Le petit liver vert du phishing. du phishing. Le petit livre vert. w w w. n o r m a n.c o m

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le petit liver vert du phishing. du phishing. Le petit livre vert. w w w. n o r m a n.c o m"

Transcription

1 Le petit livre vert du phishing w w w. n o r m a n.c o m

2 Table des matières Le petit livre vert Le phishing qu est-ce que c est?... 4 Le phishing comprend... 4 Différentes formes de phishing... 5 Comment éviter le phishing?... 8 Norman ASA ne peut être considéré comme responsable des pertes ou dommages causés par l utilisation de cette documentation, ou par des erreurs ou déficiences du produit. Pourquoi protéger votre infrastructure de courrier électronique avec Norman? Les informations de ce document peuvent faire l objet de modifications sans préavis. Aucune partie de ce document ne peut être reproduite, transmise sous quelque forme ou par quelque moyen que ce soit, électronique ou mécanique, y compris les systèmes de photocopie, d enregistrement ou de stockage d informations, pour toute utilisation autre que l usage personnel de l acheteur, sans une autorisation écrite de Norman ASA. Le logo Norman est une marque déposée de Norman ASA. Les noms des produits cités dans ce document sont déposés et sont la propriété de leurs auteurs respectifs. Ils sont uniquement mentionnés à des fins d identification. Copyright 2006 Norman ASA. Tous droits réservés.

3 Le phishing qu est-ce que c est? - ainsi que quelques contre mesures pour éviter les attaques de phishing La plupart des organismes spécialisés dans la sécurité considèrent le phishing comme l une des principales menaces pour la sécurité des ordinateurs en Le Gartner Group estime à 1,2 milliards de dollars la perte directe liée au phishing pour les banques U.S. et les possesseurs de cartes de crédit en sorte d usurpation d identité en ligne au cours de laquelle des informations confidentielles sont extorquées à un individu ou une société. Le phishing inclue : des attaques par tromperie, dans lesquelles les utilisateurs sont abusés par des messages frauduleux les incitant à fournir des informations confidentielles ; 1 Le phisher prépare l attaque 2 Une charge nocive arrive par un vecteur de propagation 3 L utilisateur entreprend une action qui l expose à une compromission de ses informations 4 Des informations confidentielles sont demandées à l utilisateur, soit par un site web distant, soit localement par un cheval de Troie 5 Les informations confidentielles sont transmises au pirate depuis un serveur spécialisé 6 Les informations sont employées pour usurper l identité de l utilisateur 7 Le phisher commet une fraude en se servant des informations dérobées Les phishing est un phénomène complexe impliquant à la fois les facteurs sociaux et la technologie. En bref, le phishing peut être expliqué comme une des attaques par code nocif, dans lesquelles un logiciel compromet les données ; des attaques de type DNS, dans lesquelles la résolution de nom est altérée et les utilisateurs détournés vers un ordinateur pirate (cette technique est également appelée «pharming»). Source: Aaron Emigh, Radix Labs (with sponsorship from US Department of Homeland Security, Science and Technology Directorate) La première mention officielle du phishing date de janvier 1996, bien que l apparition de ce terme puisse être antérieure. Ce mot a été inventé par des pirates qui tentaient de «pêcher» (fishing en anglais) dans les comptes de membres d AOL sans méfiance. Différentes formes de phishing Le phishing est commis de différentes manières. Les phishers sont techniquement novateurs et souvent capables d investir dans la technologie. La plupart des attaques de phishing sont commises avec des méthodes proches de celles du crime organisé. Comme les institutions financières ont accru leur présence en ligne, la valeur économique des informations liées aux comptes compromis a explosé.

4 Par conséquent, le phishing fait appel à différents types d attaques, parmi lesquels : 1. Des attaques par tromperie, lors desquelles les utilisateurs sont abusés par des messages frauduleux les incitant à fournir des informations confidentielles. Actuellement, le message électactuellement, le message électronique est la forme d attaque par tromperie la plus courante. Dans les scénarios typiques, le pirate procède à un envoi «en vrac» de messages trompeurs contenant un «appel» qui incite le destinataire à cliquer sur un lien. Voici quelques exemples de ces «appels» : Communiqué émanant d une institution financière ou commerciale et relatant un problème lié au compte de l utilisateur. Le message demande au destinataire de cliquer sur un lien trompeur pour consulter un site web qui lui permettra de corriger le problème. Communiqué indiquant que le compte du destinataire présente un risque, et lui demandant d adhérer à un programme anti-fraude. Pseudo-avis d envoi de marchandises, ces dernières, souvent offensantes, qui n ont pas été commandées par le destinataire, et le message intègre un lien permettant d annuler la fausse commande. Avis frauduleux de modification indésirable effectuée sur le compte de l utilisateur, avec un lien permettant de «contester» ce changement non autorisé. Déclaration indiquant qu un nouveau service a été mis en place au sein d une institution financière, et offrant au destinataire, en tant que membre, une opportunité limitée de s y abonner gratuitement. Dans de nombreux cas, le phisher ne provoque pas de dommages économiques directs, mais il revend les informations obtenues de façon illicite sur un marché parallèle. 2. Attaques nocives, lors desquelles un logiciel compromet les données. Ceci se réfère à tout type de phishing impliquant l exécution d un logiciel nuisible sur la machine de l utilisateur. La manœuvre typique consiste à convaincre un utilisateur d ouvrir une pièce jointe de message ou de télécharger un fichier depuis un site web, arguant souvent que le fichier joint concerne la pornographie, des commérages ou des photos salaces impliquant une célébrité. Tout comme le phishing, le pharming tente de collecter des informations personnelles auprès de victimes sans méfiance ; la différence est que le pharming ne se base pas sur une sollicitation par courrier électronique pour piéger ses victimes, et qu il peut se faire sans qu aucune erreur ne soit commise par la victime. Les attaques de nuisances peuvent aussi prendre la forme de mouchards s installant dans un navigateur ou un pilote de périphérique, contrôlant les informations saisies et les envoyant sur l ordinateur du phisher. Les chevaux de Troie web sont des programmes nuisibles qui se déclenchent sous forme de pop up afin de collecter des informations de connexion. 3. Attaques de type DNS, au cours desquelles la résolution de nom est altérée et les utilisateurs sont détournés vers un ordinateur pirate. Ceci concerne toutes les formes de phishing interférant avec l intégrité du processus de résolution d un nom de domaine. Le fichier host local est contaminé, même s il n est pas, à proprement parler, un

