Quels sont les résultats de PubliGroupe en 2012?

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Quels sont les résultats de PubliGroupe en 2012?"

Transcription

1 Quels sont les résultats de PubliGroupe en 2012? Rapport annuel 2012

2 Chiffres clés 2012 Chiffres clés - PubliGroupe en millions de CHF retraité (1) Facturation (2) -13% Chiffre d affaires net -17% Part au résultat des sociétés associées -7% Résultat d exploitation -93% Résultat hors exploitation Résultat, part des actionnaires de PubliGroupe S.A. +81% Nombre de collaborateurs en fin de période -22% (1) Retraitement dû au passage aux normes Swiss GAAP RPC. (2) Représente les montants bruts facturés aux clients (y compris la valeur de l espace publicitaire). Evolution du cours de l action PubliGroupe par rapport au SPI en % (base: 100, 1 er janvier 2010) en CHF PubliGroupe, registered share Action PubliGroupe Swiss Performance Index (SPI) Swiss Performance Index (SPI) Media Sales Search & Find Digital & Marketing Services

3 Chiffres clés 2012 Chiffres clés - Secteurs d activité Information sectorielle en millions de CHF Media Sales Search & Find Digital & Marketing Corporate Services & autres retraité (1) retraité (1) retraité (1) retraité (1) Facturation (2) -13% % % % Chiffre d affaires net -14% % % % Part au résultat des sociétés associées % % % Résultat d'exploitation % % % Résultat hors exploitation % Résultat, part des actionnaires de PubliGroupe S.A. +84% % % Nombre de collaborateurs en fin de période -11% % % (1) Retraitement dû au passage aux normes Swiss GAAP RPC et aux transferts intersegments. (2) Représente les montants bruts facturés aux clients (y compris la valeur de l'espace publictaire). * Pro forma avec consolidation proportionnelle de local.ch et Zanox en millions de CHF Search & Find Digital & Marketing Services pro forma* pro forma* pro forma* pro forma* Facturation (2) -1% % Chiffre d affaires net -1% % Part au résultat des sociétés associées Résultat d'exploitation -10% % Résultat hors exploitation Résultat, part des actionnaires de PubliGroupe S.A. -14% % * Consolidation de local.ch et Zanox chiffres pro forma: Afin d'obtenir une meilleure vue du développement et de la performance des segments Search & Find (pour local.ch) et Digital & Marketing Services (pour Zanox), une information sectorielle pro forma a été ajoutée. Le terme «pro forma» fait référence à cette présentation selon la méthode de consolidation proportionnelle. L'information sectorielle pro forma ne fait pas partie des états financiers consolidés selon Swiss GAAP RPC. (2) Représente les montants bruts facturés aux clients (y compris la valeur de l'espace publictaire).

4 Index Groupe Message du Président 2 Message du CEO 5 Commentaire général 7 Stratégie 11 Modèle d affaires 15 Secteurs d activité Media Sales 18 Search & Find 22 Digital & Marketing Services 25 Code of Conduct et Ressources humaines Code of Conduct 28 Ressources humaines 29 Corporate Governance Conseil d administration 33 Direction générale 35 Informations selon la directive de SIX Swiss Exchange 37 Rapport financier Le rapport financier 2012 (en langue anglaise uniquement) est disponible à l adresse

5 1 Groupe Secteurs d activité Code of Conduct et Ressources humaines Corporate Governance

6 Groupe Message du Président 2 Redistribution de CHF 47 millions aux actionnaires Hans-Peter Rohner Président du conseil d administration de PubliGroupe Mesdames et Messieurs, chers actionnaires, En 2012, PubliGroupe a enregistré un résultat net de CHF 50.2 millions. Si ce résultat semble à première vue bon, il ne peut toutefois pas être attribué à l excellence opérationnelle, car cette performance s explique principalement par la vente de quatre immeubles à Lausanne et la vente de Namics. Au niveau opérationnel, seuls deux secteurs d activité sur trois ont enregistré de bons résultats: Digital & Marketing Services et Search & Find. Media Sales, une fois encore, n a pas obtenu de résultats satisfaisants. En conséquence, PubliGroupe affiche un résultat d exploitation modeste de CHF 1.6 millions pour 2012 contre CHF 21.9 millions en 2011 (après retraitement selon les normes Swiss GAAP RPC). En 2012, dans un contexte économique plutôt morose marqué par une crise de la dette toujours menaçante dans les économies occidentales, les médias traditionnels et le marché du print ont vu leurs chiffres d affaires continuer à décliner. L industrie du marketing et de la publicité continue d emprunter la voie du numérique, tournée vers les écrans, et elle recherche de nouveaux formats publicitaires tels que ceux destinés aux smartphones, à la TV numérique ou interactive, entre autres, préférant ainsi consacrer de plus en plus ses budgets publicitaires traditionnels à de nouveaux canaux de diffusion. Dans cet environnement, en 2012, les volumes totaux facturés par le groupe ont diminué de 13%, passant de CHF millions à CHF millions. Le revenu net s inscrit en recul de 17%, passant de CHF millions à CHF millions. Publicitas doit retrouver la voie de la rentabilité Chez Publicitas, dont les activités pour les médias imprimés occupent toujours une place prépondérante, en particulier en Suisse, nous n avons en revanche pas encore été en mesure de pallier les effets des changements drastiques survenus sur le marché. Nous sommes parvenus à réduire les coûts de manière significative, réalisant ainsi des économies de plus de CHF 14 millions par rapport à 2011 et nous avons accéléré les plans d optimisation annoncés en décembre Mais finalement, ces réductions de coûts n ont pas suffi à éviter à l entreprise d enregistrer cette année encore une perte d exploitation substantielle de CHF 16.1 millions. Les frais de redimensionnement des structures et effectifs contribuent à hauteur de CHF 6.1 millions à cette perte. Le conseil d administration a clairement affiché sa détermination à ce que Publicitas retrouve la rentabilité sur le plan opérationnel par une série de mesures aussi bien défensives qu offensives. En 2014 et, qui plus est, en 2015, Publici- Introduction du principe one share one vote en 2014

