L audit énergétique en industrie. Bureau d études GIRUS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L audit énergétique en industrie. Bureau d études GIRUS"

Transcription

1 L audit énergétique en industrie Bureau d études GIRUS

2 Quelques chiffres GIRUS est une société SAS au capital de détenu à 100% par ses cadres et dirigeants. GIRUS est indépendante de tout groupe industriel, financier, constructeur ou exploitant. 220 personnes dont 190 ingénieurs ou techniciens Des équipes : Pluridisciplinaires (domaines techniques, économiques et juridiques), Qualifiées (compétences et domaines d expertises variés) Sensibilisées aux enjeux environnementaux et sociétaux Un chiffre d affaires en progression constante : + 15% par an depuis 10 ans 16 M HT pour 2012

3 Ingénierie des Bâtiments et Infrastructures Construction de bâtiments Habitat, industrie, tertiaire Infrastructures - aménagements Ingénierie des énergies Production et distribution Utilisation rationnelle Gestion et valorisation Ingénierie de l environnement Gestion et traitement des eaux, des déchets, de l air Environnement et territoires

4 Ingénierie des énergies Energies et procédés industriels Chaufferie industrielle, vapeur, fluide thermique Ressource bois, biomasse, combustion, gazéification Réseaux de chaleur, de froid Valorisation thermique, traitement des gaz et des rejets Energies renouvelables, HQE Bâtiment à énergie positive Energies renouvelables Approche Haute Qualité Environnementale Electricité, courants faibles Réseaux MT, BT, courants faibles, VDI Automatismes, instrumentations Chaufferie bois Besançon (25) Fluides des bâtiments et génie climatique Chauffage, ventilation, traitement d air Production de froid, climatisation, traitements d eau Salles propres, conditionnées, laboratoires Éclairage naturel

5 L audit énergétique en industrie

6 Différentes approches pour différents projets 1 er exemple : problématique ciblée sur un éléments du process dans un objectif de gain de production 2 ème exemple : problématique multi-flux (énergie/matière) Optimisation des consommations de vapeur et valorisation des sous-produits Chaque industriel a des problématiques différentes L approche de l audit doit être ajustée à chaque situation

7 L audit énergétique en industrie Exemple d audit en papeterie

8 Définition du périmètre et des objectifs de l audit LA PAPETERIE dispose d une usine de papier recyclé fonctionnant 24h/24. Capacité de production de Tonnes de bobines préfabriquées par an Consommation d environ Tonnes de vapeur sur deux machines à papier Projet de mise en place sur le site d une centrale de cogénération biomasse équipée d une turbine à vapeur destinée à La production électrique à destination du réseau EDF La production de vapeur à destination de la papeterie OBJECTIF : Optimisation du fonctionnement de la turbine à vapeur afin d augmenter le rendement global du cycle

9 Etat des lieux - Mesures spécifiques Les machines à papier de la papeterie nécessitent pour leur fonctionnement De vapeur dite «motrice» à une pression de 14,5 bars(eff) De vapeur dite «process» à une pression de 10,5 bars(eff) La Papeterie dispose actuellement de moyens de production de vapeur via une chaufferie gaz délivrant un seul niveau de pression de 16,5 bars(eff) Aucun dispositif de comptage permettant d évaluer la consommation de vapeur «motrice» et la consommation de vapeur «process» Nécessité de mettre en place un système de comptage afin de définir la quantité de vapeur nécessaire au fonctionnement du process suivant les deux niveaux de pression de vapeur Analyse détaillée des consommateurs de vapeur afin d identifier les sources possibles d optimisation Nécessité de faire réaliser, par le fabricant des machines, une analyse détaillée de leur mode de fonctionnement

10

11 Analyse des résultats Réalisation d une campagne de mesures avec instrumentation (mise en place de débitmètres vapeur) des différentes lignes de vapeur qui a permis de définir avec précision : La consommation de vapeur «motrice» La consommation de vapeur «process» Analyse de l architecture des réseaux de distribution de vapeur à l intérieur de l usine : Possibilité de modification des réseaux afin de pouvoir délivrer séparément chacune des vapeurs aux machines à papier Analyse du mode de fonctionnement des machines à papier Identification d un thermo compresseur sur consommateur de vapeur «motrice» Modification possible des machines afin de réduire la consommation de vapeur «motrice» Nécessité d engager des travaux sur le process afin d optimiser la répartition de la consommation de vapeur

12 Evaluation des solutions techniques Conservation du fonctionnement actuel des machines à papier Mise en place d une turbine à vapeur disposant d un seul soutirage à une pression de 15,5 bar(a) Production électrique turbine à vapeur : MWh/an Production thermique : MWh/an Modification des machines à papier Mise en place d une turbine à vapeur disposant de deux soutirages, chacun à un niveau de pression différent, Production électrique turbine à vapeur : MWh/an Production thermique : MWh/an Augmentation de +5% de la production électrique annuelle

13 Evaluation des investissements Modifications pour réduire la consommation de vapeur motrice des thermos : Modifications nécessaires pour une alimentation vapeur en 10,5 et 14 bars : Fourniture et installation d'un nouveau barillet vapeur : Surcoût turbine avec 1 soutirage supplémentaire et 2 réseaux vapeurs : Investissements à réaliser = Gain généré par la modification du process Vente supplémentaire d électricité au réseau EDF : /an Temps de retour de l investissement : < 2ans

14 L audit énergétique en industrie Exemple d audit en Agroalimentaire

15 Définition du périmètre et des objectifs de l audit INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE : production annuelle de l'unité est d'environ t de produits finis (principalement frites) obtenus à partir de t de pommes de terre. dans le cadre du projet d'extension de son unité de production, souhaite mener une réflexion globale sur La partie énergétique de son process La valorisation du biogaz produit par l'unité de méthanisation des effluents. OBJECTIF DE L AUDIT: Analyse de la production et de la distribution de la vapeur Examen des potentiels de récupération d énergie Opportunité de valorisation du biogaz