5 élément du système de nom de domaine (DNS). Cette forme de phishing, souvent très sophistiquée, est aussi appelée «pharming». Comment éviter le phishing? Il n est pas facile de se protéger totalement contre les attaques de phishing, mais il existe certaines mesures qui, si elles sont appliquées, permettent de réduire le danger : 1. Surveiller le dépôt de noms douteux. Les enregistrements préemptifs de domaines, ciblant principalement les usurpations de noms de domaines, peuvent réduire la disponibilité des noms de domaines les plus trompeurs. 2. Authentifier les courriers électroniques afin de détruire les messages non authentifiés. Lorsqu une attaque de phishing se prépare, la première opportunité de prévention est d empêcher les charges, telles que les messages ou les exploitations des vulnérabilités, d atteindre les utilisateurs. L authentification des messages garantit que le courrier a bien été envoyé par celui qui revendique son expédition. Lorsqu elle est déployée à grande échelle, l authentification du courrier empêche potentiellement la contrefaçon d une adresse de retour et oblige le phisher à révéler une adresse de retour suspecte, ou à enregistrer un nom de domaine à l aspect officiel. L emploi du ph dans les termes «phishing» et «pharming» est un remplacement du f courant chez les pirates. C est une allusion à une forme ancienne de piratage des lignes téléphoniques connue sous le nom de «Phone freaking». souvent installées via l exploitation d une faille sécuritaire. L une des solutions les plus prometteuses de distribution rapide et d application de correctifs, sans fuite d informations liées à la sécurité, consiste à distribuer des correctifs sécuritaires répondant à des vulnérabilités spécifiques, sous forme cryptée et avec une clé symétrique distincte pour chaque correctif. La clé sera gardée secrète par chaque distributeur. 7. Utiliser des protocoles d authentification mutuels. 8. Établir un chemin d accès protégé entre l utilisateur et un site web afin de s assurer que les informations ne peuvent être employées que par leur destinataire légitime. Lorsqu une attaque de phishing se prépare, la première opportunité de prévention est d empêcher les charges, telles que les messages ou les exploitations des vulnérabilités, d atteindre les utilisateurs. 3. Détecter l emploi illégal de marques, logos et autres éléments marketing. 4. Améliorer l infrastructure sécuritaire pour augmenter la résistance aux nuisances exploitant les vulnérabilités des logiciels installés. Les attaques de phishing impliquant des nuisances sont 5. Utiliser des informations personnalisées pour authentifier directement un message grâce à son expéditeur. 6. Détecter un site web frauduleux et alerter son propriétaire légitime qu il en est indirectement victime.

6 10 Le petit livre vert du phishing 11 Pourquoi protéger votre infrastructure de courrier électronique avec Norman? Nous vous proposons les meilleures options pour protéger votre infrastructure de messagerie. Logiciel, dispositif physique ou service hébergé? Ce choix vous appartient Norman Online Protection L abonnement à ce service protège les réseaux contre les menaces contenues dans le courrier entrant et sortant. Norman Protection Passerelle de courrier électronique aux outils de détection et de gestion sophistiqués, parmi lesquels un solide système de défense du périmètre du réseau d entreprise. Norman NetProtector 3000 Appliance, protégeant le courrier électronique contre les virus, le Spam et le phishing. Opérationnel en moins de 15 minutes. Norvège Norman ASA Strandvn. 37 Postboks Lysaker, Norway Phone: Danemark Norman Data Defense Systems A/S Blangstedgårdsvej Odense SØ, Denmark Phone: Suède Norman Data Defense Systems AB ProNova Science Park Korsgata Norrköping, Sweden Phone: UK Norman Data Defense Systems (UK) Ltd 15 Linford Forum Rockingham Drive Linford Wood Milton Keynes MK14 6LY, UK Phone: l Allemagne Norman Data Defense Systems GmbH Gladbecker Strasse Düsseldorf, Germany Phone: / Norman Data Defense Systems GmbH Niederlassung München Ludwigstr Hallbergmoos, Germany Phone: / Suisse Norman Data Defense Systems AG Münchensteinerstrasse Basel, Switzerland Phone: Benelux Norman / SHARK BV Postbus AD Hoofddorp, The Netherlands Phone: USA Norman Data Defense Systems Inc 9302 Lee Highway, Suite 950A Fairfax, VA 22031, USA Phone: Italy Norman Data Defense Systems Centro Direzionale Lombardo Via Roma, Cassina de Pecchi (MI) Telefono: Fax: Spain Norman Data Defense Systems Camino Cerro de los Gamos, 1, Ed Pozuelo de Alarcón. Madrid Teléfono +34 (0) Fax +34 (0) Movil +34 (0) France Norman Data Defense Systems 8 Rue de Berri Paris Tel: Fax:

7 12 Le petit livre vert du phishing : stay updated

Guide de l administrateur de Norman Online Protection

Guide de l administrateur de Norman Online Protection En tant qu administrateur de votre domaine de messagerie, hébergé au sein du service, vous êtes à même d effectuer un certain nombre de réglages. Ce guide vous explique comment faire. 2 Norman ASA ne peut

Plus en détail

Paramétrage de votre compte Norman Online Email

Paramétrage de votre compte Norman Online Email Comment définir et paramétrer Paramétrage de votre compte Norman Online Email Cette page vous explique, étape par étape, comment installer votre service de messagerie NOP. Si vous avez besoin d aide, veuillez

Plus en détail

Guide d utilisation du rapport de quarantaine

Guide d utilisation du rapport de quarantaine Norman Online Protection du rapport de quarantaine A intervalles réguliers, vous recevrez un e-mail contenant votre rapport de quarantaine personnel. Ce manuel vous décrit ce rapport 2 Norman Online Protection

