Le vieux Lion n aimerait pas que l on retrace son parcours en quelques lignes. Il a tellement défrayé

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le vieux Lion n aimerait pas que l on retrace son parcours en quelques lignes. Il a tellement défrayé"

Transcription

1 La Voix des Français de l Étranger... et d ailleurs J aimerais vous dire Serge Cyril Vinet «L histoire me sera indulgente, car j ai l intention de l écrire.» WINSTON CHURCHILL CONSEILLER HONORAIRE A.F.E. MEMBRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE L ASSOCIATION NATIONALE DES COLLABORATEURS DE MINISTRES ET PARLEMENTAIRES Le vieux Lion n aimerait pas que l on retrace son parcours en quelques lignes. Il a tellement défrayé la chronique, au cours de ces 91 années d existence, qu il nous faudrait plusieurs volumes pour être dans le vrai. C est donc sur la période du sauveur dressé contre le nazisme, que je m attarderai quelque peu, mais sur ce tribun brillant, ce chef de guerre intransigeant qui a changé la face du monde dès le début du conflit, en mobilisant ses compatriotes et sur l artisan du rapprochement avec les États-Unis. L occasion m en est donnée, puisque nous commémorons cette année le cinquantième anniversaire de sa disparition, le 24 janvier 1965 à Londres. L homme aux six campagnes militaires décisives, onze fois ministre, député pendant 40 ans, ne se faisait guère d illusions sur les régimes censés nous conduire : «La Démocratie est le pire de tous les régimes à l exception de tous les autres.» lançait-il, et de rajouter : «Tout le talent en politique consiste à dire ce qui va se passer demain, après-demain, l année prochaine, et d expliquer ensuite pourquoi ça ne s est pas produit» Son opposition radicale au pacifisme et au désarmement l a tenu éloigné du pouvoir pendant 10 ans. Comme bien souvent en pareil cas, et notamment en Angleterre, pendant que d aucuns se voudraient héritiers, d autres revisitent la mémoire collective du héros national avec quelques libertés indécentes. Aujourd hui, sont tenus des propos d une violence inouïe par des pseudos historiens ou journalistes en manque de notoriété qui, tous, ont un point commun : de n être pas nés aux moments des faits. Jugez vous-même. Jérémy Paxman, qui lui a consacré un documentaire sur la BBC, le qualifie d égocentrique invétéré ou de charlatan à ses heures. Jonathan Dimbleby de la télévision publique ajoute : «Je ne suis pas sûr qu un Churchill serait adapté aux complexités de la politique en temps de paix. Sa grandeur fut d être, en réalité, un dictateur démocratique.» Pour parler ainsi, il faut avoir en soi une certaine dose d obscurantisme. L éditorialiste du Daily Mail, docteur en histoire (laquelle), conservateur, ose : «Il est temps de brûler le mythe et l idolâtrie.» et d insister : «Il a été l homme de la situation en 1940 et a mobilisé son pays contre l idée de capituler face à Hitler, dont beaucoup de gens se seraient accommodés à l époque. Mais en s arrêtant à cette image obligée, on ne regarde pas le reste de sa carrière, qui a été pour l essentiel une succession d erreurs de jugement.» Rien que ça Nous eûmes en son temps, parfois même encore, les mêmes diatribes à l égard du Général de Gaulle. Vous aurez toujours quelques hurluberlus soucieux de réécrire l histoire à leur manière c est ainsi Point n est mon propos de décrire la carrière du jeune Winston, député à 26 ans, changeant de parti au gré des circonstances. Non, mon histoire, pardon, son histoire commence le 3 septembre 1939 et son fameux discours aux