16 PHASE 1 : Etat des lieux de la production et la distribution de la vapeur Etat des lieux des équipements de production OBJECTIF : Dans le cadre de l'augmentation de la production de produits finis du site il est apparu intéressant, d'une part de savoir si la capacité de cette chaudière est suffisante et d'autre part de détecter les améliorations possibles sur la distribution ou l'utilisation de la vapeur, pour remplir les conditions suivantes : CONDITIONS A REUNIR : Une disponibilité permanente de cette vapeur. Une qualité de cette vapeur en terme de pression et de débit suffisant. Une fiabilité des installations pour ne pas engendrer d arrêt de la production. Etat des lieux des équipements de production portant sur les équipements suivants : Générateur de vapeur Bâche alimentaire et dégazeur thermique Barillet général de distribution Circuits de livraison de la vapeur Circuits de retour condensats Postes terminaux de livraison de la vapeur

17 PHASE 1 : Etat des lieux de la production et la distribution de la vapeur Analyse technique Points Forts Les installations de production de la vapeur sont en bon état et leur fonctionnement correspond aux besoins des utilisateurs. Les installations de distribution de la vapeur sont relativement bien conçues, pas de problèmes particuliers sensibles, comme : Les coups de bélier au démarrage, Un désaérage difficile qui se traduit généralement par des performances diminuées des échangeurs, Une vapeur de mauvaise qualité sur les récepteurs, humide avec des entraînements de gouttelettes (Peu d'impact car une grande partie de la vapeur est utilisée directement en réchauffage de bains). Les purges sont correctement dimensionnées, avec filtre, purgeur adapté, contrôleur visuel et vannes de sectionnement. Les pentes réseaux sont correctes pour un acheminement des condensats vers les points des purges.

18 PHASE 1 : Etat des lieux de la production et la distribution de la vapeur Analyse technique Points Faibles Les purges continues du générateur sont simplement rejetées aux eaux usées par l'intermédiaire d'une bouteille d'éclatement. La récupération de la chaleur de ces boues (revaporisation) permettrait de préchauffer en partie l eau alimentaire Le fonctionnement du dégazeur n'est pas optimum : pertes par revaporisation très importantes. Remplacement du diaphragme de contrôle de l'écoulement des condensats par un purgeur à flotteur Sur le process du "Peleur" les pertes de vapeur sont très importantes à chaque phase de décompression de l'étuve. Distribution sur tous les circuits en vapeur haute pression, poste de détente à proximité de l'application, Il serait préférable de détendre au départ et transporter de la vapeur à plus basse pression.

19 PHASE 2 : Propositions d amélioration Deux axes de réflexion Les opération nécessaires pour assurer une production correcte et fiable de vapeur. Les opérations permettant d améliorer le fonctionnement et de réduire les coûts d exploitation des installations. Fiabilisation de la production vapeur : Régulation de pression mesureuse Mise en place d une vanne deux voies motorisée et d une régulation modulante de remplissage Coût des travaux HT Récupération sur les purges de la chaudière Mise en place d un pot d éclatement des purges d extractions de la chaudière, y compris le purgeur largement dimensionné en sortie de vase. La modification de la bâche avec la mise en place d une canne d injection de la vapeur de revaporisation. Coût des travaux HT

20 PHASE 2 : Propositions d amélioration Récupération d énergie sur les condensats haute pression, Mise en place d'un vase de revaporisation y compris accessoires (Soupape, ligne de purge etc ), pour chaque ligne de retour des condensats, Modification hydraulique pour raccordement des condensats, Mise en place d'un barillet de vapeur BP, Modification barillet vapeur HP, Mise en place d'un poste de détente HP/BP, Mise en place des ligne vapeur BP, Mise en place d'un échangeur Vapeur BP / Eau alimentaire, Modification de la bâche et du dégazeur. Coût des travaux HT Récupération d énergie sur le peleur Mise en place ballon de revaporisation Coût des travaux HT

21 PHASE 3 : Opportunité de valorisation du biogaz OBJECTIF : étudier la possibilité d'étendre le poste méthanisation actuel aux déchets semi-solides: Trois types de process ont été plus particulièrement analysés : Digesteur infiniment mélangé (Completely Stirred Tank Reactor,CSTR), cuverie importante pour une fermentation extensive. Process bi-étape, plus compact et plus intensif. CSTR avec adjonction d'un substrat régulateur de fermentation et destiné à augmenter la productivité en gaz.

22 PHASE 3 : Opportunité de valorisation du biogaz Méthodologie de l étude Caractérisation du gisement à traiter Identification du tonnage à traiter Spécification physico-chimique du gisement Etude technique des différents scénarios et technologie possible à mettre en œuvre Bilan des investissements à réaliser options T brut Annuité Invest global t/an keur/an 8,5 t/h , ,5 t/h ,5 t/h co-dig ,5t/h co-dig Investissement Eur/tonne/an 23 28, ,7 17,5 19,6 12,8 14

23 PHASE 3 : Opportunité de valorisation du biogaz Bilan des coûts d exploitation et de maintenance options Tonnage brut t/an Production en milliers KWel/an* Production en milliers KWth/an** Puissance installée kw*** Coût entretien groupes Coût exploitation Eur Coût exploitation / tonne 8,5 t/h , ,7 3069** 1777, , , ,018* ,9 12,5 t/h , , , ,57 8,5 t/h co-dig ,7 3661, , ,56 12,5 t/h co-dig ,7 5383,3 7551, , ,3

24 PHASE 3 : Opportunité de valorisation du biogaz Bilan de la recette prévisionnelle de la vente d électricité Economies sur la consommation de gaz naturel Bilan environnemental Substitution au gaz naturel de chauffage : Substitution à l'électricité du réseau d'origine fossile : 1500 à 3000 Teq CO2 évitées par an suivant le process retenu

25 CONCLUSION GENERALE Les clés de la réussite d un audit Bien identifier le souhait du Maître d Ouvrage lors de la rédaction du cahier des charges Audit sur l ensemble du process Diagnostic détaillé sur un point particulier déjà identifié Recueillir le maximum d éléments nécessaires à la réalisation de l étude et notamment : Caractéristiques techniques (Fiches technique matériel, PID, Schéma,,,) Cartographie des flux énergie et matière Bilan de la consommation du site sur plusieurs années, corrélation avec la production Identification des évolutions à court ou moyen terme (augmentation production, remplacement équipement, etc., ) Bilan de tous les comptages existants, compilation des données disponibles, Données d exploitation Plus la demande sera précise et la documentation exhaustive, plus l audit sera pertinent et détaillé! Choisir le bon partenaire Maitrise et transversalité des connaissances techniques Retour d expérience Rigueur méthodologique

