Maîtrise en droit, option fiscalité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Maîtrise en droit, option fiscalité"

Transcription

1 Diplôme d études supérieures spécialisées Commerce électronique Communication marketing Comptabilité publique Fiscalité Gestion Gestion de la chaîne logistique Gestion d organismes culturels Juricomptabilité Maîtrise en commerce électronique Programme pluridisciplinaire conjoint HEC Montréal, Faculté des arts et sciences et Faculté de droit de l Université de Montréal Maîtrise en droit, option fiscalité Programme conjoint HEC Montréal et Faculté de droit de l Université de Montréal Annuaire

2 IMPORTANT En complément de cet annuaire, on trouve dans le site Web les renseignements sur les horaires des cours et des services, les calendriers d activités, les tables de frais ainsi que les mises à jour de l annuaire. Le contenu de cet annuaire, à jour le 1 er mai, est sujet à changement sans préavis. Pour tout renseignement, s adresser au : Bureau du registraire HEC Montréal 3000, chemin de la Côte-Sainte-Catherine Montréal (Québec) H3T 2A7 Téléphone : (514) (renseignements généraux) (514) (direction administrative des programmes) (514) (pour obtenir un rendez-vous avec une agente-conseil) Télécopie : (514) Courrier électronique : (diplôme d études supérieures spécialisées en commerce électronique) (diplôme d études supérieures spécialisées en communication marketing) (diplôme d études supérieures spécialisées en comptabilité publique) (diplôme d études supérieures spécialisées en fiscalité) (maîtrise en droit, option fiscalité) (diplôme d études supérieures spécialisées en gestion) (diplôme d études supérieures spécialisées en gestion de la chaîne logistique) (diplôme d études supérieures spécialisées en gestion d organismes culturels) (diplôme d études supérieures spécialisées en juricomptabilité) Site Web : INFORMATION En vue de simplifier la lecture, on conviendra que, dans cet annuaire, le terme «étudiant» désigne «étudiant et étudiante», de même que le terme «candidat» désigne «candidat et candidate», et ainsi de suite. Ouverture de l École Il est très rare que l École soit dans l obligation de fermer ses portes. Lorsque se présente une situation d urgence, comme par exemple une tempête de neige, nous conseillons à l étudiant de syntoniser les principales stations radiophoniques ou Le Canal Nouvelles TVA (LCN) ou de communiquer avec nous au Dépôt légal 1

3

4 Table des matières Les professeurs de HEC Montréal Les programmes en commerce électronique Le diplôme d études supérieures spécialisées en commerce électronique Son organisation La clientèle Les objectifs du programme Le programme L admission au M.B.A La structure du programme Liste alphabétique des cours Description des cours La maîtrise en commerce électronique Son organisation La clientèle Les objectifs du programme Le programme La structure du programme Liste alphabétique des cours Description des cours Le programme d études supérieures spécialisées en communication marketing Son organisation La clientèle Les objectifs du programme Le programme L admission au M.B.A La structure du programme Liste alphabétique des cours Description des cours Le programme d études supérieures spécialisées en comptabilité publique Son organisation La clientèle Les objectifs du programme Le programme L admission au M.B.A La structure du programme Liste alphabétique des cours Description des cours Cheminement dans le programme Les programmes en fiscalité Le diplôme d études supérieures spécialisées en fiscalité (D.E.S.S. en fiscalité) La maîtrise en droit, option fiscalité (LL.M. fiscalité) Leur organisation La clientèle Le D.E.S.S. en fiscalité La maîtrise en droit, option fiscalité L admission au M.B.A La structure du diplôme d études supérieures spécialisées en fiscalité (D.E.S.S. en fiscalité) La structure de la maîtrise en droit, option fiscalité (LL.M. fiscalité) Liste alphabétique des cours Description des cours Le programme d études supérieures spécialisées en gestion Son organisation La clientèle Les objectifs du programme Le programme Table des matières 3

5 Les recommandations L admission à l étape 3 du M.B.A La structure du programme Liste alphabétique des cours Description des cours Le programme d études supérieures spécialisées en gestion de la chaîne logistique Son organisation La clientèle Les objectifs du programme Le programme L admission au M.B.A La structure du programme Liste alphabétique des cours Description des cours Le programme d études supérieures spécialisées en gestion d organismes culturels Son organisation La clientèle Les objectifs du programme Le programme L admission au M.B.A La structure du programme Liste alphabétique des cours Description des cours Le programme d études supérieures spécialisées en juricomptabilité Son organisation La clientèle Les objectifs du programme Le programme L admission au M.B.A La structure du programme Liste alphabétique des cours Description des cours La politique de la qualité de la communication Objectif Politique Maîtrise du français Maîtrise de l anglais Maîtrise de l espagnol Description de cours Règlement régissant l activité étudiante à HEC Montréal Programmes de D.E.S.S. 1. Définitions Catégories d étudiants et d étudiantes Admission Reconnaissance d acquis Langue des études Scolarité Inscription Modification de l inscription Évaluation Examens Résultats Plagiat et fraude Conditions de poursuite, promotion, exclusion Réadmission Grade, diplôme, certificat et attestation Frais de scolarité Carte d étudiant Standards informatiques, HEC en ligne, courrier électronique et réseau Droit à l accès et à la rectification des renseignements personnels Changement au fichier social de l étudiant ou de l étudiante Règles et marches à suivre Diplôme d études supérieures spécialisées

6 Les professeurs de HEC Montréal DIRECTEUR DE L ÉCOLE Jean-Marie TOULOUSE, B.Ph.(psychologie), L.Ph., Ph.D.(psychologie sociale), Univ. de Montréal PROFESSEURS ÉMÉRITES Pierre HARVEY Denyse L. DAGENAIS,B.Sc.Soc., Univ. Laval; M.A.(Social Work), Connecticut; D.E.S.(économie appliquée), HEC Montréal; Ph.D.(économie), Univ. de Montréal PROFESSEURS TITULAIRES Omar AKTOUF, L.Ps., D.E.A.(psychologie indus trielle), Alger; D.P.G.E.(économie du développement), INPED, Alger; M.B.A., Ph.D.(administration), HEC Montréal Henri BARKI, B.Sc.(génie électrique), M.A.(recherche opérationnelle et marketing), Istanbul; Ph.D.(Business Administration), Western Ontario Hugues BOISVERT, L.Sc.comm., HEC Montréal; M.S.(Operations Research), Ph.D.(Engineering Economic Systems), Stanford; C.M.A. Michèle BRETON, B.Sc.A.(génie industriel), M.Ing.(génie industriel), Polytechnique-Montréal; Ph.D.(informatique), Univ. de Montréal Alain CHANLAT, Diplôme de l ESSEC-Paris; M.B.A., D.B.A., George Washington Univ. Jean-Charles CHEBAT, Diplôme d études supérieures(marketing), École Supérieure de Commerce de Paris; M.B.A., Univ. Laval; Ph.D.(sociologie), Univ. de Montréal François COLBERT, B.A.A.(marketing), M.B.A., M.Sc.(marketing), HEC Montréal Alain d ASTOUS, B.Sp.Adm.(marketing),UQAR; M.Sc. (marketing), Sherbrooke; Ph.D. (Business Administration), University of Florida Christiane DEMERS, B.A., Concordia; M.Sc.(communication), Univ. de Montréal; Ph.D.(administration), HEC Montréal Richard DÉRY, B.A.A., M.Sc.(gestion des ressources humaines), HEC Montréal; Ph.D.(management), Univ. Laval Jacques DESROSIERS, B.Sc.(mathématiques), M.Sc.(mathématiques), Ph.D.(mathématiques), Univ. de Montréal Georges DIONNE, B.A.A., HEC Montréal; M.A.(économie), Ottawa; Ph.D.(économie), Univ. de Montréal James DREW, L.Sc.comm., L.Sc.compt., HEC Montréal; C.A. Ruth DUPRÉ, B.Sc.(économie), Univ. de Montréal; M.A.(Economics), Ph.D.(Economics), Toronto Christian DUSSART, M.A.(marketing), Sherbrooke ; Ph.D. (sciences économiques), Univ. Catholique de Louvain ;.(Diplôme d études supérieures commerciales, administratives et financières), École Supérieure de Commerce et d Administration des entreprises d Amiens ; Louis Jacques FILION, B.Sc.Soc., M.A.(sciences politiques), Ottawa; M.B.A., HEC Montréal; Ph.D.(entrepreneuriat et PME), Lancaster Jacques FORTIN, B.A.A., M.B.A., HEC Montréal; C.A. Gilles GAGNÉ, L.Sc.comm., L.Sc.compt., HEC Montréal; F.C.A. Robert GAGNÉ, B.Sc., M.Sc.(économie), Ph.D.(économie), Univ. de Montréal Gilles GAUTHIER, L.Sc.comm., D.E.S.(économie appliquée), HEC Montréal; M.A.(Economics), Pennsylvania Alain GOSSELIN, B.A.A., Sherbrooke; M.Sc.(gestion des ressources humaines), HEC Montréal; Ph.D.(Human Resource Management and Strategic Management), Maryland Michel GUINDON, B.A.A., M.B.A., HEC Montréal; Ph.D.(sciences de l éducation), Univ. de Montréal; C.A.; F.C.G.A.; C.M.A. Taïeb HAFSI, Diplôme d ingénieur(météorologie), Paris; Diplôme d ingénieur(génie chimique), Alger; M.Sc.(Management), M.I.T.; D.B.A.(Business Policy), Harvard Pierre HANSEN, Diplôme d ingénieur (génie chimique), Certificat(recherche opérationnelle), Agrégation de l Enseignement supérieur(mathém atiques), Bruxelles Francine HAREL GIASSON, B.Péd., L.Péd., Univ. de Montréal; M.B.A., Ph.D.(administration), HEC Montréal Réal JACOB, B.Sc.(psychologie), M.Ps.(psychologie industrielle), Univ. de Montréal ; C.E.A.(sciences du travail), Univ. Catholique de Louvain Joseph KÉLADA, B.Sc.A.(Mechanical Engineering), Alexandrie; M.B.A., McGill Réal LABELLE, M.Comm.(comptabilité), Sherbrooke; M.B.A., McGill; D.E.A., Grenoble; Doctorat de 3 e cycle(finance), Grenoble; C.A. Sylvain LANDRY, B.A.A., HEC Montréal; M.Sc.A., Polytechnique-Montréal; Ph.D.(gestion des opérations et de la production) HEC Montréal; C.F.P.I.M. Ann LANGLEY, B.A. (mathematics), Oxford ; M.A.(Operational Research), Lancaster; Ph.D.(administration), HEC Montréal Paul LANOIE, B.A.A., M.Sc.(économie appliquée), HEC Montréal; Ph.D.(Economics), Queen s Laurent LAPIERRE, B.Péd., B.Hist., Univ. Laval; M.B.A., HEC Montréal; Ph.D.(Management), McGill Alain LAPOINTE, B.Écon., M.Sc.(économie), Univ. Laval; M.Econ., Harvard; Doc. d État (économie), Toulouse Gilbert LAPORTE, B.Sc.(Mathematics), McGill; M.A.(Operational Research), Lancaster; Ph.D.(Operational Research), London School of Economics Claude LAURIN, B.A.A.(comptabilité de management), UQAM; Ph.D. Business Administration, University of British Colombia Jean-Pierre LE GOFF, L.Sc.comm., D.E.S.(économie appliquée), HEC Montréal; Ph.D.(Economics), Cornell Jean-Yves LE LOUARN, D.E.S.C.A.F.(Diplôme d études supérieures commerciales, administratives et financières), Brest; M.Sc.(relations industrielles), Univ. de Montréal; Ph.D.(gestion des ressources humaines), Cornell Maurice LEMELIN, L.Sc.comm., HEC Montréal; Ph.D.(Industrial Relations), UCLA François LEROUX, L.Sc.écon., Poitiers; D.E.S.(sciences économiques), Grenoble; M.B.A., HEC Montréal; Doc. d État (sciences économiques), Grenoble Marie-Claire MALO, B.A.A., M.B.A., HEC Montréal; Doctorat de 3 e cycle(sciences sociales du développement), École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris Alix MANDRON, D.E.S.(économie et finance), Institut d études politiques, Paris; Diploma in Management, McGill; M.A.(analyse des systèmes), Sherbrooke; Ph.D.(administration), HEC Montréal; C.G.A. Maurice N. MARCHON, L.Sc.pol., Fribourg; M.A.(Economics), Ph.D.(Economics), Ohio State Louise MARTEL, B.A.A., M.Sc.(finance), HEC Montréal; F.C.A. Estelle M. MORIN, B.A., Sherbrooke; M.Ps.(psychologie industrielle et organisationnelle), Ph.D.(psychologie), Univ. de Montréal Jacques NANTEL, B.comm., McGill; M.Sc.(marketing), HEC Montréal; M.B.A.(Marketing), D.B.A.(Marketing), Indiana Alain NOËL, B.A.A., M.B.A., HEC Montréal; Ph.D.(Management), McGill Jean NOLLET, B.A.A., M.B.A., HEC Montréal; Ph.D.(Business Administration), Western Ontario; C.A.; C.G.A.; C.M.A. Michel NORMANDIN, B.A.A. ; M.Sc.(économie), HEC Montréal, Ph.D.(économie), Queen s Guy PARÉ, B.A.A., M.Sc.(systèmes d information), HEC Montréal; Ph.D.(Management Information Systems), Florida International Univ. Federico PASIN, B.Ing.(génie industriel), M.Ing.(génie industriel) Polytechnique-Montréal; Ph.D.(génie industriel), École Centrale de Paris Michel PATRY, B.A.A., M.Sc.(économie appliquée), HEC Montréal; Ph.D.(Economics), UBC Thierry C. PAUCHANT, D.U.T.(Diplôme universitaire de technologie), Grenoble; D.E.S., Panthéon- Sorbonne; M.B.A., UCLA; Ph.D.(Business Administration), USC André PÉRÈS, L.Sc.comm., L.Sc.compt., HEC Montréal; C.A. Patricia C. PITCHER, B.A. Honours (Politics), Trent; Ph.D.(Management), McGill Daniel RACETTE, B.Sc.(économie), M.Sc.(économie), Univ. de Montréal; Ph.D.(Economics), Toronto Jacques RAYNAULD, B.A.A., HEC Montréal; M.Sc.(économie), Univ. de Montréal; Ph.D.(Economics), Queen s Bruno RÉMILLARD, B.Sc.(mathématiques) ; M.Sc.(mathé matiques), Laval ; Ph.D.(mathématiques), Carleton Suzanne RIVARD, B.A.A., M.B.A., HEC Montréal; Ph.D.(Business Administration), Western Ontario Alain RONDEAU, B.Ps., M.Ps.(psychologie industrielle), Ph.D.(psychologie industrielle), Univ. de Montréal Jacques ROY, B.Sc.(mathématiques-physique), Sherbrooke ; M.B.A.(majeure recherche opérationnelle mineure économie) ; Ph.D.(gestion des opérations) ; HEC Montréal Jean ROY, B.Sc.(mathématiques), UQAM; M.B.A., Univ. Laval; Ph.D.(Finance), Wharton Francine SÉGUIN, B.Sc.(sociologie), M.A.(sociologie), Univ. de Montréal; Ph.D.(Sociology), Harvard Louise SÉGUIN DULUDE, B.Sc.(économie), Univ. de Montréal; M.A.(Economics), Toronto; Ph.D.(économie), Univ. de Montréal Bernard SINCLAIR-DESGAGNÉ,B.Sc. ; M.A.(eco nomics), Univ. Laval ; Ph.D.(operations research), Yale Louise ST-CYR, B.A.A., M.Sc.(finance), HEC Montréal; C.A. Sylvie ST-ONGE, B.A.A., UQTR; M.Sc.(gestion des ressources humaines), HEC Montréal; Ph.D.(Organization Behavior and Industrial Relation), York Yvan STRINGER, L.Sc.comm., D.E.S.(économie appliquée), HEC Montréal; D.Phil.(Economics), York, G.-B. Jean TALBOT, B.A.A., M.B.A., HEC Montréal; Doctorat (sciences gestion), Montpellier II Jean-Marie TOULOUSE, B.Ph.(psychologie), L.Ph., Ph.D.(psychologie sociale), Univ. de Montréal Michel TREMBLAY, B.A.(relations industrielles), Univ. Laval; M.Sc.(gestion des ressources humaines), HEC Montréal; D.E.A.(gestion), D.Sc.(gestion), Aix-Marseille Normand TURGEON, B.A.A., UQTR; M.B.A., Univ. Laval; Ph.D.(Marketing), Tennessee Alain VAN PEETERSSEN, L.Sc.écon., L.Sp.(économétrie), D.Sc.écon., Bruxelles Michel VÉZINA, B.A.A., M.Sc.(systèmes d information), HEC Montréal; D.E.A., D.Sc.(gestion), Montpellier II; C.A. Les professeurs de HEC Montréal 5

