2013 ANNUAL REPORT RAPPORT ANNUEL 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2013 ANNUAL REPORT RAPPORT ANNUEL 2013"

Transcription

1 Royal Bank of Canada (Suisse) SA 2013 ANNUAL REPORT RAPPORT ANNUEL 2013 There s Wealth in Our Approach. TM

2 Crédit photographique page 1 de couverture, istockphoto.com/leonid_tit Crédit photographique page 10 istockphoto.com/beholding Eye Crédit photographique page 11 istockphoto.com/rapid Eye Crédit photographique page 18 istockphoto.com/alex Sava Crédit photographique page 36 istockphoto.com/lightpix Crédit photographique page 38 istockphoto.com/helene canada

3 Royal Bank of Canada (SuiSSe) Sa 2013 annual Report Rapport Annuel ANNUAL REPORT 1

4 MeSSage of the BoaRd of directors across the RBC businesses world wide, our vision is to always earn the right to be our clients first choice. our objective with our clients is to be their most trusted advisor, and with our people to be seen as the employer of choice in the jurisdictions where we compete. our aim is to help our clients grow, preserve, protect and transfer their wealth intact to their chosen beneficiaries. RBC is the largest bank in Canada, the fourth largest bank in north america and one of the twelve largest banks in the world based on market capitalization. We have a strong financial profile and a tier 1 capital ratio of 11.7%, which is one of the highest among financial services firms globally and well above all regulatory targets. RBC s senior debt ratings continue to be among the highest globally Moody s aa3; fitch aa; Standard & Poor s aa-. RBC group is disciplined and proactive in managing risk for both our clients and our shareholders. We ensure we have excellent controls and segregation of the duties of our people in place. We diversify exposure in a variety of ways, including limiting our exposure to any single name and to any single sector. Consistent financial strength combined with sound risk management practices and a diversified business mix means that we have been able to compete and grow better than most of our competitors. in 2013, this approach has again produced financial results at a record level for the bank. e quality of service and advice offered by our bankers has continued to be at a high level, supported by our investment, banking, fiduciary and functional professionals. is has provided clients with the confidence to build their business with us and add further assets. it has also provided prospects with the assurance they need to make them want to become clients. RBC Wealth Management is committed to understanding our clients financial goals and objectives and to delivering an excellent level of service and sound advice. We aim to meet and exceed our clients expectations by consistently delivering strong results, always seeking to be the Wealth Management provider that lasts a lifetime, and beyond to subsequent generations. e low interest rate environment in 2013 was a continuation of what we have experienced in the financial markets now for a number of years. e business and economic circumstances have remained challenging, but we have continued to invest and made considerable progress in strengthening our service model for the long term. RBC Wealth Management is benefiting from the trend of flight to quality as clients and professionals seek a stable home and a financially sound partner. We have taken full advantage of opportunities to attract quality staff available in the market place, while ensuring that we retain our key professionals. e annual wealth management survey conducted by Scorpio Partnership continues to rank RBC as the 6th largest wealth manager in the world. total client assets managed in RBC s private banking, investment advisory and asset management businesses have reached Cad 1 trillion for the first time, an impressive milestone for the bank. in 2013, Royal Bank of Canada (Suisse) Sa successfully concluded the transfer of the latin american, Caribbean and african clients that were acquired from RBS Coutts Bank ltd in Switzerland. e acquisition has placed us in a stronger position in these markets, and is fully in line with our chosen strategy to concentrate our core efforts on clients who are resident in the emerging markets. during the year, a number of significant changes in the regulatory landscape have had the management s full attention. Royal Bank of Canada (Suisse) Sa has demonstrated compliance with the Rubik agreements 2 ROYAL BANK OF CANADA (SUISSE) SA

5 concluded by Switzerland. We have also followed the requisite procedures with regards to the voluntary program between the us department of Justice and the Swiss federal department of finance, with the support, in particular, of qualified external advisors. e work for our organisation related to these activities has been intensive. in this light, it is gratifying that the management has seen the improvement of the return on assets go hand in hand with continued assets under administration growth. our gross income improved by 39% to Chf given the market circumstances, it is a clear demonstration of the robustness of our business model. e Board of directors has proposed to the annual general meeting of the Shareholders the following limited distribution of the available earnings in order to increase the capital base of Royal Bank of Canada (Suisse) Sa: Coupled with the improved return on assets we have witnessed this year, it places us in a good position for a successful on behalf of all RBC employees and shareholders, i would like to thank our clients for the opportunity to be of service to them. i would also like to thank our entire team in Switzerland for their dedication and hard work over the last, very demanding year. Barend Janssens Chairman Net income CHF Retained earnings, brought forward at the beginning of the year CHF Total available earnings CHF Dividend distribution CHF ( ) Retained earnings, brought forward at the end of the year CHF 23' despite continued uncertainty for the overall global economy as a whole, and for the financial services industry in particular, RBC Wealth Management is off to a strong start in We are fortunate that the support of and activity with our clients has placed us in a strong financial position. We remain committed to our wealth management strategy and growing our business, and believe that the sector will continue to reward institutions like RBC which concentrate on excellent client service, core risk management principles and a cautious but opportunistic approach to the markets. in Royal Bank of Canada (Suisse) Sa, our focus remains on strong organic growth of the assets under administration that we have now experienced over the last number of years. it serves as one of the best indicators of the trust that clients put in our abilities ANNUAL REPORT 3

6 MESSAGE du CoNSEIL d AdMINISTRATIoN «Mériter le privilège d être le premier choix de nos clients», tel est le principe qui nous anime en permanence. Notre objectif est de nous imposer comme le partenaire incontournable de nos clients et, vis-à-vis de nos collaborateurs, d être un «employeur de choix» dans tous les pays où nous sommes présents. Notre mission consiste à aider nos clients, à faire fructifier leur patrimoine et à le préserver, de manière à le transmettre intact aux bénéficiaires de leur choix. RBC est la première banque du Canada, la quatrième banque en Amérique du Nord et l une des douze premières au niveau mondial en termes de capitalisation boursière. RBC bénéficie d une assise financière solide, avec un ratio de fonds propres Tier 1 de 11,7 %. Nettement supérieur aux exigences réglementaires, ce ratio est l un des plus élevés au monde parmi les sociétés de services financiers. La dette senior de RBC continue de figurer parmi les mieux notées au monde: Aa3 (Moody s), AA (Fitch) et AA- (Standard & Poor s). Le Groupe RBC applique une gestion du risque à la fois rigoureuse et préventive, tant à l égard de ses clients qu à celui de ses actionnaires. Nous veillons à l excellence de nos dispositifs de contrôle et à la nette séparation des tâches de nos équipes. Nous diversifions notre exposition de différentes manières, en limitant par exemple le montant de nos engagements sur un émetteur ou un secteur donné. Notre solidité financière, notre discipline en matière de gestion du risque et la diversification de nos activités nous ont permis de nous montrer plus compétitifs et d afficher une croissance plus dynamique que la plupart de nos pairs. En 2013, cette approche a de nouveau produit des résultats financiers sans précédent pour la banque. Nos responsables clientèle ont à cœur d offrir une qualité de service et de conseil inégalée, avec le soutien de nos divers métiers investissement, trésorerie, gestion fiduciaire et fonctions de support. L ensemble de ces facteurs ont permis d instaurer un climat de confiance avec nos clients qui nous ont confié davantage d actifs. Ils ont également incité de nouveaux clients à nous rejoindre. RBC Wealth Management s engage à cerner les projets et les objectifs de ses clients, à assurer une excellente qualité de service et des conseils judicieux. Notre ambition n est pas seulement de répondre aux attentes de notre clientèle, mais de les dépasser grâce à des performances régulières et solides. Nous entendons accompagner nos clients tout au long de leur vie et faciliter la transmission de leur patrimoine aux générations futures. A l instar des précédentes, l année 2013 s est caractérisée par des taux d intérêt faibles. L environnement économique et commercial est resté difficile, mais nous avons continué d investir et considérablement renforcé notre modèle de service, dans une optique de long terme. RBC Wealth Management bénéficie du mouvement de «fuite vers la qualité», les clients et collaborateurs appréciant sa stabilité et sa solidité financière. Nous avons saisi toutes les opportunités pour attirer des professionnels expérimentés et fidéliser nos collaborateurs les plus chevronnés. L enquête annuelle de Scorpio Partnership a de nouveau classé RBC au sixième rang mondial des sociétés de gestion patrimoniale. Le montant des actifs administrés dans le cadre de nos activités de banque privée, de conseil en investissement et de gestion d actifs a atteint pour la première fois 1000 milliards de dollars canadiens, marquant une étape capitale pour la banque. En 2013, Royal Bank of Canada (Suisse) SA a conclu avec succès le transfert des clients latino-américains, caraïbes et africains acquis auprès de RBS Coutts Bank Ltd en Suisse. Cette opération nous a permis de renforcer nettement notre présence sur ces marchés, dans le cadre de notre stratégie ciblant essentiellement les clients résidant dans les marchés émergents. 4 ROYAL BANK OF CANADA (SUISSE) SA

