DOSSIER DE L INDUSTRIE RELATIF AUX NOMS DE DOMAINE VOLUME 9 - NUMÉRO 1 - mars 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE L INDUSTRIE RELATIF AUX NOMS DE DOMAINE VOLUME 9 - NUMÉRO 1 - mars 2012"

Transcription

1 DOSSIER DE L INDUSTRIE RELATIF AUX NOMS DE DOMAINE VOLUME 9 - NUMÉRO 1 - mars 2012 RAPPORT DE VERISIGN SUR LES NOMS DE DOMAINE Verisign propose un état des lieux du secteur des noms de domaine à travers de nombreuses recherches statistiques et analytiques en tant qu opérateur de registre mondial pour les noms de domaine.com et.net. Principal fournisseur d infrastructures Internet, Verisign a réalisé ce dossier afin d informer les médias, entreprises et analystes du secteur des tendances importantes relatives à l enregistrement de noms de domaine, y compris des indicateurs de performances clés et des opportunités de croissance. VerisignInc.com

2 SYNTHÈSE Le quatrième trimestre 2011 s est cloturé avec une base de plus de 225 millions d enregistrements de noms de domaine, tous Domaines de premier niveau (TLD) confondus, soit une hausse de 5,9 millions noms de domaine, ou de 2,7 % par rapport au troisième trimestre. Les enregistrements ont augmenté de plus de 20,4 millions, soit 10 % de plus, depuis le quatrième trimestre La base des Domaines de premier niveau code-pays (cctlds) comptait 90,6 millions de noms de domaine, soit une hausse de 4,2 % en glissement trimestriel, et de 13,2 % en glissement annuel. 1 Les domaines de premier niveau (TLD) en.com et.net ont connu une croissance groupée, atteignant un total combiné de 113,8 millions de noms de domaine au quatrième trimestre Cela représente une augmentation d environ 2 % de la base par rapport au troisième trimestre 2011 et de 8 % par rapport au trimestre comparable en On compte un total de 7,9 millions de nouveaux enregistrements de noms.com et.net durant le trimestre. Cela reflète une hausse de 4 % du nombre de nouveaux enregistrements en glissement annuel, et une baisse de 0,3 % du nombre de nouveaux enregistrements par rapport au troisième trimestre. Le classement des plus importants Domaines de premier niveau en termes de taille de zone n a pas changé par rapport au troisième trimestre. Les plus grands Domaines de premier niveau en termes de taille de base étaient, dans l ordre, les noms.com,.de (Allemagne),.net,.uk (Royaume-Uni),.org,.info,.tk (Tokelau),.nl (Pays-Bas),.ru (Fédération de Russie) et.eu (Union européenne). Nombre total d enregistrements de noms de domaine Source Nombre : Zooknic, total janvier d enregistrements 2012 ; Verisign, janvier 2012 de noms de domaine Croissance du nombre de nouveaux enregistrements Source : Zooknic, janvier 2012 ; Verisign, janvier 2012 ; Rapports mensuels de l ICANN La croissance des nouveaux enregistrements com Q4 10 Autres cctdl.cn.de Q1 11 Q2 11 Q3 11 Q4 11.net.uk.org.info.eu.biz Autres TDL.name Q4 10 Q1 11 Q2 11 Q3 11 Q4 11.org/.biz/.info/.name/.mobi.com/.net cctld 1 Les informations sur les gtld et les cctld citées dans le présent rapport sont des estimations valables à la date de ce rapport et sont sujettes à modification en cas de réception d informations plus complètes. 2

3 RÉPARTITION de la taille de zone des cctld Au total, environ 90,6 millions d enregistrements de cctld ont été effectués au cours du quatrième trimestre 2011, avec l addition de 3,7 millions de noms de domaine, soit une hausse de 4,2 % par rapport au troisième trimestre. Cela représente une augmentation d environ 10,6 millions noms de domaine, soit de 13,2 %, par rapport à il y a un an. Figurant parmi les 20 plus importants cctld, la Pologne, la Suède, les Tokelau et la Fédération de Russie ont chacun bénéficié d une croissance supérieure à 4 % en glissement trimestriel. Au cours du trimestre dernier, quatre noms du top 20 ont dépassé le même seuil. Il existe plus de 290 extensions cctld à l échelle mondiale (Noms de domaine internationalisés inclus), les 10 plus importantes représentant 60 % du total des enregistrements. Principaux registres de cctld par base de noms de domaine, quatrième trimestre de 2011 Source : Zooknic, janvier de (Allemagne) 6..eu (Union européenne) 2..uk (Royaume-Uni) 7..cn (Chine) 3..tk (Tokelau) 8..br (Brésil) 4..nl (Pays-Bas) 9..ar (Argentine) 5..ru (Fédération de Russie) 10..it (Italie) Répartition des cctld Source : Zooknic, janvier 2012 Répartition des cctld Taux de renouvellement des enregistrements.com/.net Source : Verisign, janvier 2012 Taux de renouvellement des registres.com/.net 80% 60% 40% 70% 0 Top Q % 70% 71% 71% 72% Total des cctld 73% 73% 73% 74% 73% 73% 73% Dynamique.Com/.Net 20% Le taux de renouvellement.com/.net pour le quatrième trimestre 2011 s est élevé à 73,5 %, soit une légère hausse par rapport aux 73,3 % du troisième trimestre. Les taux de renouvellement varient d un trimestre à l autre en fonction de la composition de la base de noms expirants et de la contribution de registraires spécifiques. 0% Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q Q2 Q3 Q4 Qu un nom de domaine se rapporte à un site Web ou non est un facteur clé pour les taux de renouvellement, car les noms de domaine qui se rapportent à des sites Web ont plus de chances d être renouvelés. Verisign estime que 88 % des noms de domaine.com et.net se rapportent à un site Web, signifiant qu un utilisateur 3