2 La Voix des Français de l Étranger... et d ailleurs J aimerais vous dire Communes du 13 mai 1940 : «Je n ai rien d autre à offrir que du sang, des peines, des larmes et des sueurs» À 65 ans, malgré l hostilité de la quasi-totalité de l establishment et du Roi George VI, Winston Churchill devient le chef du gouvernement d union nationale. De suite, à la tête de ce cabinet de guerre, il saisit l urgence de s allier à Staline pour réduire Hitler au silence. John Colleville, l ancien secrétaire de Chamberlain, on ne peut plus sceptique sur le descendant du grand Marlborough, est stupéfait de l énergie déployée par Churchill «Elle est inépuisable, les effets de son zèle se dont immédiatement fait sentir à Whitehall. Les ministères qui avaient continué sous Chamberlain à fonctionner à peu près au rythme du temps de paix, se sont soudain éveillés aux réalités de la guerre. En quelques jours, l urgence de l heure s est imposée aux esprits, et on a pu voir de respectables fonctionnaires courir dans les couloirs. Les atermoiements n étaient plus admis, les standards téléphoniques ont vu quadrupler leur efficacité, les chefs d état-major et les services de planification siégeaient pratiquement sans discontinuer, les horaires de travail réguliers avaient disparu et les week ends avec eux ( ) Churchill, lui, faisait sa sieste d une heure l après-midi, quelles que soient les circonstances, ce qui lui permettait ensuite de travailler jusqu à 2, 3 ou 4 heures du matin et de se replonger dans ses dossiers dès 8 heures du matin.» Ce propagandiste de génie, chef de gouvernement, soldat, député, journaliste, cumulant ces fonctions, houspille les ouvriers, électrise les militaires, mobilise les ministres, tétanise les fonctionnaires, conditionne les populations en les haranguant avec des propos soigneusement choisis qui, aujourd hui encore, font l admiration quant à la mobilisation d une foule, d un conditionnement de tout un peuple. «Vous me demandez ce qu est notre but? Je vous répondrai d un mot : La victoire La victoire à tout prix, la victoire en dépit de toutes les terreurs, la victoire, si long et difficile que puisse être le chemin» C est avant tout un homme de terrain, il n est que rarement au 10 Downing street. La France vaincue, l objectif sans conteste de la Luftwaffe est désormais Londres. Churchill ne se trompe pas en proclamant : «La bataille de France est maintenant terminée ; désormais, c est la bataille d Angleterre qui s engage. De fait, des prestations de la Royal Air Force va dépendre de la survie du monde libre.» Conscient que le monde entier était en feu, il ne pouvait se résoudre à contempler le peuple américain, cette grande démocratie, résolument neutre et isolationniste. Il n eut de cesse de faire appel au Président Roosevelt pendant l année 1940, afin qu il lui fournisse des armes, des munitions, des matières premières, des destroyers et des moteurs d avion, qui vont lui permettre de gagner la bataille d Angleterre. Le 7 décembre 1941, avec Pearl Harbor, précipitera la décision de Roosevelt de se lancer dans ce conflit mondial. Ce tribun talentueux aux nerfs d acier, à l opiniâtreté exemplaire, quasiment irréelle, furent largement les vecteurs de La Plus belle heure, mais selon sa modestie légendaire : «C est le peuple britannique qui avait un cœur de lion. Moi, je n ai eu qu à rugir»

3 La Voix des Français de l Étranger... et d ailleurs J aimerais vous dire En 1922, Winston Churchill décida d acquérir à grands frais le Manoir de Chartwell, situé dans le Kent. Cette magnifique demeure du XVI e, tout en briques, devint la demeure familiale de Churchill. Là où le dernier héros de l Empire britannique cultivait ses jardins secrets, mêlant ainsi, selon ses humeurs, écriture et peinture. Le tout avec talent, selon son habitude Winston s adonnait aux pinceaux, conjurant la dépression qui s ensuivit au fiasco des Dardanelles. De passetemps, ce devint une passion. À telle enseigne qu au cours de ses traversées du désert, c est plus de 500 toiles, tendance impressionniste, qu il mit à jour, notamment des paysages de France, pour le plus grand bonheur des collectionneurs. Dans la succession de Mary Soamses, la seconde fille de Winston, épouse du commissaire européen à Bruxelles dans le début des années 1970 du sémillant Sir Christofer Soamses ; une quinzaine de toiles ont été adjugées et vendues par Sotheby s dont La Mare aux poissons rouges à Chartwell à plus de 2 millions d uros. Mais Winston Churchill, c est aussi l écriture, couronnée par le Prix Nobel de Littérature en 1953, notamment pour les 6 volumes de la Seconde Guerre mondiale. Étonnement de l intéressé? Certes Que ce ne fut pas tout simplement le Prix Nobel de la Paix. Ce 24 janvier 1965 restera gravé dans la mémoire du million de Britanniques qui s étaient pressés dans les rues ou de ceux qui sont encore parmi nous, s en souviennent. Avec les obsèques de Jean-Paul II, ce service funéraire de la Cathédrale Saint-Paul fut le plus grand rassemblement de Chefs d État de toute l histoire. À 9 heures 45, Big Ben carillonne. Escorté par une flottille, la barge Havengore effectue le dernier grand voyage en ce jour glacé de janvier, avec, à son bord, le cercueil recouvert de l Union Jack. Le son de l Hymne Rule Britannia résonne, tandis que se lève, dans un signe de respect, le pont de Tower Bridge. Au passage de la dépouille, les grues s inclinent une à une, le long des docks de la Tamise. Depuis trois jours, plus de personnes sont venues saluer le grand homme exposé au Palais de Westminster La poste britannique édite des timbres commémoratifs. À partir d avril, le Musée de l Armée à Paris, sur ses rapports avec de Gaulle, comme dans sa demeure de Chartwell ou au palais de Blenheim où il est né, ainsi qu au Science Muséum de Londres, de nombreuses expositions lui sont consacrées tout au long de l année. Le cinquantenaire de l enterrement du dernier héros de la guerre fédère toutes ces heureuses initiatives en sa mémoire, dont la dernière : Le nouveau Lycée français de Londres portera son nom. SERGE CyRIL VINET

4 À propos... La colère du Général ou La diatribe du grand Charles La scène se passe au paradis. Sur un petit nuage, Yvonne tricote, assise sur un pliant. Elle voit arriver le général, titubant, la mine défaite, prêt à défaillir. Après quelques pas, il s effondre à ses côtés dans un fauteuil (ou un transat). Depuis que de Saint Pierre vous eûtes permission De retourner sur Terre ausculter la Nation Sur ce petit pliant j attends votre venue... Mais je lis dans vos yeux une déconvenue Parlez-moi sans tarder de celle qui toujours Fut jadis avec moi l objet de vos amours... Vous voulez dire France à qui j ai voué ma vie, Ne cachons point son nom Je vous sais gré, Mamie

