, Kamoun A, Fendri C, Ben Algia S, Matri A, Ben Redjeb S. Staphylococcus aureus nosocomial infections in an intensive care ( ) in Tunis. Bull Soc Pathol Exo. 199 ; 85(4) :

3 32- Kamoun A, Ben Hassen A, Fendri C, Ben Redjeb S. Pseudomonas aeruginosa and betalactam resistance phenotypes (Tunisia ). Arch.Inst Pasteur Tunis.1992 ; 69(3-4) : Ben Hassen A, Kamoun A, Ben Redjeb S. Penicillin resistance in Neisseria gonhorrhoeae. Tunis Med. 1992; 70 (11) : Bejaoui M, Zarrouk C, Ben Hassen A, Lakhoua R, Ben Redjeb S, Chaouachi B. Nocardial subnephric abscess after splenectomy in a child with sickle cell-thalassemia. Arch Fr Pediatr.1992 ; 49(9) : Ben Hassen A, Bejaoui M, Hichri A, Lakhoua R, Ben Redjeb S. Non typhoid Salmonella in pediatric patients in Tunis (Hospital Charles Nicolle), from 1980 to Bull Soc Pathol Exot ; 86(3) : El Bour M, Fendri C, Ben Hassen A, Kamoun A, Boudabbous A, Ben Redjeb S. Study of antibiotic susceptibility of Streptococcus pyogenes isolated in the hospital. Med Trop. 1993; 53(1): Kechrid A, Aissa N, Bouzouaia N, Ben Hassen A, Fendri C, Ben Redjeb S. Septecemia caused by A, B C and G groups of beta-hemolytic streptococci. Presse Med. 1993; 22(19) : Ben Hassen A, Bejaoui M, Lakhoua MR, Ben Redjeb S. Epidemiological pattern of the resistance of 153 Salmonella strains (S. typhi excluded) isolated in a Tunisian pediatric unit from 1985 to Pathol Biol, 1993; 41(8): Ben Hassine A, Bejaoui M, Lakhoua M, Ben Redjeb S. Bordetella pertussis : a cause of whooping cough in a new born. Tun. Méd., 1994, 72(12) : Ben Hassen A, Meddeb M, Ben Chaabane T, Zribi M, Ben Redjeb S. Characteristics of the antibiotic resistance plasmid in Salmonella Typhi in Tunis in Ann. Biol.Clin.1994; 52(2): Marrakchi Z, Belhassen E, Jerbi G, Abed A, Ben Rejeb S, Khrouf N. Evaluation in neonates of infectious risk during premature rupture of membranes: prospective study of 100 cases. Tunis Med.1994; 72(10): Ben Hassen A, Ben Redjeb S. Les facteurs de dissémination septicémique des bacilles gram négatif. Tunis Méd., 1995, 73, Kamoun A., Ben Hassen A., Mahjoubi F. Ben Redjeb S. Infections à pneumocoque : Résistance à la pénicilline et implications thérapeutiques. Tunis Méd., 1995, 73, Ben Hassen A., Bouabdallah F, Ben Abdallah T., Matri A., Ben Maïz H., Ben Redjeb S. Methicillin resistant Staphylococcus aureus. Decrease of incidence in a medical rescucitation unit at Charles Nicolle Hospital in Tunis. Bull Soc Pathol Exot. 1995; 88(5): Ben Redjeb S., Kamoun A. Surveillance de la sensibilité in vitro aux antibiotiques de différents pathogènes isolés de prélèvements trachéo-bronchiques, pus chirurgicaux, hémocultures, urines et isolats de N. gonorrhoae. Méd. Digest, 1995, XXI, 4, Ben Hassen A., V. Vander-Mee Marquet, Guedira S., Bouabdallah F., Houissa M., Ennigrou S., Ben Hamida A., Ben Redjeb S. Epidemiological analysis of Acinetobacter baumanii strains isolated from a surgical intensive care unit. Ann. Biol. Clin., 1995; 53; Bouabdallah F., Ben Hassen A., Gargouri A., Boudabbous A., Ben Redjeb S. Plasmides conjugatifs et non conjugatifs chez Salmonella serovar wien codant pour une β lactamase à spectre élargi. Pathol. Biol. 1996, 44, 8, Salem M, Dabbech R, Saffari H, Joudene M, Kammoun A, Dabbech R, Ben Rejeb S, Najjar T, Meknini B, Amamou M, Yacoub M. Eikenella corrodens pleuro-pulmonary infection : a propos of a case. Rev Pneumol Clin ; 52 (3) : Ben Hassen A, Ben Redjeb S. Staphylococcus aureus : résistance aux antibiotiques; revue de la littérature. Feuillets Biol. 1997, 214, Ennigrou S, Ben Redjeb S, Zouari B. Stratégies de surveillance des infections nosocomiales. Tunis Méd., 1997, 75, 1,

4 51- Ennigrou S., Najjar T., Ghozzi R., Ben Hamida A., Meknini B., Ben Redjeb S., Zouari B. Désinfection des fibroscopes : résultats d'une enquête dans une unité d'endoscopie digestive Tunis Méd., 1997, 11, Boutiba I., Ben Hassen A., Kamoun A., Ben Redjeb S. Epidémiologie et sensibilité aux antibiotiques de Streptococcus pneumonia.e Tunis. Méd., 1998, 76,11: Verdet C, Arlet G, Ben Redjeb S, Ben Hassen A, Lagrange Ph, Philippon A. Characterization of CMY-4- an Amp C plasmid -mediated B lactamase in a Tunisian Clinical isolate of Proteus mirabilis. FEMS Microb Letters, 1998, 169, Ennigrou S., Ben Redjeb S., Zouari B. Prévalence des infections nosocomiales à l'hôpital Charles Nicolle de Tunis. Tunis. Méd., 1999, 77, 3, Ben Redjeb S. Résistance aux antibiotiques : données actuelles dans le monde et en Tunisie.Tunis. Méd. 1999, 77,10, Ben Redjeb S., Ben Hassen A., Verdet C., Arlet G., Bouabdallah F., Philippon A. β lactamase plasmidique (AmpC) chez un Proteus mirabilis en Tunisie. Méd. Mal. Infect., 1999, 29, Jouahia w, Ghozzi R, Kamoun A, Baccar H, Bousnina A, Ben Redjeb S.Infectious endocarditis caused by a glycopeptide resistant Enterococcus. Tunis Méd.2000 ; 78(11) Ennigrou S, Mokhtar L, Ben Alaya N, Dziri C, Cherif A, Najah N, Ben Redjeb S, Zouari B. Study of the incidence and cost of nosocomial infections in general surgery. Tunis Med. 2000; 78(11): Ben Bachir M., Ben Redjeb S., Boye C.S., Dosso M., Belabbes H., Kamoun A., Kaita O., El madaghri N. Two years surveillance of antibiotic resistance in Streptococcus pneumoniae in four African cities. Antimicrob. Agents Chemother, 2001, 45,2, Ben Halima M, Pasquier C, Slim A, Ben Chaabane T, Arrouji Z, Puel J, Ben Redjeb S, Isopet J. First molecular characterization of HIV-1Tunisian strains. J Acquir Immune Defic Syndr.2001; 28(1): Barsaoui S., Kechrid A., Zidi F., Arrouji Z., Ben Redjeb S. Aspect clinique et étiologique des infections respiratoires basses de l enfant en milieu hospitalier Tunis Méd, 2001, 79, 6/7, Boutiba I., Ben Redjeb S. Bacillus anthracis : agent de la maladie du charbon Tunis Méd, 2001, 79, 12, Boutiba I., Ben Salah D., Besbes M., Mahjoubi F., Ghozzi R., Ben Redjeb S. Ben Hassen A. Hammami A. Multirésistance aux antibiotiques de Klebsiella pneumoniae : étude multicentrique. Tunis Méd, 2002, 80, 1, Ben Salah D., Makni S., Ben Redjeb S. Epidémiologie des septicémies à bacilles Gram négatif : données d un hôpital tunisien ( ). Tunis Méd, 2002,80,5, Ben Salah D. Besbes M., Gréco A., Ghozzi R., Mahjoubi F., Ben Redjeb S., Hammami A., Ben Hassen A. Enterococcus faecalis : étude multicentrique de la résistance aux antibiotiques. Tunis Méd, 2003, 81, 2, Mahjoubi F., Kechrid A., Boutiba A., Mezghani S., Kammoun A., Smaoui A., Thabet L., Ben Redjeb S., Hammami A. Sensibilité aux antibiotiques de Streptococcus pneumoniae en Tunisie : résultats d une étude multicentrique ( ) Tunis Méd, 2003, 81,3, Boutiba I., Boukadida J., Triki O., Hannachi N., Ben Redjeb S. Epidémie d infections urinaires nosocomiales à P. aeruginosa multirésistant aux antibiotiques. Pathol. Biol., 2003, 51(3): Smaoui H., Mahjoubi F., Boutiba I., Jouaihia W., Thabet L., Znazen A., Kammoun A., Mezghanni S., Triki O., Hammami A., Ben Hassen A.,Kechrid., Ben Redjeb S. Sensibilité aux antibiotiques des souches urinaires d E.coli ( ) : Résultats d une étude multicentrique. Tunis Méd., 2003, 81,6 4