Plus en détail

SECURIDAY 2013 Cyber War

SECURIDAY 2013 Cyber War Club de la Sécurité Informatique à l INSAT Dans le cadre de la 3ème édition de la journée nationale de la sécurité informatique SECURIDAY 2013 Cyber War SECURINETS Présente Atelier : Mail Threats Formateurs:

Plus en détail

Le Web 2.0 au cœur des menaces. Guillaume Girard 26 / 05 / 2009

Le Web 2.0 au cœur des menaces. Guillaume Girard 26 / 05 / 2009 Le Web 2.0 au cœur des menaces Guillaume Girard 26 / 05 / 2009 Le Web au cœur des menaces 2003 : 99% des codes malicieux étaient en attachement d emails malveillants. 2008 : 95% des emails malveillants

Plus en détail

A VOUS, CHER CLIENT, CE MESSAGE CONCERNE VOTRE SECURITE

A VOUS, CHER CLIENT, CE MESSAGE CONCERNE VOTRE SECURITE A VOUS, CHER CLIENT, CE MESSAGE CONCERNE VOTRE SECURITE Sécurité Page 1 de 5 A la BANQUE DES MASCAREIGNES, nous accordons une extrême importance à la sécurité de vos informations. Nos systèmes et les procédures

Plus en détail

INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX

INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX OBJECTIFS de la SECURITE des DONNEES (relativement à des personnes non autorisées) Confidentielles-ne doivent pas être lues Permanentes-ne doivent pas être altérées

Plus en détail

I INTRODUCTION II LE PHISHING

I INTRODUCTION II LE PHISHING I INTRODUCTION Ce premier chapitre a pour but de donner les différents concepts de base du monde du phishing ainsi que leurs définitions respectives. Nous commençons par les définitions. Le phishing, ou

Plus en détail

Achats en ligne - 10 re flexes se curite

Achats en ligne - 10 re flexes se curite Achats en ligne - 10 re flexes se curite Attention : Donner ses coordonnées de compte bancaire sans vérification vous expose à des risques. Soyez vigilant! 1. Je vérifie que le site du commerçant est sûr

Plus en détail

SENSIBILISATION À LA CYBERSÉCURITÉ : LE COMPORTEMENT À RISQUE DES INTERNAUTES

SENSIBILISATION À LA CYBERSÉCURITÉ : LE COMPORTEMENT À RISQUE DES INTERNAUTES SENSIBILISATION À LA CYBERSÉCURITÉ : LE COMPORTEMENT À RISQUE DES INTERNAUTES Octobre 2013 Aux États-Unis, le mois d octobre est placé sous le signe de la sensibilisation à la cybersécurité. Durant cette

Plus en détail

SSI Sensibilisation à la sécurité de l'information**

SSI Sensibilisation à la sécurité de l'information** SSI Sensibilisation à la sécurité de l'information** Prérequis Compétence opérationnelle Objectifs d apprentissage Durée d apprentissage Connaissances de base en informatique Etre capable de comprendre

Plus en détail

Sophos Anti-Virus pour Mac OS X Guide de démarrage réseau

Sophos Anti-Virus pour Mac OS X Guide de démarrage réseau Sophos Anti-Virus pour Mac OS X Guide de démarrage réseau Pour les Macs exécutant Mac OS X en réseau Version du produit : 8.0 Date du document : avril 2012 Table des matières 1 À propos de ce guide...3

Plus en détail

escan Entreprise Edititon Specialist Computer Distribution

escan Entreprise Edititon Specialist Computer Distribution escan Entreprise Edititon Specialist Computer Distribution escan Entreprise Edition escan entreprise Edition est une solution antivirale complète pour les entreprises de toutes tailles. Elle fournit une

Plus en détail

LIVRE BLANC COMBATTRE LE PHISHING. Auteur Sébastien GOUTAL Responsable Filter Lab. Janvier 2014. www.vade-retro.com

LIVRE BLANC COMBATTRE LE PHISHING. Auteur Sébastien GOUTAL Responsable Filter Lab. Janvier 2014. www.vade-retro.com COMBATTRE LE PHISHING Auteur Sébastien GOUTAL Responsable Filter Lab Janvier 2014 LIVRE BLANC www.vade-retro.com Index Introduction... 3 Typologies du phishing et du spam... 4 Techniques de filtrage des

Plus en détail

Introduction à la sécurité informatique Connaissances de base sur la sécurité informatique Les critères fondamentaux Domaine d application Menaces Critères fondamentaux Les solutions de sécurité doivent

Plus en détail

Kaspersky Fraud Prevention for Endpoints

Kaspersky Fraud Prevention for Endpoints Kaspersky Fraud Prevention for Endpoints www.kaspersky.fr KASPERSKY FRAUD PREVENTION 1. Techniques d attaque du système bancaire en ligne L'appât du gain constitue la principale motivation de la cyber-criminalité.

Plus en détail

la sécurité change avec Orange développez vos activités en toute sérénité, nous protégeons vos systèmes d information

la sécurité change avec Orange développez vos activités en toute sérénité, nous protégeons vos systèmes d information la sécurité change avec Orange développez vos activités en toute sérénité, nous protégeons vos systèmes d information 2 à nouveau contexte, nouvelle vision de la sécurité Nouveaux usages et nouvelles technologies,

Plus en détail

Claudie Maurin GSI 09/2013 1

Claudie Maurin GSI 09/2013 1 1 2 Internet : une architecture client/serveur Le serveur : fournisseur de données Les données sont fournies par un ensemble de postes serveurs interconnectés qui abritent la base de données répartie à

Plus en détail

CHARTE WIFI ET INTERNET

CHARTE WIFI ET INTERNET PAVILLON BLANC MÈDIATHÉQUE CENTRE D ART DE COLOMIERS CHARTE WIFI ET INTERNET MISSION : Le Pavillon Blanc Médiathèque Centre d Art de Colomiers a pour mission de permettre à tous ses visiteurs d accéder

Plus en détail

TéOxtr. Conditions Générales d Utilisation

TéOxtr. Conditions Générales d Utilisation TéOxtr Conditions Générales d Utilisation 2 Sommaire CGU de TéOxtr... 3 Conditions d acceptation 3 Propriété intellectuelle, droit d auteur 3 Données personnelles 3 Utilisation du site 4 Cookies 4 Messagerie

Plus en détail

Document de présentation technique. Blocage du comportement

Document de présentation technique. Blocage du comportement G Data Document de présentation technique Blocage du comportement Marco Lauerwald Marketing Go safe. Go safer. G Data. Table des matières 1 Blocage du comportement mission : lutter contre les menaces inconnues...