5 (Malgré les embarras, les peines, les tracas Qu elle a pu vous donner et dont je fais grand cas ) Pendant aussi longtemps de l avoir tolérée. Eh bien? Eh bien Madame, elle est défigurée Charles, je compatis, c est une peine extrême De voir les traits meurtris d une femme qu on aime Elle a vieilli sans doute... Oh, ce n est pas cela Il m en faudrait bien plus pour être en cet état. Je ne m attendais pas à la revoir pucelle... Mais on peut décliner sans cesser d être belle Si le corps en hiver n est plus à son printemps L âme de l être aimé sait résister au temps C est donc son âme? Hélas Si je n étais au ciel Près de vous, à l abri des chocs existentiels Ce que j ai vu m aurait donné le coup de grâce Mais qu avez-vous donc vu? Vos silences me glacent France, mère des Arts, des Armes et des Lois... Ô Dieu, l étrange peine Et quel affreux émoi Quelle désillusion, quelle désespérance, De revoir sa maîtresse en telle déshérence Mais encore, précisez je reste sur ma faim Vous me turlupinez Qu avez-vous vu enfin? J ai vu, j ai vu, Oh ciel J ai vu... Comment vous dire... Comment bien s exprimer quand on a vu le pire? J ai vu le Titanic s abîmer dans les flots Et son grand timonier repeindre les hublots J ai vu un président, la cravate en goguette, L air niais, regard flou et la mine défaite, Un casque sur le chef, juché sur un scooter (On avait dû lui dire : il faut sortir couvert ) Vous voyez le tableau Oh, madame, j ai honte De certifier pour vrai tout ce que je raconte C est la chienlit, vous dis-je et pas qu en les faubourgs Comme ce fut le cas quand nous jouissions du jour Mais dans le Saint des Saints, au cœur de l Etat même Où tout devrait baigner dans un accord extrême. J ai vu des gouvernants qui ne gouvernent rien Et un peuple hébété les traiter de vauriens J ai vu des ministrons se tirer dans les pattes Plus divisés entre eux que ne sont les Carpates J ai vu, comme jadis, tous ces «politichiens» Se disputer leur os, hargneux comme des chiens. J ai vu dans la maison où j ai régné dix ans Un orchestre amateur gratter ses instruments Dans la cacophonie Et dans ce grand bazar Le moindre palotin se prendre pour César : L un fraîchement nommé, jouant les petits saints, S exonérer d impôts et trouver ça très bien L autre, obscur conseiller, quérir à son de trompe Un larbin stipendié pour lui cirer les pompes Geste surréaliste au temps qui fut le mien Mais j allais oublier, et là, tenez-vous bien Pour couronner le tout, j ai vu, (serrez les cuisses ) Le gardien du budget planquer son fric en Suisse N êtes-vous point sévère avec ces jeunes gens Tout fiers d avoir acquis un certain entregent? Ces nouveaux Rastignac jadis vous faisaient rire Et ne vous mettaient pas dans une telle ire Nous connûmes souvent, et du temps de nos rois Nombre de grands coquins qui s exemptaient des lois Et même pour certains sombraient dans la débauche Mais aucun de ceux-là ne se disait de gauche Alors que ces pignoufs, sinistres polissons, Se pavanent le jour en donnant des leçons Je me suis renseigné sur l histoire récente Pour comprendre un peu mieux ces façons indécentes, Et qu ai-je appris, Grand Dieu?... Mille calamités Sur un gouvernement qui semble tout rater Depuis plus de deux ans, on s agite, on spécule Ce qu on avance un jour, ensuite on le recule, Dans un rythme effréné qui donne le tournis Ça n est plus du tango, c est danse de Saint Guy Le peuple abasourdi par ces folles pratiques