7 Groupe Message du Président 3 tas devra nettement redresser le résultat d exploitation du groupe sous la nouvelle direction d Alain D. Bandle, nommé nouveau CEO de Publicitas à compter du 1er mars En 2013, des réductions de coûts supplémentaires d ores et déjà en place ainsi que de nouveaux revenus générés principalement par le secteur du numérique, devraient permettre à Publicitas d afficher un résultat d exploitation équilibré sur le marché du print toujours en recul. Le secteur d activité le plus profitable sur le plan opérationnel a été une fois de plus en 2012 Search & Find avec local. ch. Zanox a confirmé sa position de leader en Europe. L alignement organisationnel des trois entités LTV Pages Jaunes SA, Swisscom Directories SA et local.ch AG sous une seule marque faîtière local.ch réalisé en 2010 continue à montrer des effets positifs en termes de synergies de coûts, d efficacité administrative, d innovations plus poussées, notamment dans le domaine des applications mobiles, de l amélioration de l esprit d équipe et en termes de baisse des coûts informatiques. Local.ch est une entreprise qui réussit et nous sommes déterminés à poursuivre avec Swisscom notre investissement dans ce partenariat couronné de succès. Pour 2012, le secteur d activité Search & Find, qui comprend également local. fr, a produit un résultat d exploitation de CHF 22.4 millions. Zanox, le réseau numéro un en Europe de la publicité basée sur la performance a pu maintenir sa position de leader. Lorsque nous avons fait l acquisition de Zanox en 2007, ses ventes se chiffraient à EUR 206 millions alors que les ventes de Tradedoubler, sans conteste le numéro un de l époque, étaient de EUR 286 millions. En 2012, la situation s est complètement inversée. Enregistrant des ventes de EUR 461 millions, Zanox a désormais largement dépassé Tradedoubler et ses EUR 269 millions. En collaboration avec notre co-actionnaire Axel Springer AG, nous continuerons à développer Zanox, en visant une croissance organique et par acquisitions, de même qu une expansion géographique sous la direction du nouveau CEO, Thomas Joosten, successeur de Philipp Justus qui a quitté le groupe en février Dans le secteur Digital & Marketing Services (DMS), largement dominé par le numérique, PubliGroupe a pris des décisions importantes qui reflètent la nouvelle logique désormais appliquée: l accent est mis sur les activités axées sur la performance offrant aux annonceurs des solutions extensibles à large échelle basées sur la technologie et visant à optimiser leurs dépenses de marketing. Pour cette raison, nous avons décidé de vendre Namics à ses vingt-deux associés. Depuis plusieurs années, PubliGroupe détenait Namics, entreprise caractérisée par une croissance solide et régulière et jouant le rôle de fournisseur important de savoir-faire pour l ensemble du groupe. Toutefois, cette société étant largement orientée vers des activités de conseil, présentant très peu de possibilités d effets d échelle, une structure d actionnariat organisée autour de ses partenaires convient mieux au modèle d affaires actuel de Namics. Par ailleurs, nous avons développé deux activités dans le secteur des achats programmatiques et de la publicité en temps réel (Real-Time Advertising, RTA). Nous avons acheté 85% d Improve Digital, un leader européen prestataire de la technologie sell-side platform (SSP) et de services basé aux Pays-Bas, et avons fondé la société Spree7 en partenariat avec MediaMath, le fournisseur leader de la technologie demand-side platform (DSP) qui satisfait les besoins en achats de médias des spécialistes du marketing. Ce qui est particulièrement intéressant dans ces activités, ce sont les options qu elles offrent en termes de nouvelles méthodes de vente pour tous les médias, y compris traditionnels. Improve Digital permet notamment à Publicitas de créer une nouvelle offre de produits et services permettant aux entreprises de médias premium de monétiser un pourcentage plus élevé de leur inventaire en ligne en toute sécurité et de manière contrôlée. Le secteur d activité DMS affiche un résultat d exploitation de CHF 6.1 millions en Sur une base pro forma, incluant une consolidation proportionnelle de Zanox, le résultat s élève à CHF 12.9 millions. Le nouveau CEO de PubliGroupe, spécialiste du numérique Depuis plusieurs années, PubliGroupe et notamment le secteur Media Sales avec Publicitas se sont engagés dans un processus de transformation, s éloignant de la commercialisation pure du print pour devenir un prestataire numérique full-service. La nomination d Arndt C. Groth comme nouveau CEO du groupe le 1er septembre 2012 va contribuer à encore accélérer cette tendance. Arndt C. Groth est un expert confirmé dans le domaine du marketing en ligne, qui a largement contribué au développement européen de l un des plus importants réseaux de marketing mondiaux indépendants. Il connaît également le domaine des médias imprimés grâce à son expérience remontant au début de son impressionnante carrière professionnelle. Le conseil d administration et moimême mettrons en œuvre tous les moyens à notre disposition pour soutenir Arndt C. Groth dans son action pour faire de PubliGroupe un acteur leader dans la commercialisation des médias numériques en plus de ses activités traditionnelles dans le print, et pour offrir à ses clients des services marketing couvrant l ensemble de la chaîne de valeur ajoutée, du branding et display jusqu au search et performance marketing.

8 Groupe Message du Président 4 Versement de CHF 47 millions aux actionnaires Au regard du résultat globalement positif et des produits réalisés grâce à la vente d actifs non stratégiques, principalement issus de la vente d immeubles, le conseil d administration a décidé en décembre 2012 que PubliGroupe reverserait aux actionnaires CHF 45 millions, finalement portés à quelque CHF 47 millions. Pour ce faire, le groupe a lancé un programme de rachat d actions en janvier 2013 à hauteur de CHF 25 millions. Pour la somme restante, le conseil d administration a décidé de verser un dividende de CHF 10.- par action (soit une distribution de 22 millions), proposition qui sera soumise aux actionnaires à l occasion de l assemblée générale ordinaire de 2013 le 30 avril prochain à Lausanne. En fin d année 2012, la part des actionnaires aux fonds propres de PubliGroupe S.A. s élevait à CHF millions, soit 37% du total du bilan. La dette à long terme de l ensemble du groupe a été réduite à CHF 40.3 millions. Mise en œuvre immédiate de premiers éléments de l inititative Minder Le conseil d administration de Publi- Groupe a décidé de déjà introduire de premiers éléments de l initiative Minder dans ses propositions à l assemblée générale du 30 avril Ainsi l élection de Christian Unger et les réélections de Pascal Böni (membre depuis 2007), Andreas Schönenberger (2010) et Kjell Aamot (2010) seront proposées pour un mandat d une durée réduite à une année (contre trois ans auparavant). En outre les enveloppes des rémunérations fixes 2013 du conseil d administration et de la direction générale seront soumises au vote de l assemblée générale. Ces propositions seront détaillées dans la convocation à l assemblée générale. Les autres éléments de l initiative seront introduits en A l occasion de l assemblée générale 2012, nous avons exprimé notre soutien de principe à l adoption de la règle one share one vote, proposition soumise par notre actionnaire zcapital, tout en expliquant que, selon nous, le moment le plus opportun pour sa mise en place serait en 2013 ou en 2014 au plus tard, une fois que le processus de transformation de Media Sales aura été mené à bien. Le conseil d administration a analysé cette question à différentes occasions au cours des douze derniers mois et a décidé de programmer l adoption du principe one share one vote en A l occasion de l assemblée générale 2013, deux membres très estimés du conseil ne solliciteront pas de réélection, après respectivement neuf et dix ans de bons et loyaux services. Eliane Borter a été l un des membres très appréciés depuis 2004, en représentant un actionnaire de longue date. Grâce à la profonde connaissance du monde des affaires dont elle dispose, sa sensibilité sur les questions du personnel et son sens des relations humaines, elle a contribué de manière décisive au développement de PubliGroupe. Peter Brunner a été élu en 2003 et a grandement contribué aux travaux du conseil d administration grâce à son sens très aigu des affaires au niveau international et ses compétences en matière financière. Ces deux collègues ont également joué un rôle important dans les décisions récentes concernant la composition de la direction au plus haut niveau de PubliGroupe. Au nom des actionnaires, du conseil d administration, ainsi que des collaboratrices et des collaborateurs, je remercie Eliane Borter et Peter Brunner très chaleureusement pour leur formidable dévouement et leur contribution constructive, et leur adresse mes meilleurs vœux pour l avenir. Par ailleurs, je suis heureux de vous annoncer que nous proposerons à l assemblée générale la nomination de Christian Unger (45) au conseil d administration. Christian Unger est un spécialiste reconnu des médias et a été notamment Chief Executive Officer du groupe Ringier de janvier 2009 à avril Depuis mars 2013, Christian Unger est responsable pour le secteur Technologies, Média et Télécommunication chez Partners Group au rang de Managing Director. Christian Unger avait débuté sa carrière auprès du groupe Bertelsmann au sein duquel il a occupé diverses fonctions de direction au niveau international. Au nom du conseil d administration, je saisis cette opportunité pour exprimer ma sincère gratitude à la direction et à tous nos collaborateurs et collaboratrices pour le dévouement dont ils ont fait preuve au cours de l année passée. Et vous, Mesdames, Messieurs, chers actionnaires, je vous remercie pour la confiance que vous témoignez à notre entreprise. Je m associe à l ensemble du conseil d administration pour nous engager à votre égard à faire tout ce qui est en notre pouvoir dans les mois à venir pour que PubliGroupe réponde aux attentes du marché en tant qu entreprise de services toujours plus compétente sur le marché du numérique. Meilleures salutations Hans-Peter Rohner Président du conseil d administration

