Je vous souhaite la bienvenue à la Cité des Sciences pour ces deux journées de colloque consacré à la sécurité alimentaire dans le monde.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Je vous souhaite la bienvenue à la Cité des Sciences pour ces deux journées de colloque consacré à la sécurité alimentaire dans le monde."

Transcription

1 Note à Eléments de langage Chers amis, Je vous souhaite la bienvenue à la Cité des Sciences pour ces deux journées de colloque consacré à la sécurité alimentaire dans le monde. Des colloques sur ce sujet, il y a en a eu beaucoup et il y en aura très certainement encore tant il s agit d un enjeu crucial : comment éradiquer définitivement la faim dans le monde, quand on est confronté à la fois à l explosion démographique des pays en voie de développement et au dérèglement climatique croissant? Mais, vous le savez très certainement, aujourd hui, nous ne ferons pas un énième colloque, conférence, table-ronde sur la question. Car aujourd hui, il ne s agit pas d écouter attentivement d éminents experts présenter les uns à la suite des autres les tenants et les aboutissants du sujet, avant d organiser le traditionnel échange avec la salle où ce seront comme toujours les plus hardis, les mieux renseignés et les moins timides qui prendront la parole. D ailleurs pour avoir participé à un bon nombre de colloques moi-même, je me suis souvent amusée de voir que les premiers à s emparer du micro sont souvent d autres éminents spécialistes, un peu frustrés de ne pas avoir été choisis comme intervenants officiels. Ils prennent la parole et souvent, sous couvert de poser une question ils engagent un débat de spécialistes, sur des points de divergence très pointus, très techniques! Non seulement on voit l auditoire peu à peu «décrocher». Mais plus grave sans doute, on s éloigne lentement mais sûrement des vrais enjeux de la question que l on traite.

2 Je me fais la même réflexion «Notre maison brûle et certains se disputent sur la couleur du papier peint». Non, il ne s agira pas aujourd hui d un colloque comme les autres : pour la première fois, des étudiants, des lycéens vont venir présenter leurs préconisations, fruit d une réflexion et d un travail menée sur une année, aux experts internationaux qui réagiront à ces recommandations. Je tiens ici à saluer l audace de Bernard Courtois, président de l'association d'anciens élèves de l AgroParisTech et des équipes du collège, menées par Roland Schaer et Bénedicte Leclercq, pour avoir imaginé cette nouvelle approche du débat Sciences-Société. Un pari audacieux certes mais d une telle évidence! Car toutes les institutions à qui ce projet de colloque fut présenté ont immédiatement répondu présent à l appel : - l'école AgroParisTech bien sûr - mais aussi l Académie des sciences, - l'inra - l'iddri avec l école Science Po - le Cirad - sans oublier le Campus Condorcet. Je tiens à remercier les membres du comité scientifique - Bernard Courtois, - Bruno Dorin - Henri Léridon - Sébastien Treyer - et Egizio Valceschini

3 Qui ont porté le projet de ce colloque tout le long et ont permis sa tenue aujourd hui. Sans tous les citer, je remercie également les éminents experts internationaux qui sur ces deux journées vont se prêter aux échanges avec la nouvelle génération. Bien sûr, ce colloque n aurait pu voir le jour sans l investissement des professeurs et responsables pédagogiques sollicités : - de l AgroParisTech, - de Sciences Po, - de Paris 1-Sorbonne, - ainsi que du lycée Le Corbusier d'aubervilliers Merci à vous qui avez su stimuler et accompagner vos élèves pour réaliser un projet original, ambitieux et de longue haleine. Je ne peux que me réjouir d apprendre que pour la plupart d entre eux, leur investissement sera reconnu et valorisé dans leur scolarité. Et bien sûr, un grand bravo à tous les étudiants et les lycéens qui ont relevé le défi et ont planché dès la rentrée 2011 sur la question de la fin de la faim. Les équipes d Universcience qui ont suivi vos travaux m ont dit qu ils avaient été impressionnés par la qualité de vos réalisations. Grâce à votre enthousiasme, vos analyses mais aussi votre grande créativité dans la préparation de vos interventions. Les discussions s'annoncent riches et nourries. J ai hâte de vous céder la parole. Mais j entends de ci de là, quelques voix sceptiques, quelques grincheux : «Comment! Des simples étudiants? Sans expérience? Sans connaissances ni maîtrise? Sans DOCTORAT?

