recommandation Domaine : Informatique, Intelligence Artificielle, Modélisation de préférences

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "recommandation Domaine : Informatique, Intelligence Artificielle, Modélisation de préférences"

Transcription

1 Modélisation des utilisateurs atypiques dans les systèmes de recommandation Directeur de thèse : Anne BOYER Si le directeur de thèse n'apparait pas dans le menu déroulant, vous pouvez indiquer cette information dans la rubrique correspondant Coencadrement : Armelle BRUN Correspondant/Contact : Nom : BOYER Prénom : Anne Mail : Titre en français : Titre en anglais : Mots-clefs : Mots-clefs en anglais : Mise en ligne de l'offre sur le site web : Modélisation des utilisateurs atypiques dans les systèmes de recommandation Atypical user modeling in recommender systems Modélisation utilisateur, modélisation de préférences, systèmes de recommandation, fouille de données, apprentissage automatique, apprentissage sur données manquantes, données aberrantes, anomalies, utilisateurs atypiques. User modeling, preference modeling, recommender systems, data mining, machine learning, learning on sparse data, outliers, anomalies in data, atypical users. Avril 2014 Type de financement : Contrat Doctoral Candidature en ligne du sujet : jusque juin 2014 Année universitaire : Date de dépôt : Date de début de la thèse : Profil candidat : Octobre 2014 Informatique, Intelligence Artificielle, Sciences cognitives Domaine : Informatique, Intelligence Artificielle, Modélisation de préférences

2 Thématique : Modélisation utilisateur, systèmes de recommandation, fouille de données, apprentissage automatique, apprentissage sur données manquantes, modélisation de données aberrantes. Contexte : Les systèmes de recommandation visent à améliorer l interaction entre des services en ligne et des utilisateurs. Ils proposent aux utilisateurs des ressources qui correspondant à leur goûts et attentes. Les systèmes de recommandation constituent à eux seuls un domaine de recherche en plein essor. Parmi les approches possibles [1], les approches sociales et notamment le filtrage collaboratif [2] sont les plus étudiées à l heure actuelle. Elles exploitent les préférences et actions passées des utilisateurs, en infèrent des profils utilisateurs et estiment des préférences manquantes des utilisateurs en exploitant notamment des similarités de préférence entre utilisateurs. Une fois ces préférences estimées, elles fournissent des recommandations aux utilisateurs. Ces approches ont largement prouvé leur qualité et efficacité ces dernières années, qui sont notamment favorisées par l exploitation de grosses masses de données et de serveurs performants. Les systèmes de recommandations constituent désormais un outil classiquement utilisé dans le monde industriel, notamment dans le cadre du ecommerce, du tourisme, de l apprentissage en ligne, etc. Certains défis scientifiques restent cependant encore à relever, nous pouvons citer l acceptation du système de recommandation par les utilisateurs (impression d intrusion dans la vie privée), le respect de la vie privée, l amélioration de la qualité des recommandations, l intégration de la diversité dans les recommandations, le passage à l échelle, le démarrage à froid, etc. Objectif : Bien que la qualité des recommandations faite aux utilisateurs soit jugée élevée, elle est cependant inégale selon les utilisateurs. Un sousensemble des utilisateurs (en général de petite taille) se voit proposer des recommandations de qualité médiocre, voire de mauvaise qualité. C est ce sous- ensemble d utilisateurs qui est le cœur d intérêt de cette thèse. Nous faisons l hypothèse que ces utilisateurs n ont pas de préférences similaires ou corrélées à celles des autres, et que les approches sociales de la recommandation échouent donc sur ces profils. Nous qualifions ces utilisateurs d utilisateurs «atypiques». Il est cependant important d offrir un service de qualité à l ensemble des utilisateurs. Cela constitue l objectif de cette thèse. Dans cette thèse nous allons donc nous intéresser à la caractérisation de ces utilisateurs atypiques, à leur modélisation de façon à pouvoir les identifier dans une population d utilisateurs et à la proposition de modèles de recommandation originaux, spécifiquement dédiés aux utilisateurs atypiques, leur garantissant ainsi des recommandations de qualité. Un objectif important est de proposer une approche nouvelle, fort probablement radicalement différente des approches classiques. En effet, ces utilisateurs sont peu nombreux (les approches statistiques devront être exploitées avec précaution), avec des préférences non corrélées aux autres

3 utilisateurs, voire des préférences sur des ressources complètement différentes des autres utilisateurs. Méthode Dans un premier temps, une étude sur la façon dont l atypisme est considéré et modélisé, dans différents domaines, sera effectuée, notamment en psychologie, philosophie, sociologie, etc. Cette étude permettra d identifier ce qui caractérise les personnes dites atypiques, et d en déduire une typologie de façon à déterminer ultérieurement dans quelles mesures ces caractéristiques se retrouvent et peuvent être exploitées dans le cadre de la modélisation utilisateur et les systèmes de recommandation. Notons que le terme atypique n est peutêtre pas celui qui est utilisé dans d autres domaines. Par exemple, en psychologie on utilise plutôt le terme «déviant». Nous nous intéresserons ensuite à la proposition de mesures d identification automatique des utilisateurs atypiques. Ces mesures exploiteront bien évidemment la typologie définie précédemment. Il est à noter que ces utilisateurs sont en relativement faible nombre, et dans ce cas une approche statistique est à utiliser avec précaution. Il faudra également faire attention à ne pas considérer comme atypiques, des utilisateurs qui sont nouveaux dans le système (problème du démarrage à froid). Dans un second temps, il faudra s intéresser à la proposition de nouvelles méthodes de recommandation, toujours dans le cadre des approches sociales, mais adaptées au cas des utilisateurs atypiques. Les méthodes dans ce cas devront tenir compte du faible nombre d utilisateurs atypiques (faible quantité de données), de leur similarité faible avec les autres utilisateurs voire entre eux, voire incalculable (ils peuvent ne renseigner leurs préférences que sur des ressources sur lesquels les autres utilisateurs n expriment pas leurs préférences), ou encore de l impossibilité de les modéliser (comportement/préférences incohérents). Il est probable que les informations devront être exploitées différemment des approches habituelles. Notamment, la question se pose de savoir s il ne faudrait pas utiliser ce qui diffère entre les utilisateurs, plutôt que d utiliser ce qui les rassemble. Les mesures et modèles proposés s inspireront de travaux menés en modélisation utilisateur, en apprentissage automatique, en fouille de données, systèmes de recommandation, il faudra également s inspirer des travaux menés sur l identification de données aberrantes, etc. Présentation détaillée en français Ces dernières années le nombre de ressources mises à disposition des utilisateurs ne cesse de croître, avec pour conséquence que ceuxcis sont submergés par la quantité de ressources auxquelles ils peuvent accéder. Par conséquent, ils n arrivent pas à accéder aux ressources qui correspondent à leurs attentes. Les systèmes de recommandation, par le biais de recommandations qu ils fournissent aux utilisateurs, visent à résoudre ce problème. Ils modélisent les utilisateurs, les ressources ou encore les relations entre utilisateurs et ressources (consultation, notations, commentaires, etc.). par le biais des similarités ou corrélations entre les profils utilisateurs ou entre les ressources.