6 Ne voit pour l avenir que funestes musiques Il s agite à son tour, ployant sous les impôts, Résiste à tout diktat, discute à tout propos, Tire à hue et à dia et renverse la table Un peuple ingouverné devient ingouvernable Je confirme et j illustre, écoutez bien ceci, C est un tableau d en bas que je vous fais ici : A t-on pris décision dans les formes légales Que l on voit illico se former des cabales L un met un bonnet rouge et l autre un bonnet vert En prétendant agir au nom de l Univers Quelques illuminés ou quelques fous furieux Hurlent en vomissant des slogans injurieux, Pillent les magasins, éructent, gesticulent, Cassent trois abribus... Et le pouvoir recule Mais que fait la Police et que font les Gendarmes? Le moins possible hélas Ils ont du vague à l arme Car si, par aventure, on coffre un malfaisant C est la Garde des Sceaux qui porte les croissants Les socialos naïfs rêvent dans les nuages, Se bercent d illusions dans leurs lits d enfants sages Confrontés au réel, ancrés dans le déni, Ils sont tout étonnés quand ils tombent du nid Les jeunes snobinards, que bobos on appelle, Vitupèrent la droite en faisant bien pis qu elle Les tribuns de la plèbe agitent leurs grelots : L un veut saigner Neuilly pour nourrir le prolo, L autre clame à grands cris qu il faudrait tout secouer En virant les négros, les bicots, les niaquoués Et les deux réunis proposent des programmes Qui traduisent à plat leur encéphalogramme. Mais où sont les anciens? Gaullistes et Cocos Qui, eux, savaient pousser de grands cocoricos Leur QG moscovite ayant pété les câbles, Les Cocos d autrefois sont quasi introuvables Bonne nouvelle, au gué Tout espoir n est pas mort Souvenez-vous du temps où ils étaient si forts Plus de Rouges enfin, en travers de la route Mais la race est teigneuse... il en reste, sans doute? Oui, vous avez raison, ce sont de grands pervers... Les derniers survivants se font repeindre en vert Quant à nos vieux amis gaullistes de baptême, On fleurit leur logis, avec des chrysanthèmes... C est leurs petits-neveux qui piaillent à présent, Et se bouffent le nez pour occuper leur temps L un d eux, le plus remuant, habile en artifices Se débat aujourd hui dans les Cours de Justice. Je crains pour mon malheur, avoir œuvré en vain, Mon costume est trop grand pour habiller ces nains Oubliez tout ceci, laissons la politique Qui vous fait enrager et tourner en bourrique. Parlons d autres sujets plus gais et plus légers, Des lieux que j ai connus... Paris a t-il changé? (redevenant plus calme) Heureusement, pas trop. On reconnaît la ville, J ai pu me promener jusqu à St Louis en l île. Pompidou, un peu snob, pour marquer son séjour, Fit une usine à gaz au quartier de Beaubourg. Giscard n a rien cassé c est déjà quelque chose Mitterrand l a suivi tenant au poing sa rose Mais lui, plus mégalo, se croyant pharaon S est plu à imiter le roi Toutankhamon. Il sema pyramide aux parterres du Louvre, C est l Egypte à présent qu en ces lieux on découvre Chirac, plus primitif, a voulu, quai Branly, Honorer les Dogons, les Peuls, les Chamboulis À leur art, dit premier, il a su rendre hommage, Le monument s efface au milieu des feuillages... Je n ai pas retrouvé les halles de Baltard À leur place un chantier avait pris du retard. Et quant à l Élysée où vous fûtes naguère, Ce n est plus un palais c est une garçonnière J ai même cru comprendre, en lisant leurs canards, Que peu s en est fallu qu il fût un lupanar Un lupanar Grands Dieux, comment-est ce possible? Vous me faites plonger dans un monde indicible, Je ne puis y songer sans trembler de dégoût,

7 Notre chambre à coucher annexe au «one two two» (qui s échauffera progressivement) Oui, les moeurs d aujourd hui connaissent quelque audace, La contrainte est bannie et la honte fugace Ce qu on cachait jadis, on l étale à présent, L inverti manifeste, et la lesbienne autant On divorce partout : mariage... anachronique Sauf pour certains homos qui, eux, le revendiquent La déviance est très mode et ne fait plus horreur, On l exhibe à tout vent, mieux que Légion d Honneur : Le travelo s affiche, et le camé ne cesse De réclamer sa dose au frais de la princesse Le moindre hurluberlu fait son intéressant, Quitte à montrer son cul au regard des passants... À quand le zoophile, à quand le coprophage? Du calme, mon ami, modérez cet orage Mais, mon cœur, laissez-moi m expliquer plus avant, Et vous aurez la clé de cet emportement. Si vous aviez pu voir, même de votre rive, Ce qu il m est advenu juste avant que j arrive, Vous auriez, c est bien sûr, eu le souffle coupé Je reprends mon discours, où je l avais laissé : Ayant à satiété subi les psychodrames Des gauchos, des fachos et de tous ceux qui brament, Avant de repartir, j ai voulu, bon époux, Me rendre chez Chaumet vous choisir un bijou Sur la place Vendôme. Au pied de la colonne, Que vis-je alors, Madame? En cent, je vous le donne Le sommet, m a-t-on dit, de l art contemporain : Un enculoir géant en guise de sapin Il m a fallu trouver le salut dans la fuite Pour ne pas m exposer au viol d un sodomite Afin qu il me remonte aussitôt chez les miens, J ai convoqué presto mon bon ange gardien Et c est ainsi tremblant, et d horreur et de rage, Que vous me revoyez en ces nobles parages. Calmez-vous Les Français autrefois ont fait pis Et même en votre temps, vous fûtes déconfit Par leur acrimonie et par leur inconstance, N ont-ils pas, bien des fois, frôlé la décadence? Je me souviens d un jour où, par eux excédé, Vous les aviez traités, je crois, de bovidés? C est possible, en effet, dans un accès de doute Où leur grande inertie entravait trop ma route Mais, Madame, aujourd hui, ils ont fait bien plus fort Les Français sont des veaux, gouvernés par des porcs Mais vous n y pouvez rien Laissez à Dieu le père Le soin de réprimer tous ces coléoptères C est ainsi et c est tout Le Français, français né, Sera toujours paillard et indiscipliné, Toujours libidineux, frondeur si nécessaire, Arrogant, belliqueux et même téméraire, Et cela en dépit de centaines de lois, Car s il n est plus gaulliste il demeure gaulois (se levant, plus détendu) Oui, vous avez raison, j ai tort, je m obnubile Et ne fais rien de mieux que m échauffer la bile, Laissons aux successeurs ce monde convulsif... Et allons chez Malraux, prendre l apéritif Ils sortent Jean-Marie LESCUYER