5 69- Kesah C., Ben RedjebS., Odugbemi TO, Boye CS, Dosso M., Achola JO, Koolla- Shiro S, Ben Bachir M, Rahal K, Borg M. Prévalence of methicillin-resistant Staphylococcus aureus in eight African hospitals and Malta. Clin. Microbiol. Infect., 2003, 9(2): Are there regional variations in the diagnosis, surveillance and control of methicillin- resistant Staphylococcus aureus Infect Control Hosp Epidemiol., 2003, 24, 5, Ben Redjeb S., Hammami A. Resistance in Salmonellae : the situation in developing countries. OIE International Standards on Antimicrobial resistance, 2003, Boutiba I., Ben Abbes R., Ben Abdallah H., Mamlouk K., Mahjoubi F., Kammoun A., Hammami A., Ben Redjeb S. Evaluation of a cefoxitin disk test for the routine detection of methicillin- resistant Staphylococcus aureus. Clin Microbiol Infect, 2004, 10, Boutiba I., Ghozzi R., Ben Abdallah H., Mamlouk K., Kamoun A., Ben Redjeb S. Evolution of acquired resistance to third generation cephalosporins in Enterobacteriaceae in a Tunisian hospital Clin Microbiol Infect, 2004, 10, Kalai S., Jouaihia W., Mahjoubi F., Ghozzi R., Thabet L., Ben Redjeb S., Hammami A., Kechrid A., Ben Hassen A. Pseudomonas aeruginosa : Etude multicentrique de la résistance aux antibiotiques ( ). Tunis Méd., 2004, 82,12, Ben Redjeb S., Boutiba-Ben Boubaker I. L antibio-résistance en Tunisie : Données LART-LAB-MDT03- Tunis. Edition Déc Thabet L., Bouselmi K., Ben Redjeb S., Messadi A.A. Profil bactériologique des bactériemies chez les brûlés. Tunis Méd, 2005,83: Messadi A.A., Thabet L., Bouselmi K., Ben Redjeb S. Etude de la sensibilité aux antibiotiques des souches de Staphylococcus aureus isolées au service de réanimation des brûlés. Tunis Méd, 2006, 84, Saïdani M., Boutiba I., Ghozzi R., Kammoun A., Ben Redjeb S. Profil bactériologique des bactériemies à germes multirésistants à l hôpital Charles Nicolle de Tunis. Méd. Mal. Infect., 2006, 36 : Lavollay M., Mamlouk K., Frank T., Akpabie A.n, BurghofferB., Ben Redjeb S., Bercion R., Gautier V., Arlet G. Clonal dissemination of a CTX-M-15 betalactamase producing Escherichia Coli strain in the Paris area, Tunis and Bangui. Antimicrob. Agents Chemother., 2006, 50, 7: Ktari S., Mahjoubi F., Jaoua S., Karray A., Marty N., Ben Redjeb S., Hammami S. Use of molecular subtyping methods to investigate two nosocomial outbreaks due to Salmonella Livingstone in Sfax hospital, Tunisia. Pathol. Biol., 2006, 54: Mhiri L, Arrouji Z, Slim A, Ben Redjeb S. Detection of DNA human cytomegalovirus of a molecular method: hybrid captue DNA CMV. Tunis Med. 2006; 84(10): Ben Mamou M, Slim A, Garbouj M, Ben Redjeb S. Virological diagnosis and follow up of HIV infection.state of the art and situation in Tunisia. Tunis Med.2006; 84(7): Borg MA, Scicluna E, De Kraker M, Van de Sande-Bruinsma N, Tiemersma E, Gür D, Ben Redjeb S, Rasslan O, Elnassar Z, Benbachir M, Pieridou Bagatzouni D, RahalK, Daoud Z, Grundmann H, Monen J. Antibiotic resistance in the southeastern Mediterranean preliminary results for ARMed project. Eurosurveillance monthly releases 2006, 11, Ennigrou S, Gaddas M, Kacem MA, Ali C, Ghedira S, Mediouni M, Najah N, Nacef T, Ben Redjeb S, Zouari B.Analysis of antibiotics as a curative measure in four hospital units. Tunis Med. 2006;84(9): Jemili Ben Jomaa M, Boutiba- Ben Boubaker I, Ben Redjeb S. Identification of staphylococcal chromosome mec encoding methicillin resistance in Staphylococcus aureus isolates at Charles Nicolle hospital of Tunis. Pathol. Biol.,2006, 54: Ben Ayed S, Boutiba- Ben Boubaker I, Ennigrou S, Ben Redjeb S. Prevalence of agr specificity groups among methicillin resistant Staphylococcus aureus circulating at at Charles Nicolle hospital of Tunis. Pathol. Biol, 2006, 54:

6 87- Thabet L, Bousselmi K, Oueslati S, Memmi M, Ben Redjeb S, Messadi A. Evolution of antibiotic consumption in an intensive care burn department. Tunis Méd.2007; 85(12): Thabet L, Bousselmi K, Ben Redjeb S, Messadi A.A. Profil épidémiologique et sensibilité aux antibiotiques des souches de Pseudomonas aeruginosa isolées dans le service de réanimation des brûlés. Tunis Méd ; 2007, 85 (2) : Thabet L, Jeddi R, Aisssaoui L, Ben Abid H, Bel Hadj Z, Turki A, Ben Redjeb S, Meddeb B. Profil et sensibilité aux antibiotiques des bactéries responsables d infections en onco-hématologie. Tunis Méd ; 2007, 85 (4) : Hammami S, Ghozzi R, Ben Redjeb S. Spread of multidrug resistant Acinetobacter baumanii in a teaching hospital.. Tunis Méd ; 2008, 86 (4) : Hammami S, Ghozzi R, Ben Ayed S, Ben Hassen A, Ben Redjeb S. Clonal spread of carbapenem resistant Pseudomonas aeruginosa in an university hospital. Tunis Méd; 2008;86(7): Saïdani M, Mesrati I, Benzarti A, Boussetta K, Bousnina S, Hamdoun M, Ben Redjeb S. Pneumonie communautaire à Staphylococcus aureus producteur de la toxine de Panton Valentine : Première description en Tunisie. Tunis Méd; 2008;86(10): Hmaïed F, Ben Mamou M, Dubois M, Pasquier C, Sandres-Saune K, Rostaing L, Slim A, Arrouji Z, Ben Redjeb S, Izopet J. Determining the source of nosocomial transmission in hemodialysis units in Tunisia by sequencing NS5B and E2 sequences of HCV. J Med Virol Aug;79(8): Belhaj M, Boutiba-Ben Boubaker I, Ben Redjeb S, Bouchami O. Molecular characterisation of high-level ampicillin-resistant Enterococcus faecium isolates from hospitalised patients in Tunis. Int J Antimicrob Agents : Rachdi M, Boutiba-Ben Boubaker I, Moalla S, Smaoui H, Hammami A, Kechrid A, Ben Redjeb S. Phenotypic and genotypic characterization of macrolide resistant Streptococcus pneumoniae in Tunisia. Pathol Biol. 2008;56 (3): Jlizi A, Ben Ammar El Gaïed A, Slim A, Tebourski F, Ben Mamou M, Ben Chaabane T, Letaief A, Chakroun M, Garbouj M, Ben Redjeb S. Profile of drug resistance mutations among HIV-1 infected Tunisian subjects failing antiretroviral therapy. Arch Virol. 2008; 153: Borg MA, van de Sande-Bruinsma N, Scicluna E, de Kraker M, Tiemersma E, Monen J, Grundmann H; ARMed Project Members and Collaborators. Antimicrobial resistance in invasive strains of Escherichia coli from southern and eastern Mediterranean laboratories. Clin Microbiol Infect. 2008; 14(8): Borg MA, Zarb P, Ferech M, Goossens H; ARMed Project Group. Antibiotic consumption in southern and eastern Mediterranean hospitals: results from the ARMed project. J Antimicrob Chemother. 2008;62(4): Borg MA, Cookson BD, Gür D, Ben Redjeb S, Rasslan O, Elnassar Z, Benbachir M, Bagatzouni DP, Rahal K, Daoud Z. Infection control and antibiotic stewardship practices reportes by south-eastern Mediterranean hospitals collaborating in the ARMed project. J Hosp Infect ; 70(3) : Ben Ayed S, Boutiba ben Boubaker I, Ennigrou S, Ben Redjeb S. Accessory gene regulator (agr) typing of Staphylococcus aureus isolated from human infections. Arch Inst Pasteur Tunis.2008; 65(1-4): Ben Redjeb S., Boutiba-Ben Boubaker I. L antibio-résistance en Tunisie : Données LART-LR99ES09- Tunis. Edition Déc Ben Hamouda s, Daadoul W, Chaouachi S, Saidani M, Marrakchi Z, Ben redjeb S, Sfar R. Etude épidémiologique prospective du portage vaginal chronique du streptocoque du groupe B chez la femme enceinte. Tunis Méd ; 2008, 86 (3) : Messadi AA, Thabet L, Bousselmi K, Oueslati S, Ben Redjeb S. Mise en place d une surveillance de la résistance et de la consommation des antibiotiques dans un service de reanimation de brûlés. Tunis Méd; 2008; 86 (5):

7 104- Messadi AA, Lamia T, Kamel B, Salima O, Monia M, Saida BR. Association between antibiotic use and changes in susceptibility patterns of Pseudomonas aeruginosa in an intensive burn unit: a 5 year study, Burns.2008; 34(8): Jemili- Ben Jomaa M, Boutiba- Ben Boubaker I, Ben Redjeb S. Staphylococcus aureus resistant à la méticilline : étude phénotypique et génotypique. Tunie Méd; 2008; 86 (8): Thabet L, Turki A, Ben Redjeb S, Messadi A. Bacteriological profile and antibiotic resistance of bacteria isolates in a burn department. Tunis Med. 2008; 86(12): Thabet L, Messadi A, Mbarek M, Turki A, Meddeb B, Ben Redjeb S. Surveillance of multidrug resistant bacteria in a Tunisian hospital. Tunis Med. 2008; 86(11): Borg MA, Tiermersma E, Scicluna E, van de Sande-Bruinsma N, de KraKer M, Monen J, Grundmann U; ARMed Profect members and collaborators. Prevalence of penicillin and erythromycin resistance among invasive Streptococcus pneumoniae isolates reported by laboratories in the southern and eastern Mediterranean region. Clin Microbiol Infect.2009; 15 (3) Borg MA, Cookson BD, Rasslan O, Gür D, Ben Redjeb S, Benbachir M, Rahal K, Bagatzouni DP, Elnasser Z, Daoud Z, Scicluna EA. Correlation between meticillin resistant Staphylococcus aureus prevalence and infection control initiatives within the southern and eastern Mediterranean hospitals. J Hosp Infect.2009; 71(1):

Résistance aux Antimicrobiens: Ensemble, nous pouvons réduire ce risque

Résistance aux Antimicrobiens: Ensemble, nous pouvons réduire ce risque Résistance aux Antimicrobiens: Ensemble, nous pouvons réduire ce risque Débats de Santé Publique 2014 Carmem Lúcia Pessoa-Silva, MD, PhD Health Security and Environment, WHO Headquarters, Geneva pessoasilvacl@who.int

Plus en détail

Les Infections Associées aux Soins

Les Infections Associées aux Soins Les Infections Associées aux Soins Dr Catherine Sartor EOH Conception Assistance Publique Hôpitaux de Marseille Ecole IFSI, Marseille, 12 septembre 2014 Définitions 2007 Infection Nosocomiale (IN) 1999

Plus en détail

L ANGINE. A Epidémiologie :

L ANGINE. A Epidémiologie : L ANGINE L angine est une inflammation aiguë des amygdales d origine essentiellement virale, et secondairement bactérienne. C est les streptocoque ß hémolytique du groupe A, qui est l agent responsable

Plus en détail

2 - AMMARI H., RAMDANI-BOUGUESSA N., BELLOUNI R. Antibiothérapie dans les infections ORL Médecine du Maghreb, 2001, 91 : 28-31

2 - AMMARI H., RAMDANI-BOUGUESSA N., BELLOUNI R. Antibiothérapie dans les infections ORL Médecine du Maghreb, 2001, 91 : 28-31 1 - AGENCE FRANCAISE DE SÉCURITÉ SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTÉ Antibiothérapie par voie générale en pratique courante dans les infections respiratoires hautes de l adulte et de l enfant Octobre 2005

Plus en détail

INFECTIONS POST- TRAUMATIQUES SUR MATÉRIEL D'OSTÉOSYNTHÈSE. Accidentologie et épidémiologie bactérienne

INFECTIONS POST- TRAUMATIQUES SUR MATÉRIEL D'OSTÉOSYNTHÈSE. Accidentologie et épidémiologie bactérienne INFECTIONS POST- TRAUMATIQUES SUR MATÉRIEL D'OSTÉOSYNTHÈSE Accidentologie et épidémiologie bactérienne SOMMAIRE Accidentologie Qualité de vie Conséquences médico-économiques Particularités épidémiologiques

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE BACTERIE MULTIRESISTANTE

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE BACTERIE MULTIRESISTANTE CONDUITE A TENIR DEVANT UNE BACTERIE MULTIRESISTANTE C. Chaplain, Service d'hygiène-bactériologie, Hôpital Delafontaine, 93205 Saint- Denis. INTRODUCTION L'accroissement du nombre des infections provoquées

Plus en détail

Collection Avis et Rapports

Collection Avis et Rapports Maîtrise de la diffusion des bactéries multirésistantes aux antibiotiques importées en France par des patients rapatriés ou ayant des antécédents d hospitalisation à l étranger Collection Avis et Rapports

Plus en détail

Stratégies de dépistage des bactéries multirésistantes. Qui? Pourquoi? Comment? Après? L exemple des MRSA

Stratégies de dépistage des bactéries multirésistantes. Qui? Pourquoi? Comment? Après? L exemple des MRSA Stratégies de dépistage des bactéries multirésistantes à l hôpital et en MRS: Qui? Pourquoi? Comment? Après? L exemple des MRSA Prof. Dr. Youri Glupczynski Unité d Hygiène hospitalière & Laboratoire de

Plus en détail

ANTIBIOGRAMME VETERINAIRE DU COMITE DE L ANTIBIOGRAMME DE LA SOCIETE FRANCAISE DE MICROBIOLOGIE

ANTIBIOGRAMME VETERINAIRE DU COMITE DE L ANTIBIOGRAMME DE LA SOCIETE FRANCAISE DE MICROBIOLOGIE 1 ANTIBIOGRAMME VETERINAIRE DU COMITE DE L ANTIBIOGRAMME DE LA SOCIETE FRANCAISE DE MICROBIOLOGIE Membres (2012 2013) MADEC Jean-Yves Coordonnateur, Anses Lyon DECOUSSER Jean-Winoc CHU Antoine Béclère

Plus en détail

Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions.

Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions. Streptocoque B :apports des tests en fin de grossesse, nouvelles propositions. Exemple d une étude prospective sur la place d un test de détection rapide du SGB. HONORAT Raphaële 1, ASSOULINE Corinne 1,

Plus en détail

MICROBIOLOGIE. 1. Strep A et Urine Slide. 2. Coloration de Gram 3. Virologie (HCV, HBV, HIV)

MICROBIOLOGIE. 1. Strep A et Urine Slide. 2. Coloration de Gram 3. Virologie (HCV, HBV, HIV) MICROBIOLOGIE 1. Strep A et Urine Slide (page 1) 2. Coloration de Gram (page 1) 3. Virologie (HCV, HBV, HIV) (page 1) 4. UKNEQAS Microbiology (page 2) 5. QCMD (page 4) Les programmes 1, 2 et 3 sont organisés

Plus en détail

Lettre à l éditeur. Résistance du VIH aux Antirétroviraux : Quoi de neuf au Mali? Quelles. perspectives?

Lettre à l éditeur. Résistance du VIH aux Antirétroviraux : Quoi de neuf au Mali? Quelles. perspectives? Lettre à l éditeur Résistance du VIH aux Antirétroviraux : Quoi de neuf au Mali? Quelles perspectives? HIV Antiretroviral Drug Resistance: What s new in Mali? What is the future? Maiga AI 1,2, Sangare

Plus en détail

Transfert international de patients, diffusion des BMR, et leur contrôle

Transfert international de patients, diffusion des BMR, et leur contrôle Transfert international de patients, diffusion des BMR, et leur contrôle Dr Bruno Coignard Institut de veille sanitaire (InVS), Saint-Maurice XX ème Journée Annuelle Sud-Est de Lutte contre les Infections

Plus en détail

Détermination de la sensibilité aux antibiotiques. Méthode EUCAST de diffusion en gélose

Détermination de la sensibilité aux antibiotiques. Méthode EUCAST de diffusion en gélose Détermination de la sensibilité aux antibiotiques Méthode EUCAST de diffusion en gélose Version Sommaire Page Modifications des documents Abréviations et terminologie 1 Introduction 4 2 Préparation des

Plus en détail

Il est bien établi que le réseau d eau hospitalier peut

Il est bien établi que le réseau d eau hospitalier peut Les micro-organismes de l eau impliqués dans les infections nosocomiales Depuis 2001 chez Pall, en charge de l information scientifique et réglementaire dans les domaines d applications couverts par la

Plus en détail

Bulletin N 47 AU SOMMAIRE BLOC-NOTES ERRATUM. Octobre 2008 - Trimestriel. Bloc-Notes. Erratum. Annuaire web du CCLIN Ouest.

Bulletin N 47 AU SOMMAIRE BLOC-NOTES ERRATUM. Octobre 2008 - Trimestriel. Bloc-Notes. Erratum. Annuaire web du CCLIN Ouest. Bulletin N 47 Octobre 2008 - Trimestriel AU SOMMAIRE Bloc-Notes p. 1 Erratum p. 1 C.CLIN Ouest BLOC-NOTES Nouveautés du site http://www.cclinouest.com - Les résultats de la surveillance des Bactéries Muti-Résistantes

Plus en détail

THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE

THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE UNIVERSITÉ PARIS DIDEROT - PARIS 7 FACULTÉ DE MÉDECINE Année 2013 n THÈSE POUR LE DIPLÔME D ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE PAR BOYER CHAMMARD Timothée Antoine Philippe Né le 4 avril 1983 à Paris 15 ème Présentée

Plus en détail

Lecture critique. Maîtrise de la diffusion de la résistance aux antibiotiques l hôpital : le rôle de l hygiène hospitalière D. Lepelletier, N.

Lecture critique. Maîtrise de la diffusion de la résistance aux antibiotiques l hôpital : le rôle de l hygiène hospitalière D. Lepelletier, N. Maîtrise de la diffusion de la résistance aux antibiotiques l hôpital : le rôle de l hygiène hospitalière D. Lepelletier, N. Marty Lecture critique Monica Attinger - Unité HPCI Forum HH 10 mars 2015 Article

Plus en détail

Rapport d expertise. Caractérisation des antibiotiques considérés comme «critiques»

Rapport d expertise. Caractérisation des antibiotiques considérés comme «critiques» Rapport d expertise Caractérisation des antibiotiques considérés comme «critiques» Diffusé en novembre 2013 S o m m a i r e Abréviations I- OBJECTIF DE CE TRAVAIL II-ELEMENTS DE REFLEXION SUR LES REFERENTIELS

Plus en détail

Vol. 2 N 3. Surveillance of antimicrobial resistance in humans, food stuffs and livestock in Denmark

Vol. 2 N 3. Surveillance of antimicrobial resistance in humans, food stuffs and livestock in Denmark Vol. N 3 MARS / MARCH 1997 BULLETIN EUROPÉEN SUR LES MALADIES TRANSMISSIBLES / EUROPEAN COMMUNICABLE DISEASE BULLETIN FUNDED BY DGV OF THE COMMISSION OF THE EUROPEAN COMMUNITIES FINANCÉ PAR LA DGV DE LA

Plus en détail

Laurence LEGOUT, Michel VALETTE, Henri MIGAUD, Luc DUBREUIL, Yazdan YAZDANPANAH et Eric SENNEVILLE

Laurence LEGOUT, Michel VALETTE, Henri MIGAUD, Luc DUBREUIL, Yazdan YAZDANPANAH et Eric SENNEVILLE Laurence LEGOUT, Michel VALETTE, Henri MIGAUD, Luc DUBREUIL, Yazdan YAZDANPANAH et Eric SENNEVILLE Service Régional Universitaires des Maladies Infectieuses et du Voyageur, Hôpital Gustave Dron 59208 TOURCOING

Plus en détail

Otite Moyenne Aiguë. Origine bactérienne dans 70 % des cas. Première infection bactérienne tous âges confondus

Otite Moyenne Aiguë. Origine bactérienne dans 70 % des cas. Première infection bactérienne tous âges confondus Otite Moyenne Aiguë OMA / modèle Origine bactérienne dans 70 % des cas Première infection bactérienne tous âges confondus Efficacité prouvée des antibiotiques Une des première cause d utilisation des antibiotiques

Plus en détail

Applications de la Spectrométrie de Masse au Laboratoire de Microbiologie

Applications de la Spectrométrie de Masse au Laboratoire de Microbiologie Applications de la Spectrométrie de Masse au Laboratoire de Microbiologie Pharm Biol Delphine Martiny Departement de Microbiologie CHU Saint-Pierre & Institut Jules Bordet Bruxelles, Belgique Seng CID

Plus en détail

Infections nosocomiales

Infections nosocomiales Infections nosocomiales NOUVELLES RECOMMANDATIONS 2001-2002 NORD-AMÉRICAINES CONCERNANT LA PRÉVENTION DES INFECTIONS SUR CATHÉTER Aux États-Unis, environ 145 millions de cathéters périphériques et 5 millions

Plus en détail

Comment devenir référent? Comment le rester?