4 Les approches sociales de la recommandation, et notamment le filtrage collaboratif, font l hypothèse que les préférences des utilisateurs sont corrélées et qu un utilisateur aimera une ressource que des utilisateurs avec des gouts similaires ont aimé. Ces approches exploitent donc les similarités de préférences (ou de comportement) entre utilisateurs pour inférer des préférences manquantes. Cette hypothèse a montré sa validité au travers de la qualité des recommandations proposées aux utilisateurs, mais également par la popularité acquise par les approches sociales. Bien que la qualité globale des recommandations soit élevée, il est avéré que certains utilisateurs reçoivent des recommandations de qualité moyenne ou de mauvaise qualité. Nous pensons que cette mauvaise qualité est due au fait que l hypothèse cidessus ne s applique pas à ces utilisateurs, et que donc, soit ils ont peu ou pas d utilisateurs similaires, soit il est impossible d évaluer cette similarité. L état de l art s est relativement peu penché sur les utilisateurs dont le comportement ou les préférences sont différents de celui des autres. [3] propose une mesure de déviance qui s applique à chaque utilisateur et qui permet d identifier les utilisateurs atypiques. Cette mesure quantifie la différence de notes d un utilisateur par rapport aux notes moyennes, pour chaque ressource. Cet article a l originalité de séparer les utilisateurs atypiques des non atypiques et chaque ensemble est traité indépendamment l un de l autre, les déviants sont uniquement comparés aux déviants, et de la même façon pour les nondéviants. [4] définit quant à lui une mesure de singularité, propre à une note donnée par un utilisateur sur une ressource, et qui reflète la cohérence de cette note par rapport à la note donnée à cette ressource par la population entière. Elle est utilisée dans le calcul de la similarité entre deux utilisateurs pour pondérer l importance d une ressource. [5] s intéresse à la prise en compte du bruit dans les notes données par les utilisateurs. Une note est qualifiée de bruit si elle ne suit pas la tendance des notes sur cet item. L article s intéresse à la correction des notes bruitées pour améliorer la qualité de la recommandation. L objectif général de cette thèse est donc d identifier et de modéliser les utilisateurs que l on qualifie d utilisateurs atypiques, mais également de fournir des recommandations de qualité à l ensemble des utilisateurs et donc d améliorer celle des utilisateurs atypiques qui reçoivent habituellement de mauvaises recommandations. Nous faisons l hypothèse que les utilisateurs sont des utilisateurs mal modélisés et qui donc, dans les approches sociales à base de voisinage, sont des utilisateurs avec peu de voisins fortement corrélés. L objectif est de proposer des méthodes de modélisation et de recommandation originales, avec une approche probablement à l opposé des approches classiques. Il faudra notamment se pencher sur la modélisation de la différence et non plus sur la modélisation de ce qui est en commun entre les utilisateurs (ce qui les rassemble). Par ailleurs, les travaux sur les données aberrantes ou le bruit dans les données [5] constituent une base aux travaux qui seront menés. L atypicité n est, à l heure actuelle, que très peu étudiée et qui semble émerger. En effet, les approches classiques, qui visent à fournir des recommandations à la grande majorité semblent avoir atteint leurs limites et une des pistes d amélioration concerne ces utilisateurs atypiques. Les grandes entreprises se contentent, pour le moment, de satisfaire la grande majorité des utilisateurs, en oubliant totalement le sousensemble d utilisateurs insatisfaits.

5 Avancée scientifique et originalité. L originalité de cette thèse vient du fait qu on se focalise sur un sousensemble précis d utilisateurs. Une autre originalité est la définition d une typologie des utilisateurs atypiques, qui n a jamais été faite dans le domaine, et qui s inspire de domaines connexes. Un troisième point fort et challenge partir de la spécification des utilisateurs atypiques pour anticiper la mauvaise qualité des recommandations, à l inverse de certaines approches qui identifient dans un premier temps les utilisateurs avec une mauvaise qualité de recommandation. En synthèse, les étapes qui constitueront ce travail sont : Proposition d une typologie de l atypicité, selon plusieurs points de vue/domaines, et notamment de celui de la modélisation utilisateurs ; Définition de méthodes d identification d utilisateurs atypiques, en fonction de la typologie proposée cidessus ; Proposition de modèles de recommandation adaptés au cas des utilisateurs atypiques : données en faible quantité, modélisation de la différence, etc. ; Validation des modèles sur des corpus de données utilisés par la communauté internationale du domaine et sur des données réelles. Les données réelles incluront les données d utilisateurs en situation de handicap, qui ont des comportements différents de la population en générale. Nous appuierons cette étude sur des collaborations naissantes avec l INSHEA. Présentation détaillée en anglais These last years, the number of resources that users scan access has highly increased, with the consequence that they are overwhelmed by these resources and have difficulties to access those that correspond to their preferences or expectations. Recommender systems, through recommendations they present to users, aim at solving this problem. They model users, resources or relations between users and resources (consultations, ratings, comments, etc.) by exploiting the similarities or correlations between users of resources. Social approaches, especially collaborative filtering, assume that users preferences are correlated and that a user will like a resource that other users, with similar preferences, have liked. These approaches use users similarity of preferences (or behavior) to infer missing preferences. This assumption has been validated, by studying the quality of the recommendations presented to users and with the popularity acquired by the social approaches. Although the average quality of recommendations is high, some users have low quality recommendations. We think that this low quality is due to the fact that the previous assumption is not true for these users: they have few or no similar users, or it is impossible to compute the similarity. Few works in the state of the art have focused on the study of users with a behavior or preferences different from others. [3] proposes a deviance measure, that is computed on each user, and that allows to identify atypical users. This measure quantifies the difference of the ratings of a user, compared to the average rating for each resource. This work splits atypical users and other users, and considers both sets separately. [4] defines a singularity measure, for each rating (a user and a resource), which represents the coherence of this rating compared to the rating the entire