4 Ils viendraient présenter des recommandations à des experts? Quelle naïveté, quelle arrogance! Quelle perte de temps Les sceptiques, comme les grincheux, il faut d abord les rassurer : l expertise reste du côté des experts, il va sans dire! Mais il ne s agit pas ici d opposer les expertises, d opposer les savoirs, les connaissances, ou pis, de chercher à «coincer» les chercheurs dans une bataille de chiffres et de faits. Il s agit ici d ouvrir le débat scientifique et technique. Pourquoi ouvrir le débat? Parce que le problème est d une telle envergure, que pour le résoudre à l avenir, il nous faut davantage que de l expertise, il nous faut une prise de conscience collective, une mobilisation de tous. Vous, étudiants, lycéens réunis ici aujourd hui, vous avez longuement réfléchi, vous vous êtes informés, documentés, renseignés. Vous avez élaboré, proposé, imaginé. Vous vous êtes formés une opinion sur la question de la sécurité alimentaire. Une opinion qui dépasse les lieux communs. Une opinion éclairée. Et demain, quand ce sera votre tour de prendre des décisions, d assumer des responsabilités, forts de ces savoirs, conscients des enjeux, vous pourrez agir à votre tour pour orienter les décisions publiques pour le meilleur, en toute connaissance de cause. On se demande souvent avec angoisse «Quel monde allons-nous laisser à nos enfants?»

5 Je préfère me demander avec détermination «Quels enfants voulonsnous laisser à ce monde?» Vous n êtes plus des enfants il est vrai, mais vous êtes encore jeune! Vous êtes à l âge où votre perception du monde, votre analyse s affinent et se forment. Les enjeux scientifiques et techniques qui nous attendent demandent que vous soyez curieux, que vous vous investissiez, que vous en deveniez des parties prenantes à part entière! Ne laissez aucuns sceptiques aucun grincheux vous tenir éloignés des débats qui vous concernent, qui nous concernent tous! Merci de votre attention.

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité Documentation C Autoévaluation des compétences sociales et personnelles Vous avez rempli le justificatif des prestations fournies pour l année relatif à votre travail concernant la prise en charge de votre

Plus en détail

Allocution à l occasion de la remise des prix. «La Main à la pâte»

Allocution à l occasion de la remise des prix. «La Main à la pâte» Luc CHATEL Ministre de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative Allocution à l occasion de la remise des prix «La Main à la pâte» Institut de France 1 er février 2011 1 Monsieur le

Plus en détail

N 1 1 er trimestre 2011

N 1 1 er trimestre 2011 SUPPORT DU DÉBAT L article du débat «En 2013, ton emploi du temps risque de changer!» En 2013, ta semaine d école passera peut-être de quatre jours à quatre jours et demi, et tes vacances d été seront

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Préparez votre débat

Préparez votre débat Préparez votre débat L enjeu éducatif d un débat sur des questions portant sur le changement climatique est principalement de permettre : - d éveiller l intérêt des élèves sur le sujet en laissant la pensée,

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche ÉDITORIAL Pour la Corse et pour la France, une démocratie politique et sociale vraiment neuve Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche de réalisations possibles, la

Plus en détail

Quelques principes pour faire de belles présentations

Quelques principes pour faire de belles présentations Quelques principes pour faire de belles présentations Léa Bello d après les cours de Laurent Pouilloux et Julia Pfeffer Automne 2012 L.Bello (ENS Lyon) Présentation Automne 2012 1 / 19 Plan de l exposé

Plus en détail

Table des matières. ¼ ¼Communiqué de presse...2 ¼¼Pourquoi étudier l éco-habitat à l école?...3

Table des matières. ¼ ¼Communiqué de presse...2 ¼¼Pourquoi étudier l éco-habitat à l école?...3 Table des matières ¼ ¼Communiqué de presse...2 Pourquoi étudier l éco-habitat à l école?...3 ¼ ¼Synthèse et objectifs du projet...4 ¼ ¼Le guide pédagogique...5 ¼ ¼Le site Internet...6 ¼ ¼Les partenaires...7

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication Où va l humanité? Au début de l histoire, l homme apparaît fragile, vulnérable, exposé à tous les dangers. Surmontant pourtant les difficultés, il se met à inventer, penser, manier le verbe, écrire et

Plus en détail

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION VO SANG Xuan Hoang 1 Introduction Du moment où une personne se décide de choisir une carrière d enseignant,