Plus en détail

TITRE : Directives quant aux règles d utilisation des équipements informatiques et des télécommunications

TITRE : Directives quant aux règles d utilisation des équipements informatiques et des télécommunications TITRE : Directives quant aux règles d utilisation des équipements informatiques et des télécommunications NO 1 Adoption par la direction générale : Date : Le 1 er octobre 2003 Dernière révision : 01/10/03

Plus en détail

ÉLABORER ET FAIRE APPLIQUER UNE CHARTE DE SÉCURITÉ INFORMATIQUE

ÉLABORER ET FAIRE APPLIQUER UNE CHARTE DE SÉCURITÉ INFORMATIQUE Lorraine ÉLABORER ET FAIRE APPLIQUER UNE CHARTE DE SÉCURITÉ INFORMATIQUE Une charte informatique définit les règles d utilisation du système d information (équipements, logiciels, messagerie, fichiers

Plus en détail

Chapitre N 7: Configuration et administration d un réseau local. Configuration et administration d un réseau local

Chapitre N 7: Configuration et administration d un réseau local. Configuration et administration d un réseau local Configuration et administration d un réseau local I Introduction : Une fois le matériel est choisi, le câblage est réalisé et les différentes composantes du réseau sont connectées, il faut. Quelque soit

Plus en détail

Solutions de sécurité des données Websense. Sécurité des données

Solutions de sécurité des données Websense. Sécurité des données Sécurité des données Data Security Suite Data Discover Data Monitor Data Protect Data Endpoint Solutions de sécurité des données Sécurité des Données: l approche de permet d assurer l activité de l entreprise

Plus en détail

Un livre blanc des L EMAIL, VECTEUR DE MENACES POUR LA SÉCURITÉ DES PME 5 RÉALITÉS QUE TOUTE PME DOIT CONNAÎTRE SUR LA SÉCURITÉ DE L EMAIL

Un livre blanc des L EMAIL, VECTEUR DE MENACES POUR LA SÉCURITÉ DES PME 5 RÉALITÉS QUE TOUTE PME DOIT CONNAÎTRE SUR LA SÉCURITÉ DE L EMAIL Un livre blanc des L EMAIL, VECTEUR DE MENACES POUR LA SÉCURITÉ DES PME 5 RÉALITÉS QUE TOUTE PME DOIT CONNAÎTRE SUR LA SÉCURITÉ DE L EMAIL En dépit du succès grandissant des outils de communication en

Plus en détail

E-Post Office Aide à l utilisateur

E-Post Office Aide à l utilisateur E-Post Office Aide à l utilisateur Version V01.07 Edition juillet 2014 1 Table des matières 1 Description de la prestation 3 2 E-Post Office dans le portail 4 2.1 Menu de navigation 4 2.2 Swiss Post Box

Plus en détail

DEUXIÈME ATELIER : LA PROTECTION DE L INFORMATION CONFIDENTIELLE LORS DES COMMUNICATIONS

DEUXIÈME ATELIER : LA PROTECTION DE L INFORMATION CONFIDENTIELLE LORS DES COMMUNICATIONS TRANSCRIPTION DE LA VIDÉO POUR L ATELIER 2 Bonjour Cette année, la campagne de sensibilisation permet d approfondir notre connaissance sur le thème de la protection des informations confidentielles. DEUXIÈME

Plus en détail

CONDITIONS D UTILISATION DU SITE www.ca-parlons-en.fr

CONDITIONS D UTILISATION DU SITE www.ca-parlons-en.fr CONDITIONS D UTILISATION DU SITE www.ca-parlons-en.fr MENTIONS LEGALES Le site www.ca-parlons-en.fr est publié par : Caisse Régionale de Crédit Agricole Mutuel du Nord Est, société coopérative à capital

Plus en détail

OUTIL D AIDE A LA VENTE

OUTIL D AIDE A LA VENTE OUTIL D AIDE A LA VENTE Une référence incontournable sur le marché... ... 50 000 entreprises protégées dans le monde 40 millions de sites inspectés par heure Pourquoi se protéger du Web 2.0? Constats Augmentation

Plus en détail

Les conseils & les astuces de RSA Pour être tranquille sur Internet

Les conseils & les astuces de RSA Pour être tranquille sur Internet Les conseils & les astuces de RSA Pour être tranquille sur Internet Comment utiliser Internet à son gré tout en étant protégé en permanence de ces menaces? Avec un peu de curiosité, on découvre qu il est

Plus en détail

LES BOTNETS : ACTEURS MAJEURS DE L OMBRE. Auteur Sébastien GOUTAL Responsable Filter Lab

LES BOTNETS : ACTEURS MAJEURS DE L OMBRE. Auteur Sébastien GOUTAL Responsable Filter Lab www.vade-retro.comlivre BLANC LES BOTNETS : ACTEURS MAJEURS DE L OMBRE Auteur Sébastien GOUTAL Responsable Filter Lab Janvier 2014 Index Introduction... 2 Naissance d un botnet... 3 Vie d un botnet...

Plus en détail

Conditions générales d utilisation du service Wifi au sein du réseau des médiathèques

Conditions générales d utilisation du service Wifi au sein du réseau des médiathèques Conditions générales d utilisation du service Wifi au sein du réseau des médiathèques WIFI Le wifi est une technologie de réseau informatique sans fil mise en place pour fonctionner en réseau interne Utilisateur

Plus en détail

Messagerie. Dominique MARANT CRI Lille 1. Octobre 2006

Messagerie. Dominique MARANT CRI Lille 1. Octobre 2006 Messagerie Dominique MARANT CRI Lille 1 Octobre 2006 Plan Adressage messagerie - Conventions USTL - Formes d adresses Rôle du correspondant messagerie Relais de messagerie -Trafic - Sécurité Lutte contre

Plus en détail

KYOcontrol Enterprise

KYOcontrol Enterprise KYOcontrol Enterprise LOGICIEL DE SÉCURITÉ PERSONNALISABLE ÉLIMINEZ LE DERNIER POINT FAIBLE DE LA SÉCURITÉ DES DONNÉES. LA SÉCURITÉ DES DOCUMENTS EN ENTREPRISE : L AFFAIRE DE TOUS. La sécurisation complète

Plus en détail

VPS/PDF. La Distribution Électronique de l Édition d Entreprise. Distributeur exclusif de la gamme des logiciels Levi, Ray & Shoup, Inc.