7 Thierry WILS, D.E.S.C.A.F., Lille ; M.Sc.(relations industrielles), Univ. de Montréal ; Ph.D.(gestion des ressources humaines et méthodologie et statistiques), Cornel Georges ZACCOUR, D.E.U.G.(mathématiques), L.écon. appl., Paris IX-Dauphine; M.Sc.(gestion internationale), Ph.D.(administration), HEC Montréal PROFESSEURS AGRÉGÉS Marie ALLARD, B.Sc.(mathématiques), M.Sc.(économie), Ph.D.(économie), Univ. de Montréal Paul ANDRÉ, B.A.A., M.Sc.(comptabilité), UQAM; Ph.D.(Accounting), Univ. of Waterloo Kodjovi Gakpo ASSOÉ, M.Sc.économiques(gestion), École Supérieure des Techniques Économiques et de Gestion, Univ. du Benin; M.B.A., UQAM; Ph.D.(finance), HEC Montréal Benoit A. AUBERT, B.Sc.(mathématiques) Univ. de Montréal; B.A.A. HEC Montréal; M.Sc.(management) Univ. of Waterloo; Ph.D.(administration) HEC Montréal Gilbert BABIN, B.Sc. (informatique) ; M.Sc.(infor matique), Univ. de Montréal ; Ph.D.(Decision Sciences and Engineering Systems), Polytechnic-Troy Céline BAREIL, B.Sc.(psychologie), M.Ps.(psychologie industrielle et organisationnelle), Ph.D.(psychologie industrielle et organisationnelle), Univ. de Montréal Jean-Pierre BÉCHARD, B.Sp.Ens.(éducation physique), UQAM; M.Éd., Univ. de Montréal; D.S.A., M.Sc.(management), Ph.D.(administration), HEC Montréal Denis BÉLANGER, B.Sc.(économie), M.A.(économie), Ph.D.(économie), Univ. Laval François BELLAVANCE, B.Sc.(mathématiques), M.Sc.(mathématiques), Ph.D.(statistiques), Univ. de Montréal Hatem BEN AMEUR,; Diplôme statisticien économiste, ENSAE-Paris; ; Ph.D.(administration), HEC Montréal Corinne BERNEMAN, Diplôme d ingénieur commercial, Bruxelles; M.B.A., Ph.D.(Marketing), York Carmen BERNIER, B.Sc. (administration), M.B.A., Univ. Laval; Ph.D. (administration) HEC Montréal Anne BOURHIS, M.Sc.(gestion) HEC Montréal; Ph.D.(administration), Univ. Illinois Dominique BOUTEILLER, Brevet d État de technicien supérieur, Institut supérieur commercial et administratif de Paris; Diplôme du CELSA; Scolarité de D.E.S.S, Institut des Hautes Études de l information et de la communication, Paris IV, Sorbonne; M.Sc.(relations industrielles), Ph.D.(relations industrielles), Univ. de Montréal Martin BOYER, B.Sc.(économie), M.Sc.(économie) Univ. de Montréal; Gabrielle A. BRENNER, B.Sc.(mathématiques), M.A.(économie), Jérusalem; Ph.D.(Economics), Chicago Fabien CHAUNY, B.Sc.(mathématiques), M.Sc.(mathématiques), Univ. de Montréal; Ph.D.(mathématiques appliquées), Polytechnique-Montréal Michel CHOKRON, Diplôme d ingénieur civil des télécommunications, D.E.S.(mathématiques et statistiques), ENST-Paris Martin COITEUX, B.A., Sherbrooke; M.A.(Economics), Queen s; Doctorat(sciences politiques), Institut universitaire des Hautes Études Internationales, Genève Jean-François CORDEAU, B.A.A., M.Sc.(recherche opérationnelle), HEC Montréal; Ph.D.(mathé matiques de l ingénieur), Polytechnique-Montréal Daniel CÔTÉ, B.A.A., HEC Montréal; M.Sc.(Economics), M.Sc.(Agribusiness), Ph.D.(Economics), Louisiana State Louise CÔTÉ, L.Sc., Laval ; M.B.A.(finance) HEC Montréal ; Ph.D.(stratégie de gestion), UQAM; C.A. Michel DENAULT, B.Sc.(mathématiques), Ottawa; M.Math. (combinatorics and optimization), Univ. of Waterloo; Ph.D.(management), McGill Jean-Guy DESFORGES, L.Sc.comm., HEC Montréal; M.Sc.(Industrial Administration), Carnegie- Mellon; Ph.D.(Public and International Affairs), Pittsburgh Robert DESORMEAUX, L.Sc.comm., HEC Montréal; Ph.D.(Business Administration), Concordia Line DUBÉ, B.A.A.(gestion de l information des systèmes), Sherbrooke; M.Sc.(gestion de projets), UQAM; Ph.D.(systèmes d information de gestion), Florida International Univ. Carole DUHAIME, B.A.A., M.B.A., HEC Montréal; Ph.D.(Business Administration), Western Ontario Jean-Pierre DUPUIS, B.Sc.(sociologie), M.Sc.(sociologie), Ph.D.(anthropologie), Univ. de Montréal Louis FABIEN, B.A.A., M.Sc.(marketing), Sherbrooke; D.Sc.(économie appliquée), Louvain-la-Neuve Marc FILION, M.B.A.(marketing et finance), Columbia Jean-Pierre FRÉNOIS, Diplôme d ingénieur, Institut Industriel du Nord; L.Sc.(informatique et recherche opérationnelle), Lille; M.B.A., HEC Montréal Bernard P. GAUTHIER, B.Sc.(urbanisme), M.Sc.(économie), Univ. de Montréal; Ph.D.(Applied Economics and Managerial Sciences), Wharton Geneviève GAUTHIER, B.Sc.(mathématiques), M.Sc.(mathématiques), UQAM; Ph.D.(mathématiques), Carleton Olivier GERBÉ, L.Math. appl., M.Sc.(mathématiques pures), D.E.S.S. (ingénierie des systèmes informatiques), D.E.A.(systèmes informatiques), Univ. Paris VI; Ph.D.(nformatique), Univ. de Montréal Aline GIRARD, B.A.A., UQTR; M.B.A., HEC Montréal; Ph.D.(Accounting), Tennessee; C.A. Hélène GIROUX, B.Sc.(sciences biologiques), Univ. de Montréal; M.B.A., HEC Montréal; Ph.D.(communication), Univ. de Montréal Hervé GOYETTE, L.Sc.comm., HEC Montréal; C.Phil.(Candidate Philosophy), UCLA Alain HALLEY, B.Sc.(économique), M.Sc.(gestion des PME), UQTR, Doctorat (logistique et organisation), Aix-Marseille II Louis HÉBERT, B.Sc.(économie); M.Sc.(économie et management), UQTR ; Ph.D. (administration), Western Ontario Marie-Hélène JOBIN, B.A.A., M.B.A.(gestion des opérations et systèmes de décision); Ph.D.(sciences de l administration), Univ. Laval Allain JOLY, B.A.A., M.Sc.(gestion internationale), HEC Montréal; Ph.D.(administration des entreprises), São Paulo Veronika KISFALVI, B.A., M.A.(littérature anglaise), McGill; M.B.A., HEC Montréal; Ph.D.(management), McGill JoAnne LABRECQUE, B.Sc.A., M.B.A.(marketing), Univ. Laval; Ph.D.(Consumer Economics), Cornell Renaud LACHANCE, B.A.A., HEC Montréal; M.Fisc., Sherbrooke; M.Sc.(Economics), London School of Economics; C.A. Andrée LAFORTUNE, B.A.A., HEC Montréal; M.B.A.(systèmes d information), Univ. Laval; C.A. Simon LALANCETTE, B.Sc.(économie), Univ. de Montréal; M.Sc.(finance) Sherbrooke; Ph.D.(finance), Concordia Claude D. LAROCHE, B.A.A., M.B.A., HEC Montréal; C.A. Pierre LAROCHE, B.A.A., Ph.D.(finance), Univ. Laval Denis LAROCQUE, B.Sc.(mathématiques) ; M.Sc.(statistique); Ph.D. (statistique), Univ. de Montréal Robert LATOUR, L.Sc.comm., HEC Montréal; C.E.S.(statistiques), ISUP, Paris Jean-Pierre LEFEBVRE, B.Sc.comm., HEC Montréal; C.A. Christian LÉVESQUE, B.Sc.(relations industrielles), M.Sc.(relations industrielles), Univ. de Montréal; Ph.D.(relations industrielles), Univ. Laval Alexander C. MERSEREAU, B.A.A., University of New Brunswick; D.E.A., D.Sc.(contrôle de gestion), Université Paris-IX-Dauphine; C.M.A. Anne MESNY, D.E.S.C.A.F.(Diplôme d études supérieures commerciales, administratives et financières), Rouen; M.Sc.(Management), Univ. Laval; Ph.D.(sociologie), University of Cambridge Paul MIREAULT, B.A.A., HEC Montréal; M.Sc.(informatique), Univ. de Montréal; Ph.D.(Management Science), M.I.T. Danielle MORIN, B.A.A., UQAM; M.B.A., HEC Montréal; Ph.D.(administration publique), ENAP, C.A. Marjolaine NAUD, B.A.A., UQTR; M.Fisc., Sherbrooke; C.A. Roch OUELLET, B.Sc., M.Sc.(mathématiques), Ph.D.(mathématiques), Univ. de Montréal Gérard OUIMET, B.A., Univ. Laval; M.Sc.(psycho lo gie), Ph.D.(sciences politiques), Univ. de Montréal Régis PARENT, B.Sc.A.(mathématiques), Univ. Laval; M.Sc.(Mathematics), Northern Arizona Diane PAUL, B.Sc., M.Sc.(comptabilité), HEC Montréal; C.A. Silvana POZZEBON, B.A. Honours(Economics), Concordia; M.S.(Labor Economics), Ph.D.(Industrial and Labor Relations), Cornell Nicole PRIEUR, LL.M.(fiscalité), HEC Montréal; C.G.A. Michel PROVOST, B.Sc.(sociologie), Univ. de Montréal; M.B.A., HEC Montréal; M.A.(sociologie), Univ. de Montréal Jacques ROBERT, B.Sc.Sp.(sciences économiques); M.Sc.(sciences économiques), Univ. de Montréal ; Ph.D.(economics), Western Ontario Linda ROULEAU, B.Sc.(sociologie), M.A.(sociologie), Univ. Laval; Ph.D.(sociologie des organisations), HEC Montréal Jean-Guy SIMONATO, B.A.A.(marketing et économie appliquée), M.Sc.(économie appliquée), HEC Montréal; Ph.D.(finance), McGill Patrick SORIANO, B.Ing., M.Sc.A.(recherche opérationnelle), Polytechnique-Montréal; Ph.D.(informatique), Univ. de Montréal Pascal ST-AMOUR, B.A.(economics); M.A.(economics), McGill; Ph.D. (economics), Queen s University Marc-A. TOMIUK, B.Comm.(psychology), McGill; M.Sc.(marketing), Ph.D.(marketing-achats), Concordia Benoît TREMBLAY, B.A.A., M.B.A., HEC Montréal; Doctorat de 3 e cycle, École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris Johanne TURBIDE, B.A.A., M.Sc.(comptabilité), HEC Montréal; Ph.D.(Industrial and Business), Warwick; C.A. Simon van NORDEN, B.A. Honours(economics), Univ. of British Columbia; Ph.D.(economics), M.I.T. VANDENBERGHE, Christian, Licence (psychologie) ; Licence (sciences du travail) ; Ph.D. (sciences psychologiques), Univ. Catholique de Louvain Nhut VAN THE, B.A.A., M.B.A., HEC Montréal; Ph.D.(Accounting), Univ. of Illinois; Urbana- Champaign; C.A. Désiré VENCATACHELLUM, D.E.U.G.(sciences économiques), Univ. de la Réunion; M.Sc.écon., Magistère(ingénieur économiste), Aix-Marseille; Ph.D.(Economics), Queen s Martine VÉZINA, B.A.A., M.Sc.(gestion des ressources humaines), HEC Montréal; Doctorat (Sciences de gestion), ESSEC PROFESSEURS INVITÉS (AGRÉGÉS) Renée BÉDARD, B.A., Univ. de Montréal ; Maîtrise.(histoire) Lyon II ; M.B.A.(management), Laval ; Ph.D.(management), HEC Montréal Gilles CHEVALIER, Maîtrise (sciences commerciales) ; Maîtrise (comptabilité), Univ. Laval ; Doctorat, Univ. Illinois ; C.A. Jean-Pierre VIDAL, B.A.A. (finance), Sherbrooke ; Diplôme en sciences politique, Institut d Études Politiques de Paris ; M.Sc.; Ph.D.(sciences économiques),univ. de Montréal ; C.A. Joseph FACAL, B.A. (sciences politiques); M.Sc.(sciences politiques), Univ. demontréal ; Doctorat (sociologie), Paris IV, Sorbonne René GENDREAU, B.A.A.(marketing), Sherbrooke Michael D. WYBO, M.Sc.(regional economic development) Michigan State University ; 6 Diplôme d études supérieures spécialisées