4 Sites Web.com/.net Source : Verisign, janvier 2012 Une page Web 17% Sites Web.com/.net Pages Web multiples 71% Aucun site Web 12% visitant ce nom de domaine trouvera un site Web. Ces sites peuvent ensuite être décrits davantage, comme comptant plusieurs pages ou n en comptant qu une seule. Les sites Web d une page incluent les pages garées, les sites en construction et les sites-brochures, en plus des pages garées de génération de recettes publicitaires en ligne. La charge quotidienne moyenne de demandes du Système de noms de domaine (DNS) de Verisign au cours du quatrième trimestre s est élevée à 64 milliards, avec un pic à 117 milliards. Par rapport au trimestre précédent, la moyenne quotidienne a augmenté de 8 % et le pic a augmenté de 51 %. En glissement annuel, la moyenne quotidienne a augmenté de 2 % et le pic a augmenté de 59%. LE DÉTOURNEMENT DES NOMS DE DOMAINE EST UNE MENACE SÉRIEUSE, MAIS GÉRABLE Les entreprises et organisations de toutes tailles ont exprimé des inquiétudes de plus en plus fortes concernant le phénomène de «détournement de noms de domaine», qui consiste à transférer frauduleusement des noms de domaines au moyen du vol de mots de passe ou d ingénierie sociale (sécurité de l information). L impact de ces attaques peut être significatif, car leurs auteurs sont généralement capables d obtenir le contrôle total des noms de domaine de leurs victimes souvent pendant une période de temps considérable. Pendant ce temps, les auteurs de ces détournements peuvent escroquer les clients de leurs victimes, utiliser un nom de domaine détourné comme point de lancement d un logiciel malveillant, ou tout simplement ternir la réputation ou la notoriété durement acquise de ses victimes. Bien que les risques liés au détournement des noms de domaine soient significatifs, il s agit d une menace qui peut être considérablement réduite en utilisant les techniques adéquates de planification et d atténuation. Comme le définissent les experts en sécurité, le détournement d un nom de domaine a lieu lorsqu un agresseur falsifie les données d enregistrement de ce nom de domaine, transférant ce nom en dehors du contrôle de son inscrivant légitime et obtenant un contrôle administratif et opérationnel total sur le domaine. Les auteurs de détournements de noms de domaine utilisent une vaste gamme de techniques pour perpétrer leurs attaques, de logiciels espions à des enregistreurs de frappe, en passant par l «ingénierie sociale» : se faire passer pour des inscrivants, des registraires ou d autres entités de la chaîne de confiance dans le but d accéder à des mots de passe et à des informations personnelles. Quelle que soit la technique employée, le résultat final est souvent grave pour les inscrivants. Lorsque l agresseur acquiert le contrôle total d un nom de domaine, il peut l utiliser à sa guise pour satisfaire toute sorte d intentions malveillantes, de la création de ses propres sites Web d escroquerie à l hébergement de contenu illégal et dangereux, en passant par l extorsion du propriétaire original. Pire encore, en fonction de la sophistication de l agresseur, le détournement d un nom de domaine peut être extrêmement difficile à inverser, car les 4

5 enregistrements détournés sont souvent «blanchis» via une série de registraires et d inscrivants différents dans le but de compliquer encore davantage la tâche de l inscrivant légitime souhaitant inverser la fraude. Le niveau d efficacité de cette tactique dépend en partie du niveau de vigilance des victimes en matière de surveillance de leurs noms de domaine. Mais en dépit d une surveillance rigoureuse, les agresseurs peuvent être très rusés, en décidant de ne pas s attaquer aux enregistrements de serveurs de noms et d s avant d avoir effectué plusieurs transferts d un domaine détourné. Les détournements de noms de domaine peuvent pour beaucoup être évités. En utilisant les techniques et les outils adéquats, un inscrivant peut réduire la menace de détournement de façon significative. Examiner les offres de sécurité de votre registraire et tirer parti des outils qu il propose peut s avérer très utile pour atténuer le risque de détournement. La grande majorité des registraires sont conscients de cette menace et sont profondément soucieux de protéger leurs clients contre la fraude. Les inscrivants qui entretiennent des relations actives avec ces registraires et veillent à ce que leurs données d enregistrement et leurs coordonnées soient actualisées peuvent éviter de devenir la «cible facile» que les agresseurs visent parfois. En outre, des pratiques exemplaires en matière de mots de passe similaires à celles qui sont appliquées dans d autres domaines de la sécurité sur Internet deviennent encore plus essentielles pour défendre les noms de domaine contre le détournement. Les inscrivants devraient choisir des mots de passe suffisamment complexes, les changer régulièrement et veiller à ce qu ils soient sûrs. D autres techniques sont légèrement moins évidentes, mais sont facilement accessibles pour les organisations souhaitant instaurer un niveau de protection supérieur contre le détournement. En coulisses, certains registraires, comme c est le cas de Verisign, utilisent une authentification bifactorielle pour protéger les inscrivants. L authentification bifactorielle exige l utilisation à la fois de mots de passe mémorisés et de jetons générateurs de mots de passe lors du traitement des transferts d enregistrements. Pour les domaines qu elle exploite, Verisign offre un service de verrouillage de registre (Registry Lock), qui permet aux inscrivants d établir les conditions selon lesquelles leurs informations d enregistrement peuvent et ne peuvent pas être modifiées. Pour les paramètres les plus rigoureux, Registry Lock exige une interaction directe d humain à humain entre Verisign et le registraire agréé pour qu un enregistrement puisse être transféré. En mettant à profit Registry Lock et les autres outils de verrouillage proposés par les registraires, les inscrivants peuvent réduire considérablement la probabilité de voir leurs enregistrements de noms de domaine modifiés sans en avoir été informés ou avoir fourni leur plein consentement. La menace du détournement des noms de domaine est réelle, et les organisations ont raison de s en inquiéter. Mais avec une vigilance adéquate et des outils efficaces, c est une menace contre laquelle toutes les organisations, de toutes tailles, peuvent se défendre. 5

6 EN SAVOIR PLUS Pour vous abonner ou pour accéder aux archives des Dossiers de l industrie relatifs aux noms de domaine, veuillez consulter le site Inc.com/DNIB. Veuillez envoyer vos commentaires ou vos questions par à l adresse À PROPOS DE VERISIGN VeriSign, Inc. (NASDAQ: VRSN) est un fournisseur reconnu de services d infrastructure Internet dans un monde relié en réseau. Plusieurs milliards de fois par jour, VeriSign permet aux entreprises et aux consommateurs du monde entier de se connecter en ligne en toute confiance. Vous pouvez trouver plus d informations et d actualités sur le site Méthodologie de Zooknic Méthodologie de ZooknicPour les données relatives aux gtld citées avec ZookNIC comme source, l analyse s appuie sur une comparaison des changements des fichiers de zone racines complétée par des données WHOIS sur un échantillon statistique de noms de domaine énumérant les registraires responsables d un nom de domaine particulier ainsi que l emplacement des inscrivants. Les données ont une marge d erreur basée sur la taille des échantillons et du marché. Les informations relatives aux cctld se basent sur l analyse des fichiers de zone racines. Pour tout complément d information, veuillez consulter le site VerisignInc.com 2012 VeriSign, Inc. Tous droits réservés. VERISIGN, le logo VERISIGN, et les autres marques commerciales, marques de services et designs sont des marques commerciales déposées ou non déposées appartenant à VeriSign, Inc. et à ses filiales aux États-Unis et à l étranger. Toutes les autres marques sont détenues par leurs propriétaires respectifs. Les énoncés contenus dans le présent communiqué, à l exception des informations et données rétrospectives, constituent des énoncés prospectifs au sens de l article 27A du Securities Act de 1933 et de l article 21E du Securities Exchange Act de Ces énoncés impliquent des risques et des incertitudes susceptibles d entraîner une différence notable entre les résultats réels de VeriSign et les résultats formulés ou sous-entendus dans de tels énoncés prospectifs. Ces risques et incertitudes potentiels comprennent, sans s y limiter, l incertitude liée aux revenus et bénéfices futurs ainsi que les fluctuations éventuelles attachées aux résultats d activité trimestrielle en raison de facteurs tels que la concurrence, la pression des prix résidant dans les offres de services concurrents à des tarifs inférieurs aux nôtres ainsi que les changements de pratiques de marketing incluant celles des registraires tiers ; les conditions difficiles de l économie mondiale ; les difficultés liées à la privatisation actuelle de l administration Internet ; l issue de difficultés légales ou autres résultant de nos activités ou des activités de registraires ou des déposants ; les nouvelles ou les actuelles lois et réglementations gouvernementales ; les changements de comportement des clients, des plateformes Internet et des modèles de navigateurs ; l incertitude quant au fait que Verisign développera et commercialisera avec succès de nouveaux services ; l incertitude sur la question de l acceptation de nos services sur le marché ou celle de la génération de revenus ; les interruptions de système ; les failles de sécurité ; les attaques menées par des pirates, virus ou actes de vandalisme intentionnels ; l incertitude attachée aux dépenses et à la durée des services de transition ainsi qu aux réclamations d indemnisations liées à des cessions achevées ; l incertitude relative à l accomplissement par le Projet Apollo de ses objectifs annoncés ; l impact de l introduction des nouveaux gtld ; l incertitude relative à la question de savoir si l Accord d enregistrement.com sera conclu d ici le 1er décembre 2012 ou non ; ainsi que la date à laquelle un directeur financier sera nommé. Plus d informations relatives aux facteurs de risque potentiel susceptibles d affecter les résultats d activité et financiers de la Société figurent dans les documents déposés par VeriSign auprès de la SEC, en particulier le rapport annuel de la société sur le formulaire 10-K pour l exercice clos le 31 décembre 2011, les rapports trimestriels sur le formulaire 10-Q, et les rapports actuels sur le formulaire 8-K. Verisign décline toute obligation d actualiser ces énoncés prospectifs après la date de cette annonce.