6 population assigns to this resource. This measure is used to weight the importance of a resource when computing the similarity between two users. [5] is interested in the noise in the ratings of the users. A rating is considered as a noise if it is not in adequacy with the rating of the entire population on the corresponding resource. This work focuses on the automatic correction of the noisy ratings to increase the quality of the recommendations. The general objective of thesis is to identify and model the users, named atypical users, and to provide them with high quality recommendations. We make the hypothesis that these users are not correctly modeled and in neighbor based approaches, these users have few or no highly correlated neighbors. The objective is to design original modeling methods, as well as recommendation approaches, which will probably be at the complete opposite of traditional approaches. The student will particularly focus on modeling the difference between users (traditional approaches focus on common elements. In addition, works on outliers and noise in data [5] will have to be studied as a basis of this work. The steps that will constitute this work are the following : Design a topology of atypicity, according to various domains, especially in user modeling, Design methods to automatically identify atypical users, according to the previously defined typology Proposition of a recommendation model, dedicated to atypical users :sparse data, modeling difference, etc. Validation of the models on corpus of the international community and on real data. Résultat attendu : Le résultat de cette thèse se présente sous la forme d un modèle de recommandation générique, permettant de fournir des recommandations de qualité, quel que soit le profil de l utilisateur, avec une approche différente en fonction de si l utilisateur est considéré comme atypique ou non. Ce modèle pourra être un modèle hybride. Il sera validée sur des données benchmark de la communauté et des données réelles. Profil du candidat : Il est demandé au candidat un fort attrait pour l'intelligence Artificielle, la modélisation statistique, et d avoir un certain degré d'autonomie. Le candidat devra avoir des un cursus en Sciences Cognitives ou en Informatique. En outre, il devra témoigner d'une première expérience réussie dans le domaine des systèmes de recommandation (idéalement pendant un stage recherche de fin de master). Compétences théoriques requises : Modélisation statistique, Systèmes de recommandation, analyse de données et fouille de données Compétences techniques requises : Java, Mathlab. Références bibliographiques :

7 [1] G. Adomavicius and A. Tuzhilin, Toward the next generation of recommender systems: A survey of the stateoftheart, IEEE transactions on knowledge and data engineering, vol. 17, no. 6, pp , [2] Breese, J., Heckerman, D., Kadie, C.: Empirical analysis of predictive algorithms for collaborative filtering. In: Proc. of UAI98 (1998) [3] Del Prete, L., Capra, L. : DiffeRS : a Mobile Recommender Service, In : Proc of Eleventh International Conference on Mobile Data Management (MDM), [4] A collaborative filtering similarity measure based on singularities. Bobadilla, J., Ortega, F., Hernando, A. Journal of Information Processing and Management. Volume 48 Issue 2, March, 2012 Pages [5] Toledo, R. Y., Lopez, L.M., Mota, Y.C. : Managing Natural Noise in Collaborative Recommender Systems, In : joint IFSA World Congress and NAFIPS Annual Meeting (IFSA/NAFIPS), 2013

Exemple PLS avec SAS

Exemple PLS avec SAS Exemple PLS avec SAS This example, from Umetrics (1995), demonstrates different ways to examine a PLS model. The data come from the field of drug discovery. New drugs are developed from chemicals that

Plus en détail

PRÉSENTATION TRAVAIL EN COURS - APPRENTISSAGE INTERACTIF. Ianis Lallemand, 21 janvier 2013

PRÉSENTATION TRAVAIL EN COURS - APPRENTISSAGE INTERACTIF. Ianis Lallemand, 21 janvier 2013 PRÉSENTATION TRAVAIL EN COURS - APPRENTISSAGE INTERACTIF Ianis Lallemand, 21 janvier 2013 APPRENTISSAGE INTERACTIF definition Contours encore assez flous dans le champ de l apprentissage automatique. Néanmoins,

Plus en détail

Systèmes de Recommandation. David Loup

Systèmes de Recommandation. David Loup Systèmes de Recommandation David Loup Systèmes de recommandation Plan Définition Motivations Domaine : Films Techniques / Approches Exemples Problèmes Evolution future 2/33 Définition Une plateforme pour

Plus en détail

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES. AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES. AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE I. CADRE LÉGAL Développer des compétences, telle est désormais la mission de l école. Le

Plus en détail

ENSE3 - API/CSPI et Master Automatique - 2008/2009

ENSE3 - API/CSPI et Master Automatique - 2008/2009 ENSE3 - API/CSPI et Master Automatique - 28/29 DS Commande robuste - - 19 janvier 29 Nom Prénom Signature ATTENTION: Mettre votre nom et répondre directement sur les feuilles de l énoncé. Justifiez vos

Plus en détail

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE Ministère de la Communauté française Administration générale de l enseignement et de la

Plus en détail

Autres termes clés (Other key terms)

Autres termes clés (Other key terms) Carve-out method Autres termes clés (Other key terms) Norme Rapports d assurance sur les contrôles d une société de services extérieurs (, Assurance Reports on Controls at a Third Party Service Organization)

Plus en détail

CDI SA Utilisation du service PMM Usage of PMM service

CDI SA Utilisation du service PMM Usage of PMM service CDI SA Utilisation du service PMM Usage of PMM service 1 09.11.2015 Table des matières 1 Solution PMM... 3 2 Réception et utilisation du message quotidien... 3 3 Portail de gestion de votre profil PMM...