8 Ph.D.(management information systems), University of Minnesota PROFESSEURS VISITEURS Éric JACQUIER, Diplôme d ingénieur, École supérieur d électricité; MBA (international business and finance), UCLA; Ph.D. (finance and statistics), Chicago PROFESSEURS ADJOINTS Yves-Marie ABRAHAM, D.E.A.(sociologie), École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris ; Maîtrise(sociologie); Licence(sociologie), Université Rennes 2, Haute Bretagne Olivier BAHN, Diplôme d ingénieur, Insitut d Informatique d entreprise ; Doctorat en sciences économiques et sociales (économie commerciale et industrielle), Université de Genève Pierre BALLOFFET, D.E.S.C.A.F.(Diplôme d études supérieures commerciales, administratives et financières) Grenoble; M.B.A.(marketing), Ph.D. (marketing), Univ. Laval Moez BENNOURI, Maîtrise, Univ. Tunis II ; D.E.A.(marchés et intermédiaires financiers); Ph.D.(économique), Toulouse I Tony BERRADA, Licence (sciences économiques); Master of Science in Banking and Finance(MBF); Doctorat (sciences économiques), Université de Lausanne ; Narjess BOUBAKRI, B.Écon., Univ. de Tunis III; M.Sc.(economics), Oklahoma State; Ph.D.(finance), Univ. Laval; Yves BOZEC, M.Sc.(sciences comptables), UQAM ; Ph.D.(administration) HEC Montréal Gilles CAPOROSSI, M.Sc., HEC Montréal; Ph.D. (mathématiques de l ingénieur), Polytechnique-Montréal Denis CHÊNEVERT, BAA (relations industrielles), UQAH ; M.Sc., HEC Montréal ; D.E.A. (sciences de gestion) ; Doctorat (sciences de gestion) Université des Sciences Sociales, Toulouse I Robert CLARK, B.Sc., Totonto ; M.A.(economics) ; Ph.D. (economics), Western Ontario ; Urwana COIQUAUD, Maîtrise dt privé (droit des affaires), Lyon III ; D.E.A. (droit économique et social) Université Paris IX Dauphine ; Els DE WILDE, Licence en psychologie, Catholic University Leuven (Belgique) Benoît DOSTIE, B.A.; M.A. (économique), Univ. Laval ; Ph.D.(economics), Cornell Laurent DUCHASTEL DE MONTROUGE, B.A.A.; M.B.A.(affaires internationales), UQAM ; D.E.A.(sc. politiques), Université Paris-IX-Dauphine Pierre DUCHESNE, B.Sc.(mathématiques) ; M.Sc.(statistiques) ; Ph.D.(statistique) Univ. de Montréal Eduardo FAJNZYLBER, M.A. (economics) ; Ph.D. (economics), UCLA ; Pascal FRANÇOIS, Diplôme (finance), ESSEC ; DEA (finance de marché et de gestion bancaire); Doctorat (sciences de gestion),université de Paris I Claude FRANCOEUR, MBA, UQAM; CGA Julien N. HUGONNIER, Maîtrise (sciences économiques) ; Diplôme de magistère (finance d entreprise et gestion bancaire), D.E.A. (finance de marché et gestion bancaire) ; Doctorat (sciences de gestion), Panthéon-Sorbonne, Paris I; HWANG, Heungsun, B.A., Université Chung-Ang, Séoul ; Ph.D. (quantitative psychology), McGill Anne-Gaëlle JOLIVOT, Maîtrise (sciences économiques) ; Licence (sciences économiques), Université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines ; D.E.A. (sciences de gestion) ; Doctorat en Sciences de Gestion (marketing), Université Aix-Marseille III Andrew LEACH, B.Sc. (environmental sciences); M.A.(economics), University of Guelph`; Ph.D. (economics), Queen s Catherine LEBRUN, B.A.(philosophie), Univ. de Montréal; D.S.A, M.Sc.(management), HEC Montréal Pierre-Majorique LÉGER, B.A.A.(UQAM) ; M.Sc.A. en management de la technologie (génie industrielle); Ph.D. (génie électrique), Polytechnique Montréal Pierre Thomas LÉGER, B.Sc.Soc., Ottawa ; M.A.(economics), Ph.D. (economcis) Western Ontario Ronald LEUNG, B.comm., McGill MAILHOT, Chantale, B.A.A.(entrepreneurship); M.Sc.(management), HEC Montréal Jean-Sébastien MARCOUX, B.A.A. ; M.B.A., UQAM ; Ph.D.(anthropology), University of London Raymond MORISSETTE, B.A.A.(comptabilité), UQTR; Ph.D.(Accounting), Univ. of Waterloo; C.M.A., C.A. Nicolas NALPAS, Diplôme de magistère (économie) ; Licence (sciences économiques), Université Paris I ; DEUG, Université XII-Val de Marne ; Diplôme de Maîtrise (économétrie) ; DEA (monnaie, finance, banque); Ph.D. (science économique), Université Paris I Nicolas PAPAGEORGIOU, M.Sc. (économie), Univ. de Montréal ; M.Sc. (finance), Imperial College, London ; Ph.D. (finance) University of Reading, U.K. Charles PIOT, Diplôme Universitaire de Technologie (Comptables et Financières), Grenoble ; Diplôme d études Supérieures Comptables et Financières; Ministère de l Éducation Nationale, Paris ; Maîtrise des Sciences et Techniques (comptables et financières) ; D.E.A. (gestion financière), Grenoble ; Diplôme d Expertise Comptable, Ministère de l Éducation Nationale, Paris ; Doctorat Sciences de Gestion (gestion financière), Grenoble Sylvia PONCE, B.Sc. (chimie), Universidad de Chile, M.Sc.A.(génie chimique), Polytechnique- Montréal ; Ph.D. (administration), HEC Montréal Marlei POZZEBON, D.E.S.(marketing), Université Catholique du Rio Grande do Sul ; Maîtrise(production et systèmes), Université Fédérale du Rio Grande do Sul Nusser RAAJPOOT, M.Sc. (chemistry), University of the Punjab ; M.B.A. (marketing), John F. Kennedy University ; Ph.D. (marketing) University of Sydney Philémon RAKATONJANAHARY, Diplôme supérieur spécialisé ; D.E.A.(sciences comptables), INSCAE- Madagascar ; M.Sc.(sciences comptables), UQAM ; Ph.D.(comptabilité), HEC Montréal; CGA Emmanuel B. RAUFFLET, E.S.L.S.C.A., École Supérieure Libre des Sciences Commerciales Appliquées ; M.B.A.; Ph.D.(management), McGill Vital ROY, B.Sc.A.(informatique de gestion), M.Sc.(gestion des petites et moyennes organisations), UQAT ; Ph.D.(administration), HEC Montréal Eduardo SCHIEHLL, Diplôme de baccalauréat ; Maîtrise (sciences de la gestion en finance), Brésil ; Ph.D. (administration) HEC Montréal Laurent SIMON, D.E.S.C. (management), Rouen; M.Sc.(management), Ph.D. (management), HEC Montréal Joshua SLIVE, B.A.(economics), Queen s University, Ph.D. (finance), University of British Columbia Sihem TABOUBI, Maîtrise en gestion (marketing), Université de Tunis ; M.Sc.(marketing) ; Ph.D. (administration), HEC Montréal André TCHOKOGUÉ, Certificat d études supérieures (logistique industrielle), Institut Supérieur de Logistique Industrielle ; D.E.A. (sciences de gestion) ; Doctorat (sciences de gestion), Université Bordeaux I Pascale VALÉRY, Maîtrise (sciences économiques) ; D.E.A.(économétrie), Université Aix-Marseille II; Jean-Michel VIOLA, L.Sc.écon., Paris II ; M.B.A., UQAM ; Ph.D.(administration), HEC Montréal Marie-France WAXIN, Diplôme, École Supérieure de Commerce Marseille Provence ; (D.E.A. (sciences de gestion), ESSEC ; Doctorat (sciences de gestion), Université Aix-Marseille III PROFESSEURS ASSOCIÉS Claude BEAUDOIN Jacques BOUGIE, LL.L, Univ. de Montréal ; D.S.A., HEC - Montréal Jean-Paul DUPRÉ, Diplôme, École Supérieure de Commerce de Nantes ; Diplôme d études supérieures financières et comptables.université Dijon Bertin NADEAU, B.A., Collège Saint-Louis ; L.Sc.Com., HEC Montréal ; D.B.A., Indiana University PROFESSEURS AFFILIÉS Jack BRIMBERG, M.(génie mécanique) McGill; MBA, Toronto; Ph.D.(Management Science/systems), McMaster Jean-François CHANLAT, B.A.A., HEC-Montréal; M.Sc.(sociologie), Ph.D.(sociologie), Univ. de Montréal René Y. DARMON, M.B.A., Colombia ; Ph.D., Pennsylvania Alain B. HAURIE, L.Sc.(mathématiques), D.E.A., Alger; Doctorat de 3 e cycle (mathématiques appliquées), Paris; Doctorat d État (sciences), Paris VII CHARGÉS D ENSEIGNEMENT Jean-Grégoire BERNARD, M.Sc. Louis-Philippe SIROIS, B.A.A. ; DESS (comptabilité publique), HEC Montréal Sophie TESSIER, B.A.A. (comptabilité), HEC Montréal ; CMA Marie-Claude TRUDEL, B.A.A.(informatique de gestion) ; M.Sc.(technologies de l information), HEC Montréal CHARGÉS DE FORMATION Marie-Hélène ALLARD, B.A.A.(finance), HEC Montréal; B.Sc.(mathématiques), M.Sc.(économique), Ph.D.(économique), Univ. de Montréal Claude ANANOU, L.L.L., Univ. de Montréal ; M.B.A.(gestion des PME), HEC Montréal ; Germain BELZILE, B.A.(économie), Univ. Laval; M.Sc.(économique), UQAM Monique BENOIT Michel CLOUTIER Gérard DESCHÊNES, B. (pédagogie), Univ. Laval ; MAP, ENAP Lynda DUMAIS, B.(histoire), UQAM ; M.B.A., HEC Montréal Réal JACQUES, B.A.A., M.Sc. (contrôle de gestion), HEC Montréal, C.A. Jean MORIN, B.A.A. (comptabilité publique) ; M.B.A., HEC Montréal, C.A. Housni NAFIS, M.Sc. (marketing), HEC Montréal Denis PARADIS, B.Sc.(mathématiques), M.Sc.(mathématiques), Univ. de Montréal Louise PÉLOQUIN, B.A.A.(finance - gestion internationale), M.Sc.(management), HEC Montréal Linda PEPIN, B.Gest., HEC Montréal ; M.B.A., UQAM Danièle PÉRUSSE, B.A.A.(sciences comptables) ; M.Sc.(sciences comptables), UQAM Pierre SIMARD, B.A.A. (gestion des opérations et de la production) ; M.Sc.(management), HEC Montréal Mireille VALLÉE, B.A.A.(économie), M.Sc.(économie), HEC Montréal ATTACHÉS D ENSEIGNEMENT Rachel, AUGER, B.A.A.(management), Sherbrooke; DESCAF(commerce international), Poitiers; M.Sc.(finance), HEC Montréal Sylvie CHOMÉ, B.Sc.(mathématiques), M.Sc.(mathématiques), Univ. de Montréal Georges LEDOUX, diplôme (comptabilité générale), HEC Montréal; FCGA Yves LANGEVIN, B.A.A.(gestion des opérations et de la production), HEC Montréal ; M.Sc.A.(génie industriel), Polytechnique-Montréal Frédéric LAURIER, B.A.A., HEC Montréal ; M.Sc./MBA (finance) London Business School Chantal PELLETIER, B.A.A., HEC Montréal ; C.A. Jean-Philippe TARTE, B.Éd.(math.-physique), Sherbrooke Sachenne WAGNER, B.A.A.(comptabilité professionnelle) ; M.Sc.(contrôle de gestion), HEC Montréal Les professeurs de HEC Montréal 7

9 COMMERCE ÉLECTRONIQUE Les programmes en commerce électronique Le diplôme d études supérieures spécialisées en commerce électronique Son organisation L admission au M.B.A. Direction des programmes Andrée LAFORTUNE, directrice des D.E.S.S. Gilbert BABIN, responsable pédagogique Direction administrative des programmes (bureau RJ.111, tél. (514) ) Caroline OTIS, directrice Marie DESHAIES, agente-conseil principale Louise GUAY, agente-conseil Louise PAINCHAUD, agente-conseil Sophie DUMOUCHEL, agente-conseil Chantal DROLET, agente aux activités La clientèle Ce programme s adresse tout particulièrement aux bacheliers en administration, en informatique, en sciences économiques, en génie industriel ainsi qu à des bacheliers en toute autre discipline connexe. Aucune expérience de travail n est requise. Les objectifs du programme Le programme a pour objectifs principaux de : former une nouvelle génération d analystes et de gestionnaires spécialisés qui sera aguerrie aux concepts et réalités du commerce électronique et qui comprendra les nouvelles façons de faire des affaires dans l économie numérique; donner aux finissants une formation qui leur permet d être à la pointe des connaissances techniques dans le domaine et de comprendre et prévoir la portée des changements technologiques sur les plans socioéconomique et organisationnel; développer chez l étudiant les habiletés pour concevoir et réaliser des sites Web de commerce électronique, à prévoir la portée des changements à venir et à aborder les questions de mise en marché; développer chez l étudiant le sens stratégique nécessaire pour saisir les occasions d affaires qu offrent Internet et la nouvelle économie numérique. Le programme Le programme peut être suivi à temps complet ou à temps partiel. Le D.E.S.S. en commerce électronique mène à une expertise répondant aux besoins du monde des affaires. Il traite en profondeur, entre autres sujets, de la compréhension des modèles propres à Internet et des enjeux qui modifieront les pratiques de gestion dans les années à venir, de la mise en place d une infrastructure technologique appropriée, des changements qu entraînera le commerce électronique en ce qui a trait au fonctionnement des marchés, des enjeux réglementaires et de la conception et du développement d un site Web transactionnel. Après avoir terminé le D.E.S.S. en commerce électronique, l étudiant peut souhaiter compléter sa formation par une maîtrise en administration des affaires. Il est à noter que l admission au M.B.A. de l École à la suite de l obtention du D.E.S.S. en commerce électronique n est pas automatique. La capacité d accueil étant limitée, l École ne s engage pas à accepter tous les candidats jugés admissibles. L étudiant qui désire être admis au M.B.A. de l École doit satisfaire aux critères d admission incluant le minimum de deux années d expérience de travail pertinente. Il doit, en outre, avoir terminé le D.E.S.S. durant les trois années qui précèdent sa demande d admission et avoir obtenu de très bons résultats. La note obtenue par l étudiant dans chacun des cours du diplôme doit normalement être supérieure à la moyenne du groupe dans lequel les cours ont été suivis. Si l étudiant est admis, une équivalence de 22,5 crédits lui sera accordée pour l étape 3 du programme. Pour satisfaire aux exigences du M.B.A. et obtenir le diplôme, l étudiant devra réussir les cours des étapes 1, 2 et 4 du programme. Les dispenses obtenues sur la base de cours de 1 er cycle ne sont pas reconnues pour l admission au M.B.A. La structure du programme Ce programme de 30 crédits est d une durée d un an pour les étudiants inscrits à temps complet et d une durée maximale de quatre ans pour les étudiants inscrits à temps partiel. Chaque cours conduit à l obtention de trois crédits. Les cours du programme se répartissent ainsi : Cours de mise à niveau Initiation à la programmation (1 crédit) Bloc «spécialisation» (21 crédits) Aspects technologiques du commerce électronique (minimum 12 crédits maximum 15 crédits) Bases de données : application au commerce électronique (1) Programmation objet : application au commerce électronique Conception de sites Web (1) Développement de sites Web transactionnels (préalables : , , ) Infrastructure technologique du commerce électronique (1) Technologies de l information et réingénierie des processus d affaires (préalable : ) XX Séminaire en commerce électronique (1) Cours obligatoire 8 Diplôme d études supérieures spécialisées

10 La gestion du commerce électronique (minimum 6 crédits maximum 9 crédits) Droit du commerce électronique (2) [DRT6937] Stratégie et e-business Commerce électronique (1) XX Séminaire en commerce électronique Économie numérique Gestion du risque, contrôle et sécurité du commerce électronique Marketing électronique Bloc «Habiletés en gestion» - (au choix 9 crédits) Direction et leadership des projets Gestion des PME Gestion des approvisionnements et de la logistique Modèles d aide à la décision Analyse et conception de systèmes d information Information comptable : états financiers et outils de gestion Liste alphabétique des cours Analyse et conception de systèmes d information Bases de données : application au commerce électronique Commerce électronique Conception de sites Web Développement de sites Web transactionnels Direction et leadership des projets Droit du commerce électronique Économie numérique Gestion des approvisionnements et de la logistique Gestion des PME Gestion du risque, contrôle et sécurité du commerce électronique Information comptable : états financiers et outils de gestion Infrastructure technologique du commerce électronique Marketing électronique Modèles d aide à la décision Programmation objet : application au commerce électronique XX Séminaire en commerce électronique XX Séminaire en commerce électronique Stratégie et e-business Technologies de l information et réingénierie des processus d affaires (1) Cours obligatoire (2) Cours offert par la Faculté de droit de l Université de Montréal Description des cours (Les cours sont présentés par ordre numérique de leur code) La description des cours Direction et leadership des projets, Gestion des PME, Modèles d aide à la décision, Gestion des approvisionnements et de la logistique et Information comptable : états financiers et outils de gestion est publiée dans les pages réservées au diplôme d études supérieures spécialisées en gestion Droit du commerce électronique 3 crédits L objectif de ce cours est de permettre aux étudiants d acquérir les éléments essentiels en matière de commerce électronique et de favoriser leurs réflexions sur ce domaine en pleine évolution. Les multiples bouleversements entraînés par l informatique ont non seulement modifié fondamentalement notre façon d agir, mais ont aussi transformé les gestes quotidiens posés lors d activités commerciales et professionnelles, tant à l échelle nationale qu internationale. Ainsi en estil du commerce électronique, de l échange de données informatisées, des négociations et conclusions de contrats à distance. Ces bouleversements technologiques créent de nouvelles problématiques et soulèvent des questions juridiques peu traitées à ce jour Marketing électronique 3 crédits Au cours des prochaines années, de plus en plus de transactions commerciales seront faites de façon électronique dans Internet ou d autres réseaux. L objectif de ce cours est de préparer les étudiants à cette nouvelle réalité des affaires qu est le commerce électronique. Par commerce électronique, l on entend aussi bien les transactions entre entreprises et consommateurs que les transactions interorganisationnelles. L objectif de ce cours est aussi de fournir aux étudiants une compréhension articulée des principaux enjeux qui vont bouleverser les pratiques de gestion au cours des années à venir. Le cours traitera principalement des aspects stratégiques du commerce électronique, les aspects plus techniques tels que le développement de pages Web étant traités dans d autres cours. En plus de l environnement Internet, d autres aspects du commerce électronique seront couverts tels que l utilisation de données vues optiquement pour des fins de recherche commerciale et de stratégies de commercialisation. Le cours exige une connaissance fonctionnelle des principaux outils informatiques tels que Windows, Word, Excel, Netscape Composer; on fera évidemment une utilisation intensive d Internet. Ce cours vise à mieux faire comprendre la nature du marketing dans un univers d affaires électronique. À cet égard, quatre grands volets seront couverts : le marketing industriel (business to business) et en particulier son impact sur les fonctions de ventes et de distribution, les comportements des consommateurs dans Internet, le commerce de détail incluant la convivialité des sites et la gestion des prix et enfin la publicité Stratégie et e-business 3 crédits Ce cours se subdivise en quatre parties. Il sera d abord question de la nature des marchés qui deviennent des conversations. La 2 e partie du cours met l emphase sur la chaîne de valeur de l entreprise. La 3 e partie du cours abordera le volet des modèles d affaires. Finalement, la dernière partie du cours vise à positionner ces marchés devenus des conversations, la chaîne de valeur réinventée au cœur de nouveaux modèles d affaires, dans un cadre stratégique comme levier de la conquête du futur Analyse et conception de systèmes 3 crédits d information Les systèmes d information sont un élément essentiel du fonctionnement des organisations en général, et des processus d affaires en particulier. Tout gestionnaire devrait avoir la maîtrise des systèmes qu il ou elle utilise, c est-à-dire, être en mesure, d évaluer l état de leur fonctionnement et d être le maître-d oeuvre de leurs éventuelles transformations. Le but du cours est de donner à l étudiant ces capacités. Cet objectif sera atteint en effectuant l analyse de divers processus d affaires et systèmes d information qui leur correspondent. Par la suite, à partir de contextes de gestion donnés, on concevra de nouveaux processus et systèmes. L étudiant se familiarisera ainsi avec les étapes du cycle de transforma- COMMERCE ÉLECTRONIQUE Diplôme d études supérieures spécialisées 9