VPS/PDF. La Distribution Électronique de l Édition d Entreprise. Distributeur exclusif de la gamme des logiciels Levi, Ray & Shoup, Inc. VPS/PDF La Distribution Électronique de l Édition d Entreprise Distributeur exclusif de la gamme des logiciels Levi, Ray & Shoup, Inc. Quotidiennement, toute entreprise diffuse à ses clients, ses employés

Plus en détail

cprotect PROTÉGEZ L IRREMPLAÇABLE! POUR SMARTPHONES ET TABLETTES ANDROID MANUEL D UTILISATION

cprotect PROTÉGEZ L IRREMPLAÇABLE! POUR SMARTPHONES ET TABLETTES ANDROID MANUEL D UTILISATION cprotect PROTÉGEZ L IRREMPLAÇABLE! POUR SMARTPHONES ET TABLETTES ANDROID MANUEL D UTILISATION Introduction cprotect : protégez l irremplaçable! L application cprotect peut être installée facilement sur

Plus en détail

COMMENT LUTTER CONTRE LE SPAM?

COMMENT LUTTER CONTRE LE SPAM? COMMENT LUTTER CONTRE LE SPAM? Lorraine Le courrier électronique s est révélé, dès son origine, un moyen très économique de réaliser du publipostage. Toutefois, cette possibilité offerte a vite dérivé.

Plus en détail

Guide de connexion sur les bornes hot-post WIFI de la collectivité de Saint-Pierre

Guide de connexion sur les bornes hot-post WIFI de la collectivité de Saint-Pierre Guide de connexion sur les bornes hot-post WIFI de la collectivité de Saint-Pierre Afin de pouvoir avoir accès à l'ensemble des fonctionnalités des hot-spot WIFI de la Mairie de Saint-Pierre, nous vous

Plus en détail

Evaluer les risques liés aux défauts de sécurité

Evaluer les risques liés aux défauts de sécurité C2I Métiers de la Santé SECURITE INFORMATIQUE Evaluer les risques liés aux défauts de sécurité Eric Boissinot Université François Rabelais Tours 13/02/2007 Pourquoi la sécurité? Le bon fonctionnement d

Plus en détail

10 RÉFLEXES SÉCURITÉ

10 RÉFLEXES SÉCURITÉ FÉVRIER 2015 ACHATS EN LIGNE 10 RÉFLEXES SÉCURITÉ N 2 LES GUIDES SÉCURITÉ BANCAIRE CE GUIDE VOUS EST OFFERT PAR Pour toute information complémentaire, nous contacter : info@lesclesdelabanque.com Le présent

Plus en détail

ACHATS EN LIGNE 10 RÉFLEXES SÉCURITÉ. www.aveclespme.fr Le site pratique pour les PME. www.lesclesdelabanque.com N 2 LES GUIDES SÉCURITÉ BANCAIRE

ACHATS EN LIGNE 10 RÉFLEXES SÉCURITÉ. www.aveclespme.fr Le site pratique pour les PME. www.lesclesdelabanque.com N 2 LES GUIDES SÉCURITÉ BANCAIRE FÉVRIER 2015 www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent ACHATS EN LIGNE 10 RÉFLEXES SÉCURITÉ www.aveclespme.fr Le site pratique pour les PME N 2 LES GUIDES SÉCURITÉ BANCAIRE

Plus en détail

Comment se protéger contre les e-mails suspicieux?

Comment se protéger contre les e-mails suspicieux? De l attaque massive à l attaque chirurgicale, Comment se protéger contre les e-mails suspicieux? Spear-phishing Usurpation d identité - Auteur Vade Retro Technology Octobre 2011 Sommaire Observations...

Plus en détail

cprotect PROTÉGEZ L IRREMPLAÇABLE! POUR SMARTPHONES ET TABLETTES ANDROID MANUEL D UTILISATION

cprotect PROTÉGEZ L IRREMPLAÇABLE! POUR SMARTPHONES ET TABLETTES ANDROID MANUEL D UTILISATION cprotect PROTÉGEZ L IRREMPLAÇABLE! POUR SMARTPHONES ET TABLETTES ANDROID MANUEL D UTILISATION Introduction cprotect : protégez l irremplaçable! L application cprotect peut être installée facilement sur

Plus en détail

Systeme d authentification biometrique et de transfert de donnees cryptees

Systeme d authentification biometrique et de transfert de donnees cryptees Systeme d authentification biometrique et de transfert de donnees cryptees Securisez vos acces et protegez vos donnees Les composants ActiveX développés par NetInf associés aux produits de sécurisation

Plus en détail

Sécurité : les principaux risques et les moyens de protection associés

Sécurité : les principaux risques et les moyens de protection associés Sécurité : les principaux risques et les moyens de protection associés Les dangers sont très nombreux et divers. De plus, ils évoluent rapidement dans le temps. Néanmoins, les principaux risques pour les

Plus en détail

OFFICE 365 - OUTLOOK QUICK START GUIDE

OFFICE 365 - OUTLOOK QUICK START GUIDE OFFICE 365 - OUTLOOK QUICK START GUIDE 1 @student.helha.be Chaque étudiant de la Haute École dispose pour ses contacts administratifs et pédagogiques, d une boite mail dont l adresse a comme structure

Plus en détail

Qu est ce qu un e-mail?