7 Au cours de l année dernière, la direction a été particulièrement attentive aux évolutions considérables survenues dans le paysage réglementaire. Royal Bank of Canada (Suisse) SA a veillé à la conformité de ses activités avec les accords Rubik conclus par la Suisse. Nous avons également effectué les démarches nécessaires dans le cadre du programme volontaire établi entre le département américain de la Justice et le département fédéral suisse des Finances, avec le support notamment de conseillers externes qualifiés. des efforts intenses ont été déployés à ces fins par notre organisation. dans ce contexte, il est gratifiant d observer que la croissance continue des actifs administrés s est accompagnée d une amélioration du rendement des actifs. Nos revenus ont augmenté de 39%, à CHF Au vu des conditions de marché, cette hausse atteste clairement de la solidité de notre modèle de gestion. Le Conseil d administration a proposé à l Assemblée générale annuelle des actionnaires de procéder à une distribution des bénéfices disponibles limitée afin de renforcer les fonds propres de Royal Bank of Canada (Suisse) SA: risques et abordent les marchés selon une approche prudente mais opportuniste. Au sein de Royal Bank of Canada (Suisse) SA, la croissance organique vigoureuse des actifs administrés enregistrée ces dernières années, et qui constitue l une des meilleures preuves de la confiance que nous témoignent nos clients, demeurera au cœur de nos préoccupations. Conjuguée à l amélioration du rendement des actifs observée cette année, elle devrait nous permettre d enregistrer de nouveaux succès en Au nom de tous les employés de RBC et au nom des actionnaires, je souhaite remercier nos clients pour l opportunité qu ils nous offrent d être à leur service. Je remercie également tous nos collaborateurs en Suisse pour leur implication, le travail remarquable qu ils ont effectué et les nombreux défis qu ils ont relevés au cours de l année écoulée. Barend Janssens Président Bénéfice net de l exercice CHF Bénéfice reporté, en début d exercice CHF Total disponible CHF Distribution d un dividende CHF ( ) Bénéfice reporté, en fin d exercice CHF Malgré la persistance des incertitudes entourant l économie mondiale en général et le secteur des services financiers en particulier, RBC Wealth Management a commencé en force l année Le soutien de nos clients, de même que le niveau d activité que nous exerçons pour leur compte, nous confèrent une grande solidité financière. Nous restons fidèles à notre stratégie de gestion de fortune et avons à cœur de développer notre activité. Nous sommes persuadés que le secteur de la gestion patrimoniale demeurera porteur pour ceux de ses acteurs qui, tel RBC, veillent à l excellence de leur service client, se concentrent sur les principes clés de la gestion des 2013 ANNUAL REPORT 5

8 BalanCe Sheet at october 31 BILAN Au 31 octobre Assets Actifs Cash Liquidités Money market instruments Créances résultant de papiers monétaires Due from banks Créances sur les banques Due from customers Créances sur la clientèle Financial investments Immobilisations financières Investments in subsidiary company Participations Fixed assets Immobilisations corporelles Accrued income and prepaid expenses Comptes de régularisation Other assets Autres actifs Notes Annexes CHF 2013 CHF ,647, ,322,665 2,663 49, ,157, ,285, ,972, ,744, ,696,160 41,319, , , ,691,396 61,276,835 7,838,894 6,891, ,284,425 8,254,615 Total assets Total des actifs Postponed loans Total des créances de rang subordonné Total due from Group entities and significant shareholders Total des créances sur les sociétés du Groupe et les participants qualifiés 2,021,390,175 1,361,244,199 2,100,000 2,000,000 3,249,930 6,489,723 6 ROYAL BANK OF CANADA (SUISSE) SA

9 Liabilities Passifs Due to banks Engagements envers les banques Due to customers Autres engagements envers la clientèle Accrued expenses and deferred income Comptes de régularisation Other liabilities Autres passifs Value adjustments and provisions Correctifs de valeurs et provisions Reserves for general banking risks Réserves pour risques bancaires généraux Share capital Capital social General legal reserve Réserve légale générale Retained earnings brought forward Bénéfice reporté Net income Bénéfice de l exercice Notes Annexes CHF 2013 CHF ,340,689 39,269,893 1,627,152,180 1,173,559,529 25,301,703 18,271, ,345,168 8,444, , ,700,000 7,700, ,000,000 82,000, ,095,000 17,095,000 14,903,967 13,998,612 9,301, ,356 Total liabilities and shareholders equity Total des passifs 2,021,390,175 1,361,244,199 Total due to Group entities and significant shareholders Total des engagements envers les sociétés du Groupe et les participants qualifiés 4,236,955 3,234,062 Off-Balance Sheet transactions Opérations hors bilan Contingent liabilities Engagements conditionnels Irrevocable liabilities Engagements irrévocables Derivative instruments Instruments financiers dérivés Positive replacement values Valeurs de remplacement positives Negative replacement values Valeurs de remplacement négatives Contract volume Montant des sous-jacents Fiduciary transactions Opérations fiduciaires Notes Annexes CHF 2013 CHF ,961,946 84,243, ,758,000 2,364, ,628,080 5,859, ,417,965 7,368, ,462,217, ,002, ,046, ,168, ANNUAL REPORT 7