9 Groupe Message du CEO 5 Préparer PubliGroupe à son futur environnement de marché Arndt C. Groth CEO de PubliGroupe Mesdames et Messieurs, chers actionnaires, Dans quelques centaines d années, quand les historiens évoqueront notre histoire contemporaine avec beaucoup de recul, il se peut que l événement le plus marquant qu ils relèvent ne soit pas la technologie mais le changement sans précédent de la condition humaine. Pour la première fois, les gens peuvent choisir. Peter F. Drucker, l économiste américain d origine autrichienne et gourou du management, voyait juste avec ses prophéties. Les innovations technologiques ne sont pas responsables des plus grands changements influençant notre industrie, ils sont plutôt le moyen d y parvenir. Le plus grand changement fondamental réside dans le fait que les consommateurs actuels peuvent choisir comment, quand et où consommer l information et la partager avec d autres. Les consommateurs choisissent leurs médias, la manière et le moment de les consommer et exercent même de plus en plus une influence directe sur le contenu des médias. Une focalisation de la stratégie est nécessaire Cela fait six mois que j ai repris la direction en tant que CEO de PubliGroupe. Un semestre intense que j ai mis à profit pour mieux comprendre l entreprise et déterminer quelles sont les mesures à prendre pour réussir dans tous les secteurs. Media Sales et Publicitas notamment ont besoin d être repositionnés sur la voie de la croissance et de la rentabilité. Réduire les coûts dans un marché en baisse n est pas une solution viable à long terme. A l occasion de la journée des investisseurs (Investors Day) en décembre 2012, nous avons présenté notre stratégie qui répond à l ambition que nous avons de jouer un rôle clé dans le domaine des médias et du marketing en Suisse et dans toute l Europe. Nous avons expliqué en détail nos prévisions selon lesquelles le marché du print poursuivra son déclin alors que les secteurs du numérique et du mobile continueront à prendre de l importance, remodelant l ensemble du marché et affectant les anciennes chaînes de valeur entre annonceurs et éditeurs. Parallèlement, l automatisation des transactions entre les pôles achat et vente prendra rapidement de l importance et la tendance en matière d achats et de ventes de médias basés sur la technologie se poursuivra, exigeant des acteurs du marché qu ils atteignent le plus haut niveau possible d automatisation tout en comptant sur le pouvoir prédictif de l analyse de gros volumes de données. Le marché aujourd hui très fragmenté sera amené à se consolider, seuls les inventaires premium seront encore principalement promus par les forces de vente et proposeront un niveau de personnalisation élevé. Le négoce d une grande partie de l inventaire des éditeurs et des espaces publicitaires et, par conséquent, une large part de l achat et de la planification de médias seront de plus en plus facilités par la technologie. Dans le cadre de notre stratégie que nous voulons mettre en oeuvre, nous avons clairement expliqué que nous préparons PubliGroupe et ses entreprises à ce type d environnement de marché. De nouvelles mesures avec effet immédiat sont en cours afin de nous rendre plus agiles, plus flexibles, plus innovants et plus entreprenants. PubliGroupe Annual Rapport Report annuel 2012

10 Groupe Message du CEO 6 Thèmes stratégiques par secteur PubliGroupe Search & Find Media Sales Digital & Marketing Services Corporate & autres Poursuite du développement de l offre mobile et numérique Investissement dans les secteurs orientés vers les transactions (réservations en ligne) Amélioration de l efficacité et l efficience de la force de vente Redéfinition des relations avec les éditeurs afin d obtenir une autonomie opérationnelle Accélération des initiatives de croissance et développement du numérique Poursuite de l harmonisation des processus et de l informatique Mise à profit de la position de leader de Zanox en Europe Concrétisation des tendances clés RTA, mobile, données Renforcement du portefeuille par le biais de M&A Structure du Groupe plus réduite Gestion des actifs non stratégiques «Transformation et croissance du chiffre d affaires et des services» Offrir un réseau hautement performant Les lignes directrices de PubliGroupe pour l avenir sont de proposer un réseau hautement performant sur le plan régional, national et international. L activité de vente de médias continuera à représenter notre ADN. Cependant, notre objectif est d accélérer l automatisation des processus, en nous concentrant sur la mise en relation entre l offre et la demande et en offrant, de plus en plus, des solutions en libre-service et des plates-formes IT pour le traitement des annonces print et la négociation automatisée (technologie DSP et SSP) mais aussi des outils CRM ainsi que des logiciels et des services d achat et de planification média. Je suis particulièrement impressionné par la volonté d avancer et d adopter le changement chez PubliGroupe et plus particulièrement chez Publicitas, notre secteur traditionnel Media Sales. C est la clé pour libérer le potentiel que je vois au sein de notre groupe, dans tous les secteurs. Meilleures salutations Arndt C. Groth CEO Je tiens à vous remercier, chers actionnaires, pour la confiance que vous avez témoignée à notre entreprise. Je tiens tout particulièrement à remercier nos collaborateurs et collaboratrices pour l accueil chaleureux qu ils m ont réservé et l état d esprit formidable que j ai eu le privilège de découvrir.