11 COMMERCE ÉLECTRONIQUE tion d un système d information. Il pourra alors relever le défi que représente l adaptation des organisations aux nouvelles réalités d affaires. À la fin du cours, l étudiant devra être capable : 1) de comprendre le fonctionnement d un processus d affaires et du système d information qui lui correspond; 2) de modéliser un processus d affaires et le système d information qui le sous-tend; 3) d évaluer la qualité et la pertinence d un processus d affaires; 4) de comprendre et d appliquer les principes de base associés à la réingénierie des processus d affaires; 5) de concevoir une base de données à l aide de l approche par la normalisation et de l approche par la modélisation; 6) et de contrôler la mise en place et l exploitation d un nouveau système d information Bases de données : application au 3 crédits commerce électronique (cours obligatoire) Les bases de données constituent un élément essentiel du commerce électronique. En effet, c est à partir des données décrivant les activités de l entreprise contenues dans ces bases qu est obtenue l information nécessaire aux opérations et à la gestion des organisations. Ce cours vise à familiariser l étudiant avec l utilisation, la conception et la gestion des bases de données informatisées. Le logiciel utilisé sera le système de gestion de bases de données de l entreprise Oracle. À la fin du cours, l étudiant sera capable de : comprendre les fonctionnalités et le rôle des systèmes de gestion de bases de données relationnelles; comprendre le rôle des bases de données dans le développement d applications de commerce électronique; déterminer le contenu des bases de données pour satisfaire les besoins de l organisation en information à court et à long terme; effectuer des extractions complexes de bases de données existantes; concevoir ses propres bases de données; assurer la sécurité des informations contenues dans les bases de données Programmation objet : application 3 crédits au commerce électronique L objectif de ce cours est d initier les étudiants aux concepts de base en programmation objet, le nouveau paradigme en programmation. La plupart des programmes d application possèdent trois niveaux d abstraction. Le premier est la «couche présentation», qui réalise l interaction entre l usager et l ordinateur. Il s agit de l interface de l application. Cette couche gère la saisie avec le clavier et la souris ainsi que la présentation des informations à l écran. La seconde couche contient la «logique de l application», c est-à-dire la logique des travaux à exécuter. Autrement dit, il s agit de l ensemble des fonctionnalités qui donnent au programme sa spécificité. Enfin, le troisième niveau fournit les services généraux nécessaires aux autres niveaux, à commencer par l accès aux fichiers, à Internet et, pour l essentiel, aux bases de données. Ce cours vise à montrer comment développer une application en s appuyant sur l architecture logicielle décrite ci-dessus. Il y sera question des différentes étapes qui mènent de l énoncé d un problème au programme sans erreur qui est supposé le résoudre. Ainsi, l étudiant sera mieux à même d apprécier et de comprendre la complexité des logiciels d application et leur programmation. Dans ce cours, l étudiant se familiarisera avec le langage de programmation Java. Ce langage a été conçu spécifiquement pour créer des applications dans Internet. À la fin du cours, l étudiant sera en mesure de comprendre : les concepts de base de la programmation (type, variable, constante, tableau); les structures de programmation de base (décision et boucle); la modularisation (sous-programmes et paramètres); les concepts de base de la programmation objet (classes, objets et instanciation); les concepts de propriétés, méthodes et événements associés aux objets; l héritage et le polymorphisme en Java; les relations entre objets (spécialisation, généralisation et agrégation); les méthodes et les événements propres au clavier et à la souris en Java; les objets, les méthodes et les événement propres à l affichage graphique GUI en Java; la conception d interfaces en Java : applets Java et méthodes graphiques; l accès aux bases de données (Java DataBase Connectivity JDBC); l architecture client/serveur en Java (côté client et côté serveur) Commerce électronique (cours obligatoire) 3 crédits La venue d Internet et plus particulièrement du World Wide Web a révolutionné la conduite des affaires. L objectif de ce cours est de faire comprendre aux étudiants les changements profonds associés à l utilisation des technologies Internet, principalement à partir d études de cas. À la fin du cours, l étudiant comprendra : en quoi la numérisation des échanges vient modifier les échanges commerciaux; les modèles d affaires propres à Internet; les changements dans la nature de certaines industries; comment intégrer Internet à la stratégie des entreprises. Ce cours obligatoire cherche à donner à l étudiant une vision stratégique du commerce électronique. Il sert de toile de fond aux autres cours du programme Conception de sites Web (cours obligatoire) 3 crédits Le site Web d une entreprise devient sa vitrine sur le monde. Concevoir, dans un écran de 800 par 600 pixels, un site qui permet de naviguer à travers des milliers de pages d information ou de commander des milliers de produits est un défi de taille. L objectif de ce cours est de fournir aux étudiants les concepts, techniques et outils qui leur permettront de concevoir des sites Web de haute qualité. Le cours ira au-delà des aspects techniques et insistera plus particulièrement sur la qualité de l interaction entre l utilisateur et le site Web. À la fin du cours, l étudiant sera en mesure de : comprendre les différentes technologies de développement de sites Web (html, xml, Javascript); évaluer les produits des différents fournisseurs; concevoir et réaliser des sites Web de haute qualité; gérer des sites Web complexes; agir comme webmestre dans une entreprise Développement de sites Web transactionnels 3 crédits Préalables : Bases des données : application au commerce électronique Programmation objet : application au commerce électronique Conception de sites Web Ce cours permet à l étudiant de travailler sur les différentes technologies nécessaires pour construire un site Web transactionnel. Dans un site Web transactionnel, le serveur Web doit interagir avec un serveur de base de données pour aller chercher l information nécessaire pour répondre aux demandes des utilisateurs. Les pages Web qui sont envoyées aux utilisateurs sont créées de façon dynamique au fur et à mesure des demandes. Il vise aussi à familiariser l étudiant avec l utilisation des technologies de développement de sites transactionnels dans Internet. À la fin du cours, l étudiant sera capable de : concevoir un site Web transactionnel; développer un site Web transactionnel; comparer des solutions proposées par les fournisseurs de logiciels Infrastructure technologique du 3 crédits commerce électronique (cours obligatoire) La mise en place du commerce électronique requiert que les entreprises mettent en place une infrastructure technologique (ordinateurs, équipement de réseau, systèmes d exploitation et serveurs) basée sur les technologies Internet. L objectif de ce cours est de présenter les concepts reliés à la mise en place d une telle infrastructure technologique dans une entreprise de taille moyenne. 10 Diplôme d études supérieures spécialisées

12 A la fin du cours, l étudiant sera en mesure de : comprendre la terminologie ainsi que les acronymes associés aux technologies Internet; comprendre la structure et le fonctionnement du réseau Internet; comprendre la démarche pour brancher une PME au réseau Internet; installer et gérer un serveur Web; installer et gérer un serveur de courrier électronique; mettre en place un réseau local pour une PME; gérer un réseau local; comprendre les derniers développements dans le domaine Technologies de l information 3 crédits et réingénierie des processus d affaires Une condition essentielle à la réalisation des bénéfices liés à l introduction des nouvelles technologies dans les organisations est la transformation préalable des façons de faire. L expérience montre que c est par la réalisation rigoureuse d une réingénierie des processus que les entreprises peuvent obtenir l effet de levier maximisant leurs investissements dans les technologies de l information. La réingénierie des processus d affaires (RPA) et l implantation de technologies de l information sont indissociables. Elles doivent être menées simultanément afin d obtenir le meilleur ajustement entre les technologies et les processus. Cet ajustement exige de considérer le rôle des technologies de l information comme des infrastructures qui supporteront dorénavant les processus et non plus les fonctions ou les structures administratives. En modifiant le rôle des technologies de l information, les entreprises seront alors en position d améliorer prioritairement leur efficacité organisationnelle et possiblement leur efficience opérationnelle. Par ailleurs, l arrivée sur le marché de progiciels intégrés (connus sous le vocable ERP : Enterprise Resource Planning Systems) modifie rapidement le paysage organisationnel. Ces logiciels sont de puissants outils de réingénierie et transforment profondément les processus d affaires d une organisation. En même temps, ils modifient la façon de mener des projets de réingénierie et d implanter de nouveaux logiciels. Les objectifs de ce cours sont de faire en sorte que l étudiant : Maîtrise les concepts associés aux progiciels intégrés et aux logiciels spécialisés Maîtrise les composantes essentielles du progiciel intégré R/3 Comprenne la démarche d implantation ASAP Maîtrise les concepts et les outils de la réingénierie Comprenne le rôle des technologies de l information en général et des progiciels en particulier en contexte de réingénierie Saisisse les grands enjeux de la conduite de projets de réingénierie Gestion du risque, contrôle et sécurité 3 crédits du commerce électronique Au cours des dernières années, le commerce électronique a connu un essor considérable. Toutefois l implantation du commerce électronique dans les organisations comporte certains risques qu il ne faut pas négliger. Par conséquent, il est essentiel que les personnes impliquées dans ce type de projet soient conscientes de ces risques et qu elles disposent d outils adéquats pour prévenir, détecter et corriger les événements indésirables. Elles doivent également être en mesure de s assurer de la pertinence et de l efficacité des contrôles mis en place. Misant sur les connaissances déjà acquises dans le cadre des autres cours du programme, ce cours permettra aux étudiants d acquérir les connaissances propres à la gestion du risque inhérent au commerce électronique qui les aideront à : bien saisir l importance de la gestion du risque; identifier les risques et les conséquences possibles; déterminer les contrôles appropriés pour une gestion adéquate du risque; connaître les techniques relatives à la vérification des contrôles en place; améliorer la gestion du risque dans le contexte du choix, de l implantation et de l utilisation des TIC pour le commerce électronique; être en mesure d analyser des situations complexes afin de déterminer un programme de gestion du risque approprié. COMMERCE ÉLECTRONIQUE XX Séminaire en commerce électronique 3 crédits Réservé à un professeur invité ou à l introduction d un nouveau cours XX Séminaire en commerce électronique 3 crédits Réservé à un professeur invité ou à l introduction d un nouveau cours Économie numérique 3 crédits Le commerce électronique connaît une évolution vertigineuse. La plupart des marchés et des industries ont vu ou verront au cours des prochaines années les règles de la concurrence qui les régissent être profondément modifiées par le raz-de-marée du commerce électronique. Toutes les entreprises, y compris celles produisant des biens physiques, sont happées par le commerce électronique. Le cours vise à repérer le phénomène, à le mesurer et à donner aux étudiants les fondements analytiques nécessaires à sa compréhension. Le cours cherche notamment à apporter des éléments de réponse aux questions suivantes : comment se développera le commerce électronique au cours des prochaines années, comment ce changement modifiera-t-il le fonctionnement des marchés, quelles stratégies d entreprise sont les mieux adaptées à cette nouvelle donne compétitive, quels sont les enjeux réglementaires et politiques de cette transformation, etc.? Diplôme d études supérieures spécialisées 11

13 COMMERCE ÉLECTRONIQUE Son organisation Les programmes en commerce électronique La maîtrise en commerce électronique La structure du programme Direction des programmes Andrée LAFORTUNE, directrice des D.E.S.S. Vincent Gautrais, directeur du programme (Université de Montréal) Gilbert BABIN, codirecteur du programme (HEC) Esma Aimeur, codirectrice du programme (Université de Montréal) Direction administrative des programmes (bureau RJ.111, tél. (514) ) Caroline OTIS, directrice Marie DESHAIES, agente-conseil principale Louise GUAY, agente-conseil Louise PAINCHAUD, agente-conseil Sophie DUMOUCHEL, agente-conseil Chantal DROLET, agente aux activités La clientèle Ce programme s adresse tout particulièrement aux bacheliers en administration, en informatique, en sciences économiques, en génie industriel ainsi qu à des bacheliers en toute autre discipline connexe. Aucune expérience de travail n est requise. Les objectifs du programme Prendre conscience, par une réflexion multidisciplinaire, des phénomènes qui modifient à l heure actuelle le paysage local et international du commerce, et de la forme que peuvent prendre à notre époque les rapports et les échanges commerciaux basés sur les technologies de l information et des communications. Se situer et s orienter intellectuellement face aux nouveaux développements dans ce domaine. Approfondir les notions et les concepts nécessaires au développement d un esprit critique (analyse et synthèse) qui permettra d œuvrer efficacement dans le domaine du commerce électronique. Acquérir une compétence multidisciplinaire en commerce électronique et l utiliser dans le cadre de la recherche et du travail. Le programme Offert conjointement par HEC Montréal et l Université de Montréal (Département d informatique et de recherche opérationnelle et Faculté de droit), ce programme s adresse à toute personne voulant étudier à temps plein et se spécialiser dans les domaines liés au commerce électronique, tout en abordant les problématiques plus globales. La maîtrise offre un éventail de cours intéressants dans lequel s insère la réalisation d un projet de recherche, la possibilité d un stage en entreprise ainsi qu un atelier de synthèse. Le programme de la maîtrise comporte un minimum de 45 crédits, dont 19 crédits de cours obligatoires, 18 crédits de cours à option et 8 crédits attribués à un travail dirigé. N. B. : Les blocs doivent être faits dans l ordre. Bloc 1 : Ateliers de transition (minimum 6 crédits) Atelier en droit** [DRT 6936] Atelier en gestion : le management dans la société d information Atelier en informatique** [IFT 6800] Bloc 2 : Tronc commun (cours obligatoires 13 crédits) Commerce électronique (introduction générale)** [CEL 6001] Économie numérique Droit et commerce électronique** [DRT 6903A] Technologies du commerce électronique** [IFT 6801] Bloc 3 : Cours de spécialisation (cours à option 12 crédits) Au moins 8 crédits doivent être pris dans l un des trois axes Axe Droit Contrats de la nouvelle économie** [DRT 6929A] Cryptographie et transactions électroniques** [DRT 6928] Droit de la publicité et du marketing** [DRT 6911] Droit des technologies de l information avancé : Droit de la propriété intellectuelle : Les brevets** [DRT 6929C] Droit du cyberespace** [DRT 6902] Gestion de la propriété intellectuelle** [DRT 6908] Droit des technologies de l information avancé : Criminalité et droit du cyberespace** [DRT 6929B] Prévention et gestion des différends** [DRT 6909] Propriété intellectuelle** [DRT 6870A] Droit des technologies de l information avancé : Internet et propriété intellectuelle** [DRT 6929D] Droit des technologies de l information avancé : Droit du multimédia** [DRT 6929G] Vie privée et environnements électroniques** [DRT 6926] Droit des technologies de l information avancé : Droit des affaires électroniques** [DRT 6929O] Droit des technologies de l information avancé : Droit international de la presse et des médias** [DRT 6929N] Technologies de l information et droit 1** [DRT 6923] Axe Gestion Gestion du risque, contrôle et sécurité du commerce électronique Gestion des approvisionnements et de la logistique Intelligence d affaires Marketing électronique ** Cours offert par l Université de Montréal 12 Diplôme d études supérieures spécialisées