Comment devenir référent? Comment le rester? Comment devenir référent? Comment le rester? Patrick CHOUTET Service des Maladies infectieuses CHU Bretonneau Tours RICAI décembre 2005 Quels enjeux? autres que le pouvoir Total Outpatient antibiotic use

Plus en détail

Intérêt diagnostic du dosage de la CRP et de la leucocyte-estérase dans le liquide articulaire d une prothèse de genou infectée

Intérêt diagnostic du dosage de la CRP et de la leucocyte-estérase dans le liquide articulaire d une prothèse de genou infectée Intérêt diagnostic du dosage de la CRP et de la leucocyte-estérase dans le liquide articulaire d une prothèse de genou infectée C. Rondé-Oustau, JY. Jenny,J.Sibilia, J. Gaudias, C. Boéri, M. Antoni Hôpitaux

Plus en détail

Jean-Christophe Richard Véronique Merle CHU de Rouen

Jean-Christophe Richard Véronique Merle CHU de Rouen Gestion d un cas de portage d entérocoque résistant aux glycopeptides (ERG- ERV) Jean-Christophe Richard Véronique Merle CHU de Rouen IXème Journée régionale de Prévention des infections associées aux

Plus en détail

DOCUMENTATION TECHNIQUE

DOCUMENTATION TECHNIQUE DOCUMENTATION TECHNIQUE ETUDE DE LA SENSIBILITE AUX ANTIMICROBIENS Lycée des métiers du tertiaire, de la santé et du social - Louise Michel - Grenoble ANTIBIOGRAMME EN MILIEU GELOSE COMITE DE L ANTIBIOGRAMME

Plus en détail

La résistance d'agents infectieux aux médicaments antimicrobiens

La résistance d'agents infectieux aux médicaments antimicrobiens DECLARATION COMMUNE DES ACADEMIES DU G SCIENCE 2013 La résistance d'agents infectieux aux médicaments antimicrobiens Une menace globale pour l'humanité Depuis l introduction dans les années 40 du premier

Plus en détail

Traitement antibiotique probabiliste des urétrites et cervicites non compliquées

Traitement antibiotique probabiliste des urétrites et cervicites non compliquées Bon usage Mise au point Traitement antibiotique probabiliste des urétrites et cervicites non compliquées Actualisation Octobre 2008 MESSAGES CLÉS L évolution de la résistance du gonocoque aux quinolones

Plus en détail

3.3 Origine des maladies infectieuses aujourd hui: changements technologiques et industriels. Modifications et adaptations microbiennes.

3.3 Origine des maladies infectieuses aujourd hui: changements technologiques et industriels. Modifications et adaptations microbiennes. 38 LES ASPECTS PASTORAUX DES SOINS DES MALADIES INFECTIEUSES JACQUES SIMPORÉ 3.3 Origine des maladies infectieuses aujourd hui: changements technologiques et industriels. Modifications et adaptations microbiennes.

Plus en détail

Nouvel audit du grephh : evaluation des précautions complémentaires

Nouvel audit du grephh : evaluation des précautions complémentaires Actualités du CCLIN EST et de ses 5 antennes régionales Décembre 2013 Nouvel audit du grephh : evaluation des précautions complémentaires Dans le prolongement de l audit précautions standard, le Groupe

Plus en détail

L audit en bactériologie clinique : du concept à la réalisation

L audit en bactériologie clinique : du concept à la réalisation L audit en bactériologie clinique : du concept à la réalisation Jean-Paul Klein a, *, Pierre-Olivier Bazin b RÉSUMÉ L audit est un outil de progrès et d aide à la décision au service de l entreprise et

Plus en détail

Prévention anténatale du risque infectieux bactérien néonatal précoce

Prévention anténatale du risque infectieux bactérien néonatal précoce RECOMMANDATIONS POUR LA PRATIQUE CLINIQUE Prévention anténatale du risque infectieux bactérien néonatal précoce Recommandations SEPTEMBRE 2001 Service recommandations et références professionnelles SOMMAIRE

Plus en détail

Hygiène personnelle du collaborateur de bloc opératoire et infections nosocomiales

Hygiène personnelle du collaborateur de bloc opératoire et infections nosocomiales Hygiène personnelle du collaborateur de bloc opératoire et infections nosocomiales Frank Van Laer Infirmier-hygiéniste hospitalier Hôpital Universitaire d Anvers La peau comme source de bactéries Diffusion

Plus en détail

SURVEILLANCE PROVINCIALE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES

SURVEILLANCE PROVINCIALE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES SURVEILLANCE PROVINCIALE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES Guide de l utilisateur du système d information pour la surveillance provinciale des infections nosocomiales (SI-SPIN) INSTITUT NATIONAL DE SANTÉ PUBLIQUE

Plus en détail

Précautions standard et complémentaires : quelles mesures pour quels patients?

Précautions standard et complémentaires : quelles mesures pour quels patients? 5 ème journée des référents en antibiothérapie Précautions standard et complémentaires : quelles mesures pour quels patients? Philippe Berthelot, Unité d hygiène inter hospitalière, Service des Maladies

Plus en détail

Mise en place du contrôle du bon usage des carbapénèmes: expérience d une équipe pluridisciplinaire

Mise en place du contrôle du bon usage des carbapénèmes: expérience d une équipe pluridisciplinaire Mise en place du contrôle du bon usage des carbapénèmes: expérience d une équipe pluridisciplinaire Murielle Galas, Gaëlle Dunoyer, Claude Olive, Rafaëlle Théodose, François Lengellé, Patrick Hochedez,

Plus en détail

La découverte et l utilisation

La découverte et l utilisation GRAND ANGLE TC 151 Antibiorésistance et conséquences en santé au travail pour les soignants en résumé AUTEURS : R. Vincent, C. Le Bâcle, département Études et assistance médicales, INRS Le développement

Plus en détail

NOCOSPRAY CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES UN FONCTIONNEMENT TRÈS SIMPLE DE MULTIPLES OPTIONS PERMETTANT DE S ADAPTER À CHAQUE SITUATION

NOCOSPRAY CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES UN FONCTIONNEMENT TRÈS SIMPLE DE MULTIPLES OPTIONS PERMETTANT DE S ADAPTER À CHAQUE SITUATION NOCOSPRAY Notre concept est né de l association Nocospray + Nocolyse (machine/produit) pour une désinfection automatisée sous forme gazeuse. Il permet de traiter de façon automatisée l air et les surfaces

Plus en détail

Prévalence du portage digestif des entérocoques résistants aux glycopeptides (ERG) dans les établissements de santé de la région Lorraine, juin 2007

Prévalence du portage digestif des entérocoques résistants aux glycopeptides (ERG) dans les établissements de santé de la région Lorraine, juin 2007 Maladies infectieuses Prévalence du portage digestif des entérocoques résistants aux glycopeptides (ERG) dans les établissements de santé de la région Lorraine, juin 2007 MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE,

Plus en détail

Conflits d intérêts. Consultant: Financement d études: Optimer: fidaxomicine Astra Zeneca : Ceftaroline Novartis: daptomycine

Conflits d intérêts. Consultant: Financement d études: Optimer: fidaxomicine Astra Zeneca : Ceftaroline Novartis: daptomycine Conflits d intérêts Consultant: Optimer: fidaxomicine Astra Zeneca : Ceftaroline Novartis: daptomycine Financement d études: Novartis (daptomycine) Eumedica (temocilline) 1. Limites techniques des modèles

Plus en détail

Existe t il des effets pervers à l identification du portage de BMR?

Existe t il des effets pervers à l identification du portage de BMR? Existe t il des effets pervers à l identification du portage de BMR? J P Bedos, Réanimation, Hôpital Mignot Journée Antibio Résistance et Infections, 5 décembre 2013 Effets pervers des Conflits d intérêt

Plus en détail

APPORT DU DIAGNOSTIC MOLECULAIRE EN PATHOLOGIE INFECTIEUSE. Service de Microbiologie Hôpital Robert-Debré

APPORT DU DIAGNOSTIC MOLECULAIRE EN PATHOLOGIE INFECTIEUSE. Service de Microbiologie Hôpital Robert-Debré APPORT DU DIAGNOSTIC MOLECULAIRE EN PATHOLOGIE INFECTIEUSE Service de Microbiologie Hôpital Robert-Debré 1 Diagnostic Bactériologique Isolement bactérie sur milieu de culture Caractérisation phénotypique

Plus en détail

Détection et prise en charge de la résistance aux antirétroviraux

Détection et prise en charge de la résistance aux antirétroviraux Détection et prise en charge de la résistance aux antirétroviraux Jean Ruelle, PhD AIDS Reference Laboratory, UCLouvain, Bruxelles Corata 2011, Namur, 10 juin 2011 Laboratoires de référence SIDA (Belgique)

Plus en détail

Qui et quand opérer. au cours du traitement de l EI?