10 StateMent of income for the year ended october 31 CoMPTE de RéSuLTAT de L ExERCICE ARRêTé Au 31 octobre Interest and discount income Produit des intérêts et des escomptes Interest and dividend income on financial investments Produit des intérêts et des dividendes des immobilisations financières Interest expenses Charges d intérêts Net interest income Résultat des opérations d intérêts Notes Annexes CHF 2013 CHF ,980,586 9,528, , ,708 (3,075,158) (3,799,272) 7,226,780 6,041,217 Commission income: Produit des commissions: on lending activities sur les opérations de crédit on securities and investment transactions sur les opérations de négoce de titres et les placements on other services sur les autres prestations de service Commission expenses Charges de commissions Results from commission and service fee activities Résultat des opérations de commissions et des prestations de service 561, ,221 50,858,542 35,995,442 2,891,546 1,916,814 (5,630,458) (3,310,478) 48,680,967 35,133,999 Results from trading operations Résultat des opérations de négoce 5.2 8,756,498 5,253,172 Personnel expenses Charges de personnel Other operating expenses Autres charges d exploitation Total operating expenses Charges d exploitation 5.3 (31,959,049) (30,297,203) 5.4 (14,147,696) (11,309,178) (46,106,745) (41,606,381) Gross profit Bénéfice brut Depreciation and write-offs of fixed assets Amortissements sur l actif immobilisé Valuation adjustments, provisions and losses Correctifs de valeurs, provisions et pertes Taxes Impôts Net income Bénéfice de l exercice 18,557,500 4,822, (5,670,497) (2,902,226) (469,932) (80,402) (3,115,603) (934,023) 9,301, ,356 8 ROYAL BANK OF CANADA (SUISSE) SA

11 PRoPoSed appropriation of available earnings PRoPoSITIoN RELATIvE à L EMPLoI du BéNéFICE Au BILAN CHF 2013 CHF 2012 Net income Bénéfice de l exercice Retained earnings, brought forward at beginning of the year Bénéfice reporté, en début d exercice Total available earnings Total disponible Dividend Dividende 9,301, ,356 14,903,967 13,998,611 24,205,435 14,903, ,000 Retained earnings, brought forward at the end of the year Bénéfice reporté, en fin d exercice 23,705,435 14,903, ANNUAL REPORT 9

12 10 ROYAL BANK OF CANADA (SUISSE) SA

13 notes to the financial StateMentS ANNExE Aux CoMPTES 2013 ANNUAL REPORT 11

14 notes to the financial StateMentS for the year ended october 31, 2013 (Expressed in Swiss Francs - CHF - unless otherwise indicated) 1. Comments on business activities and number of employees e Bank is active in portfolio management, principally on behalf of private clients. geographically, this activity occurs at the head office of the Bank in geneva. e Bank also has a representative office in Miami. e authorized capital of Chf 20 million (see note 3.10) was not called as the Bank had enough equity capital. e Bank does not outsource activities covered by the provisions of the finma Circular 2008/7 outsourcing. e total number of employees at the end of the year is 147 ( employees). ANNExE de L ExERCICE ARRêTé Au 31 octobre 2013 (Exprimés en francs suisses - CHF - sauf indication contraire) 1. Commentaires relatifs à l activité et mention de l effectif du personnel L activité de la Banque s exerce dans le domaine de la gestion de patrimoine pour le compte d une clientèle essentiellement privée. Géographiquement, cette activité est exercée à Genève, siège de la Banque. La Banque dispose également d un bureau de représentation à Miami. Le capital autorisé de CHF 20 millions (voir Note 3.10) n a pas été appelé, la Banque disposant de suffisamment de fonds propres. La Banque ne délègue aucune tâche telle que définie dans la Circulaire FINMA 2008/7 relative à l externalisation d activités. L effectif du personnel en fin d exercice est de 147 employés ( employés). RiSk assessment e Board has conducted an analysis of the Bank s main risks. to do so, the Board took into account the existing internal control system. 2. disclosure of accounting policies and valuation principles e financial statements are presented in accordance with the requirements of finma s circulars, in particular the requirements of the circular 2008/2. in accordance with the provisions of art. 23a ob, the Bank is not obliged to present consolidated financial statements. EvALuATIoN des RISquES Le Conseil d administration a procédé à une analyse des principaux risques de la Banque. Pour cette analyse, il a pris en compte le système de contrôle interne existant. 2. Principes comptables et d évaluation La Banque présente ses comptes annuels selon les directives de la FINMA, notamment celles contenues dans la circulaire 2008/2. Conformément aux dispositions de l art. 23a ob, la Banque n est pas tenue de présenter des comptes consolidés. accounting and valuation PRinCiPleS of financial StateMentS due from customers e amounts due from customers are presented in the balance sheet at their nominal value. any provision for doubtful accounts is presented under valuation adjustments and provisions. Financial investment interest bearing securities intended to be kept until maturity date are stated at acquisition cost, adjusted by the premium/discount on a pro-rata basis to maturity date ( accrual method ). Precious metals hedging the assets held in current accounts by the clients are valued at the market rate. PRINCIPES CoMPTABLES ET d évaluation des CoMPTES ANNuELS Créances sur la clientèle Les créances sur la clientèle sont portées au bilan à leur valeur nominale. Les éventuels correctifs de valeurs sur les créances compromises sont présentés sous Correctifs de valeurs et provisions. immobilisations financières Les titres productifs d intérêts destinés à être conservés jusqu à l échéance sont enregistrés à leur valeur d acquisition, compte tenu de la délimitation de l agio ou du disagio (composantes de taux) sur la durée courant jusqu à l échéance de ces titres. Les métaux précieux servant de couverture aux avoirs maintenus en comptes courants par la clientèle sont évalués au cours du jour. 12 ROYAL BANK OF CANADA (SUISSE) SA

15 Fixed assets fixed assets are stated at their acquisition cost, less accumulated depreciation. depreciation is computed using the straight line method over the estimated useful life of the respective assets, as follows: Building 20 years furniture, machines 5 years Computer equipment and software 3 or 5 years intangible assets 8 years Intangible assets e intangible asset, stated at its acquisition cost, represents the purchase price of the acquisition of the latin american, Caribbean and african clients acquired from RBS Coutts Bank ltd in Switzerland. a periodic evaluation is performed to validate their residual value. e estimated useful lives of the existing fixed assets have not been modified compared to the previous year. Income taxes e Bank provides for all income taxes due and estimated to be payable on income earned to date. Translation of foreign currencies assets and liabilities expressed in foreign currencies at year-end are converted in Swiss francs at rates of exchange applicable at that date. income and expenses in foreign currencies are converted monthly at the rates of exchange applicable at the end of the month. exchange differences are recorded in the statement of income. e main exchange rates ruling at the balance sheet dates are as follows: Currency usd eur Cad derivative financial instruments e replacement values of foreign exchange futures and swaps, as well as gains and losses estimated thereto are determined based on the exchange rate applicable on the date of the balance sheet. e result of the evaluation of forward transactions is charged to Results from trading operations. e differential at the origin of the currency swap transactions is charged to pro rata temporis interest income. immobilisations corporelles Les immobilisations corporelles sont évaluées à leur prix d acquisition, moins les amortissements nécessaires, calculés selon la méthode linéaire sur la durée de vie estimée des biens, comme suit: Immeuble 20 ans Mobilier, machines 5 ans Informatique 3 ou 5 ans valeur immatérielle 8 ans valeur immatérielle L immobilisation immatérielle portée au bilan représente le prix d'acquisition du portefeuille des clients latinos-américains, caraïbes et africains acquis auprès de RBS Coutts Bank Ltd en Suisse. une évaluation périodique est effectuée afin de valider sa valeur résiduelle. Les durées de vie estimées des immobilisations existantes n ont pas été modifiées par rapport à l exercice précédent. impôts sur le bénéfice La Banque comptabilise les impôts dus ainsi qu une estimation des impôts qui seront prélevés sur le bénéfice acquis pendant l exercice. Conversion des monnaies étrangères Les actifs et les passifs en monnaies étrangères sont convertis en francs suisses aux cours de change en vigueur à la date du bilan. Les produits et les charges sont convertis mensuellement aux cours de change en vigueur à la fin du mois. Les gains et pertes de change sont comptabilisés dans le compte de résultat de l exercice. Les principaux cours de change utilisés à la date du bilan sont les suivants : devise usd EuR CAd instruments financiers dérivés Les valeurs de remplacement des opérations de change à terme et swaps de devises, ainsi que les bénéfices et pertes estimés y relatifs sont déterminés sur la base des cours de change au comptant en vigueur le jour de l établissement du bilan. Le résultat de l évaluation des opérations de change à terme sec (forward) est imputé au Résultat des opérations de négoce. Le différentiel à l origine des opérations swaps de devises est imputé au Résultat d intérêts prorata temporis. ChangeS in accounting PRinCiPleS and valuation not applicable. ModIFICATIoNS des PRINCIPES CoMPTABLES ET d évaluation Sans objet. treatment of overdue interest not applicable. TRAITEMENT des INTéRêTS EN SouFFRANCE Sans objet ANNUAL REPORT 13