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

La seconde guerre mondiale

La seconde guerre mondiale CM2 Découverte du monde Histoire Compétences : La violence du XXe siècle : les deux conflits mondiaux La seconde guerre mondiale - À partir de l étude de cartes et de documents statistiques, comprendre

Plus en détail

FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON. PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC

FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON. PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON Ziggourat d Ur en Irak aujourd hui (source : internet). PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC Comment sont organisées les premières civilisations

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR

INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR Quelqu un glisse une lettre sous la porte d entrée du salon. Jake se précipite pour la ramasser. Jake retourne l enveloppe : elle est adressée à «Finn». Chouette,

Plus en détail

Fiche Pédagogique. Le 14 juillet. Par Karine Trampe. Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-5 Fiche professeur..

Fiche Pédagogique. Le 14 juillet. Par Karine Trampe. Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-5 Fiche professeur.. Fiche Pédagogique Le 14 juillet Par Karine Trampe Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-5 Fiche professeur.. 6 Transcription 7 Sources 8 1 Tableau descriptif Niveau A2 Descripteur CECR, compréhension

Plus en détail

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise :

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise : Fichier enseignant Dans le programme d histoire du cycle 3 au chapitre le 20 ème siècle et notre époque les deux conflits mondiaux sont abordés. L accent est mis sur ce qui fit basculer l humanité dans

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE C est l histoire d une balle jaune en mousse. Coralie Guye et Hubert Chèvre. Avec la participation des élèves. Octobre 2011 Un beau matin d automne......notre classe

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

V3 - LE PASSE COMPOSE

V3 - LE PASSE COMPOSE CM1 V.3 LE PASSE COMPOSE DE L INDICATIF Il s agit de mettre en évidence la conjugaison des verbes en «er», en «ir-iss» des verbes être, avoir, faire, prendre, aller, pouvoir. On mettra en évidence le fait

Plus en détail

Paye Bah. Ibrahim Touré

Paye Bah. Ibrahim Touré Mon pays est immense comme un continent A cause de la guerre, les gens sont mécontents. La guerre a tout détruit au nord Personne n ose sortir dehors Même les ampoules la nuit ne s allument plus Le jour

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

Français Authentique Pack 2

Français Authentique Pack 2 Acheter un billet de train Contexte : Audrey a passé une semaine à Paris dans sa famille. Avant de rentrer chez elle en Allemagne, elle décide d aller rendre visite à une amie à Metz. Elle se rend à la

Plus en détail

Sauvée De mon mari, ma chère, sauvée! Délivrée! libre! libre! libre! Comment libre? En quoi? En quoi! Le divorce! Oui, le divorce!

Sauvée De mon mari, ma chère, sauvée! Délivrée! libre! libre! libre! Comment libre? En quoi? En quoi! Le divorce! Oui, le divorce! SAUVÉE I Elle entra comme une balle qui crève une vitre, la petite marquise de Rennedon, et elle se mit à rire avant de parler, à rire aux larmes comme elle avait fait un mois plus tôt, en annonçant à

Plus en détail

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX

CLASSE : : : ; : : : : LA LIBERTE GUIDANT LE PEUPLE EUGENE DELACROIX HISTOIRE DES ARTS CLASSE : 4 ème Période historique : XIXème siècle Moment choisi : le retour à la monarchie ; les Trois Glorieuses Thématique : Arts, Etats et pouvoir (œuvre engagée) Sujet : Comment un

Plus en détail

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE Le tout petit œuf. La toute petite chenille Le tout petit œuf vu à la loupe Il était une fois un tout petit œuf, pondu là. Un tout petit œuf, petit comme un grain de poussière.

Plus en détail

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789)

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) Avant la Révolution*, la France est une monarchie avec à sa tête un monarque, le Roi de France. Lorsque Louis XIII décède en

Plus en détail

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 JE CHLOÉ COLÈRE PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 Non, je ne l ouvrirai pas, cette porte! Je m en fiche de rater le bus. Je m en fiche du collège, des cours, de ma moyenne, des contrôles, de mon avenir!

Plus en détail

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie?

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? «En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? Paroles : «En avant les p tits gars». Fragson. 1913.

Plus en détail

Distinction entre le pronom leur et le déterminant leur

Distinction entre le pronom leur et le déterminant leur ET ACCORDS LE DÉTERMINANT LEUR 1 Pronom Distinction entre le pronom leur et le déterminant leur En cliquant sur le bouton «Rubrique grammaticale» dans notre site, vous pourrez, au besoin, consulter les

Plus en détail

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis Introduction L ensemble ensemble documentaire qui suit est complémentaire compl mentaire des dossiers réalisés r dans le cadre du Concours national de la Résistance R sistance et de la Déportation, D notamment

Plus en détail

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES

EXERCICIOS AUTOAVALIABLES EXERCICIOS AUTOAVALIABLES 1.- Transforme les phrases au passé récent a) Il a changé de travail b) Nous avons pris une décision importante c) Elle a téléphoné à Jean d) J ai envoyé un SMS à ma collègue

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous?

