Retour d expérience «Slow Steaming» CMA CGM

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Retour d expérience «Slow Steaming» CMA CGM"

Transcription

1 Retour d expérience «Slow Steaming» CMA CGM ENSM Optimisation énergétique des navires de commerce janvier 2012 Ludovic GERARD, Vice President

2 Sommaire Définitions Genèse Impact opérationnel Impact technique Etpourquelques%deplus 2

3 Définitions : slow steaming et super slow steaming Slow-steaming(2S) - vitesse du navire inférieure ou égale à nœuds - chargedumoteurinférieureouégaleà40%desachargenominal Super slow-steaming(3s) - vitesse du navire inférieure ou égale à 16 nœuds - charge du moteur inférieure à 15% de sa charge nominale. 3

4 Retour d expérience «slow steaming» Définitions Genèse Impact opérationnel Impact technique Etpourquelques%deplus 4

5 Pourquoi le «slow steaming»? Germanischer Lloyd / Possible HFO price evolution next 30 years, Torsten Schramm,

6 Pourquoi le «slow steaming»? 6

7 Pourquoi le «slow steaming»? 7

8 Pourquoi le «slow steaming» : Mise en place 40-45% MCR "Eco Speed" validation - Engine manufacturers allowed continuous operation at 40-45% power - Green Light Information circulated to all ships with technical advises - Fleet in service, owned and chartered, having good operational results - Measurement of ship's performance, record datas - No detrimental findings - Start to change minds on board and ashore - Communications ashore New brain storming - Theorical (model test, trials, engine test bed records) researches show that further speed reduction is profitable - Contact with engine manufacturers to check technical feasibility - Identification of critical parameters and engine attributes - Organize dedicated team of superintendents to follow up Live tests - Target first strategic vessels : larger container ships, over 5700 Teu size - Identify with Lines Management legs where there is enough buffer to reduce the speed - Instruct relevant vessels to start tests, gradually reducing the power day by day down to 10% - Close monitoring of events 8

9 Pourquoi le «slow steaming» : Mise en place Collection of datas - Collect all ship's performance datas - prepare and update powering curves, based on model tests and live tests - revert to lines right after performing the tests to keep communication channel and interest alive Roadshow to convince lines and management - convince in priority top management, dedicated meetings to be organised - identify most cooperative people from line management, ensure they also attend management meetings, lines meetings to express their results - explain, show, demonstrate the savings, give yearly figures which are more impressive Further tests and implementation to smaller vessels - the more lines switching to super slow speed, accumulate records and results - start tests on older and smaller vessels where more technical issues will be faced - continue close monitoring, no one has long term experience of super slow steaming - feed back all experience to newbuilding dept for next generation of vessels 9

10 Retour d expérience «slow steaming» Définitions Genèse Impact opérationnel - Exemple de deux Lignes majeures Impact technique Etpourquelques%deplus 10

11 «Slow steaming», résultat financier Exemple 1: tradechine Nord Europe FAL China North Europe trade map, CMA CGM 11

12 «Slow steaming», résultat financier Exemple 1: trade Chine Nord Europe Larentabilitéestacquisedèsqueleprixdufuelatteint200$/t Voyage Cost $20,000,000 $18,000,000 $16,000,000 $14,000,000 $12,000,000 $10,000,000 $8,000,000 $6,000,000 $4,000,000 Comparison of voyage cost for various HFO prices (2+5) Voyage length (days) $1,000 $950 $900 $850 $800 $750 $700 $650 $600 $550 $500 $450 $400 $350 $300 $250 $200 $150 $100 $50 12

13 «Slow steaming», résultat financier Exemple 1: trade Chine Nord Europe Sur un voyage, le fuel représente aujourd hui le premier poste de dépense. 70 days Voyage, HFO $400/mt 77 days Voyage, HFO $400/mt 9% 0% 10% 0% 14% 31% 16% 38% 46% 36% 70 days Voyage, HFO $1,000/mt 77 days Voyage, HFO $1,000/mt 9% 5% 0% 18% 10% 6% 0% 24% 68% 60% Hire HFO Canal Port Cost Others 13

14 «Slow steaming», résultat financier Exemple 1: trade Chine Nord Europe EEOI Evolution EEOI voyage days 70 days 77 days 84 days EEOI yearly EEOI voyage (x 100,000) EEOI Year 14

15 «Slow steaming», résultat financier Exemple 2: trade Chine cote ouest USA Transpacific trade map 15

16 «Slow steaming», résultat financier Exemple 1: trade Chine cote ouest USA Larentabilitéestacquisedèsqueleprixdufuelatteint250$/t Voyage Cost $7,000,000 $6,000,000 $5,000,000 $4,000,000 $3,000,000 $2,000,000 $1,000,000 Comparison of voyage cost for various HFO prices 35 Days 42 Days 42 Days (2+5) Voyage length (days) $1,000 $950 $900 $850 $800 $750 $700 $650 $600 $550 $500 $450 $400 $350 $300 $250 $200 $150 $100 $50 16

17 «Slow steaming», résultat financier Exemple 1: trade Chine cote ouest USA La part représentée par le fuel est accentuée par l absence de passage de canal. 35 days Voyage, HFO $400/mt 42 days Voyage, HFO $400/mt 0% 5% 0% 0% 6% 0% 35% 46% 60% 48% 35 days Voyage, HFO $1000/mt 42 days Voyage, HFO $1000/mt 0% 3% 0% 19% 0% 3% 0% 27% 78% 70% Hire HFO Canal Port Cost Others 17

18 «Slow steaming», résultat financier Exemple 1: trade Chine cote ouest USA EEOI voyage days 42 days 42b days EEOI yearly EEOI voyage (x 100,000) EEOI Year 18

19 Retour d expérience «slow steaming» Définitions Genèse Impact opérationnel Impact technique Etpourquelques%deplus 19

20 Slow steaming: impact technique Les craintes: Mauvaise combustion Encrassement du collecteur de balayage Encrassement des turbos. Fonctionnement continue des soufflantes auxiliaires Usure corrosive des chemises Encrassement des chaudières de récupérations 20

21 Slow steaming: impact technique Standardisation des injecteurs«sans sac»: Depuis2001CMACGMaadoptéenstandardlesinjecteurstype«slidefuelvalve»deMAN Ces injecteurs permettent une fin d injection franche et diminue les imbrûlés. LaversionWärtsilädecetypedenezseratestéecetteannée. 21