Plus en détail

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS

Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs. social. An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Le capital Un ACTIF InConToURnABLE PoUR DEs PARTEnARIATs significatifs social capital An ASSeT To meaningful PARTneRSHIPS Présentation des participants participants presentation Fondation Dufresne et Gauthier

Plus en détail

www.machpro.fr : Machines Production a créé dès 1995, le site internet

www.machpro.fr : Machines Production a créé dès 1995, le site internet www.machpro.fr : www.machpro.fr Machines Production a créé dès 1995, le site internet www.machpro.fr destiné à fournir aux lecteurs de la revue et aux mécanautes un complément d'information utile et régulièrement

Plus en détail

Transport in quantum cascade lasers

Transport in quantum cascade lasers Diss. ETH No. 20036 Transport in quantum cascade lasers A dissertation submitted to ETH ZURICH for the degree of Doctor of Sciences presented by ROMAIN LÉON TERAZZI Diplôme de Physicien, Université de

Plus en détail

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma

Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Editing and managing Systems engineering processes at Snecma Atego workshop 2014-04-03 Ce document et les informations qu il contient sont la propriété de Ils ne doivent pas être copiés ni communiqués

Plus en détail

SEG 2506 Construction de logiciels

SEG 2506 Construction de logiciels SEG 2506 Construction de logiciels Devoir 04: Programmation avec concurrence présenté à: prof. G. Bochmann, Ph.D. par: Alexandre Bradley 4548582 abrad087@uottawa.ca et Kevin Mottashed 4490866 kmott071@uottawa.ca

Plus en détail

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels

Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Enseignement Supérieur de la Recherche Scientifique Demande de manifestation d intérêt auprès de consultants individuels Objet : Formations en Technologies de l Informatique

Plus en détail

Les Fablabs et l émergence de nouveaux modèles Economiques et Sociaux. Regards Croisés sur L entreprise 2015

Les Fablabs et l émergence de nouveaux modèles Economiques et Sociaux. Regards Croisés sur L entreprise 2015 Les Fablabs et l émergence de nouveaux modèles Economiques et Sociaux Regards Croisés sur L entreprise 2015 The collaborative economy is defined as initiatives based on horizontal networks and participation

Plus en détail

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche

Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Masters de Mathématiques à l'université Lille 1 Mathématiques Ingénierie Mathématique Mathématiques et Finances Bourses d excellence pour les masters orientés vers la recherche Mathématiques appliquées

Plus en détail

CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE

CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE Organisation de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL CEANS-WP/5 15/4/08 CONFÉRENCE SUR L ÉCONOMIE DES AÉROPORTS ET DES SERVICES DE NAVIGATION AÉRIENNE Montréal, 15 20 septembre 2008 Point 1

Plus en détail

Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques. Présentation générale des outils

Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques. Présentation générale des outils Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques Présentation générale des outils 1. Généralités 1.1. Cadre institutionnel Le décret du 24 juillet 1997 sur les missions

Plus en détail

Sujet de TPE PROPOSITION

Sujet de TPE PROPOSITION Single photon source made of single nanodiamonds This project will consist in studying nanodiamonds as single photon sources. The student will study the emission properties of such systems and will show

Plus en détail

Résumé. Création d un fichier d aide pour Système de supervision automatisé

Résumé. Création d un fichier d aide pour Système de supervision automatisé Résumé Création d un fichier d aide pour Système de supervision automatisé Tuteur entreprise Rosaire LAVOIE Tuteur École Bertrand BOYER Nicolas FYOT Spécialité Génie électrique Résumé Summary Soprema est

Plus en détail

APPLICATION DOMAIN: Choose a domain

APPLICATION DOMAIN: Choose a domain APPLICATION DOMAIN: Choose a domain PERSONAL DATA DONNEES PERSONNELLES 1. SURNAME NOM DE FAMILLE: 2. FORENAME(S) PRENOM(S): 3. PERMANENT ADDRESS RESIDENCE PERMANENTE: 4. EMAIL - MÉL: 5. PRIVATE TELEPHONE

Plus en détail

Guide de saisie des objectifs MBR

Guide de saisie des objectifs MBR Guide de saisie des objectifs MBR Sommaire I- Le MBR, définition 1- Population concernée 2- Période de référence 3- Taux du MBR 4- Répartition des objectifs 5- Objectif entreprise 6- Objectifs individuels

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

INGENIERIE COLLABORATIVE, ELLE A TOUT D'UNE GRANDE...

INGENIERIE COLLABORATIVE, ELLE A TOUT D'UNE GRANDE... INGENIERIE COLLABORATIVE, ELLE A TOUT D'UNE GRANDE... Article rédigé pour les Etats généraux 2008 du MICADO, par Yannick BOUDIER. Résumé : L ingénierie collaborative est souvent prise pour un système d

Plus en détail

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme

Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme Formulaire de candidature pour les bourses de mobilité internationale niveau Master/ Application Form for International Master Scholarship Programme Année universitaire / Academic Year: 2013 2014 A REMPLIR

Plus en détail

Évaluation de la mise en oeuvre des recommandations issues des audits effectués à l Université Nationale du Bénin par la Banque mondiale et l UNESCO

Évaluation de la mise en oeuvre des recommandations issues des audits effectués à l Université Nationale du Bénin par la Banque mondiale et l UNESCO Évaluation de la mise en oeuvre des recommandations issues des audits effectués à l Université Nationale du Bénin par la Banque mondiale et l UNESCO Plan de la présentation I- Contexte et problématique

Plus en détail

Memorandum 15:17. Date: June 25, 2015. Presidents and Administrative Officers Local, Provincial and Federated Associations

Memorandum 15:17. Date: June 25, 2015. Presidents and Administrative Officers Local, Provincial and Federated Associations Memorandum 15:17 Date: June 25, 2015 To: From: Re: Presidents and Administrative Officers Local, Provincial and Federated Associations David Robinson, Executive Director Vacancy on Equity Committee CAUT

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

On peut représenter l évaluation des compétences de l individu par rapport au poste qu il occupe de la façon suivante :

On peut représenter l évaluation des compétences de l individu par rapport au poste qu il occupe de la façon suivante : Chapitre 4. Management opérationnel de l équipe commerciale 4.1. Management et animation de l équipe commerciale 4.1.1. Formation des collaborateurs 4.1.1.1. L évaluation des compétences Le processus d

Plus en détail

FOURTH SESSION : "MRP & CRP"

FOURTH SESSION : MRP & CRP FOURTH SESSION : "MRP & CRP" Objectifs : Etre capable d analyser un plan directeur de fabrication (MPS). Pour cela il faut pouvoir : - exploser le plan en termes des différents composants, - Comprendre

Plus en détail

Extraction de règles d association pour la prédiction de valeurs manquantes

Extraction de règles d association pour la prédiction de valeurs manquantes Cari 2004 7/10/04 12:00 Page 487 Extraction de règles d association pour la prédiction de valeurs manquantes Sylvie Jami 1, Tao-Yan Jen 2, Dominique Laurent 3, George Loizou 1, Oumar Sy 3,4 1. Birkbeck