16 treatment of funding of trading PoSitionS not applicable. RiSk ManageMent Market risks: Interest rate risk exposure to interest rate risk is measured based on diverging maturities of interest-sensitive positions within pre-defined time bands (gap analysis). e sum of all gaps is monitored daily with respect to adherence to internal limits. e control process is regularly reviewed by management. Pricing risk on foreign exchange positions e Bank does not take significant positions in the foreign exchange market. trading limits fixed by management are reviewed on a daily basis. Credit risks: e Bank s counterpart limits are subject to an annual authorisation. Customer credit limits are granted based on the authoritative limits attributed to each level of management hierarchy. adherence to internal limits and existence of sufficient pledged assets is monitored regularly by the Credit department. Collateral is assessed at market value. Potential valuation adjustments are assessed on an individual basis as required. Legal risks: Risks related to potential litigations are assessed individually by the legal department. Required provisions are credited to valuation adjustments and provisions. CoMMentS on BuSineSS PoliCy ConCeRning the use of derivative instruments e Bank is engaged in the trading of derivative instruments essentially on behalf of customers having sufficient assets. internal limits are fixed by type of instruments and are reviewed regularly. PRoCeduReS followed in ReCoRding BuSineSS transactions all transactions carried out by the Bank are recorded at the trade date. R E F I N A N C E M E N T d E S P o S I T I o N S C o N T R A C T é E S dans LES ACTIvITéS de NéGoCE Sans objet. GESTIoN des RISquES Risques de marché: Risque de taux d intérêt L exposition au risque de taux d intérêt est mesurée sur la base des échéances non concordantes des positions actives et passives dans une tranche d échéance (impasses). Le cumul des impasses pour les différentes devises est comparé quotidiennement aux limites internes. Le processus de contrôle est revu par la direction. Risque de cours sur devises La Banque ne prend aucune position significative sur le marché des changes. Les limites fixées par la direction font l objet d une surveillance quotidienne. Risques de crédit: Les limites des contreparties bancaires font l objet d une autorisation annuelle. Les limites pour la clientèle sont octroyées selon les compétences rattachées à chaque niveau hiérarchique. Le service des crédits vérifie régulièrement le respect des limites et l existence de gages en suffisance. Les sûretés sont évaluées à la valeur de marché. Les correctifs de valeurs éventuellement nécessaires sont évalués individuellement. Risques juridiques: Les risques juridiques liés aux éventuels litiges sont évalués de manière individuelle par le département juridique. Les provisions nécessaires sont portées au bilan dans les Correctifs de valeurs et provisions. P o L I T I q u E d AFFAIRES L o R S d E L utilisation d INSTRuMENTS FINANCIERS dérivés La Banque recourt aux instruments financiers dérivés dans le cadre d opérations essentiellement pour le compte de la clientèle. Les opérations ne sont faites que pour des clients disposant d avoirs en suffisance. des limites sont fixées par type de produit et sont suivies régulièrement. SAISIE des opérations Toutes les opérations effectuées par la Banque sont comptabilisées à la date de conclusion (date opération). 14 ROYAL BANK OF CANADA (SUISSE) SA

17 3. information on the balance sheet Informations se rapportant au bilan (expressed in CHF) (exprimés en CHF) 3.1 CollateRal for loans and off-balance Sheet transactions APERçu des CouvERTuRES des PRêTS ET des opérations HoRS BILAN Mortgage collateral Other collateral Without collateral Total Garanties hypothécaires Autres garanties En blanc Total Loans Prêts Due from customers Créances sur la clientèle Total current year Total exercice de référence Prior year Exercice précédent 389,872,236 2,100, ,972, ,872,236 2,100, ,972, ,744,079 2,000, ,744,079 Off-balance sheet transactions Hors bilan Contingent liabilities Engagements conditionnels Irrevocable liabilities Engagements irrévocables Total current year Total exercice de référence Prior year Exercice précédent 86,961,946 86,961,946 2,758,000 2,758,000 86,961,946 2,758,000 89,719,946 84,243,831 2,364,000 86,607,831 Doubtful debts: Not applicable. Prêts compromis: Sans objet ANNUAL REPORT 15

2014 ANNUAL REPORT RAPPORT ANNUEL 2014

2014 ANNUAL REPORT RAPPORT ANNUEL 2014 Royal Bank of Canada (Suisse) SA 2014 ANNUAL REPORT RAPPORT ANNUEL 2014 There s Wealth in Our Approach. TM L EAU SOURCE D INSPIRATION Depuis quelques années, le Projet Eau Bleue de RBC soutient une multitude

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001 LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

1997 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS

1997 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS 1997 COOPERATIVE CREDIT S - S COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN TABLE I - ASSETS LOANS TO MEMBERS (LESS PROVISIONS FOR LOANS IN DEFAULT) CASH TREASURY BILLS AND SHORT TERM DEPOSITS BONDS SHARES MORTGAGES REAL

Plus en détail

1999 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS

1999 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS 1999 COOPERATIVE CREDIT S - S COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF (EN MILLIERS DE TABLE I - ASSETS LOANS TO MEMBERS (LESS S FOR LOANS IN DEFAULT) CASH TREASURY BILLS AND SHORT TERM DEPOSITS BONDS SHARES

Plus en détail

2000 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS

2000 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS 2 COOPERATIVE CREDIT S - S COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF (EN MILLIERS DE TABLE I - ASSETS LOANS TO MEMBERS (LESS S FOR LOANS IN DEFAULT) CASH TREASURY BILLS AND SHORT TERM DEPOSITS BONDS SHARES

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

Loi sur l aide financière à la Banque Commerciale du Canada. Canadian Commercial Bank Financial Assistance Act CODIFICATION CONSOLIDATION

Loi sur l aide financière à la Banque Commerciale du Canada. Canadian Commercial Bank Financial Assistance Act CODIFICATION CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Canadian Commercial Bank Financial Assistance Act Loi sur l aide financière à la Banque Commerciale du Canada S.C. 1985, c. 9 S.C. 1985, ch. 9 Current to September 10,

Plus en détail

Name Use (Affiliates of Banks or Bank Holding Companies) Regulations

Name Use (Affiliates of Banks or Bank Holding Companies) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Name Use (Affiliates of Banks or Bank Holding Companies) Regulations Règlement sur l utilisation de la dénomination sociale (entités du même groupe qu une banque ou société

Plus en détail

Crédit Agricole CIB. Les 5èmes Rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change. Paris, Jeudi 6 Février 2014. www.ca-cib.