22 Slow steaming: impact technique Crainte: encrassement prématuré. Résultat: non et oui. Non sur les K98. Le degré d encrassement dépend du fuel utilisé indépendamment de la charge moteur. Ouisurlesmoteursdepluspetitalésage. S70MC-C K98MC-C 22

23 Slow steaming: impact technique Crainte: encrassement prématuré. Résultat: non. En apportant un soin particulier à l entretien des filtres à air et à la fréquence des nettoyages. CMACGMNORMAturboN 2 Type MET83SE, moteur 12K98MC-C Mk heuresdemarches(>5ans) 3 ans en slow steaming sur ligne trans-pacifique 23

24 Slow steaming: impact technique Crainte:«surcharge» des moteurs d entrainement, avaries, incendie. Résultat: non. Les avaries majeur sont due à l absence de surveillance lors des«rondes» machines. Lepointdepurgedes soufflantes auxiliaires doit toujours rester dégagé. Sans cela, la surpression chasse la graisse du roulement vers les enroulements du moteur. Fonctionnement continue des soufflantes auxiliaires 24

25 Slow steaming: impact technique Crainte: température de chemise trop basse, hydrolysation et condensation des SOx. Résultat: Non sur les K98MC-C et ME. En cours d investigation sur les RT-Flex96C. Statistiquement moins d avarie de chemise en slow steaming. Aucune avarie de chemise en super slow-steaming quelque soit le constructeur. L état de l ensemble piston chemise est plus lié aux propriétés de combustion du fuel qu à son taux de soufre. 12K98ME Mk7 Taux de graissage: 0,6 g/kwh Charge moteur moyenne: 40% Taux de soufre du fuel: 2,41% 3,14% 25

26 Slow steaming: impact technique Crainte: passage des gaz trop lent associé à une mauvaise combustion génère unsurcroitdedépôtdesuiesdanslachaudière. Résultat: Pas de différence flagrante sur les navires CMAShips. Le design de navire à chaudière récupératrice (tubes de fumée) de faible puissance ralentit moinslepassagedesgaz(deltatetdeltapfaible). La différence d un voyage à l autre semble plus liée aux propriétés de combustion du fuel qu à la charge du moteur. Tubes de fumée d une chaudière récupératrice. L utilisation de brisures de coquilles de noix sèches ainsi que l application d une montée en allure tous les deux jours pour lessivage des TS apporte des résultats satisfaisants. 26

27 Retour d expérience «slow steaming» Définitions Genèse Impact opérationnel Impact technique Etpourquelques%deplus 27

28 Et pour quelques % de plus Depuis 2009, CMA Ships a développé en collaboration avec MAN un système permettant l isolement d une turbo de façon réversible. Principe: Deux vannes portes viennent isoler l entrée gaz et la sortie compresseur d une turbo à basse charge. Les gaz ainsi déviés vont alimenter les autres turbos améliorant leur efficacité. La pression du collecteur d air de balayage augmente faisant ainsi augmenter les pressions de compression. 28

29 Et pour quelques % de plus Exemple sur le CMA CGM NABUCCO Pression collecteur de balayage BARS T/C 4 T/C % MCR

30 Et pour quelques % de plus L économie réalisable dépend de la charge et du type de moteur. % fuel save 7.0% 6.0% 5.0% 4.0% 3.0% 2.0% 10K98MC-C Mk6 6.0% 5.0% 12K98MC-C Mk6 CMA-CGM NABUCCO 1.0% 0.0% %MCR % fuel save 4.0% 3.0% 2.0% 1.0% 0.0% %MCR 30

31 Et pour quelques % de plus Retour d expérience CMA-CGM PUCCINI, 5700 Evp, 10K98MC-C Après 24 mois d utilisation, nous avons constaté en comparaison avec ses sister-ships non équipés: - Une amélioration de la condition de l ensemble piston-chemise - Une diminution des dépôts dans le collecteur de balayage. - Une baisse de consommation avérée. 31

32 MERCI

Le No.1 de l économie d énergie pour patinoires.

Le No.1 de l économie d énergie pour patinoires. Le No.1 de l économie d énergie pour patinoires. Partner of REALice system Economie d énergie et une meilleure qualité de glace La 2ème génération améliorée du système REALice bien connu, est livré en

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Types of Dementia. Common Causes of Dementia

Types of Dementia. Common Causes of Dementia Types of Dementia Dementia is a loss of skills to think, remember and reason that is severe enough to affect daily activities. It is normal to need more time to remember things as we get older. Other thinking

Plus en détail

Vos besoins? Vos besoins? : contrôler-vérifier-compléter les mesures d éco conduite-économiser sur vos charges et améliorer vos performances moteur et

Vos besoins? Vos besoins? : contrôler-vérifier-compléter les mesures d éco conduite-économiser sur vos charges et améliorer vos performances moteur et www.ecoviasystem.com 1 2 Vos besoins? Vos besoins? : contrôler-vérifier-compléter les mesures d éco conduite-économiser sur vos charges et améliorer vos performances moteur et exploitation Pour moteurs

Plus en détail

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM

INSTITUT MARITIME DE PREVENTION. For improvement in health and security at work. Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM INSTITUT MARITIME DE PREVENTION For improvement in health and security at work Created in 1992 Under the aegis of State and the ENIM Maritime fishing Shellfish-farming Sea transport 2005 Le pilier social

Plus en détail

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate.

Stéphane Lefebvre. CAE s Chief Financial Officer. CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate. Stéphane Lefebvre CAE s Chief Financial Officer CAE announces Government of Canada participation in Project Innovate Montreal, Canada, February 27, 2014 Monsieur le ministre Lebel, Mesdames et messieurs,

Plus en détail

Évolutions technologiques du système d injection common rail

Évolutions technologiques du système d injection common rail CNAM SIA 18.3.2008 Évolutions technologiques du système d injection common rail Robert Bosch / R. Schmitt 1 CNAM SIA 18.3.2008 Évolutions technologiques du système d'injection common rail Introduction

Plus en détail

Performance et sobriété Performance and sobriety

Performance et sobriété Performance and sobriety Performance et sobriété Performance and sobriety Efficacité sur toute la ligne Efficiency from A to Z RAGNI dévoile son nouveau luminaire : le Sprint. Son style sobre mais irrésistible, l expression d

Plus en détail

ADDITIFS CARBURANT ESSENCE & DIESEL, A QUOI SERVENT-ILS?