Qu est ce qu un e-mail? Qu est ce qu un e-mail? Un mail fonctionne sur le principe du courrier papier classique. On écrit un message que l on dépose dans une boîte avec une adresse de destination. E-mail, mail, courrier électronique,

Plus en détail

SÉCURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES. Prévention des risques de fraudes

SÉCURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES. Prévention des risques de fraudes SÉCURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES Prévention des risques de fraudes SECURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES PRÉVENTION DES RISQUES DE FRAUDES Les moyens modernes de communication et les systèmes informatiques des

Plus en détail

CHARTE INFORMATIQUE MEDIATHEQUE DU CHEVALET

CHARTE INFORMATIQUE MEDIATHEQUE DU CHEVALET CHARTE INFORMATIQUE MEDIATHEQUE DU CHEVALET Préambule Cette charte a pour objet de définir les conditions générales d utilisation des ressources informatiques mises à disposition du public par la médiathèque

Plus en détail

Audit et Sécurité Informatique

Audit et Sécurité Informatique 1 / 54 Audit et Sécurité Informatique Chap 1: Services, Mécanismes et attaques de sécurité Rhouma Rhouma https://sites.google.com/site/rhoouma Ecole superieure d Economie Numerique 3ème année Licence 2

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Les mises à jour 2. Les pare-feu 3. Typologie des virus 4. Les anti-virus

SOMMAIRE. 1. Les mises à jour 2. Les pare-feu 3. Typologie des virus 4. Les anti-virus 1 SOMMAIRE 1. Les mises à jour 2. Les pare-feu 3. Typologie des virus 4. Les anti-virus 2 LES MISES À JOUR 1/2 Windows étant une des cible des hackers, il est indispensable d effectuer les mises à jour

Plus en détail

Pourquoi choisir ESET Business Solutions?

Pourquoi choisir ESET Business Solutions? ESET Business Solutions 1/6 Que votre entreprise soit tout juste créée ou déjà bien établie, vous avez des attentes vis-à-vis de votre sécurité. ESET pense qu une solution de sécurité doit avant tout être

Plus en détail

Qu'est-ce qu'un virus?

Qu'est-ce qu'un virus? Page Page 2 Qu'est-ce qu'un virus? Un virus est un programme qui a plusieurs objectifs distincts : -le principe même d un virus est de s'étendre de machine en machine (le code est dit auto-reproductible).

Plus en détail

Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet

Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet Ce texte, associé au règlement intérieur de l Observatoire de Paris (désigné dans la suite comme l Établissement) et ceux de ses

Plus en détail

Alcatel-Lucent VitalQIP Appliance Manager

Alcatel-Lucent VitalQIP Appliance Manager Alcatel-Lucent Appliance Manager Solution complète de gestion des adresses IP et de bout en bout basée sur des appliances Rationalisez vos processus de gestion et réduisez vos coûts d administration avec

Plus en détail

Comment Repérer les Faux Logiciels Antivirus Par l équipe FortiGuard Labs de Fortinet.

Comment Repérer les Faux Logiciels Antivirus Par l équipe FortiGuard Labs de Fortinet. Comment Repérer les Faux Logiciels Antivirus Par l équipe FortiGuard Labs de Fortinet. Il y a quelques mois, un voisin était en train de chater avec moi au sujet d un nouveau antivirus miracle qu il a

Plus en détail

Le nouveau logiciel Steganos «Safe Professional 2007» accompagne les entreprises dans la protection de leurs secrets commerciaux.

Le nouveau logiciel Steganos «Safe Professional 2007» accompagne les entreprises dans la protection de leurs secrets commerciaux. Communiqué de Presse Le nouveau logiciel Steganos «Safe Professional 2007» accompagne les entreprises dans la protection de leurs secrets commerciaux. Le puissant cryptage des dossiers de travail et des

Plus en détail

Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet

Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet Prénom Nom : Signature : Date : Service : Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet Ce texte, associé au règlement intérieur des entités, a pour objet de préciser la responsabilité

Plus en détail

GESTION DES INCIDENTS DE SÉCURITÉ DE L INFORMATION

GESTION DES INCIDENTS DE SÉCURITÉ DE L INFORMATION GESTION DES INCIDENTS DE SÉCURITÉ DE L INFORMATION Savadogo Yassia ARCEP/CIRT-BF savadogo.yassia[at]arcep.bf AGENDA Introduction Définition d un incident de sécurité de l information Schéma de classification

Plus en détail

LE DROIT D AUTEUR, LES NORMES ET INTERNET

LE DROIT D AUTEUR, LES NORMES ET INTERNET LES NORMES ET INTERNET Comment profiter de la disponibilité des normes frança ises, européennes, internationales et étrangères sur Internet, sans tomber dans les pièges de la violation du droit d auteur

Plus en détail

INTRANET - SECURITE. 2. La Sécurité

INTRANET - SECURITE. 2. La Sécurité INTRANET - SECURITE 1. Intranet et Extranet 2. La Sécurité INTRANET Un intranet est un ensemble de services internet (par exemple un serveur e web) internes nes à un réseau local, c'est-à-dire accessibles

Plus en détail

Solutions de sécurité de la messagerie Websense. Sécurité de la messagerie

Solutions de sécurité de la messagerie Websense. Sécurité de la messagerie Sécurité de la messagerie Email Security Hosted Email Security Hybrid Email Security Solutions de sécurité de la messagerie Sécurité de la messagerie dans le monde du Web 2.0 La sécurité de la messagerie

Plus en détail

ENDPOINT SECURITY FOR MAC BY BITDEFENDER

ENDPOINT SECURITY FOR MAC BY BITDEFENDER ENDPOINT SECURITY FOR MAC BY BITDEFENDER Notes de mise à jour Endpoint Security for Mac by Bitdefender Notes de mise à jour Date de publication 2015.03.13 Copyright 2015 Bitdefender Mentions Légales Tous

Plus en détail

ESET NOD32 Antivirus 4 pour Linux Desktop. Guide de démarrage rapide

ESET NOD32 Antivirus 4 pour Linux Desktop. Guide de démarrage rapide ESET NOD32 Antivirus 4 pour Linux Desktop Guide de démarrage rapide ESET NOD32 Antivirus 4 assure une protection de pointe de votre ordinateur contre les codes malveillants. Basé sur le moteur d'analyse

Plus en détail

Les applications Lexmark

Les applications Lexmark Les applications Lexmark Aidez vos clients à exploiter tout le potentiel de leurs équipements avec les solutions Lexmark Les applications Lexmark ont été conçues pour permettre aux entreprises d enregistrer

Plus en détail

G Data Whitepaper 12/2009. Shopping en ligne sécurisé : acheter correctement des cadeaux de Noël sur Internet. Go safe. Go safer. G Data.