Plus en détail

E d i t o. N e w s l e t t e r n 05 A v r i l 2 0 1 2

E d i t o. N e w s l e t t e r n 05 A v r i l 2 0 1 2 N e w s l e t t e r n 05 A v r i l 2 0 1 2 E d i t o Le championnat régional des mini-entreprises, un événement fédérateur qui est l aboutissement d une année de travail. La possibilité qui m a été offerte

Plus en détail

Le journal de bord et je journal personnel. Types de textes prescrits

Le journal de bord et je journal personnel. Types de textes prescrits J assume mes responsabilités Page 1 de 7 Le journal de bord et je journal personnel Types de textes prescrits Domaine Écriture Lecture Com. orale Participer à une discussion libre 1re 2e 3e 4e 5e 6e 7e

Plus en détail

Etat des lieux de la lutte contre le dopage

Etat des lieux de la lutte contre le dopage 19 Etat des lieux de la lutte contre le dopage Docteur Valérie FOURNEYRON Ministre des Sports, de la Jeunesse, de l'education populaire et de la Vie associative Monsieur le Ministre Monsieur le Président

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

Monsieur le Maire, (Philippe Sueur) Monsieur le Directeur, (Pascal Boniface) Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Maire, (Philippe Sueur) Monsieur le Directeur, (Pascal Boniface) Mesdames, Messieurs, Intervention de M. Thierry REPENTIN Ministre délégué en charge des Affaires européennes Ouverture des Entretiens d Enghien sur le thème «Où va l Europe?» Samedi 8 mars 2014 Monsieur le Maire, (Philippe

Plus en détail

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments).

Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Notre fils qui a commencé à manquer d assiduité dans son travail à partir de la fin de la 4ème (jusque-là, nous n avions que des compliments). Bien que la seconde ait été chaotique, il est passé en première

Plus en détail

COMMENT L APP0 EST-IL PERÇU PAR LES ETUDIANTS?

COMMENT L APP0 EST-IL PERÇU PAR LES ETUDIANTS? COMMENT L APP0 EST-IL PERÇU PAR LES ETUDIANTS? Retour sur l expérience vécue par les tuteurs et réflexion sur le ressenti des étudiants ETOUNDI Ulrich, HENRIEL Théo, NAHORNYJ Robin Etudiants en 4 ème année,

Plus en détail

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT Direction des affaires académiques et internationales Études supérieures COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

Plan. stratégique 2015-2020

Plan. stratégique 2015-2020 Plan stratégique 2015-2020 Table des matières 1 2 3 5 Mot du recteur par intérim Mission Vision Valeurs Enjeu 1 Leadership et positionnement Enjeu 2 Études et formations distinctives 7 9 11 13 Enjeu 3

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des. femmes. Ouverture du colloque

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des. femmes. Ouverture du colloque 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Ouverture du colloque «Observance, autonomie, responsabilité» Lundi 1 er juin 2015 Seul le prononcé

Plus en détail

AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative»

AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative» AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative» Les TICE, un mode d accès à mon autonomie bien sûr! «L'autonomie n'est pas un don! Elle ne survient pas par une sorte de miracle!

Plus en détail

Conclusions du Colloque 1

Conclusions du Colloque 1 56 MATHS A VENIR 2009 Conclusions du Colloque 1 Ces conclusions ont été rédigées par le comité de programme du colloque MATHS A VENIR 2009, comprenant des représentants des sociétés savantes, Société Française

Plus en détail

Attendus du mémoire de Master 2 en Droit

Attendus du mémoire de Master 2 en Droit Attendus du mémoire de Master 2 en Droit Le mémoire de Master 2 doit permettre au lecteur d apprécier la maîtrise d ensemble des compétences pratiques et théoriques attendues d un(e) diplômé(e), et la

Plus en détail

Discours. Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris

Discours. Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris Discours Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris Monsieur le Président, Cher Bruno Racine, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

Euro Marketing 2015. Plan de commandite

Euro Marketing 2015. Plan de commandite Euro Marketing 2015 Plan de commandite Comité Euro Marke/ng 2015 Euro Marketing 2015 Une délégation d étudiants motivés et passionnés, vous invite à prendre part à un projet d études des plus stimulant

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS...9 PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 Comment accroître la motivation de mon enfant à l école?...15 Comment favoriser l autonomie et le sens des responsabilités chez mon enfant?...29