ADDITIFS CARBURANT ESSENCE & DIESEL, A QUOI SERVENT-ILS? POURQUOI UTILISER UN ADDITIF CARBURANT ESSENCE OU DIESEL? ADDITIFS CARBURANT ESSENCE & DIESEL, A QUOI SERVENT-ILS? Le carburant, principale source d encrassement du moteur La combustion incompléte du carburant

Plus en détail

La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre.

La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre. Contexte / Objectifs La consommation énergétique des usines de dépollution est un poste de dépense important et l un des plus émetteurs de gaz à effet de serre. A titre d exemple, pour compenser les émissions

Plus en détail

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years.

2 players Ages 8+ Note: Please keep these instructions for future reference. WARNING. CHOKING HAZARD. Small parts. Not for children under 3 years. Linja Game Rules 2 players Ages 8+ Published under license from FoxMind Games NV, by: FoxMind Games BV Stadhouderskade 125hs Amsterdam, The Netherlands Distribution in North America: FoxMind USA 2710 Thomes

Plus en détail

CALCUL DE LA CONTRIBUTION - FONDS VERT Budget 2008/2009

CALCUL DE LA CONTRIBUTION - FONDS VERT Budget 2008/2009 Société en commandite Gaz Métro CALCUL DE LA CONTRIBUTION - FONDS VERT Budget 2008/2009 Taux de la contribution au Fonds vert au 1 er janvier 2009 Description Volume Coûts Taux 10³m³ 000 $ /m³ (1) (2)

Plus en détail

Publication IEC 61000-4-3 (Edition 3.0 2008) I-SH 01

Publication IEC 61000-4-3 (Edition 3.0 2008) I-SH 01 Publication IEC 61000-4-3 (Edition 3.0 2008) I-SH 01 Electromagnetic compatibility (EMC) Part 4-3: Testing and measurement techniques Radiated, radio-frequency, electromagnetic field immunity test INTERPRETATION

Plus en détail

Contraintes d intégration liées à. consommation de carburant en

Contraintes d intégration liées à. consommation de carburant en Contraintes d intégration liées à la réduction d émissions et de consommation de carburant en traction autonome Samuel Hibon Mai 2009 TRANSPORT Sommaire 1st topic Les normes Page 3 2nd topic Evolutions

Plus en détail

RYANAIR. Ryanair pilote plus efficacement la performance de son site et améliore sa rentabilité grâce aux Web Analytics. Online Intelligence Solutions

RYANAIR. Ryanair pilote plus efficacement la performance de son site et améliore sa rentabilité grâce aux Web Analytics. Online Intelligence Solutions Online Intelligence Solutions RYANAIR Ryanair pilote plus efficacement la performance de son site et améliore sa rentabilité grâce aux Web Analytics CASE STUDY CASE STUDY LE CONTEXTE Client Ryanair Industrie

Plus en détail

Objective. Quantis Solution in 7 steps

Objective. Quantis Solution in 7 steps CASE STUDY LAUSANNE INTERNATIONAL HORSE SHOW 2012 The Lausanne International Horse Show and Quantis team up to ensure that all environmental impacts of the event are identified and controlled Objective

Plus en détail

ATELIER REGIONAL SUR L UTILISATION DE LA CHAÎNE DU FROID en AFRIQUE SUBSAHARIENNE

ATELIER REGIONAL SUR L UTILISATION DE LA CHAÎNE DU FROID en AFRIQUE SUBSAHARIENNE ATELIER REGIONAL SUR L UTILISATION DE LA CHAÎNE DU FROID en AFRIQUE SUBSAHARIENNE 4-6 juin 2012 Yaoundé, Cameroun Technical Expert Sustainabilty Manager Carrier Transicold André STUMPF Vice Président Comité

Plus en détail

Conférence Ecoconception

Conférence Ecoconception Conférence Ecoconception Bâtiment, Eau, Industrie, Energie : Quel impact de la Directive Ecoconception sur les pompes, les moteurs et les compresseurs? Que se passe-t-il au delà de nos frontières européennes?

Plus en détail

LONDON NOTICE No. 3565

LONDON NOTICE No. 3565 EURONEXT DERIVATIVES MARKETS LONDON NOTICE No. 3565 ISSUE DATE: 15 February 2012 EFFECTIVE DATE: 12 March 2012 FTSE 100 INDEX FUTURES CONTRACT THREE MONTH EURO (EURIBOR) INTEREST RATE FUTURES CONTRACT

Plus en détail

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS)

The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) The evolution and consequences of the EU Emissions Trading System (EU ETS) Jon Birger Skjærseth Montreal 27.10.08 reproduction doivent être acheminées à Copibec (reproduction papier) Introduction What

Plus en détail

LADIES IN MOBILITY. LIVE TWEET Innovative City

LADIES IN MOBILITY. LIVE TWEET Innovative City LIVE TWEET Innovative City 1. LadiesinMobility @LadiesMobility19 Juin In Smart Cities, we should create a collaborative model #smartcity #icc2013 2. LadiesinMobility @LadiesMobility19 Juin Cities like

Plus en détail

Chauffage au mazout et au gaz

Chauffage au mazout et au gaz Chauffage au mazout et au gaz Les objectifs d'apprentissage : Comprendre la différence entre un générateur d air chaud (fournaise) et une chaudière et savoir comment fonctionnent ces deux types d appareils,

Plus en détail

DIAGNOSTICS DE PANNES DES VEHICULES DIESEL,HDI,

DIAGNOSTICS DE PANNES DES VEHICULES DIESEL,HDI, DIAGNOSTICS DE PANNES DES VEHICULES DIESEL,HDI, _ Vérifications de base 1. Vérification visuelle du moteur à l arrêt - Pas de fuite (GO, Liquide de refroidissement, Huile) - Pas de pièce détériorée (durit

Plus en détail

NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL 60839-2-3 STANDARD. Systèmes d'alarme

NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL 60839-2-3 STANDARD. Systèmes d'alarme NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL 60839-2-3 STANDARD Première édition First edition 1987-12 Systèmes d'alarme Partie 2: Prescriptions pour les systèmes d'alarme anti-intrusion Section trois Prescriptions

Plus en détail

Directive Machines 2006/42/CE et retour d expérience: Magelis XBT GH. Christophe Deschamps 20 Octobre 2009 3emes rencontres en sécurité fonctionnelle