11 Groupe Commentaire général 7 De bons résultats opérationnels pour deux des trois secteurs d activité Highlights local.ch A nouveau principal contributeur au résultat d exploitation Publicitas Des coûts substantiellement réduits comme point de départ pour le futur Zanox Renforcement de sa position de leader Chiffres clés 50.2 Résultat net en millions de CHF Facturation en millions de CHF La cession d actifs non stratégiques permet au Groupe de réaliser un bénéfice net de CHF 50.2 millions en 2012 La cession d une part importante du portefeuille immobilier et de Namics a permis à PubliGroupe de dégager un bénéfice net pour le Groupe de CHF 50.2 millions en 2012, contre CHF 27.7 millions en 2011 (l exercice 2011 a été retraité conformément aux normes Swiss GAAP RPC à des fins de comparabilité avec 2012). Au niveau opérationnel, comme l année précédente, les résultats de Media Sales ont été décevants en 2012, en raison d un marché du print très difficile et toujours en proie à de fortes baisses. Search & Find et Digital & Marketing Services (DMS) ont dégagé des résultats solides et conformes aux attentes. PubliGroupe a enregistré pour 2012 un faible résultat d exploitation de CHF 1.6 million, contre CHF 21.9 millions en 2011 (après retraitement). En 2012, les volumes totaux facturés par le Groupe (incluant la valeur de l espace publicitaire) ont reculé de 13%, passant de CHF millions à CHF millions. Le chiffre d affaires net a diminué de 17%, passant de CHF millions à CHF millions. En fin d année 2012, les fonds propres attribuables aux actionnaires de Publi- Groupe SA s élevaient à CHF millions, soit 37% du total du bilan. Les dettes bancaires à long terme s inscrivaient en recul à CHF 40.3 millions (contre CHF 50.0 millions en 2011 après retraitement). Les liquidités nettes du Groupe s élevaient à CHF millions en fin d année PubliGroupe bénéficie d une situation financière solide et dispose de fonds suffisants pour financer sa croissance future ce même après la redistribution aux actionnaires telle que décrite plus loin dans le paragraphe concernant le programme de rachat d actions. Le nombre de collaborateurs en fin d année 2012 était de FTE, contre en fin d année Cette diminution de 471 FTE résulte d une part de la cession de Namics, d autre part de la réduction des effectifs de Media Sales, partiellement compensée par la création de nouveaux emplois dans le domaine numérique, en particulier chez Publicitas. PubliGroupe en millions de CHF retraité (1) Facturation (2) -13% Chiffre d affaires net -17% Part au résultat des sociétés associées -7% Résultat d exploitation -93% Résultat hors exploitation Résultat, part des actionnaires de PubliGroupe S.A. +81% Nombre de collaborateurs en fin de période -22% (1) Retraitement dû au passage aux normes Swiss GAAP RPC. (2) Représente les montants bruts facturés aux clients (y compris la valeur de l espace publicitaire).

12 Groupe Commentaire général 8 Résultat négatif pour Media Sales coûts de redimensionnement significatifs En 2012, Media Sales a enregistré une perte d exploitation de CHF millions, malgré des dépenses (total des charges) en diminution de CHF 14.1 millions par rapport à Les coûts de redimensionnement ont atteint CHF 6.1 millions en 2012 contre CHF 3 millions en En 2012, avec l orientation persistante du marché vers les solutions numériques et autres (par exemple électroniques) au détriment du print, les mesures d optimisation mises en place pendant l exercice se sont révélées insuffisantes pour contrecarrer une nouvelle baisse du chiffre d affaires net: ce dernier s est inscrit en recul de 14%, passant de CHF millions en 2011 à CHF millions en A compter de 2012, le chiffre d affaires net de Media Sales correspond aux commissions effectivement perçues, et non plus au total des facturations d espaces publicitaires. Ces volumes facturés sont passés de CHF millions en 2011 à CHF millions en 2012, soit une baisse de 13%. Le chiffre d affaires net de l activité internationale, qui représente environ 24% de l activité totale de Media Sales, s est inscrit en recul de 17% à CHF 36.5 millions en 2012 (2011: CHF 44.2 millions). Cela s explique par la faiblesse de l activité publicitaire, en particulier sur les marchés européen et américain, ainsi que par la cession de l activité en Australie en Résultat à l équilibre attendu pour Media Sales en 2013 En 2013, les réductions de coûts d ores et déjà en place ainsi que les nouveaux revenus générés principalement par le secteur du numérique devraient permettre à Media Sales d afficher un résultat d exploitation à l équilibre, malgré un marché du print qui continue de se contracter. En fin d année 2012, l effectif (FTE) du secteur d activité Media Sales s établissait à (FTE), contre en fin d année Bons résultats pour Search & Find Le secteur d activité Search & Find, qui intègre LTV Pages Jaunes SA et les entités françaises de local.fr intégralement consolidées, ainsi que la part de PubliGroupe dans les résultats des deux sociétés associées Swisscom Directories AG et local.ch AG, a confirmé son rôle de principal contributeur au résultat opérationnel en dégageant un résultat d exploitation de CHF 22.4 millions (2011: CHF 27.2 millions). Le chiffre d affaires net du secteur d activité s est élevé à CHF millions, en légère contraction par rapport aux CHF millions de l année précédente. Selon une vue pro forma (consolidation proportionnelle), plus adéquate pour refléter la direction conjointe et la structure de gouvernance des trois unités LTV Pages Jaunes SA, Swisscom Directories AG et local.ch AG, le résultat opérationnel du secteur a diminué de CHF 24.2 millions en 2011 à CHF 21.7 millions en Le chiffre d affaires net pro forma du secteur Search & Find a subi un léger recul de 1%, à CHF millions. Le recul de la performance opérationnelle résulte en partie de l augmentation des charges de personnel et frais de vente dus à la croissance des contrats à trois ans. Les commandes à trois ans permettent en effet d attendre une croissance pour les années à venir, grâce au fait que local.ch maîtrise avec succès la double migration des médias imprimés vers les médias numériques et, pour ces derniers, de l écran fixe vers le mobile et les smartphones. En 2012, avec plus de 2,2 millions de téléchargements via des smartphones et des tablettes, local.ch est devenue l une des applications les plus populaires en Suisse. Local.ch est aussi désormais le numéro un en termes de nombre de visiteurs («unique clients»): en janvier 2013, selon NET-Metrix Audit, on a compté près de 4 millions d accès à ce service en ligne. En fin d année 2012, comme en fin d année 2011, l effectif (FTE) du secteur d activité Search & Find s établissait à 512 (FTE). Chiffre d affaires net par secteur d activité en millions de CHF Media Sales Search & Find Media Sales Search & Find -18% Digital & Marketing Services -18% Corporate and Others -14% -3% Digital & Marketing Services -47% Corporate and Others -41% % Marge brute par secteur d activité en millions de CHF (1) Retraitement dû au passage aux normes Swiss GAAP RPC (1) Retraitement dû au passage aux normes Swiss GAAP RPC

Culture familiale et ouverture sur le monde

Culture familiale et ouverture sur le monde > Culture familiale et ouverture sur le monde Il est dans notre culture d entreprendre, d investir dans de nouveaux projets, de croître internationalement. Location automobile à court terme CHIFFRES CLÉS

Plus en détail

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 05/03/2015 RESULTATS 2014 Swiss Life France enregistre une bonne progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une progression de son résultat opérationnel

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Résultat annuel du groupe CREALOGIX: encore une bonne performance pour l ebusiness et une année de consolidation pour l ERP. Pour l exercice 2006/2007, le groupe CREALOGIX affiche

Plus en détail

Les agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse font preuve d optimisme dans un avenir exigeant.