26

27 MERCI DE VOTRE ATTENTION! RETROUVEZ NOUS POUR PLUS D INFORMATIONS SUR LE STAND PRO ECO2 HALL 6 Stand K 188

ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION A LA FERME

ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION A LA FERME Schéma guide pour établir un cahier des charges d étude ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION A LA FERME DENOMINATION DE L'OPERATION Précisez Objet - Lieu Maître d ouvrage : Personne à contacter

Plus en détail

L offre 2016 Transition Energétique

L offre 2016 Transition Energétique L offre 2016 Transition Energétique Les priorités d intervention de l ADEME Aquitaine Limousin Poitou-Charentes Animation, aides à la décision, études de projets - Bâtiments : «Massification» de la rénovation

Plus en détail

Energie et IAA Pourquoi et comment économiser?

Energie et IAA Pourquoi et comment économiser? Green morning 11 septembre 2014 Energie et IAA Pourquoi et comment économiser? Panorama des gisements d'économies d'énergies possibles en IAA Olivier GUILLEMOT POLENN www.polenn.com Eléments de contexte

Plus en détail

INAUGURATION DE LA CENTRALE DE COGENERATION GAZ DE L EUROAIRPORT :

INAUGURATION DE LA CENTRALE DE COGENERATION GAZ DE L EUROAIRPORT : DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA CENTRALE DE COGENERATION GAZ DE L EUROAIRPORT : UNE SOLUTION ENERGETIQUE PERFORMANTE 23 octobre 2014 Vivienne Gaskell Responsable Communication EuroAirport Tél.: 03

Plus en détail

Valorisation du biogaz de l usine de méthanisation des vinasses charentaises. St Laurent de Cognac (16)

Valorisation du biogaz de l usine de méthanisation des vinasses charentaises. St Laurent de Cognac (16) Septembre 2009 Valorisation du biogaz de l usine de méthanisation des vinasses charentaises St Laurent de Cognac (16) Verdesis : Maxime BRISSAUD, Chef de Projets 06 65 33 58 79 maxime.brissaud@verdesis.com

Plus en détail

Energies renouvelables Eau chaude sanitaire collective Chauffage de bassins

Energies renouvelables Eau chaude sanitaire collective Chauffage de bassins Energies renouvelables Eau chaude sanitaire collective Chauffage de bassins Le système Genèse du système Etablissements de santé, logements collectifs, hôtellerie, cuisines collectives, centres aquatiques

Plus en détail

Consommer moins en consommant mieux

Consommer moins en consommant mieux Consommer moins en consommant mieux 10 ème Karine Comité GAUTIER tri Région Centre NICOLAS Ouest Raffaella - Le Mans du FORMISANO 1 er et 2 février 2012 Direction Technique Les métiers de Veolia L usine

Plus en détail

Projet BIOMASSE. Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie

Projet BIOMASSE. Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie Chauffage urbain Projet BIOMASSE Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie Diverses actions : réflexion sur un plan de déplacement d administration, diagnostic énergétique

Plus en détail

SCHEMA DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES des ARDENNES

SCHEMA DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES des ARDENNES SCHEMA DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES des ARDENNES Bilan 2013 et perspectives 2014 Le Préfet des Ardennes Le pôle énergies renouvelables des Ardennes, qui réunit depuis 2009 de nombreux partenaires,

Plus en détail

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet

Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE. 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet Atelier CCI Midi Pyrénées LA GESTION DE L ENERGIE EN ENTREPRISE 15 Janvier 2016 Guillaume CALMETTES Chef de projet 1 Ordre du jour La comptabilité énergétique en entreprise - Définition - Objectif / Enjeux

Plus en détail

Le réseau de chaleur. Bellevue SAISON 2010. (du 01/01/2010 au 31/12/2010) Synthèse. Nantes-métropole Gestion Equipements/ exercice 2010 1

Le réseau de chaleur. Bellevue SAISON 2010. (du 01/01/2010 au 31/12/2010) Synthèse. Nantes-métropole Gestion Equipements/ exercice 2010 1 S U I V I D E X P L O I T A T I O N Le réseau de chaleur Bellevue SAISON 2010 (du 01/01/2010 au 31/12/2010) Synthèse Nantes-métropole Gestion Equipements/ exercice 2010 1 SOMMAIRE Présentation succincte

Plus en détail

CAD La Chaux-de. Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» Forum Greentech, Fribourg. 22 octobre 2009

CAD La Chaux-de. Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» Forum Greentech, Fribourg. 22 octobre 2009 CAD La Chaux-de de-fonds Optimalisation, gestion et valorisation d énergie «renouvelable» 22 octobre 2009 Forum Greentech, Fribourg Présentation CAD Bref historique Liste des travaux réalisr alisés Résultats

Plus en détail

Pistes d économies en Chaufferies Industrielles

Pistes d économies en Chaufferies Industrielles Mardi 12 mars 2013 Pistes d économies en Chaufferies Industrielles Pascal LEBOIS Ingénieur Conseil Procédés Industriels Pôle Grands Comptes Direction Commerciale - GRTgaz 1 Plan de la présentation Présentation

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT D UNE COGÉNÉRATION BIOMASSE

DIMENSIONNEMENT D UNE COGÉNÉRATION BIOMASSE DIMENSIONNEMENT D UNE COGÉNÉRATION BIOMASSE Jacques Haushalter Responsable Commercial France et Suisse, Correspondant pour la Belgique francophone Wärtsilä France sas - Power 1 rue de la Fonderie BP1210

Plus en détail

CAD LE MOURET SÉANCE D INFORMATION

CAD LE MOURET SÉANCE D INFORMATION CAD LE MOURET SÉANCE D INFORMATION Pierre Papaux Responsable développement projets thermiques pierre.papaux@groupe-e.ch FOURNITURE DE CHALEUR: CAD LE MOURET Situation Eléments déclencheurs Proposition