Qui et quand opérer. au cours du traitement de l EI? Qui et quand opérer au cours du traitement de l EI? Gilbert Habib Département de Cardiologie - Timone Marseille 7es JNI Bordeaux, 8 juin 2006 Université de la Méditerranée Faculté de Médecine de Marseille

Plus en détail

NOUVELLES TECHNIQUES : POUR QUELLES AVANCÉES EN MICROBIOLOGIE MÉDICALE

NOUVELLES TECHNIQUES : POUR QUELLES AVANCÉES EN MICROBIOLOGIE MÉDICALE NOUVELLES TECHNIQUES : POUR QUELLES AVANCÉES EN MICROBIOLOGIE MÉDICALE Dr Frédérique GOURIET Fédération de Bactériologie Virologie et Hygiène hospitalière URMITE CNRS-IRD UMR 6236 1 Immunochromatographic

Plus en détail

Mise au point sur le bon usage des aminosides administrés par voie injectable : gentamicine, tobramycine, nétilmicine, amikacine

Mise au point sur le bon usage des aminosides administrés par voie injectable : gentamicine, tobramycine, nétilmicine, amikacine Mise au point mars 2011 MAP Mise au point sur le bon usage des aminosides administrés par voie injectable : gentamicine, tobramycine, nétilmicine, amikacine Sommaire ~ ~ ~ ~ ~ ~ d un traitement par aminosides

Plus en détail

COMITE DE L ANTIBIOGRAMME DE LA SOCIETE FRANCAISE DE MICROBIOLOGIE

COMITE DE L ANTIBIOGRAMME DE LA SOCIETE FRANCAISE DE MICROBIOLOGIE COMITE DE L ANTIBIOGAMME DE LA SOCIETE FANCAISE DE MICOBIOLOGIE ecommandations 2012 (Edition de Janvier 2012) Coordonnateur : Pr C.J. SOUSSY Centre Hospitalier Universitaire Henri Mondor 94010 Créteil

Plus en détail

Prévention de la transmission croisée des Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes (BHRe)

Prévention de la transmission croisée des Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes (BHRe) Prévention de la transmission croisée des Bactéries Hautement Résistantes aux antibiotiques émergentes (BHRe) Collection Documents Prévention de la transmission croisée des Bactéries Hautement Résistantes

Plus en détail

A C T I V Méningites à pneumocoque de l Enfant en 2007

A C T I V Méningites à pneumocoque de l Enfant en 2007 Méningites à pneumocoque de l Enfant en 2007 Edouard BINGEN, Robert COHEN, Corinne LEVY, France de La ROCQUE, Emmanuelle VARON, Yannick AUJARD, pour le GPIP-ACTIV Objectifs de l Observatoire des Méningites

Plus en détail

Fièvre sans foyer chez l enfant de moins de 3 mois

Fièvre sans foyer chez l enfant de moins de 3 mois Fièvre sans foyer chez l enfant de moins de 3 mois Dr Sophie Blumental Service de Maladies Infectieuses Pédiatriques Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola Bruxelles INTRODUCTION Fièvre = symptôme

Plus en détail

DIAGNOSTIC BACTERIOLOGIQUE DIRECT D UNE INFECTION

DIAGNOSTIC BACTERIOLOGIQUE DIRECT D UNE INFECTION DIAGNOSTIC BACTERIOLOGIQUE DIRECT D UNE INFECTION Les prélèvements, principales bactéries en cause, interprétation. Maryse ARCHAMBAUD Danielle CLAVE DCEM 1 Laboratoire de Bactériologie-Hygiène Faculté

Plus en détail

PRÉVENTION ANTÉNATALE DU RISQUE INFECTIEUX BACTÉRIEN NÉONATALE PRÉCOCE

PRÉVENTION ANTÉNATALE DU RISQUE INFECTIEUX BACTÉRIEN NÉONATALE PRÉCOCE PRÉVENTION ANTÉNATALE DU RISQUE INFECTIEUX BACTÉRIEN NÉONATALE PRÉCOCE SEPTEMBRE 2001 Recommandation pour la pratique clinique Service recommandations et références professionnelles Dans la même collection

Plus en détail

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES

SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES SURVEILLANCE DES SALARIES MANIPULANT DES DENREES ALIMENTAIRES Dr Virginie NAEL Service de Santé au travail du personnel hospitalier CHU Nantes 44èmes journées FMC ANMTEPH / SOHF - Lausanne - Septembre

Plus en détail

Prévention des infections après splénectomie

Prévention des infections après splénectomie Prévention des infections après splénectomie JOURNEES EN TRAUMATOLOGIE Tristan Ferry Introduction Incidence des asplénies en France 6000 à 9000 nouveaux patients splenectomisés/an Population globale estimée

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION SCIENTIFIQUE

COMPTE RENDU DE LA REUNION SCIENTIFIQUE COMPTE RENDU DE LA REUNION SCIENTIFIQUE REUNION TYPE DE REUNION SECRETAIRE CONTROLEUR DU TEMPS LUNDI 31 MARS 2014-15h à 17h VISIOCONFERENCE CAMPEAUX Halima, RENNES Cédric ARVIEUX ORDRE DU JOUR 1. Point

Plus en détail

Résistance du VIH-1 aux antirétroviraux dans les compartiments anatomiques et cellulaires

Résistance du VIH-1 aux antirétroviraux dans les compartiments anatomiques et cellulaires Résistance du VIH-1 aux antirétroviraux dans les compartiments anatomiques et cellulaires Jade GHOSN Laboratoire de Virologie CHU Necker-Enfants Malades EA MRT 3620 Paris 5 Réservoirs anatomiques du VIH:

Plus en détail

Douleur dentaire. LACAVITÉ BUCCALE constitue l habitat naturel de nombreux. est-elle d origine infectieuse?

Douleur dentaire. LACAVITÉ BUCCALE constitue l habitat naturel de nombreux. est-elle d origine infectieuse? L A B O U C H E R É V È L E L E S S E C R E T S D U C O R P S Douleur dentaire est-elle d origine infectieuse? 5 par Michelle Bourassa Simon, 9 ans, se présente au cabinet dentaire mardi en fin de journée.

Plus en détail

Recommandations des experts de la Société de réanimation de langue française, janvier 2002 Prévention de la transmission croisée en réanimation

Recommandations des experts de la Société de réanimation de langue française, janvier 2002 Prévention de la transmission croisée en réanimation Réanimation 2002 ; 11 : 250-6 2002 Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés S1624069302002414/FLA RECOMMANDATIONS Recommandations des experts de la Société de réanimation

Plus en détail

Propriétés pharmacologiques, indications, posologies et modes d administration, surveillance du traitement

Propriétés pharmacologiques, indications, posologies et modes d administration, surveillance du traitement Mars 2011 Version intégrale de la MAP MISE AU POINT SUR LE BON USAGE DES AMINOSIDES ADMINISTRÉS PAR VOIE INJECTABLE : GENTAMICINE, TOBRAMYCINE, NÉTILMICINE, AMIKACINE Propriétés pharmacologiques, indications,

Plus en détail

Prix et qualité des médicaments et de la prescription : les médicaments génériques et biosimilaires et la prescription en DCI

Prix et qualité des médicaments et de la prescription : les médicaments génériques et biosimilaires et la prescription en DCI Prix et qualité des médicaments et de la prescription : les médicaments génériques et biosimilaires et la prescription en DCI Paul M. Tulkens, Dr Med., Sp. Biol. Clin. Cellular and Molecular Pharmacology

Plus en détail

Evolution. L automatisation en bactériologie : un challenge continu. L expérience du Centre Hospitalier Universitaire de Grenoble