14 Technologies de l information et réingénierie des processus d affaires Stratégie et e-business Axe Informatique Algorithmes d apprentissage** [IFT 6266] Bases de données avancées** [IFT 6243] Cryptographie** [IFT 6180] Génie logiciel pour le commerce électronique** [IFT 6803] Interactions homme-machine** [IFT 6075] Technologie multimédia** [IFT 6804] Sujets en optimisation** [IFT 6580] Protocoles de communication** [IFT 6055] Recherche d information** [IFT 6255] Recherche opérationnelle pour le commerce électronique** [IFT 6805] Sécurité informatique** [IFT 6271] Simulation : aspects stochastiques** [IFT 6561] Sujets avancés en téléinformatique** [IFT 6052] Systèmes et architectures pour le commerce électronique** [IFT 6802] Traitement de connaissances** [IFT 6261] Atelier multidisciplinaire de synthèse (6 crédits) Atelier synthèse commerce électronique** [CEL 6002] Projet de recherche avec rapport ou stage en entreprise (8 crédits) Travail dirigé en commerce électronique** [CEL 6003] Liste alphabétique des cours Algorithmes d apprentissage Atelier en droit Atelier en gestion : le management dans la société d information Atelier en informatique Atelier synthèse commerce électronique Bases de données avancées Commerce électronique (introduction générale) Contrats de la nouvelle économie Cryptographie Cryptographie et transactions électroniques Droit de la publicité et du marketing Droit des technologies de l information avancé : Criminalité et droit du cyberespace Droit des technologies de l information avancé : Droit des affaires électroniques Droit des technologies de l information avancé : Droit du multimédia Droit des technologies de l information avancé : Droit international de la presse et des médias Droit des technologies de l information avancé : Internet et propriété intellectuelle Droit des technologies de l information avancé : Droit de la propriété intellectuelle : Les brevets Droit du cyberespace Droit et commerce électronique Économie numérique Génie logiciel pour le commerce électronique Gestion de la propriété intellectuelle Gestion des approvisionnements et de la logistique Gestion du risque, contrôle et sécurité du commerce électronique Intelligence d affaires Interactions homme-machine Marketing électronique Prévention et gestion des différends Propriété intellectuelle Protocoles de communication Recherche d information Recherche opérationnelle pour le commerce électronique Sécurité informatique Simulation : aspects stochastiques Stratégie et e-business Systèmes et architectures pour le commerce électronique Technologies de l information et droit Technologies de l information et réingénierie des processus d affaires Technologie multimédia Technologies du commerce électronique Traitement de connaissances Travail dirigé en commerce électronique Vie privée et environnements électroniques Description des cours (Les cours sont présentés par ordre numérique de leur code) La description du cours Gestion des approvisionnements et de la logistique est publiée dans les pages réservées au diplôme d études supérieures spécialisées en gestion Intelligence d affaires (préalable : ) 3 crédits Ce cours a pour but de présenter : les principaux concepts des entrepôts et des bases de données, les techniques statistiques et de recherche opérationnelle les plus utilisées par les entreprises pour le forage de données (Data Mining et Web Mining) et les applications pratiques pour la gestion commerciale. L emphase du cours portera sur des applications précises en marketing telles que la segmentation des marchés, l analyse de taux de réponse à une offre promotionnelle, la constitution de paniers de produits ou services, le classement des clients potentiels dans les bases de données, et l analyse de la valeur à long terme des clients. Plusieurs logiciels commerciaux sont disponibles sur le marché pour développer et gérer des bases et entrepôts de données ainsi que pour faire les analyses statistiques. Les logiciels les plus populaires présentement seront utilisés tout en mentionnant les autres avec leurs avantages et inconvénients. Le cours d intelligence d affaires est donné conjointement par les services d enseignement des MQG et d enseignement du marketing. Les professeurs en méthodes quantitatives de gestion présenteront les outils d analyse des bases de données et leurs conditions d utilisation. Quant à eux, les professeurs de marketing en illustreront les applications concrètes dans un cadre commercial. COMMERCE ÉLECTRONIQUE ** Cours offert par l Université de Montréal Diplôme d études supérieures spécialisées 13

15 COMMERCE ÉLECTRONIQUE Marketing électronique 3 crédits Au cours des prochaines années, de plus en plus de transactions commerciales seront faites de façon électronique dans Internet ou d autres réseaux. L objectif de ce cours est de préparer les étudiants à cette nouvelle réalité des affaires qu est le commerce électronique. Par commerce électronique, l on entend aussi bien les transactions entre entreprises et consommateurs que les transactions interorganisationnelles. L objectif de ce cours est aussi de fournir aux étudiants une compréhension articulée des principaux enjeux qui vont bouleverser les pratiques de gestion au cours des années à venir. Le cours traitera principalement des aspects stratégiques du commerce électronique, les aspects plus techniques tels que le développement de pages Web étant traités dans d autres cours. En plus de l environnement Internet, d autres aspects du commerce électronique seront couverts tels que l utilisation de données vues optiquement pour des fins de recherche commerciale et de stratégies de commercialisation. Le cours exige une connaissance fonctionnelle des principaux outils informatiques tels que Windows, Word, Excel, Netscape Composer; on fera évidemment une utilisation intensive d Internet. Ce cours vise à mieux faire comprendre la nature du marketing dans un univers d affaires électronique. À cet égard, quatre grands volets seront couverts : le marketing industriel (business to business) et en particulier son impact sur les fonctions de ventes et de distribution, les comportements des consommateurs dans Internet, le commerce de détail incluant la convivialité des sites et la gestion des prix et enfin la publicité Stratégie et e-business 3 crédits Ce cours se subdivise en quatre parties. Il sera d abord question de la nature des marchés qui deviennent des conversations. La 2 e partie du cours met l emphase sur la chaîne de valeur de l entreprise. La 3 e partie du cours abordera le volet des modèles d affaires. Finalement, la dernière partie du cours vise à positionner ces marchés devenus des conversations, la chaîne de valeur réinventée au cœur de nouveaux modèles d affaires, dans un cadre stratégique comme levier de la conquête du futur Atelier en gestion : le management dans 3 crédits la société d information Le cours explore le management des entreprises de la société d information. Chemin faisant, les bases de management requises sont données pour penser ces entreprises et y intervenir. En outre, l accent est mis sur les particularités de ces entreprises de manière à bien mettre en évidence la forme que doit y prendre le management pour ne pas les dénaturer. identifier les facteurs clés de succès d un processus de RPA; modéliser les fonctionnalités d un système d information à l aide du langage de modélisation UML Économie numérique 3 crédits Le commerce électronique connaît une évolution vertigineuse. La plupart des marchés et des industries ont vu ou verront au cours des prochaines années les règles de la concurrence qui les régissent être profondément modifiées par le raz-de-marée du commerce électronique. Toutes les entreprises, y compris celles produisant des biens physiques, sont happées par le commerce électronique. Le cours vise à repérer le phénomène, à le mesurer et à donner aux étudiants les fondements analytiques nécessaires à sa compréhension. Le cours cherche notamment à apporter des éléments de réponse aux questions suivantes : comment se développera le commerce électronique au cours des prochaines années, comment ce changement modifiera-t-il le fonctionnement des marchés, quelles stratégies d entreprise sont les mieux adaptées à cette nouvelle donne compétitive, quels sont les enjeux réglementaires et politiques de cette transformation, etc.? Gestion du risque, contrôle et sécurité 3 crédits du commerce électronique Au cours des dernières années, le commerce électronique a connu un essor considérable. Toutefois l implantation du commerce électronique dans les organisations comporte certains risques qu il ne faut pas négliger. Par conséquent, il est essentiel que les personnes impliquées dans ce type de projet soient conscientes de ces risques et qu elles disposent d outils adéquats pour prévenir, détecter et corriger les événements indésirables. Elles doivent également être en mesure de s assurer de la pertinence et de l efficacité des contrôles mis en place. Misant sur les connaissances déjà acquises dans le cadre des autres cours du programme, ce cours permettra aux étudiants d acquérir les connaissances propres à la gestion du risque inhérent au commerce électronique qui les aideront à : bien saisir l importance de la gestion du risque; identifier les risques et les conséquences possibles; déterminer les contrôles appropriés pour une gestion adéquate du risque; connaître les techniques relatives à la vérification des contrôles en place; améliorer la gestion du risque dans le contexte du choix, de l implantation et de l utilisation des TIC pour le commerce électronique; être en mesure d analyser des situations complexes afin de déterminer un programme de gestion du risque approprié Technologies de l information 3 crédits et réingénierie des processus d affaires Le commerce électronique exige que les organisations repensent leurs modes de fonctionnement. L expérience montre que c est par la réalisation rigoureuse de ce processus de réingénierie que les entreprises peuvent obtenir l effet de levier maximisant leurs investissements en commerce électronique. La réingénierie des processus d affaires (RPA) et le développement des systèmes d information sont indissociables. Ils doivent être menés simultanément afin d obtenir le meilleur ajustement entre les systèmes et les processus. Ces ajustements entre processus et systèmes exigent bien sûr de revoir les approches et les méthodes utilisées pour introduire les technologies de l information, mais aussi surtout de revoir le rôle de ces technologies en tant qu infrastructures qui supporteront dorénavant les processus et non plus les fonctions ou les structures administratives. En modifiant le rôle des technologies de l information, les entreprises seront alors en position d améliorer prioritairement leur efficacité organisationnelle et possiblement leur efficience opérationnelle. Les objectifs spécifiques de ce cours sont donc de : clarifier le concept de RPA; étudier les approches existantes de RPA; examiner le rôle des technologies de l information dans une démarche de RPA; effectuer la réingénierie d un processus selon une démarche TI; connaître les outils et les techniques de RPA (modélisation et simulation de processus, pose de diagnostic); Commerce électronique 3 crédits (introduction générale) Enjeux. Gestion : modèles d affaires, facteurs de succès, etc. Droit : protection du cyber-consommateur, propriété intellectuelle, fraude, signatures et contrats électroniques. Technologie : choix technologiques, normes ouvertes, cryptographie, etc Atelier synthèse commerce électronique 6 crédits Cet atelier sera offert en collaboration avec tous les partenaires du programme. Il est basé sur une approche problèmes, le travail en équipe et le «team teaching» multidisciplinaire Travail dirigé en commerce électronique 8 crédits Un projet de recherche avec rapport consiste en un stage en entreprise ou un travail de recherche ou de développement dans le cadre d un projet de recherche supervisé par un professeur Atelier en droit 3 crédits Cours introductif offert aux étudiants non-juristes afin de les initier tant au droit en général qu au droit du commerce électronique en particulier. Ce cours se donne de manière intensive durant le mois d août qui précède la session de tronc commun Droit et commerce électronique 3 crédits Définition et émergence électronique. Étude des divers modes de communication. Problèmes juridiques liés à l utilisation du commerce électronique. 14 Diplôme d études supérieures spécialisées

16 Propriété intellectuelle 3 crédits Étude critique de problématiques de pointe en droit de la propriété intellectuelle. Brevabilité des systèmes experts; protection des langages informatiques ; brevabilité du génome humain, etc. Droit d auteur et NTIC Droit du cyberespace 3 crédits Relations entre le droit et les environnements électroniques; régulation dans l espace virtuel; qualifications juridiques des espaces constitués par les réseaux; régulateur d Internet et des autres réseaux d information Gestion de la propriété intellectuelle 3 crédits Techniques, processus et institutions impliquées dans la gestion des propriétés intellectuelles; statut et fonctionnement des autorités de régulation; mécanismes d identification électronique, principes de tarification, contrats et licences en ligne Atelier en informatique 4 crédits Programmation, architectures d ordinateurs, bases de données et systèmes de fichiers, télécommunication et réseaux, les protocoles TCP/IP, introduction à la programmation Web, courrier électronique Technologies du commerce électronique 4 crédits Modèles technologiques du commerce électronique, infrastructure Internet, serveurs Web, portails de marché, moteurs de recherches, transactions sécurisées, outils de programmation et de présentations, protocoles de négociation, agents mobiles Sujets en optimisation 4 crédits Techniques de transmission de données, multiplexage, réseaux de communication sans fils, réseaux fibres optiques, réseaux intelligents, protocoles de communications, applications réseaux. COMMERCE ÉLECTRONIQUE Prévention et gestion des différends 3 crédits Théorie et technique de la médiation, de l arbitrage et des autres méthodes de résolution des conflits; conventions internationales applicables; procédure et déroulement de la médiation et de l arbitrage; cyberjustice et cybertribunaux Droit de la publicité et du marketing 3 crédits Droit de faire de la publicité et de faire circuler des informations relatives à la mise en marché; règles et usages concernant la production et la diffusion de matériel publicitaire; règles particulières à certains produits et services Cryptographie et transactions électroniques 3 crédits Primitives cryptographiques; procédés de paiement; conceptions de sécurité et de confiance; bris, fraude et défaillance, preuve Contrats de la nouvelle économie 3 crédits Résolument axé sur la pratique, ce cours entend apporter aux étudiants une vision concrète quant à la façon de rédiger plusieurs des contrats conclus dans la nouvelle économie (contrat de licence, production, coproduction, de publicité, politique de vie privée, etc.) Droit des technologies de l information 3 crédits avancé : Internet et propriété intellectuelle La propriété intellectuelle est un des droits qui a subi le plus de changements face à la nouvelle donne technologique. Droit d auteur, droit des marques de commerce (et par extension les questions de noms de domaine), droit des brevets sont notamment examinés dans cette perspective Droit des technologies de l information 3 crédits avancé : Droit du multimédia Ce cours portant sur le droit du multimédia étudie la qualification des œuvres multimédia, les problématiques liées à la création, la production, l exploitation notamment dans des environnements interactifs et en réseaux. Ce cours présente aussi les sources de financement public et institutionnel de cette industrie; les problématiques liées à la contrefaçon; les relations de travail et les rapports collectifs qui existent dans l industrie entre les différents intervenants; le rôle des organismes de réglementation comme notamment le CRTC Vie privée et environnements électroniques 3 crédits Ce séminaire vise à aborder les multiples questions liées à la protection de la vie privée dans les environnements électroniques. L avénement de l Internet grand public au début des années 90 a contribué à relancer, en quelque sorte, la question de la protection de la vie privée. Non pas que cette question ait perdu de son intérêt au cours des dernières années. Toutefois, l observateur constate que les possibilités offertes ou promises par les voies électroniques de communication cristallisent, d une certaine manière, les craintes longtemps associées à l informatisation des activités humaines. En effet, les possibilités techniques des environnements électroniques augmentent considérablement la masse d informations et, par conséquent, de données à caractère personnel circulant dans les réseaux. Cette situation touchant les citoyens suscite dès lors une série d interrogations légitimes quant aux moyens susceptibles de protéger la vie privée Protocoles de communication 4 crédits Conception et implantation de protocoles. Langages formels de spécification. Validation de protocoles. Tests de conformité. Considérations de performances. Applications Interactions homme-machine 4 crédits Évolution, théorie et modèles d usagers et d interactions. Styles de dialogues : langages de commande, menus, manipulation directe, langage naturel. Conception et gestion d interfaces. Appareils et interactions multimédia Cryptographie 4 crédits Historique et définitions. Cryptographie et cryptanalyse. Théorie de l information. Cryptographie conventionnelle, à clefs publiques, probabiliste et quantique. Génération pseudo et quasi aléatoire. Applications diverses Bases de données avancées 4 crédits Bases de données intelligentes. Bases de données objet. Bases de connaissances et d images. Bases déductives. Modélisation expert - novice. Projets : applications aux systèmes tutoriels intelligents Recherche d information 4 crédits Principe de la recherche d information. Sélection des documents pertinents. Modèles booléen, vectoriel, probabiliste, logique. Réalisation. Évaluation des performances. Analyses linguistiques, syntaxiques et sémantiques Traitement de connaissances 4 crédits Application des techniques d IA pour le développement de systèmes à base de connaissances. Acquisition, formalisation et stockage de connaissances. Systèmes experts. Modèles à objets. Langages et systèmes spécialisés Algorithmes d apprentissage 4 crédits Algorithmes d apprentissage pour reconnaissance des formes, prise de décisions, régression, et séries chronologiques. Théorie de l apprentissage automatique. Réseaux de neurones. Modèles de Markov Sécurité informatique 4 crédits Confidentialité et intégrité des données. Protection des réseaux et du commerce électronique. Clefs publiques et les tiers de confiance. Méthodes d authentification. Coupe-feu. Gestion des mots de passe. Évaluation et gestion des risques et sécurité Simulation : aspects stochastiques 4 crédits Modèles stochastiques à événements discrets. Modélisation des aléas. Analyse des résultats et intervalles de confiance. Réduction de la variance. Analyse de sensibilité et optimisation. Génération de valeurs aléatoires Recherche opérationnelle pour 4 crédits le commerce électronique Éléments de programmation mathématique. Modèles et outils d aide à la décision pour les marchés électroniques. Logistique du commerce électronique : optimisation de la distribution et des chaînes d approvisionnement. Diplôme d études supérieures spécialisées 15