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES TECHNIQUES ET FINANCIERES DE FOURNITURE DE CHALEUR

CONDITIONS GENERALES TECHNIQUES ET FINANCIERES DE FOURNITURE DE CHALEUR DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DE CHAUFFAGE URBAIN DE MASSY-ANTONY ANTONY CONDITIONS GENERALES TECHNIQUES ET FINANCIERES DE FOURNITURE DE CHALEUR Chauffage URbain de Massy - Antony (CURMA) ZI de la Bonde

Plus en détail

Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche

Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche 1 SOMMAIRE 1 Moteur à gaz et cogénération 2 Application industrie et municipalities 3 Application centrales

Plus en détail

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012

Approvisionnement énergétique du Carréde Soie. Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Approvisionnement énergétique du Carréde Soie Etude sur le secteur TASE Scénarios d approvisionnement Document de rendu du 28 août 2012 Objectifs Détailler les scénarios d approvisionnement en énergie

Plus en détail

Du froid au chaud, une même compétence

Du froid au chaud, une même compétence Du froid au chaud, une même compétence L entreprise Une histoire Quelques chiffres Nos atouts Cesbron : premier Groupe indépendant français L histoire de trois générations 1911 : Fabien Cesbron, ingénieur

Plus en détail

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Atelier OSE Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Présentation Le CUEEP Littoral - Service Formation continue, apprentissage et VAE de l ULCO - Le CUEEP a des activités: -

Plus en détail

METHODOLOGIE ET OBJECTIFS

METHODOLOGIE ET OBJECTIFS «REFERENT ENERGIE» Tour de table METHODOLOGIE ET OBJECTIFS Méthodologie OBSERVER COMPRENDRE REDUIRE Objectifs Acquérir une culture des économies d énergie et savoir la partager. Disposer de toutes les

Plus en détail

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE SE3B EXERCE POUR TOUTE MAÎTRISE D OUVRAGE DES MISSIONS D INGÉNIERIE DANS LES DOMAINES DU BTP, DE LA CONSTRUCTION ET DES ÉNERGIES CES MISSIONS VONT DE L ESQUISSE À L EXPLOITATION

Plus en détail

Etude d une installation de cogénération industrielle

Etude d une installation de cogénération industrielle Etude d une installation de cogénération industrielle Objectif du TD : L objectif de ce TD est l étude et la modélisation sous Thermoptim d une installation de cogénération existante, et l influence des

Plus en détail

ÉVITEZ QUE VOTRE ENERGIE NE PARTE EN FUMÉE! DRIVE YOUR ENERGY 2015

ÉVITEZ QUE VOTRE ENERGIE NE PARTE EN FUMÉE! DRIVE YOUR ENERGY 2015 ÉVITEZ QUE VOTRE ENERGIE NE PARTE EN FUMÉE! DRIVE YOUR ENERGY 2015 CORETEC ENERGY DRIVE YOUR ENERGY Mission & Garantie NOTRE MISSION VOTRE COMPETITIVITE Améliorer la compétitivité de nos clients professionnels

Plus en détail

13 ème Conférence bretonne de l énergie. le 25 juin 2014 à RENNES

13 ème Conférence bretonne de l énergie. le 25 juin 2014 à RENNES 13 ème Conférence bretonne de l énergie le 25 juin 2014 à RENNES 1 1. Introduction 2. Bilan électrique et panorama énergétique 3. Brochure «Les moyens de production d énergie électriques et thermiques»

Plus en détail

Les formations aux ENERGIES RENOUVELABLES au lycée Déodat de Séverac et ailleurs

Les formations aux ENERGIES RENOUVELABLES au lycée Déodat de Séverac et ailleurs 1- L énergie primaire* dans le monde pour comprendre la place des énergies renouvelables : Une grande partie de l énergie utilisée aujourd hui dans le monde (plus de 80%) provient de gisements de combustibles

Plus en détail

Les économies d énergie dans la Plasturgie

Les économies d énergie dans la Plasturgie Les économies d énergie dans la Plasturgie Bonnes pratiques et retour d expériences 29 Novembre 2011 PLASTURGIE SERVICES Le pôle de services et d expertise de la plasturgie Veille réglementaire formation,

Plus en détail

CATALOGUE BIOGAZ ET TRAITEMENT DE L EAU

CATALOGUE BIOGAZ ET TRAITEMENT DE L EAU CATALOGUE BIOGAZ ET TRAITEMENT DE L EAU EDITION 2013 LES EXPERTS DU FROID www.eurodifroid.fr Les solutions de refroidissement dédiées aux sites à vocation environnementale : Traitement de l eau Traitement

Plus en détail

l'energie, un défi majeur pour le groupe BG Ingénieurs Conseils

l'energie, un défi majeur pour le groupe BG Ingénieurs Conseils l'energie, un défi majeur pour le groupe BG Ingénieurs Conseils Dr Olivier Ouzilou, Responsable de l'unité Bâtiment, Energie, Territoire (BET) 1 Un des défis du futur Environnement Mobilité Infrastructures

Plus en détail

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides Les enjeux énergétique de l industrie du Limousin L industrie : 21 % des consommations régionales Baisse

Plus en détail

Efficacité énergétique. Le guide des bonnes pratiques Dans le domaine de l air comprimé. Intégrateur de solutions énergétiques

Efficacité énergétique. Le guide des bonnes pratiques Dans le domaine de l air comprimé. Intégrateur de solutions énergétiques Efficacité énergétique Le guide des bonnes pratiques Dans le domaine de l air comprimé Intégrateur de solutions énergétiques - 01 - - 02 - Introduction Table des matières Les économies d énergie Pour une

Plus en détail

Autoconsommation photovoltaïque

Autoconsommation photovoltaïque Autoconsommation photovoltaïque André JOFFRE Energivie 25-10-2013 Autoconsommation 2 Évolution des prix d achat de l électricité réseau La fin des tarifs électriques réglementés est programmée pour 2015