Crédit Agricole CIB. Les 5èmes Rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change. Paris, Jeudi 6 Février 2014. www.ca-cib. Crédit Agricole CIB Les 5èmes Rencontres des Professionnels des Marchés de la Dette et du Change Paris, Jeudi 6 Février 2014 www.ca-cib.com Le marché Euro PP Le développement du marché Euro PP Volumes

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

Minority Investment (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (sociétés de fiducie et de prêt) CODIFICATION

Minority Investment (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (sociétés de fiducie et de prêt) CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Minority Investment (Trust and Loan Companies) Regulations Règlement sur les placements minoritaires (sociétés de fiducie et de prêt) SOR/2001-406 DORS/2001-406 Current

Plus en détail

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE PURPOSE The Audit Committee (the Committee), assists the Board of Trustees to fulfill its oversight responsibilities to the Crown, as shareholder, for the following

Plus en détail

CRM Company Group lance l offre volontaire de rachat en espèces des 2 100 OC 1 restant en circulation.

CRM Company Group lance l offre volontaire de rachat en espèces des 2 100 OC 1 restant en circulation. CORPORATE EVENT NOTICE: Offre volontaire de rachat CRM COMPANY GROUP PLACE: Paris AVIS N : PAR_20121121_10423_ALT DATE: 21/11/2012 MARCHE: Alternext Paris CRM Company Group lance l offre volontaire de

Plus en détail

Scénarios économiques en assurance

Scénarios économiques en assurance Motivation et plan du cours Galea & Associés ISFA - Université Lyon 1 ptherond@galea-associes.eu pierre@therond.fr 18 octobre 2013 Motivation Les nouveaux référentiels prudentiel et d'information nancière

Plus en détail

INDIVIDUALS AND LEGAL ENTITIES: If the dividends have not been paid yet, you may be eligible for the simplified procedure.

INDIVIDUALS AND LEGAL ENTITIES: If the dividends have not been paid yet, you may be eligible for the simplified procedure. Recipient s name 5001-EN For use by the foreign tax authority CALCULATION OF WITHHOLDING TAX ON DIVIDENDS Attachment to Form 5000 12816*01 INDIVIDUALS AND LEGAL ENTITIES: If the dividends have not been

Plus en détail

Des résultats satisfaisants pour LeasePlan dans un contexte mouvementé

Des résultats satisfaisants pour LeasePlan dans un contexte mouvementé Communiqué de presse Paris, 26 mars 2009 Des résultats satisfaisants pour LeasePlan dans un contexte mouvementé - En 2008, le résultat net d exploitation de LeasePlan Corporation s élève à 208 millions

Plus en détail

RICHEL SERRES DE FRANCE PAR_20120203_02432_ALT DATE: 03/02/2012

RICHEL SERRES DE FRANCE PAR_20120203_02432_ALT DATE: 03/02/2012 CORPORATE EVENT NOTICE: Offre contractuelle de rachat RICHEL SERRES DE FRANCE PLACE: Paris AVIS N : PAR_20120203_02432_ALT DATE: 03/02/2012 MARCHE: Alternext Paris La société RICHEL SERRES DE FRANCE (la

Plus en détail

APPENDIX 2. Provisions to be included in the contract between the Provider and the. Holder

APPENDIX 2. Provisions to be included in the contract between the Provider and the. Holder Page 1 APPENDIX 2 Provisions to be included in the contract between the Provider and the Obligations and rights of the Applicant / Holder Holder 1. The Applicant or Licensee acknowledges that it has read

Plus en détail

Cegedim. Half-year results

Cegedim. Half-year results Cegedim Half-year results September 24, 2010 Contents A strategy focused on healthcare Delivering strong results A strong financial structure Additional information 2 A strategy focused on healthcare 3

Plus en détail

Calculation of Interest Regulations. Règlement sur le calcul des intérêts CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to August 4, 2015 À jour au 4 août 2015

Calculation of Interest Regulations. Règlement sur le calcul des intérêts CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to August 4, 2015 À jour au 4 août 2015 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Calculation of Interest Regulations Règlement sur le calcul des intérêts SOR/87-631 DORS/87-631 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août 2015 Published by the Minister

Plus en détail

Borrowing (Property and Casualty Companies and Marine Companies) Regulations

Borrowing (Property and Casualty Companies and Marine Companies) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Borrowing (Property and Casualty Companies and Marine Companies) Regulations Règlement sur les emprunts des sociétés d assurances multirisques et des sociétés d assurance

Plus en détail

Dr. Naaman AZHARI - Chairman of BLOM BANK Group Mr. Saad AZHARI - Chairman of BLOM BANK (SWITZERLAND)

Dr. Naaman AZHARI - Chairman of BLOM BANK Group Mr. Saad AZHARI - Chairman of BLOM BANK (SWITZERLAND) 01 6 7 8 10 11 12 13 28 29 54 55 Sommaire Conseil d administration Comité de direction Principales caractéristiques de l exercice 2011 Bilan annuel 2011 comparé à 2010 Compte de résultat de l exercice

Plus en détail

Certificate of Incorporation Certificat de constitution

Certificate of Incorporation Certificat de constitution Request ID: 017562932 Province of Ontario Date Report Produced: 2015/04/27 Demande n o : Province de l Ontario Document produit le: Transaction ID: 057430690 Ministry of Government Services Time Report

Plus en détail

31 MAI 2010 MAY 31, 2010

31 MAI 2010 MAY 31, 2010 . ÉTATS FINANCIERS INTERMÉDIAIRES. INTERIM FINANCIAL STATEMENTS PÉRIODE DE TROIS MOIS TERMINÉE LE THREE-MONTH PERIOD ENDED 31 MAI 2010 MAY 31, 2010 ÉTATS FINANCIERS FINANCIAL STATEMENTS Dépenses d exploration

Plus en détail

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees

Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees For Immediate Release October 10, 2014 Small Businesses support Senator Ringuette s bill to limit credit card acceptance fees The Senate Standing Committee on Banking, Trade, and Commerce resumed hearings

Plus en détail

L impact des délais de paiement et des solutions appropriées. Dominique Geenens Intrum Justitia

L impact des délais de paiement et des solutions appropriées. Dominique Geenens Intrum Justitia L impact des délais de paiement et des solutions appropriées Dominique Geenens Intrum Justitia Groupe Intrum Justitia Leader du marché en gestion de crédit Entreprise européenne dynamique avec siège principal

Plus en détail

Projet de réorganisation des activités de T-Systems France

Projet de réorganisation des activités de T-Systems France Informations aux medias Saint-Denis, France, 13 Février 2013 Projet de réorganisation des activités de T-Systems France T-Systems France a présenté à ses instances représentatives du personnel un projet

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

de stabilisation financière

de stabilisation financière CHAPTER 108 CHAPITRE 108 Fiscal Stabilization Fund Act Loi sur le Fonds de stabilisation financière Table of Contents 1 Definitions eligible securities valeurs admissibles Fund Fonds Minister ministre

Plus en détail

Life Companies Borrowing Regulations. Règlement sur les emprunts des sociétés d assurance-vie CONSOLIDATION CODIFICATION

Life Companies Borrowing Regulations. Règlement sur les emprunts des sociétés d assurance-vie CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Life Companies Borrowing Regulations Règlement sur les emprunts des sociétés d assurance-vie SOR/92-277 DORS/92-277 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août 2015 Published

Plus en détail

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PRIVÉ

OUVRIR UN COMPTE CLIENT PRIVÉ OUVRIR UN COMPTE CLIENT PRIVÉ LISTE DE VERIFICATION Pour éviter tous retards dans le traitement de votre application pour l ouverture d un compte avec Oxford Markets ( OM, l Entreprise ) Veuillez suivre