Directive Machines 2006/42/CE et retour d expérience: Magelis XBT GH. Christophe Deschamps 20 Octobre 2009 3emes rencontres en sécurité fonctionnelle Directive Machines 2006/42/CE et retour d expérience: Magelis XBT GH Christophe Deschamps 20 Octobre 2009 3emes rencontres en sécurité fonctionnelle Magelis XBT GH 2 Magelis XBT GH Arrêt d urgence Ecran

Plus en détail

Appel à Présentations de PMEs. «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014. En présence de la GSA (European GNSS Agency)

Appel à Présentations de PMEs. «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014. En présence de la GSA (European GNSS Agency) Appel à Présentations de PMEs «Workshop on GNSS applications» Toulouse Space Show 2014 En présence de la GSA (European GNSS Agency) 1. TOULOUSE SPACE SHOW Le Toulouse Space Show 2014 se tiendra du 30 Juin

Plus en détail

DERRIERE cette porte DECOUVREZ UN SYSTEME revolutionnaire

DERRIERE cette porte DECOUVREZ UN SYSTEME revolutionnaire DERRIERE cette porte DECOUVREZ UN SYSTEME revolutionnaire Vos avantages en un simple regard 5 ans* DE GARANTIE PAR LE FABRICANT *Sur le fonctionnement de la céramique avancée Réduction considérable de

Plus en détail

Implementation of OECD Guidelines in Canada

Implementation of OECD Guidelines in Canada Implementation of OECD Guidelines in Canada March 1314, 2001 Berlin, Germany 1. 2. 3. 4. Overview Canada s involvement in OECD on Electronic Commerce and Consumer Protection Electronic Commerce in Canada

Plus en détail

FICHE EXPLICATIVE Récupération de chaleur dans un brûleur sur four industriel

FICHE EXPLICATIVE Récupération de chaleur dans un brûleur sur four industriel Certificats d économies d énergie Fiche explicative n 86 FICHE EPLICATIVE Récupération de chaleur dans un brûleur sur four industriel Fiches d opérations standardisées concernées : IND-UT-118 Cette fiche

Plus en détail

LA PERSONNE SPÉCIALE

LA PERSONNE SPÉCIALE LA PERSONNE SPÉCIALE These first questions give us some basic information about you. They set the stage and help us to begin to get to know you. 1. Comment tu t appelles? What is your name? Je m appelle

Plus en détail

LE CARBURANT QUI NETTOIE VOTRE MOTEUR KM APRÈS KM

LE CARBURANT QUI NETTOIE VOTRE MOTEUR KM APRÈS KM LE CARBURANT QUI NETTOIE VOTRE MOTEUR KM APRÈS KM JUSQU À 4,4 % DE RÉDUCTION DE CONSOMMATION JUSQU À 4,4 % (1) DE RÉDUCTION DE CONSOMMATION JUSQU À 93 % (2) D ENCRASSEMENT DES INJECTEURS EN MOINS Les nouvelles

Plus en détail

Rassegna del 05/02/2014

Rassegna del 05/02/2014 Rassegna del 05/02/2014... 04/02/14 africanmanager.com 1 4-02-2014 : L aéroport de Monastir se dote du système de navigation européen EGNOS 04/02/14 airtrafficmanagement.n et 2 1 ENAV tests first EGNOS

Plus en détail

GENETEC S.A. Chaussée de Marche, 933 5100 - WIERDE Belgique. Tél. 0032 81 40 21 21 Fax 0032 81 40 21 23. Email : info@genetec.be Http://www.genetec.

GENETEC S.A. Chaussée de Marche, 933 5100 - WIERDE Belgique. Tél. 0032 81 40 21 21 Fax 0032 81 40 21 23. Email : info@genetec.be Http://www.genetec. DRYER GENETEC Séchage de produits alimentaires à basse température GENETEC S.A. Chaussée de Marche, 933 5100 - WIERDE Belgique Tél. 0032 81 40 21 21 Fax 0032 81 40 21 23 Email : info@genetec.be Http://www.genetec.be

Plus en détail

Débat Citoyen Planétaire Climat et Energie. Provence-Alpes-Côte d Azur (France)

Débat Citoyen Planétaire Climat et Energie. Provence-Alpes-Côte d Azur (France) Débat Citoyen Planétaire Climat et Energie Provence-Alpes-Côte d Azur (France) Provence-Alpes-Côte d Azur Une Région à fortes disparités / A lot of disparities Population: 5 000 000 80% sur le littoral

Plus en détail

Le management de l énergie. L expertise Swiss Electricity

Le management de l énergie. L expertise Swiss Electricity Le management de l énergie L expertise Swiss Electricity Objectifs Construire une vraie politique de management de l énergie Inscrire les actions d amélioration dans la durée Faire la chasse systématique

Plus en détail

Nouveau Catana 59. A la pointe du design et des performances. New Catana 59. The cutting edge of design and performance.

Nouveau Catana 59. A la pointe du design et des performances. New Catana 59. The cutting edge of design and performance. 59 C A T A N A C A T A M A R A N S Nouveau Catana 59. A la pointe du design et des performances. New Catana 59. The cutting edge of design and performance. Après de nombreux mois d études et de recherches

Plus en détail

R evue technique m oteur 2 tem ps

R evue technique m oteur 2 tem ps R evue technique m oteur 2 tem ps Présentation du moteur 2 temps. Avantages et inconvénients. Sous ensembles du moteur 2 temps. Démarche diagnostique de panne. Performance '' bougie, dit nous tout! ''

Plus en détail

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles

Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles Martina Kost Réduire sa consommation d énergie dans les entreprises industrielles B4E 80 rue Voltaire BP 17 93121 La Courneuve cedex Joseph Irani www.b4e.fr Tél: 01.48.36.04.10 Fax: 01.48.36.08.65 Réduire

Plus en détail

Dans ce numéro. Archives e-newsletter. Pour nous joindre. English to follow.

Dans ce numéro. Archives e-newsletter. Pour nous joindre. English to follow. English to follow. Dans ce numéro L OSBI présente les statistiques du deuxième trimestre L Ombudsman des services bancaires et d investissement (OSBI) présente aujourd hui les statistiques du deuxième

Plus en détail

PONT DES CATALANS SPEED MANAGEMENT PROJECT

PONT DES CATALANS SPEED MANAGEMENT PROJECT Toulouse, 31.05.2011 PONT DES CATALANS SPEED MANAGEMENT PROJECT MID-TERM TERM EVALUATION VISIT Presentation of the team Names : Arnaud Arsuffi Audrey Traisnel City : Toulouse University : INSA Toulouse

Plus en détail

RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION. (Decree 99-778 of September 10, 1999) QUESTIONNAIRE. Family Name...

RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION. (Decree 99-778 of September 10, 1999) QUESTIONNAIRE. Family Name... COMMISSION FOR THE COMPENSATION OF VICTIMS OF SPOLIATION RESULTING FROM THE ANTI-SEMITIC LEGISLATION IN FORCE DURING THE OCCUPATION (Decree 99-778 of September 10, 1999) Case Number : (to remind in all

Plus en détail

Réduction de la pollution d un moteur diesel

Réduction de la pollution d un moteur diesel AUBERT Maxime SUP B Professeur accompagnateur : DELOFFRE Maximilien SUP B Mr Françcois BOIS PAGES Simon SUP E Groupe n Réduction de la pollution d un moteur diesel Introduction L Allemand Rudolf Diesel

Plus en détail

ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DU YUKON LEGISLATIVE ASSEMBLY OF YUKON. First Session of the Thirty-third Legislative Assembly

ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DU YUKON LEGISLATIVE ASSEMBLY OF YUKON. First Session of the Thirty-third Legislative Assembly LEGISLATIVE ASSEMBLY OF YUKON First Session of the Thirty-third Legislative Assembly ASSEMBLÉE LÉGISLATIVE DU YUKON Première session de la trente-troisième Assemblée législative BILL NO. 46 ACT TO AMEND

Plus en détail

www.miveg.de Version 09/2013

www.miveg.de Version 09/2013 Machine à embrocher semi-automatique KW-2001 Semi-Automated Skewering-System Brochettes faites maison jusqu à 4.080 pièces par heure Skewers like handmade up to 4.080 pieces per hour No. article Description

Plus en détail

Nos bons plans / Our good deals (22/12/13-18/04/14)

Nos bons plans / Our good deals (22/12/13-18/04/14) Nos bons plans / Our good deals (22/12/13-18/04/14) Conditions page 15 Tarifs Individuels /Individuals Rates 21/12/2013 18/04/2014 Conditions page 15 Tarifs Famille-Tribu-Duo / Family-Tribu-Duo Rates 07/12

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse Communiqué de Presse Le marché des biens d équipement de la maison progresse de 3.4% en Europe de l Ouest. Indice GfK TEMAX Western Europe, premier trimestre 2015. 5 juin 2015 Raphaël Couderc Service de

Plus en détail

Chaudière sol gaz condensation. Condens 4500 FM FBGC 25C R C120 N DO. Notice d utilisation 6 720 801 011 (2014/03) T30.43823.01

Chaudière sol gaz condensation. Condens 4500 FM FBGC 25C R C120 N DO. Notice d utilisation 6 720 801 011 (2014/03) T30.43823.01 Chaudière sol gaz condensation Condens 4500 FM FBGC 25C R C120 N DO 6 720 801 011 (2014/03) T30.43823.01 Notice d utilisation Madame, Monsieur, Vous avez choisi une chaudière sol gaz Condens 4500 FM de

Plus en détail

Solution d hébergement de "SWIFTAlliance ENTRY R7" Politique de Sauvegarde et de Restauration

Solution d hébergement de SWIFTAlliance ENTRY R7 Politique de Sauvegarde et de Restauration Solution d hébergement de "SWIFTAlliance ENTRY R7" Politique de Sauvegarde et de Restauration Avril 2012 I- Introduction Le présent document présente la politique de sauvegarde et de restauration à adopter

Plus en détail

A joint institute between LIRMM and NXP. Un laboratoire commun LIRMM-NXP

A joint institute between LIRMM and NXP. Un laboratoire commun LIRMM-NXP A joint institute between LIRMM and NXP Un laboratoire commun LIRMM-NXP ISyTest, Institute for System Testing In the fast-moving world of integrated systems, test solutions are faced with two major issues:

Plus en détail

1 ère mondiale. Carol PTAK "Roughly Right is better than precisely wrong"

1 ère mondiale. Carol PTAK Roughly Right is better than precisely wrong 1 ère mondiale Carol PTAK "Roughly Right is better than precisely wrong" All material and content copyright 2015 Institute. All rights reserved. 1 http://demanddriveninstitute.com/ Carol PTAK est actuellement

Plus en détail

Babcock Wanson. Bienvenue. L expertise thermique au service de l environnement dans l industrie

Babcock Wanson. Bienvenue. L expertise thermique au service de l environnement dans l industrie Babcock Wanson Bienvenue L expertise thermique au service de l environnement dans l industrie BABCOCK WANSON INTERNATIONAL L expertise thermique au service de l environnement dans l industrie Le Groupe

Plus en détail

GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables. Presentation and snapshot of achieved work

GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables. Presentation and snapshot of achieved work GREDOR Gestion des Réseaux Electriques de Distribution Ouverts aux Renouvelables Presentation and snapshot of achieved work FLEXIPAC meeting Bertrand Cornélusse, University of Liège December 2014 1 P L

Plus en détail

AVOB sélectionné par Ovum

AVOB sélectionné par Ovum AVOB sélectionné par Ovum Sources : Ovum ovum.com «Selecting a PC Power Management Solution Vendor» L essentiel sur l étude Ovum AVOB sélectionné par Ovum 1 L entreprise britannique OVUM est un cabinet

Plus en détail

TARIFS PUBLICS 2015 / 2016 PUBLIC RATES

TARIFS PUBLICS 2015 / 2016 PUBLIC RATES TARIFS PUBLICS 2015 / 2016 PUBLIC RATES DU / FROM 05/12/2015 AU / TO 11/12/2015 SKIEZ TOUS AU TARIF ENFANT! Kids price for everyone 2 adultes + 2 enfants 2 adults + 2 children 6 jours/days 187,20 127,60

Plus en détail

RÉCUPÉRATION ÉNERGIE DES FUMÉES SORTIE CHAUDIÈRE BIOMASSE, SOUS QUELLES CONDITIONS?