Plus en détail

Catalogue formations

Catalogue formations Contexte énergétique et réglementaire Performance énergétique Management de l'énergie Achats d'énergies et services associés Formations Standard ou sur mesure Adaptées à votre organisation Catalogue formations

Plus en détail

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015 Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT 10 septembre 2015 Diagnostic Énergie Climat du territoire : 1 Les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et

Plus en détail

8-11-14 kw. Manuel d utilisation EHSY-VE5-UTIL1.1

8-11-14 kw. Manuel d utilisation EHSY-VE5-UTIL1.1 8-11-14 kw Manuel d utilisation EHSY-VE5-UTIL1.1 Conformité CE et ROHS Ce produit est conforme aux directives européennes : LVD n 73/23 modifiée 93/68 CEE relative à la basse tension EMC n 89/336 modifiée

Plus en détail

Ventilation et rafraîchissement

Ventilation et rafraîchissement Journée technique ATEE, 28 janvier 2016 Ventilation et rafraîchissement Emmanuelle Brière, Uniclima Uniclima : syndicat d industriels Chiffres clés Secteur Résidentiel, Tertiaire et Industrie 79 industriels

Plus en détail

Qui sommes nous? PME de 12 personnes, Cogengreen est en pleine expansion avec une augmentation de CA de 30% par an depuis 2006.

Qui sommes nous? PME de 12 personnes, Cogengreen est en pleine expansion avec une augmentation de CA de 30% par an depuis 2006. Qui sommes nous? Fondée début 2005, Cogengreen fabrique et installe des unités de cogénération de 8 à 400 kw au gaz naturel, au fioul et à l huile végétale. Partenaire de la société allemande KW-Energietechnik

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO GAZ

ALFÉA HYBRID DUO GAZ DUO GAZ POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT GAZ CONDENSATION INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

MICRO/MINI COGENERATIONS

MICRO/MINI COGENERATIONS MICRO/MINI COGENERATIONS Préconisations du Club Cogénération de l ATEE pour faire évoluer les contrats d obligation d achat actuels SEGMENTATION DU PARC FRANÇAIS VERSUS PUISSANCES/TECHNOLOGIES/CONTRATS

Plus en détail

Perfinox. Perfinox 4024 BVI R - 4028 BVI R - 4034 BVI R. Perfinox 4024 VI R - 4034 VI R CHAUDIÈRE GAZ À CONDENSATION

Perfinox. Perfinox 4024 BVI R - 4028 BVI R - 4034 BVI R. Perfinox 4024 VI R - 4034 VI R CHAUDIÈRE GAZ À CONDENSATION CHAUDIÈRE GAZ À CONDENSATION Perfinox CHAUDIÈRE GAZ À CONDENSATION MODULANTE Perfinox 4024 BVI R - 4028 BVI R - 4034 BVI R Chauffage et production d eau chaude sanitaire accumulée (ballon ACI 105 ou 131

Plus en détail

Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire

Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire Stéphane COUSIN CIBE 5 mars 2015 Salon ENR / Be Positive Lyon Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire I. Atouts

Plus en détail

Utilisation de l énergie en entreprise

Utilisation de l énergie en entreprise Réduction des consommations et récupération d'énergie dans l'industrie Retours d expériences dans plusieurs entreprises françaises Utilisation de l énergie en entreprise Christophe DEBARD Directeur Commercial

Plus en détail

Les bâtiments industriels : Agir sur la performance des structures et des équipements

Les bâtiments industriels : Agir sur la performance des structures et des équipements Les bâtiments industriels : Agir sur la performance des structures et des équipements Jacques Buchet Département Technologie en charge des Journées CEREN de l Énergie Emmanuel Coulon Directeur Papeco Adrien

Plus en détail

Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement

Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement Direction Recherche & Innovation Centre Recherche et Innovation Gaz & Énergies Nouvelles Les nouvelles solutions gaz naturel : une réponse aux enjeux du Grenelle de l Environnement Quels équipements techniques

Plus en détail

Les rendez-vous des métiers de l environnement

Les rendez-vous des métiers de l environnement Technicien d exploitation secteur Énergie Responsabilités, travail en équipe, diversité des missions, autonomie. Le technicien d exploitation Énergie intègre une équipe qui assure la maintenance préventive

Plus en détail

Certificats d Economie d Energie Le groupe technique Agriculture au bénéfice du secteur horticole Colloque CEE-ATEE Lyon, 27 septembre 2011 Astredhor, Institut technique de l horticulture 44 rue d Alésia,

Plus en détail

PRE-DIAGNOSTIC ENERGETIQUE et ETUDE de FAISABILITE d une CHAUFFERIE BOIS

PRE-DIAGNOSTIC ENERGETIQUE et ETUDE de FAISABILITE d une CHAUFFERIE BOIS PRE-DIAGNOSTIC ENERGETIQUE et ETUDE de FAISABILITE d une CHAUFFERIE BOIS DENOMINATION DE L'OPERATION : Maître d ouvrage : Personne à contacter : : Etude technique : Personne à contacter : : AILE cahier

Plus en détail

Saint-Etienne Châteaucreux.

Saint-Etienne Châteaucreux. Saint-Etienne Châteaucreux. Un nouveau quartier au cœur naturellement chaleureux! Châteaucreux : quand tout un quartier fait le choix de l avenir. Projet ambitieux, le nouveau Châteaucreux a pour objectif

Plus en détail

CONDITIONNEMENT DE L'AIR ET CLIMATISATION

CONDITIONNEMENT DE L'AIR ET CLIMATISATION M07 CONDITIONNEMENT DE L'AIR ET CLIMATISATION 18 Heures ISET MAHDIA Techniciens de bureau d études et installateurs. - Connaître le système de fonctionnement d une climatisation, - Connaître l ensemble

Plus en détail

Les relevés, mesures, questions, données et informations à obtenir portent sur : - L environnement de l équipement :

Les relevés, mesures, questions, données et informations à obtenir portent sur : - L environnement de l équipement : OBJECTIF DU DIAGNOSTIC Le diagnostic énergétique doit permettre, à partir d une analyse détaillée des données du site, de dresser des propositions chiffrées et argumentées de programmes de sobriété énergétique