Plus en détail

David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments

David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments David Marsden Labour market segmentation in Britain: the decline of occupational labour markets and the spread of entry tournaments Article (Accepted version) (Refereed) Original citation: Marsden, David

Plus en détail

Système adaptatif d aide à la génération de requêtes de médiation

Système adaptatif d aide à la génération de requêtes de médiation Système adaptatif d aide à la génération de requêtes de médiation Dimitre Kostadinov Verónika Peralta Assia Soukane Xiaohui Xue Laboratoire PRiSM, Université de Versailles 45 avenue des Etats-Unis 78035

Plus en détail

revue de littérature - corpus comparables

revue de littérature - corpus comparables revue de littérature - corpus comparables Julie Roy April 23, 2015 Université de Montréal Introduction Matière première MT : corpus parallèles. Intérêt des corpus comparables : corpus parallèles et dictionnaires

Plus en détail

Méthodologie de conceptualisation BI

Méthodologie de conceptualisation BI Méthodologie de conceptualisation BI Business Intelligence (BI) La Business intelligence est un outil décisionnel incontournable à la gestion stratégique et quotidienne des entités. Il fournit de l information

Plus en détail

Forthcoming Database

Forthcoming Database DISS.ETH NO. 15802 Forthcoming Database A Framework Approach for Data Visualization Applications A dissertation submitted to the SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY ZURICH for the degree of Doctor of

Plus en détail

SAP SNC. Guide. Alertes/Alert - Edition 1. Direction des Achats/Ph.Longuet Date: 22/11/11

SAP SNC. Guide. Alertes/Alert - Edition 1. Direction des Achats/Ph.Longuet Date: 22/11/11 SAP SNC Guide Alertes/Alert - Edition 1 Direction des Achats/Ph.Longuet Date: 22/11/11 SAP SNC Alert on SAP SNC SAP SNC Alerts Definition An «alerts» is an event, created by SAP SNC according to the updates

Plus en détail

Préparer un état de l art

Préparer un état de l art Préparer un état de l art Khalil DRIRA LAAS-CNRS, Toulouse Unité de recherche ReDCAD École Nationale d ingénieurs de Sfax Étude de l état de l art? Une étude ciblée, approfondie et critique des travaux

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL DU BREVET TOUTES SERIES

DIPLOME NATIONAL DU BREVET TOUTES SERIES DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION : 2011 Feuille 1 / 6 SUJET DIPLOME NATIONAL DU BREVET TOUTES SERIES Epreuve de Langue Vivante Etrangère : ANGLAIS SESSION 2011 Durée : 1 h 30 Coefficient : 1 Ce sujet

Plus en détail

Infrastructure de fibre optique. 54ème congrès de l APDEQ. 3 octobre 2013

Infrastructure de fibre optique. 54ème congrès de l APDEQ. 3 octobre 2013 Infrastructure de fibre optique 54ème congrès de l APDEQ 3 octobre 2013 Définition de ville intelligente* (une autre) Une ville est dite intelligente («smart») lorsque ses investissements dans son capital

Plus en détail

Académie de Strasbourg - Rapport de jury - BTS MUC - Session 2013. Epreuve de MGUC (U4)

Académie de Strasbourg - Rapport de jury - BTS MUC - Session 2013. Epreuve de MGUC (U4) Académie de Strasbourg - Rapport de jury - BTS MUC - Session 2013 Epreuve de MGUC (U4) Analyse quantitative des résultats Moins de 8 8 note < 10 10 note < 12 12 note < 14 14 et plus Total Nombre 130 122

Plus en détail

MOFAE Multi-objective Optimization Approach to Framework API Evolution

MOFAE Multi-objective Optimization Approach to Framework API Evolution MOFAE Multi-objective Optimization Approach to Framework API Evolution Wei Wu 1,2, Yann-Gaël Guéhéneuc 1, Giuliano Antoniol 2 Ptidej Team 1, SOCCER Lab 2 DGIGL, École Polytechnique de Montréal, Canada

Plus en détail

Cahier des charges : «Bureautique»

Cahier des charges : «Bureautique» Service formation permanente locale Cahier des charges : «Bureautique» Contexte A. Le centre L Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) est un organisme public de recherche scientifique et

Plus en détail

5Visualisation. pièges à. éviter... de données : e-book : Visualisation & Ergonomie. Page 1 / 30. Partagez cet e-book :

5Visualisation. pièges à. éviter... de données : e-book : Visualisation & Ergonomie. Page 1 / 30. Partagez cet e-book : Page 1 / 30 5Visualisation de données : éviter... pièges à Partagez cet e-book : Page 2 / 30 Depuis des décennies, nous utilisons des graphiques pour mieux interpréter les données métiers. Toutefois, même

Plus en détail

Association des Doctorants du campus STIC. Séminaires doctorants 11

Association des Doctorants du campus STIC. Séminaires doctorants 11 Association des Doctorants du campus STIC Séminaires doctorants 11 07 mars 2007 Actes édités par l association des doctorants du campus STIC. Les travaux individuels publiés restent l unique propriété

Plus en détail

Forum AMOA ADN Ouest. Présentation du BABOK. 31 Mars 2013 Nadia Nadah

Forum AMOA ADN Ouest. Présentation du BABOK. 31 Mars 2013 Nadia Nadah Forum AMOA ADN Ouest Présentation du BABOK 31 Mars 2013 Nadia Nadah Ce qu est le BABOK Ce que n est pas le BABOK Définition de la BA - BABOK version 2 Le processus de Business Analysis La structure du

Plus en détail

Concours SLAM POÉSIE de l AAFQ Slam poetry Contest. À Vous La Parole! Let s hear it from you!

Concours SLAM POÉSIE de l AAFQ Slam poetry Contest. À Vous La Parole! Let s hear it from you! Concours SLAM POÉSIE de l AAFQ Slam poetry Contest À Vous La Parole! Let s hear it from you! Concours SLAM POÉSIE de l AAFQ À vous la parole! L Association d Anémie Falciforme du Québec lance son premier

Plus en détail

Supervision et infrastructure - Accès aux applications JAVA. Document FAQ. Page: 1 / 9 Dernière mise à jour: 15/04/12 16:14

Supervision et infrastructure - Accès aux applications JAVA. Document FAQ. Page: 1 / 9 Dernière mise à jour: 15/04/12 16:14 Document FAQ Supervision et infrastructure - Accès aux EXP Page: 1 / 9 Table des matières Introduction... 3 Démarrage de la console JMX...4 I.Généralités... 4 II.WebLogic... 5 III.WebSphere... 6 IV.JBoss...