RÉCUPÉRATION ÉNERGIE DES FUMÉES SORTIE CHAUDIÈRE BIOMASSE, SOUS QUELLES CONDITIONS? RÉCUPÉRATION ÉNERGIE DES FUMÉES SORTIE CHAUDIÈRE BIOMASSE, SOUS QUELLES CONDITIONS? SCHEUCH et la condensation + de 15 ans d expérience: 1 ière installationen 1999 (scierie) > 90 installationsen exploitationaujourd

Plus en détail

BILL S-217 PROJET DE LOI S-217 S-217 S-217 SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA. An Act to amend the Financial Administration Act (borrowing of money)

BILL S-217 PROJET DE LOI S-217 S-217 S-217 SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA. An Act to amend the Financial Administration Act (borrowing of money) S-217 S-217 First Session, Forty-first Parliament, Première session, quarante et unième législature, SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA BILL S-217 PROJET DE LOI S-217 An Act to amend the Financial Administration

Plus en détail

Thyroid Scan. To Prepare

Thyroid Scan. To Prepare Thyroid Scan A thyroid scan checks your thyroid gland for problems. The thyroid gland is located in your neck. It speeds up or slows down most body functions. You will be asked to swallow a pill that contains

Plus en détail

L outil SPEC : calculez l efficacité de votre chaufferie vapeur

L outil SPEC : calculez l efficacité de votre chaufferie vapeur L outil SPEC : calculez l efficacité de votre chaufferie vapeur Colloque multiénergie AGPI Marie-Joëlle Lainé, ing. Conseillère Groupe DATECH Plan de présentation 1. Mise en contexte 2. Définition d une

Plus en détail

Meeting on brown crab fisheries Paris, Thursday 28th of january 2010 Context Brown crab industry faces up to many problems, especially market problems for several months. In favour of an action to improve

Plus en détail

NETTOYAGE SANS DÉMONTAGE DES TURBOS A GÉOMÉTRIE VARIABLE

NETTOYAGE SANS DÉMONTAGE DES TURBOS A GÉOMÉTRIE VARIABLE DOSSIER TECHNIQUE N 8 Le 26 NOVEMBRE 2008 SELD 1, Rue Marius Berliet 69720 St Bonnet de Mure NETTOYAGE SANS DÉMONTAGE DES TURBOS A GÉOMÉTRIE VARIABLE 1) LE PROBLEME : Encrassement de la roue d échappement

Plus en détail

Traitement du Biogaz : solutions, résultats et intérêt économique. «Le traitement n est pas un coût, c est une source de revenus supplémentaires»

Traitement du Biogaz : solutions, résultats et intérêt économique. «Le traitement n est pas un coût, c est une source de revenus supplémentaires» Traitement du Biogaz : solutions, résultats et intérêt économique «Le traitement n est pas un coût, c est une source de revenus supplémentaires» Les principaux polluants Humidité le biogaz est naturellement

Plus en détail

Second Workshop River Basin Commissions and Other Joint Bodies for

Second Workshop River Basin Commissions and Other Joint Bodies for River Basin Commissions and Other Joint Bodies for Transboundary Water Cooperation: Technical Aspects 9 and 10 April 2014 in the Palais des Nations in Geneva Experiences in flood risk management in times

Plus en détail

PROCEDURE DE RADIOPROTECTION RADIATION PROTECTION PROCEDURE MATERIEL DE RECUPERATION

PROCEDURE DE RADIOPROTECTION RADIATION PROTECTION PROCEDURE MATERIEL DE RECUPERATION CERN PROCEDURE DE RADIOPROTECTION RADIATION PROTECTION PROCEDURE PRP 7 MATERIEL DE RECUPERATION Le Manuel de Radioprotection CERN, Chapitre IV, 3.2, contient le paragraphe suivant : Les matériaux situés

Plus en détail

MEETING OF THE COMMISSION WEDNESDAY, AUGUST 10 AND THURSDAY, AUGUST 11, 2011 RÉUNION DE LA COMMISSION CMD 11-M42

MEETING OF THE COMMISSION WEDNESDAY, AUGUST 10 AND THURSDAY, AUGUST 11, 2011 RÉUNION DE LA COMMISSION CMD 11-M42 CMD 11-M42 File/dossier 6.02.02 Edocs pdf 3767472 2011-07-27 MEETING OF THE COMMISSION WEDNESDAY, AUGUST 10 AND THURSDAY, AUGUST 11, 2011 Agenda of the meeting of the Canadian Nuclear Safety Commission

Plus en détail

Olio Condens 1500 F/FM FBOC 25H E FBOC 20C E T80 FBOC 30C E T100

Olio Condens 1500 F/FM FBOC 25H E FBOC 20C E T80 FBOC 30C E T100 Chaudière sol fioul condensation Olio Condens 1500 F/FM FBOC 25H E FBOC 20C E T80 FBOC 30C E T100 Notice d utilisation 6 720 801 509 (2015/06) Madame, Monsieur, Vous avez choisi une chaufferie complète

Plus en détail

40 LEA C1 - ANALYSE D EXPLOITATION (JANVIER 2005) cours de MRS FENNELLY ET DIOT

40 LEA C1 - ANALYSE D EXPLOITATION (JANVIER 2005) cours de MRS FENNELLY ET DIOT 40 LEA C1 - ANALYSE D EXPLOITATION (JANVIER 2005) cours de MRS FENNELLY ET DIOT FIRST PART Answer question 1 or question 2. Question 1 Simon Dillon commenced in business on 1 January 2004. He invested

Plus en détail

Chaudière murale gaz condensation. Condens 7500 WT WBC 25C RD C75H N. Notice d utilisation 6 720 800 954 (2014/03) T30.43453.01

Chaudière murale gaz condensation. Condens 7500 WT WBC 25C RD C75H N. Notice d utilisation 6 720 800 954 (2014/03) T30.43453.01 Chaudière murale gaz condensation Condens 75 WT WBC 25C RD C75H N 6 72 8 954 (214/3) T3.43453.1 Notice d utilisation Madame, Monsieur, Vous avez choisi une chaudière murale gaz Condens 75 WT de type WBC

Plus en détail

Population aging : A catastrophe for our health care system?