Plus en détail

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LA SITUATION À PARIS V.1 - FAVORISER LA SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE La maîtrise de l énergie et plus largement la politique de lutte contre les changements

Plus en détail

Séminaire In-tech, INRIA, 19/05/04

Séminaire In-tech, INRIA, 19/05/04 Séminaire In-tech, INRIA, 19/05/04 Le traitement des déchets organiques par méthanisation : une opportunité énergétique? Olivier THEOBALD Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie Direction

Plus en détail

L efficacité énergétique dans l industrie française

L efficacité énergétique dans l industrie française L efficacité énergétique dans l industrie française 25 mars 2014 Frédéric STREIFF Service Entreprises & Eco-Technologies Direction Productions & Energies Durables L ADEME. Thématiques Déchets Énergie Transport

Plus en détail

La méthanisation à la ferme en région Centre

La méthanisation à la ferme en région Centre La méthanisation à la ferme en région Centre Jeudi 28 Novembre - Ademe Laurent Lejars présentation Inventaire du gisement fermentescible Suivi des unités de méthanisation en région centre Évolution des

Plus en détail

LE GUIDE DE LA MAISON ENVIRONNEMENTALE

LE GUIDE DE LA MAISON ENVIRONNEMENTALE Des procédés durables, écologiques et à faible consommation d énergie Pierre Etoile s engage à respecter l environnement au travers de la construction de ses résidences. Terra Natura s inscrit dans cette

Plus en détail

Compétitivité énergétique des entreprises Usine du futur

Compétitivité énergétique des entreprises Usine du futur Appel à projets Compétitivité énergétique des entreprises 2016 Usine du futur 1 I. Contexte S inscrivant dans le cadre des 34 plans industriels et le développement de l Usine du Futur, le Conseil régional

Plus en détail

EDF DCECL Méditerranée

EDF DCECL Méditerranée EDF DCECL Méditerranée Le Groupe EDF Les CEE AICVF.LR Gilbert RUMEAU 06.08.75.33.60 13 Janv 2011 Montpellier 14 Janv 2011 Perpignan Le groupe EDF, un énergéticien présent sur l ensemble des métiers de

Plus en détail

Etude de faisabilité méthanisation

Etude de faisabilité méthanisation 2014 Etude de faisabilité méthanisation Synthèse de l étude Lot1 et Lot 2 Morgane Bodard Benjamin Généré Méthode Carré 04/11/2014 SOMMAIRE RESUME... 4 A. LE CONTEXTE DE L ETUDE... 5 B. L ETUDE DU GISEMENT...

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO GAZ

ALFÉA HYBRID DUO GAZ DUO GAZ Technologie Hybride POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT GAZ CONDENSATION INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE

Plus en détail

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB

La réglementation. en Région Bruxelles-Capitale. Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB La réglementation climatisation PEB en Région Bruxelles-Capitale Christophe Danlois DIRECTION ENERGIE DEPARTEMENT CHAUFFAGE/CLIMATISATION PEB SOMMAIRE LE CONTEXTE CHIFFRES CLES DE LA CLIMATISATION A BRUXELLES

Plus en détail

> UNE INSTALLATION DE MÉTHANISATION SUR VOTRE TERRITOIRE, c est la valorisation énergétique et agronomique de vos déchets.

> UNE INSTALLATION DE MÉTHANISATION SUR VOTRE TERRITOIRE, c est la valorisation énergétique et agronomique de vos déchets. > UNE INSTALLATION DE MÉTHANISATION SUR VOTRE TERRITOIRE, c est la valorisation énergétique et agronomique de vos déchets. > Faisabilité > Planification > Construction > Optimisation > Exploitation Bio

Plus en détail

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU CHAUFFAGE URBAIN DE MONTREYNAUD SAINT-ETIENNE ( LOIRE ) SALON BOIS-ENERGIE SAINT-ETIENNE 13 MARS 2014-1 -

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU CHAUFFAGE URBAIN DE MONTREYNAUD SAINT-ETIENNE ( LOIRE ) SALON BOIS-ENERGIE SAINT-ETIENNE 13 MARS 2014-1 - DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DU CHAUFFAGE URBAIN DE MONTREYNAUD SAINT-ETIENNE ( LOIRE ) SALON BOIS-ENERGIE SAINT-ETIENNE 13 MARS 2014-1 - Contexte de la précédente D.S.P! 2001-2013 : fonctionnement sous

Plus en détail

Helioclim. Solution de Climatisation Solaire RéversibleR

Helioclim. Solution de Climatisation Solaire RéversibleR Helioclim Solution de Climatisation Solaire RéversibleR Les ateliers innovations, dans le cadre des rencontres thématiques Industrie et Recherche Jeudi 7 juin 2012, Matériaux et Energie Solaire Thermique

Plus en détail

Apéro-énergie Martigny «Energies renouvelables et économies d énergie»

Apéro-énergie Martigny «Energies renouvelables et économies d énergie» Apéro-énergie Martigny «Energies renouvelables et économies d énergie» Retour d expérience avec Fondation KliK 24 novembre 2015 / L. Gacond Qui est Viteos? Viteos SA Distributeur multi-énergies actif dans

Plus en détail

Méthodologie de réalisation d'un audit énergétique industriel réglementaire

Méthodologie de réalisation d'un audit énergétique industriel réglementaire Méthodologie de réalisation d'un audit énergétique industriel réglementaire La présente méthodologie s'inspire des normes NF EN 16247-1 et NF EN 16247-3. Transparence et indépendance de la SARL SENS 4

Plus en détail

Guide filière sur. le chauffe-eau. thermodynamique

Guide filière sur. le chauffe-eau. thermodynamique Guide filière sur le chauffe-eau thermodynamique QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES # 5 Quels choix en matière d énergies renouvelables et de nouvelles technologies de l énergie? Quelle stratégie de développement Eléments de définition Les énergies renouvelables (EnR) Les EnR sont à distinguer

Plus en détail

Les pompes à chaleur Fabrice Ondet Carrier

Les pompes à chaleur Fabrice Ondet Carrier Les pompes à chaleur Fabrice Ondet Carrier Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1 Sommaire 1) Coût des énergies 2) Les différents systèmes 3) Choix du système Serres horticoles