DOSSIER DE L INDUSTRIE RELATIF AUX NOMS DE DOMAINE VOLUME 8 - NUMÉRO 4 - DÉCEMBRE 2011

DOSSIER DE L INDUSTRIE RELATIF AUX NOMS DE DOMAINE VOLUME 8 - NUMÉRO 4 - DÉCEMBRE 2011 DOSSIER DE L INDUSTRIE RELATIF AUX NOMS DE DOMAINE VOLUME 8 - NUMÉRO 4 - DÉCEMBRE 2011 LE RAPPORT DE VERISIGN SUR LES NOMS DE DOMAINE En tant qu opérateur de registre mondial pour les noms de domaine.com

Plus en détail

DOSSIER DE L INDUSTRIE RELATIF AUX NOMS DE DOMAINE VOLUME 9 NUMÉRO 2 - JUILLET 2012

DOSSIER DE L INDUSTRIE RELATIF AUX NOMS DE DOMAINE VOLUME 9 NUMÉRO 2 - JUILLET 2012 DOSSIER DE L INDUSTRIE RELATIF AUX NOMS DE DOMAINE VOLUME 9 NUMÉRO 2 - JUILLET 2012 RAPPORT DE VERISIGN SUR LES NOMS DE DOMAINE En tant qu opérateur de registre mondial pour les noms de domaine.com et.net,

Plus en détail

DOSSIER DE L INDUSTRIE RELATIF AUX NOMS DE DOMAINE VOLUME 9 - NUMÉRO 4 - DÉCEMBRE 2012

DOSSIER DE L INDUSTRIE RELATIF AUX NOMS DE DOMAINE VOLUME 9 - NUMÉRO 4 - DÉCEMBRE 2012 DOSSIER DE L INDUSTRIE RELATIF AUX NOMS DE DOMAINE VOLUME 9 - NUMÉRO 4 - DÉCEMBRE 2012 RAPPORT DE VERISIGN SUR LES NOMS DE DOMAINE EN TANT QU OPÉRATEUR DE REGISTRE MONDIAL POUR LES NOMS DE DOMAINE.COM

Plus en détail

DOSSIER DE L INDUSTRIE RELATIF AUX NOMS DE DOMAINE VOLUME 10 - NUMÉRO 1 - AVRIL 2013

DOSSIER DE L INDUSTRIE RELATIF AUX NOMS DE DOMAINE VOLUME 10 - NUMÉRO 1 - AVRIL 2013 DOSSIER DE L INDUSTRIE RELATIF AUX NOMS DE DOMAINE VOLUME 10 - NUMÉRO 1 - AVRIL 2013 RAPPORT DE VERISIGN SUR LES NOMS DE DOMAINE EN TANT QU OPÉRATEUR DE REGISTRE MONDIAL POUR LES NOMS DE DOMAINE.COM ET.NET,

Plus en détail

LE DOMAIN NAME INDUSTRY BRIEF VOLUME 8 - NUMERO 2 - MAI 2011

LE DOMAIN NAME INDUSTRY BRIEF VOLUME 8 - NUMERO 2 - MAI 2011 LE DOMAIN NAME INDUSTRY BRIEF VOLUME 8 - NUMERO 2 - MAI 2011 LE RAPPORT DE VERISIGN SUR LE NOM DE DOMAINE EN TANT QU OPERATEUR DE REGISTRE.COM ET.NET, VERISIGN FAIT UN ETAT DES LIEUX DU SECTEUR DES NOMS

Plus en détail

DOSSIER SUR LE SECTEUR DES NOMS DE DOMAINE VOLUME 11 - NUMÉRO 2 - AOÛT 2014

DOSSIER SUR LE SECTEUR DES NOMS DE DOMAINE VOLUME 11 - NUMÉRO 2 - AOÛT 2014 DOSSIER SUR LE SECTEUR DES NOMS DE DOMAINE VOLUME 11 - NUMÉRO - AOÛT 1 RAPPORT DE VERISIGN SUR LES NOMS DE DOMAINE LEADER MONDIAL DU SECTEUR DES NOMS DE DOMAINE ET DE LA SÉCURITÉ D'INTERNET, VERISIGN ÉTUDIE

Plus en détail

DOSSIER SUR LE SECTEUR DES NOMS DE DOMAINE VOLUME 11 - NUMÉRO 3 - DÉCEMBRE 2014

DOSSIER SUR LE SECTEUR DES NOMS DE DOMAINE VOLUME 11 - NUMÉRO 3 - DÉCEMBRE 2014 DOSSIER SUR LE SECTEUR DES NOMS DE DOMAINE VOLUME 11 - NUMÉRO 3 - DÉCEMBRE 2014 RAPPORT DE VERISIGN SUR LES NOMS DE DOMAINE LEADER MONDIAL DU SECTEUR DES NOMS DE DOMAINE ET DE LA SÉCURITÉ D'INTERNET, VERISIGN

Plus en détail

DOSSIER SUR LE SECTEUR DES NOMS DE DOMAINE VOLUME 12 - NUMÉRO 2 - JUIN 2015

DOSSIER SUR LE SECTEUR DES NOMS DE DOMAINE VOLUME 12 - NUMÉRO 2 - JUIN 2015 DOSSIER SUR LE SECTEUR DES NOMS DE DOMAINE VOLUME 12 - NUMÉRO 2 - JUIN 2015 RAPPORT DE VERISIGN SUR LES NOMS DE DOMAINE LEADER MONDIAL DU SECTEUR DES NOMS DE DOMAINE ET DE LA SÉCURITÉ D'INTERNET, VERISIGN