17 COMMERCE ÉLECTRONIQUE Systèmes et architectures pour 4 crédits le commerce électronique Architecture et systèmes distribués, modèle orienté objet de composantes logiciels, interopérabilité, systèmes de sécurité, intégration avec systèmes d information (bases de données, systèmes de commande, logistique) et chaînes de production Génie logiciel pour le commerce 4 crédits électronique Processus de développement : analyse des besoins, spécification, conception, validation. Maintenance, évolution. Cadres d application, bibliothèques, composantes, standards. Concepts et outils pour la réingénierie des processus d affaires Technologie multimédia 4 crédits Services et standards multimédia, techno de réseaux pour le multimédia, qualité de service, gestion de ressources, protocoles de transport multimédia, techniques de compression, temps réel, synchronisation, applications : présentation, conversation Droit des technologies de l information 3 crédits avancé : Droit des affaires électroniques Il s agira dans le cadre de ce cours d identifier certains domaines en droit des affaires qui sont susceptibles d être substantiellement modifiés par les nouvelles technologies. 16 Diplôme d études supérieures spécialisées

18 Le programme d études supérieures spécialisées en communication marketing Son organisation L admission au M.B.A. Direction pédagogique du programme Andrée LAFORTUNE, directrice des D.E.S.S. Pierre BALLOFFET, responsable pédagogique Direction administrative du programme (bureau RJ.111, tél. (514) ) Caroline OTIS, directrice Marie DESHAIES, agente-conseil principale Louise GUAY, agente-conseil Louise PAINCHAUD, agente-conseil Sophie DUMOUCHEL, agente-conseil Chantal DROLET, agente aux activités La clientèle Ce programme s adresse tout particulièrement aux bacheliers en administration, option marketing, en communication, en publicité et en toute autre discipline. Il vise les jeunes professionnels du milieu de la communication marketing qui possèdent une expérience de travail pertinente d au moins un an. Les objectifs du programme Après avoir terminé le D.E.S.S. en communication marketing, l étudiant peut souhaiter compléter sa formation par une maîtrise en administration des affaires. Il est à noter que l admission au M.B.A. de l École à la suite de l obtention du D.E.S.S. en communication marketing n est pas automatique. La capacité d accueil étant limitée, l École ne s engage pas à accepter tous les candidats jugés admissibles. L étudiant qui désire être admis au M.B.A. de l École doit satisfaire aux critères d admission incluant le minimum de deux années d expérience de travail pertinente. Il doit, en outre, avoir terminé le D.E.S.S. durant les trois années qui précèdent sa demande d admission et avoir obtenu de très bons résultats. La note obtenue par l étudiant dans chacun des cours du diplôme doit normalement être supérieure à la moyenne du groupe dans lequel les cours ont été suivis. Si l étudiant est admis, une équivalence de 22,5 crédits lui sera accordée pour l étape 3 du programme. Pour satisfaire aux exigences du M.B.A. et obtenir le diplôme, l étudiant devra réussir les cours des étapes 1, 2 et 4 du programme. Les dispenses obtenues sur la base de cours de 1 er cycle ne sont pas reconnues pour l admission au M.B.A. La structure du programme Ce programme de 30 crédits est d une durée normale de 2 ans et d une durée maximale de 4 ans. Les cours du programme sont de 1, 2 ou 3 crédits selon l importance relative des sujets. Les cours du programme se répartissent ainsi : COMMUNICATION MARKETING Le programme a pour principaux objectifs de : communiquer à l étudiant une vision intégrée de la communication marketing au centre de laquelle se retrouve la préoccupation constante de la persuasion; transmettre connaissances techniques les plus récentes touchant les façons de faire dans le milieu; développer des habiletés de communication et le sens critique. De façon spécifique, l étudiant qui termine le programme aura les compétences pour concevoir un projet, planifier son déroulement, analyser le marché et traduire ces informations en termes créatifs, orchestrer la mise en œuvre du projet et procéder à son évaluation, en étant pleinement conscient de la nécessaire complémentarité de toutes les facettes de la communication marketing. Le programme Le programme est offert à temps partiel selon un format intensif qui permet à l étudiant de terminer ses études en 2 ans. Certains cours sont offerts en mode habituel, c est-à-dire à raison de 3 heures par semaine. Un grand nombre d entre eux seront offerts les vendredis et les samedis en alternance, à raison de 6 heures ou de 12 heures par semaine, selon la méthode pédagogique associée au contenu de chacun. Bloc «Spécialisation» (21 crédits) Histoire de la publicité et de la communication 3 crédits La marque 3 crédits La recherche au service du communicateur 3 crédits L art du briefing 1 crédit Les médias : rôles et utilisations 3 crédits Le processus d idéation 2 crédits L évaluation post-campagne 1 crédit Marketing électronique 3 crédits Enjeux contemporains et stratégie 2 crédits de communication marketing (ce cours doit être suivi comme dernier cours du programme) Bloc «Habiletés en gestion» (au choix 9 crédits) Méthodes et pratiques de la négociation Marketing ou Marketing de services Stratégies de marketing (préalable : ou ou formation équivalente) Management : les milieux et la pratique Information comptable : états financiers et outils de gestion Diplôme d études supérieures spécialisées 17

19 COMMUNICATION MARKETING Liste alphabétique des cours Enjeux contemporains et stratégie de communication marketing Histoire de la publicité et de la communication Information comptable : états financiers et outils de gestion La marque La recherche au service du communicateur L art du briefing Le processus d idéation Les médias : rôles et utilisations L évaluation post-campagne Management : les milieux et la pratique Marketing Marketing de services Marketing électronique Méthodes et pratiques de la négociation Stratégies de marketing Description des cours (Les cours sont présentés par ordre numérique de leur code) La description des cours Méthodes et pratiques de la négocia tion, Marketing, Marketing de services, Stratégies de marketing, Le management : les milieux et la pratique et Information comptable : états financiers et outils de gestion est publiée dans les pages réservées au diplôme d études supérieures spécialisées en gestion. La description du cours Marketing électronique se trouve dans les pages réservées au diplôme d études supérieures spécialisées en commerce électronique Histoire de la publicité et 3 crédits de la communication Le secteur de la communication marketing présente plusieurs particularités qui le différencient des autres secteurs industriels. Caractérisée par une structure organisationnelle à la fois fragmentée et hautement spécialisée mais aussi fortement concentrée et généraliste, l industrie de la communication marketing regroupe des acteurs de différents champs professionnels : de l agence-conseil en communication marketing à la maison de production, en passant par les médias et les photographes pigistes. Une autre particularité du secteur concerne la relation qui existe entre une agence-conseil et l annonceur. Même si l agence offre un service professionnel, cette relation n est pas comparable à celle d autres relations d affaires, principalement parce que l agence-conseil, outre le fait d offrir ses services de stratégie et de création, vend aussi de l espace média. De ce fait, ses revenus proviennent à la fois d honoraires perçus de ses clients, mais aussi de commissions payées par les médias. La stratégie d affaires des agences du secteur peut donc varier en fonction de cette caractéristique. Ces faits serviront de toile de fond pour comprendre les enjeux actuels et futurs de ce secteur d activité; par conséquent, à la fin du cours, les étudiants devront être capables de : situer l industrie de la communication marketing dans une perspective historique et économique; connaître les facteurs de changement et leur influence sur l organisation du secteur et ses spécialisations; comprendre le fonctionnement interne des différents acteurs du milieu et les relations entre agence et annonceur La marque 3 crédits La marque constitue l objet même de la communication marketing, au-delà du produit et de ses caractéristiques. Le cours porte tant sur les connaissances théoriques et conceptuelles du domaine que sur des applications précises en communication. L accent sera donc principalement mis sur tous les aspects de communication de la marque plutôt que sur les aspects de gestion d une marque. Les objectifs spécifiques de ce cours sont de : fournir aux étudiants une synthèse des connaissances sur la marque; initier les étudiants aux enjeux stratégiques de la gestion de la marque; comparer l importance de la marque pour l entreprise et pour l acheteur La recherche au service du communicateur 3 crédits Ce cours porte sur les méthodes de recherche associées à la collecte de données primaires permettant d aider à la prise de décision dans le contexte de la communication marketing. Ses objectifs sont les suivants : exposer les étudiants au processus de recherche dans le contexte de la communication marketing; familiariser les étudiants avec les méthodes et les outils de la recherche en sciences humaines et en marketing afin qu ils soient en mesure de les utiliser convenablement, d en voir les forces et les faiblesses et de juger de leur pertinence dans le contexte de la communication marketing L art du briefing 1 crédit Une fois que l information du marché a été recueillie, traitée et analysée, le communicateur doit traduire ces faits en termes déclencheurs de la création. Le briefing fait à l intention de l équipe créative de l agence résulte d une analyse particulière de l information du marché qui est présentée de façon à faciliter le travail des créateurs. À la fin du cours, les étudiants seront en mesure de : comprendre la structure du briefing; synthétiser l information du marché et de l entreprise/client en élément déclencheur de la création Les médias : rôles et utilisations 3 crédits Ce cours porte sur la planification des médias, incluant la mise en application de logiciels spécialisés utilisés dans les agences. On y présente également les tendances en matière de nouveaux médias au niveau local et international. Les objectifs spécifiques de ce cours sont de permettre aux étudiants de : maîtriser le processus de la planification média et ses outils; développer la capacité de faire des choix stratégiques en fonction des outils de communication et des budgets alloués; s initier aux nouveaux médias, à leurs mécanismes et à leur intégration dans les médias plus traditionnels Le processus d idéation 2 crédits Ce cours présente un aspect fondamental dans le domaine de la communication marketing et prépare au cours relié à la direction artistique dans l agence et à celui relié à la production de messages. Il permettra aux étudiants de se familiariser avec les techniques créatives et de les appliquer à des problèmes concrets. Les objectifs spécifiques de ce cours sont donc de : comprendre le processus d idéation; connaître les différentes techniques de la création d idées; mettre en application ces méthodes; apprendre à vendre les idées développées L évaluation postcampagne 1 crédit Ce cours initie les étudiants aux méthodes employées pour mesurer l efficacité d une campagne de publicité. Il porte sur les aspects suivants : les mesures de l efficacité publicitaire : la mémorisation (la reconnaissance et le rappel), les changements d attitude, les changements de comportement; les mesures d efficacité promotionnelle : les attitudes, les ventes, la part de marché; les mesures d efficacité des autres moyens de communication. 18 Diplôme d études supérieures spécialisées

20 Enjeux contemporains et stratégie 2 crédits de communication marketing Ce cours obligatoire s étale sur toute la durée du programme. Il vise à sortir l étudiant de l ordinaire, à le bousculer dans ses façons de faire et de penser grâce à l intervention de spécialistes de domaines particulièrement ciblés. Ses objectifs sont les suivants : permettre aux étudiants à des idées nouvelles dans le milieu de la communication de masse et du comportement du consommateur; stimuler leur esprit de synthèse et leur esprit critique en regard des nouvelles tendances. COMMUNICATION MARKETING Diplôme d études supérieures spécialisées 19

Maîtrise en droit, option fiscalité

Maîtrise en droit, option fiscalité Diplôme d études supérieures spécialisées Commerce électronique Communication marketing Comptabilité publique Fiscalité Gestion Gestion de la chaîne logistique Gestion d organismes culturels Juricomptabilité

Plus en détail

Baccalauréat en administration des affaires

Baccalauréat en administration des affaires Baccalauréat en administration des affaires Annuaire 2004-2005 IMPORTANT En complément de cet annuaire, on trouve dans le site Web de l École les renseignements sur les horaires des cours, les calendriers

Plus en détail

Maîtrise ès sciences de la gestion

Maîtrise ès sciences de la gestion Maîtrise ès sciences de la gestion Annuaire 2003-2004 IMPORTANT Les renseignements sur les horaires des cours et des services, le calendrier universitaire, les frais ainsi que les mises à jour de l annuaire

Plus en détail

Maîtrise ès sciences de la gestion

Maîtrise ès sciences de la gestion Maîtrise ès sciences de la gestion Annuaire 2005-2006 IMPORTANT Les renseignements sur les horaires des cours et des services, le calendrier universitaire, les frais ainsi que les mises à jour de l annuaire

Plus en détail

IMPORTANT Le contenu de cet annuaire, à jour le 1er mai, est sujet à changement sans préavis. Téléphone Courrier électronique : Site Web INFORMATION

IMPORTANT Le contenu de cet annuaire, à jour le 1er mai, est sujet à changement sans préavis. Téléphone Courrier électronique : Site Web INFORMATION IMPORTANT En complément de cet annuaire, on trouve dans le site Web les renseignements sur les horaires des cours et des services, les calendriers d activités, les tables de frais ainsi que les mises à

Plus en détail

Le contenu de cet annuaire, à jour le 1 er mai, est sujet à changement sans préavis.

Le contenu de cet annuaire, à jour le 1 er mai, est sujet à changement sans préavis. IMPORTANT Les renseignements sur les horaires des cours et des services, le calendrier universitaire, les frais ainsi que les mises à jour de l annuaire sont disponibles dans le site WEB de l École. www.hec.ca/programmes/msc/

Plus en détail

IMPORTANT Le contenu de cet annuaire, à jour le 1er mai, est sujet à changement sans préavis. Téléphone Courrier électronique : Site Web INFORMATION

IMPORTANT Le contenu de cet annuaire, à jour le 1er mai, est sujet à changement sans préavis. Téléphone Courrier électronique : Site Web INFORMATION IMPORTANT En complément de cet annuaire, on trouve dans le site Web les renseignements sur les horaires des cours et des services, les calendriers d activités, les tables de frais ainsi que les mises à

Plus en détail

Le contenu de cet annuaire, à jour le 1 er mai, est sujet à changement sans préavis.

Le contenu de cet annuaire, à jour le 1 er mai, est sujet à changement sans préavis. IMPORTANT Les renseignements sur les horaires des cours et des services, le calendrier universitaire, les frais ainsi que les mises à jour de l annuaire sont disponibles dans le site WEB de l École. www.hec.

Plus en détail

3000, chemin de la Côte-Sainte-Catherine 5255, avenue Decelles

3000, chemin de la Côte-Sainte-Catherine 5255, avenue Decelles IMPORTANT En complément de cet annuaire, on trouve dans le site Web les renseignements sur les horaires des cours et des services, les calendriers d activités, les tables de frais ainsi que les mises à

Plus en détail

3000, chemin de la Côte-Sainte-Catherine 5255, avenue Decelles

3000, chemin de la Côte-Sainte-Catherine 5255, avenue Decelles IMPORTANT Les renseignements sur les horaires des cours et des services, le calendrier universitaire, les frais ainsi que les mises à jour de l annuaire sont disponibles dans le site WEB de l École. www.hec.ca/

Plus en détail

expertise professionnelle CGA

expertise professionnelle CGA Microprogramme en expertise professionnelle CGA Diplôme d études supérieures spécialisées Affaires électroniques Communication marketing Comptabilité publique Fiscalité Gestion Gestion d organismes culturels

Plus en détail

3000, chemin de la Côte-Sainte-Catherine 5255, avenue Decelles

3000, chemin de la Côte-Sainte-Catherine 5255, avenue Decelles IMPORTANT En complément de cet annuaire, on trouve dans le site Web de l École les renseignements sur les horaires des cours, les calendriers d activités, les frais ainsi que les mises à jour de l annuaire.

Plus en détail

microprogramme en expertise Professionnelle cga diplôme d études supérieures spécialisées 2010 2011 maîtrise ès sciences en commerce électronique

microprogramme en expertise Professionnelle cga diplôme d études supérieures spécialisées 2010 2011 maîtrise ès sciences en commerce électronique microprogramme en expertise Professionnelle cga diplôme d études supérieures spécialisées Affaires électroniques Communication marketing Comptabilité publique Fiscalité Gestion Gestion d organismes culturels

Plus en détail

Le contenu de cet annuaire, à jour le 1 er mai, est sujet à changement sans préavis.

Le contenu de cet annuaire, à jour le 1 er mai, est sujet à changement sans préavis. IMPORTANT Les renseignements sur les horaires des cours et des services, le calendrier universitaire, les frais ainsi que les mises à jour de l annuaire sont disponibles dans le site WEB de l École. http://www.hec.ca/programmes/phd/

Plus en détail

Le contenu de cet annuaire, à jour le 1 er mai, est sujet à changement sans préavis.

Le contenu de cet annuaire, à jour le 1 er mai, est sujet à changement sans préavis. IMPORTANT Les renseignements sur les horaires des cours et des services, le calendrier universitaire, les frais ainsi que les mises à jour de l annuaire sont disponibles dans le site WEB de l École. http://www.hec.ca/programmes/phd/

Plus en détail

3000, chemin de la Côte-Sainte-Catherine 5255, avenue Decelles

3000, chemin de la Côte-Sainte-Catherine 5255, avenue Decelles IMPORTANT Les renseignements sur les horaires des cours et des services, le calendrier universitaire, les frais ainsi que les mises à jour de l annuaire sont disponibles dans le site WEB de l École. http://www.hec.ca/programmes/phd/

Plus en détail

Bologne à l EPFL. Réforme de Bologne Implications pour l EPFL. Prof. Dominique Bonvin, Doyen Bachelor-Master

Bologne à l EPFL. Réforme de Bologne Implications pour l EPFL. Prof. Dominique Bonvin, Doyen Bachelor-Master Bologne à l EPFL Réforme de Bologne Implications pour l EPFL Prof. Dominique Bonvin, Doyen Bachelor-Master EPFL Quelques chiffres 6 600 Etudiants, 23% femmes, 38% étrangers, 109 nationalités 1 400 Doctorants

Plus en détail

PROGRAMME. Le développement durable a-t-il un avenir?