Plus en détail

LES OUTILS DU COACHING (partie 2) Par Robert Gingras, CRHA, ACC

LES OUTILS DU COACHING (partie 2) Par Robert Gingras, CRHA, ACC LES OUTILS DU COACHING (partie 2) Par Robert Gingras, CRHA, ACC Voici une série de courts articles que j ai eu le plaisir de rédiger pour le journal La Voix de l Est sur le thème du COACHING : une profession

Plus en détail

I. Allocution d ouverture. de Roger DEHAYBE Administrateur général de l Agence intergouvernementale de la Francophonie

I. Allocution d ouverture. de Roger DEHAYBE Administrateur général de l Agence intergouvernementale de la Francophonie I. Allocution d ouverture de Roger DEHAYBE Administrateur général de l Agence intergouvernementale de la Francophonie ALLOCUTION DE ROGER DEHAYBE Administrateur général de l Agence intergouvernementale

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ANALYSE RÉFLEXIVE Travail remis à JEAN-CLAUDE LESSARD Dans le cadre du cours FPM1550-33 Sensibilisation à la réalité

Plus en détail

ORGANISATION DU CCF EN BTS ELECTROTECHNIQUE INSPECTION GENERALE DE LETTRES

ORGANISATION DU CCF EN BTS ELECTROTECHNIQUE INSPECTION GENERALE DE LETTRES ORGANISATION DU CCF EN BTS ELECTROTECHNIQUE INSPECTION GENERALE DE LETTRES 1. TEXTE DE REFERENCE Bulletin officiel du 17 février 2005 définissant les deux formes de validation (l épreuve ponctuelle et

Plus en détail

Réunion du réseau «Conseil Citoyen»

Réunion du réseau «Conseil Citoyen» Réunion de réseau «conseil citoyen». 15.01.2015. Compte rendu. L IREV a proposé une première réunion de réseau sur les conseils citoyens, à laquelle étaient invités les chefs de projet politique de la

Plus en détail

HISTOIRE A SUCCES: LMD A L UCADL

HISTOIRE A SUCCES: LMD A L UCADL HISTOIRE A SUCCES: LMD A L UCADL PRESENTATION ET JUSTIFICATION DE LA REFORME LMD POURQUOI LE CHOIX DU LMD? Pour son exemplarité dans la manière de traduire une vision en actes concrets Pour la nouvelle

Plus en détail

Les Petits Débrouillards présentent

Les Petits Débrouillards présentent Les Petits Débrouillards présentent Un programme éducatif pour développer et accompagner la pratique d activités scientifiques et techniques sur les territoires. Soutenu par les investissements d avenir

Plus en détail

15 gestes pour économiser de l argent et de l énergie

15 gestes pour économiser de l argent et de l énergie 15 gestes pour économiser de l argent et de l énergie INTRODUCTION La démarche pédagogique présentée dans cette mallette a été inspirée à la fois par la formatrice du Collectif Alpha asbl, Nadia Dziergwa,

Plus en détail

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Parmi les trois domaines d activités proposés aux élèves volontaires dans le cadre de l accompagnement éducatif, «l aide aux devoirs

Plus en détail

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque»

avec Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» avec Communiqué de presse Paris, le 22 octobre 2014 Etude exclusive Le Club des Annonceurs & l Institut QualiQuanti «Le Brand Content : au cœur du pilotage de la marque» «A l heure où la marque devient

Plus en détail

Fiches Connaissances et compétences Prolongements possibles

Fiches Connaissances et compétences Prolongements possibles Fiches Connaissances et compétences Prolongements possibles Le droit à l éducation Connaître les droits de l'enfant et une organisation internationale Dégager l'idée essentielle d'un texte S'exprimer à

Plus en détail

Ce séminaire constitue le premier temps fort qui marquera cette année.

Ce séminaire constitue le premier temps fort qui marquera cette année. Ouverture Séminaire sur la Préservation et la Valorisation des ressources locales de la Guyane (Antoine KARAM, Président de Région - Vendredi 25 Février 2005) Intervention du Président de Région dans le

Plus en détail

Madame la ministre de l Education, des Ressources humaines, de l Education supérieure et de la Recherche scientifique de la République de Maurice,

Madame la ministre de l Education, des Ressources humaines, de l Education supérieure et de la Recherche scientifique de la République de Maurice, 1 «De Samoa à Paris : atelier d échanges avec la jeunesse mauricienne sur les enjeux du développement durable des PEID et du changement climatique» Allocution de Jean Claude de l Estrac, Secrétaire général

Plus en détail

L IFAC. Projet associatif. Le chant choral en partage, en dialogue et en action

L IFAC. Projet associatif. Le chant choral en partage, en dialogue et en action L IFAC Projet associatif Le chant choral en partage, en dialogue et en action Contexte La pratique du chant choral en France est caractérisée par une diversité remarquable héritée de sa trajectoire historique.