Plus en détail

L ACEI exploite un DNS sans aucun temps d arrêt. 60 Secondes dans la vie de L ACEI, Rapport annuel 2008-2009

L ACEI exploite un DNS sans aucun temps d arrêt. 60 Secondes dans la vie de L ACEI, Rapport annuel 2008-2009 L ACEI exploite un DNS sans aucun temps d arrêt 60 Secondes dans la vie de L ACEI, Rapport annuel 2008-2009 Plus de quatre cent mille fois par minute, on exécute une transaction en ligne liée à un nom

Plus en détail

"Nouveaux GTLD: défis et opportunités à venir" www.misoc.ma

Nouveaux GTLD: défis et opportunités à venir www.misoc.ma "Nouveaux GTLD: défis et opportunités à venir" www.misoc.ma 1,966,514,816 Internautes (Juin 2010), (internetworldstats) 205 Millions de sites Internet, 1500 Milliards de dollars de profits économiques

Plus en détail

Accord d Hébergement Web Mutualisé

Accord d Hébergement Web Mutualisé Les Conditions qui suivent s appliquent aux services d hébergement Web mutualisé et aux services associés de Radiant achetés sur le site Web de Radiant ou sur les sites d autres partenaires. D autres services

Plus en détail

ICANN. coordonner au niveau global les systèmes d identifiant unique d Internet et

ICANN. coordonner au niveau global les systèmes d identifiant unique d Internet et PLAN STRATÉGIQUE ICANN JUILLET 2011 JUIN 2014 ICANN Un Monde. Un Internet. L ICANN est une organisation mondiale qui coordonne les systèmes d identifiant unique d Internet dans le monde entier pour le

Plus en détail

Un livre blanc des L EMAIL, VECTEUR DE MENACES POUR LA SÉCURITÉ DES PME 5 RÉALITÉS QUE TOUTE PME DOIT CONNAÎTRE SUR LA SÉCURITÉ DE L EMAIL

Un livre blanc des L EMAIL, VECTEUR DE MENACES POUR LA SÉCURITÉ DES PME 5 RÉALITÉS QUE TOUTE PME DOIT CONNAÎTRE SUR LA SÉCURITÉ DE L EMAIL Un livre blanc des L EMAIL, VECTEUR DE MENACES POUR LA SÉCURITÉ DES PME 5 RÉALITÉS QUE TOUTE PME DOIT CONNAÎTRE SUR LA SÉCURITÉ DE L EMAIL En dépit du succès grandissant des outils de communication en

Plus en détail

Conditions d'utilisation 1. Applicabilité et informations juridiques

Conditions d'utilisation 1. Applicabilité et informations juridiques Conditions d'utilisation 1. Applicabilité et informations juridiques Votre accès au site web www.drogistenverband.ch et à ses pages signifie que vous avez compris et accepté les conditions d utilisation

Plus en détail

La situation est bien pire qu on ne le pense: De la mauvaise qualité des processus documentaires découle des risques majeurs pour les entreprises

La situation est bien pire qu on ne le pense: De la mauvaise qualité des processus documentaires découle des risques majeurs pour les entreprises Un livre blanc d IDC sponsorisé par Ricoh Juin 2012 Points Clés La situation est bien pire qu on ne le pense: De la mauvaise qualité des processus documentaires découle des risques majeurs pour les entreprises

Plus en détail

Trois entreprises sur cinq souffrent d une infrastructure informatique inadaptée

Trois entreprises sur cinq souffrent d une infrastructure informatique inadaptée L environnement commercial actuel présente à la fois d innombrables opportunités et de multiples risques. Cette dichotomie se révèle dans le monde de l informatique (et dans les conseils d administration

Plus en détail

Doc cctld 36-F. Original: anglais SECTEUR DE LA NORMALISATION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS

Doc cctld 36-F. Original: anglais SECTEUR DE LA NORMALISATION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS UNION INTERNATIONALE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS SECTEUR DE LA NORMALISATION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS PERIODE D ÉTUDES 2001-2004 Origine: Titre: Original: anglais Atelier sur les expériences des Pays Membres

Plus en détail

Meilleures pratiques de l authentification:

Meilleures pratiques de l authentification: Meilleures pratiques de l authentification: mettre le contrôle à sa place LIVRE BLANC Avantages d un environnement d authentification totalement fiable : Permet au client de créer son propre token de données

Plus en détail

2011 Etude sur le second marché des noms de domaine

2011 Etude sur le second marché des noms de domaine Etude sur le second marché des noms de domaine Les chiffres présentent certaines différences par rapport à l année précédente : bien que le nombre de domaines vendus et le volume des ventes aient diminué,

Plus en détail

Informations importantes au sujet de ce séminaires

Informations importantes au sujet de ce séminaires Informations importantes au sujet de ce séminaires L émetteur de votre téléphone a été désactivé. Si vous avez une question, veuillez la noter dans la case Q&A prévue à cet effet. Nous répondrons aux questions

Plus en détail

EmailGarage 6.0 campaign manager. Acceptable Use Policy

EmailGarage 6.0 campaign manager. Acceptable Use Policy EmailGarage 6.0 campaign manager Acceptable Use Policy Introduction Échanger des informations avec d autres internautes est généralement une question de bon sens et de courtoisie envers autrui. La majorité

Plus en détail

Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs

Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs Présentation aux investisseurs Mars 008 Bernard Dorval Chef de groupe, Services bancaires aux entreprises et assurance, et coprésident, TD Canada Trust Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs De

Plus en détail

RSA ADAPTIVE AUTHENTICATION

RSA ADAPTIVE AUTHENTICATION RSA ADAPTIVE AUTHENTICATION Plate-forme complète d authentification et de détection des fraudes D UN COUP D ŒIL Mesure du risque associé aux activités de connexion et de postconnexion via l évaluation

Plus en détail

PROPOSITION REVISEE DE CHAMBRE DE COMPENSATION DEPOSEES FEVRIER 21010

PROPOSITION REVISEE DE CHAMBRE DE COMPENSATION DEPOSEES FEVRIER 21010 PROPOSITION REVISEE DE CHAMBRE DE COMPENSATION DEPOSEES FEVRIER 21010 POUR MARQUES 1. Introduction La proposition d établir une chambre de compensation des marques était parmi les solutions potentielles

Plus en détail

C O N D I T I O N S G É N É R A L E S

C O N D I T I O N S G É N É R A L E S VERSION GLOBALE 13 novembre 20142 mai 2014 C O N D I T I O N S G É N É R A L E S D E S E R V I C E 1. INTRODUCTION VOLVO souhaite vous offrir les meilleurs Services disponibles (tels que définis au bas

Plus en détail

Entamez de nouvelles relations en toute confiance

Entamez de nouvelles relations en toute confiance Solutions LexisNexis WorldCompliance Entamez de nouvelles relations en toute confiance Contrôlez et visualisez vos connexions pour protéger votre entreprise WorldCompliance WorldCompliance a la base de

Plus en détail

COMMENT DEPOSER UN NOM DE DOMAINE?