Les agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse font preuve d optimisme dans un avenir exigeant. Communiqué de presse 9 octobre 2012 bsw leading swiss agencies Les agences de publicité et de communication et agences média leaders en Suisse font preuve d optimisme dans un avenir exigeant. Les agences

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 28 août 203 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES er SEMESTRE 203 BONNE PERFORMANCE COMMERCIALE DES ACTIVITÉS DE CONSTRUCTION LES PLANS D ADAPTATION DÉLIVRENT LES RÉSULTATS ATTENDUS AMÉLIORATION DE LA

Plus en détail

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM

L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM LIVRE BLANC L OPTIMISATION DU MARKETING GRÂCE À PIVOTAL CRM Une situation optimale pour la force de vente et pour le marketing LIVRE BLANC OPTIMISATION DU MARKETING 2 A PROPOS Au cours des dernières années,

Plus en détail

Pourquoi choisir la solution publicitaire Google AdWords?

Pourquoi choisir la solution publicitaire Google AdWords? Pourquoi choisir la solution publicitaire Google AdWords? À chaque instant, partout dans le monde, professionnels et internautes utilisent des mots-clés sur Google pour se trouver les uns les autres. Et

Plus en détail

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007 Corporation Financière Canada-Vie 2007 RAPPORT ANNUEL APERÇU DE LA COMPAGNIE La Corporation Financière Canada-Vie (la CFCV) est établie depuis 1999. Sa principale filiale, La Compagnie d Assurance du

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel des périphériques et des applications des périphériques et des applications La

Plus en détail

Les agences de publicité et de communication leaders en Suisse font preuve d optimisme dans une perspective ambitieuse.

Les agences de publicité et de communication leaders en Suisse font preuve d optimisme dans une perspective ambitieuse. Communiqué aux médias bsw leading swiss agencies. Les agences de publicité et de communication leaders en Suisse font preuve d optimisme dans une perspective ambitieuse. Les agences membres de bsw leading

Plus en détail

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010

Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Le courrier publicitaire adressé en Belgique Chiffres clés de Janvier à Juin 2010 Un premier semestre en deux temps : recul au premier trimestre et stabilisation au second semestre. Les investissements

Plus en détail

EFG International va étendre sa gamme de hedge funds et augmenter ses actifs en achetant Capital Management Advisors (CMA)

EFG International va étendre sa gamme de hedge funds et augmenter ses actifs en achetant Capital Management Advisors (CMA) EFG International va étendre sa gamme de hedge funds et augmenter ses actifs en achetant Capital Management Advisors (CMA) Conférence Investor Relations aujourd hui à 11h00 (HEC) Présentation: www.efginternational.com/

Plus en détail

Pulsarbeonpush@gmail.com. Affiliate link: https://www.beonpush.com/s/pulsar

Pulsarbeonpush@gmail.com. Affiliate link: https://www.beonpush.com/s/pulsar Pulsarbeonpush@gmail.com Affiliate link: https://www.beonpush.com/s/pulsar INTRODUCTION AU RTB Enchères en temps réel Beonpush a été créé en 2015 et enregistrée le 3 Août 2015 en Angleterre et au Luxembourg.

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Zurich, le 1 er octobre 2010 Clôture annuelle du groupe CREALOGIX CREALOGIX: hausse du bénéfice en dépit du recul du chiffre d affaires En dépit du recul de son chiffre d affaires,

Plus en détail

Canon Business Services. Gestion des impressions

Canon Business Services. Gestion des impressions Canon Business Services Gestion des impressions 2 Gestion des impressions Aperçu du marché Le saviez-vous? Selon une étude IDC réalisée en 2012, la dépense globale en marketing et communication ne progressera

Plus en détail

Avocats et notaires. Services financiers pour avocats et notaires. Le Credit Suisse, votre partenaire de confiance.

Avocats et notaires. Services financiers pour avocats et notaires. Le Credit Suisse, votre partenaire de confiance. Avocats et notaires Services financiers pour avocats et notaires. Le Credit Suisse, votre partenaire de confiance. Table des matières Table des matières Le Credit Suisse, partenaire financier des avocats

Plus en détail

RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue

RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue Paris, le 26 février 2014 RESULTATS 2013 Swiss Life France enregistre une forte progression de son résultat associée à une croissance soutenue Swiss Life France annonce une forte amélioration de son résultat

Plus en détail

Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix.

Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix. Le profit est-il une priorité? Faites de l ISO 9001 de BSI votre premier choix. Pourquoi BSI? Parce que nous savons reconnaître une bonne ISO 9001 quand nous en voyons une. Nous pouvons vous aider à avoir

Plus en détail

Solution PLM pour la vente au détail de PTC

Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM de PTC pour la vente au détail Dans les délais. À la mode. Dans le budget. La solution PLM de PTC pour la vente au détail transforme la manière

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

HOLOSFIND (ALHOL): Présentation de la stratégie 2015 et 2016 lors de l AGE du 30 septembre 2015.

HOLOSFIND (ALHOL): Présentation de la stratégie 2015 et 2016 lors de l AGE du 30 septembre 2015. Communiqué de presse Paris, le 29 Septembre 2015 HOLOSFIND (ALHOL): Présentation de la stratégie 2015 et 2016 lors de l AGE du 30 septembre 2015. Holosfind annonce qu elle va présenter sa stratégie lors

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM

LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM LIVRE BLANC COMMUNICATIONS MARKETING ET CRM 2 À PROPOS De nos jours, il est essentiel pour les entreprises de définir une stratégie marketing précise et efficace.

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie. Assemblée annuelle Le 5 mai 2011. Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous.

Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie. Assemblée annuelle Le 5 mai 2011. Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous. Michael Bell Chef des finances Financière Manuvie Assemblée annuelle Le 5 mai 2011 Merci, Madame la présidente. Bonjour à tous. Je suis heureux de pouvoir m adresser à vous à l occasion de cette assemblée

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil AGO BIAT du 28 Mai 2010 Allocution d ouverture Allocution d ouverture de Monsieur le Président du Conseil Chers Actionnaires, Mesdames, Messieurs : L année 2009 a été globalement une année très positive

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

Préoccupé par la sécurité routière? ISO 39001 vous aidera à sauver des vies.