G Data Whitepaper 12/2009. Shopping en ligne sécurisé : acheter correctement des cadeaux de Noël sur Internet. Go safe. Go safer. G Data. G Data Whitepaper 12/2009 Shopping en ligne sécurisé : acheter correctement des cadeaux de Noël sur Internet Sabrina Berkenkopf & Ralf Benzmüller G Data Security Labs Whitepaper_12_2009_FR Go safe. Go

Plus en détail

Avantages. Protection des réseaux corporatifs de gestion centralisée

Avantages. Protection des réseaux corporatifs de gestion centralisée Protégez votre univers Protection des réseaux corporatifs de gestion centralisée Avantages Gestion centralisée de protection des postes de travail des serveurs de fichier Windows et des serveurs de messagerie

Plus en détail

! " #$%!& '!( ) * +#(,% )

!  #$%!& '!( ) * +#(,% ) !" #$%!&'!()* +#(,%) -./0 $ $ 11 2 * 0 "45* 06 37 8(0 -./09 %7 01 9 % 0-0 :;:9./4. 69 3 " 0 4(6 %-./0" = >/?*/" 0 /0 /-. @ / / 0 A / / < 0 4((6 B /"! / / 487 0A1A 2(6 0 / 2 /9 " 2-./(0 C 2-./(0 0 /.0

Plus en détail

de protéger les intérêts, la réputation et les ressources d Interoute et de ses Clients,

de protéger les intérêts, la réputation et les ressources d Interoute et de ses Clients, Version 3.0 06-11-06 1. Remarques générales La dernière modification de la présente Charte d Utilisation des Services date du 6 novembre 2006. Interoute se réserve le droit de modifier sa Charte d Utilisation

Plus en détail

Symantec Protection Suite Enterprise Edition for Gateway Sécurité maximale de la messagerie, du Web et du réseau avec un minimum de complexité

Symantec Protection Suite Enterprise Edition for Gateway Sécurité maximale de la messagerie, du Web et du réseau avec un minimum de complexité Fiche technique: Sécurité de la messagerie Sécurité maximale de la messagerie, du Web et du réseau avec un minimum de complexité Présentation protège les données confidentielles et garantit la productivité

Plus en détail

Option 2 and Option 5 are correct. 1 point for each correct option. 0 points if more options are selected than required.

Option 2 and Option 5 are correct. 1 point for each correct option. 0 points if more options are selected than required. Quelles sont les deux affirmations vraies relatives à la sécurité du réseau? (Choisissez deux réponses.) Protéger un réseau contre les attaques internes constitue une priorité moins élevée car les employés

Plus en détail

Sécurité informatique dans les établissements scolaires du second degré

Sécurité informatique dans les établissements scolaires du second degré Sécurité informatique dans les établissements scolaires du second degré Formation des professeurs stagiaires Thierry Chich RSSI-adjoint de l Académie 29 août 2013 Thierry Chich RSSI-adjoint de l Académie

Plus en détail

POUR MAC Guide de démarrage rapide. Cliquez ici pour télécharger la version la plus récente de ce document

POUR MAC Guide de démarrage rapide. Cliquez ici pour télécharger la version la plus récente de ce document POUR MAC Guide de démarrage rapide Cliquez ici pour télécharger la version la plus récente de ce document ESET Cyber Security apporte à votre ordinateur une excellente protection contre les codes malveillants.

Plus en détail

Tous les autres noms de produits ou appellations sont des marques déposées ou des noms commerciaux appartenant à leurs propriétaires respectifs.

Tous les autres noms de produits ou appellations sont des marques déposées ou des noms commerciaux appartenant à leurs propriétaires respectifs. Envoi d'e-mail Par Mélinda GALLO, 4D Today Note technique 4D-200210-32-FR Version 1 Date 10 Octobre 2002 Résumé Cette note technique explique comment envoyer un email à partir d un serveur de messagerie

Plus en détail

Les vols via les mobiles

Les vols via les mobiles 1 Les vols via les mobiles Android est le système d exploitation le plus populaire parmi les utilisateurs des appareils mobiles et malheureusement aussi parmi les cybercriminels puisque c est l OS le plus

Plus en détail

Guide de démarrage rapide

Guide de démarrage rapide Guide de démarrage rapide Microsoft Windows Seven/Vista / XP / 2000 ESET Smart Security offre la vitesse et la précision d ESET NOD32 Antivirus et de son puissant moteur ThreatSense, allié à un pare-feu

Plus en détail

Conditions générales d utilisation

Conditions générales d utilisation Conditions générales d utilisation de l Espace Client Employeur La Banque Postale Assurance Santé La Banque Postale Assurance Santé a développé le site internet Espace Client Employeur (le Site) pour des

Plus en détail

GUIDE Guide de sécurité. Déployer les médias sociaux à l échelle mondiale en toute sécurité

GUIDE Guide de sécurité. Déployer les médias sociaux à l échelle mondiale en toute sécurité GUIDE Guide de sécurité Déployer les médias sociaux à l échelle mondiale en toute sécurité Guide de sécurité Déployer les médias sociaux à l échelle mondiale en toute sécurité La sécurité des médias sociaux

Plus en détail

Le Web: les machines parlent aux machines

Le Web: les machines parlent aux machines Le Web: les machines parlent aux machines Historique Année 70 : ARPA (Advanced Research Project Agency). Relier les centres de recherche : ARPANET. 1972 : Premières spécifications TCP/IP (IP internet Protocol)

Plus en détail

F-Secure Anti-Virus for Mac 2015

F-Secure Anti-Virus for Mac 2015 F-Secure Anti-Virus for Mac 2015 2 Sommaire F-Secure Anti-Virus for Mac 2015 Sommaire Chapitre 1: Prise en main...3 1.1 Gestion des abonnements...4 1.2 Comment m'assurer que mon ordinateur est protégé...4