COMMENT DEPOSER UN NOM DE DOMAINE? Le nom de domaine est l identité d une entreprise ou organisation sur Internet. Il se compose de deux éléments. 1 - un domaine de 2 ème niveau appelé aussi «racine» : suite de caractères correspondant

Plus en détail

CONDITIONS D'UTILISATION et VENTE

CONDITIONS D'UTILISATION et VENTE CONDITIONS D'UTILISATION et VENTE Ces Conditions d'utilisation (ci-après «Conditions») régissent la relation entre GENEDYS SAS («Genedys» ou «nous») et vous, ou, si vous représentez un employeur ou un

Plus en détail

Déclaration de protection des données

Déclaration de protection des données Déclaration de protection des données Valable à partir du 9 juillet 2015 1 Traitement des données personnelles 3 2 Pas d enregistrement d informations concernant les paiements 3 3 Définition des données

Plus en détail

Noms de domaine la révolution est en marche! Gregg Vandenberghe

Noms de domaine la révolution est en marche! Gregg Vandenberghe 27 Novembre 2014 à 15h Noms de domaine la révolution est en marche! Gregg Vandenberghe Gregg Vandenberghe Fondateur gregg@domaine-pack.fr Noms de domaine & hébergement Création et positionnement Web SOMMAIRE

Plus en détail

Sécurité. Tendance technologique

Sécurité. Tendance technologique Sécurité Tendance technologique La sécurité englobe les mécanismes de protection des données et des systèmes informatiques contre l accès, l utilisation, la communication, la manipulation ou la destruction

Plus en détail

COMMENT DÉPOSER UN NOM DE DOMAINE?

COMMENT DÉPOSER UN NOM DE DOMAINE? COMMENT DÉPOSER UN NOM DE DOMAINE? Définir son nom de domaine Choix de la racine Choix de l extension Déposer un nom de domaine Déposer un «.fr» Déposer un «.com» Dépôt d une autre extension Maintenance

Plus en détail

Nouvelles bases gtld Nouvelles extensions d'internet

Nouvelles bases gtld Nouvelles extensions d'internet Nouvelles bases gtld Nouvelles extensions d'internet Agenda Aperçu des noms de domaines, du calendrier gtld et du programme des nouveaux gtld Pourquoi l'icann fait cela; impact potentiel de cette initiative

Plus en détail

Olivier Ricou. 19 février 2010 à l'espci LRDE EPITA. La gouvernance de l'internet. Olivier Ricou. Le pouvoir technique. d'adressage.

Olivier Ricou. 19 février 2010 à l'espci LRDE EPITA. La gouvernance de l'internet. Olivier Ricou. Le pouvoir technique. d'adressage. LRDE EPITA 19 février 2010 à l'espci 1 / 25 4 pouvoirs le pouvoir ou normatif, le pouvoir, le pouvoir, le pouvoir. 2 / 25 achète un nom Les acteurs Bureau d enregistrement enregistre les domaines dans

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du quatrième trimestre et de l exercice 2011

Intact Corporation financière annonce ses résultats du quatrième trimestre et de l exercice 2011 Communiqué de presse TORONTO, le 8 février 2012 Intact Corporation financière annonce ses résultats du quatrième trimestre et de l exercice 2011 Croissance des primes de près de 50 % au quatrième trimestre,

Plus en détail

Retour à la croissance

Retour à la croissance Après une forte amélioration de ses résultats au T4 2010 et la finalisation de ses programmes d investissement et de réorganisation, Eurofins réaffirme ses objectifs à moyen terme 28 janvier 2011 A l occasion

Plus en détail

Rapport 2011 - Phishing-Initiative.com. http://www.phishing-initiative.com

Rapport 2011 - Phishing-Initiative.com. http://www.phishing-initiative.com http://www.phishing-initiative.com Un projet de : L action de Phishing-Initiative en 2011 Ce document est sous licence Creative Commons «CC BY-NC-SA 3.0» 1 Il peut être diffusé librement, mais toute utilisation

Plus en détail

SERVICES GÉRÉS DE SÉCURITÉ (MSS)

SERVICES GÉRÉS DE SÉCURITÉ (MSS) SERVICES GÉRÉS DE SÉCURITÉ (MSS) L INITIATIVE EN CYBERSÉCURITÉ La cybercriminalité devient un facteur important pour les chefs de l information, les professionnels en TI, mais aussi pour les chefs des

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION PREMIER TRIMESTRE EXERCICE 2014

RAPPORT DE GESTION PREMIER TRIMESTRE EXERCICE 2014 RAPPORT DE GESTION Immunotec Inc. («Immunotec» ou la «société») s emploie à améliorer le style et la qualité de vie des gens au quotidien en offrant, par l intermédiaire de son réseau de consultants indépendants

Plus en détail

Conditions générales (CG) Domaine

Conditions générales (CG) Domaine Conditions générales (CG) Domaine Avril 2015, Copyright Webland AG 2015 Index I. Domaine d application et de validité II. Prix et conditions de paiement III. IV. Début et durée du contrat Renouvellement

Plus en détail

DOLLARAMA ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR SON DEUXIÈME TRIMESTRE

DOLLARAMA ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR SON DEUXIÈME TRIMESTRE Pour diffusion immédiate DOLLARAMA ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR SON DEUXIÈME TRIMESTRE MONTRÉAL (Québec), le 12 septembre 2012 Dollarama inc. (TSX : DOL) («Dollarama» ou la «Société») fait état aujourd

Plus en détail

Gemalto publie son chiffre d affaires du 1 er trimestre 2010

Gemalto publie son chiffre d affaires du 1 er trimestre 2010 Gemalto publie son chiffre d affaires du 1 er trimestre Chiffre d affaires en hausse à 390 millions d euros Croissance de la Téléphonie Mobile, portée par les logiciels et services Amélioration du mix

Plus en détail

Variation totale en %

Variation totale en % jeudi 16 février 2012 Kingfisher annonce un chiffre d'affaires en progression de 2,2 % au quatrième trimestre, en hausse de 4,0 % à taux de change constants (+ 0,9 % à surface comparable). Le groupe prévoit

Plus en détail

Directive de sécurité sur la sauvegarde des données en ligne

Directive de sécurité sur la sauvegarde des données en ligne Directive de sécurité sur la sauvegarde des données en ligne Entrée en vigueur le 18 juin 2010 Préparé et sous la responsabilité de la Direction des services juridiques Section affaires juridiques Approuvé

Plus en détail

Résultats financiers et d exploitation du quatrième trimestre et de l exercice 2005

Résultats financiers et d exploitation du quatrième trimestre et de l exercice 2005 Résultats financiers et d exploitation du quatrième trimestre et de l exercice 2005 16 février 2006 P. 1 Mise en garde - énoncés prospectifs Certains énoncés contenus dans cette présentation concernant