Préoccupé par la sécurité routière? ISO 39001 vous aidera à sauver des vies. Préoccupé par la sécurité routière? ISO 39001 vous aidera à sauver des vies. Vous êtes entre de bonnes mains avec BSI. Notre gamme de solutions efficaces de gestion des risques permettra à votre organisation

Plus en détail

Stratégies des régies en ligne et modalités de valorisation de la publicité sur Internet

Stratégies des régies en ligne et modalités de valorisation de la publicité sur Internet Stratégies des régies en ligne et modalités de valorisation de la publicité sur Internet Executive summary DGMIC Janvier 2010 Florence Le Borgne Tiffany Sauquet f.leborgne@idate.fr t.sauquet@idate.fr Tel.:

Plus en détail

Informatique en nuage

Informatique en nuage Services d infrastructure, solutions et services-conseils Solutions Informatique en nuage Jusqu à maintenant, la gestion de l infrastructure des TI consistait à négocier les limites : puissance de traitement,

Plus en détail

Rapport de Post- Campagne 1

Rapport de Post- Campagne 1 Rapport de Post- Campagne 1 Résumé - La campagne Adwords que nous avons mené pour Galerie Photo-Originale a duré 21 jours (5.05-26.05) et nous a coûté $250,18. L objectif principal est en premier de stimuler

Plus en détail

À propos de nous TRIG SOCIAL

À propos de nous TRIG SOCIAL FR Equity Story À propos de nous Trig Social Media AB (publ.) est une plateforme de réseaux sociaux opérant au plan international et offrant de différents produits qui favorisent la participaction active

Plus en détail

LA PASSION DE L IMMOBILIER

LA PASSION DE L IMMOBILIER LA PASSION DE L IMMOBILIER PORTRAIT DE L ENTREPRISE LA PASSION DE L IMMOBILIER Dr. Christoph Caviezel Président de la direction, CEO Manuel Itten Membre de la direction, CFO Andreas Hämmerli Membre de

Plus en détail

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler.

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler. Mobile & achats à la demande Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat tradedoubler.com En Europe, les canaux mobiles de marketing à la performance transforment

Plus en détail

Médias imprimés Médias en ligne Conception & réalisation. Gestion de données. Creating response

Médias imprimés Médias en ligne Conception & réalisation. Gestion de données. Creating response Conception & réalisation Gestion de données Creating response Creating response Avec pour mot d ordre «Creating response», la société Swiss Direct Marketing SA à Brugg propose ses compétences dans le développement

Plus en détail

LA COMMUNICATION FINANCIERE

LA COMMUNICATION FINANCIERE LA COMMUNICATION FINANCIERE La communication financière s adresse ou se fait à l intention d entreprises cotées en bourse. Une action est un produit. A ce titre, elle a besoin de communication. I- FONDEMENTS

Plus en détail

Sur le marché dur.t.b

Sur le marché dur.t.b Sur le marché dur.t.b La Société Beonpush a été créé en 2015 et enregistrée le 3 Août 2015 en Angleterre et au Luxembourg. Cette compagnie permet aux membres d'investir sur le marché du RTB (real time

Plus en détail

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises

ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS. SOCIAL CLUB la rencontre des expertises ENSEMBLE, MIEUX SERVIR VOS CLIENTS SOCIAL CLUB la rencontre des expertises le social club, partenaire des expertscomptables Votre ambition : fournir le meilleur conseil social et patrimonial à vos clients.

Plus en détail

Sommaire. Pitch Activité Marché Concurrence Projet Investissement Chiffres clés L équipe Coordonnées Merci!

Sommaire. Pitch Activité Marché Concurrence Projet Investissement Chiffres clés L équipe Coordonnées Merci! Sommaire Pitch Activité Marché Concurrence Projet Investissement Chiffres clés L équipe Coordonnées Merci! P 3 P 4 P 5 P 6 P 7 P 8 P 9 P 10 P 11 P 12 Pitch Mariage Serein est une jeune Start-Up parisienne

Plus en détail

Marché de la publicité en ligne

Marché de la publicité en ligne Marché de la publicité en ligne Rapport semestriel 2014/01 Estimations d experts sur l évolution de la publicité en ligne en Suisse Segments de la publicité en ligne 2 Tendance en ligne par segment publicitaire

Plus en détail

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels.

Zurich Invest SA. Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA Le placement de vos valeurs patrimoniales est une activité exigeante et délicate. Confiez-la à des professionnels. Zurich Invest SA à l écoute des investisseurs. Zurich Invest SA, filiale

Plus en détail

LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI)

LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI) LE RETOUR SUR INVESTISSEMENT (ROI) de La Gestion des Talents L impact de la Gestion des Talents sur l entreprise 23 % 4,6 % d augmentation d augmentation du chiffre d affaires par employé de la capitalisation

Plus en détail

SWISS porte le résultat d exercice à CHF 264 millions et introduit de nouvelles prestations de services individuelles

SWISS porte le résultat d exercice à CHF 264 millions et introduit de nouvelles prestations de services individuelles Communiqué de presse Aéroport de Zurich, le 13 mars 2014 Résultat financier de l exercice 2013/Introduction de SWISS Choice SWISS porte le résultat d exercice à CHF 264 millions et introduit de nouvelles

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE

DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE Contact Presse : Aurélie CARAYON / Amandine VERDASCA 2 DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL SOMMAIRE 1 Aficar simplifie l automobile d entreprise

Plus en détail

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com

Achats en ligne. et conversion. Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic. tradedoubler.com Achats en ligne et conversion Le marketing à la performance, du premier affichage au dernier clic tradedoubler.com Lorsqu il s agit de choisir une marque ou un produit à acheter, les consommateurs européens

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

LE CRM À L ÈRE DU CLIENT. façons de satisfaire vos clients et de stimuler la croissance de votre entreprise grâce à un CRM moderne.

LE CRM À L ÈRE DU CLIENT. façons de satisfaire vos clients et de stimuler la croissance de votre entreprise grâce à un CRM moderne. LE CRM À L ÈRE DU CLIENT façons de satisfaire vos clients et de stimuler la croissance de votre entreprise grâce à un CRM moderne ebook 1 SOMMAIRE Résumé analytique Mieux aligner les ventes et le marketing

Plus en détail

MeDirect. Gestion de patrimoine en ligne, sur mesure et accessible à tous. Comment créer un revenu complémentaire de retraite?

MeDirect. Gestion de patrimoine en ligne, sur mesure et accessible à tous. Comment créer un revenu complémentaire de retraite? MeDirect Gestion de patrimoine en ligne, sur mesure et accessible à tous Comment créer un revenu complémentaire de retraite? Bonjour Chez MeDirect nous pensons que chacun devrait être capable d obtenir

Plus en détail

nugg.ad, les experts européens de l audience

nugg.ad, les experts européens de l audience nugg.ad, les experts européens de l audience SMART AUDIENCE PLATFORM TM nugg.ad, les experts européens de l audience Smart Audience Platform TM est une solution innovante permettant le ciblage d audience

Plus en détail

Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik?

Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik? Bonjour, Matthieu, pouvez-vous nous expliquer le concept de Nuukik? Nuukik est un moteur de recommandation de produit aidant les e-commerçants à dynamiser et personnaliser leur offre commerciale afin de

Plus en détail

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER QUELS ENJEUX POUR NORAKER? UNE JEUNE ENTREPRISE DE POINTE EN QUÊTE DE DÉVELOPPEMENT Noraker est une entreprise scientifique :

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT?

3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Quels sont vos objectifs de placement? 2 3. QUELS SONT VOS OBJECTIFS DE PLACEMENT? Les facteurs à prendre en compte Ils dépendent de votre personnalité, de votre âge, de votre situation de famille et de

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN

LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN LA TECHNOLOGIE DU LENDEMAIN Société : VNEXT est une société de conseil et d expertises technologiques dans le domaine de l infrastructure IT, le développement des logiciels et la formation professionnelle.

Plus en détail

Harmonisation des règles comptables

Harmonisation des règles comptables CONTEXTE À compter de l année 2007, l ensemble des municipalités appliqueront les principes comptables généralement reconnus (PCGR) recommandés par le conseil sur la comptabilité du secteur public (CCSP)

Plus en détail

Comment optimiser votre budget publicitaire PRÉSENTATION DE GOOGLE ADWORDS

Comment optimiser votre budget publicitaire PRÉSENTATION DE GOOGLE ADWORDS Comment optimiser votre budget publicitaire PRÉSENTATION DE GOOGLE ADWORDS Créez vous-même votre annonce (en toute simplicité). L annonce est la clé de la réussite. Il vous suffit de présenter les produits

Plus en détail

Politiques des équipements et des infrastructures

Politiques des équipements et des infrastructures POLITIQUE DES ÉQUIPEMENTS ET DES INFRASTRUCTURES Le conseil municipal, le conseil d agglomération, les conseils d arrondissement et le comité exécutif de Montréal, à titre d administrateurs de fonds publics

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be

www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be www.trustteam.be T +32 56 23 46 06 info@trustteam.be Table des matières 1 Introduction...3 2 Pourquoi choisir Health@Work?...3 2.1 Concentrez-vous désormais sur vos activités clés...4 2.2 Nombreuses fonctionnalités

Plus en détail

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête

Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Des chiffres pour comprendre : les investissements dédiés à la Conquête Afin de mieux comprendre les enjeux liés à la conquête, il est souhaitable de connaître l importance des dépenses réalisées en la

Plus en détail

Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement...

Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement... Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement... Un engagement Voyez cette brochure comme une invitation à nous rencontrer physiquement afin de discuter

Plus en détail

Trading Update. 3 ème trimestre 2008. Information règlementée

Trading Update. 3 ème trimestre 2008. Information règlementée Trading Update 3 ème trimestre 2008 Information règlementée Bruxelles - 3 Novembre 2008 A. Performance financière durant le 3 ème trimestre 2008 1. La performance opérationnelle des unités de cogénération

Plus en détail

Allianz Suisse. Une stratégie de numérisation claire et une communication clients novatrice ouvrent la voie vers le leadership en termes de service

Allianz Suisse. Une stratégie de numérisation claire et une communication clients novatrice ouvrent la voie vers le leadership en termes de service Allianz Suisse Une stratégie de numérisation claire et une communication clients novatrice ouvrent la voie vers le leadership en termes de service Qualité de service élevée et orientation conséquente vers

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

GROUPE ZWAHLEN & MAYR SA

GROUPE ZWAHLEN & MAYR SA GROUPE ZWAHLEN & MAYR SA RAPPORT SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2005 A nos actionnaires et partenaires financiers (chiffres clés en milliers de CHF) INTRODUCTION Malgré les difficultés conjoncturelles principalement

Plus en détail

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting Mathis BAKARY 11/01/2013 Sommaire I. Présentation... 3 1. Activités... 3 2. Objectifs... 4 3. Localisation en Europe... 4 4. Localisation en France... 5 II. Stratégie...

Plus en détail

Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen

Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen Edito : Cybersudoe Innov : Un réseau d experts en innovation par le numérique du Sud-Ouest européen Un des objectifs principaux du projet européen Cybersudoe innov est la création d une base de données

Plus en détail

Station Pizza- 1. Presentation de votre ApplicatiON

Station Pizza- 1. Presentation de votre ApplicatiON AMBITIVE Station Pizza- 1 Presentation de votre ApplicatiON 2 - Qui sommes-nous - 3 Sommaire Qui sommes-nous? Objectifs Intérêts du client Quelques fonctions phares Accueil & Vue Principale Menus & Carte

Plus en détail

Planificateur de campagne de publipostage

Planificateur de campagne de publipostage www.postescanada.ca Planificateur de campagne de publipostage Postes Canada 6-640 (11 04) Un guide par étapes pour vous aider à planifier et à créer votre prochaine campagne de publipostage Utilisez votre

Plus en détail

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1 TEMBEC INC. MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. INTRODUCTION A. Objet et objectifs Le Conseil d administration (le «Conseil») de la société par actions Tembec Inc. (la «Société») est responsable de

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2014

RESULTATS ANNUELS 2014 Communiqué de presse RESULTATS ANNUELS - Résultat Opérationnel de 14,9 M et Résultat net part du groupe de 6,3 M - Situation financière renforcée avec une trésorerie de 49 M - Préparation de la scission

Plus en détail

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION DIAGNOCURE INC. (la «Société») MANDAT DU CONSEIL D ADMINISTRATION (le «Conseil») Le rôle du Conseil consiste à superviser la gestion des affaires et les activités commerciales de la Société afin d en assurer

Plus en détail

Emakina Group distribue le premier dividende de son histoire

Emakina Group distribue le premier dividende de son histoire Communiqué annuel (information réglementée) Emakina Group distribue le premier dividende de son histoire BRUXELLES, 18 MARS 2009 (17h50) Emakina Group (Alternext Bruxelles: ALEMK) communique aujourd hui

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature Introduction: Avant d entreprendre la création d une entreprise, mais également à l occasion du développement d une nouvelle activité, il est absolument conseillé d élaborer un business

Plus en détail

Edito. Romain BUCHÉ Dirigeant fondateur INWIN

Edito. Romain BUCHÉ Dirigeant fondateur INWIN 1 Edito L enseigne INWIN offre à ses franchisés l opportunité de proposer sur un territoire exclusif, un catalogue exhaustif de solutions digitales. Ils bénéficient en plus de l expérience et du savoir-faire

Plus en détail

Etude "Programmatic Intelligence" d IPG Mediabrands les prévisions du marché mondial du programmatique

Etude Programmatic Intelligence d IPG Mediabrands les prévisions du marché mondial du programmatique Etude "Programmatic Intelligence" d IPG Mediabrands les prévisions du marché mondial du programmatique Les achats programmatiques représenteront 31% des dépenses Display et Vidéo cette année, et atteindront

Plus en détail

Dialogue sur le financement

Dialogue sur le financement CONSEIL EXÉCUTIF EB137/3 Cent trente-septième session 20 mai 2015 Point 5 de l ordre du jour provisoire Dialogue sur le financement Rapport du Secrétariat INTRODUCTION 1. Par la décision WHA66(8), l Assemblée