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous? Les textes de l exposition «Dictature et démocratie» et le questionnaire pédagogique sont assez longs. Nous vous conseillons donc de répartir les fiches de travail entre vos élèves et de mettre les réponses

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

D où viennent nos émotions

D où viennent nos émotions D où viennent nos émotions Il y a des émotions qui sont vraiment désagréables : l anxiété, la culpabilité, la colère, les grosses rages qui nous réveillent la nuit, la dépression, la tristesse, la peur,

Plus en détail

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important?

Document 7. 13. Pourquoi ce discours de 1995 marque-t-il un moment important? Pages 77-78. Passage en italique. «Je crois devoir attirer votre attention sur le fait qu en exécution des ordres reçus du commandeur des SS, les arrestations ont été opérées uniquement par la police française

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

SŒUR DE. Lot Vekemans. Traduit du néerlandais par Alain van Crugten. Texte publié par Edition Espaces 34, France Texte déposé à la SACD Belgique

SŒUR DE. Lot Vekemans. Traduit du néerlandais par Alain van Crugten. Texte publié par Edition Espaces 34, France Texte déposé à la SACD Belgique SŒUR DE Lot Vekemans Traduit du néerlandais par Alain van Crugten Texte publié par Edition Espaces 34, France Texte déposé à la SACD Belgique Ils vont lâcher les chiens Bientôt Bientôt ils vont lâcher

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE!

PAR VOTRE MEDECIN! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! «FUN», LES CIGARETTES RECOMMANDÉES PAR VOTRE MEDECIN! OUAH, DOC! JE ME SENS DÉJÀ MIEUX! C EST parce QUE FUN utilise le MEILleur DES TAbacs!! NOUVELLE PERCÉE MÉDICALE! VÉRIDIQUE! On a découvert que les

Plus en détail

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce

Acte 1. Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Acte 1 Acte 1 Scène 1 : Rebecca, Victor Entrée de Victor et Rebecca. Victor porte un gros sac qu il jette au milieu de la pièce Victor (se laissant tomber dans un fauteuil): Ouf! Il se relève et fait un

Plus en détail

AMÉLIE NOTHOMB. Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL

AMÉLIE NOTHOMB. Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL AMÉLIE NOTHOMB Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL Éditions Albin Michel, 2011. ISBN : 978-2-253-17415-8 1 re publication LGF. «L obstination est contraire à la nature, contraire à la vie. Les seules personnes

Plus en détail

«Ce Qui Sort de la Bouche de l Éternel»

«Ce Qui Sort de la Bouche de l Éternel» «Ce Qui Sort de la Bouche de l Éternel» Quelqu un remarqua un jour une chose étrange dans un cimetière. Une grande pierre tombale portait l épitaphe suivante : Passant, réfléchis et arrêt-toi Tu es là

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule-

ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule- ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule- J vard Chanzy; vers midi, quelques grands personnages pleins de recueillemeiit, le procureur Lanata, le président

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise.

Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise. Une promenade en forêt par Inner Health Studio. Enregistré avec la permission de l entreprise. Adoptez une position confortable, soit assise, soit couchée. Sentez votre corps se détendre à mesure qu une

Plus en détail

Séance 1 - Classe de 1 ère. Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style

Séance 1 - Classe de 1 ère. Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style Séance 1 - Classe de 1 ère Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style I) Rappel définition d une figure de style A) Définition d une figure de style. - Le langage

Plus en détail

Le carnaval des oiseaux

Le carnaval des oiseaux Le carnaval des oiseaux Marie-Jane Pinettes et Jacques Laban Juillet 2001 1 Le carnaval des oiseaux A Camille, Margot et Théo 2 LE CARNAVAL DES OISEAUX Il y a longtemps, mais très, très longtemps, tous

Plus en détail

Sommaire DITES-MOI UN PEU

Sommaire DITES-MOI UN PEU 168 Sommaire L amour....................................page 5 Les superstitions...............................page 13 La gastronomie...............................page 23 L argent....................................page

Plus en détail

III Les Sumériens ont inventé l écriture

III Les Sumériens ont inventé l écriture Qui a inventé l écriture? III Les Sumériens ont inventé l écriture Au IV e millénaire avant Jésus-Christ, les Sumériens, habitants de Mésopotamie, se mirent à tracer les plus anciens signes d écriture

Plus en détail

L AMOUR PASSION par SONIA

L AMOUR PASSION par SONIA L AMOUR PASSION par SONIA Choix du public GAGNANTE Un soir d automne, à la Luna, je t ai rencontrée, Tu es apparue devant moi comme une belle déesse Mon cœur tout d un coup s est emballé Te regarder, t

Plus en détail

Chante le matin. Chansonnier p. 33

Chante le matin. Chansonnier p. 33 de Yves Duteil Chante le matin Chante le matin qui vient te réveiller, Chante le soleil qui vient te réchauffer, Chante le ruisseau dans le creux du rocher, Le cri de l oiseau dans le ciel l été. La, la,

Plus en détail

kilimax 5 à 7 ans l école des loisirs livres 2015-2016

kilimax 5 à 7 ans l école des loisirs livres 2015-2016 kilimax 8 un livre par mois d livres e novembre à juin 5 à 7 ans 2015-2016 l école des loisirs kilimax l école des loisirs présente huit livres en couleurs, réunis dans l abonnement kilimax pour les enfants

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

Allocution de. Serge Leclerc. Président de SIPAR Société d Investissements en Participations Inc.