Plus en détail

série sciences et technologies du management et de la gestion STMG Livret scolaire pour l examen du baccalauréat technologique

série sciences et technologies du management et de la gestion STMG Livret scolaire pour l examen du baccalauréat technologique Livret scolaire pour l examen du baccalauréat technologique arrêté du 6 décembre 2012 série sciences et technologies du management et de la gestion STMG nom de l'élève prénoms date de naissance nom et

Plus en détail

la pauvreté 33 ses lutte contre territorial. création.cette n ne doit pas d insertion. 1. UNE Accompagner la Participation travaux sont évidemment

la pauvreté 33 ses lutte contre territorial. création.cette n ne doit pas d insertion. 1. UNE Accompagner la Participation travaux sont évidemment Accompagner la participation des allocataires Par Marion Drouault, responsable de projets à l (Version courte) Participation et RSA : «Accompagner la l participation des allocataires» S appuyant en particulier

Plus en détail

ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de

ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de la Commission de l UEMOA Ouagadougou, 05 Mars 2015 1

Plus en détail

Intervention colloque MFP 7 décembre 2011

Intervention colloque MFP 7 décembre 2011 Intervention colloque MFP 7 décembre 2011 Mesdames, Messieurs, chers amis, Je vous remercie au nom de la MFP de votre présence à ce colloque sur la protection sociale des fonctionnaires. Merci à la MGEN

Plus en détail

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins

Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Allocution d ouverture de Jean DEBEAUPUIS, Directeur Général de l Offre de soins Université d été de la performance en santé - 29 août 2014- Lille Monsieur le président, Monsieur le directeur général,

Plus en détail

Discours de clôture. Monsieur Samir Marzouki

Discours de clôture. Monsieur Samir Marzouki Discours de clôture Monsieur Marc Cheymol Directeur du programme Langue française, diversité culturelle et linguistique Agence universitaire de la Francophonie (AUF) Monsieur Samir Marzouki Conseiller

Plus en détail

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent

Bilan du sondage pour les trousses de l Avent Bilan du sondage pour les trousses de l Avent PRÉPARATOIRE 1. Très satisfaisant (1) Satisfaisant (2) Amélioration 1a 9 3 0 1b 7 5 0 1c 7 5 0 1d 9 2 0 - Bravo! Une excellente trousse pour Maternelle-Jardin.

Plus en détail

Parcours de découverte des métiers et des formations

Parcours de découverte des métiers et des formations Parcours de découverte des métiers et des formations Objectifs Acteurs Contenu Ressources OBJECTIFS GENERAUX (et pédagogiques) Acquérir une culture sur les métiers, le monde économique et les voies de

Plus en détail

SOMMAIRE. Rechercher un stage : lettre de demande de stage. Rechercher un stage : prise de rendez-vous. Se présenter à un rendez-vous

SOMMAIRE. Rechercher un stage : lettre de demande de stage. Rechercher un stage : prise de rendez-vous. Se présenter à un rendez-vous SOMMAIRE Vie quotidienne iche 1 iche 2 iche 3 iche 4 iche 5 iche 6 Appeler un camarade Appeler un ami absent Laisser un message sur un répondeur Appeler le médecin Appeler le médecin : laisser un message

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL UNIVERSITÉ DE GENÈVE UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES

UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL UNIVERSITÉ DE GENÈVE UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES MOOC G3 Bruno Poellhuber bruno.poellhuber@umontreal.ca Thierry Karsenti thierry.karsenti@umontreal.ca Daniel Peraya daniel.peraya@unige.ch Catherine Dehon catherine.dehon@ulb.ac.be Philippe Emplit philippe.emplit@ulb.ac.be

Plus en détail

Un contrat de respect mutuel au collège

Un contrat de respect mutuel au collège Apprentissage du respect - Fiche outil 01 Un contrat de respect mutuel au collège Objectifs : Décrire une action coopérative amenant élèves et adultes à s interroger sur leurs propres comportements en