Plus en détail

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par.

THÈSE. présentée à TÉLÉCOM PARISTECH. pour obtenir le grade de. DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH. Mention Informatique et Réseaux. par. École Doctorale d Informatique, Télécommunications et Électronique de Paris THÈSE présentée à TÉLÉCOM PARISTECH pour obtenir le grade de DOCTEUR de TÉLÉCOM PARISTECH Mention Informatique et Réseaux par

Plus en détail

Note d information pour la direction

Note d information pour la direction Big Data et l analyse métier pour le client et l entreprise Les volumes impressionnants et toujours croissants des données obligent les entreprises de certains secteurs à changer la manière dont elles

Plus en détail

Dépôt dans ADUM d une proposition de projet doctoral par un HDR pour évaluation par l ED et publication en ligne

Dépôt dans ADUM d une proposition de projet doctoral par un HDR pour évaluation par l ED et publication en ligne Dépôt dans ADUM d une proposition de projet doctoral par un HDR pour évaluation par l ED et publication en ligne Connexion dans ADUM Votre ED vous a communiqué votre identifiant et votre mot de passe,

Plus en détail

SENEGAL DIAGNOSTICS DE LA GOUVERNANCE TRANSPORTS ET TRAVAUX PUBLICS

SENEGAL DIAGNOSTICS DE LA GOUVERNANCE TRANSPORTS ET TRAVAUX PUBLICS SENEGAL DIAGNOSTICS DE LA GOUVERNANCE TRANSPORTS ET TRAVAUX PUBLICS FOCUS GROUPE: Sociétés Privées qui Utilisent Services de Transport Terrestre et/ou PAD Groupe A Routes et Port Les questions de Sections

Plus en détail

Règles et étapes du processus de certification des métiers. Logo de Certification

Règles et étapes du processus de certification des métiers. Logo de Certification Règles et étapes du processus de certification des métiers Logo de Certification Résumé: Ce document décrit les règles et les mesures à appliquer pour la certification des nouveaux métiers. Conformément

Plus en détail

ILLETTRISME : DU REPERAGE AU PARCOURS PERSONNALISE

ILLETTRISME : DU REPERAGE AU PARCOURS PERSONNALISE ATELIER GRUNDTVIG ILLETTRISME : DU REPERAGE AU PARCOURS PERSONNALISE Contenu de l'atelier Thème - Comment passer du repérage à une entrée en formation? Mesure de l'illettrisme, contexte, statistiques et

Plus en détail

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years.

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years. Linja Game Rules 2 players Ages 8+ Published under license from FoxMind Games NV, by: FoxMind Games BV Stadhouderskade 125hs Amsterdam, The Netherlands Distribution in North America: FoxMind USA 2710 Thomes

Plus en détail

MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE ABDELHAMID IBN BADIS MOSTAGANEM TUNISIE MAROC ALGERIE

MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE ABDELHAMID IBN BADIS MOSTAGANEM TUNISIE MAROC ALGERIE TUNISIE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE UNIVERSITE ABDELHAMID IBN BADIS MOSTAGANEM MAROC ALGERIE FACULTES Sciences Economiques, Commerciales et de Gestion Sciences

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite.

Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Rational ClearCase or ClearCase MultiSite Version 7.0.1 Quick Start Guide This guide is intended to get you started with Rational ClearCase or Rational ClearCase MultiSite. Product Overview IBM Rational

Plus en détail

NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL 60839-2-3 STANDARD. Systèmes d'alarme

NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL 60839-2-3 STANDARD. Systèmes d'alarme NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL 60839-2-3 STANDARD Première édition First edition 1987-12 Systèmes d'alarme Partie 2: Prescriptions pour les systèmes d'alarme anti-intrusion Section trois Prescriptions

Plus en détail

Bilan et perspective: le point de vue du SEFRI

Bilan et perspective: le point de vue du SEFRI Bilan et perspective: le point de vue du SEFRI Josef Widmer Directeur suppléant du Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation (SEFRI) Conférence d automne de la formation professionnelle

Plus en détail

Le programme européen pour l éducation, la formation, la jeunesse et le sport. l éducation. des adultes en europe!

Le programme européen pour l éducation, la formation, la jeunesse et le sport. l éducation. des adultes en europe! Le programme européen pour l éducation, la formation, la jeunesse et le sport Faisons grandir l éducation et la formation des adultes en europe! European Plateform for Adult Learning in Europe (EPALE),

Plus en détail

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095

Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=5095 Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 1 Information sur le projet Titre: Code Projet: Année: 2008 Type de Projet: Statut: Accroche marketing: Net-université 2008-1-IS1-LEO05-00110 Projets de transfert

Plus en détail

Axe 1. Adapter et valoriser son offre auprès des clientèles dans une logique de territoire.

Axe 1. Adapter et valoriser son offre auprès des clientèles dans une logique de territoire. CAHIER DES CHARGES - ANNEE 2011 PROGRAMME LOCAL DE FORMATION Territoire concerné : Grand Villeneuvois Fumélois Lémance Axe 1. Adapter et valoriser son offre auprès des clientèles dans une logique de territoire.