Population aging : A catastrophe for our health care system? Population aging : A catastrophe for our health care system? Amélie Quesnel-Vallée Dept. of Epidemiology & Dept. of Sociology Lee Soderstrom Dept. of Economics McGill University A catastrophe? Population

Plus en détail

Rare Boat Show 2011 Riva Club de France. BULLETIN D INSCRIPTION - Registration form :

Rare Boat Show 2011 Riva Club de France. BULLETIN D INSCRIPTION - Registration form : A retourner - To be retuned avant le 15 Mai 2011 - before May 15 th 2011 Rare Boat Show/Alexandre Latscha 20, avenue de la Maveria - 74000 ANNECY France. Email : info@rivaclubdefrance.com Fax : +33 (0)

Plus en détail

Marketing & Perspectives. Martina Solska, BIO Intelligence Service martina.solska@biois.com

Marketing & Perspectives. Martina Solska, BIO Intelligence Service martina.solska@biois.com Marketing & Perspectives Martina Solska, BIO Intelligence Service martina.solska@biois.com Topics 1. Atouts majeurs de l Ecolabel européen 2. L Ecolabel européen comme partie intégrante du marketing de

Plus en détail

Colloque CCEF. Berlin, Juin 2014, Eric Hanania

Colloque CCEF. Berlin, Juin 2014, Eric Hanania Colloque CCEF Berlin, Juin 2014, Eric Hanania Attention Travaux! Des changements technologiques et une crise de confiance vont contribuer à remodeler profondement les acteurs du secteur des services informatiques

Plus en détail

Relance turbocompresseur et hybridation pneumatique

Relance turbocompresseur et hybridation pneumatique Relance turbocompresseur et hybridation pneumatique CHARLE Alain, VASILE Iulian, HIGELIN Pascal Ecole Polytechnique de l'université d Orléans Laboratoire de Mécanique et Énergétique 8, rue Léonard de Vinci,

Plus en détail

Flexible, professionnelle et moderne Une gestion immobilière proche de vous. Flexible, professional and modern A property management close to you

Flexible, professionnelle et moderne Une gestion immobilière proche de vous. Flexible, professional and modern A property management close to you 1 Flexible, professionnelle et moderne Une gestion immobilière proche de vous Flexible, professional and modern A property management close to you Gestion Immobilière Property Management 2 L ENTREPRISE

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE LOGANO GE434 Chaudière au sol de marque :

FICHE TECHNIQUE LOGANO GE434 Chaudière au sol de marque : FICHE TECHNIQUE LOGANO GE434 Chaudière au sol de marque : Chaudière gaz atmosphérique Ecostream Logano GE434: une chaudière basse température compacte à deux blocs chaudière parallèles pour un chauffage

Plus en détail

Special Project Cargo

Special Project Cargo Group Special Project Cargo Commercial Manager Our Performances** Revenue 2012 : USD 15.9 billion 2013 : USD 15,9 billion 650 Offices Worldwide 18,000 Staff Worldwide Volumes 2012 : 10.6 million TEU 2013

Plus en détail

Powermax45 Hose Replacement Kit Kit de remplacement des tuyaux sur le Powermax45

Powermax45 Hose Replacement Kit Kit de remplacement des tuyaux sur le Powermax45 Powermax45 Hose Replacement Kit Kit de remplacement des tuyaux sur le Powermax45 Field Service Bulletin Bulletin de service sur le terrain 805810 Revision 0 January, 2009 Révision 0 Janvier, 2009 POWERMAX45

Plus en détail

Economie de carburant ans dans l es lles les automoteurs agricoles : Banc d essai moteur et «conduite économique conduite économique»

Economie de carburant ans dans l es lles les automoteurs agricoles : Banc d essai moteur et «conduite économique conduite économique» Economie de carburant dans les automoteurs agricoles : Banc d essai moteur et «conduite économique» Jean Baptiste t LECLERCQ (FNCUMA) Qu est ce qu une Cuma? Investir ensemble dans un matériel agricole

Plus en détail

How to be a global leader in innovation?

How to be a global leader in innovation? How to be a global leader in innovation? 2014-03-17 / Rybinsk Marc Sorel Safran Country delegate /01/ Innovation : a leverage to create value 1 / 2014-01-30/ Moscou / Kondratieff A REAL NEED FOR INNOVATION

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

BILL S-204 PROJET DE LOI S-204 S-204 S-204 SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA. An Act to amend the Financial Administration Act (borrowing of money)

BILL S-204 PROJET DE LOI S-204 S-204 S-204 SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA. An Act to amend the Financial Administration Act (borrowing of money) S-204 S-204 First Session, Forty-second Parliament, Première session, quarante-deuxième législature, SENATE OF CANADA SÉNAT DU CANADA BILL S-204 PROJET DE LOI S-204 An Act to amend the Financial Administration

Plus en détail

PROPELLERS COMPARISON SOFTWARE LOGICIEL COMPARATIF d'helices

PROPELLERS COMPARISON SOFTWARE LOGICIEL COMPARATIF d'helices MODE d'emploi LOGICIEL MERLIN Cet outil permet de comparer différentes hélices E-Props, sur différents aéronefs et différents moteurs, selon différentes phases de vol : décollage, croisière, à puissance

Plus en détail

Pistes d économies en Chaufferies Industrielles

Pistes d économies en Chaufferies Industrielles Mardi 12 mars 2013 Pistes d économies en Chaufferies Industrielles Pascal LEBOIS Ingénieur Conseil Procédés Industriels Pôle Grands Comptes Direction Commerciale - GRTgaz 1 Plan de la présentation Présentation

Plus en détail

This is a preview - click here to buy the full publication NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL STAN DARD. Systèmes d'alarme

This is a preview - click here to buy the full publication NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL STAN DARD. Systèmes d'alarme NORME CEI INTERNATIONALE IEC INTERNATIONAL STAN DARD 60839-2-5 Première édition First edition 1990-07 Systèmes d'alarme Partie 2: Prescriptions pour les systèmes d'alarme anti-intrusion Section 5 Détecteurs

Plus en détail

CAP CAMION A ASSISTANCE PNEUMATIQUE

CAP CAMION A ASSISTANCE PNEUMATIQUE Séminaire mi parcours Stock-e 2010 CAP CAMION A ASSISTANCE PNEUMATIQUE Iyad Balloul Renault Trucks - iyad.balloul@volvo.com Eric Bideaux INSA Lyon - eric.bideaux@insa-lyon.fr Marc Michard LMFA - Marc.Michard@ec-lyon.fr

Plus en détail

Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry

Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry Fabrice DERNY ICEDD Le Complexe Sportif du Blocry 3 ans 18 5 m² et 19 salles de sports (occupées de 9 à 23h 36 j/an) 9 terrains de tennis couverts (bulles)

Plus en détail

PROFESSIONAL MEMORY SAVER MODEL #3177 USERS MANUAL

PROFESSIONAL MEMORY SAVER MODEL #3177 USERS MANUAL PROFESSIONAL MEMORY SAVER MODEL #3177 USERS MANUAL Operating Instructions Please read these instructions thoroughly before using the product. Charge the Memory Saver before first use. The Memory Saver