PROGRAMME. Le développement durable a-t-il un avenir? PROGRAMME Le développement durable a-t-il un avenir? Colloque international organisé par le Centre de recherche en éthique (CREUM), le Centre d études et de recherches internationales (CÉRIUM), et la Faculté

Plus en détail

BIOGRAPHIE. Yvon Boudreauu. graduées en. recherche en. conduisant. rapatriement au. Québec des à la

BIOGRAPHIE. Yvon Boudreauu. graduées en. recherche en. conduisant. rapatriement au. Québec des à la BIOGRAPHIE DES FORMATEURS Pascal Bédard, M.Sc. Cours : Comprendre l économie régionale M. Bédard a complété un baccalauréat avec spécialisation en mathématiques pour ensuite travaillerr plusieurs années

Plus en détail

Programme de recrutement étudiant automne 2011

Programme de recrutement étudiant automne 2011 FUTURES ATLANTIC SYMPOSIUM Associé, Crédit aux grandes entreprises Associé, Services de Valeurs Mobilières TD Associé, Ventes et négociation Le 6 septembre 2011 Veuillez visiter le site web Futures Atlantic

Plus en détail

ANNUAIRE DIPLÔMES D ÉTUDES SUPÉRIEURES MICROPROGRAMMES DIPLÔMES D ÉTUDES SUPÉRIEURES SPÉCIALISÉES MAÎTRISES PROFESSIONNELLES

ANNUAIRE DIPLÔMES D ÉTUDES SUPÉRIEURES MICROPROGRAMMES DIPLÔMES D ÉTUDES SUPÉRIEURES SPÉCIALISÉES MAÎTRISES PROFESSIONNELLES DIPLÔMES D ÉTUDES SUPÉRIEURES MICROPROGRAMMES Amélioration de la performance des processus de système de santé et des services sociaux Expertise professionnelle - CGA Internationalisation des affaires

Plus en détail

Vidange des fosses septiques 2015 Période du 28 juin au 18 juillet 2015

Vidange des fosses septiques 2015 Période du 28 juin au 18 juillet 2015 Route 287 # civique Nom du Propriétaire Nbr. Gal Type de fosse 5 Complexe municipal 6000 béton (n'extraire que 1050 gallon -selon contrat) Route 132 Est # civique Nom du Propriétaire Nbr. Gal Type de fosse

Plus en détail

Baccalauréat en administration des affaires

Baccalauréat en administration des affaires Baccalauréat en administration des affaires Annuaire 2009-2010 Mis à jour : le 1 er mars 2010 IMPORTANT En complément de cet annuaire, on trouve dans le site Web de l École les renseignements sur les horaires

Plus en détail

«Liste des réviseurs pour la période 2008-2009» [s.a.] Drogues, santé et société, vol. 9, n 1, 2010, p. 335-339.

«Liste des réviseurs pour la période 2008-2009» [s.a.] Drogues, santé et société, vol. 9, n 1, 2010, p. 335-339. «Liste des réviseurs pour la période 2008-2009» [s.a.] Drogues, santé et société, vol. 9, n 1, 2010, p. 335-339. Pour citer ce document, utiliser l'information suivante : URI: http://id.erudit.org/iderudit/044876ar

Plus en détail

Spécialité Etablissement Formation

Spécialité Etablissement Formation Spécialité Etablissement Formation Prix de Lancement de Programme ESA MBA Bancassurance Prix de Lancement de Programme ESC Rouen MS MJCE (Mastère Juriste Conseil d'entreprise) Prix de Lancement de Programme

Plus en détail

BACCALAURÉAT EN ADMINISTRATION DES AFFAIRES. Annuaire. Au 1 er juin 2011

BACCALAURÉAT EN ADMINISTRATION DES AFFAIRES. Annuaire. Au 1 er juin 2011 BACCALAURÉAT EN ADMINISTRATION DES AFFAIRES Annuaire 2011 2012 Au 1 er juin 2011 Dépôt légal IMPORTANT En complément de cet annuaire, on trouve dans le site Web de l École les renseignements sur les horaires

Plus en détail

Programmes offerts en partenariat dans les établissements universitaires du Québec

Programmes offerts en partenariat dans les établissements universitaires du Québec Programmes offerts en partenariat dans les établissements universitaires du Québec 16 juin 2015 PROGRAMMES OFFERTS EN PARTENARIAT DANS LES ÉTABLISSEMENTS UNIVERSITAIRES DU QUÉBEC BCI AVANT-PROPOS Le présent

Plus en détail

Programmes de certificat

Programmes de certificat Programmes de certificat Administration Analyse des processus organisationnels Commerce de détail et de la distribution Commerce électronique Commerce international Gestion comptable des organisations

Plus en détail

L orientation après la terminale

L orientation après la terminale L orientation après la terminale Présentation aux parents Isabelle VEZINA, M.Ed., c.o., CCC 17 octobre 2013 Sommaire de la présentation Équivalence des systèmes scolaires Formations universitaires Admissions

Plus en détail

PROGRAMMES DE CERTIFICAT

PROGRAMMES DE CERTIFICAT PROGRAMMES DE CERTIFICAT Affaires internationales Analyse de la sécurité de l information et des systèmes Analyse des processus organisationnels Certificat personnalisé en administration Commerce de détail

Plus en détail

Cursus Master en Ingénierie. Une nouvelle voie pour le métier d ingénieur RÉSEAU FIGURE CURSUS MASTER EN INGÉNIERIE

Cursus Master en Ingénierie. Une nouvelle voie pour le métier d ingénieur RÉSEAU FIGURE CURSUS MASTER EN INGÉNIERIE Cursus Master en Ingénierie Une nouvelle voie pour le métier d ingénieur 1 RÉSEAU FIGURE CURSUS MASTER EN INGÉNIERIE Qu est ce que l ingénieur de demain? Qu est ce qu être un ingénieur? Être un ingénieur,

Plus en détail

Bourses Pierre Julien du Syndicat des chargées et chargés de cours de l UQAR. De gauche à droite : M. José Arsenault, président de la Fondation de l

Bourses Pierre Julien du Syndicat des chargées et chargés de cours de l UQAR. De gauche à droite : M. José Arsenault, président de la Fondation de l Bourses Pierre Julien du Syndicat des chargées et chargés de cours de l UQAR. De gauche à droite : M. José Arsenault, président de la Fondation de l UQAR, M. Michel Ringuet, recteur, Geneviève Brassard,

Plus en détail

Sciences Po Paris. Collège universitaire

Sciences Po Paris. Collège universitaire Sciences Po Paris Collège universitaire 1. Qu est-ce que Sciences Po? 1. Les formations: le Bachelor et les Masters 1. Les procédures de candidature 1. Les droits de scolarité et les bourses d études discussion

Plus en détail

Liste de contacts / Contact List

Liste de contacts / Contact List 100-4875 boul. Métropolitain Est Montréal QC H1R 3J2 Tél / Tel : 514.326.4100 Téléc. / Fax : 514.326.0250 Sans frais / Toll free : 1.800.361.3810 Groupe CMA Promutuel 202-4875 boul. Métropolitain Est Montréal

Plus en détail

L orientation après la terminale

L orientation après la terminale L orientation après la terminale Présentation aux parents Isabelle VEZINA, M.Ed., c.o., CCC 18 octobre 2012 Sommaire de la présentation Équivalence des systèmes scolaires Formations universitaires Admissions

Plus en détail

CIHR SSHRC NSERC CRSNG IRSC CRSH. Total for the three funding agencies Total pour les trois agences subventionnaires. In Alphabetical Order

CIHR SSHRC NSERC CRSNG IRSC CRSH. Total for the three funding agencies Total pour les trois agences subventionnaires. In Alphabetical Order Acadia University 0 0 1 1 Athabasca University 0 0 1 1 Brock University 3 0 6 9 Carleton University 12 1 12 25 Concordia University 9 2 17 28 Dalhousie University 15 16 9 40 École de technologie supérieure

Plus en détail

MEMOS en français : Cadre général du programme

MEMOS en français : Cadre général du programme MEMOS en français : Cadre général du programme Octobre 2012 Septembre 2013 N.B. : Bien que seules les dénominations masculines soient utilisées dans ce document, les dénominations féminines sont systématiquement

Plus en détail

SOCLE PREPARATOIRE (L1&L2) UNE PRÉPARATION POUR L EXCELLENCE ACADÉMIQUE

SOCLE PREPARATOIRE (L1&L2) UNE PRÉPARATION POUR L EXCELLENCE ACADÉMIQUE SOCLE PREPARATOIRE (L1&L2) UNE PRÉPARATION POUR L EXCELLENCE ACADÉMIQUE 1 OBJECTIF Le Socle Préparatoire est accessible sur concours après le Bac et se déroule en 2 ans. L objectif de cette formation est

Plus en détail

Une mobilité en Amérique du Nord? C est possible!

Une mobilité en Amérique du Nord? C est possible! Une mobilité en Amérique du Nord? C est possible! 8 octobre 2015 CANADA 1 ère destination pour une mobilité hors Europe 2 ème toutes mobilités confondues Plus de 100 places disponibles 72 étudiants de

Plus en détail

PURAQ - Coordonnées des universités québécoises et personne contact

PURAQ - Coordonnées des universités québécoises et personne contact PURAQ - Coordonnées des universités québécoises et personne contact Établissement Contact Professeurs intéressés École Polytechnique de Montréal Madame Line Dubé Directrice Bureau des relations Téléphone

Plus en détail

Société en commandite Gaz Métropolitain Cause tarifaire 2004, R-3510-2003 CURRICULUM VITAE PAGES TÉMOINS

Société en commandite Gaz Métropolitain Cause tarifaire 2004, R-3510-2003 CURRICULUM VITAE PAGES TÉMOINS TÉMOINS PAGES SYLVAIN AUDETTE 2 NICOLE BESSETTE 4 YVES D AMOUR 5 PIERRE DESPARS 6 FRÉDÉRIC GAUVIN 7 GREG MAYNARD 8 LYNE MERCIER 9 FRÉDÉRIC MOREL 10 ERIC NADEAU 11 JEAN-PIERRE NOËL 12 Page 1 de 12 EXPÉRIENCE

Plus en détail

Programme de Maîtrise en administration des affaires (MBA) Description officielle

Programme de Maîtrise en administration des affaires (MBA) Description officielle Programme de Maîtrise en administration des affaires (MBA) Description officielle Ce document constitue la version officielle du programme à compter de juin 2015. Les étudiants sont soumis aux règlements

Plus en détail

MAÎTRISE ÈS SCIENCES EN GESTION. MICROPROGRAMMES Exploitation de données en intelligence d affaires Analytique d affaires - Énergie 2014 ANNUAIRE

MAÎTRISE ÈS SCIENCES EN GESTION. MICROPROGRAMMES Exploitation de données en intelligence d affaires Analytique d affaires - Énergie 2014 ANNUAIRE MAÎTRISE ÈS SCIENCES EN GESTION MICROPROGRAMMES Exploitation de données en intelligence d affaires Analytique d affaires - Énergie 2014 2015 ANNUAIRE Dépôt légal IMPORTANT En complément de cet annuaire,

Plus en détail

ANNUAIRE PROGRAMMES DE CERTIFICAT

ANNUAIRE PROGRAMMES DE CERTIFICAT PROGRAMMES DE CERTIFICAT Affaires internationales Analyse de la sécurité de l information et des systèmes Analyse des processus organisationnels Certificat personnalisé en administration Commerce de détail

Plus en détail

Programmes universitaires canadiens d ergothérapie Préparé par l Association canadienne des programmes universitaires d ergothérapie (ACPUE) Mai 2009

Programmes universitaires canadiens d ergothérapie Préparé par l Association canadienne des programmes universitaires d ergothérapie (ACPUE) Mai 2009 Programmes universitaires canadiens d Préparé par l Association canadienne des s universitaires d (ACPUE) Mai 2009 Tous les s universitaires canadiens sont en voie de mettre sur pied des s de maîtrises

Plus en détail

Liste des gagnants des jeux régionaux 2015 8 mai 2015, salon de quilles à Lavaltrie Argent. FADOQ-St-Jacques

Liste des gagnants des jeux régionaux 2015 8 mai 2015, salon de quilles à Lavaltrie Argent. FADOQ-St-Jacques Petites quilles avec handicap Petites quilles sans handicap Dards Course à pied 5 km Marche rapide 3 km Marche prédiction en équipe 4 km Marche prédiction individuel 1 km Baseball poche FADOQ- Mandeville

Plus en détail

La production des savoirs scientifiques et les espaces linguistiques

La production des savoirs scientifiques et les espaces linguistiques Le 8 mai 2012 Palais des Congrès 1001, place Jean-Paul-Riopelle, Montréal Salle 513 A La production scientifique s inscrit de plus en plus dans un espace de communication des savoirs où les frontières

Plus en détail

Liste de contacts / Contact List

Liste de contacts / Contact List 100-4875 boul. Métropolitain Est Montréal QC H1R 3J2 Tél / Tel : 514.326.4100 Téléc. / Fax : 514.326.0250 Sans frais / Toll free : 1.800.361.3810 Groupe CMA Promutuel 202-4875 boul. Métropolitain Est Montréal

Plus en détail

LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE : À QUEL PRIX ET POUR QUI?

LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE : À QUEL PRIX ET POUR QUI? LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE : À QUEL PRIX ET POUR QUI? Département de Sciences économiques C.P. 6128, succursale Centre-Ville Montréal (Québec) H3C 3J7 Téléphone : 514-342-7537 Télécopieurs : 514-342-3967

Plus en détail

Institut. Master MIAGE. Master SIC par la voie de l apprentissage. d Administration des Entreprises de Paris. Sorbonne Graduate Business school

Institut. Master MIAGE. Master SIC par la voie de l apprentissage. d Administration des Entreprises de Paris. Sorbonne Graduate Business school U N I V E R S I T É P A R I S 1 P A N T H É O N - S O R B O N N E Institut d Administration des Entreprises de Paris Master MIAGE Master SIC par la voie de l apprentissage Sorbonne Graduate Business school

Plus en détail

Déposé à la Régie de l énergie. Avril 2015

Déposé à la Régie de l énergie. Avril 2015 HI Rapport annuel 2014 sur l application du Code de conduite du Coordonnateur de la fiabilité Déposé à la Régie de l énergie Avril 2015 COORDONNATEUR DE LA FIABILITÉ Direction Contrôle des mouvements

Plus en détail

Liste des membres des comités du SPGQ

Liste des membres des comités du SPGQ Comité consultatif en actuariat 2005-2008 Marie-Claude Poulin Sylvain St-Georges Société de l'assurance automobile du Québec (418) 528-5338 Autorité des marchés financiers (418) 525-0558 #2385 Comité consultatif

Plus en détail

Professeurs et Chercheurs

Professeurs et Chercheurs Professeurs et Chercheurs Liste alphabétique Le corps professoral et de la recherche de Paris ESLSCA Business School constitue un atout essentiel, tant au niveau national qu'international. A - B - C -

Plus en détail

DEC-BAC Dossier sur les nouveaux modèles de formation développés au Collège Édouard-Montpetit en collaboration avec ses partenaires universitaires

DEC-BAC Dossier sur les nouveaux modèles de formation développés au Collège Édouard-Montpetit en collaboration avec ses partenaires universitaires DEC-BAC Dossier sur les nouveaux modèles de formation développés au Collège Édouard-Montpetit en collaboration avec ses partenaires universitaires Tél : (450) 679-2631, poste 2415 1 Mise à jour : 2 septembre

Plus en détail

Programmes de certificat

Programmes de certificat Programmes de certificat Administration Affaires internationales Analyse des processus organisationnels Commerce de détail et de la distribution Création d entreprise Gestion comptable des organisations

Plus en détail

Tableau 1.1 Offre de programmes dans le secteur de l'administration à l'automne 2004 * Légende : programme : nouveau ou substantiellement modifié ou révisé : omis dans le rapport sectoriel de la CUP :

Plus en détail

Master Comptabilité, Contrôle, Audit (CCA)

Master Comptabilité, Contrôle, Audit (CCA) Master Comptabilité, Contrôle, Audit (CCA) BAC+5 Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Comptabilité-Finance Organisation : Ecole Universitaire de Management Niveau d'entrée : BAC+ Durée des études

Plus en détail

L Université Laval lance, elle aussi, une consultation publique sur un programme de Master en anglais.