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE DES ENTREPRISES

AUDIT ÉNERGÉTIQUE DES ENTREPRISES AUDIT ÉNERGÉTIQUE DES ENTREPRISES 1 Introduction Contexte énergétique Contexte réglementaire L audit énergétique Périmètre Visite -Etat des lieux Analyse et rapport Exemple d audit énergétique 2 Présentation

Plus en détail

Pompes à chaleur. Xinoé E3 & Xinoé Pro INNOVATION 2010. Fiche commerciale

Pompes à chaleur. Xinoé E3 & Xinoé Pro INNOVATION 2010. Fiche commerciale Fiche commerciale Pompes à chaleur Xinoé E3 & Xinoé Pro P o m P e s à c h a l e u r à a b s o r P t i o n g a z INNOVATION 010 motralec. 4 rue Lavoisier. ZA Lavoisier. 953 HERBLAY CEDEX. Tel. : 01.39.97.5.10

Plus en détail

Utilisation Rationnelle de l Energie Processus industriels Tél : 0800/97 333 facilitateur.ure.process@3j-consult.com facilitateur.ure.process@ccilb.

Utilisation Rationnelle de l Energie Processus industriels Tél : 0800/97 333 facilitateur.ure.process@3j-consult.com facilitateur.ure.process@ccilb. SUCCESS STORY Optimisation énergétique d une nouvelle installation de production de froid chez Pastificio Della Mamma Intro Pastificio Della Mamma à Herstal, PME d une trentaine de personne, est une entreprise

Plus en détail

Conférence de presse Mardi 25 novembre 2008 «EDELWAY» SUEZ ENVIRONNEMENT, une entreprise de services aux collectivités, s engage

Conférence de presse Mardi 25 novembre 2008 «EDELWAY» SUEZ ENVIRONNEMENT, une entreprise de services aux collectivités, s engage Conférence de presse Mardi 25 novembre 2008 «EDELWAY» SUEZ ENVIRONNEMENT, une entreprise de services aux collectivités, s engage SOMMAIRE EDELWAY : SUEZ ENVIRONNEMENT s engage aux côtés des collectivités

Plus en détail

km de réseau en plus chaque année

km de réseau en plus chaque année 1 100 km de réseau en plus chaque année 2 130 GWh de chaleur distribuée par an grâce aux réseaux de chauffage à distance de Groupe E Celsius 1 000 Gwh de gaz naturel fourni annuellement 100 % renouvelable

Plus en détail

ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION

ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE DE METHANISATION GUIDE A LA REDACTION D'UN CAHIER DES CHARGES Pour tout bénéficiaire d un concours financier de l ADEME dans le cadre du dispositif d aide à la décision CAHIER DES CHARGES ETUDE DE FAISABILITE D UNE UNITE

Plus en détail

DPE v/s règles Th et audit

DPE v/s règles Th et audit DPE v/s règles Th et audit DPE Règles Th (Th-C-E en neuf ; Th-C-E ex en existant) Audit énergétique 1 - chauffage 2 - refroidissement 3 - ECS 4 - auxiliaires 5 - éclairage contenu + bureautique ascenseurs,

Plus en détail

Conception des systèmes de chauffage par pompe à chaleur

Conception des systèmes de chauffage par pompe à chaleur Conception des systèmes de chauffage par pompe à chaleur NBN EN 15450:2008 Christophe Delmotte, ir Laboratoire Qualité de l Air et Ventilation CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction

Plus en détail

Pompe à chaleur au CO2

Pompe à chaleur au CO2 Document SANYO date mai 9 tous droits réservés Pompe à chaleur au CO La problématique Le COP de 3 qui diminue fortement quand les besoins de chauffage augmentent, n est pas une fatalité. L utilisation

Plus en détail

Catalogue des formations 2016

Catalogue des formations 2016 Catalogue des formations 2016 Qui sommes-nous? Association technique, le CRER concrétise depuis 20 ans, une volonté de passer à l acte dans les domaines de la sobriété énergétique, de l efficacité énergétique,

Plus en détail

COUPLAGE CHALEUR-FORCE DÉFINITION ET PRINCIPAUX ENJEUX

COUPLAGE CHALEUR-FORCE DÉFINITION ET PRINCIPAUX ENJEUX COUPLAGE CHALEUR-FORCE DÉFINITION ET PRINCIPAUX ENJEUX Groupe E Entretec SA Route du Madelain 6 1753 Matran Définition Cogénération ou couplage chaleur-force (CCF): Production simultanée de chaleur et

Plus en détail

L Energie Solaire Giordano au service des Applications Collectives

L Energie Solaire Giordano au service des Applications Collectives L Energie Solaire Giordano au service des Applications Collectives , expert en énergie solaire Un Industriel Français de renommée internationale Il y a plus de 30 ans, bien avant les préoccupations actuelles

Plus en détail

Objectif de la présentation

Objectif de la présentation Amélioration des prestations énergétiques des centres sportifs et piscines La cogénération dans les piscines: Pourquoi, comment, et rentabilité d une cogénération Yves LEBBE Facilitateur en Cogénération

Plus en détail

U.21 : Analyse scientifique et technique

U.21 : Analyse scientifique et technique U.21 : Analyse scientifique et technique d une installation Baccalauréat Professionnel TECHNICIEN DE MAINTENANCE DES SYSTÈMES ÉNERGÉTIQUES ET CLIMATIQUES Session 2015 CORRIGÉ «Mise en service et maintenance

Plus en détail

3.) La préparation du biogaz

3.) La préparation du biogaz 3.) La préparation du biogaz Les principaux polluants et leurs effets nocifs Le soufre et ses composés (H 2 S notamment): Corrosion des équipements, dépôt sur les équipements Les condensats: Corrosion

Plus en détail

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS DOSSIER DE PRESSE LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS (OISE) Nicolas Defransure Coopérative LIN