Evolution. L automatisation en bactériologie : un challenge continu. L expérience du Centre Hospitalier Universitaire de Grenoble J. CROIZE 1,*, C. RECULE 1, I. PELLOUX 1, V. CHANTEPERDRIX 1 et M. MAURIN 1 L automatisation en bactériologie : un challenge continu. L expérience du Centre Hospitalier Universitaire de Grenoble RÉSUMÉ

Plus en détail

POURQUOI L HYGIENE HYGIENE = PROPRETE HYGIENE = PREVENTION DES INFECTIONS COMMUNAUTAIRES ET DES INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS

POURQUOI L HYGIENE HYGIENE = PROPRETE HYGIENE = PREVENTION DES INFECTIONS COMMUNAUTAIRES ET DES INFECTIONS ASSOCIEES AUX SOINS Prise en charge d un «résident septique» en Etablissements Médico Sociaux PRÉVENTION DES RISQUES INFECTIEUX EN ETABLISSEMENTS MÉDICO SOCIAUX INFECTIONS NOSOCOMIALES ET COMMUNAUTAIRES ASSOCIÉES AUX SOINS

Plus en détail

Surveillance épidémiologique : application à la détection et la prédiction des épidémies

Surveillance épidémiologique : application à la détection et la prédiction des épidémies Surveillance épidémiologique : application à la détection et la prédiction des épidémies Philippe Vanhems Service Hygiène Hospitalière, Epidémiologie et Prévention Pôle Santé, Recherche, Risques et Vigilances

Plus en détail

SPILF 2014. Mise au point DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE

SPILF 2014. Mise au point DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE SPILF 2014 Mise au point DIAGNOSTIC ET ANTIBIOTHERAPIE DES INFECTIONS URINAIRES BACTERIENNES COMMUNAUTAIRES DE L ADULTE - cystite aiguë simple - cystite à risque de complication - cystite récidivante -

Plus en détail

VACCINS ANTIPNEUMOCOCCIQUES

VACCINS ANTIPNEUMOCOCCIQUES VACCINS ANTIPNEUMOCOCCIQUES Infections respiratoires SPIF - 15 Novembre 2014 Patrick Petitpretz Déclaration de liens d'intérêts J ai actuellement, ou j ai eu au cours des trois dernières années, une affiliation

Plus en détail

Note informative. Table des matières SOMMAIRE. Agence d évaluation des technologies et des modes d intervention en santé

Note informative. Table des matières SOMMAIRE. Agence d évaluation des technologies et des modes d intervention en santé VERSION PRÉLIMINAIRE Note informative Agence d évaluation des technologies et des modes d intervention en santé Évaluation du rapport coûts/bénéfices de la prévention et du contrôle des infections nosocomiales

Plus en détail

PSDP et usage des pénicillines - ESAC

PSDP et usage des pénicillines - ESAC Plan National d alerte sur les Antibiotiques 2011/2016 Déclinaison régionale Pr Pierre DELLAMONICA CHU de Nice ARS 29/11/12 1 Plans précédents 2001/2005 et 2007/2010 «Menace de santé publique majeure»

Plus en détail

Revue de la littérature

Revue de la littérature Résultats à long terme des anévrysmes traités Revue de la littérature Cours de DES de neurochirurgie Inter-région Rhône-Alpes / Auvergne Vendredi 22/04/11 Méthode (1): sélection bibliographique en fonction

Plus en détail

Charges virales basses sous traitement: définition impact virologique. Laurence Bocket Virologie CHRU de Lille

Charges virales basses sous traitement: définition impact virologique. Laurence Bocket Virologie CHRU de Lille XVIIe Journée Régionale de Pathologie Infectieuse 12 octobre 2010 Charges virales basses sous traitement: définition impact virologique Laurence Bocket Virologie CHRU de Lille conflits d intérêts subventions,

Plus en détail

Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes

Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes Cancer bronchique primitif: données épidémiologiques récentes Pr Jean Trédaniel Service de pneumologie et oncologie thoracique Groupe Hospitalier Paris Saint Joseph Université Paris Descartes Sources Données

Plus en détail

: Stratégies de réduction de l'utilisation des antibiotiques à visée curative en. réanimation (adulte et pédiatrique)

: Stratégies de réduction de l'utilisation des antibiotiques à visée curative en. réanimation (adulte et pédiatrique) Anesth Reanim. 2015; //: /// en ligne sur / on line on www.em-consulte.com/revue/anrea www.sciencedirect.com Stratégies de réduction de l'utilisation des antibiotiques à visée curative en réanimation (adulte

Plus en détail

IMI : Avantages et Inconvénients L exemple du projet COMBACTE

IMI : Avantages et Inconvénients L exemple du projet COMBACTE IMI : Avantages et Inconvénients L exemple du projet COMBACTE Bruno FRANÇOIS, CHU de Limoges IMI2, Demi-journée nationale d information 9 Septembre 2014, Paris Le projet COMBACTE Avantages du modèle IMI

Plus en détail

INFECTIONS URINAIRES CHEZ L ENFANT

INFECTIONS URINAIRES CHEZ L ENFANT INFECTIONS URINAIRES CHEZ L ENFANT Chantal LOIRAT Service de Néphrologie Pédiatrique Hôpital Robert Debré DIU Stratégies Thérapeutiques anti-infectieuses Jan 2007 AFS 2006-2007 1 INFECTION URINAIRE CHEZ

Plus en détail

Vol. 8 N 11. European Survey on Campylobacter surveillance and diagnosis 2001

Vol. 8 N 11. European Survey on Campylobacter surveillance and diagnosis 2001 Vol. 8 N NOVEMBRE / NOVEMBER 2003 BULLETIN EUROPÉEN SUR LES MALADIES TRANSMISSIBLES / EUROPEAN COMMUNICABLE DISEASE BULLETIN FINANCÉ PAR LA DG SANTÉ ET PROTECTION DU CONSOMMATEUR DE LA COMMISSION DES COMMUNAUTÉS

Plus en détail

Item 95 Maladies sexuellement transmissibles : infections urogénitales à gonocoque et Chlamydia trachomatis (en dehors de la maladie de Nicolas-Favre)

Item 95 Maladies sexuellement transmissibles : infections urogénitales à gonocoque et Chlamydia trachomatis (en dehors de la maladie de Nicolas-Favre) Annales de dermatologie et de vénéréologie (2012) 139, A57 A61 Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com I. MODULES TRANSDISCIPLINAIRES Module 7 : Santé et environnement, maladies transmissibles Item

Plus en détail

BMR/ BHR en EHPAD Prise en charge des résidents

BMR/ BHR en EHPAD Prise en charge des résidents BMR/ BHR en EHPAD Prise en charge des résidents L. Grolier-Bois - Médecin hygiéniste Centre Hospitalier de Bretagne-Sud (56) Centre Hospitalier de Quimperlé (29) ARLIN BRETAGNE Journée Régionale de Formation

Plus en détail

ATTITUDE ET CONNAISSANCES DES PRESTATAIRES DE SANTÉ AU MALI FACE AUX INFECTIONS NOSOCOMIALES: Revue de la littérature de 1970 à 2005

ATTITUDE ET CONNAISSANCES DES PRESTATAIRES DE SANTÉ AU MALI FACE AUX INFECTIONS NOSOCOMIALES: Revue de la littérature de 1970 à 2005 MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE UNIVERSITÉ DE BAMAKO RÉPUBLIQUE DU MALI UN PEUPLE-UN BUT-UNE FOI FACULTÉ DE MÉDECINE, DE PHARMACIE ET D ODONTO-STOMATOLOGIE. Année Universitaire 2005-2006 Thèse N /2006

Plus en détail

Présentation générale du Programme

Présentation générale du Programme Contexte Le Propias fait suite à Plan stratégique national 2009-2013 de prévention des infections associées aux soins Programme national de prévention des infections nosocomiales 2009-2013 (Propin) Programme

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES LESIONS SPINCTERIENNES ANALES DU POST-PARTUM : DU CURATIF AU PREVENTIF