Plus en détail

CALCUL DE LA CONTRIBUTION - FONDS VERT Budget 2008/2009

CALCUL DE LA CONTRIBUTION - FONDS VERT Budget 2008/2009 Société en commandite Gaz Métro CALCUL DE LA CONTRIBUTION - FONDS VERT Budget 2008/2009 Taux de la contribution au Fonds vert au 1 er janvier 2009 Description Volume Coûts Taux 10³m³ 000 $ /m³ (1) (2)

Plus en détail

Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Trust and Loan Companies) Regulations

Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Trust and Loan Companies) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Trust and Loan Companies) Regulations Règlement sur la communication en cas de demande téléphonique d ouverture de

Plus en détail

Avocat à la Cour Tel : 01 45 02 08 03 Fax : 01 45 02 08 10 j.goncalves@artales-avocats.com FONDATIONS CAPITAL PRIVE PME

Avocat à la Cour Tel : 01 45 02 08 03 Fax : 01 45 02 08 10 j.goncalves@artales-avocats.com FONDATIONS CAPITAL PRIVE PME Jean Goncalves 44 rue Paul Valery 75116 Paris Avocat à la Cour Tel : 01 45 02 08 03 Fax : 01 45 02 08 10 j.goncalves@artales-avocats.com FONDATIONS CAPITAL PRIVE PME Note pour les investisseurs résidents

Plus en détail

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013

Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 Food for thought paper by the Coordinator on Reporting 1 PrepCom 3rd Review Conference 6 décembre 2013 (slide 1) Mr President, Reporting and exchange of information have always been a cornerstone of the

Plus en détail

Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4

Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4 Stratégie DataCenters Société Générale Enjeux, objectifs et rôle d un partenaire comme Data4 Stéphane MARCHINI Responsable Global des services DataCenters Espace Grande Arche Paris La Défense SG figures

Plus en détail

CODIFICATION CONSOLIDATION. Current to September 27, 2015. À jour au 27 septembre 2015. Last amended on July 1, 2010

CODIFICATION CONSOLIDATION. Current to September 27, 2015. À jour au 27 septembre 2015. Last amended on July 1, 2010 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Mortgage Insurance Business (Banks, Authorized Foreign Banks, Trust and Loan Companies, Retail Associations, Canadian Insurance Companies and Canadian Societies) Regulations

Plus en détail

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière Plan Le bilan - présentation et signification des postes Structure en grandes masses - Le BFR Les ratios de structure

Plus en détail

Supporting Vulnerable Seniors and Strengthening Canada s Economy Act

Supporting Vulnerable Seniors and Strengthening Canada s Economy Act CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Supporting Vulnerable Seniors and Strengthening Canada s Economy Act Loi visant le soutien aux aînés vulnérables et le renforcement de l économie canadienne S.C. 2011,

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

THE LAW SOCIETY OF UPPER CANADA BY-LAW 19 [HANDLING OF MONEY AND OTHER PROPERTY] MOTION TO BE MOVED AT THE MEETING OF CONVOCATION ON JANUARY 24, 2002

THE LAW SOCIETY OF UPPER CANADA BY-LAW 19 [HANDLING OF MONEY AND OTHER PROPERTY] MOTION TO BE MOVED AT THE MEETING OF CONVOCATION ON JANUARY 24, 2002 2-aes THE LAW SOCIETY OF UPPER CANADA BY-LAW 19 [HANDLING OF MONEY AND OTHER PROPERTY] MOTION TO BE MOVED AT THE MEETING OF CONVOCATION ON JANUARY 24, 2002 MOVED BY SECONDED BY THAT By-Law 19 [Handling

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail

TÅÎCHÔ COMMUNITY GOVERNMENT ACT LOI SUR LE GOUVERNEMENT COMMUNAUTAIRE TÅÎCHÔ RÈGLEMENT SUR LES DETTES (GOUVERNEMENT COMMUNAUTAIRE TÅÎCHÔ) R-142-2009

TÅÎCHÔ COMMUNITY GOVERNMENT ACT LOI SUR LE GOUVERNEMENT COMMUNAUTAIRE TÅÎCHÔ RÈGLEMENT SUR LES DETTES (GOUVERNEMENT COMMUNAUTAIRE TÅÎCHÔ) R-142-2009 TÅÎCHÔ COMMUNITY GOVERNMENT ACT LOI SUR LE GOUVERNEMENT COMMUNAUTAIRE TÅÎCHÔ DEBT (TÅÎCHÔ COMMUNITY GOVERNMENT) REGULATIONS R-142-2009 RÈGLEMENT SUR LES DETTES (GOUVERNEMENT COMMUNAUTAIRE TÅÎCHÔ) R-142-2009

Plus en détail

Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions

Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions Contracts for sales of carbon credits Les contrats de vente de réduction d'émissions Sonatrach Headquarters 7 November 2006 Adam Shepherd, Associate, Baker & McKenzie Baker & McKenzie International is

Plus en détail

D Expert en Finance et Investissements

D Expert en Finance et Investissements MODULES FINAL D Expert en Finance et Investissements Copyright 2014, AZEK AZEK, Feldstrasse 80, 8180 Bülach, T +41 44 872 35 35, F +41 44 872 35 32, info@azek.ch, www.azek.ch Table des matières 1. Modules

Plus en détail

Finance durable et microfinance

Finance durable et microfinance Finance durable et microfinance Résultats du sondage fait auprès d investisseurs professionnels de Suisse Romande Janvier 2014 Copyright Symbiotics 2014 1 Disclaimer This document is meant for information

Plus en détail

If the corporation is or intends to become a registered charity as defined in the Income Tax Act, a copy of these documents must be sent to:

If the corporation is or intends to become a registered charity as defined in the Income Tax Act, a copy of these documents must be sent to: 2014-02-05 Corporations Canada 9th floor, Jean Edmonds Towers South 365 Laurier Avenue West Ottawa, Ontario K1A 0C8 Corporations Canada 9e étage, Tour Jean-Edmonds sud 365, avenue Laurier ouest Ottawa

Plus en détail

2014 Rapport Annuel Annual Report

2014 Rapport Annuel Annual Report 2014 Rapport Annuel Annual Report BANQUE ALGERIENNE DU COMMERCE EXTERIEUR S.A. ALGERISCHE AUSSENHANDELSBANK AG ZURICH 2014 Rapport Annuel Annual Report BANQUE ALGERIENNE DU COMMERCE EXTERIEUR S.A. ALGERISCHE

Plus en détail

Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel. Call Centres Telemarketing Sales Regulation

Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel. Call Centres Telemarketing Sales Regulation THE CONSUMER PROTECTION ACT (C.C.S.M. c. C200) Call Centres Telemarketing Sales Regulation LOI SUR LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR (c. C200 de la C.P.L.M.) Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel

Plus en détail

Bons d'option émis par. SOCIETE GENERALE (en qualité d'emetteur)

Bons d'option émis par. SOCIETE GENERALE (en qualité d'emetteur) CONDITIONS DEFINITIVES POUR LES BONS D'OPTION SUR ACTION EN DATE DU 18 NOVEMBRE 2011 Bons d'option émis par SOCIETE GENERALE (en qualité d'emetteur) Les modalités applicables aux Bons d'option figurent

Plus en détail

BNP Paribas Investment Partners

BNP Paribas Investment Partners FOR PROFESSIONAL INVESTORS BNP Paribas Investment Partners Conférence téléphonique - Gestion obligataire Jeudi 4 juillet 2013 2 Eurozone Fixed Income Performances à fin juin 2013 Eurozone main bond indices

Plus en détail

Fédération Internationale de Handball. b) Règlement du but

Fédération Internationale de Handball. b) Règlement du but Fédération Internationale de Handball b) Règlement du but Edition: Septembre 2007 Table des matières Page 1. Généralités 3 2. Caractéristiques techniques des buts de handball 3 3. Dimensions et schéma

Plus en détail

FORMULAIRE D OUVERTURE DE COMPTE ENTREPRISE

FORMULAIRE D OUVERTURE DE COMPTE ENTREPRISE FORMULAIRE D OUVERTURE DE COMPTE ENTREPRISE LISTE DE VERIFICATION Pour éviter tous retards dans le traitement de votre application pour l ouverture d un compte avec Oxford Markets ( OM, l Entreprise )

Plus en détail

Fiche d Inscription / Entry Form

Fiche d Inscription / Entry Form Fiche d Inscription / Entry Form (A renvoyer avant le 15 octobre 2014 Deadline octobrer 15th 2014) Film Institutionnel / Corporate Film Film Marketing Produit / Marketing Product film Film Communication

Plus en détail

CANADA / ASSOCIATION CANADIENNE DE. L'HÉLICOPTÈRE. Please ensure that these documents are kept with the corporate records.