Plus en détail

noms de domaine.be & agents d enregistrement

noms de domaine.be & agents d enregistrement noms de domaine.be & agents d enregistrement 2014 2 Nombre de nouveaux enregistrements.be 193.659 222.919 232.746 257.637 267.780 306.341 299.846 264.930 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 Evolution

Plus en détail

Note technique. BlackBerry Enterprise Server pour Microsoft Exchange

Note technique. BlackBerry Enterprise Server pour Microsoft Exchange BlackBerry Enterprise Server pour Microsoft Exchange Mise à jour de la version de Java SE 6 que vous utilisez avec BlackBerry Enterprise Server Version: 5.0 Service Pack: 4 Note technique Publié : 2013-06-25

Plus en détail

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 Communiqué premier TRIMESTRE 2011 Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 L information financière fournie dans le présent communiqué est basée sur les états financiers consolidés

Plus en détail

Communiqué de Presse. Contact Presse:

Communiqué de Presse. Contact Presse: Communiqué de Presse Contact Presse: Annabelle Sou Fortinet + 33 (0)4 89 87 05 76 asou@fortinet.com L Etude Mondiale Fortinet Montre la Forte Détermination de la Génération Y à Transgresser les Politiques

Plus en détail

TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION

TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION A. Objet général TIM HORTONS INC. POLITIQUE SUR LES CONTRÔLES ET PROCÉDURES DE COMMUNICATION DE L INFORMATION Adoptée le 27 octobre 2009 (dernière mise à jour le 6 novembre 2013) L adoption de la présente

Plus en détail

PRATIQUE D UTILISATION DU RÉSEAU DE TÉLÉCOMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL

PRATIQUE D UTILISATION DU RÉSEAU DE TÉLÉCOMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL PRATIQUE D UTILISATION DU RÉSEAU DE TÉLÉCOMMUNICATION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL 1.0 BUT En référence aux politiques de communication et de gestion de l information

Plus en détail

reuteler & cie SA Chemin de la Vuarpillière 29 CH-1260 Nyon Switzerland Tel +41 22 363 79 40 Fax +41 22 363 79 49 mail@reuteler.

reuteler & cie SA Chemin de la Vuarpillière 29 CH-1260 Nyon Switzerland Tel +41 22 363 79 40 Fax +41 22 363 79 49 mail@reuteler. La marque - FAQs Délivrée par l autorité compétente, la marque enregistrée est un signe distinctif protégé permettant à une entreprise de différencier ses produits ou ses services de ceux d autres entreprises.

Plus en détail

AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTREMENTS INTERNET POLITIQUE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS RELATIFS AUX NOMS DE DOMAINE PLAINTE

AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTREMENTS INTERNET POLITIQUE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS RELATIFS AUX NOMS DE DOMAINE PLAINTE AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTREMENTS INTERNET POLITIQUE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS RELATIFS AUX NOMS DE DOMAINE PLAINTE Différend numéro: 03-0303 Nom de domaine: Plaignant: Titulaire: Membre unique

Plus en détail

NOTICE ANNUELLE LA BANQUE TORONTO-DOMINION

NOTICE ANNUELLE LA BANQUE TORONTO-DOMINION NOTICE ANNUELLE LA BANQUE TORONTO-DOMINION Toronto-Dominion Centre Toronto (Ontario) Canada M5K 1A2 Le 28 février 2000 Avis de distribution Le présent document doit être accompagné d un exemplaire de tous

Plus en détail

ENREGISTREMENT DU NOM DE DOMAINE

ENREGISTREMENT DU NOM DE DOMAINE ENREGISTREMENT DU NOM DE DOMAINE 14/11/2008 Chaque ordinateur est identifié sur Internet par un numéro dit adresse IP (internet protocol) composé d une série de chiffres. Pour permettre la lisibilité et

Plus en détail

Enquête Unisys Security Insights : 2015 Point de vue des consommateurs français

Enquête Unisys Security Insights : 2015 Point de vue des consommateurs français L opinion des consommateurs français sur : Le niveau de sécurité des données personnelles pour chaque industrie Les organisations collectant des données personnelles via les appareils connectés Les recherches

Plus en détail

Observatoire des PME exportatrices d Ile-de-France

Observatoire des PME exportatrices d Ile-de-France Observatoire des PME exportatrices d Ile-de-France Enquête 2015 Réalisation : ACTEL Données source : Direction régionale des douanes Ile-de-France Ouest 1 Observatoire des PME exportatrices d Ile-de-France

Plus en détail

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.035.523,20 Siège social : 133, boulevard National 92500 Rueil-Malmaison R.C.S Nanterre B 343 006 151

RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.035.523,20 Siège social : 133, boulevard National 92500 Rueil-Malmaison R.C.S Nanterre B 343 006 151 RIBER Société anonyme au capital de EUR 3.035.523,20 Siège social : 133, boulevard National 92500 Rueil-Malmaison R.C.S Nanterre B 343 006 151 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL DE SURVEILLANCE A L ASSEMBLEE

Plus en détail

Ready? Or not? Comparer les opportunités de demain et les risques futurs. Une enquête mondiale sur les tendances en termes de sécurité informatique.

Ready? Or not? Comparer les opportunités de demain et les risques futurs. Une enquête mondiale sur les tendances en termes de sécurité informatique. Ready? Or not? Comparer les opportunités de demain et les risques futurs. Une enquête mondiale sur les tendances en termes de sécurité informatique. Be Ready for What s Next. kaspersky.com/fr/beready Sommaire

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du premier trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du premier trimestre Communiqué de presse Toronto, le 6 mai 2015 Intact Corporation financière annonce ses résultats du premier trimestre Le résultat opérationnel net par action de 1,37 $ au premier trimestre de 2015 a augmenté

Plus en détail

Gemalto publie son chiffre d affaires du 1 er trimestre 2009

Gemalto publie son chiffre d affaires du 1 er trimestre 2009 Gemalto publie son chiffre d affaires du 1 er trimestre 2009 Chiffre d affaires de 367 millions d euros, conforme aux attentes d un retour à la saisonnalité habituelle Forte croissance du segment Sécurité

Plus en détail

Les noms de domaines: le bien immobilier du 21ème siècle

Les noms de domaines: le bien immobilier du 21ème siècle Les noms de domaines: le bien immobilier du 21ème siècle Investir dans les noms de domaines est plus lucratif que d'investir dans des actions 2007 n'a certainement pas été une bonne année pour les investisseurs

Plus en détail

noms de domaine.be & agents d enregistrement

noms de domaine.be & agents d enregistrement noms de domaine.be & agents d enregistrement 2013 2 Nombre de nouveaux enregistrements.be 147.022 193.659 222.919 232.746 257.637 267.780 306.341 299.846 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 Evolution

Plus en détail

DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2015 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS

DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2015 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2015 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS LA BANQUE ROYALE DU CANADA DÉCLARE SES RÉSULTATS POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2015 Sauf indication contraire, tous les montants sont libellés

Plus en détail

Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization)

Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization) Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization) Préparé par : Zeus Kerravala Les cinq raisons majeures pour déployer SDN et NFV NetworkWorld,

Plus en détail

Solutions de sécurité des données Websense. Sécurité des données

Solutions de sécurité des données Websense. Sécurité des données Sécurité des données Data Security Suite Data Discover Data Monitor Data Protect Data Endpoint Solutions de sécurité des données Sécurité des Données: l approche de permet d assurer l activité de l entreprise

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC.