Plus en détail

Colloque «Le livre français face au défi du numérique» Ouverture par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

Colloque «Le livre français face au défi du numérique» Ouverture par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Paris, le 19 mars 2012 Colloque «Le livre français face au défi du numérique» Lundi 19 mars 2012 Ouverture par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Seul le prononcé fait foi

Plus en détail

COMPOSITION DU GROUPE DE TRAVAIL

COMPOSITION DU GROUPE DE TRAVAIL demographie 2011/2/3 8:27 page xvii #17 COMPOSITION DU GROUPE DE TRAVAIL Animateurs Henri LERIDON Directeur de recherche émérite à l Institut national d études démographiques (Ined) Ghislain de MARSILY

Plus en détail

Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy. Inauguration de la Mission locale

Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy. Inauguration de la Mission locale Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy Inauguration de la Mission locale 25 septembre 2013 1 Monsieur le Conseiller régional, Mesdames messieurs les élus, Monsieur le Directeur, Mesdames et messieurs

Plus en détail

Colloque CPU de Rennes, mai 2013. Discours de clôture

Colloque CPU de Rennes, mai 2013. Discours de clôture Colloque CPU de Rennes, mai 2013 Discours de clôture Madame la Directrice Générale de l Enseignements supérieur et de l insertion professionnelle, chère Simone Bonnafous, Monsieur le Directeur Général

Plus en détail

Mobiliser son équipe! reconnaissance!

Mobiliser son équipe! reconnaissance! Mobiliser son équipe! Un outil indispensable, la reconnaissance! Agenda La mobilisation Pourquoi s intéresser à la reconnaissance? Les composantes de la reconnaissance Les intervenants Les phrases qui

Plus en détail

PETITS TRADUCTEURS DEVIENDRONT GRANDS LECTEURS?

PETITS TRADUCTEURS DEVIENDRONT GRANDS LECTEURS? PETITS TRADUCTEURS DEVIENDRONT GRANDS LECTEURS? Trois ans d ateliers de traduction littéraire dans le secondaire KARINE REIGNIER 59 FORMATION FORMATION JE suis toujours stupéfaite de constater à quel point

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs.

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs. MANAGERS : COMMENT PRENEZ-VOUS EN CHARGE LES CONFLITS? AUTO-EVALUEZ-VOUS! Dans un contexte économique morose et qui perdure, nous sommes confrontés à un grand nombre de difficultés et de frustrations.

Plus en détail

TRAAM 2011/2012 «Formation au calcul et résolution de problèmes» Des tables de multiplication aux expressions littérales

TRAAM 2011/2012 «Formation au calcul et résolution de problèmes» Des tables de multiplication aux expressions littérales TRAAM 2011/2012 «Formation au calcul et résolution de problèmes» Des tables de multiplication aux expressions littérales Introduction Le constat Le constat est unanime : «Les élèves ne connaissent plus

Plus en détail

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant :

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant : Grille d évaluation du stage d immersion en entreprise de 3 ème bachelier 2014-2015 Etudiant : Entreprise :. Date : Superviseur :. Maitre de stage : Signature :. 1. Evaluation continue [60 pts] Entourez

Plus en détail

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des dispositions de Bale II et Bale III dans l UMOA. Lieu : Salle

Plus en détail

Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques?

Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques? Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques? Rencontre professionnelle 4 Ont participé à cet atelier : David ALCAUD,

Plus en détail

Ecole Supérieure Privée. DOSSIER DE PRESSE Rentrée 2012/2013. Contact : Hélène Bordes -Tel : 02 41 79 64 68 -communication@ircom.

Ecole Supérieure Privée. DOSSIER DE PRESSE Rentrée 2012/2013. Contact : Hélène Bordes -Tel : 02 41 79 64 68 -communication@ircom. Ecole Supérieure Privée DOSSIER DE PRESSE Rentrée 2012/2013 La rentrée 2012 de l Ircom est un tournant dans l histoire de l Ircom : pour la première fois, l Ircom n est plus locataire du Conseil Général

Plus en détail

Baromètre de l innovation

Baromètre de l innovation Baromètre de l innovation Un baromètre BVA Syntec numérique Ce sondage est réalisé par pour le Publié dans, et le 21 mai, et diffusé sur Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de

Plus en détail

A1 Débutant Cours destiné aux vrais débutants. Grâce à ce cours, vous pourrez : Utiliser des expressions courantes, par exemple les salutations. Vous présenter, parler de choses qui vous concernent très

Plus en détail

Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général

Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général Version du 30-01 08h30 Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Consul général, Madame la Conseillère, Chers

Plus en détail

TU VEUX EN FAIRE TON MÉTIER?