Plus en détail

La sécurité informatique

La sécurité informatique 1 La sécurité informatique 2 Sécurité des systèmes d information Yves Denneulin (ISI) et Sébastien Viardot(SIF) Cadre du cours Informatique civile (avec différences si publiques) Technologies répandues

Plus en détail

Banque a distance - 10 re flexes se curite

Banque a distance - 10 re flexes se curite Banque a distance - 10 re flexes se curite En tant que client de la banque, vous avez un rôle essentiel à jouer dans l utilisation sécurisée des services de banque à distance. 1. Je consulte régulièrement

Plus en détail

10 fonctions utiles dont devrait disposer votre pare-feu. Un pare-feu servant seulement à bloquer les menaces n en est qu au tout début

10 fonctions utiles dont devrait disposer votre pare-feu. Un pare-feu servant seulement à bloquer les menaces n en est qu au tout début 10 fonctions utiles dont devrait disposer votre pare-feu Un pare-feu servant seulement à bloquer les menaces n en est qu au tout début Table des matières Les pare-feu évoluent 1 Le pare-feu applicatif

Plus en détail

Fiche Technique. Cisco Security Agent

Fiche Technique. Cisco Security Agent Fiche Technique Cisco Security Agent Avec le logiciel de sécurité de point d extrémité Cisco Security Agent (CSA), Cisco offre à ses clients la gamme de solutions de protection la plus complète qui soit

Plus en détail

Exigences de contrôle pour les fournisseurs externes

Exigences de contrôle pour les fournisseurs externes Exigences de contrôle pour les fournisseurs externes Cybersécurité Pour les fournisseurs à cyber-risque faible Exigences de cybersécurité 1. Protection des actifs et configuration des systèmes Les données

Plus en détail

Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices)

Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices) Conditions générales d utilisation du portail web de FranceAgriMer et de ses e-services (téléservices) 1. Les conditions générales d utilisation (CGU) décrites ci-dessous peuvent être complétées par les

Plus en détail

L HAMEÇONNAGE («PHISHING» EN ANGLAIS)

L HAMEÇONNAGE («PHISHING» EN ANGLAIS) SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D INFORMATION AU SEIN DE L UNIVERSITE - L HAMEÇONNAGE («PHISHING» EN ANGLAIS) R. ARON RESPONSABLE DE LA SECURITÉ DES SYSTÈMES D INFORMATION (RSSI) 2 INTRODUCTION Ce document a pour

Plus en détail

Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet

Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet 1 Table des matières Contenu 1. Préambule 3 2. Autorisation d accès 3 3. Accès technique à SanitasNet et identification 3 4. Coûts 4 5.

Plus en détail

INTERNET SANS CRAINTE. Bon réflexes de sécurité

INTERNET SANS CRAINTE. Bon réflexes de sécurité INTERNET SANS CRAINTE Bon réflexes de sécurité 1. Conseils pour conserver un ordinateur sain. Les conséquences possibles d'un ordinateur infecté sont multiples: - Ralentissement de la machine. - Dysfonctionnements

Plus en détail

CONDITIONS D UTILISATION «ESPACE PERSONNEL»

CONDITIONS D UTILISATION «ESPACE PERSONNEL» Article 1. Préambule CONDITIONS D UTILISATION «ESPACE PERSONNEL» Accor exploite un site web accessible au public à l adresse principale www.accorhotels.com, ainsi que le site mobile accorhotels.com et

Plus en détail

MESSAGING SECURITY GATEWAY. Pour détecter les attaques avant qu'elles ne pénètrent sur votre réseau

MESSAGING SECURITY GATEWAY. Pour détecter les attaques avant qu'elles ne pénètrent sur votre réseau MESSAGING SECURITY GATEWAY Pour détecter les attaques avant qu'elles ne pénètrent sur votre réseau VUE D ENSEMBLE Ce document propose une description fonctionnelle de F-Secure Messaging Security Gateway

Plus en détail

Trusteer Pour la prévention de la fraude bancaire en ligne

Trusteer Pour la prévention de la fraude bancaire en ligne Trusteer Pour la prévention de la fraude bancaire en ligne La solution de référence pour la prévention de la fraude bancaire en ligne Des centaines d institutions financières et des dizaines de millions

Plus en détail

Informations Sécurité

Informations Sécurité Bonnes pratiques Informations Sécurité La sécurité informatique désigne un ensemble de techniques et de bonnes pratiques pour protéger vos ordinateurs et vos intérêts dans l usage des moyens informatiques,

Plus en détail

Management de la sécurité des technologies de l information

Management de la sécurité des technologies de l information Question 1 : Identifiez les causes d expansion de la cybercriminalité Internet est un facteur de performance pour le monde criminel. Par sa nature même et ses caractéristiques, le monde virtuel procure

Plus en détail

Information sur l accés sécurisé aux services Baer Online Monaco

Information sur l accés sécurisé aux services Baer Online Monaco Information sur l accés sécurisé aux services Baer Online Monaco Avant de commencer, nettoyez la mémoire cache de votre navigateur internet: Exemple pour les versions à partir d Internet Explorer 6.x:

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR INSTALLATION & CONFIGURATION

GUIDE DE L UTILISATEUR INSTALLATION & CONFIGURATION GUIDE DE L UTILISATEUR INSTALLATION & CONFIGURATION icolab IMAP Solution Veuillez lire attentivement ce manuel avant d installer et configurer le service. Vous pouvez télécharger et visualiser ce manuel

Plus en détail

LES PROTOCOLES D UTILISATION D INTERNET, D INTRANET ET DE LA MESSAGERIE ELECTRONIQUE

LES PROTOCOLES D UTILISATION D INTERNET, D INTRANET ET DE LA MESSAGERIE ELECTRONIQUE LES PROTOCOLES D UTILISATION D INTERNET, D INTRANET ET DE LA MESSAGERIE ELECTRONIQUE Dans son activité quotidienne, le policier, quelles que soient ses tâches, est très souvent confronté à la nécessité

Plus en détail

Passé l'injection, Ajax entre en action

Passé l'injection, Ajax entre en action L Expertise Sécurité Passé l'injection, Ajax entre en action Par Philippe Humeau Contexte Les utilisateurs sont désormais "éduqués" et le Web est à la fois devenu un outil de travail, une source d'information,

Plus en détail