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. Adoptée le 28 septembre 2009 (Modification la plus récente : novembre 2013) La présente charte

Plus en détail

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Objectif 1 L objectif de la présente norme est de spécifier la comptabilisation d

Plus en détail

RÉALIGNEMENT DES SECTEURS

RÉALIGNEMENT DES SECTEURS LE GROUPE BANQUE TD PUBLIE LE DOCUMENT INFORMATION FINANCIÈRE SUPPLÉMENTAIRE QUI TIENT COMPTE DU RÉALIGNEMENT DES SECTEURS, DE LA MISE EN ŒUVRE DE NOUVELLES NORMES IFRS ET DES MODIFICATIONS APPORTÉES À

Plus en détail

Téléconférence sur la privatisation de la filiale Bell Aliant à l intention des analystes. Le 23 juillet 2014

Téléconférence sur la privatisation de la filiale Bell Aliant à l intention des analystes. Le 23 juillet 2014 Téléconférence sur la privatisation de la filiale Bell Aliant à l intention des analystes Le 23 juillet 2014 Avis concernant les déclarations prospectives Certaines déclarations faites dans cette présentation

Plus en détail

INSCRIPTION AU CONTRAT PANASONIC PREMIUM SERVICE PACK, 5 JOURS DE TEMPS MOYEN DE RÉPARATION

INSCRIPTION AU CONTRAT PANASONIC PREMIUM SERVICE PACK, 5 JOURS DE TEMPS MOYEN DE RÉPARATION A5-TERMS-FR-CODES:Layout 1 16/7/07 16:13 Page 1 Merci de conserver ces documents dans un endroit sûr. Ils contiennent des informations importantes concernant l'enregistrement de votre produit au service

Plus en détail

DÉTAILS ET PRINCIPES TOUCHANT LA PROPOSITION DE REDEVANCES RÉVISÉES

DÉTAILS ET PRINCIPES TOUCHANT LA PROPOSITION DE REDEVANCES RÉVISÉES Affiché 2004/05/12 DÉTAILS ET PRINCIPES TOUCHANT LA PROPOSITION DE REDEVANCES RÉVISÉES MAI 2004 GÉNÉRALITÉS Le présent document («Détails et principes») fournit des renseignements supplémentaires qui viennent

Plus en détail

Concours Un jeu d enfant!

Concours Un jeu d enfant! Règlements officiels de participation au concours 1. Durée du concours Le concours «Un jeu d enfant!» (ci après nommé «le concours» se déroule au Québec, à compter du samedi 29 mars 2014 09h00:01 HE, jusqu

Plus en détail

Genworth MI Canada continue d afficher une solide rentabilité au deuxième trimestre

Genworth MI Canada continue d afficher une solide rentabilité au deuxième trimestre Genworth MI Canada continue d afficher une solide rentabilité au deuxième trimestre Toronto, ONTARIO (Le 30 juillet 2009) Genworth MI Canada Inc. (TSX : MIC) a présenté aujourd hui des résultats solides

Plus en détail

Vérification des procédures en fin d exercice

Vérification des procédures en fin d exercice Vérification des procédures en fin d exercice DIVERSIFICATION DE L ÉCONOMIE DE L OUEST CANADA Direction générale de la vérification et de l évaluation Décembre 2011 Table des matières 1.0 Résumé 1 2.0

Plus en détail

Pour considération par le GNSO: centrale de marques de commerce Octobre 2009

Pour considération par le GNSO: centrale de marques de commerce Octobre 2009 Pour considération par le GNSO: centrale de marques de commerce Octobre 2009 Contenu Introduction........1 Partie I Proposition pour une centrale de marques de commerce... 3 Partie II Extraits de l avant

Plus en détail

Audit indépendant du comité consultatif du système de serveurs racine du DNS

Audit indépendant du comité consultatif du système de serveurs racine du DNS Audit indépendant du comité consultatif du système de serveurs racine du DNS Rapport à l intention de l ICANN (Société pour l attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet) Résumé et Recommandations

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 4 novembre 2015 Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Résultat opérationnel net par action de 1,47 $, en hausse de 7 % par rapport

Plus en détail

LES RÉGIMES SUPPLÉMENTAIRES DE RETRAITE POUR LES CADRES SUPÉRIEURS AU CANADA

LES RÉGIMES SUPPLÉMENTAIRES DE RETRAITE POUR LES CADRES SUPÉRIEURS AU CANADA SANTÉ AVOIRS CARRIÈRE LES RÉGIMES SUPPLÉMENTAIRES DE RETRAITE POUR LES CADRES SUPÉRIEURS AU CANADA PRINCIPAUX RÉSULTATS OBTENUS AVEC LA BASE DE DONNÉES MERCER SUR LES RSR (MISE À JOUR DE 2014) AVRIL 2015

Plus en détail

Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques

Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques Atos consolide son leadership mondial dans les services numériques Atos annonce le projet d acquisition de l activité d externalisation informatique de Xerox Atos et Xerox vont établir une coopération

Plus en détail

CONTRAT ENTRE L UTILISATEUR ET VACACIONES EDREAMS, S.L. («edreams»)

CONTRAT ENTRE L UTILISATEUR ET VACACIONES EDREAMS, S.L. («edreams») Conditions Générales edreams CONTRAT ENTRE L UTILISATEUR ET VACACIONES EDREAMS, S.L. («edreams») Vacaciones edreams, S.L. (société dont les données d identification figurent au bas de ces Conditions Générales,

Plus en détail

Guide de candidature. Module 5

Guide de candidature. Module 5 Guide de candidature Module 5 Notez qu il s agit uniquement d une discussion préliminaire. Les candidats potentiels ne doivent pas s appuyer sur les détails présentés dans le programme relatif aux nouveaux

Plus en détail

CHAMBRE DE COMPENSATION POUR MARQUES DEPOSEES 30 MAI 2011

CHAMBRE DE COMPENSATION POUR MARQUES DEPOSEES 30 MAI 2011 CHAMBRE DE COMPENSATION POUR MARQUES DEPOSEES 30 MAI 2011 1. BUT DE LA CHAMBRE DE COMPENSATION 1.1 La chambre de compensation est un dépôt central d informations authentifiées, emmagasinées et disséminées

Plus en détail

RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE D'ATTAQUES PAR DÉNI DE SERVICE DISTRIBUÉ (DDOS) 1ÈRE ÉDITION 1ER TRIMESTRE 2014

RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE D'ATTAQUES PAR DÉNI DE SERVICE DISTRIBUÉ (DDOS) 1ÈRE ÉDITION 1ER TRIMESTRE 2014 RAPPORT VERISIGN SUR LES TENDANCES EN MATIÈRE D'ATTAQUES PAR DÉNI DE SERVICE DISTRIBUÉ (DDOS) 1ÈRE ÉDITION SYNTHÈSE Ce rapport contient les observations et perspectives issues des limitations mises en

Plus en détail

Power Corporation du Canada annonce ses résultats financiers du deuxième trimestre et du premier semestre de 2015 et ses dividendes

Power Corporation du Canada annonce ses résultats financiers du deuxième trimestre et du premier semestre de 2015 et ses dividendes COMMUNIQUÉ P O U R P U B L I C A T I O N I M M É D I A T E Tous les montants sont en dollars canadiens, sauf indication contraire. Les lecteurs sont priés de se reporter aux sections intitulées «Mesures

Plus en détail

RECOMMANDATIONS SECURITE INTERNET BANKING TRANSACTIONNEL

RECOMMANDATIONS SECURITE INTERNET BANKING TRANSACTIONNEL RECOMMANDATIONS SECURITE INTERNET BANKING TRANSACTIONNEL Cette page doit fournir aux clients toutes les informations concernant la sécurité du site d internet banking transactionnel, en particulier les

Plus en détail

L expertise en sécurité pour toutes les entreprises! Passez à la vitesse supérieure. Kaspersky. avec. Open Space Security

L expertise en sécurité pour toutes les entreprises! Passez à la vitesse supérieure. Kaspersky. avec. Open Space Security L expertise en sécurité pour toutes les entreprises! Passez à la vitesse supérieure 2010 avec Kaspersky Open Space Security Aujourd hui, le réseau d une entreprise est un espace ouvert dynamique, mobile.

Plus en détail

CHAPITRE IV. 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises

CHAPITRE IV. 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises 72 CHAPITRE IV 1. La grande distribution française 4.1 Stratégies d internationalisation des enseignes françaises La distribution française est une des plus importantes au niveau mondial, en raison de

Plus en détail

UNE NOUVELLE MENACE : LA PUB-ILLICITE OU QUAND LA PUBLICITE SERT DE PASSERELLE A LA CYBER CRIMINALITE

UNE NOUVELLE MENACE : LA PUB-ILLICITE OU QUAND LA PUBLICITE SERT DE PASSERELLE A LA CYBER CRIMINALITE UNE NOUVELLE MENACE : LA PUB-ILLICITE OU QUAND LA PUBLICITE SERT DE PASSERELLE A LA CYBER CRIMINALITE La plupart des services gratuits web que nous utilisons aujourd hui -des moteurs de recherche aux emails,

Plus en détail

Le système des noms de domaine d'internet

Le système des noms de domaine d'internet Le système des noms de domaine d'internet Antoine Barthel, Théo Duhautpas, Marc Hensel RESTENA Chaque ordinateur connecté au réseau Internet est identifié de manière unique par son adresse IP et ce sont

Plus en détail

Angle mort organisationnel : Le rôle des processus métiers documentaires dans la croissance du chiffre d affaires

Angle mort organisationnel : Le rôle des processus métiers documentaires dans la croissance du chiffre d affaires Livre blanc IDC réalisé pour Ricoh Septembre 2012 Synthèse Angle mort organisationnel : Le rôle des processus métiers documentaires dans la croissance du chiffre d affaires Angèle Boyd // Joseph Pucciarelli

Plus en détail

Guide de mise à jour. BlackBerry Device Software

Guide de mise à jour. BlackBerry Device Software BlackBerry Device Software SWD-576045-1205102458-002 Table des matières À propos de la mise à jour de logiciels pour votre terminal... 3 Vérifier votre version de BlackBerry Desktop Manager... 3 Mettre

Plus en détail

DIRECTIVE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE

DIRECTIVE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE DIRECTIVE SUR LA GESTION DES PROJETS MAJEURS D INFRASTRUCTURE PUBLIQUE Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme

Plus en détail

Plan opérationnel 2007-08

Plan opérationnel 2007-08 Plan opérationnel 2007-08 Forum public Lisbonne 26 mars 2007 Cycle de planification de l ICANN Diffuser le projet de plan opérationnel : plan annuel sur travail à faire pendant année fiscale en vue d atteindre

Plus en détail

Radialpoint tire parti de la technologie de sécurité Websense de type cloud pour protéger des millions d utilisateurs contre les dernières menaces Web

Radialpoint tire parti de la technologie de sécurité Websense de type cloud pour protéger des millions d utilisateurs contre les dernières menaces Web COMMUNIQUE DE PRESSE Radialpoint tire parti de la technologie de sécurité Websense de type cloud pour protéger des millions d utilisateurs contre les dernières menaces Web Websense ThreatSeeker Cloud fournit

Plus en détail

ISO 17799 : 2005/ISO 27002. Bonnes pratiques pour la gestion de la sécurité de l information. White Paper

ISO 17799 : 2005/ISO 27002. Bonnes pratiques pour la gestion de la sécurité de l information. White Paper White Paper ISO 17799 : 2005/ISO 27002 Bonnes pratiques pour la gestion de la sécurité de l information Éric Lachapelle, CEO Veridion René St-Germain, Président Veridion Sommaire Qu est-ce que la sécurité

Plus en détail

Communiqué - Pour diffusion immédiate MEGA BRANDS COMMUNIQUE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2012

Communiqué - Pour diffusion immédiate MEGA BRANDS COMMUNIQUE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2012 Communiqué - Pour diffusion immédiate MEGA BRANDS COMMUNIQUE SES RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2012 Chiffre d affaires net consolidé en hausse de 18 % au T4 et 12 % pour l exercice

Plus en détail

Kaspersky Fraud Prevention for Endpoints

Kaspersky Fraud Prevention for Endpoints Kaspersky Fraud Prevention for Endpoints www.kaspersky.fr KASPERSKY FRAUD PREVENTION 1. Techniques d attaque du système bancaire en ligne L'appât du gain constitue la principale motivation de la cyber-criminalité.

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 COMMUNIQUÉ PREMIER TRIMESTRE 2014 La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

LES NOMS DE DOMAINE (Notes) TABLE DES MATIÈRES 0.00 GÉNÉRALITÉS... 2 1.00 NOMS DE DOMAINES GÉNÉRIQUES INTERNATIONAUX... 3

LES NOMS DE DOMAINE (Notes) TABLE DES MATIÈRES 0.00 GÉNÉRALITÉS... 2 1.00 NOMS DE DOMAINES GÉNÉRIQUES INTERNATIONAUX... 3 LES NOMS DE DOMAINE (Notes) TABLE DES MATIÈRES 0.00 GÉNÉRALITÉS... 2 1.00 NOMS DE DOMAINES GÉNÉRIQUES INTERNATIONAUX... 3 2.00 NOMS DE DOMAINES À SUFFIXE DE DÉSIGNATION NATIONALE (cctld)... 4 3.00 PROCÉDURE

Plus en détail