TU VEUX EN FAIRE TON MÉTIER? LE GUIDE EAU, ASSAINISSEMENT, DÉCHETS, ÉNERGIE, MOBILITÉ DANS LES VILLES DU SUD : TU VEUX EN FAIRE TON MÉTIER? RENCONTRES RDV PRO SPEED NETWORKING DÉBATS QUIZZ EXPO Viens débattre et découvrir ton futur

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGRÉE PAR L ge Le guide du parraina F.L. - M. Dufour - EPAHN nseiller co t e r e g ra u co n e r, e Partag rs les mini-entrepreneu www.epa-hautenormandie.fr Créer ensemble La Mini Entreprise-EPA est une

Plus en détail

Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant

Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant Discours de Paul Gérin-Lajoie à l occasion du gala-bénéfice soulignant son 90 e anniversaire Bonsoir, D entrée de jeu, je tiens à vous remercier de votre présence ce soir pour fêter ce 90 e anniversaire

Plus en détail

Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café. Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire?

Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café. Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire? Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire? Cette question s inscrit dans le contexte où plusieurs acteurs

Plus en détail

Perpignan, le 13 novembre 2013. Le Conseil Général donne la parole aux jeunes!

Perpignan, le 13 novembre 2013. Le Conseil Général donne la parole aux jeunes! Perpignan, le 13 novembre 2013 Le Conseil Général donne la parole aux jeunes! Les Rencontres Territoriales de la Jeunesse Trois demi-journées, trois lieux, trois thèmes : après le succès des Assises de

Plus en détail

«Quel Profil pour le Manager de Demain?»

«Quel Profil pour le Manager de Demain?» 4 ème Edition des Journées de l Economie et Gestion Former des Managers : Une Utopie? «Quel Profil pour le Manager de Demain?» Intervention de : M. Jamal Eddine TEBBAA Professeur Universitaire Administrateur

Plus en détail

de 1 ère année Professions de foi des candidats

de 1 ère année Professions de foi des candidats Année universitaire 2004-2005. ELECTION DES REPRESENTANTS DES MONITEURS de 1 ère année Promotion 2004. Professions de foi des candidats Delphine BELLIS Université Paris IV. Page 2. Rémi BOURGUIGNON Université

Plus en détail

Mise en place d un projet année scolaire 2015/2016 : La Mini-entreprise EPA

Mise en place d un projet année scolaire 2015/2016 : La Mini-entreprise EPA Mise en place d un projet année scolaire 2015/2016 : La Mini-entreprise EPA La Mini-entreprise : quel intérêt pour les jeunes? Les principes du programme pour le mini-entrepreneur: Lui faire découvrir

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Atelier du Mercredi 18/11/09 au CRDP-CDDP de l académie Aix-Marseille Enseigner avec Lesite.tv en Lycée professionnel

Atelier du Mercredi 18/11/09 au CRDP-CDDP de l académie Aix-Marseille Enseigner avec Lesite.tv en Lycée professionnel Enseigner avec Lesite.tv le programme Bac Pro 3 ans en géographie «Sociétés et développement durable» Introduction : Le développement durable dans le programme Le développement durable est une notion essentielle

Plus en détail

Contribution des TICE à l évolution du système éducatif. Anne-Marie BARDI IGEN honoraire

Contribution des TICE à l évolution du système éducatif. Anne-Marie BARDI IGEN honoraire Contribution des TICE à l évolution du système éducatif Anne-Marie BARDI IGEN honoraire Vision d acteur / Vision de chercheur Expérience durable Variété des fonctions Diversité des niveaux et des disciplines

Plus en détail

Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales. Parc des Expositions de la Nordev

Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales. Parc des Expositions de la Nordev Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales Parc des Expositions de la Nordev Saint Denis Mercredi 13 novembre 2013 Monsieur le Président

Plus en détail

PROJET CULTUREL Environnement et culture scientifique DEVELOPPEMENT DURABLE,COMMERCE EQUITABLE ET CITOYENNETE

PROJET CULTUREL Environnement et culture scientifique DEVELOPPEMENT DURABLE,COMMERCE EQUITABLE ET CITOYENNETE PROJET CULTUREL Environnement et culture scientifique DEVELOPPEMENT DURABLE,COMMERCE EQUITABLE ET CITOYENNETE ANALYSE DE SITUATION : Ce projet se situe dans le prolongement des actions menées l an dernier