Plus en détail

4. The adult fare on Edmonton Transit (bus or LRT) is $3.20 per trip.

4. The adult fare on Edmonton Transit (bus or LRT) is $3.20 per trip. TRAVEL TIPS Use your ETS pass (good from May 29 through June 1) in your registration package. Important Addresses: Edmonton City Hall Edmonton Clinic Health Academy Metterra Hotel Varscona Hotel 1 Sir

Plus en détail

COLLOQUE AVIATION ET ENVIRONNEMENT, PAU 6 ET 7 FÉVRIER 2013

COLLOQUE AVIATION ET ENVIRONNEMENT, PAU 6 ET 7 FÉVRIER 2013 COLLOQUE AVIATION ET ENVIRONNEMENT, PAU 6 ET 7 FÉVRIER 2013 Le marché des équipements, des éléments d avion, des moteurs recyclés Introduction à la table ronde : Christophe Gauthierot,Directeur Général

Plus en détail

AP-3640 GB - INSTRUCTION MANUAL F - MANUEL D UTILISATION D - BEDIENUNGSANLEITUNG NL HANDLEIDING PT - MANUAL DE INSTRUÇÕES RO MANUAL DE UTILIZARE

AP-3640 GB - INSTRUCTION MANUAL F - MANUEL D UTILISATION D - BEDIENUNGSANLEITUNG NL HANDLEIDING PT - MANUAL DE INSTRUÇÕES RO MANUAL DE UTILIZARE PROJECTEUR DE SON 100V LINE 100V HORN SPEAKER AP-3640 GB - INSTRUCTION MANUAL F - MANUEL D UTILISATION D - BEDIENUNGSANLEITUNG NL HANDLEIDING PT - MANUAL DE INSTRUÇÕES RO MANUAL DE UTILIZARE Copyright

Plus en détail

Jeudi 29 septembre. Thursday, September 29 th. 8h45am : first reception by Gisèle. 8h45 : premier accueil par Gisèle

Jeudi 29 septembre. Thursday, September 29 th. 8h45am : first reception by Gisèle. 8h45 : premier accueil par Gisèle Etude de cas / Study case - Wintzenheim EPIDORGE Déroulement de la première étude de cas : Wintzenheim, 29 et 30 septembre 2005, accueil organisé par Gisèle Miltzine, équipe composée de Gérard Pinot et

Plus en détail

Gestion de la configuration et contrôle du code source

Gestion de la configuration et contrôle du code source MGL7460 Automne 2015 Gestion de la configuration et contrôle du code source Guy Tremblay Professeur Département d informatique UQAM http://www.labunix.uqam.ca/~tremblay 10 septembre 2015 Parmi les premières

Plus en détail

GESTION DE LA CONFORMITÉ PROTECTION DES DONNÉES

GESTION DE LA CONFORMITÉ PROTECTION DES DONNÉES GESTION DE LA CONFORMITÉ PROTECTION DES DONNÉES LIST Une approche innovante pour la sécurité de l information dans le secteur de la santé Sommaire 1 Agence esanté Notion d «Accountability» Retours d expérience

Plus en détail

APHLIS (African Postharvest Losses Information System) Système d information Africain des pertes post récolte www.aphlis.net

APHLIS (African Postharvest Losses Information System) Système d information Africain des pertes post récolte www.aphlis.net APHLIS (African Postharvest Losses Information System) Système d information Africain des pertes post récolte www.aphlis.net APHLIS - a unique service APHLIS generates estimates of quantitative postharvest

Plus en détail

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur SAP HANA. Sans avoir jamais osé le demander

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur SAP HANA. Sans avoir jamais osé le demander Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur SAP HANA Sans avoir jamais osé le demander Agenda Pourquoi SAP HANA? Qu est-ce que SAP HANA? SAP HANA pour l intelligence d affaires SAP HANA pour l analyse

Plus en détail

Le Moteur Diesel Industriel

Le Moteur Diesel Industriel Le Moteur Diesel Industriel Marcos PAGOTO Senior Engineer R&D Engineering Medium Speed MAN Diesel & Turbo MAN Diesel & Turbo Marcos PAGOTO Le Moteur Diesel Industriel 02/04/2013 < 1 > Avis de non-responsabilité

Plus en détail

Corporate & Trade Show Video Lighting Sound

Corporate & Trade Show Video Lighting Sound Corporate & Trade Show Video Lighting Sound Que vous soyez en charge d un Evénement Corporate, d un lancement de nouveaux produits, d une soirée exceptionnelle ou encore d une exposition, PRG est définitivement

Plus en détail

Valorisation des rejets thermiques des moteurs à combustion interne pour une production d électricité ou de froid

Valorisation des rejets thermiques des moteurs à combustion interne pour une production d électricité ou de froid Valorisation des rejets thermiques des moteurs à combustion interne pour une production d électricité ou de froid Adrien Bétrancourt 1, Thierry Le Pollès 1, Emmanuel Chabut 1, Maurice-Xavier François 1,2

Plus en détail

SOMMAIRE. REVILLON CHOCOLATIER Le Coteau (42) Analyse comparative production Chaufferie Vapeur

SOMMAIRE. REVILLON CHOCOLATIER Le Coteau (42) Analyse comparative production Chaufferie Vapeur SOMMAIRE 11... IINSSTALLATIIONSS ACTUELLESS... 2 22... PERFORMANCESS ACTUELLESS... 11 22...11. Ennrreeggi iisst trreemeennt tss... 11 22...22. Reennddeemeennt tss eet t vvaal lleeuurrss ccaarraacct téérri

Plus en détail

Cycle de vie d une méthode analytique

Cycle de vie d une méthode analytique 44 ème Congrès International SFSTP 6 et 7 juin 2012 LA CONNAISSANCE SCIENTIFIQUE AU SERVICE DE LA QUALITE PRODUIT Apports du «Quality by Design» et retours d expériences Cycle de vie d une méthode analytique

Plus en détail

I-12 Insurance Act 2001-56 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2001-56 NEW BRUNSWICK REGULATION 2001-56. établi en vertu de la.

I-12 Insurance Act 2001-56 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2001-56 NEW BRUNSWICK REGULATION 2001-56. établi en vertu de la. I-12 Insurance Act 2001-56 NEW BRUNSWICK REGULATION 2001-56 under the INSURANCE ACT (O.C. 2001-344) Filed July 27, 2001 1 Section 6 of New Brunswick Regulation 85-151 under the Insurance Act is amended

Plus en détail