Allocution de. Serge Leclerc. Président de SIPAR Société d Investissements en Participations Inc. Allocution de Serge Leclerc Président de SIPAR Société d Investissements en Participations Inc. Deuxième conférence annuelle de L Association de Planification Fiscale et Financière (APFF) Sur le thème

Plus en détail

Chers parrains, chers amis, chère famille

Chers parrains, chers amis, chère famille Jeudi 1 er Janvier 2015, Jet New s n 2 Chers parrains, chers amis, chère famille Tout d abord je crois qu il est important que je vous souhaite pleins de belles choses pour cette année 2015!! «Vivez, si

Plus en détail

Comment avoir une banque sans banque. Tome 2

Comment avoir une banque sans banque. Tome 2 Comment avoir une banque sans banque Tome 2 Bonjour, Philippe Hodiquet à votre service. Je vous avais promis de mettre dans votre bibliothèque d'ebooks, un système économique fou furieux: une banque sans

Plus en détail

Nom, Prénom, Numero SS

Nom, Prénom, Numero SS Jörg Matthess Nom, Prénom, Numero SS Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

Catalogue des nouveautés du printemps 2014

Catalogue des nouveautés du printemps 2014 Catalogue des nouveautés du printemps 2014 24 pages 250 x 260 10,90 24 pages 250 x 260 10,90 Quand Petit Ours se promène seul dans la forêt, il emporte toujours son crayon magique. Au moindre danger, hop!

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

MÉDECINE PSYCHANALYSE DROIT JURISPRUDENCE QUESTIONS À FRANÇOIS-RÉGIS DUPOND MUZART. première partie

MÉDECINE PSYCHANALYSE DROIT JURISPRUDENCE QUESTIONS À FRANÇOIS-RÉGIS DUPOND MUZART. première partie MÉDECINE PSYCHANALYSE DROIT JURISPRUDENCE QUESTIONS À FRANÇOIS-RÉGIS DUPOND MUZART première partie Alessandra Guerra En France il y a des jugements sur la question psychothérapiepsychanalyse J ai entendu

Plus en détail

DIDON. Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres.

DIDON. Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres. DIDON Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres. Didon construisant Carthage. William Turner, 1815. 155,5 cm x 23,2 cm L'oeuvre: Le beau se déplace donc

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

kilimax 5 à 7 ans l école des loisirs livres 2015-2016

kilimax 5 à 7 ans l école des loisirs livres 2015-2016 kilimax 8 un livre par mois d livres e novembre à juin 5 à 7 ans 2015-2016 l école des loisirs kilimax l école des loisirs présente huit livres en couleurs, réunis dans l abonnement kilimax pour les enfants

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

1958-1962, une nouvelle république

1958-1962, une nouvelle république Première S, histoire LMA, 2011-2012 Thème 5 Les Français et la République Question 1 La République, trois républiques Cours 3 1958-1962, une nouvelle république I La fin de la IV e République et l adoption

Plus en détail

INFORMATIONS UTILES À DESTINATION DES ÉTUDIANTS VENANT À MALTE ET GOZO POUR APPRENDRE L ANGLAIS

INFORMATIONS UTILES À DESTINATION DES ÉTUDIANTS VENANT À MALTE ET GOZO POUR APPRENDRE L ANGLAIS INFORMATIONS UTILES À DESTINATION DES ÉTUDIANTS VENANT À MALTE ET GOZO POUR APPRENDRE L ANGLAIS INTRODUCTION Bienvenue. Cette brochure a pour but de vous donner des conseils pratiques et des informations

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1 NOUVEAU TEST DE PLACEMENT Compréhension écrite et structure de la langue Pour chaque question, choisissez la bonne réponse parmi les lettres A, B, C et D. Ne répondez pas au hasard ; passez à la question

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

LE PROCÈS DE MACHIAVEL

LE PROCÈS DE MACHIAVEL LE PROCÈS DE MACHIAVEL II. L INTENTION POLITIQUE DE BOCCALINI Boccalini était-il antimonarchiste et républicain ou n était-il qu un observateur résigné, sarcastique, sceptique? Deux raisons principales

Plus en détail

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT)

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) FACONNER ENSEMBLE L OIT DU FUTUR «Pour tout ce qui a été, merci. Pour tout ce qui sera, oui.» (Dag

Plus en détail

Une nuit magique dans l hiver

Une nuit magique dans l hiver Patrick ALLEN Une nuit magique dans l hiver A magic night in Winter Conte pour le temps de Noël 2009 ne nuit magiqu dans l hive 1 Il était une fois, dans une lointaine province située au nord d un immense

Plus en détail

23. Le discours rapporté au passé

23. Le discours rapporté au passé 23 23. Le discours rapporté au passé 23.1 LE DISCOURS INDIRECT On utilise le discours indirect pour transmettre : Les paroles de quelqu un qui n est pas là : Il me dit que tu pars. Les paroles de votre