Plus en détail

CRITERES D INTERVENTION REGION MIDI-PYRENEES

CRITERES D INTERVENTION REGION MIDI-PYRENEES CRITERES D INTERVENTION REGION MIDI-PYRENEES Domaine : Environnement et Développement Durable Axe : Plan Régional «Midi-Pyrénées Energies 2011-2020» Cadre d intervention : Soutien à la production d énergie

Plus en détail

D O S S I E R D E P R E S S E NOVEMBRE 2015

D O S S I E R D E P R E S S E NOVEMBRE 2015 D O S S I E R D E P R E S S E NOVEMBRE 2015 Communiqué de presse Novembre 2015 GREENYEllOw, un SMaRt ENERGY MaNaGER au SERVIcE DES PRODuctEuRS-cONSOMMatEuRS DE DEMaIN Alors que s accélère le débat sur

Plus en détail

Géothermie et géocooling

Géothermie et géocooling Bienvenue au CEJEF bâtiment au label Cité des microtechniques à Porrentruy Présentation personnelle Exemple d application pratique : Géothermie - Géocooling Phase d étude et de dimensionnement : avoir

Plus en détail

Détails et explications sur la mise en œuvre du programme EMERGENCE FILIERE CLIMATISATION/CHAUFFAGE SOLAIRE

Détails et explications sur la mise en œuvre du programme EMERGENCE FILIERE CLIMATISATION/CHAUFFAGE SOLAIRE Détails et explications sur la mise en œuvre du programme EMERGENCE FILIERE CLIMATISATION/CHAUFFAGE SOLAIRE Daniel Mugnier Amandine Le Denn TECSOL SA Introduction Cheminement actuel ADEME DR ADEME DER

Plus en détail

Technicien de maintenance des équipements thermiques

Technicien de maintenance des équipements thermiques Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 15/02/2016. Fiche formation Technicien de maintenance des équipements thermiques - N : 19312 - Mise à jour : 15/12/2015 Technicien de

Plus en détail

LA CHAUDIERE DOMESTIQUE GAZ

LA CHAUDIERE DOMESTIQUE GAZ page 1/9 Un générateur de chaleur est constitué d une chaudière et d un brûleur. Sur le marché, il existe les chaudières atmosphériques où le brûleur fait partie intégrante de la chaudière. Dans le cas

Plus en détail

Autonome et connecté. Vertueux et performant LA SOLUTION LEADER. pour recycler la chaleur des eaux usées grises. Compact et prêt à raccorder

Autonome et connecté. Vertueux et performant LA SOLUTION LEADER. pour recycler la chaleur des eaux usées grises. Compact et prêt à raccorder + Autonome et connecté + Vertueux et performant LA SOLUTION LEADER pour recycler la chaleur des eaux usées grises + Compact et prêt à raccorder BIOFLUIDES Un acteur historique du traitement de l eau Créée

Plus en détail

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ET ENVIRONNEMENTALE CONTEXTE DANS UN MONDE EN PROFONDE MUTATION DES SOLUTIONS ADAPTÉES AUX ENJEUX SPÉCIFIQUES DE CHAQUE CLIENT L engagement vers la transition énergétique

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES AQUAP «EXPLOITATION DES CHAUDIERES SANS PRESENCE HUMAINE PERMANENTE» Journée du 15 mars 2007 1

CAHIER DES CHARGES AQUAP «EXPLOITATION DES CHAUDIERES SANS PRESENCE HUMAINE PERMANENTE» Journée du 15 mars 2007 1 CAHIER DES CHARGES AQUAP «EXPLOITATION DES CHAUDIERES SANS PRESENCE HUMAINE PERMANENTE» Journée du 15 mars 2007 1 SOMMAIRE Historique Contexte réglementaire Situation actuelle Enjeux du CDC Contenu du

Plus en détail

Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif

Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif Pays d Armagnac Le Bois Energie Une solution adaptée à un usage collectif Eauze 6 novembre 2013 1 De la forêt au radiateur 1. Un silo de stockage 2. Un système d extraction et de transfert du bois 3.

Plus en détail

Polititques énergétiques locales : Consommer, produire, gérer, g. Les compétences optionnelles «Energies» - SIEL 42

Polititques énergétiques locales : Consommer, produire, gérer, g. Les compétences optionnelles «Energies» - SIEL 42 jeudi 30 avril 2009 Polititques énergétiques locales : Consommer, produire, gérer, g inciter Les compétences optionnelles «Energies» - SIEL 42 Philippe DURIEU DGA durieu@siel42.fr Gérard SAVATIER Responsable

Plus en détail

Les factures énergie et déchets : comment les comprendre et les exploiter comme outils de gestion?

Les factures énergie et déchets : comment les comprendre et les exploiter comme outils de gestion? Les factures énergie et déchets : comment les comprendre et les exploiter comme outils de gestion? LOYERS -4décembre 2015 Stéphanie FOUREZ Fabian PLUMIER La Cellule Environnement de l UWE Un partenariat

Plus en détail

Fiche explicative détaillée #6 Appoints

Fiche explicative détaillée #6 Appoints Fiche explicative détaillée #6 Appoints 1 Objet et limites du document Ce document est intimement lié au CCTP type (cahier des clauses techniques particulières), spécifique aux systèmes de climatisation

Plus en détail

Energies renouvelables en Nord-Pas de Calais : Quel gisement et quels modèles de

Energies renouvelables en Nord-Pas de Calais : Quel gisement et quels modèles de Energies renouvelables en Nord-Pas de Calais : Quel gisement et quels modèles de développement? Contexte Depuis le début des années 1990, l Etat, l ADEME et la Région travaillent sur le développement des

Plus en détail

Apport des certificats d économie d énergie dans le financement des projets

Apport des certificats d économie d énergie dans le financement des projets La récupération de chaleur fatale, une source d énergie compétitive pour l industrie et les collectivités Apport des certificats d économie d énergie dans le financement des projets Daniel CAPPE - Vice-président

Plus en détail

Présentation technique de l incinérateur

Présentation technique de l incinérateur Présentation technique de l incinérateur Janvier 2007 Travaux publics Gestion des matières résiduelles 2 L INCINÉRATEUR PLACE DE L INCINÉRATION Réduction Réutilisation Récupération, recyclage, compostage

Plus en détail