Plus en détail

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION APERÇU La compétence de communication englobe l ensemble des aptitudes

Plus en détail

BIEN SECONNAÎTRE POUR MIEUX ENTREPRENDRE

BIEN SECONNAÎTRE POUR MIEUX ENTREPRENDRE BIEN SECONNAÎTRE POUR MIEUX ENTREPRENDRE CONTEXTE Contraintes externes Environnement en changement permanent Une nouvelle vie Un projet dans une dimension systémique CHACUN EST UNIQUE Son histoire personnelle

Plus en détail

I LES PRINCIPES FONDATEURS

I LES PRINCIPES FONDATEURS CONSEIL CITOYENS Allonnes Charte Préambule Le conseil citoyen dans le cadre de la mise en action de la démocratie participative doit tendre à un réel pouvoir d'intervention directe des citoyens de notre

Plus en détail

Prix ECFM - TerrEthique des Lycéens

Prix ECFM - TerrEthique des Lycéens Prix ECFM - TerrEthique des Lycéens Favoriser les échanges et la réflexion collective chez les futurs acteurs des métiers de la terre et du vivant Le Prix ECFM - TerrEthique des Lycéens Historique Le Prix

Plus en détail

Ecole de la Croisée des Chemins

Ecole de la Croisée des Chemins Ecole de la Croisée des Chemins 1001 façons de participer au projet Préambule Nous avons élaboré ce document : de manière à vous donner une idée des besoins de notre association, et afin de recueillir

Plus en détail

Aide individualisée, aide personnalisée

Aide individualisée, aide personnalisée Aide individualisée, aide personnalisée Sujet d étude du stage international des inspecteurs en 2010 «Aide individualisée, aide personnalisée Comment les systèmes éducatifs des pays visités prennent- ils

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES

ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES PROJET PEDAGOGIQUE Accueil des matins, midis et soirs, Temps d Activités Périscolaires (T.A.P.) - 1 - INDEX 1 Les objectifs permanents 1-1 Bien-être,

Plus en détail

Rapport Annuel. MIRSKAN Project Une junior Entreprise créée dans le cadre d INJAZ. Lycée : BAKILANI Conseillée : Hanane ROCHD

Rapport Annuel. MIRSKAN Project Une junior Entreprise créée dans le cadre d INJAZ. Lycée : BAKILANI Conseillée : Hanane ROCHD Rapport Annuel MIRSKAN Project Une junior Entreprise créée dans le cadre d INJAZ 2010 Lycée : BAKILANI Conseillée : Hanane ROCHD La junior Entreprise créée dans le cadre d INJAZ s appelle MIRSKAN Project.

Plus en détail

Bibliothèque 2015. Perspectives stratégiques

Bibliothèque 2015. Perspectives stratégiques 7 octobre 2010 Bibliothèque 2015 Perspectives stratégiques Ce document a pour but de servir à tracer les perspectives d évolution de la bibliothèque pour les cinq années à venir à partir des objectifs

Plus en détail

Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers

Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers - Madame la Ministre, - (Monsieur le député), - Monsieur le Président du comité de direction BGL BNP PARIBAS

Plus en détail

Il me fait plaisir de vous accueillir à ce petit déjeuner traditionnel pour souligner le début de cette nouvelle année universitaire.

Il me fait plaisir de vous accueillir à ce petit déjeuner traditionnel pour souligner le début de cette nouvelle année universitaire. Allocution du recteur Jean Vaillancourt prononcée à l occasion du petit déjeuner de la rentrée le mercredi 10 septembre 2014, à 8 h 30, à la Grande salle du pavillon Alexandre-Taché, à Gatineau Chers collègues,

Plus en détail

Dossier de présentation

Dossier de présentation Dossier de présentation I. Objectifs 3 II. Acteurs 3 III. Mise en œuvre 3 1. Formation 2. Format des émissions 3. Equipement technique IV. Apports pédagogiques en regard des programmes des différentes

Plus en détail

Prix TerrEthique des Lycéens

Prix TerrEthique des Lycéens Prix TerrEthique des Lycéens Favoriser les échanges et la réflexion collective chez les futurs acteurs des métiers de la terre et du vivant L association TerrEthique TerrEthique est une association Loi

Plus en détail