CANADA / ASSOCIATION CANADIENNE DE. L'HÉLICOPTÈRE. Please ensure that these documents are kept with the corporate records. 2014-06-26 Corporations Canada 9th Floor, Jean Edmonds Towers South 365 Laurier Avenue West Ottawa, Ontario K1A 0C8 Corporations Canada 9e étage, Tour Jean-Edmonds sud 365 avenue Laurier ouest Ottawa (Ontario)

Plus en détail

A I D E F I N A N C I È R E P O U R É T U D E S S U P É R I E U R E S

A I D E F I N A N C I È R E P O U R É T U D E S S U P É R I E U R E S 08/05/2015 www.bdo.lu A I D E F I N A N C I È R E P O U R É T U D E S S U P É R I E U R E S La loi du 24 juillet 2014 concernant l aide financière de l Etat pour études supérieures est entrée en vigueur

Plus en détail

IPSAS 32 «Service concession arrangements» (SCA) Marie-Pierre Cordier Baudouin Griton, IPSAS Board

IPSAS 32 «Service concession arrangements» (SCA) Marie-Pierre Cordier Baudouin Griton, IPSAS Board IPSAS 32 «Service concession arrangements» (SCA) Marie-Pierre Cordier Baudouin Griton, IPSAS Board 1 L élaboration de la norme IPSAS 32 Objectif : traitement comptable des «service concession arrangements»

Plus en détail

If the corporation is or intends to become a registered charity as defined in the Income Tax Act, a copy of these documents must be sent to:

If the corporation is or intends to become a registered charity as defined in the Income Tax Act, a copy of these documents must be sent to: 2012-08-23 Corporations Canada 9th floor, Jean Edmonds Towers South 365 Laurier Avenue West Ottawa, Ontario K1A 0C8 Corporations Canada 9e étage, Tour Jean Edmonds sud 365, avenue Laurier ouest Ottawa

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

If the corporation is or intends to become a registered charity as defined in the Income Tax Act, a copy of these documents must be sent to:

If the corporation is or intends to become a registered charity as defined in the Income Tax Act, a copy of these documents must be sent to: 2014-10-07 Corporations Canada 9th Floor, Jean Edmonds Towers South 365 Laurier Avenue West Ottawa, Ontario K1A 0C8 Corporations Canada 9e étage, Tour Jean-Edmonds sud 365 avenue Laurier ouest Ottawa (Ontario)

Plus en détail

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 WORKING DOCUMENT from : Presidency to : delegations No prev. doc.: 12621/08 PI 44 Subject : Revised draft

Plus en détail

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 3rd largest European postal operator by turnover The most diversified European postal operator with 3 business lines 2010 Turnover Mail 52%

Plus en détail

A v a n t a g e s e n n a t u r e

A v a n t a g e s e n n a t u r e 17/06/2015 www.bdo.lu A v a n t a g e s e n n a t u r e L imposition des avantages en nature au Luxembourg est basée sur le principe général selon lequel tous les avantages, tant en espèces qu en nature,

Plus en détail

Our connections make a world of difference

Our connections make a world of difference Our connections make a world of difference Your Partners for Success Your partners for success About us Qui sommes nous Fondé en 2001 par Tarik Bouziane, RSM Acconcil offre à ses clients nationaux et

Plus en détail

P R E T S P R E F E R E N T I E L S E T S U B V E N T I O N S D I N T E R Ê T S

P R E T S P R E F E R E N T I E L S E T S U B V E N T I O N S D I N T E R Ê T S P R E T S P R E F E R E N T I E L S E T S U B V E N T I O N S D I N T E R Ê T S Il est courant pour les employeurs d octroyer à leurs employés des prêts préférentiels ou des subventions d intérêts. L économie

Plus en détail

Closing of L-1 Identity Solutions acquisition

Closing of L-1 Identity Solutions acquisition Closing of L-1 Identity Solutions acquisition / July 26, 2011 / The acquisition of L1-ID is now completed Ł Sept. 20, 2010: transaction was announced Jan 17, 2011: Hard-Scott Rodino (antitrust) Feb 3:

Plus en détail

Loi sur la remise de certaines dettes liées à l aide publique au développement. Forgiveness of Certain Official Development Assistance Debts Act

Loi sur la remise de certaines dettes liées à l aide publique au développement. Forgiveness of Certain Official Development Assistance Debts Act CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Forgiveness of Certain Official Development Assistance Debts Act Loi sur la remise de certaines dettes liées à l aide publique au développement S.C. 1987, c. 27 L.C. 1987,

Plus en détail

PAR_20141217_09543_EUR DATE: 17/12/2014. Suite à l'avis PAR_20141119_08654_EUR

PAR_20141217_09543_EUR DATE: 17/12/2014. Suite à l'avis PAR_20141119_08654_EUR CORPORATE EVENT NOTICE: Emission avec maintien du droit préférentiel de souscription, d obligations convertibles en actions ordinaires nouvelles assorties de bons de souscription d action («OCABSA») -

Plus en détail

Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride. Coordonnées

Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride. Coordonnées Formulaire d inscription (form also available in English) Mission commerciale en Floride Mission commerciale Du 29 septembre au 2 octobre 2015 Veuillez remplir un formulaire par participant Coordonnées

Plus en détail

Public Trustee Services / Services du curateur public Application for Adult Services / Demande pour services aux adultes

Public Trustee Services / Services du curateur public Application for Adult Services / Demande pour services aux adultes Print Form Public Trustee Services / Services du curateur public For Public Trustee Services office use only / À l usage du bureau des Services du curateur public seulement Case accepted / YES/OUI NO/NON

Plus en détail

Bill 12 Projet de loi 12

Bill 12 Projet de loi 12 1ST SESSION, 41ST LEGISLATURE, ONTARIO 63 ELIZABETH II, 2014 1 re SESSION, 41 e LÉGISLATURE, ONTARIO 63 ELIZABETH II, 2014 Bill 12 Projet de loi 12 An Act to amend the Employment Standards Act, 2000 with

Plus en détail

Edmond de Rothschild (Suisse) S.A. Rapport au 30 juin 2015 Comptes consolidés

Edmond de Rothschild (Suisse) S.A. Rapport au 30 juin 2015 Comptes consolidés Edmond de Rothschild (Suisse) S.A. Rapport au 30 juin 2015 Comptes consolidés Edmond de Rothschild (Suisse) S.A. Rapport de gestion 4 Chiffres-clés 5 Périmètre de consolidation 9 Bilan consolidé 11 Compte