Plus en détail

Forte croissance du nombre de clients, stabilité des activités de base, confirmation des perspectives pour 2013

Forte croissance du nombre de clients, stabilité des activités de base, confirmation des perspectives pour 2013 Rapport intermédiaire du premier semestre 2013: Forte croissance du nombre de clients, stabilité des activités de base, confirmation des perspectives pour 2013 1.1.-30.6.2012 1.1.-30.6.2013 Evolution Chiffre

Plus en détail

Compte-rendu d expérience

Compte-rendu d expérience Compte-rendu d expérience JURA Elektroapparate AG Simple et rapide La société suisse JURA Elektroapparate AG consolide et budgétise avec un logiciel d IDL Le spécialiste des machines à café, Jura, a connu

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH

RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH RÉSUMÉ DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION ÉVALUATION DES PRIX ET DES BOURSES SPÉCIALES DU CRSH Juillet 2012 Contexte Les prix et les bourses spéciales du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) forment

Plus en détail

Transformation digitale

Transformation digitale La plateforme bancaire internationale. Pour chaque métier. décembre 2015 Transformation digitale Les défis de la distribution bancaire Par Olivier Cruanès, Responsable Marketing SOMMAIRE 1 La révolution

Plus en détail

RESULTATS DE L EXERCICE 2014

RESULTATS DE L EXERCICE 2014 Communiqué de presse Paris, le 11 mars 2015 RESULTATS DE L EXERCICE 2014 EBITDA : 26,3 M, +20% RESULTAT NET : 14,3 M, + 10 % aufeminin (ISIN : FR0004042083, Mnemo : FEM), annonce ce jour ses résultats

Plus en détail

LA PLATEFORME DE FIDÉLISATION ET DE CARTES-CADEAUX À SAVEUR AMÉLIORÉE

LA PLATEFORME DE FIDÉLISATION ET DE CARTES-CADEAUX À SAVEUR AMÉLIORÉE LA PLATEFORME DE FIDÉLISATION ET DE CARTES-CADEAUX À SAVEUR AMÉLIORÉE Programmes de fidélisation : vous faites les règles Une solution entièrement configurable rend l expérience de fidélisation plus facile

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40%

Commissions nettes reçues ( M ) 159,3 142,2-11% Résultat d exploitation ( M ) 38,8 22,7-41% Résultat net consolidé ( M ) 25,3 15,2-40% COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 18 FEVRIER 2013 Résultats 2012. L UFF enregistre un résultat net consolidé de 15,2 M et une collecte nette de 49 M Une activité stable, grâce à une bonne adaptation de l

Plus en détail

CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY

CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY Avant toute autre démarche, il faut avoir un «business plan» (projet professionnel) solide et bien conçu. Pour cela, il vous suffit de suivre les instructions ci-dessous :

Plus en détail

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Introduction La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Un principe simple mais imparable : «Attirez votre cible vers vos offres» La stratégie «pull», ou stratégie d attraction, consiste à

Plus en détail

Collecter de nouveaux Leads avec Twitter

Collecter de nouveaux Leads avec Twitter Collecter de nouveaux Leads avec Twitter 05/05/2015 Comment générer de l intérêt pour votre marque sur Twitter? Comme tout autre réseau social, Twitter représente une bonne opportunité pour faire connaître

Plus en détail

Affiliation : Bilan 2010 & Perspectives 2011

Affiliation : Bilan 2010 & Perspectives 2011 Présentation Presse Collectif des Plateformes d Affiliation #CPA_Affiliation Affiliation : Bilan 2010 & Perspectives 2011 Qui sommes-nous? Le CPA regroupe les 7 principaux acteurs du marché : Représentant

Plus en détail

RELATION CLIENT - CRM - MARKETING

RELATION CLIENT - CRM - MARKETING INNOVATION TECHNOLOGIES AU SERVICE DES PME PMI ETI SOeMAN RELATION CLIENT - CRM - MARKETING La solution d'aide au pilotage et au management de la performance commerciale Produit et service de la société

Plus en détail

Votre campagne digitale a manqué sa cible. Et maintenant?

Votre campagne digitale a manqué sa cible. Et maintenant? Votre campagne digitale a manqué sa cible. Et maintenant? Toucher le public désiré, voilà un pari ambitieux, en particulier dans un paysage médiatique mouvant. Comment améliorer vos performances digitales

Plus en détail

LA PLATEFORME DE FIDÉLISATION ET DE CARTES-CADEAUX À SAVEUR AMÉLIORÉE

LA PLATEFORME DE FIDÉLISATION ET DE CARTES-CADEAUX À SAVEUR AMÉLIORÉE LA PLATEFORME DE FIDÉLISATION ET DE CARTES-CADEAUX À SAVEUR AMÉLIORÉE Programmes de fidélisation : vous faites les règles Une solution entièrement configurable rend l expérience de fidélisation plus facile

Plus en détail

COMPTES INDIVIDUELS. Situation intermédiaire au 30 juin 2013 PAGE N 1/14

COMPTES INDIVIDUELS. Situation intermédiaire au 30 juin 2013 PAGE N 1/14 COMPTES INDIVIDUELS Situation intermédiaire au 30 juin 2013 PAGE N 1/14 SOMMAIRE Note 1 - Principes comptables... 6 a) Immobilisations corporelles... 6 b) Titres de participation... 6 c) Opérations en

Plus en détail

VOTRE MANDAT DE GESTION

VOTRE MANDAT DE GESTION VOTRE MANDAT DE GESTION PRÉSENTATION DU MANDAT DE GESTION La souscription au capital d une PME offre 2 avantages fiscaux : / Une réduction d ISF à hauteur de 50% dans la limite de 45 000 Le souscripteur

Plus en détail

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud

Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Présentation de la solution SAP s SAP pour les PME SAP Business One Cloud Objectifs Rationalisez vos processus et gagnez en visibilité grâce au cloud Favorisez une croissance rentable simplement et à moindre

Plus en détail

APERÇU DU SECTEUR. au 1T11. des caisses populaires et credit unions de l Ontario. Mai 2011 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3

APERÇU DU SECTEUR. au 1T11. des caisses populaires et credit unions de l Ontario. Mai 2011 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3 Mai 2011 APERÇU DU SECTEUR des caisses populaires et credit unions de l Ontario au 1T11 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3 Faits saillants financiers Page 5 États financiers sectoriels

Plus en détail

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique.i. Les enjeux et domaines de la veille.ii. La mise en place d un processus de veille.iii. Illustration d une démarche

Plus en détail

Lettre aux actionnaires

Lettre aux actionnaires Lettre aux actionnaires Exercice 21 2 Message des dirigeants du groupe Madame, Monsieur, Rolf Dörig et Bruno Pfister L année 21 a été très fructueuse pour Swiss Life. Les résultats parlent d eux-mêmes:

Plus en détail