Plus en détail

Funérailles Robert Massé, c.s.v. 13 avril 2013 Ap 21: 1-5a.6b-7 - Mt 11:25-28

Funérailles Robert Massé, c.s.v. 13 avril 2013 Ap 21: 1-5a.6b-7 - Mt 11:25-28 Funérailles Robert Massé, c.s.v. 13 avril 2013 Ap 21: 1-5a.6b-7 - Mt 11:25-28 Venez à moi vous qui peinez..., je vous procurerai le repos. Dimanche dernier, dimanche des «Pâques closes», Robert nous a

Plus en détail

Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes

Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes Débat et argumentation Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes à travers le partage d expériences «La question se pose de savoir si le lien social ne se constitue que dans la lutte pour la

Plus en détail

La liberté guidant le peuple sur les barricades

La liberté guidant le peuple sur les barricades La liberté guidant le peuple sur les barricades Eugène DELACROIX 1830 Une étrange lumière Le soleil brille à travers la fumée de la poudre. Les écrits nous disent que nous sommes en début de matinée et

Plus en détail

P.M. Si on commençait cette rencontre par des souvenirs plus anciens que les souvenirs professionnels?

P.M. Si on commençait cette rencontre par des souvenirs plus anciens que les souvenirs professionnels? , vol. 26, no. 1, 2005 RENCONTRE AVEC Guy FOURNIER (1925-2005) Guy Fournier raconte d abord sa «rencontre» avec la psychologie en la personne du père Mailloux. Ses souvenirs portent ensuite sur son travail

Plus en détail

De l Etat français à la IVème République (1940-1946)

De l Etat français à la IVème République (1940-1946) De l Etat français à la IVème République (1940-1946) Introduction : Présentation de la défaite : -En juin 1940, la chute de la IIIème République (1875-1940) accompagne la déroute militaire. -Le 10 juillet

Plus en détail

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié.

Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Pourquoi venir en classe verte dans l Oise? Parce que notre département proche de Paris possède un patrimoine historique très riche et varié. Quelques exemples de visites et découvertes : Chantilly (22

Plus en détail

Indications pédagogiques C3-15

Indications pédagogiques C3-15 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques C3-15 C : comprendre un message Degré de difficulté 3 Objectif intermédiaire 1 : Analyser un message Objectif opérationnel 5 : Reconnaître les

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

LIVRETS DE CHANTS Festival du Voyageur SONG BOOK Festival du Voyageur

LIVRETS DE CHANTS Festival du Voyageur SONG BOOK Festival du Voyageur LIVRETS DE CHANTS Festival du Voyageur SONG BOOK Festival du Voyageur Page 1 sur 8 À la claire fontaine À la claire fontaine, M en allant promener. J ai trouvé l eau si belle Que je m y suis baigné. Il

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

El Tres de Mayo, GOYA

El Tres de Mayo, GOYA Art du visuel / «Arts, ruptures, continuités» Problématique : «Comment l expression du sentiment surgit-elle dans l art au XIX è siècle?» El Tres de Mayo, GOYA Le Tres de Mayo, Francisco Goya, huile sur

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

BANQUE NATIONALE DE SERBIE BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE MISSION DE M. BOSCHMANS

BANQUE NATIONALE DE SERBIE BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE MISSION DE M. BOSCHMANS BANQUE NATIONALE DE SERBIE BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE MISSION DE M. BOSCHMANS 1884/85 Commencement des opérations de la BNS La Banque nationale de Serbie exprime ses remerciements au Département de la

Plus en détail

Le Centre Georges Pompidou, Paris.

Le Centre Georges Pompidou, Paris. Le Centre Georges Pompidou, Paris. 1- L OEUVRE : Titre de l œuvre Centre Georges Pompidou aussi surnommé Beaubourg d après le nom du quartier dans lequel il fut construit. Nom de l auteur ou de l artiste

Plus en détail

Manuscrit et Vocabulaire

Manuscrit et Vocabulaire Manuscrit et Vocabulaire Histoires fantastiques : En voiture! «Bienvenue dans votre voiture. Je vais accompagner pendant votre voyage. Laissez-moi vous guider!» On entend une voix mélodieuse quand Papa

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

«Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen

«Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen «Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, présentée par Frédéric LESUR, Supélec 92 Illustrations

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

LBE 2009 Migration Épisode 8 Rentrer à la maison : Ghana - Somalie

LBE 2009 Migration Épisode 8 Rentrer à la maison : Ghana - Somalie LBE 2009 Migration Épisode 8 Rentrer à la maison : Ghana - Somalie Auteur : Bettina Rühl Editeur : Thomas Mösch, Sandrine Blanchard Adaptation française : Christophe Lascombes Personnages : Scène 1 : Narrateur

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à la Cité des Sciences pour ces deux journées de colloque consacré à la sécurité alimentaire dans le monde.

Je vous souhaite la bienvenue à la Cité des Sciences pour ces deux journées de colloque consacré à la sécurité alimentaire dans le monde. Note à Eléments de langage Chers amis, Je vous souhaite la bienvenue à la Cité des Sciences pour ces deux journées de colloque consacré à la sécurité alimentaire dans le monde. Des colloques sur ce sujet,

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Fanny. (sur le thème du temps)

Fanny. (sur le thème du temps) Fanny Dans une petite maison, dans le bois de nénuphars, habitait Monsieur Piloge avec ses deux enfants : Paul et Laure. Ce jour-là, toute la famille partait chez des amis Avant de s en aller, les enfants

Plus en détail