Plus en détail

ICC International Court of Arbitration Bulletin. Cour internationale d arbitrage de la CCI

ICC International Court of Arbitration Bulletin. Cour internationale d arbitrage de la CCI ICC International Court of Arbitration Bulletin Cour internationale d arbitrage de la CCI Extract for restricted use Extrait à tirage limité International Court of Arbitration 38, Cours Albert 1er, 75008

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestionnaire des ressources humaines (GRH) de l Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines - UVSQ Vague

Plus en détail

physicien diplômé EPFZ originaire de France présentée acceptée sur proposition Thèse no. 7178

physicien diplômé EPFZ originaire de France présentée acceptée sur proposition Thèse no. 7178 Thèse no. 7178 PROBLEMES D'OPTIMISATION DANS LES SYSTEMES DE CHAUFFAGE A DISTANCE présentée à l'ecole POLYTECHNIQUE FEDERALE DE ZURICH pour l'obtention du titre de Docteur es sciences naturelles par Alain

Plus en détail

EADS TELECOM property Release of this document requires express permission of EADS TELECOM

EADS TELECOM property Release of this document requires express permission of EADS TELECOM Titre: M>Tunnel 2.5 Contraintes d emploi Version : 1.1 Date d émission: 07 Janvier 2003 Résumé: Ce document présente les recommandations de mise en œuvre du VPN M>Tunnel 2.5 afin de respecter les contraintes

Plus en détail

EVALUATION de DS Process METHODE ORIGINALE de RECRUTEMENT de la SOCIETE DS RESEARCH

EVALUATION de DS Process METHODE ORIGINALE de RECRUTEMENT de la SOCIETE DS RESEARCH EVALUATION de DS Process METHODE ORIGINALE de RECRUTEMENT de la SOCIETE Étude réalisée par STETHOS OBJECTIFS DE L'ETUDE, société de conseil en ressources humaines, spécialisée dans l industrie de la santé,

Plus en détail

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management.

Theme Sensorial marketing, from stores to Internet : retailers and sensorial marketing integration in multichannel distribution management. Les enseignes spécialisées et l intégration du marketing sensoriel dans l approche multicanale de leur distribution. Fanny NOYELLE Année Universitaire 2007 / 2008 ESUPCOM Lille Directeurs de mémoire :

Plus en détail

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain.

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain. 1. Notre planète est menacée! 2. Il faut faire quelque chose! 3. On devrait faire quelque chose. 4. Il y a trop de circulation en ville. 5. L air est pollué. 6. Les désastres environnementaux sont plus

Plus en détail

Academic Project. B3 - Architecture. Resit Project. Version 1.0 Last update: 24/05/2013 Use: Students Author: Samuel CUELLA

Academic Project. B3 - Architecture. Resit Project. Version 1.0 Last update: 24/05/2013 Use: Students Author: Samuel CUELLA SUPINFO Academic Dept. Resit Project Academic Project 2012-2013 Version 1.0 Last update: 24/05/2013 Use: Students Author: Samuel CUELLA Conditions d utilisations : SUPINFO International University vous

Plus en détail

Initiation à la recherche documentaire

Initiation à la recherche documentaire Initiation à la recherche documentaire 1 Objectifs Cette séance est destinée à reprendre les principes de la démarche documentaire pour construire un parcours pertinent en terme de méthodologie et de résultats

Plus en détail

Guide de formation. EasyCruit

Guide de formation. EasyCruit Guide de formation EasyCruit Contents INTRODUCTION... 3 PRÉSENTATION ET NAVIGATION... 3 CRÉATION D UN PROJET DE RECRUTEMENT... 5 ETAPE 1 : Nom interne du projet... 5 ETAPE 2 : Associer l offre au bon département...

Plus en détail

Votre enfant et les tests standardisés Comprendre le score standard

Votre enfant et les tests standardisés Comprendre le score standard Votre enfant et les tests standardisés Comprendre le score standard Au cours de ses études en école primaire, votre enfant sera soumis à des tests standardisés en lecture de l anglais et en mathématiques.

Plus en détail

Termes de références de la Formation PAQ-CG N 01/2012

Termes de références de la Formation PAQ-CG N 01/2012 MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Programme d'appui à la Qualité - Capacité de Gestion (PAQ-CG) Intitulé du Projet: '' Programme d'harmonisation de l'administration,

Plus en détail

Conférences invitées

Conférences invitées Conférences invitées The Process of Process Modeling Barbara Weber University of Innsbruck, Austria Barbara.Weber@uibk.ac.at ABSTRACT. Business process models have gained significant importance due to

Plus en détail

Livret du Stagiaire en Informatique

Livret du Stagiaire en Informatique Université François-Rabelais de Tours Campus de Blois UFR Sciences et Techniques Département Informatique Livret du Stagiaire en Informatique Licence 3ème année Master 2ème année Année 2006-2007 Responsable

Plus en détail

Transformation Digitale & Sécurité. CERT-IST 24/11/2015 Fabrice CHATRON

Transformation Digitale & Sécurité. CERT-IST 24/11/2015 Fabrice CHATRON Transformation Digitale & Sécurité CERT-IST 24/11/2015 Fabrice CHATRON Agenda Le digital c est quoi? La transformation digitale / enjeux de sécurité La transformation des modes de travail Agenda Le digital

Plus en détail

How to Deposit into Your PlayOLG Account

How to Deposit into Your PlayOLG Account How to Deposit into Your PlayOLG Account Option 1: Deposit with INTERAC Online Option 2: Deposit with a credit card Le texte français suit l'anglais. When you want to purchase lottery products or play

Plus en détail

L approche Bases de données

L approche Bases de données L approche Bases de données Cours: BD. Avancées Année: 2005/2006 Par: Dr B. Belattar (Univ. Batna Algérie) I- : Mise à niveau 1 Cours: BDD. Année: 2013/2014 Ens. S. MEDILEH (Univ. El-Oued) L approche Base

Plus en détail

Livret de suivi du candidat(outil B)

Livret de suivi du candidat(outil B) A chaque étape du parcours CQP, son outil : Branche de la Miroiterie, Transformation et Négoce du Verre CQP Animateur d équipe de 1 er niveau Livret de suivi du candidat(outil B) Document à remplir par

Plus en détail

BUSINESSVALUATOR. Management presentation

BUSINESSVALUATOR. Management presentation BUSINESSVALUATOR Management presentation English pages 2 to 12, French pages 13 to 23 Jean-Marc Bogenmann Designer of BusinessValuator Accredited consultant in business transfer jeanmarcbogenmann@iib.ws

Plus en détail

Présenté au. RCCFC (Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada) par. Le Cégep de Chicoutimi et La Cité collégiale

Présenté au. RCCFC (Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada) par. Le Cégep de Chicoutimi et La Cité collégiale N/Réf. : G7 311 001 RAPPORT NARRATIF FINAL PHASE 2 : PROJET DE COLLABORATION ET DE PARTAGE D EXPERTISES AMENANT AU DÉVELOPPEMENT D OUTILS MULTIMÉDIAS CONCERNANT LES MATHÉMATIQUES DE BASE DANS LES PROGRAMMES