PRISE EN CHARGE DES LESIONS SPINCTERIENNES ANALES DU POST-PARTUM : DU CURATIF AU PREVENTIF PRISE EN CHARGE DES LESIONS SPINCTERIENNES ANALES DU POST-PARTUM : DU CURATIF AU PREVENTIF Laurent ABRAMOWITZ Unité de proctologie médico-chirurgicale Hôpital Bichat Claude Bernard 95, Rue de Passy 75016

Plus en détail

Interprétation des résultats d études observationnelles

Interprétation des résultats d études observationnelles Interprétation des résultats d études observationnelles DESC Pathologie Infectieuse et Tropicale Module Épidémiologie, Prévention (hors vaccinologie) Sarah Tubiana 17/04/2014 CIC, hôpital Bichat Claude

Plus en détail

Guide des vaccinations Édition 2006. Direction générale de la santé Comité technique des vaccinations

Guide des vaccinations Édition 2006. Direction générale de la santé Comité technique des vaccinations Guide des vaccinations Édition 2006 Direction générale de la santé Comité technique des vaccinations 200 La vaccination contre les infections invasives à méningocoque Depuis l introduction du vaccin contre

Plus en détail

ARTICLE IN PRESS. Article original. Modele + MEDMAL-2842; No. of Pages 5

ARTICLE IN PRESS. Article original. Modele + MEDMAL-2842; No. of Pages 5 Médecine et maladies infectieuses xxx (2009) xxx xxx Article original Connaissance et application des recommandations vaccinales concernant la coqueluche par la médecine du travail des établissements de

Plus en détail

Ouverture d un pavillon médical : Mesures mises en œuvre pour la mise en eau et suivi bactériologique

Ouverture d un pavillon médical : Mesures mises en œuvre pour la mise en eau et suivi bactériologique Ouverture d un pavillon médical : Mesures mises en œuvre pour la mise en eau et suivi bactériologique Congrès de la SF2H - 9 Juin 2011 S. Coudrais Biohygiéniste Unité d Hygiène et Epidémiologie - Groupement

Plus en détail

DON ET GREFFE D ORGANES EN TUNISIE. Dr Mylène Ben Hamida Centre National pour la Promotion de la Transplantation d Organes

DON ET GREFFE D ORGANES EN TUNISIE. Dr Mylène Ben Hamida Centre National pour la Promotion de la Transplantation d Organes DON ET GREFFE D ORGANES EN TUNISIE Dr Mylène Ben Hamida Centre National pour la Promotion de la Transplantation d Organes Les besoins sont importants Insuffisance Organique Terminale en Tunisie Rein :

Plus en détail

Traitement des hépatites virales B et C

Traitement des hépatites virales B et C Traitement des hépatites virales B et C GFMER Yaoundé 26 Novembre 2007 Dr José M Bengoa foie cirrhotique foie normal Vitesse de développement de la fibrose fibrose VHD VHB VHC années Indications au traitement

Plus en détail

Voies Respiratoires Supérieures

Voies Respiratoires Supérieures Voies Respiratoires Supérieures version: 1.0 Plan: La respiration est ce qui nous met le plus en contact avec l extérieur. Sécrétion de sources exogènes Transmise par Voie directe Inhalation Un éternuement

Plus en détail

Programme National de Prévention des infections associées aux soins en ES, 2009-2012

Programme National de Prévention des infections associées aux soins en ES, 2009-2012 Programme National de Prévention des infections associées aux soins en ES, 2009-2012 Pr Coordonnateur Groupe de Pilotage du Programme National de Lutte contre les Infections Nosocomiales Séminaire National

Plus en détail

Club Santé. «Vaccination : quelle évolution pour une meilleure prévention?» Dimanche 16 octobre 2005

Club Santé. «Vaccination : quelle évolution pour une meilleure prévention?» Dimanche 16 octobre 2005 Club Santé «Vaccination : quelle évolution pour une meilleure prévention?» Dimanche 16 octobre 2005 Contacts Presse : Florence PARIS Fanny ALLAIRE Tél : 01.39.17.90.85 Fax : 01.39.17.86.56 Adresses e-mail

Plus en détail

Les précautions «standard» sont décrites dans la circulaire

Les précautions «standard» sont décrites dans la circulaire PRÉVENIR Précautions standard Les précautions «standard» sont décrites dans la circulaire DGS/DH - n 98/249 du 20 avril 1998 relative à la prévention de la transmission d agents infectieux véhiculés par

Plus en détail

Evaluation des coûts de dépistage d Entérocoques Résistants aux Glycopeptides : Résultats préliminaires

Evaluation des coûts de dépistage d Entérocoques Résistants aux Glycopeptides : Résultats préliminaires Evaluation des coûts de dépistage d Entérocoques Résistants aux Glycopeptides : culture versus PCR Résultats préliminaires J. Assoukpa, L. Dupraz, D. Lecointe UFHHLIN, Centre Hospitalier Sud Francilien,

Plus en détail

ABL and Evivar Medical for Strategic Partnership and Alliance in HIV and Hepatitis

ABL and Evivar Medical for Strategic Partnership and Alliance in HIV and Hepatitis ABL and Evivar Medical for Strategic Partnership and Alliance in HIV and Hepatitis Conférence de Presse ABL SA - Chambre de Commerce de Luxembourg - Mardi 29 Septembre 2009, 18h Annonce de Presse ABL and

Plus en détail

MESURES DE PRÉVENTION ET DE CONTRÔLE DES INFECTIONS À STAPHYLOCOCCUS AUREUS RÉSISTANT

MESURES DE PRÉVENTION ET DE CONTRÔLE DES INFECTIONS À STAPHYLOCOCCUS AUREUS RÉSISTANT GUIDE DE PRÉVENTION ET DE CONTRÔLE À L INTENTION DES ÉTABLISSEMENTS DE SOINS MESURES DE PRÉVENTION ET DE CONTRÔLE DES INFECTIONS À STAPHYLOCOCCUS AUREUS RÉSISTANT À LA MÉTHICILLINE (SARM) AU QUÉBEC 2 E

Plus en détail

Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports. Comité technique des infections nosocomiales et des infections liées aux soins

Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports. Comité technique des infections nosocomiales et des infections liées aux soins Ministère de la santé, de la jeunesse et des sports. DIRECTION GENERALE DE LA SANTE DIRECTION DE L HOSPITALISATION ET DE L ORGANISATION DES SOINS Comité technique des infections nosocomiales et des infections

Plus en détail

RAPID Salmonella/Gélose 356-3961 356-3963 356-4705

RAPID Salmonella/Gélose 356-3961 356-3963 356-4705 356-3961 356-3963 356-4705 DOMAINE D APPLICATION La gélose RAPID Salmonella est un milieu chromogénique utilisé pour la recherche des Salmonella spp. lors de l'analyse des produits d alimentation humaine

Plus en détail

PRÉVENTION ET CONTRÔLE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES. Plan d action 2010-2015 État d avancement des travaux Bilan et faits saillants

PRÉVENTION ET CONTRÔLE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES. Plan d action 2010-2015 État d avancement des travaux Bilan et faits saillants PRÉVENTION ET CONTRÔLE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES État d avancement des travaux Bilan et faits saillants Août 2013 Édition : La Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux

Plus en détail

Bulletin d information du CCLIN Sud-Est L origine endogène d une infection n exonère pas l hôpital de sa responsabilité

Bulletin d information du CCLIN Sud-Est L origine endogène d une infection n exonère pas l hôpital de sa responsabilité Bulletin d information du CCLIN Sud-Est L origine endogène d une infection n exonère pas l hôpital de sa responsabilité Yves CLAPOT Avocat, cabinet CLAPOT-LETTAT, Lyon Tribunal administratif de Paris,

Plus en détail

Définition de l Infectiologie

Définition de l Infectiologie Définition de l Infectiologie Discipline médicale clinique Spécialisée. Prise en charge des Maladies Infectieuses et Tropicales. Actuelles, émergentes ou ré-émergentes. Référents dans le cadre d un maillage

Plus en détail