L Université Laval lance, elle aussi, une consultation publique sur un programme de Master en anglais. L Université Laval lance, elle aussi, une consultation publique sur un programme de Master en anglais. Mémoire déposé à la Direction des Communications et du Recrutement de l UQO par Benoit Bazoge, Ph.D.

Plus en détail

Nature de la plainte Plaignant Président & membres Procureur du plaignant (P) Procureur de l intimé (I) Claude Maurer, CPA, CA

Nature de la plainte Plaignant Président & membres Procureur du plaignant (P) Procureur de l intimé (I) Claude Maurer, CPA, CA Nom la plainte Plaignant Président & membres Procureur du plaignant (P) 47-15-00143 47-15-00155 Nicolas Nareau Plainte no 47-15-00143 : Avoir commis un acte dérogatoire à la discipline des Plainte no 47-15-00155

Plus en détail

Classe Préparatoire aux Grandes Écoles ENS Cachan Économie et Gestion Lycée e Marie Curie Versailles

Classe Préparatoire aux Grandes Écoles ENS Cachan Économie et Gestion Lycée e Marie Curie Versailles Classe Préparatoire aux Grandes Écoles ENS Cachan Économie et Gestion Lycée e Marie Curie Versailles Professeurs responsables : - Ugo Brassart - Patrick Mykita Les débouchd bouchés s de la CPGE ENS Cachan

Plus en détail

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH

CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH CERTIFICAT (CAS), DIPLÔME (DAS) & MASTER (MAS) EN MANAGEMENT DES INSTITUTIONS DE SANTÉ 2014/2015 SANTE.UNIGE.CH SOMMAIRE > OBJECTIFS 04 > STRUCTURE / FORMATION MODULAIRE 05 > DÉTAIL DU PROGRAMME 06 > CORPS

Plus en détail

Un Prix Nobel fête les 25 ans du Magistère!

Un Prix Nobel fête les 25 ans du Magistère! Un Prix Nobel fête les 25 ans du Magistère! Du 16 au 19 mars 2013, le Magistère d Economiste Statisticien (UT1-UPS) célèbre ses 25 ans Créé en 1985 par les professeurs Jean-Jacques Laffont (Institut d

Plus en détail

ÉCOLE SUPÉRIEURE DE MODE DE MONTRÉAL

ÉCOLE SUPÉRIEURE DE MODE DE MONTRÉAL ÉCOLE SUPÉRIEURE DE MODE DE MONTRÉAL Direction Administrateur délégué: André F. Charette 2100, rue Ste-Catherine Ouest, local EM-6145 Téléphone : 514 933-6633 L offre une formation universitaire en français

Plus en détail

Une évaluation comparative de l efficience économique des universités les mieux classées dans le monde

Une évaluation comparative de l efficience économique des universités les mieux classées dans le monde SEPIO, U. Paris 1 Mardi 6 juillet 2010, 16h - MSE, salle 17, 106-112 bd de l'hôpital, Paris 13e Une évaluation comparative de l efficience économique des universités les mieux classées dans le monde Important:

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

Liste des titres et diplômes français ouvrant droit à dispenses d épreuves - session 2011

Liste des titres et diplômes français ouvrant droit à dispenses d épreuves - session 2011 Enseignement supérieur et recherche DCG et DSCG Liste des titres et diplômes français ouvrant droit à dispenses d épreuves - session 2011 NOR : ESRS1000292A arrêté du 28-9-2010 ESR - DGESIP A3 Vu ordonnance

Plus en détail

Le master en stratégie,

Le master en stratégie, Master 101 Le master en stratégie, le plus ancien de l université Paris- Dauphine Une formation sur toutes les questions concernant la direction générale et la stratégie des entreprises et des autres organisations.

Plus en détail

CURSUS PROFESSIONNALISANT

CURSUS PROFESSIONNALISANT CURSUS PROFESSIONNALISANT UNE FORMATION PROFESSIONNELLE D EXCELLENCE UNE FORMATION PROFESSIONNELLE D EXCELLENCE 1 OBJECTIF L objectif principal du cursus est d offrir aux étudiants des formations professionnalisantes

Plus en détail

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION La valeur ajoutée de cette formation de haut niveau réside dans son caractère

Plus en détail

Universités et Programmes Recommandés

Universités et Programmes Recommandés Bourses Nationales d Études en Mastère et PhD au Canada Appel à Candidature 2016-2017 Universités et Programmes Recommandés 2 Bourses Nationales d Études au Canada, 2016-2017 Préambule Le tableau suivant

Plus en détail

Présentation du programme de Master en gestion

Présentation du programme de Master en gestion Présentation du programme de Master en gestion Faculté de Gestion et de Management Université Saint Joseph 2015-2016 Le Concours d entrée se passera le Samedi 9 Mai Cette présentation se trouve aussi sur

Plus en détail

numéro 205 juin-juillet 2010

numéro 205 juin-juillet 2010 numéro 205 juin-juillet 2010 SOMMAIRE 9 Ont contribué à ce numéro 13 L entreprise et son projet. Les médiations du pouvoir managérial Jean-Pierre Bréchet 37 L envie de financer un créateur néophyte. Approche

Plus en détail

véronique a choisi le certificat Véronique hec.ca/certificats

véronique a choisi le certificat Véronique hec.ca/certificats Véronique a choisi le certificat véronique hec.ca/certificats HEC MONTRÉAL : INNOVATION, LEADERSHIP ET INTERNATIONALITÉ Première école de gestion fondée au Canada, en 1907, HEC Montréal est un chef de

Plus en détail

COORDONNATEURS DE DÉPARTEMENT RESPONSABLES DE PROGRAMME, DE STAGES ET ÉCOLES PARTENAIRES ANNÉE 2014-2015 (22 décembre 2014)

COORDONNATEURS DE DÉPARTEMENT RESPONSABLES DE PROGRAMME, DE STAGES ET ÉCOLES PARTENAIRES ANNÉE 2014-2015 (22 décembre 2014) COORDONNATEURS DE RESPONSABLES DE, DE STAGES ET ÉCOLES PARTENAIRES ANNÉE 2014-2015 (22 décembre 2014) RESPONSABLE COORDINATION DU FATMA BENSLAFA LOCAL A5.88A POSTE 2237 CAROLE GLASOW LOCAL A5.88 POSTE

Plus en détail

Modèle de curriculum vitae thématique. Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec)

Modèle de curriculum vitae thématique. Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec) Modèle de curriculum vitae thématique Pierre Dupont 3700 rue Berri Montréal (Québec) Résidence : 514) 873-0000 Bureau : (514) 873-1111 Télécopieur : (514) 873-9304 Courriel : pdupont@pdup.com Cadre infirmier

Plus en détail

MASTER. Comptabilité, Contrôle, Audit (CCA) Domaine : Droit, Economie, Gestion. Mention : Comptabilité-Finance

MASTER. Comptabilité, Contrôle, Audit (CCA) Domaine : Droit, Economie, Gestion. Mention : Comptabilité-Finance MASTER Comptabilité, Contrôle, Audit (CCA) Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Comptabilité-Finance Organisation : Ecole Universitaire de Management Niveau d'entrée : BAC+ Durée des études : 2

Plus en détail

FACULTÉ DES ARTS FACULTÉ DES ARTS. Hélène Blackburn (12 h à 14 h) B.A. danse M.A. danse Chorégraphe et directrice artistique Cas Public

FACULTÉ DES ARTS FACULTÉ DES ARTS. Hélène Blackburn (12 h à 14 h) B.A. danse M.A. danse Chorégraphe et directrice artistique Cas Public FACULTÉ DES ARTS Hélène Blackburn (12 h à 14 h) B.A. danse M.A. danse Chorégraphe et directrice artistique Cas Public Maria Das Gracas Macedo Fernandes (15 h à 16 h) M.A. arts visuels et médiatiques (éducation)

Plus en détail

LICenCe Économie et gestion En savoir + www.u-bordeaux.fr/formation

LICenCe Économie et gestion En savoir + www.u-bordeaux.fr/formation Licence Économie et gestion L économie et la gestion, c est quoi? Les sciences économiques étudient la production, la distribution, les échanges et la consommation de biens et de services au niveau national

Plus en détail

Comptabilité professionnelle Décembre 2012. Michel Vézina, CPA,CA; CA-TI; D.Sc.; M.Sc. Responsable pédagogique

Comptabilité professionnelle Décembre 2012. Michel Vézina, CPA,CA; CA-TI; D.Sc.; M.Sc. Responsable pédagogique 1 Comptabilité professionnelle Décembre 2012 Michel Vézina, CPA,CA; CA-TI; D.Sc.; M.Sc. Responsable pédagogique 2 Structure de la présentation I. La situation au Québec II. L accès à la profession et les

Plus en détail

MASTER. Comptabilité, Contrôle, Audit (CCA) Domaine : Droit, Economie, Gestion. Mention : Comptabilité-Finance

MASTER. Comptabilité, Contrôle, Audit (CCA) Domaine : Droit, Economie, Gestion. Mention : Comptabilité-Finance MASTER Comptabilité, Contrôle, Audit (CCA) Domaine : Droit, Economie, Gestion Mention : Comptabilité-Finance Organisation : Ecole Universitaire de Management Niveau d'entrée : BAC+3 Durée des études :

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE MARKETING - COMMUCATION DES ENTREPRISES

LICENCE PROFESSIONNELLE MARKETING - COMMUCATION DES ENTREPRISES LICENCE PROFESSIONNELLE MARKETING - COMMUCATION DES ENTREPRISES Prépa. BTS d Etat et DTS MCE La LICENCE de Marketing - COMMUNICATION DES ENTREPRISES vise à développer des compétences générales, techniques

Plus en détail

Université Paris-Dauphine

Université Paris-Dauphine Université Paris-Dauphine MBA Management Risques et Contrôle Responsabilité et management des performances L Université Paris-Dauphine est un établissement public d enseignement supérieur et de recherche,

Plus en détail

Suivi de cohortes 2011-2014

Suivi de cohortes 2011-2014 1 2 3 4 ANNEE BAC 2012-2013 2013-2014 SUISSE Université de Lausanne Faculté Sces politiques et sociales helor 1 ère année IUT 2 Grenoble L1 Carrières juridiques HEC Montreal Année préparatoire au helor

Plus en détail

PROGRAMME COLLOQUE «RÉINVENTER MONTRÉAL»

PROGRAMME COLLOQUE «RÉINVENTER MONTRÉAL» PROGRAMME COLLOQUE «RÉINVENTER MONTRÉAL» Jeudi 27 avril Salle Marie-Gérin-Lajoie, UQAM 07h30 08h00 Arrivée et inscription Remise du cahier du participant Accueil : Florence Junca-Adenot, responsable des

Plus en détail

Publié sous la direction de l'abcdef en collaboration avec l'ebsi et l'enssib

Publié sous la direction de l'abcdef en collaboration avec l'ebsi et l'enssib DIRIGER UNE BIBLIOTHÈQUE D'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR Publié sous la direction de l'abcdef en collaboration avec l'ebsi et l'enssib Coordonné par Bertrand Calenge, Silvie Delorme, Jean-Michel Salaiin et Réjean

Plus en détail

LES DEBOUCHES DE LA CLASSE ECONOMIQUE ET COMMERCIALE OPTION SCIENTIFIQUE

LES DEBOUCHES DE LA CLASSE ECONOMIQUE ET COMMERCIALE OPTION SCIENTIFIQUE LES DEBOUCHES DE LA CLASSE ECONOMIQUE ET COMMERCIALE OPTION SCIENTIFIQUE Le Lycée DESCARTES de Tours possède une préparation Economique et Commerciale qui accueille les jeunes gens et jeunes filles, candidats

Plus en détail

Cursus Master. Ingénierie. Un cursus en 5 ans à l université

Cursus Master. Ingénierie. Un cursus en 5 ans à l université Cursus Master Ingénierie Un cursus en 5 ans à l université Une nouvelle voie pour le métier d ingénieur raisons de choisir un Cursus Master Ingénierie 51 2 3 4 5 Une formation renforcée licence, master,

Plus en détail

Revue internationale de géomatique

Revue internationale de géomatique Revue internationale de géomatique Lavoisier, 2006 11, rue Lavoisier F-75008 Paris ISSN 1260-5875 ISBN 2-7462-1355-9 Directeur de publication : Patrick Fenouil Edition : Lavoisier 14, rue de Provigny F-94236

Plus en détail

Etudier Ailleurs. Présentation et réalisation: Caroline Gagnon. 19/02/2015 Etudier Ailleurs Canada par Caroline Gagnon

Etudier Ailleurs. Présentation et réalisation: Caroline Gagnon. 19/02/2015 Etudier Ailleurs Canada par Caroline Gagnon Etudier Ailleurs Présentation et réalisation: Caroline Gagnon Étudier au Canada Programme universitaire Études menant à l obtention d un baccalauréat (Bachelor s Degree, diplôme de 1er cycle), suite à

Plus en détail

Institut. Master MIAGE. Master SIC. d Administration des Entreprises de Paris. Sorbonne Graduate Business school

Institut. Master MIAGE. Master SIC. d Administration des Entreprises de Paris. Sorbonne Graduate Business school U N I V E R S I T É P A R I S 1 P A N T H É O N - S O R B O N N E Institut d Administration des Entreprises de Paris Sorbonne Graduate Business school Master MIAGE Master SIC par la voie de l apprentissage

Plus en détail

IGF, résolument tourné vers l avenir

IGF, résolument tourné vers l avenir IGF, résolument tourné vers l avenir Au nom des membres du conseil d administration d IGF-Québec et en mon nom personnel, permettez-moi de vous présenter la nouvelle programmation 2015-2016. Cette année

Plus en détail

Classement SMBG 2013 des Meilleurs Masters, MS et MBA

Classement SMBG 2013 des Meilleurs Masters, MS et MBA PEC_SMBG_2013_Mise en page 1 28/03/13 17:40 Page2 Classement SMBG 2013 des Meilleurs Masters, MS et MBA (source : www.meilleurs-masters.com - Mars 2013) Les formations auditées sont issues du secteur public

Plus en détail

Etude Benchmarking 2010 sur les formations existantes apparentées au métier de Business Developer en Innovation

Etude Benchmarking 2010 sur les formations existantes apparentées au métier de Business Developer en Innovation Un programme animé par Systematic et copiloté par Systematic, Opticsvalley et le réseau des Chambres de Commerce et d Industrie Paris-Ile-de-France Etude Benchmarking 2010 sur les formations existantes

Plus en détail

Liste de contacts Contact List

Liste de contacts Contact List Liste de contacts Contact List Groupe CMA Montréal 100-4875 boul. Métropolitain Est Montréal (QC) H1R 3J2 Groupe CMA Québec 120-5600 boul. des Galeries Québec (QC) G2K 2H6 Tél / Tel : 418.622.4040 Téléc.

Plus en détail

ENQUETE APRES-BAC 2012 LYCEE DESCARTES

ENQUETE APRES-BAC 2012 LYCEE DESCARTES ENQUETE APRES-BAC 2012 LYCEE DESCARTES En 2012, 471 élèves étaient inscrits en terminale au Lycée Descartes, toutes séries confondues. 462 ont obtenu le baccalauréat. 425 ont pu être contactés par le CIO

Plus en détail

Société de Développement Économique. Lebel-sur-Quévillon Mise à jour le 27 janvier 2016. Liste des chambres à louer

Société de Développement Économique. Lebel-sur-Quévillon Mise à jour le 27 janvier 2016. Liste des chambres à louer Société de Développement Économique Lebel-sur-Quévillon Mise à jour le 27 janvier 2016 Liste des chambres à louer Claudette Guay 819 755-4128 4 chambres : Literie, télévision dans chaque chambre, Internet,

Plus en détail

Des formations professionnelles adaptées aux métiers

Des formations professionnelles adaptées aux métiers FORMATIONS EN ALTERNANCE 2014-2015 Les formations en alternance proposées par le Cnam Midi-Pyrénées, dans le cadre de contrats ou périodes de professionnalisation, sont organisées et conduites principalement

Plus en détail

5Certificats. hec.ca/certificats

5Certificats. hec.ca/certificats 5Certificats NOUVEAUTÉS DÈS L AUTOMNE 2015 * Afin de mieux répondre aux exigences du marché du travail, l offre de cours de l ensemble des programmes de certificats a été revue. De nouveaux programmes

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Master Droit Economie Gestion, mention Management des Systèmes d Information, spécialité Management et Technologies

Plus en détail