Plus en détail

CONVENTION FOR THE JOINT SUPERVISION OF THESIS - SAMPLE CONVENTION DE COTUTELLE DE THESE

CONVENTION FOR THE JOINT SUPERVISION OF THESIS - SAMPLE CONVENTION DE COTUTELLE DE THESE CONVENTION FOR THE JOINT SUPERVISION OF THESIS - SAMPLE CONVENTION DE COTUTELLE DE THESE (Note: This sample agreement will normally be initiated by the European/other partner institution on their proforma)

Plus en détail

Section B: Receiving and Reviewing the Technician Inspection Report & Claims Decision Process

Section B: Receiving and Reviewing the Technician Inspection Report & Claims Decision Process Phoenix A.M.D. International Inc. - Claim Procedures, Timelines & Expectations Timelines & Expectations 1. All telephone messages and e-mail correspondence is to be handled and responded back to you within

Plus en détail

DORSET SCHOOL EDUCATIONAL PROJECT 2010 2011

DORSET SCHOOL EDUCATIONAL PROJECT 2010 2011 DORSET SCHOOL EDUCATIONAL PROJECT 2010 2011 Description of the School Guiding Principles School Vision Mission Statement Dorset Elementary School offers the Bilingual Program to 271 students from both

Plus en détail

ASSITANCE TECHNIQUE CONTRAT de PRESTATION. Outil de collecte des données de roulage

ASSITANCE TECHNIQUE CONTRAT de PRESTATION. Outil de collecte des données de roulage ASSITANCE TECHNIQUE CONTRAT de PRESTATION Outil de collecte des données de roulage DATE : 28/10/2015 REFERENCE N VEH09-MOOVE-CDC3 1. INTERLOCUTEURS DU PROJET CHEF DE PROJET : Nom : Annie BRACQUEMOND Tél

Plus en détail

Gestion de la configuration et contrôle du code source

Gestion de la configuration et contrôle du code source MGL7460 Automne 2015 Gestion de la configuration et contrôle du code source Guy Tremblay Professeur Département d informatique UQAM http://www.labunix.uqam.ca/~tremblay 10 septembre 2015 Parmi les premières

Plus en détail

Master de sociologie : double diplôme possible

Master de sociologie : double diplôme possible Master de sociologie : double diplôme possible Parcours du master «changements sociaux en Europe» en partenariat avec l Université de Vienne Version française Information générale Les étudiants s inscrivent

Plus en détail

MASTER CONTRÔLE DE GESTION ET AUDIT ORGANISATIONNEL - SPÉCIALITÉ : AUDIT DES ORGANISATIONS ET MAÎTRISE DES RISQUES

MASTER CONTRÔLE DE GESTION ET AUDIT ORGANISATIONNEL - SPÉCIALITÉ : AUDIT DES ORGANISATIONS ET MAÎTRISE DES RISQUES MASTER CONTRÔLE DE GESTION ET AUDIT ORGANISATIONNEL - SPÉCIALITÉ : AUDIT DES ORGANISATIONS ET MAÎTRISE DES RISQUES RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Droit, Economie, Gestion

Plus en détail

SE/05/C/F/TH-82601. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=3295

SE/05/C/F/TH-82601. http://www.adam-europe.eu/adam/project/view.htm?prj=3295 (EuroguideVAL) SE/05/C/F/TH-82601 1 Information sur le projet Implementing the Common European Principles through Improved Guidance and Titre: Implementing the Common European Principles through Improved

Plus en détail

Date: 09/11/15 www.crmconsult.com Version: 2.0

Date: 09/11/15 www.crmconsult.com Version: 2.0 Date: 9/11/2015 contact@crmconsult.fr Page 1 / 10 Table des matières 1 SUGARPSHOP : SCHEMA... 3 2 PRESENTATION... 4 3 SHOPFORCE WITH SCREENSHOTS... 5 3.1 CLIENTS... 5 3.2 ORDERS... 6 4 INSTALLATION...

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

( prêt de la Banque Mondiale N 7392TN) -------------

( prêt de la Banque Mondiale N 7392TN) ------------- UNIVERSITE DE SOUSSE TERMES DE REFERENCE Projet d appui à la qualité (Capacité de Gestion) Formation des cadres de l Université de Sousse Dans le domaine de la Gestion Financière des Établissements Publics

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT ISA 610. Utilisation des travaux des auditeurs internes

NORME INTERNATIONALE D AUDIT ISA 610. Utilisation des travaux des auditeurs internes NORME INTERNATIONALE D AUDIT ISA 610 Utilisation des travaux des auditeurs internes This International Standard on Auditing (ISA) 610, Using the Work of Internal Auditors, published by the International

Plus en détail

Guide d'installation et Présentation de l'application Collecteur de données du «ColloidGen II» http://www.colloidgen.com

Guide d'installation et Présentation de l'application Collecteur de données du «ColloidGen II» http://www.colloidgen.com Guide d'installation et Présentation de l'application Collecteur de données du «ColloidGen II» http://www.colloidgen.com Installation and Overview Guide of Collector data Application for the "ColloidGen

Plus en détail

APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE SUIVEZ STRICTEMENT LES INSTRUCTIONS SUIVANTES :

APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE SUIVEZ STRICTEMENT LES INSTRUCTIONS SUIVANTES : APPLICATION FORM / FORMULAIRE DE CANDIDATURE SUIVEZ STRICTEMENT LES INSTRUCTIONS SUIVANTES : 1 Veuillez compléter ce formulaire en format Microsoft Word sur votre ordinateur et sauvegardez le fichier sous

Plus en détail

TITRE DE LA THESE. Développement durable et lutte contre la pauvreté, Cas de la Tunisie. Par. Riadh Béchir. Unité de recherche ; Laboratoire ;

TITRE DE LA THESE. Développement durable et lutte contre la pauvreté, Cas de la Tunisie. Par. Riadh Béchir. Unité de recherche ; Laboratoire ; TITRE DE LA THESE Développement durable et lutte contre la pauvreté, Cas de la Tunisie Par Riadh Béchir Unité de recherche ; Laboratoire ; Entreprise - Economie - Environnement Economie et sociétés rurales

Plus en détail

Contributions à l étude des mesures sémantiques

Contributions à l étude des mesures sémantiques Contributions à l étude des mesures sémantiques École des mines d Alès Sébastien Harispe Plan Contributions à l étude des mesures sémantiques Estimation d IC par les fonctions de croyance Plan Contributions

Plus en détail