Plus en détail

CONSOLIDATION DES COMPTES. Sophie de Oliveira Leite

CONSOLIDATION DES COMPTES. Sophie de Oliveira Leite 1 CONSOLIDATION DES COMPTES Sophie de Oliveira Leite SOMMAIRE 2 1. La consolidation : un enjeu économique 2. Les méthodes m de consolidation 3. Choix du périmp rimètre de consolidation 4. Consolidation

Plus en détail

Bill 70 Projet de loi 70

Bill 70 Projet de loi 70 1ST SESSION, 41ST LEGISLATURE, ONTARIO 64 ELIZABETH II, 2015 1 re SESSION, 41 e LÉGISLATURE, ONTARIO 64 ELIZABETH II, 2015 Bill 70 Projet de loi 70 An Act respecting protection for registered retirement

Plus en détail

Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015

Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015 Le plan d'investissement Baudouin Regout 11 mai 2015 Secretariat-General L'examen annuel de la croissance 2015: Le programme de la Commission pour la croissance et l'emploi est fondé sur trois piliers

Plus en détail

Our connections make a world of difference

Our connections make a world of difference Acconcil Connected for Success Our connections make a world of difference Your Partners for Success Your partners for success About us Qui sommes nous Fondé en 2001 par Tarik Bouziane, Acconcil offre à

Plus en détail

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Interest Rate for Customs Purposes Regulations Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes SOR/86-1121 DORS/86-1121 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août

Plus en détail

Dispositif de Bâle III Divulgation obligatoire en vertu du troisième pilier. 31 dècembre 2013

Dispositif de Bâle III Divulgation obligatoire en vertu du troisième pilier. 31 dècembre 2013 Dispositif de Bâle III Divulgation obligatoire en vertu du troisième pilier 31 dècembre 2013 Portée de l application Le dispositif de Bâle III fixe en matière de capitaux propres un cadre international

Plus en détail

Rapport intermédiaire. Comptes du Groupe au 30 juin 2015

Rapport intermédiaire. Comptes du Groupe au 30 juin 2015 Rapport intermédiaire Comptes du Groupe au 30 juin 2015 2 Message des présidents En présentant de très bons résultats semestriels dans un environnement global incertain, la BCV démontre une nouvelle fois

Plus en détail

Un système KYC robuste et sa valeur ajoutée commerciale

Un système KYC robuste et sa valeur ajoutée commerciale MY JOURNEY BEGAN AT 19, WHEN I LANDED IN THE COLDEST PLACE I D EVER EXPERIENCED. MAJID AL-NASSAR BUSINESS OWNER AND PROPERTY INVESTOR. EVERY JOURNEY IS UNIQUE. Un système KYC robuste et sa valeur ajoutée

Plus en détail

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT

APPENDIX 6 BONUS RING FORMAT #4 EN FRANÇAIS CI-DESSOUS Preamble and Justification This motion is being presented to the membership as an alternative format for clubs to use to encourage increased entries, both in areas where the exhibitor

Plus en détail

2013 Rapport Annuel Annual Report

2013 Rapport Annuel Annual Report 2013 Rapport Annuel Annual Report BANQUE ALGERIENNE DU COMMERCE EXTERIEUR S.A. ALGERISCHE AUSSENHANDELSBANK AG ZURICH 2013 Rapport Annuel Annual Report BANQUE ALGERIENNE DU COMMERCE EXTERIEUR S.A. ALGERISCHE

Plus en détail

Become. Business Provider for Matheo Software

Become. Business Provider for Matheo Software Become Business Provider for Matheo Software Who we are? Matheo Software was created in 2003 by business intelligence and information processing professionals from higher education and research. Matheo

Plus en détail

EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE

EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE PLAN STRATÉGIQUE EN UNE PAGE Nom de l entreprise Votre nom Date VALEUR PRINCIPALES/CROYANCES (Devrait/Devrait pas) RAISON (Pourquoi) OBJECTIFS (- AN) (Où) BUT ( AN) (Quoi)

Plus en détail

Private banking: après l Eldorado

Private banking: après l Eldorado Private banking: après l Eldorado Michel Juvet Associé 9 juin 2015 Toutes les crises génèrent de nouvelles réglementations Le tournant de 2008 Protection des clients MIFID, UCITS, FIDLEG Bilan des banques

Plus en détail

NOTICE. General rules for applying the package method by Euronext Paris and by C21 clearing system.

NOTICE. General rules for applying the package method by Euronext Paris and by C21 clearing system. NOTICE >> LCH.Clearnet SA Corporate Reference No.: 2008-084 NOTICE From : Rules and Regulation Department Date : July 6 th, 2008 Subject Referred documentation LCH.Clearnet SA publishes hereinafter a Notice

Plus en détail

RAPPORT DU PREMIER TRIMESTRE FIRST QUARTER REPORT

RAPPORT DU PREMIER TRIMESTRE FIRST QUARTER REPORT RAPPORT DU PREMIER TRIMESTRE FIRST QUARTER REPORT 1 DÉTAILS DE LA SOCIÉTÉ ISSUER DETAILS NOM DE LA SOCIÉTÉ NAME OF ISSUER Mines Abcourt inc. Abcourt Mines Inc. 1 ER TRIMESTRE TERMINÉ 1 ST QUARTER ENDED

Plus en détail

(10 points) ACIIA Questions Examen Final I Mars 2006 page 1 / 11

(10 points) ACIIA Questions Examen Final I Mars 2006 page 1 / 11 Question 1: Economie (40 points) a) Depuis ces dernières années, la Chine connaît de très forts taux de croissance de son produit intérieur brut (GDP) et de ses exportations. Dans le même temps, la Chine

Plus en détail

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION First Nations Assessment Inspection Regulations Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations SOR/2007-242 DORS/2007-242 Current to September

Plus en détail

Most-Favoured-Nation Tariff Rules of Origin Regulations. Règlement sur les règles d origine (tarif de la nation la plus favorisée) CONSOLIDATION

Most-Favoured-Nation Tariff Rules of Origin Regulations. Règlement sur les règles d origine (tarif de la nation la plus favorisée) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Most-Favoured-Nation Tariff Rules of Origin Regulations Règlement sur les règles d origine (tarif de la nation la plus favorisée) SOR/98-33 DORS/98-33 Current to September

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Zurich, le 30 septembre 2008 Groupe CREALOGIX: e-business toujours réjouissant, difficultés maîtrisées dans les activités ERP, confiance dans le nouvel exercice Au cours de l exercice

Plus en détail

La Poste choisit l'erp Open Source Compiere

La Poste choisit l'erp Open Source Compiere La Poste choisit l'erp Open Source Compiere Redwood Shores, Calif. Compiere, Inc, leader mondial dans les progiciels de gestion Open Source annonce que La Poste, l'opérateur postal français, a choisi l'erp

Plus en détail

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT I. BASIC DATA Organization Legal Name: Conservation International Madagascar Project Title (as stated in the grant agreement): Knowledge Management: Information & Monitoring.

Plus en détail

We Generate. You Lead.

We Generate. You Lead. www.contact-2-lead.com We Generate. You Lead. PROMOTE CONTACT 2 LEAD 1, Place de la Libération, 73000 Chambéry, France. 17/F i3 Building Asiatown, IT Park, Apas, Cebu City 6000, Philippines. HOW WE CAN

Plus en détail

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE:

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE: 8. Tripartite internship agreement La présente convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles le stagiaire ci-après nommé sera accueilli dans l entreprise. This contract defines the

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail